Chapitre 20 : NUMERISATION DE L INFORMATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 20 : NUMERISATION DE L INFORMATION"

Transcription

1 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 1 Ch.20. Numérisation de l information Chapitre 20 : NUMERISATION DE L INFORMATION Notions et contenus Chaîne de transmission d informations. Compétences exigibles Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. Recueillir et exploiter des informations concernant des éléments de chaînes de transmission d informations et leur évolution récente. Images numériques Caractéristiques d une image numérique : pixellisation, codage RVB et niveaux de gris. Signal analogique et signal numérique Conversion d un signal analogique en signal numérique. Échantillonnage ; quantification ; numérisation. Associer un tableau de nombres à une image numérique. Mettre en œuvre un protocole expérimental utilisant un capteur (caméra ou appareil photo numériques par exemple) pour étudier un phénomène optique. Étude documentaire 1. p : : Quelques chaînes de transmission d'informations Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique. Mettre en œuvre un protocole expérimental utilisant un échantillonneur-bloqueur et/ou un convertisseur analogique numérique (CAN) pour étudier l influence des différents paramètres sur la numérisation d un signal (d origine sonore par exemple). Des signaux de fumée au son du tam-tam, des pigeons voyageurs au télégraphe, à la radio, au téléphone, ou à l'internet, la problématique de la transmission d'informations a trouvé au cours des siècles des réponses aussi variées qu'ingénieuses. Mais ce n'est qu'au cours du XX ème siècle, avec les progrès technologiques, que les télécommunications se sont démocratisées. Quelles ont été les évolutions des moyens de communication au cours des deux derniers siècles? Présentation d une chaine de transmission d informations Une chaine de transmission d information est l ensemble des éléments permettant de transférer de l information d un lieu à un autre. Principe de la téléphonie analogique Lors d'un appel téléphonique, le microphone d'un téléphone analogique convertit les signaux sonores en signaux électriques. Ces signaux varient de façon continue au cours du temps, ils sont dits analogiques. Une ligne filaire (nommée ligne téléphonique) achemine ces signaux électriques jusqu'à un autre téléphone analogique. Le haut-parleur de ce téléphone convertit les signaux électriques en signaux sonores identiques à ceux émis initialement. Principe de la téléphonie cellulaire Lors d'un appel téléphonique, le son de la voix est capté par le microphone du téléphone qui le transforme en signal électrique (analogique). Ce signal est numérisé, c'est-à-dire transformé en valeurs discrètes, et transporté par des ondes électromagnétiques jusqu'aux antennes-relais des opérateurs. Une fois réceptionné par un autre mobile, le signal subit la transformation inverse jusqu'à la restitution de la conversation. Ces opérations successives sont si rapides qu'elles semblent instantanées à l'utilisateur. Un siècle d évolution de la téléphonie La téléphonie a été initialement prévue pour transmettre la voix humaine entre deux lieux éloignés l'un de l'autre. Le téléphone mobile apparaît dans les années Il utilise des ondes électromagnétiques qui se propagent sans fil pour transmettre les informations. Les premiers téléphones nécessitent l intervention d opératrices qui mettent en contact deux abonnés. L appel direct fait son apparition en France dans les années 1910 ; à cette époque, les réseaux de téléphonie sont filaires. Le téléphone mobile apparaît dans les années Il utilise les ondes électromagnétiques qui se propagent sans fil pour transmettre les informations. Sa commercialisation se développe dans les années 1990 grâce à la miniaturisation. On parle alors de téléphone de deuxième génération (2G). Le téléphone 3G au début du XXI ème siècle permet d envoyer et de recevoir des images, des sons, des vidéos grâce à l'augmentation du débit des données transmises.

2 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 2 Ch.20. Numérisation de l information Histoire de la télécommunication intercontinentale Les câbles de télécommunications sous-marins installés entre 1850 et 1956 ont servi au réseau. On a d'abord utilisé deux câbles en cuivre isolés à la Gutta-percha, gomme naturelle, puis, à partir coaxial, grâce à la découverte du polyéthylène comme isolant électrique. Les câbles sous-marins numériques sont apparus en 1988 avec la pose du câble transatlantique, contenant deux paires de fibres optiques. Aujourd'hui, la technologie numérique transporte indifféremment sur tous les continents l'interconnexion du réseau Internet, le réseau téléphonique et les réseaux professionnels de télévision numérique. Des satellites permettent également des télécommunications numériques. Ils sont essentiellement utilisés pour desservir des zones géographiques isolées ou des dispositifs en mouvement (avion, bateau, etc.). D'après le site Wikidpédia Q1. Reproduire et compléter le tableau ci-dessous : Rappels et compléments : Chaîne de transmission de l information : Information à transmettre Canal de Encodeur transmission Décodeur Destinataire Les signaux transmis d'un émetteur vers un récepteur sont numérisés. Prenons le cas du téléphone mobile (cellulaire). Téléphone cellulaire = Téléphone mobile capable de maintenir une communication lors du déplacement d une cellule de réception à une autre en changeant d antenne relais. - l'information à transmettre est la voix - l'encodeur transforme les ondes sonores en signal analogique (tension électrique) par l'intermédiaire du microphone du téléphone. Le signal analogique est numérisé. - le canal de transmission est composé de l'émetteur (antenne du téléphone émetteur) et du récepteur (antenne du téléphone récepteur). L'émetteur transforme le signal numérisé en ondes électromagnétiques qui sont envoyées vers des antennes-relais. Les OEM sont ensuite envoyées vers l'antenne du téléphone récepteur. - le décodeur transforme les OEM en signal numérisé puis analogique qui est convertit en onde sonore. Chaîne de transmission d'informations Encodeur Émetteur Nature du signal transmis et du milieu de transmission Récepteur Décodeur Signaux de fumée «Symphonie de Beethoven (schématisée p. 516)» Téléphone filaire Téléphone cellulaire Q2. Faire l'inventaire des évolutions successives concernant la téléphonie. Q3. Un pas vers le cours... Rédiger une synthèse sur les améliorations qu'ont apportées les évolutions techniques dans les chaînes de transmission d'informations depuis Réponses : Étude documentaire 1. p : : Quelques chaînes de transmission d'informations Q1. Chaîne de transmission d informations Encodeur Émetteur Nature du signal transmis et milieu de transmission Récepteur Décodeur Signaux de fumée Symphonie de Beethoven Téléphone filaire Téléphone cellulaire Cerveau d un Indien Cerveau de Beethoven Microphone Microphone et convertisseur analogique- numérique Fumée Parchemin Système électronique Antenne Lumière diffusée par la fumée qui se propage dans l air Écriture sur le parchemin transporté par le cavalier de la poste Signal analogique transmis par le fil électrique Ondes électromagnétiques qui se propagent dans l air Œil d un autre Indien Chef d orchestre Système électronique Antenne Cerveau de l Indien Cerveau du chef d orchestre Haut-parleur Convertisseur numérique-analogique et haut-parleur Q2. On peut noter quelques étapes importantes de l évolution de la téléphonie : le passage de la mise en contact de deux personnes par une opératrice à une mise en contact automatique; le passage de la transmission filaire à la transmission sans fil (mobilité) ; la miniaturisation des téléphones ; le codage numérique de l information ; la possibilité de transmettre d autres types d informations que des informations sonores. Q3. Les premiers câbles transcontinentaux sont en cuivre, torsadés d abord, puis coaxiaux à partir de Les informations transmises sont de nature électrique. À partir de 1988, des fibres optiques remplacent les câbles de cuivre. Les signaux transmis sont alors des ondes électromagnétiques. Le changement de support de transmission a permis le passage des signaux analogiques aux signaux numériques. Cela a engendré, avec la miniaturisation de l électronique, l augmentation du débit de données, et la possibilité de transmettre d autres informations que le son.

3 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 3 Ch.20. Numérisation de l information Étude documentaire 3. Et l image devient numérique... p : Etude expérimentale Ces dernières années, le monde de l'image a subi une révolution avec l'avènement des technologies numériques. Les appareils photographiques, les caméscopes, les écrans plats enregistrent et affichent des images numériques. Quelles sont les caractéristiques d'une image numérique? A. L'image numérique et le pixel Une image numérique est affichée sur un écran constitué d'un nombre de points colorés appelés pixels. Le mot pixel provient de picture element, qui signifie en anglais «élément d'image». Ces pixels sont disposés suivant un quadrillage constitué de m lignes et n colonnes (doc.). La définition d'une image est le nombre de pixels qui constituent cette image; elle est donc égale à n x m pixels. Selon qu'il s'agit d'une image imprimée ou d'une image affichée sur un écran, on définit différemment sa résolution : Pour l'impression, la résolution d'une image s'exprime en ppp (points par pouce) ou dpi (dots per inch). Pour l'affichage sur un écran, la résolution s'exprime en ppp (pixels par pouce) ou ppi (pixels per inch) en anglais. Un pouce (inch) est égal à 2,54 cm. Ouvrir un fichier image avec un logiciel de traitement d'images. Rechercher la définition de cette image. Modifier la définition de l'image et enregistrer le fichier modifié sous un autre nom. Question : Q1. Comparer la taille des fichiers obtenus et la qualité de l'image correspondante. La taille du fichier image augmente avec la définition de l image. La qualité d une image augmente avec sa définition. B. Le codage RVB La synthèse additive est utilisée pour l'affichage d'une image numérique sur un écran. En superposant trois lumières colorées rouge, verte et bleue (RVB) d'intensités réglables, on peut recréer un très grand nombre de couleurs. Un pixel se compose de trois sous-pixels émettant chacun une lumière rouge, verte ou bleue (doc. ). Le codage RVB permet d'associer trois nombres à une couleur. Les appareils numériques utilisent le langage binaire. La plus petite information numérique est le bit qui provient de la contraction de binary digit. Cette information peut prendre deux valeurs : zéro ou un. L'association de 2 bits permet d'écrire 4 valeurs différentes : soit 2 2 = 4 valeurs. L'association de 3 bits permet d'écrire 8 valeurs différentes : soit 2 3 = 8 valeurs Une image numérique est généralement codée en RVB 24 bits. Les 24 bits correspondent à 3 x 8 bits, c'est-à-dire 3 octets. Pour coder les couleurs d'un pixel, 8 bits sont alors consacrés au rouge, 8 bits au vert et 8 bits au bleu. Dans ce cas, chaque sous-pixel peut prendre 2 8 nuances, et 2 8 =256. Le sous-pixel rouge peut donc émettre 256 nuances de rouge. Il en va de même pour les sous-pixels vert et bleu. On peut donc recréer 2 8 x 2 8 x 2 8 = 256 x 256 x 256 = lumières colorées différentes, soit plus de 16 millions de couleurs. Afficher une des images enregistrées précédemment. À l'aide d'un logiciel de traitement d'images, déplacer la pipette sur une zone colorée de l'image (doc.). Q2. Dans un tableau, relever les codes RVB décimaux et hexadécimaux de différents pixels colorés. Q3.À l'aide d'un convertisseur ou d'un tableur, convertir deux à deux les 6 caractères du code hexadécimal dans le système décimal et les comparer au code RVB décimal. Dans le logiciel de traitement d'images, afficher une des images en niveaux de gris. Relever les codes RVB décimaux ou hexadécimaux de quelques pixels de l'image. Un pas vers le cours... Q4. Les codes RVB de pixels blanc, rouge, vert et jaune confirment-ils les résultats de la synthèse additive des couleurs vue en classe de Première S? Q5. Quelle est la particularité du codage des couleurs en niveaux de gris? Indication des codes RVB d'un pixel en décimal (a) et hexadécimal (b).

4 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 4 Ch.20. Numérisation de l information Réponses : Étude documentaire 3. p : : Et l image devient numérique... A. L image numérique et le pixel Q1. Compara raison de la taille des fichiers obtenus et de la qualité de l'image correspondante. La taille du fichier image augmente avec la définition de l image. La qualité d une image augmente avec sa définition. B. Le codage RVB Q2. Dans un tableau, relever les codes RVB décimaux et hexadécimaux de différents pixels colorés. Codes RVB décimaux et hexadécimaux de différents pixels colorés. Code RVB d un pixel Code hexadécimal du même pixel FF-D3-4E B A-2A-EA 43-C9-F0 Dans un tableur : =HEXDEC("FF") 255 =DECHEX(255) FF =DECBIN(4) 100 = BINDEC (100) = = = = = = = = = 256 Calculatrice de l ordinateur : la mettre en «affichage programmeur». 1. Exprimer 255 (base 10) en hexadécimal. 2. Exprimer 255 (base 10) en binaire. Le retrouver en décomposant en puissance de 2. Calculatrice de l ordinateur : la mettre en «affichage programmeur». (255) 10 = (?) hexadécimal : Cocher : Dec. Entrer 255. Cocher Hex. FF (C pour effacer) (255) 10 = (?) 2 : Cocher : Dec. Entrer 255. Cocher Bin (8 fois le chiffre1). En effet 255 = = = = = = = = = (8 fois le chiffre1). Exercice : (4) 10 ; (5) 10 ; (100) 10. A transformer en base 2. (AB) hexadécimal à exprimer en base 10. (Rép : 171). Le chiffre obtenu à transformer en binaire. (4) 10 = (2 2 ) 10 = 1 x x x en binaire. (5) 10 = (2 2 ) = (2 2 ) en binaire. (100) 10 = (2 6 ) = (2 6 ) 10 + (2 5 ) = en binaire. (7 chiffres). Hexadécimal en décimal : AB = A x B x 16 0 = 10 x x 16 0 = = 171 Décimal en binaire : 171 = = = = (8 cases) hexadécimal A B C D E F Q3. Codes RVB décimaux et hexadécimaux de différents pixels colorés : Pour chaque couleur, on convertit deux à deux les valeurs données en hexadécimal en décimal. On trouve la même valeur que celle qui s affiche en décimal. Q4. Les codes RVB de pixels blanc, rouge, vert et jaune confirment-ils les résultats de la synthèse additive des couleurs Les codes RVB de pixels blanc, rouge, vert et jaune confirment les résultats de la synthèse additive des couleurs vue en classe de Première S : par exemple, le jaune s obtient en superposant du rouge et du vert. Q5. Quelle est la particularité du codage des couleurs en niveaux de gris? Un pixel d une image en niveaux de gris est codé en RVB par trois fois le même nombre.

5 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 5 Ch.20. Numérisation de l information Étude documentaire 4. p : 521: Le numérique au service de l optique Compétence exigible au baccalauréat : Mettre en œuvre un protocole expérimental utilisant un capteur (caméra ou appareil photo numériques par exemple) pour étudier un phénomène optique. Les performances des appareils photo numériques permettent d'effectuer des mesures d'une grande précision. Comment mettre en évidence qualitativement la loi de Wien à l'aide d'un appareil photo numérique? Réaliser, à l'aide d'un prisme ou d'un réseau, le spectre de la lumière émise par une lampe à filament alimentée par un variateur de tension. Le régler pour avoir une intensité lumineuse maximale. Placer deux repères de part et d'autre du spectre (doc.ci-dessous). Photographier, à l'aide d'un appareil numérique fixé sur un pied, les spectres obtenus pour différentes tensions d'alimentation de la lampe. Transférer les images vers un ordinateur. Utiliser le logiciel Mesuril (voir fiche n 17 p : 604) pour obtenir les profils spectraux d émission des différents spectres entre les deux repères des images avec l outil «mesure de lumière sur une bande». Noter, dans chaque cas, le numéro du pixel correspondant au maximum d'intensité lumineuse. Noter également comment évolue la numérotation des pixels en fonction de la longueur d'onde du spectre de la lumière À partir des valeurs obtenues, observer vers quelle couleur spectrale évolue le maximum d'intensité lumineuse en fonction de la tension d'alimentation de la source lumineuse. Question : Expliquer comment cette étude qualitative permet de mettre en évidence la loi de Wien vue en Première S. Spectre de la lumière émise par une lampe à filament à diverses températures. REPONSE : Lorsque la tension d alimentation de la lampe diminue, le maximum d intensité lumineuse du spectre se déplace vers des pixels de plus grand numéro (les pixels sont numérotés de gauche à droite). Plus le numéro du pixel augmente, plus la longueur d onde de la radiation lumineuse augmente ; on se déplace donc vers le rouge. Cela confirme qualitativement la loi de Wien vue en Première S : quand la température de la source diminue (tension d alimentation plus faible), le maximum d intensité lumineuse se décale vers les grandes longueurs d onde Étude documentaire 2. La conversion analogique-numérique. p : Etude expérimentale Compétence exigible au baccalauréat : Mettre en œuvre un protocole expérimenta utilisant un convertisseur analogique numéro (CAN) pour étudier l'influence des différents paramètres sur la numérisation d'un signal d'origine sonore. Le monde qui nous entoure est décrit par des grandeurs analogiques, c'est-à-dire des grandeurs qui évoluent de manière continue au cours du temps. Ainsi la propagation d'un son dans l'air peut être décrite par des variations analogiques de la pression. Un signal numérique, quant à lui, a une évolution temporelle par paliers. Transformer un signal analogique en signal numérique nécessite un convertisseur analogique numérique (CAN). Tous les CAN sont caractérisés par leur fréquence d'échantillonnage et leur résolution. Quelle est l'influence de ces caractéristiques sur la numérisation d'un signal? On se propose de numériser une note de musique jouée par une guitare, par exemple le La de fréquence 110 Hz, appelé La 1 (doc). Pour jouer un La 1, il faut faire vibrer sur toute sa longueur la deuxième corde la plus épaisse de la guitare (doc. 2). Matériel disponible. A. L'échantillonnage Un système d'acquisition piloté par un ordinateur effectue des mesures à intervalles de temps égaux. La durée entre deux mesures consécutives est la période d'échantillonnage du CAN de la carte d'acquisition. Relier un microphone à l'une des entrées du système d'acquisition. Préparer une acquisition en choisissant une durée totale d'enregistrement de 5 s et une période d'échantillonnage T e égale à 100 µs (voir fiche n 14, p. 599). Jouer la note de musique en déclenchant l'acquisition (doc. 3). Enregistrer le fichier.

6 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 6 Ch.20. Numérisation de l information Effectuer deux nouvelles acquisitions avec la même durée totale d'enregistrement, mais en choisissant successivement 500 µs et 1 ms comme période d'échantillonnage. Enregistrer chaque fichier. Relier un haut-parleur à l'une des sorties du système d'acquisition. Écouter chacun des fichiers sons enregistrés. Q1. Identifier la période d'échantillonnage T e sur les représentations graphiques de chaque acquisition. Pour cela, paramétrer l'affichage point par point et utiliser autant que nécessaire la loupe du logiciel de traitement des acquisitions numériques. Q2. Quel est l'effet de la période d'échantillonnage sur la qualité du son restitué? B. La résolution La résolution (ou le pas) d'un convertisseur est la plus petite variation de tension analogique que peut repérer un convertisseur analogique numérique. Elle dépend du nombre n de bits du convertisseur et du calibre utilisé. La résolution p se calcule en effectuant le rapport de la plage de mesure du calibre par 2 n : Par exemple, si le convertisseur d'un système d'acquisition comporte n = 12 bits (doc.) et s'il est réglé sur un calibre de -15 V/+15 V, il a une plage de mesure de 30 V. Sa résolution, ou son pas p, vaut alors : p = Le résultat s'exprime en volt (V) Repérer les différents calibres de mesure du système d'acquisition utilisé. Choisir le plus grand calibre possible. Effectuer une acquisition du La 1 sur une durée totale de 50 ms et avec une période d'échantillonnage T e égale à 100 µs. S'il y a saturation, c'est-à-dire si la tension du signal mesuré dépasse les valeurs minimale ou maximale du calibre, refaire l'acquisition en diminuant l'intensité du son musical ou en éloignant le microphone. Enregistrer le fichier. Procéder de même pour quelques calibres plus petits. À l'aide de l'outil «Réticule», rechercher sur toutes les courbes la plus petite variation de tension que le convertisseur peut déceler. Effectuer cette recherche de préférence dans une zone où la tension varie lentement. Q3. Quel est le nombre de bits du convertisseur utilisé? Si nécessaire, rechercher sur la notice technique de l'interface d'acquisition. Q4. a. Calculer la résolution du convertisseur pour chacun des calibres utilisés. Q5. Les résolutions calculées sont-elles égales aux valeurs mesurées? Q6. a. Quel est l'avantage d'utiliser un petit calibre? b. Quel en est l'inconvénient? Un pas vers le cours... Q7. La représentation graphique ci-contre a été obtenue grâce à un convertisseur 12 bits réglé sur le calibre -10 V/+10 V. Évaluer la période d'échantillonnage T e de l'acquisition. Q8. a. Le pas p du convertisseur de n bits est donné par la relation : p = Calculer le pas p de ce convertisseur. b. Identifier sa valeur sur la représentation graphique. Réponses : Étude documentaire 2. p : : La conversion analogique-numérique. A. L échantillonnage Q1. Période d'échantillonnage T e sur les représentations graphiques de chaque acquisition. Le schéma ci-contre a été agrandi pour plus de clarté. L acquisition a bien été faite sur 5 s. La durée séparant deux acquisitions consécutives est la période d échantillonnage T e qui a pour valeur 0,01 ms = s soit 10 µs. 100µs? On procède de même pour les autres acquisitions et on retrouve bien les différentes périodes d échantillonnage. Q2. Quel est l'effet de la période d'échantillonnage sur la qualité du son restitué? Le son est d autant plus fidèlement retranscrit que la période d échantillonnage est petite. B. La résolution Q3. Quel est le nombre de bits du convertisseur utilisé? Le nombre est 12 bits pour la plupart des systèmes d acquisition. Q4. a. Calculer la résolution du convertisseur pour chacun des calibres utilisés. p = plage de mesure 2 n

7 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 7 Ch.20. Numérisation de l information La résolution est donnée par la relation : Résolution = plage de mesure avec n, le nombre de bits. 2 n Calibre 30 V / + 30 V 15 V / + 15 V 5 V / + 5 V 0,25 V / + 0,25 V Plage de mesure 60 V 30 V 10 V 0,5 V Résolution 15 mv 7,3 mv 2,4 mv 0,12 mv Q5. Les résolutions calculées sont-elles égales aux valeurs mesurées? Les captures d écran montrent que les résolutions calculées sont bien égales aux résolutions mesurées. Q6. a. Quel est l'avantage d'utiliser un petit calibre? Plus le calibre est petit, plus la résolution a une valeur faible. La mesure d une tension est d autant plus précise. b. Quel en est l'inconvénient? L inconvénient est que la plage de mesure est peu étendue. Q7. La représentation graphique ci-contre a été obtenue grâce à un convertisseur 12 bits réglé sur le calibre -10 V/+10 V. Évaluer la période d'échantillonnage T e de l'acquisition. La période d échantillonnage vaut 0,01 ms, soit 1 x 10 2 µs. Q8. Calculer le pas p de ce convertisseur. a. Plage de mesure = 20 V (calibre -10 V/+10 V). p = Plage de mesure = 20 4,9 x 10 3 V= 4,9 mv b. Identifier sa valeur sur la représentation graphique. Sur la représentation graphique ci-contre, on a bien un pas proche de 5 mv.

Numérisation de l information

Numérisation de l information Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Plus en détail

Partie Agir : Défis de XXIème siècle. CHAP 20-ACT EXP Caractéristiques des Images Numériques CORRIGE

Partie Agir : Défis de XXIème siècle. CHAP 20-ACT EXP Caractéristiques des Images Numériques CORRIGE Partie Agir : Défis de XXIème siècle. CHAP 20-ACT EXP Caractéristiques des Images Numériques CORRIGE 1/8 1. La pixellisation de l image Lancer le logiciel de traitement d Image GIMP et Ouvrir l image «colibri640.jpg»

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

Habitat : Communication dans l'habitat Extraits de bac

Habitat : Communication dans l'habitat Extraits de bac Exercice 1 STLB AG 2015 Le radar, élément essentiel de sécurité à bord d'un bateau. Nous en aborderons quelques principes ainsi que des aspects pratiques d'utilisation. 1. A l'aide du document D1 présenté

Plus en détail

A. Résolution et codage d une image en noir et blanc

A. Résolution et codage d une image en noir et blanc Nom :. Comment encoder une image Coéquipier :. Objectifs : étudier différents modes d encodage d une image (ou numérisation une image) Une image se caractérise par plusieurs propriétés : a) Sa défintion

Plus en détail

La résolution (appelée aussi définition) des photos numériques

La résolution (appelée aussi définition) des photos numériques LES IMAGES NUMERIQUES Généralités Il existe 2 sortes d'images numériques : les images matricielles et les images vectorielles. Dans une image vectorielle les données sont représentées par des formes géométriques

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES

DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES Calculette autorisée Durée: 1h 50 min Exercice I : Transmission d'information par fibre optique (8 points) (Sujet Polynésie 2013) Les fibres optiques constituent un

Plus en détail

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES 1. ANALOGIQUE OU NUMERIQUE? Un signal est la représentation physique d une information qui est transportée avec ou sans transformation, de la source jusqu au destinataire.

Plus en détail

TS 34 Le poids des images

TS 34 Le poids des images FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 34 Le poids des images Type d'activité Activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences exigibles du programme de Terminale S Images numériques

Plus en détail

LES IMAGES NUMÉRIQUES

LES IMAGES NUMÉRIQUES LES IMAGES NUMÉRIQUES On désigne sous le terme d'image numérique toute image (dessin, icône, photographie ) acquise, créée, traitée ou stockée sous forme binaire (ensemble de 0 et de 1). On distingue deux

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

.,~. V RVB RVB. Données: ~ 1 ev = 1,60 X 10-19 J ; ~ constante de Planck h = 6,63 x 10-34 J.s ; ~ 1 octet = 8 bits. 1. Du capteur à l'image numérique

.,~. V RVB RVB. Données: ~ 1 ev = 1,60 X 10-19 J ; ~ constante de Planck h = 6,63 x 10-34 J.s ; ~ 1 octet = 8 bits. 1. Du capteur à l'image numérique EXERCICE - LE SMARTPHONE, L'OUTIL MULTIMÉDIA (6 points) De nos jours, le smartphone est devenu un outil multimédia de plus en plus apprécié. À lui seul, il combine toutes les fonctionnalités «high-tech)}

Plus en détail

Codage des images matricielles

Codage des images matricielles La représentation d'une image On distingue 2 grandes catégories de codage d images : - le codage vectoriel : l image est codée par un ensemble de formules mathématiques (cercles, droites,...); - le codage

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

LES BONNES RÉSOLUTIONS

LES BONNES RÉSOLUTIONS LES BONNES RÉSOLUTIONS LA MODÉLISATION DE L IMAGE NUMÉRIQUE L'information contenue dans une image est très complexe, aussi son codage sous forme numérique utilise une quantité très importante de valeurs...

Plus en détail

Couleur d'une image. Programmes en Visual Basic TABLE DES MATIÈRES

Couleur d'une image. Programmes en Visual Basic TABLE DES MATIÈRES Application des mathématiques Couleur d'une image Programmes en Visual Basic TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction... 2 2 Images et Visual-Basic... 2 3 Composantes couleur... 4 4 Le cube des couleurs... 5

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique

Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique Le constat Le CD Audio, Compact Disc à lecture optique, s est imposé comme le support idéal pour le stockage de

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

Mathématiques/Sciences Physiques Séance N 8 Codage d une image numérique

Mathématiques/Sciences Physiques Séance N 8 Codage d une image numérique Mathématiques/Sciences Physiques Séance N 8 Codage d une image numérique INTRODUCTION Une image numérique est un ensemble discret de points appelés PIXELS (contraction de PICTure ELements). Elle a pour

Plus en détail

Source Canal Récepteur

Source Canal Récepteur Cours n 18 : Traitement, transmission et stockage de l information Introduction Suivre en direct à la télévision une compétition sportive qui se déroule à l autre bout du monde, envoyer un mail à un ami,

Plus en détail

Abordons maintenant le codage source des informations.

Abordons maintenant le codage source des informations. Abordons maintenant le codage source des informations. 1 A partir des années 1970, les informations transportées dans les réseaux deviennent numériques. Elles proviennent de terminaux numériques, comme

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES TP EII ExAO Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2 - une fiche

Plus en détail

TP Codage Traitement d images numériques ISN TS1

TP Codage Traitement d images numériques ISN TS1 TP Codage Traitement d images numériques ISN TS1 I. Notion d image numérique 1. Définition Une image numérique est un ensemble discret de points appelés pixels ( contraction de picture elements ). Un pixel

Plus en détail

COMPRESSION D'UN FICHIER AUDIO NUMÉRIQUE

COMPRESSION D'UN FICHIER AUDIO NUMÉRIQUE COMPRESSION D'UN FICHIER AUDIO NUMÉRIQUE Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique. Situation de départ

Plus en détail

Numération Informatique et Science du Numérique

Numération Informatique et Science du Numérique La courbe ci-contre représente le signal délivré par un capteur de température. Ce signal est analogique (il peut prendre une infinité de valeurs continues). Pour être traité par l ordinateur il doit être

Plus en détail

Infographie. Image et informatique

Infographie. Image et informatique Infographie Image et informatique René Brou 2010 1 Affichage d une image L image numérique est enregistrée par un capteur (camera ou photo) et affichée sur un écran (moniteur). Comme notre rétine,le capteur

Plus en détail

Traitement du signal et Applications cours 6

Traitement du signal et Applications cours 6 Traitement du signal et Applications cours 6 Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Introduction Potentialités du traitement du signal sont énormes Mais traitement du signal n

Plus en détail

La définition : La résolution : La photo numérique

La définition : La résolution : La photo numérique La photo numérique La définition : La définition d'une image est définie par le nombre de points la composant. En image numérique, cela correspond au nombre de pixels (point noir ou coloré) qui compose

Plus en détail

TS 32 Caractéristiques d une image numérique

TS 32 Caractéristiques d une image numérique FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Caractéristiques d une image numérique Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus du programme de Terminale S Caractéristiques d une image

Plus en détail

Guénael Launay. Les bases de l ordinateur. Les bases de l ordinateur 1

Guénael Launay. Les bases de l ordinateur. Les bases de l ordinateur 1 Les bases de l ordinateur Guénael Launay Qu'est-ce qu'un microprocesseur?... 2 Quel est le rôle de la mémoire vive?... 3 Qu'est-ce que la carte mère?... 4 Qu elle est le rôle du disque dur?... 4 Un bit,

Plus en détail

Télévision. Signal Vidéo Image

Télévision. Signal Vidéo Image Télévision Signal Vidéo Image Objectif, introduction Étude du signal vidéo Rappel : vision, sensation visuelle Signal de luminance Cinéma, projection des images Vidéo 50 Hz analyse et reconstruction de

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES. SUJET EI. ExAO

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES. SUJET EI. ExAO Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EI. ExAO Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une fiche

Plus en détail

Représenter les images

Représenter les images Représenter les images 4/1/01 1 Travail La séance de travail du 4/1 consiste à travailler l ensemble de ce document Les résolutions des exercices 3 et 11 sont à déposer dans les casiers numériques de vos

Plus en détail

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule I Les principaux capteurs dans un véhicule Quels sont les

Plus en détail

TP SIN Traitement d image

TP SIN Traitement d image TP SIN Traitement d image Pré requis (l élève doit savoir): - Utiliser un ordinateur Objectif terminale : L élève doit être capable de reconnaître un format d image et d expliquer les différents types

Plus en détail

DOSSIER PROFESSEUR / CYCLES 2 et 3-6 ème -5 ème

DOSSIER PROFESSEUR / CYCLES 2 et 3-6 ème -5 ème DOSSIER PROFESSEUR / CYCLES 2 et 3-6 ème -5 ème Ce dossier vous présente les éléments techniques et pédagogiques du «Jardin des sciences».vous y trouverez la documentation nécessaire à la préparation de

Plus en détail

Séries de TD 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC)

Séries de TD 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC) Séries de 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC) Exercice 1 : Les Technologies d'information et de la communication (TIC) représente l'ensemble des moyens ou équipements (matériels et logiciels ou programmes)

Plus en détail

STRUCTURE D UN ORDINATEUR. II. Contenu L unité centrale d un ordinateur actuel contient les éléments suivants :

STRUCTURE D UN ORDINATEUR. II. Contenu L unité centrale d un ordinateur actuel contient les éléments suivants : STRUCTURE D UN ORDINATEUR I. Présentation Un ordinateur est composé d une unité centrale, en boîtier «tour» ou «desktop», qui contient tous les éléments qui permettent à l ordinateur de fonctionner. Boîtier

Plus en détail

IMAGE NUMÉRIQUE IMAGE NUMÉRIQUE

IMAGE NUMÉRIQUE IMAGE NUMÉRIQUE 1. Signal analogique et signal numérique 2. Image matricielle - notion de pixel 2.1 La définition 2.2 La résolution 3. Image numérique 3.1 Image en niveaux de gris 3.2 Image en couleurs 4. Formats d image

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

Cours: SYSTEMES MULTIMEDIA Master RSD, 2014/2015

Cours: SYSTEMES MULTIMEDIA Master RSD, 2014/2015 Cours: SYSTEMES MULTIMEDIA Master RSD, 2014/2015 Prof. Slimane Larabi Chapitre 2. Notions sur l image et la vidéo 2.1 Notions sur l'image 2.2 Représentation d une image 2.3 OPERATIONS SUR LES IMAGES 2.4

Plus en détail

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert Séance n 2 Couleur des objets Une couleur spectrale correspond à une lumière dont le spectre ne présente qu une seule couleur. Il existe 6 couleurs spectrales : rouge, orangé, jaune, vert, bleu, violet.

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de première générale et technologique Mathématiques Série STD2A Nuances de gris Ces documents peuvent être utilisés et

Plus en détail

Chapitre 3 : Multimédia

Chapitre 3 : Multimédia Chapitre 3 : Multimédia Le multimédia est l ensemble de techniques et de produits qui permettent l utilisation simultanée et interactive de plusieurs modes de représentation de l'information (texte, son,

Plus en détail

Un petit peu de vocabulaire : Voyons dans un premier temps avant d'entreprendre un bref rappel du vocabulaire à connaitre:

Un petit peu de vocabulaire : Voyons dans un premier temps avant d'entreprendre un bref rappel du vocabulaire à connaitre: Un petit peu de vocabulaire : Voyons dans un premier temps avant d'entreprendre un bref rappel du vocabulaire à connaitre: BAT : Ce terme correspond à Bon à tirer, il est employé pour donner votre accord

Plus en détail

1 Rappels théoriques et objectifs

1 Rappels théoriques et objectifs Etude du régime sinusoïdal triphasé 1 Rappels théoriques et objectifs Le générateur triphasé crée trois tensions dont les équations s écrivent : u1 = a*sin(2*π*f*t) 4 3 u1, u2, u3 (V ) u2 = a*sin(2*π*f*t

Plus en détail

Microphone et haut-parleur

Microphone et haut-parleur Thème 1 : Son et musique Sous-thème : 1. Émetteurs et récepteurs sonores Séance 1.1.1. Microphone et haut-parleur Analyse et synthèse de documents scientifiques : environ 45 min Document 1 : Le professeur

Plus en détail

ENSEIGNER Transmettre et Stocker l Information en TS. Un exemple d information numérique: L image numérique

ENSEIGNER Transmettre et Stocker l Information en TS. Un exemple d information numérique: L image numérique Un exemple d information numérique: L image numérique 1. Les deux types d images numériques Les images bitmap (ou matricielles) Les images vectorielles Les images bitmap (littéralement «plan de bits» c

Plus en détail

L image numérique. Points de vue. Règles de composition

L image numérique. Points de vue. Règles de composition ComAO2.1Ressources PRENDRE UNE BONNE PHOTO! Points de vue Point de vue Illustration Commentaire Hauteur d œil C'est la position normale, le photographe est à la même hauteur que le sujet. A hauteur d'oeil,

Plus en détail

UTILISATION DE XnView

UTILISATION DE XnView UTILISATION DE XnView 1.1. Installer XnView Nous allons copier sur votre clef USB le logiciel portable aucune installation ne sera nécessaire sur l ordinateur. 1.2. Lancer XnView Un clic sur l icône Xnview.exe

Plus en détail

Adressage physique et logique

Adressage physique et logique Adressage physique et logique Table des matières 1. Couches et protocoles utilisés...2 2. Adresses physiques (mac)...2 3. Adresses logiques (IP) et paquets...3 4. Internet protocol...4 4.1. Adresses IPv4...4

Plus en détail

Les images en informatique

Les images en informatique Partie 1 Les images en informatique Anne GEDDES 1 I. Les catégories d images Il existe 2 catégories d images : Les images vectorielles Les images bitmap (ou images raster) 2 A. Les images vectorielles

Plus en détail

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence - Société & développement durable - Technologie - Communication 3.2.3 Acquisition et codage de l information 1 Introduction Anémomètre Capteur solaire Capteur à ultrasons Capteur de présence Capteur de

Plus en détail

Taille, résolution, poids des fichiers

Taille, résolution, poids des fichiers Les Photos 1 Taille, résolution, poids des fichiers La définition de l'image La définition de l'image est simplement sa hauteur X largeur, exprimée en pixels, en pouces ou en centimètres. Par exemple une

Plus en détail

CONVERSION DE DONNEES

CONVERSION DE DONNEES CONVERSION DE DONNEES Baccalauréat Sciences de l'ingénieur A1 : Analyser le besoin A2 : Composants réalisant les fonctions de la chaîne d information B1 : Identifier la nature de l'information et la nature

Plus en détail

PROGRESSION DEPUIS LE DEBUT DE L ANNEE SCOLAIRE

PROGRESSION DEPUIS LE DEBUT DE L ANNEE SCOLAIRE PROGRESSION DEPUIS LE DEBUT DE L ANNEE SCOLAIRE ONDES 1. Ondes et particules 2. Caractéristiques des ondes 3. Propriétés des ondes ANALYSE CHIMIQUE 4. Analyse spectrale 5. Réaction chimique par échange

Plus en détail

3. Qu'est-ce qu'une image numérique? 3.1 Pixels et niveaux de gris

3. Qu'est-ce qu'une image numérique? 3.1 Pixels et niveaux de gris 3. Qu'est-ce qu'une image numérique? 3.1 Pixels et niveaux de gris PLAN 3.1.1 Image numérique et image analogique 3.1.2 Résolution 3.1.3 Niveaux de gris 3.1.4 L'image numérique : un tableau d'entiers 3.1.1

Plus en détail

Fiches méthode SOMMAIRE

Fiches méthode SOMMAIRE Fiches méthode Tableur (LibreOffice) SOMMAIRE 1. Saisir une formule dans une cellule page 2 2. Recopier une formule sur plusieurs cellules page 2 3. Créer une liste de nombres page 5 4. Trier une liste

Plus en détail

3.1.1 Image numérique et image analogique.

3.1.1 Image numérique et image analogique. PLAN 3.1.1 Image numérique et image analogique 3.1.2 Résolution 3.1.3 Niveaux de gris 3.1.4 L'image numérique : un tableau d'entiers 3.1.1 Image numérique et image analogique. Image numérique se dit digital

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009 Traitement numérique de l'image 1/ L'IMAGE NUMÉRIQUE : COMPOSITION ET CARACTÉRISTIQUES 1.1 - Le pixel: Une image numérique est constituée d'un ensemble de points appelés pixels (abréviation de PICture

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

Utilisation et programmation en C des microcontrôleurs PIC

Utilisation et programmation en C des microcontrôleurs PIC Utilisation et programmation en C des microcontrôleurs PIC 16F876-16F877 Projet tutoré 2 ème année GTR, 2004/2005 Tuteur de projet : M. Millet Xavier Frachebois, Mathieu Coin Table des matières Introduction...1

Plus en détail

TRAITEMENT DE L'IMAGE SATELLITAIRE

TRAITEMENT DE L'IMAGE SATELLITAIRE 233 TRAITEMENT INFORMATIQUE DE L'IMAGE SATELLITAIRE INTRODUCTION Les images recueillies par les satellites d'observation sont, dans leur quasi-totalité, diffusées à la fois sous forme de reproductions

Plus en détail

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures.

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures. TP Conversion analogique numérique Les machines numériques qui nous entourent ne peuvent, du fait de leur structure, que gérer des objets s composés de 0 et de. Une des étapes fondamentale de l'interaction

Plus en détail

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P.

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P. CORRECTION TP AMOS Durée : 2 H. A. OBJECTIF DU T.P. A. Objectif du T.P. B. Travail demandé B.1. But B.2. Fibre optique B.3. Speckle B.4. Monochromateur B.5. CCD B.6. Pockels B.7. Piezo B.8. Diode laser

Plus en détail

Maîtriser le binaire et les conversions réciproques binaire-décimal.

Maîtriser le binaire et les conversions réciproques binaire-décimal. Support Réseau des Accès Utilisateurs SI 2 BTS Services Informatiques aux Organisations 1 ère année Support Réseau des Accès Utilisateurs Objectifs : Chapitre 1 : Codage de l'information Le système binaire

Plus en détail

les capteurs dans un système d'acquisition

les capteurs dans un système d'acquisition Les capteurs les capteurs dans un système d'acquisition Fonction d'un capteur Caractérisation des capteurs Catégories de capteurs Les Capteurs de position Les différents types de détection Jauge de contrainte

Plus en détail

L'image numérique - synthèse. par Cyril Vauclare (2010)

L'image numérique - synthèse. par Cyril Vauclare (2010) L'image numérique - synthèse par Cyril Vauclare (2010) Sommaire 1. Les pixels... 3 2. Les couleurs... 3 3. Définition d'une image... 4 4. Résolution d'une image... 5 5. Formats d'images numériques... 6

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N TP Ac ExAO. Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 -

Plus en détail

Chapitre 1 LES IMAGES NUMÉRIQUES

Chapitre 1 LES IMAGES NUMÉRIQUES Chapitre 1 LES IMAGES NUMÉRIQUES 5 DÉFINITION Définition (Petit Robert) Reproduction exacte ou représentation analogique d un être ou d une chose (Très général) Image (dessin, icône, photographie,...)

Plus en détail

Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération

Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération Lycée Maximilien Sorre Année 2015-2016 BTS SIO 1 Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération 1 Introduction : que signifie 2014? Dans de nombreuses situations, il est nécessaire de pouvoir exprimer

Plus en détail

Comment utiliser les options avancées. Manuel d'utilisateur

Comment utiliser les options avancées. Manuel d'utilisateur Comment utiliser les options avancées Manuel d'utilisateur (V.1.1) Manuel des options avancées 1 Sommaire: P. 3 Options Générales P. 4 Les options Live Board P. 6 Les options des Interfaces (Devices) P.

Plus en détail

Bouées dérivantes. Localisation. Mesures océanographiques. Olympiades de Physique - 2005

Bouées dérivantes. Localisation. Mesures océanographiques. Olympiades de Physique - 2005 Olympiades de Physique - 2005 Bouées dérivantes Localisation Mesures océanographiques Angèle SORIA Clémence CHARLIGNY Marie MONTY-BERTONIER Guillaume MANDART Lycée Roosevelt - Reims I ) Introduction A

Plus en détail

On définit sous le terme d image numérique toute image (dessin, icône, photographie )

On définit sous le terme d image numérique toute image (dessin, icône, photographie ) On définit sous le terme d image numérique toute image (dessin, icône, photographie ) Acquise, créée, traitée ou stockée sous forme binaire (suite de 0 et de 1) Lorsqu'on agrandit une image numérique,

Plus en détail

TRAITEMENT NUMÉRIQUE

TRAITEMENT NUMÉRIQUE TRAITEMENT NUMÉRIQUE Page:1/10 Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement les points suivants : - Définitions : unité de codage, unité de transfert et mots binaires - Codage : - décimale vers

Plus en détail

Après l'ouverture d'une image, Cliquer sur: Image>Redimensionner>Taille de l'image

Après l'ouverture d'une image, Cliquer sur: Image>Redimensionner>Taille de l'image La Taille de l'image Après l'ouverture d'une image, Cliquer sur: Image>Redimensionner>Taille de l'image La Fenêtre «Taille de l'image» s'ouvre: 2 parties distinctes dans ce document: 1_ «Dimension de pixel»:

Plus en détail

Chapitre P3 Numérisation de l information

Chapitre P3 Numérisation de l information Chapitre P3 Numérisation de l information I. Nature d un signal I.1 Qu est ce qu un signal? Un signal est la représentation physique d une information (température, heure, pression ). Pour transmettre

Plus en détail

5. Traitement d'image? 5.3 Segmentation : détourage automatique et sélection par les couleurs

5. Traitement d'image? 5.3 Segmentation : détourage automatique et sélection par les couleurs 5. Traitement d'image? 5.3 Segmentation : détourage automatique et sélection par les couleurs PLAN 5.3.1 Définition et utilité 5.3.2 Détourage Hypothèses Principe Traitements automatiques/manuels Règlages

Plus en détail

LES CAPTEURS INFRAROUGE ET ULTRASONIQUE

LES CAPTEURS INFRAROUGE ET ULTRASONIQUE I - Introduction. Une éolienne est un véritable système automatisé, pour assurer un bon fonctionnement, il faut connaître en permanence le sens, la force du vent. Dans les systèmes techniques, les utilisateurs

Plus en détail

Qualité d image en PHOTO NUMÉRIQUE. 1. Capteur - Enregistrement des images

Qualité d image en PHOTO NUMÉRIQUE. 1. Capteur - Enregistrement des images Qualité d image en PHOTO NUMÉRIQUE 1. Capteur - Enregistrement des images Photographie argentique L image est enregistrée par l effet de la lumière sur les grains d argent contenus dans la pellicule Il

Plus en détail

Manuel d utilisation RECHERCHE DE FUITE. Pré-localisation facile et rapide des fuites dans les réseaux d eau potable.

Manuel d utilisation RECHERCHE DE FUITE. Pré-localisation facile et rapide des fuites dans les réseaux d eau potable. Manuel d utilisation DETECTEUR ACOUSTIQUE DE FUITES DETEK-100 RECHERCHE DE FUITE Pré-localisation facile et rapide des fuites dans les réseaux d eau potable. 1 Table des matières Pages 1. Description 1.1.

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES L usage des instruments de calcul et de dessin est autorisé selon les termes de la circulaire 99-186 du

Plus en détail

Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte).

Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte). Externat Notre Dame Accompagnement personnalisé (Tle S) Période n 2 Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte). A chaque

Plus en détail

LA FORMATION CONTINUE PAR LA PRATIQUE

LA FORMATION CONTINUE PAR LA PRATIQUE LE BINAIRE C'est vers la fin des années 1930 que Claude Shannon démontra qu'une machine exécutant des informations logiques pouvait manipuler de l'information. A l'aide de " contacteurs " fermés pour vrai

Plus en détail

Son et modes propres de vibration

Son et modes propres de vibration TP DE PHYSQIUE N 6 SPECIALITE TS 1/6 SON ET MODES PROPRES DE VIBRATION Objectifs TP de physique N 6 Son et modes propres de vibration Connaître les deux conditions pour qu un instrument de musique produise

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information 1. Chaîne de transmission d informations Définition : Un signal est la.. Il existe deux types de signaux : Les signaux, qui varient de façon continue dans le temps, (exemple : température, pression ) Les

Plus en détail

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION H7. Photovoltaïsme : énergie solaire I. INTRODUCTION Le soleil est une source d énergie pratiquement inépuisable. La plus grande partie de l énergie utilisée par l homme jusqu à présent a son origine dans

Plus en détail

Sommaire. Convertisseurs Analogique Numérique ADC : Analog to Digital Converters. Comment convertir? Pourquoi convertir?

Sommaire. Convertisseurs Analogique Numérique ADC : Analog to Digital Converters. Comment convertir? Pourquoi convertir? Convertisseurs Analogique Numérique ADC : Analog to Digital Converters module II2 Sebastien.Kramm@univ-rouen.fr IUT GEII Rouen décembre 2011 Sommaire Généralités Comment : types de convertisseurs Convertisseurs

Plus en détail

3 : LA COMPRESSION DE DONNEES

3 : LA COMPRESSION DE DONNEES 3 : LA COMPRESSION DE DONNEES Représentation de l information Algorithmique Langages et programmation Architectures matérielles CONNAISSANCES ABORDEES Numérisation : Coder sous forme d'un code standard

Plus en détail

CONTENU DE FORMATION, année 2008. Comprendre ce qu'est une image numérique. Deux grandes catégories de fichiers images : bitmap & vectoriels

CONTENU DE FORMATION, année 2008. Comprendre ce qu'est une image numérique. Deux grandes catégories de fichiers images : bitmap & vectoriels CONTENU DE FORMATION, année 2008 Par Pierrick Brissier, IANTE arts plastiques / 61100 Flers / pierrick.brissier@ac-caen.fr Comprendre ce qu'est une image numérique Deux grandes catégories de fichiers images

Plus en détail

Images numériques. 1 Images numériques 30 mins. 2 Image BMP 90 mins. Année 12-13 TP 2 Durée 2h00

Images numériques. 1 Images numériques 30 mins. 2 Image BMP 90 mins. Année 12-13 TP 2 Durée 2h00 Images numériques 0 Images numériques Durée 2h00 Prerequis : Système binaire, décimale, hexadécimale Objectifs : Principe de la numérisation d une image. Découvrir et savoir lire une entete de fichier

Plus en détail

LES IMAGES NUMERIQUES

LES IMAGES NUMERIQUES LES IMAGES NUMERIQUES Baccalauréat S -Spécialité Informatique et Sciences du Numérique 4.1 : Représentation de l'information : Images numériques Objectifs L'apprenant doit être capable de o numériser une

Plus en détail

L image numérique. Bitmap (ou matricielle) vectorielle

L image numérique. Bitmap (ou matricielle) vectorielle L image numérique Bitmap (ou matricielle) vectorielle L image Bitmap (ou matricielle) L image est considérée comme un rectangle constitué de points élémentaires appelés pixels. Elle permet la qualité photographique

Plus en détail

Visuel Orphy. Généralités

Visuel Orphy. Généralités Visuel Orphy Plate-forme de déclaration d expériences Bureau de l élève avec graphe expérimental, accès aux ressources, rapport de synthèse Multi-graphe si nécessaire Tableur type Excel avec feuille de

Plus en détail

LES SCIENCES DE L INGENIEUR

LES SCIENCES DE L INGENIEUR LES SCIENCES DE L INGENIEUR Support : Barrière de parking Terminale BUT DE LA SEANCE : Analyser le protocole de communication MODBUS et étudier la modulation de l énergie et ses conséquences sur le système

Plus en détail

Images numériques. Notions et contenus. évaluée

Images numériques. Notions et contenus. évaluée Images numériques Thème Notions et contenus Compétence travaillée ou évaluée Résumé Mots clefs Académie Référence Auteur Transmettre et stocker de l information Caractéristiques d une image numérique :

Plus en détail