/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV"

Transcription

1 /HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV I. Définition On ppelle système combintoire tout système numérique dont les sorties sont exclusivement définies à prtir des vribles d entrée (Figure ). = f(x, x 2,,, x n ) x x 2 2 = f2(x, x 2,,, x n ) ystème combintoire x n p = fp(x, x 2,,, x n ) Figure : système combintoire générnt p sorties i à prtir des n vribles d'entrée x i. II. Les fonctions combintoires II.. Les opérteurs logiques élémentires et leurs déclinisons Les opérteurs logiques élémentires sont disponibles sous forme de circuits intégrés de tille et de nombre de broches vrible suivnt l quntité ou le nombre d entrée des opérteurs. II... Opérteurs NON Les opérteurs NON ne possèdent évidemment qu une seule entrée. Les sorties de ces portes peuvent être mplifiées (buffer) ou à collecteur ouvert (CO). Des seuils de déclenchement peuvent crctériser ces entrées : on dit lors que ce sont des entrées trigger de chmitt. II..2. Opérteurs ET ur l bse des opérteurs ET à deux entrées, on en construit d utres à 3, 4 et 8 entrées. Des portes dérivées font ppel à des modes prticuliers des entrées et des sorties. II..3. Opérteurs OU Le principe reste identique pour les opérteurs OU à 2, 3 ou 4 entrées. II..4. Opérteurs NAND Plus nombreuses, les déclinisons de ces opérteurs offrent des portes à 2, 3, 4, 8 ou 3 entrées. II..5. Opérteurs NOR Les déclinisons de ces opérteurs offrent des portes à 2, 3, 4 ou 5 entrées. II..6. Opérteurs XOR Différentes possibilités, mis toujours vec deux entrées. II.2. Décodeurs et trnscodeurs II.2.. Définitions Un trnscodeur permet de convertir une combinison n de bits en une utre de p bits. L différence entre un trnscodeur et un décodeur réside dns l ppliction de l objet défini plutôt que dns l fonction rélisée. Pr exemple, on prle plutôt de trnscodeur Gry/binire mis on utilise un décodeur pour un système d ffichge sept segments. <²XP novembre 98 V. / 8 Les systèmes combintoires

2 II.2.2. Décodeurs et trnscodeurs usuels Prmi les composnts les plus cournts retenons ceux-ci : binire vers déciml (4 vers ), Gry excès 3 vers déciml, BCD vers déciml ou binire vers hexdéciml. (4 vers 6) Un décodeur 7 segments permet, à prtir d une combinison sur 4 bits, de piloter un fficheur sept segments en déciml (digits de à 9) ou en hexdéciml (digits de à F). II.3. Multiplexeurs et démultiplexeurs II.3.. Définition Un multiplexeur (multiplexer) (Figure 2) permet de trnsmettre en sortie un bit de donnée dont le rng est indiqué pr un mot de sélection de n bits (le sélecteur), prmi les 2 n bits d entrée. C est une sorte d iguillge de 2 n vers voie. Un démultiplexeur (demultiplexer) (Figure 3) effectue l opértion inverse en ssignnt à l sortie de rng indiqué pr le sélecteur, le bit de donnée en entrée. C est une sorte d iguillge voie vers 2 n voies. électeur Données n 2 n n- MUX G 2 n - ortie électeur Donnée n n- DMUX G 2 n - 2 n - orties 2 n 2 n - Figure 2 : symbole d un multiplexeur. Figure 3 : symbole d un démultiplexeur. II.3.2. Applictions Un multiplexeur permet de synthétiser isément une fonction logique ou d iguiller des informtions u sein d un système numérique. II.3.3. Multiplexeurs et démultiplexeurs usuels Multiplexeurs : 2, 4, 8 ou 6 vers. Démultiplexeurs : vers 2, 4, 8 ou 6. II.4. Les opértions logiques sur mots binires II.4.. Définitions On ppelle opérteur logique, une fonction combintoire rélisnt une opértion logique entre deux mots binires codés sur n bits. Les opértions logiques sont : l complémenttion Exemple : NON() = NON()= NON($2CE) = = $FD3. Remrque : On joute des zéros en tête pour tteindre un codge sur un poids binire de bits. L somme logique (ou) Exemple : + (lire... ou...) = soit $72 + $29=$3F3 Le produit logique (et) Exemple :. (lire... et...) = soit $72. $29=$ L somme exclusive logique (xor) Exemple : (lire... xor...) = soit $72 $29=$3E3 <²XP novembre 98 V. 2 / 8 Les systèmes combintoires

3 II.5. Opérteurs rithmétiques II.5.. Définitions On ppelle opérteur rithmétique, une fonction combintoire rélisnt une opértion rithmétique entre deux mots binires de n bits (codge pondéré). Les opértions rithmétiques de bse sont l ddition et l multipliction. L soustrction est obtenue pr ddition de l opérnde codée en complément à 2. II.5.2. L dditionneur L dditionneur (dder) numérique rélise l somme de deux nombres de n bits en tennt compte éventuellement d une retenue extérieure. Le résultt est fourni sur n + bits, le dernier bit est l retenue. II.5.3. Le multiplicteur Le multiplicteur (multiplier) numérique rélise le produit de deux nombres de n bits en tennt compte d une retenue extérieure. Le résultt est fourni sur 2n bits. II.6. Unité rithmétique et logique Une unité rithmétique et logique (UAL ou ALU, Arithmetic nd Logic Unit en nglo-méricin) permet tous les types d opértions logiques et rithmétiques. A prtir de 2 mots binires de n bits, le mot binire de sortie représente une opértion logique ou rithmétique spécifiée dns une tble de fonctionnement. Le résultt pprît en sortie sur 2n bits. Exemple : ALU 4 bits et générteur de fonction 748. II.7. Autres fonctions II.7.. Comprteur d églité Un comprteur d églité fourni l vleur si deux mots binires de n bits en entrée sont identiques (u bit près). Dns le cs contrire l vleur est fournie. II.7.2. Comprteur rithmétique Un comprteur (mgnitude comprtor) est une générlistion du comprteur d églité mis indiqunt, grâce à deux sorties supplémentires, l position reltive d un mot d entrée (A) pr rpport à l utre (B). Cet opérteur possède donc trois sorties (A < B), (A = B) et (A > B). III. ynthèse des systèmes logiques combintoires A prtir du chier des chrges, on construit l tble de vérité. Une mise en éqution directe permet d exprimer l sortie à prtir des différentes vribles d entrée, mis l recherche de l expression logique peut être optimisée à l ide des tbles de Krnugh. Disposnt de l fonction, l synthèse devient possible de mnière directe à l ide d opérteurs logiques, de multiplexeurs ou à l ide de circuits spécilisés, les réseux logiques progrmmbles. Chier des chrges Tble de vérité Mise en éqution (vec optimistion) ynthèse : GLUHFWH PXOWLOH[HXUV FLUFXLWVVpFLDOLVpV Figure 4 : descriptif de l synthèse d une fonction logique combintoire. III.. ynthèse d une expression booléenne pr tble de Krnugh III... Introduction III... Insuffisnce et indpttion du code binire nturel Un processus réel ne voit jmis une simultnéité prfite des événements : deux vribles logiques ou dvntge ne peuvent chnger d étt simultnément. On observe pourtnt ce phénomène lors du pssge entre les vleurs 2 et 3 codées en binire nturel (Figure 5). Entre le début du chngement et l prise d effet du nouvel étt, plusieurs combinisons pprissent de mnière létoire suivnt l rpidité d évolution des vribles (ici, puis et enfin ). <²XP novembre 98 V. 3 / 8 Les systèmes combintoires

4 5HWDUG 2 t t t Début du chngement Prise d'effet de l nouvelle configurtion Figure 5 : chronogrmmes d'évolution pour le pssge de à. Il résulte de cette observtion que le codge en binire nturel n est ps dpté à l description des phénomènes logiques réels. Il est nécessire de mettre en plce un code qui ne fit évoluer qu un seul bit à l fois : le code binire réfléchi ou code Gry. III...2. Le code binire réfléchi Le code binire réfléchi est construit pr réflexions prtielles (d où son nom). Le Tbleu le décrit sur 4 bits MB r 3 r 2 r LB r Tbleu : code binire réfléchi. III..2. Les tbles de Krnugh III..2.. Mise en plce Pr des moyens «semi-grphiques», l méthode de Krnugh permet d optimiser le nombre de termes en opérnt des simplifictions directes sns écrire tous les mintermes. tble à deux entrées (lignes-colonnes) ; on équilibre les vribles sur les lignes et les colonnes pour s pprocher d un tbleu crré ; les lignes et les colonnes sont codées en code Gry ; chque cse contient l étt de l sortie ( ou ) pour les entrées correspondntes. III Règles de simplifiction Constituer des groupes de ces groupes de tille mximle, doivent contenir un nombre de cses égl à un poids binire (, 2, 4, 8, 6,...) et doivent respecter les symétries de l tble ; les bords de l tble sont djcents, ce qui permet d élrgir les possibilités de regroupement grce à des repliements (Figure 6). Un regroupement constitue un ensemble de mintermes (cses) liés pr l opértion OU. Du fit de l symétrie, des vribles se simplifient deux à deux. Un regroupement constitue donc une expression logique simplifiée. Pour extrire cette expression, on ne retient que les vribles dont l étt logique n est ps modifié pr déplcement de cse en cse à l intérieur du groupement. Les bords hut et bs sont djcents. Les bords droit et guche sont djcents. Figure 6 : illustrtion des règles de repliement En conséquence les coins sont djcents (deux à deux ou en combiné) <²XP novembre 98 V. 4 / 8 Les systèmes combintoires

5 Couvrir tous les même vec chevuchements Une ou plusieurs cses peuvent être communes à plusieurs regroupements. On dit que l on effectue des chevuchements pour ugmenter l tille des groupes. Cependnt les inclusions ne sont ps utorisées. L confection des groupes cesse lorsque tous les pprtiennent à u moins l un d entre eux. Toutes les expressions trouvées sont sommées (OU logique) pour constituer l éqution de l sortie considérée. Remrque : suivnt l forme du résultt souhité (cnonique ou 2), on extrit les (éqution de l fonction) ou les (éqution du complément logique de l fonction). III.2. Rélistion à l ide d opérteurs logiques Divers modes de synthèse seront bordés utour de l fonction exemple = ( + b).c +. d. III.2.. ynthèse directe Dns ce mode, on utilise directement les opérteurs correspondnt à l expression logique pour fournir le logigrmme de l Figure 7. b c d Figure 7 : résultt de l synthèse directe. III.2.2. Emploi exclusif d opérteurs NAND L opérteur NAND est universel, c est à dire qu une fonction peut s exprimer uniquement vec ces opérteurs. Pour ne fire pprître que des NAND, on écrit l expression sous l première forme cnonique (somme de produits) puis on complémente. En ppliqunt les théorèmes de De Morgn plusieurs fois de suite, on obtient une expression exclusivement en NAND. = ( + b).c +.d = b c +.d = b c +.d = bc..d = ( b c) ( d ) d b c Figure 8 : représenttion à l ide unique de NAND. III.2.3. Emploi exclusif d opérteurs NOR L opérteur NOR est lui ussi universel. On écrit l expression sous l deuxième forme cnonique (produit de sommes) puis on complémente. En ppliqunt les théorèmes de De Morgn plusieurs fois de suite, on obtient une expression exclusivement en NOR. = ( + b).c +.d = b c +.d = ( + )( b + )( c + )( + d )( b + d )( c + d ) = ( b + ) + ( c + ) + ( + d ) + ( b + d ) + ( c + d ) = ( b) ( c) ( d ) ( b d ) ( c d ) b c d Figure 9 : représenttion unique à l ide de NOR. <²XP novembre 98 V. 5 / 8 Les systèmes combintoires

6 III.3. Rélistion à l ide de multiplexeurs Le multiplexeur rend disponible en sortie l une des 2 n entrées (données de l tble de vérité) choisie pr une dresse fixée pr le sélecteur. Ces dresses construisent les 2 n mintermes qui sont vlidés pr les données pour pprître en sortie. A titre d exemple synthétisons l fonction décrite pr l tble de vérité du Tbleu 2. Le résultt pprît à l Figure. On remrquer l inutilité d extrire l expression logique et l nécessité d jouter une porte NON pour prendre en compte l ctivité à l étt bs du multiplexeur. b c b c Tbleu 2 Figure : l fonction synthétisée pr multiplexeur G 7 MUX III.4. Utilistion de circuits progrmmbles spécilisés III.4.. Présenttion et définitions Les besoins en fonctions combintoires toujours spécifiques u chier des chrges à résoudre, relyés pr les progrès de l intégrtion des circuits intégrés et l pression des utilisteurs ont incités les constructeurs à développer des produits de fible encombrement, fciles à mettre en œuvre et répondnt à une lrge étendue de besoins. L éventil de ce type de circuits progrmmbles est très lrge. En voici l liste clssée pr ordre de complexité décroissnte et leur principe de rélistion technologique. circuits AIC (Appliction pecific Integrted Circuit), les substrts sont préprés pour une ppliction spécifique. Ce choix est prticulièrement justifié dns les grndes séries. circuits précrctérisés, résultnt d un ssemblge de fonctions prédéfinies que l utilisteur ssemble pour être intégrées pr le fbricnt. Le circuit livré ne nécessite plus d opértion. circuits prédiffusés msqubles, des blocs de fonctions logiques ont été implntées pr le constructeur qui, à l demnde de l utilisteur, diffuse une dernière couche d luminium mtérilisnt les liisons spécifiées. circuits prédiffusés progrmmbles (FPGA, Field Progrmmble Gte Arry), reprend le principe du prédiffusé msquble mis les interconnexions sont rélisées pr destruction ou progrmmtion de liisons fusibles. Circuits PLD (Progrmmble Logic Device), comportnt des éléments logiques dont le câblge est terminé pr rupture de liisons fusibles. Circuits EPLD (Ersble Progrmmble Logic Device), pour lesquels l liison est reprogrmmble (bien souvent pr le biis d un logiciel) ; PLA (Progrmmble Logic Arry), ce sont des circuits comportnt des portes ET progrmmbles et des OU fixes ; GAL (Generic Arry Logic), ce sont des PAL CMO reprogrmmbles. III.4.2. Principe de progrmmtion d un PAL Les liisons progrmmbles sont fusibles. Lorsque le PAL est vierge toutes les liisons existent. Progrmmer le composnt consiste à fire fondre certins fusibles pour enlever les liisons ssociées. Cette opértion est effectuée à l ide d un progrmmteur qui reçoit les informtions d un logiciel. Bien souvent celui-ci offre l possibilité de réliser son étude en effectunt les schéms et leur simultion. Exemple : progrmmer l fonction = II 2 + II 2 (XOR) donne le résultt de l Figure 2. <²XP novembre 98 V. 6 / 8 Les systèmes combintoires

7 I I I 2 I 2 OLJQHVG HQWUpH I I I 2 I 2 I I I 2 I2 Figure : extrit de PAL. Les intersections sont des liisons destructibles (fusibles). Figure 2 : les liisons conservées sont mrquées (opértion XOR). III.4.3. Eléments sur le PAL TIB PAL6L8-5C (Texs Instruments) Ce document ne fournit que des éléments d informtion. L notice des composnts est plus complète. Ici, le symbole IEC pprît à l Figure 3 et l structure interne à l Figure 4. Figure 3 : symbole IEC du PAL6L8-5C Figure 4 : structure interne du PAL6L8-5C. <²XP novembre 98 V. 7 / 8 Les systèmes combintoires

8 <²XP novembre 98 V. 8 / 8 Les systèmes combintoires

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

Systèmes logiques combinatoires

Systèmes logiques combinatoires «'enseignement devrit être insi : celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimle mis jmis comme une contrinte pénile.» Alert Einstein Systèmes logiques comintoires Définitions. es vriles inires

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville Théorème de Lx Milgrm Appliction u problème de Dirichlet pour l éqution de Sturm Liouville Résumé du cours de MEDP Mîtrise de mthémtiques 2000 2001 2001nov18 (medp-lx-milgrm.tex) Dns ce chpitre, on se

Plus en détail

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE Ch.I Commnde des systèmes logiques ogique comintoire - p1 SYSTEMES OGIQUES OGIQUE COMBINATOIRE I Commnde des systèmes logiques 1. Structure des systèmes utomtisés Reprenons l structure étlie dns le cours

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1

Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1 Grenoble INP Pgor 1ère nnée Exercices corrigés Anlyse numérique NB : Les exercices corrigés ici sont les exercices proposés durnt les sénces de cours. Les corrections données sont des corrections plus

Plus en détail

Créer des jeux avec GLUP

Créer des jeux avec GLUP Créer des jeux vec GLUP GLUP (générteur ludopédgogique) est un service en ligne du CRDP de l cdémie de Versilles. Il permet de trnsformer des exercices à se de texte en mini-jeux téléchrgeles. Les jeux

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR CAP PRO E SCHEMA : E MOTEUR folio folio folio folio folio folio folio 7 folio 8 folio 9 plque signlétique d un moteur puissnce sorée pr un moteur plque à ornes d un moteur triphsé e couplge étoile e couplge

Plus en détail

Guide d'utilisation Easy Interactive Tools Ver. 2

Guide d'utilisation Easy Interactive Tools Ver. 2 Guide d'utilistion Esy Interctive Tools Ver. 2 Guide d'utilistion Esy Interctive Tools Ver.2 Présenttion de Esy Interctive Tools 3 Crctéristiques Fonction de dessin Vous pouvez utiliser Esy Interctive

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO Université Pris-Duphine DUMI2E UFR Mthémtiques de l décision Notes de cours Anlyse 2 Filippo SANTAMBROGIO Année 2008 2 Tble des mtières 1 Optimistion de fonctions continues et dérivbles 5 1.1 Continuité........................................

Plus en détail

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005 MATHÉMATIQUES 3 semestre 3 des Licences MISM nnnée universitire 24-25 Driss BOULARAS 2 Tble des mtières Rppels 5. Ensembles et opértions sur les ensembles.................. 5.. Prties d un ensemble.........................

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER 1. Vous en êtes cpble. 2. C est efficce et vous llez ggner du temps chque jour. 3. Cel fit vendre : vlorisez votre entreprise pr vos documents. 4. C est profitble :

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir en math

Tout ce qu il faut savoir en math Tout ce qu il fut svoir en mth 1 Pourcentge Prendre un pourcentge t % d un quntité : t Clculer le pourcentge d une quntité pr rpport à une quntité b : Le coefficient multiplicteur CM pour une ugmenttion

Plus en détail

ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE

ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE Université de Metz Licence de Mthémtiques - 3ème nnée 1er semestre ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE pr Rlph Chill Lbortoire de Mthémtiques et Applictions de Metz Année 010/11 1 Tble des mtières Chpitre

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

Menu outils de navigation mennavi.htm

Menu outils de navigation mennavi.htm Pge de lncement index.htm Voici l représenttion schémtique de l structure du site Wllonie, toutes les crtes en mins... Pge d ccueil win.htm nevs générl menwin.htm À propos de l structure des données :

Plus en détail

Influence du milieu d étude sur l activité (suite) Inhibition et activation

Influence du milieu d étude sur l activité (suite) Inhibition et activation Influence du milieu d étude sur l ctivité (suite) Inhibition et ctivtion Influence de l tempérture Influence du ph 1 Influence de l tempérture Si on chuffe une préprtion enzymtique, l ctivité ugmente jusqu

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

COURS D ANALYSE. Licence d Informatique, première. Laurent Michel

COURS D ANALYSE. Licence d Informatique, première. Laurent Michel COURS D ANALYSE Licence d Informtique, première nnée Lurent Michel Printemps 2010 2 Tble des mtières 1 Éléments de logique 5 1.1 Fbriquer des énoncés........................ 5 1.1.1 Enoncés élémentires.....................

Plus en détail

Caisse enregistreuse électronique CE-T300 GROCERY DAIRY H.B.A. FROZEN FOOD DELICATESSEN. Mode d emploi. Eu Di U.K.

Caisse enregistreuse électronique CE-T300 GROCERY DAIRY H.B.A. FROZEN FOOD DELICATESSEN. Mode d emploi. Eu Di U.K. Cisse enregistreuse électronique CE-T300 GROCERY DAIRY H.B.A. FROZEN FOOD DELICATESSEN Eu Di U.K. Mode d emploi Introduction et tle des mtières Introduction Toutes nos félicittions pour l cht de cette

Plus en détail

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes coupe feu élégntes Portes coupe feu EI 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes métlliques NovoPort Premio devient l référence dns l protection incendie

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

MATHEMATIQUES GENERALES partim A

MATHEMATIQUES GENERALES partim A Fculté des Sciences MATHEMATIQUES GENERALES prtim A Première nnée de bchelier en Biologie, Chimie, Géogrphie, Géologie, Physique et Informtique, Philosophie Année cdémique 04-05 Frnçoise BASTIN Introduction

Plus en détail

Séquence 8. Probabilité : lois à densité. Sommaire

Séquence 8. Probabilité : lois à densité. Sommaire Séquence 8 Proilité : lois à densité Sommire. Prérequis 2. Lois de proilité à densité sur un intervlle 3. Lois uniformes 4. Lois exponentielles 5. Synthèse de l séquence Dns cette séquence, on introduit

Plus en détail

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX Améliortion des performnces des pplictions, protection des données critiques et réduction des coûts de stockge vec les logiciels complets d EMC POINTS FORTS VNX Softwre Essentils

Plus en détail

Logiciel pour le poste de travail Agilent MassHunter

Logiciel pour le poste de travail Agilent MassHunter Logiciel pour le poste de trvil Agilent MssHunter Anlyse qulittive Guide de fmiliristion pour CPG/SM Notices Agilent Technologies, Inc. 2012 Conformément ux lois interntionles reltives à l propriété intellectuelle,

Plus en détail

Fiabilité, sécurité et enfichage intégral éprouvés. Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillage antiarrachement.

Fiabilité, sécurité et enfichage intégral éprouvés. Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillage antiarrachement. Fibilité, sécurité et enfichge intégrl éprouvés Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillge ntirrchement. 100% stekerbr Qu est-ce qu une instlltion 100 % enfichble? Mtériel fourni en

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

Microéconomie de l Incertitude M1 Banque et Marchés Financiers

Microéconomie de l Incertitude M1 Banque et Marchés Financiers Microéconomie de l Incertitude M1 Bnque et Mrchés Finnciers Emmnuel DUGUET Notes de Cours, V1 2 1 Concepts de bse 5 1.1 Les loteries................................ 6 1.2 Le critère d espérnce mthémtique..................

Plus en détail

Thèse Présentée Pour obtenir le diplôme de doctorat en sciences En génie civil Option : structure

Thèse Présentée Pour obtenir le diplôme de doctorat en sciences En génie civil Option : structure République Algérienne Démocrtique et Populire Ministère de l enseignement supérieur et de l recherche scientifique Université Mentouri de Constntine Fculté des sciences et sciences de l ingénieur Déprtement

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H)

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) TS jn 2014 Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) Nom:...... LES EXERIES SNT INDEPENDANTS ALULATRIE AUTRISEE PHYSIQUE : ETILE BINAIRE /20 1. Le télescope 8 Les 3 prties sont indépendntes. Document 1 : L

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE Unité d enseignement LCMA 4U ANALYSE 3 Frnçoise GEANDIER Université Henri Poincré Nncy I Déprtement de Mthémtiques . Tble des mtières I Séries numériques. Séries

Plus en détail

3- Les taux d'intérêt

3- Les taux d'intérêt 3- Les tux d'intérêt Mishkin (2007), Monnie, Bnque et mrchés finnciers, Person Eduction, ch. 4 et 6 Vernimmen (2005), Finnce d'entreprise, Dlloz, ch. 20 à 22 1- Mesurer les tux d'intérêt comprer les différents

Plus en détail

Choix binaires avec influences sociales : mode d emploi et conséquences économiques

Choix binaires avec influences sociales : mode d emploi et conséquences économiques Choix binires vec influences sociles : mode d emploi et conséquences économiques Denis Phn * * CREM UMR CNRS 6, Université de Rennes /3/5 Résumé : Cette note propose une synthèse de quelques trvux conscrés

Plus en détail

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30 Conseils et stuces pour les structures de bse de l Ligne D30 Conseils et stuces pour l Ligne D30 Ligne D30 - l solution élégnte pour votre production. Rentbilité optimle et méliortion continue des séquences

Plus en détail

Réalisation de sites Internet PME & Grandes entreprises Offre Premium. Etude du projet. Webdesign. Intégration HTML. Développement.

Réalisation de sites Internet PME & Grandes entreprises Offre Premium. Etude du projet. Webdesign. Intégration HTML. Développement. Rélistion de sites Internet PME & Grndes entreprises Offre Premium Etude du projet Réunions de trvil et étude personnlisée de votre projet Définition d une strtégie de pré-référencement Webdesign Définition

Plus en détail

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique LITE-FLOOR Dlles de sol et mrches d esclier Informtion technique Recommndtions pour le clcul et l pose de LITE-FLOOR Générlités Cette rochure reprend les règles de se à respecter pour grntir l rélistion

Plus en détail

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Gestion Commercile Gérez le cycle complet des chts (demnde de prix, fcture fournisseur), des stocks (entrée, sortie mouvement, suivi) et des ventes (devis, fcture, règlement,

Plus en détail

LANGAGES - GRAMMAIRES - AUTOMATES

LANGAGES - GRAMMAIRES - AUTOMATES LANGAGES - GRAMMAIRES - AUTOMATES Mrie-Pule Muller Version du 14 juillet 2005 Ce cours présente et met en oeuvre quelques méthodes mthémtiques pour l informtique théorique. Ces notions de bse pourront

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

Tableau d extension de mise en sécurité pour CMSI type B modulable Réf. : 322 001 Module deux lignes de mise en sécurité Réf.

Tableau d extension de mise en sécurité pour CMSI type B modulable Réf. : 322 001 Module deux lignes de mise en sécurité Réf. Tleu d extension de mise en sécurité pour CMSI type B modulle Réf. : 00 Module deux lignes de mise en sécurité Réf. : 00 DE MISE EN MISE EN 5 7 8 8 PROGRAM. SYSTEME Fus. F, 5H50V MANUEL DE MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Solutions IHM. Gammes Graphite et G3 Outils pour l'usine connectée

Solutions IHM. Gammes Graphite et G3 Outils pour l'usine connectée Solutions IHM Gmmes Grphite et G3 Outils pour l'usine connectée Des IHM ux fonctions étendues : > Conversion de plus de 250 protocoles > Serveur Web intégré > Enregistreur de données sécurisées > Modules

Plus en détail

Algorithmes sur les mots (séquences)

Algorithmes sur les mots (séquences) Introduction Algorithmes sur les mots (séquences) Algorithmes sur les mots (textes, séquences, chines de crctères) Nomreuses pplictions : ses de données iliogrphiques ioinformtique (séquences de iomolécules)

Plus en détail

Pour développer votre entreprise. Compta LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise. Compta LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Compt Avec EBP Compt, vous ssurez le suivi de l ensemble de vos opértions et exploitez les données les plus complexes en toute sécurité. Toutes les fonctionnlités essentielles

Plus en détail

Avant d utiliser l appareil, lisez ce Guide de référence rapide pour connaître la procédure de configuration et d installation.

Avant d utiliser l appareil, lisez ce Guide de référence rapide pour connaître la procédure de configuration et d installation. Guide de référence rpide Commencer Avnt d utiliser l ppreil, lisez ce Guide de référence rpide pour connître l procédure de configurtion et d instlltion. NE rccordez PAS le câle d interfce mintennt. 1

Plus en détail

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2 Sommire 1. A propos de Sophos... 3 2. Comprtif des solutions Sophos NAC... 4 3. Sophos NAC pour Endpoint Security nd Control 8.0... 4 3.1. Administrtion et déploiement... 4 3.2. Gestion des politiques

Plus en détail

Le canal étroit du crédit : une analyse critique des fondements théoriques

Le canal étroit du crédit : une analyse critique des fondements théoriques Le cnl étroit du crédit : une nlyse critique des fondements théoriques Rfl Kierzenkowski 1 CREFED Université Pris Duphine Alloctire de Recherche Avril 2001 version provisoire Résumé A l suite des trvux

Plus en détail

Notes de révision : Automates et langages

Notes de révision : Automates et langages Préprtion à l grégtion de mthémtiques 2011 2012 Notes de révision : Automtes et lngges Benjmin MONMEGE et Sylvin SCHMITZ LSV, ENS Cchn & CNRS Version du 24 octore 2011 (r66m) CC Cretive Commons y-nc-s

Plus en détail

Chapitre VI Contraintes holonomiques

Chapitre VI Contraintes holonomiques 55 Chpitre VI Contrintes holonomiques Les contrintes isopérimétriques vues u chpitre précéent ne sont qu un eemple prticulier e contrintes sur les fonctions y e notre espce e fonctions missibles. Dns ce

Plus en détail

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE FORMULAIRE À RENVOYER PAR RECOMMANDÉ À : ACERTA CAS, BP 24000, 1000 Bruxelles (Centre de Monnie) Cse destinée à Acert Dte de

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Cours d Analyse IV Suites et Séries de fonctions

Cours d Analyse IV Suites et Séries de fonctions Université Clude Bernrd, Lyon I Licence Sciences, Technologies & Snté 43, boulevrd 11 novembre 1918 Spécilité Mthémtiques 69622 Villeurbnne cedex, Frnce L. Pujo-Menjouet pujo@mth.univ-lyon1.fr Cours d

Plus en détail

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances Turbine hydrulique Girrd simplifiée pour fibles et très fibles puissnces Prof. Ing. Zoltàn Hosszuréty, DrSc. Professeur à l'université technique de Kosice Les sites hydruliques disposnt de fibles débits

Plus en détail

Les formations professionnelles Livret d information des services Application

Les formations professionnelles Livret d information des services Application ² Services "Utilisteur" Confince, Expertise, Performnce Les formtions professionnelles Livret d informtion des services Appliction Answers for Life (*) (*) Des réponses pour l vie Sommire 3 L formtion

Plus en détail

REGLEMENT DU CLASSEMENT NATIONAL

REGLEMENT DU CLASSEMENT NATIONAL REGLEMET DU CLASSEMET ATIOAL / Les règles indiquées ici sont celles utilisées pour clculer les ttributions de points de l sison -. I. PRICIPES DE BASE Le clssement ntionl de l F.F.B. est le seul uquel

Plus en détail

(Chapitre 4) 3 La bourse ou la vie ou Comment faire des ronds

(Chapitre 4) 3 La bourse ou la vie ou Comment faire des ronds Φ (Chpitre 4) 3 L bourse ou l vie ou Comment fire des ronds Imginez que vous possédez un portefeuille de vleurs boursières. Voici le grphe de ses fluctutions en fonction du temps (bscisse, x) et de l rgent

Plus en détail

EY-BU 292 : interface Ethernet novanet, modunet292

EY-BU 292 : interface Ethernet novanet, modunet292 Fiche technique 96.015 EY-BU 292 : interfce, Votre tout en mtière d'efficcité énergétique SAUTER EY-modulo 2 intégré dns l technologie IP connue Crctéristiques Produit de l fmille de systèmes SAUTER EY-modulo

Plus en détail

4. PROTECTION À L OUVERTURE

4. PROTECTION À L OUVERTURE 42 4. PROTECTION À L OUVERTURE 4.1. Générlités Afin de lever l miguïté de l norme NF EN 16005 sur l exigence des prgrphes 4.6.2.1 et 4.6.3.1 (4) qunt à l définition de «lrge proportion», suf nlyse de risque

Plus en détail

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013 Wechter Loïc Mturité 2013 Mthémtiques Cours de M. Flcoz 2013 Préprtion à l'exmen écrit de mturité Mthémtiques 2013 1.Primitives et intégrles 1.1Primitives (CRM pp.77-80) Une primitive pourrit se définir

Plus en détail

Système binaire. Algèbre booléenne

Système binaire. Algèbre booléenne Algèbre booléenne Système binaire Système digital qui emploie des signaux à deux valeurs uniques En général, les digits employés sont 0 et 1, qu'on appelle bits (binary digits) Avantages: on peut utiliser

Plus en détail

EnsEignEmEnt supérieur PRÉPAS / BTS 2015

EnsEignEmEnt supérieur PRÉPAS / BTS 2015 Enseignement supérieur PRÉPAS / BTS 2015 Stnisls pour mbition de former les étudints à l réussite d exmens et de concours des grndes écoles de mngement ou d ingénieurs. Notre objectif est d ccompgner chque

Plus en détail

12Planet ConferenceServer

12Planet ConferenceServer Présenttion solution 12Plnet ConferenceServer Orgniser des conférences, débts ou interviews en temps réel sur le Web ou sur votre Intrnet ConferenceServer principles fonctionnlités Fonction de modértion

Plus en détail

Commencer DCP-J4110DW

Commencer DCP-J4110DW Guide d instlltion rpide Commencer DCP-J40DW Veuillez lire le Guide de sécurité du produit vnt d'instller l'ppreil. Lisez ensuite ce Guide d'instlltion rpide pour connître l procédure de configurtion et

Plus en détail

Les règles de Descartes et de Budan Fourier

Les règles de Descartes et de Budan Fourier Ojectifs de ce chpitre Mthémtiques ssistées pr ordinteur Chpitre 4 : Rcines des polynômes réels et complexes Michel Eisermnn Mt49, DLST LS4, Année 8-9 www-fourierujf-grenolefr/ eiserm/cours # mo Document

Plus en détail

Commencer DCP-7055W / DCP-7057W /

Commencer DCP-7055W / DCP-7057W / Guide d instlltion rpide Commencer DCP-7055W / DCP-7057W / DCP-7070DW Veuillez lire ttentivement le livret Sécurité et réglementtion vnt d'effectuer les réglges de votre ppreil. Consultez ensuite le Guide

Plus en détail

Partie 4 : La monnaie et l'inflation

Partie 4 : La monnaie et l'inflation Prtie 4 : L monnie et l'infltion Enseignnt A. Direr Licence 2, 1er semestre 2008-9 Université Pierre Mendès Frnce Cours de mcroéconomie suite 4.1 Introduction Nous vons vu dns l prtie introductive que

Plus en détail

Transfert. Logistique. Stockage. Archivage

Transfert. Logistique. Stockage. Archivage Trnsfert Logistique Stockge Archivge Trnsfert, logistique, stockge Pour fire fce ux nouveux enjeux, il est importnt de pouvoir compter sur l'expertise d'un spéciliste impliqué à vos côtés, en toute confince.

Plus en détail

Paul Horowitz & Winfield HiIl

Paul Horowitz & Winfield HiIl m m Pul Horowitz & Winfield HiIl I l, m VOLUME 1 TECHNIQUES ANALOGIQUES m m m m m m / l E LE KTO R m m m m TABLE DES MATIÈREiS PRÉFACE XVII 1 LES BASES INTRODUCTION 1 TENSION. COURANT ET RÉSISTANCE 1.1

Plus en détail

VN-8700PC VN-8600PC VN-8500PC

VN-8700PC VN-8600PC VN-8500PC ENREGISTREUR VOCAL NUMÉRIQUE VN-8700PC VN-8600PC VN-8500PC FR MODE D EMPLOI Merci d voir porté votre choix sur cet enregistreur vocl numérique. Lisez ce mode d emploi pour les informtions concernnt l emploi

Plus en détail

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11 Electrovnne double Dimension nominle 3/8 - DMV-D/11 DMV-DLE/11 7.30 M Edition 11.13 Nr. 223 926 1 6 Technique L électrovnne double DUNGS DMV intère deux électrovnnes dns un même bloc compct : - vnnes d

Plus en détail

Direction des Études et Synthèses Économiques Département des Comptes Nationaux Division des Comptes Trimestriels

Direction des Études et Synthèses Économiques Département des Comptes Nationaux Division des Comptes Trimestriels Etb=MK2, Timbre=G430, TimbreDnsAdresse=Vri, Version=W2000/Chrte7, VersionTrvil=W2000/Chrte7 Direction des Études et Synthèses Économiques Déprtement des Comptes Ntionux Division des Comptes Trimestriels

Plus en détail

Le Calcul Intégral. niveau maturité. Daniel Farquet

Le Calcul Intégral. niveau maturité. Daniel Farquet Le Clcul Intégrl niveu mturité Dniel Frquet Eté 8 Tble des mtières Introduction Intégrle indéfinie 3. Définitions et générlités................................ 3.. Déf. d une primitive..............................

Plus en détail

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT Les portes logiques Nous avons jusqu ici utilisé des boutons poussoirs et une lampe pour illustrer le fonctionnement des opérateurs logiques. En électronique digitale, les opérations logiques sont effectuées

Plus en détail

ANALYSE : FONCTIONS D UNE VARIABLE RÉELLE

ANALYSE : FONCTIONS D UNE VARIABLE RÉELLE Jen-Pierre Dedieu, Jen-Pierre Rymond ANALYSE : FONCTIONS D UNE VARIABLE RÉELLE Institut de Mthémtiques Université Pul Sbtier 31062 Toulouse cedex 09 jen-pierre.dedieu@mth.univ-toulouse.fr jen-pierre.rymond@mth.univ-toulouse.fr

Plus en détail

Licence M.A.S.S. Cours d Analyse S4

Licence M.A.S.S. Cours d Analyse S4 Université Pris I, Pnthéon - Sorbonne Licence MASS Cours d Anlyse S4 Jen-Mrc Brdet (Université Pris 1, SAMM) UFR 27 et Equipe SAMM (Sttistique, Anlyse et Modélistion Multidisiplinire) Université Pnthéon-Sorbonne,

Plus en détail

SYSTEME DE TELEPHONIE

SYSTEME DE TELEPHONIE YTEME DE TELEPHOIE LE OUVEUTE PTIE MOITEU COULEU Le système de téléphonie comporte un moniteur vec un écrn couleurs de intégré u téléphone. Cette prtie est disponile en lnc, nthrcite et Tech. TLE DE MTIEE

Plus en détail

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine Cours de «onepts vnés de ompiltion» Trvux prtiques Auteur : F. Védrine Les utomtes et les expressions régulières Les utomtes sont onstitués d étts et de trnsitions. Un étt définit l vnée dns l reonnissne

Plus en détail

Détermination des épaisseurs Formule générale

Détermination des épaisseurs Formule générale Formule générle Hors le cs des vitrges pour le bâtiment, trité pr l NF DTU 39 P4, on peut clculer à l ide des formules de Timoshenko : - l épisseur minimle à donner ux vitrges plns monolithiques soumis

Plus en détail

Guide de l'utilisateur

Guide de l'utilisateur Guide de l'utilisteur Symboles Utilisés Dns ce Guide Indictions de sécurité L documenttion et le projecteur utilisent des symboles grphiques qui indiquent comment utiliser l ppreil en toute sécurité. Veillez

Plus en détail

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

Clapets coupe-feu. The art of handling air. Type FKA-EU Testé conforme à la norme EN 1366-2. FKA-EU/DE/BE/fr

Clapets coupe-feu. The art of handling air. Type FKA-EU Testé conforme à la norme EN 1366-2. FKA-EU/DE/BE/fr FKA-EU/DE/BE/fr Clpets coupe-feu Type FKA-EU Testé conforme à l norme EN 1366-2 conformément à l Déclrtion de performnce DoP / FKA-EU / DE / 2013 / 001 The rt of hndling ir Contenu Description Description

Plus en détail

Evaluation de la performance des barrages poids basée sur la formalisation et l agrégation des connaissances

Evaluation de la performance des barrages poids basée sur la formalisation et l agrégation des connaissances Evlution de l performnce des brrges poids bsée sur l formlistion et l grégtion des connissnces Curt Corinne 1, Perldi Audrey 1, Félix Huguette 1 1 Irste, UR OHAX Ouvrges Hydruliques et Hydrologie, 375

Plus en détail

Guide de l'utilisateur

Guide de l'utilisateur Guide de l'utilisteur Symboles Utilisés Dns ce Guide Indictions de sécurité L documenttion et le projecteur utilisent des symboles grphiques qui indiquent comment utiliser l ppreil en toute sécurité. Veillez

Plus en détail

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques Introduction aux circuits logiques de base IFT25 Architecture en couches Niveau 5 Niveau 4 Niveau 3 Niveau 2 Niveau Niveau Couche des langages d application Traduction (compilateur) Couche du langage d

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé Bcclurét S Asie 9 jui 24 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice Commu à tous les cdidts 4 poits Questio - c. O peut élimier rpidemet les réposes. et d. cr les vecteurs directeurs des droites proposées e sot ps

Plus en détail

Commencer HL-2135W / Guide d installation rapide HL-2270DW. l imprimante et vérifiez les composants AVERTISSEMENT

Commencer HL-2135W / Guide d installation rapide HL-2270DW. l imprimante et vérifiez les composants AVERTISSEMENT Guide d instlltion rpide Commencer HL-2135W / HL-2270DW (UE uniquement) Avnt s première utilistion, lisez ce Guide d'instlltion rpide puis instllez votre imprimnte. Pour consulter le Guide d'instlltion

Plus en détail

1. 1.1. 1.2. 1.3. 1.4. 1.5. 1.6. 2. 2.1.

1. 1.1. 1.2. 1.3. 1.4. 1.5. 1.6. 2. 2.1. T/TR 01-01 Pge 3 r+ 1. EQUIPMENT CONCERNE L interconnexion numerique interntionl pour le service visiophonique et de visioconf&ence necessite l stndrdistion des principux prmttres num&iques tels que d~it,

Plus en détail

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh 2 Fonctions binaires 45 2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh On peut définir complètement une fonction binaire en dressant son tableau de Karnaugh, table de vérité à 2 n cases pour n variables

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques

Guide des bonnes pratiques Livret 3 MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 3 Guide des bonnes prtiques OUTILS DE LA GRH Guide des bonnes prtiques Tble des mtières 1. Introduction p.

Plus en détail

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution Toyot Assurnces Toujours l meilleure solution De quelle ssurnce vez-vous besoin? Vous roulez déjà en Toyot ou vous ttendez s livrison. Votre voiture est neuve ou d occsion. Vous vlez les kilomètres ou

Plus en détail