RAPPORT D ACTIVITÉ. Juillet 2009 juin 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITÉ. Juillet 2009 juin 2010"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITÉ Création graphique : - Photographies : Cyrille Dupont et DR Juillet 2009 juin , rue des Colonnes du Trône Paris Tél. : Fax :

2 Sommaire LE Mot du Président 02 1/ Actions au titre des objectifs statutaires 04 La prévention 05 Introduction 05 Les Parcours du Cœur 06 Jamais la 1 re Cigarette 08 Influence auprès des députés et des sénateurs 09 Arrêt cardiaque (dont Semaine du Cœur) 10 2/ Nos donateurs et testateurs 29 3/ Composition des instances 31 4/ Commissions spécialisées 35 5/ Informations financières 37 Site Internet fedecardio.com 12 Salons et expositions 12 Documents d information (hors campagne) 14 La recherche 17 Introduction 17 Les projets financés 18 Le Donocœur 21 Le Printemps de la Cardiologie 22 L aide à la réadaptation 23 Introduction 23 Présentation Information 24 Coordination de la structure 26 Introduction 26 Développement des clubs «Cœur et Santé» et des activités de phase 3 27 Fedecardio 27 Journée de la FFC 28 Réunion des correspondants financiers 28

3 Le mot du président Dans la précédente édition, je déclarais au nom de la FFC que nous allions poursuivre l effort de financement en faveur de la recherche en cardiologie clinique. Aujourd hui, je suis heureux de pouvoir vous dire que nous avons tenu nos engagements puisque dans cet exercice les budgets consommés au profit de cette mission sociale représentent 20,62 % de nos dépenses contre 12,51 % pour l exercice précédent. Cet effort a essentiellement porté sur 2 volets. Un volet de financement des bourses et projets d aide à la recherche (50 projets et bourses financés). L autre volet étant notre 1 re campagne de promotion de la recherche cardiologique le Donocœur que nous avons organisée pour la première fois en novembre 2009 et qui a connu un franc succès. Le 2 e engagement que nous avions pris consistait à amplifier et homogénéiser nos campagnes de communication. Cela a été chose faite, notamment grâce à la poursuite de l expansion des Parcours du Cœur 2010, puisque événements ont été organisés et ont permis de sensibiliser aux messages de prévention par l activité physique personnes, dont enfants. La campagne «Arrêt cardiaque 1 vie = 3 gestes» menée cette année encore avec le partenariat actif de la Croix-Rouge française et du Samu est désormais bien ancrée dans le paysage des grandes actions de santé publique, notamment à l occasion de la Semaine du Cœur dorénavant jumelée avec la Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge française. Ainsi, entre le 12 et le 27 septembre 2009,122 entités se sont mobilisées autour de la promotion des gestes qui sauvent et du déploiement des défibrillateurs externes. En terme de notoriété, cette campagne est notre événement le plus connu après les Parcours du Cœur. Cet exercice se termine également par l atteinte de notre objectif de bonne gestion, puisque nous avons pu affecter quasiment 68 % de nos dépenses à nos missions sociales, ce qui constitue un progrès de plus de 5 % en une seule année. Cet excellent résultat a été obtenu grâce à la mobilisation de nos fidèles donateurs, sans lesquels rien ne serait possible, grâce à l engagement généreux de nos bénévoles qui œuvrent sans relâche, et avec nos salariés totalement investis dans leur mission. Cette 35 e édition de notre action la plus connue est encore une fois en progrès tant du point de vue du nombre de participants que de sa médiatisation. Notre campagne Jamais la Première Cigarette pour sa 12 e édition a connu le même succès, même si la participation s est légèrement réduite, ce qui nous a conduit à en moderniser la formule sous la forme d une fusion avec les Parcours du Cœur scolaires lors de son édition La prévention du tabagisme chez les jeunes demeure l une de nos préoccupations majeures, avec des messages plus globaux sur la prévention (tabac, alimentation, activité physique). Pour l exercice , nous allons poursuivre l amplification de nos actions en faveur de la prévention au cours du 1er semestre (Parcours du Cœur), puis accentuer l effort en faveur du Donocœur 2010 au cours du second semestre en associant encore plus étroitement les associations de patients et la communauté médicale. Ainsi rassemblés, nous espérons pouvoir faire converger les aspirations et les efforts vers l obtention d un Plan Cœur qui replacerait à leur juste place les pathologies cardiovasculaires dans le système de santé français. Pr Jacques Beaune Président /02 /03

4 PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!la prévention! PREMIÈRE PARTIE ACTIONS AU TITRE DES OBJECTIFS STATUTAIRES / LA PRÉVENTION Les actions de prévention menées par la Fédération Française de Cardiologie, son réseau de bénévoles et ses partenaires (secteur associatif, collectivités territoriales, établissements scolaires ou entreprises) représentent 39 % de nos dépenses. On le sait, pour qu elle soit efficace, la prévention doit débuter tôt, dès l enfance. Elle repose sur des principes simples d hygiène de vie : : zéro cigarette, 5 fruits et légumes par jour et 30 minutes d activité physique au quotidien. Mais pour beaucoup, prévention rime avec «privation» et les chiffres parlent d eux-mêmes : 14 millions d hypertendus, 10 millions de Français ont trop de cholestérol, 3 millions de diabétiques, 14 millions de fumeurs. Le message de prévention a encore du chemin à parcourir pour être entendu et appliqué par tous. Parce que les bénéfices sont multiples sur la santé et le bien-être des Français, la Fédération Française de Cardiologie continue son combat pour une information simple, validée scientifiquement, facile à adopter, gratuite et de proximité. /05

5 PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!la prévention! LES PARCOURS DU Cœur Quelques mots de l expert référent de la campagne Pr Hervé Douard Face aux modes de vie actuels, terreau des maladies cardiovasculaires, la Fédération Française de Cardiologie doit encore et toujours continuer à diffuser un message global de prévention auprès de tous. En effet, tabagisme, mauvaises habitudes alimentaires et sédentarité multiplient les risques de développer des maladies du cœur. Les habitudes des jeunes sont particulièrement préoccupantes. C est pourquoi le Parcours du Cœur 2010 a été l occasion de diffuser largement le message « : le tiercé gagnant pour le cœur». 0 cigarette, 5 fruits et légumes par jour et 30 minutes d activité physique au quotidien. 35 ans se sont écoulés depuis la création des Parcours du Cœur, l occasion pour la Fédération Française de Cardiologie d élargir le concept et les cibles de cette campagne. En effet, avec le message « : le tiercé gagnant pour le cœur» et la sollicitation des établissements scolaires, les Parcours du Cœur sont devenus la principale action de prévention-santé en France parcours ont été organisés en 2010 dans 91 départements dans une ambiance conviviale et festive. Les organisateurs sont principalement des mairies, OMS, CCAS, Comité des fêtes, des associations de gymnastique mais aussi les Associations et les Clubs Cœur et Santé de notre réseau. Il est important de souligner que pour sa première édition nationale le Parcours du Cœur scolaire a mobilisé classes de maternelles et primaires. Au total, cette édition a rassemblé plus de personnes ( pour les familles et pour les scolaires). Ce chiffre est en légère augmentation par rapport à 2009 ( participants) kits de communication gratuits ont été envoyés ainsi que du matériel «à la carte» pour les établissements scolaires. Au total, dépliants de prévention ont été distribués lors des Parcours du Cœur familles et lors des Parcours du Cœur scolaires. Pour la 6 e année consécutive, une participation financière volontaire a été demandée aux participants via des affiches et des tirelires : euros ont ainsi été collectés. L édition 2010 a bénéficié du patronage du ministère de la santé et des sports mais aussi du soutien national de sanofi-aventis et de la Mutualité française. Dans le cadre de la médiatisation des Parcours du Cœur, un large dispositif de relations presse a été mis en place ainsi qu une «belle» campagne de promotion à la radio et en presse écrite. Suite à la conférence de presse organisée à la Maison du Cœur en présence des Prs Beaune, Douard, Thomas et de Stéphane Diagana, la couverture médiatique a été exceptionnelle : 700* retombées dont 30 passages à la télévision (à des heures de grande écoute comme par exemple le Journal de 20 heures de France 2 ou le Journal de 13 heures de TF1). Les publicités des Parcours du Cœur ont également été diffusées dans 13 journaux grand public (soit plus de 7 millions de lecteurs), 7 supports spécialisés santé, 9 supports franciliens et 18 supports en régions. Plus de spots ou chroniques ont été diffusés par 126 radios locales mais aussi sur des stations nationales. La majeure partie de ces espaces publicitaires sont gracieux pour l Association. La campagne a également bénéficié d une belle visibilité sur Internet avec près de 7 millions de bannières! L ÉVÉNEMENTIEL PARISIEN À Paris, participants et 22 partenaires ont contribué au succès de cette édition toujours organisée sur le parvis de l Hôtel de Ville. Le soutien de la Mairie de Paris a été, comme en 2009, très important notamment sur les aspects de promotion de l événement (diffusion d affiches). À noter, la visite sur le Parcours du Cœur de Paris de Madame Roselyne Bachelot-Narquin le samedi 24 avril. 5 VILLES À L HONNEUR : BORDEAUX, BREST, LILLE, LYON et NANtes Le Parcours du Cœur de Bordeaux a accueilli personnes sur les Quais de la Garonne en présence notamment du Maire, Monsieur Alain Juppé. À Brest, quelque personnes ont participé cours Dajot aux différentes activités telles que la randonnée pédestre et cycliste, la marche nordique et le roller. À Lille, c est dans une ambiance festive et ensoleillée, que plus de personnes ont fréquenté le village Cœur et Santé situé Place de la République. La participation amicale du double champion olympique Nicolas Hénard a été très appréciée du public. Enfin à Nantes, c est dans le Parc du Grand Blottereau que près de visiteurs sont venus chercher des informations sur comment prendre soin de son cœur et participer au large éventail d activités physiques proposées. À Lyon, personnes sont venues «Bougez pour le cœur». le mode de vie des ans, assez éloigné du tiercé gagnant. L enquête «les jeunes et leur cœur», réalisée par Kantarhealth en mars 2010 pour la Fédération Française de Cardiologie révèle que : 27 % des jeunes n ont aucune activité physique d au moins 30 minutes d affilée en dehors du sport en milieu scolaire. C est encore plus prononcé chez les jeunes femmes avec 35 %. 22 % des jeunes fument, dont 13 % plus de 5 cigarettes par jour. La proportion des fumeurs augmente avec l âge. À 15 ans, 10 % fument ; à 20 ans, ils sont 33 %. 24 % ne mangent qu un fruit ou légume par jour, voire aucun. Seuls 13 % déclarent en manger 5. L activité physique n est pas franchement identifiée comme étant essentielle pour le cœur, ni pour la santé et le bien-être en général. Seuls 15 % des ans reconnaissent le manque d activité comme néfaste Pour mémoire, un adulte sur deux ne pratique aucune activité physique! * En 2009, retombées avaient été totalisées, mais la plus grande partie ne citait pas la Fédération Française de Cardiologie. Désormais seules les retombées citant la FFC sont comptabilisées. /06 /07

6 PREMIÈRE PARTIE / Actions / Actions au titre au titre des objectifs des objectifs statutaires statutaires!la prévention! La JAMAIS LA PREMIèRE CIGARETTE LE mot de l'expert référent de la campagne Pr Daniel Thomas Le législateur a, en juillet 2009 dans le cadre de la Loi «Hôpital Santé Patients et Territoires», renforcé de nouveau la protection des jeunes en interdisant la vente de tabac aux personnes mineures de moins de 18 ans, contre 16 auparavant. Une mesure dont la Fédération Française de Cardiologie se félicite. Cependant, l augmentation des prix du tabac annoncée à l automne 2009 apparaît-elle, comme trop timide alors que 88 % des ados renoncent à fumer en raison des prix! Il est indispensable de continuer le combat contre la cigarette car les ventes ont augmenté en 2009 et les jeunes notamment recommencent* à fumer davantage. Or dans cette tranche d âge, le tabagisme est le seul facteur de risque qui, en raison du phénomène de dépendance, a le plus de risque de persister à l âge adulte. C est aussi celui qui va être chez l adulte à l origine des accidents cardiovasculaires les plus précoces. *DNF mars 2010 La 12 e édition de la campagne Jamais la première cigarette a reçu, comme les années précédentes, le patronage du Ministère de la Santé et des Sports. La campagne a été organisée selon les mêmes modalités qu en 2007 et Les résultats en terme de participation sont en baisse par rapport à la précédente édition. 927 établissements (contre en ) se sont inscrits au concours d affiches dans 92 départements kits de communication ont été envoyés gratuitement soit une sensibilisation de scolaires de CM1-CM2. Près de questionnaires ont été retournés et affiches envoyées au total aux Présidents d Associations de Cardiologie Régionales. C est l école Louis Aragon de Gainneville (76) qui a gagné le concours mettant à l honneur l Association de Cardiologie de Haute Normandie. 489 établissements (contre 783 en ) se sont mobilisés pour le concours de story-board dans 91 départements classes ont participé à la campagne soit environ collégiens de la 6 e à la 3 e. Nous avons réceptionné plus de questionnaires papier et projets de story-board. Le projet vainqueur intitulé «Air clope» a été conçu par trois adolescentes du Collège Saint Charles de Rilleux la pape (69). Plus de documents de prévention ont été diffusés dans le cadre de la campagne, notamment des brochures «Tabac, pour mon cœur j arrête maintenant» mais aussi des autocollants, des affiches et des diplômes très appréciés des participants. Le site internet a enregistré connexions au cours de la période et visiteurs uniques. En accompagnement de la journée mondiale sans tabac (le 31 mai 2010), un clip intitulé "Les gars d'en dessous" a été mis en ligne. Ce dernier s'amuse à tourner en dérision les fumeurs de tabac dans le but de faire réfléchir les jeunes sur le fameux "choix" de la première cigarette Résultats du baromètre annuel Réalisé par Kantar Health pour la Fédération Française de Cardiologie Les chiffres sont préoccupants : 8 % des CM1-CM2 ont déjà fumé! 60 % des enfants ont au moins un fumeur dans leur foyer. Note positive : un tiers des enfants se révèle être par son attitude et son comportement «militant antitabac», mais la proportion faiblit lorsque leur entourage fume. Parmi les ans, 35 % des jeunes de cette tranche d âge ont déjà essayé de fumer. La moitié d entre eux (16 %) continuent audelà de cette première cigarette et 7 % fument régulièrement dès cet âge. La moyenne d âge de la première cigarette est de 11 ans et 8 mois. Influence auprès des députés et des sénateurs Deux numéros de «Au cœur de l hémicycle» ont été adressés aux députés et sénateurs. Le numéro 22 a traité de l arrêt cardiaque en insistant sur le fait que «Nous pouvons faire encore mieux» et le numéro 23 «Arrêt cardiaque : les entreprises ont aussi un rôle à jouer!». Les demandes ainsi formulées aux décideurs politiques ont été de deux ordres : Bilan et perspectives En 12 ans de campagne, l image des non-fumeurs a changé, en bien. En effet, il y a 12 ans, les non-fumeurs étaient considérés comme des jeunes un peu en marge, aujourd hui ne pas fumer est devenu normal. Les jeunes ont d ailleurs une image plutôt négative des fumeurs, celle de frimeurs qui ne réfléchissent pas aux conséquences À la rentrée 2010, la campagne Jamais la première cigarette qui a permis de sensibiliser plus d un million d enfants du CM1 à la 3 e en 12 ans de campagne migrera au sein de l événement annuel des Parcours du Cœur Scolaires. Le message anti-tabac O cigarette (ou Jamais la première cigarette) sera désormais complété par 5 (5 fruits et légumes par jour) et 60 (60 minutes d activité physique au quotidien). De nouveaux kits de communication seront conçus dans le cadre de cette «nouvelle» action de prévention globale. Air Clope : extraits du clip des gagnants Les gagnants du concours de storyboards en présence du Pr Thomas mise en application des textes officiels (à savoir la loi du 13 août 2004 et décret interministériel du 11 janvier 2006 rendant obligatoire la formation aux premiers secours en milieu scolaire) ; la création d une loi du «bon samaritain» qui protégerait tout citoyen portant assistance contre toute poursuite judiciaire. Numéro 22 Numéro 23 /08 /09

7 PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!la prévention! arrêt cardiaque 1 vie = 3 gestes LES experts référents de la campagne ONT LA PAROLE : Pr Étienne Aliot / Pr Jacques Mansourati Deux ans et demi après le démarrage de la campagne «Arrêt cardiaque : 1 vie = 3 gestes», il est possible de dresser un premier bilan - plutôt positif - de la mise en place de l accès public à la défibrillation en France et du rôle clé joué par la Fédération Française de Cardiologie et ses partenaires. En effet, de défibrillateurs installés en accès public en janvier Les derniers chiffres publiés indiquent plus de en juin 2010 grâce à la mobilisation des collectivités territoriales. Les entreprises équipées jouent également un rôle essentiel dans la lutte contre l arrêt cardiaque. Cependant, pour atteindre l objectif de 10 % de vies sauvées (versus 3 %), il faut plus que des lois, des décrets ou des circulaires. Ce qu il faut absolument ce sont des temps «obligatoires» de formation répartis tout au long de la vie à l école, au permis de conduire, lors de la JAPD car à quoi sert de mettre des DAE à la disposition du public si personne ne sait s en servir? Il n est donc pas étonnant que l Académie Nationale de Médecine dans son rapport de juin 2010 sur le secourisme en France fixe comme objectif prioritaire : former rapidement 1 Français sur 2 aux premiers secours. Rêvons et agissons pour une société plus responsable, plus citoyenne. Sur la période allant du 1 er juillet 2009 au 30 juin 2010, 3 grandes actions ont permis de sensibiliser les Français à se former aux gestes qui sauvent mais aussi d encourager les entreprises à s équiper en défibrillateurs automatisés externes. La Semaine du Cœur (septembre 2009). La conférence grand public en marge des Journées Européennes de la SFC (janvier 2010). La réalisation d un Guide pratique «Accès public à la défibrillation à destination des entreprises», dont la diffusion a démarré en avril La Semaine du Cœur Elle a débuté dès la Journée Mondiale des Premiers Secours, le 12 septembre et s est poursuivie jusqu aux entités se sont inscrites pour participer à cette opération dont 11 Associations de Cardiologie, 68 Clubs Cœur et Santé et 43 Mairies. Au total, 70 conférences, 53 journées portes ouvertes et plus de 700 sessions de démonstrations ou d initiations aux gestes qui sauvent ont rassemblé près de personnes. La Conférence grand public en marge des Journées Européennes de la SFC Comme en 2008 et en 2009, cette conférence a rassemblé 300 personnes (notamment des donateurs) venues tester leurs connaissances sur l arrêt cardiaque et s initier aux gestes qui sauvent. Aux côtés du Pr Jacques Beaune étaient présents le Pr Pierre Carli (Samu de Paris) et le Dr Pascal Cassan (Croix-Rouge française) mais aussi Jacques Séguéla qui sera prochainement le président d honneur d une association luttant contre la mort subite. Le guide pratique «Accès public à la défibrillation à destination des entreprises» a été rédigé en collaboration avec le CFRC, le Samu, la Croix-Rouge française et l INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité au travail). Basé sur les recommandations du CFRC mais aussi de l INRS ainsi que sur les expériences de proximité des partenaires et les témoignages d entreprises déjà équipées, ce guide de 52 pages a été envoyé à tout le réseau FFC et CRF, à tous les cardiologues de France mais aussi à de nombreuses entreprises qui en ont fait la demande suite à des insertions publicitaires et des mailings ciblés. Près de exemplaires de ce guide ont été expédiés et plus de pour le guide destiné aux collectivités territoriales depuis sa parution à l été La lettre aux cardiologues Deux numéros ont été réalisés dans le cadre de la campagne en décembre 2009 et en mai Ces deux numéros cosignés par les Présidents de la FFC et de la SFC ont permis de continuer la mobilisation des cardiologues sur l arrêt cardiaque qui tue chaque année en France près de personnes. Le site Internet Remis à jour chaque mois en fonction de l actualité de la campagne, le site Internet dédié de la campagne a reçu visites pour plus de pages vues. Le pic de fréquentation du site est en septembre-octobre correspondant à la Semaine du Cœur. À noter que 75 % des visiteurs sont de nouveaux visiteurs. Perspectives En décembre 2010, les nouvelles recommandations scientifiques sur l arrêt cardiaque seront publiées par l European Resuscitation Council. Elles feront l objet d une présentation détaillée en France lors du Forum de l Urgence organisé à Lille du 15 et 16 décembre 2010 par le Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire durant lequel la FFC animera un atelier-débat. Adriana Karembeu, l ambassadrice de la CRF et le Président à Limoux à l occasion du lancement de la JMPS 2009 Documents diffusés dans le cadre de cette campagne DVD Film pédagogique : 5000 CD PowerPoint : 400 Brochure 12 pages : Autocollant : Carte de poche : Dépliant et autocollant enfant : Collection de 10 Affiches : 4200 À noter dans ces chiffres, près de brochures et autocollants ont été distribués via le réseau IDS (en salles d attente), via le partenariat avec le Cespharm (dans les pharmacies), par notre partenaire Allianz et aussi les délégations de la Croix-Rouge française. /10 /11

8 PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!la prévention! Site Internet : le portail de référence de la santé du cœur Nouvelle version du site mise en ligne en septembre Le site a connu un tassement de son audience essentiellement dû à une absence d'évolution de ses contenus. Comme les années passées, ce sont principalement les commandes de brochures, les pages parlant de la santé du cœur et celles évoquant nos actions qui ont été les principales destinations des internautes. Ceux-ci continuent de venir de l'espace francophone immédiat (Benelux et Suisse) mais aussi du Canada et du Maghreb. La nouvelle version du site (mise en ligne prévue à l automne 2010) doit permettre de relancer l'audience de plusieurs façons : 1. en enrichissant considérablement les contenus médicaux pédagogiques et encyclopédiques qui sont proposés aux visiteurs du site, 2. en créant un flux continu d'informations pour mieux mettre en lumière les actions menées par la Fédération, les axes de recherche et les avancées dans le domaine de la cardiologie, les réponses personnalisées que les cardiologues bénévoles apportent à notre public de donateurs, 3. en donnant enfin la parole aux soignants, aux accompagnants, aux malades, aux chercheurs, etc. afin de rapprocher notre communication des préoccupations de chacun, la rendant plus personnelle, plus chaleureuse. Ceci se traduira par une augmentation réelle du nombre de pages proposées aux internautes et donc d'un accroissement des points d'entrée possibles dans le site. Toute cette documentation, qu'accompagnera une riche iconographie entièrement réalisée pour l'occasion, est rigoureusement revue afin de continuer de répondre aux exigences de la certification Hon Code attribué par la fondation «Health on the Net». CONTRIBUTION DES SALONS ET EXPOSITIONS AU MESSAGE DE PRÉVENTION Congrès de la Société Française de Tabacologie À Brest, le 26 et le 27 novembre, lors de la 3 e édition, la FFC a installé au palais des congrès Le Quartz l exposition Cœur sans tabac. Cette dernière a été très appréciée. Salon des maires À Paris, porte de Versailles, du 17 au 19 novembre, et ceci dans le cadre d un partenariat avec la Croix-Rouge française, la FFC a installé un panneau et distribué les outils de communication de la campagne Arrêt Cardiaque. Ce salon a reçu visiteurs. Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie À Paris, Porte Maillot, du 13 au 16 janvier 2010, la Fédération a occupé un espace sur le stand de la SFC. Elle a ainsi accueilli des congressistes qui découvraient ou redécouvraient le large panel de brochures de prévention primaire et secondaire. Salon Préventica À Marseille, du 16 au 18 mars, la FFC a partagé un stand avec la Croix-Rouge. Outre la présence d un panneau sur l Arrêt Cardiaque et la documentation sur cette campagne, ce salon, sur lequel se sont rendus visiteurs, a été la première occasion de distribuer le guide sur l accès public à la défibrillation à destination des entreprises. Salon des Seniors À Paris, porte de Versailles, du 25 au 27 mars, la FFC a occupé un stand. Ce salon très visité a permis une fois de plus de toucher une population ciblée majoritairement âgée de plus de 50 ans. Près de brochures ont été distribuées et 2 ou personnes sont venues sur le stand. 535 personnes ont répondu au quizz préparé par la FFC. 200 visiteurs ont assisté à une conférence et les démonstrations sur les gestes qui sauvent ont attiré également les foules. Salon Consensus Cardio & Pratique à Paris, porte Maillot, le 1 er et le 2 avril, la FFC a bénéficié d une large visibilité. L exposition Arrêt Cardiaque a suscité beaucoup d intérêt. Un peu plus de congressistes étaient inscrits au salon. Printemps de la Cardiologie À Nantes, Cité des congrès, du 15 au 17 avril, la FFC a partagé un stand avec la SFC et le GRRC. Congrès des notaires À Bordeaux, du 30 mai au 2 juin, la FFC était présente au 106 e congrès. Congrès de la Société Française de Médecine d Urgence à Paris, porte Maillot, du 2 au 4 juin, la FFC a installé son exposition sur l Arrêt Cardiaque et proposé tous les outils de cette campagne aux professionnels de l urgence. ITINÉRANCE DES EXPOSITIONS Durant cette période, l exposition Arrêt Cardiaque était présentée sur la plupart des salons et congrès, thème de la campagne annuelle oblige. Les autres expositions n ont pas fait l objet de sorties particulières. SALONS De juillet 2009 à juin 2010, la Fédération Française de Cardiologie a participé à différentes manifestations, qui sont autant d occasions de se faire connaître ou re-connaître en tant qu acteur primordial dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires. Chaque fois que cela était possible, la FFC a utilisé son stand équipé d un écran afin de diffuser les films et clips en rapport avec l Arrêt Cardiaque, thème de la campagne annuelle. Congrès National des Cardiologues Français À Paris, porte Maillot, du 8 au 10 octobre, la FFC a proposé sur son stand ses documents de prévention ainsi que la brochure Cardiologues référents. Cette dernière a suscité beaucoup d intérêts de la part des cardiologues. Salon infirmier À Paris, porte de Versailles, du 13 au 15 octobre, la FFC a tenu un stand. Les visiteurs ( pour cette édition), pour l essentiel des infirmières, en ont profité pour découvrir la documentation de prévention et pour passer des commandes de brochures. Congrès du Conseil Français de Réanimation Cardio-Pulmonaire À Nîmes, du 25 au 27 novembre, la FFC a pu profiter du 4 e congrès sur l urgence pour présenter sa campagne Arrêt Cardiaque en mettant, entre autres, à disposition les documents dont le guide pratique Accès public à la défibrillation. /12 /13

9 PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!la prévention! LES DOCUMENTS D'INFORMATION 2,319 millions de documents de prévention ont été diffusés gratuitement en 12 mois. À ce chiffre s ajoutent messages individuels de prévention adressés sous forme de publipostages à nos donateurs et 1,1 million de messages envoyés dans le cadre de la campagne de recrutement sur le thème de notre campagne annuelle «1 vie = 3 gestes» contenant dans chaque enveloppe la carte de l urgence et la possibilité d en commander gratuitement ainsi que le mètre ruban. Les brochures les plus diffusées : Article Quantité BR - Objectif santé : Prenez votre cœur en main BR - Hypertension artérielle : des chiffres qui BR - Tabac pour mon cœur j'arrête maintenant BR - Cœurs des Seniors Article Quantité BR - Génération sans tabac Carte - Carte Endocardite Verte Bis DE - Dépliant JLPC1 (8-10 ans) format A DE - Carte urgence cardiaque 2008 "1 vie = 3 gestes" BR - Vous et votre traitement anticoagulant Divers - Calendrier-recettes BR - Le Cholestérol DE - Dépliant Adulte PDC BR - Diabète DE - Dépliant Seniors PDC BR - Alimentation : Mangez équilibré Affiche - Affiche PDC 25 avril BR - L'activité physique DE - Dépliant Enfant PDC Objectif santé : Prenez votre cœur en main ( exemplaires) Hypertension artérielle : des chiffres qui comptent ( exemplaires) Tabac pour mon cœur j'arrête ( exemplaires) BR - Les examens en cardiologie BR - L'insuffisance cardiaque Divers - Ce mètre peut vous sauver la vie Divers - Autocollant PDC DE - Carte urgence cardiaque 2010 "1 vie = 3 gestes" Livre - Des recettes faciles BR - Les maladies des artères Divers - Diplôme PDC Adultes BR - Après l'accident coronaire redémarrez Divers - Autocollant JLPC1 (8-10 ans) BR - Arrêt Cardiaque "1 Vie = 3 Gestes" Divers - Autocollant JLPC2 (10-15 ans) BR - Les troubles du rythme Divers - Ballons gonflables PDC BR - Les maladies des valves Livre - Livre À votre Bon Cœur Cœur de seniors ( exemplaires) «Vous et votre traitement anticoagulants» ( exemplaires) Cholestérol ( exemplaires) Divers - Lettre d'accompagnement BR - Tabac pour mon cœur j'arrête maintenant Affiche - Affiche PDC 24 avril Divers - Kit Parcours du Cœur 25 avril BX - Ma vie au quotidien avec une maladie cardio Divers - Kit JLPC CM1-CM2 2009/ Carte - Carte Endocardite Rouge Bis Divers - Kit JLPC 6 e -3 e 2009/ BR - Prévenir l'endocardite infectieuse Divers - Banderole PDC BR - Musclez votre vie prenez soin de votre cœur BR - Legs & Donations 647 BR - Carnet de suivi de la tension artérielle Divers - Kit Parcours du Cœur avril 581 Diabète ( exemplaires) Alimentation : Manger équilibré ( exemplaires) L activité Physique ( exemplaires) /14 /15

10 PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!la prévention! PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!la recherche! Article Quantité Article Quantité DVD - CD - CD deep pulse 560 Affiche - Série affiche "Prenez votre Cœur en Main" 59 DE - Dépliant Enfants PDC Divers - Story-board JLPC DE - Dépliant JLPC CM1-CM2 2009/ Affiche - Cœur sans tabac x BR - Cardiaque : Cap vers une nouvelle vie 450 Divers - Coffret calendrier-recettes Divers - Boite à cœur 4 compartiments 357 Affiche - Affiche "Tabac pour mon cœur j'arrête" 36 BR - Brochure tabac JLPC 6 e -3 e 2008/ Affiche - Collection 10 affiches PDC 10 Arrêt Cardiaque 15 / LA RECHERCHE Divers - Marque Page "À votre bon cœur" 350 Annuaire - Annuaire de la cardiologie Divers - Cardiologue référent 315 DVD - CD - CD Arrêt cardiaque "1 vie = 3 gestes" 12 Divers - Autocollant"J'aime mon cœur" 260 Annuaire - Annuaire de la Cardiologie Divers - Boite à Cœur 2 compartiments 251 Affiche - Affiche les 3 gestes 6 BR - Brochure JLPC 6 e -3 e 2009/ Affiche - Affiche "Prenez votre santé à cœur" 4 Livre - Abstracts à votre bon cœur 227 Affiche - AFL - Génération sans tabac (8) 4 Affiche - Affiche 40x60 "Risque du fumeur de la tête" 210 Divers - Tirelire Opérations Génériques 3 T-Shirt - T-Shirts PDC 2010 Rouge Lot 50 exemplaires 147 Divers - Kit campagne JLPC 6 e -3 e 2008/ Divers - Urne Parcours du Cœur Affiche - Affiche Présentation de la FFC PDC Divers - Dossier d'inscription PDC Divers - Banderole Parcours du Cœur Affiche - Affiche 40x60 "Formez-vous" BR - "Bouge pour ton cœur" 1 BR - Brochure Alimentation PDC Carte - Carte des amis de la ffc 1 Au cours de l exercice, la FFC a financé 50 projets et bourses et lancé la 1 re campagne en faveur de la recherche en cardiologie : le Donocœur. Les budgets ainsi consacrés s élèvent au total à 2,005 millions d euros, soit une augmentation de 63 % par rapport à l exercice précédent. Affiche - Autocollant Arrêt cardiaque "1 vie = 3 gestes" Divers - Autocollant JLPC "Je fume j'enfume" 1 Affiche - Série 10 affiches 40x60 "Arrêt cardiaque" Divers - Autocollant JLPC "Le tabac tue 1 fumeur sur 2" 1 Divers - Boîtier 12 recettes pour votre cœur 83 Divers - Lettre d'accompagnement DVDIC08 1 Livre - Atlas du Cœur Tome I 70 DVD - CD - CD RADIO PDC Livre - Atlas du Cœur - Tome II 70 DVD - CD - DVD Insuffisance Cardiaque 1 Divers - Fiche recette légère pour votre cœur 61 Total /16 /17

11 PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!la recherche! Les 50 projets financés : 3 Dotations de recherche de chacune Évaluation d un programme d éducation thérapeutique des patients à risque cardiovasculaire élevé. (Pascal DELSART) L endocardite infectieuse à microorganismes buccodentaires est-elle vraiment associée à l état et l hygiène buccodentaires» Recherche de marqueurs moléculaires de la mort subite à la phase aiguë de l infarctus du myocarde (Philippe CHEVALIER) Troponine T phosphorylée au cours du remodelage ventriculaire post-infarctus et de l insuffisance cardiaque (Nicolas LAMBLIN et Pascal DE GROOTE) 2 Bourses de doctorat-ès sciences de chacune Recherche de biomarqueurs circulants du remodelage ventriculaire gauche en post-infarctus du myocarde par analyse protéomique. (Marie FERTIN) Évaluation in vitro de l effet du Celecoxib, diclofenac et Naproxène sur la formation du caillot, sur l agrégation plaquettaire et sur la fibrinolyse induite par le rt-pa sur sang total de patients hospitalisés pour syndrome coronarien aigu et traités par aspirine et héparine de bas poids moléculaire avec ou sans clopidogrel. (Guillaume CAYLA) 5 Bourses «épidémiologie-prévention et éducation thérapeutique» de chacune Prise en charge optimisée du patient présentant une artériopathie oblitérante des membres inférieurs (étude POPART) : intervention multidisciplinaire en ambulatoire avec éducation thérapeutique. (Caroline DOURMAP-COLLAS) Facteurs de risques cardiovasculaires et parodontopathies. (Yves LAURENT) Suivi d une cohorte de patients coronariens stables en région Nord-pas-de-Calais. (Nicolas LAMBLIN) Évaluation de l efficacité de la surveillance des traitements par antivitamines K en pédiatrie par les dispositifs d automesure de l INR (International Normalized Ratio) utilisés en ambulatoire et de l éducation associée. (Fanny BAJOLLE) 15 Bourses de MASTER 2 de chacune Protection et régénération tissulaire par modulation de l état d activation des macrophages en pathologie vasculaire. (Claire BOULETI) Marqueurs de la fibrose myocardique en IRM dans le rétrécissement aortique de l adulte. (Carine DEFRANCE) Étude quantitative et qualitative du degré de vulnrabilité des plaques d athérosclérose coronaire par échographie endocoronaire avec histologie virtuelle. (Valérie DUCHATELLE) Cœur et Cerveau : Étude 3C-COVADIS. Nouveaux aspects épidémiologiques des complications neuro-vasculaires associées à la fibrillation atriale. (Guillaume FLEURY) Conséquences sur l appareil mitral d un excès de tissu valvulaire dans un modèle ovin de maladie de Barlow. (Mathieu GRANIER) Détection du rejet chez le transplanté cardiaque en échocardiographie par la technique du 2D strain. (Aude HEALY BRUCKER) Étude de l implication de la voie RISK-GSK3béta dans le post-conditionnement ischémique à distance. Comparaison au post-conditionnement ischémique «conventionnel». (Julien JEANNETEAU) Étude et développement de la quantification en échocardiographie 3D temps réel de la torsion myocardique par comparaison à l IRM cardiaque choisie comme méthode de référence. (Martin KLOECKNER) Étude de l adaptation du ventricule droit soumis à une post-charge systémique en IRM.(Magalie LADOUCEUR) Évaluation du collagelin radio-marqué pour la détection de l absence d endothélialisation des stents actifs par scintigraphie. (Mohammed NEJJARI) Comparaison du potentiel pro-angiogénique de progéniteurs endothéliaux dérivés des cellules souches embryonnaires et des cellules ips par rapport aux progéniteurs endothéliaux issus de sang de cordon. (Julien ROSENCHER) Étude prospective des asynchronismes mécaniques chez des patients insuffisants cardiaques systoliques. (Olivier MOREAU) 13 Bourses d études à l étranger de chacune Angioplastie retardée après restauration de la perméabilité coronaire par thromboaspiration à la phase aiguë de l infarctus du myocarde avec sus décalage du segment ST. (Mohamed ABDELLAOUI) Nouvelles techniques de détection des microparticules. (Sébastien ARMERO) Caractérisation de la fibrose interstitielle dans les cardiomyopathies dilatées. (Arnaud GAY) Effets du réentraînement à l effort de la fonction cérébro-vasculaire et les troubles cognitifs chez l insuffisant cardiaque. (Vincent GREMAUX) Randomized assessment of the Optimal Endpoint For Catheter Ablation of Long-Lasting Persistent Atrial Fibrillation. (Aurélie GUIOT) Étude des mécanismes responsables de la perte d excitabilité et de l hétérogénéité électrique des oreillettes au cours de la fibrillation auriculaire. (Frédéric SEBAG) Altérations de l homéostasie calcique déclenchées par la désynchronisation ventriculaire gauche chez le porc. (Ludivine WISSOCQUE) Étude de la réversibilité de l hypertension artérielle pulmonaire post capillaire fixée chez des rats en insuffisance cardiaque. (Hervé POULIQUEN) Relationships between free radical generation, mitochondrial calcium overload and mitochondrial permeability transition pore opening in myocardial ischemia reperfusion : implication of the sarcoplasmic reticulum. (Fabrice Geoffrey IVANES) Évaluation prospective d une nouvelle approche de chirurgie de remplacement valvulaire pulmonaire guidée par électrophysiologie et cryoablation chirurgicale chez des patients porteurs de tétralogie de Fallot. (Laurianne LE GLOAN) /18 /19

12 PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!la recherche! LE DONOCœur Apport des registres et comparaison des données épidémiologiques sur l athérosclérose en France et en Angleterre. (Luc LORGIS) Évaluation de la zone à risque myocardique en IRM cardiaque. (Nathan MEWTON) Dysfonction endothéliale et épaississement intimal carotidien chez les patients adultes atteints de cardiopathies congénitales. (Jelena RADOJEVIC) Étude portant sur une préoccupation quotidienne du domaine de l angioplastie coronaire et qui pourrait déboucher sur une adaptation des pratiques cliniques. (Sylvain RANC) First-in-man implantation of a new percutaneous pulmonary valve device in patients with dilated right ventricular outflow tracts A research clinical study. (Jean-Benoit THAMBO) Problématique de la grossesse chez les patientes ayant une cardiopathie congénitale significative. (Alexandra SOUFI) 7 Aides à la recherche par équipe de maximum chacune Évaluation des marqueurs biologiques et suivi en IRM au cours d un essai thérapeutique : injection intracoronaire d érythropoïétine lors de la reperfusion d un IDM en phase aiguë (PHRC en cours). (François ROUBILLE) Évaluer les effets de l activité physique sous ses différentes formes et l alimentation sur la fonction endothéliale en préventions primaire et secondaire. (Jacques MANSOURATI) Influence du type de stent sur le pronostic à 1 an des patients bénéficiant d une angioplastie coronaire dans la «vraie vie». (Olivier BATHELEMY) Identifier les phénotypes intermédiaires d imagerie permettant de différencier les plaques d athérosclérose vulnérables des plaques stables. (Laurent FELDMAN) Développement d un modèle de rat en insuffisance cardiaque à fraction d éjection préservée. (Jean-Noël TROCHU, Chantal GAUTHIER) Valeur pronostique des peptides natriurétiques dans la cardiomyopathie hypertrophique. (Richard ISNARD) Analyse des paramètres de déformation myocardique au cours de l ischémie sur modèle animal. Le Strain Rate Moyen, du concept physiopathologique à l application pratique. (Julien NAHUM) 4 Bourses exceptionnelles de chacune Traitement des épanchements péricardiques post opératoires par la colchicine : étude randomisée. (Philippe MEURIN) Recherche de nouveaux marqueurs diagnostiques et pronostiques dans la dysplasie ventriculaire droite arythmogène familiale. (Françoise HIDDEN-LUCET) Imagerie moléculaire de l endocardite infectieuse par l annexine V radiomarquée : phase clinique. (Dominique LE GULUDEC) Identification de facteurs de risque génétiques dans la survenue d arythmies et de mort subite. (Isabelle DENJOY et Pascale GUICHENEY) 1 Bourse au GRRC (Groupe de Réflexion sur la Recherche Cardiovasculaire) Rôle de Epac dans l hypertrophie cardiaque. (Anne-Coline LAURENT) LES experts référents de la campagne Pr Christophe Bauters / Pr Claude Le Feuvre La recherche médicale est vitale pour la santé de tous. En cardiologie, elle a connu des avancées spectaculaires notamment dans les techniques de diagnostic, les traitements médicamenteux ou interventionnels. Cela a permis de sauver des millions de vies. La Fédération Française de Cardiologie a, grâce au soutien de ses donateurs, joué un rôle important dans la recherche en cardiologie en France en finançant 291 projets sur les 10 dernières années, mais elle veut aller plus loin. Elle veut non seulement valoriser cette mission auprès du public et des cardiologues mais aussi, à terme, développer ses moyens financiers pour aider les chercheurs français à améliorer la connaissance et le traitement des maladies cardiovasculaires. C est pour cette raison que la campagne d information Le Donocœur, a été créée en Du 31 octobre au 8 novembre 2009, la Fédération Française de Cardiologie a organisé sa première campagne de mobilisation en faveur de la recherche en cardiologie baptisée le Donocœur. Cette campagne est destinée à générer une prise de conscience et susciter des dons pour soutenir la recherche en cardiologie. En effet, les prévisions de l Organisation Mondiale de la Santé sont alarmantes et la recrudescence des maladies cardiovasculaires est annoncée en raison des modes de vie sédentaires, de l hypertension artérielle, de l obésité Les Français et leur cœur Enquête réalisée par IFOP pour la FFC août % des Français considèrent la Recherche en Cardiologie comme prioritaire. 69 % pensent que le cœur est l organe le plus important. 37 % que la transplantation cardiaque est l avancée la plus spectaculaire. Dans un premier temps, la Fédération Française de Cardiologie a rédigé un livre intitulé «À votre bon cœur» regroupant les interviews de 29 chercheurs qui ont obtenu le soutien de la Fédération Française de Cardiologie et qui parlent de leurs travaux. Elle a ensuite sollicité le soutien des cardiologues et du public notamment les patients souffrant de pathologies cardiovasculaires, en mettant en ligne un «Manifeste pour un Plan Cœur» signé par 816 personnes dont plus de 600 cardiologues. En effet, il est apparu comme essentiel de réussir une mobilisation nationale impliquant la recherche fondamentale et clinique, la recherche publique et privée, l industrie, les organismes comme l INSERM, les chercheurs et les malades eux-mêmes. Enfin, la Fédération Française de Cardiologie a mis en place un large dispositif de relations presse et publicitaire. Pendant 10 jours, la couverture médiatique a été telle qu elle a permis de sensibiliser le grand public : 115 retombées en télévision (France 2, France 3, LCI ), en radio (RTL, Europe 1, France Info ), en presse (Les Échos, France Soir, La Croix ) et sur Internet. Des publicités ont été diffusées dans 12 supports nationaux (soit une audience totale de lecteurs!) et des spots radios ont été entendus sur 5 grandes radios nationales (plus de 10 millions d auditeurs cumulés par jour!). Ce dispositif, construit autour d un partenariat média fort et d une campagne de gracieux, a permis à l Association de valoriser sa mission de soutien à la recherche. /20 /21

13 PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!la recherche! PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!l'aide À LA RÉADAPTATION! Manifeste pour un «Plan Cœur» Grâce aux formidables avancées des soins et de la recherche, le nombre de décès causés par ces maladies a baissé au cours des 25 dernières années. Avec environ décès par an, les maladies cardiovasculaires sont passées en 2007 de la 1 re à la 2 e cause de mortalité en France, juste derrière le cancer, mais demeurent la première cause de mortalité chez les femmes et les plus de 65 ans. Si l on parvient aujourd hui à sauver et à maintenir en vie, dans des conditions correctes, des centaines de milliers de personnes, ces progrès ont été le fruit, non seulement des campagnes de prévention, mais aussi et pour une grande part des résultats de la recherche en cardiologie Grâce à tous ces progrès conjugués, de très nombreux «malades du cœur» qui seraient morts dans les conditions antérieures sortent aujourd hui de l hôpital, quelques jours après leur accident, en ayant l impression que ce n était pas si grave Particuliers et entreprises sont déjà nombreux à soutenir la recherche par leurs dons ou legs. Mais c est à une mobilisation nationale, impliquant la recherche fondamentale et clinique, la recherche publique et privée, l industrie, les organismes comme l INSERM, les chercheurs et les malades euxmêmes, que nous appelons aujourd hui. C est pourquoi il est temps de réunir tous les acteurs pour élaborer et mettre en œuvre un grand plan national pour la recherche en cardiologie. Un véritable «Plan Cœur», pour que celui de nos concitoyens continue de battre plus longtemps. Coupure presse extraite du magazine ELLE / L AIDE À LA RÉADAPTATION Extrait du Journal du Dimanche Le Printemps de la Cardiologie Cette campagne a également été soutenue sur le web via un site dédié visité par internautes sur la durée de la campagne et a obtenu le parrainage de Madame Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé et des Sports. Au cours de l exercice, la FFC a considérablement accru son effort au profit de cette mission, puisque ce sont euros qui y ont été consacrés contre euros au cours de l exercice précédent. Président du congrès Pr Jean-Noël Trochu La cinquième édition du Printemps de la Cardiologie a été organisée à Nantes du 15 au 17 avril 2010 sous l égide du Groupe de Réflexion sur la Recherche Cardiovasculaire, la Fédération Française de Cardiologie et la Société Française de Cardiologie. Ce congrès a réuni l excellence de la médecine et la recherche cardiovasculaire française permettant ainsi de valoriser le dynamisme des équipes médicales et scientifiques. Ce congrès a regroupé près de participants venus de toute la France. Ce dernier a permis de valoriser la recherche fondamentale et clinique cardiovasculaire française et de mettre en avant les projets soutenus par les trois entités organisatrices et l industrie pharmaceutique. L implication des jeunes chercheurs, cliniciens et fondamentaux a été valorisée au cours de ce congrès et les échanges entre chercheurs et cliniciens se sont vus ainsi renforcés pour une meilleure prise en charge des patients. /22 /23

14 PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!l'aide À LA RÉADAPTATION! Présentation Information CLUBS «CŒUR ET SANTÉ» ET RÉADAPTATION PHASE III Dès la saison des clubs «Cœur et Santé» proposaient des activités de réadaptation de phase III à 214 patients. Aujourd hui, au bout de 25 ans, 170 clubs sur les 203 existants, offrent à personnes ces activités. La marche, la gymnastique, la natation, le vélo, le cyclo-rameur, la course lente et le ski de fond correspondent à la dominante principale qui est l endurance. Si les participants ont conscience de la nécessité d augmenter leurs capacités cardiovasculaires en travaillant l endurance, ils désirent aussi améliorer leurs autres points faibles et être plus à l aise dans l accomplissement des gestes de leur vie courante, professionnelle et de leurs loisirs. Il convient donc de compléter la dominante principale par une ou plusieurs dominantes secondaires : souplesse, plaisir ludique, renforcement musculaire, équilibre, adresse. Atelier d'équilibre Natation Aqua-gym Sophrologie Atelier Mémoire Diététique Chant Alsace Bourgogne Côte d'azur Languedoc Roussillon Limousin Lorraine Picardie Poitou Charentes Nord Pas de Calais Picardie Val de Rhône Alsace Anjou Maine Bourgogne Bretagne Bretagne Occidentale Centre Val de Loire Côte d'azur Île de France Languedoc Roussillon Limousin Lorraine Nord Pas de Calais Pays de la Loire Picardie Poitou Charentes Val de Rhône Bretagne Côte d'azur Pays de la Loire Centre Val de Loire Languedoc Roussillon Languedoc Roussillon Bretagne Occidentale Quelles activités et quelles associations les proposent? Activités (classées par thèmes) Marche Pratiquée dans l'association de cardiologie de : Alpes Alsace Anjou Maine Aquitaine Basse Normandie Bourgogne Bretagne Bretagne Occidentale Centre Val de Loire Côte d'azur Franche Comté Haute Normandie Île de France Languedoc Roussillon Limousin Lorraine Midi Pyrénées Nord Pas de Calais Pays de la Loire Picardie Poitou Charentes Provence Val de Rhône Marche Nordique Randonnée Alsace Côte d'azur Île de France Limousin Marche avec raquettes Cyclotourisme Gymnastique Tapis ergométrique Vélo ergométrique Cyclo-rameur Banc de musculation Renforcement musculaire Relaxation Alsace Anjou Maine Aquitaine Bourgogne Bretagne Bretagne Occidentale Centre Val de Loire Haute Normandie Île de France Languedoc Roussillon Lorraine Midi Pyrénées Nord Pas de Calais Pays de la Loire Picardie Poitou Charentes Val de Rhône Bourgogne Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Poitou Charentes Val de Rhône Alsace Anjou Maine Aquitaine Basse Normandie Bourgogne Bretagne Bretagne Occidentale Franche Comté Centre Val de Loire Champagne Ardenne Cote d'azur Haute Normandie Île de France Languedoc Roussillon Limousin Lorraine Midi Pyrénées Nord Pas de Calais Pays de la Loire Picardie Poitou Charentes Provence Val de Rhône Alsace Aquitaine Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Cote d'azur Haute Normandie Île de France Languedoc Roussillon Lorraine Nord Pas de Calais Pays de la Loire Picardie Val de Rhône Alsace Aquitaine Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Cote d'azur Haute Normandie Île de France Languedoc Roussillon Lorraine Midi Pyrénées Nord Pas de Calais Pays de la Loire Picardie Provence Val de Rhône Alsace Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Haute Normandie Île de France Languedoc Roussillon Lorraine Midi Pyrénées Nord Pas de Calais Picardie Val de Rhône Aquitaine Bourgogne Alsace Aquitaine Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Côte d'azur Haute Normandie Languedoc Roussillon Limousin Lorraine Midi Pyrénées Nord Pas de Calais Pays de la Loire Picardie Poitou Charentes Provence Val de Rhône Haute Normandie Midi Pyrénées Bretagne Occidentale Lorraine Anjou Maine Languedoc Roussillon Alsace Languedoc Roussillon Limousin Nord Pas de Calais Val de Rhône Bretagne Côte d'azur Lorraine Midi Pyrénées L ENCADREMENT DES ACTIVITÉS En plus de leur formation de base technique (kiné, professeur de sport, maître nageur-sauveteur ), les moniteurs de phase III doivent maîtriser les gestes qui sauvent et de l utilisation du DAE ainsi qu une formation complémentaire sur la pratique de l activité physique et sportive par le sujet cardiaque. Un module de formation a été élaboré par le Professeur H. DOUARD et le Professeur P. VIROT avec Madame V. LAPIERE et Madame A. GOUPIL- PAILLARD. Une première journée de formation des moniteurs de phase III s est tenue à la Maison du Cœur le 25 juin Les participants au nombre de 19, représentaient 17 régions ; après cette journée, leur mission est de répercuter cette formation auprès des autres moniteurs de leur région en utilisant des supports pédagogiques qui leur seront fournis par la Fédération. de 25 % des salaires et charges et des honoraires versés aux moniteurs, afin de stimuler et de faciliter l accès à la réadaptation. Les nouveaux outils de promotion Dans le cadre des travaux de la Commission Phase III qui s est réunie deux fois lors de l exercice, des nouveaux outils de promotion ont été développés pour les Clubs Cœur et Santé : une affiche baptisée «Bienvenue au Club», un dépliant de promotion des activités du club (à personnaliser pour chacun) mais aussi une nouvelle brochure «Cardiaques : cap vers une nouvelle vie». Cette dernière a été largement distribuée dans les clubs Cœur et Santé mais aussi les centres de réadaptation. Ping Pong Volley Yoga Taï Shi Shuan Qi Gong Sarbacanne Stretching Parcours Cardio Moteur L AIDE DE LA FFC AUX CLUBS PROPOSANT LA PHASE III Afin de simplifier la gestion des moniteurs pour mettre à la disposition des Associations de Cardiologie des outils pratiques, la Fédération mène une étude approfondie avec son cabinet d avocats. Le Conseil d Administration de la FFC a décidé d allouer aux AC une participation financière à hauteur /24 /25

15 PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!coordination DE LA STRUCTURE! Développement des Clubs "Cœur et Santé" et des activités de phase 3 / COORDINATION DE LA STRUCTURE Entre juillet 2009 et juin 2010, sous la conduite du Président les 24 salariés (21,5 équivalents temps plein) du siège ont intensifié les actions visant à favoriser les synergies au sein des 26 Associations de Cardiologie régionales et de leurs 203 clubs Cœur et Santé. Ainsi les quelques bénévoles implantés dans toute la France et qui représentent le tissu local de la FFC ont pu bénéficier d un soutien accru. Ce soutien s est concrétisé par des moyens financiers en forte croissance, soit euros versés sous diverses formes par la FFC, auxquels viennent s ajouter des milliers de kits d animations (Parcours du Cœur, 1 vie = 3 gestes, Jamais la 1 re Cigarette, Semaine du Cœur). Cet effort financier important a été complété par l organisation de la traditionnelle journée annuelle de la Fédération à laquelle ont pu participer des représentants de chaque association ou club Cœur et Santé. Cette journée placée sous le signe de la convivialité et des échanges a été encore une fois un vif succès en permettant notamment le partage des projets communs ainsi que celui d expériences réussies. Sont venus s ajouter à cet événement de cohésion, 5 séminaires d une journée chacun destinés à améliorer la performance de nos équipes locales (communication, organisation d actions, gestion financière et comptable). Durant la saison , 170 clubs sur les 203 existants proposaient des activités de réadaptation dite de phase III. 12 nouveaux clubs ont été créés et le nombre de licenciés est passé de pour la saison à pour cette saison soit une progression de 4,65 %. FEDECARDIO : LE SUPPORT DE COMMUNICATION INTERNE À raison de quatre numéros de six pages par an, Fédécardio a été édité à exemplaires à chacun de ses tirages. Le journal interne est envoyé à toutes les personnes investies dans les actions de la Fédération Française de Cardiologie, que ce soit au niveau national, régional ou local. Les différentes parutions ont traité des principaux temps forts de la Fédération Française de Cardiologie : le Parcours du Cœur, le Donocœur, la Semaine du Cœur et «Jamais la première cigarette». Dans chaque numéro, deux pages sont consacrées à la vie et aux actions des Associations de Cardiologie régionales et des clubs Cœur et Santé. Une Association régionale est mise plus particulièrement à l honneur. Pour aider au développement des clubs, le Conseil d'administration de la FFC a décidé d'allouer aux AC une participation financière à hauteur de 25 % des salaires et charges et des honoraires versés aux moniteurs, sous réserve de présentation de justificatifs. Numéro 27 Désormais, la rédaction et la maquette de Fédécardio sont réalisées en interne à la Délégation nationale. /26 /27

16 PREMIÈRE PARTIE / Actions au titre des objectifs statutaires!coordination DE LA STRUCTURE! LA JOURNÉE DE LA FFC DEUXIÈME PARTIE Nos donateurs et testateurs Elle s est tenue le samedi 21 novembre à la Maison de la Chimie à Paris. Devant un auditoire de 134 personnes, les intervenants se sont succédés afin de faire le bilan des actions. Partage d expériences mais également perspectives d avenir ont été abordées durant toute la matinée. Chaque intervention a suscité de nombreuses questions. Le déjeuner a été suivi d ateliers thématiques sur les campagnes, les sites web de la FFC, les brochures, les expositions itinérantes ainsi qu un atelier sur les responsabilités juridiques. Cette journée a été l occasion aussi de remercier les bénévoles des associations et des clubs pour tout le travail effectué dans leurs villes toute l année. La réunion des correspondants financiers des Associations de Cardiologie régionales La dernière journée des correspondants financiers s est tenue à la Maison du Cœur le 19 mai 2010, 20 Associations de Cardiologie étaient représentées. L accent a été particulièrement mis sur la participation financière de la FFC à la Phase III, l amélioration des procédures comptables et financières et sécurisation des contrats des moniteurs assurant les séances de Phase III, l amélioration des procédures comptables et financières était également à l ordre du jour. Avec ces mesures, la Fédération Française de Cardiologie poursuit son effort en faveur de la réadaptation des cardiaques qui sont plus de à bénéficier aujourd hui de ces mesures. /28

17 DEUXIÈME PARTIE / Nos donateurs et testateurs TROISIÈME PARTIE La FFC finance ses actions sans subvention de l État ni des collectivités publiques. 95 % des ressources de l exercice proviennent de la générosité de nos donateurs et testateurs sans la confiance desquels rien ne serait possible. Au cours de la période, dons ont été reçus entre le 1 er juillet 2009 et le 30 juin 2010, 24 nouveaux dossiers de legs ont été acceptés par le Conseil d Administration. COMPOSITION DES INSTANCES Afin de réserver le meilleur accueil et de rendre le meilleur service, une équipe de 6 personnes (5 équivalents temps plein) est dédiée : «le Service aux donateurs» demandes d informations complémentaires ont été traitées. Au cours de l exercice, 5 numéros du «CardioConseils» ont été envoyés à nos fidèles donateurs. N 7 Troubles du rythme septembre exemplaires N 8 Dilatation des artères novembre exemplaires N 9 Maladies des valves janvier exemplaires N 10 Parcours du Cœur avril exemplaires N 11 Maladies des artères mai exemplaires formulaires d enquêtes ont été adressés individuellement à nos donateurs en mars 2010 afin de mieux connaître leurs attentes et leur degré de satisfaction. Concernant le contenu des messages CardioConseils, voici les résultats : 95 % les trouvent très et assez intéressant 0,5 % pas intéressant 4,5 % ne sait pas Les thèmes que nos donateurs souhaitent voir traiter dans les CardioConseils ne changent pas : Hypertension artérielle, Cholestérol, Infarctus du myocarde, Recherche cardiologique, Alimentation, Maladie des artères, Cœur et stress. Dans l ensemble, tous les thèmes les intéressent avec + de 70 %, sauf le tabac qui arrive en dernière position très loin avec 33 % des personnes intéressées. Les combats prioritaires qu ils souhaitent voir mener par la FFC sont la Prévention, Financer la Recherche et Informer sur les gestes qui sauvent. Pour 96 % des donateurs, la FFC est une association transparente. (94 % en 2008). Nous avons invité nos donateurs parisiens à la Conférence «Arrêt Cardiaque : 1 Vie = 3 Gestes» le 16 janvier 2010 au Palais des Congrès à Paris. À cette occasion, nous avons eu le plaisir de rencontrer 300 d entre eux qui ont apprécié le contenu de la conférence. /30

18 TROISIÈME PARTIE / Composition des instances Composition du Bureau Le Conseil d Administration élit pour 4 ans parmi ses membres un Bureau composé de 9 cardiologues : Président 1 er Vice-Président Président sortant Vice-Présidents Secrétaire général Secrétaire général adjoint Trésorier Les Présidents d Honneur peuvent également participer aux réunions du Bureau, avec voix consultative : Le Conseil d Administration est élu pour 4 ans par les membres de l Assemblée Générale et comprend 30 personnes choisies dans les différentes catégories de membres dont se compose l Assemblée Générale : Catégorie Présidents d Association de Cardiologie régionale dont 16 élus parmi les 26 Présidents en exercice des AC membres : Président de l AC Lorraine Président de l AC Val-de-Rhône Président de l AC Auvergne Président de l AC Val-de-Loire Président de l AC Bourgogne Président de l AC Aquitaine Président de l AC Franche-Comté Président de l AC Nord/Pas-de-Calais Président de l AC Alpes Président de l AC Bretagne Occidentale Président de l AC Poitou-Charentes Président de l AC Languedoc-Roussillon Président de l AC Bretagne Président de l AC Picardie Président de l AC Pays-de-Loire Pr Jacques BEAUNE Pr Claude LE FEUVRE Pr Alec VAHANIAN Pr Christophe BAUTERS Pr Jean CASSAGNES Pr Jacques MANSOURATI Pr François DELAHAYE Pr Hervé DOUARD Pr Jean-Noël TROCHU Pr Mireille BROCHIER Pr André VACHERON Pr Pierre BERNADET Pr Jacques DELAYE Pr Daniel THOMAS Composition du Conseil d Administration Pr Étienne ALIOT Pr Jean BOUTARIN Pr Jean CASSAGNES Pr Bernard CHARBONNIER Pr Yves COTTIN Pr Hervé DOUARD Pr Joseph-Philippe ETIEVENT Pr Salem KACET Pr Jacques MACHECOURT Pr Jacques MANSOURATI Pr Paul MENU Pr Patrick MESSNER-PELLENC Pr François PAILLARD Pr Jean-Claude QUIRET Pr Jean-Noël TROCHU Catégorie membres cardiologues au nombre de 7 dont : 2 élus parmi les cardiologues parrainant les Clubs Cœur et Santé 3 élus parmi les membres de l Association de Cardiologie d Île de France 2 élus parmi les membres des Associations de Cardiologie hors Île de France Catégorie membres non-cardiologues au nombre de 7 élus parmi les membres non-cardiologues de la Fédération : Peuvent également participer aux réunions du Conseil d Administration, avec voix consultative : Les Présidents d Honneur Les Présidents des Associations de Cardiologie régionales membres qui n ont pas été élus au Conseil d Administration : Président de l'ac Haute Normandie Président de l'ac Ile-de-France Président de l'ac Côte d'azur Président de l'ac Provence Président de l'ac Midi-Pyrénées Président de l'ac Anjou-Maine Président de l'ac Antille-Guyane Président de l'ac Basse-Normandie Président de l'ac Champagne Président de l'ac Alsace Président de l'ac Limousin Cardiologues référents (parrains) Clubs Cœur & Santé Dr Jean-François ROBERT Pr Patrice VIROT Cardiologues membres de l'ac Ile-de-France Pr Claude LE FEUVRE Pr Daniel THOMAS Pr Alec VAHANIAN Cardiologues membres AC hors Ile-de-France Pr Christophe BAUTERS Pr François DELAHAYE M. Jean-Claude BOULMER M me Colette CONRAUX M. Jacques FLEURENCE M me Agnès GOUPIL PAILLARD M me Véronique LAPIERE M. Jean-Marc MONTERNOT M. Daniel WATIAU Pr Frédéric ANSELME Dr Patrick ASSYAG Pr Jean-Pierre CAMOUS Pr Jean-Claude DEHARO Pr Jean FERRIERES Pr Alain FURBER Pr Jean GANTY Pr Gilles GROLLIER Pr Damien METZ Pr Patrick OHLMANN Pr Patrice VIROT Sont invités à participer aux réunions du Conseil d Administration, avec voix consultative : Le Président ou le représentant désigné à cet effet de la Société Française de Cardiologie (SFC). Le Président ou le représentant désigné à cet effet du Collège National des Cardiologues Français (CNCF). Le Président ou le représentant désigné à cet effet du Collège National des Cardiologues des Hôpitaux Généraux (CNCHG). /32 /33

19 TROISIÈME PARTIE / Composition des instances QUATRIÈME PARTIE Composition de l Assemblée Générale L Assemblée Générale comprend : Les Associations de Cardiologie régionales adhérentes qui sont représentées par leur représentant légal en exercice ou par toute autre personne dont l habilitation aura été notifiée au Conseil d Administration Les membres actifs personnes physiques COMMISSIONS SPÉCIALISÉES DE LA FFC Les membres bienfaiteurs Les membres d honneur Les cardiologues référents (parrains) des Clubs Cœur et Santé /34

20 QUATRIÈME PARTIE / Commissions spécialisées de la FFC CINQUIÈME PARTIE La Commission Scientifique Commission Mixte d Aide à la Recherche FFC / SFC Chaque année, cette commission se réunit 2 fois pour arbitrer et attribuer les financements des demandes de bourses et d aides à la recherche : INFORMATIONS FINANCIÈRES Bourses d Études à l Étranger Bourses de MASTER 2 Bourses de Doctorat Aides à la recherche par équipe Bourses «Épidémiologie, Prévention et Éducation Thérapeutique» Dotations de Recherche (communes FFC / SFC) Président Membres Le Comité des Sages Pr Christophe BAUTERS Pr Étienne ALIOT Pr Yves COTTIN Pr Jean-Marc DAVY Pr Michel DESNOS Dr Olivier DUBOURG Pr Laurent FELDMAN Dr Martine GILARD Dr Richard ISNARD Pr Jean-Yves LE HEUZEY Pr Paul MENU Dr Michel OVIZE Pr Jean-Noël TROCHU Ce comité a pour rôle de conseiller le Président pour le bon fonctionnement de la FFC. Est composé de 3 membres indépendants, n appartenant pas à la FFC : Amiral Directeur d hôpital Cardiologue Monsieur Paul ALLARD, Monsieur Jean-Pierre BASTARD Professeur Michel BERTRAND /36

Rapport de gestion 2010-2011

Rapport de gestion 2010-2011 1 Rapport de gestion 2010-2011 Le mot du trésorier Au 30 juin 2011, les emplois de l exercice de la Fédération Française de Cardiologie se sont montés à plus de 9,302 millions d euros. Grâce à la poursuite

Plus en détail

Rapport d activité Juillet 2008 > Juin 2009

Rapport d activité Juillet 2008 > Juin 2009 Rapport d activité Juillet 2008 > Juin 2009 Rapport d activité Juillet 2008 > Juin 2009 >> Le mot du président L exercice 2008-2009 aura été placé sous le signe de la poursuite et de l amplification des

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

M T dents : 1 million d examens bucco-dentaires réalisés dans l année, une participation en hausse

M T dents : 1 million d examens bucco-dentaires réalisés dans l année, une participation en hausse Point d information 1 er décembre 2011 M T dents : 1 million d examens bucco-dentaires réalisés dans l année, une participation en hausse Depuis son lancement en 2007, la participation au programme de

Plus en détail

Clinique universitaire de cardiologie. Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire. Centre Cardio-vasculaire Suisse Berne.

Clinique universitaire de cardiologie. Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire. Centre Cardio-vasculaire Suisse Berne. 10ISP 5.4 Clinique universitaire de cardiologie Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire Inselspital Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire Centre Cardio-vasculaire Suisse Berne CH-3010 Berne

Plus en détail

IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque.

IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque. ARRÊT CARDIAQUE : IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque. Le taux de survie à un arrêt cardiaque en France est de 2à 3% ; il est 4 à 5 fois

Plus en détail

Se former aux. est un acte citoyen REPÈRES ÉDITO

Se former aux. est un acte citoyen REPÈRES ÉDITO Arrêt cardiaque REPÈRES ÉDITO Définition L arrêt cardiaque aussi appelé mort subite de l adulte est dû à un trouble du rythme cardiaque, mortel en quelques minutes en l absence de prise en charge. Une

Plus en détail

Chers organisateurs de Parcours du Cœur,

Chers organisateurs de Parcours du Cœur, Chers organisateurs de Parcours du Cœur, Que vous soyez un organisateur débutant ou confirmé, la mise en œuvre d un Parcours du Cœur nécessite une bonne organisation pour ne rien oublier. Votre objectif

Plus en détail

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre fibrillation auriculaire Vivre avec une fibrillation auriculaire Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

REPÈRES PARTENAIRES. En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d arrêt cardiaque.

REPÈRES PARTENAIRES. En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d arrêt cardiaque. Arrêt cardiaque REPÈRES En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d arrêt cardiaque. Sans prise en charge immédiate, plus de 90 % des arrêts cardiaques sont fatals. 7 fois sur 10,

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 cardiaque Ensemble des mesures permettant une approche GLOBALE du patient Processus personnalisé et coordonné Personne intégrée dans

Plus en détail

Fibrillation & défibrillation cardiaques

Fibrillation & défibrillation cardiaques Fibrillation & défibrillation cardiaques Le coeur, un circuit électrique Le cœur est un muscle qui se contracte selon un rythme régulier, d environ 60 à 100 battements par minute. Chaque battement est

Plus en détail

SE FORMER AUX GESTES QUI SAUVENT EST UN ACTE CITOYEN

SE FORMER AUX GESTES QUI SAUVENT EST UN ACTE CITOYEN Arrêt cardiaque REPÈRES ÉDITO Définition L arrêt cardiaque ou cardio-respiratoire (aussi appelé mort subite de l adulte) est dû à un trouble du rythme cardiaque, mortel en quelques minutes en l absence

Plus en détail

ENDOCARDITE INFECTIEUSE PROTÉGER SON CŒUR POUR RÉDUIRE LES RISQUES CARDIOVASCULAIRES

ENDOCARDITE INFECTIEUSE PROTÉGER SON CŒUR POUR RÉDUIRE LES RISQUES CARDIOVASCULAIRES ENDOCARDITE INFECTIEUSE PROTÉGER SON CŒUR POUR RÉDUIRE LES RISQUES CARDIOVASCULAIRES La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes qui sauvent grâce à la

Plus en détail

REPÈRES PARTENAIRES. En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d arrêt cardiaque.

REPÈRES PARTENAIRES. En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d arrêt cardiaque. Arrêt cardiaque REPÈRES En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d arrêt cardiaque. Sans prise en charge immédiate, plus de 90 % des arrêts cardiaques sont fatals. 7 fois sur 10,

Plus en détail

Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge

Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge D o s s i e r d e p r e s s e Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge Le 10 septembre 2011 Complexe sportif du Château Blanc Contact presse : Virginie Bizot 06 74 13 34 95 dl.montargis@croix-rouge.fr

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012»

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Comment évoluent les opinions et comportements des jeunes face au tabac? La Fédération Française de Cardiologie étudie ces questions via une enquête

Plus en détail

ASALEE, une prise en charge en équipe

ASALEE, une prise en charge en équipe PRÉSENTATION DU PROTOCOLE Octobre 2015 ASALEE, une prise en charge en équipe Médecin généraliste & Infirmière Déléguée à la Santé Publique (IDSP) au sein du cabinet 1. Les médecins identifient avec les

Plus en détail

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES 23 JUIN 2010 AURILLAC CANTAL A L ISSU DE CETTE FORMATION VOUS SEREZ CAPABLE DE PRENDRE EN CHARGE UNE PATIENT EN ARRET CARDIO- RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque, aujourd

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

Dossier de presse. Contacts presse

Dossier de presse. Contacts presse Dossier de presse Contacts presse Sylvie MULLER Chargée de communication 21 avenue Foch 57018 METZ Tél. 03 87 39 40 61 Portable 06 34 46 73 52 sylvie.muller@secumines.org Stéphanie FIRETTO Responsable

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

Contexte institutionnel

Contexte institutionnel 1 Formation en protection de l autonomie des personnes âgées pour les aides à domicile Approche écologique Lucette Barthélémy Chargée d expertise en promotion de la santé Contexte institutionnel 2 L Institut

Plus en détail

Réflexions sur les modalités théoriques et pratiques de formation de techniciens en échocardiographie

Réflexions sur les modalités théoriques et pratiques de formation de techniciens en échocardiographie Réflexions sur les modalités théoriques et pratiques de formation de techniciens en échocardiographie David Messika-Zeitoun Service de Cardiologie Hôpital Bichat Rationnel Examen de routine Vieillissement

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

présente La première édition se déroulera à BELFORT le 25 septembre 2015

présente La première édition se déroulera à BELFORT le 25 septembre 2015 présente Mon cœur en Région La première édition se déroulera à BELFORT le 25 septembre 2015 Cet événement régional sera étendu au plan national avec la participation d une dizaine de régions en 2016 La

Plus en détail

R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes

R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes La parole à une association : actions et accompagnement des enfants et de leur famille Intervenant : Olivier GROZEL, AFM

Plus en détail

Ensemble, soutenons la recherche française dans le domaine des maladies cardiovasculaires. Té léphone : 01 44 90 70 25

Ensemble, soutenons la recherche française dans le domaine des maladies cardiovasculaires. Té léphone : 01 44 90 70 25 Ensemble, soutenons la recherche française dans le domaine des maladies cardiovasculaires www.coeur-recherche.fr Té léphone : 01 44 90 70 25 La Fondation Cœur et Recherche a été fondée par la Société Française

Plus en détail

RECENSEMENT ANNUEL DES GROUPEMENTS DE COOPERATION SANITAIRE : BILAN AU 30 JUIN 2010

RECENSEMENT ANNUEL DES GROUPEMENTS DE COOPERATION SANITAIRE : BILAN AU 30 JUIN 2010 MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE Secrétariat d Etat à la Santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau

Plus en détail

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de D O S S I E R Cœur et accidents de la voie publique M. LERECOUVREUX, F. REVEL Hôpital d Instruction des Armées de Percy, CLAMART. Contre-indications cardiovasculaires temporaires ou définitives à la conduite

Plus en détail

Coarctation de l aorte

Coarctation de l aorte Coarctation de l aorte Livret d accueil et d information Unité Médicochirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations Cardiaques Congénitales Complexes Hôpital

Plus en détail

Le syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu C est le nouveau terme qui englobe la notion d angor et d infarctus. Synonymes : Angor, Angine de poitrine, Rhume de poitrine, Infarctus, Attaque, Les artères coronaires : Ce sont les artères nourricières

Plus en détail

LES DEFIBRILLATEURS CARDIOVERTEURS IMPLANTABLES VENTRICULAIRES : ACTUALISATION

LES DEFIBRILLATEURS CARDIOVERTEURS IMPLANTABLES VENTRICULAIRES : ACTUALISATION LES DEFIBRILLATEURS CARDIOVERTEURS IMPLANTABLES VENTRICULAIRES : ACTUALISATION JANVIER 2001 Service évaluation des technologies Service évaluation économique L AGENCE NATIONALE D ACCREDITATION ET D EVALUATION

Plus en détail

Se former aux gestes qui sauvent est un acte citoyen

Se former aux gestes qui sauvent est un acte citoyen ARRêt cardiaque La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes qui sauvent grâce à la générosité de ses donateurs Se former aux gestes qui sauvent est un

Plus en détail

Prise en charge du risque Cardio-Vasculaire (CV) par le médecin généraliste

Prise en charge du risque Cardio-Vasculaire (CV) par le médecin généraliste Prise en charge du risque Cardio-Vasculaire (CV) par le médecin généraliste SAVEZ-VOUS QUE Les maladies CV restent un fléau? Elles sont la première cause de décès chez les adultes 25% des hommes sont à

Plus en détail

rejoignez-nous! Les communes s engagent pour sauver des vies

rejoignez-nous! Les communes s engagent pour sauver des vies rejoignez-nous! Les communes s engagent pour sauver des vies www.associationrmcbfm.org Association RMC/BFM - 12, rue d Oradour-Sur-Glane 75015 Paris Isabelle Weill, Présidente + 33 (0)1 71 19 13 84 Jennifer

Plus en détail

2011 Informer, sensibiliser, dépister

2011 Informer, sensibiliser, dépister 2011 Informer, sensibiliser, dépister Le plan d actions Prévention plandeprevention4.indd 1 01/12/2010 15:06:23 Edito L a Mutualité Française Aquitaine est convaincue de la nécessité de prévenir, dépister

Plus en détail

Fondation Recherche Cardio-Vasculaire. Institut de France. Premier programme de recherche en France sur. le Cœur des femmes

Fondation Recherche Cardio-Vasculaire. Institut de France. Premier programme de recherche en France sur. le Cœur des femmes Fondation Recherche Cardio-Vasculaire Institut de France Premier programme de recherche en France sur le Cœur des femmes La Fondation Recherche Cardio-Vasculaire La Fondation Recherche Cardio-Vasculaire

Plus en détail

SANTÉ ET ACTIVITÉ PHYSIQUE: UN DUO GAGNANT QUELS BÉNÉFICES ET COMMENT LES OBTENIR?

SANTÉ ET ACTIVITÉ PHYSIQUE: UN DUO GAGNANT QUELS BÉNÉFICES ET COMMENT LES OBTENIR? HIRSLANDEN LAUSANNE CLINIQUE CECIL SANTÉ ET ACTIVITÉ PHYSIQUE: UN DUO GAGNANT QUELS BÉNÉFICES ET COMMENT LES OBTENIR? «FAITES DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE, C EST BON POUR VOTRE SANTÉ». C EST LE PRINCIPAL MESSAGE

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques L expérience de l équipe de Rééducation cardiaque du C.H.U. de Nîmes Intervention du 22/03/2012 à la Réunion de l Association

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

«VOUS AVEZ DIT FILIERES DE SOINS du SCA»

«VOUS AVEZ DIT FILIERES DE SOINS du SCA» Les Journées Normandes Urgences Cardiologiques 2015 «VOUS AVEZ DIT FILIERES DE SOINS du SCA» RECOMMANDATIONS GACI 2013 René Koning Rouen 2014-2015 Past- Président H. Le Breton Président R. Koning B. LaBuca

Plus en détail

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV)

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Les points importants de la littérature sur les risques liés à l

Plus en détail

Plan régional sport santé bien-être CNDS 2015. Commission territoriale du CNDS 16 décembre 2014

Plan régional sport santé bien-être CNDS 2015. Commission territoriale du CNDS 16 décembre 2014 Plan régional sport bien-être CNDS 2015 Commission territoriale du CNDS 16 décembre 2014 l instruction interministérielle du 24 décembre 2012 les lignes stratégiques promouvoir et développer la pratique

Plus en détail

L expérience Med Rec

L expérience Med Rec L expérience Med Rec Le processus de conciliation des traitements médicamenteux Edith DUFAY 1 La mission des High 5s de l OMS Maîtriser 5 grands problèmes de sécurité pour le patient Mettre en oeuvre 5

Plus en détail

Dossier de presse Les Parcours du Cœur 2012 Les 31 mars et 1er avril

Dossier de presse Les Parcours du Cœur 2012 Les 31 mars et 1er avril Dossier de presse Les Parcours du Cœur 2012 Les 31 mars et 1er avril Fédération Française de Cardiologie Isabelle Hoareau * isabelle.hoareau@fedecardio.com ) 01 44 90 71 21 contacts presse 1 Agence YESwecan

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

L accident Vasculaire Cérébral «AVC»

L accident Vasculaire Cérébral «AVC» L accident Vasculaire Cérébral «AVC» Conception-Rédaction : Dr Ludovic MORIN, service de neurologie, C. H. Sainte Anne - 75 674 Paris Relecture : Pr Jean-Louis MAS, Dr Catherine LAMY, Dr Valérie DOMIGO,

Plus en détail

Prévenir... par plus d activité physique

Prévenir... par plus d activité physique Prévenir... par plus d activité physique 13 L activité physique: Pour la santé, c est capital et c est bon pour le moral! La pratique régulière d une activité physique est essentielle pour préserver un

Plus en détail

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K)

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Ce carnet a été réalisé sous la coordination de l Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Carte à découper

Plus en détail

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS?

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1 I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? II. POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1. LES BESOINS SANITAIRES ET SOCIAUX IDENTIFIES 2. LA VOLONTE POLITIQUE POUR REDUIRE LES INEGALITES SOCIALES

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Entreprendre au féminin

Entreprendre au féminin DOSSIER DE PRESSE Entreprendre au féminin Un dispositif géré par : SOMMAIRE FGIF : un fond de garantie destiné aux femmes p. 3 Evolution du dispositif p. 4 Profils des bénéficiaires en 2010 p. 5 Caractéristiques

Plus en détail

Les charges de copropriété dans le parc privé

Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de l année 2009 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : L analyse du parc des immeubles en

Plus en détail

Mai 2014 BILAN D ACTIVITÉ DES GROUPES D ENTRAIDE MUTUELLE (GEM)

Mai 2014 BILAN D ACTIVITÉ DES GROUPES D ENTRAIDE MUTUELLE (GEM) Mai 2014 BILAN D ACTIVITÉ DES GROUPES D ENTRAIDE MUTUELLE (GEM) ANNÉE 2012 Bilan d activité des groupes d entraide mutuelle (GEM) Année 2012 Sommaire Introduction... 3 I] Les GEM créés et financés depuis

Plus en détail

Une nouvelle campagne pour connaître les services de Tabac Info Service DOSSIER DE PRESSE. Paris, le 3 septembre 2015

Une nouvelle campagne pour connaître les services de Tabac Info Service DOSSIER DE PRESSE. Paris, le 3 septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE Paris, le 3 septembre 2015 «Et si j arrêtais de fumer? Résolution numéro 1 de la rentrée!» Marisol TOURAINE lance une campagne de communication pour faire connaître Tabac Info Service

Plus en détail

Sa Situation : Le Centre de RééR

Sa Situation : Le Centre de RééR Groupe AHNAC Centre LES HAUTOIS Service Cardiologie I. Présentation du Centre de Réadaptation R Fonctionnelle et Cardiaque «LES HAUTOIS» de OIGNIES Sa Situation : Le Centre de RééR ééducation «LES HAUTOIS»

Plus en détail

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Nous n avons aucun conflit d intérêt avec l industrie pharmaceutique

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE FLASH SUR LA THÉMATIQUE DE LA DOULEUR

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE FLASH SUR LA THÉMATIQUE DE LA DOULEUR RÉSULTATS DE L ENQUÊTE FLASH SUR LA THÉMATIQUE DE LA DOULEUR 1 Profil des répondants et provenance des réponses Nombre de répondants au 20 décembre 2013 : 1 277 établissements et services. Taux de réponse

Plus en détail

Prévenir... le risque cardiovasculaire

Prévenir... le risque cardiovasculaire Prévenir... le risque cardiovasculaire 10 Les facteurs de risque favorisant les maladies cardiovasculaires Les facteurs que l on ne choisit pas... L âge : le vieillissement contribue à augmenter le risque

Plus en détail

Hypertension artérielle. Des chiffres qui comptent

Hypertension artérielle. Des chiffres qui comptent Hypertension artérielle Des chiffres qui comptent REPÈRES 7 500 000 d hypertendus (15 à 20 % des adultes en 1990). La fréquence de l hypertension artérielle (HTA) augmente avec l âge. Mais sur 8 personnes

Plus en détail

Bienvenue au Forum Romand 2015!

Bienvenue au Forum Romand 2015! Bienvenue au Forum Romand 2015! Christa Bächtold Claudia Pohl Fondation Suisse de Cardiologie, 2015 Groupes de maintenance cardio-vasculaire Actuellement 23 groupes de maintenance actifs en Suisse romande

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation

Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation automatisée externe par le public Conférence d Experts Coordonnateur : Pr P

Plus en détail

Marquez des points, Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts. reunica-interim.

Marquez des points, Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts. reunica-interim. Marquez des points, mangez mieux! Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts reunica-interim.com Regles du jeu Garder votre cœur en bonne santé sera

Plus en détail

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2012. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2012. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2012 Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Préambule Introduits par la loi «handicap» du 11 février 2005, les Groupes d Entraide Mutuelle

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

DOSSIER DE PRÉSENTATION

DOSSIER DE PRÉSENTATION DOSSIER DE PRÉSENTATION > samedi 3 octobre 2015 Cycle de conférences santé (complexe sportif du Larry) > dimanche 4 octobre 2015 Courir contre le cancer à Olivet Pourquoi cette course? 2 La ville d Olivet

Plus en détail

DOSSIER PRESSE. 3 ème édition des Foulées de l Assurance - 18 mars 2012 -

DOSSIER PRESSE. 3 ème édition des Foulées de l Assurance - 18 mars 2012 - DOSSIER PRESSE 3 ème édition des Foulées de l Assurance - 18 mars 2012 - SOMMAIRE 1.Edito de l association «Les assureurs ont du cœur» 2.Pourquoi les maladies cardio-vasculaires? 3.Le mot du Professeur

Plus en détail

BILAN DE LA NUIT DE L EAU 2012. Samedi 31 mars

BILAN DE LA NUIT DE L EAU 2012. Samedi 31 mars BILAN DE LA NUIT DE L EAU 2012 Samedi 31 mars 1 5 ème édition de la Nuit de l Eau Samedi 31 mars 2012 223 clubs mobilisés dans toute la 197 sites ont accueilli l évènement Plus de 40 000 participants et

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production Point n 3 Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013 Suivi de la production 1 - L ETAT DES STOCKS DANS LES ORGANISMES... 2 2 - L EVOLUTION DES INSTANCES... 4 2.1. Evolution des instances toutes

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Femmes et hypertension artérielle. une liaison à risque. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Femmes et hypertension artérielle. une liaison à risque. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle CFLHT2011_essai#2:Mise en page 1 27/10/11 18:48 Page 1 Femmes et hypertension artérielle une liaison à risque Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Éditorial

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Les Parcours du cœur 2014 Mutualité Française de Guadeloupe 1 Les Parcours du cœur 2014 Mutualité Française de Guadeloupe 2 SOMMAIRE Bilan 2 ème édition des Parcours du cœur 2013

Plus en détail

Centre hospitalier de. Bligny. Service soins de suite réadaptation cardiaque

Centre hospitalier de. Bligny. Service soins de suite réadaptation cardiaque Centre hospitalier de Bligny Service soins de suite réadaptation cardiaque Secrétariat : Tél. 01 69 26 30 57 - Fax 01 69 26 30 06 Admissions : Tél. 01 69 26 31 59 - Fax 01 69 26 31 29 Courriel : s.maguero@cm-bligny.com

Plus en détail

Le L référen e t n du u par a cour u s s de sa s nt n é

Le L référen e t n du u par a cour u s s de sa s nt n é Le référent rent du parcours de santé LA MISSION AIDER AIDER LES MALADES ET LEURS FAMILLES DANS LEUR PARCOURS DE SANTE Conférence info Reuil Malmaison 6/12/13 2 Améliorer l espérance et la qualité de vie

Plus en détail

Présentation de la Bande Dessinée «La Bande à Défi» Lancement de la formation aux premiers secours dans les écoles primaires de la Ville

Présentation de la Bande Dessinée «La Bande à Défi» Lancement de la formation aux premiers secours dans les écoles primaires de la Ville Présentation de la Bande Dessinée «La Bande à Défi» Lancement de la formation aux premiers secours dans les écoles primaires de la Ville Ecole élémentaire de La Pomme Sainte Madeleine 8 avenue Bernard

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) :

1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) : 1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) : Ces activités comprennent : 1 les actes électrophysiologiques : - de rythmologie interventionnelle

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

Hervé HOOREMAN, Cardiologue, PH. Aptitude Cardio Vasculaire à la conduite automobile professionnelle

Hervé HOOREMAN, Cardiologue, PH. Aptitude Cardio Vasculaire à la conduite automobile professionnelle Hervé HOOREMAN, Cardiologue, PH Aptitude Cardio Vasculaire à la conduite automobile professionnelle Statistiques 2005 1/3 des AT mortels sont des accidents de trajets Triple Aptitude Aptitude Technique

Plus en détail

Parcours et après-cancer. 7 colloque Inter 3C Le parcours du patient après cancer Institut Paoli-Calmettes-Marseille 11 octobre 2013

Parcours et après-cancer. 7 colloque Inter 3C Le parcours du patient après cancer Institut Paoli-Calmettes-Marseille 11 octobre 2013 Parcours et après-cancer 7 colloque Inter 3C Le parcours du patient après cancer Institut Paoli-Calmettes-Marseille 11 octobre 2013 Les enjeux de l après-cancer Qualité de vie et une approche «parcours»

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS. Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors

L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS. Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors Sommaire 04 L APSAS en quelques mots 2 06 Les rencontres thématiques 13 Les réunions d information

Plus en détail

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux 27 novembre 2013 Nouveaux anti-coagulants oraux : une étude de l Assurance Maladie souligne la dynamique forte de ces nouveaux médicaments et la nécessité d une vigilance accrue dans leur utilisation Les

Plus en détail

Arrêt cardiaque. Les Chevaliers du Coeur. rea app. www.osez-sauver.be. Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge

Arrêt cardiaque. Les Chevaliers du Coeur. rea app. www.osez-sauver.be. Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge Arrêt cardiaque rea app Actions Coeur Les Chevaliers du Coeur Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge www.osez-sauver.be 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié

Plus en détail

Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires :

Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires : Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires : Ligue Cardiologique Belge Plate-forme d informations et d échanges autour des maladies cardiovasculaires en Belgique au service des patients.

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION Docteur CASCUA Stéphane Médecin du Sport ACTIVITE PHYSIQUE et SEDENTARITE Activité physique Dépense > 2000 kcal/semaine Plus de 30 mn de marche active/jour

Plus en détail

JOURNÉE DES GROUPES ET FILIALES

JOURNÉE DES GROUPES ET FILIALES Paris Hôtel Particulier Eurosites 23 octobre 2015 JOURNÉE DES GROUPES ET FILIALES Hôtel Particulier Eurosites 7 rue de Liège 75009 PARIS Société Française de Cardiologie 5 rue des Colonnes du Trône 75012

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 1er Juillet 2014 Complétant l avis du 9 avril 2013

AVIS DE LA CNEDiMTS 1er Juillet 2014 Complétant l avis du 9 avril 2013 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 1er Juillet 2014 Complétant l avis du 9 avril 2013 CONCLUSIONS CARELINK, système de télésurveillance

Plus en détail

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin.

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin. La mort subite est la conséquence d un arrêt cardiaque et respiratoire. Elle survient soudainement chez un individu qui se livre à ses occupations habituelles : au travail, en faisant ses courses, mais

Plus en détail

Du 31 mai au 30 septembre 2013 PEUPLES & NATURE. www.festivalphoto-lagacilly.com

Du 31 mai au 30 septembre 2013 PEUPLES & NATURE. www.festivalphoto-lagacilly.com Du 31 mai au 30 septembre 2013 PEUPLES & NATURE www.festivalphoto-lagacilly.com Le plus grand Festival Photo en plein air de France. Plus de 2 millions de visiteurs en 10 ans. Les plus grands photographes

Plus en détail