LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS"

Transcription

1 LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS Les enjeux travaux en construction neuve et dans l'entretien-amélioration Les 350 groupes hôteliers, chaînes, établissements indépendants et maîtres d'œuvre majeurs du secteur 150 rue Galliéni Boulogne-Billancourt - France tél : fax : web :

2

3 LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS ET DE TOURISME : un marché en pleine restructuration Avec environ hôtels, résidences de tourisme et villages de vacances, représentant un parc immobilier de l'ordre de 36 millions m², le secteur français du tourisme représente une composante significative du marché de la construction et de la rénovation des bâtiments nonrésidentiels. Sous l'impulsion de l'état qui a initié en 2008 un plan de modernisation et de restructuration du secteur, ce marché est appelé à offrir de nombreuses opportunités, dans le neuf et surtout dans le domaine de l'entretien-amélioration. Des investissements à court terme prévus à hauteur de 1,5 milliard, pour favoriser la modernisation des établissements, une refonte du système de classification des hôtels, la poursuite de la concentration financière d'un secteur qui reste cependant encore largement dominé par des exploitants indépendants, sont autant de facteurs qui justifient de s'intéresser aujourd'hui à ce marché. L'étude de référence sur le marché du secteur hôtelier et du tourisme Pour les industriels de la construction qui souhaitent tirer parti des opportunités que peut représenter ce marché, il est impératif de disposer d'une connaissance approfondie de ce secteur et de ses acteurs, afin d'organiser une démarche marketing et de prescription ciblée. Aujourd'hui, les évolutions du secteur sont en effet nombreuses : mobilisation de la profession et des pouvoirs publics autour de la nécessité de moderniser et transformer les établissements et de mettre aux normes leurs installations, lancement de programmes de repositionnement des chaînes économiques existantes, émergence de nouveaux groupes hôteliers indépendants, implantation sur le sol français de chaînes internationales,... prise en compte nouvelle de la problématique du développement durable, lancement d'un nouveau référentiel NF associé à la Démarche HQE et/ou BBC Effinergie,... C'est donc la raison d'être de cette étude que d'apporter en un seul outil, une analyse détaillée des enjeux du marché des bâtiments hôteliers et de tourisme, la description des mécanismes qui régissent ce secteur, et l'identification détaillée des 350 maîtres d'ouvrage et maîtres d'œuvre qui comptent sur ce marché.

4 env hôtels classés env hôtels de chaînes Secteur de l'hôtellerie et du tourisme à hôtels env hôtels indépendants à hôtels non classés env résidences de tourisme et villages de vacances env résidences de tourisme env. 900 villages de vacances

5 Les 3 objectifs de cette étude Vous apporter les clés de connaissance et de compréhension de ce secteur LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS décrit, de façon détaillée, le secteur hôtelier et du tourisme français, du point de vue de son importance et de sa structure. L'étude apporte les clés pour comprendre l'organisation de ce secteur, que l'on s'intéresse aux grands groupes hôteliers, aux chaînes volontaires qui regroupent des établissements affiliés, ou aux hôtels totalement indépendants. Évaluer les enjeux-travaux du marché et décrire les filières de prescription-décision LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS évalue les enjeux-travaux que représente aujourd'hui ce marché, au global et dans ses 2 composantes que sont d'une part les travaux relevant de la construction neuve et, d'autre part, ceux relatifs à l'entretien-amélioration. Pour mieux comprendre ces enjeux et construire une stratégie permettant de réussir dans ce secteur, l'étude décrit par ailleurs les mécanismes de prescription qui lui sont propres et met en évidence le rôle et la place des différents acteurs impliqués sur ce marché : pouvoirs publics, directions du développement et directions travaux des groupes, exploitants franchisés, hôteliers indépendants,... Vous donner les moyens de cibler les acteurs majeurs de ce secteur Au-delà de l'objectif de constituer l'étude de référence décrivant de façon précise et détaillée le secteur, LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS se veut aussi un véritable outil marketing opérationnel, avec l'identification de tous les opérateurs à approcher impérativement. L'étude recense ainsi les 250 groupes hôteliers, chaînes et établissements indépendants majeurs qui comptent et qui sont à l'origine des chantiers les plus importants ainsi que les 100 maîtres d'œuvre spécialisés dans ce type de bâtiments. Au total, ce sont ainsi 350 acteurs-clés qui sont recensés et qui représentent autant de clients et prescripteurs potentiels pour vos produits, pour les années à venir.

6 Le secteur hôtelier et du tourisme : repères et chiffres-clés Au niveau du parc hôtels classés et résidences de tourisme et villages de vacances. Une capacité hôtelière qui, après avoir reculé jusqu'en 2000, a de nouveau lentement progressé, pour se stabiliser aujourd'hui au-dessus des chambres classées et une capacité d'accueil de l'ordre de lits pour les résidences de tourisme et les villages de vacances. Un parc immobilier total (hôtels et résidences de tourisme) représentant, en surface, de l'ordre de 36 millions m². Un nombre d'établissements hôteliers qui a régressé de 9,5 % en 10 ans tandis que le nombre de chambres a augmenté de 4,8 %. Des hôtels de chaînes intégrées généralement beaucoup plus grands : 79 chambres en moyenne par établissement contre 23 pour les hôtels indépendants. Au niveau des opérateurs... Un parc hôtelier dominé par l'hôtellerie indépendante. Un secteur en profonde mutation, dans lequel les opérations de restructuration et de rapprochement se multiplient. Une forte progression ces dernières années de l'hôtellerie 3 et 4 étoiles et une montée en gamme de l'offre, mais une offre hôtelière qui reste dominée par l'hôtellerie 2 étoiles (plus de 50 % des hôtels, et près de 45 % de la capacité). Un secteur dominé par les groupes ACCOR (Sofitel, Pullman, Novotel, Mercure, All Seasons, Ibis, Etap, F1, ) et LOUVRE HOTELS (Campanile, Kyriad, Première Classe, Concorde). Des chaînes et groupes internationaux comme HILTON, MARIOTT, HYATT, IHG, CHOICE, présents depuis de nombreuses années sur le marché français -pour certains, avec seulement quelques hôtels- et qui marquent leur volonté de renforcer leurs positions. Des programmes importants de rénovation engagés dans différents palaces et hôtels haut de gamme, pour mieux affronter une concurrence nouvelle, venant notamment de groupes asiatiques. Un marché marqué, au niveau français comme au niveau mondial, par l'arrivée de fonds d'investissement dans le capital de grands groupes hôteliers.

7 Sommaire de l'étude LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS Les enjeux travaux dans la construction neuve et l'entretien-amélioration Les groupes hôteliers, chaînes, établissements majeurs, et décideurs-clés du secteur Les 2 grands volets de l étude : Le volet de réflexion marketing et stratégique Les données-clés sur le marché des bâtiments hôteliers, ses enjeux, son organisation, ses perspectives, les circuits de prescription propres à ce secteur, le rôle des différents intervenants. La base de données Identification et présentation des 250 groupes, chaînes et établissements majeurs, avec leur capacité, leur stratégie respective, leurs projets. Recensement des 100 maîtres d'œuvre qui comptent aujourd'hui en France dans le domaine des bâtiments du secteur hôtelier. L'ANALYSE DU MARCHÉ 1 - Le marché du secteur hôtelier : enjeux et chiffres-clés L'importance du marché, ses enjeux, ses segmentations essentielles La structure du secteur hôtelier français : les hôtels, les résidences de tourisme et villages de vacances Les enjeux travaux du secteur hôtelier : le marché global en valeur, l'importance du marché lié à la construction neuve, à la réhabilitation. Le contexte du secteur de la construction neuve, respectivement d'hôtels et de résidences de tourisme, l'évolution récente de ces 2 segments, leur structure au plan régional, les coûts moyens de construction propres à ce marché. Les enjeux spécifiques du marché de l'entretien-amélioration, le constat de l'état du parc, les défis auxquels est confronté aujourd'hui le secteur, les enjeux en résultant. 2 - Le secteur hôtelier : structure et organisation La structure du marché hôtelier, l'organisation de l'offre hôtelière L organisation administrative du secteur du tourisme, le rôle des différentes structures publiques en charge de suivre, organiser et promouvoir le secteur, les réformes en cours de ces structures. Les chiffres-clés de l'univers des hôtels : le nombre d'établissements et leur répartition selon leur classification, la capacité d accueil totale et sa répartition selon le niveau de classification, la taille totale du parc et sa répartition géographique en nombre d'établissements et nombre de chambres, les caractéristiques moyennes des hôtels. La structure de l'offre hôtelière selon le niveau de catégorie des établissements, l'évolution de celle-ci depuis 10 ans. L'univers des résidences hôtelières et de tourisme et celui des villages de vacances : le nombre d'établissements et la capacité totale par région, les spécificités des résidences de centres-villes, l'évolution du secteur.

8 La concentration de l'offre hôtelière, le poids des groupes et chaînes du secteur sur l'ensemble du marché hôtelier et sur chacun de ses segments. Les modes de gestion et d'exploitation auxquels ont recours les groupes : gestion intégrée, contrats d'exploitation, franchise, Les stratégies de développement des groupes hôteliers, les nouveaux défis auxquels ils sont confrontés. La place des groupes internationaux, leur émergence et leur développement sur le marché français. La place et l'organisation de l'offre hôtelière indépendante, le rôle et le poids des chaînes volontaires, les nouvelles stratégies de conquête de ces dernières. 3 - Évolution récente et perspectives du marché d'ici 2012 Le contexte d'évolution du marché, ses opportunités nouvelles Le contexte actuel du secteur et son évolution récente, les axes majeurs qui caractérisent la transformation et la structuration de l'offre hôtelière : la montée en gamme de l'offre, la transformation des chaînes, le renouvellement du parc, l'émergence des fonds d'investissement,... Le cadre réglementaire actuel et les enjeux nouveaux nés des grands bouleversements actuels du secteur : la refonte de la classification des hôtels, la mise en œuvre de la réglementation incendie, la nouvelle législation concernant l'accessibilité des établissements aux handicapés, la mise en place du référentiel HQE propre à ce secteur, Le plan de modernisation du parc hôtelier français ; les perspectives qui en découlent en matière d'investissements et de travaux. Les enjeux de marché d'ici 2012 dans le neuf et en rénovation. Les 50 projets les plus importants, en construction neuve, initiés en Les évolutions majeures dans la conception des hôtels, la multiplication des démarches qualité. 4 - Les différents acteurs impliqués dans le marché des bâtiments hôteliers : rôle et fonction Les différentes catégories d'intervenants, leur rôle, leur poids dans la prescription de solutions et matériaux Les acteurs de la maîtrise d'ouvrage (groupes hôteliers et chaînes, exploitants franchisés, hôteliers indépendants) : leur rôle respectif dans la définition et la conception des établissements, leurs modes de fonctionnement, leurs attentes en matière d'exploitation des établissements, les points auxquels ils sont plus particulièrement sensibles. Les acteurs de la maîtrise d'œuvre, le rôle des architectes, des architectes d'intérieur, des BET, des économistes de la construction. Les autres acteurs impliqués dans les opérations du secteur de l'hôtellerie : entreprises de BTP, promoteurs immobiliers.

9 5 - Les acteurs-clés de l'offre hôtelière La présentation détaillée des acteurs-clés du marché La présentation des 35 opérateurs-clés du marché hôtelier et du tourisme, leur stratégie de développement, les enseignes qu'ils gèrent et leur positionnement, la taille du parc et son mode d'exploitation, les processus de décision en matière de travaux : les groupes hôteliers intégrés et en franchise : ACCOR, B&B HOTELS, CHOICE HOTELS, DYNAMIQUE HOTELS MANAGE- MENT, IHG, JJW, LOUVRE HOTELS, LUCIEN BARRIERE, HILTON, HYATT, MARRIOTT FRANCE, REZIDOR GROUP, STARWOOD HOTELS,... les chaînes volontaires : BEST WESTERN, CHÂTEAUX ET HÔTELS COLLECTION, CONTACT HÔTELS, EXCLUSIVE HOTELS, INTER-HOTEL, LOGIS RELAIS ET CHA- TEAUX, RELAIS DU SILENCE,... les spécialistes des résidences hôtelières et des villages de vacances : BELAMBRA VVF, CITADINES, LAGRANGE, ODALYS, PIERRE & VACANCES, VVF VILLAGES. LA BASE DE DONNÉES Base de données des 350 acteurs-clés du marché de la construction neuve et de l'entretien-amélioration des bâtiments du secteur de l'hôtellerie et du tourisme.. La base de données est fournie sous forme d'un listing, et bien entendu sur CD-Rom. Présentation des 250 groupes, chaînes et établissements indépendants majeurs du secteur : les principaux éléments de leur identification : coordonnées, directeurs, responsables techniques, la ou les enseignes exploitées, leur classification, leur parc (en nombre d'hôtels, en nombre de chambres) en France et éventuellement à l'étranger, leur mode de gestion (intégrée ou en franchise), les projets et budgets travaux éventuellement programmés. Recensement des 100 acteurs-clés de la maîtrise d'œuvre spécialisés dans le domaine des bâtiments hôteliers : les principaux éléments de leur identification : coordonnées, responsables, leur importance, leur rayonnement géographique,

10 - juin Reproduction interdite - Les marques mentionnées dans cette documentation sont des marques déposées. LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS Tarif et conditions de commercialisation de l'étude LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS est une étude approfondie de type multi-clients et de diffusion limitée. Elle fait l objet : d un rapport confidentiel et nominatif, d une base de données informatique. Réservée aux acquéreurs de l étude, cette dernière porte sur les acteurs-clés du marché recensés dans l étude. Prix de vente Prix de l étude (rapport + base de données) : HT. Prix des exemplaires supplémentaires du rapport, commandés en vue d être utilisés par la même société : 150 HT. Modalités de commande Pour passer commande de cette étude, il convient de retourner à DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION le contrat ci-contre sur lequel devront être portés les noms et fonctions des destinataires des rapports commandés. Ce contrat porte engagement de l acquéreur sur le respect des clauses de confidentialité-exclusivité. Il nous est nécessaire pour pouvoir enregistrer votre commande. Clauses de confidentialité-exclusivité LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS est une étude réservée à l'usage exclusif des sociétés (ou toutes autres formes de personnes morales) qui s en portent acquéreur. La loi du 11 mars 1957 révisée en 1985, n autorisant aux termes des alinéas 2 et 3 de l article 41, d une part, que les "copies ou reproductions strictement réservées à l usage du copiste et non destinées à une utilisation collective" et, d autre part, que les analyses et courtes citations dans un but d exemple et d illustration, "toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l auteur ou de ses ayants droit ou ayant cause, est illicite" (alinéa 1er de l article 40). De caractère strictement confidentiel, le rapport nominatif de l'étude et sa base de données ne peuvent donc être communiqués, même partiellement, sans un accord préalable de DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION, à toute personne extérieure à la société ayant acquis l étude (loi du 1 er juillet 1998 fixant les règles de protection juridique des bases de données). Cette clause de confidentialité-exclusivité vaut également vis-à-vis d'autres sociétés filiales du même groupe ou relevant d un même groupement, club, syndicat ou association d industriels et/ ou de professionnels du bâtiment. Toute représentation, reproduction (reprographie, enregistrement informatique, ) ou diffusion par quelque moyen que ce soit, y compris via Internet, de l'étude constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code Pénal qui prévoit à l encontre des contrefacteurs des amendes ainsi que des peines d emprisonnement. L acquéreur est engagé contractuellement à respecter et faire respecter ces clauses de confidentialité et à réserver à l usage exclusif de sa société l exploitation de l'étude et de sa base de données. En conséquence, il s interdit toute forme de vente, de commercialisation ou de cession, même gratuite, de l'étude à des tiers. Le fichier informatique de l étude LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS fait l'objet d'un enregistrement auprès de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés.

11 150 rue Galliéni Boulogne-Billancourt - France tél : fax : web : Commande LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS Acquéreur M.... Fonction... Société... Adresse... Téléphone... Fax Désignation et montant de la commande Je passe commande de l'étude LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS (rapport + fichier informatique) en un exemplaire : HT Exemplaires supplémentaires : Je passe commande de... exemplaire(s) supplémentaire(s) du rapport pour usage interne société, au prix unitaire de 150 HT. Ces exemplaires sont destinés aux personnes dont le nom est porté au dos du présent contrat. Mode de règlement Par chèque joint (facture de régularisation adressée par retour de courrier - TVA à 19,6 %) A réception de facture Clause de confidentialité-exclusivité Cette étude, de caractère strictement confidentiel, ne pourra être communiquée, même partiellement. Je déclare avoir pris connaissance des clauses de confidentialité-exclusivité présentées au dos de ce contrat et m engage vis-à-vis de DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION à en accepter pleinement les conditions. Cachet de la société Date et signature

12 150 rue Galliéni Boulogne-Billancourt - France tél : fax : web : Destinataires des rapports et de la base de données Destinataire de l exemplaire de base M Fonction.. Destinataires des exemplaires supplémentaires pour usage strictement interne société M Fonction.. M Fonction.. M Fonction.. M Fonction.. Clause de confidentialité-exclusivité LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS est une étude réservée à l'usage exclusif des sociétés (ou toutes autres formes de personnes morales) qui s en portent acquéreur. La loi du 11 mars 1957 révisée en 1985, n autorisant aux termes des alinéas 2 et 3 de l article 41, d une part, que les "copies ou reproductions strictement réservées à l usage du copiste et non destinées à une utilisation collective" et, d autre part, que les analyses et courtes citations dans un but d exemple et d illustration, "toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l auteur ou de ses ayants droit ou ayant cause, est illicite" (alinéa 1er de l article 40). De caractère strictement confidentiel, le rapport nominatif de l'étude et sa base de données ne peuvent donc être communiqués, même partiellement, sans un accord préalable de DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION, à toute personne extérieure à la société ayant acquis l étude (loi du 1 er juillet 1998 fixant les règles de protection juridique des bases de données). Cette clause de confidentialité-exclusivité vaut également vis-à-vis d'autres sociétés filiales du même groupe ou relevant d un même groupement, club, syndicat ou association d industriels et/ou de professionnels du bâtiment. Toute représentation, reproduction (reprographie, enregistrement informatique, ) ou diffusion par quelque moyen que ce soit, y compris via Internet de l'étude constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code Pénal qui prévoit à l encontre des contrefacteurs des amendes ainsi que des peines d emprisonnement. L acquéreur est engagé contractuellement à respecter et faire respecter ces clauses de confidentialité et à réserver à l usage exclusif de sa société l exploitation de l'étude et de sa base de données. En conséquence, il s interdit toute forme de vente, de commercialisation ou de cession, même gratuite, de l'étude à des tiers. Le fichier informatique de LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HÔTELIERS fait l objet d un enregistrement auprès de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés. À retourner à DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION : par courrier : 150 rue Galliéni Boulogne-Billancourt par fax : par mail :

LOGEMENT COLLECTIF 2013

LOGEMENT COLLECTIF 2013 LOGEMENT COLLECTIF 2013 Analyse régionalisée du marché du logement collectif et de ses acteurs Les 650 promoteurs privés et publics du secteur Perspectives 2013 Descriptif de l étude 150 rue Galliéni -

Plus en détail

MARCO 2016. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières

MARCO 2016. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières MARCO Tableau de bord des marchés du bâtiment Michel Ormières DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION MARCO MARCO Système complet d informations-marchés, MARCO est devenu en France l outil prévisionnel de référence

Plus en détail

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : heures. CONSIGNES Aucun document n est autorisé. SUJET LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Sous l impulsion de la globalisation des marchés et de la concurrence,

Plus en détail

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt Tél : 01 46 03 59 59 - Fax : 01 46 03 16 03 - info@dev-construction.com www.developpement-construction.com

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HOSPITALIERS

LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HOSPITALIERS LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS HOSPITALIERS L'organisation du secteur Les enjeux travaux en construction neuve et dans l'entretien-amélioration Les 550 établissements majeurs et administrations de la santé, les

Plus en détail

Quel marché pour l investissement socialement responsable?

Quel marché pour l investissement socialement responsable? Finance Quel marché pour l investissement socialement responsable? Jeudi 13 et vendredi 14 novembre 2008 DE L INFORMATION À LA FORMATION Cercle Républicain 5, avenue de l Opéra 75001 Paris Inscriptions

Plus en détail

Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016. Une nouvelle étude de marché indispensable pour :

Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016. Une nouvelle étude de marché indispensable pour : Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016 Nouvelles tendances et prévisions Avril 2016 Le marché global de la construction en bois dans le secteur résidentiel a connu

Plus en détail

DEMANDES D INTERMEDIATION

DEMANDES D INTERMEDIATION DEMANDES D INTERMEDIATION Transmettez votre entreprise aux meilleures conditions SOMMAIRE 1. Introduction 03 2. Présentation générale 0 4 Pourquoi se faire accompagner par un professionnel? 04 Trouvez

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE ET MENTIONS LÉGALES Il est expressément précisé que les présentes conditions générales (ci-après les «Conditions Générales») régissent

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS DE L'ENSEIGNEMENT

LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS DE L'ENSEIGNEMENT LE MARCHÉ DES BÂTIMENTS DE L'ENSEIGNEMENT L'organisation du secteur Les enjeux travaux en construction neuve et dans l'entretien-amélioration Les 900 maîtres d'ouvrage, établissements majeurs, administrations,

Plus en détail

BATI-PRESCRIPTION Maîtres d'oeuvre

BATI-PRESCRIPTION Maîtres d'oeuvre BATI-PRESCRIPTION Maîtres d'oeuvre Les 2 400 grands prescripteurs techniques du bâtiment Descriptif de l étude 2012 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt - France tél : 01 46 03 59 59 - fax : 01

Plus en détail

CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant

CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant Contrat d adhésion CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant ARTICLE 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant

CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant Contrat d adhésion un rapport de stage qui doivent être envoyés à FAC FOR PRO PARIS pour correction et soutenance. Les formations de FAC FOR PRO PARIS sont organisées selon les programmes suivants : CONTRAT

Plus en détail

Organisation d'évènements, Tourisme d'affaires et Communication B to B. Présente:

Organisation d'évènements, Tourisme d'affaires et Communication B to B. Présente: Présente: Les Rencontres Professionnelles sont des évènements qui permettent aux prestataires et aux destinations de valoriser leurs prestations en rencontrant des acheteurs (organisateurs de séminaires,

Plus en détail

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008 COORDINATEUR : Alain Kruger mail : akruger@esg.fr RAPPEL DES DELAIS : Constitution des équipes et des projets Semaine du 21 janvier 2008

Plus en détail

AVIS DE STAGE OBJET CIBLES

AVIS DE STAGE OBJET CIBLES Objet : Cycle «Constructions responsables» 2011-2012 Ecole Nationale des Travaux Publics de l'etat Direction de la Formation Continue courriel : dfc@entpe.fr Affaire suivie par : Aurélie NOIREZ, DFC 04

Plus en détail

«Classification des mélanges selon la règlementation CLP»

«Classification des mélanges selon la règlementation CLP» L UIC Ile de France et AFINEGE, en collaboration avec AFPIC vous proposent la formation : «Classification des mélanges selon la règlementation CLP» Le Jeudi 26 Juin 2014 De 9h00 à 18h00 Lieu : Le Diamant

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 4 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 6 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

DSN, anticipez le choc de simplification

DSN, anticipez le choc de simplification Formation, Conseil, Ingénierie Informatique DSN, anticipez le choc de simplification La DSN promet de simplifier les déclarations de données sociales. Mais pour en profiter pleinement, les entreprises

Plus en détail

Les aides à la préparation de projets européens Le financement des PME. L offre d OSEO

Les aides à la préparation de projets européens Le financement des PME. L offre d OSEO Les aides à la préparation de projets européens Le financement des PME L offre d OSEO Journée d'information : 4ème appel à propositions du 6ème PCRD Priorité 6 "Développement durable, changement planétaire

Plus en détail

(Pilote Formation) Références des modules de l action

(Pilote Formation) Références des modules de l action ACTION COLLECTIVE Gérer la formation de l entreprise en (Pilote Formation) FORMATION Références des modules de l action Module de base «Gestion de la formation» :TR0672 SAN002 Module complémentaire «recruter

Plus en détail

Le marché des fenêtres en France en 2015

Le marché des fenêtres en France en 2015 Toulouse, le 29 janvier 2016 Parution d une nouvelle étude de marché TBC Innovations : Le marché des fenêtres en France en 2015 - Edition Janvier 2016 TBC Innovations est une société de conseil (www.tbcinnovation.fr).

Plus en détail

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Communiqué de presse Information trimestrielle Paris, le 20 avril 2011 Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Progression de +5,8% du chiffre d affaires en données publiées et

Plus en détail

Formations Accessibilité

Formations Accessibilité 22.04.2016 Page 1/1 Formations Accessibilité Les dispositions règlementaires liées à l accessibilité des bâtiments prennent en compte les règles techniques à respecter ainsi que les procédures à suivre

Plus en détail

Les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir en Agences de voyages

Les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir en Agences de voyages Bon de commande de l étude exclusive conclue fin septembre 2009 Les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir en Agences de voyages Etude barométrique - 2ème vague septembre 2009 (après une 1 ère de

Plus en détail

Financement des collectivités Préfinancement du Fonds de Compensation de la TVA (FCTVA)

Financement des collectivités Préfinancement du Fonds de Compensation de la TVA (FCTVA) Juillet 2015 Page 1/1 Financement des collectivités Préfinancement du Fonds de Compensation de la TVA (FCTVA) Le 9 avril dernier, le Ministre de l Economie a annoncé, lors de l Assemblée Générale de la

Plus en détail

Maîtriser et gérer l'énergie dans un établissement de soins 1er - 2-3 décembre 2009 (AMIENS)

Maîtriser et gérer l'énergie dans un établissement de soins 1er - 2-3 décembre 2009 (AMIENS) 1er - 2-3 décembre 2009 (AMIENS) Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie Le contexte énergétique s est profondément transformé dans les dernières années : de nouvelles compétences, nouveaux

Plus en détail

«LA BANQUE POSTALE RÉINVENTE LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION» LANCEMENT DE L OFFRE DE CRÉDIT À LA CONSOMMATION

«LA BANQUE POSTALE RÉINVENTE LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION» LANCEMENT DE L OFFRE DE CRÉDIT À LA CONSOMMATION COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 mars 2010 «LA BANQUE POSTALE RÉINVENTE LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION» LANCEMENT DE L OFFRE DE CRÉDIT À LA CONSOMMATION DE LA BANQUE POSTALE La Banque Postale lance, à partir

Plus en détail

Fournitures photographiques et droits de reproduction

Fournitures photographiques et droits de reproduction Fournitures photographiques et droits de reproduction Conditions générales de vente et d'utilisation 1. Toute demande doit être formulée par écrit, adressée à : Musée de Bourgoin-Jallieu Service photothèque

Plus en détail

"Fausse montée en gamme"

Fausse montée en gamme Une analyse exclusive du marché par Coach Omnium 21 e édition annuelle "Fausse montée en gamme" + 25 hôtels classés en 2011-736 hôtels 2 étoiles Le nouveau classement hôtelier provoque une montée en gamme

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

VOS AVANTAGES. Marketing revendeurs VOTRE ENCYCLOPÉDIE DE LA CONNECTIQUE 2010 L ENCYCLOPÉDIE DE LA CONNECTIQUE

VOS AVANTAGES. Marketing revendeurs VOTRE ENCYCLOPÉDIE DE LA CONNECTIQUE 2010 L ENCYCLOPÉDIE DE LA CONNECTIQUE Marketing revendeurs Pour vous aider à développer votre activité VOTRE ENCYCLOPÉDIE DE LA Disposez de votre Guide Métier personnalisé à votre enseigne! VOS AVANTAGES - Stimulez la prise de commande en

Plus en détail

29 e édition. Grand Prix stratégies. du marketing. client

29 e édition. Grand Prix stratégies. du marketing. client 29 e édition Grand Prix stratégies du marketing client 2015 Présentez vos meilleures réalisations Date limite de remise des dossiers : le 10 juillet 2015 Contact : Negar Moshrefi 01 46 29 68 92 - nmoshrefi@strategies.fr

Plus en détail

Elaboration du Schéma de Développement Touristique de la Corrèze. Réunion de lancement du 3 avril 2014

Elaboration du Schéma de Développement Touristique de la Corrèze. Réunion de lancement du 3 avril 2014 Elaboration du Schéma de Développement Touristique de la Corrèze 2015 2018 Réunion de lancement du 3 avril 2014 Le Schéma 2009/2014 adopté en 2009, le schéma 2009/2013 a été prorogé d'une année sur 2014

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Concours Startup Expérience 2016

DOSSIER DE CANDIDATURE. Concours Startup Expérience 2016 DOSSIER DE CANDIDATURE Concours Startup Expérience 2016 CONCOURS DE CRÉATION D ENTREPRISE MODE D EMPLOI Pour compléter votre dossier de candidature, nous vous invitons à suivre la démarche suivante : 1.

Plus en détail

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Les immeubles de Grade A dans la métropole du Grand Paris Janvier 2014 La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Seulement 16% du parc de bureaux

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Constructeur. Sous-Traitant. Garantie de bon fonctionnement. Sous-Traitant. Droit. Commun GARANTIE DÉCENNALE.

GUIDE PRATIQUE. Constructeur. Sous-Traitant. Garantie de bon fonctionnement. Sous-Traitant. Droit. Commun GARANTIE DÉCENNALE. GUIDE PRATIQUE Droit & construction Sous- Traitant Constructeur. Sous-Traitant Garantie de bon fonctionnement Droit Commun Sous-Traitant GARANTIE DÉCENNALE Sous-Traitant Constructeur. Constructeur. Garantie

Plus en détail

Trophées Arseg 2011 Métiers de l Environnement de Travail

Trophées Arseg 2011 Métiers de l Environnement de Travail Trophées Arseg 2011 Métiers de l Environnement de Travail Lundi 12 décembre 2011 Casino de Paris L ARSEG, Association des Directeurs et Responsables des Services Généraux, récompensera le 12 décembre 2011

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

RoomKey.com reçoit le soutien de Sabre Reservations System

RoomKey.com reçoit le soutien de Sabre Reservations System Page 1 of 5 Connexion Inscription Annonces Mercredi, 1 Août 2012 10:20:19 Rechercher Source MKG Hospitality Database Les PM et REVPAR sont exprimés en HT. 08/2011 - Afrique du Sud : TO 50.2% ; PM 96.4

Plus en détail

ANNEXE ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES : HOTELS ET RESTAURANTS

ANNEXE ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES : HOTELS ET RESTAURANTS ANNEXE ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES : HOTELS ET RESTAURANTS 1 ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES HOTELS ET RESTAURANTS ETUDE DE CHOIX ENERGETIQUE préalable à la réalisation d'un projet d hôtel ou de restaurant

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de l inauguration du chantier ilôt Lucien Faure Lundi 16 juin 2014 Bordeaux M. le Président (M. HIERAMENTE, Domofrance) M le Président (M DHORTE) M le

Plus en détail

Une compagnie pour la vie

Une compagnie pour la vie 12 pages:mise en page 1 01/06/11 11:15 Page1 Une compagnie pour la vie Une compagnie pour la vie AFI ESCA : Compagnie d assurance sur la vie et de capitalisation. Entreprise régie par le code des assurances.

Plus en détail

CONTRAT DE REVENDEUR

CONTRAT DE REVENDEUR Après lecture du document veuillez remplir la première page, parapher chaque page et signer la dernière page Envoyez par fax au +33 (0) 1 43 58 03 40 - Par courrier à Advisto SAS 51 boulevard de Strasbourg

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Dématérialisation des documents et des échanges : un marché qui atteint 2 milliards d euros et en croissance de 9%

COMMUNIQUE DE PRESSE. Dématérialisation des documents et des échanges : un marché qui atteint 2 milliards d euros et en croissance de 9% COMMUNIQUE DE PRESSE Nouvelle Etude SERDALAB Dématérialisation des documents et des échanges : un marché qui atteint 2 milliards d euros et en croissance de 9% Paris, le 06 juillet serdalab, le laboratoire

Plus en détail

MAGAZINE CULTURES SERVICES

MAGAZINE CULTURES SERVICES MAGAZINE CULTURES SERVICES Soutenez la diffusion de la culture de service au plus grand nombre et devenez vous-même donateur A PROPOS DE LA FONDATION SERVICE LAB Placée sous l égide de la Fondation de

Plus en détail

Grand Prix. du Design. Présentez vos réalisations les plus créatives et innovantes!

Grand Prix. du Design. Présentez vos réalisations les plus créatives et innovantes! Grand Prix 25 e ÉDITION 2011 du Design Présentez vos réalisations les plus créatives et innovantes! Date limite de remise de vos dossiers : le 24 juin 2011 Soirée le 5 octobre 2011 Contacts : Cécile Rubben

Plus en détail

La Coopérative Enercoop Bretagne SCIC SA à capital variable

La Coopérative Enercoop Bretagne SCIC SA à capital variable La Coopérative Enercoop Bretagne SCIC SA à capital variable Présentation aux collectivités locales Enercoop Bretagne Fournisseur, promoteur de sobriété et d'efficacité et producteur d'électricité propre

Plus en détail

Paris, le 26 déc. 2001. Le Directeur des Entreprises commerciales, artisanales et de services

Paris, le 26 déc. 2001. Le Directeur des Entreprises commerciales, artisanales et de services D I R E C T I O N D E S E N T R E P R I S E S COMMERCIALES, ARTISANALES ET DE SERVICES Paris, le 26 déc. 2001 SOUS-DIRECTION E AFFAIRES GÉNERALES ET BUDGÉTAIRES BUREAU E3 TUTELLES DES CHAMBRES DES MÉTIERS

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

FORMATIONS CONTINUES

FORMATIONS CONTINUES Programme 3-12 ans FORMATIONS CONTINUES DESTINÉES AUX PROFESSIONNEL(LE)S DE L ACCUEIL TEMPS LIBRE Oct. 2015 - Sept. 2016 ADDENDUM DE LA BROCHURE - LA BOUTIQUE DE GESTION - ONE.be La Boutique de Gestion

Plus en détail

MARCO 2015. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières

MARCO 2015. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières MARCO Tableau de bord des marchés du bâtiment Michel Ormières DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION MARCO MARCO Système complet d informations-marchés, MARCO est devenu en France l outil prévisionnel de référence

Plus en détail

Mutations et restructurations des opérateurs français du voyage. (Synthèse)

Mutations et restructurations des opérateurs français du voyage. (Synthèse) Mutations et restructurations des opérateurs français du voyage (Synthèse) pour la direction du Tourisme Juillet 2008 1 0 Synthèse (tiré à part) Cette étude vise à permettre à la direction du Tourisme

Plus en détail

bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com

bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com Le site conçu par les professionnels de l immobilier Les quatre syndicats majeurs de la Profession immobilière (SNPI, UNIS, FNAIM et FPI), les grands

Plus en détail

MAISON INDIVIDUELLE 2013

MAISON INDIVIDUELLE 2013 MAISON INDIVIDUELLE 2013 Analyse régionalisée du marché et des acteurs du secteur de la maison individuelle Perspectives à l horizon 2013 Les 1 100 premiers constructeurs et promoteurs du secteur Descriptif

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION. Prestations : Nettoyage, hygiène

REGLEMENT DE CONSULTATION. Prestations : Nettoyage, hygiène Prestations : Nettoyage, hygiène 3D (Désinfection - désinsectisation - dératisation) et lutte anti-pigeon Numéro de la consultation 2013-003 Intitulé de la consultation Nettoyage, hygiène, 3D (Désinfection

Plus en détail

ACQUÉRIR UN TERRAIN EN ZONE D ACTIVITÉS GUIDE. www.fougeres-communaute.bzh

ACQUÉRIR UN TERRAIN EN ZONE D ACTIVITÉS GUIDE. www.fougeres-communaute.bzh www.fougeres-communaute.bzh GUIDE ACQUÉRIR UN TERRAIN EN ZONE D ACTIVITÉS Vous souhaitez développer votre entreprise sur le territoire de Fougères, nous partageons le même objectif. Le rôle de Fougères

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DE LA MARQUE QUALICERT

GUIDE D UTILISATION DE LA MARQUE QUALICERT GUIDE D UTILISATION DE LA MARQUE QUALICERT 0 FÉLICITATIONS! Vous venez d obtenir la certification de vos engagements de services. Cet événement vous offre l opportunité de valoriser vos efforts et de vous

Plus en détail

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL PRÉAMBULE En concluant le Protocole du 17 juillet 1981 relatif au temps de travail,

Plus en détail

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Point d information 1 er décembre 2011 Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Faciliter les relations avec les professionnels

Plus en détail

«LE REMBOURRÉ» Canapés, Fauteuils, Banquettes

«LE REMBOURRÉ» Canapés, Fauteuils, Banquettes ÉTUDE SPOT IPEA - Avril 2014 «LE REMBOURRÉ» Canapés, Fauteuils, Banquettes Après un point rapide sur la valeur et la structure du marché du meuble, l étude IPEA sur «LE REMBOURRÉ» Canapés, Fauteuils, Banquettes

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

800 HT au lieu de 2400!!*

800 HT au lieu de 2400!!* Votre campagne d E-Mailing à destination des Collectivités Locales et Publiques Françaises! 34 000 Mails génériques relayés aux décideurs des : Mairies, Conseils Généraux et Régionaux, Préfectures, Intercommunalité

Plus en détail

Comment sécuriser les mentions légales obligatoires, les conditions générales de vente (CGV) et la protection des données de votre site internet?

Comment sécuriser les mentions légales obligatoires, les conditions générales de vente (CGV) et la protection des données de votre site internet? Comment sécuriser les mentions légales obligatoires, les conditions générales de vente (CGV) et la protection des données de votre site internet? JEUDI 15 SEPTEMBRE 2011 87 boulevard de Courcelles 75008

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Les présentes conditions régissent les relations commerciales entre les ÉDITIONS DE LA RAMONDA et son client, les deux parties les acceptant sans réserve. Ces conditions générales

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

vous propose? 6 000 pour un échafaudage de pied 2 ou 3 000 pour un échafaudage roulant 2

vous propose? 6 000 pour un échafaudage de pied 2 ou 3 000 pour un échafaudage roulant 2 Dans le BTP, 16 % des accidents du travail sont causés par des chutes de hauteur. Avec 50 décès annuels sur 144 et près de 3,3 millions de journées de travail perdues par an dans le BTP, ce seul risque

Plus en détail

Les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir en Agences de voyages

Les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir en Agences de voyages Bon de commande de l étude exclusive conclue en octobre 2009 au tarif spécial à -30% Les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir en Agences de voyages Etude barométrique - 2ème vague octobre 2009

Plus en détail

Le Marché des Sols Stratifiés, Parquets et Sous-Couches en France

Le Marché des Sols Stratifiés, Parquets et Sous-Couches en France Le Marché des Sols Stratifiés, Parquets et Sous-Couches en France UN OUTIL MARKETING INDISPENSABLE POUR: 120 100 80 60 40 20 0 (unité: en millions de m²) 2003 2005 2009 2011 Sols Stratifiés Parquets Sous-Couches

Plus en détail

MANDAT NON EXCLUSIF DE VENTE N

MANDAT NON EXCLUSIF DE VENTE N MANDAT NON EXCLUSIF DE VENTE N ENTRE LES SOUSIGNEES : La SCCV LES TERRASSES DE MOUISSEQUES, Société Civile Immobilière de Construction Vente au capital de 1 000 inscrite au RCS d EVRY sous le numéro 803

Plus en détail

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer)

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Cette fiche pédagogique présente les trois parcours du MAE ce qui vous permettra de déterminer le choix du parcours de votre

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE

COMMERCE ELECTRONIQUE COMMERCE ELECTRONIQUE 17/11/2011 Le commerce électronique est en pleine expansion, il s inscrit maintenant dans un cadre juridique précis. Le Code civil, le Code de la consommation et la loi pour la confiance

Plus en détail

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION Discours de clôture de Clotilde VALTER, Secrétaire d Etat chargée de la Réforme de l Etat et de la Simplification

Plus en détail

Evolution juridique d une association

Evolution juridique d une association Evolution juridique d une association Confrontées à un environnement en perpétuelle évolution, mais aussi à des impératifs économiques qu elles ne peuvent ignorer, de nombreuses associations sont amenées

Plus en détail

La MONTÉE en PUISSANCE du CHSCT

La MONTÉE en PUISSANCE du CHSCT La MONTÉE en PUISSANCE Nouveaux pouvoirs de consultation et d investigation Les Journées LAMY de l'actualité Jeudi 31 mai 2012 de 9h00 à 17h00 Hôtel Saint James Albany Paris 1 er Le CHSCT n est pas une

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Allemagne (Bavière & Bade-Wurtemberg) du 24 au 26 novembre 2015

Allemagne (Bavière & Bade-Wurtemberg) du 24 au 26 novembre 2015 MISSION DE PROSPECTION AUTOMOBILE DESTINATION OBJECTIFS Allemagne (Bavière & Bade-Wurtemberg) Donnez un coup d accélérateur à votre activité en vous développant sur le marché automobile! Découvrir le marché

Plus en détail

Le programme de distribution

Le programme de distribution Le programme de distribution Ce document décrit en bref les concepts de la distribution de solutions de Management de Flotte (AVL) produits par GPS4NET. Les informations présentées ont un caractère purement

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de régir les relations contractuelles entre d une part ü Gabriel Pachoutine, photographe, ci-dessous dénommé «le

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers L ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS PROTECTION DE L ENFANCE Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers Programme Le statut juridique du mineur étranger isolé à son

Plus en détail

Concours «Bâtiments Biosourcés 2015» pour les étudiants en architecture Règlement

Concours «Bâtiments Biosourcés 2015» pour les étudiants en architecture Règlement Concours «Bâtiments Biosourcés 2015» pour les étudiants en architecture Règlement Présentation générale Les matériaux biosourcés sont par définition des matériaux issus de la biomasse végétale et animale

Plus en détail

MOBILE MONEY MOBILE BANKING FORMATION

MOBILE MONEY MOBILE BANKING FORMATION MOBILE MONEY MOBILE BANKING FORMATION Durée : 4 jours 6 au 9 octobre 2015 PARIS CLARITY, société de conseil en télécommunication, travaille principalement sur site en interne chez ses clients, opérateurs

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Decorex Londres 2012 23 au 26 septembre. Les Industries Françaises de l Ameublement. Royal Hospital Chelsea

Decorex Londres 2012 23 au 26 septembre. Les Industries Françaises de l Ameublement. Royal Hospital Chelsea Let s Celebrate! Pour les 35 ans de Decorex International, la création est à l honneur. Décorex invite ses exposants à un voyage au cœur du Design et à retrouver les sources de leur inspiration. Les Industries

Plus en détail

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Lot 2 : expertises ponctuelles marketing stratégique et opérationnel, promotion et commercialisation touristiques Réalisation de missions ponctuelles

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. IHU Strasbourg. Institut Hospitalo Universitaire de Strasbourg CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. IHU Strasbourg. Institut Hospitalo Universitaire de Strasbourg CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES IHU Strasbourg Institut Hospitalo Universitaire de Strasbourg CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Objet du marché ASSISTANCE JURIDIQUE Marché passé selon une procédure

Plus en détail

Présentation de l édition 2013

Présentation de l édition 2013 Présentation de l édition 2013 Pour commander l étude : 01 82 69 69 09 ou mobicadres.fr p. 1 5 818 décideurs, en hausse constante depuis la création de l étude en 2007 MobiCadres 60% du panel appartient

Plus en détail

Paris, le 18/11/2010. Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SG/MP/

Paris, le 18/11/2010. Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SG/MP/ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Paris, le 18/11/2010 Service juridique Pôle partis politiques Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SG/MP/ Objet : délivrance des formules numérotées de reçus-dons et justification

Plus en détail

PAGES 1 & 2 à retourner complétées et signées à l adresse ci-dessus avec la photocopie recto verso de chaque compteur d électricité mentionné.

PAGES 1 & 2 à retourner complétées et signées à l adresse ci-dessus avec la photocopie recto verso de chaque compteur d électricité mentionné. ENTRE LES SOUSSIGNES Raison sociale.. Dont le siège social est.... N SIRET : Représentée par... Agissant en qualité de... Tél :.Fax :... E-mail :.. Ci-après désignée «Le mandant» D UNE PART ET MÉDÈS INTERMÉDIAIRE

Plus en détail

Sommaire. 37, rue d Amsterdam - 75008 Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

Sommaire. 37, rue d Amsterdam - 75008 Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam - 75008 Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Management de formation Action de formation Contexte de formation...

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

Rapport du Président aux Actionnaires. prévu par l Article L. 225-37 du Code de Commerce

Rapport du Président aux Actionnaires. prévu par l Article L. 225-37 du Code de Commerce Rapport du Président aux Actionnaires prévu par l Article L. 225-37 du Code de Commerce Exercice 2005 Sommaire R apport du Président aux Actionnaires prévu par l Article L. 225-37 du Code de Commerce Rapport

Plus en détail

Djibouti. Règles régissant l activité de promotion immobilière

Djibouti. Règles régissant l activité de promotion immobilière Règles régissant l activité de promotion immobilière Loi n 13/AN/13/7ème L du 7 juillet 2013 [NB - Loi n 13/AN/13/7ème L du 7 juillet 2013 fixant les règles régissant l activité de promotion immobilière]

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS)

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS) CONDITIONS GENERALES D UTILISATION PAR LES ORGANISATEURS, LES ACHETEURS ET LES AUTRES PERSONNES (AUTRES QU ORGANISATEURS) INTRODUCTION Heaventys est une solution de billetterie en ligne, destinée à des

Plus en détail

Conditions Générales de Vente aux particuliers.

Conditions Générales de Vente aux particuliers. Conditions Générales de Vente aux particuliers. Préambule Les présentes conditions générales de vente sont conclues : ENTRE : - La SARL Les Editions La Madolière, domiciliée 107 rue de la Mairie 27150

Plus en détail

d Or d une franchise à succès!

d Or d une franchise à succès! Les franchisés TRYBA vous livrent le secret de leur réussite! Les 5règles d une franchise à succès! Miser sur un marché à fort potentiel Chaque année, près de 12 millions de fenêtres sont installées en

Plus en détail

NÉGOCE 2013. Descriptif de l étude

NÉGOCE 2013. Descriptif de l étude NÉGOCE 2013 Analyse régionalisée du réseau français des négociants généralistes et multi-spécialistes Perspectives à l horizon 2013 Les 1 100 premiers négoces de France et leurs 4 600 agences Descriptif

Plus en détail