Rheinkraftwerk Iffezheim Zubau Maschine 5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rheinkraftwerk Iffezheim Zubau Maschine 5"

Transcription

1 Centrale Électrique Rhénane d Iffezheim Construction du Groupe 5 Présentation technique GC 16/10/2010 Plan 1. Présentation générale du projet 2. Plans principaux de l ouvrage 3. Point d avancement Photographies du chantier 4. Études d exécution 5. Coûts et délais 2 14/06/2010 Présentations techniques GC

2 1. Présentation générale du projet FRANCE Barrage mobile PAP et Construction du G5 Usine existante Écluses AVAL AMONT ALLEMAGNE Vue aérienne de l aménagement L aménagement d Iffezheim Année de mise en service : Maître d ouvrage : la société Rheinkraftwek Iffezheim (RKI) qui appartient pour moitié à ENBW Kraftwerke AG et à EDF. Il s agit d un aménagement en ligne : barrage, digue de fermeture, usine, écluses. Aménagements existants Usine : Groupes : 4 turbines Kaplan de type «bulbe» Débit maximum : 1100 m³/s (4 x 275 m3/s) Hauteur de chute nominale : 11 m Diamètre de la roue à aubes : 5,80 m Puissance installée : 108 MW Production annuelle : 740 millions de kwh/an = consommation annuelle en courant électrique d environ personnes 4 14/06/2010 Présentations techniques GC

3 Passe à poissons Longueur totale : 300 m Débit : 1,2 m³/s Nombre de passes : 48 Groupe : de type «bulbe» - 1 petite turbine Kaplan - Turbine du débit d attrait de la passe à poissons Débit maximum : 13 m³/s Puissance installée jusqu à env. : 2 MW Production annuelle : 8 millions de kwh/an environ Groupe 5 en construction Groupe : 1 turbine Kaplan de type «bulbe» Débit maximum : 400 m³/s. Hauteur de chute nominale : 11 m Diamètre de la roue à aubes : 6,50 m Puissance installée : 38 MW Production annuelle : 122 millions de kwh/an

4 2. Plans principaux de l ouvrage Vue en plan Groupe 5 Adobe Acrobat 7.0 Document Vue en plan des enceintes Adobe Acrobat 7.0 Document

5 Coupe longitudinale dans l axe du Groupe 5 Adobe Acrobat 7.0 Document Adobe Acrobat 7.0 Vue 3D du groupe Document

6 3. Point d avancement - photographies du chantier État d avancement des travaux Études : Achèvement des études de la fermeture côté amont de la fouille Fouille principale Achèvement de la lierne horizontale de tête Excavation en fouille sèche jusqu à la cote 113,80 m NN (côte inférieure de la lierne horizontale intermédiaire) Fouille amont Achèvement des travaux de réalisation de la paroi moulée Fouille aval Réalisation de 70 % des forages d élimination d obstacles dans le sol Mise en place du pont provisoire pour la B500 au-dessus de la fouille aval 11 État d avancement des travaux

7 Consolidation du terrain d appui du canal à glace au moyen d injections HDI Forages pour la détection et l élimination d obstacles au niveau du corps HDI du canal à glace Obstacles évacués de la fouille aval

8 Vue d ensemble du chantier depuis l aval Travaux de réalisation des parois moulées Préparation des travaux de réalisation de la paroi moulée murettes-guide côté aval, avec panneau Y pour le raccordement de la fouille aval

9 Travaux de réalisation des parois moulées Dimension des panneaux : épaisseur de 1,5 m et longueur allant jusqu à 45 m Réalisation des parois moulées amont mise en place d une cage d armatures Dimension de la cage d armatures : 15 m x 1,50 m x 2,80 m Poids : 12 t

10 Cage d armatures d un panneau de paroi moulée Joint de Paroi moulée

11 Excavation de l enceinte principale Mise en place du ferraillage de la lierne horizontale intermédiaire dans la fouille principale

12 Travaux à venir terrassement sous eau et réalisation d un radier immergé ancré 4. Études d exécution Hypothèses de dimensionnement Données Iffezheim Séisme 0,04 g Caractéristiques de sols Remblais φ'=33 c =0 Couche sous-jacente φ'=35 à 38 c =50 à320 kpa Sous-pression 20 m.

13 Batardeau amont de chantier solution contractuelle Batardeau de chantier Solution contractuelle : ancrage d un rideau de palplanches tiranté à l amont

14 Nouvelle solution étudiée pour la réalisation du batardeau amont de chantier Nouvelle solution Batardeau amont de chantier

15 Nouvelle solution Batardeau amont de chantier Études d exécution des fouilles Présentation réalisée par le bureau d études K + P Exigences particulières relatives à l étude d exécution Fouille profonde (35 m), présence d une pression d eau élevée (plus de 20 m) Exigences élevées relatives au dimensionnement et à l étanchéité Fouille à côté d ouvrages existants qui sont sensibles aux déformations Prise en compte de la dissymétrie des efforts Exigence d un pronostic réaliste de déformation Fouilles de géométrie complexe Nécessité de modèles en 3D Construction au sein de la retenue existante Garantie de stabilité de la retenue 30

16 Modèle de calcul de la fouille principale - L ovoïde de la fouille principale est autoportant de par sa forme spatiale - Interaction des impacts des déformations des différentes fouilles - Sensibilité à la déformation des ouvrages existants Modèle de calcul 3D - Modélisation par éléments finis en modèle continu - Plaxis 3D Foundation - Éléments d interface dans la zone de transition entre la paroi moulée et le terrain de fondation - Plus de éléments 31 Résultats de calcul de la fouille principale 32

17 Résultats de calcul de la fouille principale 33 Modèles de calcul des fouilles amont et aval Combinaison de modélisations 2D et 3D pour l évaluation des forces agissant sur les parois moulées et le dimensionnement du béton armé 34

18 Concept de mesures et d observations Points de mesure de la nappe et de la température (mesure en continu par capteurs électriques de pression et de température) 35 Concept de mesures et d observations Points de mesures inclinométriques (Inclinomètres verticaux; L jusqu à 45 m pour mesurer les déformations horizontales des parois des fouilles sur leur profondeur) et mesures des forces transmises aux tirants et aux butons 36

19 Sûreté hydraulique (cas d avarie) Garantir la préservation de la retenue En cas de problèmes importants d étanchéité dans le mur de rive ou de défaillance du rideau de palplanches, la fouille amont est rempli d eau jusqu à la cote de la retenue (123,6 mnn) Calculs 3D des écoulements 37 Conclusion Études d exécution Les conditions d exécution des ouvrages, et notamment : la profondeur des fouilles avec la pression d eau élevée, les ouvrages existants sensibles aux déformations, la géométrie complexe des fouilles et l obligation du maintien de la retenue font de l étude d exécution une tâche complexe. Une évaluation fiable des forces agissant sur les parois moulées de la fouille principale ne peut être réalisée qu à l aide d un calcul par éléments finis en 3D. Les enceintes des fouilles doivent sont constituées de parois moulées d une épaisseur de 1,5 m et d une longueur allant jusqu à 45 m. Pour la retenue hydraulique globale, des calculs d écoulement 3D ont été réalisés pour les cas d avarie et un système dit «de sécurisation double» a été mis en place. 38

20 5. Coûts et délais Estimation budgétaire du projet : ~100 M dont près des 2/3 pour le Génie Civil. Délais : Début des travaux : avril 2009 Date prévisionnelle de mise en service : décembre 2012

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

Systèmes de soutènement

Systèmes de soutènement FrankiFoundations Belgium Systèmes de soutènement Synthèse des techniques approche b Ir M.Bottiau FrankiFoundations Belgium DeputyGeneral M ABEF President Systèmes de soutènement Dimensionnement: en cours

Plus en détail

Introduction générale. SEE - Barrages de Kain et Hérinnes

Introduction générale. SEE - Barrages de Kain et Hérinnes Barrages de Kain et Hérinnes Introduction générale 1 Projet SEE Kain et Hérinnes 2 Ouvrages actuels - Kain Écluse Va 124.5m x 14m Kain H = 1.6m Hérinnes H = 1.9m 3 Avant projet sommaire Récolter les données

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p. 1 A- GENERALITES p.3 B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3 I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.4 C- DIMINUTION DES EFFORTS APPORTES PAR UN REMBLAI ALLEGE p.4 I- EFFORT

Plus en détail

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement Barrage de Serre-Ponçon Conception, surveillance et comportement Sommaire 1- Rappels sur la conception du barrage et son auscultation 2- Comportement récent : 2001-2013 3.1. Comportement mécanique (réversible

Plus en détail

Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS

Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS Olivier MADEC Jeudi 3 mai 2007 Les ouvrages visés sont : Les parois de pieux forés sécants ou jointifs Les rideaux

Plus en détail

BLOCS 2S BETON. Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs.

BLOCS 2S BETON. Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs. BLOCS 2S BETON AVANTAGES DU SYSTEME : FABRICATION Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs. Aucun matériau recyclé n

Plus en détail

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Choix, dimensionnement, installation et équipement des ouvrages de franchissement hydrauliques (OH) : prescriptions règlementaires, méthodes préconisées

Plus en détail

Terrassements en sous-œuvre et fondations

Terrassements en sous-œuvre et fondations On appelle travaux en sous-œuvre ceux qui sont exécutés dans la zone de transmission des charges d une construction existante au terrain de fondation. Terrassements en sous-œuvre et fondations DANGERS

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

FLEXWELL FHK. Conduite de chauffage à distance

FLEXWELL FHK. Conduite de chauffage à distance Conduite de chauffage à distance La variante intelligente, sûre et rentable: Une étude simple et des coûts d infrastructure réduits Sécurité par le tube protecteur extérieur ondulé en acier Le tube protecteur

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Définition de l installation 11 Implantation de l installation 13 Conception 13 1. Obligations réglementaires de la commune et du particulier 13 2. Choix de la filière d assainissement

Plus en détail

Division. Tunnelling & Civil Engineering. Solutions pour les infrastructures : «un seul partenaire»

Division. Tunnelling & Civil Engineering. Solutions pour les infrastructures : «un seul partenaire» Division Tunnelling & Civil Engineering Solutions pour les infrastructures : «un seul partenaire» 6 14 20 4 Des solutions innovantes sur de solides références 6 Aménagements souterrains Innover Tunnels

Plus en détail

PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS

PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS Les phases à suivre pour la réalisation d un seuil en gabions sont ordonnées selon une régulière succession des travaux. Néanmoins dans des conditions

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Flexible thinking, reliable results Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Maekelberg Wim Lejeune Colombine TUC Rail s.a. 22-02-2013 Table

Plus en détail

Art. 36 Montage d éléments de toiture

Art. 36 Montage d éléments de toiture OTConst Protection contre les chutes à travers le toit 1 Art. 36 Montage d éléments de toiture 1 Il est permis, pour le montage d éléments de toiture, de s engager sur les toitures de résistance limitée

Plus en détail

Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés

Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Isodrain Standard Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Notre gamme de produit à base de HDPE est de très haute qualité.

Plus en détail

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU USINE DE FABRICATION D EMULSION A SAULGE (86) CONTEXTE Origine des travaux : Enjeux Le site a accueilli une société de fabrication d émulsion bitume. Une pollution des sols et des eaux souterraines au

Plus en détail

Commune de SABLONNIERES

Commune de SABLONNIERES Commune de SABLONNIERES Travaux de raccordement des habitations au réseau d assainissement Eaux Usées CAHIER DES CHARGES DESTINE AUX PROPRIETAIRES : REALISANT EUX-MÊMES LEURS TRAVAUX DE RACCORDEMENT OU

Plus en détail

Fondation sur pieux et fondation mixte

Fondation sur pieux et fondation mixte Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Fondation sur pieux et fondation mixte Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire «Fondation sur pieux et fondation mixte» 1/. Fondation

Plus en détail

MISAPOR verre cellulaire

MISAPOR verre cellulaire MISAPOR verre cellulaire Remblai allégé pour ouvrage en génie civile 2015-03 Suisse: Allemagne: France: MISAPOR AG Löserstrasse 2 CH-7302 Landquart Téléphone +41 81 300 08 08 Fax +41 81 300 08 09 info@misapor.ch

Plus en détail

Une Large gamme de citernes

Une Large gamme de citernes Edition 09-2009 Une Large gamme de citernes Citernes Polyéthylène HD Traité anti UV Hors sol Utilisation: Récupération et stockage d ea réclamer à votre vendeur les dif Pour la maison CITERNES horizontales

Plus en détail

Préserver et restaurer la continuité écologique dans les projets d infrastructures linéaires : L aménagement des petits ouvrages hydrauliques

Préserver et restaurer la continuité écologique dans les projets d infrastructures linéaires : L aménagement des petits ouvrages hydrauliques Direction territoriale Est Préserver et restaurer la continuité écologique dans les projets d infrastructures linéaires : L aménagement des petits ouvrages hydrauliques Auteur: Marc GIGLEUX Date: mai 2014

Plus en détail

Retour d expérience sur la reconstruction du barrage de Coudray- Montceaux sur la Seine

Retour d expérience sur la reconstruction du barrage de Coudray- Montceaux sur la Seine Retour d expérience sur la reconstruction du barrage de Coudray- Montceaux sur la Seine Feedback from the dam reconstruction of Coudray-Montceaux on the Seine Marjolaine LEGRAS ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT,

Plus en détail

Tuyaux de grands diamètres en PVC

Tuyaux de grands diamètres en PVC Tuyaux de grands diamètres en PVC Les canalisations plastiques: Une solution efficace La solution canalisations plastiques, tubes et raccords en PVC, garantit une étanchéité absolue et une résistance excellente

Plus en détail

RÈGLES GÉNÉRALES D INSTALLATIONS DES COLONNES ÉLECTRIQUES (norme NF C 14-100 édition Février 2008) Les colonnes électriques sont installées dans des

RÈGLES GÉNÉRALES D INSTALLATIONS DES COLONNES ÉLECTRIQUES (norme NF C 14-100 édition Février 2008) Les colonnes électriques sont installées dans des RÈGLES GÉNÉRALES D INSTALLATIONS DES COLONNES ÉLECTRIQUES (norme NF C 14-100 édition Février 2008) Les s électriques sont installées des gaines de d immeubles ou en apparent la cage d escalier (réhabilitation

Plus en détail

EGCO. Technologies pour l industrie du bâtiment. Pecafil. Le matériau de coffrage universel

EGCO. Technologies pour l industrie du bâtiment. Pecafil. Le matériau de coffrage universel EGCO Technologies pour l industrie du bâtiment Pecafil Le matériau de coffrage universel Sommaire EGCO AG Industriestrasse 100 3178 Bösingen Suisse Tél. +41 31 740 55 55 Fax +41 31 740 55 56 info@egco.ch

Plus en détail

Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais

Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais 3ème Conférence Magrébine en Ingénierie Géotechnique CMIG 2013 Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais Thierry Hermges Serge Lambert Karim Boudersa www.keller-france.com Keller Fondations

Plus en détail

4.5 Coefficients de pression et de forces. 4.5.1 Ecoulement de l air autour d une construction

4.5 Coefficients de pression et de forces. 4.5.1 Ecoulement de l air autour d une construction 4.5 Coefficients de pression et de forces Pour les bâtiments, il convient de déterminer les coefficients de pressions extérieure et intérieure. Les coefficients de pression extérieure permettent de calculer

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN DES CUVES A ENTERRER 1600 et 2650 LITRES

NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN DES CUVES A ENTERRER 1600 et 2650 LITRES NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN DES CUVES A ENTERRER 1600 et 2650 LITRES Cuve à enterrer 1600 L Cuve à enterrer 2650 L Afin de garantir le bon fonctionnement et la longévité de votre installation,

Plus en détail

Atlas. Système d isolation thermique et de coffrage pour dalles

Atlas. Système d isolation thermique et de coffrage pour dalles Atlas Système d isolation thermique et de coffrage pour dalles Détails de raccord Jonction de JACKODUR Atlas avec un système d isolation thermique par l extérieur Mur maçonné Enduit intérieur Système d

Plus en détail

Hanson produits préfabriqués

Hanson produits préfabriqués Hanson produits préfabriqués Hanson produits préfabriqués 1 Le béton préfabriqué Un produit aux multiples avantages Environnement contrôlé Tous les produits Hanson en béton préfabriqué sont élaborés dans

Plus en détail

Bac tampon pour piscines à débordement. Installation Mise en service

Bac tampon pour piscines à débordement. Installation Mise en service Bac tampon pour piscines à débordement Installation Mise en service SOMMAIRE LA LIVRAISON Page 2 PREPARATION DU TERRAIN, TERRASSEMENT..Page 3 POSE D UNE CUVE GEOASIS...Page 5 KIT ANTI SOULEVEMENT.Page

Plus en détail

Renforcement de la surveillance des installations hydrauliques EDF HYDRAULIQUE Astrid HOTELLIER (EDF-DTG)

Renforcement de la surveillance des installations hydrauliques EDF HYDRAULIQUE Astrid HOTELLIER (EDF-DTG) Colloque sur les atouts de l hydraulique 26.11.13 Renforcement de la surveillance des installations hydrauliques EDF HYDRAULIQUE Astrid HOTELLIER (EDF-DTG) Disponibilité Sécurité/Sûreté Performance Maintenance

Plus en détail

Fondations et infrastructures. Plusieurs types de pathologies liés à une mauvaise gestion des interfaces peuvent affecter l ouvrage.

Fondations et infrastructures. Plusieurs types de pathologies liés à une mauvaise gestion des interfaces peuvent affecter l ouvrage. Fondations et infrastructures A.2 1/5 Fondations et sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces entre le sol et les fondations pour les bâtiments collectifs et tertiaires.

Plus en détail

DRAINAGE VERTICAL DU SOL AU CONTACT D UN MUR BANCHÉ ET D UN MUR EN BÉTON PROJETÉ

DRAINAGE VERTICAL DU SOL AU CONTACT D UN MUR BANCHÉ ET D UN MUR EN BÉTON PROJETÉ DRAINAGE VERTICAL DU SOL AU CONTACT D UN MUR BANCHÉ ET D UN MUR EN BÉTON PROJETÉ VERTICAL DRAINAGE OF SOIL AT THE SURFACE OF CLASSICAL AND SHOTCRETE WALLS Katy SARDAIN 1, Pierre GENDRIN 2 1 AFITEX CHAMPHOL,

Plus en détail

BUREAU D ETUDES DU GENIE CIVIL

BUREAU D ETUDES DU GENIE CIVIL MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BUREAU

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE TERRASOL Rhône Alpes c/o Setec Immeuble l Orient 10 place charles Béraudier 69428 Lyon Cedex 3 France Tél. : +33 4 27 85 49 35 Fax : +33 4 27 85 49 36 Mèl : lyon@terrasol.com Site internet : www.terrasol.com

Plus en détail

Modulation de construction et préfabrication

Modulation de construction et préfabrication Chapitre 5 : LES COMPOSANTS PREFABRIQUES EN BETON POUR LE BATIMENT Les composants préfabriqués pour le bâtiment seront divisés en 2 grandes catégories : Les composants linéaires (pieux, poteaux, poutres

Plus en détail

BRANCHEMENT SANS REGARD

BRANCHEMENT SANS REGARD Version du 01/01/2005 Page- 1 /7- BRANCHEMENT SANS REGARD Le compteur peut être posé à l intérieur de l immeuble si celui-ci est situé à moins de 7 mètres du domaine public ou de la voie. Branchement sans

Plus en détail

TEC 197 BETON PRECONTRAINT

TEC 197 BETON PRECONTRAINT Intitulé: TEC 197 BETON PRECONTRAINT V.H.G V.H.H: Cours: 3h00, TD: 1h30 Coefficient: 04 Objectif : Le cours présente les concepts de base pour le calcul des élément structuraux en béton précontraint. Il

Plus en détail

Le guide de l Isolation Thermique par l Extérieur. Edition mars 2014

Le guide de l Isolation Thermique par l Extérieur. Edition mars 2014 Le guide de l Isolation Thermique par l Extérieur Edition mars 201 Sommaire Isolation Thermique par l Extérieur Quel système choisir? Quel produit choisir? Les avantages d un système rationnel et performant

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REALISATION DE TRAVAUX DE BRANCHEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT ET PETITS TRAVAUX DE REPARATION MAITRE D OUVRAGE : DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

Plus en détail

Le concept VLH. Un projet industriel de fabrication de groupes Turbo Générateurs Hydroélectriques pour très basses chutes d eau.

Le concept VLH. Un projet industriel de fabrication de groupes Turbo Générateurs Hydroélectriques pour très basses chutes d eau. Le concept VLH Un projet industriel de fabrication de groupes Turbo Générateurs Hydroélectriques pour très basses chutes d eau Juin 2013 Rte de Millau, ZA Millau Larzac 12230 La Cavalerie (France) www.vlh-turbine.com

Plus en détail

PIEUX EVIDES car la qualité est plus qu une simple affaire de confiance

PIEUX EVIDES car la qualité est plus qu une simple affaire de confiance PIEUX EVIDES car la qualité est plus qu une simple affaire de confiance Charge portante maximale Qualité contrôlable Ecologique 2 Les avantages du béton centrifugé Capacité de charge maximale à faible

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Logiciel PEACH 1 LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Sommaire I. Présentation d'ensemble du logiciel... 1 I.1. Les objectifs... 1 I.2. La démarche d'étude par PEACH... 2 II. PEACH Programme

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

Carnet de détails. Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor

Carnet de détails. Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor Carnet de détails Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor Septembre 2013 Carnet de détails Sommaire F1 Généralités F1.1.1... 3 F1.2.1 Principe de fixation... 4 F1.3.1 Panneautage en rive

Plus en détail

Buse métallique. Buse métallique LES PONTS. Illustration des défauts

Buse métallique. Buse métallique LES PONTS. Illustration des défauts Buse métallique 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Morphologie H longitudinaux I circonférentiels 4 Morphologie Différentes formes de buses 5 Morphologie Buse arche ou passage 6 Morphologie Arche 7 Morphologie

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

Géotechnique appliquée au BTP

Géotechnique appliquée au BTP Géotechnique appliquée au BTP Pierre Martin Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12271-8 5 L ÉTUDE GÉOTECHNIQUE Le but pratique de l étude géotechnique est de permettre l adaptation spécifique de l

Plus en détail

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques Rapport technique / Machines Contenu : Système pousse-tube Rédaction Date : Laurent Chevrier / Etudiant ETC 3ème année : 8 janvier 2013 Système pousse-tube Introduction Anciennement, les travaux de mise

Plus en détail

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française -

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française - Systèmes verriers Verre profilé et système de montage Conforme à l Avis Technique /09-385 - Édition française - - Le programme de livraison Épaisseur du verre 6 mm, hauteur des ailes 4 mm 6 6 50 K5 7 4

Plus en détail

Notice hygiène et sécurité Engagement de l entreprise

Notice hygiène et sécurité Engagement de l entreprise BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Préambule Notice hygiène et sécurité Engagement de l entreprise La note ci jointe décrit les engagements

Plus en détail

SYLVACTIS 110 SD BROCHURE TECHNIQUE

SYLVACTIS 110 SD BROCHURE TECHNIQUE Édition 2012 ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS BROCHURE TECHNIQUE TOITURES MURS ISOLATION DES TOITURES TOITURES PAR L EXTÉRIEUR MÉTHODE SARKING Solution préconisée Épaisseur Déphasage Rparoi = 5.49 m².k/w 100

Plus en détail

TRAVAUX DE CORRECTION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX AU BARRAGE DE LORIGUILLA MºMA-01 ÉTAT PRÉALABLE ET EMPLACEMENT ÉTAT FINAL PROJETÉ

TRAVAUX DE CORRECTION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX AU BARRAGE DE LORIGUILLA MºMA-01 ÉTAT PRÉALABLE ET EMPLACEMENT ÉTAT FINAL PROJETÉ MºMA-01 DONNÉES ADMINISTRATIVES TRAVAUX DE CORRECTION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX AU BARRAGE DE LORIGUILLA DONNÉES DE GESTION PROJET DE LICITATION Budget de base de licitation: 2.666.351,66 Délai d exécution:

Plus en détail

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G 1 Précautions à prendre avant installation. 2 Réaliser la fouille et aménager le fond de fouille. 3 Mettre en place la cuve dans la fouille. 4 Effectuer le remblaiement. 5 Raccorder les différentes canalisations

Plus en détail

ables élévatrices Tables élévatrices pour quais de chargement

ables élévatrices Tables élévatrices pour quais de chargement Tables élévatrices pour quais de chargement ables élévatrices Flexibilité d emploi. Pour tous types de véhicules. Toutes hauteurs possibles. Robustesse exceptionnelle. 2 Implantation B Les tables élévatrices

Plus en détail

GEOTHERMIE - SYSTEMES RAUGEO LA TERRE, SOURCE ÉCOLOGIQUE D ÉNERGIE. * Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr. Bâtiment Automobile Industrie

GEOTHERMIE - SYSTEMES RAUGEO LA TERRE, SOURCE ÉCOLOGIQUE D ÉNERGIE. * Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr. Bâtiment Automobile Industrie GEOTHERMIE - SYSTEMES RAUGEO LA TERRE, SOURCE ÉCOLOGIQUE D ÉNERGIE LE CHOIX DU BON SYSTÈME LA GEOTHERMIE SUR BOUCLE FERMEE est à ce jour le système utilisant les Énergies renouvelables pour le chauffage

Plus en détail

Composition avaloirs de toiture plate DN 100 à DN 150

Composition avaloirs de toiture plate DN 100 à DN 150 Corps de crépine pour toiture plate d ouvertures de drainage; sortie verticale DN100 Ø 110 mm à raccorder sur une tuyauterie SML selon DIN 19522 / EN 877 débit d évacuation max. 15,2 l/s; poids env. 13,1

Plus en détail

PROCEDURE DE POSE ET D ENTRETIEN DES SEPARATEURS D HYDROCARBURES COALISATOR-GG. Table des matières

PROCEDURE DE POSE ET D ENTRETIEN DES SEPARATEURS D HYDROCARBURES COALISATOR-GG. Table des matières Table des matières 1 Identification et description des séparateurs... 1 2 Conditions d utilisation... 4 3 Installation... 4 4 Mise en service... 6 5 Maintenance et exploitation... 6 1 Identification et

Plus en détail

L analyse de risque du contrôleur technique Les ouvrages de fondation et géothermie

L analyse de risque du contrôleur technique Les ouvrages de fondation et géothermie L analyse de risque du contrôleur technique Les ouvrages de fondation et géothermie L. CARPINTEIRO CFMS 21 mai 2014 SOMMAIRE Les missions de contrôle technique Les solutions techniques L analyse de risque

Plus en détail

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Toutes les eaux usées de votre habitation doivent être dirigées vers une fosse qui assure un prétraitement, avant d'être traitées dans un système

Plus en détail

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux La structure porteuse d un bâtiment 1 - Les fondations 2 - Les porteurs verticaux 3 - Les porteurs horizontaux 1) Les Fondations 1-1) Fonctions, définitions Les fondations d un ouvrage sont les éléments

Plus en détail

REGARDS KERAPORT. ÉTANCHÉITÉ ET RÉSISTANCE À LA CORROSION.

REGARDS KERAPORT. ÉTANCHÉITÉ ET RÉSISTANCE À LA CORROSION. REGARDS KERAPORT. ÉTANCHÉITÉ ET RÉSISTANCE À LA CORROSION. 2 Vue dans un regard KeraPort DN 1000 STEINZEUG-KERAMO SITES DE PRODUCTION Allemagne : Frechen et Bad Schmiedeberg Belgique : Hasselt EFFECTIF

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

DOCUMENTATION TECHNIQUE

DOCUMENTATION TECHNIQUE DOCUMENTATION TECHNIQUE Routes n 85 Septembre 2003 Les coulis et les bétons pour les fondations spéciales Les travaux de fondations spéciales regroupent de nombreuses techniques et procédés destinés à

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

Filtre à sable vertical

Filtre à sable vertical EPURATION Filtre à sable vertical Mai 2006 Schéma de principe Longueur du filtre (mini 4m - maxi 15m) 0,50 m ou lit filtrant drainé canalisations d amenée non perforées 0,50 m 1 m regard de bouclage ventilé

Plus en détail

Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection

Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection A. BRACH et S. HAUSSARD CETE de Lyon - DLAutun 6 avril 2012 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Article published by SHF and available at http://www.shf-lhb.org or http://dx.doi.org/10.1051/lhb/1953041

Article published by SHF and available at http://www.shf-lhb.org or http://dx.doi.org/10.1051/lhb/1953041 Article published by SHF and available at http://www.shf-lhb.org or http://dx.doi.org/10.1051/lhb/1953041 424 LA HOUILLE BLANCHE JUIN-JUILLET 1953 CHASTANGest le dernier gradin de la chute de 350 m qui

Plus en détail

Technologie du bâtiment Gros œuvre

Technologie du bâtiment Gros œuvre C Le terrain est le support destiné à recevoir l ouvrage à construire, c est-à-dire, dans ce cours, le bâtiment à construire. Autant le bâtiment peut répondre à des volontés précises et à des exigences

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

LES FONDATIONS PROFONDES

LES FONDATIONS PROFONDES Technologie C:\Documents and Settings\FREDERIC\Mes documents\travail\technologie\fondations PROFONDES\Fondations profondes.docversion 2008 LES FONDATIONS PROFONDES TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS

Plus en détail

Notice d installation et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Extra-Plate

Notice d installation et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Extra-Plate Notice d installation et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Extra-Plate 5 000 L 7 500 L Code : 37351 Code : 37352 Afin de garantir le bon fonctionnement et la longévité de votre installation, il

Plus en détail

SAINT-BARTHELEMY GUADELOUPE BALINEAU MUR DE SOUTENEMENT VILLA MARKS BATIMENT

SAINT-BARTHELEMY GUADELOUPE BALINEAU MUR DE SOUTENEMENT VILLA MARKS BATIMENT SAINT-BARTHELEMY GUADELOUPE FONDATIONS SPECIALES AUTRES TYPES DE SOUTENEMENT PALPLANCHES PIEUX FORES ET BATTUS\PIEUX BATTUS MUR DE SOUTENEMENT VILLA MARKS BATIMENT Réalisation de 82 ml de mur de soutènement

Plus en détail

International. RETScreen ANALYSE DE PROJETS D ÉNERGIES PROPRES : MANUEL D INGÉNIERIE ET D ÉTUDES DE CAS RETSCREEN

International. RETScreen ANALYSE DE PROJETS D ÉNERGIES PROPRES : MANUEL D INGÉNIERIE ET D ÉTUDES DE CAS RETSCREEN RETScreen International Centre d aide à la décision sur les énergies propres www.retscreen.net ANALYSE DE PROJETS D ÉNERGIES PROPRES : MANUEL D INGÉNIERIE ET D ÉTUDES DE CAS RETSCREEN Centre de la technologie

Plus en détail

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE POUR UNE VANNE DE FOND DE L AMENAGEMENT ROUJANEL Rédacteur : Sylvain THINAT Révision

Plus en détail

Guide pratique du Branchement Basse Tension individuel à 36 kva

Guide pratique du Branchement Basse Tension individuel à 36 kva Guide pratique du Branchement Basse Tension individuel à 36 kva Branchement Basse tension individuel Page 1 / 14 Sommaire 1- Normes :... 3 2- Politiques et règles techniques... 3 2.1 Branchement aérien

Plus en détail

Comment protéger un bâtiment contre les glissements de terrain et les coulées de boue

Comment protéger un bâtiment contre les glissements de terrain et les coulées de boue Comment protéger un bâtiment contre les glissements de terrain et les coulées de boue Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie CE QUE VOUS

Plus en détail

DEMANDE DE BRANCHEMENT DEVERSEMENT DES EAUX USEES DOMESTIQUES ET/OU PLUVIALES AU RESEAU D ASSAINISSEMENT COMMUNAL

DEMANDE DE BRANCHEMENT DEVERSEMENT DES EAUX USEES DOMESTIQUES ET/OU PLUVIALES AU RESEAU D ASSAINISSEMENT COMMUNAL DEMANDE DE BRANCHEMENT DEVERSEMENT DES EAUX USEES DOMESTIQUES ET/OU PLUVIALES AU RESEAU D ASSAINISSEMENT COMMUNAL JE SOUSSIGNE (NOM, PRENOM) : ADRESSE (1) : CODE POSTAL : VILLE : N TELEPHONE : / / / /

Plus en détail

CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS)

CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS) INTRODUCTION Cette fiche a été rédigée par l équipe technique du CREPA CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS) Un impluvium est un système de captage des eaux de pluie, composé de : - 1 toiture

Plus en détail

Bordereau Unitaire des Prix

Bordereau Unitaire des Prix COMMUNE DE HARAUCOURT MEURTHE ET MOSELLE Travaux Voie Nouvelle Impasse du Giron Bordereau Unitaire des Prix Marché en Procédure Adaptée Maître d œuvre La Commune de Haraucourt Maître d Ouvrage La Commune

Plus en détail

Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem

Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem Contexte du projet Contexte réglementaire : - L214-17 qui classe les ouvrages en liste 1 et 2 ; - Plan de Restauration et d Entretien de la Hem (PRE)

Plus en détail

ETANCHEITE DES FONDATIONS

ETANCHEITE DES FONDATIONS ETANCHEITE DES FONDATIONS H UM I DIT É DE S S O US-SOL Par définition, le sous-sol d un bâtiment désigne l ensemble des locaux (cave, garage, parfois pièce aménagée d un pavillon, caves ou parkings en

Plus en détail

Murs de quai (1/6) Grand Port Maritime du Havre. Grand Port Maritime de Bordeaux. Revue Travaux

Murs de quai (1/6) Grand Port Maritime du Havre. Grand Port Maritime de Bordeaux. Revue Travaux Murs de quai (1/6) Grand Port Maritime de Bordeaux Quais anciens en maçonnerie. Port du Havre (Seine Maritime). France (1820) Les murs de quai des bassins anciens du port du Havre sont construits en pierre.

Plus en détail

Guide d inspection des ponceaux

Guide d inspection des ponceaux Guide d inspection des ponceaux Guide d inspection des ponceaux Le contenu de ce guide a été préparé par le ministère des Transports. La Direction du soutien à l exploitation des infrastructures et la

Plus en détail

Design et technologie à la perfection

Design et technologie à la perfection Design et technologie à la perfection www.solarworld-belgique.com Vos avantages en un coup d œil esthétique : intégration au toit harmonieuse puissance : rendements optimaux grâce à une construction spéciale

Plus en détail

Notice Technique. Filière fosse septique toutes eaux Filtre à sable vertical drainé (étanche ou non) Rejet dans un puits d infiltration.

Notice Technique. Filière fosse septique toutes eaux Filtre à sable vertical drainé (étanche ou non) Rejet dans un puits d infiltration. SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

Cadre réservé au service Déposé le :

Cadre réservé au service Déposé le : Formulaire de demande D installation d un dispositif d assainissement non collectif Cadre réservé au service Déposé le : N du dossier :. Service Public d Assainissement non Collectif Communauté d Agglomération

Plus en détail

BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE

BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE ANNEXE 7 AU REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT PRESCRIPTIONS RELATIVES A LA CONCEPTION, A LA REALISATION ET AUX CONDITIONS DE LA

Plus en détail

INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES

INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES Le spécialiste de la cuisson INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES Charcuteries - Salaisons - Plats cuisinés - Produits de la mer - Cuisines centrales Constructeur depuis 1955 CUVE(S) A PANIER BASCULANT Pour cuire,

Plus en détail

Système de passage de murs

Système de passage de murs MANUEL TECHNIQUE Système de passage de murs POLO-RDS evolution SOMMAIRE Généralités 1.1 Système de passage de murs... 5 1.2 Domaine d utilisation... 6 1.3 Matériau polypropylène... 6 Performance du produit

Plus en détail

1 2 3 4 5 6 7 Traduction libre de l anglais vers le français NATIONAL PHYSICAL LABORATORY Teddington Middlesex UK TW11 0MW Telephone +44 20 8977 3222 Rapport d Essai Resistance thermique d une cavité d

Plus en détail