Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. 1.1. 1.2. 1.3. 1.4. 1.5. 1.6. 2. 2.1."

Transcription

1

2

3 T/TR Pge 3 r+ 1. EQUIPMENT CONCERNE L interconnexion numerique interntionl pour le service visiophonique et de visioconf&ence necessite l stndrdistion des principux prmttres num&iques tels que d~it, structure de trme, reprtition des intervlles de temps, etc. L pr6sente Recommendtion d6finit les principls crct6ristiques techniques de l 6quipement trvillnt 2048 kit/s clns le ut de permettre l interconnexion interntionl pour le service visiophonique. 2. OBJECTIFS L ojectif de cette Recommendtion est de definir les principls crcteristiques des signux rrivnt et prtnt de l 6quipement num6rique du service visiophonique op(xnt u deit inire totl de 2048 kit/s, dpt6 l trnsmission simultnee des signux Wrnentires suivnts: informtion visuelle, signl son ssoci6, twcopie ou utres signux de service. 3. SPECIFICATIONS L CEPT recommnde que l interconnexion interntionl pour le visiophone soit chemin~e 2048 kit/s vec les principls crcteristiques indiqu~es ci-dessous. Le d6it inire totl est de 2048 kit/s, inclunt: un circuit 64 kit/s, reserve l trnsmission du signl udio; un circuit 64 kit/s, r&erv& l trnsmission de l t61&copie ou d utres signux de service. Des etudes ulterieures determineront si un second cnl 64 kit/s est necessire et si l cpcite pour ces signux de service doit ~tre llouee ces services en permnence ou de mni&e prtgee; un circuit 64 kit/s, reserve pour l synchronistion de trme, les signux d lrme et tous les utres signux nkcessires; l possiility de signlistion (de out en out, entre l utilisteur et le t%seu, et si necessire, l interieur du r&eu). L cpcite restnte est utilis~e pour le signl vid~o cod6. Note 1: Les crcteristiques ci-dessus sent destinees fournir un cdre de trvil pour l interconnexion interntionle. Les detils comme l structure de trme, l reprtition des intervlles de temps, les methodes de codge, etc., n~cessitent des etudes ult&ieures (voir nnexe 1). Note 2: Les pr(x+entes sp6citictions ne prijugent ps plus qu u CCITT, des 6tudes futures d interconnexions interntionls d utres deits inires qui tiendrient compte d ~lements &conomiques ou de contrintes de comptiility devront encore 6tre entreprises. Note 3:11 est rioter que, selon l structure du reseu, Ies cnux video et 64 kit/s (udio, telecopied...)pourrient 6tre chemines pr des trjets diff&ents. Edition du 1er mi 1984

4 T/T-R Pge 4 Armexe , 2.7. POINTS AGREES L structure de trme doit i%re conforme l Recommendtion G.732 du CCITT. L utilistion de 1 ITO doit &re comptile vec l Recommendtion G.732 du CCITT, pr exemple: les signux de synchronistion de trme, les proc~dures de synchronistion de trme et les signux d lrme. Le codge du signl udio doit k%reconforme l loi MIC-A specifiee clns l Recommendtion G.711 du CCITT. Une 6tude complementire devr verifier l necessit d utiliser, ulterieurement, une utre loi de codge, pour otenir une meilleure qulite du son. En tout ett de cuse, le diit inire resultnt doit ~tre de 64 kit/s et l loclistion clns l trme doit demeurer inchngke. L correction d erreurs pour le signl vid60, si elle est n6cessire, doit ~tre incluse clns l cpcit~ ffect~e u signl video. L horloge de l interfce 2048 kit/s vers le reseu, l cc& 64 kit/s pour le signl udio et les signux de service uxiliires doivent ~tre synchronies vec le reseu. Les crcteristiques electriques des interfces ~ 2048 kit/s et 64 kit/s doivent &tre conformes l Recommendtion G.703 du CCITT. PoINTs A iltudier Le codge du signl vid60 (comprennt &entuellement l correction d erreur) est &udier. L ction COST 1, 211 peut constituer une pproche constructive de ce sujet. Des &tudes comp16mentires devront v6rifier s il est n6cessire d utiliser ulti$rieurement une loi de codge dit%rente pour le signl udio, fin d otenir une meilleure qulit& sonore (cf. le point 1.1. de l pr6sente Annexe). Des &tudes compl~mentires devront determiner si 1 ou 2 cnux 64 kit/s sent necessires pour l t616copie ou d utres signux de service et si cette cpcit& doit &re ffect6e en permnence ou non. Quelle est I informtion de signlistion h trnsmettre? L source vid~o doit-elle &re synchrone vec le r6seu? Si non, une justifiction est n~cessire. Ou doivent lors se trouver les its de justifiction correspondents? OU les cnux du signl udio, de l ti%copie ou des utres signux de service et de l signlistion doivent-ils &re sitw% clns l trme? Quelle est l informtion trnsmettre clns les its non ffect& de 1 ITO des trmes impires (pr exemple pour les fonctions d lrmes et de mintennce)? 1) COST: coopertion europeenne clns le domine de l recherche scientifique et technique. Edition du let mi 1984

5 Recommendtion T/TR (dopt6e en 1982) Informtion de l suite donnee = L Recommendtion est ppliqu~e. = L ppliction de l Recommendtion est pr6vue. c = L ppliction de l Recommendtion n est ps prevue. No Pys Informtion Remrques (R6; fkd. d ) 2 Autriche 3 Belgique 4 Chypre 5 Dnemrk 6 Espgne 7 Finlnde 8 Frnce 9 Gr4ce 10 Ir[nde 11 Islnde 12 Itlic 13 Liechtenstein 14 Luxemourg 15 Mlte 16 Monco 17 Norvc?ge 18 Pys-Bs 19 Portugl 20 Royurne-Uni ~1 Sint-Mri?t 22 Sukde 23 Suisse 24 Turquie 25 Vticn (Citk) 26 Yougoslvie Ett u 31 octore 1987

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

DCG session 2011 UE8 Systèmes d information et de gestion Corrigé indicatif. 1. Expliquer les cardinalités des associations NECESSITER, SE DEROULER

DCG session 2011 UE8 Systèmes d information et de gestion Corrigé indicatif. 1. Expliquer les cardinalités des associations NECESSITER, SE DEROULER DCG session 2011 UE8 Systèmes d informtion et de gestion Corrigé indictif DOSSIER 1 : PREPARER ET FORMER LES ENTRAINEURS 1. Expliquer les crdinlités des ssocitions NECESSITER, SE DEROULER Intitulé de l'ssocition

Plus en détail

LA CHAINE D INFORMATION :La fonction ACQUERIR

LA CHAINE D INFORMATION :La fonction ACQUERIR Livret des compétences essentielles de seconde II Fiche N 3- Niveu d cquisition exigé : «je sis en prler» LA CHAINE D INFORMATION :L fonction ACQUERIR L fonction ACQUERIR est chrgée de mettre en forme

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

A Identification de l acheteur

A Identification de l acheteur MISE A JOUR OCTOBRE 2008 MARCHéS PUBLICS/ACCORDS-CADRES D é c l r t i o n d u c n d i d T En cs de cndidtures groupées, remplir une déclrtion de cndidture pr membre du groupement. Tous les documents constitunt

Plus en détail

Directive relative à la mise en oeuvre de grues et de machines de chantier à proximité de lignes électriques aériennes

Directive relative à la mise en oeuvre de grues et de machines de chantier à proximité de lignes électriques aériennes Directive reltive à l mise en oeuvre de grues et de mchines de chntier à proximité de lignes électriques ériennes 1 Chmp d ppliction Chmp d ppliction L présente directive s pplique ux trvux exécutés u

Plus en détail

Guide de référence sur l'architecture et les flux de données BES 12

Guide de référence sur l'architecture et les flux de données BES 12 Guide de référence sur l'rchitecture et les flux de données BES 12 Pulié : 2016-01-04 SWD-20160104143441780 Tle des mtières À propos de ce guide... 5 Architecture : solution EMM BES12...6 Composnts utilisés

Plus en détail

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous :

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS Pour souscrire un contrt d ssurnce vie SPIRICA Alph Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : Le dossier de souscription Complétez et signez le bulletin

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

Quantification et échantillonnage

Quantification et échantillonnage numérique à l et échntillonnge Signl physique (onde lumineuse, onde sonore) : vrition d une grndeur physique (éclirement, pression) en temps et/ou espce Sénce 4 et échntillonnge Contrintes de l représenttion

Plus en détail

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs Série des trités européens - n 79 Convention européenne sur l responsilité civile en cs de dommges cusés pr des véhicules utomoteurs Strsourg, 14.V.1973 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

Automates temporisés. Amal El Fallah Seghrouchni Amal.Elfallah@lip6.fr

Automates temporisés. Amal El Fallah Seghrouchni Amal.Elfallah@lip6.fr Automtes temporisés Aml El Fllh Seghrouchni Aml.Elfllh@lip6.fr Pln Introduction Définition d un utomte temporisé Composition d utomtes temporisés Automtes hybrides Conclusion Le problème à résoudre monde

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Plce Cormontigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fx : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Svoir-fire expérimentux.. Référentiel.. :. S5 Sciences. Appliquées......

Plus en détail

Demande de prêt à l'amélioration. de l'habitat 14073*01. Assistant(e) Maternel(le)

Demande de prêt à l'amélioration. de l'habitat 14073*01. Assistant(e) Maternel(le) snté Demnde de prêt à l'méliortion fmille de l'hbitt 14073*01 retrite services Assistnt(e) Mternel(le) Merci de compléter églement un formulire de déclrtion de sitution Article L.542-9 du code de de l

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail

Numara Asset Management Platform

Numara Asset Management Platform Numr Asset Mngement Pltform L Puissnce Tout-en-un L plteforme de gestion de prc informtique Numr Asset Mngement Pltform (NAMP) permet ux services informtiques d ccroître les niveux de service, d méliorer

Plus en détail

Sociétés scientifiques de soins (AFG)

Sociétés scientifiques de soins (AFG) Schweizerischer Verein für Pflegewissenschft Assocition Suisse pour les sciences infirmières Swiss Assocition for Nursing Science Sociétés scientifiques de soins (AFG) REGLEMENT DES SOCIETES SCIENTIFIQUES

Plus en détail

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates Lycée Fidhere, Lille MP Cours d informtique 203 204 Automtes I Déterministes........................... 2 Définitions 2 Exemple 2 Action des mots 3 Lngge reconnu 3 II Incomplets.............................

Plus en détail

Mesure de résistances

Mesure de résistances GEL 1002 Trvux prtiques Lortoire 2 1 Trvux prtiques Lortoire 2 (1 sénce) Mesure de résistnces Ojectifs Les ojectifs de cette phse des trvux prtiques sont : ) d utiliser déqutement l plquette de montge

Plus en détail

Industrie, Agriculture, Habitat, Tertiaire

Industrie, Agriculture, Habitat, Tertiaire Méthodologie pour les projets réduisnt l consommtion de combustibles fossiles dns une instlltion préexistnte de production d énergie thermique pour chuffge, pr optimistion de l gestion de l production.

Plus en détail

Services Web. www.roquebrunesurargens.fr cverbeek@roquebrunesurargens.fr. 2540 RD N7 83520 Roquebrune-sur-Argens

Services Web. www.roquebrunesurargens.fr cverbeek@roquebrunesurargens.fr. 2540 RD N7 83520 Roquebrune-sur-Argens Services Web 2015 Notre service communiction à Roquebrune-sur-Argens rélise en interne l crétion de votre site Internet Vitrine. Ce service est disponible à tous les professionnels du tourisme. Tél 04

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

Caractérisation de l épaisseur et du module d élasticité du béton des dalles par des techniques acoustiques

Caractérisation de l épaisseur et du module d élasticité du béton des dalles par des techniques acoustiques 1 ème Congrès Frnçis de Mécnique Bordeux, 6 u 30 oût 013 Crctéristion de l épisseur et du module d élsticité du éton des dlles pr des techniques coustiques N. RENAULT, P. PLIYA, J-L. GALLIAS. Lortoire

Plus en détail

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012 MMIM Modèles mthémtiques en informtique musicle Mrc Chemillier Mster M2 Atim (Ircm), 2011-2012 Notions théoriques sur les lngges formels - Définitions générles o Mots, lngges o Monoïdes - Notion d utomte

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

12Planet ConferenceServer

12Planet ConferenceServer Présenttion solution 12Plnet ConferenceServer Orgniser des conférences, débts ou interviews en temps réel sur le Web ou sur votre Intrnet ConferenceServer principles fonctionnlités Fonction de modértion

Plus en détail

Installation et utilisation du périphérique ImageShare

Installation et utilisation du périphérique ImageShare Instlltion et utilistion du Copyright 2000-2002: Polycom, Inc. Polycom, Inc., 4750 Willow Rod, Plesnton, CA 94588 www.polycom.com Polycom et le logo de Polycom sont des mrques déposées de Polycom, Inc.

Plus en détail

EY-BU 292 : interface Ethernet novanet, modunet292

EY-BU 292 : interface Ethernet novanet, modunet292 Fiche technique 96.015 EY-BU 292 : interfce, Votre tout en mtière d'efficcité énergétique SAUTER EY-modulo 2 intégré dns l technologie IP connue Crctéristiques Produit de l fmille de systèmes SAUTER EY-modulo

Plus en détail

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module Logiciel Anti-Spywre Enterprise Module version 8.0 Guide Qu est-ce qu Anti-Spywre Enterprise Module? McAfee Anti-Spywre Enterprise Module est un module d extension qui permet d étendre les cpcités de détection

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

EPUUniversité de Tours

EPUUniversité de Tours DI 3ème nnée EPUUniversité de Tours Déprtement Informtique 007-008 ANALYSE NUMERIQUE Chpitre 3 Intégrtion numérique résumé du cours 1 Introduction Il s git d une mniére générle de déterminer, le mieux

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

Contrôle sur le Cours d'algorithme et de langage C

Contrôle sur le Cours d'algorithme et de langage C Déprtement Génie Electrique Automtique NOM: Prénom: Contrôle sur le Cours d'algorithme et de lngge C G.Gteu et J.Régnier Le 15 Jnvier 2008- Durée 2h Documents de cours utorisé. Le contrôle est constitué

Plus en détail

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2 Sommire 1. A propos de Sophos... 3 2. Comprtif des solutions Sophos NAC... 4 3. Sophos NAC pour Endpoint Security nd Control 8.0... 4 3.1. Administrtion et déploiement... 4 3.2. Gestion des politiques

Plus en détail

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique LITE-FLOOR Dlles de sol et mrches d esclier Informtion technique Recommndtions pour le clcul et l pose de LITE-FLOOR Générlités Cette rochure reprend les règles de se à respecter pour grntir l rélistion

Plus en détail

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE FORMULAIRE À RENVOYER PAR RECOMMANDÉ À : ACERTA CAS, BP 24000, 1000 Bruxelles (Centre de Monnie) Cse destinée à Acert Dte de

Plus en détail

StyleView Scanner Shelf

StyleView Scanner Shelf StyleView Scnner Shelf User's Guide Poids mx. : 2 ls ( kg) Chriot SV et unité frontle Option - Chriots LCD Option 2 - Chriots pour ordinteurs portles 3 Option 3 - Ril du mur 6 Option 4 - Arrière du chriot

Plus en détail

Guide d utilisation EasyMP Multi PC Projection

Guide d utilisation EasyMP Multi PC Projection Guide d utilistion EsyMP Multi PC Projection Tble des mtières 2 À propos d EsyMP Multi PC Projection Types de réunions proposés pr EsyMP Multi PC Projection... 5 Réunions à plusieurs imges... 5 Réunions

Plus en détail

intérimaire. développement nationales. gestion axée sur les résultats.

intérimaire. développement nationales. gestion axée sur les résultats. 50 TOGO INTRODUCTION LE TOGO COMPTE 6 MILLIONS D HABITANTS. Son revenu ntionl rut pr hitnt est de 350 USD. Aujourd hui, ce pys ne remplit ucun des 8 ojectifs du Millénire pour le développement (OMD), mis

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de Usger Gérer session utilisteur Client Système comptble Client fidélisé Gérer Suivi Rés Administrteur site de réservtion Gestionnire fidélité Gérer Fidélité Gestionnire Hotels Gérer Hotels Site web de réservtions

Plus en détail

+... INDUSTRIAL UFTING n.v.

+... INDUSTRIAL UFTING n.v. Pour déplcements vriles +... INDUSTRIAL UFTING n.v. OUDSTRIJDERSSTRAAT 3... 600 ST-PIETERS-LEEUW V 02-378.06.50 /4l/FAX: 02-377.58:9 www.lls.e Rouleur Express - les Roustes - Coffret complet Domines d'pplictions:

Plus en détail

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers l dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chpitre Chpitre 20 Intégrtion Sommire 20.1 Continuité uniforme.................................

Plus en détail

Menu outils de navigation mennavi.htm

Menu outils de navigation mennavi.htm Pge de lncement index.htm Voici l représenttion schémtique de l structure du site Wllonie, toutes les crtes en mins... Pge d ccueil win.htm nevs générl menwin.htm À propos de l structure des données :

Plus en détail

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV /HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV I. Définition On ppelle système combintoire tout système numérique dont les sorties sont exclusivement définies à prtir des vribles d entrée (Figure ). = f(x, x 2,,, x n ) x x

Plus en détail

SYSTEME DE TELEPHONIE

SYSTEME DE TELEPHONIE YTEME DE TELEPHOIE LE OUVEUTE PTIE MOITEU COULEU Le système de téléphonie comporte un moniteur vec un écrn couleurs de intégré u téléphone. Cette prtie est disponile en lnc, nthrcite et Tech. TLE DE MTIEE

Plus en détail

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE Ch.I Commnde des systèmes logiques ogique comintoire - p1 SYSTEMES OGIQUES OGIQUE COMBINATOIRE I Commnde des systèmes logiques 1. Structure des systèmes utomtisés Reprenons l structure étlie dns le cours

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

MODELES DU PARALLELISME

MODELES DU PARALLELISME République Algérienne Démocrtique et Populire Université Mentouri de Constntine Fculté des Sciences de l Ingénieur Déprtement d Informtique MODELES DU PARALLELISME 5 ème Année Ingénieur en Informtique

Plus en détail

LE RESEAU RECIPROQUE solution

LE RESEAU RECIPROQUE solution LE RESEU RECIPROQUE solution L pge 85 de votre poly de physique est conscrée à l définition du réseu réciproque, un concept initilement introduit pr J.W. Gibbs (189-190). Ce concept, plutôt bstrit, est

Plus en détail

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR CAP PRO E SCHEMA : E MOTEUR folio folio folio folio folio folio folio 7 folio 8 folio 9 plque signlétique d un moteur puissnce sorée pr un moteur plque à ornes d un moteur triphsé e couplge étoile e couplge

Plus en détail

Travaux Dirigés de Langages & XML - TD 2

Travaux Dirigés de Langages & XML - TD 2 TD Lngges - XML Exercices Corrigés TD 2 Trvux Dirigés de Lngges & XML - TD 2 Automtes deterministes Exercice Dns chcun des cs suivnts, donner un utomte déterministe reconnissnt le lngge sur l lphet {,

Plus en détail

SyGEMe: Système de gestion municipale intégrée du cycle de l eau ESRI France, Paris, 2 octobre 2008 k

SyGEMe: Système de gestion municipale intégrée du cycle de l eau ESRI France, Paris, 2 octobre 2008 k SyGEMe: Système de gestion municiple intégrée du cycle de l eu Géomonitoring, structurtion de l informtion, gestion de l connissnce et rchitecture système 1. Introduction 2. Géomonitoring et structurtion

Plus en détail

Chap V - API et PL7. Commandes. Mesures

Chap V - API et PL7. Commandes. Mesures BT CA. Générlités.. Orgnistion d'un système utomtisé Un système de production pour but d'pporter une vleur joutée à de l mtière d'œuvre dns un contexte donné. und ce système est utomtisé, on peut générlement

Plus en détail

Lois de probabilité à densité

Lois de probabilité à densité Lois de probbilité à densité Christophe ROSSIGNOL Année scolire 0/03 Tble des mtières Loi à densité sur un intervlle I. Deux exemples pour comprendre..................................... Densité de probbilité...........................................3

Plus en détail

Lasers multicolores pour le diagnostic cellulaire

Lasers multicolores pour le diagnostic cellulaire Lsers multicolores pour le dignostic cellulire Nelly RONGEAT et Philippe NERIN Hori Medicl Vincent COUDERC et Philippe LEPROUX XLIM Guillume HUSS Leukos nelly.ronget@hori.com Le dignostic cellulire est

Plus en détail

LOIS A DENSITE (Partie 1)

LOIS A DENSITE (Partie 1) LOIS A DENSITE (Prtie ) I. Loi de probbilité à densité ) Rppel Eemple : Soit l'epérience létoire : "On lnce un dé à si fces et on regrde le résultt." L'ensemble de toutes les issues possibles Ω = {; ;

Plus en détail

MC352dn/MC362dn/MC562dn

MC352dn/MC362dn/MC562dn MC352dn/MC362dn/MC562dn Des multifonctions A4 couleur polyvlents qui optimisent l efficcité et les performnces Impression COPIE NUMÉRISATION FAX1 RÉSEAU A4 Couleur/ monochrome Impression A6 à 1 320mm,

Plus en détail

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)?

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)? IN 02 6 mrs 2009 Rttrpge NOM : Prénom : ucun document n est utorisé. ce QCM outit à une note sur 42 points. L note finle sur 20 ser otenue simplement en divisnt l note sur 42 pr 2. Il suffit donc de donner

Plus en détail

OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION. (Note présenté par l Espagne)

OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION. (Note présenté par l Espagne) Février 2003 Anglis et frnçis seulement OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION (Note présenté pr l Espgne) 1. INTRODUCTION 1.1 Les principles crctéristiques géogrphiques

Plus en détail

Solution - TD Feuille 2 - Automates finis et expressions rationnelles

Solution - TD Feuille 2 - Automates finis et expressions rationnelles Solution - TD Feuille 2 - Automtes finis et expressions rtionnelles Informtique Théorique 2 - Unité JINPW Licence 3 - Université Bordeux Solution de l exercice : Pour tout l exercice, on note A = {, }.

Plus en détail

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 2 SOMMAIRE A/ PRÉSENTATION Rélistion de conduits utoportnts pré-isolés à prtir de pnneux de l gmme Fi-Air. A/ PRÉSENTATION

Plus en détail

Commencer DCP-7055W / DCP-7057W /

Commencer DCP-7055W / DCP-7057W / Guide d instlltion rpide Commencer DCP-7055W / DCP-7057W / DCP-7070DW Veuillez lire ttentivement le livret Sécurité et réglementtion vnt d'effectuer les réglges de votre ppreil. Consultez ensuite le Guide

Plus en détail

Energy Solutions Provider

Energy Solutions Provider Exel II Power Products PPR-EX-DO-FR-21 50HZ 60HZ 800kVA-3300kVA 700kW-3200kW Energy Solutions Provider 2 Une réponse énergétique SDMO est reconnu comme l un des tous premiers concepteurs et constructeurs

Plus en détail

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés METHADOSE MC Dépendnce ux opicés OCTOBRE 2013 Mrque de commerce : Methdose Dénomintion commune : Méthdone (chlorhydrte de) Fbricnt : Mllinckro Forme : Solution Orle Teneur : Ajout ux listes de médicments

Plus en détail

Systèmes logiques combinatoires

Systèmes logiques combinatoires «'enseignement devrit être insi : celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimle mis jmis comme une contrinte pénile.» Alert Einstein Systèmes logiques comintoires Définitions. es vriles inires

Plus en détail

La logique combinatoire est une technique dédiée à la représentation de diverses

La logique combinatoire est une technique dédiée à la représentation de diverses Chpitre I Logique comintoire 1 L logique comintoire est une technique dédiée à l représenttion de diverses fonctions. Elle permet de synthétiser des systèmes comportnt des étts finis. Les circuits logiques

Plus en détail

Soufflerie à air chaud

Soufflerie à air chaud SOUFFLERIES AIR CHAUD Extrit du ctlogue complet Process Het 2016/17 10 Soufflerie à ir chud MISTRAL HOTWIND PREMIUM / HOTWIND SYSTEM MISTRAL ccessoires HOTWIND ccessoires VULCAN SYSTEM VULCAN SYSTEM ccessoires

Plus en détail

Centre de documentation de la console

Centre de documentation de la console Express Runtime Centre de documenttion de l console Version 2 Edition 1 Express Runtime Centre de documenttion de l console Version 2 Edition 1 Remrque Avnt d utiliser le présent document et le produit

Plus en détail

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30 Conseils et stuces pour les structures de bse de l Ligne D30 Conseils et stuces pour l Ligne D30 Ligne D30 - l solution élégnte pour votre production. Rentbilité optimle et méliortion continue des séquences

Plus en détail

Systèmes de transitions Automates à états finis

Systèmes de transitions Automates à états finis M2P GLRE Génie Logiciel, logiciels Réprtis et Embrqués Systèmes de trnsitions Automtes à étts finis Z. Mmmeri 1. Comportement de système L description de comportement d un système désigne l expression

Plus en détail

Mettre en œuvre l Espace Aérien Commun Euro-Méditerranéen

Mettre en œuvre l Espace Aérien Commun Euro-Méditerranéen ACEM Mettre en œuvre l Espce Aérien Commun Euro-Méditerrnéen Mrseille Beyrouth Frncfort Csblnc Copenhgue Nicosie Amsterdm Istnbul Vienne Mrrkech Brcelone Alexndrie Gênes This project is funded by the Europen

Plus en détail

Notice d utilisation Déchaumeur à dents et à disques combinés SG 3002 / SG 4002 / SG 4003-2 SG 5003-2 / SG 6003-2

Notice d utilisation Déchaumeur à dents et à disques combinés SG 3002 / SG 4002 / SG 4003-2 SG 5003-2 / SG 6003-2 Notice d utilistion Déchumeur à dents et à disques combinés AMAZONE BBG 3HJDVXV SG 3002 / SG 4002 / SG 4003-2 SG 5003-2 / SG 6003-2 MG 682 DB 3060.1 (F) 04.03 Printed in Germny F Avnt l mise en service,

Plus en détail

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 * I1 # Office ntionl Ntionl Energy Bord Rpport finncier trimestriel Compte rendu soulignnt les résultts, les risques et les chngements importnts qunt u fonctionnement, u personnel et ux progrmmes Introduction

Plus en détail

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes coupe feu élégntes Portes coupe feu EI 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes métlliques NovoPort Premio devient l référence dns l protection incendie

Plus en détail

Primitive et intégrale d une fonction continue

Primitive et intégrale d une fonction continue Primitive et intégrle d une fonction continue O. Simon, Université de Rennes I 24 mi 2005 Avertissement : Ceci n est ps le contenu d une leçon de CAPES. Dns le progrmme 2002 de terminles S, on introduit

Plus en détail

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires U.P.S. I.U.T. A, Déprtement Informtique Année 2009-2010 Mthémtiques isrètes Chpitre 4 : reltions inires 1. Générlités Définition Soient E 1, E 2,...E n es ensemles. Une reltion n-ire est l onnée un sous-ensemle

Plus en détail

EY-AM 300 : maître d'application novanet-bacnet, modunet300

EY-AM 300 : maître d'application novanet-bacnet, modunet300 Fiche technique 96.010 EY-AM 300 : mître d'ppliction novnet-bacnet, modunet300 Votre tout en mtière d'efficcité énergétique Communiction ouverte pour une exploittion interopérle de toute l'instlltion optimisée

Plus en détail

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch MnSfe pour les Utilitiés L Protection ntichute pour les Industries de l'energie Frnçis TowerLtch LdderLtch Les questions de protection nti-chute Les chutes de huteur sont l cuse de mortlité l plus importnte

Plus en détail

du Centre-du-Québec, de Lonaudière et de lo Mouricie

du Centre-du-Québec, de Lonaudière et de lo Mouricie du Centre-du-Québec, de Lonudière et de lo Mouricie Qu'est-cE eue ACCÉDER AUX SERVICES AUX USAGERS Accéder vi le portil du Réseu BlBLlO CQLM www m bi bl iotheq u ec/cq I m Le NIP BIBLIO est un numéro

Plus en détail

Votre Image au travers de vos éditions Clients

Votre Image au travers de vos éditions Clients Votre Imge u trvers de vos éditions Clients Nos prtenires: LOGITAS SA est un tiers de confince, prtenire des éditeurs de logiciels et des utilisteurs pour l conception, le contrôle et l conservtion de

Plus en détail

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg Prospection électrique Guy Mrquis, EOST Strsbourg Le 9 Avril 005 Chpitre Bses physiques L prospection électrique est l une des plus nciennes méthodes de prospection géophysique. S mise en oeuvre est reltivement

Plus en détail

Adaptation spatio-temporelle et hypermédia de documents multimédia

Adaptation spatio-temporelle et hypermédia de documents multimédia Adpttion sptio-temporelle et hypermédi de documents multimédi Séstien Lorie Jérôme Euzent Nil Lyïd INRIA Rhône-Alpes - LIG 655 Avenue de l Europe Montonnot - Sint Mrtin 38334 Sint Ismier Cedex {Sestien.Lorie,Jerome.Euzent,Nil.Lyid}@inrilpes.fr

Plus en détail

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo FAQ sur l utilistion d Ecoline-solo De quel mtériel i-je esoin pour compléter les informtions demndées dns Ecoline-solo? Pour remplir rpidement toutes les informtions demndées dns Ecoline-solo, vous devez,

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

Théorème de Rolle et formules de Taylor

Théorème de Rolle et formules de Taylor Théorème de Rolle et formules de Tylor 1 Extrémums des fonctions différentibles à vleurs réelles 1. Soient K un compct d un espce vectoriel normé (E, ) et f une fonction définie sur K à vleurs dns R. Montrer

Plus en détail

Solutions IHM. Gammes Graphite et G3 Outils pour l'usine connectée

Solutions IHM. Gammes Graphite et G3 Outils pour l'usine connectée Solutions IHM Gmmes Grphite et G3 Outils pour l'usine connectée Des IHM ux fonctions étendues : > Conversion de plus de 250 protocoles > Serveur Web intégré > Enregistreur de données sécurisées > Modules

Plus en détail

CONVENTION EUROPÉENNE POUR LA RÉPRESSION DES INFRACTIONS ROUTIÈRES

CONVENTION EUROPÉENNE POUR LA RÉPRESSION DES INFRACTIONS ROUTIÈRES Série des Trités européens - n 52 CONVENTION EUROPÉENNE POUR LA RÉPRESSION DES INFRACTIONS ROUTIÈRES Strsourg, 30.XI.1964 STE 52 Répression des infrctions routières, 30.XI.1964 2 Prémule Les Etts memres

Plus en détail

Manuel d instructions du KIT de mise à niveau I

Manuel d instructions du KIT de mise à niveau I Mnuel d instructions du KIT de mise à niveu I TABLE DES MATIÈRES AVANT DE COMMENCER... 2 NOUVELLES FONCTIONNALITÉS... 2 UTILISATION DE LA TABLETTE À STYLET... 3 À propos de l tblette à stylet... 3 Utilistion

Plus en détail

TP 10 : Lois de Kepler

TP 10 : Lois de Kepler TP 10 : Lois de Kepler Objectifs : - Estimer l msse de Jupiter à prtir de l troisième loi de Kepler. - Utiliser Stellrium, un simulteur de plnétrium «photo-réel». Compétences trvillées : - Démontrer que,

Plus en détail

Impact Recherche. St-Jean / St-Hyacinthe. Outremont / Roberval Lac-St. - Bagot 17 septembre élections partielles Rapport Final

Impact Recherche. St-Jean / St-Hyacinthe. Outremont / Roberval Lac-St. - Bagot 17 septembre élections partielles Rapport Final Impct Recherche Outremont / Roervl Lc-St St-Jen / St-Hycinthe - Bgot 17 septemre élections prtielles Rpport Finl Tle des mtières SOMMAIRE EXÉCUTIF 3 CONTEXTE, OBJECTIFS, ET MÉTHODOLOGIE 6 PROFIL 12 NOTORIÉTÉ

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Introdution edatenq est une pplition qui permet ux entreprises de ompléter et d'envoyer leurs délrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une pplition internet totlement séurisée du SPF Eonomie. Les

Plus en détail

Programmateur LEC1... Domaines d'application FM739. Série 02

Programmateur LEC1... Domaines d'application FM739. Série 02 7 71 rogrmmteur LEC1... F739 Série 02 rogrmmteur pour l surveillnce de deux flmmes et plus de rûleurs à ir soufflé, à fioul, gz ou icomustiles vec déit de comustile illimité (pour fonctionnement permnent

Plus en détail

2015 /16. We know how. Catalogue complet Process Heat. A chaque application sa solution adaptée. Version 5.0

2015 /16. We know how. Catalogue complet Process Heat. A chaque application sa solution adaptée. Version 5.0 2015 /16 Ctlogue complet Process Het A chque ppliction s solution dptée. Version 5.0 We know how. Leister Technologies AG, Corporte Center, Kegiswil, Suisse Leister Technologies AG, Production, Srnen,

Plus en détail