Plan de transport urbain et plan de circulation de l agglomération d Alger. Présenté au CODATU juillet 2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan de transport urbain et plan de circulation de l agglomération d Alger. Présenté au CODATU juillet 2006"

Transcription

1 Plan de transport urbain et plan de circulation de l agglomération d Alger Présenté au CODATU juillet 2006

2 Qui sommes-nous? Société québécoise d ingénierie et de construction Près de employés 240 millions $ de chiffre d affaires Bientôt 50 ans d expérience et de savoir-faire 7 centres d opérations dont Transport 25 filiales spécialisées

3 Qui sommes-nous? Société de Transport de la Communauté Urbaine de Montréal 87 % des déplacements TEC de la grande région de Montréal 359,92 millions de déplacements en 2004 Réseau intégré Budget en 2005 de 831,1 M$ Patrimoine de 8,8 milliards $ 4 lignes + 65 stations de métrom 186 lignes d autobusd 4 services de transport collectif par taxi 11 voies réservr servéeses

4 Qui sommes-nous? Société française leader en ingénierie et conseil Des solutions sur mesure depuis 40 ans Des équipes pluridisciplinaires Certifié ISO 9001 Engineering & Consulting Division du Groupe Thales bâtiment industrie et hautes technologies transport et infrastructures développement et coopération

5 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1- INTRODUCTION 2- PLAN DE TRANSPORT URBAIN 3- PLAN DE CIRCULATION 4- BILAN

6

7 1- INTRODUCTION 1.1 Contexte 1.2 Objectifs du plan de transport 1.3 Territoire à l étude 1.4 Démarche méthodologique

8 1.1 Contexte Éléments généraux : 1. Pays et agglomération d Alger en développement accéléré lié à une économie basée sur le pétrole 2. Déréglementation du marché des transports 3. Besoin d adapter le transport urbain et la circulation d Alger à la croissance observée 4. Besoin d adapter les infrastructures de transports pour répondre aux besoins avec un plan de financement et une tarification ajustée Financement de la Banque Mondiale

9 1.1 Contexte Le ministère des Transports de l Algérie a retenu les services du Groupement Dessau-Soprin / STM / THALES pour 2 mandats réalisés en simultané : Plan de transport urbain et du plan de circulation Étude de tarification et de financement Pourquoi? Complémentarité des expériences du Groupement Expérience STM en matière d exploitation bus, tram, BRT Savoir technologique en circulation de Dessau-Soprin Capacité d en arriver à des solutions réalisables

10 1.2 Objectifs du plan de transport L élaboration d un Plan de transport urbain et d un Plan de circulation comme solution à court, moyen et long terme : pour résoudre la problématique des transports à Alger; répondre aux besoins des Algérois en termes de déplacement des personnes et des marchandises; et également augmenter l accessibilité aux emplois, à l éducation ainsi qu aux équipements et services socioéconomiques, de santé, culturels, etc.

11 1.3 Territoire à l étude La wilaya d Alger c est : Agglomération de 2,8M d habitants Superficie de 810 km 2 Réseau de voirie de km de rues étroites 57 communes et 13 circonscriptions administratives Délimité par les wilayas de Tipaza, Blida et Boumerdes la topographie à relief accidenté l espace limité

12 Territoire à l étude

13 1.4 Démarche méthodologique Diagnostic 2004 Scénarios 3 horizons 2007 / 2010 / 2020 Plan de transport et de circulation Projets Programmation Budgets

14 2. PLAN DE TRANSPORT 2.1 Diagnostic de la situation actuelle 2.2 Demande et mobilité actuelle 2.3 Prévision d évolution 2.4 Plan de transport urbain Schéma directeur TC Schéma directeur VP Intermodalité

15 2.1 Diagnostic situation actuelle a) Les infrastructures routières Une dizaine de dysfonctionnements majeurs sur les autoroutes et voies express, particulièrement à cause des arrêts de bus et arrêts illégaux des véhicules, des entrées charretières et des piétons Une quinzaine de goulots d étranglements importants sur le réseau urbain Une congestion importante à plus de 25 carrefours et axes stratégiques Près d une vingtaine de points noirs de congestion occasionnés par des déficiences d aménagements ou des facteurs exogènes au réseau (parkings, gares, hôpitaux, etc.)

16

17 Le partenariat public-privé Une nouvelle forme de l action publique

18 Les enjeux du partenariat 1 8 Les objectifs dynamiser la croissance sans peser sur les finances publiques, donner à la décentralisation les moyens de ses ambitions. Les constats contraintes budgétaires, lourdeurs de la commande publique, faible valorisation de l initiative privée. Les conditions clarté, sécurité juridique, transparence. mars 2005

19 Une forme contractuelle nouvelle en France: le contrat de partenariat Le contrat de partenariat est un contrat global et de longue durée, transférant la maîtrise d ouvrage sur le partenaire privé. Il couvre : la conception, le financement, la réalisation, la gestion avec l entretien/maintenance, éventuellement l exploitation, d équipements publics. 1 9 mars 2005

20 La place du contrat de partenariat dans la commande publique Ni marché public, ni délégation de service public, il concerne les cas où le contrat global est justifié lorsque : Le paiement est exclusivement public, Les recettes commerciales éventuelles sont trop faibles ou trop aléatoires pour justifier une délégation de service public. LES OBJECTIFS FAIRE PLUS PLUS VITE MIEUX 2 0 mars 2005

21 Le champ couvert par le partenariat 2 1 Tous les équipements publics L immobilier public : banalisé (bureaux, ), spécifique (hôpitaux, musées, prisons, universités, ). Les infrastructures de transports : les voies routières et les ouvrages d art, les transports en commun en site propre, les ports et aéroports, les voies ferrées et les canaux (dans un cadre spécifique). Les équipements technologiques : les incinérateurs d ordures ménagères, les équipements militaires, les NTIC. mars 2005

22 Les types de partenariat public privé Trois types de relation de partenariat : le portage immobilier (risque de construction), les partenariats «performanciels» (risque de construction et de disponibilité de l équipement dans le temps), les partenariats présentant en plus un risque commercial partagé. Le paiement est public (sur critères de performance) avec éventuellement : un intéressement à la fréquentation, des recettes annexes. 2 2 mars 2005

23 Le modèle économique des PPP Achète le service Pilote et évalue PUBLIC Apporte des garanties Bénéficie des conditions de refinancement Apporte le service Pré-finance l opération LE PROJET Participe à la structuration du projet PRIVE Rembourse les prêts Apporte le financement Exerce un monitoring FINANCIER 2 3 mars 2005

24 Le schéma type d une relation en PPP Public Tiers Contrat de réalisation Revenus annexes éventuels CP Paiement à disponibilité SOCIETE PROJET Détiennent en Commun Contrat de Prêt Prêteurs Contrat de maintenance exploitation Concepteur constructeur Investisseurs financiers Opérateurs Pacte d actionnaires 2 4 Relation de contrôle Flux financier Relation contractuelle mars 2005

25 La comparaison des délais Programme des besoins, dialogue compétitif choix du consortium Société de portage Études et travaux 6 mois Gain délais 12 mois PPP Programme + concours architecte Études et travaux MOP 2 5 mars 2005

26 Les modèles financiers portage immobilier «paiement à disponibilité» Pénalités maximales Pénalités maximales services Gestion technique Maintenance propriétaire Rémunération FP Maintenance propriétaire Rémunération FP Annuité d emprunt Annuité d emprunt (créance certaine et irrévocable) Part investissement de la redevance Fonds propres privés Fonds propres privés 2 6 mars 2005

27 Les modèles financiers : risque commercial partagé Niveau de fréquentation Hypothèse médiane 75% < Probabilité < 95% Zone de revenus supplémentaires pour la partie publique Hypothèse haute Probabilité < 75% Zone de partage des revenus entre l opérateur privé et la puissance publique Hypothèse basse Probabilité > 95% Zone de garantie de refinancement par la partie publique si la fréquentation réelle est inférieure au scénario bas 2 7 Durée du projet mars 2005

28 «Value for money» Ce n est pas un remède-miracle : l utilité socio-économique est un préalable indispensable, le financement privé et l apport des garanties ont un coût : il doit être compensé par des gains clairement identifiables. Objet du PPP Transformer l utilité socio-économique en rentabilité financière et en faisabilité budgétaire : en utilisant la ressource publique comme un levier, en optimisant l allocation des risques. 2 8 mars 2005

29 Les avantages attendus de l emploi du contrat de partenariat Ces avantages doivent permettre la génération de gains au-delà du surcoût de financement. Un programme mieux défini et plus stable, L appel à la capacité d innovation du secteur privé et la simplification des procédures : gains sur les coût et les délais, La révélation des coûts cachés de la maîtrise d ouvrage publique : un coût global clairement identifié, Une garantie forte sur la tenue des coûts et des délais de réalisation, L assurance d une préservation de la valeur patrimoniale par une réelle maintenance sur le long terme, Une incitation à la performance commerciale : recettes annexes et intéressement à la fréquentation. 2 9 mars 2005

30 Les conditions du succès Pour le client public : changer de culture faire faire et non faire, fixer des obligations de résultats et non de moyens, acheter un service, non un ouvrage. Pour les entreprises raisonner sur le long terme, internaliser les arbitrages investissement-exploitation. Pour les acteurs financiers valoriser la fonction d investisseur long terme, apprécier le risque à sa juste valeur. 3 0 mars 2005

31 2.4.1 Plan de transport urbain Rappel: Modernisation de la ligne de train Inauguration du tronçon principal de métro en 2009 Inauguration d un premier tronçon de tramway Ligne Est Améliorer les vitesses commerciales par l introduction de BRT Hiérarchisation du réseau avec des lignes rapides sur les pénétrantes et les rocades Développer l intermodalité BUS-TCSP (train, métro, tramway) Améliorer le maillage du réseau de bus Consolider les équipements de TC urbains

32 2.4.1 Les couloirs BRT Flexibilité du bus et qualité de service du rail Véhicule plancher bas et articulé places Vitesses commerciales de 25 km/h et plus Capacité p. / heure / sens 65 km de voie délimité par une bordure en béton sur la voie d accotement ou terre-plein 14 stations en interconnexion avec l autoroute

33 2.4.1 Les couloirs BRT

34 2.4.1 Résultats du schéma directeur TC Augmentation des vitesses commerciales : De 15,4 kmh à 21,8 kmh pour ETUSA De 18,2 kmh à 25,2 kmh pour Bus privés Grâce BRT et mesures préférentielles avec des feux de circulation Réduction du nombre de parcours : de 300 à 120 lignes de bus Amélioration de l accessibilité au TC de la population Hiérarchisation des services : Maillage : rabattement sur les pénétrantes radiales et création des concentriques dans la ville centre Bus local, bus express et bus de banlieues Mise en concession des services de taxis Développement de l intermodalité: Connexions aux modes lourds Mise en place de 11 parcs relais

35 2.4.2 VP 2010

36 2.4.3 Intermodalité et stationnements Aménagement de terminus de rabattement des bus aux TCSP : Accent mis sur la sécurité des mouvements piétons Consolidation des 60 gares / stations urbaines Révision des pôles d échanges bus-bus et taxi-bus Création de passerelles et tunnels pour faciliter les échanges entre les gares majeures en hypercentre Création de 11 stationnements incitatifs de places Localisés aux abords des autoroutes Interconnexion avec les TCSP

37 2.4.3 Intermodalité et stationnements

38 3 Plan de circulation Circulation des personnes et des marchandises : VP, TC, marche et marchandise I-MESURES D AMÉLIORATION DU RÉSEAU ROUTIER La hiérarchisation du réseau routier. L élargissement de voies de circulation pour accroître leur capacité. Élimination des goulots. Amélioration des caractéristiques techniques des carrefours pour améliorer leur capacité. Amélioration des trémies. Amélioration des carrefours giratoires II- MESURES DE GESTION DE LA CIRCULATION La mise à sens unique de certaines rues. L installation de feux tricolores pour favoriser un meilleur écoulement du trafic. La bonification de la signalisation routière en place. La réalisation de mesures préférentielles pour les transports collectifs. Zone de circulation piétonne. Réglementation du camionnage.

39 3 Plan de circulation Classification Niveau de desserte fonctionnelle proposée Wilaya Commune Quartier Unité de voisinage I - Autoroutes et voies express Classification fonctionnelle du réseau urbain Inter et intra N/A N/A N/A II - Artères principales Inter et intra Inter N/A N/A III - Artères secondaires Intra Inter et intra Inter N/A IV - Collectrices N/A Intra V - Collectrices de quartier Inter intra et Locale N/A N/A Intra Locale VI - Rues locales N/A N/A N/A Locale

40 3 Plan de circulation Dysfonctionnements rocade sud

41 3 Plan de circulation

42 3 Plan de circulation - trémies

43 3 Plan de circulation - trémies Exemple

44 Les feux tricolores

45 Mesures préférentielles

46 3 Plan de circulation - piétons Améliorer la sécurité Circuit piéton exclusif entre le square Port Said et Khelifa Boukhalfa Normalisation des largeurs de trottoir Traverse piéton signalisée

47 Conclusion Le plan de transport vise à établir un réseau de transport urbain multimodal intégré, organisé et hiérarchisé Favorisant le TC, le plan vise à augmenter la part de marché du transport collectif La mise en place du plan de transport devrait permettre d accroître la fréquentation de la ligne de métro, l axe structurant du réseau grâce à la réalisation de gares d'échanges et de stationnement incitatifs la mise en place d une politique intermodale physique et tarifaire avec les lignes de tramway et de BRT qui alimenteront les lignes de train et de métro

48 4. BILAN Défis à venir : La réforme du cadre institutionnel La coordination de la mise en oeuvre Le regroupement des opérateurs privés La réorganisation du réseau bus de surface L intégration tarifaire Disponibilité des ressources humaines et matérielles

49 4. BILAN - Montréal vs Alger Similitudes Compétences partagées entre de multiples acteurs coordination difficile Besoins en investissement gigantesque Besoin d un plan de financement des TC à long terme Il faut orienter la demande vers une plus grande utilisation des TC Différences à Alger Pas de participation des citoyens Alger dispose de moyens pour financer les projets en fond propre Les citoyens dépensent beaucoup plus pour le transport La marche à pied demeure très importante, mais le vélo est presque inexistant Manque de ressources humaines et matérielles pour la mise en oeuvre

50 MERCI! Questions?

Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne

Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne 1 GRANDE METROPOLE AFRICAINE Grands projets de développements Cité Financière Internationale. Hub Pour l Afrique 1 200 Km² avec 70 Km de littoral

Plus en détail

Annexe D-301 : Planologie stratégique

Annexe D-301 : Planologie stratégique C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-301 : Planologie stratégique Le Plan de Déplacement de la Région de Bruxelles-Capitale IRIS 2 (Stratec 2001 2006) La politique de transport et

Plus en détail

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris 1 2 Avec des solutions françaises et une expertise mondiale dans le domaine du transport, Thales se positionne comme un acteur clé

Plus en détail

Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev. Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions

Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev. Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev Le Groupe RATP La RATP en Ile de France RATP Dev L exploitation et la maintenance

Plus en détail

Le Transport en commun public urbain et Son impact sur l économie le cas de Tunis "résumé"

Le Transport en commun public urbain et Son impact sur l économie le cas de Tunis résumé Le Transport en commun public urbain et Son impact sur l économie le cas de Tunis "résumé" Dans nos pays et depuis longtemps, les questions de financement direct du transport en commun public ont monopolisé

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Avis de la commission de délégation de service public Communauté urbaine du Grand Nancy. 28 juillet 2011

Avis de la commission de délégation de service public Communauté urbaine du Grand Nancy. 28 juillet 2011 Avis de la commission de délégation de service public Communauté urbaine du Grand Nancy 28 juillet 2011 1 1.Rappel de la procédure 24 février 2011: délibération du Conseil communautaire sur le principe

Plus en détail

I. SITUATION ACTUELLE

I. SITUATION ACTUELLE DOSSIER SUR LES TRANSPORTS EN COMMUN I. SITUATION ACTUELLE Le réseau actuel de transports collectifs (offre de service et fréquentation) La zone d influence de la RD7 entre la porte de Sèvres et le Pont

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

Le financement de long terme des projets du secteur public local

Le financement de long terme des projets du secteur public local Le financement de long terme des projets du secteur public local 2 3 1. Les missions du fonds d épargne Les missions du fonds d épargne Au sein de la Caisse des Dépôts, le fonds d épargne a pour missions

Plus en détail

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Le cas de Montréal Marc Blanchet - Ville de Montréal Directeur direction des transports Préparé par : Service des infrastructures,

Plus en détail

Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon

Le bouquet Mobilité du Grand Lyon Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon Pierre SOULARD Ingénieur Génie Urbain - EIVP Chef de projet infrastructures CU MPM Responsable de subdivision de voirie Grand Lyon Grand Lyon, responsable du Service

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport»

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» DOSSIER DE PRESSE 24 juin 2008 Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» Strasbourg, le 24 juin 2008 Dossier de presse Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Equipe Rogers Stirk Harbour + Partners. Séminaire sur l accessibilité et la mobilité

Equipe Rogers Stirk Harbour + Partners. Séminaire sur l accessibilité et la mobilité Equipe Rogers Stirk Harbour + Partners Séminaire sur l accessibilité et la mobilité Conseil Scientifique AIGPPAU Luzarches 09/09/10 Mobilité métropolitaine Objectifs : Accessible Equitable Equilibré Durable

Plus en détail

«Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions»

«Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions» «Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions» L exemple Sem Charles DESCOURS Président d honneur délégué aux transports, sénateur

Plus en détail

Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur

Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur Ville de Saint-Maur-des-Fossés Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur (métro Grand Paris Express, bus Est-TVM) Réunion publique du 23 septembre

Plus en détail

Le réseau de transport public du

Le réseau de transport public du Un nouveau réseau de transport structurant pour la Région Capitale Le projet soumis au débat : 155 kilomètres de métro automatique en double boucle, pour relier rapidement Paris et les pôles stratégiques

Plus en détail

METRO D ALGER : LIGNE 1

METRO D ALGER : LIGNE 1 INAUGURATION DE LA PREMIERE LIGNE DU METRO D ALGER Dossier de presse 31 octobre 2011 Sommaire 1/ RATP Dev met en service, via sa filiale RATP El Djazaïr, la première ligne du métro d Alger. 2/ Présentation

Plus en détail

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L cahier n 1 CACHAN DANS LE S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L DANS LE GRAND PARIS EXPRESS CACHAN CACHAN AN DANS LE Un projet dans la ville pour les habitants Orbival, un temps d avance!

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

Présentation du Plan de Mandat 2015-2020 DOSSIER DE PRESSE DÉCEMBRE 2014

Présentation du Plan de Mandat 2015-2020 DOSSIER DE PRESSE DÉCEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE DÉCEMBRE 2014 Présentation du Plan de Mandat 2015-2020 Contact presse Olivia Dufour responsable des relations presse dufour@sytral.fr 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 SOMMAIRE 15 16 17

Plus en détail

Sécurité routière Communication. CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015

Sécurité routière Communication. CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015 Sécurité routière Communication CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015 Service DRGTS Unité Sécurité routière Intervenant Gaëlle Le Bars-Eslan Date 26 février

Plus en détail

Sommaire PROJET ACCESSIBILITÉ PANORAMA ENVIRONNEMENT MOBILITÉ EMPLOI 3 ANS DE TRAVAUX PARTENAIRES MAÎTRES D OUVRAGE ET FINANCEURS

Sommaire PROJET ACCESSIBILITÉ PANORAMA ENVIRONNEMENT MOBILITÉ EMPLOI 3 ANS DE TRAVAUX PARTENAIRES MAÎTRES D OUVRAGE ET FINANCEURS Sommaire PROJET Le pôle multimodal Créteil Pompadour, c est bien plus qu une gare. Zoom sur les grands aménagements qui composent le projet. ACCESSIBILITÉ Station de bus Pompadour, passerelle de correspondance,

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports. Luc Adolphe

Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports. Luc Adolphe Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports Luc Adolphe RÉDUCTION DES BESOINS ÉNERGÉTIQUES DANS LES TRANSPORTS. Contexte : Densité, Mobilité Réduire

Plus en détail

Réunion La Teste ( 08/03/10 )

Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Dès le début notre association a œuvré pour la création d un véritable réseau de transport en commun sur l ensemble du pays du Bassin d Arcachon en prônant le développement

Plus en détail

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique du 27 novembre 2012 Vitry-sur-Seine!" Le programme de la réunion 2 Le programme de la réunion Le dispositif de concertation Les acteurs et les objectifs

Plus en détail

Analyse des risques financiers

Analyse des risques financiers Analyse des risques financiers Version du 1 er octobre 2014 Cette fiche s'adresse aux services de l État mandatés pour mener une analyse financière et est susceptible de contribuer à la définition du niveau

Plus en détail

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Frédéric Léonhardt Les travaux du Grand Paris Express s annoncent coûteux et décalés par rapport aux problèmes réels. Pour Frédéric Léonhardt,

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF COMMUNIQUÉ PARIS, LE 12 FEVRIER 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF Préambule : le présent communiqué s inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la Loi du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

Plan de transport 2008

Plan de transport 2008 Plan de transport 2008 Montréal Une démarche de planification stratégique de transport durable Claude Carette et Gilles Lalonde - Ville de Montréal Préparé par : Service des infrastructures, transport

Plus en détail

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Edmonton, 11 juin 2012 Catherine Berthod, ing., urb. Direction de la sécurité en transport

Plus en détail

Roulons En Ville à Vélo

Roulons En Ville à Vélo Contribution au débat public sur la politique des transports dans la vallée du Rhône et l arc languedocien Roulons En Ville à Vélo Pour une prise en compte des modes doux et des transports en commun Notre

Plus en détail

Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière

Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière Le projet du campus universitaire d Outremont Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière Bureau de gestion des grands projets Direction du développement économique et urbain Février 2011

Plus en détail

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Dr Guillaume de Tilière& Bernard Viaud Conférence du 29 mars 2012 "Contraintes de capacité dans les réseaux de transport en commun"

Plus en détail

Chapitre 7 Les infrastructures, les déplacements et les transports

Chapitre 7 Les infrastructures, les déplacements et les transports Chapitre 7 Les infrastructures, les déplacements et les transports Le lien entre infrastructures de transports, logiques de déplacements et fonctionnement urbain n est plus à démontrer. Historiquement

Plus en détail

GARE AVIGNON TGV : LES NOUVEAUX SERVICES. 15 avril 2013. Contact presse régionale : Emmanuelle Enjolras : 04-13-25-11-13 / emmanuelle.enjolras@sncf.

GARE AVIGNON TGV : LES NOUVEAUX SERVICES. 15 avril 2013. Contact presse régionale : Emmanuelle Enjolras : 04-13-25-11-13 / emmanuelle.enjolras@sncf. GARE AVIGNON TGV : LES NOUVEAUX SERVICES 15 avril 2013 Contact presse régionale : Emmanuelle Enjolras : 04-13-25-11-13 / emmanuelle.enjolras@sncf.fr Contact presse nationale : Corentine Mazure : 01-80-50-92-19

Plus en détail

Les Grands Projets du Sud Ouest

Les Grands Projets du Sud Ouest Les Grands du Sud PARTIE 2 : L ÉTAPE 1 DES GPSO L étape 1 des Grands du Sud- a conduit à : - Choisir le programme fonctionnel restant à définir à l issue des débats publics : dessertes des agglomérations,

Plus en détail

Claude Soulas, GRETTIA Chaire STIF, 17 04 2013

Claude Soulas, GRETTIA Chaire STIF, 17 04 2013 Comparaison de diverses solutions de BHNS et tramway, aux plans conceptuel, technique et économique (sur la base d'expériences notamment françaises et allemandes) Claude Soulas, GRETTIA Chaire STIF, 17

Plus en détail

ITS Switzerland - EPFL 29/10/2014 La stratégie d information multimodale du Grand Lyon : la coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l

ITS Switzerland - EPFL 29/10/2014 La stratégie d information multimodale du Grand Lyon : la coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l ITS Switzerland - EPFL 29/10/2014 La stratégie d information multimodale du Grand Lyon : la coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation Contexte de la mobilité urbaine Besoins Population

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Concertation sur le développement du réseau de transports en commun

Concertation sur le développement du réseau de transports en commun mission tramway Concertation sur le développement du réseau de transports en commun Dossier définitif du projet Pôle Mobilité novembre 2009 I LES ORIGINES DU PROJET I.1 Rappel du contexte d élaboration

Plus en détail

PPP et Concessions dans le Financement de Projet. Géraud Delabrousse-Mayoux Pierre-Maxime Lemonnier

PPP et Concessions dans le Financement de Projet. Géraud Delabrousse-Mayoux Pierre-Maxime Lemonnier PPP et Concessions dans le Financement de Projet Géraud Delabrousse-Mayoux Pierre-Maxime Lemonnier Économie et Gestion de la Construction Décembre 2007 Introduction FINANCEMENT SUR PROJET: Présentation

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE Révision : 16/04/07 Impression : 16/04/07 NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE 2 JUSTIFICATION DU PROJET Le Sénégal a connu depuis la dévaluation de 1994

Plus en détail

Réseau 08 et le développement du réseau de trolleybus à Lausanne, Suisse

Réseau 08 et le développement du réseau de trolleybus à Lausanne, Suisse Réseau 08 et le développement du réseau de trolleybus à Lausanne, Suisse Une ville en terrasses donnant sur le Lac Léman Lausanne, le chef-lieu du canton de Vaud, est caractérisée par sa situation sur

Plus en détail

SIMI 2014 3 au 5 décembre

SIMI 2014 3 au 5 décembre DOSSIER DE PRESSE Les acteurs de Saint-Brieuc présentent le projet urbain du quartier de la gare aux opérateurs de l immobilier professionnel SIMI 2014 3 au 5 décembre Salon de l immobilier d entreprise

Plus en détail

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC Michel Labrecque, Président du conseil d administration Présenté à l Institut de recherche en économie contemporaine Le 10 septembre 2013

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville Monographie rédigée par Camille MARTINET et Julien ALLAIRE sur la base de

Plus en détail

Incarner un aéroport différent, à taille humaine

Incarner un aéroport différent, à taille humaine Incarner un aéroport différent, à taille humaine Notre aéroport dispose d un des plus forts potentiels de développement en Europe. Notre ambition est d incarner un aéroport différent. A taille humaine.

Plus en détail

Vers plus de multimodalité

Vers plus de multimodalité TC 2.2 : Improved Mobility in Urban Areas Vers plus de multimodalité François Rambaud - VOI/CGR 3 décembre 2014 www.certu.fr Sommaire Rappel des objectifs du comité technique 2.2 Sous-groupe 2.2.1 : stratégies

Plus en détail

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions.

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions. Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante Analyse comparative des deux solutions décembre 2010 Ordre du jour - Origine de la LGV Bordeaux-Toulouse - Comparaison

Plus en détail

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles La STIB Sur les rails du développement durable www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles Le développement durable occupe une place prépondérante dans le domaine des transports publics.

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart

Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart Ville de Clamart PARTENAIRES Finances Locales Avril 2015 Ville de Clamart 1 Présentation de PARTENAIRES Finances Locales PARTENAIRES Finances Locales

Plus en détail

CHAPITRE II LES TRANSPORTS ET LES TELECOMMUNICATIONS OBJECTIF POLITIQUE I

CHAPITRE II LES TRANSPORTS ET LES TELECOMMUNICATIONS OBJECTIF POLITIQUE I CHAPITRE II LES TRANSPORTS ET LES TELECOMMUNICATIONS DEVELOPPER UNE INFRASTRUCTURE ET UNE ORGANISA- TION DES TRANSPORTS QUI REDUISENT LES NUISANCES ECOLOGIQUES, GARANTISSENT UNE ACCESSIBILITE EQUITABLE

Plus en détail

Marseille. Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille. Marseille-euroméditerranée

Marseille. Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille. Marseille-euroméditerranée Marseille Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille Marseille-euroméditerranée investissements 2 > euroméditerranée Née d une initiative de l Etat et des collectivités territoriales en 1995,

Plus en détail

NANTES METROPOLE. Délégation de service public du réseau de transports publics urbains de voyageurs de l agglomération nantaise

NANTES METROPOLE. Délégation de service public du réseau de transports publics urbains de voyageurs de l agglomération nantaise NANTES METROPOLE Délégation de service public du réseau de transports publics urbains de voyageurs de l agglomération nantaise RAPPORT DE PRESENTATION SUR LE PRINCIPE DE LA DELEGATION DU RESEAU DE TRANSPORTS

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Zone pavée destinée aux usagers des autobus et pouvant comprendre un banc ou un abri.

Zone pavée destinée aux usagers des autobus et pouvant comprendre un banc ou un abri. Lexique: Sondage des Actifs Arrêts de transport en commun Nombre d'arrêts munis des commodités mentionnées : Les catégories suivantes reflètent le nombre d'arrêts munis des commodités mentionnées, et non

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

Projet de Réforme des Transports

Projet de Réforme des Transports Projet de Réforme des Transports Stratégie globale et focus sur l AOT unique/habilitation Septembre 2012 DGA BTP DEPT -Mission Transport Mobilité Eléments de contexte - Les contraintes du territoire -Insularité

Plus en détail

Schéma Régional des Infrastructures et des Transports en Aquitaine Conférence territoriale de DORDOGNE 14 novembre 2007

Schéma Régional des Infrastructures et des Transports en Aquitaine Conférence territoriale de DORDOGNE 14 novembre 2007 Schéma Régional des Infrastructures et des Transports en Aquitaine Conférence territoriale de DORDOGNE 14 novembre 2007 Conférence territoriale du SRIT 14 novembre 2007 1 Conférence territoriale de Dordogne!

Plus en détail

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Cécile Clément-Werny Montréal - 20 mai 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer www.certu.gouv.fr SOMMAIRE Pages

Plus en détail

S O M M A I R E. Objet du Marché ARTICLE 1. Pièces constitutives du marché ARTICLE 2. Programme d'étude ARTICLE 3. Délais d exécution ARTICLE 4

S O M M A I R E. Objet du Marché ARTICLE 1. Pièces constitutives du marché ARTICLE 2. Programme d'étude ARTICLE 3. Délais d exécution ARTICLE 4 S O M M A I R E ARTICLE 1 Objet du Marché ARTICLE 2 Pièces constitutives du marché ARTICLE 3 Programme d'étude ARTICLE 4 Délais d exécution ARTICLE 5 Propriété des études et documents ARTICLE 6 Secret

Plus en détail

UN QUARTIER VIVANT ET DYNAMIQUE, CŒUR HISTORIQUE DE L INDUSTRIE LYONNAISE

UN QUARTIER VIVANT ET DYNAMIQUE, CŒUR HISTORIQUE DE L INDUSTRIE LYONNAISE LYON GERLAND 2 30 000 UN QUARTIER VIVANT ET DYNAMIQUE, CŒUR HISTORIQUE DE L INDUSTRIE LYONNAISE UN QUARTIER VIVANT ET MIXTE 2 350 emplois établissements 3 000 30 000 étudiants UN PÔLE DE CULTURE ET LOISIRS

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire

Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire Les transports publics à Genève : un avenir résolument transfrontalier et ferroviaire Assemblée générale OuestRail 27 avril 2012 David Favre, Secrétaire général adjoint chargé de la mobilité Sommaire 1.

Plus en détail

LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE

LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE PROJETS D AGGLOMERATION SEMINAIRE DU 29.09.2011 Fédération vaudoise des entrepreneurs LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE M. Olivier Français Directeur

Plus en détail

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA COMMUNIQUE DE PRESSE Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA Saint-Denis, mardi 22 septembre 2015 Philippe Yvin, président du directoire

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.5/2003/7/Add.4 8 juillet 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE TRANSPORTS COLLECTIFS Synthèse du rapport annuel du Délégataire 2012

SERVICE PUBLIC DE TRANSPORTS COLLECTIFS Synthèse du rapport annuel du Délégataire 2012 SERVICE PUBLIC DE TRANSPORTS COLLECTIFS Synthèse du rapport annuel du Délégataire 2012 L EXERCICE 2012 EN QUELQUES POINTS CLEFS : - 2012 : troisième année d exploitation du contrat de DSP 2010-2016. Rappel

Plus en détail

1. Cadrages de l étude et précisions méthodologiques 1.1 Le modèle de déplacements de la DRIEA

1. Cadrages de l étude et précisions méthodologiques 1.1 Le modèle de déplacements de la DRIEA DRIEA Septembre 2010 ÉTUDES POUR LE DÉBAT PUBLIC SUR LE GRAND PARIS SYNTHESE DES ÉTUDES DE TRAFIC Cette note dresse un bilan synthétique des études de trafic réalisées par la DRIEA pour évaluer l efficacité

Plus en détail

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement COMPTE RENDU DE L ATELIER DE CONCERTATION: TRANSPORT ET DEPLACEMENTS 15 JUIN 2010 Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement Agenda 21 de la ville de Poussan Zammit Sarah, chargée de mission Tél.

Plus en détail

par jour. LIGNES la ligne 15

par jour. LIGNES la ligne 15 LE GRAND PARIS DES TRANSPORTSS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Pariss Express, c est : 2000 km

Plus en détail

Comité de ligne de la Côte Bleue «Marseille Port de Bouc Miramas» Carry-le-Rouet lundi 18 mai 2015

Comité de ligne de la Côte Bleue «Marseille Port de Bouc Miramas» Carry-le-Rouet lundi 18 mai 2015 1/5 Direction des transports et des grands équipements Service des Transports Régionaux INTERVENANTS : CONSEIL RÉGIONAL : Jean-Yves PETIT, Vice-président délégué aux transports et à l éco-mobilité Nathalie

Plus en détail

Situation, trafic et emploi

Situation, trafic et emploi Situation, trafic et emploi Situation MONTPELLIER - MÉDITERRANNÉE L'aéroport de Montpellier Méditerranée est situé sur la commune de Mauguio, à 10 km de Montpellier, 30 de Sète, 50 de Nîmes et 70 de Béziers.

Plus en détail

Plan de mobilité active

Plan de mobilité active PROJET VILLE DE LONGUEUIL RÉSUMÉ Document de travail soumis à la consultation publique 2 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE 5 1 DIAGNOSTIC 6 1.1. Partage de l espace public et sécurité 6 1.2. Continuité et accès

Plus en détail

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010 SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd Commune de Coulandon CONTRATT COMMUNAL D AMENAGEMENT DE BOURG FICHE ACTION 1 Aménagement de la route

Plus en détail

MODERNITE FERROVIAIRE & ARCHITECTURE CONTEMPORAINE

MODERNITE FERROVIAIRE & ARCHITECTURE CONTEMPORAINE LIÈGE-GUILLEMINS MODERNITE FERROVIAIRE & ARCHITECTURE CONTEMPORAINE 1 LIÈGE-GUILLEMINS, UNE GARE DU XXIème SIÈCLE Maîtres de l ouvrage : SNCB-Holding - INFRABEL Maître d oeuvre : Euro Liège TGV Ingénieur

Plus en détail

Dossier de presse. Octobre 2011. Les objectifs du projet. GARE D annecy

Dossier de presse. Octobre 2011. Les objectifs du projet. GARE D annecy Le pôle d échanges multimodal de la gare d Annecy GARE D annecy P ô l e M u l t i m o d a l Dossier de presse Octobre 2011 Introduction Dans l année à venir, la gare d Annecy va être transformée en un

Plus en détail

1 VOLET MOBILITÉ - TRANSPORTS. Synthèse du volet Mobilité Transports

1 VOLET MOBILITÉ - TRANSPORTS. Synthèse du volet Mobilité Transports 1 VOLET MOBILITÉ - TRANSPORTS Synthèse du volet Mobilité Transports 2 VOLET MOBILITÉ - TRANSPORTS I / Contexte général en matière de mobilité et de transports... 3 A. Une population française et régionale

Plus en détail

Quel aménagement choisir?

Quel aménagement choisir? GUIDE MÉTHODOLOGIQUE 1 Quel aménagement choisir? SPW Éditions Les aménagements cyclables en Wallonie Routes 1 Rédaction Benoît Dupriez (IBSR) Comité de rédaction Didier Antoine, Isabelle Dullaert, Raphaël

Plus en détail

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU PROJET PLAN D AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT MÉTROPOLITAIN PMAD 13 OCTOBRE 2011 1 INTRODUCTION La communauté

Plus en détail

La modélisation des déplacements : Qu est ce qu un modèle, pour qui et pourquoi?

La modélisation des déplacements : Qu est ce qu un modèle, pour qui et pourquoi? Les Modèles multimodaux des déplacements : enjeux, outils et expériences territoriales 13 février 2014, COTITA, CEREMA, Direction Territoriale Méditerranée La modélisation des déplacements : Qu est ce

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE

SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE A - DES CHANGEMENTS POSITIFS POUR LE PLATEAU NORD B - FIABILITE ET FREQUENCE C - UN DOUBLE SITE PROPRE SUR LA ROUTE DE C2 D - LES AMENAGEMENTS A

Plus en détail