FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE"

Transcription

1 FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE Règlement d ttriution de ourses et de prêts d études et de formtion du déemre 006 Artile premier Ojet et hmp d pplition Le présent règlement est étli en pplition de l te de onstitution de l «Fondtion Clémentine et Murie Antille» (i-près l Fondtion) du vril 969, pr le Conseil de Fondtion en vertu des ttriutions qui lui sont otroyées à l rtile 6 de et te. Ce règlement notmment pour uts : - de désigner les énéfiiires des ourses et des prêts d études et de formtion servis pr l Fondtion ; - de définir les onditions uxquelles les ourses et les prêts d études et de formtion sont ordés ; - de déterminer le montnt et le nomre de es versements. Art. Formes de susides L Fondtion otroie des susides, sous forme de ourses et de prêts d études et de formtion pour les fris de formtion postoligtoire. Art. 3 Définitions Les ourses sont des llotions ordées à fonds perdu, sns oligtion légle de remoursement. Les remoursements volontires sont versés u fonds des ourses et des prêts d études et de formtion. Les prêts d études et de formtion sont otroyés sns que le requérnt ou son représentnt légl n it à fournir une grntie personnelle ou réelle. Ils sont remoursles selon les modlités définies à l rtile du présent règlement.

2 - - Art. 4 Bénéfiiires Peuvent seuls énéfiier de es susides les jeunes ourgeois de Chlis, âgés de moins de 5 ns révolus u déut de l formtion, de sexe mâle dont les prents sont domiiliés sur l Commune de Chlis depuis une nnée u moins vnt que le requérnt déute s formtion. Une fois quis, le domiile légl reste vlle ussi longtemps qu il n en existe ps un utre. Le domiile juridique s entend u sens du droit ivil (rt. 3 CCS et ss). Art. 5 Formtions donnnt droit à des susides Donnent droit à des susides, les formtions (études ou pprentissge) postoligtoires offiiellement reonnues. Dns les limites fixées à l rtile 4 liné, l Fondtion peut, pour une deuxième formtion, otroyer une ide finnière sous forme de prêt exlusivement. Art. 6 Conditions finnières déterminntes Pour fixer le droit ux susides et leur importne, il est tenu ompte : - des possiilités finnières du requérnt, de son onjoint et de ses prents ou utres responsles légux ; - des revenus d utres provennes ; - des fris diretement imputles ux études ou à l formtion. Art. 7 Revenu déterminnt Le revenu déterminnt est étli à prtir de l dernière déision de txtion ordinire notifiée. Il est onstitué : - du revenu net imposle ; - d un pport de 0 % de l fortune nette imposle. Art. 8 Dédution omplémentire pour enfnts à hrge Le revenu déterminnt des prents du requérnt, fixé à l rtile préédent, est diminué de Fr. 0' pr enfnt mineur ou pr enfnt mjeur en formtion. Lorsque le revenu déterminnt net dépsse Fr. 0'000.--, il pprtient u Conseil de Fondtion de déider si l otroi d une ide est justifiée.

3 - 3 - Art. 9 Mode de lul Sous réserve des disponiilités de l Fondtion, les montnts nnuels forfitires lloués sous forme de ourses et de prêts sont les suivnts : Genre de formtion Bourse Prêt d Apprentissge dul ou formtion ssimilée - logement dns s propre fmille : Fr logement hors de l fmille : Fr. ' Collège, éole supérieure, éole des métiers, mturité professionnelle à plein temps - externt : Fr. ' internt : Fr. ' Formtion universitire ou HES dns le nton Fr. ' Fr. 3' Formtion universitire ou HES hors du nton Fr. ' Fr. 5' Supplément pour formtion ou suivie à l étrnger Fr. ' Pour les formtions de l tégorie, les susides sont lloués sous forme de ourses et de prêts d études et de formtion. Art. 0 Mjortion en fontion du revenu et de l fortune des prents Le montnt des ourses peut être mjoré u mximum de 0 % selon le rème suivnt et sur l se du revenu déterminnt (f. rtiles 7 et 8) du requérnt, de ses prents ou utres responsles légux et de son onjoint, s éhént : - jusqu à Fr. 50' % - de Fr. 50'00.-- à Fr. 60' % - u-delà uune mjortion. Art. Remoursement des prêts d études et de formtion Le remoursement intégrl des prêts d études et de formtion doit être effetué dns un déli mximum de 0 ns dès l fin de l formtion, selon les modlités suivntes : versement d un montnt nnuel minimum de Fr. '00.--, sns intérêt durnt les 3 premières nnées ; le solde, pr le versement d un montnt nnuel minimum de Fr. '400.--, en 7 nnuités ve un intérêt de 4 % l n ; en s de retrd dns le piement des nnuités, un intérêt de 5 % l n est fturé.

4 - 4 - Art. Forme de l demnde Les ourses et les prêts d études et de formtion sont ordés sur requête personnelle érite dressée, hque nnée, u plus trd le 30 septemre, pour l nnée solire en ours, u Conseil de Fondtion, pr le Serétrit de l Commune de Chlis et ontresignée pr le détenteur de l utorité prentle, s éhént. L première requête omprend : les inditions sur le hoix de l formtion envisgée; l ttesttion offiielle d études ou de formtion délivrée pr l étlissement fréquenté ou le ontrt d pprentissge ; une opie de l dernière déision de txtion ordinire. 3 En signnt ette demnde, le requérnt, respetivement son représentnt légl, utorise le Conseil de Fondtion à demnder à toutes Autorités tout renseignement utile. Art. 3 Utilistion des ourses et des prêts d études et de formtion 3 Le Conseil de Fondtion déide pour hque nnée de formtion, de l ide otroyée. Si le requérnt esse s formtion en ours d nnée, il doit remourser à l Fondtion les montnts perçus en trop prort temporis. L restitution des montnts otenus sur l se de fusses délrtions est exigée, sns préjudie de poursuites pénles. Art. 4 Versement et nnée d llotion Le versement des suventions est suordonné à l présenttion d une ttesttion d dmission ou du ontrt d pprentissge qui doivent être produits u plus trd à l fin de l nnée solire. Les ourses et les prêts d études et de formtion ne sont ps lloués ve effet rétrotif et les demndes qui prviennent u Conseil de Fondtion près le 30 septemre seront tritées omme suit : - En s de retrd de 5 jours u mximum, l ourse ordinire et le prêt seront réduits de 0 %; - En s de dépôt entre les 5 jours et l séne du Conseil de Fondtion pour l'ttriution nnuelle, l ourse ordinire et le prêt seront réduits de 50 %; - Dès l séne, mis ussi en s de réidive pour les situtions i-dessus, l ourse et le prêt seront refusés. Art. 5 Orgne de déision Le Conseil de Fondtion est l orgne offiiel de déision, d informtion, de oordintion et d dministrtion en mtière de ourses et de prêts d études et de formtion.

5 - 5 - Art. 6 Renvoi Pour tous les s non prévus pr le présent règlement et pour les s prtiuliers, le Conseil de Fondtion déide sns possiilité de reours. Art. 7 Arogtion Le présent règlement roge tout règlement dopté ntérieurement. Art. 8 Entrée en vigueur Le présent règlement entre en vigueur dès son doption pr le Conseil de Fondtion. Ainsi dopté en séne du Conseil de Fondtion à Chlis, le déemre 006. Artile 4 l. modifié en séne du 6 otore 00. Alin PERRUCHOUD Antoni Boleslw BIENIEK Anne-Lyse SALAMIN PERRUCHOUD Frnçoise SCAPUSO Jen-Pul PRAPLAN

COMMUNE D YVONAND Règlement communal sur l'épuration et l'évacuation des eaux usées et claires

COMMUNE D YVONAND Règlement communal sur l'épuration et l'évacuation des eaux usées et claires COMMUNE D YVONAND Règlement ommunl sur l'épurtion et l'évution des eux usées et lires I. DISPOSITION GENERALE Artile 1 Artile 2 Artile 3 II. Artile 4 Bse juridique L ollete, l'épurtion des eux pluviles

Plus en détail

Proposition du Conseil-exécutif

Proposition du Conseil-exécutif Proposition du Conseil-exéutif 8. Projet (proédure de onsulttion) Loi sur les déhets (LD) (Modifition) Le Grnd Conseil du nton de Berne, sur proposition du Conseil-exéutif, rrête: I. L loi du 8 juin 00

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Introdution edatenq est une pplition qui permet ux entreprises de ompléter et d'envoyer leurs délrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une pplition internet totlement séurisée du SPF Eonomie. Les

Plus en détail

ACCORD MULTILATERAL ORGANISATION INTERNATIONALE DES COMMISSIONS DE VALEURS PORTANT SUR LA CONSULTATION, LA COOPERATION ET L'ÉCHANGE D'INFORMATIONS

ACCORD MULTILATERAL ORGANISATION INTERNATIONALE DES COMMISSIONS DE VALEURS PORTANT SUR LA CONSULTATION, LA COOPERATION ET L'ÉCHANGE D'INFORMATIONS ACCORD MULTILATERAL PORTANT SUR LA CONSULTATION, LA COOPERATION ET L'ÉCHANGE D'INFORMATIONS ORGANISATION INTERNATIONALE DES COMMISSIONS DE VALEURS MOBILIERES INTERNATIONAL ORGANIZATION OF SECURITIES COMMISSIONS

Plus en détail

Série des traités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL

Série des traités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL Série des trités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL Strsourg, 28.I.1981 STE 108 Tritement utomtisé des données

Plus en détail

Sociétés scientifiques de soins (AFG)

Sociétés scientifiques de soins (AFG) Schweizerischer Verein für Pflegewissenschft Assocition Suisse pour les sciences infirmières Swiss Assocition for Nursing Science Sociétés scientifiques de soins (AFG) REGLEMENT DES SOCIETES SCIENTIFIQUES

Plus en détail

Normes graphiques. Dans les règles de l art

Normes graphiques. Dans les règles de l art Normes grphiques Dns les règles de l rt Dns e hier des normes grphiques se trouvent toutes les règles indispensbles à l reprodution des éléments d identifition de l mrque TrukPro. Ces éléments donnent

Plus en détail

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société 200 er Beilgen XXV. GP - Sttsvertrg - Rhmenüereinkommen in frnzösisher Sprhfssung (Normtiver Teil) 1 von 10 Prémule Convention-re u Conseil e l'europe sur l vleur u ptrimoine ulturel pour l soiété Les

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Foundation

Exemples de questions HERMES 5.1 Foundation Exemples e questions HERMES 5.1 Fountion Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique

Plus en détail

j FRANCIS LEFEBVRE Réforme des procédures collectives

j FRANCIS LEFEBVRE Réforme des procédures collectives D O S S I E R S P R T I Q U E S j FRNIS LEFEVRE Réforme des proédures olletives Sommire nlytique tes hiffres renvoient ux numéros des prgrphes vnt-propos Pln générl pge 5 pge 7 hpitre Prévention des diffiultés

Plus en détail

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs Série des trités européens - n 79 Convention européenne sur l responsilité civile en cs de dommges cusés pr des véhicules utomoteurs Strsourg, 14.V.1973 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

Réglementation Thermique 2005 et Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

Réglementation Thermique 2005 et Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Réglementtion Thermique 2005 et Dignosti de Performne Energétique (DPE) Dns le dre des enggements de l Frne à réduire les émissions de CO 2 et utres gz à effet de serre, des étpes importntes s imposent

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Aspect comptable de l affectation du résultat d une société en non collectif :

Aspect comptable de l affectation du résultat d une société en non collectif : Aspet omptle de l ffettion du résultt d une soiété en non olletif : Pour ppréhender l spet omptle de l ffettion du résultt d une soiété en non olletif, on v proéder à détérminer les éritures omptles de

Plus en détail

Wieland-Werke AG, 89070 Ulm, Allemagne Février 2012

Wieland-Werke AG, 89070 Ulm, Allemagne Février 2012 Wieln-Werke AG, 89070 Ulm, Allemgne Février 2012 Conitions générles e livrison 1. Conitions ontrtuelles, roit pplile Nous livrons et fournissons es presttions onformément à notre onfirmtion e ommne érite

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

Adiameris. Stratégie d investissement

Adiameris. Stratégie d investissement Aimeris Strtégie investissement B Aimeris Formulire e sousription n Strtégie investissement (à ompléter pr Privte Estte Life) Nom u gestionnire 1. Profil investisseur Les informtions i-essous permettront

Plus en détail

le spécialiste cheminée

le spécialiste cheminée le spéiliste DES CHAPEAUX de 2 BASTEN LE SPÉCIALISTE DES CHAPEAUX DE CHEMINÉE Cel fit mintennt 70 ns que les produits BASTEN protègent des s en Suisse et dns toute l Europe. Le hpeu de BASTEN reveté doit

Plus en détail

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 * I1 # Office ntionl Ntionl Energy Bord Rpport finncier trimestriel Compte rendu soulignnt les résultts, les risques et les chngements importnts qunt u fonctionnement, u personnel et ux progrmmes Introduction

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced Exemples e questions HERMES 5.1 Avne Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique e l

Plus en détail

Ordonnance sur la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (OSFI) du (état au

Ordonnance sur la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (OSFI) du (état au .3. Ordonnne sur l surveillne des fondtions et des institutions de prévoyne (OSFI) du.0.009 (étt u 0.0.0) Le Conseil-exéutif du nton de Berne, vu les rtiles 5 du titre finl du Code ivil suisse du 0 déemre

Plus en détail

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental Le pilotge risonné de l irrigtion : pour mximiser l rentilité et réduire l impt environnementl Auteurs : Crl Boivin 1, Christine Lndry 1 et Lu Belzile 1 Collorteurs : Pul Deshênes 1, Julie Minguy 1, Dnièle

Plus en détail

Berceau de stockage Doka

Berceau de stockage Doka 11/2010 Notie d instrutions originles 999281803 fr à onserver pour une utilistion ultérieure ereu de stokge ok es tehniiens du offrge Notie d instrutions originles ereu de stokge ok esription du produit

Plus en détail

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.)

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.) TD : Arres Binires de eherhe (A.B..) Olivier ynud rynud@isim.fr http ://www.isim.fr/rynud ésumé Dns e Td nous proposons trois exeries. Le premier est onsré à l implémenttion du T.D.A. Ensemles dynmiques

Plus en détail

Etalement urbain et consommation de l espace : étude comparée de Besançon, Belfort, Montbéliard

Etalement urbain et consommation de l espace : étude comparée de Besançon, Belfort, Montbéliard Etlement urin et onsommtion de l espe : étude omprée de,, Jen-Philippe Antoni, Smy Youssoufi To ite this version: Jen-Philippe Antoni, Smy Youssoufi. Etlement urin et onsommtion de l espe : étude omprée

Plus en détail

Outils pour un. partenariat. renouvelé. entre propriétaires et gestionnaires. résidences sociales et logements-foyers

Outils pour un. partenariat. renouvelé. entre propriétaires et gestionnaires. résidences sociales et logements-foyers Outils pour un prtenrit renouvelé entre propriétires et gestionnires résienes soiles et logements-foyers éition septemre 2011 Outils pour un prtenrit renouvelé entre propriétires et gestionnires résienes

Plus en détail

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

Offre Spéciale Fonds en uro

Offre Spéciale Fonds en uro Offre Spécile Fonds en uro, 37% net minimum grnti* en 2012 et 2013 Pour tout versement comprennt u minimum 25% d unités de compte Dte limite de souscription/versement : 31/10/2012 * Conditions de l'offre

Plus en détail

Zelio Logic 2 Interface de communication SR2COM01 Aide à l'utilisation du Dossier d'exploitation 11/2005

Zelio Logic 2 Interface de communication SR2COM01 Aide à l'utilisation du Dossier d'exploitation 11/2005 Zelio Logi 2 Interfe de ommunition SR2COM01 Aide à l'utilistion du Dossier d'exploittion 11/2005 1606327 Aide à l'utilistion du Dossier d'exploittion Aperçu Introdution Le Dossier d'exploittion est un

Plus en détail

Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS

Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS Tle des mtières 5.10 Pisines et sps...1 ) Distnes minimles...1 ) Terrsse entournt une pisine...2 ) Appreils méniques pour pisine (le filtre, l pompe, l thermopompe, et.)...3 d) Clôture utour d une pisine...3

Plus en détail

Pour le SNU, cet accord acte des points importants car il maintient : LA SOLIDARITE ENTRE LES REVENUS

Pour le SNU, cet accord acte des points importants car il maintient : LA SOLIDARITE ENTRE LES REVENUS Mutuelle : Le SNU signtire de l ccord Le SNU vient de décider de signer le nouvel ccord sur l mutuelle d étblissement de Pôle emploi. Cet ccord qui concerne tous les personnels de Pole Emploi révise l

Plus en détail

Demande de prêt à l'amélioration. de l'habitat 14073*01. Assistant(e) Maternel(le)

Demande de prêt à l'amélioration. de l'habitat 14073*01. Assistant(e) Maternel(le) snté Demnde de prêt à l'méliortion fmille de l'hbitt 14073*01 retrite services Assistnt(e) Mternel(le) Merci de compléter églement un formulire de déclrtion de sitution Article L.542-9 du code de de l

Plus en détail

Absence du condamné (Procédure en l )

Absence du condamné (Procédure en l ) A Absence du condmné (Procédure en l ) Une procédure de jugement pr défut est mise en œuvre devnt les juridictions de l ppliction des peines si trois conditions sont réunies (CPP, rt. 712-9 l. 1 er et

Plus en détail

SQUARE VERTICAL NOUVELLE VERSION Radiateur entièrement réalisé en aluminium

SQUARE VERTICAL NOUVELLE VERSION Radiateur entièrement réalisé en aluminium SQUARE VERTICA NOUVEE VERSION Rditeur entièrement rélisé en luminium W EXEMPE DE COMMANDE Pour psser orretement l ommnde de e modèle suivre l exemple i-dessous : PRODUIT SQV2#IDR200056 9010 R12 SQV2#IDR200056

Plus en détail

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations Exeries Mthémtiques Disrètes : Reltions Reltions inires R1 Soient A = {0, 1, 2, 3, 4} et B = {0, 1, 2, 3} deux ensemles. Erire expliitement les ouples (, ) R où (, ) R si et seulement si : =, + = 4,

Plus en détail

Urban Dance Crew. r b a n. c e. Centre de formation parascolaire. street art studio // gg academy 2015-2016

Urban Dance Crew. r b a n. c e. Centre de formation parascolaire. street art studio // gg academy 2015-2016 r b n D n e C on ep t Centre de formtion prsolire PRé-PROFESSIONNEL privé street rt studio // gg demy Street Art Studio Art * Culture * Event * Sport 69 Ple Alphonse Fvresse, 1310 L Hulpe rtlife@streetrtstudio.be

Plus en détail

Les troubles d apprentissage

Les troubles d apprentissage Histoire de Lynn Lynn est une enfnt de 10 ns qui ime fire du sport et psser du temps vec ses mies. C est une élève moyenne, qui obtient des B dns toutes les mtières, à prt les mthémtiques Les mthémtiques

Plus en détail

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE FORMULAIRE À RENVOYER PAR RECOMMANDÉ À : ACERTA CAS, BP 24000, 1000 Bruxelles (Centre de Monnie) Cse destinée à Acert Dte de

Plus en détail

SOMMAIRE. Objectifs de la séance :

SOMMAIRE. Objectifs de la séance : Ojetifs de l séne : d'nlyser le fontionnement d'un système simple de définir le onept de logique progrmmée de iter les rtéristiques fontionnelles d'un système séquentiel de déoder le shém de rordement

Plus en détail

6 apprentissages supplémentaires

6 apprentissages supplémentaires 6 pprentissges supplémentires pour être polybâtisseur étnchéité couverture construction de fçdes Construction d échfudges systèmes de protection solire Ferblntier T crrière! Polybâtisseur des métiers vec

Plus en détail

A Identification de l acheteur

A Identification de l acheteur MISE A JOUR OCTOBRE 2008 MARCHéS PUBLICS/ACCORDS-CADRES D é c l r t i o n d u c n d i d T En cs de cndidtures groupées, remplir une déclrtion de cndidture pr membre du groupement. Tous les documents constitunt

Plus en détail

#Guide jeunes. @étudiant @demandeur d emploi @travailleur. L accès à la santé pour tous!

#Guide jeunes. @étudiant @demandeur d emploi @travailleur. L accès à la santé pour tous! #Guide jeunes @étudint @demndeur d emploi @trvilleur MUTUALITE SOIALISTE DU BRABANT L ccès à l snté pour tous! rembourse 40 /n L Mutulité sociliste pour t contrception Love4you.be by Mutulité Sociliste

Plus en détail

CONVENTION EUROPÉENNE POUR LA RÉPRESSION DES INFRACTIONS ROUTIÈRES

CONVENTION EUROPÉENNE POUR LA RÉPRESSION DES INFRACTIONS ROUTIÈRES Série des Trités européens - n 52 CONVENTION EUROPÉENNE POUR LA RÉPRESSION DES INFRACTIONS ROUTIÈRES Strsourg, 30.XI.1964 STE 52 Répression des infrctions routières, 30.XI.1964 2 Prémule Les Etts memres

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / ssocitions Loi du 1 er juillet 1901, reltive u contrt d ssocition Nom de l ssocition : Dte limite de retour des dossiers / 31 jnvier 2016 Pr courrier : Mirie de

Plus en détail

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini 8 Intégrle oule. Suession intégrles simples - Théorème e Fuini Soit R = [, [, (

Plus en détail

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous :

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS Pour souscrire un contrt d ssurnce vie SPIRICA Alph Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : Le dossier de souscription Complétez et signez le bulletin

Plus en détail

Conditions Générales d Assurances Edition 2012.10

Conditions Générales d Assurances Edition 2012.10 Assurne ménge Etudints Conditions Générles d Assurnes Edition 2012.10 Index Pge Art. A Couverture de se...... 2 Choses ssurées, risques ssurles... 2 Presttions et sommes d ssurne....... 4 Art. B Couverture

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Série des Trités européens - n 34 ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Strsourg, 22.VI.1960 Texte révisé conformément ux dispositions du Protocole (STE n 54), entré en vigueur

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Ntions Unies CAC/COSP/IRG/2015/4 Conférene des Étts prties à l Convention des Ntions Unies ontre l orruption Distr. générle 27 mi 2015 Frnçis Originl: nglis Groupe d exmen de l pplition Sixième session

Plus en détail

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine Cours de «onepts vnés de ompiltion» Trvux prtiques Auteur : F. Védrine Les utomtes et les expressions régulières Les utomtes sont onstitués d étts et de trnsitions. Un étt définit l vnée dns l reonnissne

Plus en détail

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises / 7 3 e rtie : Les modes de finncement (à moyen et long terme) Cf. Document : Les différents modes de finncement des entrerises Cf. Fiche conseil.37 : Les modes de finncement des investissements - L utofinncement

Plus en détail

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo FAQ sur l utilistion d Ecoline-solo De quel mtériel i-je esoin pour compléter les informtions demndées dns Ecoline-solo? Pour remplir rpidement toutes les informtions demndées dns Ecoline-solo, vous devez,

Plus en détail

Dynamique des systèmes et automates à états

Dynamique des systèmes et automates à états Chpitre 8 Dynmique des systèmes et utomtes à étts L modélistion sttique s intéresse à ce qu il y dns le système, à s structure, etc. L modélistion de l dynmique trite de l évolution du système dns le temps.

Plus en détail

Convention européenne sur l'exercice des droits des enfants *

Convention européenne sur l'exercice des droits des enfants * Convention européenne sur l'exerie des droits des enfnts * Strsourg, 25.I.1996 Série des trités européens - n 160 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe et les utres Etts, signtires de l présente

Plus en détail

au plus tard le 3 avril 2015

au plus tard le 3 avril 2015 Serétrit générl u gouvernement Diretion e l formtion professionnelle ontinue Servie ertifition, uit et ontrôle Setion ontrôle et uit 19, venue u Mréhl FOCH B.P. 110-98845 NOUMEA CEDEX Courriel : e.fp@gouv.n

Plus en détail

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires U.P.S. I.U.T. A, Déprtement Informtique Année 2009-2010 Mthémtiques isrètes Chpitre 4 : reltions inires 1. Générlités Définition Soient E 1, E 2,...E n es ensemles. Une reltion n-ire est l onnée un sous-ensemle

Plus en détail

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle Clsseur courtier d ssurnce Comment orgniser son ctivité et se préprer à un contrôle 67, venue Pierre Grenier 92517 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél : 01.46.10.43.80 Fx : 01.47.61.14.85 www.streevocts.com

Plus en détail

Ater Lucis. La lumière maîtrisée

Ater Lucis. La lumière maîtrisée Ater Lucis L lumière mîtrisée 09/2009 Contenu A propos de Bonhomme Bâtiments Industriels Ater Lucis Démrche Qulités Focus pr modèle Circeo Xelios Arboris A propos de Bonhomme Bâtiments Industriels Bonhomme

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 110 22 mai 2009. A N 157 12 août 2014. S o m m a i r e CYBERCRIMINALITÉ LOI; CONVENTION ET PROTOCOLE

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 110 22 mai 2009. A N 157 12 août 2014. S o m m a i r e CYBERCRIMINALITÉ LOI; CONVENTION ET PROTOCOLE MEMORIAL Journl Officiel du Grnd-Duché de Luxemourg 2405 1623 MEMORIAL Amtsltt des Großherzogtums Luxemurg RECUEIL DE LEGISLATION A N 110 22 mi 2009 A N 157 12 oût 2014 S o m m i r e CYBERCRIMINALITÉ LOI;

Plus en détail

Transformateurs triphasés Cours et exercices

Transformateurs triphasés Cours et exercices I. Présenttion 1. onstitution Un trnsformteur triphsé peut être onstitué de trois trnsformteurs monophsés. L figure i ontre représente les enroulements primires ouplés en étoile. ette solution entrîne

Plus en détail

Graphes de décision binaires

Graphes de décision binaires Chpitre 3 : Grphes de déision inires Chpitre 3 Grphes de déision inires Pour répondre u prolème posé pr l roissement de l tille des fontions logiques à triter (grnd nomre de fontions, de monômes et de

Plus en détail

4. Logique séquentielle asynchrone

4. Logique séquentielle asynchrone Liene d Informtique MARSEILLELUMINY. Logique séquentielle synhrone. Introdution.. Représenttion de fontionnement : les étts.. Équivlene et pseudoéquivlene d étts.. Rédution du système.. Attriution de vriles

Plus en détail

Intégrale et primitives

Intégrale et primitives Chpitre 5 Intégrle et primitives 5. Ojetif On herhe dns e hpitre à onstruire l opérteur réiproue de l opérteur de dérivtion. Les deux uestions suivntes sont lors nturelles. Question : Soit f une pplition

Plus en détail

Contrat individuel d'assurance-vie libellé en unités de compte et/ou euros Bulletin de versements libres programmés

Contrat individuel d'assurance-vie libellé en unités de compte et/ou euros Bulletin de versements libres programmés Contrt individuel d'ssurnce-vie libellé en unités de compte et/ou euros Bulletin de versements libres progrmmés Identité (données obligtoires) Numéro du Contrt Souscripteur/Assuré Monsieur Mdme Mdemoiselle

Plus en détail

Le manuel d utilisation du jeu Rody & Mastico II

Le manuel d utilisation du jeu Rody & Mastico II Le mnuel d utilistion du jeu Rody & Mstico II Mnuel rélisé pr : Fredo_L Site web : http://www.lnkhor.net E-mil : fred@lnkhor.net Remrque : les erreurs du mnuel d origine ont volontirement étient reproduites

Plus en détail

La lutte contre l habitat l indigne et insalubre

La lutte contre l habitat l indigne et insalubre l hbitt l l hbitt l indig l hbitt l Artic Artic 133126 133126 Repérge Repérge CDHAT CDHAT Procére Vite, Vite, étu étu fisbilité fisbilité Comms Comms sns sns Gcerie Gcerie Trvil Trvil Querquevil Querquevil

Plus en détail

1ère partie «COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE DEFINITIONS ET TRAITEMENTS DES FONCTIONS BINAIRES. René-Louis VALLEE

1ère partie «COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE DEFINITIONS ET TRAITEMENTS DES FONCTIONS BINAIRES. René-Louis VALLEE O '.v.v.v.v..v.v.v.v. «' V.V.V.V _ _ - -' """ ^ " " REMIER MINISTRE «OMMISSRIT L'ENERGIE TOMIQUE IU (J E -R. 3534 (I) 9. NLYSE INIRE ère prtie EINITIONS ET TRITEMENTS ES ONTIONS INIRES pr René-Louis VLLEE

Plus en détail

Valorisation en sidérurgie des fils d acier issus du déchiquetage fin des pneus en fin de vie

Valorisation en sidérurgie des fils d acier issus du déchiquetage fin des pneus en fin de vie Vloristion en sidérurgie des fils d ier issus du déhiquetge fin des pneus en fin de vie. Générlités Philippe RUSSO ARCELOR RESEARCH Industril Opertion Reserh Center Voie Romine - BP 30320-57283 Mizières

Plus en détail

Plan diversité 2012-2013

Plan diversité 2012-2013 Pln diversité 2012-2013 SPF MOBILITE & TRANSPORTS L diversité, gge de qulité! Service d encdrement Personnel & Orgnistion Personne contct diversité Sylvi Ardizzone sylvi.rdizzone@moilit.fgov.e 02/ 277

Plus en détail

CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS PROGRESSIONS POUR LE CE2, CM1 ET CM2

CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS PROGRESSIONS POUR LE CE2, CM1 ET CM2 POESSIONS POU LE CE2, CM ET CM2 LO 0 FAAIS - MATHEMATIQUES FANÇAIS LANAE OAL (CE2) P P2 P3 P4 P5 ACONTE, DÉCIE, EXPOSE Fire un réit struturé et ompréhensile pour un tiers ignornt es fits rpportés ou e

Plus en détail

Epreuve de mathématiques CLASSE :...

Epreuve de mathématiques CLASSE :... Epreuve de mthémtiques Seonde NOM: PRENOM:.. CLASSE :... L lrté des risonnements et l qulité de l rédtion interviendront pour une prt importnte dns l'ppréition des opies. L'usge de l lultrie est utorisé.

Plus en détail

Convention sur la responsabilité civile des dommages résultant d'activités dangereuses pour l'environnement *

Convention sur la responsabilité civile des dommages résultant d'activités dangereuses pour l'environnement * Série des trités européens - n 150 Convention sur l responsilité civile des dommges résultnt d'ctivités dngereuses pour l'environnement * Lugno, 21.VI.1993 Les Etts memres du Conseil de l'europe, les utres

Plus en détail

Questionnaire de législation Permis d animer

Questionnaire de législation Permis d animer Questionnire de législtion Permis d nimer Un jeu réé pr l équipe du entre de loisirs de Lnnilis Vous trouverez dns ette fihe : - L règle du jeu - Les questions et les réponses (ve explitions) - Le ontenu

Plus en détail

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D.

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D. Corretion exerie. Évolution des idées sur l lumière.. es ondes méniques néessitent un milieu mtériel (solide, liquide ou gz) pour se propger tndis que les ondes lumineuses peuvent se propger en l bsene

Plus en détail

QUESTIONS. Textes de lecture et questions de test diffusés. Test provincial de compétences linguistiques (TPCL) 2015

QUESTIONS. Textes de lecture et questions de test diffusés. Test provincial de compétences linguistiques (TPCL) 2015 Textes e leture et questions e test iffusés QUESTIONS Test provinil e ompétenes linguistiques (TPCL) 2015 Lis les iretives qui suivent ve ton enseignnte ou ton enseignnt : Vérifie les pges e e hier et

Plus en détail

Analyse interactive de l'évolution des réseaux par morphing de graphes

Analyse interactive de l'évolution des réseaux par morphing de graphes Anlyse intertive e l'évolution es réseux pr morphing e grphes Sï KAROUACH *, Christophe LONGEVIALLE ** krouh@irit.fr, longeville.hristophe@wnoo.fr (*) Université Pul Stier - IRIT - Equipe SIG 118, route

Plus en détail

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER CERFA 11534*01 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES du CHER 6 plce de l pyrotechnie - CS 20001 18019 BOURGES CEDEX Tél. 02 34 34 61 65 ou 61 66 Fx : 02 34 34 63 00 N de dossier : Déposé le : Complet

Plus en détail

remboursements factures prêts chômage dettes Le surendettement

remboursements factures prêts chômage dettes Le surendettement les hiers de l tion soile remoursements ftures prêts hômge dettes Le surendettement Repères Selon l Assoition frnçise des soiétés finnières (ASF), reprennt les sttistiques présentées pr l Bnque de Frne

Plus en détail

PATRICK BONNEL LET UNIVERSITÉ DE LYON, ENTPE, CNRS

PATRICK BONNEL LET UNIVERSITÉ DE LYON, ENTPE, CNRS les Chiers Sientifiques du Trnsport N 55/009 - Pges 97-5 Mr Joly Ctherine Moreny Ptrik Bonnel Motoristion et lolistion : quels effets sur le hoix modl? JEL : C0 O R4 MOTORISATION ET LOCALISATION : QUELS

Plus en détail

Convention du Conseil de l Europe sur la manipulation de compétitions sportives

Convention du Conseil de l Europe sur la manipulation de compétitions sportives Série des Trités du Conseil de l Europe - n 215 Convention du Conseil de l Europe sur l mnipultion de ompétitions sportives Molin/Mgglingen, 18IXV.2014 Prémule Les Etts memres du Conseil de l Europe et

Plus en détail

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER 1. Vous en êtes cpble. 2. C est efficce et vous llez ggner du temps chque jour. 3. Cel fit vendre : vlorisez votre entreprise pr vos documents. 4. C est profitble :

Plus en détail

C.A.E.S.C Questions juridiques

C.A.E.S.C Questions juridiques C.A.E.S.C Questions juridiques Clu: DOMVAST CANIN CLUB Mettre votre réponse dns le crré situé en fce de chque question, près voir imprimé le document. 1. L identifiction pr implnt électronique ou ttouge

Plus en détail

RD/IQL Afficheur d Intérieur

RD/IQL Afficheur d Intérieur Importnt : Grder es instrutions DÉBALLAGE 1Fihe d Instlltion RD/IQL Affiheur d Intérieur RD/IQL Fihe d Instlltion TG200576FRA Feuillet 1 Feuillet 2 STOCKAGE -10 C +50 C 0 %HR 95 %HR 0 L instlltion de e

Plus en détail

Mon. Coordinomètre. a Nom... a Régionale... ...

Mon. Coordinomètre. a Nom... a Régionale... ... Mon Coordinomètre Nom.................................................................................................................................................... Régionle..........................................................................

Plus en détail

Catalogues des questions Solutions

Catalogues des questions Solutions Aritres Préprtion à l exmen théorique Ctlogues des questions Solutions Edition 2015 swiss unihokey Ostermundigenstrsse 69 Postfh 621 CH-3000 Bern 22 Tel. +41 (0)31 330 24 44 Fx +41 (0)31 330 24 49 info@swissunihokey.h

Plus en détail

clés de Les l'apprentissage

clés de Les l'apprentissage Réseu des centres publics de formtion professionnelle et pr pprentissge du Ministère de l Agriculture en Midi-Pyrénées clés de l'apprentissge Les c+5 B u du CAP L'Employeur L pprentissge constitue un excellent

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Introdution edatenq est une pplition qui permet ux entreprises de ompléter et d'envoyer leurs délrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une pplition internet totlement séurisée du SPF Eonomie. Les

Plus en détail

Council of Europe Convention on the Manipulation of Sports Competitions

Council of Europe Convention on the Manipulation of Sports Competitions Counil of Europe Trety Series No. 215 Série des Trités du Conseil de l Europe - n o 215 Counil of Europe Convention on the Mnipultion of Sports Competitions Convention du Conseil de l Europe sur l mnipultion

Plus en détail

Eléments pour transporteurs à chaînes

Eléments pour transporteurs à chaînes Eléments pour trnsporteurs à hînes HEKO Ketten GmH Sommire pge 1.0 Orienttion et générlités 3 2.0 Chînes mrines 4 2.1 Tritement thermique 4 2.2 Informtions tehniques sur les hînes mrines 5 2.3 Dimensions

Plus en détail

Automates finis. porte

Automates finis. porte utomtes finis Il s git d un modèle très souple, qui s dpte à des domines très différents en informtique. D une fçon générle, il sert à représenter les divers étts d un système (mécnique, électronique ou

Plus en détail

Restauration active d une forêt sèche : Pointe Maa. Analyse statistique des données collectées de 2006 à 2008.

Restauration active d une forêt sèche : Pointe Maa. Analyse statistique des données collectées de 2006 à 2008. Resturtion tive d une forêt sèhe : Pointe M. Anlyse sttistique des données olletées de 2006 à 2008. Rpport n 1/2009 Resturtion tive d une forêt sèhe : Pointe M. Anlyse sttistique des données olletées de

Plus en détail

Cage et abreuvoir à oiseaux

Cage et abreuvoir à oiseaux Suspensions U S P E N Sà Iplntes, O N S Ànins P Lde A Njrdin T E S et, sttuettes N A I N S diverses D E J A R D I N E T S T A T U E T T E S D I - C A G E E T A B R E U V O I R À O I S E A U X Cge et reuvoir

Plus en détail

Web Services Order Center Guide de l utilisateur

Web Services Order Center Guide de l utilisateur We Services Order Center Guide de l utilisteur 2009 Xerox Corportion. Tous droits réservés. Xerox et le dessin de l sphère de connectivité, insi que tous les noms de produits mentionnés dns cette puliction

Plus en détail

IFT 615 : Devoir 4 Travail individuel

IFT 615 : Devoir 4 Travail individuel IFT 615 : Devoir 4 Trvil individuel Remise : 1 vril 01, 16h0 (u plus trd) 1. [ points] Dns le cours, nous vons vu différents types de problèmes d intelligence rtificielle insi que plusieurs solutions possibles

Plus en détail

Chapitre 3 Intégrale double

Chapitre 3 Intégrale double Chpitre 3 Intégrle oule Nous llons supposer le pln usuel muni un repère orthonormé (O,i,j). 3. Aperçu e l éfinition formelle e l intégrle oule Soit =[, [, (

Plus en détail

Automates temporisés

Automates temporisés Automtes temporisés introdution pr un néophyte Prtie I / II Mots et utomtes temporisés Merredi 30 otore 20002 ÉNS Lyon Jérôme DURAND-LOSE jerome.durnd-lose@ens-lyon.fr MC2 LIP - ÉNS Lyon Automtes temporisés

Plus en détail

Convention on the Liability of Hotel-keepers concerning the Property of their Guests

Convention on the Liability of Hotel-keepers concerning the Property of their Guests Europen Trety Series No. 41 Série des trités européens - n o 41 Convention on the Liility of Hotel-keepers onerning the Property of their Guests Convention sur l responsilité des hôteliers qunt ux ojets

Plus en détail

1. Contribution au raccordement

1. Contribution au raccordement TARIFS 215 CHAUFFAGE A DISTANCE CONTRIBUTIONS AU RACCORDEMENT 1. Contribution u rccordement 1.1 L contribution u rccordement est clculée en fonction des kw th souscrits dns le cdre des puissnces normlisées.

Plus en détail