DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie"

Transcription

1 Confidentiel Disposition de fin de vie DoumentHumain Mes volontés juridiquement valables onernant ma vie, mes périodes de souffrane, les derniers moments de mon existene et ma mort Institut interdisiplinaire d éthique en santé publique

2 Institut interdisiplinaire d éthique en santé publique Au sein de Dialog Ethik, des spéialistes de différentes branhes s engagent pour le respet des volontés du patient et pour la liberté de onsiene dans le domaine de la santé publique. Le DoumentHumain est un instrument de déision qui ontribue d une part à assurer le bien-être des patients et d autre part à déharger les prohes et le personnel soignant. En Suisse, les maladies ardio-vasulaires représentent la prinipale ause de déès. La Fondation Suisse de Cardiologie s investit pour que la souffrane puisse être atténuée et évitée. En plus de la reherhe, de l information et de la prévention, ainsi que des onseils et des soins aux personnes onernées, fait autant partie des engagements de la Fondation le droit à une mort humaine. La Fondation Suisse de Cardiologie publie onjointement ave Dialog Ethik le DoumentHumain omplété par un paragraphe spéifique à la réanimation. Pour Dialog Ethik la ollaboration ave l Assoiation Suisse des âinés et rentiers est très importante. En effet, les personnes d un ertain âge posent souvent des questions éthiques qui sont également d un grand intérêt pour les personnes plus jeunes. Se préouper des questions par rapport à sa propre mort en fait partie et le DoumentHumain aimerait vous inviter à aomplir e pas.

3 Table des matières Données personnelles et identité... 2 Destinataires... 3 Les personnes qui omptent le plus pour moi Médeins et personnel soignant Le rôle de Dialog Ethik Personnes non-désirées Disposition de fin de vie... Atténuation de la douleur et administration de sédatifs Mesures de prolongation de la vie Paragraphe spéialement destiné aux sujets ardiaques et/ou âgés Nutrition artifiielle Soins ontinus: Admission aux soins intensifs Lorsque mon déès devient inélutable Lieu du déès Aompagnement religieux Disposition onernant mon orps... Don d organes Autopsie Reherhe médiale 5 11 Consultation de mon dossier médial après ma mort Pratiques religieuses Mes volontés après mon déès... Genre d inhumation Tombe Obsèques Autres souhaits 14 Ce qui est en outre important à mes yeux Douments importants et lieux d arhivage Atualisation du DoumentHumain... 17

4 Données personnelles et identité Je prends les dispositions suivantes en pleine possession de mes faultés mentales, de mes faultés de disernement et après mûre réflexion. Elles s appliqueront lorsque je ne serai plus en mesure de faire onnaître mes volontés. Pour remplir le formulaire: > Mettre une roix dans la ase hoisie > Erire à la main et en aratère d imprimerie. Prénom/Nom Rue Code postal/lieu Téléphone Téléfax Date de naissane Commune d origine Religion/Confession 2

5 Destinataires Les personnes qui omptent le plus pour moi S il m arrive de tomber gravement malade ou d être vitime d un aident et que ma mort soit prohe, je souhaite que les personnes suivantes (je mentionne notamment mes parents prohes) soient prévenues le plus tôt possible et dans I ordre indiqué. Si j ai pris un engagement partiulier vis-à-vis de quelqu un (mandat/pouvoir), je le mentionne ii tout spéialement. Je déharge les médeins et le personnel soignant de leur obligation de respet du seret professionnel envers les personnes mentionées idessous. Si je ne suis plus en mesure de le faire moi-même, j autorise les personnes mentionnées à prendre à ma plae les déisions onvenues. L équipe soignante doit informer mes prohes de mon état réel et les impliquer dans le proessus déisionnel onernant mon traitement et mes soins. Si je n ai auune personne de référene, j autorise alors l équipe soignante à déider à ma plae, d après e qui a été établi dans es dispositions. En as de désaord au sein de mes prohes sur la déision à prendre à mon sujet, est I avis de la première personne itée i-dessous qui sera pris en ompte: Première personne de référene Prénom/Nom Adresse Téléphone/Téléfax/ Arrangements éventuels Deuxième personne de référene Prénom/Nom Adresse Téléphone/Téléfax/ Arrangements éventuels 3 Autres personnes: auune personne de référene

6 Médeins et personnel soignant La disposition de fin de vie ontient mes volontés juridiquement obligatoires à I attention des médeins et du personnel soignant. Le progrès médial permet aujourd hui à de nombreuses personnes de vivre plus longtemps et ave une meilleure qualité de vie qu auparavant. Pourtant, les nouvelles possibilités médiales en matière de traitement peuvent également engendrer des situations problématiques. En tant que personne autonome et apable de disernement, j ai le droit de renoner aux mesures médiales ou aux soins qui ne me semblent pas souhaitables. De même, je peux également rélamer es mesures à ondition qu elles soient onformes aux règles des pratiques médiales ou de I administration de soins. C est pourquoi j exige que I on respete mes volontés. Je souhaite que les médeins soutiennent mes personnes de référene en mettant en oeuvre les déisions prises dans es Dispositions de fin de vie. Les médeins sont priés d intégrer mes personnes de référene dans la prise de déision au as où les Dispositions de fin de vie devraient être interprêtées par rapport à la situation donnée. Le rôle de Dialog Ethik Si les médeins traitants ou le personnel soignant ne peuvent pas ou ne veulent pas suivre les volontés que j ai exprimées dans la Disposition de fin de vie i-après, j exige qu ils prennent ontat ave la personne hargée de es problèmes au sein de Dialog Ethik, numéro de Hotline Je déharge les médeins ou le personnel soignant de leur devoir de seret professionnel à son enontre. Personnes non-désirées Je désire que les personnes suivantes ne soient pas autorisées à me rendre visite et qu elles ne puissent pas avoir une quelonque influene à mon sujet: Nom / Prénom Adresse 4 Remarques

7 Disposition de fin de vie Les instrutions données dans la présente Disposition de fin de vie s appliquent notamment dans les situations suivantes: ß les fontions vitales élémentaires sont tellement touhées par la maladie ou par un aident, que la vie ne peut être maintenue que par Ie reours ontinu de soins médiaux intensifs, et en partiulier par une ventilation artifiielle. La probabilité selon laquelle es mesures pourraient un jour ne plus être néessaires est très faible. ß Le erveau a été tellement touhé qu il est très probable que toute possibilité de ommuniation ave mes semblables, même non verbale, soit à jamais impossible. Ces instrutions s appliquent en outre dans les situations suivantes: S il arrive que je me trouve dans I une ou plusieurs des situations mentionnées i-dessus, j exige de I équipe soignante le omportement suivant: Atténuation de la douleur et administration de sédatifs En as de douleur, de détresse respiratoire et d agitation Variante A Je souhaite que l on m administre des médiaments ontre les douleurs et des tranquillisants en fortes doses. Je suis onsient(e) du fait que ela peut éventuellement altérer ma onsiene ou abréger ma vie. Variante B Je souhaite que l on ne m administre des médiaments ontre les douleurs et des tranquillisants que pour rendre mon état supportable. Je veux absolument profiter, même si elle est minime, de toute possibilité d avoir pour un temps, la onsiene laire. Instrutions partiulières 5

8 Mesures de prolongation de la vie Variante A L équipe soignante renone à toute mesure diagnostique et thérapeutique visant à la prolongation de la vie. On suspendra ou renonera à faire reours à des mesures devenues vaines, teiles que la ventilation artifiielle, les médiaments d assistane au système ardio-vasulaire, les antibiotiques ou les proédés de substitution reinale. Les mesures diagnostiques et thérapeutiques ne doivent être entreprises que pour assurer des soins palliatifs optimaux. Variante B L équipe soignante exploite toutes les mesures médiales adéquates tant qu il existe une possibilité d amélioration de mon état de santé dans un avenir prévisible. Fait partie de es mesures une réanimation médiamenteuse et/ou életrique et/ou méanique. Instrutions partiulières 6

9 Paragraphe spéialement destiné aux sujets ardiaques et/ou âgés Chez les sujets ardiaques ainsi que hez les sujets âgés, le risque de mort subite par arrêt ardiaque est aru. C est pourquoi il est important que les personnes ardiaques ou âgées se préoupent de savoir si elles souhaitent ou non être réanimées dans une telle situation. La réanimation est l ensemble des mesures d urgene prises immédiatement après un arrêt ardio-vasulaire et/ou respiratoire ave perte de onsiene. L objetif de la réanimation est de rétablir le plus rapidement possible les fontions irulatoires et respiratoires vitales pour permettre aux organes importants (surtout le erveau, le oeur et les reins) d être à nouveau suffisamment approvisionnés en oxygène. Plus l état général est mauvais et/ou plus une personne est âgée, plus les hanes d une réanimation réussie sont faibles. Même après une réanimation réussie, l étendue des séquelles physiques et psyhiques permanentes (en partiulier les lésions érébrales liées à un manque d oxygénation) augmente ave l âge et le mauvais état de santé général du patient. La réanimation (ardiopulmonaire) omprend des mesures telles que massage ardiaque, défibrillation, intubation, respiration artifiielle, ainsi que l administration de médiaments destinés à favoriser la irulation. Si la réanimation éhoue ou si elle n est pas entreprise, le déès du patient en est la onséquene inévitable. En as d arrêt ardiaque subit et/ou d arrêt respiratoire ave perte de onsiene, Je souhaite être réanimé(e) Je ne souhaite pas être réanimé(e) Instrutions partiulières 7

10 Nutrition artifiielle Le droit à l alimentation est un droit humain. Néanmoins, haque être humain apable de disernement a le droit de refuser de manger et/ou de boire. Chez des personnes qui ne sont plus apables de disernement, leur volonté supposée notée dans les Dispositions de fin de vie fait foi et doit être respetée par les médeins traitants. Parmi les méthodes de nutrition artifiielle on différenie entre nutrition ave une sonde gastrique (nutrition entérale) et nutrition par infusions qui ontourne le transit gastro-intestinal (nutrition parentérale). Les personnes en fin de vie ont souvent de moins en moins envie de boire ou de manger. C est un phénomène naturel par lequel les fontions orporelles deviennent plus lentes pour finalement s arrêter omplètement. En as de nutrition artifiielle, la vie, mais aussi la souffrane, sont prolongées artifiiellement. Le rejet de nourriture et de boisson n est pas ressenti omme étant inonfortable par le patient dans ette dernière phase de la vie, dans la mesure où il ressent également moins la douleur. Variante A Je refuse la nutrition entérale ainsi que la nutrition parentérale, même si mon déès surviendra alors plus rapidement pour ette raison. Dans une telle situation, la prise en harge doit se limiter aux soins de la bouhe,de la peau et des muqueuses. Variante B Je souhaite être nourri(e) par voie entérale ou par voie parentérale selon la situation aussi longtemps que le proessus de fin de vie ne soit pas inutilement alourdi. Variante C Je laisse aux médeins le soin de déider de la néessité et du genre de nutrition artifiielle/d administration de liquides en fontion de la phase de la maladie et de la situation de la maladie. 8 Instrutions partiulières

11 Soins ontinus: Admission aux soins intensifs Si je suis atteint(e) d une maladie inurable et/ou d une grande faiblesse due à l âge avané, si je suis grabataire et/ou inonsient(e), je désire être transporté(e) dans un hôpital de soins intensifs, uniquement si ette nouvelle hospitalisation onduit à une amélioration de qualité de vie ou à un allègement de douleur aiguë. Oui Non Instrutions partiulières Lorsque mon déès devient inélutable Dans ette situation, je ne souhaite que des soins palliatifs, mais auun traitement, ni soin, ni mesure d aompagnement pour prolonger ma vie ( est-à-dire uniquement le soulagement de la souffrane physique, psyhique, soiale et spirituelle). Oui Non Instrutions partiulières 9

12 Lieu du déès Dans la mesure du possible, je souhaite pouvoir mourir hez moi ou hez des personnes qui me sont hères. Oui Non Je préfère pouvoir mourir dans une institution prévue à et effet. Ma préférene: Hôpital Foyer Hospie Aompagnement religieux Je souhaite I aompagnement de mon onseiller spirituel de onfiane ou de la personne qui m est prohe, indiquée i-dessous: Prénom/Nom Adresse Téléphone/Téléfax/ II peut s agir également d un autre onseiller spirituel. Je ne souhaite pas d aompagnement religieux au moment de mon déès et notamment pas la visite d un onseiller spirituel. Remeriement 10 Je remerie du fond du œur les médeins et le personnel soignant qui respetent mes volontés. Je suis onsient (e) du fait que des situations très diffiiles et lourdes peuvent en résulter.

13 Disposition onernant mon orps Don d organes Je ne souhaite pas faire I objet d un prélèvement d organes. Mes organes peuvent être prélevés sans limitation après ma mort érébrale. Mes organes peuvent être prélevés après ma mort érébrale à I exeption de: Autopsie 1 Pour établir les auses de mon déès, je prends les dispositions suivantes: Je ne souhaite auune autopsie. Je souhaite qu une autopsie ne soit effetuée qu en as de déès inattendu (mais pas insolite). Après ma mort, je veux que les auses de mon déès soient établies dans tous les as en effetuant une autopsie. Après ma mort, on peut proéder à une autopsie à des fins de reherhe et/ou d enseignement. Reherhe médiale Après ma mort, Je lègue mon orps à la médeine sans auune restrition. Je lègue mon orps à la médeine uniquement pour des reherhes médiales en rapport ave ma maladie. Je ne lègue pas mon orps à la médeine L autopsie est une ouverture du orps du défunt pour établir les auses de son déès et pour reonstruire le pro essus de sa mort. En as de déès insolite, pour des raisons juridiques, on proède obligatoirement à une autopsie même si la personne en question a expressément indiqué ne pas en vouloir une.

14 Consultation de mon dossier médial après ma mort Les personnes suivantes sont autorisées à onsulter mon dossier médial après ma mort: Je refuse à quionque I aès à mon dossier médial sauf pour des raisons juridiques ainsi qu aux résultats de I autopsie. Aès uniquement aux résultats de I autopsie (si existants): Prénom/Nom Adresse Prénom/Nom Adresse Aès illimité: Prénom/Nom Adresse Prénom/Nom Adresse 12 Mon dossier médial peut (sous réserve des dispositions relatives à la protetion des données) ne peut pas être utilisé à des fins de reherhe médiale.

15 Rites et pratiques religieuses II est très important pour moi de pouvoir bénéfiier à temps des rites et des pratiques religieuses prévus par ma religion/onfession. II s agit notamment de: 13

16 Mes volontés après mon déès Genre d inhumation Je souhaite Une rémation Un enterrement Tombe Je souhaite Une tombe onventionnelle Une fosse ommune Être enterré(e) à I endroit suivant: Pas de tombe Une autre forme de funérailles: Obsèques Je ne souhaite pas de fête funéraire Je souhaite I organisation suivante: Autres souhaits 14

17 Ce qui est en outre important à mes yeux 15

18 Douments importants et lieux d arhivage Doument Lieu d arhivage Mandat de prévoyane Testament Avis de déès (p.ex. indiations sur des donations) Liste des personnes à qui envoyer le faire part de déès Nérologie Liste des journaux dans lesquels faire paraître mon avis de déès Assuranes Comptes banaires/postaux (prouration) Affaires professionnelles Bailleur Employeur Autres 16 Lieu/Date Signature Le présent doument n est pas un testament au sens suessoral du terme!

19 Atualisation du DoumentHumain Pour que votre DoumentHumain reste juridiquement ontraignant, il est important qu il soit mis à jour régulièrement. Si votre DoumentHumain est arhivé életroniquement hez Dialog Ethik, e dernier vous invitera périodiquement à l atualiser. Si votre DoumentHumain n est pas arhivé életroniquement hez Dialog Ethik, nous vous onseillons de le vérifier régulièrement (par exemple tous les deux ans), de le redater et de le signer.. Lieu / Date Signature Lieu / Date Signature Lieu / Date Signature Lieu / Date Signature Lieu / Date Signature Lieu / Date Signature Lieu / Date Signature Lieu / Date Signature 17 Lieu / Date Signature

20 Vision de Dialog Ethik En santé publique, sans exeption, loyauté et respet de la personne humaine dans la vie, la souffrane et la mort. Institut interdisiplinaire d éthique en santé publique Fondation Suisse de Cardiologie Shwarztorstrasse 18, Case postale 368 CH 3000 Berne 14 Téléphone +41 (0) Fax +41 (0) Internet: Compte postal pour les dons: CCP DIALOG ETHIK Sonneggstrasse 88 CH-8006 Zurih Téléphone +41 (0) Fax +41 (0) Internet: Donations: CP

pour personnes atteintes de la maladie de Parkinson

pour personnes atteintes de la maladie de Parkinson Confidentiel Parkinson Schweiz Suisse Svizzera Dispositions de fin de vie (DocumentHumain) pour personnes atteintes de la maladie de Parkinson Mes volontés juridiquement valables concernant ma vie, mes

Plus en détail

Votre dossier d adhésion

Votre dossier d adhésion MSH INTERNATIONAL pour le ompte Votre dossier d adhésion Vous avez besoin d aide pour ompléter votre dossier d adhésion? Contatez-nous au +33 (0)1 44 20 48 77. Adhérent Bulletin d adhésion Titre : Mademoiselle

Plus en détail

Proposition de conditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015

Proposition de conditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015 Proposition de onditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015 Sommaire Proposition de onditions quantitatives Normes provisoires 2.0... 1 Contexte... 2 Critères d éligibilité pour l épargne

Plus en détail

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus Nations Unies Conseil éonomique et soial Distr. générale 31 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/26 Commission éonomique pour l Europe Conférene des statistiiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas!

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas! X-infos L ATUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014 Édito Tous a vos agendas! La soiété SPL-Xdemat s apprête à vivre pour la première fois de sa jeune existene, les életions muniipales. Et ompte tenu du

Plus en détail

Demande d'allocation Personnalisée d'autonomie d une personne de 60 ans ou plus

Demande d'allocation Personnalisée d'autonomie d une personne de 60 ans ou plus Demande d'alloation Personnalisée d'autonomie d une personne de 60 ans ou plus NOM... Prénom... Adresse. Je soussigné(e) le demandeur :... le représentant agissant en qualité de... Délare avoir joint à

Plus en détail

MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introduction

MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introduction Statistique Informatique Mathématique appliquées Novembre 3 MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introdution Les artes de ontrôle sont

Plus en détail

LE MAG CHRONOBIOLOGIE LE RYTHME DANS LA PEAU L ESSENTIEL DE MA MUTUELLE DOSSIER SANTÉ. www.mutualia.fr. Numéro 10 Décembre 2014

LE MAG CHRONOBIOLOGIE LE RYTHME DANS LA PEAU L ESSENTIEL DE MA MUTUELLE DOSSIER SANTÉ. www.mutualia.fr. Numéro 10 Décembre 2014 LE MAG L ESSENTIEL DE MA MUTUELLE Numéro 10 Déembre 2014 DOSSIER SANTÉ CHRONOBIOLOGIE LE RYTHME DANS LA PEAU L INFO MUTUALIA La solution prévoyane des exploitants agrioles NOUVELLE RUBRIQUE Portrait d

Plus en détail

CRÉATEUR D ENTREPRISE

CRÉATEUR D ENTREPRISE GUIDE POUR AGIR Comment s imaginer CRÉATEUR D ENTREPRISE JE BÂTIS MON PROJET PROFESSIONNEL Ave le soutien du Fonds soial européen Créer une entreprise... pourquoi pas moi? Chaque année, plus de 270.000

Plus en détail

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

Avis de convocation. Assemblée générale mixte de PagesJaunes Groupe. le 26 avril 2007 à 17 heures à la Maison de la Chimie

Avis de convocation. Assemblée générale mixte de PagesJaunes Groupe. le 26 avril 2007 à 17 heures à la Maison de la Chimie Avis de onvoation Assemblée générale mixte de PagesJaunes Groupe le 26 avril 2007 à 17 heures à la Maison de la Chimie 28 bis, rue Saint-Dominique - 75007 Paris sommaire Comment partiiper à l Assemblée

Plus en détail

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieu Sommaire LE CONTRAT DE TRAVAIL...3 LA REMUNERATION : PAIEMENT AU CACHET, PAIEMENT

Plus en détail

Manuel d instructions

Manuel d instructions LOGICIEL DE CRÉATION DE BRODERIES Manuel d instrutions Visitez notre site http://solutions.brother.om pour obtenir les oordonnées du servie après-vente et onsulter la Foire aux questions (FAQ). RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

ADDICTION SEVERITY INDEX - TSR

ADDICTION SEVERITY INDEX - TSR Laboratoire de Psyhiatrie Version Otobre 2005 Université Vitor Segalen Bordeaux 2 1 ADDICTION SEVERITY INDEX - TSR Adaptation française INSTRUCTIONS 1) Ne laissez auun blan et utilisez les odes appropriés

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Servies à la personne by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment NÉGOCIER. avec un futur EMPLOYEUR JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment NÉGOCIER. avec un futur EMPLOYEUR JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment NÉGOCIER ave un futur EMPLOYEUR JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE Ave le soutien du Fonds soial européen Négoier... quoi? Négoier signifie «s entendre ave». Aussi, tout futur salarié peut

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie Chapitre 7 - ests d hypothèses Lexique anglais - français Constats - terminologie - onepts de base tests ests onernant une moyenne - variane onnue - variane inonnue - ourbe aratéristique - n =? est de

Plus en détail

Chapitre IV- Induction électromagnétique

Chapitre IV- Induction électromagnétique 37 Chapitre IV- Indution életromagnétique IV.- Les lois de l indution IV..- L approhe de Faraday Jusqu à maintenant, nous nous sommes intéressés essentiellement à la réation d un hamp magnétique à partir

Plus en détail

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées Guide pratique L emploi des personnes handiapées Sommaire Guide pour les salariés p. 3 L'aès et le maintien dans l'emploi... 4 Les établissements et servies d aide par le travail (ÉSAT)... 10 Les entreprises

Plus en détail

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan Comment évaluer la qualité d un résultat? En sienes expérimentales, il n existe pas de mesures parfaites. Celles-i ne peuvent être qu entahées d erreurs plus ou moins importantes selon le protoole hoisi,

Plus en détail

Bureau d études techniques by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Bureau d études techniques by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Bureau d études tehniques by Hisox Questionnaire préalable d assurane Bureau d études tehniques by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété

Plus en détail

PROGRAMME DES ATELIERS

PROGRAMME DES ATELIERS e--f.fr PROGRAMME DES ATELIERS Atualité de la onvention olletive : salaires, forfaits jours, temps de travail e qui va bouger dans notre profession! Atualité législative 2014 : le point sur une année d

Plus en détail

SELECTIONNER ENTREPRISES

SELECTIONNER ENTREPRISES GUIDE POUR AGIR Comment SELECTIONNER les ENTREPRISES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Ave le soutien du Fonds soial européen Pourquoi séletionner ertaines entreprises? Toutes les entreprises de votre seteur

Plus en détail

3. Veuillez indiquer votre effectif total :

3. Veuillez indiquer votre effectif total : 1 Métiers du marketing et de la ommuniation Questionnaire préalable d assurane Préambule Le présent questionnaire préalable d assurane Marketing et Communiation a pour objet de réunir des informations

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE www.suplog.fr Tél. 01 43 13 53 34 ontat@supdelog.fr DOSSIER DE CANDIDATURE ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Collez votre photo NE PAS REMPLIR CE CADRE RÉSERVÉ AU SERVICE DES ADMISSIONS Date de réeption dossier :

Plus en détail

a Attention aux pesticides, engrais ou a Pensez à rentrer vos meubles de

a Attention aux pesticides, engrais ou a Pensez à rentrer vos meubles de Au moment de l'alerte Malgré le ourt laps de temps qui existe entre le moment de l'alerte et l'évauation, de nombreuses ations peuvent être entreprises pour limiter les dégâts si vous êtes préparés et

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Métiers du onseil en entreprise Questionnaire préalable d assurane Identiiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés NCCI : Calul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés Ce NCCI fournit les règles relatives au alul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés. Ces règles se ontentent de ouvrir la oneption et le alul

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité 1 Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Métiers de la séurité by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

Les accommodements raisonnables

Les accommodements raisonnables Les aommodements raisonnables Guide de l élève Introdution aux hartes anadienne et québéoise...p. 2 Le droit à l égalité et à la non-disrimination...p. 3 Les aommodements raisonnables...p. 4 Tableau synthèse

Plus en détail

Séquence 7. Séance 1. Exercice 1 : [I Recenser et organiser des informations] Exercice 2 : [I Recenser et organiser des informations] Séquence

Séquence 7. Séance 1. Exercice 1 : [I Recenser et organiser des informations] Exercice 2 : [I Recenser et organiser des informations] Séquence Séquene 7 Séquene 7 Séane 1 Exerie 1 : [I Reenser et organiser des informations] On doit faire la liste des miro-organismes dangereux (don pathogènes) d un ôté et de eux qui ne le sont pas de l autre.

Plus en détail

Equipe Technique Régionale des Formations d Entraîneurs

Equipe Technique Régionale des Formations d Entraîneurs Equipe Tehnique Régionale des Formations d Entraîneurs Ligue d Athlétisme des Pays de la Loire FORMATIONS DES ENTRAINEURS 2013 / 2014 Chers entraîneurs éduateurs, «Plus que le talent, est l envie qui ompte»

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION - Février 2003 - ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION Centre d Information du Cuivre 30, avenue Messine 75008 Paris HOLISUD Ingénierie 21,

Plus en détail

LES FORMATIONS EN MARECHALERIE ET SYSTEMES DE REGLEMENTATION DANS LES ETATS EUROPEENS

LES FORMATIONS EN MARECHALERIE ET SYSTEMES DE REGLEMENTATION DANS LES ETATS EUROPEENS LES FORMATIONS EN MARECHALERIE ET SYSTEMES DE REGLEMENTATION DANS LES ETATS EUROPEENS En 2009, les assoiations membres de l EFFA ont été invitées à remplir un questionnaire portant sur la formation et

Plus en détail

Notre traçabilité indique que vous utilisez un système Dimension listés ci-dessous:

Notre traçabilité indique que vous utilisez un système Dimension listés ci-dessous: Lettre de séurité Avertissement Danger d Eletroution: Raordement du Compresseur Dimension RMS Absene de ahe de protetion életrique sur les systèmes de Chimie Clinique Dimension Notre traçabilité indique

Plus en détail

Histoire - Géographie Éducation civique 3 e

Histoire - Géographie Éducation civique 3 e Histoire - Géographie Éduation ivique 3 e Livret de orrigés Rédation : Olivier Cernigoj (Histoire) Gaëlle Marion-Saussay (Éduation Civique) Niolas Prévost (Géographie) Lise Loureiro (Géographie) Validation

Plus en détail

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif Informatique TP 4 & 5 ECS2 Lyée La Bruyère, Versailles Chaînes de Markov Partie 1 : exemple introdutif Exerie 1 : épidémiologie On modélise l évolution d une maladie en lassant les individus en trois groupes

Plus en détail

Professionnels de l art by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Professionnels de l art by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Professionnels de l art by Hisox Questionnaire préalable d assurane Votre interlouteur: Buzz Assurane Servie lients - BP 105 83061 Toulon Cedex prodution@buzzassurane.om La ommunauté des olletionneurs

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Portage Salarial pour les métiers du Conseil by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms

Plus en détail

Préface. À ma mère. Van de Velde ISMN-979-0-56005-291-5

Préface. À ma mère. Van de Velde ISMN-979-0-56005-291-5 Préfae À ma mère En filigrane de es pages il y a le souvenir de ma mère Nadia Tagrine. Tout e que vous trouverez dans e livre est auprès d elle que je l ai appris. Ave ette méthode j ai voulu rendre hommage

Plus en détail

Contribution de l Association Nationale des Etudiants en Pharmacie (ANEPF) dans le cadre des Assises Nationales de l enseignement Supérieur

Contribution de l Association Nationale des Etudiants en Pharmacie (ANEPF) dans le cadre des Assises Nationales de l enseignement Supérieur Contribution de l Assoiation Nationale d Etudiants en Pharm (ANEPF) dans le adre d Assis National de l enseignement Supérieur Cette ontribution de l Assoiation Nationale d Etudiants en Pharm de Frane (ANEPF),

Plus en détail

convention de partenariat 2009-2012

convention de partenariat 2009-2012 onvention de partenariat 2009-2012 Convention de partenariat Entre d une part, l Université de Bourgogne représentée par sa Présidente, Madame Sophie Béjean, et désignée i-après par l Université, dûment

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 RC Professionnelle by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

MA DIRECTIVE ANTICIPEE

MA DIRECTIVE ANTICIPEE MA DIRECTIVE ANTICIPEE Préambule Dans votre directive anticipée ( Patientenverfügung ), vous pouvez consigner vos volontés pour votre fin de vie. La loi du 16 mars 2009 relative aux soins palliatifs, à

Plus en détail

l alliance de l isolation et du design

l alliance de l isolation et du design l alliane de l isolation et du design CMJN : 0/90//100/0 CMJN : 0/0/0/60 www.thermart.eu Isoler et déorer Un avenir d avane «Mettre nos innovations tehniques au œur des préoupations de nos lients : telle

Plus en détail

CONTACTER TÉLÉPHONE. Comment. une entreprise, un employeur par GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS

CONTACTER TÉLÉPHONE. Comment. une entreprise, un employeur par GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS GUIDE POUR AGIR Comment CONTACTER une entreprise, un employeur par TÉLÉPHONE JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Ave le soutien du Fonds soial européen Le téléphone est-il un outil effiae dans

Plus en détail

Sommaire. Le Mot des Présidents. Présentation du Forum Centrale-Supélec PAG04. Présentation de l École Centrale Paris PAGP 09 PAGP 11

Sommaire. Le Mot des Présidents. Présentation du Forum Centrale-Supélec PAG04. Présentation de l École Centrale Paris PAGP 09 PAGP 11 4 9 V Sommaire Le Mot des Sommaire Présidents Sommaire Le Mot des Présidents 03 Présentation du Forum Centrale-Supéle PAG04 Présentation de l Éole Centrale Paris PAGP 09 Présentation de Supéle PAGP 11

Plus en détail

La Variation de Vitesse au cœur des applications. industrielles. p.1

La Variation de Vitesse au cœur des applications. industrielles. p.1 Le magazine Shneider Eletri de l'enseignement tehnologique et professionnel Mai 005 p. Historique p. La ommande vetorielle des moteurs asynhrones p.3 La ommande vetorielle dans les appliations industrielles

Plus en détail

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension Juin 2001 La protetion différentielle dans les installations életriques basse tension Ce guide tehnique a pour objetif de mettre en évidene les prinipes de fontionnement des protetions différentielles

Plus en détail

Rapport. d' Activité

Rapport. d' Activité 2013 Rapport d' Ativité Sommaire gouvernane et pilotage la gouvernance de la CARSAT le pilotage de la CARSAT 10 16 missions, Réalisations et perspetives ASSuReR et garantir la ReTRAiTe 26 AideR les publics

Plus en détail

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation athématiques 6 e Livret de orrigés Rédation : laudine lbin-vuarand Niole antelou arie-jo Quéffele arie-frane Lefèvre ar Le rozler oordination : Jean-enis Poignet, responsable de formation e ours est la

Plus en détail

sd K 75 sd K 100 sd K 150

sd K 75 sd K 100 sd K 150 sd K 75 sd K 00 sd K 50 Notie d installation et d emploi de l Option Super Confort sd K 75, sd K 00 sd K 50 Sommaire Page Présentation...2 Dimensions, desription...3 Conditions d installation...4 Montage

Plus en détail

10. Trigonométrie. - 1 - Trigonométrie du triangle quelconque. 10.1 La mesure de l angle

10. Trigonométrie. - 1 - Trigonométrie du triangle quelconque. 10.1 La mesure de l angle - 1 - Trigonométrie du triangle quelonque 10.1 La mesure de l angle 10. Trigonométrie Les quatre unités prinipales de mesure d'un angle géométrique sont le degré, le radian, le grade et le tour. Le degré

Plus en détail

Le calendrier des inscripti

Le calendrier des inscripti ÉTUDES SUP TOP DÉPART Vous venez d entrer en terminale. Au œur de vos préoupations : obtenir le ba. Néanmoins, vous devrez aussi vous souier des poursuites d études, ar les insriptions dans le supérieur

Plus en détail

Centrales Villageoises Photovoltaïques

Centrales Villageoises Photovoltaïques Centrales Villageoises Photovoltaïques Projet Centrales Villageoises Photovoltaïques Optimisation du raordement életrique et gestion du réseau sur le village de : - Les Haies Rédateur Nom Fontion Damien

Plus en détail

B CHIFFRES CLÉ S FONDATION INSA DE LYON

B CHIFFRES CLÉ S FONDATION INSA DE LYON F O N D AT I O N I N S A D E LY O N Près de 11 millions d euros levés en 4 ans auprès de 16 entreprises méènes et partenaires 5 Chaires réées pour une dotation globale de plus de 2 millions d euros une

Plus en détail

IMPRESSA Z7 L essentiel en bref

IMPRESSA Z7 L essentiel en bref IMPRSSA 7 L essentiel en bref K Ce mode d emploi abrégé ne remplae pas le «Mode d emploi IMPRSSA 7». Tout d abord, veuillez lire et respeter impérativement les onsignes de séurité et mise en garde afin

Plus en détail

La RFID et les quarante voleurs

La RFID et les quarante voleurs Gildas Avoine, Massahusetts Institute of Tehnology, Cambridge, MA, USA, avoine@mit.edu La tehnologie en un lin d oeil L identifiation par radiofréquene (RFID) fait aujourd hui ouler beauoup d enre... et

Plus en détail

Énergie et pollution. Déroulement. Énergies non renouvelables et pollution

Énergie et pollution. Déroulement. Énergies non renouvelables et pollution Énergie et pollution 9 Objetifs Connaître les onséquenes de l utilisation des soures d énergie non renouvelables sur l environnement. Connaître les avantages et les inonvénients de haque soure d énergie.

Plus en détail

Connaître les impacts d une inondation

Connaître les impacts d une inondation ANTICIPER Après vous être informé sur les risques menaçants vos prohes et vos biens, vous devez évaluer les dommages potentiels afin d antiiper la rise et diminuer ses effets. Connaître les impats d une

Plus en détail

Équilibres de phases de mélanges

Équilibres de phases de mélanges Équilibres de phases de mélanges Paternité - Pas d'utilisation Commeriale - Partage des Conditions Initiales à l'identique : http://reativeommons.org/lienses/by-n-sa/2.0/fr/ Table des matières Table des

Plus en détail

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée)

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée) 1 Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Date de réation : Possédez-vous

Plus en détail

droits des malades et fin de vie

droits des malades et fin de vie DOCUMENT à CONSERVER ET À EMPORTER si VOUS êtes HOSPITALISé droits des malades et fin de vie La loi Leonetti Le respect de la personne Le rôle de votre médecin L accès aux soins palliatifs Photo couverture

Plus en détail

Diagnostic Immobilier by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Diagnostic Immobilier by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Nom ou raison soiale Adresse Code postal Ville

Plus en détail

Questionnaire à destination des associations de LANNION

Questionnaire à destination des associations de LANNION Questionnaire à destination des assoiations de LANNION Ce questionnaire a pour objetif de mieux erner le profil atuel du monde assoiatif de LANNION. Il est rapide, faile à remplir.. et vos réponses nous

Plus en détail

#DSAA. Marseille. u Lycée Denis Diderot {Lycée Marie Curie é Lycée Jean Perrin. Lycée Saint Exupéry

#DSAA. Marseille. u Lycée Denis Diderot {Lycée Marie Curie é Lycée Jean Perrin. Lycée Saint Exupéry # Marseille u Lyée Denis Diderot {Lyée Marie Curie é Lyée Jean Perrin Lyée Saint Exupéry #sommaire_ Introdution Diplôme Supérieur d Arts Appliqués spéialité Design / Marseille 4 Projet pédagogique global

Plus en détail

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

2012 R apport A d' ctivité

2012 R apport A d' ctivité 2012 Rapport d' Ativité 2 / CARSAT normandie - RAppoRT d'activité 2012 Sommaire gouvernane et pilotage la gouvernance de la CARSAT 10 le pilotage de la CARSAT 16 missions, Réalisations et perspetives ASSuReR

Plus en détail

Rapport. avec les. usagers

Rapport. avec les. usagers 2012 Rapport sur lesrelations ave les usagers CARSAT Normandie, deux missions : la retraite et la santé Agir pour - les futurs retraités - les retraités - tous les assurés fragilisés par la maladie, le

Plus en détail

BILAN COOPÉRATIF ET RSE

BILAN COOPÉRATIF ET RSE 2012 BANQUE & ASSURANCE LA BRED BANQUE POPULAIRE au 31 déembre 2012 1 UNE SOLIDE ASSISE FINANCIÈRE Produit net banaire : 903,20 M Bénéfie net onsolidé part du groupe : 179,90 M Fonds propres prudentiels

Plus en détail

Problème 4 : étude de solutions tampon de ph

Problème 4 : étude de solutions tampon de ph ème OI Épreuve de séletion 5 PRÉ : étude de solutions tampon de ph I. Préparation. L aide éthanoï que est noté OH. À la température onsidérée, le pk du ouple OH/O est égal à,7. On prépare une solution

Plus en détail

Les laboratoires d'hydrologie isotopique dans les pays en développement

Les laboratoires d'hydrologie isotopique dans les pays en développement PERSPEIVES Les laboratoires d'hydrologie isotopique dans les pays en développement Leur rôle, leur expériene et leurs problèmes dans le domaine de la reherhe hydrologique et géohimique La onsommation d'eau

Plus en détail

Exemples de solutions acoustiques

Exemples de solutions acoustiques Exemples de solutions aoustiques RÉGLEMENTATON ACOUSTQUE 2000 Janvier 2014 solement aux bruits aériens intérieurs et niveau de bruit de ho Traitement aoustique des parties ommunes Bruits d équipements

Plus en détail

Maintien des fonctions vitales : quels sont mes choix?

Maintien des fonctions vitales : quels sont mes choix? Q u e s t i o n s e t R é p o n s e s Maintien des fonctions vitales : quels sont mes choix? Lorsque vous devez prendre des décisions au sujet de formes spécifiques de maintien des fonctions vitales, recueillez

Plus en détail

INSTRUCTIONS A MES PROCHES

INSTRUCTIONS A MES PROCHES INSTRUCTIONS A MES PROCHES Pompes Funèbres Neuchâteloises PFNE.CH PRÉVOYANCE FUNÉRAIRE CHACUN DEVRAIT Y PENSER Pour qui? Notre prévoyance funéraire s adresse à tous ceux qui désirent répondre aux interrogations

Plus en détail

La dimension sociale en soins palliatifs, à domicile et en institution

La dimension sociale en soins palliatifs, à domicile et en institution Annick SOUDANT-ROQUETTE (DUSP Lille 1996-97, DIUSP Lille 2004-05) La dimension sociale en soins palliatifs, à domicile et en institution Table des matières 1.Ses missions...2 2. Le patient...3 3. La famille,

Plus en détail

Formulaire Mon mandat en cas d inaptitude

Formulaire Mon mandat en cas d inaptitude 1 de 8 Formulaire Mon mandat en cas d inaptitude REMPLIR EN CARACTÈRES D IMPRIMERIE Tout mot écrit au singulier comprend aussi le pluriel, et tout mot écrit au genre masculin comprend aussi le genre féminin.

Plus en détail

Déclarations anticipées concernant mes soins de santé et ma fin de vie

Déclarations anticipées concernant mes soins de santé et ma fin de vie Déclarations anticipées concernant mes soins de santé et ma fin de vie Nom et prénom: Adresse: Numéro de registre national: Mes valeurs et convictions personnelles Outre les déclarations anticipées expressément

Plus en détail

Top C503 ISDN. Mode d emploi

Top C503 ISDN. Mode d emploi Top C503 ISDN Mode d emploi Dispositions ontratuelles importantes! Prière de lire avant d'utiliser e produit (liene d'utilisation otroyée à l'lutilisateur) Conession de liene relative aux logiiels Chère

Plus en détail

Commencer. Guide d'installation rapide FAX-2840 / FAX-2845 FAX-2940. de l'appareil et vérification des composants. Remarque

Commencer. Guide d'installation rapide FAX-2840 / FAX-2845 FAX-2940. de l'appareil et vérification des composants. Remarque Guide d'installation rapide Commener FAX-2840 / FAX-2845 FAX-2940 Lisez tout d'aord le Guide de Séurité du Produit, puis passez au Guide d'installation rapide (le présent guide) pour installer et onfigurer

Plus en détail

NOTES. Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30. Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76

NOTES. Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30. Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76 NOTES Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30 Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76 PLAN DU SERVICE LEXIQUE Pour vous aider à mieux comprendre

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CAALOGUE DES FORMAIONS La formation aux métiers éduatifs et soiaux > édiion 2016 > EIE ENFANCE > RAVAIL SOCIAL > ERSONNES ÂGÉES www.arifts.fr Édito Édito En deux ans, le paysage de la formation professionnelle

Plus en détail

Estimation Temps Réel des Etats Dynamiques d un Véhicule Automobile

Estimation Temps Réel des Etats Dynamiques d un Véhicule Automobile stimation emps éel des tats Dynamiques d un Véhiule Automobile Sébastien Plane o ite this version: Sébastien Plane. stimation emps éel des tats Dynamiques d un Véhiule Automobile. Automatique obotique.

Plus en détail

Quelles différences y a-t-il entre coqs d origine et coqs introduits par la suite?

Quelles différences y a-t-il entre coqs d origine et coqs introduits par la suite? Quelles différenes y a-t-il entre oqs d origine et oqs introduits par la suite? Le prolème Pour l élevage-souhe, les reproduteurs de poulet à hair ont fait l ojet d une séletion intensive onernant la vitesse

Plus en détail

Séquence 7. Séance 1 Histoire Regards sur l Afrique. Un empire africain, l empire du Ghana (VIII e -XII e siècle)

Séquence 7. Séance 1 Histoire Regards sur l Afrique. Un empire africain, l empire du Ghana (VIII e -XII e siècle) Séquene 7 Séquene 7 Séane 1 Histoire Regards sur l Afrique Un empire afriain, l empire du Ghana (VIII e -XII e sièle) A Un Empire présent sur un vaste territoire Exerie 1 : Loaliser l Empire du Ghana en

Plus en détail

SECTION 1. La préparation d un avenir sûr et serein. Planifier à l avance peut apporter la paix d esprit à vous et à votre famille

SECTION 1. La préparation d un avenir sûr et serein. Planifier à l avance peut apporter la paix d esprit à vous et à votre famille SECTION 1. La préparation d un avenir sûr et serein Planifier à l avance peut apporter la paix d esprit à vous et à votre famille Un guide pour les aînés 1 SECTION 1. La préparation d un avenir sûr et

Plus en détail

Don d organes. Notre pays a une nouvelle loi sur la transplantation depuis juillet 2007.

Don d organes. Notre pays a une nouvelle loi sur la transplantation depuis juillet 2007. Don d organes Donner ses organes et ses tissus à son décès est un geste généreux qui permet de sauver la vie de plusieurs personnes et d en aider de nombreuses autres à recouvrer la santé. La transplantation

Plus en détail

Modélisation numérique du glissement de terrain de Super Sauze par voie de photogrammétrie aérienne. Rapport de Stage

Modélisation numérique du glissement de terrain de Super Sauze par voie de photogrammétrie aérienne. Rapport de Stage Eole Nationale Supérieure des Arts et Industries de Strasbourg Modélisation numérique du glissement de terrain de Super Sauze par voie de photogrammétrie aérienne Rapport de Stage Deuxième Année de Formation

Plus en détail

Pompe transportable type ABS Robusta 200 et 300

Pompe transportable type ABS Robusta 200 et 300 Pope transportable type ABS Robusta 200 et 300 1081-02 Type tested and onitored 15970230FR (10/2015) FR Instrutions d installation et d utilisation www.sulzer.o 2 Instrutions d installation et d utilisation

Plus en détail

Marche à suivre pour compléter le questionnaire pour la déclaration très fréquente des données de SFP pour le Système de correspondance intégrée (SCI)

Marche à suivre pour compléter le questionnaire pour la déclaration très fréquente des données de SFP pour le Système de correspondance intégrée (SCI) Marhe à suivre pour ompléter le questionnaire pour la délaration très fréquente des données de SFP pour le Système de orrespondane intégrée (SCI) Les tableaux statistiques du Questionnaire pour la délaration

Plus en détail

«Prise en compte de mes volontés: dispositions de fin de vie et testaments»

«Prise en compte de mes volontés: dispositions de fin de vie et testaments» Fondation Suisse Active contre les maladies cardiaques et l attaque cérébrale Institut interdisciplinaire d éthique en santé publique «Prise en compte de mes volontés: dispositions de fin de vie et testaments»

Plus en détail

Pour faire le point voici les corrections des activités sur la relativité faites en cours :

Pour faire le point voici les corrections des activités sur la relativité faites en cours : Pour faire le point oii les orretions des atiités sur la relatiité faites en ours : Atiité 1 : (a) On onsidère un TGV qui aane à une itesse = 300 km h 1 = 83,3 m s 1 par rapport au sol. Le passager est

Plus en détail

Manuel système Bus In-Home : Vidéo Édition 2015

Manuel système Bus In-Home : Vidéo Édition 2015 Manuel système Bus In-Home : Vidéo Édition 2015 Sommaire 1 Bus In-Home : Vidéo Desription du système 3 2 Siedle Systemtehnik Platines intérieures Jung 3 3 Consignes de séurité Danger 3 4 Struture, longueurs

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Aléa Prevoyance Funéraire Mayennets 12 1950 Sion Tél 027 322 28 30

Aléa Prevoyance Funéraire Mayennets 12 1950 Sion Tél 027 322 28 30 Aléa Prevoyance Funéraire Mayennets 12 1950 Sion Tél 027 322 28 30 Le testament obsèques "Dignité", d'alea Prévoyance vous donne les moyen de décider de la façon dont doivent se dérouler vos obsèques

Plus en détail

POLITIQUE. TITRE : Politique relative à l application des niveaux de soins

POLITIQUE. TITRE : Politique relative à l application des niveaux de soins POLITIQUE Code : DSP-029 Instance responsable : Direction des services professionnels Approuvée par : Dr Michel Piraux Approuvée (ou adoptée) au comité de direction le : 5 juin 2013 Adoptée par le conseil

Plus en détail

La volatilité accrue du prix de l électricité pour les ménages belges

La volatilité accrue du prix de l électricité pour les ménages belges La volatilité arue du prix de L'éLetriité pour Les ménages belges La volatilité arue du prix de l életriité pour les ménages belges Une analyse basée sur les aratéristiques spéifiques de la fixation des

Plus en détail

Y a-t-il une limite d âge pour être donneur?

Y a-t-il une limite d âge pour être donneur? Bon nombre de personnes au Nouveau-Brunswick attendent le moment où on leur apprendra qu on a enfin trouvé les organes qui leur permettront de reprendre une vie normale et active. Bien d autres attendent

Plus en détail