Vu les articles L et L du Code de la démocratie locale et de la décentralisation et le titre III du livre III de la troisième partie ;

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vu les articles L2223-13 et L2223-15 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation et le titre III du livre III de la troisième partie ;"

Transcription

1 125/1/11 CONSEIL PROVINCIAL Proposition de résolution relative à l avenant n 1 au contrat de gestion conclu entre l Ecole de maîtrise automobile et la Province du Brabant wallon LE CONSEIL PROVINCIAL, Vu les articles L et L du Code de la démocratie locale et de la décentralisation et le titre III du livre III de la troisième partie ; Vu la circulaire du Ministre régional des Affaires intérieures et de la Fonction publique de la Région wallonne du 17 février 2005 ; Vu le contrat de gestion entre la Province du Brabant wallon et l Ecole de Maîtrise automobile adopté par le Conseil provincial lors de sa séance du 25 novembre 2010 ; Considérant qu une personne sur cinq en Brabant wallon est âgée de 60 ans et plus et qu une personne sur six est âgée de 65 ans et plus ; Considérant que la majorité des conducteurs âgés ont obtenu leur permis de conduire sans avoir à passer un examen théorique et encore moins un examen pratique ; Considérant l augmentation considérable du trafic, l évolution du code de la route et la technologie des véhicules en perpétuelle évolution ; Considérant l importance d aider les conducteurs âgés à conserver leur autonomie en matière de mobilité ; Considérant le souhait de la Province de réduire le nombre de victimes sur les routes ; Considérant qu une formation à la maîtrise automobile des personnes de plus de 65 ans leur permettrait de réduire les risques encourus sur les routes ; Considérant que Conseillers étaient présents au moment du vote ; Considérant que la présente résolution a été adoptée par ;

2 ARRETE : Article 1 er L avenant n 1 au contrat de gestion conclu entre la Province du Brabant wallon et l Ecole de Maîtrise automobile, tel qu annexé, est adopté. Article 2 L avenant au contrat de gestion mentionné à l article 1 er entre en vigueur dès son adoption par le Conseil provincial. Sur proposition du Collège provincial, Wavre, le La Greffière provinciale, Le Président, A. Noël P. Boucher

3 Annexe à la prop. n 125/1/11 Avenant n 1 au contrat de gestion conclu entre la Province du Brabant wallon et l Ecole de Maîtrise automobile Vu les articles L et L du Code de la démocratie locale et de la décentralisation et le titre III du livre III de la troisième partie ; Vu la circulaire du Ministre régional des Affaires intérieures et de la Fonction publique de la Région wallonne du 17 février 2005 ; Vu le contrat de gestion entre la Province du Brabant wallon et l Ecole de maîtrise automobile adopté par le Conseil provincial lors de sa séance du 25 novembre 2010 ; Entre les soussignés : D une part, le Conseil provincial de la Province du Brabant wallon, ci-après dénommé «la Province», représenté par Monsieur Pierre Huart, Président du Conseil provincial, et Madame Annick Noël, Greffière provinciale, en vertu de la décision du Conseil provincial du 25 novembre 2010 ; Et D autre part, la société anonyme Ecole de maîtrise automobile dont le siège social est établi avenue des Alliés 91 à 4960 Malmedy et valablement représentée par Monsieur Pierre Laoureux agissant en tant que Président et Administrateur-délégué en application des statuts, ci-après dénommée «la société» ; IL EST CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 er A l article 1 er, alinéa 1 er, du contrat de gestion conclu entre la Province du Brabant wallon et la société anonyme Ecole de maîtrise automobile est inséré un nouveau point entre le cinquième et le sixième point, libellé comme suit : formation d une journée à la maîtrise automobile pour les seniors (65 ans et plus) domiciliés en Brabant wallon et prise en charge de 60 euros par formation ; Article 2 A l article 2, alinéa 1 er, du contrat de gestion est inséré un nouveau point entre le cinquième et le sixième point, libellé comme suit : intervention de 140 euros par stage de maîtrise auto pour les seniors ; Article 3 - A l annexe 1 du contrat de gestion concernant les indicateurs d exécution des tâches confiées, le point suivant est ajouté : «6) Stages de maîtrise automobile «senior» Nombre total d inscriptions à ce stage, Nombre total de personnes ayant réellement suivi le stage. Article 4 A l annexe 2 du contrat de gestion relative au programme des différentes formations dispensées, le texte suivant est ajouté : «Programme d une journée d un stage de maîtrise automobile pour senior la conduite anticipative, concept et implications, la sensibilisation à l observation et à l importance du regard,

4 le freinage préventif, concept et applications, le système ABS, son utilisation et ses limites, le freinage d urgence avec évitement d obstacles, le système ESP, son utilisation et ses limites, les dernières nouveautés du code de la route, comment contrôler sa voiture lors d une brusque perte d adhérence.» Fait en deux exemplaires à Wavre, le Pour La Province, Pour la société, La Greffière provinciale, Le Président, Le Directeur, A. Noël P. Huart P. Laoureux

5 Direction d'administration de l infrastructure et du cadre de vie Service du développement territorial Note aux membres du Conseil provincial Objet : Proposition de résolution relative à l avenant n 1 au contrat de gestion conclu entre la Province du Brabant wallon et l Ecole de maîtrise automobile En date du 25 novembre 2010, le Conseil provincial a adopté, pour la période , le contrat de gestion entre la Province du Brabant wallon et l Ecole de maîtrise automobile dont le siège social est établi à l avenue des Alliés, 91 à 4960 Malmedy. Dans le cadre de ce contrat de gestion, les stages suivants sont proposés à des prix avantageux au Brabançons wallons : stage de maîtrise automobile pour les jeunes de 18 à 25 ans ; stage de maîtrise automobile pour les personnes handicapées ; stage de maîtrise cyclo pour les jeunes de 15 à 20 ans ; stage de maîtrise moto (initiation, débutant et perfectionnement) ; stage spécifique pour policiers, pompiers ou personnel des services médicaux d urgence. Dans les tranches d âges couvertes par ces différents stages, les seniors n apparaissent cependant pas. Or en Brabant wallon, une personne sur cinq a 60 ans ou plus et une personne sur six a 65 ans ou plus. Il est donc important de s intéresser à ces personnes du 3 e âge pour lesquelles la qualité de vie est souvent liée à leur mobilité, la voiture s avérant nécessaire pour conserver leur autonomie afin d effectuer leurs courses, se rendre chez des amis et pour les loisirs en général. La majorité des conducteurs âgés ont obtenu leur permis de conduire sans avoir à passer un examen théorique et encore moins un examen pratique. Ces personnes ont appris le code de la route par elles-mêmes. Aujourd hui, le trafic a considérablement augmenté, le code de la route a évolué et la technologie des véhicules est en perpétuelle évolution (par exemple une voiture dotée d un ABS se comporte d une manière bien spécifique en situation de freinage d urgence). Les seniors sont ainsi souvent présentés sous un profil négatif en tant que conducteurs.

6 Les statistiques des accidents indiquent que par kilomètre parcouru, les seniors sont davantage impliqués dans les accidents que les jeunes conducteurs. Cependant, en ce qui concerne les victimes de la route, les jeunes sont plus nombreux et plus particulièrement le groupe des ans. Dans les statistiques d accidents, on remarque également que les seniors sont moins nombreux à survivre aux accidents les plus graves, ils sont en effet plus vulnérables que les jeunes. De nombreux facteurs dus au vieillissement constituent des handicaps à ne pas négliger pour la conduite des seniors comme : les troubles visuels (réduction des capacités d accommodation et de la vision latérale, augmentation de la sensibilité à l éblouissement, ) ; les troubles cognitifs c est-à-dire l altération des fonctions cérébrales capables de traiter les informations. Ces troubles réduisent la vitesse de réaction (à partir de 20 ans, nous perdons tous les 10 ans environ 4 % de nos temps de réaction), diminuent les capacités de jugement, d analyse de l environnement et de décision notamment dans les conditions de stress ; les troubles moteurs, la force musculaire diminuant avec l âge. Les conducteurs âgés étant de plus en plus nombreux dans notre société, il est donc utile d attirer leur attention sur ces troubles du vieillissement, de leur apprendre à modifier leur comportement au volant pour pallier ces changements et les aider ainsi à améliorer leur sécurité et celle des autres. Sans l exprimer clairement, les seniors manifestent un besoin de guidage et d accompagnement pour faire face à la situation. Afin d aider les conducteurs âgés à conserver leur autonomie en matière de mobilité et à préserver leur sécurité sur la route, il est proposé au Conseil provincial de donner l occasion à tout Brabançon wallon âgé de 65 ans et plus de suivre un stage de maîtrise automobile leur permettant de passer en revue leurs compétences au volant, d identifier et corriger certains mauvais réflexes acquis au fil du temps, de leur faire prendre conscience des dangers de la route et de leur responsabilité, de les aider à prévoir les gestes des autres conducteurs, de se familiariser avec le code de la route dans les conditions de circulation actuelle. Le programme de cette formation d une journée est le suivant : la conduite anticipative, concept et implications ; la sensibilisation à l observation et à l importance du regard ; le freinage préventif, concept et applications ; le système ABS, son utilisation et ses limites ; le freinage d urgence avec évitement d obstacles ; le système ESP, son utilisation et ses limites ; les dernières nouveautés du code de la route ; comment contrôler sa voiture lors d une brusque perte d adhérence. Le prix public d un tel stage est de 265,00 euros TVAC. L Ecole de maîtrise automobile prend à sa charge 60,00 euros et il est proposé au Conseil provincial que la Province intervienne à concurrence de 140,00 euros par stage, le montant à charge du participant s élevant dès lors à 65,00 euros. L Ecole de Maîtrise automobile remettra une attestation de suivi à chaque participant au stage qui bénéficiera en outre d un accueil café, d une collation le midi et bien sûr des véhicules et de l infrastructure de la société ainsi que des moniteurs spécialisés. Il est donc proposé de modifier comme suit le contrat de gestion entre la Province et l Ecole de maîtrise automobile : A l article 1 er, alinéa 1 er, du contrat de gestion est inséré un nouveau point entre le cinquième et le sixième point, libellé comme suit : formation d une journée à la maîtrise automobile pour les seniors (65 ans et plus) domiciliés en Brabant wallon et prise en charge de 60 euros par formation ;

7 A l article 2, alinéa 1 er, du contrat de gestion est inséré un nouveau point entre le cinquième et le sixième point, libellé comme suit : intervention de 140 euros par stage de maîtrise auto pour les seniors ; A l annexe 1 du contrat de gestion concernant les indicateurs d exécution des tâches confiées, le point suivant est ajouté : «6) Stages de maîtrise automobile «senior» Nombre total d inscriptions à ce stage, Nombre total de personnes ayant réellement suivi le stage. A l annexe 2 du contrat de gestion relative au programme des différentes formations dispensées, le texte suivant est ajouté : «Programme d une journée d un stage de maîtrise automobile pour senior la conduite anticipative, concept et implications, la sensibilisation à l observation et à l importance du regard, le freinage préventif, concept et applications, le système ABS, son utilisation et ses limites, le freinage d urgence avec évitement d obstacles, le système ESP, son utilisation et ses limites, les dernières nouveautés du code de la route, comment contrôler sa voiture lors d une brusque perte d adhérence.» En conclusion, il est proposé au Conseil provincial d approuver la proposition de résolution relative à l avenant n 1 au contrat de gestion conclu entre la Province du Brabant wallon et l Ecole de maîtrise automobile.

Le dépistage des conducteurs à risque

Le dépistage des conducteurs à risque Le dépistage des conducteurs à risque 14 mai 2009 Présenté par Lyne Tardif, ergothérapeute Au service des personnes ayant une déficience physique Objectifs de la formation Connaître les critères pour déterminer

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 78 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2015-2016 Enregistré à la Présidence du Sénat le 14 octobre 2015 PROPOSITION DE LOI instaurant une formation complémentaire obligatoire après l'obtention du permis de conduire,

Plus en détail

Intelligence à bord? Jusqu à 50 % d accidents graves en moins avec les systèmes d assistance à la conduite. www.qi-auto.ch

Intelligence à bord? Jusqu à 50 % d accidents graves en moins avec les systèmes d assistance à la conduite. www.qi-auto.ch Intelligence à bord? Jusqu à 50 % d accidents graves en moins avec les systèmes d assistance à la conduite. www.qi-auto.ch Systèmes d assistance à la conduite Les systèmes d assistance à la conduite offrent

Plus en détail

EVOLUTION DU NOMBRE DE TUES

EVOLUTION DU NOMBRE DE TUES Cabinet du Préfet Nice, le 29 janvier 2015 Bureau de la Communication et des Relations publiques INFORMATION PRESSE Sécurité routière : Bilan 2014 Baisse des accidents corporels mais hausse de la mortalité

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS EN PREVENTION DES RISQUES ROUTIERS

CATALOGUE FORMATIONS EN PREVENTION DES RISQUES ROUTIERS CATALOGUE FORMATIONS EN PREVENTION DES RISQUES ROUTIERS VERSION 2010 STRESS ET CONDUITE Apprendre à connaître les origines, le fonctionnement et les stratégies de gestion du stress et de l agressivité

Plus en détail

Centre de gestion. Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion. Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes Pôle Organisation et Sécurité au Travail Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Service Hygiène et Sécurité Dans le cadre de la prévention des risques professionnels, le Centre de Gestion des Hautes- Alpes

Plus en détail

JORF n 0172 du 26 juillet 2013. Texte n 27

JORF n 0172 du 26 juillet 2013. Texte n 27 Le 3 février 2014 JORF n 0172 du 26 juillet 2013 Texte n 27 ARRETE Arrêté du 16 juillet 2013 relatif à l apprentissage de la conduite des véhicules à moteur de la catégorie B du permis de conduire à titre

Plus en détail

Apprendre et partager la route. Un partenariat

Apprendre et partager la route. Un partenariat Apprendre et partager la route Un partenariat Les jeunes: un groupe surexposé aux accidents STOP Plus de 25 % des tués et 30 % des blessés en France ont entre 15 et 24 ans alors qu ils correspondent à

Plus en détail

DDTM 50 - Coordination sécurité routière

DDTM 50 - Coordination sécurité routière DDTM 50 - Coordination sécurité routière DDTM 50 - Coordination sécurité routière En France en 2012 : Accidentalité des motocyclistes ------------------- Les victimes Sur 843 personnes qui ont perdu la

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT SUR LE THEME DE LA «SÉCURITÉ ROUTIERE»

CONVENTION DE PARTENARIAT SUR LE THEME DE LA «SÉCURITÉ ROUTIERE» CONVENTION DE PARTENARIAT SUR LE THEME DE LA «SÉCURITÉ ROUTIERE» Entre la Préfecture des Pyrénées Orientales, Sise 24, Quai Sadi Carnot à Perpignan, représentée par le Préfet Hugues BOUSIGES d une part

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 2 mai 2011 relatif aux modalités de mise en œuvre de la formation

Plus en détail

Centre de Formation pour Conducteurs S.A. 20 ans d expérience en formation post-permis au Grand-Duché de Luxembourg

Centre de Formation pour Conducteurs S.A. 20 ans d expérience en formation post-permis au Grand-Duché de Luxembourg Centre de Formation pour Conducteurs S.A 20 ans d expérience en formation post-permis au Grand-Duché de Luxembourg 26 Novembre 2015 Marc Pannacci Agenda 1. Le Grand-Duché de Luxembourg 2. Statistiques

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE TRANSPORTS, MER ET PÊCHE Arrêté du 10 avril 2013 relatif à la conduite en mer des véhicules

Plus en détail

PROGRAMME DES STAGES «DEUXIEME GENERATION» I - ENSEIGNEMENT TRONC COMMUN : LES FACTEURS GENERAUX DE L'INSECURITE ROUTIERE

PROGRAMME DES STAGES «DEUXIEME GENERATION» I - ENSEIGNEMENT TRONC COMMUN : LES FACTEURS GENERAUX DE L'INSECURITE ROUTIERE PROGRAMME DES STAGES «DEUXIEME GENERATION» I - ENSEIGNEMENT TRONC COMMUN : LES FACTEURS GENERAUX DE L'INSECURITE ROUTIERE SEQUENCES et OBJECTIFS Tour de table (2 heures) Données de sécurité routière (30

Plus en détail

FORMATION DE 7H 7. OBLIGATOIRE pour CONDUIRE UN ENGIN MOTORISE DE 50 CM3. Mercredi 02 mars 2011 à 11h00 Maison de la SECURITE ROUTIERE Montpellier

FORMATION DE 7H 7. OBLIGATOIRE pour CONDUIRE UN ENGIN MOTORISE DE 50 CM3. Mercredi 02 mars 2011 à 11h00 Maison de la SECURITE ROUTIERE Montpellier FORMATION DE 7H 7 OBLIGATOIRE pour CONDUIRE UN ENGIN MOTORISE DE 50 50 A 125CM CM3 Mercredi 02 mars 2011 à 11h00 Maison de la SECURITE ROUTIERE Montpellier DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse élaboré par

Plus en détail

plus de maîtrise pour plus de plaisir de conduire.

plus de maîtrise pour plus de plaisir de conduire. BMW Driver Training www.bmw.be Le plaisir de conduire plus de maîtrise pour plus de plaisir de conduire. BMW Driver Training. des stages de conduite pour rendre toutes les routes plus sûres. Pour BMW,

Plus en détail

«Bien-Etre et Autonomie»

«Bien-Etre et Autonomie» «Bien-Etre et Autonomie» Un programme de formation d un volume horaire de 3 jours J1 : Prévention J2 : Prévention et secours civiques de niveau 1 J3 : Santé globale L objectif du programme de formation

Plus en détail

Portage de repas à domicile en faveur des personnes âgées autonomes (GIR 5 et 6)

Portage de repas à domicile en faveur des personnes âgées autonomes (GIR 5 et 6) Appel à projets 2013 Portage de repas à domicile en faveur des personnes âgées autonomes (GIR 5 et 6) Caisse d Assurance Retraite et de la Santé au Travail d Aquitaine 80 avenue de la Jallère 33053 BORDEAUX

Plus en détail

CEPS La formation des EPI, spécificités pour les PMR Le vendredi 26 mars 2010 Patrick De Huisser Conseiller technique (ceps) S/Off (SRI de Nivelles)

CEPS La formation des EPI, spécificités pour les PMR Le vendredi 26 mars 2010 Patrick De Huisser Conseiller technique (ceps) S/Off (SRI de Nivelles) CEPS La formation des EPI, spécificités pour les PMR Le vendredi 26 mars 2010 Patrick De Huisser Conseiller technique (ceps) S/Off (SRI de Nivelles) Qui sont les PMR? - Personnes handicapées physiques

Plus en détail

I - AGIR EN PRIORITE CONTRE LES PRINCIPALES CAUSES DES DRAMES DE LA ROUTE

I - AGIR EN PRIORITE CONTRE LES PRINCIPALES CAUSES DES DRAMES DE LA ROUTE 11/2009 LUTTE CONTRE L INSECURITE ROUTIERE EN FRANCE PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION PREVENTION ROUTIERE MESURES QUI DEVRAIENT ETRE PRISES A COURT ET MOYEN TERME POUR FAIRE BAISSER DE MANIERE SIGNIFICATIVE

Plus en détail

Actions de prévention routière

Actions de prévention routière Actions de prévention routière Mairie de Bourgoin-Jallieu Service Hygiène et Santé Des actions inscrites au Plan Départemental d Actions de Sécurité Routière (PDASR) et soutenues par l État «Conduire sans

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

APPRENDRE POUR MIEUX CONDUIRE

APPRENDRE POUR MIEUX CONDUIRE APPRENDRE POUR MIEUX CONDUIRE Le Département accompagne les jeunes Le Département de l Eure aide les jeunes à financer : l apprentissage anticipé de la conduite le brevet de sécurité routière les stages

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Section Page

TABLE DES MATIÈRES Section Page TABLE DES MATIÈRES Section Page Définitions... 3 Introduction... 4 Description du programme... 4 Champ d application et portée... 5 Directive 1 : Processus de sélection des fournisseurs de services...

Plus en détail

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères et d origine étrangère. 1 PLAN Introduction Parcours

Plus en détail

Charte des voyages et sorties scolaires

Charte des voyages et sorties scolaires Charte des voyages et sorties scolaires Vu la circulaire n 2011-117 du 3 août 2011 modifiée par la circulaire n 2013-106 du 16 juillet 2013 portant sur les modalités d organisation des sorties et voyages

Plus en détail

DOCUMENT GÉNÉRAL D ORIENTATION 2013/2017 CORSE-DU

DOCUMENT GÉNÉRAL D ORIENTATION 2013/2017 CORSE-DU DOCUMENT GÉNÉRAL D ORIENTATION 2013/2017 CORSE-DU DU-SUD Sommaire Le DGO... 4 Analyse de l accidentalité... 5 Localisation des accidents en Corse du Sud... 7 Enjeux de la sécurité routière pour 2013/2017...

Plus en détail

Le risque routier lié au travail. Dr Martine Isnard

Le risque routier lié au travail. Dr Martine Isnard Le risque routier lié au travail Dr Martine Isnard 1 1.DEFINITION On appelle risque routier lié au travail les accidents matériels ou de personne occasionnés par un véhicule et survenus à l occasion :

Plus en détail

1. mediarte.be, Avenue des Gloires Nationales 20, 1083 Bruxelles,

1. mediarte.be, Avenue des Gloires Nationales 20, 1083 Bruxelles, Convention de stage Entre les soussignés 1. mediarte.be, Avenue des Gloires Nationales 20, 1083 Bruxelles, représenté légalement par monsieur Jan Vermoesen, agissant en qualité de directeur, faisant élection

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT entre la PRÉFECTURE DES ALPES-MARITIMES et GMF ASSURANCES

CONVENTION DE PARTENARIAT entre la PRÉFECTURE DES ALPES-MARITIMES et GMF ASSURANCES CONVENTION DE PARTENARIAT entre la PRÉFECTURE DES ALPES-MARITIMES et GMF ASSURANCES en vue de participer à l'amélioration du risque routier dans le département des Alpes- Maritimes. Entre l'etat, représenté

Plus en détail

Fiche technique. Titre de l étude : Les formations à la conduite et leurs enjeux pour la sécurité routière. Étude comparative Sud-Ouest/Québec

Fiche technique. Titre de l étude : Les formations à la conduite et leurs enjeux pour la sécurité routière. Étude comparative Sud-Ouest/Québec Fiche technique Titre de l étude : Les formations à la conduite et leurs enjeux pour la sécurité routière. Étude comparative Sud-Ouest/Québec Durée : 20 mois Période : Février 2000 à octobre 2001 Organisme

Plus en détail

Séminaire 2010 des organisateurs de cours. 12 mai 2010

Séminaire 2010 des organisateurs de cours. 12 mai 2010 Séminaire 2010 des organisateurs de cours 12 mai 2010 Agenda Salutations Informations Statistiques Expériences tirées des audits Travailler avec SARI Rapport Sinus: accidents de motos Divers et sondage

Plus en détail

Contrat d accueil. entre l Académie des Enfants asbl et les parents de. 1/8

Contrat d accueil. entre l Académie des Enfants asbl et les parents de. 1/8 BT - GEN - WOO Contrat d accueil entre l Académie des Enfants asbl et les parents de. 1/8 ENTRE : IDENTIFICATION DE L ASBL : NOM : L Académie des Enfants ASBL ADRESSE : siège social : Avenue d Argenteuil

Plus en détail

PLANeTE vacances. Ce document est conçu afin de faciliter les relations entre les familles et l association organisatrice.

PLANeTE vacances. Ce document est conçu afin de faciliter les relations entre les familles et l association organisatrice. REGLEMENT INTERIEUR PLANeTE vacances de la commune de CHALLANS Préambule : Le présent règlement a pour but de vous donner toutes les informations pratiques concernant l accueil de loisirs «Planète Vacances»

Plus en détail

Contact presse - Thomas Le Quellec Tel. : 01 44 15 27 79 - t.lequellec@preventionroutiere.asso.fr

Contact presse - Thomas Le Quellec Tel. : 01 44 15 27 79 - t.lequellec@preventionroutiere.asso.fr COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 03 mars 2008 Le nouvel outil pédagogique de l association Prévention Routière et de la Fédération française des sociétés d assurances (FFSA) pour sensibiliser les jeunes

Plus en détail

Chiffres sécurité routière Bilan de 2008 à 2012 Bilan 2013 Chiffres 2014 au 31 janvier. Observatoire Régional de Sécurité Routière

Chiffres sécurité routière Bilan de 2008 à 2012 Bilan 2013 Chiffres 2014 au 31 janvier. Observatoire Régional de Sécurité Routière Chiffres sécurité routière Bilan de 2008 à 2012 Bilan 2013 Chiffres 2014 au 31 janvier Observatoire Régional de Sécurité Routière Ministère de l Egalité des Territoires et du Logement - Ministère de l'ecologie,

Plus en détail

DDE - SERT/SRGC - 34 L'Hérault Listes Des Ressources Matérielles.

DDE - SERT/SRGC - 34 L'Hérault Listes Des Ressources Matérielles. Dossier : Alcool au volant, halte à la prise de risques Dossier : 15-24 ans Sortez et revenez SAM Dossier : Des messages pour sauver des vies. Un dossier qui fait le point sur les dangers de l'alcool et

Plus en détail

Entrée en vigueur Conducteurs concernés article 1 de l ordonnance de 1958 :

Entrée en vigueur Conducteurs concernés article 1 de l ordonnance de 1958 : Décret n 2007-1340 du 11 septembre 2007 relatif à la qualification initiale et à la formation continue des conducteurs de certains véhicules affectés aux transports routiers de marchandises ou de voyageurs.

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE PREAMBULE : La mise en œuvre de changements d organisation au sein du groupe sanofi-aventis, par nécessité d anticipation ou

Plus en détail

Le risque routier encouru par les salariés

Le risque routier encouru par les salariés Le risque routier encouru par les salariés Le risque routier encouru par les salariés... Un enjeu pour l entreprise Un risque souvent méconnu, ou mal appréhendé Statistiques PLAN Introduction : Conduire

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ENTRE LES SOUSSIGNES : HSBC France, dont le siège social est situé 103, avenue des Champs Elysées, 75008 PARIS, représenté par Madame

Plus en détail

Décret n 2007-429 du 25 mars 2007 - art. 1 JORF 27 mars 2007

Décret n 2007-429 du 25 mars 2007 - art. 1 JORF 27 mars 2007 MATHEMATIQUES L éducation à la sécurité routière est présente de la maternelle au lycée. Son inscription obligatoire dans les horaires et programmes de différentes disciplines vise à une meilleure appréhension

Plus en détail

Fragilité et conduite automobile. Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014

Fragilité et conduite automobile. Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014 Fragilité et conduite automobile Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014 Fragilité : Critères de Fried Perte de poids 5% par an Fatigue subjective

Plus en détail

ANTICIPER ET PR ÉPARER UN CONTROLE DE LA COUR DES COMPTES EM 5

ANTICIPER ET PR ÉPARER UN CONTROLE DE LA COUR DES COMPTES EM 5 ANTICIPER ET PR ÉPARER EM 5 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS Formation d une journée 2015 16 février, 9 mars, 20 avril, 11 juin Les chambres régionales des comptes exercent à titre principal sur les collectivités

Plus en détail

ServiceS d accueil, d hébergement et d accompagnement des personnes en difficultés SocialeS

ServiceS d accueil, d hébergement et d accompagnement des personnes en difficultés SocialeS DANS LE CADRE DE LA QUINZAINE DES MAISONS D ACCUEIL ET DES SERVICES D AIDE AUX SANS-ABRI 13 Rue des Champs Élysées 1050 Bruxelles 02 513 62 25 ama@ama.be www.ama.be É.R. Christine Vanhessen - Rue des Champs

Plus en détail

PROJET 2008 2011 L'apprentissage des premiers secours dans les écoles et les collèges de l'isère

PROJET 2008 2011 L'apprentissage des premiers secours dans les écoles et les collèges de l'isère PROJET 2008 2011 L'apprentissage des premiers secours dans les écoles et les collèges de l'isère LES FONDEMENTS DU PROJET L éducation à la responsabilité doit permettre aux élèves, futurs citoyens ou citoyens

Plus en détail

N 221 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 221 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 11 octobre 2007 N 221 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 27 septembre 2007.

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-83

Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-83 Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-83 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision n MDE-2013-83 du 22 avril 2013 relative la scolarisation d un enfant porteur de handicap Domaine(s) de compétence

Plus en détail

Direction générale de l enseignement scolaire. L'enseignement des gestes de premiers secours en milieu scolaire

Direction générale de l enseignement scolaire. L'enseignement des gestes de premiers secours en milieu scolaire Direction générale de l enseignement scolaire L'enseignement des gestes de premiers secours en milieu scolaire Annecy - 28 janvier 2010 Les évolutions législatives et réglementaires Loi n 2004-806 du 9

Plus en détail

TZR, prof à part entière ou entièrement à part?

TZR, prof à part entière ou entièrement à part? TZR, prof à part entière ou entièrement à part? 1 Qu est-ce qu un TZR? 2 L activité du TZR dans son établissement de rattachement 3 Conseils pour optimiser les Remplacements (pour le TZR et les Équipes

Plus en détail

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL :

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : De : Société Projets & Formations 293 rue de jonquilles 84100 Orange yveslozano@projets-formations.com +33 (0)6 18 72 39 98 1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : Projets et Formations est en mesure

Plus en détail

POST PERMIS Entreprise

POST PERMIS Entreprise POST PERMIS Entreprise «Conduire est un acte du travail» TEL 01 64 33 30 73 77100 MEAUX CENTRE DE RECUPERATION DE POINTS AGREE PAR LA PREFECTURE DE SEINE ET MARNE SOUS LE N 05 DRLP6 PC 010 CFR EUROPEEN

Plus en détail

TWENTY AUTO ECOLE. 95, Boulevard Poniatowski 75012 PARIS Tél. : 01 43 45 04 81 - Fax : 01.43.45.00.19

TWENTY AUTO ECOLE. 95, Boulevard Poniatowski 75012 PARIS Tél. : 01 43 45 04 81 - Fax : 01.43.45.00.19 +++ TWENTY AUTO ECOLE S O M M A I R E 2 - Les pièces à fournir pour l inscription 3 - Les tarifs unitaires 4 - Les forfaits B 5 - Le forfait AAC 6 - Les horaires de cours, code et conduite 7 - Les conditions

Plus en détail

DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S.

DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S. DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S. Nanterre (la "Société") REGLEMENT INTERIEUR Adopté, sous condition suspensive,

Plus en détail

E.R.J. Education Routière de la Jeunesse. de la Somme. 1) Présentation de l action ERJ. Page 1

E.R.J. Education Routière de la Jeunesse. de la Somme. 1) Présentation de l action ERJ. Page 1 E.R.J. Page 1 Education Routière de la Jeunesse 1) Présentation de l action ERJ de la Somme Objectif de l'action E. R. J. engagée par la Fédération Française des Motards en Colère L'objectif est d'utiliser

Plus en détail

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement.

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement. Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais Programme inter-établissement Evaluation Sommaire 1 - Résultats de l enquête par questionnaire : début de programme...

Plus en détail

Intervention du ministre de l'intérieur. sur la sécurité routière. 5 janvier 2012

Intervention du ministre de l'intérieur. sur la sécurité routière. 5 janvier 2012 Intervention du ministre de l'intérieur sur la sécurité routière 5 janvier 2012 La lutte contre l insécurité routière constitue une grande cause nationale. C est une priorité majeure pour le Gouvernement

Plus en détail

Votre stress vous paralyse? Lors d une présentation en public, en séance devant. vos collègues, dans votre travail au quotidien, en entretien avec

Votre stress vous paralyse? Lors d une présentation en public, en séance devant. vos collègues, dans votre travail au quotidien, en entretien avec RESSOURCES HUMAINES SERVICE DE FORMATION DU PERSONNEL EPFL RI RH-F Téléphone : +41 21 693 34 30 Bâtiment BI Fax : +41 21 341 31 58 Station 7 CH-1015 Lausanne Site web : http://sfp.epfl.ch Gestion du stress

Plus en détail

Sylvain Duvinage. Guide de pêche

Sylvain Duvinage. Guide de pêche Sylvain Duvinage Guide de pêche Les motivations de ma présence La Raison de mon intervention La santé précaire de la pêche en France a depuis de nombreuses années fait exploser la consommation des voyages

Plus en détail

Éducation à la sécurité

Éducation à la sécurité Cette présentation a été effectuée le 1er décembre 2011, au cours de la journée «La sécurité routière durable : une contribution essentielle à un environnement et à des modes de vie sain?» dans le cadre

Plus en détail

Une démarche conjointe et complémentaire entre la Sécurité routière et la CNAMTS

Une démarche conjointe et complémentaire entre la Sécurité routière et la CNAMTS Point d information mensuel Le 8 Janvier 2004 Prévention du risque routier en entreprise : La branche des Accidents du travail et des Maladies professionnelles (AT-MP) et la Sécurité Routière signent des

Plus en détail

CONVENTION DE FORMATION EN ENTREPRISE

CONVENTION DE FORMATION EN ENTREPRISE CONVENTION DE FORMATION EN ENTREPRISE La présente convention règle les rapports entre l entreprise : Société : Adresse :... Code Postal :.. Ville : Téléphone :... Mail :.. Représenté par : Agissant en

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGAPP10)

Conditions générales d assurance (CGAPP10) Conditions générales d assurance (CGAPP10) Vous trouverez aux pages suivantes une présentation claire et lisible des conditions habituellement imprimées en petits caractères! Afin que vous soyez parfaitement

Plus en détail

CODE DE LA ROUTE ET SECURITE ROUTIERE : Epreuve Théorique Générale (ETG) Réf de l action : ECF T010 indice 03 Version 1 de l IFPECF/SPS PACA

CODE DE LA ROUTE ET SECURITE ROUTIERE : Epreuve Théorique Générale (ETG) Réf de l action : ECF T010 indice 03 Version 1 de l IFPECF/SPS PACA CODE DE LA ROUTE ET SECURITE ROUTIERE : Epreuve Théorique Générale (ETG) Réf de l action : ECF T010 indice 03 Version 1 de l IFPECF/SPS PACA Permettre aux candidats des différentes catégories de permis

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 26 ET 27 MAI RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DE L ASSEMBLEE DE CORSE

ASSEMBLEE DE CORSE 26 ET 27 MAI RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DE L ASSEMBLEE DE CORSE COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2011/E3/ ASSEMBLEE DE CORSE 3 EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011 26 ET 27 MAI RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DE L ASSEMBLEE DE CORSE OBJET : ADOPTION DU REGLEMENT

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 18 avril 2007 modifiant l arrêté du 26 janvier 2006 modifié relatif aux conditions de formation de l auxiliaire

Plus en détail

CONVENTION. Entre. La Fédération Française du Sport Adapté

CONVENTION. Entre. La Fédération Française du Sport Adapté La Fédération Française du Sport Adapté La Fédération Française de Taekwondo et DA CONVENTION Entre La Fédération Française du Sport Adapté, ayant son siège social au 9 rue Jean Daudin à Paris 75015, association

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 3 janvier 2008 relatif à l agrément des centres de formation professionnelle

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Proposition APF -Association des paralysés de France- (Groupe de travail Mars 2009) Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Article 1 Fondement Le Conseil

Plus en détail

PRESENTATION du BP JEPS AGFF. «Activités Gymniques de la Forme et de la Force»

PRESENTATION du BP JEPS AGFF. «Activités Gymniques de la Forme et de la Force» PRESENTATION du BP JEPS AGFF Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport «Activités Gymniques de la Forme et de la Force» Mention C «Forme en Cours Collectifs» Mention D «Haltères,

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. de 9h00 à 17h00. Esplanade des Fontaines à MONTAUBAN

DOSSIER DE PRESSE. de 9h00 à 17h00. Esplanade des Fontaines à MONTAUBAN DOSSIER DE PRESSE de 9h00 à 17h00 Esplanade des Fontaines à MONTAUBAN SOMMAIRE Le communiqué de presse Le programme Les participants COMMUNIQUE DE PRESSE L'an dernier, les premières Journées de la Sécurité

Plus en détail

CIRCUIT DANIEL PESCHEUR

CIRCUIT DANIEL PESCHEUR SERVICES URBAINS MOBILITES GESTION RESEAUX 1, Place de la légion d honneur B.P. 35821 31505 TOULOUSE cedex 5 Nos références : GC/YB/mab - 17/02/2014 N : GESTION DES USAGES Dossier suivi par : Gérard CHABAUD

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Arrêté du

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

Rapport sur la Table ronde du sud du Manitoba sur les questions touchant les personnes handicapées

Rapport sur la Table ronde du sud du Manitoba sur les questions touchant les personnes handicapées Rapport sur la Table ronde du sud du Manitoba sur les questions touchant les personnes handicapées Mars 2007 Le gouvernement du Manitoba estime qu il est important d entendre ce que les Manitobains et

Plus en détail

DIRECTIVES ADMINISTRATIVES UTILISATION DES INSTALLATIONS DE LA SOCIÉTÉ DU PARC INDUSTRIEL ET PORTUAIRE DE BÉCANCOUR

DIRECTIVES ADMINISTRATIVES UTILISATION DES INSTALLATIONS DE LA SOCIÉTÉ DU PARC INDUSTRIEL ET PORTUAIRE DE BÉCANCOUR DIRECTIVES ADMINISTRATIVES UTILISATION DES INSTALLATIONS DE LA SOCIÉTÉ DU PARC INDUSTRIEL ET PORTUAIRE DE BÉCANCOUR 1. PRÉAMBULE La Société a comme mission de favoriser le développement économique du Québec

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REGION LANGUEDOC - ROUSSILLON DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Réunion du 6 février 2007 N 01.04 EXTENSION DES SUPERSTRUCTURES DU CHANTIER DE TRANSPORT COMBINÉ DE PERPIGNAN/SAINT-CHARLES Vu le Code Général

Plus en détail

MAI 2010 Document révisé juin 2012. Document 1

MAI 2010 Document révisé juin 2012. Document 1 MAI 2010 Document révisé juin 2012 Document 1 Commission scolaire de la Riveraine 1 Niveau 1 Classe ordinaire avec l enseignante ou l enseignant comme premier responsable de la prévention, du dépistage,

Plus en détail

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires Mai 2013 - direction générale de l enseignement scolaire La loi d orientation, de programmation pour la refondation

Plus en détail

Madame la Présidente Madame la ministre Messieurs et Mesdames les députés

Madame la Présidente Madame la ministre Messieurs et Mesdames les députés Intervention 25 novembre 2014 Annie LE HOUEROU Proposition de loi visant à faciliter le stationnement des personnes en situation de handicap titulaires de la carte de stationnement Madame la Présidente

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION DE SORTIE REGULIERE OU OCCASIONNELLE SANS NUITEE DANS LE PREMIER DEGRE

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION DE SORTIE REGULIERE OU OCCASIONNELLE SANS NUITEE DANS LE PREMIER DEGRE DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION DE SORTIE REGULIERE OU OCCASIONNELLE SANS NUITEE DANS LE PREMIER DEGRE Ecole : Adresse :.. Code Postal : Commune :.. Enseignant(e) responsable du projet :.... ELEMENTS

Plus en détail

ACTIVITÉ OBJECTIFS DESCRIPTION DU MATÉRIEL

ACTIVITÉ OBJECTIFS DESCRIPTION DU MATÉRIEL ACTIVITÉS RÉALISÉES PAR LE SERVICE DE LA PROMOTION DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN MILIEU SCOLAIRE ACTIVITÉ OBJECTIFS DESCRIPTION DU MATÉRIEL CLIENTÈLES VISÉES PÉRIODE BALADINE Afin de prévenir ou de réduire

Plus en détail

RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL D UN VEHICULE UTILITAIRE LEGER

RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL D UN VEHICULE UTILITAIRE LEGER RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL DUREE 2 jours soit14 heures DATES 13 et 14 mars 2013 LIEU Site Centaure A62 Echangeur de Saint-Jory 31150 BRUGUIERES FRAIS PEDAGOGIQUES 540 / stagiaire Niveau

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi ouvert: t Godshuis

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi ouvert: t Godshuis Bienvenue 23/10/2014 Réseau wifi ouvert: t Godshuis Tony De Mesel Sécurité et systèmes d aide à la conduite Senior editor technique automobile chez Fleet & Business et VAB Magazine Quels sont les systèmes

Plus en détail

Code de Déontologie et charte de qualité

Code de Déontologie et charte de qualité 2013 Code de Déontologie et charte de qualité Code de déontologie du «conseiller canin» et de «cynotechnicien» Le code de déontologie «Conseiller canin» «Educateur canin conseiller cynotechnicien». s professions

Plus en détail

GRAS SAVOYE COURTIER EN ASSURANCES RISQUE ROUTIER. Prévention du risque routier. Document confidentiel - ne pas diffuser sans autorisation

GRAS SAVOYE COURTIER EN ASSURANCES RISQUE ROUTIER. Prévention du risque routier. Document confidentiel - ne pas diffuser sans autorisation GRAS SAVOYE COURTIER EN ASSURANCES RISQUE ROUTIER Prévention du risque routier Document confidentiel - ne pas diffuser sans autorisation Préambule 3 645 personnes mortes sur les routes en 2012 soit quasiment

Plus en détail

ça concerne tout le monde! se mobilise L emploi des personnes handicapées, L artisanat des services et de la fabrication

ça concerne tout le monde! se mobilise L emploi des personnes handicapées, L artisanat des services et de la fabrication FABRICATION & SERVICES L emploi des personnes handicapées, ça concerne tout le monde! L artisanat des services et de la fabrication se mobilise Document réalisé avec le soutien financier de l Chères collègues,

Plus en détail

Evaluation des aptitudes à la conduite automobile de traumatisés crâniens : approche cognitive et neuropsychologique

Evaluation des aptitudes à la conduite automobile de traumatisés crâniens : approche cognitive et neuropsychologique Evaluation des aptitudes à la conduite automobile de traumatisés crâniens : approche cognitive et neuropsychologique Prévost C., Milleville, I., Hoc, J-M., Charron, C., Mathé, J-F., & Pothier, J. Le 6

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

CONVENTION FORMATION SECURITE LABORATOIRES

CONVENTION FORMATION SECURITE LABORATOIRES CONVENTION FORMATION SECURITE LABORATOIRES Enregistrée sous le N (N enregistrement donné par la CCC) Entre, Le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille, Etablissement Public de Santé inscrit

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL NON TITULAIRE

CONVENTION CADRE DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL NON TITULAIRE CONVENTION CADRE DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL NON TITULAIRE PAR LE SERVICE DE MISSIONS TEMPORAIRES DU CENTRE DE GESTION DEPARTEMENTAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE HAUTE-SAONE SUR LA BASE

Plus en détail

ZONE DE POLICE VESDRE www.policevesdre.be

ZONE DE POLICE VESDRE www.policevesdre.be ZONE DE POLICE VESDRE www.policevesdre.be Verviers, le 01 mars 2010 Madame, Monsieur, Bienvenue à la conférence de presse de la Zone de police Vesdre consacrée au Moniteur de sécurité 2008-2009. Vous trouverez

Plus en détail

Sommaire. Maintenir les seniors en activité professionnelle : du diagnostic au plan d action

Sommaire. Maintenir les seniors en activité professionnelle : du diagnostic au plan d action Fiche 1 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Maintenir les seniors en activité professionnelle : du diagnostic

Plus en détail

05.03.2015. Conduire un minibus jusqu à 3,5t (Transport non professionnel)

05.03.2015. Conduire un minibus jusqu à 3,5t (Transport non professionnel) Conduire un minibus jusqu à 3,5t (Transport non professionnel) Table de matières 1. Permis de conduire bleu avec catégorie D2 (anciennes dispositions légales) échange contre un permis de conduire au format

Plus en détail

Sonia Lupien Ph.D. CONFÉRENCES 2014

Sonia Lupien Ph.D. CONFÉRENCES 2014 Sonia Lupien Ph.D. CONFÉRENCES 2014 Sonia Lupien détient un doctorat en neurosciences de l Université de Montréal et est chercheuse scientifique. Elle a fait ses études postdoctorales à l'university of

Plus en détail

Apprendre à porter secours Cycle 3

Apprendre à porter secours Cycle 3 Apprendre à porter secours Cycle 3 «Tout individu a droit à la vie à la liberté et à la sécurité de sa personne» Article 3 de la déclaration des Droits de l Homme Pourquoi cet enseignement Un maillon reste

Plus en détail

Mesurer l étendue des missions de l Acfi

Mesurer l étendue des missions de l Acfi Les missions et le cadre d intervention des Acfi Saisissez la Référence Internet 5611 dans le moteur de recherche du site www.weka.fr pour accéder à cette fiche Référence Internet 5611 1 outil associé

Plus en détail

Tunisie TUNISIE. (article 13). 3 Cette restructuration est venue concrétiser une série de recommandations adoptées

Tunisie TUNISIE. (article 13). 3 Cette restructuration est venue concrétiser une série de recommandations adoptées TUNISIE La promotion de l emploi est annoncée, depuis plusieurs années, comme étant une priorité absolue de la stratégie de développement de la Tunisie, notamment dans un contexte qui demeure marqué par

Plus en détail