INSTALLATION DE DETECTION INCENDIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INSTALLATION DE DETECTION INCENDIE"

Transcription

1 reglement > > instlltion E ETECTON NCENE NSTALLATON E ETECTON NCENE Une instlltion de détection incendie pour objectif de déceler et signler, le plus tôt possible, d une mnière fible, l nissnce d un incendie, fin de réduire le déli de mise en oeuvre de mesures déqutes de lutte contre l incendie. Reférencer les locux à surveiller Les locux et les circultions à surveiller seront déterminés en fonction des exigences réglementires et des risques propres à l étblissement. Pr exemple : - Etblissement de type R vec locux à sommeil : dns tous les locux, exceptés les douches et les snitires, insi que dns toutes les circultions horizontles. - Etblissement de type O : dns les circultions horizontles encloisonnées des niveux comportnt des locux réservés u sommeil et dns les locux à risques importnts (ou considérés comme tels pr l commission de sécurité). - Etblissement de type J : dns l'ensemble de l'étblissement, à l'exception des escliers et des snitires. Voir règles spécifiques à chque type d étblissement. Choisir une technologie e u locl ou circultion à surveiller Le choix du type de détecteur devr s effectuer en fonction des spécificités propres à chque locl et à son exploittion : - Nture des risques détectés, - Exploittion normle et occsionnelle, - Phénomènes spécifiques susceptibles de perturber les détecteurs (tempérture, humidité, poussières...) - Architecture : Huteur du locl, difficultés d ccès... Voir tbleu pge 59 étermintion du nombre et de l implnttion des détecteurs pour chque locl ou circultion Pour chque technologie de détection, des règles spécifiques sont à ppliquer qunt u nombre de détecteurs et à leur implnttion. Nous donnons, dns les crctéristiques techniques de chque détecteur des plges de surveillnces moyennes, mis pour toutes instlltions APSA, l étude devr s ppuyer sur les données de l règle R7. Les pges suivntes, rélisées sur l bse de l règle R7 de l APSA, permettent de déterminer u mieux le type et le nombre de étecteurs Automtiques d ncendie pour réliser une instlltion de détection incendie en différentes étpes : - ETAPE 1 : Choix du type de détecteur - ETAPE 2 : Pour des détecteurs ponctuels optiques de fumée ou thermiques : étermintion de l surfce de Surveillnce théorique Amx et de l distnce (ryon de surveillnce du détecteur) en fonction de l huteur (h) du locl, de l surfce (S) du locl et de l inclinison de l toiture (i). - ETAPE 3 : étermintion de l surfce de surveillnce réelle An du détecteur en fonction du locl. - ETAPE 4 : Clcul du nombre de détecteurs. 60

2 R E G L E M E N T A T O N > > ECLENCHEURS MANUELS ET COFFRETS Security Crouse-Hinds Etblissement Recevnt du Public CEAG LUMNOX étermintion de l emplcement et du nombre de éclencheurs Mnuels en ERP En Etblissement Recevnt du Public, les éclencheurs Mnuels doivent être plcés dns les conditions minimles suivntes : - A chque niveu, à proximité immédite de chque esclier - Au rez-de-chussée, à proximité des issues donnnt sur l extérieur Quelques règles d instlltion - l es éclencheurs Mnuels doivent être plcés à une huteur comprise entre 0.90 m et 1,30 m u-dessus du niveu du sol. - ils ne doivent ps être dissimulés pr le ventil d une porte lorsque celui-ci est mintenu ouvert. - ils ne doivent ps présenter une sillie supérieure à 0,10 m. Bâtiment d Hbittion 3 ème fmille B et 4 ème fmille étermintion de l emplcement et du nombre de éclencheurs Mnuels en bâtiment d hbittion Apprtement En bâtiment d hbittion, les éclencheurs Mnuels commndent le désenfumge du niveu sinistré. Les éclencheurs Mnuels doivent être implntés dns les cges d escliers à proximité des portes plières. Commnde Mnuelle Apprtement Escliers 61

3 instlltion > > ETECTEURS utomtiques Une nlyse de risque pr locl permet de choisir l technologie de détection l mieux e. Le choix se fer en fonction des prmétres suivnts : - Nture des risques détectés, - Exploittion normle et occsionnelle, - Phénomènes spécifiques susceptibles de perturber les étecteurs (tempérture, humidité, poussières...) - Architecture : Huteur du locl, difficultés d ccès... ETAPE 1 Choix du type de détecteur Fumées Tempértures Flmmes Type Principe de fonctionnement Phénomènes détectés Nture des éléments détectés Précocité de détection Type de locux (vleur sttique des critères d dpttion des détecteurs ux risques d incendie) Perturbtions : Prsitge ou risque d inefficcité Réction ux cournts d ir Réction à l tempérture Réction à l humidité Réction ux fumées, poussières et érosols Réction ux vritions de pression Réction ux ryonnements lumineux Huteur mx. de surveillnce Tempérture spirtion opto-thermique multiponctuel ponctuel optique diffusion optique diffusion et thermique feux couvnts à évolution lente, feux ouverts à évolution rpide fumées clires et sombres, gz de combustion érosols excellente lbortoires, chmbres froides, entrepots, teliers, chufferies, prkings, mbinces gressives Ambince prticulièrement sle fumées clires et tempérture vitesse > 5 m/s perturbtions et déclenchement d lrme en cs de givrge perturbtions en cs de condenstion lrmes intempestives possibles lrmes intempestives possibles 4 m Gz de combustion 7 m 12 m 20 m montge spécifique optique diffusion fumées clires très bonne bureux, couloirs, locux à sommeil, chufferies, combles, teliers électriques, locux ordures locux vec déggements hbituels de vpeur ou de gz Fumées optique optique thermovélocimétrique thermosttique optique ponctuel linéire ponctuel ponctuel ponctuel optique opcité fumées clires fumées sombres bonne bonne trdive trdive bonne locux de grnde huteur, grnds volumes, trium obstcles physiques thermovélocimétrique thermosttique chleur t : 10 C / min t mxi : 62 C lbortoires, bunderies, incinérteurs, cuisines, teliers, chufferies, prkings, mbinces gressives vritions normles de l tempérture mbinte feux ouverts à évolution rpide perturbtions, si vritions brusques de l tempérture en mbince normle ou si l tempérture normle est voisine du seuil de déclenchement thermosttique tempérture t mxi : 70 C ou 90 C chufferies, cuisines, teliers de soudure ou de menuiserie tempérture mbinte proche du seuil de déclenchement optique U.V. ultrviolets flmmes lbortoires dépôts de produits très inflmmbles, locux groupes électrogènes, chufferies gz, mzout, protection mchines fumées bondntes msqunt les flmmes risques de perturbtions si l tempérture est > 70 C sensibilité à l éclirge direct (nturel rcs électriques, perturbtions pr : ou rtificiel) sur éclirges rtificiels, le récepteur ou le réflecteur intenses ryonnements directs du soleil, éclirs Flmmes ccord prescripteur Tempérture Courbe de développement du feu étecteur Multicpteur Opto-thermique étecteur multiponctuel pr spirtion étecteur de fumée étecteur linéire de fumée étecteurs de tempérture étecteur de flmmes 62

4 R E G L E M E N T A T O N > > etecteurs Automtiques etecteurs Automtiques de fumee ET de TEMPERATURE ETAPE 1 Choix du étecteur Le choix du détecteur été rélisé en fonction de l mbince du locl et de l nlyse de risque. S S : Surfce du locl h h : huteur du locl ETAPE 2 Security Crouse-Hinds CEAG LUMNOX étermintion de Amx l surfce de surveillnce mximum du détecteur et l distnce en fonction : - de S : l Surfce du locl - de h : l huteur du locl - de i : l inclinison de l toiture Type de détecteur surfce du locl huteur du locl < < < 45 > 45 A mx A mx A mx i opto thermique optique de fumée 80 m 2 > 80 m 2 h 12 m h 6 m 6 m < h 12 m 80 m 2 60 m 2 80 m 2 6,7 m 5,8 m 6,7 m 80 m 2 60 m m 2 7,2 m 7,2 m 8 m 80 m 2 60 m m 2 8 m 9 m 9,9 m i : inclinison de l toiture thermovélocimétrique 40 m 2 > 40 m 2 h 7 m h 7 m 40 m 2 30 m 2 5,1 m 4,4 m 40 m 2 40 m 2 5,7 m 5,7 m 40 m 2 50 m 2 6,3 m 7,1 m thermosttique 40 m 2 > 40 m 2 h 4 m h 4 m 24 m 2 18 m 2 4,6 m 3,6 m 24 m 2 24 m 2 4,6 m 4,6 m 24 m 2 30 m 2 4,6 m 5,7 m Amx =... =... ETAPE 3 Choix du fcteur de risque K en fonction de l utilistion du locl Choisir le fcteur de risque K en fonction de l utilistion des locux. Pour les locux à sommeil, l vleur du coefficient est de 0,3. Pour les utres types de locux, le fcteur de risque K est de 0,6. Certins textes d ppliction peuvent définir d utres vleurs de fcteur de risque K. K =... ETAPE 4 Clcul de An, l surfce de surveillnce réelle d un détecteur An =... = K =... Amx =... x 63

5 instlltion > > ETECTEURS utomtiques etecteurs Automtiques de TEMPERATURE mxi : 1 m ETAPE 5 Nombre de détecteurs pr locl Fumées et Le choix du détecteur été mxi rélisé : 1 m en fonction de l mbince du locl et de l nlyse de risque. Fumées et gz de gz de combustion combustion Clculer le nombre de détecteurs pr locl = Surfce du locl / An =... Réprtition des points vec le coefficient mini : 0,50 m (déterminé en Etpe 1) : Les détecteurs doivent être réprtis de fçon à ce R=0,5 m qu ucun endroit du plfond ou de l toiture ne soit demi sphère libre de tout obstcle éloigné d un détecteur pr une distnce horizontle supérieure à l distnce. = nclinison du plfond = ou de l toiture Air chud : Effet Poulin = nclinison du plfond = ou de l toiture étnt de 0,50 m. Air chud : Effet Poulin Quelques règles d implnttion mini : 0,50 m étecteur de fumée R=0,5 h : m huteur demi sphère du libre locl de tout obstcle étecteur de fumée h : huteur du locl istnce horizontle mximum entre mur, cloison et détecteur, l distnce minimum istnce horizontle mximum entre mur, cloison et détecteur, étnt de l distnce 0,50 m. minimum h h étecteur =... mplnttion des détecteurs pr rpport u plfond mxi : 1 m mxi : 1 m Proximité du détecteur Les détecteurs de chleur doivent être implntés directement sous le plfond ou sous l toiture. ns les locux à toiture à redents, chque redent doit être équipé d u moins une rngée de détecteurs. Cette rngée doit être située du côté du versnt de l toiture ynt l plus fible pente, à une distnce horizontle d u plus un mètre du pln verticl pssnt pr le fîtge. Tempérture mbinte Les détecteurs peuvent être utilisés dns une gmme de tempérture comprise entre -10 C et +50 C, conformément à l mrque NF, et lorsque les conditions physiques de leur environnement sont telles que leur givrge ne peut bsolument ps se produire. Lorsqu il y des risques de ruissellement, prévoir un boîtier nti-ruissellement. Fixtion du détecteur = nclinison du plfond ou de l toiture = nclinison du plfond ou de l toiture Le détecteur doit tecteur être fixé de mnière rigide, mini : 0,50 m de fum e horizontlement sur une surfce plne (interdire tout montge h : huteur incliné h ou murl, éviter du locl les spérités R=0,5 m du plfond susceptibles de demi sph re libre déformer de tout obstcle ou de csser le socle lors du serrge de fixtion). Chque détecteur de tempérture doit être à une distnce de plus de 1 m de tout élément = de construction ou d méngement (murs, poutre, gine...). mini : 1 m R=1 m demi sphère libre de tout obstcle Attention : certins ppreils électriques ou susceptibles de difuser de l chleur peuvent perturber le bon fonctionnement des détecteurs. Prévoir un éloignement suffisnt (de 1 à plusieurs mètres). Vrition de tempérture mini : 1 m R=1 m demi sphère libre de tout obstcle istnce horizontle mximum entre mur, cloison et détecteur, l distnce minimum étnt de 1 m. = istnce horizontle mximum entre mur, cloison et détecteur, l distnce minimum étnt de 1 m. Le seuil de déclenchement de l prtie thermosttique des détecteurs de chleur doit être supérieur de 15 C à 35 C à l tempérture l plus élevée susceptible d être produite u voisinge du détecteur pr des effets nturels ou dus à l ctivité exercée. ATTENTON : le détecteur n est ps ux locux où les tempértures fluctuent fortement et rpidement en rison de l ctivité exercée. plfond et Poulin 64 = istnce horizontle mximum entre mur, cloison et d tecteur, l distnce minimum tnt de 0,50 m.

6 R E G L E M E N T A T O N > > etecteurs Automtiques Security Crouse-Hinds etecteurs Automtiques de fumée ETAPE 5 Nombre de détecteurs pr locl Le choix du détecteur été rélisé en fonction de l mbince du locl et de l nlyse de risque. CEAG LUMNOX mxi : 1 m Clculer le nombre de détecteurs pr locl = Surfce du locl / An =... Fumées et gz de combustion Réprtition des points vec le coefficient (déterminé en Etpe 1) : Les détecteurs doivent être réprtis de fçon à ce qu ucun endroit du plfond ou de l toiture ne soit R=0,5 m éloigné d un détecteur pr une distnce horizontle supérieure à l distnce. = nclinison du plfond = ou de l toiture étnt de 0,50 m. Air chud : Effet Poulin Quelques règles d implnttion mini : 0,50 m demi sphère libre de tout obstcle Fum es et gz de combustion Le détecteur est en générl plcé u point le plus hut, entre mini et mxi pr rpport u plfond de fçon à échpper à l couche d ir chud (effet POULAN) qui empêcherit l fumée de prvenir sur l élément cpteur du détecteur. = nclinison du plfond ou de l toiture Les distnces mini et mxi dépendent : - de l huteur du plfond h, - de l inclinison de l toiture i. ns les locux à toiture à redents, chque redent doit être équipé d u moins une rngée de détecteurs. Cette rngée doit être située du côté du versnt de l toiture ynt l plus fible pente, à une distnce horizontle d u plus 1 mètre du pln verticl pssnt pr le fîtge. étecteur de fumée h : huteur du locl istnce horizontle mximum entre mur, cloison et détecteur, l distnce minimum mxi : 1 m h mxi : 1 m = nclinison du plfond ou de l toiture Air chud : Effet Poulin étecteur mini : 0,50 m R=0,5 m demi sph re libre de tout obstcle =... mxi : 1 m Proximité du détecteur Fum es et Chque gz de détecteur de fumée combustion mini : 0,50 m doit être à une distnce de R=0,5 m plus de 0,5 m de tout élément de construction ou demi sph re libre mini : 1 m de tout obstcle R=1 m demi sphère libre = istnce horizontle mximum entre mur, de tout obstcle cloison et d tecteur, l distnce minimum d méngement (murs, tnt de 0,50 m. = nclinison du plfond Air chud : Effet Poulin poutre, de l gine...). toiture Air chud : Effet Poulin = istnce horizontle mximum entre mur, cloison et détecteur, l distnce minimum Attention : certins ppreils étnt de 1 m. électriques ou susceptibles de diffuser de l chleur peuvent perturber le bon fonctionnement des détecteurs. Prévoir un éloignement suffisnt (de 0,5 à plusieurs mètres). Circultion d ir tecteur de fum e h : huteur du locl = istnce horizontle mximum entre mur, cloison et d tecteur, l distnce minimum tnt de 0,50 m. h = distnce verticle (en cm) entre l élément cpteur du détecteur et le plfond b = distnce entre l projection horizontle du bs du mtels d ir chud et le point le plus hut du plfond i = inclinison du plfond ou de l toiture Huteur du locl i < < i < 30 i > 30 (h en m) b b b h < 5 m 3 cm < 20 cm 20 cm < 30 cm 30 cm < 50 cm 5 m < h 7 m 7 cm < 25 cm 25 cm < 40 cm 40 cm < 60 cm 7 m < h 9 m 10 cm < 30 cm 30 cm < 50 cm 50 cm < 70 cm 9 m < h 12 m 15 cm < 35 cm 35 cm < 60 cm 60 cm < 80 cm b i Fixtion du détecteur Le détecteur doit être fixé de mnière rigide, horizontlement sur une surfce plne (interdire tout montge incliné ou murl, éviter les spérités du plfond susceptibles de déformer ou de csser le socle lors du serrge de fixtion). Vrition de tempérture ATTENTON : le détecteur n est ps ux locux où les tempértures fluctuent fortement et rpidement en rison de l ctivité exercée. Tempérture mbinte Les détecteurs peuvent être utilisés dns une gmme de tempérture comprise entre -10 C et +50 C, conformément à l mrque NF, et lorsque les conditions phisiques de leur environnement sont telles que leur givrge ne peut bsolument ps se produir. Lorsque qu il y des risques de ruissellement, prévoir un boîtier nti-ruissellement. 65

7 instlltion > > ETECTEURS utomtiques etecteurs Automtiques lineires de fumee dél pour l surveillnce de grnds volumes ou de grndes huteurs tels que les triums ou les entrepôts, les détecteurs linéires de fumées permettent de détecter l présence de fumées noires ou clires. ETAPE 2 étecteur linéire : détermintion des lrgeurs de surveillnce étermintion de l lrgeur de surveillnce 1mx et 2mx du détecteur, en fonction de : - l huteur h1 du locl - l huteur h2 du détecteur sous plfond mx=... mxi) h =... principe de positionnement d'un ou de plusieurs détecteurs de fumée linéires Huteur du locl Huteur du détecteur sous plfond Lrgeur de surveillnce principe de positionnement d'un ou de plusieurs détecteurs de fumée linéires h1 h2 l1 mx ou l2 mx 0 m < h1 5 m 0,3 m < h2 0,5 m 4 m 5 m < h1 12 m 8 m 0,5 m < h2 2 m 8 m à 16 m 5 m 16 m et plus récepteur 0,3 m h2 0,5 m 4 m 4 m 1 m min. 1 m min. 8 m 8 m 8 m 8 à 16 m 4 m mx. 4 m mx. 16 m et plus 4 m 4 m 1 m min. 1 m min. 8 m 8 m h1 5 m 0,3 m h2 0,5 m 4 m mx. 4 m mx. émetteur mplnttion h1 des 5 mémetteurs et récepteurs selon l lrgeur du bâtiment (h1 5 m). émetteur lrgeur mplnttion des émetteurs et récepteurs selon l lrgeur du bâtiment (h1 5 m). 10 m 10 m à 20 m 20 m et plus portée (de 10 à 100m mxi) lrgeur 5 m 5 m 1 m min. 1 m min. 10 m 10 m 0,5 m h2 2 m 10 m 10 m à 20 m 5 m mx. 5 m mx. 20 m et plus 5 m 5 m 1 m min. 1 m min. 10 m 10 m 5 h1 12 m 0,5 m h2 2 m 5 m mx. 5 m mx. mplnttion 5 h1 des 12 mémetteurs et récepteurs selon l lrgeur du bâtiment ( 5 h1 12 m). mplnttion des émetteurs et récepteurs selon l lrgeur du bâtiment ( 5 h1 12 m). 10 pente 10 pente 20 pente 20 pente ATTENTON ux contrintes d instlltion : 5 h 12 m 5 h 12 m 5 m 5 h 12 5 h 12 m 10 m 10 m 5 m 5 m 10 m 1 m 5 m 10 m 10 m 5 m 5 m 10 m 1 m - nstlltion sur surfces stbles et rigides (interdire les brdges et structures métlliques) - Eblouissement pr lumière rtificielle ou nturelle, - Condenstion,... ATTENTON ux contrintes d exploittion : étecteur linéire de fumée conventionnelle Le fisceu de surveillnce ne doit en ucun cs être coupé : ceci peut nécessiter le rbissement des huteurs de stockge. 66

8 R E G L E M E N T A T O N > > etecteurs Automtiques etecteurs Automtiques optiques de flmmes Security Crouse-Hinds CEAG ETAPE 1 Choix du type de détecteur : ETECTEUR OPTQUE E FLAMMES LUMNOX dél pour l surveillnce de grnds volumes ou de grndes huteurs tels que les triums ou les entrepôts, les détecteurs linéires de fumées permettent de détecter l présence de fumées noires ou clires. ETAPE 2 étecteur optique de flmmes : détermintion des lrgeurs de surveillnce étermintion de l surfce de surveillnce S du détecteur optique de flmmes, en fontion de l huteur f et de l inclinison V du détecteur. V = ngle d inclinison du détecteur pr rpport à l verticle Optique de flmmes Surfce mximle surveillée u sol en m 2 Huteur f du détecteur 0 < V < V < V < V m 2 15 m 2 25 m 2 30 m 2 1,5 m < f 3,5 m 60 m 2 60 m 2 60 m 2 3,5 m < f 7 m 7 m < f 10 m 150 m m m 2 70 m m m m m m m m m 2 Attention : ces vleurs sont données à titre indictif, il est impértif de vérifier qu elles correspondent ux crctéristiques du détecteur (portée et ngle de couverture). Quelques règles d implnttion Elément susceptible de perturber le détecteur Les détecteurs optiques de flmmes détectent, selon leur technologie, l'infr rouge ou/et les ultrviolets. Ainsi, ils peuvent être perturbés pr certines sources de lumière, nturelle ou rtificielle, directe ou réfléchie. ATTENTON : les dépôts (grisse ou huile pr exemple) sur l'élément sensible du détecteur peuvent grvement nuire u bon fonctionnement du détecteur. e plus, en tmosphère poussiéreuse, brumeuse (présence d'érosols) ou enfumée, l sensibilité du détecteur et s distnce de surveillnce peuvent être fortement ltérées. étecteur de flmme V f : Orienttion Les détecteurs optiques de flmmes ont l prticulrité d être montés en position inclinée. L orienttion ser choisie fin d éliminer les influences d éléments extérieurs (source lumineuse pr exemple). Le détecteur ser orienté de fçon à éviter que des éléments de construction msquent son ngle de vision. NON OU NON S =... Les détecteurs optiques de flmmes doivent être positionnés fin d offrir une surveillnce volumétrique suffisnte et ussi uniforme que possible. ns certins cs, il pourr être nécessire de prévoir l mise en plce d un utre type de détecteur en complément du détecteur optique de flmmes. Obstcles 67

9 > > R7 & NFS OMANE E SURVELLANCE 1.1-Surveillnce totle* (sinon courrier de l ssureur) 1.2-Spécifictions du coordonnteurs SS 2 -ZONES ETECTON 2.1-ZA<1600m2 2.2-ZA<ZS 2.3-ZA limité à un niveu (suf cge d esclier, trium, gine d scenseur ou similire dns une seul ZS) 2.4-Les A et M ne peuvent être ssociés à l même zone de détection zones de détection u moins pr bâtiment 2.6-Zone de détection spécifique pour détecteurs instllés dns zone de servitude (trémies d scenseurs, gines de câbles, fux plnchers fux plfonds) 2.7-Les locux contigus ou voisins peuvent pprtenir à une même zone si : - nombre des locux 5 et superficie de ces locux à 400m2 - superficie de ces locux 1000m2 et indicteurs d ctions 3- CRCUTS E ETECTON 3.1-Limittions Un défut sur une voie de trnsmission n entrîne ps l perte de plus de : - 1 fonction de (A ou M) : ps de mélnge détecteurs et déclencheur sur une ligne - 1 scénrio de mise en sécurité m points mximum pr ligne non rebouclée SENSEA EC : 128 points mximum pr ligne rebouclée TSM : 64 points mximum pr ligne rebouclée Un circuit de détection ne couvre ps plus de 6000m Un circuit de détection mxi pr câble 3.2-Nture des câbles Câble relint l ECS u premier point (et le dernier point à l ECS en rebouclé) en CR ns l trversée de locux non surveillés (R7) ou des zones non surveillées (NFS ) : (Locux non surveillés = ps de détecteurs) - ligne non rebouclée : CR1 dns l trversée de ces locux - ligne rebouclée : CR1 dns l trversée de ces locux si l ller et le retour pssent dns ces locux 3.3-Type de câbles TSM : 1 pire 8/10ème C2 ou CR1 vec écrn rccordé SENSEA.EC : 1 pire 8/10ème C2 ou CR1 vec écrn rccordé ou sns écrn A : 1 pire 8/10ème C Nombre d A conforme ux données du constructeur Associtivité entre les périphériques et l centrle 3.4-Fixtion Utiliser des supports de cnlistion électrique (chemins de câbles, goulottes, ou conduits) fcilement ccessibles Si exceptionnellement, ps de mise en œuvre de support de cnlistion (fux plfonds pr exemple) : fixtion ux éléments stbles de l construction Câblge volnt interdit Plcer les câbles du SS en torons dès que possible. 3.5-Pssges de câbles Câbles du SS séprés des utres câbles Câbles séprés des cournts forts 3.6-Jonctions Eviter toute jonction u dehors des composnts du système utnt que possible érivtions 960 C NF EN /1 (boîtes et jonctions à éviter) Connexions rélisées dns un boîtier exclusivement dédié u SS, ccessible et identifié 4- LMTATONS ES CRCUTS ALMENTATON EN ENERGE 4.1-Un défut sur un câble d limenttion en énergie n entrîne ps l perte de plus de : - 1 fonction de (A ou M) - 1 scénrio de mise en sécurité m2-32 points m2 (6000m2 pour linéires et Vesd en NF S ) 4.2-Câble CR1 si EAE dns un utre volume que le mtériel qu il limente 5- FXATONS 5.1-Fixtion des tbleux (ECS,AES...) 5.2-Fixtion des éclencheurs Mnuels. Afin de vous ider dns votre instlltion, nous vous proposons une «check list» fin de vérifier l conformité de votre instlltion pr rpport à l règle R7, l norme NFS et nos précunistions. VALATON VALATON R7 R7 R7 R7 5.3-Fixtion des étecteurs Automtiques et des ndicteurs d Action 5.4-Fixtion des Sirènes. 5.5-Fixtion des Tbleux de Report. 6- RACCOREMENTS 6.1 Centrle Source principle d limenttion (secteur) rccordée u tbleu électrique principl Présence de protections dédiées u SS (isjoncteur mgnéto-thermique) 6.2 Alimenttions externes de sécurité Source principle d limenttion (secteur) rccordée u tbleu électrique principl Rccordement des sorties de l AES 6.3 Périphériques Rccordement des lignes de détection (M et A) Rccordement des écrns des lignes de détection (contrôle visuel) Présence des protections sur les écrns et les feuillrds Rccordement des indicteurs d ctions Rccordement des lignes sirènes et des résistnces de fin de ligne Rccordement des lignes des tbleux de report. 6.4-Autres Rccordement des boites de jonction Rccordement des utres câbles (Télésurveillnce, Sono, éclirge de sécurité) 7 -TYPES E CABLES 7.1-Centrle S / Source principle d limenttion (secteur) : C2 / 3x1,5mm² 7.2-Liison CMS / CR1 / 2x1,5mm² 7.3-AES S / Source principle d limenttion (secteur) : C2 / 3x1,5mm² 7.4-AES S / Contct de défut (secteur/btterie) : CR1 / 2x1 pire ou 2 pires 0.8mm 7.5-AES S / Sorties 24V,26V ou 48V / CR1 ou C2/ 2*1,5mm² mini 7.6-Lignes de détection (cf 3.Circuit de détection) 7.7-Lignes sirènes / CR1 / 2x1,5mm² mini * 7.8-Ligne BAAS : Commnde 8/10 C2, Alimenttion secteur 2x1.5² min 7.9-Ligne des tbleux de report / CR1 / 2 pires ou 1*2 pires 0.8mm /1000m 8- REPERAGES L présence des câbles dns l centrle et l connexion sur les borniers verts est obligtoire 8.1-Centrle Boucles et lignes de détection Lignes sirènes Ligne des tbleux de report Câbles provennt de l limenttion externe Autres câbles (Sono, Eclirge de sécurité, télé surveillnce ) 8.2-Autres Protections dédiées u SS (disjoncteurs) sur le tbleu électrique du btiment Câbles entrnt et sortnt des points de détections (A compris) Câbles entrnt et sortnt des boites de jonction Sorties 24V, 26V ou 48V de l limenttion externe étecteurs situés en fux-plfonds ndiction de l zone sur chque A ou M A chque pénétrtion dès qu il y plus de 2 câble 9- CONCEPTON Tbleux d fficheur mximum Tbleux de report à led mximum TR 3000 sns lim externe e 7 à 15 TR 3000 vec lim externe e 15 à 30 TR 3000 : Adressge des TR3000 en fin de ligne 9.2 UGA : sirènes mxi pr ligne BAAS mxi pr ligne SENSEA EC ,4A mxi pour l UGA sns limenttion externe A mxi pr ligne UGA vec limenttion externe A mx pr crte UGA vec limenttion externe TSM ,5A mxi pour l UGA sns limenttion externe A mxi pr ligne UGA vec limenttion externe et crte 4 déprts A mx pr crte UGA vec limenttion externe et crte 4 déprts 10- CONTONS MPLANTATON 10.1-Câblge Séprtion des cournts forts et des cournts fibles Proximité d émetteur récepteur rdio Fixtion des câbles sur un élément stble (câbles volnts interdits). R7 R7 68

10 R E G L E M E N T A T O N Security 10.2-Centrle ECS L centrle doit être située dns un emplcement non ccessible u public L emplcement doit être à fible potentiel clorifique ou un volume tech- -nique protégé L centrle doit être surveillée pr u moins un détecteur L centrle doit être implntée entre 0.7m et 1.8m Présence permnente devnt l ECS (ou devnt le TRE) 10.3-étecteurs et déclencheurs mnuels Accessibilité de l ensemble des points de détection Positionnement des détecteurs dns un locl humide, froid, chud, poussiéreux Nombre de A ou M conforme ux plns Nombre de A ou M conforme ux données constructeur (distnce, quntité ) A ou M ssociés à l ECS Surveillnce des conduits pour les locux dont le renouvellement d ir > à 8 Volumes/H Emplcement : nclinison du plfond, lveoles, obstcles (cf NFS ) VALATON Crouse-Hinds Attention cette liste n est ps exhustive. Se référer ux textes de référence. CEAG LUMNOX 10.4-éclencheurs mnuels M dns les circultions à chque niveu à proximité de chque esclier M u rez-de-chussée à proximité des sorties nstlltion des M à une huteur d environ 1,3 m Les M ne doivent ps présenter une sillie supérieure à 10cm 10.5-étecteurs de chleur nstlltion à plus de 1m de tout obstcle (règle générle) nstlltion en pplique interdite Autres muvis positionnements (source rdio, thermique à proximité.) Thermosttique : Huteur mxi de 4m Thermovelocimétrique : Huteur mxi de 7m 10.6-étecteurs de fumée) nstlltion à plus de 0.5m de tout obstcle (règle générle) nstlltion en pplique interdite Positionnement des détecteurs sur les plfonds inclinés (Effet Poulin) istnce entre les détecteurs, surfce couverte (ex:ryon mxi 6.70m, Surf mx 48m²) Présence des cpots de protection Autres muvis positionnements (source rdio, thermique à proximité...) Huteur mxi de 12m 10.7-ndicteur d ction externe (A) Report de l informtion feu, issu des A d un même volume ou d une même Z..A Au mximum 5 détecteurs peuvent être connectés sur un même A mpossibilité de câbler plusieurs A sur le même détecteur 10.8-Autres détecteurs / Conformité ux règles d instlltion du produit étecteurs Multi Ponctuels (voir document d instlltion) étecteurs Optique Linéire de Fumée (voir document d instlltion) étecteurs Optique de Flmme (CF NF61-970) étecteurs en Atmosphère Explosive (CF NF61-970) 10.9-Tbleux de report d ide à l exploittion Accessibilité ux personnes chrgées de l exploittion Accessibilité ux équipes d interventions Le Tbleu de report doit être surveillé pr u moins un détecteur. 11- OCUMENTS & FORMATON U PERSONNEL EXPLOTANT ocuments fournis pr le client pour le dossier d identité du SS et pour l M.E.S 11.1-Schém(s) de principe de l instlltion. 112-mplnttion des points Plns de câblge détillés (ou réseux de prélèvement) Présence d un pln de détection coté de l centrle Affecttion des points dns les zones de détection Zone de détection vec identifiction de l nture de l fonction (uto et mnuelle) Libellés des points et des zones de détection 11.8-Permis feu si les essis ux foyers types sont demndés 11.9-Présence du personnel exploitnt à l formtion du SS lors de l mise en service. 12- MESURES ET ESSAS 12.1-Essis à réliser vec des foyers types 12.2-Relevé du nombre de boites de jonctions 12.3-Conformité des lignes de détection. 69

11 > > Normes NFS (écembre 2008) 1- Termes & éfinition ( 3) Afin de vous ider dns votre instlltion, nous vous proposons une «check list» fin de vérifier l conformité de votre instlltion pr rpport à l norme NFS et nos précunistions. 2 - Alimenttion des équipements du S.S.. ( 6) 2.1- Les énergies de sécurité doivent provenir d une limenttion de sécurité. 2.2-Le C.M.S. doit être limenté à prtir d une dérivtion issue directement du tbl eu principl du bâtiment ou de l étblissement. Cette dérivtion doit être sélectivement protégée, correctement étiquetée, réservée à l usge exclusif du S.S.., rélisée en câble u moins de l ctégorie C2. Elle peut être commune pour l limenttion d utres équipements du S.S.. En règle générle, cette dérivtion est commune à l ensemble des équipements du Système de Sécurité ncendie (S.S..) Cependnt il est dmis que des équipements du Système de Sécurité ncendie (S.S..) puissent être limentés depuis un tbleu secondire situé dns le bâti ment où ces équipements sont implntés. 2.3-Les limenttion de sécurité (A.E.S./E.A.E.S. à btterie d ccumulteurs) doivent être réservées à l usge exclusif des fonctions de mise en sécurité incendie (énergies de sécurité) et éventuellement à l fourniture de l énergie nécessire ux fonctions d rrêt et/ou de rérmement des coffrets de relyge pour venti lteur de désenfumge lorsque celles-ci sont intégrées u centrlisteur de Mise en Sécurité ncendie (C.M.S.) 2.4-Les câbles d limenttion en énergie électrique provennt d une AES doivent être de ctégorie CR1 ou C2 sous CTP 2.5-L utonomie d une A.E.S /E.A.E.S. à btterie d ccumulteurs doit être de 12 h en étt de veille suivie d une heure en étt de mise en sécurité pour le scénrio de mise en sécurité dont l consommtion en énergie est l plus importnte. Pour rppel, une réserve de 50 % de l cpcité btterie est prévue dns l norme NF S L signlistion de surveillnce des E.A.E.S doit être synthétisée sur l US. 2.7-L liison de report des signlistions d étt des A.E.S doit être u minimum de l ctégorie C2 u sens de l norme NF C Lignes de télécommnde et de contrôle des.a.s. ( 7) 3.1-Section égle ou supérieure à 1,5 mm2 pour les câbles rigides et à 1 mm2 pour les câbles souples 3.2-Les lignes de télécommnde pr émission de cournt insi que les lignes de contrôle doivent être rélisées, soit en câbles de l ctégorie CR1 soit en câbles de l ctégorie C2 plcés dns des CTP. Toutefois, elles peuvent être rélisées en câbles de l ctégorie C2 et sns protection contre l incendie dès qu elles pénètrent dns l zone de mise en sécurité (Z.S.) correspondnt ux.a.s. qu elles desservent 3.3-Les lignes de contrôle doivent être rélisées vec 2 pires 9/10 séprées 3.4-Les lignes de télécommnde pr rupture de cournt doivent être rélisées, u minimum, en câbles de l ctégorie C2 3.5-L surveillnce des lignes de télécommnde à émission et des lignes de contrôle est obligtoire. Toutefois, il est dmis que ces lignes relint un mtériel déporté de C.M.S.. à un.a.s. puissent ne ps être surveillées si l ensemble des conditions suivntes est respecté : - chque ligne une longueur inférieure à 3m - l totlité des lignes, le mtériel déporté et le.a.s. télécommndé se trouvent dns le même volume - une protection renforcée contre les chocs mécniques est ssurée à ces lignes. 3.6-Une ligne de télécommnde ne doit ps comporter plus de 32 ispositifs Action nés de Sécurité (.A.S.) commndés pr émission de cournt. 4- Voies de trnsmission ( 8.3.) 4.1- Les exigences pplicbles ux voies de trnsmission sont pplicbles ux câbles d limenttion des mtériels déportés. Les voies de trnsmission doivent être rélisées en câble de l ctégorie CR1 Cependnt, cette exigence ne s pplique ps ux voies de trnsmission ffectées unique ment à l gestion des issues de secours. ns ce cs, les câbles doivent u minimum être de l ctégorie C Pour un C.M.S.. de type B, une même voie de trnsmission ne doit ps gérer des éclencheurs Mnuels (.M.) et des ispositifs Commndés Terminux (.C.T.). 5- Mtériel centrl 5.1- Vlidtion de l emplcement du mtériel centrl pr le coordinteur SS 5.2- Repérge des câbles dns le mtériel centrl 6- Mtériels déportés ( 8.3.b) 6.1- Tous les mtériels déportés disposés sur une voie de trnsmission rebouclée doivent être implntés de mnière à se situer u sein de chcune des Z.S. concernées. ns le cs contrire, ils doivent être plcés en V.T.P Lorsqu une voie de trnsmission rebouclée psse deux fois dns l même Zone de mise en Sécurité (Z.S.), les mtériels déportés ne doivent être implntés que sur un seul de ces deux cheminements Un mtériel déporté gérnt un ou plusieurs coffrets de relyge pour ventilteur de désenfumge doit être implnté dns le même locl que ces coffrets ou en extérieur, sinon il doit être plcé dns un Volume Technique Protégé (V.T.P.). VALATON 6.4-Les mtériels déportés, reliés u mtériel centrl pr une voie de trnsmission unique non rebouclée, correspondnt à une seule fonction dns une seule Zone de mise en Sécurité, doivent être plcés dns l Z.S. concernée. 6.5-Un mtériel déporté qui gère sur une de ses lignes de télécommnde et de contrôle un ou plusieurs.a.s. communs entre deux Zones de mise en Sécurité (Z.S.) peut être plcé indifféremment dns l une ou l utre de ces Z.S. sns obligtion d être plcé en V.T.P. 6.6-Si un mtériel déporté est implnté dns le même locl que les mtériels centrux, il n est ps nécessire de le plcer en V.T.P Vlidtion de l emplcement des M pr le coordinteur SS 7- Alimenttions Électriques de Sécurité (A.E.S/E.A.E.S.) ( 8.3.c) 7.1-Les limenttions de sécurité doivent être implntées soit dns l emplcement réservé u service de sécurité incendie, soit en VTP 7.2-Les câbles d limenttion en énergie électrique provennt d une limenttion de sécurité doivent stisfire ux dispositions suivntes : ls doivent soit em prunter C.T.P ou un V.T.P et être de ctégorie C2, soit être de ctégorie CR Le câble permettnt le report des dérngements de l A.E.S, doit stisfire ux dispositions suivntes : - l doit être u minimum de ctégorie C2 - les dispositifs de dérivtion ou de jonction ne sont ps utorisés sur cette liison 8- Équipement de répétition 8.1-Le Système de Sécurité ncendie (S.S..) peut être complété pr l mise en plce d un équipement de répétition. 7.2-L liison entre les Tbleux Répétiteurs d Exploittion (T.R.E.) et le C.M.S.. doit être de ctégorie CR1. 9-ispositifs Actionnés de Sécurité ( 9.2) 9.1- l est dmis sur une même ligne de télécommnde de rccorder des.a.s.vec ou sns contrôle de position L étt de l ensemble de.a.s. ssurnt une fonction donnée (comprtimentge ou désenfumge) entre deux Z.S. doit être signlé sur l U.S., soit spécifiquement, soit pr les voynts de l Zone de mise en Sécurité concernée. (Utiliser de préfér ence une U.S pour chque AS Commun). 10- Signlistion des positions de.a.s. ( ) 10.1-Signlistion de leurs positions d ttente et de sécurité Les.A.S. suivnts doivent fire l objet, dns tous les cs d un report de signlistion : - volet de l fonction désenfumge pour conduit collectif - coffret de relyge pour ventilteur de désenfumge pour conduit collectif 10.2-Signlistion de l position de sécurité Les.A.S. suivnt doivent fire l objet, dns tous les cs, d un report de signli stion de leur position de sécurité. Lorsqu ils sont mis en œuvre en tnt que.a.s. communs à plusieurs Zones de Comprtimentge (Z.C), les.a.s. suivnts doivent fire l objet d un report de signlistion de leur position de sécurité : - clpet télécommndé - porte et rideu à fermeture utomtique. Au sein d une même Zone de Comprtimentge (Z.C.), une porte de recoupe ment qui sépre deux Zones de ésenfumge (Z.F.) n est ps un.a.s. commun Signlistion de l position d ttente coffret de relyge pour ventilteur de désenfumge sur conduit unitire A.S. uto commndés Lorsque le contrôle de position des.a.s. uto commndés est exigé, l signli stion doit pprître en tnt que défut de position d ttente sur une fonction spécifique sur l U.S. Si plusieurs.a.s. uto commndés de l même Z.S. sont signlés, ils peuvent être synthétisés sur l même U.S. spécifique. 11- Coffrets de relyage ET VENTLATEURS E ésenfumge ( ) 11.1-L limenttion, le contrôle et l commnde des ventilteurs de désenfumge doivent s effectuer u moyen de coffrets de relyge pour ventilteur de désen fumge Un coffret de relyge pour ventilteur de désenfumge doit être instllé en dehors de l ZS desservie pr le ventilteur qu il commnde L limenttion des ventilteurs doit être issue directement du tbleu électrique principl (EL 14) ou être connecté à une limenttion électrique de sécurité (groupe électrogène) EL Coffrets de relyge pour des conduits collectifs ( ) 12.1-L étt de l ensemble des ventilteurs d extrction de désenfumge sur conduits collectifs communs à un ensemble de Z.F., doit être spécifiquement signlé sur l Unité de Signlistion (U.S.) 12.2-L étt de l ensemble des ventilteurs de soufflge de désenfumge sur conduits collectifs communs à un ensemble de Z.F., doit être spécifiquement signlé sur l Unité de Signlistion (U.S.) 12.3-L signlistion d étt des ventilteurs d extrction et de soufflge ne doit ps être reprise sur les signlistions de l Unité de Signlistion (U.S.) des zones de désenfumge VALATON 70

12 R E G L E M E N T A T O N Security 13- Mise à l rrêt du désenfumge («rrêt pompiers») ( ) Tous les ventilteurs pour l extrction d une même Z.F doivent pouvoir être mis à l rrêt pr une commnde commune différente de celle du soufflge (et vice et vers) Cette commnde de mise à l rrêt doit être de niveu d ccès 2, l orgne à m nipuler de celle-ci doit être situé à proximité du mtériel centrl du C.M.S. ou intégré dns celui-ci, mis physiquement sépré des commndes de ces mtériels l doit être repéré comme «rrêt pompiers» et ne doit ps être confondu vec le rérmement L télécommnde doit être à émission de cournt et l énergie électrique nécessire à l mise à l rrêt doit être une énergie de sécurité délivrée pr une A.E.S Type de câble CR1 ou C2 en CTP L énergie doit être distincte de l énergie de sécurité du C.M.S., suf si l com mnde de mise à l rrêt utilise les voies de trnsmission du C.M.S. L surveillnce de l liison n est ps exigée. 14- ispositif de rérmement des.a.s. ( ) ns le cs prticulier des coffrets de relyge pour conduits collectifs, il est utorisé que l orgne à mnipuler pour le rérmement soit situé à proximité du C.M.S.. ou intégré dns le C.M.S.., mis physiquement sépré des utres fonc tions du C.M.S Lorsque le rérmement à distnce des.a.s. est prévu, le dispositif doit être situé dns l Zone de mise en Sécurité (Z.S.) ou dns le locl lorsque celui-ci est découpé en cntons, correspondnt u(x).a.s. commndé(s) Lorsqu un bâtiment ne comporte qu une seule Zone de Comprtimentge (Z.C.) comme pr exemple les hôtels, l orgne commun de rérmement des portes peut être implnté à proximité du C.M.S Les orgnes à mnipuler permettnt le rérmement à distnce des ispositifs Actionnés de Sécurité (.A.S.) doivent être plcés à un niveu d ccès utre que le niveu d ccès L énergie électrique nécessire u rérmement doit être distincte de l énergie de sécurité du C.M.S.., L énergie de rérmement des coffrets de relyge peut être fournie pr l AES du C.M.S. dns l mesure où tout incident (coupure, court-circuit frnc) survennt sur l liison électrique ne perturbe ps les fonctions de mise en sécurité gérées pr ledit C.M.S Non rrêt des cbines d scenseurs ( 9.4) Pour chque zone de comprtimentge, un relis fournissnt un contct inverseur libre de tout potentiel doit être instllé en mchinerie d scenseur L surveillnce de ligne ne s pplique ps dns le cs d une ligne de commnde rélisée à prtir d un mtériel éporté, lorsque ce dernier est instllé dns l mchinerie d scenseur. 17- Système de Sonoristion de Sécurité (S.S.S.) ( 9.5) Attesttion de conformité de l instlltion du S.S.S ux 9.5 de cette présente norme L liison entre un S.S.S et une U.G.A est rélisée u moyen de l liison vers les diffuseurs sonores 18- Équipements d Alrme (E.A.) ( 9.6) 18.1-Les câbles d limenttion des diffuseurs sonores : - doivent être de ctégorie CR1 - doivent être indépendnts de toute utre cnlistion électrique Les dispositifs de dérivtion ou de jonction correspondnts et leurs enveloppes doivent stisfire à l essi u fil incndescent (960 C) iffuseurs sonores Non utonomes mximun pr ligne surveillée BAAS mximun pour une ligne non surveillée 19- Éclirge de sécurité ( 9.7) 19.1-Le câble entre l Équipement d Alrme et le (ou les) équipement(s) de commnde de l éclirge de sécurité doit être : - u moins de l ctégorie C2 si l commnde est à rupture de cournt - de l ctégorie CR1 si l commnde est à émission 19.2-Quel que soit le mode de commnde, l liison n ps à être surveillée. 20- Extinction utomtique ( 9.9) 20.1-L équipement d Alrme doit prendre en compte l évcution générle de tous les volumes d un bâtiment y compris ceux protégés pr un système d extinction. VALATON Crouse-Hinds CEAG LUMNOX Attention cette liste n est ps exhustive. Se référer ux textes de référence. 21- ispositif de dérivtion et de jonction ( 9.10) 21.1-Toutes jonctions sur les câbles, utres que celles situées à l intérieur des envel oppes des composnts du Système de Mise en Sécurité ncendie (mtériels centrux, mtériels déportés, déclencheurs mnuels, dispositif de commnde,.c.t, etc.) doivent être évitées L mise en œuvre de dispositif(s) de dérivtion et jonction, doit respecter les condi tions suivntes : - les dispositifs de dérivtion ou de jonction correspondnts et leurs enveloppes doivent stisfire à l essi u fil incndescent 960 C - les connexions doivent être rélisées dns un boîtier exclusivement dédié u S.S.., ccessible et identifié, pour éviter toute confusion vec les utres instlltions. Rem : Les M, M, A,S, CT ne sont ps des dispositifs de jonction ou de dérivtion 71

13 instlltion > > instlltion ECLARAGE E SECURTE L instlltion d Eclirge de Sé L éclirge d évcution (pour le blisge) Obligtoire dns les locux recevnt 50 personnes et plus, dns les locux d une superficie > 300 m 2 en étge et Rez-de-chussée et 100 m 2 en sous-sol Un luminire u dessus de chque sortie de secours 1 luminire à chque obstcle (ex: esclier) 1 luminire à chque chngement de direction 1 luminire tout les 15m mximum U n e i n s t l l t i o n p e u t Avec des Blocs Autonomes rticle EC 12 Règles générles : Tout BAES doit être homologué ux normes NF EN & NF C /801/805 et porteur de l mrque NF Eclirge d évcution doit être rélisé vec des blocs : ncndescents Fluorescents de type Permnent Fluorescents de type Non Permnent SAT (homologués à l norme NF C ) A diodes électroluminescentes SAT Eclirge d mbince doit être rélisé vec des blocs (SAT ou non SAT): Fluorescents de type Non Permnent ncndescents Mise en œuvre : Chque instlltion de BAES doit posséder une ou plusieurs télécommndes de mise u repos. + _ Ligne de télécommnde nterrupteur éclirge Télécommnde de mise u repos Alimenttion Secteur Orgne de Protection Éclirge norml éclirge norml BAES BAES cs d instlltions vec Locux à Sommeil Voir pge 52 Etiquettes de blisge - Les étiquettes de blisge rétro-éclirées pr les ppreils d éclirge de sécurité (éclirge rrière) doivent être trnsprentes. - Utlistion de pictogrmmes conformes à l rticle CO42 du réglement de sécurité et à l norme NFX Les indictions «SORTE» ou «SORTE E SECOURS» ne peuvent être utilisées qu en complément. 72

Tableau d extension de mise en sécurité pour CMSI type B modulable Réf. : 322 001 Module deux lignes de mise en sécurité Réf.

Tableau d extension de mise en sécurité pour CMSI type B modulable Réf. : 322 001 Module deux lignes de mise en sécurité Réf. Tleu d extension de mise en sécurité pour CMSI type B modulle Réf. : 00 Module deux lignes de mise en sécurité Réf. : 00 DE MISE EN MISE EN 5 7 8 8 PROGRAM. SYSTEME Fus. F, 5H50V MANUEL DE MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR ÉCLAIRAGES À LED CH OL/AOL ET OFR/AFR LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR NOUVELLES SÉRIES D ÉCLAIRAGES À LED PUISSANCE LUMINEUSE ET DESIGN INGÉNIEUX PERFORMANTS,

Plus en détail

GDA CANALISATION MOYENNE PUISSANCE DE 63 À 2500 A

GDA CANALISATION MOYENNE PUISSANCE DE 63 À 2500 A GDA CANALISATION MOYENNE PUISSANCE DE 63 À 2500 A Une conception prticulièrement innovnte pour une cnlistion de moyenne puissnce. L enveloppe en luminium plus légère est pte à résister ux environnements

Plus en détail

animeo La commande automatique de Somfy pour une gestion dynamique des façades

animeo La commande automatique de Somfy pour une gestion dynamique des façades nimeo L commnde utomtique de Somfy pour une gestion dynmique des fçdes nimeo Le système de Somfy pour une gestion dynmique des fçdes ENERGY SAVING solutions nimeo est une gmme de produits qui offre une

Plus en détail

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR ÉCLAIRAGES À LED CH OL/AOL ET OFR/AFR LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR NOUVELLES SÉRIES D ÉCLAIRAGES À LED PUISSANCE LUMINEUSE ET DESIGN INGÉNIEUX PERFORMANTS,

Plus en détail

4. PROTECTION À L OUVERTURE

4. PROTECTION À L OUVERTURE 42 4. PROTECTION À L OUVERTURE 4.1. Générlités Afin de lever l miguïté de l norme NF EN 16005 sur l exigence des prgrphes 4.6.2.1 et 4.6.3.1 (4) qunt à l définition de «lrge proportion», suf nlyse de risque

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

Mesure de résistances

Mesure de résistances GEL 1002 Trvux prtiques Lortoire 2 1 Trvux prtiques Lortoire 2 (1 sénce) Mesure de résistnces Ojectifs Les ojectifs de cette phse des trvux prtiques sont : ) d utiliser déqutement l plquette de montge

Plus en détail

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique LITE-FLOOR Dlles de sol et mrches d esclier Informtion technique Recommndtions pour le clcul et l pose de LITE-FLOOR Générlités Cette rochure reprend les règles de se à respecter pour grntir l rélistion

Plus en détail

Détermination des épaisseurs Formule générale

Détermination des épaisseurs Formule générale Formule générle Hors le cs des vitrges pour le bâtiment, trité pr l NF DTU 39 P4, on peut clculer à l ide des formules de Timoshenko : - l épisseur minimle à donner ux vitrges plns monolithiques soumis

Plus en détail

Chaudière gaz murale à condensation. THISION S 1,0 48,7 kw. SMARTRON 2-25 kw. THISION L 10,1-142,3 kw

Chaudière gaz murale à condensation. THISION S 1,0 48,7 kw. SMARTRON 2-25 kw. THISION L 10,1-142,3 kw Chudière gz murle à condenstion THISION S 1,0 48,7 kw 3.2 Description du produit 3.3 Références de commnde 3.4 Schém de principe 3.15 Accessoires 3.18 Crctéristiques techniques 3.24 Pln coté 3.27 Circulteurs

Plus en détail

Calcul de la rugosité surfacique

Calcul de la rugosité surfacique VI èmes Journées d Etudes Techniques 200 The Interntionl congress for pplied mechnics L mécnique et les mtériux, moteurs du développement durble du 05 u 07 mi 200, Mrrkech Mroc Clcul de l rugosité surfcique

Plus en détail

Condens 7500 WT Chaudière murale gaz à condensation. Chauffage + eau chaude sanitaire.

Condens 7500 WT Chaudière murale gaz à condensation. Chauffage + eau chaude sanitaire. Chudière murle gz à condenstion. Chuffge + eu chude snitire. Condens 700 WT WC C R C7H N WC C R C7H N Chuffge + eu chude snitire pr ccumultion pr bllon ECS intégré Condens 700 WT WC C R C7 N Chuffge +

Plus en détail

PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE

PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE PROFILÉS POUR LA CONSTRUCTION MODERNE 1 1 11 11 11 11 11 10 1 1 11 1 1 1 1 1 1 1 1 1 11 1 1 1 0 0 0 0 0 11 11 1 1 1 1 1 11 11 11 1 1

Plus en détail

Le Plancher Rayonnant Surfacique à faible inertie

Le Plancher Rayonnant Surfacique à faible inertie Le Plncher Ryonnnt Surfcique à file inertie Vue en coupe mm *4 mm 0 5 4 * Selon le type d isolnt et selon le niveu d isoltion du plncher G r n t 0 i e ns Avis technique CSTB 4/-55 Grntie 0 ns GAN M34-0-058/059

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

9 Annexe III : Analyse du risque foudre et étude technique

9 Annexe III : Analyse du risque foudre et étude technique MEDOC ENERGIES Réf : MET.ICPE.13.002 Dossier de demnde d Autoristion ICPE Dte : 30/12/2013 Issue : 2 9 Annexe III : Anlyse du risque foudre et étude technique 93 Document confidentiel propriété du MOA.

Plus en détail

Promat. Canaux de ventilation, désenfumage selon les dispositions de l'aeai/sia

Promat. Canaux de ventilation, désenfumage selon les dispositions de l'aeai/sia Promt Cnux de ventiltion, désenfumge selon les dispositions de l'aeai/sia Protection contre l'incendie pour des cnux de ventiltion Cnux de ventiltion et de désenfumge utonome; revêtements pour cnux de

Plus en détail

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche.

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche. Estimtion de l incertitude de l mesure : Appliction à l incertitude sur le clcul de l concentrtion d EDTA lors de l détermintion de l dureté d une eu nturelle Pour cette démrche, nous nous ppuierons sur

Plus en détail

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30 Conseils et stuces pour les structures de bse de l Ligne D30 Conseils et stuces pour l Ligne D30 Ligne D30 - l solution élégnte pour votre production. Rentbilité optimle et méliortion continue des séquences

Plus en détail

IFT 615 : Devoir 4 Travail individuel

IFT 615 : Devoir 4 Travail individuel IFT 615 : Devoir 4 Trvil individuel Remise : 1 vril 01, 16h0 (u plus trd) 1. [ points] Dns le cours, nous vons vu différents types de problèmes d intelligence rtificielle insi que plusieurs solutions possibles

Plus en détail

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 2 SOMMAIRE A/ PRÉSENTATION Rélistion de conduits utoportnts pré-isolés à prtir de pnneux de l gmme Fi-Air. A/ PRÉSENTATION

Plus en détail

Notice d instructions originales 11/2010. à conserver pour une utilisation ultérieure. Bac de rangement. Réf. 583010000. Les techniciens du coffrage

Notice d instructions originales 11/2010. à conserver pour une utilisation ultérieure. Bac de rangement. Réf. 583010000. Les techniciens du coffrage 11/2010 Notice d instructions originles 999281403 fr à conserver pour une utilistion ultérieure c de rngement Réf. 583010000 escription du produit escription e c de rngement ok est un ccessoire de levge

Plus en détail

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR CAP PRO E SCHEMA : E MOTEUR folio folio folio folio folio folio folio 7 folio 8 folio 9 plque signlétique d un moteur puissnce sorée pr un moteur plque à ornes d un moteur triphsé e couplge étoile e couplge

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

1. Contribution au raccordement

1. Contribution au raccordement TARIFS 215 CHAUFFAGE A DISTANCE CONTRIBUTIONS AU RACCORDEMENT 1. Contribution u rccordement 1.1 L contribution u rccordement est clculée en fonction des kw th souscrits dns le cdre des puissnces normlisées.

Plus en détail

SYSTEME DE TELEPHONIE

SYSTEME DE TELEPHONIE YTEME DE TELEPHOIE LE OUVEUTE PTIE MOITEU COULEU Le système de téléphonie comporte un moniteur vec un écrn couleurs de intégré u téléphone. Cette prtie est disponile en lnc, nthrcite et Tech. TLE DE MTIEE

Plus en détail

Installation et utilisation du périphérique ImageShare

Installation et utilisation du périphérique ImageShare Instlltion et utilistion du Copyright 2000-2002: Polycom, Inc. Polycom, Inc., 4750 Willow Rod, Plesnton, CA 94588 www.polycom.com Polycom et le logo de Polycom sont des mrques déposées de Polycom, Inc.

Plus en détail

Numara Asset Management Platform

Numara Asset Management Platform Numr Asset Mngement Pltform L Puissnce Tout-en-un L plteforme de gestion de prc informtique Numr Asset Mngement Pltform (NAMP) permet ux services informtiques d ccroître les niveux de service, d méliorer

Plus en détail

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11 Electrovnne double Dimension nominle 3/8 - DMV-D/11 DMV-DLE/11 7.30 M Edition 11.13 Nr. 223 926 1 6 Technique L électrovnne double DUNGS DMV intère deux électrovnnes dns un même bloc compct : - vnnes d

Plus en détail

Industrie, Agriculture, Habitat, Tertiaire

Industrie, Agriculture, Habitat, Tertiaire Méthodologie pour les projets réduisnt l consommtion de combustibles fossiles dns une instlltion préexistnte de production d énergie thermique pour chuffge, pr optimistion de l gestion de l production.

Plus en détail

Clapets coupe-feu. The art of handling air. Type FKA-EU Testé conforme à la norme EN 1366-2. FKA-EU/DE/BE/fr

Clapets coupe-feu. The art of handling air. Type FKA-EU Testé conforme à la norme EN 1366-2. FKA-EU/DE/BE/fr FKA-EU/DE/BE/fr Clpets coupe-feu Type FKA-EU Testé conforme à l norme EN 1366-2 conformément à l Déclrtion de performnce DoP / FKA-EU / DE / 2013 / 001 The rt of hndling ir Contenu Description Description

Plus en détail

1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS)

1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS) 1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS) La sensibilité de ce système est 10 fois supérieure à celle des détecteurs ponctuels. Surface couverte par détecteur Page 1

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

Fiabilité, sécurité et enfichage intégral éprouvés. Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillage antiarrachement.

Fiabilité, sécurité et enfichage intégral éprouvés. Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillage antiarrachement. Fibilité, sécurité et enfichge intégrl éprouvés Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillge ntirrchement. 100% stekerbr Qu est-ce qu une instlltion 100 % enfichble? Mtériel fourni en

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

Fiche de Données Techniques. Pression Température Humidité Vitesse d air Débit d air Combustion MANOMETRES A COLONNE DE LIQUIDE INCLINEE SERIE HP

Fiche de Données Techniques. Pression Température Humidité Vitesse d air Débit d air Combustion MANOMETRES A COLONNE DE LIQUIDE INCLINEE SERIE HP Fiche de Données Techniques Pression Tempérture Humidité Vitesse d ir Déit d ir Comustion MANOMETRES A COLONNE DE LIQUIDE INCLINEE SERIE HP Les mnomètres à colonne de liquide inclinée de l gmme HP, développés

Plus en détail

Notice d utilisation Déchaumeur à dents et à disques combinés SG 3002 / SG 4002 / SG 4003-2 SG 5003-2 / SG 6003-2

Notice d utilisation Déchaumeur à dents et à disques combinés SG 3002 / SG 4002 / SG 4003-2 SG 5003-2 / SG 6003-2 Notice d utilistion Déchumeur à dents et à disques combinés AMAZONE BBG 3HJDVXV SG 3002 / SG 4002 / SG 4003-2 SG 5003-2 / SG 6003-2 MG 682 DB 3060.1 (F) 04.03 Printed in Germny F Avnt l mise en service,

Plus en détail

Type 1 conventionnelle SSI de catégorie A

Type 1 conventionnelle SSI de catégorie A Type 1 conventionnelle SSI de catégorie A Détection automatique et mise en oeuvre simplifiée Les + produits De 2 à 16 boucles de détection Avec CMSI intégré ou externe Jusqu à 10 tableaux répétiteurs Borniers

Plus en détail

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes coupe feu élégntes Portes coupe feu EI 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes métlliques NovoPort Premio devient l référence dns l protection incendie

Plus en détail

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm N 529 Assemlges ngulires de plns de trvil de cuisine d'une lrgeur de 60 cm A Description Le grit de frisge APS 900 et une défonceuse Festool, p. ex. l défonceuse OF 1400, permettent de réliser rpidement

Plus en détail

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 * I1 # Office ntionl Ntionl Energy Bord Rpport finncier trimestriel Compte rendu soulignnt les résultts, les risques et les chngements importnts qunt u fonctionnement, u personnel et ux progrmmes Introduction

Plus en détail

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2 Sommire 1. A propos de Sophos... 3 2. Comprtif des solutions Sophos NAC... 4 3. Sophos NAC pour Endpoint Security nd Control 8.0... 4 3.1. Administrtion et déploiement... 4 3.2. Gestion des politiques

Plus en détail

Influence du milieu d étude sur l activité (suite) Inhibition et activation

Influence du milieu d étude sur l activité (suite) Inhibition et activation Influence du milieu d étude sur l ctivité (suite) Inhibition et ctivtion Influence de l tempérture Influence du ph 1 Influence de l tempérture Si on chuffe une préprtion enzymtique, l ctivité ugmente jusqu

Plus en détail

Guide d utilisation EasyMP Multi PC Projection

Guide d utilisation EasyMP Multi PC Projection Guide d utilistion EsyMP Multi PC Projection Tble des mtières 2 À propos d EsyMP Multi PC Projection Types de réunions proposés pr EsyMP Multi PC Projection... 5 Réunions à plusieurs imges... 5 Réunions

Plus en détail

catalogue SECURISATION RESERVE HAUTE ET BASSE

catalogue SECURISATION RESERVE HAUTE ET BASSE tble c r t é R e d r t p.2 Blus bine C e d t i o T r u o p es l b t c r t é R s e-pied d r G s e l ô T 4 p. Du stndrd vers l singulrité Depuis s crétion en 1972, LYCMA rticule s strtégie utour de 4 xes

Plus en détail

Electromagne tisme 2 : Induction

Electromagne tisme 2 : Induction Electromgne tisme : Induction Induction de Neumnn Eercice 1 : Clcul d une force électromotrice induite n dispose d'un cdre crré fie de côté comportnt N spires d'un fil conducteur d'etrémités A et C dns

Plus en détail

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module Logiciel Anti-Spywre Enterprise Module version 8.0 Guide Qu est-ce qu Anti-Spywre Enterprise Module? McAfee Anti-Spywre Enterprise Module est un module d extension qui permet d étendre les cpcités de détection

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H)

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) TS jn 2014 Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) Nom:...... LES EXERIES SNT INDEPENDANTS ALULATRIE AUTRISEE PHYSIQUE : ETILE BINAIRE /20 1. Le télescope 8 Les 3 prties sont indépendntes. Document 1 : L

Plus en détail

TP 10 : Lois de Kepler

TP 10 : Lois de Kepler TP 10 : Lois de Kepler Objectifs : - Estimer l msse de Jupiter à prtir de l troisième loi de Kepler. - Utiliser Stellrium, un simulteur de plnétrium «photo-réel». Compétences trvillées : - Démontrer que,

Plus en détail

Des solutions pour l eau potable. Solutions pour le traitement de l eau potable par Severn Trent Services

Des solutions pour l eau potable. Solutions pour le traitement de l eau potable par Severn Trent Services Des solutions pour l eu potble Solutions pour le tritement de l eu potble pr Severn Trent Services Des solutions complètes pour le tritement de l eu potble Severn Trent Services, principl fournisseur de

Plus en détail

INFORMATIONS TECHNIQUES

INFORMATIONS TECHNIQUES 0 INFORMATIONS TECHNIQUES tle des mtieres 06 Alimenttions et ccessoires 08 Postes extérieurs Sfer Postes extérieurs minisfer 9 Postes internes Accessoires d instlltion Centrux téléphoniques PABX Cmérs

Plus en détail

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg Prospection électrique Guy Mrquis, EOST Strsbourg Le 9 Avril 005 Chpitre Bses physiques L prospection électrique est l une des plus nciennes méthodes de prospection géophysique. S mise en oeuvre est reltivement

Plus en détail

Recherche des paramètres de préréglage en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER

Recherche des paramètres de préréglage en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER Recherche des prmètres de préréglge en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER Appliction et utilistion des préréglges : Les données de

Plus en détail

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX Améliortion des performnces des pplictions, protection des données critiques et réduction des coûts de stockge vec les logiciels complets d EMC POINTS FORTS VNX Softwre Essentils

Plus en détail

Allez où bon vous semble, nous garantissons votre sécurité.

Allez où bon vous semble, nous garantissons votre sécurité. L check-list on-rod et off-rod: ussi importnte qu un bon pneu! Avez-vous monté les pneus on-rod / off-rod de Continentl? Vérifié le niveu d huile? Contrôlé l pression des pneus? Vérifié l étt de l roue

Plus en détail

Energy Solutions Provider

Energy Solutions Provider Exel II Power Products PPR-EX-DO-FR-21 50HZ 60HZ 800kVA-3300kVA 700kW-3200kW Energy Solutions Provider 2 Une réponse énergétique SDMO est reconnu comme l un des tous premiers concepteurs et constructeurs

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE HUMIDIFICATEURS IR médicl dministré u ptient pr voies respirtoires. Il se visse à l sortie d un déitmètre (à ille ou ien précliré) et s utilise vec de l eu stérile. Principles crctéristiques

Plus en détail

AVERTISSEMENT ATTENTION

AVERTISSEMENT ATTENTION Appreil intérieur ASU9RL ASURL Appreil extérieur AOU9RL AOURL CLIMATISEUR Type à montge murl Tle des mtières Précutions de sécurité... Aperçu de l ppreil intérieur et opértions... Aperçu de l télécommnde

Plus en détail

Machine à coudre informatisée Manuel d'instructions

Machine à coudre informatisée Manuel d'instructions APPRENEZ À CONNAÎTRE VOTRE MACHINE À COUDRE NOTIONS ÉLÉMENTAIRES DE COUTURE POINTS DE COUTURE COURANTS ANNEXE Mchine à coudre informtisée Mnuel d'instructions INSTRUCTIONS DE SÉCURITÉ IMPORTANTES Lorsque

Plus en détail

Production des rayons X en imagerie par projection et en scanographie

Production des rayons X en imagerie par projection et en scanographie 5-050--0 Production des ryons X en imgerie pr projection et en scnogrphie D. Régent, D. Mndry, V. Croise-Lurent,. Oliver, F. Jusset, V. Lombrd Le tube rdiogène reste le fcteur limitnt dns les techniques

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

Annexe No 2. Croquis. Relatif au chiffre 2: CONSTRUCTIONS. Figure 2.1-2.3 Bâtiments, petites constructions et annexes

Annexe No 2. Croquis. Relatif au chiffre 2: CONSTRUCTIONS. Figure 2.1-2.3 Bâtiments, petites constructions et annexes Annexe No 2 Croquis Reltif u chiffre 2: CONSTRUCTIONS nnexe su rfces utiles secondires uniquement, ux dimensions limi tées longueur de l'nn exe, resp. de l petite construction bâtiment petiteconstruction

Plus en détail

CSTC OUVRAGES PARTICULIERS EN VERRE PARTIE 1 : APPLICATIONS STRUCTURALES NOTE D INFORMATION TECHNIQUE 242

CSTC OUVRAGES PARTICULIERS EN VERRE PARTIE 1 : APPLICATIONS STRUCTURALES NOTE D INFORMATION TECHNIQUE 242 ISSN 0528-4480 CSTC UNE ÉDITION DU CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION NOTE D INFORMATION TECHNIQUE 242 OUVRAGES PARTICULIERS EN VERRE PARTIE 1 : APPLICATIONS STRUCTURALES Novembre 2011

Plus en détail

Caractères et Glyphes

Caractères et Glyphes Crctères et Glyphes Le texte est obtenu pr l frppe u clvier des différents crctères désirés, crctères représentés à l écrn pr leur forme, les glyphes, représenttions des crctères. Ces crctères peuvent

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

+... INDUSTRIAL UFTING n.v.

+... INDUSTRIAL UFTING n.v. Pour déplcements vriles +... INDUSTRIAL UFTING n.v. OUDSTRIJDERSSTRAAT 3... 600 ST-PIETERS-LEEUW V 02-378.06.50 /4l/FAX: 02-377.58:9 www.lls.e Rouleur Express - les Roustes - Coffret complet Domines d'pplictions:

Plus en détail

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch MnSfe pour les Utilitiés L Protection ntichute pour les Industries de l'energie Frnçis TowerLtch LdderLtch Les questions de protection nti-chute Les chutes de huteur sont l cuse de mortlité l plus importnte

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

Type 1 conventionnelle

Type 1 conventionnelle Type 1 conventionnelle SSI de catégorie A Détection automatique et mise en oeuvre simplifiée Les + produits De 2 à 16 boucles de détection Avec CMSI intégré ou externe Jusqu à 10 tableaux répétiteurs Borniers

Plus en détail

Guide de l'utilisateur

Guide de l'utilisateur Guide de l'utilisteur Symboles Utilisés Dns ce Guide Indictions de sécurité L documenttion et le projecteur utilisent des symboles grphiques qui indiquent comment utiliser l ppreil en toute sécurité. Veillez

Plus en détail

Type 1 adressable. SSI de catégorie A. Les + produits. Jusqu à 512 points de détection adressables. Jusqu à 4 BUS rebouclés. 99 zones de détection

Type 1 adressable. SSI de catégorie A. Les + produits. Jusqu à 512 points de détection adressables. Jusqu à 4 BUS rebouclés. 99 zones de détection Type 1 adressable SSI de catégorie A Les + produits Jusqu à 512 points de détection adressables Jusqu à 4 BUS rebouclés 99 zones de détection De 2 à 4 lignes de diffuseurs sonores et/ou lumineux comprend

Plus en détail

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous :

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS Pour souscrire un contrt d ssurnce vie SPIRICA Alph Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : Le dossier de souscription Complétez et signez le bulletin

Plus en détail

Cellule exploitation et gestion du domaine public

Cellule exploitation et gestion du domaine public RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL DE VOIRIE Direction des routes Service Exploittion Mintennce Cellule exploittion et gestion du domine pulic SOMMAIRE TITRE I - DOMANIALITÉ PRINCIPES... Article - Pouvoirs du Président

Plus en détail

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE Ch.I Commnde des systèmes logiques ogique comintoire - p1 SYSTEMES OGIQUES OGIQUE COMBINATOIRE I Commnde des systèmes logiques 1. Structure des systèmes utomtisés Reprenons l structure étlie dns le cours

Plus en détail

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail

Menu outils de navigation mennavi.htm

Menu outils de navigation mennavi.htm Pge de lncement index.htm Voici l représenttion schémtique de l structure du site Wllonie, toutes les crtes en mins... Pge d ccueil win.htm nevs générl menwin.htm À propos de l structure des données :

Plus en détail

Guide de l'utilisateur

Guide de l'utilisateur Guide de l'utilisteur Symboles Utilisés Dns ce Guide Indictions de sécurité L documenttion et le projecteur utilisent des symboles grphiques qui indiquent comment utiliser l ppreil en toute sécurité. Veillez

Plus en détail

Guide de référence installateur

Guide de référence installateur Guide de référence instllteur Dikin Altherm sse tempérture iloc + ERLQ004 006 008CA EHVH04S18CA3VF EHVH08S18CA3VF Guide de référence instllteur Dikin Altherm sse tempérture iloc Frnçis Tle des Mtières

Plus en détail

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct DNPA Clibrtion 16-01-04 1 Clibrtion bsolue pr l mesure du fisceu direct 1- Introduction Les différentes méthodes permettnt de fire des mesures bsolues en diffusion de neutrons ux petits ngles (DNPA) sont

Plus en détail

D O S S I E R L IMPACT MÉTÉOROLOGIQUE DE L ÉCLIPSE DU 11 AOÛT 1999 QUELQUES EXEMPLES D OBSERVATIONS DANS LA BANDE DE TOTALITÉ RÉSUMÉ ABSTRACT

D O S S I E R L IMPACT MÉTÉOROLOGIQUE DE L ÉCLIPSE DU 11 AOÛT 1999 QUELQUES EXEMPLES D OBSERVATIONS DANS LA BANDE DE TOTALITÉ RÉSUMÉ ABSTRACT L Météorologie 8 e série - n 28 - décemre 1999 57 D O S S I E R L IMPACT MÉTÉOROLOGIQUE DE L ÉCLIPSE DU 11 AOÛT 1999 QUELQUES EXEMPLES D OBSERVATIONS DANS LA BANDE DE TOTALITÉ Guy Crochrd et Didier Renut

Plus en détail

EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES

EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES EXERCICE 1 : Les ondes rdio Un élève consulte Internet pour récolter des informtions sur les ondes rdio. Il lit: «Lorsqu'une onde rencontre un obstcle de grnde dimension

Plus en détail

Les troubles d apprentissage

Les troubles d apprentissage Histoire de Lynn Lynn est une enfnt de 10 ns qui ime fire du sport et psser du temps vec ses mies. C est une élève moyenne, qui obtient des B dns toutes les mtières, à prt les mthémtiques Les mthémtiques

Plus en détail

Travaux en cours. Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS

Travaux en cours. Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS Travaux en cours Diaporama réalisé par Thierry MARBEHAN Avec la collaboration de la société SIEMENS CERBERUS Triangle du feu Que ce soit un feu controlé ou un incendie, la combustion est une réaction chimique

Plus en détail

Les langages de programmations.

Les langages de programmations. Communiction technique: L utomte progrmmle industriel (les lngges) Leçon Les lngges de progrmmtions. Introduction : L écriture d un progrmme consiste à créer une liste d instructions permettnt l exécution

Plus en détail

Votre rapport décrypté. Comptage des fibres d amiante dans un prélèvement d air DÉCRETS ET ARRÊTÉS, UNE RENTRÉE 2013 CHARGÉE SUR LE FRONT DE L AMIANTE

Votre rapport décrypté. Comptage des fibres d amiante dans un prélèvement d air DÉCRETS ET ARRÊTÉS, UNE RENTRÉE 2013 CHARGÉE SUR LE FRONT DE L AMIANTE n 2 - octobre 2013 Comptge des fibres d minte dns un prélèvement d ir DÉCRETS ET ARRÊTÉS, UNE RENTRÉE 2013 CARGÉE SUR LE FRONT DE L AMIANTE Votre rpport décrypté ÉDITO Vous ccompgner Comment respecter une

Plus en détail

ÉDITORIAL. 2012 sera une année clé pour la formation dans le domaine des installations électriques:

ÉDITORIAL. 2012 sera une année clé pour la formation dans le domaine des installations électriques: 2012 FORMATIONS 2012 ser une nnée clé pour l formtion dns le domine des instlltions électriques: Le décret n 2010-1118, qui remplce le décret du 14 novembre 1988 est entré en vigueur le 1er juillet 2011,

Plus en détail

POUSSETTE CANNE RIAD AVERTISSEMENT : CE SIEGE NE CONVIENT PAS A DES ENFANTS DE MOINS DE 6 MOIS. P.1 N O T I C E. Conforme aux exigences de sécurité

POUSSETTE CANNE RIAD AVERTISSEMENT : CE SIEGE NE CONVIENT PAS A DES ENFANTS DE MOINS DE 6 MOIS. P.1 N O T I C E. Conforme aux exigences de sécurité Conforme ux exigences de sécurité Cnopy vec visière Grde corps movible Boucles en forme de «D» Roues vnt pivotntes vec blocge directionnel POUSSETTE CANNE RIAD Indice 02/02.10.13 Hrnis 5 points vec protecteurs

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE RPUBLIQU ALGRINN DMORAIQU POPULAIR MINIR D L'NIGNMN UPRIUR D LA RHRH INIFIQU UNIVRI D BANA FAUL D HNOLOGI DPARMN D MANIQU MMOIR PRN POUR L OBNION DU DIPLOM D MAGIR pécilité : MANIQU Option : NRGIQU PAR

Plus en détail

Systèmes de transitions Automates à états finis

Systèmes de transitions Automates à états finis M2P GLRE Génie Logiciel, logiciels Réprtis et Embrqués Systèmes de trnsitions Automtes à étts finis Z. Mmmeri 1. Comportement de système L description de comportement d un système désigne l expression

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

VN-8700PC VN-8600PC VN-8500PC

VN-8700PC VN-8600PC VN-8500PC ENREGISTREUR VOCAL NUMÉRIQUE VN-8700PC VN-8600PC VN-8500PC FR MODE D EMPLOI Merci d voir porté votre choix sur cet enregistreur vocl numérique. Lisez ce mode d emploi pour les informtions concernnt l emploi

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

Kit de survie - Bac ES

Kit de survie - Bac ES Kit de survie - Bc ES. Étude du signe d une expression ) Signe de x + Ü Ü ½ Ò µ¼ Ò ½ 0) On détermine l vleur de x qui nnule x +, puis on pplique l règle : «signe de près le 0». ) Signe de x + x + c ܾ

Plus en détail

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Gestion Commercile Gérez le cycle complet des chts (demnde de prix, fcture fournisseur), des stocks (entrée, sortie mouvement, suivi) et des ventes (devis, fcture, règlement,

Plus en détail

SOMMAIRE. Accessoires de dessin 5 Appareils à dessiner 6-7 Augets 5

SOMMAIRE. Accessoires de dessin 5 Appareils à dessiner 6-7 Augets 5 Mi 7 Mi 7 SOMMAIRE A B C D L M Accessoires de dessin 5 Appreils à dessiner 6-7 Augets 5 Bndes de suspension 10 Bâtis de tbles à dessiner 3-4 Bureux dessinteur 11 Cbles pour règles prllèles 7 Cissons lumineux

Plus en détail

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn)

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn) Chpitre 7 Primitives et Intégrles 7. Primitive d une fonction Soit f une fonction définie sur un intervlle K de R. On ppelle primitive de f, une fonction F dont l dérivée est f : F (x) = f(x). On note

Plus en détail