Français 5 e. Livret de corrigés. Rédaction Nadège Langbour. Relecture Béatrice elbart. Coordination Anne-Christine Simon

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Français 5 e. Livret de corrigés. Rédaction Nadège Langbour. Relecture Béatrice elbart. Coordination Anne-Christine Simon"

Transcription

1 Français 5 e Livret de orrigés Rédation Nadège Langbour Releture Béatrie elbart Coordination Anne-Christine Simon Ce ours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à e ours sont la propriété de leurs auteurs et/ou ayants droit respetifs. Tous es éléments font l objet d une protetion par les dispositions du ode français de la propriété intelletuelle ainsi que par les onventions internationales en vigueur. Ces ontenus ne peuvent être utilisés qu à des fins stritement personnelles. Toute reprodution, utilisation olletive à quelque titre que e soit, tout usage ommerial, ou toute mise à disposition de tiers d un ours ou d une œuvre intégrée à eux-i sont stritement interdits. Cned-2009

2 Séquene 1 SÉQUENCE 1 Séane 1 A Comprendre le texte 1- Le narrateur parle des «livres» (l. 2). 2- Le narrateur se trouve dans le bureau de son grand-père qui est une bibliothèque. 3- Les «pierres levées» (l. 6) désignent les livres pare que eux-i sont sans doute gros et disposés vertialement sur les rayons de la bibliothèque. 4- Les mots appartenant au hamp lexial du livre sont «volume» (l. 23), «feuilleter» (l. 24), «page» (l. 27), «feuilles» (l. 31), «enre» (l. 32). 5- a) Le raquement provoqué par l ouverture d un livre est omparé à elui d un soulier. b) Le mot «omme» a permis de faire ette omparaison. C est un outil de omparaison. ) Les deux omparaisons onstruites de la même façon sont «omme des briques» (ligne 7) et «omme des huîtres» (ligne 29). 6- a) Les boîtes désignent les livres. b) Auun outil de omparaison n a été utilisé pour omparer les livres à des boîtes. «Ces boîtes» est une métaphore (omparaison sans outil de omparaison). B - Créer des images (omparaisons et métaphores) 1- Voii des exemples d images que tu pouvais onstruire pour rapproher les mots : «oquillage» et «boîte». - Comparaison : Sur la plage, j ai trouvé un oquillage qui ressemblait à une boîte narée posée sur le sable. - Métaphore : Sur la plage, j ai trouvé un oquillage, boîte narée posée sur le sable. 2- Voii des exemples d images que tu pouvais onstruire ave le omparé «la foule». - Comparaison : La foule, telle une fourmilière, envahit le stade. - Métaphore : La foule, véritable fourmilière, envahit le stade. 3- Voii des exemples d images que tu pouvais onstruire pour évoquer le bruit de la pluie. - Comparaison : Le bruit de la pluie est semblable à elui du tambour. - Métaphore : La pluie tombe dans un bruit de tambour. Séane 2 A L auteur et les livres 1- a) Claude Roy est l auteur du texte : son nom figure à la fin (information du paratexte, est-à-dire e qui est autour du texte). b) Le texte est érit à la première personne du singulier : «J aime» (l. 1). Cned, Français 5e

3 Séquene 1 ) Claude Roy est aussi le narrateur dans e texte : l amour des livres indique que est l érivain lui-même qui parle. d) Il érit e texte pour dire qu il aime les livres et pour expliquer pourquoi il ahète des livres. 2- a) Dans le texte, Claude Roy ite de nombreux endroits où l on peut trouver des livres : les bibliothèques, les librairies, les «bouquineries», les librairies spéialisées, les boîtes des quais et les foires aux livres d oasion. b) Voii le tableau à ompléter : Endroits où on peut aheter des livres - les librairies - les «bouquineries» - les librairies spéialisées - les boîtes des quais - les foires aux livres d oasion Endroit où on peut emprunter des livres - les bibliothèques B Dérire des livres omme des êtres humains 1- a) Dans les lignes 3 à 8, les verbes onjugués à la troisième personne du pluriel sont les suivants : «partagent ; aompagnent ; flânent ; travaillent ; dorment ; se frottent ; aeptent ; ronronnent ; traînent ; éornent ; se perdent ; se retrouvent.» b) Normalement, e sont les hommes ou les hats («ronronnent» (l. 6)) qui font les ations évoquées par es verbes. ) Mais, dans le texte, e sont les livres qui sont sujet de es verbes. d) L expression «avoir une mine de papier mâhé» signifie qu on a mauvaise mine, qu on a l air fatigué. e) Dans le texte, l emploi de ette expression est amusante ar Claude Roy parle de livres qui ont l air fatigué, usé, vieux. Or, les livres sont faits ave du papier et le papier mâhé est préisément du papier qui n a pas de forme ar il a été longtemps trempé dans l eau. 2- Voii les expressions qu il fallait analyser en soulignant les mots ou groupes de mots qui présentent les livres omme des êtres humains et en enadrant les mots ou groupes de mots qui indiquent qu il s agit bien d un livre. - «des magasins d où l on sort ave un ami sous le bras» - «si j aime pouvoir inviter un livre à me suivre, à partager ma vie, à se balader ave moi dans ma pohe» Dans haun des exemples i-dessus, la omparaison sous-entendue est la suivante : le livre est omme un ami. Le rapprohement du livre et d un ami est une métaphore, puisqu il n y a pas d outil de omparaison dans es exemples. 3- a) La omparaison qui montre que Claude Roy onsidère les livres omme des hommes est la suivante : «des livres qui se onfièrent à moi omme des hommes» omparé outil de omparant omparaison Cned, Français 5e 3

4 Séquene 1 b) Les deux autres omparaisons du texte sont les suivantes : «Des livres auxquels on refuse tout ontat ave la vie omme des personnes qu on loître» omparé outil omparant de omparaison «des hommes qui me parlèrent omme de bons livres omparé outil de omparant omparaison C - Personnifier un objet Voii un exemple de personnifiation d un objet. Les omparaisons sont soulignées, les métaphores sont en italiques. Mon poste de radio n est pas très grand mais il oupe une plae immense dans ma vie. Il me tient ompagnie quand je rentre hez moi. Parfois, il me raonte des histoires, parfois, il me rapporte les informations. Je l éoute toujours ave attention, dans un silene religieux, sauf lorsqu il diffuse une musique. Dans e as, je hante ave lui omme je le fais ave mes amis lorsqu on joue au karaoké. Ave sa forme arrondie et ses deux haut-parleurs qui ressemblent à des yeux, il a le visage d un enfant qui grimae. Et quand pour insérer un CD, j ouvre le tiroir plaé au milieu de l appareil, il me tire la langue. A - Le Bibliothéaire d Arimboldo Séane 3 Le tableau d Arimboldo, Le Bibliothéaire, présente un personnage qui épouse son sujet. Un agenement habile de vingt-inq livres donne à voir le buste d un homme. Pour dessiner les heveux, les oreilles et les doigts, le peintre utilise des marque-pages en tissu. Ce personnage semble vêtu d une ape qui est formée par le rideau qui est tendu en arrière-plan. B - L Hiver d Arimboldo 1- Pour dessiner les heveux, Arimboldo a mis des branhes sans feuille, sur le dessus de la tête, et des feuilles de lierre, sur l arrière de la tête. 2- a) Le visage et le ou du personnage sont formés par un tron d arbre. b) Les nœuds et les aspérités du tron forment l oreille, le nez et les yeux du personnage. 3- Les lèvres du personnage sont faites en langue-de-bœuf : est un hampignon plat qui pousse sur les trons d arbres. 4- L éore qui entoure le ou du personnage forme le ol de son manteau. 5- a) On voit deux itrons. b) Les deux itrons font penser à un nœud de papillon. 6- a) Le personnage représente un homme ar on voit quelques raines pendre au menton. Elles font penser à une barbe. b) Le personnage est vieux ar les nœuds du tron rappellent des rides. 4 Cned, Français 5e

5 Séquene 1 7- a) Les ouleurs dominantes sont le marron (pour le tron, les branhes et l éore), le noir (pour l arrière-plan, est-à-dire pour le fond du tableau) et le vert foné (pour le lierre et les feuilles qui forment le adre). b) Les ouleurs dominantes sont fonées. ) Ces ouleurs expriment la tristesse et elles symbolisent la mort. 8- Le tableau est intitulé L Hiver. En hiver, dans les pays européens où vivait Arimboldo, la nature était omme morte, endormie. C est pour ela que le personnage du tableau ressemble à un vieillard. L hiver est aussi une saison où les plantes et les fleurs ne poussent pas. Cela explique l absene de feuille sur les branhes qui forment les heveux et les ouleurs sombres qui sont utilisées dans la peinture, ar e sont les fleurs qui donnent des ouleurs à la nature. C - Le Printemps d Arimboldo Pour rédiger ton paragraphe, tu pouvais faire les remarques suivantes : - Le buste peint représente une jeune femme. - Le buste est formé par des fleurs et des erises (pour l œil, la boule d oreille et le ollier). - Le tableau s intitule Le Printemps. C est la saison où la nature renaît et où les fleurs poussent. Comme la nature renaît, elle est jeune omme la jeune femme. - Les ouleurs dominantes sont laires (rose, blan, rouge). Ce sont des ouleurs gaies qui évoquent la joie que l on ressent quand le printemps arrive et que l hiver triste et froid se termine. - À l arrière-plan, on voit un iel bleu ave quelques nuages. Cela représente le retour des beaux jours au printemps. Le tableau d Arimboldo s intitule Le Printemps. Une femme est représentée. Sa jeunesse renvoie au printemps, saison où tout renaît et s épanouit. Le orps féminin se ompose de fleurs, parfois enore en boutons, et de erises (premiers fruits). Les ouleurs dominantes sont laires (rose, jaune, rouge, vert, ore) et gaies. Elles évoquent la joie ressentie lorsqu arrivent les premiers rayons de soleil après l hiver. Le fond de la toile représente un iel bleu ave quelques nuages. Il annone l été. D Créer un portrait à la manière d Arimboldo Voii un exemple de e que l on pouvait faire pour réer le portrait de l automne : Cned, Français 5e 5

6 Séquene 1 Voii une expliation du dessin : Une grosse itrouille forme la tête de l automne. Ce fruit de saison, qui est partiulièrement à l honneur lors de la fête d Halloween, est de ouleur orange, tout omme le feuillage des arbres en automne, lorsqu ils ommenent à perdre leurs feuilles. On voit justement, sur le haut de la itrouille, des branhes d arbres sans feuille qui représentent les heveux hirsutes du personnage. Les feuilles sont tombées : l une dessine le nez, une autre la bouhe et un tapis de feuilles rousses, plaé sous la itrouille, forme le ol du manteau. Les yeux du personnage sont formés par deux belles hâtaignes tandis que ses oreilles ont pris la forme de bolets, es déliieux hampignons qui poussent en automne. A Vérifier l orthographe des mots Séane 4 1- Voii la liste des mots lassés dans l ordre alphabétique : ouloir, donner, finalement, jamais, livre, porte, sombre, terre. 2- Les définitions des deux mots que tu devais herher dans un ditionnaire sont : - somnolene : demi-sommeil. - narquois : maliieux, moqueur. 3- Voii la orretion des mots que Guillaume a mal orthographiés. Lorsque le mot est un verbe, l infinitif est préisé entre parenthèses : - onné = onnaît (onnaître) - bibliothèk = bibliothèque - suit = suis (être) - des fenêtre = des fenêtres - drole = drôle - mistérieux = mystérieux - terible = terrible - plaine = pleine - n oseré = je n oserai (oser) - ji vais = j y vais (aller) Remarque : Le ontexte ( est-à-dire l ensemble du texte) permet de orriger l orthographe de ertains mots en fontion du sens. B Vérifier les aords des noms et des adjetifs 1- Voii les groupes nominaux que tu devais analyser et aorder : - l eau (bleu) Ë féminin, l eau bleue - l espae (infini) Ë masulin, l espae infini - l île (perdu) Ë féminin, l île perdue - l ouvrage (ahevé) Ë masulin, l ouvrage ahevé - l air (fâhé) Ë masulin, l air fâhé 6 Cned, Français 5e

7 Séquene 1 - l amour (vrai) Ë masulin, l amour vrai - l enfane (retrouvé) Ë féminin, l enfane retrouvée - l illusion (perdu) Ë féminin, l illusion perdue - l image (flou) Ë féminin, l image floue - l exerie (réussi) Ë masulin, l exerie réussi - l expression (oral) Ë féminin, l expression orale 2- a) En mettant les groupes de mots soulignés au pluriel, on obtient les phrases suivantes : - Guillaume raonte des histoires inroyables à Doudou. - Il lui explique qu il a renontré des jeunes filles mystérieuses. b) Voii les phrases réérites au pluriel : - Ces jeunes filles reherhent des grimoires magiques. - Elles lisent tous les livres des bibliothèques. C Vérifier l aord de haque verbe ave son sujet 1- Voii le orrigé de l exerie que tu devais faire pour t entraîner à trouver les sujets des verbes : Phrase 1 Phrase 2 Phrase 3 a) Ce sont tous les élèves de notre lasse qui attend... la réunion. b) Ils attend... la réunion. ) Ils attendent la réunion. a) Ce sont des bruits étranges qui s élèv... de la rivière. b) Ils s élèv... de la rivière. ) Ils s élèvent de la rivière. a) Ce sont les maisons qui se ah... derrière les arbres. b) Elles se ah... derrière les arbres. ) Elles se ahent derrière les arbres. 2- Dans et exerie, tu devais souligner les sujets des verbes en gras. Tu devais ensuite aorder la forme du verbe ave le sujet. «Guillaume?» Pas de réponse. Affalé sur sa table, la tête posée sur ses bras repliés, Guillaume dort omme un bébé. «Guillaume! Je te signale que tu ronfles!» Toute la lasse élate de rire, e qui tire le ronfleur en question de sa somnolene. Il sursaute, ouvre les yeux, se dresse, regarde autour de lui d un air stupide et se retrouve nez à nez ave M. Penna, son prof de français. «Je vois ave plaisir que tu reviens parmi nous. Si tu nous raontais le rêve que tu viens de faire. Je suis sûr que est très intéressant.» Brouhaha approbateur. Les élèves de inquième appréient, de toute évidene, l humour narquois de leur professeur. D après La Bibliothéaire de Gudule Cned, Français 5e 7

8 Séquene 1 Séane 5 A Différenier «ou» et «où» Les roix indiquent les phrases dans lesquelles tu peux remplaer «ou» par «ou bien». Guillaume marhe dans un ouloir où il fait sombre. Guillaume est-il amoureux de Camille ou d Ida? Est-e Guillaume ou Doudou qui érit l histoire? Guillaume arrive dans une salle où il y a beauoup de livres. B - Différenier «a» et «à» Les roix indiquent les phrases dans lesquelles tu peux remplaer «a» par «avait». Guillaume a envie de revoir Ida. Il prend une feuille et ommene à raonter sa renontre ave Ida. Il a des diffiultés pour trouver l inspiration. Alors il demande des onseils à Doudou. C - Différenier les terminaisons verbales en «-é» ou «-er» Dans les phrases suivantes, les terminaisons que tu devais ajouter sont érites en gras. - Pour trouver des idées, Guillaume interroge Doudou. - Doudou lui a onseillé de raonter l histoire de la bibliothèque. - Alors Guillaume a posé une feuille sur son bureau. - Il a ommené à érire et les mots venaient tout seuls. - Il rédigeait très vite son histoire. D - Dernières vérifiations E Réériture Voii la réériture du texte de Guillaume dont tu devais orriger toutes les erreurs. Elle onnaît une petite porte serète qui donne dans la bibliothèque et qu on ne ferme pas est par là qu elle rentre. Moi je la suis je ours dans les ouloirs où il fait si sombre qu on ne voit rien du tout sauf des arrés lairs par terre à ause des fenêtres. J ai une drôle de trouille même que je me dis que je n oserai jamais aller au bout de e mystérieux ouloir mais j y vais quand même et finalement e n est pas si terrible que ça et j arrive dans une grande salle pleine de livres. Les erreurs d orthographe de Guillaume ont été orrigées, mais la pontuation doit enore être travaillée. C est e que tu étudieras dans la séane 8. 8 Cned, Français 5e

9 Séquene 1 A Une inroyable bibliothèque Séane 6 1- La bibliothèque de Nemo ontient douze mille ouvrages (ligne 9). 2- Dans la bibliothèque, il y a des livres («volumes»), des «brohures» et des «journaux». 3- Nemo aime lire dans son sous-marin ar, sous la mer, est l endroit le plus alme au monde. On y trouve «plus de solitude, plus de silene» (ligne 4) et on peut profiter d un repos omplet (lignes 5-6). 4- En voyant la bibliothèque de Némo, Aronnax est «émerveillé» (ligne 3). 5- L émerveillement d Aronnax a deux expliations : d une part, la bibliothèque ontient beauoup de livres est pourquoi le professeur dit qu elle «ferait honneur à plus d un palais des ontinents». D autre part, ette grande bibliothèque est mobile («elle peut vous suivre au plus profond des mers»). B Le dialogue entre les deux personnages 1- Les personnages qui dialoguent sont Nemo et Aronnax. 2- a) Aronnax prend la parole en premier. b) Dans le texte i-dessous, les paroles d Aronnax sont surlignées ; les paroles de Némo sont soulignées (exerie 3). «Capitaine Nemo, dis-je à mon hôte, qui venait de s étendre sur un divan, voilà une bibliothèque qui ferait honneur à plus d un palais des ontinents, et je suis vraiment émerveillé, quand je songe qu elle peut vous suivre au plus profond des mers. - Où trouverait-on plus de solitude, plus de silene, monsieur le professeur? répondit le apitaine Nemo. Votre abinet du Muséum vous offre-t-il un repos aussi omplet? - Non, monsieur, et je dois ajouter qu il est bien pauvre auprès du vôtre. Vous possédez là six ou sept mille volumes - Douze mille, monsieur Aronnax. Ce sont les seuls liens qui me rattahent à la terre. Mais le monde a fini pour moi le jour où mon Nautilus s est plongé pour la première fois sous les eaux. Ce jour-là, j ai aheté mes derniers volumes, mes dernières brohures, mes derniers journaux, et depuis lors, je veux roire que l humanité n a plus ni pensé, ni érit. Ces livres, monsieur le professeur, sont d ailleurs à votre disposition, et vous pourrez en user librement.» 3- a) Nemo prend la parole ensuite. b) Regarde le orrigé de la question 2- b). Les paroles de Nemo sont soulignées. 4- a) Les guillemets utilisés à la première ligne indiquent l ouverture du dialogue. b) D autres guillemets sont utilisés à la fin du texte. ) Les guillemets enadrent le dialogue. Ils indiquent où ommene et où se termine le dialogue. 5- Les tirets indiquent un hangement d interlouteur : un nouveau personnage prend la parole. 6- a) Dans les premières paroles d Aronnax, le passage de réit est : «dis-je à mon hôte, qui venait de s étendre sur un divan». b) Le verbe indiquant qu Aronnax parle est «dis». ) La virgule est utilisée deux fois, avant et après le passage de réit. Cned, Français 5e

10 Séquene 1 7- a) Dans les premières paroles de Nemo, le passage de réit est «répondit le apitaine Nemo». b) Le verbe indiquant que Nemo parle est «répondit». ) Le passage de réit ommene après le point d interrogation et il est terminé par un point. Remarque : le point d interrogation termine une phrase dite par Nemo. 8- Voii les rééritures que tu devais produire. Tu pouvais onjuguer le verbe «répondre» au présent (répond) ou au passé simple (répondit). - le verbe introduteur est devant les paroles : Aronnax répondit : «Non, monsieur, et je dois ajouter qu il est bien pauvre auprès du vôtre.» - le verbe introduteur est au milieu des paroles : «Non, monsieur, répondit Aronnax, et je dois ajouter qu il est bien pauvre auprès du vôtre.» - le verbe introduteur est après les paroles : «Non, monsieur, et je dois ajouter qu il est bien pauvre auprès du vôtre», répondit Aronnax. 9- La pontuation du dialogue que tu devais restituer dans le texte est érite en gras. Je remeriai le apitaine Nemo et je m approhai des rayons de la bibliothèque. Livres de siene, de morale et de littérature, érits en toutes langues, y abondaient. «Monsieur, dis-je au apitaine, je vous remerie d avoir mis ette bibliothèque à ma disposition. Il y a là des trésors de siene et j en profiterai. - Cette salle n est pas seulement une bibliothèque, dit le apitaine Nemo, est aussi un fumoir. - Un fumoir? m ériai-je. On fume don à bord? - Sans doute.» Je pris le igare qui m était offert et que le apitaine Nemo me tendait. C Rédiger un dialogue Voii un exemple de e qu il était possible de rédiger : Après avoir montré la bibliothèque à son hôte, Nemo onduisit Aronnax dans e qu il appelait «son abinet de uriosités». C était une immense salle. Aux murs étaient arohés de grands adres vitrés sous lesquels était exposée une importante olletion de oquillages. Au entre de la pièe étaient alignés des aquariums dans lesquels nageaient des poissons de différentes espèes. Mais e qui surprit surtout Aronnax, était le gigantesque squelette de baleine, parfaitement reonstitué, qui était suspendu au plafond. «C est inroyable! s exlama Aronnax. Je n ai jamais vu un squelette de étaé aussi grand. - Vous n avez pas de spéimen de e type dans votre musée? demanda Nemo. - Nous avons des ossements de baleine, mais rien de ette taille!» Aronnax se tut un instant, pensif. Puis sa uriosité de professeur reprit le dessus et il se tourna vers Nemo pour l interroger : «Savez-vous à quelle famille appartient e étaé? 10 Cned, Français 5e

11 Séquene 1 - Il s agit d une baleine bleue. Nous avons retrouvé sa arasse sur une plage du Mexique, raonta le apitaine. Le orps était déjà en déomposition mais on voyait enore des traes de morsures sur sa peau. Elle a dû être attaquée par un grand squale. - Un squale? s étonna Aronnax. Cher apitaine, ave tout le respet que je vous dois, permettezmoi de vous dire qu un seul requin ne pourrait venir à bout d une baleine de ette taille. - Il se peut que plusieurs requins aient attaqué ette baleine en même temps, admit Nemo, néanmoins, je soutiens qu un grand requin blan aurait pu la tuer seul.» Aronnax restait silenieux. Il reonnaissait que Nemo avait une grande onnaissane du monde aquatique, mais il ne pouvait onevoir qu un requin fût assez grand et assez fort pour tuer une baleine d une vingtaine de mètres. Voyant le septiisme de son invité, Nemo se dirigea vers une grande armoire dont il ouvrit les portes. Au fond était arohée une gigantesque mâhoire de requin blan. «Regardez! dit Nemo. Ne royez-vous pas que le requin qui possédait une telle mâhoire aurait pu tuer notre baleine?» A La phrase D après Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne Séane 7 1- La phrase «Ces livres, monsieur le professeur, sont à votre disposition.» ommene par une majusule. 2- Elle se termine par un point. 3- Le mot «sont» est un verbe onjugué. La lasse grammatiale d un mot, est la atégorie de mots à laquelle il appartient : elles des noms, des verbes, des adjetifs, des déterminants, des prépositions, des adverbes «Ces livres» est le sujet de «sont». La fontion d un mot, est le rôle qu il joue dans la phrase. 5- a) La phrase «Douze mille, monsieur Aronnax.» ne respete pas la définition de la phrase. b) Cela vient du fait qu elle ne ontient pas de verbe onjugué. Cette phrase est non verbale. B Les types de phrases 1- La phrase «Vous possédez là six ou sept mille livres» se termine par des points de suspension. 2- La phrase «Ce sont les seuls liens qui me rattahent à la terre.» se termine par un point. 3- Ces phrases permettent de transmettre une information. 4- La phrase suivante «Où trouverait-on plus de solitude, plus de silene, monsieur le professeur?» se termine par un point d interrogation. 5- Cette phrase permet de poser une question. 6- On appelle ette phrase une phrase interrogative. 7- À la question «Où trouverait-on plus de solitude, plus de silene, monsieur le professeur?», Aronnax pourrait répondre : «On pourrait trouver du silene dans un désert» ou «Dans un désert». Cned, Français 5e 11

12 Séquene 1 8- À la question «Votre abinet du Muséum vous offre-t-il un repos aussi omplet?», Aronnax répond : «Non, monsieur, et je dois ajouter qu il est bien pauvre auprès du vôtre.» (l. 7). Il aurait pu répondre simplement «Non.» 9- La phrase «Quelle hane vous avez de posséder une telle bibliothèque!» exprime l émerveillement d Aronnax. 10- Cette phrase se termine par un point d exlamation. 11- Dans la phrase «Utilisez es livres omme vous le souhaitez», Nemo adresse un onseil à Aronnax. 12- a) Prends soin des livres de la bibliothèque. Voii les différentes possibilités : Prendre soin des livres de la bibliothèque. Que tu prennes soin des livres de la bibliothèque. Tu prendras soin des livres de la bibliothèque. b) Ne parle pas dans la bibliothèque. Voii les différentes possibilités : Ne pas parler dans la bibliothèque. Que tu ne parles pas dans la bibliothèque. Tu ne parleras pas dans la bibliothèque. ) Va voir le bibliothéaire pour tout renseignement. Voii les différentes possibilités : Aller voir le bibliothéaire pour tout renseignement. Que tu ailles voir le bibliothéaire pour tout renseignement. Tu iras voir le bibliothéaire pour tout renseignement. C Les formes de phrases 1- La différene entre les deux phrases est que l une omporte des adverbes de négation et l autre n en ontient pas. 2- a) La phrase est de type délaratif. b) et ) «Ce ne sont pas les seuls liens qui me rattahent à la terre». d) Cette phrase de forme négative est de type délaratif. A Petit exerie sur le texte Séane 8 1- Le apitaine Nemo et Aronnax se trouvent dans un salon : «dans e salon» (ligne 2). 2- Les «oeuvres» sont des tableaux. 3- Les «maîtres» sont les peintres qui ont réé es tableaux. 12 Cned, Français 5e

13 Séquene 1 B La pontuation forte à la fin des phrases 1- «Monsieur le professeur, dit alors et homme étrange, vous exuserez le sans-gêne ave lequel je vous reçois, et le désordre qui règne dans e salon.» (l. 1-2). a) Il s agit d une phrase injontive. C est une prière que Nemo adresse à Aronnax. b) Cette phrase se termine par un point. ) Toutes les autres phrases du texte qui se terminent par un point sont des phrases délaratives. Tu pouvais relever, au hoix : - «Un amateur, tout au plus, monsieur.» (l. 5) - «J aimais autrefois à olletionner es belles œuvres réées par la main de l homme.» (l. 5-6) - «J étais un herheur avide, un fureteur infatigable, et j ai pu réunir quelques objets de haut prix.» (l. 6-7) - «Ce sont mes derniers souvenirs de ette terre qui est morte pour moi.» (l. 7-8) - «À mes yeux, vos artistes modernes ne sont déjà plus que des aniens ; ils ont deux ou trois mille ans d existene, et je les onfonds dans mon esprit.» (l. 8-10) - «Le apitaine Nemo se tut et sembla perdu dans une rêverie profonde.» (l. 11) 2- «Monsieur, répondis-je, sans herher à savoir qui vous êtes, m est-il permis de reonnaître en vous un artiste?» (l. 3-4) a) Cette phrase est une phrase interrogative. b) Cette phrase se termine par un point d interrogation. C La pontuation à l intérieur des phrases 1- a) Des virgules sont utilisées dans la première phrase du texte. b) L emploi des virgules est obligatoire pour délimiter la passage de réit de la proposition en inise ave le verbe introduteur : «,dit alors et homme étrange,». ) L emploi de la troisième virgule est faultatif quand les propositions sont déjà reliées par la onjontion de oordination «et» : «le sans-gêne ave lequel je vous reçois, et le désordre qui règne dans e salon.» 2- a) Pour lire les livres de Nemo, Aronnax attend le soir. / Pour lire les livres de Nemo, Aronnax attend, le soir. - Dans la première phrase, l absene de virgule implique que e qu Aronnax attend, est la venue du soir, la tombée de la nuit (dans ette phrase, «le soir» est COD du verbe «attend»). - L emploi de la virgule dans la deuxième phrase nous donne une information sur le moment où Aronnax attend («le soir» est omplément ironstaniel de temps). b) Nemo observe Aronnax debout devant un tableau de maître. / Nemo observe Aronnax, debout devant un tableau de maître. - Dans la première phrase, l absene de virgule implique que est Aronnax qui est devant un tableau de maître. - L emploi de la virgule dans la deuxième phrase implique au ontraire que est Nemo qui est devant un tableau de maître. Cned, Français 5e 13

14 Séquene 1 3- a) Dans le texte, le point-virgule est aussi utilisé à l intérieur des phrases. b) Voii la phrase dans laquelle est utilisé le point-virgule : «À mes yeux, vos artistes modernes ne sont déjà plus que des aniens ; ils ont deux ou trois mille ans d existene, et je les onfonds dans mon esprit.» (l. 8-10). ) On pourrait remplaer le point-virgule par deux points. d) Les deux points permettraient d introduire l expliation que donne Nemo. D Réériture Nemo vint vers moi et me dit : «Êtes-vous médein?» Je m attendais si peu à ette demande que je le regardai quelque temps sans répondre. «Êtes-vous médein? répéta-t-il. - En effet, dis-je, je suis doteur.» Ma réponse avait évidemment satisfait le apitaine Nemo. «Monsieur Aronnax, me dit le apitaine, onsentiriez-vous à donner vos soins à l un de mes hommes? - Vous avez un malade? - Oui. - Je suis prêt à vous suivre. - Venez.» 14 Cned, Français 5e

15 Séquene 1 Séane 9 Je onnais la méthode pour relire mon brouillon et pour le orriger. la définition de la omparaison : La omparaison est une figure de style qui onsiste à omparer deux éléments (le omparé et le omparant) au moyen d un outil de omparaison (omme, ressembler à, pareil à ). la définition de la métaphore : La métaphore est une figure de style qui onsiste à omparer deux éléments (le omparé et le omparant) sans utiliser d outil de omparaison. la définition de la personnifiation : La personnifiation est une figure de style qui onsiste à dérire des objets ou des animaux omme des êtres humains. Je suis apable de hoisir la bonne orthographe pour les verbes terminés par les sons [e] et [e] : -er, -é, ait - Je savais bien hanter. - Le ours était très intéressant et sera faile à mémoriser. distinguer les homophones «a» / «à» et «ou» / «où». - Je vais à la plage dès qu il a terminé son goûter. - La magasin où tu ahètes tes fournitures a fermé. - Préfères-tu du pain ou des éréales? repérer et employer une omparaison, une métaphore, une personnifiation. Ë Dans la omparaison suivante, enadre l outil de omparaison, souligne d un trait le omparé et surligne le omparant. Les livres sont omme des boîtes ontenant des mots. Ë Souligne en noir la métaphore et en bleu la personnifiation : Ces boîtes de mots attendent patiemment d être ouvertes. la pontuation et la mise en page d un dialogue : un dialogue est toujours enadré par des guillemets. Lorsqu un nouveau personnage prend la parole, on retourne à la ligne et on utilise des tirets. la pontuation des phrases. les différents types de phrase : Ë la phrase délarative Ë la phrase interrogative Ë la phrase exlamative Ë la phrase injontive les différentes formes de phrase : Ë la phrase affirmative Ë la phrase négative restituer la pontuation et les majusules d un texte : doudou se reuse la ervelle : «je ne vois qu une seule solution», finit-il par déréter. tous les regards se tournent vers lui. «laquelle? demandent-ils tous en même temps. - que guillaume devienne érivain! - et pourquoi pas osmonaute ou explorateur tant que tu y es! bondit guillaume. - e n est pas si diffiile. tu ne manques pas d imagination, poursuit doudou, et l orthographe, ça s apprend. quant à la pontuation, elle vient toute seule à ondition d être attentif au rythme des phrases.» Cned, Français 5e 15

16 Séquene 2 SÉQUENCE 2 Séane 1 A Un début de roman 1- L histoire se passe en L événement inroyable est l apparition d une réature inonnue sur les mers. Elle a été aperçue par plusieurs bateaux. 3- a) Cet événement inroyable se produit en mer. b) Dans les deux premiers paragraphes, les mots ou groupes de mots qui justifient la préédente réponse sont les suivants : «les populations des ports» (l. 2-3), «les gens de mer» (l. 3),«armateurs» (l. 4), «apitaines de navires» (l. 4), «skippers et masters» (l. 4), «offiiers des marines militaires» (l. 5), «plusieurs navires» (l. 8), «sur mer» (l. 8). ) Il s agit du hamp lexial de la mer. 4- a) Les personnes qui s intéressent à et événement inroyable sont : «les populations des ports» (l. 2-3), «l esprit publi à l intérieur des ontinents» (l. 3), «les gens de mer» (l. 3), «les négoiants», «armateurs», «apitaines de navires», «skippers», «masters de l Europe et de l Amérique» (l. 4-5), «offiiers des marines militaires de tous pays» (l. 5), «les gouvernements des divers États des deux ontinents» (l. 6). b) L événement intéresse tout le monde. 5- Voii un exemple de résumé de l inipit du roman : Dans la première phrase, tu indiqueras quand et où se passe l histoire. Dans la deuxième phrase, tu expliqueras e que voient les marins. Dans la troisième phrase, tu diras qui s intéresse à ette déouverte. En 1866, un événement inroyable se produit dans les mers. Différents marins ont aperçu un objet ou un animal gigantesque dont l origine est inonnue. Tout le monde s intéresse à e phénomène, que e soit la population ou les gouvernements. Dans ton résumé, tu dois impérativement indiquer où et quand se passe l histoire. Tu dois aussi évoquer l événement inroyable. En revanhe, tu ne peux pas parler du héros, ar tu ne sais rien sur lui. 6- a) La phrase du troisième paragraphe qui donne des informations sur la taille de la réature est : «Si était un étaé, il surpassait en volume tous eux que la siene avait lassés jusqu alors.» (l ). b) Le narrateur s appuie sur des onnaissanes sientifiques pour donner l information sur la taille de la réature. ) Les sientifiques ités dans le troisième paragraphe sont : Cuvier, Laépède, M. Dumeril et M. de Quatrefages. 16 Cned, Français 5e

17 Séquene 2 On ne te demandait pas de te renseigner sur es quatre sientifiques. Voii néanmoins quelques informations sur eux : - Georges Cuvier ( ) est un herheur du XIX e sièle, onsidéré omme le fondateur de la paléontologie. Il a aussi mis en plae la lassifiation moderne des animaux. - Bernard-Germain-Étienne de la Ville, omte de Laépède ( ), est le premier sientifique à établir une lassifiation rigoureuse des espèes animales, en travaillant essentiellement sur les batraiens et les reptiles. - François-Jean-Charles-Auguste Dumeril ( ) est un professeur de zoologie ; il a omplété l œuvre de Georges Cuvier et a publié l Histoire naturelle des poissons ( ). - Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau ( ) est un biologiste et un zoologiste. Tu remarqueras que, dans le texte de Jules Verne, les noms des deux derniers sientifiques (M. Dumeril et M. de Quatrefages) sont préédés par un «M.» majusule, abréviation de Monsieur. C est une marque de politesse qui s explique par le fait que es deux sientifiques étaient enore vivants au moment où Jules Verne érivait Vingt mille lieues sous les mers. d) Les sientifiques qui étudient les poissons sont des «ihtyologistes». e) Conernant le métier du héros du roman et son rôle dans l histoire, tu peux supposer que le héros est sientifique et qu il va reherher l animal mystérieux pour l étudier. Remarque : C est en effet e qui va se passer. Le héros du roman, qui est aussi le narrateur, s appelle Aronnax. C est un sientifique qui étudie les animaux marins. Il a le statut de professeur et il travaille dans un musée d histoire naturelle. Cned, Français 5e 17

18 Séquene 2 B - Donner envie de lire au leteur 1- Voii la orretion de l exerie dans lequel on te demandait de relier les questions posées dans la olonne A aux réponses proposées dans la olonne B. Colonne A Quels sont les deux groupes nominaux qui désignent la réature omme un objet? Quelle expression montre que le narrateur ne sait pas si la réature est un objet ou un être vivant? Quelle omparaison permet de rapproher la réature d un animal? Quels mots ou groupes de mots présentent la réature omme un être surnaturel? Colonne B «un événement bizarre, un phénomène inexpliqué et inexpliable» «"une hose énorme"» «un objet long, fusiforme, parfois phosphoresent» «infiniment plus vaste et plus rapide qu une baleine» «la struture de l objet ou de l être en question» «la vitesse inouïe de ses mouvements» «la puissane surprenante de sa loomotion» «la vie partiulière dont il semblait doué» «Si était un étaé» «il surpassait en volume tous eux que la siene avait lassés jusqu alors» «un tel monstre» «et objet» «et être phénoménal dépassait de beauoup toutes les dimensions admises jusqu à e jour par les ihtyologistes» «ette surnaturelle apparition» 2- a) Non, on ne pourrait pas faire un portrait préis de la réature. b) Le narrateur dérit la réature de ette façon pour réer du suspens et pour donner au leteur envie de lire la suite du roman. 3- On peut penser qu un monstre hante les mers, si tu veux en savoir plus, lis le roman. 18 Cned, Français 5e

19 Séquene 2 Séane 2 A Les groupes de verbes 1 er groupe (sauf aller) 2 e groupe 3 e groupe Autres verbes du 3 e groupe Infinitif en - ER - IR - IR - RE, - OIR Partiularités des verbes Exemples Chanter Appeler Jeter appuyer Ils ont des formes ave iss-. Exemples : finissait, finissant réussissait, réussissant Finir réussir Ils n ont pas de forme ave iss-. Venir Mourir ourir Dire Faire onnaître Voir Peindre suivre Croire mettre vouloir B Le présent de l indiatif 1- hanter : je hante, tu hantes, il hante, nous hantons, vous hantez, ils hantent finir : je finis, tu finis, il finit, nous finissons, vous finissez, ils finissent venir : Je viens, tu viens, il vient, nous venons, vous venez, ils viennent mourir : je meurs, tu meurs, il meurt, nous mourons, vous mourez, ils meurent roire : je rois, tu rois, il roit, nous royons, vous royez, ils roient 2- a) Les terminaisons au du verbe du 1 er groupe («hanter») au singulier sont : -e ; - es ; -e b) Les terminaisons des verbes des autres groupes au singulier sont : - s ; -s ; -t 3- Pour hanter, finir, venir, mourir et roire, les terminaisons au pluriel sont : -ons, -ez, -ent 4- a) vouloir : je veux, tu veux, il veut, nous voulons, vous voulez, ils veulent dire : je dis, tu dis, il dit, nous disons, vous dites, ils disent faire : je fais, tu fais, il fait, nous faisons, vous faites, ils font b) Au présent, la terminaison aux deux premières personnes du singulier est en X. ) Pouvoir a deux radiaux : en «eu» et en «ou». d) Les terminaisons de faire et dire au pluriel présentent des partiularités : vous faites / vous dites et ils font. On ne retrouve pas les terminaisons ez et ent. 5- Il peint à l huile sur des toiles. Moi aussi, je veux devenir peintre et réaliser des œuvres. 6- a) Les onjugaisons au présent, à la 1 re personne du singulier sont : J ouvre, je ueille, j offre b et ) Les verbes ouvrir, ueillir et offrir sont des verbes du troisième groupe en -IR, mais ils se onjuguent au présent omme des verbes du 1 er groupe. Cned, Français 5e 19

20 Séquene 2 d) Je vais dans le jardin et j y ueille des fleurs. Une heure plus tard, quand je me trouve devant la maison, ma mère ouvre la porte. Je lui offre le bouquet. 7- Je jette, tu jettes, il jette, nous jetons, vous jetez, ils jettent. 8- Pendant que je nettoye nettoie la table, mon frère essuie la vaisselle et ma sœur essaye des vêtements. Comme elle les ahète par orrespondane, elle les renvoie parfois. Remarque : on peut aussi érire : «ma sœur essaie des vêtements.» 9- C est le jour de mon anniversaire. J ai treize ans. Tous mes amis sont hez moi. Ils ont dans les mains des paquets enrubannés que je suis impatient d ouvrir. 10- «Tu sais, mon ami, il s agit du monstre du fameux narval Nous allons en purger les mers! L auteur d un ouvrage in-quarto en deux volumes sur les Mystères des grands fonds sous-marins ne peut se dispenser de s embarquer ave le ommandant Ferragut. Mission laborieuse, mais dangereuse aussi! On ne sait pas où l on va! Ces bêtes-là peuvent être très apriieuses! Mais nous irons quand même! Nous avons un ommandant qui n a pas froid aux yeux!» Jules Verne, Vingt mille lieues sous les mers, hapitre III. C Le passé omposé 1- Dans la première phrase de l extrait de Vingt mille lieues sous les mers reproduit au début de la séane 1, le verbe «oublier» (l. 2) est onjugué sous la forme suivante : «personne n a oublié». 2- a) Les points ommuns entre les trois formes au passé omposé sont : l auxiliaire au présent et le partiipe passé. b) Pour «est apparu» et «sont partis», est l auxiliaire «être» qui est employé, alors que, dans «a oublié», est l auxiliaire «avoir». 3- Voii les partiipes passés que tu devais ompléter : a) Les travaux ont permis la onstrution d une nouvelle route. b) J ai bien appris ette leçon. ) Le ar est parti. d) Les ars sont partis. e) Les voitures sont parties. f) Elle a uit un poisson. g) L animal a fui à l approhe des enfants. 4- Voii les formes du verbe «aller» au passé omposé dans les phrases que tu devais ompléter : a) Paul dit : «Je suis allé à la pisine.» b) Julie dit : «je suis allée à la pisine.» ) Les filles disent : «Nous sommes allées à la pisine.» d) Tous les amis sont allés à la pisine. 20 Cned, Français 5e

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation Mathématiques e Livret de orrigés Rédation : Niole Cantelou Sophie Huvey Hélène Leoq Fabienne Meille Françoise Raynier Philippe Nadeau Jean-Denis Poignet Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable

Plus en détail

LES PRONOMS INTERROGATIFS

LES PRONOMS INTERROGATIFS LES PRONOMS INTERROGATIFS 1) Le pronom interrogatif permet de questionner. Qui a le droit de vote dans cette assemblée? Il y a du camembert et du brie, lequel veux-tu? 2) Il y a deux catégories de pronoms

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus Nations Unies Conseil éonomique et soial Distr. générale 31 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/26 Commission éonomique pour l Europe Conférene des statistiiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

3ème groupe : Tous les autres verbes et les verbes irréguliers (venir, prendre, savoir, devoir, vendre, croire, naître, courir...

3ème groupe : Tous les autres verbes et les verbes irréguliers (venir, prendre, savoir, devoir, vendre, croire, naître, courir... Les trois groupes de verbes 1er groupe : tous les verbes terminés par er (chanter,manger, tomber, laver...) sauf aller qui est irrégulier 2ème groupe : tous les verbes terminés par ir (finir, agir, réfléchir

Plus en détail

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00.

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé présente des actions passées, ponctuelles, et d une durée délimitée dans le passé. Formation : avoir ou être (au

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Étape II. Compétences à développer de 8 à 12 ans. Grilles des compétences

Étape II. Compétences à développer de 8 à 12 ans. Grilles des compétences Grilles des ompétenes Compétenes à développer de 8 à ans COMPÉTENCES DE 8 À ANS Les ompétenes en «aratères droits» sont à ertifier. (symbole en fin de ligne) Les ompétenes en «aratères italiques» sont

Plus en détail

mes m est mets/met mais mets

mes m est mets/met mais mets GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES MES HOMOPHONES M EST METS/MET MAIS METS 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes mes m est mets/met mais mets mes : déterminant possessif pluriel, féminin

Plus en détail

Fanny. (sur le thème du temps)

Fanny. (sur le thème du temps) Fanny Dans une petite maison, dans le bois de nénuphars, habitait Monsieur Piloge avec ses deux enfants : Paul et Laure. Ce jour-là, toute la famille partait chez des amis Avant de s en aller, les enfants

Plus en détail

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants.

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. Projet INF242 Stéphane Devismes & Benjamin Wak Pour e projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. 1 Planning Distribution du projet au premier ours. À la fin de la deuxième semaine

Plus en détail

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif Informatique TP 4 & 5 ECS2 Lyée La Bruyère, Versailles Chaînes de Markov Partie 1 : exemple introdutif Exerie 1 : épidémiologie On modélise l évolution d une maladie en lassant les individus en trois groupes

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS

LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS En bref Les conjonctions de coordination relient des unités qui ont la même fonction. Les conjonctions de subordination relient une proposition subordonnée à une proposition

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas!

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas! X-infos L ATUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014 Édito Tous a vos agendas! La soiété SPL-Xdemat s apprête à vivre pour la première fois de sa jeune existene, les életions muniipales. Et ompte tenu du

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Chapitre IV- Induction électromagnétique

Chapitre IV- Induction électromagnétique 37 Chapitre IV- Indution életromagnétique IV.- Les lois de l indution IV..- L approhe de Faraday Jusqu à maintenant, nous nous sommes intéressés essentiellement à la réation d un hamp magnétique à partir

Plus en détail

quelque quelque(s) quel(s) que/quelle(s) que quel(s) / quelle(s) qu elle(s)

quelque quelque(s) quel(s) que/quelle(s) que quel(s) / quelle(s) qu elle(s) GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUELQUE HOMOPHONES QUELQUE(S) QUEL(S) QUE/QUELLE(S) QUE QUEL(S)/QUELLE(S) QU ELLE(S) 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes quelque quelque(s) quel(s)

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Utilisation des auxiliaires avoir et être

Utilisation des auxiliaires avoir et être AVOIR MATÉRIEL ET ÊTRE POUR ALLOPHONES 1 Groupe verbal Utilisation des auxiliaires avoir et être 1 DIFFÉRENTS CONTEXTES D EMPLOI DU VERBE AVOIR Être dans un certain état physique, moral ou intellectuel.

Plus en détail

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie Confidentiel Disposition de fin de vie DoumentHumain Mes volontés juridiquement valables onernant ma vie, mes périodes de souffrane, les derniers moments de mon existene et ma mort Institut interdisiplinaire

Plus en détail

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!»

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Musette s est lassée. Sous son plancher, «cric, crac, croc», Des enfants grignotent, gigotent et se font des croques. Alors un matin, elle

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer La petite poule qui voulait voir la mer Ecris les mots suivants au bon endroit : le titre l auteur - l illustration - l illustrateur - l éditeur Exercices couverture Décris la première de couverture. Que

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT DISCOURS DIRECT ET INDIRECT Si vous voulez rapporter les paroles de quelqu un, vous pouvez utiliser le discours direct ou le discours indirect (nous n aborderons pas ici le style indirect libre, qui relève

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan Comment évaluer la qualité d un résultat? En sienes expérimentales, il n existe pas de mesures parfaites. Celles-i ne peuvent être qu entahées d erreurs plus ou moins importantes selon le protoole hoisi,

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION - Février 2003 - ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION Centre d Information du Cuivre 30, avenue Messine 75008 Paris HOLISUD Ingénierie 21,

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

ACCORD DES ADJECTIFS DE COULEUR Exercice d introduction

ACCORD DES ADJECTIFS DE COULEUR Exercice d introduction Exercice d introduction Testons tes connaissances. Sylvain le smiley nous décrit la voiture de ses rêves mais il semble éprouver quelques difficultés à l écrit. Entoure les adjectifs de couleur (il y en

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

N Y OU OÙ 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes. ni n y ou où

N Y OU OÙ 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes. ni n y ou où GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES NI HOMOPHONES N Y OU OÙ 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes ni n y ou où NI N Y ni : conjonction de coordination. ni est le pendant négatif de ou

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 Handelsmittelschulen Bern Biel Thun Aufnahmeprüfungen 2010 Datum: Montag, 22. März 2010 Fach: Französisch Lösungen Zeit: 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 NOTE : 1 Lisez ce texte: Logicielle

Plus en détail

Les contes de la forêt derrière l école.

Les contes de la forêt derrière l école. Circonscription de Lamballe EPS cycle 1 Les contes de la forêt derrière l école. Une proposition de travail en EPS pour les enfants de petite et moyenne section, ayant comme thèmes Les déplacements, les

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes

GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QU EN HOMOPHONES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes qu en quant quand qu en : que (e élidé devant une voyelle) suivie de en, pronom qui

Plus en détail

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le nombre et le degré de détermination du nom. 1. L article le, la, les, l, d, au, aux, du, des, un, une, des, du, de l, de la, des.

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

Le monde du vivant : les dents

Le monde du vivant : les dents SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 L hygiène dentaire Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com SEANCE 4 Le différent rôle des dents SEANCE 3 Nos dents sontelles identiques? EANCE 2 Combien avonsnous

Plus en détail

Olympiáda vo francúzskom jazyku

Olympiáda vo francúzskom jazyku Celoštátna odborná komisia OFJ Olympiáda vo francúzskom jazyku 21. ročník, školský rok 2010/2011 Celoštátne kolo Kategória 1A 21. ročník Olympiády vo francúzskom jazyku, Úlohy celoštátneho kola kategórie

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

Quel accent en français?

Quel accent en français? Quel accent en français? 1. L ACCENT CIRCONFLEXE Il s emploie sur a, e, i, o, u. Souvent, il remplace un s présent dans la langue latine: Forêt, tête, tempête, fête, hôtesse, hôpital, arrêt, intérêt, bête

Plus en détail

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez.

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. DOSSIER 3 Quelle journée! Pêle-mêle 19 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. 1.... 2.... 3.... 4.... 5.... 6.... 66. Reconstituez les mots de la page Pêle-mêle.

Plus en détail

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

ces ses c est s est sais / sait

ces ses c est s est sais / sait GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES CES HOMOPHONES SES C EST S EST SAIS / SAIT 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes ces ses c est s est sais / sait ces : déterminant démonstratif pluriel

Plus en détail

C est dur d être un vampire

C est dur d être un vampire C est dur d être un vampire 1/6 Pascale Wrzecz Lis les pages 5 à 8. Tu peux garder ton livre ouvert. 1 Retrouve les mots dans ta lecture et complète les cases. C est une histoire de. Prénom du héros ;

Plus en détail

Octave MIRBEAU LA BAGUE

Octave MIRBEAU LA BAGUE Octave MIRBEAU LA BAGUE LA BAGUE Un matin, le vieux baron vint chez moi. Et, sans préambule, il me demanda : Est-ce vrai, docteur, qu il y a du fer dans le sang? C est vrai Ah! je ne voulais pas le croire

Plus en détail

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieu Sommaire LE CONTRAT DE TRAVAIL...3 LA REMUNERATION : PAIEMENT AU CACHET, PAIEMENT

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Subordonnée circonstancielle de temps

Subordonnée circonstancielle de temps DE MATÉRIEL TEMPS POUR ALLOPHONES 1 Notion de phrase Subordonnée circonstancielle de temps La subordonnée circonstancielle de temps sert à situer l action dans le temps. Elle peut exprimer : la simultanéité

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Stratégies favorisant ma réussite au cégep

Stratégies favorisant ma réussite au cégep Source de l image :daphneestmagnifique.blogspot.ca Stratégies favorisant ma réussite au cégep par Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy Table des matières UN GUIDE POUR TOI!... 2 STRATÉGIES DE GESTION

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

QUESTIONS. Questions de test diffusées, 2015. Test de mathématiques, 9 e année Cours appliqué. Lis les instructions qui suivent.

QUESTIONS. Questions de test diffusées, 2015. Test de mathématiques, 9 e année Cours appliqué. Lis les instructions qui suivent. Questions e test iffusées, 15 QUESTIONS Test e mathématiques, 9 e année Cours appliqué Lis les instrutions qui suivent. Assure-toi avoir les eux ahiers (Questions et Réponses) et la Feuille e formules.

Plus en détail

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie)

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Raconté par Lisa Ann Marsoli Illustrations de Mario Cortes, Valeria Turati et des Disney Storybook Artists Jean-Christophe a une chambre remplie

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE AUSSI TÔT / BIENTÔT BIEN TÔT / PLUTÔT PLUS TÔT / SITÔT SI TÔT 1 Homophones grammaticaux de même catégorie

GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE AUSSI TÔT / BIENTÔT BIEN TÔT / PLUTÔT PLUS TÔT / SITÔT SI TÔT 1 Homophones grammaticaux de même catégorie GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE AUSSITÔT HOMOPHONES AUSSI TÔT / BIENTÔT BIEN TÔT / PLUTÔT PLUS TÔT / SITÔT SI TÔT 1 Homophones grammaticaux de même catégorie aussitôt aussi tôt aussitôt : Il signifie au

Plus en détail

❶ Écris le nom des auteurs de cette histoire. ❷ Écris le nom de l illustratrice. ❸ Comment se prénomme le personnage principal de cette histoire?

❶ Écris le nom des auteurs de cette histoire. ❷ Écris le nom de l illustratrice. ❸ Comment se prénomme le personnage principal de cette histoire? Léo adore sa maitresse. Surtout quand elle lui frotte la tête en disant : Bravo Léo, tu as encore bien travaillé. Il adore. Pour demain, elle a demandé à chacun de ses élèves de rapporter un objet ancien.

Plus en détail

Correction des accords des verbes

Correction des accords des verbes DES ACCORDS VERBES 1 Accord du verbe Correction des accords des verbes En cliquant sur le bouton «Rubrique grammaticale» dans notre site, vous pourrez, au besoin, consulter les notions théoriques suivantes

Plus en détail

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline Fiche 1 Lecture orale 1 Je lis les lettres. c d q t g k s f v z b u è é e h c n k l m u b v S Z Q V T N C D O L P R 2 Je lis des mots outils. dessus dessous devant derrière qui que nous vous mon son pourquoi

Plus en détail

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Résumé du livre Marjo a toujours rêvé d avoir une grande maison avec des animaux. Après avoir épousé Daniel, elle réalise son rêve et devient fermière.

Plus en détail

ça sa ÇA HOMOPHONES LES EXERCICES DE FRANÇAIS DU CCDMD www.ccdmd.qc.ca Homophones grammaticaux de catégories différentes

ça sa ÇA HOMOPHONES LES EXERCICES DE FRANÇAIS DU CCDMD www.ccdmd.qc.ca Homophones grammaticaux de catégories différentes GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES ÇA HOMOPHONES SA 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes ça sa ça : pronom démonstratif qui veut dire cela. On peut le remplacer par cela. Ça ne signifie

Plus en détail

Si c était une machine, ce serait un ordinateur génial pour voyager dans le temps et vers les autres continents.

Si c était une machine, ce serait un ordinateur génial pour voyager dans le temps et vers les autres continents. En classe, nous avons imaginé à quoi ressemblerait l école qui nous apprendrait à grandir heureux. Nous avons joué à «si c était» et improvisé, par ce jeu oral, autour du thème de l école de nos rêves

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Maintenant, c est à votre tour de vous présenter. Chaque classe va nous informer du nom de son école et de son degré.

Maintenant, c est à votre tour de vous présenter. Chaque classe va nous informer du nom de son école et de son degré. 1. Pour débuter notre beau projet scientifique en ligne, nous allons nous présenter. Nous sommes Maryse et Guylaine, les deux assistantes du prof Albert. Nous essayons d expliquer certains phénomènes scientifiques.

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

Valeur des temps composés de l indicatif : passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur, futur antérieur

Valeur des temps composés de l indicatif : passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur, futur antérieur PASSÉ MATÉRIEL COMPOSÉ, PLUS-QUE-PARFAIT, POUR ALLOPHONES PASSÉ ANTÉRIEUR, FUTUR ANTÉRIEUR 1 Groupe verbal Valeur des temps composés de l indicatif : passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur, futur

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB Niveau 2 - Mots treize quatorze quinze seize dix-sept dix-huit dix-neuf vingt vingt-et-un vingt-deux vingt-trois vingt-quatre vingt-cinq vingt-six vingt-sept vingt-huit vingt-neuf trente quarante cinquante

Plus en détail

BAILLY-GRANDVAUX Mathieu ZANIOLO Guillaume Professeur : Mrs Portehault

BAILLY-GRANDVAUX Mathieu ZANIOLO Guillaume Professeur : Mrs Portehault BAILLY-GRANDVAUX Mathieu ZANIOLO Guillaume Professeur : Mrs Portehault 1 I. Introdution...3 II. Généralités...3 Caratéristiques ommunes aux deux phénomènes...3 La différene entre la phosphoresene et la

Plus en détail

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte»

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» - Fichier «Gestion main de fer» Cet outil, à utiliser chaque semaine, permet de réaliser une synthèse de l

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Liens entre la peinture et la poésie

Liens entre la peinture et la poésie Liens entre la peinture et la poésie Ophélie dans Hamlet Ophélie est un personnage fictif de la tragédie d Hamlet, une célèbre pièce de William Shakespeare. Elle partage une idylle romantique avec Hamlet

Plus en détail

La cour de récréation

La cour de récréation FRANÇAIS Nom Prénom La cour de récréation Durée de la première partie : 60 minutes Matériel autorisé : Dictionnaire Le Robert Junior ou Larousse maxi débutants 1 TEXTE 1 2 3 4 Un coup d œil à ma montre,

Plus en détail