LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL"

Transcription

1 LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL Le présent document comprend une série de recommandations pouvant aider les conseillers en technoprévention dans le cadre de leur communication avec les citoyens. Toutes les lignes de conduite ne s appliquent pas à tous les conseillers en technoprévention et ne sont pas non plus utilisables dans chaque situation. Les recommandations, ci-après, peuvent vous aider à donner des conseils adaptés et ainsi apporter une pierre à l édifice en matière de communication entre les conseillers en technoprévention et les citoyens. Cette ligne de conduite tire une série de ses enseignements de la recherche sur la satisfaction des conseils en technoprévention 1 réalisée par la KULeuven en PRISE DU RENDEZ-VOUS Si un citoyen demande des conseils en technoprévention ou si vous obtenez des informations au sujet d une victime de cambriolage, prenez immédiatement contact par téléphone (maximum 7 jours). Prenez en tant que CTP une attitude proactive.! Prévoyez des contacts hebdomadaires avec les services d intervention de la zone. Ils sont au courant des cambriolages qui se sont déroulés. Demandez-leur de vous tenir le plus rapidement informés lorsqu un cambriolage s est produit. Pendant le contact par téléphone, expliquez déjà brièvement en quoi consistera la visite technopréventive et pourquoi elle est importante.! Veillez à ce que ce message soit formulé de manière positive. Faites tout pour ne pas inspirer de la crainte au citoyen ni à la victime, bien évidemment.! Si l on a affaire à une personne récemment victime d un cambriolage dans son habitation, il est important de souligner que celle-ci pourra relater son histoire pendant la visite. Si la victime commence déjà à expliquer au téléphone ce qui s est passé, laissez-la dans la mesure du possible parler jusqu au bout. Prêtez donc une oreille attentive. 1 Recherche sur la satisfaction et l efficacité des conseils en technoprévention (2008), réalisée par la KULeuven à la demande du SPF Intérieur, 233 p.

2 Prenez des engagements clairs concernant le lieu, la date et la durée. Planifiez la visite aussi vite que possible, en tenant compte des disponibilités du citoyen ainsi que de votre propre emploi du temps. Signalez au citoyen combien de temps la visite va plus ou moins prendre.! S il s agit de victimes, tenez compte du fait que ces personnes attendent d urgence de l aide. Essayez dans la mesure du possible de vous y adapter.! Si le citoyen est méfiant, une lettre de confirmation peut toujours être envoyée mentionnant vos coordonnées ainsi que les informations relatives à la visite. Demandez toujours au citoyen s il a déjà été victime d un cambriolage. Si tel est le cas, on peut si possible demander, préalablement à la visite, des renseignements au sujet du cambriolage afin d avoir une idée de ce qui s est produit. Evitez d annuler une visite technopréventive (sauf cas exceptionnels). Si la visite doit être reportée, informez-en immédiatement le citoyen. Dans la mesure du possible, donnez au citoyen une explication au sujet du report de la visite. Pendant ce contact, fixez immédiatement un nouveau rendez-vous.! Si le citoyen a récemment été confronté à un cambriolage, essayez si possible de trouver un autre conseiller en technoprévention de votre zone de police ou commune qui pourra rendre visite à ce citoyen. 2. PREPARATION DE LA VISITE Sur base d informations générales relatives à l habitation, préparez la visite. Il importe d avoir une réponse aux questions suivantes :! S agit-il de conseils en technoprévention sur la base d un plan de construction (nouvelle construction)?! Où se situe l habitation?! De quel type d habitation s agit-il (maison, appartement, villa)?! S agit-il d une habitation 2, 3 ou 4 façades?! Est-ce que les occupants ont été victimes d un cambriolage? Si possible, vérifiez si d autres habitations dans le quartier ont été confrontées à des intrusions.

3 S il y a déjà eu des effractions, il importe de collecter suffisamment d informations à ce sujet. Ce sera cependant plus difficile pour les CTP non policiers. Investissez donc dans la prise de bons engagements avec la zone de police en matière d échange d informations. Rassemblez les documents nécessaires qui seront utilisés pour donner les conseils en technoprévention. Prenez le classeur d informations dont dispose tout conseiller en technoprévention pour étayer à l aide d illustrations les explications que vous donnez. Prenez avec vous la check-list «conseils en technoprévention» que vous pourrez compléter pendant la visite et qui vous aidera à dresser le rapport de ladite visite. Prenez également quelques exemplaires de matériel de sécurisation pour que le citoyen puisse visualiser les systèmes de sécurisation préconisés. Recueillez les informations nécessaires qui seront remises par la même occasion au citoyen. Check-list départ Dépliant sur la surveillance pendant les vacances Dépliant sur la réduction d impôt pour les dépenses faites en vue de sécuriser une habitation contre le vol ou l incendie Brochure Habiter en sécurité Eventuellement les coordonnées du service d aide aux victimes au sein de votre ville/commune ou du service d assistance aux victimes dans votre zone de police. 3. VISITE DE TECHNOPREVENTION Respectez le rendez-vous pris. Arrivez à l heure au rendez-vous. Si, en raison de circonstances particulières, vous ne pouvez pas arriver à temps, avertissez le citoyen que vous serez en retard. Toujours vous présenter lors de votre arrivée. Si vous disposez d une carte de légitimation, présentez-la toujours au citoyen. Expliquez clairement au citoyen en quoi consiste votre fonction au sein de la ville/commune.

4 Au début de la visite, prêtez une oreille attentive. Demandez au citoyen pourquoi il souhaite faire appel à un conseiller en technoprévention. Accordez au citoyen le temps de faire le récit de son histoire. Laissez toujours le citoyen parler jusqu au bout.! Les victimes de cambriolage ont besoin de parler avec quelqu un. Donc, si le citoyen a été victime d un cambriolage, accordez-lui toute l attention et le soutien nécessaires : reconnaissez la personne en tant que victime et reconnaissez aussi ce qui s est passé.! Racontez à ces victimes les expériences positives d ordre général que d autres victimes ont vécues avec la technoprévention (sans toutefois citer de noms).! Si vous avez l impression que les faits ont eu un impact considérable sur le citoyen, donnez-lui les coordonnées du service d aide aux victimes au sein de votre ville/commune ou du service d assistance aux victimes dans votre zone de police.! Si la victime a des récriminations à faire sur les services de police, prenez le temps de l écouter sans vouloir absolument tout justifier. Expliquez en détail au citoyen en quoi consiste exactement votre fonction et quelle est la plus-value que lui offrent des conseils en technoprévention. Faites-lui part des avantages que l on peut clairement tirer de l attention accordée aux mesures préventives. Faites tout de fois attention à ne pas lui garantir le risque zéro car celui-ci n existe pas mais mettez l accent sur le fait que les mesures prises diminueront les risques d être victime.! Si le citoyen demande une visite par simple curiosité, essayez d attirer son attention sur l importance de la prise de mesures préventives. Faites-lui p.ex. savoir que le cambriolage représente une des principales formes de criminalité. Ce faisant, vous attirerez l attention du citoyen, ce qui vous permettra de souligner l importance des mesures retardatrices d intrusion. Donnez tout d abord quelques astuces toutes simples qui, dans la vie de tous les jours, peuvent faire diminuer le risque d effraction.

5 Signalez déjà brièvement que l on peut prétendre à une réduction d impôt si des transformations s avèrent nécessaires.! Si le citoyen se fait conseiller en tant que victime d un cambriolage, il importe de véhiculer un message à caractère plus émotif. Précisez que la visite de technoprévention et la mise en œuvre des mesures préconisées permettra de réduire considérablement le risque d un nouveau cambriolage. Donnez tout d abord quelques astuces toutes simples qui, dans la vie de tous les jours, peuvent faire diminuer le risque d effraction. Signalez déjà brièvement que l on peut prétendre à une réduction d impôt si des transformations s avèrent nécessaires. Demandez au citoyen de vous accompagner au moment de faire le tour du propriétaire. Laissez le citoyen vous servir de guide dans son habitation. S il y a quelque chose que vous aimeriez vérifier ou examiner, demandezlui son consentement. N oubliez pas d avoir la check-list sur vous pendant la visite de l habitation et prenez les notes qui s imposent. Pendant la visite, véhiculez à l attention du citoyen un message positif. Signalez toujours des points susceptibles d'être améliorés sans toutefois rejeter la faute sur le citoyen!! Il est important de formuler les mesures de manière positive, surtout auprès des seniors chez qui le sentiment d insécurité est souvent plus fort. Ne donnez jamais l impression à la victime d un cambriolage que c est de sa faute s il y a eu effraction chez elle. Si le citoyen déclare que, pour des raisons bien précises, la mesure recommandée n est pas applicable, montre-vous compréhensif et essayez de proposer une alternative. Si ce n est pas possible, alors tentez de convaincre le citoyen au sujet des avantages liés à la mesure proposée. Prenez votre temps pour la visite de technoprévention. Au moment de convenir d un rendez-vous, il importe en fait de déjà avoir une certaine idée de l habitation (sorte, type, ) et du temps requis.

6 Si vous prenez votre temps pour la visite de technoprévention, pareille démarche aura une allure beaucoup plus professionnelle.! Pour les victimes d un cambriolage, il est d autant plus important que vous preniez suffisamment de temps pour que leur habitation soit soumise à un regard technopréventif. A la fin de la visite, asseyez-vous à table avec le citoyen. Discutez encore brièvement des mesures à prendre. Insistez auprès du citoyen au sujet de l importance spécifique des mesures organisationnelles qui, en outre, peuvent être mises en œuvre à moindres frais. Fournissez au citoyen des informations utiles complémentaires.! Donnez des précisions au sujet de la réduction d impôt et de l éventuelle prime communale que le citoyen peut revendiquer.! Expliquez aux victimes d un cambriolage qu elles ont tout intérêt à prendre contact avec leur compagnie d assurances (pour une indemnisation éventuelle).! Transmettez aux victimes d un cambriolage les coordonnées des services d aide aux victimes dans leur quartier. Elles vous affirmeront peut-être ne pas avoir besoin de ces renseignements pour le moment, mais cela pourrait changer par la suite. Demandez au citoyen s il a d autres questions et rappelez-lui vos coordonnées.! Lorsqu il y a quelque chose que vous ne savez pas, faites-le clairement savoir. Signalez toutefois aussi au citoyen que vous vous chargerez de trouver les informations nécessaires et que vous lui donnerez un feedback dès que possible. A la fin de votre visite, laissez vos coordonnées.

7 4. REDACTION DU RAPPORT DE VISITE Rédigez un rapport le plus rapidement possible après la visite. Essayez de finaliser le rapport au plus tard un mois après la visite de technoprévention. Veuillez clairement préciser quand vous transmettrez ce rapport. S il n est pas possible de terminer le compte rendu dans le délai prévu, veuillez signaler au citoyen la date à laquelle celui-ci pourra s attendre à le recevoir. Veillez à rédiger un rapport qui soit clair, bien structuré et illustré. Pour ce faire, utilisez les notes que vous avez prises lors de la visite. Prévoyez une structure logique : commencez par écrire au sujet de l environnement de l habitation pour parler ensuite de l habitation proprement dite et puis de l intérieur de celle-ci. Dans chacune de ces différentes catégories, mettez toujours l accent sur l intérêt prioritaire des mesures organisationnelles. Veillez à ce que les mesures techniques préconisées soient formulées dans un langage clair et qu elles soient suffisamment illustrées. Si vous avez eu l occasion de prendre des photos des différents éléments à sécuriser dans l habitation, utilisez-les pour illustrer votre rapport. Cela permettra au citoyen de mieux visualiser les mesures à prendre. N oubliez pas que vous êtes tenus au secret professionnel quant aux informations que vous avez recueillies chez un citoyen.

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations!

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Newsletter BNI Bonjour à tous, Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Comment et pourquoi recommander? (Page 1) L objectif de cet outil est de tirer un maximum

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

Entente d Évaluation et de Thérapie

Entente d Évaluation et de Thérapie Entente d Évaluation et de Thérapie Bienvenue au Centre de Thérapie de l Ouest de Montréal. Nous sommes une équipe de psychologues, psychothérapeute, orthophonistes et conseillers pédagogique qui travaillent

Plus en détail

Comment suis-je protégé(e)?

Comment suis-je protégé(e)? Comment suis-je protégé(e)? Comment suis-je protégé(e)? Plusieurs choses nous passent par la tête lorsqu on se demande si l on doit faire une divulgation protégée d un acte répréhensible. Bien souvent,

Plus en détail

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles Centre Claude Bernard Livret d accueil à l usage des familles Vous avez bien voulu nous faire confiance pour vous aider à traiter les problèmes que vous rencontrez actuellement avec votre enfant. Afin

Plus en détail

Comment maîtriser sa colère

Comment maîtriser sa colère Comment maîtriser sa colère La résolution de problemès Homewood Solutions Humaines MC, 2011. Ce cahier d exercices accompagne le cours électronique intitulé Comment maîtriser sa colère et est destiné à

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL

LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL PROCEDURE DE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL Convocation

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Foire aux questions sur la tutelle pour adulte

Foire aux questions sur la tutelle pour adulte Bureau du tuteur et curateur public Foire aux questions sur la tutelle pour adulte Tutelle pour adulte Guide pratique 1 Bureau du tuteur et curateur public du Yukon Sources d information Whitehorse (Yukon)

Plus en détail

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage Présenté par: +20 ans d expérience. de culture polyvalente et de recherches en matière sûreté-sécurité Date de la présentation: 2013 Concurrentiel. DANS LA PRESTATION SECURITE SURVEILLANCE GARDIENNAGE

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS)

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) 2. Pourquoi avoir mis un tel centre de répartition en place? Le CRDS de l Ouest a été mis

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 0 à 6 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 0 à 6 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 0 à 6 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa spontanéité.

Plus en détail

N o 6103 6 CHAMBRE DES DEPUTES. Session ordinaire 2011-2012 PROJET DE LOI. portant modification des articles 351, 353 et 353-1 du Code pénal * * *

N o 6103 6 CHAMBRE DES DEPUTES. Session ordinaire 2011-2012 PROJET DE LOI. portant modification des articles 351, 353 et 353-1 du Code pénal * * * 30.7.2012 N o 6103 6 CHAMBRE DES DEPUTES Session ordinaire 2011-2012 PROJET DE LOI portant modification des articles 351, 353 et 353-1 du Code pénal SOMMAIRE: page Amendements adoptés par la Commission

Plus en détail

Comprendre ma façon d apprendre 1

Comprendre ma façon d apprendre 1 1 de 2 Comprendre ma façon d apprendre 1 Bref questionnaire pour connaître mon profil d apprentissage Mise en situation pour répondre à ce bref questionnaire : Choisissez un endroit calme et faites une

Plus en détail

Formation des formateurs

Formation des formateurs Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.24 Procédures opérationnelles permanentes Formation des formateurs Approbation

Plus en détail

Anatomie d un sinistre

Anatomie d un sinistre Anatomie d un sinistre Automne 2007 Cette présentation permettra à nos membres de bien comprendre comment des incidents peuvent devenir des sinistres et même donner lieu à des poursuites. Si elles comprennent

Plus en détail

Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection»

Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection» Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection» 1. ACCES AU SITE ET CHOIX DE LA LANGUE... 1 2. PRESENTATION DE LA PAGE D ACCUEIL... 2 3. LES PAGES PUBLIQUES DU SITE... 3 4. VOTRE ZONE PRIVEE... 5 1.

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions actuelles des documents approuvés sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE ADMINISTRATEURS, DIRIGEANTS,

Plus en détail

Procédure à suivre en cas de perquisition

Procédure à suivre en cas de perquisition Procédure à suivre en cas de perquisition Date 20 mai 2011 Auteurs Dominic Therien Madeleine Renaud La présente note résume les mesures à prendre et les procédures à suivre dans l éventualité où les locaux

Plus en détail

Travail intérimaire. Vos droits et vos conditions de travail. Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles

Travail intérimaire. Vos droits et vos conditions de travail. Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles Toute reprise ou reproduction totale ou partielle du texte ou illustration de cette brochure n est autorisée que moyennant mention

Plus en détail

Préparez votre pension avec l épargne-pension

Préparez votre pension avec l épargne-pension VIVIUM Epargne-Pension Le produit Les risques Les coûts Le rendement Préparez votre pension avec l épargne-pension Une fois pensionné(e), vous voudrez faire les choses que vous n avez jamais eu le temps

Plus en détail

Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social. Vade-mecum à destination des partenaires

Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social. Vade-mecum à destination des partenaires Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social Vade-mecum à destination des partenaires Pour pouvoir réaliser des actions innovantes et toujours plus adaptées au public en grande

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR INTRODUCTION AU BUREAU DE L AVOCAT PUBLIC FEDERAL COMMIS A LA DEFENSE ET AU SYSTEME JUDICIAIRE FEDERAL

CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR INTRODUCTION AU BUREAU DE L AVOCAT PUBLIC FEDERAL COMMIS A LA DEFENSE ET AU SYSTEME JUDICIAIRE FEDERAL CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR INTRODUCTION AU BUREAU DE L AVOCAT PUBLIC FEDERAL COMMIS A LA DEFENSE ET AU SYSTEME JUDICIAIRE FEDERAL F E D E R A L P U B L I C D E F E N D E R O F F I C E 1 2 6 C O L L E G

Plus en détail

Services de liquidateur. Alléger le fardeau

Services de liquidateur. Alléger le fardeau Services de liquidateur Alléger le fardeau C est un honneur d être désigné liquidateur*. Mais c est également une lourde responsabilité. Les questions juridiques, fiscales et administratives peuvent rendre

Plus en détail

Vous êtes cité. devant le tribunal de police devant le tribunal correctionnel

Vous êtes cité. devant le tribunal de police devant le tribunal correctionnel Vous êtes cité devant le tribunal de police devant le tribunal correctionnel Introduction Si vous devez comparaître devant le tribunal de police ou le tribunal correctionnel, vous vous posez peut-être

Plus en détail

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES L obtention d un prêt hypothécaire est souvent l engagement financier le plus important qu un Canadien prendra. Les prêts hypothécaires présentent

Plus en détail

Conseils de Prévention pour lutter contre 20. le CARJACKING

Conseils de Prévention pour lutter contre 20. le CARJACKING Conseils de Prévention pour lutter contre 20 le CARJACKING le CARJACKING n est pas une FATALITÉ! soyez l acteur de votre propre sécurité Conseils de Prévention pour lutter contre 20 le CARJACKING 3 Gardez

Plus en détail

BOURSES D ÉTUDES MODE D EMPLOI DÉTAILLÉ TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

BOURSES D ÉTUDES MODE D EMPLOI DÉTAILLÉ TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS SOMMAIRE Allocations page 3 Frais de voyage et de transport page 4 Assurance page 5 Hébergement page 5 Titre de séjour page 6

Plus en détail

brochure Bouwwerven fr DEF 13/02/07 16:07 Page 1 www.besafe.be Evitez les vols sur votre chantier

brochure Bouwwerven fr DEF 13/02/07 16:07 Page 1 www.besafe.be Evitez les vols sur votre chantier www.besafe.be Evitez les vols sur votre chantier Préface Le vol et le vandalisme sur les chantiers sont un problème. Pour y faire face efficacement, ici aussi la sécurité est l affaire de tous : la police,

Plus en détail

Guide utilisateur myworkandme. Se connecter avec l adresse e-mail et le mot de passe

Guide utilisateur myworkandme. Se connecter avec l adresse e-mail et le mot de passe Guide utilisateur myworkandme Se connecter avec l adresse e-mail et le mot de passe 22 juillet 2013 Table des matières 1. Nouvel utilisateur? Activer votre profil... 3 1.1 Cliquez sur le lien dans le mail

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT Suivant délibération en date du 14 avril 2009 le Conseil d Administration de la société Groupe CRIT a établi son règlement intérieur. Le Conseil

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Nous sommes parmi vous, pour vous

Nous sommes parmi vous, pour vous Droits des usagers Nous sommes parmi vous, pour vous Tél. : 514 890-8191 Téléc. : 514 412-7070 www.cuchum.ca info@cuchum.ca Table des matières Droit à l information... 3 Droit aux services..........................................................

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR INSCRIPTION AU C2i R (Certificat Informatique et Internet) GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR Nicolas Cazin 2 Table des matières 1 Un mot sur ce manuel 3 2 Votre rôle, vos responsabilités 3 3

Plus en détail

Présentation de l entrevue téléphonique sur les antécédents personnels

Présentation de l entrevue téléphonique sur les antécédents personnels DATE : Le 19 janvier 2015 N O 2015-05 CATÉGORIE : ASSURANCE DESTINATAIRES : OBJET : Entrevue sur les antécédents personnels Agents généraux administrateurs, agents associés généraux, conseillers, agents

Plus en détail

DÉCLARATION DE SERVICES AUX CITOYENS. Régie des alcools, des courses et des jeux

DÉCLARATION DE SERVICES AUX CITOYENS. Régie des alcools, des courses et des jeux DÉCLARATION DE SERVICES AUX CITOYENS Régie des alcools, des courses et des jeux Juin 2002 DÉCLARATION DE SERVICES AUX CITOYENS Régie des alcools, des courses et des jeux A Notre mission La Régie des alcools,

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

UTILISATION DE CE GUIDE MISE EN GARDE D UN APPEL

UTILISATION DE CE GUIDE MISE EN GARDE D UN APPEL UTILISATION DE CE GUIDE Ce guide contient des instructions sommaires relatives aux fonctions fréquemment utilisées du téléphone SUPERSET MC 401. Plusieurs de ces fonctions sont activées au moyen des touches

Plus en détail

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles 10c - L avocat L avocat peut vous défendre, vous assister et vous représenter pour régler un conflit ou pour obtenir un droit, soit dans le cadre d un procès, soit pour régler un litige à l amiable. Il

Plus en détail

Participation Réussie À

Participation Réussie À Votre Guide Pour Une Participation Réussie À Foreignerslife Tout ce dont vous avez besoin Votre to-do list pour avant, pendant et après le salon Foreignerslife TABLE OF CONTENTS I. Avant Le Salon : Préparez

Plus en détail

Note d orientation sur la mise en œuvre de coupe-circuits pour titre individuel

Note d orientation sur la mise en œuvre de coupe-circuits pour titre individuel Avis sur les règles Note d orientation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : James E. Twiss

Plus en détail

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès Dossier en ligne Guide destiné au responsable de la gestion des accès Table des matières 1. GÉNÉRALITÉS... 3 1.1 Rôle du responsable de la gestion des accès... 3 1.2 Besoin d un code d utilisateur pour

Plus en détail

BTS NRC. Trouver son stage en entreprise

BTS NRC. Trouver son stage en entreprise BTS NRC Trouver son stage en entreprise Comment trouver un stage? htp://fr.wikihow.com/trouver-un-stage Un stage est un bon moyen de vous faire ouvrir des portes et d'acquérir de l'expérience sur un poste

Plus en détail

Trousse du présentateur 2014-2015. Écoles secondaires et cégeps (formations préuniversitaires)

Trousse du présentateur 2014-2015. Écoles secondaires et cégeps (formations préuniversitaires) Trousse du présentateur 2014-2015 Écoles secondaires et cégeps (formations préuniversitaires) _pager votre passion. Pros recherchés! Vous avez en main la trousse du présentateur de l Ordre des CPA du Québec.

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1 Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) Province du Nouveau-Brunswick ISBN: 978-1-55471-612-8 juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Résumé du régime... 2 Adhésion... 3

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM INFORMATION À COMMUNIQUER SUR LES RISQUES LIÉS À L EFFET DE LEVIER

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM INFORMATION À COMMUNIQUER SUR LES RISQUES LIÉS À L EFFET DE LEVIER Personne-ressource : Ken Woodard Directeur, Communications et services aux membres Téléphone : (416) 943-4602 Courriel : kwoodard@mfda.ca APA-0074 Le 19 mai 2010 (Remplace APA-0006) AVIS DU PERSONNEL DE

Plus en détail

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE LA GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION Révision : 2008-09, NN GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION 1. EXPLICATION DE CETTE INQUIÉTUDE C est décidé, l officiel en

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

Brochure d information Trustworthiness. Vérification de la fiabilité des personnes actives dans le secteur nucléaire

Brochure d information Trustworthiness. Vérification de la fiabilité des personnes actives dans le secteur nucléaire Brochure d information Trustworthiness Vérification de la fiabilité des personnes actives dans le secteur nucléaire novembre 2015 0 1 Préambule Dans le secteur nucléaire, des mesures de sécurité strictes

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de Villepreux a décidé

Plus en détail

Guide du citoyen Que faire suite à un sinistre?

Guide du citoyen Que faire suite à un sinistre? Guide du citoyen Que faire suite à un sinistre? PRODUCTION ET SOURCE Remerciements Ce document est le fruit d un travail d équipe. Nous remercions tous les collaborateurs qui ont participé à sa réalisation

Plus en détail

Méthodes et astuces pour Mieux négocier

Méthodes et astuces pour Mieux négocier Richard Bourrelly Méthodes et astuces pour Mieux négocier, 2007 ISBN : 978-2-212-53907-3 Chapitre 3 Négocier pour gagner ou pour éviter de perdre? Dans ce chapitre vous apprendrez à : identifier les enjeux

Plus en détail

La procédure concernant une demande d aide

La procédure concernant une demande d aide Version n : 1 Dernière actualisation : 11-12-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Quand est-ce que je peux demander de l aide au CPAS? 3) Comment obtenir une aide du CPAS? Étape n 1 : l introduction de

Plus en détail

L entrevue axée sur le comportement

L entrevue axée sur le comportement L entrevue axée sur le comportement Dotation et classification HRCPCS SRHPCC Page 1 TABLE DES MATIÈRES Introduction 3 L entrevue axée sur le comportement comparée à l entrevue traditionnelle 3 Avant l

Plus en détail

Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation

Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation Atelier sur le renforcement des programmes Partenariats provinciaux en action Du 14 au 16 mars 2007 Comment planifier une campagne provinciale

Plus en détail

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 LES OUTILS POUR AIDER A LA REDACTION ET L EVALUATION DES PROGRAMMES Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 Il est recommandé de se limiter au nombre de pages indiqué, et de présenter

Plus en détail

Préparez votre pension en épargnant à long terme

Préparez votre pension en épargnant à long terme VIVIUM Epargne à long terme Le produit Les risques Les coûts Le rendement Préparez votre pension en épargnant à long terme Une fois pensionné(e), vous voudrez faire les choses que vous n avez jamais eu

Plus en détail

Top Workout. Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras. Dr Denis Boucher, Ph.D.

Top Workout. Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras. Dr Denis Boucher, Ph.D. 2 Top Workout Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras Dr Denis Boucher, Ph.D. Denis Boucher, tous droits réservés 2014. Aucun droit de reproduction totale ou partielle sans autorisation

Plus en détail

1.2. Comment tirer parti de votre société?

1.2. Comment tirer parti de votre société? Des taux réduits s appliquent cependant à certaines PME, et ce, selon le même dispositif par tranches qu en matière d impôt des personnes physiques. Les taux réduits se présentent comme suit : Tr a n c

Plus en détail

Le cycle de duplication du business Comment le mettre en place

Le cycle de duplication du business Comment le mettre en place Le cycle de duplication du business Comment le mettre en place Une chose importante à garder de vue quand on construit son business : Rester simple. Nous sommes payés, en résumé, pour transmettre au consommateur

Plus en détail

ESSONNE TÉLÉASSISTANCE

ESSONNE TÉLÉASSISTANCE ESSONNE TÉLÉASSISTANCE UNE CENTRALE D ÉCOUTE 24 heures sur 24 7 jours sur 7 www.essonne.fr Édito Partenaire de la vie quotidienne des Essonniens, le Conseil général a mis en place un dispositif de téléassistance

Plus en détail

Brochure d information cybersurveillance

Brochure d information cybersurveillance Brochure d information cybersurveillance I. Cybersurveillance : un mot d explication Le 2 mai 2012, la Commission vie privée a émis une recommandation sur le contrôle par l employeur de l utilisation de

Plus en détail

CONSIGNES A RESPECTER EN CAS DE PROBLEMES

CONSIGNES A RESPECTER EN CAS DE PROBLEMES CONSIGNES A RESPECTER EN CAS DE PROBLEMES MESURES DE PREMIERE URGENCE 1. Gardez la maîtrise. C est à dire garder son calme, gérer ses émotions, sa voix, ses gestes, mais également agir avec tact et méthode.

Plus en détail

1. Prendre contact. 2. Téléphoner. 3. Se préparer et gérer son entretien

1. Prendre contact. 2. Téléphoner. 3. Se préparer et gérer son entretien 1. Prendre contact On peut prendre contact de différentes manières : - Par téléphone : c est la manière la plus rapide. En effet vous avez rapidement la réponse pour un éventuel stage ou un entretien.

Plus en détail

Laissez votre société épargner à votre place avec un engagement individuel de pension.

Laissez votre société épargner à votre place avec un engagement individuel de pension. VIVIUM Top-Hat Plus Plan Le produit Les risques Les coûts Le rendement Laissez votre société épargner à votre place avec un engagement individuel de pension. Vous connaissez l importance d épargner pour

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

Guide de la personne déléguée. Déclaration des accidents de travail

Guide de la personne déléguée. Déclaration des accidents de travail Guide de la personne déléguée Déclaration des accidents de travail Décembre 2007 Introduction Toute enseignante ou tout enseignant peut être victime d un accident de travail. Le présent document se veut

Plus en détail

Demander un placement dans une maison de soins de longue durée

Demander un placement dans une maison de soins de longue durée Demander un placement dans une maison de soins de longue durée CASC du Nord-Ouest Présenter une demande de placement dans une maison de soins de longue durée Après avoir décidé de demander un placement

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

MANUEL DE FONCTIONNEMENT ET COMPLEMENT D INFORMATION

MANUEL DE FONCTIONNEMENT ET COMPLEMENT D INFORMATION MANUEL DE FONCTIONNEMENT ET COMPLEMENT D INFORMATION Sommaire : I. Ce qui est primordial d intégrer dès le début du contrat... 2 Le respect des horaires et des jours d interventions... 2 Le respect de

Plus en détail

Programme «Choice Based Lettings» Guide sur la sélection de votre logement.

Programme «Choice Based Lettings» Guide sur la sélection de votre logement. Programme «Choice Based Lettings» Guide sur la sélection de votre logement. Qu est-ce que le programme «Choice Base Lettings»? Dès que des logements se libèrent et sont disponibles à la location, nous

Plus en détail

Check-list (3) L organisation détaillée d un événement*

Check-list (3) L organisation détaillée d un événement* Check-list (3) L organisation détaillée d un événement* Comment utiliser cette check-list Cette check-list (comme les autres qui font partie de cette série) combine tous les types d événements. Il est

Plus en détail

Guide de l entrevue Étapes préparatoires

Guide de l entrevue Étapes préparatoires Service Alternance Travail-Études et Placement Guide de l entrevue Étapes préparatoires Une entrevue ça se prépare! L entrevue est une étape décisive dans le processus de recrutement Une entrevue, ça ne

Plus en détail

NOUVEAU CODE DE DÉONTOLOGIE : UNE LIGNE DE CONDUITE POUR LE PHARMACIEN CLÉ DE CORRECTION

NOUVEAU CODE DE DÉONTOLOGIE : UNE LIGNE DE CONDUITE POUR LE PHARMACIEN CLÉ DE CORRECTION ACTIVITÉ DE FORMATION CONTINUE NOUVEAU CODE DE DÉONTOLOGIE : UNE LIGNE DE CONDUITE POUR LE PHARMACIEN CLÉ DE CORRECTION Les bonnes réponses sont identifiées en rouge. QUESTION 1 Une patiente ayant récemment

Plus en détail

L huissier de justice

L huissier de justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique L huissier de justice auxiliaire de justice et partenaire 1. QUI EST L HUISSIER DE JUSTICE? L huissier de justice

Plus en détail

LA FAMEUSE ABF!!! -------------------------------------------------------------------------------------------

LA FAMEUSE ABF!!! ------------------------------------------------------------------------------------------- LA FAMEUSE ABF!!! Pièce maîtresse de vos activités de vente, la fameuse analyse des besoins financiers (ABF) questionne amplement la grande majorité d entre vous. Est-elle toujours obligatoire? Que doit-elle

Plus en détail

Ce à quoi vous devez vous attendre lorsque vous. souscrivez une assurance

Ce à quoi vous devez vous attendre lorsque vous. souscrivez une assurance Ce à quoi vous devez vous attendre lorsque vous souscrivez une assurance Aux Régimes d associations et de groupements de la Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie (la «Sun Life»), nous estimons

Plus en détail

Tribunal des anciens combattants (révision et appel)

Tribunal des anciens combattants (révision et appel) Tribunal des anciens combattants (révision et appel) Votre droit d être entendu Cette publication est disponible dans d autres formats, sur demande. Audiences de révision et d appel Site Web : www.vrab-tacra.gc.ca

Plus en détail

Voici ce à quoi ressemble le sous-menu Déclaration heures travail. Libre-service employé Déclaration des heures de travail. Mise à jour : 2015-05-19

Voici ce à quoi ressemble le sous-menu Déclaration heures travail. Libre-service employé Déclaration des heures de travail. Mise à jour : 2015-05-19 1. Renseignements de base sur la gestion du temps dans PeopleSoft RH 1.1. Personnel touché par la gestion du temps dans PeopleSoft RH 1.2. Concepts liés à la déclaration des exceptions ou des heures travaillées

Plus en détail

Veuillez lire ce guide avec soin avant qu une urgence ne survienne.

Veuillez lire ce guide avec soin avant qu une urgence ne survienne. UNIVERSITÉ DE REGINA GUIDE DE SÉCURITÉ POUR LES ÉTUDIANTS Votre sécurité est cruciale Urgences, désastres, accidents et blessures peuvent survenir à tout moment et sans prévenir. Être prêt à faire face

Plus en détail

SEI s adresse aux conseillers en ce qui concerne les INDICATIONS DE CLIENTS

SEI s adresse aux conseillers en ce qui concerne les INDICATIONS DE CLIENTS Avril 2007 SEI s adresse aux conseillers en ce qui concerne les INDICATIONS DE CLIENTS Vous êtes à la recherche ou avez grandement besoin de nouveaux clients? La plupart des conseillers cherchent à accroître

Plus en détail

Agence canadienne de développement international 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Tél. : (819) 997-5006 Sans frais :

Agence canadienne de développement international 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Tél. : (819) 997-5006 Sans frais : Agence canadienne de développement international 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Tél. : (819) 997-5006 Sans frais : 1-800-230-6349 Télécopieur : (819) 953-6088 (Pour les malentendants

Plus en détail

Formation de base. Intérim 2013. Folder d information pour des membres de Federgon

Formation de base. Intérim 2013. Folder d information pour des membres de Federgon Formation de base Intérim 2013 Folder d information pour des membres de Federgon Cher/Chère responsable des formations, Dans un secteur dynamique tel que le nôtre, où l humain est au centre, il est indispensable

Plus en détail

Statut des intermédiaires de crédit

Statut des intermédiaires de crédit Statut des intermédiaires de crédit 1. Qui doit s inscrire en qualité d intermédiaire de crédit à la FSMA? 2. Quelles sont les catégories d intermédiaires de crédit? 3. Quand faut-il introduire sa demande

Plus en détail

Chez le médecindentiste

Chez le médecindentiste Brochure d information pour les patients Chez le médecindentiste Traitement Droits des patients Honoraires Le début du traitement Exprimez sans crainte vos préoccupations, vos souhaits et vos attentes

Plus en détail

Assistance voyage. Bien connaître vos protections

Assistance voyage. Bien connaître vos protections Assistance voyage Bien connaître vos protections Table des matières 01 Vous planifiez un voyage? 02 Comment pouvons-nous vous aider? 05 Avant de partir? Assistance voyage d urgence partout dans le monde

Plus en détail

Recommandations du Comité d examen indépendant de la Fondation Universitas du Canada

Recommandations du Comité d examen indépendant de la Fondation Universitas du Canada Recommandations du Comité d examen indépendant de la Fondation Universitas du Canada Numéro de la recommandation et date REC-2010-1 (29/03/2010) REC-2010-2 (29/03/2010) REC-2010-3 (29/03/2010) REC-2010-4

Plus en détail

Réponses concernant. l assurance-vie avec participation. RÉPONSES concernant

Réponses concernant. l assurance-vie avec participation. RÉPONSES concernant Réponses concernant l assurance-vie avec participation RÉPONSES concernant Quels contrats avec participation canadiens sont gérés par la Sun Life? Qu est-ce qu un contrat d assurance-vie avec participation?

Plus en détail

Portfolio Advice. Votre GPS de placements qui vous soutient dans tous vos choix, toutes vos décisions FINTRO. PROCHE ET PRO.

Portfolio Advice. Votre GPS de placements qui vous soutient dans tous vos choix, toutes vos décisions FINTRO. PROCHE ET PRO. Portfolio Advice Votre GPS de placements qui vous soutient dans tous vos choix, toutes vos décisions FINTRO. PROCHE ET PRO. Avec Portfolio Advice, vous disposez d un véritable GPS de placements Avant d

Plus en détail

SEVEC Échanges Jeunesse Canada Foire aux questions : FAQ

SEVEC Échanges Jeunesse Canada Foire aux questions : FAQ SEVEC Échanges Jeunesse Canada Foire aux questions : FAQ Q. Qu est-ce qu un échange jeunesse de la SEVEC? A. Un échange jeunesse de la SEVEC s agit d un séjour réciproque en milieu familial qui repose

Plus en détail

Guide de demande d un permis de livraison d alcool

Guide de demande d un permis de livraison d alcool Commission des alcools et des jeux de l Ontario 90 AV SHEPPARD E BUREAU 200 TORONTO ON M2N 0A4 Téléc. : 416 326.8711 Tél. : 416 326.8700 ou 1 800 522.2876 (interurbains sans frais en Ontario) Guide de

Plus en détail

Formulaire de demande d enquête

Formulaire de demande d enquête Annexe D Formulaire de demande d enquête (Vous trouverez une version électronique du formulaire sur le site du CEO.) Demande d enquête Article 74, Charte des droits environnementaux de 1993 Renseignements

Plus en détail

NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET

NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET FICHE DE PAIE : COMMENT EST RÉPARTI VOTRE SALAIRE? Votre première fiche de paie va sans doute vous surprendre. Car après la première ligne où figure votre salaire brut,

Plus en détail

ASSURANCE ANNULATION DE VOYAGE

ASSURANCE ANNULATION DE VOYAGE ASSURANCE ANNULATION DE VOYAGE L assurance annulation de voyage s adresse aux personnes bénéficiant de la garantie d assurance voyage avec assistance de SSQ. Causes pouvant entraîner des frais admissibles

Plus en détail

Congés payés : comment gérer les imprévus?

Congés payés : comment gérer les imprévus? Congés payés : comment gérer les imprévus? La période des congés payés a d ores et déjà débuté. Les dates de chacun sont arrêtées depuis plusieurs semaines et certains sont déjà partis. Restent les imprévus

Plus en détail

PARIS, LE11 DECEMBRE 2003. Le ministre délégué aux libertés locales. Mesdames et Messieurs les préfets. Circulaire n NOR/LBL/B/03/10081/C

PARIS, LE11 DECEMBRE 2003. Le ministre délégué aux libertés locales. Mesdames et Messieurs les préfets. Circulaire n NOR/LBL/B/03/10081/C DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES SOUS-DIRECTION DES ELUS LOCAUX ET DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Affaire suivie par : Christophe Renou Tél. : 01.40.07.24.10 Fax : 01.49.27.38.93 Mél.

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail