NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE ROMANCHE GAVET (38).

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE ROMANCHE GAVET (38)."

Transcription

1 NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE ROMANCHE GAVET (38). Gavet : entrée de la future centrale EDF C. Huret EDF C. Huret Livet : barrage prise d eau Fenêtre des Ponants : entrée des tunneliers EDF C. Huret N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF Unité de Production Alpes 37 Rue Diderot GRENOBLE CEDEX Capital de euros R.C.S. Paris CONTACTS Presse Catherine Yazbek : hydro-alpes.edf.com

2 Un grand projet hydraulique pour EDF, un nouveau visage pour la vallée de Romanche EDF O. Dupont Depuis 60 ans, EDF exploite les centrales de la vallée de la Romanche et a construit une partie d entre elles. Le 31 décembre 2010, le décret octroyant la concession de la future centrale Romanche Gavet à EDF pour une durée de 60 ans, a été publié au Journal Officiel. Ce même jour, le décret reconduisant EDF dans l exploitation des 6 centrales actuelles de la vallée de la Romanche pour les 10 ans à venir, a également été publié. Suite à ces décrets, EDF a obtenu toutes les autorisations nécessaires pour réaliser les travaux de construction du futur aménagement hydroélectrique qui donnera un nouveau visage à la vallée de la Romanche. Ce nouvel aménagement constitué d ouvrages en majeure partie souterrains, remplacera les 6 centrales et 5 barrages existants et permettra d augmenter de 30% la production d électricité à partir d une énergie propre, renouvelable et sans émission de gaz à effet de serre, tout en réduisant les impacts sur l environnement et en améliorant la sécurité. Ce projet est issu de la recherche du meilleur équilibre entre les usages, et préserve les intérêts de chaque acteur. Ainsi, il contribuera au développement durable du territoire en dynamisant l économie locale, en améliorant l environnement et le cadre de vie de ses habitants. Intégrant le projet de requalification des ouvrages existants, le projet donnera un nouveau visage à la vallée de la Romanche. /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 2

3 SOMMAIRE Un grand projet hydraulique pour EDF, un nouveau visage pour la vallée de Romanche 2 1. OPTIMISER LE PROJET D EDF DANS LA VALLÉE 5 Historique du projet 5 Vers un nouvel aménagement 5 2. DES TRAVAUX DE GRANDE AMPLEUR 6 La Maison Romanche Energies et 2 belvédères 6 Trois zones d implantation des travaux 7 Les travaux préparatoires (2010 / 2012) 8 Les travaux de construction (2012 / 2017) 10 Les mesures prises pour limiter les incidences des chantiers sur les riverains 16 En matière de sécurité, la prévention avant tout : un «accueil sécurité» spécifique et innovant PRESERVER L ENVIRONNEMENT ET LA BIODIVERSITE, UN ENJEU MAJEUR POUR LE CHANTIER ROMANCHE GAVET 19 La mise en œuvre des mesures compensatoires 19 Amélioration de la qualité des milieux aquatiques 20 Davantage d énergie renouvelable au service de la production 20 Des paysages et un cadre de vie améliorés DES RETOMBEES POSITIVES POUR LES VALLÉES DE LA ROMANCHE ET DE L OISANS 22 Un levier pour le développement économique local 22 /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 3

4 Une clause d insertion sociale dans les marchés 23 Les principaux marchés concernent REQUALIFICATION DES SITES 24 Une démarche de concertation 24 Un scénario et des orientations proposés aux acteurs locaux 24 Des contraintes naturelles et techniques 25 Un patrimoine industriel à préserver UNE RELATION DE PROXIMITE AVEC LE TERRITOIRE LE CENTRE D INGENIERIE HYDRAULIQUE, MAITRE D ŒUVRE DU PROJET 28 Une expertise intégrée d EDF 28 Coordinateur du chantier Romanche Gavet LES GRANDES DATES DU PROJET GLOSSAIRE 30 /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 4

5 1. OPTIMISER LE PROJET D EDF DANS LA VALLÉE Historique du projet Entre la sortie de la plaine de Bourg d'oisans et la commune de Vizille, à une trentaine de kilomètres de Grenoble, la Romanche emprunte un long défilé de 10 km constituant une chute naturelle de près de 300 mètres. Ce tronçon de rivière qui présente un fort potentiel énergétique a été équipé de longue date pour l'usage de la force hydraulique et la production d'hydroélectricité. Six centrales hydroélectriques, fonctionnant au fil de l eau ont été construites à partir de la fin du 19 ème siècle et au début du 20 ème et sont toujours exploitées : Livet, Les Vernes, Les Roberts, Rioupéroux, Les Clavaux et Pierre- Eybesse. La puissance totale installée de ces six aménagements est de 82 MW pour une production annuelle moyenne de l ordre de 405 millions de kwh (équivalent à la consommation d une ville de habitants) La position particulière de ces six centrales, au coeur d un aménagement d ensemble des vallées de la Romanche et de l Eau d Olle, a conduit EDF à étudier, au cours des quinze dernières années, deux scénarii pour poursuivre et améliorer l exploitation du potentiel hydroélectrique de la vallée : la réhabilitation des centrales existantes ou bien leur remplacement par un nouvel aménagement. Vers un nouvel aménagement Le coût de la réhabilitation des six centrales existantes étant du même ordre que le coût de construction d un nouvel aménagement, EDF a choisi de réaliser un nouvel aménagement. Ce choix présente également d autres avantages : l amélioration de la sécurité de l exploitation, une meilleure intégration des ouvrages dans l environnement, un accroissement de la production d électricité à partir d énergie propre et renouvelable, et la suppression des ouvrages actuels présents dans la rivière et à proximité. Le projet de nouvel aménagement hydroélectrique de Romanche-Gavet représente pour EDF un investissement de l ordre de 250 millions d euros. La centrale sera souterraine et équipée de deux groupes de production d une puissance unitaire de 47 MW avec une puissance maximale de 92 MW. La production annuelle est estimée à 560 millions de kwh/an. L aménagement fonctionnera au fil de l eau, c est-à-dire sans capacité de stockage de l eau dans la retenue, et produira donc son électricité en fonction des apports d eau du moment. L évacuation de l énergie sera réalisée en V par le réseau public de transport qui sera adapté par RTE (Réseau Transport Electricité). Les 155 millions de kwh supplémentaires qui seront produits chaque année correspondent à la consommation résidentielle annuelle d une ville de habitants. Le chantier Romanche-Gavet est le plus gros chantier hydroélectrique actuellement développé par EDF en France. Il contribue ainsi à l atteinte des engagements contenus dans la «Convention d engagements pour le développement d une hydroélectricité durable en cohérence avec la restauration des milieux aquatiques» signée en juin 2010 par EDF dans le cadre du Grenelle de l Environnement. /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 5

6 2. DES TRAVAUX DE GRANDE AMPLEUR La Maison Romanche Energies et deux belvédères Pour accompagner la réalisation du chantier Romanche-Gavet, EDF a construit un bâtiment répondant aux exigences des constructions Haute Qualité Environnementale sur la commune de Livet-et-Gavet. Inaugurée le 7 juillet 2011, ce bâtiment appelé «Maison Romanche Energies» accueille, pendant toute la durée des travaux, l équipe du Centre d Ingénierie Hydraulique* d EDF chargée de la conduite des chantiers. Dans une salle d exposition prévue à cet effet, EDF présente à des dates clés, Inauguration de la Maison Romanche Energies - 7 juillet 2011 EDF l avancement du chantier aux élus, aux riverains, à la presse et propose des événements autour de la découverte de l hydroélectricité au grand public. A la fin du chantier, la Maison Romanche Energies sera cédée à la commune de Livet-et-Gavet par EDF. A Livet et à Gavet, deux belvédères ont été installés en avril 2013 et aménagés avec de la panneautique pour permettre au grand public de voir, au Belvédère de Gavet plus près, deux des zones de chantier. A Livet, les visiteurs peuvent suivre les travaux de terrassement et de construction du futur barrage. A Gavet, le public aperçoit l entrée de la galerie d accès à la future centrale, 150 m sous le Massif de Belledonne et peut observer la construction de la plateforme extérieure (bâtiment d exploitation, dissipateurs d énergies, ). EDF C. Huret * Le Centre d Ingénierie Hydraulique (CIH) est rattaché à la Direction Production Ingénierie du groupe EDF. Le siège est situé au Bourget du Lac (73). Créé en 2000, le CIH est une ingénierie hydraulique intégrée : il allie la haute expertise de la création d ouvrages neufs, à la connaissance pointue de la conduite et de la maintenance des ouvrages. Ses effectifs se composent de 790 ingénieurs, techniciens et chefs de projet qui interviennent en France et à l étranger /NOUVEL (30 pays). AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 6

7 Trois zones d implantation des travaux La construction des ouvrages du futur aménagement de Romanche-Gavet, concerne principalement trois sites sur les 10 km de la commune de Livet-et-Gavet : la zone des ouvrages amont située à l amont de Livet pour l ensemble des ouvrages de prise d eau (barrage en rivière, prise d eau, passe-à-poissons ), la zone intermédiaire des Ponants à partir de laquelle sera percée la galerie d amenée, la zone des ouvrages aval située en rive droite de la Romanche au hameau de Gavet. EDF Les 2 filles /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 7

8 Les travaux préparatoires (2010 / 2012) 1. Durant les étés 2010 et 2011, la sécurisation des falaises a été réalisée au-dessus de chacune des trois zones de chantier (Gavet, Les Ponants et Livet) afin de protéger les intervenants travaillant en-dessous de ces falaises. Assurée par des entreprises spécialisées, cette opération a consisté à purger des rochers, à mettre en place des ancrages, des filets de protection absorbeurs d énergie et des grillages. 7 M ont été investis pour sécuriser les trois sites. EDF Quelques chiffres M 2 de filets déflecteurs posés 980 mètres linéaires d écrans dynamiques 4500 mètres linéaires d ancrages EDF /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 8

9 Pont des Ponants EDF a été transférée à la commune de Livet-et-Gavet, son entretien restant à la charge d EDF pendant toute la durée des travaux du chantier Romanche Gavet. Cette nouvelle infrastructure permet également à la commune d améliorer la desserte du hameau des Ponants au bénéfice des habitants et d envisager un développement de ce secteur. A Gavet, la construction du pont permettant l accès à la future centrale souterraine s est achevée en avril La construction des accès a été réalisée pour s adapter au gabarit des matériels de chantier et au transport des matériels de production (turbines, alternateurs, transformateurs ). Deux ponts ont été construits sur la Romanche, l un aux Ponants, l autre à Gavet. Aux Ponants, le nouveau pont permet le passage des engins, tels que ceux qui convoient les diverses pièces des tunneliers qui creuseront la galerie d amenée. L ancien pont, limité à 8 tonnes, est cependant préservé, offrant, à proximité, un passage sécurisé pour les piétons et les cyclistes. En février 2012, la propriété du pont et des autres ouvrages des Ponants Pont de Gavet EDF E 3. En mars 2012, la zone de Livet a été déboisée et débroussaillée, de façon à permettre les terrassements. Ces coupes ont été réalisées avant que les oiseaux ne viennent nicher. La terre végétale, terre de surface, sera ensuite stockée pour pouvoir être réutilisée lors de la renaturation du site à l issue des travaux de construction du barrage. EDF C.Huret /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 9

10 Les travaux de construction (2012 / 2017) Livet : ouvrages de prise d eau (barrage en rivière, prise d eau, passe à poissons ) Septembre 2012 : le lit de la Romanche est dérivé sur 400 m pour permettre la construction du futur barrage. Avant de débuter la construction des La Romanche dans son nouveau lit ouvrages de prise d eau, il y a une étape préalable indispensable : l assèchement de la zone en détournant la Romanche. Pour réaliser cette opération, un chenal de dérivation provisoire de 250 m de long sur 9 mètres de profondeur et 50 m de large en surface a été creusé. Pour la solidité de l ouvrage, un géotextile a été posé, recouvert d enrochement composé de bloc de 100 à 400 kg. En septembre 2012, le lit de la Romanche a été dévié sur près de EDF C.Huret 400 m afin d assécher le tronçon de rivière pour construire le futur barrage. Cette dérivation est indispensable pour permettre les travaux de terrassement au droit des futurs ouvrages du barrage prise d eau. Le changement de lit de la rivière a été réalisé en plusieurs étapes : La première a consisté à ouvrir le batardeau aval (digue en terre dont la fonction était de protéger le chenal en construction), permettant ainsi au cours d eau de remonter dans le lit provisoire. Le batardeau amont (même fonction que le batardeau aval) a ensuite été ouvert, la rivière coulait alors en simultané dans les deux bras. La troisième étape fut la réalisation d un batardeau à l amont dans le lit naturel, permettant d orienter l intégralité de la Romanche dans le chenal provisoire. Pour finir, un batardeau aval, réalisé également dans le lit de la rivière, a permis d isoler la future zone de travaux, qui fut ensuite pompée et asséchée. Le cours de la Romanche est actuellement installé dans le chenal provisoire. Une fois le chenal mis en eau, pour éviter que l eau ne s infiltre pendant la construction un barrage, une paroi étanche a été réalisée entre le lit naturel et le chenal. La préservation de la faune piscicole Lors de la dérivation de la Romanche, une pêche de sauvegarde a été réalisée en partenariat avec le Bureau d Etudes Sage Environnement pour évacuer les poissons retenus dans le tronçon court-circuité. Ainsi, 169 truites Fario, 8 chabots et 1 gardon ont été transférés dans une autre partie de la rivière. /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 10

11 Creusement de la fouille principale La fouille principale est la cavité de 15 m de profondeur qui a été creusée pour construire les fondements du barrage et de la prise d eau. Les matériaux extraits de cette fouille sont stockés en un remblai définitif qui sera végétalisé pour garantir son intégration paysagère. Au printemps 2013, débutent les fondations du barrage et le creusement du rameau de 36 m de la galerie d amenée qui canalisera l eau entonnée par la prise d eau du barrage. Le barrage prise d eau aura pour fonction de capter l eau de la Romanche et de la dériver vers la galerie d amenée. Il est composé de 2 parties principales : une partie barrage, destinée à créer une retenue, constituée de 3 passes, chacune équipée d une vanne de 10 m de large par 4,8 m de haut et surmontée d un volet, une partie prise d eau, implantée en rive droite, équipée de grilles et conçue pour acheminer l eau à l entrée de la galerie d amenée. La retenue créée par le barrage aura un volume de l ordre de m3 d eau à la cote normale d exploitation et fera près de 2 km de long. EDF Médéo La construction donne lieu à des travaux importants dont les principales phases seront les suivantes : terrassement et préparation des terrains, creusement et mise en eau de la dérivation provisoire, préparation et réalisation des fondations, élévation du barrage en béton, remblaiement du terrain autour du barrage, mise en place d équipements électromécaniques (vannes, grilles, ). Ces travaux impliquent la mise en oeuvre de près de m3 de béton. La construction de ce barrage prise d eau nécessite, pour un bon écoulement de la Romanche en crue, le reprofilage et le renforcement des berges amont (400 m) et aval (500 m) qui seront réalisés en combinant des techniques issues de génie civil et du génie végétal pour obtenir une morphologie de la rivière plus favorable au développement des milieux aquatiques et à la biodiversité. /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 11

12 Fenêtre des Ponants à partir de laquelle est percée la galerie d amenée Creuser la galerie d amenée d eau de l aménagement Deux tunneliers permettent la construction de la galerie d amenée (9,3 km,4,7m de diamètre) qui acheminera l eau de la prise d eau du barrage au sommet du puits blindé. A partir de la zone de chantier de la fenêtre des Ponants, le tunnelier ROSALI rejoindra l aval sur 3,3 km (en direction de la centrale à Gavet) tandis que le deuxième, LILOROSA, partira à l amont sur 6 km (en direction du barrage à Livet). 10 mois environ seront nécessaires à ROSALI pour forer la roche du massif de Belledonne, le creusement a débuté en avril LILOROSA démarre en juin 2013 et pour 16 mois. Le tunnelier progresse de 15 à 17 mètres par jour en moyenne. A l issue du percement de la galerie, chaque tunnelier sera démonté, ressorti et retourné en colis chez le constructeur. Construit en Allemagne à Schwanau, par l entreprise Herrenknecht, chaque tunnelier mesure 200 m de long et 4,74 m de diamètre, pèse 630 tonnes et est doté d une puissance de 2910 kw. Il est unique et construit selon différents paramètres tels que le type de roche à extraire, la taille de la galerie, il a été acheminée à Livet et Gavet par 35 convois de camions. Le marché des ouvrages souterrains a été confié par EDF au groupement SPIE Batignolles TPCI, Dodin- Campenon Bernard, Sotrabas. EDF Médéo /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 12

13 Traitement des matériaux extraits Un convoyeur à bandes permet d évacuer les morceaux de roche fracturés par la tête de coupe des tunneliers. Il conduit les matériaux depuis chacun des tunneliers jusqu à la zone de marinage, où ils sont ensuite évacués en camion pour être valorisés ou entreposés sur des zones de stockage provisoire. Le convoyeur est rallongé au fur et à mesure de l avancée des tunneliers. 500 m de bandes en attente sont stockés à la verticale dans deux grandes tours au dessus de l entrée du tunnel. Tous les 500 m, une nouvelle longueur de bande est raboutée par vulcanisaton (ajout de caoutchouc à chaud). La galerie d amenée est destinée à acheminer l eau de la prise d eau au sommet du puits blindé. Le creusement de la galerie d amenée sera réalisé par les 2 tunneliers dans le souci de limiter la durée des travaux à 2 ans. EDF C. Huret Un prénom féminin au tunnelier Selon la tradition des travaux en souterrain, un tunnelier doit être baptisé avant de commencer à creuser. Il doit porter un prénom féminin en référence à la tradition de Sainte Barbe, qui est la patronne et protectrice des mineurs. En avril 2012, afin d associer les enfants des écoles de Livet et Gavet à la vie du chantier de l aménagement Romanche Gavet, EDF a sollicité les institutrices pour que leurs élèves leur trouvent un nom. En juin, 5 noms ont été proposés par les enfants des 2 écoles et les habitants de la commune ont voté pour baptiser définitivement les 2 tunneliers, lors de la Fête de la Science en octobre Le premier tunnelier se prénomme ROSALI (1ères syllabes de Romanche, SArenne et LIgnarre (des affluents de la Romanche en amont), le second tunnelier est baptisé LILOROSA (1ères syllabes de LIgnarre, EAU Dolle, ROmanche, SArenne). /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 13

14 Gavet : les ouvrages aval situés en rive droite de la Romanche La centrale souterraine constituée de 2 cavernes accueillera les groupes de production et tous les équipements associés. La caverne principale (74 m de long par 16 m de large et entre 25 et 35 m de haut), dite caverne usine, recevra les équipements hydrauliques (turbines, arbres-turbines et alternateur). La caverne secondaire (65 m de long par 11 m de large et 15 m de haut) abritera les transformateurs, le poste V et les vannes aval des groupes. A l extérieur, la plateforme en construction intégrera le bâtiment d exploitation, les ouvrages de restitution de l eau à la rivière (vanne aval, fosse de tranquillisation et mur déversoir) et les ouvrages de EDF Médéo dissipation d énergie. Le creusement des 2 cavernes est réalisé par la méthode classique du minage et pour cela l entreprise a recours au robofore. Ce matériel est équipé de deux ou trois bras prolongés par des marteaux perforateurs qui peuvent réaliser des trous de 3 m de profondeur et de 51 mm de diamètre, dans une roche très dure, et en quelques minutes seulement. C est dans ces trous que le mineur glisse les cartouches de dynamite ou les tubes pré-chargés. La technique consiste à miner volée EDF par volée. Une volée est une tranche de galerie creusée en une seule fois, qui mesure, à Gavet, 6 m de largeur sur 5,75 m de haut. Il faut 24 heures pour évacuer le marinage (matériaux extraits) issu de la volée. A Gavet, il y a 3 tirs de creusement par semaine. De août 2012 à décembre 2012, une paroi de 190 m de long sur 13 à 23 m de profondeur, a été construite au pied de la falaise. Sa réalisation a nécessité de couler 343 pieux en béton (armé ou non) à l aide de deux gigantesques foreuses. Cette paroi permettra de réaliser les ouvrages et les galeries de restitution (canal de fuite et galerie des dissipateurs) au sec, à l abri des crues et des remontées de nappe phréatique. Le minage par volée Le tir de mine s effectue par volée. Une volée est une tranche de tunnel creusée en une fois. Cette méthode se déroule en 6 phases : le percement des trous dans la section à découper, le chargement, c est-à-dire le remplissage des trous par des explosifs, puis la mise en place des protections pour éviter les projections (tirs à l air libre), le tir en décalé en partant du centre, la ventilation pour évacuer les gaz, la purge pour extraire les matériaux (étape appelée «le marinage»), et, dernière étape, la consolidation si nécessaire avec des soutènements de la partie excavée. /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 14

15 La cheminée d équilibre est destinée à neutraliser les variations de débits et de pressions dans la galerie d amenée et à supprimer les effets du phénomène du «coup de bélier». Il s'agit d'un puits vertical débouchant à l air libre raccordé à l extrémité aval de la galerie d amenée. La cheminée d équilibre de Romanche-Gavet mesurera 180 m de haut pour un diamètre d environ 4 m. La conduite forcée est constituée d un puits vertical équipé d un blindage métallique intérieur et de 2 rameaux à haute pression destinés à acheminer l eau aux turbines. Le puits blindé fera 163 m de haut sur 3,30 m de diamètre tandis que les rameaux à haute pression feront 35 m de long pour un diamètre de 2,10 m. Les ouvrages avals sont constitués d une galerie de fuite, du dispositif de restitution de l eau turbinée à la Romanche et des dissipateurs d énergie. Ces ouvrages sont regroupés sur une plate-forme qui sera construite sur la berge en rive droite de la Romanche. 2 turbines Francis équiperont la centrale Les turbines Francis sont les plus adaptées à une centrale dite de moyenne chute. La chute est la différence de hauteur entre l endroit où l eau est captée (barrage-prise d eau) et l endroit où l eau est restituée à la rivière (centrale). Les aménagements de moyenne chute sont ceux dont les chutes font moins de 400 m. La chute de Romanche Gavet fait 270 m. Repères Quantité cumulée des déblais extraits de la montagne : m 3 Quantité totale prévisionnelle de béton : m 3 Diamètre de la galerie d amenée : 4,7 m Longueur de la galerie d amenée : 9,3 km Hauteur de la cheminée d équilibre : 180 m Dimensions de la caverne de la centrale : longueur 74 m largeur 16 m hauteur 35 m /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 15

16 Les mesures prises pour limiter les incidences des chantiers sur les riverains Les transports routiers induits par les chantiers Dès la conception du projet, EDF a cherché à limiter au maximum les incidences du trafic routier dues aux chantiers en travaillant sur l implantation des zones d installation de chantier, sur l organisation des voies de circulation et sur la gestion globale des opérations. Cependant, les chantiers entraîneront nécessairement une augmentation du trafic routier, il a donc été indispensable de réaliser un aménagement des intersections avec la RD 1091 pour accéder aux ouvrages en sécurité. Les perturbations du trafic sur la RD 1091 seront très limitées puisque les accès aux zones de chantier ne dépendent pas de cet axe routier. Il n y aura donc pas de circulation alternée sur la route principale reliant Grenoble à Bourg d Oisans. Concernant le trafic du personnel depuis les lieux d hébergement jusqu aux différentes zones de travaux, il sera variable au cours des différentes périodes de chantier. Des parkings permettant d accueillir les véhicules du personnel à proximité des chantiers sont prévus. Le transport lié à l approvisionnement des chantiers en matériaux et matériels provoquera une augmentation du trafic dont le volume sera supporté sans difficulté par les infrastructures existantes ou nouvellement construites. Le transport lié à la mise en dépôt des matériaux extraits de la montagne sera contenu au niveau des zones de chantier, les zones de dépôt étant implantées à proximité des points d extraction et accessibles par des voies indépendantes du réseau routier public. Seuls les matériaux qui feront l objet d une valorisation seront évacués par la route. Les impacts sonores EDF respectera la réglementation générale et particulière (arrêtés municipaux et/ou préfectoraux), et mettra tout en oeuvre pour limiter la gêne occasionnée par les chantiers. Ainsi, la gêne de la population sera minorée d autant que les habitations ne se trouvent pas à proximité immédiate des zones de chantier. Concernant la zone de chantier de Livet, aucune habitation n est présente à proximité du site. La zone de travaux de Gavet se situe dans un environnement très industriel. Les impacts sonores liés au chantier resteront donc limités. Pour le chantier des Ponants, des mesures spécifiques seront prises pour limiter les impacts sonores comme la limitation des activités nocturnes (la mise en dépôt des matériaux extraits n est pas autorisée la nuit) et l équipement de silencieux sur les ventilateurs de galerie. La qualité de l air Le risque de poussière est limité à la circulation des engins de chantier sur les pistes aux abords des zones de travaux. Afin de réduire les émissions de poussière, EDF a demandé aux entreprises de procéder au balayage préventif des routes d accès, à l arrosage des pistes en période sèche et à la pose d enrobé. D une manière générale, les effets négatifs des chantiers sur la qualité de l air resteront très faibles et ponctuels. Les installations de chantier ont été positionnées à des endroits stratégiques de manière à limiter au maximum les incidences vis-à-vis des riverains. Ainsi, les zones de trafic sont prévues au plus près des zones de chantier et dans des secteurs où il y aura peu de nuisances. /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 16

17 Un haut niveau de sécurité de fonctionnement Priorité pour EDF, il était impératif que ce nouvel aménagement soit doté d un très haut niveau de sécurité de fonctionnement lié aux variations de débit. En intégrant les exigences liées à la sécurité dès la conception de l ouvrage, EDF a obtenu ce niveau de sécurité en prévoyant des modalités d exploitation adaptées et en équipant la centrale de dissipateurs d énergie. Cet équipement, implanté sur la plate-forme d accès à Gavet, permettra d assurer la continuité d écoulement du débit au niveau de la centrale en cas d arrêt fortuit de celle-ci. Il évitera les variations trop brutales de débit dans le lit naturel de la Romanche entre le barrage de Livet et la centrale de Gavet. /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 17

18 En matière de sécurité, la prévention avant tout : un «accueil sécurité» spécifique et innovant La construction des ouvrages du chantier Romanche Gavet nécessite de réaliser de nombreux travaux spéciaux et très techniques ; ceux-ci se déroulant dans des environnements très particuliers : travaux souterrains, tirs de mines, tunneliers, terrassements profonds Un dispositif exceptionnel mobilisant tous les acteurs du chantier EDF maître d ouvrage et maître d oeuvre, les groupements d entreprises Spie Batignolles TPCI/Sotrabas/Dodin Campenon Bernard et Campenon Bernard Régions/Vinci Construction, le coordonnateur SPS APAVE ainsi que les organismes institutionnels DREAL, CARSAT, OPPBTP Service de santé BTP a été mis en place. Les acteurs se sont associés dans un partenariat, concrétisé par la signature d une charte en septembre 2012 pour mettre en place un accueil sécurité spécifique, organisé en commun, adapté à la réalité du terrain et du quotidien et homogène entre les différents sites qui vise à contribuer à la prise en compte des risques spécifiques de ce chantier. La gestion des risques fait donc l objet d une préoccupation permanente de tous. Elle est basée sur la mobilisation et la sensibilisation de l ensemble du personnel en privilégiant la prévention qui doit constituer un axe de travail majeur pour éviter tout accident et incidence sur la santé des travailleurs. Cet accueil sécurité a pour objectif de rappeler à tous les intervenants et visiteurs, les règles qui s appliquent sur le chantier en matière de prévention santé et sécurité à travers des situations concrètes, ainsi que les principales dispositions de secours. Cet accueil sécurité est un élément qui vient compléter le dispositif de prévention mis en place sur le chantier. Il constitue une démarche centrée sur le personnel de terrain visant à développer une culture de prévention commune à tous les niveaux. EDF C. Huret /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 18

19 3. PRESERVER L ENVIRONNEMENT ET LA BIODIVERSITE, UN ENJEU MAJEUR POUR LE CHANTIER ROMANCHE GAVET La mise en œuvre des mesures compensatoires Avant d autoriser des travaux sur un chantier d importance comme celui de Romanche Gavet, l Etat demande au Maître d Ouvrage de réaliser un inventaire complet et récent des espèces présentes sur le site et de proposer un ensemble de mesures d évitement, de réduction et de compensation des impacts du projet sur la biodiversité afin de garantir le niveau global de biodiversité. Le 19 janvier 2012, le Préfet de l Isère a signé l arrêté de dérogation à la protection des espèces protégées après avis favorable du Comité National de la Protection de la Nature (CNPN). Cet arrêté valide les dispositions Lézard vert EDF proposées par EDF pour maintenir la biodiversité lors de la construction du nouvel aménagement Romanche Gavet et plus particulièrement le dimensionnement des mesures compensatoires. En complément de la réhabilitation des secteurs temporairement impactés (26 ha), ces mesures prévoient la mise en gestion conservatoire de la biodiversité, pendant 15 ans, de 57 ha répartis en 2 zones : 17 ha sur des parcelles du domaine privé d EDF sur la commune de Livet-et-Gavet, 40 ha sur des parcelles appartenant à l Etat, situé sur la commune à l aval du chantier, St- Barthélémy-de- Séchilienne, au lieu-dit l île Falcon. Cette zone s insère dans un projet global de création, à terme, d un Espace Naturel Sensible (ENS) de 120 ha, conduit en partenariat avec le Conseil Général de l Isère, la commune, le SIERG (Syndicat Intercommunal d adduction des Eaux de la Région Grenobloise) et le SYMBHI (Syndicat Mixte des Bassins Hydrauliques de l Isère). Le gestionnaire de ces zones est AVENIR, Association gestionnaire au titre du Conservatoire des Espaces Naturels de l Isère. Le coût des mesures compensatoires est estimé à 2,9 M.. Le plan d action en faveur de la biodiversité proposé a été entériné le 21 mars par La DREAL (Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement). Les premiers travaux de revalorisation de l Ile Falcon ont débuté en avril 2103 avec la destruction des arbres d ornement et des accès routiers qui desservaient le hameau de la commune de St Barthélémy de Séchilienne. Espèces protégées concernées : 41 espèces avifaunistiques des secteurs forestiers dont la pie-grièche écorcheur, la couleuvre verte et jaune, le lézard des murailles, le lézard vert 10 espèces de chicoptères (chauve-souris) dont la barbastelle, la sérotine commune et la vespère de savi. /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 19

20 Afin de sensibiliser les entreprises retenues dans le cadre des appels d offres à la prise en compte des contraintes environnementales dans la conduite de leurs chantiers, une présentation de la démarche initiée par EDF leur a permis de repérer les zones sensibles à préserver, notamment les habitats à reptiles et les cordons boisés, particulièrement précieux pour les chauves-souris. Ainsi, les entreprises sont incitées à concilier conduite des travaux et sauvegarde de la biodiversité. Amélioration de la qualité des milieux aquatiques L étude des impacts sur les milieux aquatiques a été réalisée en tenant compte des orientations du Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) de l Agence de Bassin Rhône Méditerranée Corse. Elle met en évidence la nécessité de protéger l'aquifère de la Romanche située au Péage de Vizille et exploitée par le SIERG (Syndicat Intercommunal des Eaux de la Région Grenobloise). La construction du nouvel aménagement permettra d améliorer la qualité des milieux aquatiques de la Romanche sur une dizaine de kilomètres grâce à l augmentation du débit réservé et à la construction d ouvrages de franchissement piscicole. En particulier, le barrage de Livet sera équipé d une passe pour la remontée des poissons, constituée d une succession de bassins et d un dispositif pour leur dévalaison. Le démantèlement des 5 barrages actuels, permettra de rétablir une continuité du cours d eau de la Romanche, depuis Gavet et jusqu à Bourg d Oisans. Le reprofilage du lit de la Romanche a été étudié pour favoriser la diversité des habitats avec la mise en oeuvre de techniques dites de «génie végétal». Davantage d énergie renouvelable au service de la production Le nouvel ouvrage de Romanche-Gavet permettra d augmenter la production d électricité d origine renouvelable de 30%. En effet, les six centrales existantes peuvent produire 405 millions de kwh en moyenne chaque année, le nouvel aménagement, lui, produira 560 millions de kwh (soit l équivalent de la consommation résidentielle d une ville de plus de habitants), soit 155 millions de kwh de plus ( habitants de plus). Ainsi, Romanche- Gavet participera concrètement à l atteinte de l objectif que s est fixée la France d augmenter ses modes de production d énergies renouvelables. L hydroélectricité est une énergie propre, naturelle, qui n émet pas de gaz à effet de serre et ne génère aucun déchet. C est une énergie d avenir qui s inscrit dans la logique de développement durable du Groupe EDF. Le projet Romanche-Gavet a par ailleurs été pensé pour réduire au maximum les impacts de la production hydroélectrique sur l environnement et contribuer à l amélioration du cadre de vie de ses habitants : impact paysager (démantèlement ou réhabilitation des anciennes centrales, installations hydroélectriques souterraines), amélioration des milieux aquatiques (franchissement piscicole). /NOUVEL AMENAGEMENT HYDROELECTRIQUE 20

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

LGV SEA : Un projet pas comme les autres. Par Aurélien NEAU LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013. Environnement Page 8.

LGV SEA : Un projet pas comme les autres. Par Aurélien NEAU LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013. Environnement Page 8. LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013 LGV SEA : Un projet pas comme les autres Par Aurélien NEAU Environnement Page 8 Emploi Page 5 Travaux Page 10 SOMMAIRE Le magazine d information de la LGV

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE PROJET 2 LOIRES RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE Première étape de concertation pour le projet 2 Loires Cette «dorsale» électrique,

Plus en détail

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron PREFET DE l AVEYRON Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron Réunion d information des propriétaires et des exploitants Mercredi 10 décembre 2014 Pourquoi restaurer la continuité

Plus en détail

Société Hydraulique d Etudes et de Missions d Assistance François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 196 Avenue Thiers

Société Hydraulique d Etudes et de Missions d Assistance François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 196 Avenue Thiers François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 1. Le site de Moulin La Roche à COMMER en Mayenne : une nouvelle technologie dans un moulin réhabilité 2. La turbine VLH : Un concept

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

ANNEXE G. Méthode de traversée des rivières. Etchemin, Chaudière et Beaurivage. en tranchée ouverte

ANNEXE G. Méthode de traversée des rivières. Etchemin, Chaudière et Beaurivage. en tranchée ouverte ANNEXE G Méthode de traversée des rivières Etchemin, Chaudière et Beaurivage en tranchée ouverte MÉTHODE DE TRAVERSÉE DES RIVIÈRES EN TRANCHÉE OUVERTE Cette annexe présente les principales étapes à réaliser

Plus en détail

AGENT DE VOIRIE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE MISSIONS

AGENT DE VOIRIE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE MISSIONS Direction des Ressources humaines AGENT DE VOIRIE DANS UN CENTRE D EXPLOITATION DÉPARTEMENTAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Routes Service : Centre Technique Départemental

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES 1/ approbation du projet l'aménageur est tenu de récupérer les eaux pluviales de l'ensemble du bassin versant auquel appartient son programme. pour les programmes comportant

Plus en détail

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR DEPARTEMENT DE LA GIRONDE COMMUNE DE BORDEAUX Enquête publique du 1 er juillet 2013 au 31 juillet 2013 inclus : Demande de permis de construire déposée à la mairie de Bordeaux et concernant le projet d

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES PROGRAMME FIABILITÉ ÎLE-DE-FRANCE 2014-2020 LES PRINCIPAUX CHANTIERS DE L ÉTÉ 2014 REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES AU-DESSUS DU CANAL SAINT-DENIS LIGNE H REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

Plus en détail

Principes de fonctionnement de l assainissement

Principes de fonctionnement de l assainissement l assainissement Principes de fonctionnement de l assainissement L installation de l assainissement non collectif peut se décomposer en 5 parties : la ventilation Elle permet l évacuation des gaz de fermentation

Plus en détail

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT DE L ARMANÇON Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau Année 2009 Adopté en séance plénière le 25 mai 2010 Siège de la Commission

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX

Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX RECUPERATION D EAUX de PLUIE au JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX A quelques centaines de mètres de l historique «PONT de PIERRE» enjambant

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime Le SPANC Communauté de communes des Versants d Aime Créé en 2012, le Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de la communauté de communes des Versants d Aime est un service industriel et

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques Rapport technique / Machines Contenu : Système pousse-tube Rédaction Date : Laurent Chevrier / Etudiant ETC 3ème année : 8 janvier 2013 Système pousse-tube Introduction Anciennement, les travaux de mise

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 1. Assainissement autonome 1.1. Désignation usuelle L assainissement autonome,

Plus en détail

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration 1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU THEMATIQUE 4: Epuration Fiche action n 1.4.1 RECUPERATION DE CHALEUR DANS LES EAUX USEES 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES La dépendance de notre alimentation énergétique vis-à-vis

Plus en détail

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse SDAGE Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse guide juridique et références Document réalisé par la DIREN de BASSIN RHIN-MEUSE avec le concours de l Institut pour une

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité document de travail Extrait du tableau de bord de la Région de Bruxelles-Capitale, amendé par la Coordination associative : «Nouvelles Rivières Urbaines» et biodiversité 1.2.1. intégration des principes

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Demande d installation d un système d assainissement non collectif Tél : 05.61.04.09.40 Bureaux ouverts : 8h à 12h et 13h30 à 18h DIRECTION du DEVELOPPEMENT Service Aménagement / Assainissement Non Collectif Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Plus en détail

Demande d autorisation d installation d un dispositif D assainissement non collectif Neuf ou réhabilitation.

Demande d autorisation d installation d un dispositif D assainissement non collectif Neuf ou réhabilitation. Cadre réservé à la mairie du lieu du projet La présente demande a été reçue à la mairie Le Cachet de la mairie Demande d autorisation d installation d un dispositif D assainissement non collectif Neuf

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Axe Référence Domaine Service instructeur Dates agréments CLS 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international REGION Direction des Affaires

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement Conjuguer croissance et environnement www.sicoval.fr Sicoval Assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au :

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Dossier ANC Commune :.. N dossier : DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Demandeur SPANC (Service Public

Plus en détail

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio».

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio». Rue des Capucins Boulevard Saint-Louis Rue des Frères Théodore Rue Latour-Maubourg Chemin de la Clède Rue Jean Barthélémy Rue de la Ronzade PLAN MASSE DU PROJET DE ZAC DU «QUARTIER DU PENSIO» Valorisation

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC de type «R, X, L» : Ile Fanac Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 4 du 13 février 2008 1 ère partie

Plus en détail

Cadre réservé au service Déposé le :

Cadre réservé au service Déposé le : Formulaire de demande D installation d un dispositif d assainissement non collectif Cadre réservé au service Déposé le : N du dossier :. Service Public d Assainissement non Collectif Communauté d Agglomération

Plus en détail

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte]

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte] GLOSSAIRE DU CDT AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE (ANRU) L agence nationale pour la rénovation urbaine est un établissement public industriel et commercial, créé par l article 10 de la loi d

Plus en détail

EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80

EPLEFPA LES SARDIERES 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Maître d'ouvrage : EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Objet : Récupération des eaux pluviales pour le jardin partagé des Sardières CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Pourquoi un nouvel Atelier Central? Le nouvel Atelier remplace les 2 sites actuels Atelier Nord Rocade de Bonnevoie (Gare de Luxembourg) Atelier

Plus en détail

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire 15 Novembre 2012 Instance de Suivi et de Concertation AGENDA A/ Les acteurs du consortium A/ Les acteurs du consortium B/ Le projet C/ Les études environnementales

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

Hôtel d Agglomération SPANC 19 rue Georges Braque CS 70854 76085 LE HAVRE Cedex Tél : 02.35.22.25.23 Port : 07.86.10.32.80 Fax : 02.35.22.25.

Hôtel d Agglomération SPANC 19 rue Georges Braque CS 70854 76085 LE HAVRE Cedex Tél : 02.35.22.25.23 Port : 07.86.10.32.80 Fax : 02.35.22.25. FICHE DECLARATIVE Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif dont la charge brute de pollution organique est inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5 Demande d avis

Plus en détail

SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU COMITE DU 13 SEPTEMBRE 2006

SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU COMITE DU 13 SEPTEMBRE 2006 SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU COMITE DU 13 SEPTEMBRE 2006 1- Marché de services pour l entretien courant des cours d eau du Boulonnais (2007-2009)... page 2 2- Etude de définition des aménagements de prévention

Plus en détail

Le nouvel Atelier Central

Le nouvel Atelier Central Luxembourg, le 11 mai 2015 Le nouvel Atelier Central Sa raison d être Pour les CFL, les dernières années étaient surtout marquées par le renouvellement de la majeure partie de notre parc de matériel roulant.

Plus en détail

Une brève présentation du Projet Intégré

Une brève présentation du Projet Intégré ENGINEERING STUDIES and DEMONSTRATION of REPOSITORY DESIGNS VI ème PROGRAMME-CADRE de RECHERCHE et de FORMATION EURATOM de l UNION EUROPEENNE (2002-2006) Gestion des déchets radioactifs Une brève présentation

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat Projet de parc éolien en mer de Fécamp Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat ************************* OUVERTURE DE LA REUNION Plus d une vingtaine de personnes étaient réunies le samedi

Plus en détail

Septembre 2013. Le schéma des carrières de la Guadeloupe enjeux et perspectives

Septembre 2013. Le schéma des carrières de la Guadeloupe enjeux et perspectives Septembre 2013 Le schéma des carrières de la Guadeloupe enjeux et perspectives Si le recours aux matériaux recyclés ou aux déchets inertes progresse, les secteurs d activité du bâtiment ou des travaux

Plus en détail

Note de synthèse environnementale et juridique

Note de synthèse environnementale et juridique Angers Loire Métropole Note de synthèse Règlement de zonage des Eaux Pluviales Juillet 2015 HYN16836X Informations qualité Informations qualité Titre du projet Titre du document Note de synthèse Règlement

Plus en détail

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX Fosse toutes eaux 1F O S S E Une fosse toutes eaux est un appareil destiné à la collecte, à la liquéfaction partielle des m a t i è res polluantes contenues dans les eaux usées et à la rétention des matières

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Les plans d'eau peuvent avoir des usages différents à savoir agrément, défense contre l'incendie, élevage de poissons, irrigation,

Plus en détail

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE CAHIER DES CHARGES AFG CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR RSDG 5 15 décembre 2002 SOMMAIRE 1. - REGLES GENERALES 2 1.1. - Objet du cahier des charges 2 1.2.

Plus en détail

Systèmes de stockage simples à installer et économiques

Systèmes de stockage simples à installer et économiques Systèmes de stockage simples à installer et économiques Parallèlement à l accroissement et à l ampleur des événements pluviométriques, l accélération et l augmentation des débits de pointe accentuent de

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

1/4. N de l autorisation. Le cas échéant, n de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie :

1/4. N de l autorisation. Le cas échéant, n de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Dossier spécifique permettant de vérifier la conformité des établissements recevant du public aux règles d accessibilité et de sécurité contre l incendie et la panique

Plus en détail

Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime. Construire sa maison : les clefs du projet

Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime. Construire sa maison : les clefs du projet Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime Construire sa maison : les clefs du projet Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime Construire

Plus en détail

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) ZAC des Terrasses de la Sarre 3, Terrasse Normandie BP 50157 57403 SARREBOURG CEDEX Téléphone 03 87 03 05 16 Télécopie 03 87 03 83 49 DEMANDE DE CONTROLE

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser)

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser) Page : 1/8 COMMUNE DE.. (à préciser) Date de la demande :../../.. Date de demande de permis de construire :../../.. Nom Prénom et adresse du pétitionnaire :.. Numéro de permis de construire si attribué

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Définition de l installation 11 Implantation de l installation 13 Conception 13 1. Obligations réglementaires de la commune et du particulier 13 2. Choix de la filière d assainissement

Plus en détail

COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE

COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE 1. PREAMBULE... 2 1.1. REFERENCES JURIDIQUES... 2 1.2. PERIMETRE DES REGIMES D ELECTRIFICATION DANS LE CHER... 2 1.3. VALORISATION DE

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

1/4 N 13824*03. N de l autorisation. Le cas échéant, n de la déclaration préalable 1 effectuée au titre du code de l urbanisme :

1/4 N 13824*03. N de l autorisation. Le cas échéant, n de la déclaration préalable 1 effectuée au titre du code de l urbanisme : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Demande d autorisation de construire, d aménager ou de modifier un établissement recevant du public (ERP) Cette demande vaut également demande d approbation d un Agenda

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur PRÉFET DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Affaire suivie par : Cyril Teillet Tél. : 02 35 58 54 28 Fax : 02 35 58 55 63 Mél : cyril.teillet@seine-maritime.gouv.fr

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Dossier de presse Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Introduction Le vendredi 26 avril 2013 à 17h à Bobigny Pose de la première pierre du nouveau siège de l Oph 93

Plus en détail

Distribution d électricité et réseaux souterrains

Distribution d électricité et réseaux souterrains Distribution d électricité et réseaux souterrains Cabos 09-2 - 3 octobre 2009 Maceió, Alagoas, Brésil Les réseaux de distribution : un enjeu essentiel Les réseaux de distribution constituent une infrastructure

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ avril 2013 NOTE D INFORMATION LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ En tant qu exploitant des centrales de production d électricité, EDF met en

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d assainissement Non Collectif

Plus en détail

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Les travaux de canalisation avec tranchées ouvertes Des travaux longs, nécessitant du matériel

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

Août 2014. Résumé de l étude d impact sur l environnement

Août 2014. Résumé de l étude d impact sur l environnement Août 2014 Aménagement hydroélectrique communautaire de la Onzième Chute de la rivière Mistassini Résumé de l étude d impact sur l environnement TABLE DES MATIÈRES 1- La Société 5 2- Description du projet

Plus en détail

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC.

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. L évacuation des eaux usées Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. Les eaux ménagères (EM) : eaux provenant de la cuisine (évier, lave-vaisselle) et de la salle de bains (lavabo, baignoire,

Plus en détail

Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique.

Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique. Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique. Le développement de l urbanisation et l imperméabilisation croissante des sols ont fait des eaux

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

58 74 21 35 tél. 05 58 90 97 97 - Fax 05

58 74 21 35 tél. 05 58 90 97 97 - Fax 05 Informations Régie des Eaux Renseignements Accueil Téléphonique ipale des eaux siège de la Régie munic et de l Assainissement 58 74 21 35 tél. 05 58 90 97 97 - Fax 05 8h00 à 12h30 vendredi de Bureau ouvert

Plus en détail