La ressource en eau en Australie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La ressource en eau en Australie"

Transcription

1 La ressource en eau en Australie Template Lake Alexandrina Gif Murray Darling Basin Commission www2.mdbc.gov.au

2 Observe ce reportage diffusé sur Arte en mars 2009 : où a-t-il été tourné? videos.arte.tv L écovillage d Aldinga, documentaire diffusé sur Arte le 23 mars 2009

3 Voici la correction (ne pas noter) Aldinga se situe sur la côte sud de l Australie, dans l hémisphère sud. Vue satellitale Google earth centrée sur Aldinga AUSTRALIE Aldinga OCEAN INDIEN

4 Comment les habitants de l écovillage d Aldinga économisentt-ils l eau? videos.arte.tv L écovillage d Aldinga, documentaire diffusé sur Arte le 23 mars 2009

5 Voici la correction (ne pas noter) - Ils recueillent l eau de pluie dans des citernes souterraines individuelles. - Ils récupèrent l eau qu ils tirent pendant qu elle chauffe pour faire la vaisselle, arroser les plantes, etc. - Ils récupèrent l eau usagée et retraitée dans le village pour irriguer leurs vergers. videos.arte.tv L écovillage d Aldinga

6 Pourquoi les habitants d Aldinga ont-ils adopté une telle attitude face à l eau? Comment l eau est-elle utilisée en Australie?

7 L utilisation de l eau en Australie

8 Relève les grands utilisateurs de l eau dans le bassin de Murray-Darling Hatier 2010 Le bassin Murray-Darling

9 Ajoute-les dans cet organigramme Agriculteurs Ménages Industriels Le problème de l eau dans le bassin Murray-Darling

10 Surligne en bleu ce qui montre consommation d eau en Australie l importance de la La consommation d eau en Australie Avec une consommation d eau 30 % supérieure à la moyenne des pays riches, les ménages australiens ne font pas figure d exemple. Ce qui s explique en partie par le fait que la majorité des Australiens (21 millions d habitants) vivent dans des maisons et que beaucoup d entre elles sont équipées d une piscine. Mais ce ne sont ni les hommes ni l industrie qui utilisent le plus d eau. L agriculture en absorbe plus des 2/3 alors qu elle ne représente que 3 % du PIB australien. D après Marc Laimé, janvier 2010

11 Voici la correction La consommation d eau en Australie Avec une consommation d eau 30 % supérieure à la moyenne des pays riches, les ménages australiens ne font pas figure d exemple. Ce qui s explique en partie par le fait que la majorité des Australiens (21 millions d habitants) vivent dans des maisons et que beaucoup d entre elles sont équipées d une piscine. Mais ce ne sont ni les hommes ni l industrie qui utilisent le plus d eau. L agriculture en absorbe plus des 2/3 alors qu elle ne représente que 3 % du PIB australien. D après Marc Laimé, janvier 2010

12 Surligne en j aune les raisons expliquant cette forte consommation d eau La consommation d eau en Australie Avec une consommation d eau 30 % supérieure à la moyenne des pays riches, les ménages australiens ne font pas figure d exemple. Ce qui s explique en partie par le fait que la majorité des Australiens (21 millions d habitants) vivent dans des maisons et que beaucoup d entre elles sont équipées d une piscine. Mais ce ne sont ni les hommes ni l industrie qui utilisent le plus d eau. L agriculture en absorbe plus des 2/3 alors qu elle ne représente que 3 % du PIB australien. D après Marc Laimé, janvier 2010

13 Voici la correction La consommation d eau en Australie Avec une consommation d eau 30 % supérieure à la moyenne des pays riches, les ménages australiens ne font pas figure d exemple. Ce qui s explique en partie par le fait que la majorité des Australiens (21 millions d habitants) vivent dans des maisons et que beaucoup d entre elles sont équipées d une piscine. Mais ce ne sont ni les hommes ni l industrie qui utilisent le plus d eau. L agriculture en absorbe plus des 2/3 alors qu elle ne représente que 3 % du PIB australien. D après Marc Laimé, janvier 2010

14 Hachette 2010 Voici une vue de la baie de Sydney montrant l importance des propriétés équipées de piscines La baie de Sydney, Australie

15 Ajoute-le dans l organigramme Forte consommation d eau Agriculteurs Ménages Industriels Le problème de l eau dans le bassin Murray-Darling

16 Quelle est la cause de la forte consommation d eau en Australie d après ce tableau? L évolution de la population des cinq premières villes d Australie depuis 1991 Ville Sydney Melbourne Brisbane Perth Adelaïde D après

17 Ajoute-le dans l organigramme Augmentation de la population des villes Forte consommation d eau Agriculteurs Ménages Industriels Le problème de l eau dans le bassin Murray-Darling

18 Quel aménagement permet aux différents usagers d utiliser l eau? amont aval Goolwa, sur le fleuve Murray 2 1

19 Voici la correction amont aval Goolwa, sur le fleuve Murray 2 1

20 Rends-toi le long du fleuve Murray en cliquant sur le logo de Google earth et explique les formes circulaires Latitude 35 55'34.67"S Longitude '4.04"E

21 Voici la correction Les agriculteurs irriguent leurs champs en puisant de l eau dans le fleuve Murray : la rampe d arrosage tournant sur un pivot central explique la forme circulaire des champs. Vue Google earth le long du fleuve Murray

22 Quelle conséquence dramatique peut avoir une irrigation excessive sur les terres australiennes? Magnard 2010 Un exemple de la salinisation des terres en Australie

23 Voici la correction (ne pas noter) La salinisation des terres : les terres agricoles trop irriguées sont envahies par le sel et ne peuvent plus être cultivées. Les agriculteurs australiens défrichent près de hectares de forêt chaque année. Conséquence dramatique, le sel remonte à la surface des sols. Car siècle après siècle, les vents venus des océans qui l entourent ont déposé des millions de tonnes de sel, qui se sont accumulées dans les plis du plat relief. Une végétation buissonnante et de grands eucalyptus avaient trouvé des conditions favorables à leur développement. En abattant ces pompes naturelles qui absorbaient l eau de pluie, les agriculteurs ont rompu l équilibre. Les pluies ne sont plus retenues par la végétation. Elles lessivent les sols, emportant le sel qui se retrouve dans les nappes phréatiques. Les terres déboisées deviennent donc impropres aux cultures. Les fleuves, détournés pour irriguer les cultures dans les déserts, se chargent aussi de sel. Leurs eaux alimentent ensuite les nappes souterraines dont la salinité augmente. D après Marc Laimé, janvier 2010 La salinisation des terres en Australie

24 Le problème de la pénurie d eau

25 Observe cet autre documentaire diffusé sur Arte en mars 2009 videos.arte.tv 2400 hectares de poussière, documentaire diffusé sur Arte le 16 mars 2009

26 Quel problème est évoqué dans cet autre documentaire diffusé sur Arte en mars 2009? sécheresse aridité canicule videos.arte.tv 2400 hectares de poussière

27 Voici la correction sécheresse aridité canicule videos.arte.tv 2400 hectares de poussière

28 Ajoute-le dans l organigramme Augmentation de la population des villes Forte consommation d eau Agriculteurs Ménages Industriels Le problème de l eau dans le bassin Murray-Darling Sécheresse

29 Quelle conséquence la sécheresse entraîne-t-elle? videos.arte.tv 2400 hectares de poussière, documentaire diffusé sur Arte le 16 mars 2009

30 Ajoute-le dans l organigramme Augmentation de la population des villes Forte consommation d eau Agriculteurs Ménages Industriels Le problème de l eau dans le bassin Murray-Darling Sécheresse Faible remplissage des réservoirs d eau de pluie

31 Quelle autre conséquence de la sécheresse est évoquée ici? Les effets de la modification du climat En l espace de sept ans, le débit d un des plus vastes bassins fluviaux d Australie, le bassin du Murray-Darling, a baissé de près de 80 % du fait d une des pires sécheresse que le pays ait jamais connues. Quand le climat était plus humide, le fleuve jouissait d un débit annuel de 8900 GL 1. Or, depuis trois ans, il stagne autour de 1789 GL. Le bassin du MurrayDarling est particulièrement dépendant des évolutions du climat. Il suffit que la température monte d un degré - ce qui s est produit avec le réchauffement - pour faire passer de 15 % le volume d eau recueilli par le fleuve. D après Asa Wahlquist, Le courrier de l Unesco, n 3, Gigalitre : 1 GL = 1 milliard de litres

32 Ajoute-le dans l organigramme Augmentation de la population des villes Forte consommation d eau Agriculteurs Ménages Industriels Sécheresse Réduction du débit du fleuve Murray-Darling Le problème de l eau dans le bassin Murray-Darling Faible remplissage des réservoirs d eau de pluie

33 Voici le lac Alexandrina, à l embouchure du fleuve Murray : remarquez son faible niveau Lac Alexandrina, Australie

34 Quelle est la cause de la sécheresse? Les effets de la modification du climat En l espace de sept ans, le débit d un des plus vastes bassins fluviaux d Australie, le bassin du Murray-Darling, a baissé de près de 80 % du fait d une des pires sécheresse que le pays ait jamais connues. Quand le climat était plus humide, le fleuve jouissait d un débit annuel de 8900 GL 1. Or, depuis trois ans, il stagne autour de 1789 GL. Le bassin du MurrayDarling est particulièrement dépendant des évolutions du climat. Il suffit que la température monte d un degré - ce qui s est produit avec le réchauffement - pour faire passer de 15 % le volume d eau recueilli par le fleuve. D après Le courrier de l Unesco, n 3, Gigalitre : 1 GL = 1 milliard de litres

35 Ajoute-le dans l organigramme Augmentation de la population des villes Réchauffement climatique Forte consommation d eau Sécheresse Agriculteurs Ménages Industriels Réduction du débit du fleuve Murray-Darling Le problème de l eau dans le bassin Murray-Darling Faible remplissage des réservoirs d eau de pluie

36 Termine l organigramme Augmentation de la population des villes Réchauffement climatique Forte consommation d eau Sécheresse Agriculteurs Ménages Industriels Réduction du débit du fleuve Murray-Darling Le problème de l eau dans le bassin Murray-Darling Faible remplissage des réservoirs d eau de pluie

37 Voici la correction Augmentation de la population des villes Réchauffement climatique Forte consommation d eau Sécheresse Agriculteurs Ménages Industriels Réduction du débit du fleuve Murray-Darling Pénurie d eau Le problème de l eau dans le bassin Murray-Darling Faible remplissage des réservoirs d eau de pluie

38 Un conflit pour l eau

39 Qui sont ces gens qui manifestent? Belin 2010 des agriculteurs des citadins des industriels Manifestation à Melbourne, 3 juin 2008

40 Voici la correction (ne pas noter) Belin 2010 Manifestation à Melbourne, 3 juin 2008 des agriculteurs des citadins des industriels

41 A qui s opposent-ils? Belin 2010 des agriculteurs des citadins des industriels Manifestation à Melbourne, 3 juin 2008

42 Voici la correction (ne pas noter) Belin 2010 Manifestation à Melbourne, 3 juin 2008 des agriculteurs des citadins des industriels

43 Belin 2010 Explique ce conflit pour l eau Manifestation à Melbourne, 3 juin 2008

44 Voici la correction Les agriculteurs et les habitants de la ville de Melbourne se disputent l usage de l eau du fleuve Murray : les agriculteurs ne veulent pas qu une conduite destinée à prélever l eau du Murray soit construite pour alimenter la population de Melbourne. Belin 2010 Manifestation à Melbourne, 3 juin 2008

45 Les solutions envisagées

46 Qui prend des mesures pour mieux gérer les ressources en eau? Justifie en surlignant en bleu des éléments Les habitants de la 5e ville du pays, Adélaïde, ont subi des restrictions d eau draconienne. On n a désormais droit qu à trois heures d arrosage manuel par semaine. Adélaïde, qui puise dans le Murray 90 % de son eau potable, développe aujourd hui d autres moyens d approvisionnement : 30 % de l eau est recyclée. Adélaïde a également mis en chantier une usine de dessalement de l eau de mer qui fournira en 2011 un quart de ses besoins. Autre mesure : les agriculteurs ont remplacé les canaux ouverts et les rampes d aspersion par un système au goutte à goutte géré par ordinateur. En décembre 2008, l Autorité [nationale] de gestion du bassin du Murray-Darling a été créée. Elle aura le pouvoir de faire appliquer ses décisions aux différents Etats de la région. Op.cit. Gérer la pénurie d eau

47 Voici la correction L Etat et les villes. Les habitants de la 5e ville du pays, Adélaïde, ont subi des restrictions d eau draconienne ( ). Adélaïde, ( ) développe aujourd hui d autres moyens d approvisionnement : 30 % de l eau est recyclée. Adélaïde a également mis en chantier une usine de dessalement de l eau de mer ( ). En décembre 2008, l Autorité [nationale] de gestion du bassin du Murray-Darling a été créée. Elle aura le pouvoir de faire appliquer ses décisions aux différents Etats de la région. Op.cit. Gérer la pénurie d eau

48 Surligne en jaune les différentes mesures prises Les habitants de la 5e ville du pays, Adélaïde, ont subi des restrictions d eau draconienne. On n a désormais droit qu à trois heures d arrosage manuel par semaine. Adélaïde, qui puise dans le Murray 90 % de son eau potable, développe aujourd hui d autres moyens d approvisionnement : 30 % de l eau est recyclée. Adélaïde a également mis en chantier une usine de dessalement de l eau de mer qui fournira en 2011 un quart de ses besoins. Autre mesure : les agriculteurs ont remplacé les canaux ouverts et les rampes d aspersion par un système au goutte à goutte géré par ordinateur. En décembre 2008, l Autorité [nationale] de gestion du bassin du Murray-Darling a été créée. Elle aura le pouvoir de faire appliquer ses décisions aux différents Etats de la région. Op.cit. Gérer la pénurie d eau

49 Voici la correction Les habitants de la 5e ville du pays, Adélaïde, ont subi des restrictions d eau draconienne. On n a désormais droit qu à trois heures d arrosage manuel par semaine. Adélaïde, qui puise dans le Murray 90 % de son eau potable, développe aujourd hui d autres moyens d approvisionnement : 30 % de l eau est recyclée. Adélaïde a également mis en chantier une usine de dessalement de l eau de mer qui fournira en 2011 un quart de ses besoins. Autre mesure : les agriculteurs ont remplacé les canaux ouverts et les rampes d aspersion par un système au goutte à goutte géré par ordinateur. En décembre 2008, l Autorité [nationale] de gestion du bassin du Murray-Darling a été créée. Elle aura le pouvoir de faire appliquer ses décisions aux différents Etats de la région. Op.cit. Gérer la pénurie d eau

50 Identifie ces mesures prises

51 Voici la correction

52 Pourquoi l Australie peut-elle prendre de telles mesures? Coût Lieu Aménagement Wimmera-Mallee Conversion d un canal en pipeline 313 Gold Coast Usine de dessalement 103 Perth Pipeline Ballarat Usine de retraitement 19 Mackay Barrage 113 Murrumbidgee Modernisation d une infrastructure d irrigation 156 Le coût des aménagements pour l eau (en millions d euros)

53 Voici la correction C est un pays riche qui a les moyens de financer ces coûteuses mesures. Hatier 2010 Le PIB par habitant dans le monde

Géographie. Chapitre n. L accès à l eau

Géographie. Chapitre n. L accès à l eau Géographie Chapitre n. L accès à l eau I) Les ressources en eau en Australie Problématiques : Pourquoi les habitants d Aldinga ont-ils adopté une telle attitude face à l eau? Comment l eau est-elle utilisée

Plus en détail

3. Des hommes et des ressources.

3. Des hommes et des ressources. CLASSE DE 5ème 3. Des hommes et des ressources. Christophe LEON Collège Max Bramerie, La Force (24) Académie de Bordeaux (http://lalettredulundi.fr/ oneclick_uploads/2011/05/terre_citron.jpg) 3.1. La question

Plus en détail

La ressource en eau dans le monde

La ressource en eau dans le monde La ressource en eau dans le monde Template Lake Alexandrina www.flickr.com Gif Murray Darling Basin Commission www2.mdbc.gov.au Une eau rare et inégalement répartie Prends connaissance de ce document Volume

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS N 1 : LA QUESTION DE L ACCÈS A L EAU EN AUSTRALIE. LE BASSIN DE LA MURRAY- DARLING

ÉTUDE DE CAS N 1 : LA QUESTION DE L ACCÈS A L EAU EN AUSTRALIE. LE BASSIN DE LA MURRAY- DARLING ÉTUDE DE CAS N 1 : LA QUESTION DE L ACCÈS A L EAU EN AUSTRALIE. LE BASSIN DE LA MURRAY- DARLING MISE AU POINT SCIENTIFIQUE. INTRODUCTION : L Australie constitue aujourd hui un cas d école concernant tous

Plus en détail

Etude de cas : La gestion de l'eau du bassin de la Murray River en Australie

Etude de cas : La gestion de l'eau du bassin de la Murray River en Australie Proposition d'étude de cas en géographie (5ème) Thème 2 : la question de l'accès à l'eau (intitulé pour les élèves : «L inégal accès des hommes à l eau» Etude de cas : La gestion de l'eau du bassin de

Plus en détail

Thème 2: la question de l'accès à l'eau. La gestion de l'eau du bassin de la Murray River en Australie.

Thème 2: la question de l'accès à l'eau. La gestion de l'eau du bassin de la Murray River en Australie. Proposition d'une étude de cas pour le programme de géographie de 5ème: Thème 2: la question de l'accès à l'eau. La gestion de l'eau du bassin de la Murray River en Australie. Le programme: L'étude de

Plus en détail

L eau ne tombe pas du ciel!

L eau ne tombe pas du ciel! DOSSIER2 L eau ne tombe pas du ciel! L eau douce, entre rareté et inégale répartition. DÉCOUPAGE DE LA FICHE Chaque fiche pédagogique «dossier» est structurée en deux parties : Première partie : documents

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS N 2 : LA QUESTION DE L ACCÈS À L EAU AU MAROC.

ÉTUDE DE CAS N 2 : LA QUESTION DE L ACCÈS À L EAU AU MAROC. ÉTUDE DE CAS N 2 : LA QUESTION DE L ACCÈS À L EAU AU MAROC. MISE AU POINT SCIENTIFIQUE L EAU AU MAROC : ATOUTS ET CONTRAINTES. Le Maroc se trouve dans une situation singulière : c est { la fois le pays

Plus en détail

Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres. Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois

Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres. Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois BRAVO! Vous arrosez avec l eau de pluie Vous gagnez 100 Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres L équipe suivante joue 2 Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois BRAVO!

Plus en détail

Journée mondiale de l eau

Journée mondiale de l eau Groupe des Eaux de Marseille Journée mondiale de l eau Un parcours atypique autour de l eau et l énergie 19 mars 2014 - Centre de production d eau potable de Sainte Marthe Une journée sous le signe de

Plus en détail

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région 16 Mékong, la mère de tous les fleuves Quatrième fleuve de l Asie par le débit (après le Yangzi Jiang, le Gange- Brahmapoutre et l Ienisseï), le Mékong naît au Tibet. Après avoir contourné l Himalaya,

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Qu est-ce que le respect du vivant?

Qu est-ce que le respect du vivant? Le respect de l environnement Qu est-ce que le respect du vivant? JE DÉCOUVRE QU EST-CE QUI EST VIVANT? Tu sais déjà que les animaux, les végétaux et les champignons sont des êtres vivants. Ils ont tous

Plus en détail

Parcours Google earth : JM Kiener Marie Desmares

Parcours Google earth : JM Kiener Marie Desmares Benidorm Parcours Google earth : JM Kiener Observe cette image et les suivantes. 1910 www.realbenidorm.net Observe cette image et les suivantes. 1925 www.realbenidorm.net Observe cette image et les suivantes.

Plus en détail

Toilettes sèches. La station possède des toilettes sèches

Toilettes sèches. La station possède des toilettes sèches Toilettes sèches La station possède des toilettes sèches Les toilettes classiques sont une source importante de gaspillage et de pollution de l eau potable. Chaque fois qu une chasse d'eau est tirée c

Plus en détail

Le voyage du mansa Moussa

Le voyage du mansa Moussa Le voyage du mansa Moussa Template Mosquée de Djenné Mansa Moussa Magnard 2010 Qui est ce personnage? Justifie ta réponse. Le mansa Moussa, atlas catalan du XIVe siècle Belin 2010 Voici la correction.

Plus en détail

LE CYCLE DE L EAU DE LA NATURE A LA NATURE EN PASSANT PAR CHEZ VOUS

LE CYCLE DE L EAU DE LA NATURE A LA NATURE EN PASSANT PAR CHEZ VOUS l essentiel sur... LE CYCLE DE L EAU DE LA NATURE A LA NATURE EN PASSANT PAR CHEZ VOUS Centre d Information sur l Eau Sommaire 1. L EAU SUR LA PLANÈTE Mais où se trouve l eau? Y a-t-il beaucoup d eau douce

Plus en détail

Chapitre IV Habiter le monde rural

Chapitre IV Habiter le monde rural Chapitre IV Habiter le monde rural 1 e Leçon Y a-t-il beaucoup d agriculteurs dans les campagnes des pays riches? Ex : l Amérique du Nord Projection de la vidéo Galilée : un paysage rural du Middle West

Plus en détail

Environnement : Quel est l impact de l homme sur les différentes sources d eau douce disponibles

Environnement : Quel est l impact de l homme sur les différentes sources d eau douce disponibles Les enquêtes D HIVER d EDD Education au Développement Durable L eau Eléments de réponse et compléments D i r e c t i o n d e s S e r v i c e s D é p a r t e m e n t a u x d e l E d u c a t i o n N a t

Plus en détail

L Australie. Activité 13. Document 1 : Le relief de l Australie. 1. Expliquez l originalité de la situation géographique de l Australie.

L Australie. Activité 13. Document 1 : Le relief de l Australie. 1. Expliquez l originalité de la situation géographique de l Australie. L Australie Activité 13 Document 1 : Le relief de l Australie 1. Expliquez l originalité de la situation géographique de l Australie. 2. Quelles sont les spécificités du relief? 214 La géographie régionale

Plus en détail

Histoire-Géographie 3 e Hatier, 2015. Un DROM : la Réunion. A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités?

Histoire-Géographie 3 e Hatier, 2015. Un DROM : la Réunion. A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? Un DROM : la Réunion A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La Réunion Histoire-Géographie 3 e 1 2 Les chiffres-clés de la Réunion La Réunion France Superficie 2 504 km² 551

Plus en détail

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature.

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature. La planète bleue Exercice Fiche n / Élève A l aide des documents que tu as consultés, réponds aux Où trouve-t-on de l eau dans l Univers? Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une

Plus en détail

L eau souterraine. point au 18 mai 2006. Jacques VARET Direction de la Prospective

L eau souterraine. point au 18 mai 2006. Jacques VARET Direction de la Prospective L eau souterraine point au 18 mai 2006 Jacques VARET Direction de la Prospective Les ressources en eau et la demande de l humanité > Planète terre : 97% d eau salée 3 % d eau douce dont : 77,2 % : glaciers

Plus en détail

APPROVISIONNEMENT EN EAU

APPROVISIONNEMENT EN EAU APPROVISIONNEMENT EN EAU Pourquoi est-ce un problème prioritaire? Deux raisons principales font de l approvisionnement en eau un enjeu important pour le territoire du COBAMIL. D abord, l eau brute destinée

Plus en détail

Conférence «La Chine, puissance mondiale» par Zongxia Caï, Professeur, Académie des Sciences de Chine, Pékin

Conférence «La Chine, puissance mondiale» par Zongxia Caï, Professeur, Académie des Sciences de Chine, Pékin Conf Hôtel de Ville, Grand Salon Conférence «La Chine, puissance mondiale» par Zongxia Caï, Professeur, Académie des Sciences de Chine, Pékin La Chine est un pays très étendu : 5 000 km du Nord au Sud,

Plus en détail

Actu-français: De l eau Niveau préconisé (B.1 ados) Durée de l activité : 40 mn.

Actu-français: De l eau Niveau préconisé (B.1 ados) Durée de l activité : 40 mn. I COMPRENDRE le document Actu-français: De l eau Niveau préconisé (B.1 ados) Durée de l activité : 40 mn. Compréhension orale : fiche individuelle (1 page) 1. Regardez. Visionnez le reportage sans le son

Plus en détail

Des hommes et des ressources

Des hommes et des ressources Des hommes et des ressources G 6. La question des ressources alimentaires I. Etude de cas : au Brésil Quelle est la situation alimentaire au Brésil? P 282-283 A. Une grande puissance agricole 1) L agriculture

Plus en détail

Les foyers de la civilisation grecque

Les foyers de la civilisation grecque Les foyers de la civilisation grecque template : www.iliadeodyssee.com Voici une carte de l Europe politique aujourd hui Clique sur la Grèce La Grèce actuelle est un petit Etat européen Sous l Antiquité,

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES ET ALTERNATIVES

LES ENERGIES RENOUVELABLES ET ALTERNATIVES LES ENERGIES RENOUVELABLES ET ALTERNATIVES Atelier pour l Envirothon 18 Novembre 2006 Dans l Histoire Les énergies renouvelables ont été les premières à être utilisées par l homme La biomasse Le vent L

Plus en détail

Eau, gestion et valorisation

Eau, gestion et valorisation Eau, gestion et valorisation plantasion Vision d une ville verte par une école du paysage Florian BURKHARD Johanna VOIBLET Année académique 2015-2016 Organisé par Eric Amos, Christian Betti & Sonia Rosello

Plus en détail

Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau

Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau 1. DVP : Que boit Jean-Claude Van Damme? 1. DVP : Que boit Jean-Claude Van Damme? Chapitre XII. La question de l accès à l eau Introduction :

Plus en détail

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Patrick Haubrechts haubrechtsp@bluewin.ch L écologie n est ni une doctrine, ni une idéologie, c est une pratique. Page 1 de 15. recupeau.doc Modifié 16.11.2006

Plus en détail

dossier de presse ******************************************************************************+ ( #

dossier de presse ******************************************************************************+ ( # v e n d r e d i 1 9 j a n v i e r 2 0 0 7 dossier de presse en présence de!"#$%&, vice-président du conseil général '( ) ******************************************************************************+

Plus en détail

Les écosystèmes d eau douce en Méditerranée:

Les écosystèmes d eau douce en Méditerranée: Les écosystèmes d eau douce en Méditerranée: Leur importance pour l homme et la nature Angela Klauschen, WWF MedPO Atelier de présenta.on des études rela.ves à la mise en place de schémas de paiement pour

Plus en détail

Quelques surfaces imperméables

Quelques surfaces imperméables Explication du schéma fiche La magie du sol L imperméabilisation des sols Des sols qui Dans les centres urbains, les banlieues, ou même à la campagne, le sol est de plus en plus souvent recouvert de matériaux

Plus en détail

ECONOMIE DE L HYDROELECTRICITE

ECONOMIE DE L HYDROELECTRICITE Date Juin 2004 Document Economie de l hydraulique Auteur Jean-Marie Martin-Amouroux ECONOMIE DE L HYDROELECTRICITE Comment produire l électricité dont nous avons besoin? Vaut-il mieux faire appel aux centrales

Plus en détail

Rien à voir avec l'isolation des maisons. (C est une autre histoire).

Rien à voir avec l'isolation des maisons. (C est une autre histoire). J ai une bonne histoire à vous conter. C est l'histoire du chemin de la goutte d'eau. La goutte d'eau vient de la nappe d'eau de surface et souterraine. L'eau de surface (rivières, lacs, fleuves) alimente

Plus en détail

POPULATION MONDIALE, AGRICULTURE ET MALNUTRITION

POPULATION MONDIALE, AGRICULTURE ET MALNUTRITION POPULATION MONDIALE, AGRICULTURE ET MALNUTRITION par David Pimentel et Anne Wilson L augmentation de la production de nourriture par hectare de terre ne va pas de pair avec l augmentation de la population,

Plus en détail

Gestion des eaux pluviales les avantages de la récupération de l eau de pluie

Gestion des eaux pluviales les avantages de la récupération de l eau de pluie Gestion des eaux pluviales les avantages de la récupération de l eau de pluie 1 Gestion des eaux pluviales les avantages de la récupération de l eau de pluie 1) Le Cycle de l eau 2) La Récupération de

Plus en détail

AGRICULTURE GUINéE. Une personne sur six dans le monde souffre de la faim. 75 % des personnes qui ont faim

AGRICULTURE GUINéE. Une personne sur six dans le monde souffre de la faim. 75 % des personnes qui ont faim AGRICULTURE GUINéE La Guinée est l un des plus importants consommateurs de riz d Afrique de l Ouest avec une moyenne de 100 kg par personne et par an. Le pays est obligé d importer chaque année 300 000

Plus en détail

La pollution et ses conséquences.

La pollution et ses conséquences. La pollution et ses conséquences. Introduction. Problèmes suscités par le sujet : -Quelles sont ces dégradations? -Quelles sont leurs conséquences? -Comment y remédier? I- La pollution atmosphérique. Les

Plus en détail

L EAU DOUCE : UN ENJEU LOCAL, UN ENJEU MONDIAL

L EAU DOUCE : UN ENJEU LOCAL, UN ENJEU MONDIAL L EAU DOUCE : UN ENJEU LOCAL, UN ENJEU MONDIAL COLLEGE SALINIS 32 AUCH Itinéraire de découverte - Niveau 4ème 2ème semestre 2010-2011 23 élèves Projet axé sur le développement durable Enseignants : Philippe

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE de l enseignant

GUIDE PÉDAGOGIQUE de l enseignant GUIDE PÉDAGOGIQUE de l enseignant FICHE ÉDUCATIVE SUR LE THÈME DE L ACCÈS UNIVERSEL ET LA CONSOMMATION DE L EAU POTABLE NIVEAU : Premier cycle du secondaire (sec. 1 et 2) DISCIPLINE(S) : Écologie, géographie,

Plus en détail

Plan. Introduction : étude géographique

Plan. Introduction : étude géographique Problématique Sur un site côtier situé à 100 km au Sud de Dakar, il s agit d assurer les besoins de rafraîchissement pour la conservation des vaccins et médicaments, assurer l éclairage nocturne et d apporter

Plus en détail

Problématique des ressources en eaux en Afrique L importance du captage des eaux pluviales

Problématique des ressources en eaux en Afrique L importance du captage des eaux pluviales Elizabeth Khaka Plan de l exposé Introduction Problématique des ressources en eaux en Afrique L importance du captage des eaux pluviales Captage des eaux pluviales pour amélioration d approvisionnement

Plus en détail

CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET GESTION DE L IRRIGATION DANS LA ZONE D ACTION DE L ORMVA DU SOUSS-MASSA

CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET GESTION DE L IRRIGATION DANS LA ZONE D ACTION DE L ORMVA DU SOUSS-MASSA CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET GESTION DE L IRRIGATION DANS LA ZONE D ACTION DE L ORMVA DU SOUSS-MASSA INTRODUCTION La région du Souss Massa est caractérisée par un climat semi-aride à subdésertique, avec

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

La ressource en eau dans le monde

La ressource en eau dans le monde La ressource en eau dans le monde Template Lake Alexandrina www.flickr.com Gif Murray Darling Basin Commission www2.mdbc.gov.au Où y a-t-il de l eau dans le monde? Prends connaissance de ce document Volume

Plus en détail

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser 1 Séance 1 - Recueil des conceptions / connaissances des enfants 1ère phase: Ecoute d une histoire comme introduction

Plus en détail

l eau de pluie, une ressource oubliée

l eau de pluie, une ressource oubliée Est-il normal de consommer l'eau potable pour l'alimentation des toilettes? L arrosage du jardin? Le lavage de la voiture? Ce petit livret a été réalisé pour vous montrer que le gaspillage de l eau potable

Plus en détail

2. INDICATEURS PERTINENTS (permettant de suivre l évolution de la variable dans le temps)

2. INDICATEURS PERTINENTS (permettant de suivre l évolution de la variable dans le temps) GARONNE 2050 VARIABLE : stockage et utilisation des stocks 1. DÉFINITION DE LA VARIABLE Cette variable s intéresse aux différents moyens de stocker l eau en un site donné et à une période donnée de l année

Plus en détail

FICHE 1. Economisons l'eau

FICHE 1. Economisons l'eau FICHE 1 Economisons l'eau La situation de sécheresse exceptionnelle qu'a traversé notre département en 2003 et les craintes qui s'amorcent pour l été 2010 nous conduisent à envisager, dans notre vie quotidienne,

Plus en détail

Taux de natalité 33 21, 3 19 Taux de mortalité 15, 3 7, 4 7 Taux d accroissement naturel Nombre d enfants par femme

Taux de natalité 33 21, 3 19 Taux de mortalité 15, 3 7, 4 7 Taux d accroissement naturel Nombre d enfants par femme La Chine Activité 6 «Le défi est double, ralentir la croissance démographique et réduire les inégalités de peuplement. De 1949 à 1957, la population chinoise a doublé, atteignant le milliard. Depuis les

Plus en détail

AQUA DOMITIA LES GOLFS

AQUA DOMITIA LES GOLFS AQUA DOMITIA LES GOLFS ARROSAGE D'UN GOLF Les 520 Golfs affiliés et 657 terrains homologués par la Fédération française de golf (FFGolf) font l objet d une polémique liée au contexte de pénurie d eau.

Plus en détail

UTILISATION D EAU POTABLE

UTILISATION D EAU POTABLE UTILISATION D EAU POTABLE La Municipalité de La Présentation demande aux citoyens, pendant la saison estivale de limiter leurs consommation d eau potable sur les heures de pointe pour que tous les citoyens

Plus en détail

Comment gérer l eau dans mon entreprise?

Comment gérer l eau dans mon entreprise? Comment gérer l eau dans mon entreprise? Déroulement de la matinée 9h30 : «L Eau, l Or bleu de notre région» Madame Sophie BREMS Journaliste, RTBF, La première 10h15 : «L assainissement des eaux usées

Plus en détail

domaine public hydraulique.

domaine public hydraulique. Expérience de l association Agrotechnologies dans le Renforcement de la Coopération et de la Solidarité dans le Domaine de Gestion et de Développement des Ressources Hydriques dans la Région de Souss Massa

Plus en détail

LES A'CROCs DE L'INFO les moyens techniques a economies d'eau et

LES A'CROCs DE L'INFO les moyens techniques a economies d'eau et LES A'CROCs DE L'INFO les moyens techniques a economies d'eau et l'eau en region PACA Les moyens techniques d'economies d'eau Lieu Moyens techniques Coûts Economies envisagées Tous les robinets Réducteurs

Plus en détail

Autre information requise pour les terrains de golf

Autre information requise pour les terrains de golf Version 05-04-07 Page 1 de 7 Autre information requise pour les terrains de golf Conformément au paragraphe 5(2) du Règlement sur les études d impact sur l environnement de la Loi sur l assainissement

Plus en détail

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES!

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! 1 En moyenne, une personne gaspille 20 à 30% d'eau tous les jours, soit par inadvertance,

Plus en détail

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU INTRODUCTION L'eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. Elle est une ressource indispensable aux êtres vivants et aux activités humaines.

Plus en détail

Enjeu. Caractériser sa commune. Et ailleurs dans le département, c est comment? L eau dans ma commune. Pourquoi aller en ville?

Enjeu. Caractériser sa commune. Et ailleurs dans le département, c est comment? L eau dans ma commune. Pourquoi aller en ville? Entrées du programme 2008 Idée géographique Compétences notionnelles des Programmes 2008 Concepts, notions Enjeu Supports et capacités 1 2 vivent les vivent les Regarde, c est chez nous! Les paysages de

Plus en détail

2. LES PROBLEMES SPECIFIQUES DES RESEAUX D IRRIGATION GRAVITAIRE

2. LES PROBLEMES SPECIFIQUES DES RESEAUX D IRRIGATION GRAVITAIRE LA REGULATION DES RESEAUX D IRRIGATION GRAVITAIRE 1. INTRODUCTION La technique de l irrigation gravitaire consiste à arroser les cultures en faisant ruisseler l eau à la surface du sol. C était la seule

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

Étude de la consommation d eau sur le campus...

Étude de la consommation d eau sur le campus... p. Durée de préparation Minimum période Durée d exécution Minimum périodes Coûts Aucun Difficulté Intermédiaire à difficile Participants Illimité Lieu Ensemble du campus Objectifs pédagogiques Apprendre

Plus en détail

Surveillance et suivi environnemental des aménagements hydroélectriques. Par. Conservation de la Nature et Tourisme de la RD-Congo

Surveillance et suivi environnemental des aménagements hydroélectriques. Par. Conservation de la Nature et Tourisme de la RD-Congo Surveillance et suivi environnemental des aménagements hydroélectriques : cas du barrage d Ingad Par Ir.Léon MUBA MOPILI Inspecteur-Auditeur au Ministère de l Environnement, l Conservation de la Nature

Plus en détail

L Australie et la crise agricole

L Australie et la crise agricole L Australie et la crise agricole Agriculture en Australie Agriculture en France 20% 8% céréales élevage à viande/laitier 23% culture et élevage 48% autre 17% 36% Sources : Bureau australien des Statistiques

Plus en détail

L Urbs, capitale de l Empire

L Urbs, capitale de l Empire L Urbs, capitale de l Empire template : le triomphe de Titus L Urbs est la capitale de l Empire romain. A quelle ville correspond l Urbs? Dans quel pays se trouve cette ville? Maquette du centre de l Urbs

Plus en détail

AFRIQUE FINANCEMENT TOTAL : 19 188 311 NOMBRE D OPÉRATIONS : 190 POPULATION BÉNÉFICIAIRE : 31 770 000 MALI MAROC NIGER MAURITANIE SÉNÉGAL TCHAD GUINÉE

AFRIQUE FINANCEMENT TOTAL : 19 188 311 NOMBRE D OPÉRATIONS : 190 POPULATION BÉNÉFICIAIRE : 31 770 000 MALI MAROC NIGER MAURITANIE SÉNÉGAL TCHAD GUINÉE AFRIQUE FINANCEMENT TOTAL : 19 188 311 NOMBRE D OPÉRATIONS : 190 POPULATION BÉNÉFICIAIRE : 31 770 000 MALI MAROC MAURITANIE NIGER SÉNÉGAL TCHAD GUINÉE BURKINA FASO RWANDA TOGO BÉNIN CAMEROUN RÉPUBLIQUE

Plus en détail

La nouvelle Vie de l Eau!

La nouvelle Vie de l Eau! La nouvelle Vie de l Eau! La ressource EAU, à l infini L accès à l eau et son utilisation raisonnée du 21e siècle. Selon l ONU et le Conseil mondial de l eau, la crise de l eau affectera près de la moitié

Plus en détail

N 56/12.04 - Direction des travaux, énergies et services industriels - Direction de la sécurité sociale et des espaces verts

N 56/12.04 - Direction des travaux, énergies et services industriels - Direction de la sécurité sociale et des espaces verts PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 56/12.04 - Direction des travaux, énergies et services industriels - Direction de la sécurité sociale et des espaces verts Objet : Demande de crédits de

Plus en détail

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères CO.TE.CO du 09 juin 2015 Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères Institution interdépartementale des barrages-réservoirs du bassin de la Seine 8,

Plus en détail

Le besoin d épargne retraite en France. Septembre 2010. EPSG_CBC_FRANCE_28469_BRO.indd 1 15/09/2010 19:46

Le besoin d épargne retraite en France. Septembre 2010. EPSG_CBC_FRANCE_28469_BRO.indd 1 15/09/2010 19:46 Le besoin d épargne retraite en France Septembre 2010 EPSG_CBC_FRANCE_28469_BRO.indd 1 15/09/2010 19:46 A propos d Aviva France Aviva est le 6 e assureur mondial*, avec plus de 5 millions de clients répartis

Plus en détail

Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente.

Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente. Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente. L eau se fera-t-elle rare? L EAU sur TERRE en 2025 L eau est aujourd hui considérée

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie PROBLEME:Comment trouver ou produire TOUTE l énergie

Plus en détail

Gestion intégrée et économie de l eau

Gestion intégrée et économie de l eau Université Aboubekr Belkaid Tlemcen M elle CHAREB-YSSAAD Ismahane Gestion intégrée et économie de l eau Licence : Réseaux hydrauliques 1 CHAPITRE I : L EAU FACTEUR MAJEUR DANS LE DEVELOPPEMENT DES CIVILISATIONS

Plus en détail

Une irrigation copieusement arrosée d euros Pierre Boulanger 1 9 janvier 2006

Une irrigation copieusement arrosée d euros Pierre Boulanger 1 9 janvier 2006 Une irrigation copieusement arrosée d euros Pierre Boulanger 1 9 janvier 2006 Il y a un problème de l eau en France, et une responsabilité incontestable en revient à l agriculture. Si cette dernière ponctionne

Plus en détail

Activité 1 : Vendre notre cours d eau?

Activité 1 : Vendre notre cours d eau? Niveaux : 3 e - 4 e année Activité 1 : Vendre notre cours d eau? Matières scolaires : mathématiques, sciences humaines, sciences de la nature Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances.

Plus en détail

Activité : Détermination des ressources en eau de pluie récupérables au sein d un établissement scolaire

Activité : Détermination des ressources en eau de pluie récupérables au sein d un établissement scolaire Nicolas ORAND Lycée Emile-Zola Aix-en-Provence Objectifs météo : - Exploiter les données pluviométriques recueillies dans une station météorologique du réseau «Météo à l'école». Utilisation du réseau «Météo

Plus en détail

L EAU ET L HOMME L EAU ET LA TERRE L EAU ET LA MER L EAU ET LES MILIEUX AQUATIQUES

L EAU ET L HOMME L EAU ET LA TERRE L EAU ET LA MER L EAU ET LES MILIEUX AQUATIQUES 01 Fédération française des associations de protection de la nature et de l environnement, France Nature Environnement est la porte-parole d un mouvement de 3500 associations, regroupées au sein de 80

Plus en détail

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015 Document à l attention des enseignants LES DÉFIS UNE EXPOSITION TEMPORAIRE DE 800 M 2 PRÉSENTÉE DU 10 AVRIL AU 29 NOVEMBRE 2015 Vers 2050, la population mondiale pourrait atteindre 9 milliards d Hommes

Plus en détail

THEME 1 : LES RESSOURCES NATURELLES

THEME 1 : LES RESSOURCES NATURELLES Ress nat : eau p 1 THEME 1 : LES RESSOURCES NATURELLES Introduction : 1. Avec l atlas, énumère 2 à 3 ressources naturelles et localise les principaux sites exploités dans le monde : 2. Recherche aussi

Plus en détail

Session 2015. Epreuve écrite d admissibilité

Session 2015. Epreuve écrite d admissibilité CONCOURS EXTERNE ET INTERNE COMMUN DE RECRUTEMENT DANS LE PREMIER GRADE DE DIVERS CORPS DE FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE B (Secrétaire administratif de classe normale) Session 2015 Epreuve écrite d admissibilité

Plus en détail

Le circuit de l eau domestique

Le circuit de l eau domestique 7 Le circuit de l eau domestique L approvisionnement en eau, autrefois et aujourd hui On pourra utiliser les ressources documentaires du CDI ou celles d internet 1. Réalisation de dossiers documentaires

Plus en détail

Une nouvelle ère pour le dragage dans l Est du Canada

Une nouvelle ère pour le dragage dans l Est du Canada Institut des biens immobiliers du Québec Atelier sur les infrastructures maritimes Une nouvelle ère pour le dragage dans l Est du Canada Thèmes abordés Définition du dragage Principales activités de dragage

Plus en détail

BURKINA FASO Unité Progrès - Justice. 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin.

BURKINA FASO Unité Progrès - Justice. 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin. BURKINA FASO Unité Progrès - Justice 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin.bf SOMMAIRE Introduction I. Caractéristiques physiques et potentialités

Plus en détail

Toutes les installations de collecte de l eau de pluie, qu elles soient simples ou complexes, sont dotées des mêmes éléments de base :

Toutes les installations de collecte de l eau de pluie, qu elles soient simples ou complexes, sont dotées des mêmes éléments de base : VOTRE MAISON La collecte et l utilisation de l eau de pluie à la maison La collecte de l eau de pluie et le stockage à des fins d utilisation ultérieure est une pratique ancienne. On y a toujours recours

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mise en service du Centre de stockage de déchets de très faible activité

DOSSIER DE PRESSE. Mise en service du Centre de stockage de déchets de très faible activité DOSSIER DE PRESSE Mise en service du Centre de stockage de déchets de très faible activité -Andraaoût 2003 Contacts : Dominique Mer Tél : 03 25 92 33 98 ( fax : 33 83) E-mail : dominique.mer@andra.fr Cécile

Plus en détail

MUNICIPALES 2014 BILAN EAU ET ASSAINISSEMENT

MUNICIPALES 2014 BILAN EAU ET ASSAINISSEMENT MUNICIPALES 2014 BILAN EAU ET ASSAINISSEMENT Dénonciation du contrat de l eau : Le groupe des Verts a dénoncé à l époque les excès de profits réalisés par la Lyonnaise des eaux, et avait demandé d intégrer

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON DEUXIEME PARTIE : LA REPARTITION DE LA POPULATION DANS LE MONDE

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON DEUXIEME PARTIE : LA REPARTITION DE LA POPULATION DANS LE MONDE Une rue de Shanghai (Chine) : un espace urbain très peuplé La forêt amazonienne : un espace très faiblement peuplé FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON DEUXIEME PARTIE : LA REPARTITION DE LA POPULATION DANS

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

FICHE ÉLÈVE 5. d après un conte indien. Littérature - Fiche élève 5 / page 1/5. www.cieau.com

FICHE ÉLÈVE 5. d après un conte indien. Littérature - Fiche élève 5 / page 1/5. www.cieau.com Un porteur d eau indien avait deux grandes jarres, suspendues aux deux extrémités d une pièce de bois qui épousait la forme de ses épaules. L une des jarres avait un éclat, alors que l autre conservait

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011 Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA Octobre 2011 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DE SOUSS MASSA ET DRAA AVENUE PRINCE MOULAY ABDELLAH - VILLE NOUVELLE - BP 432 - AGADIR Secrétariat/ 05-28-84-25-51*Standard/

Plus en détail

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective»

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» «Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» Compte rendu de l initiative publique du 21 mars 2012 1 e - Rappel du contexte de l initiative, des objectifs de l

Plus en détail

L irrigation. au service de l agriculture méditerranéenne, ça coule de source. Association des Irrigants. des Régions Méditerranéennes Françaises

L irrigation. au service de l agriculture méditerranéenne, ça coule de source. Association des Irrigants. des Régions Méditerranéennes Françaises L irrigation au service de l agriculture méditerranéenne, ça coule de source «Si les régions méditerranéennes veulent conserver leurs principales filières agricoles, fruits & légumes, viticulture, élevage,

Plus en détail

Château d eau de Kerstéphan. Station d eau potable de Kerriou. Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE

Château d eau de Kerstéphan. Station d eau potable de Kerriou. Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE a chacun ses Station d eau potable de Kerriou Château d eau de Kerstéphan Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE La collectivité est responsable du service d eau et assainissement. Elle prend

Plus en détail

Cours 1 Le développement d un territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale (étude de cas) La Guadeloupe

Cours 1 Le développement d un territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale (étude de cas) La Guadeloupe GEOGRAPHIE Thème 3 L Union européenne : dynamiques et développement des territoires (11-12 heures) Question 2 Les territoires ultramarins de l Union européenne et leur développement Cours 1 Le développement

Plus en détail