Techniques d analyse de circuits

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Techniques d analyse de circuits"

Transcription

1 Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre es iruits ve les lois de Kirhhoff, on souvent euoup d équtions à solutionner. On présente don dns e hpitre deux tehniques très puissntes pour résoudre des iruits, soit l méthode des tensions de noeud, et elle des ournts de mille. Ces méthodes permettent de réduire le nomre d équtions à résoudre. On présenter ussi deux utres tehniques d nlyse, soit les équivlents Thévenin et Norton qui permettent de simplifier les iruits vnt d en fire l nlyse. Les équivlents Thévenin et Norton vont ussi servir à présenter le onept de trnsfert mximum de puissne : on herhe à s ssurer que l puissne délivrée à une hrge pr une soure est mximle. On verr ussi l méthode de superposition pour fire l nlyse de iruits ynt plusieurs soures. 3.1 Trnsformtion de soure L première méthode qu on verr dns e hpitre est l trnsformtion de soure. Cette méthode permet de trnsformer une soure de tension ynt une résistne en série à une soure de ournt ynt une résistne en prllèle. L trnsformtion de soure est donnée à l figure 3.1. Pour que les deux iruits soient équivlents, il fut qu un voltmètre mesure l même tension entre les ornes et, et qu un mpèremètre mesure le même ournt qui sort de l orne (pour entrer dns l orne ). Si on ple un voltmètre ux ornes du iruit de guhe, l tension mesurée ser v s. 1

2 R v s i s R Figure 3.1 Trnsformtion de soure Un mpèremètre plé entre et git omme un ourt-iruit, et don un ournt ynt une vleur de i = v s (3.1) R Pour que le iruit de droit soit équivlent, il fut que l tension et le ournt mesurés soient les mêmes. Si on ple un voltmètre entre les ornes et du iruit de droite, l tension mesurée est v = i s R. Pour que e soit équivlent, il fut que i s = v s R (3.2) Cette dernière éqution permet de trnsformer une soure de tension en une soure de ournt, et vie-vers. L résistne R est l même dns les deux s. Exemple 1 Cluler l puissne dns l soure de 6V du iruit suivnt. d 5Ω 6V 30Ω 20Ω 40V 10Ω L seule hose qui nous intéresse, est l soure de 6V et le ournt qui y sort (entre), pre qu on veut luler l puissne. On herhe don à trnsformer l soure de 40V et tout simplifier le plus possile vers l soure de 6V. On peut trnsformer l soure de 40V en une soure de ournt. Cei permettr d voir une résistne en prllèle ve l résistne de 20Ω. On effetue l trnsformtion : Griel Cormier 2 GELE2112

3 d 5Ω Trnsformtion de soure 6V 30Ω 20Ω 40V 5Ω 8A 10Ω L soure de ournt une vleur de 40/5 = 8A. On peut ontinuer à simplifier le iruit. L résistne de 5Ω est en prllèle ve l résistne de 20Ω. L résistne équivlente en prllèle est : Trnsformtion de soure d 6V 30Ω 20Ω 5Ω 8A 10Ω R eq = (20)(5) 20 5 = 4 On peut ontinuer l simplifition en effetunt une utre trnsformtion de soure. d d 6V 30Ω 8A Trnsformtion de soure 32V 10Ω L soure de tension ur une vleur de (8)(4) = 32V. Ave ette trnsformtion, on mintennt 3 résistnes en série. Griel Cormier 3 GELE2112

4 On simplifie à nouveu le iruit. En série 20Ω 6V 30Ω 32V 32V 10Ω Après ette simplifition, on peut effetuer une utre trnsformtion de soure. 20Ω Trnsformtion de soure 6V 30Ω 20Ω 32V 1.6A Et enore une fois, on deux résistnes en prllèle, puis on effetue une trnsformtion de soure. En prllèle, puis trnsformtion de soure 12Ω 6V 30Ω 20Ω 1.6A 19.2V Griel Cormier 4 GELE2112

5 On otient finlement : i 12Ω v 1 v 2 6V 19.2V On peut mintennt fire l nlyse de e iruit. On pplique l loi de Kirhhoff des tensions pour l oule, ve les onventions hituelles : 6 (4 12)i 19.2 = 0 e qui donne i = 0.825A. L puissne de l soure de 6V est : L soure onsomme 4.95W. p = vi = (6)( 0.825) = 4.95 W Plusieurs des simplifitions montrées urient pu être effetuées en une étpe u lieu de 2 ou 3. Elles ont été démontrées ii pour ider à ien omprendre l méthode, et le flot d idées utilisé pour résoudre e iruit Cs prtiulier Il existe deux s prtiuliers lorsqu on fit des trnsformtions de soure. Pour le premier s, on une résistne en prllèle ve l soure de tension. On peut ignorer ette résistne prllèle, omme à l figure 3.2. R R v s R p v s Figure 3.2 Trnsformtion de soure : s prtiulier 1 Griel Cormier 5 GELE2112

6 Pour le deuxième s, il s git d une résistne en série ve l soure de ournt. On peut ignorer l résistne série, omme à l figure 3.3. R s i s R i s R Figure 3.3 Trnsformtion de soure : s prtiulier 2 Pour les deux s prtiuliers, un voltmètre plé entre et mesurer l même tension, et un mpèremètre plé entre et mesurer le même ournt. 3.2 Méthode des tensions de noeuds On démontrer l méthode des tensions de noeuds à l ide d un exemple, en utilisnt le iruit de l figure Ω 2Ω 10V 5Ω 10Ω 2A Figure 3.4 Ciruit pour exemple L méthode est l suivnte : 1. Identifier les noeuds essentiels (les noeuds où il y 3 éléments ou plus de rnhés ensemles). Dns e s, e sont les noeuds,, et. 2. Choisir une référene. Le plus souvent, l référene est le noeud du s, qui est le noeud dns e s-i. Ou, on utilise le noeud où il y le plus d éléments de rnhés. 3. On herhe à dérire l tension entre les utres noeuds ( et ) pr rpport u noeud de référene. On ppelle es tensions les tensions de noeud. Griel Cormier 6 GELE2112

7 4. On érit le ournt qui sort de hque noeud ( et dns e s-i) en fontion de l tension des noeuds. Les tensions entre les noeuds sont données à l figure 3.5. L tension v 1 est l tension u noeud moins l tension u noeud, tndis que l tension v 2 est l tension u noeud moins l tension u noeud. 1Ω 2Ω 10V v 1 5Ω v 2 10Ω 2A Figure 3.5 Ciruit pour exemple, ve tensions de noeuds Il fut mintennt fire l somme des ournts qui sortent de hque noeud, et érire es équtions en fontion des tensions des noeuds. Si on sépre les différentes rnhes pour le noeud, on otient les iruits de l figure Ω i 1 i 3 2Ω i 2 10V v 1 v 1 5Ω v 1 v 2 Figure 3.6 Ciruit pour exemple, ournts du noeud L éqution des ournts qui sortent du noeud est : v v 1 5 v 1 v 2 = 0 (3.3) 2 On tout simplement ppliqué l loi d Ohm dns hque rnhe. Dns hque s, le ournt est l différene de potentiel ux ornes de l résistne (i = v/r). On proède lors u deuxième noeud, et on sépre les rnhes. Dns e s-i, le noeud ussi trois rnhes. L une de es rnhes est ommune ve le noeud. Les trois rnhes sont montrées à l figure 3.7. Remrquer que le ournt i 3 pour e noeud est Griel Cormier 7 GELE2112

8 2Ω i 1 i 2 i 3 v 1 v 2 v 2 10Ω v 2 2A Figure 3.7 Ciruit pour exemple, ournts du noeud tout simplement l soure de ournt (négtif, puisque l soure est dns le sens ontrire de i 3 ). L éqution des ournts qui sortent du noeud est : v 2 v 1 2 v = 0 (3.4) On mintennt un système à deux équtions, deux inonnues. Il est file de résoudre e système dns Mthd, ou Mtl. Si on érit les équtions de fçon mtriielle, on otient : [ ] [ ] [ ] 1.7v 1 0.5v 2 = v 1 0.6v 2 = 2 = v1 10 = (3.5) On solutionne pour trouver v 1 = 9.09V et v 2 = 10.91V. Given v v 2 v 1 2 v 1 5 Find( v 1, v 2 )flot, 4 v 1 v 2 = 0 2 v 2 2= Figure 3.8 Solution de l exemple ve Mthd v Cs prtiulier Un s prtiulier de l méthode des tensions de noeud, est lorsqu une soure de tension est le seul élément dns une rnhe. Cei réduit le nomre d équtions à résoudre, pre que l soure de tension donne diretement l tension d un noeud. Un exemple est montré à l figure 3.9. Griel Cormier 8 GELE2112

9 10Ω 100V v 1 25Ω v 2 50Ω 5A Figure 3.9 Cs prtiulier de l méthode des tensions de noeuds Dns e s-i, l tension v 1 = 100V ; on don seulement esoin d érire l éqution du noeud. Au noeud, l éqution est : v 2 v 1 10 v = 0 (3.6) et puisque v 1 = 100, on peut filement solutionner pour trouver v 2 = 125V. 3.3 Cournts de mille L tehnique des ournts de mille est une utre méthode puissnte pour fire l nlyse de iruits. Ave l tehnique des tensions de noeud, e sont les deux tehniques les plus puissntes pour résoudre des iruits. Il fut définition vnt de proéder : une mille est une oule qui n ps d utre oule à l intérieur. Pour démontrer l méthode, on ommene en premier ve un iruit simple dont on fit l nlyse ve les lois de Kirhhoff. On verr ensuite l méthode des ournts de mille, pour omprer et voir omment ette méthode permet de simplifier l nlyse. Soit le iruit de l figure On herhe les ournts i 1, i 2 et i 3. On pplique l loi des ournts de Kirhhoff u noeud : i 1 i 3 i 2 = 0 (3.7) Pour otenir deux utres équtions, on pplique l loi de Kirhhoff des tensions ux milles et d : Mille : v 1 R 1 i i R 3 i 3 = 0 (3.8) Mille d : R 2 i 2 v 2 R 3 i 3 = 0 (3.9) Griel Cormier 9 GELE2112

10 R 1 R 2 d v 1 i 1 i 2 i 3 R 3 v 2 Figure 3.10 Exemple pour ournts de mille On remple ensuite l éqution 3.7 dns les équtions 3.8 et 3.9. Ce qui donne finlement : v 1 R 1 i 1 R 3 (i 1 i 2 ) = 0 v 1 (R 1 R 3 )i 1 R 3 i 2 = 0 (3.10) v 2 R 2 i 2 R 3 (i 1 i 3 ) = 0 v 2 (R 2 R 3 )i 2 R 3 i 1 = 0 (3.11) On mintennt 2 équtions, 2 inonnues. v 1 = (R 1 R 3 )i 1 R 3 i 2 (3.12) v 2 = R 3 i 1 (R 2 R 3 )i 2 (3.13) Pour l méthode des ournts de mille, on définit un ournt qui irule dns l mille, dns le sens horire. R 1 R 2 d v 1 v 1 v 2 i v 3 R 3 i v 2 Figure 3.11 Exemple pour ournts de mille On v ensuite suivre le sens des ournts, pour érire l éqution de l tension dns l mille (selon l loi de Kirhhoff). Le ournt dns l résistne R 3 est l différene entre les deux ournts : i i. Mille v 1 R 1 i R 3 (i i ) = 0 (3.14) Mille R 2 i v 2 R 3 (i i ) = 0 (3.15) Griel Cormier 10 GELE2112

11 En simplifint les équtions, on otient : v 1 = (R 1 R 3 )i R 3 i (3.16) v 2 = R 3 i (R 2 R 3 )i (3.17) Si i = i 1, et i = i 2, e sont les même équtions qu uprvnt, ve l méthode plus longue. Noter que le ournt i 3 = i i. Exemple 2 Soit le iruit de l figure suivnte. 2Ω 40V v o 8Ω 20V Cluler : 1. L puissne dns les deux soures, 2. L tension de sortie v o On trois milles dns e iruit, don il fut utiliser trois ournts de mille. On ple les ournts dns l mille, omme à l figure suivnte. 2Ω 40V i v o 8Ω i i 20V On pplique l loi de Kirhhoff des tensions ux trois milles : 40 2i 8(i i ) = 0 6i 6(i i ) 8(i i ) = 0 4i 20 6(i i ) = 0 Griel Cormier 11 GELE2112

12 On trois équtions, et trois inonnues. On peut résoudre e système d équtions ve Mthd, et don i = 5.6A, i = 2.0A et i = 0.8A. Given 40 6i 2i 8 i i = 0 ( ) 6 i i 8 i i = 0 ( ) ( ) 4i 20 6 i i = 0 ( ) Find( i, i, i )flot, L puissne dns les soures est : p 40V = vi = (40)(5.6) = 224W (fournit) p 20V = vi = (20)( 0.8) = 16W (fournit) Les deux soures fournissent de l puissne. Un iln de puissne permet de vérifier es luls. Pour l deuxième question, il est file de trouver v o : v o = 8(i i ) = 8(3.6) = 28.8 V Cs prtiulier De fçon similire à l méthode des tensions de noeuds, s il y une soure de ournt dns une rnhe, il y moins d équtions à résoudre. 3.4 Équivlents Thévenin et Norton Les équivlents Thévenin et Norton sont une utre méthode pour simplifier l nlyse de iruits. On se sert de ette méthode lorsqu on est intéressé pr l tension et le ournt à une seule rnhe du iruit. On n est ps intéressé pr e qui se psse dns le reste du iruit ; on herhe juste à voir l impt du iruit ux ornes qui nous intéressent. Griel Cormier 12 GELE2112

13 Ciruit Équivlent Thévenin v TH R TH Figure 3.12 Ciruit générl et son équivlent Thévenin Soit un iruit quelonque, tel que donné à l figure Ce qui nous intéresse, est l impt du iruit ux ornes et. On herhe à rempler le iruit quelonque pr un iruit équivlent représenté pr une soure de tension v T H et une résistne série R T H. Pour que le iruit Thévenin soit équivlent u iruit générl, il fut qu un voltmètre plé ux ornes et mesure l même tension dns les deux s, et il fut qu un mpèremètre plé entre et mesure le même ournt dns les deux s. L tension Thévenin, v T H, est l tension otenue en plçnt un voltmètre entre les ornes et. C est l tension otenue lorsqu il y un iruit ouvert entre et, soit v o. Pour otenir l résistne Thévenin, il fut premièrement mesurer le ournt entre les ornes et. Si on ple un mpèremètre entre et, est l équivlent de pler un ourt-iruit. On mesure (ou lul) don le ournt de ourt-iruit, i. L résistne Thévenin est tout simplement le rpport entre l tension de iruit ouvert et le ournt de ourt-iruit : R T H = v o i (3.18) Exemple 3 Pour le iruit suivnt, luler l équivlent Thévenin entre les ornes et. 5Ω 25V v 1 20Ω 3A L première hose à luler est l tension de iruit ouvert, v o. C est l tension ux ornes de et. Griel Cormier 13 GELE2112

14 En exminnt le iruit, on remrque qu il y deux noeuds essentiels. L méthode des tensions de noeuds ne néessiter qu une seule éqution. Le noeud de référene est le noeud du s. En ppliqunt l méthode, on otient l éqution suivnte : v qu on solutionne pour trouver v 1 = 32V. v = 0 L tension v 1 est l tension ux ornes de l soure de ournt. Et puisqu il y un iruit ouvert entre et, uun ournt irule dns l résistne de, et don l tension ux ornes de l soure de ournt est l tension entre les noeuds et, e qui donne v,o = 32V = v T H. Pour luler i,, il fut ppliquer un ourt iruit entre et, e qui donne le iruit suivnt. 5Ω 25V 20Ω v 2 3A i, Comme dns le lul de v,o, il y deux noeuds essentiels. L méthode des tensions de noeud ne néessiter qu une seule éqution : v v v 2 4 = 0 e qui donne v 2 = 16V. Le ournt de ourt-iruit est simplement l tension v 2 divisée pr l résistne de, i, = v 2 4 = 16 4 = 4 A L résistne Thévenin est : R T H = v T H i = 32 4 = 8Ω Le iruit équivlent est : Cei veut dire que peu importe e qu on rnhe entre les noeuds et, ç ne fit ps de différene si on utilise le iruit originl ou l équivlent Thévenin : l effet sur l hrge est le même. Griel Cormier 14 GELE2112

15 8Ω 32V Note : On urit otenu le même résultt si on urit fit des trnsformtions de soure Équivlent Norton L équivlent Norton est juste une trnsformtion de soure de l équivlent Thévenin : est une soure de ournt en prllèle ve une résistne. On otient don l équivlent Norton en fisnt une trnsformtion de soure de l équivlent Thévenin. Dns l exemple préédent, l équivlent Norton serit une soure de ournt de 4A en prllèle ve une résistne de 8Ω Utilistion des trnsformtions de soure On peut fire des trnsformtions de soure pour otenir l équivlent Thévenin si le iruit ne ontient ps de soures dépendntes. Si le iruit ontient des soures dépendntes, il fut utiliser les méthodes hituelles. Exemple 4 Pour le iruit suivnt, luler l équivlent Thévenin entre les ornes et. i 2kΩ 5V 3v 20i v 25Ω i x Griel Cormier 15 GELE2112

16 Puisque le iruit ontient une soure dépendnte, il fut fire un peu plus ttention lorsqu on résout e iruit. L première étpe est de réliser qu il n y ps de ournt qui psse entre les deux soures ontrôlées (i x = 0). Il n y ps de hemin de retour pour que le ournt i x puisse ompléter une oule. L tension Thévenin v,o est l tension ux ornes de l résistne de 25Ω. L tension ux ornes de l résistne de 25Ω est : v = Ri = (25)(20i) = 500i Il fut don trouver une éqution pour le ournt i. Ce ournt est otenu en ppliqunt l loi de Kirhhoff utour de l oule de guhe, où l tension de ontrôle v est l tension v,o : i 3v,o = 0 On deux équtions, et deux inonnues, qu on résout pour trouver : v,o = 5 V Pour luler le ournt de ourt-iruit, i,, il fut ourt-iruiter les ornes et. Cependnt, en ourt-iruitnt les ornes et, l tension de ontrôle v = 0. On don remplé l soure de tension ontrôlée pr un ourt-iruit, omme à l figure suivnte. 2kΩ i 5V 20i v 25Ω i, Selon le iruit préédent, le ournt de ourt-iruit i, est le ournt de l soure ontrôlée, puisqu uun ournt ir dns l résistne de 25Ω. i, = 20i Pour trouver le ournt i, on pplique l loi de Kirhhoff utour de l oule de guhe : i = 0 et don i = 2.5mA. Griel Cormier 16 GELE2112

17 Le ournt de ourt-iruit est : i, = 20i = 20(0.0025) = 50 ma On lule finlement l résistne Thévenin : R T H = v T H i = = 100Ω Cs prtiulier 1 : uune soure dépendnte S il n y ps de soures dépendntes dns le iruit, on peut luler R T H en mettnt un ourt-iruit ux soures de tension et un iruit ouvert ux soures de ournt. L résistne équivlente entre les ornes et est l résistne Thévenin. Exemple 5 Cluler l résistne Thévenin entre les ornes et du iruit suivnt. 5Ω 25V 20Ω 3A Il s git du même iruit que l exemple 3. Puisque e iruit ne ontient ps de soures dépendntes, on peut utiliser l méthode simplifiée pour luler R T H. On ple un ourtiruit pour l soure de tension, et un iruit ouvert pour l soure de ournt. On otient le iruit suivnt : L résistne équivlente entre les ornes et est file à luler : R eq = = (20)(5) = 8Ω e qui est l même réponse que elle otenue à l exemple 3. Griel Cormier 17 GELE2112

18 5Ω 20Ω Cette méthode est en générle euoup plus rpide que le lul du ournt de ourt-iruit. Bien qu il fut qund même luler V T H si on herhe à fire l équivlent Thévenin, l méthode simplifiée est plus rpide, puisqu il s git seulement de luler des résistnes en série et en prllèle Cs prtiulier 2 : seulement des soures dépendntes S il y seulement des soures dépendntes dns le iruit, on ne peut ps utiliser les méthodes hituelles pour luler l résistne Thévenin. Il fut ppliquer une soure de tension v x ux ornes et, puis luler le ournt i x qui sort de l soure. Le rpport v x /i x donne l résistne Thévenin. Cette méthode peut ussi être utilisée s il y des soures indépendntes. Il fut ependnt déstiver les soures indépendntes (ourt-iruit pour les soures de tension, iruit ouvert pour les soures de ournt). Exemple 6 Cluler l résistne Thévenin entre les ornes et du iruit suivnt. i 2kΩ 3v 20i v 25Ω C est presque le même iruit que dns un utre exemple. On pplique une soure de tension v x ux ornes et, omme à l figure suivnte. Il fut mintennt luler le ournt i x en fontion de l tension v x. Si on fit l somme Griel Cormier 18 GELE2112

19 2kΩ i i x 3v 20i v 25Ω v x des ournts u noeud, on otient : i x = 20i v x 25 Le ournt i est otenu en ppliqunt l loi de Kirhhoff des tensions utour de l oule de guhe : 2000i 3v x = 0 ou, i = 3v x 2000 On omine les équtions pour voir une seule éqution en fontion de i x et v x : et don : Ce qui donne : i x = 20 3v x 2000 v x 25 i x = 20 3 v x = 0.01 R T H = v x i x = 100Ω 3.5 Superposition Puisque les soures et éléments dns les iruits sont linéires, ils oéissent ux lois des systèmes linéires, soit l superposition. On peut nlyser un iruit une soure à l fois, et l réponse finle (tension ou ournt) est l somme des réponses individuelles. Lorsqu on nlyse un iruit pr superposition, il fut déstiver toutes les soures suf une. On remple une soure de tension indépendnte pr un ourt-iruit, et une soure de ournt pr un iruit ouvert. Griel Cormier 19 GELE2112

20 Exemple 7 Cluler le ournt i du iruit suivnt. 2Ω i 120V 3Ω 12A On doit déstiver l une des deux soures (pour utiliser l méthode de superposition). On déstive l soure de ournt : on l remple pr un iruit ouvert, e qui donne le iruit de l figure suivnte. 2Ω i 120V v 1 3Ω Puisqu il n y qu un noeud essentiel, on utilise l méthode des tensions de noeud pour résoudre e prolème. L éqution est : v v 1 3 v = 0 e qui donne v 1 = 30V (l résistne de 2Ω et elle de sont en série). Le ournt est don : i 2 = v 1 6 = 30 6 = 5 A On doit mintennt nlyser le iruit ve l deuxième soure. On ple un ourtiruit à l endroit de l soure de tension, e qui donne le iruit suivnt. Griel Cormier 20 GELE2112

21 2Ω R eq i 3Ω 12A On peut simplifier l prtie de guhe du iruit, en ominnt les résistnes prllèles et en série. R eq = = (6)(3) = e qui donne le iruit suivnt, un diviseur de ournt. i 12A Le ournt est don : i 2 = = 6 A Le ournt totl est l somme des deux ournts : i 2 = i 2 i 2 = 5 6 = 11 A Bien que l superposition soit une méthode vlide pour résoudre des iruits, elle néessite souvent de résoudre plus d équtions que d utres méthodes, puisqu on doit nlyser 2 iruits ou plus u lieu d un seul. Note : on ne peut ps déstiver des soures dépendntes. 3.6 Trnsfert mximl de puissne Souvent, l nlyse de iruits est néessire pour déterminer l puissne fournie à une hrge (ntenne, hut-prleur, et). On herhe mintennt à mximiser l puissne Griel Cormier 21 GELE2112

22 trnsmise à une hrge. Plus le rendement (du trnsfert de puissne) est élevé, moins on perd de puissne en hleur. On ommene ve un iruit quelonque, ontennt des soures (tension ou ournt) et des résistnes, qu on modélise de fçon générle pr un iruit équivlent Thévenin (voir figure 3.13). Une hrge R L est rnhée à e iruit. Ciruit quelonque ve des soures R L Modélisé pr v TH R TH R L Figure 3.13 Ciruit générl pour trnsfert mximum de puissne L puissne onsommée pr l hrge est : ( p = vi = R L i 2 = R L v T H R T H R L ) 2 (3.19) Pour e iruit, V T H et R T H sont fixes. On herhe l vleur de R L qui permet de mximiser l puissne. Pour mximiser une fontion, il fut dériver et mettre égl à zéro : dp dr L = V 2 T H [ (RT H R L ) 2 ] 2R L (R T H R L ) (R T H R L ) 4 = 0 (3.20) On solutionne pour otenir : R L = R T H (3.21) Il y trnsfert mximum de puissne lorsque l hrge est l même hose que l résistne équivlente de l soure. L puissne trnsférée à l hrge est lors : p mx = R T H ( v T H R T H R T H ) 2 = v2 T H 4R L (3.22) Griel Cormier 22 GELE2112

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

Intégrale et primitives

Intégrale et primitives Chpitre 5 Intégrle et primitives 5. Ojetif On herhe dns e hpitre à onstruire l opérteur réiproue de l opérteur de dérivtion. Les deux uestions suivntes sont lors nturelles. Question : Soit f une pplition

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine Cours de «onepts vnés de ompiltion» Trvux prtiques Auteur : F. Védrine Les utomtes et les expressions régulières Les utomtes sont onstitués d étts et de trnsitions. Un étt définit l vnée dns l reonnissne

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

1ère partie «COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE DEFINITIONS ET TRAITEMENTS DES FONCTIONS BINAIRES. René-Louis VALLEE

1ère partie «COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE DEFINITIONS ET TRAITEMENTS DES FONCTIONS BINAIRES. René-Louis VALLEE O '.v.v.v.v..v.v.v.v. «' V.V.V.V _ _ - -' """ ^ " " REMIER MINISTRE «OMMISSRIT L'ENERGIE TOMIQUE IU (J E -R. 3534 (I) 9. NLYSE INIRE ère prtie EINITIONS ET TRITEMENTS ES ONTIONS INIRES pr René-Louis VLLEE

Plus en détail

Créer des jeux avec GLUP

Créer des jeux avec GLUP Créer des jeux vec GLUP GLUP (générteur ludopédgogique) est un service en ligne du CRDP de l cdémie de Versilles. Il permet de trnsformer des exercices à se de texte en mini-jeux téléchrgeles. Les jeux

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

United Nations Educational Scientific and Cultural Organization and International Atomic Energy Agency

United Nations Educational Scientific and Cultural Organization and International Atomic Energy Agency XA0101357 IC/IR/2001/8 INTERNAL REPORT (Limite Distriution) Unite Ntions Eutionl Sientifi n Culturl Orgniztion n Interntionl Atomi Energy Ageny THE ABDUS SALAM INTERNATIONAL CENTRE FOR THEORETICAL PHYSICS

Plus en détail

La plateforme Next Generation Mini guide

La plateforme Next Generation Mini guide L plteforme Next Genertion Mini guie Ce guie onis été réé pour vous permettre e vous fmiliriser rpiement ve les nomreuses fontionnlités et outils isponiles sur l plteforme Next Genertion. Apprenez où trouver

Plus en détail

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR CAP PRO E SCHEMA : E MOTEUR folio folio folio folio folio folio folio 7 folio 8 folio 9 plque signlétique d un moteur puissnce sorée pr un moteur plque à ornes d un moteur triphsé e couplge étoile e couplge

Plus en détail

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE Règlement d ttriution de ourses et de prêts d études et de formtion du déemre 006 Artile premier Ojet et hmp d pplition Le présent règlement est étli en pplition

Plus en détail

638604 CTC Generic 815446 LITHO FLEXO. PANTONE 000 05a mm/dd/yy xxxxxx. PANTONE 000 06a mm/dd/yy xxxxxx PANTONE 000. 07a mm/dd/yy xxxxxx.

638604 CTC Generic 815446 LITHO FLEXO. PANTONE 000 05a mm/dd/yy xxxxxx. PANTONE 000 06a mm/dd/yy xxxxxx PANTONE 000. 07a mm/dd/yy xxxxxx. Trez un erle de po (5, mm) de dimètre u entre du ord de l porte. " /" 9/6" /8" 5 5 0 5 POUR DISTANCE D ENTRÉE de /8 po (60 mm) Pliez e grit sur l ligne pointillée et plez elle-i sur l ngle de l porte POUR

Plus en détail

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE POUR LES SERRURES D ENTRÉE À CLÉ EXTÉRIEURES VERROUILLABLES, À POIGNÉE DE BRINKS HOME SECURITY. POUR LES PORTES DE

Plus en détail

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013 Wechter Loïc Mturité 2013 Mthémtiques Cours de M. Flcoz 2013 Préprtion à l'exmen écrit de mturité Mthémtiques 2013 1.Primitives et intégrles 1.1Primitives (CRM pp.77-80) Une primitive pourrit se définir

Plus en détail

Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1

Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1 Grenoble INP Pgor 1ère nnée Exercices corrigés Anlyse numérique NB : Les exercices corrigés ici sont les exercices proposés durnt les sénces de cours. Les corrections données sont des corrections plus

Plus en détail

Série des traités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL

Série des traités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL Série des trités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL Strsourg, 28.I.1981 STE 108 Tritement utomtisé des données

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise Control Center

McAfee Firewall Enterprise Control Center Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise Control Center version 5.3.1 Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions générles sur l onfigurtion e MAfee Firewll Enterprise Control Center. 1

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE Ch.I Commnde des systèmes logiques ogique comintoire - p1 SYSTEMES OGIQUES OGIQUE COMBINATOIRE I Commnde des systèmes logiques 1. Structure des systèmes utomtisés Reprenons l structure étlie dns le cours

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO Université Pris-Duphine DUMI2E UFR Mthémtiques de l décision Notes de cours Anlyse 2 Filippo SANTAMBROGIO Année 2008 2 Tble des mtières 1 Optimistion de fonctions continues et dérivbles 5 1.1 Continuité........................................

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

Les règles de Descartes et de Budan Fourier

Les règles de Descartes et de Budan Fourier Ojectifs de ce chpitre Mthémtiques ssistées pr ordinteur Chpitre 4 : Rcines des polynômes réels et complexes Michel Eisermnn Mt49, DLST LS4, Année 8-9 www-fourierujf-grenolefr/ eiserm/cours # mo Document

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE

ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE Université de Metz Licence de Mthémtiques - 3ème nnée 1er semestre ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE pr Rlph Chill Lbortoire de Mthémtiques et Applictions de Metz Année 010/11 1 Tble des mtières Chpitre

Plus en détail

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville Théorème de Lx Milgrm Appliction u problème de Dirichlet pour l éqution de Sturm Liouville Résumé du cours de MEDP Mîtrise de mthémtiques 2000 2001 2001nov18 (medp-lx-milgrm.tex) Dns ce chpitre, on se

Plus en détail

Notes de révision : Automates et langages

Notes de révision : Automates et langages Préprtion à l grégtion de mthémtiques 2011 2012 Notes de révision : Automtes et lngges Benjmin MONMEGE et Sylvin SCHMITZ LSV, ENS Cchn & CNRS Version du 24 octore 2011 (r66m) CC Cretive Commons y-nc-s

Plus en détail

Systèmes logiques combinatoires

Systèmes logiques combinatoires «'enseignement devrit être insi : celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimle mis jmis comme une contrinte pénile.» Alert Einstein Systèmes logiques comintoires Définitions. es vriles inires

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

GABARIT À PÊNE DORMANT ÉLECTRONIQUE

GABARIT À PÊNE DORMANT ÉLECTRONIQUE Trez un erle de 1 po (25,4 mm) de dimètre u entre du ord de l porte. 2" 1 3/4" 1 9/16" 1 3/8" 51 45 40 35 POUR DISTANCE D'ENTRÉE de 2 3/8 po (60 mm) Pliez e grit sur l ligne pointillée et plez elle-i sur

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

RadioCommunications CDMA

RadioCommunications CDMA Conservtoire tionl es Arts et Métiers Cours u Conservtoire tionl es Arts et Métiers RioCommunitions CDMA (Version 7) Mihel Terré terre@nmfr Eletronique C4 / Conservtoire tionl es Arts et Métiers Les performnes

Plus en détail

REGLEMENT DU CLASSEMENT NATIONAL

REGLEMENT DU CLASSEMENT NATIONAL REGLEMET DU CLASSEMET ATIOAL / Les règles indiquées ici sont celles utilisées pour clculer les ttributions de points de l sison -. I. PRICIPES DE BASE Le clssement ntionl de l F.F.B. est le seul uquel

Plus en détail

Influence du milieu d étude sur l activité (suite) Inhibition et activation

Influence du milieu d étude sur l activité (suite) Inhibition et activation Influence du milieu d étude sur l ctivité (suite) Inhibition et ctivtion Influence de l tempérture Influence du ph 1 Influence de l tempérture Si on chuffe une préprtion enzymtique, l ctivité ugmente jusqu

Plus en détail

Séquence 8. Probabilité : lois à densité. Sommaire

Séquence 8. Probabilité : lois à densité. Sommaire Séquence 8 Proilité : lois à densité Sommire. Prérequis 2. Lois de proilité à densité sur un intervlle 3. Lois uniformes 4. Lois exponentielles 5. Synthèse de l séquence Dns cette séquence, on introduit

Plus en détail

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Caisse enregistreuse électronique CE-T300 GROCERY DAIRY H.B.A. FROZEN FOOD DELICATESSEN. Mode d emploi. Eu Di U.K.

Caisse enregistreuse électronique CE-T300 GROCERY DAIRY H.B.A. FROZEN FOOD DELICATESSEN. Mode d emploi. Eu Di U.K. Cisse enregistreuse électronique CE-T300 GROCERY DAIRY H.B.A. FROZEN FOOD DELICATESSEN Eu Di U.K. Mode d emploi Introduction et tle des mtières Introduction Toutes nos félicittions pour l cht de cette

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H)

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) TS jn 2014 Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) Nom:...... LES EXERIES SNT INDEPENDANTS ALULATRIE AUTRISEE PHYSIQUE : ETILE BINAIRE /20 1. Le télescope 8 Les 3 prties sont indépendntes. Document 1 : L

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir en math

Tout ce qu il faut savoir en math Tout ce qu il fut svoir en mth 1 Pourcentge Prendre un pourcentge t % d un quntité : t Clculer le pourcentge d une quntité pr rpport à une quntité b : Le coefficient multiplicteur CM pour une ugmenttion

Plus en détail

l appareil et vérifier les composants Module tambour-cartouche de toner (pré-installé)

l appareil et vérifier les composants Module tambour-cartouche de toner (pré-installé) Guide d instlltion rpide Commener MFC-8510DN MFC-8520DN Commenez pr lire le Guide de séurité du produit, puis suivez ttentivement l proédure d instlltion et de onfigurtion dérite dns e Guide d'instlltion

Plus en détail

LANGAGES - GRAMMAIRES - AUTOMATES

LANGAGES - GRAMMAIRES - AUTOMATES LANGAGES - GRAMMAIRES - AUTOMATES Mrie-Pule Muller Version du 14 juillet 2005 Ce cours présente et met en oeuvre quelques méthodes mthémtiques pour l informtique théorique. Ces notions de bse pourront

Plus en détail

Microéconomie de l Incertitude M1 Banque et Marchés Financiers

Microéconomie de l Incertitude M1 Banque et Marchés Financiers Microéconomie de l Incertitude M1 Bnque et Mrchés Finnciers Emmnuel DUGUET Notes de Cours, V1 2 1 Concepts de bse 5 1.1 Les loteries................................ 6 1.2 Le critère d espérnce mthémtique..................

Plus en détail

Conditions Générales d Assurances Edition 2012.10

Conditions Générales d Assurances Edition 2012.10 Assurne ménge Etudints Conditions Générles d Assurnes Edition 2012.10 Index Pge Art. A Couverture de se...... 2 Choses ssurées, risques ssurles... 2 Presttions et sommes d ssurne....... 4 Art. B Couverture

Plus en détail

l'appareil et vérifiez les composants Cartouches d'encre incluses [x4] CD-ROM d'installation CD-ROM de documentation

l'appareil et vérifiez les composants Cartouches d'encre incluses [x4] CD-ROM d'installation CD-ROM de documentation Guide d instlltion rpide Commener DCP-J35W Veuillez lire ttentivement e Guide d'instlltion rpide pour onnître l proédure de onfigurtion et d'instlltion vnt d'utiliser l'ppreil. AVERTISSEMENT ATTENTION

Plus en détail

Algorithmes sur les mots (séquences)

Algorithmes sur les mots (séquences) Introduction Algorithmes sur les mots (séquences) Algorithmes sur les mots (textes, séquences, chines de crctères) Nomreuses pplictions : ses de données iliogrphiques ioinformtique (séquences de iomolécules)

Plus en détail

EY-BU 292 : interface Ethernet novanet, modunet292

EY-BU 292 : interface Ethernet novanet, modunet292 Fiche technique 96.015 EY-BU 292 : interfce, Votre tout en mtière d'efficcité énergétique SAUTER EY-modulo 2 intégré dns l technologie IP connue Crctéristiques Produit de l fmille de systèmes SAUTER EY-modulo

Plus en détail

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan Comment évaluer la qualité d un résultat? En sienes expérimentales, il n existe pas de mesures parfaites. Celles-i ne peuvent être qu entahées d erreurs plus ou moins importantes selon le protoole hoisi,

Plus en détail

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation Mathématiques e Livret de orrigés Rédation : Niole Cantelou Sophie Huvey Hélène Leoq Fabienne Meille Françoise Raynier Philippe Nadeau Jean-Denis Poignet Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

Cours d Analyse IV Suites et Séries de fonctions

Cours d Analyse IV Suites et Séries de fonctions Université Clude Bernrd, Lyon I Licence Sciences, Technologies & Snté 43, boulevrd 11 novembre 1918 Spécilité Mthémtiques 69622 Villeurbnne cedex, Frnce L. Pujo-Menjouet pujo@mth.univ-lyon1.fr Cours d

Plus en détail

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE Unité d enseignement LCMA 4U ANALYSE 3 Frnçoise GEANDIER Université Henri Poincré Nncy I Déprtement de Mthémtiques . Tble des mtières I Séries numériques. Séries

Plus en détail

Compte rendu de la validation d'un observateur cascade pour la MAS sans capteurs mécaniques sur la plate-forme d'essai de l'irccyn

Compte rendu de la validation d'un observateur cascade pour la MAS sans capteurs mécaniques sur la plate-forme d'essai de l'irccyn Compte rendu de l vlidtion d'un oservteur cscde pour l MAS sns cpteurs mécniques sur l plte-forme d'essi de l'irccyn Mlek GHANES, Alin GLUMINEAU et Roert BOISLIVEAU Le 1 vril IRCCyN: Institut de Recherche

Plus en détail

Tableau d extension de mise en sécurité pour CMSI type B modulable Réf. : 322 001 Module deux lignes de mise en sécurité Réf.

Tableau d extension de mise en sécurité pour CMSI type B modulable Réf. : 322 001 Module deux lignes de mise en sécurité Réf. Tleu d extension de mise en sécurité pour CMSI type B modulle Réf. : 00 Module deux lignes de mise en sécurité Réf. : 00 DE MISE EN MISE EN 5 7 8 8 PROGRAM. SYSTEME Fus. F, 5H50V MANUEL DE MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2 Sommire 1. A propos de Sophos... 3 2. Comprtif des solutions Sophos NAC... 4 3. Sophos NAC pour Endpoint Security nd Control 8.0... 4 3.1. Administrtion et déploiement... 4 3.2. Gestion des politiques

Plus en détail

Chapitre VI Contraintes holonomiques

Chapitre VI Contraintes holonomiques 55 Chpitre VI Contrintes holonomiques Les contrintes isopérimétriques vues u chpitre précéent ne sont qu un eemple prticulier e contrintes sur les fonctions y e notre espce e fonctions missibles. Dns ce

Plus en détail

4. PROTECTION À L OUVERTURE

4. PROTECTION À L OUVERTURE 42 4. PROTECTION À L OUVERTURE 4.1. Générlités Afin de lever l miguïté de l norme NF EN 16005 sur l exigence des prgrphes 4.6.2.1 et 4.6.3.1 (4) qunt à l définition de «lrge proportion», suf nlyse de risque

Plus en détail

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch MnSfe pour les Utilitiés L Protection ntichute pour les Industries de l'energie Frnçis TowerLtch LdderLtch Les questions de protection nti-chute Les chutes de huteur sont l cuse de mortlité l plus importnte

Plus en détail

Commencer DCP-J4110DW

Commencer DCP-J4110DW Guide d instlltion rpide Commencer DCP-J40DW Veuillez lire le Guide de sécurité du produit vnt d'instller l'ppreil. Lisez ensuite ce Guide d'instlltion rpide pour connître l procédure de configurtion et

Plus en détail

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV /HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV I. Définition On ppelle système combintoire tout système numérique dont les sorties sont exclusivement définies à prtir des vribles d entrée (Figure ). = f(x, x 2,,, x n ) x x

Plus en détail

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2 CHPITRE IX Modèle de Thévenin & modèle de Norton Les exercices EXERCICE N 1 R 3 E = 12V R 1 = 500Ω R 2 = 1kΩ R 3 = 1kΩ R C = 1kΩ E R 1 R 2 U I C R C 0V a. Dessiner le générateur de Thévenin vu entre les

Plus en détail

Partie 4 : La monnaie et l'inflation

Partie 4 : La monnaie et l'inflation Prtie 4 : L monnie et l'infltion Enseignnt A. Direr Licence 2, 1er semestre 2008-9 Université Pierre Mendès Frnce Cours de mcroéconomie suite 4.1 Introduction Nous vons vu dns l prtie introductive que

Plus en détail

MATHEMATIQUES GENERALES partim A

MATHEMATIQUES GENERALES partim A Fculté des Sciences MATHEMATIQUES GENERALES prtim A Première nnée de bchelier en Biologie, Chimie, Géogrphie, Géologie, Physique et Informtique, Philosophie Année cdémique 04-05 Frnçoise BASTIN Introduction

Plus en détail

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution Toyot Assurnces Toujours l meilleure solution De quelle ssurnce vez-vous besoin? Vous roulez déjà en Toyot ou vous ttendez s livrison. Votre voiture est neuve ou d occsion. Vous vlez les kilomètres ou

Plus en détail

Wieland-Werke AG, 89070 Ulm, Allemagne Février 2012

Wieland-Werke AG, 89070 Ulm, Allemagne Février 2012 Wieln-Werke AG, 89070 Ulm, Allemgne Février 2012 Conitions générles e livrison 1. Conitions ontrtuelles, roit pplile Nous livrons et fournissons es presttions onformément à notre onfirmtion e ommne érite

Plus en détail

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005 MATHÉMATIQUES 3 semestre 3 des Licences MISM nnnée universitire 24-25 Driss BOULARAS 2 Tble des mtières Rppels 5. Ensembles et opértions sur les ensembles.................. 5.. Prties d un ensemble.........................

Plus en détail

essais dossier Oser s équi Prothèses auditives

essais dossier Oser s équi Prothèses auditives essis dossier u LES AUDIOPROTHÉSISTES AU BANC D ESSAI p. 46 u UN APPAREIL ADAPTÉ À VOS BESOINS p. 50 u FAIRE BAISSER LA FACTURE? PAS SI SIMPLE p. 52 Prothèses uditives Oser s équi AUDIOPROTHÉSISTES Fe

Plus en détail

COMPARAISON MULTIPLICATIVE DE GRANDEURS. schéma CE2 CM1 CM2

COMPARAISON MULTIPLICATIVE DE GRANDEURS. schéma CE2 CM1 CM2 référé ou orne supérieure référent ou orne inférieure COMPARAISON MULTIPLICATIVE DE GRANDEURS shém CE2 CM1 CM2 x : x : Il y 5 fois plus e hises à l ntine que ns l lsse. Il y en 25 ns l lsse. Comien y -t-il

Plus en détail

Commencer MFC-J4410DW

Commencer MFC-J4410DW Guie instlltion rpie Commener MFC-J440DW MFC-J460DW Veuillez lire le Guie e séurité u prouit vnt 'instller l'ppreil. Lisez ensuite e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion

Plus en détail

COURS D ANALYSE. Licence d Informatique, première. Laurent Michel

COURS D ANALYSE. Licence d Informatique, première. Laurent Michel COURS D ANALYSE Licence d Informtique, première nnée Lurent Michel Printemps 2010 2 Tble des mtières 1 Éléments de logique 5 1.1 Fbriquer des énoncés........................ 5 1.1.1 Enoncés élémentires.....................

Plus en détail

Commencer MFC-J6920DW

Commencer MFC-J6920DW Guie instlltion rpie Commener MFC-J6920DW Veuillez lire le Guie e séurité u prouit vnt 'instller l'ppreil. Lisez ensuite e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion ppropriée.

Plus en détail

Avant d utiliser l appareil, lisez ce Guide de référence rapide pour connaître la procédure de configuration et d installation.

Avant d utiliser l appareil, lisez ce Guide de référence rapide pour connaître la procédure de configuration et d installation. Guide de référence rpide Commencer Avnt d utiliser l ppreil, lisez ce Guide de référence rpide pour connître l procédure de configurtion et d instlltion. NE rccordez PAS le câle d interfce mintennt. 1

Plus en détail

Logiciel pour le poste de travail Agilent MassHunter

Logiciel pour le poste de travail Agilent MassHunter Logiciel pour le poste de trvil Agilent MssHunter Anlyse qulittive Guide de fmiliristion pour CPG/SM Notices Agilent Technologies, Inc. 2012 Conformément ux lois interntionles reltives à l propriété intellectuelle,

Plus en détail

L éditorial. rapport d activité 2010-2012. Francis Daumas. décembre 2014 éditorial

L éditorial. rapport d activité 2010-2012. Francis Daumas. décembre 2014 éditorial déemre 2014 éditoril L éditoril Frnis Dums Direteur Conernnt l onservtion à long terme des Un premier oup d œil dns le rétroviseur nous L onstrution du nouveu «pôle énergie» données numériques, à ôté des

Plus en détail

SYSTEME DE TELEPHONIE

SYSTEME DE TELEPHONIE YTEME DE TELEPHOIE LE OUVEUTE PTIE MOITEU COULEU Le système de téléphonie comporte un moniteur vec un écrn couleurs de intégré u téléphone. Cette prtie est disponile en lnc, nthrcite et Tech. TLE DE MTIEE

Plus en détail

NE connectez PAS le câble USB à ce stade (si vous utilisez un câble USB). de l'appareil et vérification des composants. Noir Jaune Cyan Magenta

NE connectez PAS le câble USB à ce stade (si vous utilisez un câble USB). de l'appareil et vérification des composants. Noir Jaune Cyan Magenta Guie instlltion rpie Commener MFC-495CW Avnt 'utiliser l'ppreil, veuillez lire e Guie 'instlltion rpie pour otenir les instrutions sur les proéures 'instlltion et e onfigurtion équtes. AVERTISSEMENT ATTENTION

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR LE BREVET

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR LE BREVET TOUT E QU IL FUT SVOIR POUR LE REVET NUMERIQUE / FONTIONS eci n est qu un rappel de tout ce qu il faut savoir en maths pour le brevet. I- Opérations sur les nombres et les fractions : Les priorités par

Plus en détail

Commencer MFC-J6520DW

Commencer MFC-J6520DW Guie instlltion rpie Commener MFC-J6520DW MFC-J6720DW Veuillez lire le Guie e séurité u prouit vnt 'instller l'ppreil. Lisez ensuite e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion

Plus en détail

Menu outils de navigation mennavi.htm

Menu outils de navigation mennavi.htm Pge de lncement index.htm Voici l représenttion schémtique de l structure du site Wllonie, toutes les crtes en mins... Pge d ccueil win.htm nevs générl menwin.htm À propos de l structure des données :

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé Bcclurét S Asie 9 jui 24 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice Commu à tous les cdidts 4 poits Questio - c. O peut élimier rpidemet les réposes. et d. cr les vecteurs directeurs des droites proposées e sot ps

Plus en détail

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus Nations Unies Conseil éonomique et soial Distr. générale 31 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/26 Commission éonomique pour l Europe Conférene des statistiiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

Choix binaires avec influences sociales : mode d emploi et conséquences économiques

Choix binaires avec influences sociales : mode d emploi et conséquences économiques Choix binires vec influences sociles : mode d emploi et conséquences économiques Denis Phn * * CREM UMR CNRS 6, Université de Rennes /3/5 Résumé : Cette note propose une synthèse de quelques trvux conscrés

Plus en détail

3- Les taux d'intérêt

3- Les taux d'intérêt 3- Les tux d'intérêt Mishkin (2007), Monnie, Bnque et mrchés finnciers, Person Eduction, ch. 4 et 6 Vernimmen (2005), Finnce d'entreprise, Dlloz, ch. 20 à 22 1- Mesurer les tux d'intérêt comprer les différents

Plus en détail

Probabilités sur un univers fini

Probabilités sur un univers fini [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 août 2015 Enoncés 1 Proailités sur un univers fini Evènements et langage ensemliste A quelle condition sur (a,, c, d) ]0, 1[ 4 existe-t-il une proailité P sur

Plus en détail

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE FORMULAIRE À RENVOYER PAR RECOMMANDÉ À : ACERTA CAS, BP 24000, 1000 Bruxelles (Centre de Monnie) Cse destinée à Acert Dte de

Plus en détail

Chapitre IV- Induction électromagnétique

Chapitre IV- Induction électromagnétique 37 Chapitre IV- Indution életromagnétique IV.- Les lois de l indution IV..- L approhe de Faraday Jusqu à maintenant, nous nous sommes intéressés essentiellement à la réation d un hamp magnétique à partir

Plus en détail

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances Turbine hydrulique Girrd simplifiée pour fibles et très fibles puissnces Prof. Ing. Zoltàn Hosszuréty, DrSc. Professeur à l'université technique de Kosice Les sites hydruliques disposnt de fibles débits

Plus en détail

remboursements factures prêts chômage dettes Le surendettement

remboursements factures prêts chômage dettes Le surendettement les hiers de l tion soile remoursements ftures prêts hômge dettes Le surendettement Repères Selon l Assoition frnçise des soiétés finnières (ASF), reprennt les sttistiques présentées pr l Bnque de Frne

Plus en détail

ANALYSE : FONCTIONS D UNE VARIABLE RÉELLE

ANALYSE : FONCTIONS D UNE VARIABLE RÉELLE Jen-Pierre Dedieu, Jen-Pierre Rymond ANALYSE : FONCTIONS D UNE VARIABLE RÉELLE Institut de Mthémtiques Université Pul Sbtier 31062 Toulouse cedex 09 jen-pierre.dedieu@mth.univ-toulouse.fr jen-pierre.rymond@mth.univ-toulouse.fr

Plus en détail

Commencer HL-2135W / Guide d installation rapide HL-2270DW. l imprimante et vérifiez les composants AVERTISSEMENT

Commencer HL-2135W / Guide d installation rapide HL-2270DW. l imprimante et vérifiez les composants AVERTISSEMENT Guide d instlltion rpide Commencer HL-2135W / HL-2270DW (UE uniquement) Avnt s première utilistion, lisez ce Guide d'instlltion rpide puis instllez votre imprimnte. Pour consulter le Guide d'instlltion

Plus en détail

L élia 40% 13% Chaudière gaz à condensation. Son secret : Chauffage et Eau Chaude Sanitaire Murale ou sol Cheminée ou ventouse

L élia 40% 13% Chaudière gaz à condensation. Son secret : Chauffage et Eau Chaude Sanitaire Murale ou sol Cheminée ou ventouse Chudière gz à ondenstion L éli Jusq 40% u à d éo no r hu ppor mie tàu dière pr trd ne ition nelle Chuffge et Eu Chude Snitire Murle ou sol Cheminée ou ventouse Instlltion simple dns le neuf omme dns l

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise, Multi Firewall Edition

McAfee Firewall Enterprise, Multi Firewall Edition Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise, Multi Firewll Eition version 8.3.x Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions générles sur l onfigurtion e MAfee Firewll Enterprise, Multi Firewll

Plus en détail

Outils pour un. partenariat. renouvelé. entre propriétaires et gestionnaires. résidences sociales et logements-foyers

Outils pour un. partenariat. renouvelé. entre propriétaires et gestionnaires. résidences sociales et logements-foyers Outils pour un prtenrit renouvelé entre propriétires et gestionnires résienes soiles et logements-foyers éition septemre 2011 Outils pour un prtenrit renouvelé entre propriétires et gestionnires résienes

Plus en détail

Revue des Sciences et de la Technologie - RST- Volume 5 N 1 / janvier 2014

Revue des Sciences et de la Technologie - RST- Volume 5 N 1 / janvier 2014 Revue des Sienes et de la Tehnologie - RST- Volume 5 N 1 / janvier 214 L impat d une Charge Fortement Capaitive Sur la Qualité du Filtrage d un FAP Contrôlé Par un Filtre Multi-Variable Hautement Séletif

Plus en détail