L éditorial. rapport d activité Francis Daumas. décembre 2014 éditorial

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L éditorial. rapport d activité 2010-2012. Francis Daumas. décembre 2014 éditorial"

Transcription

1

2 déemre 2014 éditoril L éditoril Frnis Dums Direteur Conernnt l onservtion à long terme des Un premier oup d œil dns le rétroviseur nous L onstrution du nouveu «pôle énergie» données numériques, à ôté des rélistions rppelle l instlltion en 2008 de l première permis en 2010 l jouvene de JADE, à mi prours opértionnelles d rhives numériques (Thèses, trnhe du superlulteur JADE, modèle de son existene. Elle ffihe mintennt une revues PERSEE, ), de nouveux projets se sont ICE8200 de l soiété SGI, quis pr GENCI. C est puissne de 267 Tflops, onfirmnt insi l mnifestés (l INSERM, l IRHT, l Université de grâe à l qulité des infrstrutures disponiles volonté de fire évoluer une onfigurtion qui Lorrine, ) dont ertins dressent de très gros et de son expériene dns le lul intensif que donne entière stisftion ux herheurs. volumes de données. Quelques points méritent le CINES pu offrir ette opportunité. JADE L environnement de lul églement été d être mis en exergue. été lssée 12 ième mondile en terme de omplété pr des investissements du CINES sur performne et été l première étpe d une les espes de stokge (disques et rootique) Le CINES otenu pour s plte-forme En tnt que nœud frnçis de Eudt, le 2 3 progression spetulire des moyens de lul ntionux ontriunt u retour de l Frne dns le onert européen du lul de hute performne. A e stde le CINES mis à l disposition de GENCI et des utres entres ntionux l pplition DARI en ligne qui permet enore ujourd hui de gérer les ppels à projets, les évlutions des experts et le suivi sttistique des onsommtions. L importne primordile de disposer d infrstrutures performntes depuis onduit le CINES à mettre en servie en 2010 un nouveu «pôle énergie» et à lner en 2012 l étude de l onstrution d une nouvelle slle mhine de 600 m2. Celle-i permettr dès 2014 d ueillir les futures génértions de superlulteurs. Ces trvux s ompgneront de l instlltion d équipements életriques et de limtistion performnts et limitnt l empreinte environnementle pr l prise en ompte des tehnologies de refroidissement des proesseurs pr de l eu tiède et du «free ooling». et les mhines de pré et post-tritement : mhine CRISTAL onstituée de noeuds de type BullX équipés de GPU ve des fontionnlités de visulistion à distne. Prllèlement des ollortions ont été mises en œuvre sur le «green omputing», notmment ve IBM. Enfin depuis 2011 un lien Renter à 10 Gigits/s dédié relie le CINES ux deux utres sites ntionux et u-delà u réseu des superlulteurs des utres pys de l Union Européenne. L ouverture à l Europe à trvers les ontriutions ux projets PRACE, HPC Europ2 et Eudt, est ussi un des fits essentiels de es dernières nnées. Le entre ssure le développement de l pplition «Pre Peer Review», ontriue u tremplin de odes strtégiques vers plus de prllélisme, trville sur différents prototypes tehnologiques européens, ueille des herheurs de l Union Européenne et prépre l rrivée prohine des grndes msses de données. Dns e domine l expertise du CINES sur l rhivge pérenne des données numériques est un tout importnt. Grâe ux très onnes performnes de JADE et à l implition des personnels du CINES, de nomreux sientifiques ont pu réliser des vnées spetulires dns leurs disiplines. Dns ette venture les omités thémtiques, et prtiulièrement leurs présidents, et le omité des utilisteurs du CINES (C4) ont joué un rôle prépondérnt. d rhivge (PAC) l grément du Servie Interministériel des Arhives de Frne (SIAF) pour les rhives intermédiires et prtiipe à l mise en ple de l norme ISO Ainsi les ommunutés sientifiques peuvent trouver u CINES une vrie solution, respetnt les normes et stndrds, à leur prolème de onservtion des données strtégiques (doumentires ou issues d oservtions ou de luls). Le Centre est en prtiulier prtenire de l Equipex GEOSUD («GEOInformtion for SUstinle Development», piloté pr le Cemgref, pour l rhivge d imges stellites à hute définition. Il est utile de rppeler ii l oligtion fite vnt toute pulition de prouver que les données utilisées ont ien été rhivées. Le CINES o-pilote le groupe de trvil sur l rhivge pérenne dns le dre du projet ntionl d infrstruture BSN (Biliothèque Sientifique Numérique) mis en ple pr le Ministère. Le CINES est le nœud frnçis de Eudt («Europen Dt for e-siene»), projet européen de 3 ns démrré le 1 otore 2011, regroupnt 23 prtenires dont l ojetif est de mettre en ple en Europe une infrstruture de données ollortive (CDI) inter-disiplinire pour le prtge, l duplition et l onservtion à long terme des grndes msses de données. Des servies («dt servies») seront développés et mis en ple sur les nœuds du réseu Eudt à destintion des ommunutés d utilisteurs et en prennt en ompte leurs esoins. Les ommunutés déjà struturées, CLARIN (linguistique), EPOS (siene de l terre), LIFEWATCH (environnement), VPH (snté) et ENES (limt) sont tuellement ssoiés à l démrhe. CINES dispose de pités de stokge, de réplition à distne et de onservtion à long terme de grndes msses de données pour les ommunutés qui le souhitent. Les ommunutés sientifiques ntionles sont invitées à ommuniquer leurs esoins spéifiques uprès du CINES fin que eux-i soient pris en ompte dns l réflexion qui s est enggée. Au-delà des moyens mtériels et logiiels mis en ple, l implition des personnels du Centre permet d ssurer l meilleure exploittion possile et un support de qulité ux utilisteurs. Les nomreuses rélistions et projets en ours témoignent de l expertise unnimement reonnue des ollorteurs du CINES.

3 déemre 2014 SOMMAIRE DCI DS2I DAD DARH LE DéPARTEMENT CALCUL INTENSIF (DCI) 6 Les missions 8 L équipe 8 LES CLUSTERS DE CALCUL 9 Les mtériels 9 Les logiiels et outils systèmes 10 Les logiiels pplitifs 11 LES tions 12 d e L proédure DARI de demndes d heures 12 Le support ux utlisteurs 13 L visulistion à distne 14 Le pré/post tritement 18 Le C4 18 les servies d rhivge perenne du ines 42 Les nouveux utilisteurs du servie p 44 d e Arhive ouverte HAL 44 TGE Adonis (projet pilote ve le CRDO Pris et le CRDO Aix 44 Biliothèque de l université Pierre et Mrie Curie (BUPMC) 44 Biliothèque CUJAS 44 éole frnçise d Extrême Orient (EFEO) 44 Biliothèque Interuniversitire de Snté 45 Biliothèque Sinte-Geneviève (BSG) 45 les hiffres lés 45 l démrhe qulité 50 En route vers l ertifition 50 Formlistion de l tivité et méliortion de l qulité de l doumenttion 51 En route vers l ertifition 52 Prtge de l experiene et de l expertise du ines ve les ommunutés (enseignement supérieur, reherhe, rhivistique, servies pulis, et.) 53 d Mise à disposition de l doumenttion 53 Prtiiption à divers groupes de reflexion et de trvil 54 Pulitions 54 Formtions 54 perspetives d évolutions 55 L rhivge intermédiire des données sientifiques 55 L implition dns les projets européens 55 le déprtement 58 d Ses missions 58 Ressoures humines 58 L gestion finnière, le ontrôle de gestion 58 Les mrhés 58 orgnistion du ines 59 Le onseil d dministrtion 59 Le omité hygiène et séurité 59 Le onseil du entre 59 évolution de l volumétrie 45 LE CINES ACTEUR DU hp 20 Le réseu évolue 35 Réprtition des ojets rhivés l formtion 4 5 Les servies 35 en 2010 et Au pln ntionl 20 L séurité 35 File_ outil de vlidtion du formt d rhivge du CINES En Europe 21 Au niveu régionl 25 L EXPLoittion 36 pr nlyse et expertise 48 3 ns de lul u ines résumés en 7 grphiques 26 d e L tivité de l mhine Jde sur 36 mois 26 L tivité de l mhine Yod sur 36 mois 26 Le nomre de projets retenus pr CT et pr n 27 L onsommtion de hque CT pr n 27 L origine géogrphique des projets retenus 28 LE DéPARTEMENT 32 d Les missions 32 Struture 32 Moyens humins 32 Les formtions 32 Administrtion des systèmes et des données 33 d Le périmètre 33 Les serveurs d rhivge 33 Les données sientifiques 33 Convergene : prtge moilité, séuristion et rhivge des données sientifiques 34 Les servies réseux et l séurité 35 d e f g L suspension et le suivi des servies 36 Le entre des servies : SVP 36 L streinte 37 ITIL 38 L heergement pour des tiers 39 L tivité en hiffres 39 BILAN et perspetives 39 f g d Les formtions dites CIREN 60 Les formtions de type «expert en rhivge» 61 Les formtions lul 61 Déprtement Servies Informtiques et Infrstrutures 62

4 LE DEPARTEMENT CALCUL INTENSIF (DCI) LE DéPARTEMENT CALCUL INTENSIF (DCI) 6 # Système de données # Exploittion # Réseu, héergement et infrstrusture 6 Les missions 8 7 L équipe 8 LES CLUSTERS DE CALCUL 9 Les mtériels 9 Les logiiels et outils systèmes 10 Les logiiels pplitifs 11 LES tions 12 L proédure DARI de demndes Le support ux utlisteurs 13 L visulistion à distne 14 Le pré/post tritement 18 Le C4 18 LE CINES ACTEUR DU HPC 20 Au pln ntionl 20 En Europe 21 Au niveu régionl 25 3 ns de lul u ines résumés en 7 grphiques 26 L tivité de l mhine Jde sur L tivité de l mhine Yod sur Le nomre de projets retenus L onsommtion de hque CT pr n 27 L origine géogrphique des projets... 28

5 déemre 2014 DCI Le déprtement lul intensif (DCI) Les lusters de lul Les missions L rétion du Déprtement Clul Intensif en 2008 vit pour premier ojetif de regrouper u sein d une même entité l ensemle des fores onournt u développement de l mission historique du CINES : le lul. Ce regroupement permettit églement de donner, à trvers l orgnigrmme du Centre, une visiilité immédite et onrète à l mission lul intensif du CINES. Le DCI est en hrge des environnements de lul héergés u CINES, de l ide ux utilisteurs pour l prllélistion et l optimistion des odes, et de l promotion des tehniques de lul prllèle. Il fournit l expertise informtique ux nomreuses disiplines sientifiques qui utilisent les superlulteurs du Centre pour l résolution de prolèmes qui exigent des puissnes de lul extrêmes ssoiées à de grndes pités mémoire. L équipe A l fin de l nnée 2012, le DCI regroupe quinze ingénieurs onze titulires et qutre ontrtuels - dont l tivité se déline priniplement selon trois xes : rhitetures et systèmes, support ux utilisteurs, projets et ollortions interntionles. Les mtériels Le CINES met à l disposition de ses utilisteurs trois superlulteurs à rhiteture prllèle : Jde (onstruteur SGI) Yod (onstruteur IBM) Cristl (onstruteur BULL) L mhine Jde Le luster Jde est un superlulteur slire prllèle onstitué de 46 rmoires dont 45 sont dédiées u lul. Une rmoire frontle de onnexion ssure l ès à l ensemle des nœuds de lul. Le refroidissement est ssuré pr un système à porte froide, hut rendement ir/eu. L mhine Yod 8 9 Dte d instlltion : Avril 2008 (trnhe 1) et mrs 2010 (trnhe 2) Construteur : SGI L équipe du DCI devnt l mhine JADE Type : ALTIX ICE Puissne rête : 267 T.flop/s Proesseurs : INTEL Qud-Core E5472 (trnhe 1) et E5560 (trnhe 2) Nomre de œurs / nœuds : œurs / nœuds Mémoire pr nœud : 30 ou 34 Go Coproesseurs grphiques : uun Système d exploittion : Suse SLES 11 SP2 Réseu d interonnexion : QDR 40 Gits/s Système de fihiers : Lustre Espe-disque fihiers temporires : 700 To (12 rmoires) Dte d instlltion : Mrs 2012 Construteur : IBM Type : IBM P1600 / Power 7 Puissne rête : 6.6 T.flop/s Proesseurs : Power7 P755 (3.3 GHz) Nomre de œurs / nœuds : 256 œurs / 8 nœuds Mémoire pr nœud : 128 Go Coproesseurs grphiques : uun Système d exploittion : Linux RedRt 6 Réseu d interonnexion : Infinind DDR Système de fihiers : GPFS Espe-disque fihiers temporires : 10 To

6 L mhine Cristl Dte d instlltion : Otore 2011 Construteur : BULL Type : BULL X Puissne rête : 0.6 T.flop/s Proesseurs : INTEL ES-2660 et ES-4260 Nomre de œurs / nœuds : 16 œurs / 9 nœuds Mémoire pr nœud : 128 Go et 1 To Coproesseurs grphiques : 4 GPUs Qudro FX5800 de 4 Go (NVIDIA) Système d exploittion : Centos 6.3 Réseu d interonnexion : Infinind FDR (56 G/s) Système de fihiers : NFS plus Lustre Jde Espe-disque fihiers temporires : 20 To L mhine Cristl est une mhine spéilisée dns les trvux de pré ou post-tritement et de visulistion à distne. Les logiiels et outils systèmes Htop ffihe en temps réel et de fçon synthétique l mémoire des nœuds à l ide notmment l origine des tivités I/O, réseu et CPU d un des ommndes free et iprm. Sur Cristl, Les trois prinipux lusters du CINES sont nœud. l ordonnneur SLURM est ouplé à un portil dministrés ve des outils logiiel différents. Tout Les trvux utilisteurs sont ordonnnés pr we Sysfer ple de réservtions. Une fois le d ord, quelques inditions tehniques sur es LodLeveler et isolés à l intérieur d un nœud jo de visulistion démrré, e portil simplifie trois lusters. Les nœuds sont imgés pr Xt ve l fontionnlité group sur Yod. Pour l rediretion des flux X11 et OpenGL vers un (IBM) pour Yod, Tempo (SGI) vi SystemImger Jde, PBS est utilisé ve l pplition d une nvigteur we d un poste lient distnt. pour Jde et Coler pour Cristl. Les ommndes politique d ordonnnement fvorisnt les LLVIEW permet d voir une interfe grphique Linux d dministrtion sont exéutées sur les trvux des projets sous-linéires pr rpport donnnt une vue glole du plement des jos nœuds de luls vi leur BMC ve Ipmitool ou à leur onsommtion nnuelle. Le ontrôle sur l mhine Jde. Cpower pour Jde ou, plus lssiquement, pr des ressoures est ssuré pr Arryd (SGI) et Flexlm gère les lienes de nomreux logiiels pdsh. D un point de vue réseu hute performne, un épilogue tue les proessus inutiles et lière ommeriux et est ouplé ve un déompte de l OFED et l OpenSM gèrent les fris infinind ressoures spéifiques à hque logiiel dns PBS. de Yod, Jde et Cristl. Les logiiels pplitifs Les informtions reltives ux utilisteurs et à leurs projets sont gérées pr un serveur LDAP séurisé. Il est interrogé pr Yod, Jde et Cristl. LOGICIELS DOMAINE MACHINES Sttut En prtiulier, Jde proède pr extrtion de l ABAQUS Clul de strutures Jde Lire se LDAP et propgtion d un fihier psswd ABINIT Density Funtionl Theory Jde, Yod Lire dns les nœuds de lul. ADF Density Funtionl Theory Jde, Yod Commeril Les environnement SHELL utilisteurs sont AMBER Modélistion moléulire Jde Commeril simplifiés et positionnés de fçon ohérente grâe 10 CHARMM Modélistion moléulire Jde, Yod Commeril 11 à l outil module. Les espes disques tthés sont de type GPFS pour Yod, Lustre pour Jde ve des quots non ps oeritifs sur l ériture de fihiers mis sur l soumission de jos. RoinHood enregistre régulièrement les métdonnées Lustre dns une se MySQL à des fins sttistiques et de définition puis d pplition d une politique de gestion de données. RRDtool ouplé à Drrw fournit une interfe we intertive produisnt des grphiques sttistiques et/ou temporels sur l tivité Lustre. Les trois lusters sont ontrôlés pr un outil de monitoring Ngios entrl. Il est hiérrhique sur Jde. De plus, un système de remontée d lertes envoie des ourriels à Ainsi, les lertes sont enregistrées utomtiquement pr l outil de gestion d inidents OTRS. Dns le dre de PRACE, une infrstruture we INCA ssure l surveillne fontionnelle et des mesures de performnes. Les ès (10Ge) et les trnsferts vers les nœuds PRACE des utres entres de luls sont rélisés ve GSI-SSH, Grid FTP et monitorés ve l outil Iperf. Gngli enregistre des métriques mémoire, hrge CPU et fournit une interfe we intertive produisnt des grphiques temporels. déemre 2014 DCI CP2K Dynmique moléulire Jde, Yod Lire (liene) CPMD Dynmique moléulire Jde Lire DALTON Dynmique moléulire Jde Lire (liene) ELK Chimie omputtionnelle Jde Lire FLUENT Dynmique des fluides Jde Commeril ENSIGHT Visulistion Cristl Commeril GAMESS Chimie quntique Jde Lire GAUSSIAN Modélistion moléulire Jde, Yod Commeril GROMACS Dynmique moléulire Jde Lire GULP Simultions sur mtériux Jde Lire HYPRE Biliothèque sientifique Jde Lire JAGUAR Chimie quntique Jde Commeril LAMMPS Dynmique moléulire Jde Lire MATERIALS STUDIO Multi-fontions Jde Commeril NAMD Dynmique moléulire Jde, Yod Lire NUMPY Multi-fontions Jde Lire NWCHEM Chimie omputtionnelle Jde Lire OPENFOAM Dynmique des fluides Jde Lire PARAVIEW Visulistion Cristl Lire QUANTUM ESPRESSO Clul de strutures Jde Lire RPY Post-tritement Jde Lire SIESTA Simultion életronique Jde Aès restreint SCYPY Biliothèque sientifique Jde Lire SUITE SCHRODINGER Simultion Jde Commeril (liene) TURBOMOLE Clul de strutures Jde Commeril VASP Simultion Jde, Yod Commeril (liene) VISIT Visulistion Cristl Lire

7 déemre 2014 DCI Les tions L proédure DARI de demndes d heures L pplition ntionle DARI de gestion et de suivi des demndes et des ttriutions d heures de lul sur les entres ntionux Tier-1 s est signifitivement enrihie u ours de es dernières nnées. Prmi les nomreux développements rélisés, on peut iter notmment : Rurique utilisteur Consommtion d un projet sur les trois entres ntionux : vnt 2010, les utilisteurs Mésoentres : On ommettrit une grve erreur si on réduisit n vient ès qu à leur onsommtion sur le le support ux utilisteurs u seul tritement des CINES. A prtir de 2010, une proédure été à l demnde de GENCI, une nouvelle rurique tikets d inidents ouverts dns l outil OTRS. Il v mise en ple pour enregistrer quotidiennement intitulée «Mésoentres» été réée. Cette de soi que le groupe onstitué de inq ingénieurs Le dignosti étnt posé, il peut onduire à 12 et de mnière utomtique dns l se DARI l dont l tivité est tournée priniplement vers le 13 onsommtion des projets tournnt à l IDRIS et u TGCC. Pénlité des projets sur le premier semestre : sur déision de GENCI, les projets ynt peu onsommé durnt les inq premiers mois de l nnée peuvent se voir ppliquer une pénlité u 1er juin. Téléhrgement du vis : le vis (première pge du dossier signée) étit jusqu à présent trnsmis u entre de lul pr ourrier ou pr fx. L utilisteur mintennt l possiilité de téléhrger luimême sur le site e doument près l voir snné. Rurique Centre de lul et GENCI Expertise tehnique des entres : sur demnde de GENCI, les entres de lul sont mintennt solliités pour expertiser u pln tehnique les dossiers nnuels et les demndes omplémentires du seond semestre. Cette expertise peut être onsultée pr les experts des omités thémtiques durnt leur propre expertise sientifique des projets. Reporting mensuel et trimestriel pour GENCI : en fin de mois et en fin de trimestre un rpport est envoyé à GENCI synthétisnt l tivité de l mhine Jde. Présidents de omité thémtique : Expertise sientifique et tehnique : les présidents de CT ont mintennt l possiilité pr simple li de opier utomtiquement dns leurs zones d expertises les vis et ommentires de leurs experts. rurique permet à toute personne d un mésoentre disposnt d un ode d ès de onsulter prtiellement l se DARI. En fontion du ode d ès (qui identifie le mésoentre) le serveur DARI liste les projets pour lesquels un lortoire est situé dns l même région et églement les projets pour lesquels un ès à e mésoentre été signlé. Développements étudiés en 2012 qui seront rélisés en 2013 : Demndes de type ès préprtoire : inspiré de l proédure «preprtory ess» de PRACE, les utilisteurs du DARI peuvent désormis déposer un dossier de type ès préprtoire (dossier DARI simplifié). Si le projet est epté, une llotion forfitire d heures est ttriuée u projet. Régultion mensuelle des projets : les «gros projets» (llotion supérieure ou égle à 1 M d heures) sont mintennt étroitement surveillés pr une proédure utomtique qui, tous les mois, ompre leur onsommtion réelle à une onsommtion théorique idélement réprtie sur l nnée. Si le projet use un retrd d un mois de onsommtion, le porteur du projet est lerté. Dès que le projet tteint deux mois de retrd, le porteur de projet est lerté et le projet se voit ppliquer une pénlité d heures orrespondnt à un mois d llotion. IPEA : ette nouvelle rurique permet ux utilisteurs de déposer un dossier dns le dre de l IPEA (Inititive pour le Pssge à l Ehelle des Applitions). Ce dossier est ensuite évlué pr un omité expert et, si le projet est epté, une ide tehnique ser pportée. L ojetif est de permettre à ertins odes d utiliser les plus gros moyens de luls démiques frnçis (en l ourrene l mhine CURIE du TGCC). Le support ux utilisteurs support pour les pplitifs intègre ette tâhe, mis ne réduit ps son tivité à el. L mission de ette équipe ouvre l ensemle des tâhes suivntes : ompgner les utilisteurs déutnts dns l mîtrise des outils de lul ; leur expliquer individuellement e qu ils peuvent ttendre d un superlulteur, quels sont ses touts, ses différenes pr rpport ux mhines loles ve lesquelles ils sont fmilirisés ; les informer individuellement sur tous les spets qui méritent d être exminés fin d méliorer les performnes des luls ; effetuer des «profilings» de performne de ertines pplitions ; leur suggérer des méliortions dns leur mnière d utiliser une pplition sientifique sur le superlulteur : el v de l dpttion des prties du progrmme dépendntes de l rhiteture, u plement des tâhes ou des threds, en pssnt, ien évidemment, pr le hoix des options de ompiltion ; rédiger des «Guides des onnes prtiques», des noties tehniques ; instller et mintenir les iliothèques sientifiques, les lngges ; mettre à leur disposition les modules ssoiés, vérifier leurs dépendnes et leur ohérene dns l environnement utilisteur ; veiller à l exploittion orrete des ressoures ; identifier les risons de l éhe d un trvil sur l mhine et y remédier. Cette équipe d ingénieurs est églement plée à l interfe entre les utilisteurs et les dministrteurs systèmes des mhines. Le trvil de dignosti sur un prolème est souvent délit : qui, du superlulteur ou de l utilistion inppropriée d un ode, est responsle de l éhe d un lul? C est un trvil d investigtion très rigoureux et méthodique qu il fut svoir mener et où l expériene joue un rôle prépondérnt. une identifition d un prolème hrdwre ou softwre (Lustre, PBS,...). A ette étpe, l inident ou l demnde de l utilisteur psse u niveu de prolème (onformément u modèle ITIL dopté pr le CINES) et doit être orienté vers les dministrteurs systèmes. Toutefois, eux-i ont esoin d être guidés dns l onnissne de l pplition Cette tivité quotidienne, fite d imprévus, ne pourrit se réliser dns un ontexte ussi dynmique que le HPC ujourd hui, sns une veille tehnologique et une veille sientifique tives. Cel se fit grâe à l prtiiption régulière à des meetings ntionux (ORAP, Terte...) et interntionux (ISC et SC) où l on peut suivre l tivité interntionle et reueillir des informtions que l on pourr rediffuser uprès des herheurs. Il s git don, ii, d une tâhe, peu visile et pourtnt fondmentle, qui onsiste à se former ontinuellement pour ensuite mieux former et informer les herheurs lulnt u Centre. GENCI fit églement ppel ux ompétenes de ette équipe support pour réliser des expertises tehniques sur les dossiers DARI demndnt plus d un million d heures.

8 Les memres de e groupe s enrihissent diretement sur l mhine de lul, le CINES dns un premier temps se onneter vi un outil d expérienes sur les utres superlulteurs vi ependnt fit le hoix d offrir un environnement ssurnt l qulité du déport (virtulgl), et ensuite, des prtiiptions à des projets européens (PRACE dédié. De même, pour le post-tritement et l Convinu du esoin réel éprouvé pr l s ffihient sur leur érn les imges qui étient notmment) qui les mènent à trviller sur visulistion, Le CINES propose une plte-forme et ommunuté et ynt ien identifié les derniers lulées sur le serveur u CINES. d utres environnements. des servies dédiés. L ensemle de l hine prétritement, ostles tehniques à surmonter pour pouvoir Ainsi, une prtie du guide «Best Prties» sur lul, post-tritement et visulistion offrir un servie fluide et simple à mettre en Cette phse, ournt 2011, été mise à profit l mhine CURIE été onçu pr un memre - onstitue insi une solution intégrée offrnt une œuvre le CINES déidé en 2010 de proposer à pour mesurer l diffiulté importnte générée pr de l équipe CINES et deux «Preprtory Aess» gmme omplète de servies u niveu de e que ses utilisteurs une plte-forme de visulistion l instlltion oligée de logiiels sur le poste lient. à CURIE ont été ompgnés pr un utre de les utilisteurs sont en droit d ttendre d un grnd à distne. Une équipe de trois ingénieurs été Il lors été déidé d ouvrir une nouvelle phse ses memres. Cel donne lieu à des pulitions entre ntionl. onstituée, llint des ompétenes dns les de e projet. Cette phse 2, phse opértionnelle, essiles sur le site de PRACE. domines de l visulistion, du système et du devit permettre tout à l fois d ugmenter l L équipe support ollore églement à des projets Deux ostles à surmonter support ux utilisteurs. pité de visulistion mis ussi de filiter ANR (projets CAMPAS, STRASS, ). l ès ux ressoures. C est insi, qu est née l idée Enfin, GENCI fit églement ppel à e groupe Les luls génèrent des volumes de données L phse prototype d un portil de visulistion déportée. support pour onstituer et suivre le déroulement toujours plus importnts, et mlgré l ugmenttion de ns d essis pplitifs dns le dre des des déits réseu u pln ntionl, il est toujours Pour offrir un servie à l huteur des pités Le portil de visulistion déportée ppels d offres pour le renouvellement des moyens ussi diffiile de dépler es données. L ourse de lul du CINES, il fllit un environnement de de lul ntionux. entre l ugmenttion des déits réseu et l visulistion pluri-mhines. Deux mhines de Fin 2011 été instllé un nouveu luster. Ce luster En résumé, ette mission intitulée trop simplement puissne des mhines est toujours à l vntge l soiété Bull ont été retenues. Ces mhines, offre, dns s onfigurtion de se, une puissne «Support ux utilisteurs» est plus multiple qu il des mhines. Il pprit dès lors judiieux de de puissnes remrqules vient l pité de lul très importnte, à lquelle des rtes n y prît d un premier ord. Elle fit ppel à des pler à proximité de l mhine de lul, un d héerger tout à l fois de nomreux œurs de grphiques hut de gmme ont été joutées. Ces ompétenes de plus en plus élrgies : dix hmps équipement destiné à pré/post-triter les données, lul, mis ussi plusieurs GPU. rtes disposent de GPU de dernière génértion 14 thémtiques lulent u Centre, des tehnologies 15 du HPC en perpétuelle évolution. L visulistion à distne Le ontexte Depuis que le CINES met de grndes infrstrutures de lul à l disposition des herheurs - soit plus de trois déennies - es derniers se heurtent toujours ux mêmes osstles. Les tehnologies évoluent, mis es prolèmes demeurent. Prmi es prolèmes, figure notmment une question réurrente : Une fois les luls terminés, que fire des données? Fut- il les effer? Les trnsférer dns son lortoire? En totlité ou en prtie? Comment trnsférer? Autrement dit : omment éder à une hîne de tritement omplète? Dns une hîne de tritement, on trouve les phses de pré-tritement, de lul, et pour finir de post-tritement inlunt éventuellement une étpe de visulistion. S il est prfois possile de réliser le pré-tritement ou en fire des imges. Prtnt de ette idée, nous nous heurtons rpidement à un seond éueil. Si le déit réseu est rédhiitoire pour trnsférer les données rutes, il l est ussi tout utnt pour déporter les imges. Le pssé : des solutions instisfisntes Nguère, le déport de visulistion se fisit de fçon ssez frustre vi des protooles réseux stndrds, qui présentient une limittion mjeure : ils dégrdient l qulité de l imge. Le présent : des potentilités nouvelles et intéressntes Depuis, de nouveux outils ont vu le jour, qui permettent de tirer pleinement profit des rtes grphiques peu onéreuses qui équipent ujourd hui les postes de trvil des herheurs. Ces outils permettent enfin de «pousser» - push - des imges de grnde qulité jusqu à l érn de l utilisteur finl. Mis es logiiels grdent un défut mjeur : ils néessitent l instlltion d un lient logiiel spéifique sur le poste distnt. Le projet du CINES Ces deux lusters (Cristl 1 et 2) ont servi de se pour le projet. Une des mhines étit tthée à un espe disque lol de plus de 10 To destiné à l visulistion. Les utilisteurs pouvient insi réliser leurs premiers tests, et plusieurs projets ont su tirer profit de es mhines. L vntge otenu pr l proximité de l mhine de visulistion et de l mhine de lul étit très ppréié. Durnt ette première phse, des imges, et des films ont été rélisés, les utilisteurs devient déemre 2014 DCI ouplées à une grnde pité mémoire. Ce luster est onstitué de huit mhines identiques équipées des proesseurs Sndy Bridge, de 128 Go de mémoire, et de deux rtes GPU Qudro 6000 de l soiété Nvidi. Un neuvième nœud été rjouté à l onfigurtion ; e nœud, un peu plus gros que les utres, dispose de qutre proesseurs Sndy Bridge, de deux rtes Qudro 7000, mis surtout de 1 To de mémoire. Ave ette onfigurtion, le servie est désormis en pité d dresser de très

9 gros volumes impossiles à triter jusque là. Pour interonneter es mhines, un réseu Infinind de dernière génértion été instllé (Infinind 4X FDR 56Gits/s). Côté Logiiels Au pln logiiel, près voir étudié les solutions en mtière de déport, nous vons déidé d offrir l ès déporté u trvers d un portil we, umulnt. Ainsi, nous umulons le doule intérêt de ne ps voir de logiiel lient à instller, et de pouvoir offrir à tout moment et à tous l dernière version du logiiel (les mises à jour devennt omplètement trnsprentes pour les utilisteurs). Les trois prinipux fournisseurs de e type de solution tuellement présents sur le mrhé (Visuportil de l soiété Oxly, Extreme Ftory de Bull et le Weord de Sysfer) ont été onttés dns le dre de ette étude. C est sur ette dernière offre que le hoix s est porté. Il s git d un portil léger, file à onfigurer et à modifier, et qui onvenit tout à fit ux spéifitions exprimées. Les tests ont pu ommener dès le déut de l nnée 2012 et les premiers résultts ont d emlée été très enourgents. Les logiiels pplitifs DCI Ce portil donne un ès privilégié à quelques logiiels que nous vons séletionnés. Prmi les logiiels que l ommunuté utilise depuis de nomreuses nnées, quelques-uns sont sortis du lot, et font désormis référene. Nous vons retenu : Prview... Le logiiel Prview est un des stndrds en mtière de visulistion. Lrgement utilisé pr l ommunuté, il permet l ès file, grâe à son interfe, à des imges extrites de très gros volumes de données. Le hoix de e logiiel s est imposé très rpidement, r de très nomreux utilisteurs le mentionnient dns leurs dossiers de lul. déemre 2014 Visit... Visit est à l identique de Prview un des «poids lourds» de l visulistion. Il n urit ps été 16 onevle d offrir un servie de qulité sns 17 Offre de servie tuelle Le portil est enore en phse de reette, des premiers tests ont été rélisés ve suès uprès des utilisteurs. Certins gros volumes de données ont pu être visulisés, permettnt enfin de s ffrnhir de l rrière de l distne. Ci-ontre une opie d érn du portil u moment de l réservtion d une session dédiée pour l visulistion. L solution mise en ple respete les deux règles que nous vons imposées dès le déprt : simpliité et souplesse. On peut insi voir sur ette pture d érn que seuls quelques hmps néessitent d être omplétés pour pouvoir ommener une session. ensight... C est le seul logiiel ommeril proposé. Il s git là ussi d un «must-hve» de l ommunuté. Ave ette offre, le CINES lye un très lrge ensemle de fontionnlités. L ensemle des formts de fihiers reonnus pr es trois logiiels permet d dresser l qusi totlité des fihiers générés pr le lul. Il existe ussi, et sur demnde uprès de l équipe support du DCI, l possiilité d intégrer de nouveux formts de fihiers en entrée d un de es logiiels. Ce hoix de logiiels n est ps fermé, il pourr évoluer grâe à l souplesse de l solution retenue. Si un utilisteur propose un logiiel qu il développé lui-même, et souhite son exploittion u trvers du portil, el peut être fit sur simple demnde. l pport de e seond logiiel. Son interfe est ertes un peu plus sique, mis il est très puissnt qund il est question de triter de très gros volumes de données. Il déjà été fit des démonstrtions ve d énormes volumes sur de très grosses mhines. Ce logiiel est ple de tirer profit du prllélisme du luster, insi que des multiples CPU et GPU de hque nœud. L pture d érn montre que l pplition est diretement essile u trvers du portil de visulistion.

10 En onlusion Le portil de visulistion est ujourd hui une réussite et nous envisgeons d étendre l notion de portil u-delà du seul servie de visulistion ve l ouverture d un futur servie de type portil orienté lul. D utres rtiultions entre le lul et l visulistion sont ussi en ours d étude. Certins logiiels déjà utilisés permettent de lier l visulistion et le lul pendnt l exéution d un jo. Cel fer sûrement l ojet d un prohin hpitre lié à l visulistion u CINES. d Le pré/post-tritement Les simultions numériques produisent une grnde quntité de données qu il n est ps toujours isé de triter et d nlyser. C est pourquoi le CINES propose depuis 2010 un moyen de visulistion fin de filiter l exploittion des résultts de luls otenus sur les mhines Jde et Cristl. Ce Dns des domines tels que l dynmique des Durnt les deux mndts préédent, j étis onstrutif, es réunions ont été l osion pour le 18 luster peut ussi être utilisé en tnt que moyen fluides ou l limtologie, l rélistion de entre de présenter en mont ses plns d tion 19 de pré et post-tritement. Le pré-tritement onerne l mise en données prélle à une simultion. Il s git de réer un jeu de données d entrée néessire à l exéution d un lul. à l différene de l visulistion, on entend ii pr post-tritement l opértion de tritement des données issues d un lul sns éprouver le esoin d intergir diretement ve les données. L ès à Cristl est ujourd hui réservé ux projets ynt reçu des heures de lul vi l proédure DARI. Les heures CPU utilisées sur Cristl ne sont ps déomptées des heures ttriuées. L environnement logiiel proposé sur Cristl est sé sur un système d exploittion Linux CENTOS sur lequel s ppuient les ompilteurs GNU utilisés pour l ompiltion des progrmmes de pré/posttritement. Certins outils et liriries usuels de l environnement pré/post-tritement sont d emlée mis à disposition. On retrouver, pr exemple, les liriries IO Netdf et HDF5 pour l mnipultion des données issues des simultions mis ussi les outils tels que gnuplot et ffmpeg pour réliser grphiques, nimtions ou films à prtir d imges. Un des ojetifs d une telle mhine est de proposer une grnde quntité de mémoire pr nœud. L pité à triter des données d une pplition non-prllèle ou filement «slle» qui est don, de fit, limitée pr l quntité de mémoire pr nœud s en retrouve étendue. En effet, Cristl se ompose d un nœud de login et de neuf nœuds destinés ux trvux de visulistion et de pré/post-tritement. Prmi es neuf nœuds, huit proposent 128 Go de mémoire hun et le neuvième 1 To de mémoire (à titre de omprison, Jde dispose, u mximum, de 34 Go de mémoire utilisle pr nœud). Un utre intérêt de Cristl est de proposer une onnexion ve Jde vi un lien réseu 10 G. Cette onnexion, pour un utilisteur ynt effetué ses simultions sur Jde, lui permet d éviter un trnsfert oûteux en temps vers une mhine de son lortoire. Un projet est tuellement à l étude fin d étlir une psserelle entre l espe srth de Jde et Cristl. Ainsi, à terme, il ser possile de trviller diretement sur les données issues de simultions effetuées sur Jde. millges définissnt une struture ou un domine géogrphique implique une utilistion importnte de l mémoire. Cette opértion de pré-tritement est prfois déouplée du lul et doit être rélisée u prélle. Dns e dre, e type d pplition serit tout à fit à même de tirer prti des rtéristiques de Cristl. Prmi les projets DARI ynt eu ès à Cristl, l un d entre eux vit pour ut de réliser un posttritement de données issues de simultions limtiques. Son heminement est dérit i-près : Dns un premier temps, les données sont trnsférées de Jde vers Cristl pr l intermédiire du lien réseu 10 G. Une prtie des données, à l origine sous formt inire propre u ode utilisé, est onvertie u formt Netdf. De plus, es données résultts sont réorgnisées pour otenir un fihier pr vrile ontennt l ensemle des ps de temps u lieu d un fihier pr ps de temps ontennt toutes les vriles. Le reste des résultts est onstitué de fihiers u formt Netdf produits pr hun des proessus MPI impliqués dns l simultion. Chun de es fihiers ontient des informtions spéifiques à une zone géogrphique du gloe. Afin de représenter les résultts sur l ensemle du gloe, es fihiers sont rssemlés en un seul. Ces différentes opértions impliquent un esoin en mémoire onséquent. Cristl rendu possile, pr l mise à disposition d une grnde quntité de mémoire, l simplifition de l réorgnistion des résultts d une simultion fin d en filiter l nlyse posteriori. e Le C4 Le C4, Comité des Cherheurs Clulnt u CINES est un relis ruil permettnt de diffuser l informtion uprès des utilisteurs du entre. C est ussi une soure priniple d informtions pour les équipes du CINES, notmment pour un retour sur les esoins et prolèmes. Le C4 joue églement un rôle u niveu de l formtion, l nimtion sientifique (réunion Jeunes Cherheurs Clulnt u CINES Journée CCC), l exploittion des superlulteurs du Centre, l ht des logiiels et l évolution des équipements. représentnt élu des herheurs pour le Comité 7 «Systèmes moléulires orgnisés et iologie» et président du C4. Durnt les premières nnées, (vnt l ère GENCI-Jde) nous vons u sein de e omité défendu les intérêts des herheurs en gérnt tnt ien que ml l déqution des demndes et l pénurie des moyens informtiques. Comme président du C4, j i été mené à siéger à plusieurs reprises ux réunions du Conseil Sientifique du CINES pour l otroi des heures de luls. Ave les utres memres du C4 et grâe à l moilistion de l ensemle des herheurs, nous vons ontriué à onvinre les instnes de tutelle de doter le CINES de moyens informtiques dignes de notre ommunuté. Nous vons défendu l position du Centre et des Cherheurs Clulnt u CINES devnt le Comité Strtégique du Clul Intensif (CSCI), et depuis s rétion, trvillé étroitement ve GENCI. Grâe à l moilistion et ux efforts du Ministre de l Enseignement Supérieur et de l Reherhe, de GENCI, du CINES et de plusieurs teurs sientifiques, 2008 vu le Centre s élever à un rng très honorle dns le lssement des entres de lul et l mhine Jde nous donné entière stisftion. L essiilité à ette mhine ouvert de nouvelles voies déemre 2014 DCI à de nomreux herheurs et replé notre ommunuté dns l ompétition interntionle. Comme nous l vions ntiipé, les demndes d heures de lul sur e type d rhiteture ont, depuis, ugmenté d une mnière signifitive. L pport du lul intensif pour les systèmes iologiques, omme dns les utres domines est devenu en effet de plus en plus évident pour plusieurs groupes de reherhes. L extension de JADE moins de deux ns près son instlltion, et s forte solliittion pr l ommunuté est venue onfirmer ette donne. Le C4 durnt toute l période entretenu un exellent rpport ve les équipes du CINES pour que les lulteurs et les servies mis à l disposition de notre ommunuté soient à l huteur des défis sientifiques que nous tentons de relever. Au-delà des ontts permnents entre ses memres et le CINES, des réunions (nnuelles ou i-nnuelles) ont rythmé le trvil du C4 en prtenrit ve le entre. Consrées priniplement à un éhnge pour l évolution des servies qu il propose, et, pour le C4, de ommuniquer les esoins des herheurs. Ces éhnges ve le CINES ont toujours été préédés pr des réunions du C4 en onlve, permettnt à ses memres d éhnger les informtions remontnt des herheurs, et de prendre l mesure des spéifiités de hque omité thémtique. De même, une séne plénière dns l progrmmtion des journées, impliqunt l prtiiption des représentnts de GENCI fut l osion souvent de fire remonter informtions, requêtes ou dolénes uprès des tutelles. Comme à l outumée, l diretion et le personnel du CINES ont été à l éoute, ont fourni des efforts onséquents et onstnts pour que les ressoures et logiiels soient disponiles le plus rpidement possile, permettnt insi ux herheurs de mener rpidement à ien leurs trvux de reherhes. Le C4 églement lors de ette période orgnisé plusieurs journées sientifiques permettnt ux jeunes herheurs de présenter vi des interventions orles et posters, les résultts de leurs trvux sur les mhines du CINES. Orgnisés pr «thémtique», es journées ont été ussi l osion d inviter un herheur renommé dns le domine pour une onférene plénière. L un des

11 derniers invités fut le Professeur Mrtin Krplus, du Lortoire de himie iophysique Université Louis Psteur, Strsourg et Université de Hrvrd, lurét du prix Noel de Chimie Ainsi, près quelques nnées u C4 et sé sur de nomreux témoignges des utilisteurs du entre, j imeris pouvoir exprimer une immense grtitude ux utres memres du Comité et u personnel du CINES dont le professionnlisme et le dévouement reonnus ont ontriué à fire en sorte que le servie rendu à l ommunuté soit à l huteur des ttentes. Aujourd hui, à l instr des utres entres de lul (TGCC et IDRIS), GENCI dote le CINES vi un nouvel ppel d offres, d un superlulteur slire prllèle de dernière génértion, dont l instlltion est prévue u seond semestre C est dns e ontexte que je souhite à l nouvelle équipe du C4 suès et ourge pour ontinuer à défendre les intérêts des herheurs uprès du CINES et de GENCI, et de ontinuer à nimer une omposnte sientifique en soutennt et en orgnisnt des Eoles thémtiques. Mounir TAREK, Direteur de Reherhes CNRS, Président sortnt du C4 d un ueil sur site. Une instne spéifique, le CCCC ou C4 (Comité des Cherheurs Clulnt u CINES), permet de mintenir un dilogue permnent entre le CINES et ses utilisteurs. Un reueil de l expression des esoins et un retour sur l qulité des servies proposés pr le CINES sont En Europe DCI étlis lors de réunions régulières (une ou deux réunions pr n). Le CINES propose églement des formtions à l progrmmtion prllèle et à l visulistion sientifique. Des journées d nimtion thémtique omplètent le dispositif d ompgnement des utilisteurs. Le CINES poursuit son enggement dns le progrmme Européen PRACE. déemre 2014 Le Cines teur du HPC Au pln ntionl L rétion en 2007 de GENCI (Grnd Équipement 20 Ntionl de Clul Intensif) et l inititive européenne PRACE à prtir de 2008 ont très de moyens informtiques de très grnde puissne 21 fortement ontriué à hrmoniser et à struturer e que l on désormis outume de nommer l éosystème du lul intensif. Le CINES est l un des trois entres ntionux frnçis de lul - entres Tier-1 dns l terminologie PRACE - ux ôtés de l IDRIS (CNRS) et du CCRT/TGCC (CEA). PRACE : l pyrmide des 3 niveux de entres de lul Le CINES fournit un servie de lul intensif à l reherhe pulique ntionle. Il donne ux herheurs des universités et des orgnismes pulis de reherhe frnçis ès à un ensemle permettnt non seulement d effetuer des simultions numériques de grnde dimension mis ussi d en stoker les résultts et d en permettre l nlyse à distne. Les rhitetures des superlulteurs mis à disposition utorisent l rélistion de simultions numériques sur plusieurs milliers de proesseurs. Ce servie est disponile 24h/24h, tous les jours de l nnée et il est essile à distne dns d exellentes onditions vi le réseu RENATER. Les modlités d ès ux équipements de lul ntionux sont identiques pour les trois entres et pour tous les herheurs. Un dispositif ntionl unifié - proédure DARI (Demnde d Attriution de Ressoures Informtiques) - permet une ttriution nnuelle de ressoures près évlution des dossiers de demndes pr des équipes d experts sientifiques et tehniques. Selon l étt de l disponiilité des ressoures de lul et l étt d vnement des projets de reherhe, une ttriution omplémentire d heures de lul est possile en milieu d nnée. Le CINES propose une ssistne de hut niveu tehnique à l utilistion de ses moyens de lul. Une ide à l utilistion des équipements et à l optimistion des odes est proposée, soit à distne (téléphone, ourriel), soit dns le dre Le prtenrit PRACE (Prtnership for Advned Computing in Europe) prépre l rétion d une infrstruture pneuropéenne permnente de lul, se omposnt de plusieurs entres de lsse Tier-O, omplétnt vers le hut l gmme de superlulteurs. Les herheurs européens uront insi à leur disposition un «éosystème» de moyens de lul hute performne du plus hut niveu. Le projet de PRACE fit prtie du 7ème progrmmedre de l UE. Il est struturé en plusieurs «Work Pkges» : Gestion du projet ; Préprtion de l infrstruture de reherhe ; Communition, formtion, ontts ; Gestion de l éosystème de lulteurs ; Applitions lés ; Prototypes pour systèmes multi pétflopiques. Sur l période , trois progrmmes spéifiques PRACE se sont suédés et hevuhés, l fmille des IP (Implementtion Phse) : PRACE- 1IP, PRACE-2IP, PRACE-3IP. Alors que 1IP s est terminé en juin 2012 et 2IP en septemre 2013, 3IP se poursuivr jusqu en L enggement du CINES dns es progrmmes est signifitif : Une tivité prévue ontrtuellement de 84 Mois x Homme sur l période réprtis en fit sur l moitié de l équipe lul intensif, lors que 35 M x H sont enore à venir pour PRACE-3IP.

12 Préprtion de l infrstruture de reherhe Cette tivité pour ojetif l onstitution des éléments de fédértion des moyens de lul mis à disposition des utilisteurs européens. Elle omprend l onstitution du réseu des mhines Tier-0 et elui de mhines Tier-1, insi que tous les servies néessires u fontionnement et ux ès (uthentifition, outils de trnsfert, surveillne). Formtions Le CINES est impliqué dns le progrmme PATC (PRACE Advne Trining Centers) ux ôtés de l mison de l simultion (CEA) et de l IDRIS (CNRS). Applitions du lul intensif Deux xes d tivités prinipux se distinguent : Gtrnsfer : interfe onçue pour filiter 22 Le pssge à l éhelle, ou progrmmes PA d implémenter l résiliene u niveu pplitif D un point de vue mtériel, il s git de onneter l utilistion des ommndes de trnsfert stndrd 23 «preprtory ess», qui offre une ssistne de GridFTP pour lequel nous vons onfiguré et u pssge à l éhelle d pplitions. Le CINES diffusé l desription de l interfe de Jde dns l soutenu les progrmmes suivnts : grille. PA0398, Nvier-Stokes Multi-Blok pour l IMFT, Institut de Ménique des Fluides de Toulouse. PA0444, NEMO ode de limtologie Le «Benhmrking» ou pssge de ns d essis, l tivité pour ojetif l onstitution d une suite d pplitions européennes du lul intensif. Cel omprend le portge, le réglge et les mesures de performnes de es pplitions pour les rhitetures émergentes. L suite est rendue disponile sur le site, héergé u CINES : Prototypge L spet ollortif est ii prépondérnt. A l instr de PRACE-PP ( ) ve le prototype ClerSpeed, l tivité prototype été poursuivie : AMFT Advned Multi Fult Tolerne, une ollortion ve l INRIA, Argonne Ntionl Lortory, le BSC (Brelone), GENCI et le CINES permis l essor du développement d une liririe (Fult Tolerne Interfe) qui pour ut dns un ontexte mssivement prllèle et préprer insi les hllenges soulevés pr les futures mhines de lul intensif dont le nomre d unités de tritement ser de l ordre du million. Le prinipe de se repose sur l mise en ple de fihiers de reprise en mode RAID sur les nœuds de lul ; Le projet utilisé l mhine CURIE (TGCC Bruyères le Châtel) et l mhine Amre u CINES. EXASCALE I/O Une ollortion ve le CEA, qui pour ojetif d évluer de nouvelles tehnologies de système de fihiers prllèles, dns l perspetive de l évolution des pltes-formes de lul et des volumes de données onsidérles qui seront produits. Le prototype été instllé et réprti sur les sites du CINES et du TGCC, ve des tivités omprennt l mise en œuvre de tritements sur une infrstruture réprtie. Intégrtion du CINES dns l grille PRACE L intégrtion d un nouveu site dns l grille européenne PRACE requiert l mise en ple de plusieurs éléments : mtériels et logiiels. le site à l infrstruture réseu dédiée PRACE. Le CINES quis pour el en 2011 un lien 10 Gps Ethernet spéifique et dédié uprès de RENATER. Cette liison permis u CINES d une prt de se rorder à l plte-forme réseu existnte sur lquelle les deux utres entres frnçis IDRIS et TGCC étient déjà onnetés, et d utre prt d intégrer insi le réseu européen dédié. Grâe à ette liison, et ve l ppui de es deux utres entres ntionux, une reonfigurtion du réseu ntionl été effetuée fin 2012 pour mettre en ple une interonnexion direte de es entres offrnt insi une infrstruture très hut déit pour les éhnges ntionux de données. Cette infrstruture ntionle pourr ensuite évoluer pour intégrer d utres sites. Pour e qui est des logiiels, PRACE requiert le déploiement de servies sur hun de ses sites. Ces servies sont lssés en 6 tégories : lul, données, suivi de fontionnement, utilisteur, réseu, utoristion/omptilité/ uthentifition. Chun de es servies néessite le déploiement d un intergiiel spéifique hérité du projet DEISA et sé sur l environnement «Glous Toolkit». L ensemle de es outils ont été déployés utour de l mhine Jde que le CINES DCI insi ffihée omme omposnt de l grille européenne. Liste des servies déployés u CINES dns le dre de l intégrtion à l grille PRACE Servies «lul» : UNICORE (Uniform Interfe to Computing Resoures) : outil distriué de soumission et de gestion de trvux (et des données ssoiées) sur l grille. L outil été instllé u dessus de PBS, le gestionnire de trvux ntif de l mhine Jde. Servie «données» : déemre 2014 GridFTP : outil de trnsfert de fihiers hut déit. Deux serveurs GridFTP ont été déployés: le premier pour les éhnges de données hut déit entres les nœuds de l grille PRACE et le seond pour les lortoires utilisteurs. Servies «Suivi de fontionnement» : In : environnement de suivi de fontionnement des servies PRACE. L instlltion s est fite dns un mode où le CINES mîtrise totlement les ontrôles qui sont effetués sur son environnement. Le CINES instllé un environnement lol propre (In Reporter Mnger) qui trnsmet, à l demnde, l étt des servies et onfigurtions de Jde spéifiques à PRACE, à un serveur In entrl, unique dns l grille européenne. Servies «Utilisteurs» : Doumenttion : Un ensemle de doumenttions ont été produites spéilement pour les utilisteurs PRACE. Ces doumenttions dérivent les protooles d ès, les outils de trnsfert de données et d utilistion des moyens de lul du CINES. PCPE (Pre Common Prodution Environnement) : environnement uniformisé

13 d ès ux logiiels sur les différentes mhines de l grille. PreServie : outil permettnt de onnitre les prmètres d ès ux servies déployés sur les sites de l grille. Servies «Réseu» : Deismontl : suivi des performnes de hune des liisons du réseu dédié. Autoristion, omptilité, uthentifition : Comptilité : mise en ple sur le CINES de l environnement de omptilité des trvux PRACE. LDAP : mise en ple sur le CINES d un environnement de gestion des utilisteurs PRACE ouplé ve le système LDAP du CINES et dns l se entrle PRACE. PKI : outils de gestion des ertifits pour 24 l uthentifition des utilisteurs. HPC EUROPA GSI-SSH : outil de onnexion ux mhines Pendnt l période , le CINES produit Les servies offerts pr le entre de ompétenes 25 utilisnt les ertifits. PPR PRACE PEER REVIEW Depuis le printemps 2010, suite à un ppel à ndidtures européen de PRACE, le CINES s est vu onfier l oneption et le développement de l pplition de gestion du proessus d évlution pr les pirs des ressoures de lul hute performne sur les mhines européennes Tier-O. Cette pplition nommée «Pre Peer Review Tool», PPR en régé, permet de gérer de mnière homogène, ohérente et séurisée les demndes et les ttriutions de ressoures de lul lors des ppels à projets PRACE. Pour le ompte de PRACE, le CINES ssure insi nnuellement l gestion de : deux ppels à projets pour les ès réguliers - regulr ess représentnt l évlution dministrtive, tehnique et sientifique d environ 150 projets pr ppel souhitnt voir ès ux ressoures des superlulteurs Tier-O. qutre ppels à projets pour les ès préprtoires - preprtory ess - pour un volume d environ 30 à 50 projets de portge et de test des odes dont l évlution simplifiée se limite ux plns dministrtif et tehnique. A l fin 2012, sept mpgnes d ès réguliers et onze mpgnes d ès préprtoires, soit environ deux mille ndidtures ont insi été évluées pr l outil PPR dns le dre d un ontrt entre le CINES et PRACE-AISBL. Il est prévu que le CINES prenne en hrge en 2013 l gestion des proessus similires pour les mhines ntionles Tier-1 ve une délinison de l outil PPR spéifique u proessus DECI. Afin de prvenir à et ojetif, une équipe de trois ingénieurs trville à plein temps depuis 2010 à l oneption, u développement, à l héergement et à l mintenne de es outils. L ojetif à terme du CINES est de mettre en ple un outil suffismment générique et onfigurle pour permettre l gestion de tous les s d utilistion des proessus de Peer Review pour l ommunuté européenne. HPC-Europ2 est un progrmme européen d éhnge permettnt à des herheurs de tout pys éligile de rendre visite à un institut de reherhe étrnger dhérnt u progrmme, pour entreprendre une ollortion sientifique pouvnt durer jusqu à trois mois, et voir insi ès ux plus puissntes instlltions de lul intensif européennes : BSC CINECA CSC EPCC GENCI/CINES HLRS SARA (Brelone) (Bologne) (Helsinki) (Edimourg) (Montpellier) (Stuttgrt) (Amsterdm) HPC-Europ2 fvorise l ès trnsntionl sientifique interdisiplinire pr l prise en hrge de fris de trnsport et d héergement. GENCI et le CINES en ssurent l prtiiption u niveu frnçis. L ouverture trnsntionle s entend dns un esprit d ouverture dépssnt le dre stritement européen omme en tteste l liste des pys éligiles : L Alnie, l Autrihe, l Bosnie-Herzégovine, l Belgique, l Bulgrie, l Crotie, Chypre, l Répulique Thèque, le Dnemrk, l Estonie, l Finlnde, l Frne, l Allemgne, l Grèe, l Hongrie, l Islnde, l Irlnde, Isrël, l Itlie, l Lettonie, le Liehtenstein, l Litunie, le Luxemourg, l ARYM, Mlte, le Monténégro, les Pys-Bs, l Norvège, l Pologne, le Portugl, l Roumnie, l Serie, l Slovquie, l Slovénie, l Espgne, l Suède, l Suisse, l Turquie et le Royume-Uni. Le rôle du CINES dns e dispositif été d ssurer l ueil sur site des prtiipnts sur une période de quelques jours et de leur pporter l ssistne néessire pour mener à ien les spets lul intensif de leur projet. Nous vons églement géré les évlutions des dossiers de ndidtures onernnt nos moyens de lul. Assoiés u CINES, des lortoires d ueil ntionux omplètent le dispositif frnçis de ette ollortion interntionle, pour l prtie reherhe sientifique. près de 7 millions d heures sur Jde pour les 131 visiteurs qui ont été ueillis u CINES. Enfin le CINES orgnisé et ueilli en 2009 le TAM (Trnsntionl Aess Meeting) qui réuni sur trois jours à Montpellier plus de 120 herheurs qui ont présenté les résultts sientifiques otenus dns le dre du progrmme HPC-Europ2. Au pln régionl L proximité entre l Région Lnguedo-Roussillon et le lul dte du milieu des nnées 1960 ve l implnttion à Montpelier de l usine IBM (plus de emplois réés). En 1980, l rétion pr le ministère en hrge de l enseignement supérieur d un entre de lul ntionl à Montpellier - le CNUSC - est venue onfirmer l votion «hutes tehnologies» de l ville et u-delà de l région toute entière. Les nnées ont enore renforé ette tendne u trvers de l rétion du entre régionl Lnguedo-Roussillon de ompétene en lul intensif - - inititive à lquelle le CINES ontriué ve d utres prtenires régionux. Le entre de ompétene vise à réer en Lnguedo-Roussillon un entre d expertise dévolu u lul intensif à destintion des entrepreneurs déemre 2014 DCI régionux, des herheurs et ingénieurs des seteurs puli ou privé insi qu ux enseignnts. Soutenu finnièrement pr l Région, l Europe (fonds FEDER) et l Université Montpellier 2, le entre propose un modèle originl s ppuynt à l fois sur des moyens mtériels et humins. L plte-forme mtérielle hyride vise à servir les reherhes menées dns les différentes spéilités d exellene en permettnt des omprisons étendues entre les différentes rhitetures disponiles. L ompgnement permet ux utilisteurs qui jusqu à présent n vient ps ès et n vient ps envisgé de telles ressoures d utiliser es outils de lul pour fire fe à leurs nouveux esoins : esoins de luls plus fins, volumes de données de plus en plus importnts et de moins en moins rédutiles ux méthodes plus lssiques. L plteforme servir églement à des fins pédgogiques : formtion ontinue, formtions démiques, séminires, tutoriux, et. viennent ompléter l offre des entres de niveu ntionl, prmi lesquels le CINES, en proposnt un proessus léger et rétif de séletion des ndidts et d ès ux ressoures tout en étnt ouvert ux entreprises et u monde universitire. L ontriution du CINES u projet se situe sur trois plns : dns le montge initil du projet, le CINES pporté son expériene et son expertise tehnique ; dns l phse d exploittion, le CINES est le entre héergeur des lulteurs et, enfin, il offre une presttion de support et d ompgnement ux équipes porteuses de projets démiques. Outre les prtenires finneurs et le CINES, les utres prtenires régionux de sont les entreprises ASA, SERVIWARE et SILKAN.

14 déemre 2014 DCI 3 ns de lul u Cines résumés en 7 grphiques Le nomre de projets retenus pr CT et pr n L tivité de l mhine Jde sur 36 mois d L onsommtion de hque CT pr n L tivité de l mhine Yod sur 36 mois

15 déemre 2014 DCI e L origine géogrphique des projets retenus 28 29

16 DS2I : Déprtement Servies Informtiques et Infrstrutures LE DéPARTEMENT 32 # Système de données # Exploittion # Réseu, héergement et Infrstrusture Les missions Struture 32 Moyens humins 32 Les formtions 32 Administrtion des systèmes et des données 33 Le périmètre 33 Les serveurs d rhivge 33 Les données sientifiques 33 Convergene : prtge moilité, séuristion et rhivge des données sientifiques 34 Les servies réseux et l séurité 35 Le réseu évolue 35 Les servies 35 L séurité 35 L EXPLOITATION 36 L suspension et le suivi des servies 36 Le entre des servies : SVP 36 L streinte 37 ITIL 38 L heergement pour des tiers 39 L tivité en hiffres 39 BILAN et perspetives 39

17 déemre 2014 DS2I Le déprtement Administrtion des systèmes et des données Les missions Le périmètre 32 L orgnistion tuelle du CINES été mise en ple u 01/09/2008. A ette dte, les missions du Déprtement Servies Informtiques et Infrstrutures (DS2I) ont été définies omme suit. Le DS2I est en hrge des infrstrutures informtiques ommunes sur lesquelles s ppuient les équipements des utres déprtements. Il veille à l disponiilité des ressoures 24 heures sur 24 et à l séurité des données. Il ssure églement le entre d ppel de premier niveu. Le déprtement ssure l dministrtion des systèmes informtiques, exepté les serveurs de lul. Il fournit les servies fondmentux sur lesquels s ppuient les utres déprtements. Il ssure églement l exploittion 24h/24 des es servies. Il intervient don sur les infrstrutures réseu, sur les serveurs, sur les servies. Il ssure l surveillne, l métrologie, et pllie les dysfontionnements. Le déprtement s est vu onfier églement une tivité d héergement d environnements informtiques, d envergure ntionle, tirnt prtie de l mutulistion d infrstrutures performntes. Struture Le déprtement est orgnisé utour de 3 pôles d tivités : les systèmes et les données, le réseu, l héergement et infrstruture, l exploittion. Chque personne est tthée à un ou plusieurs pôles. Moyens humins Les effetifs du déprtement se situent en moyenne utour de 13 ou 14 personnes, pour moitié des tehniiens et pour l utre moitié, des ingénieurs d étude et de reherhe. Les effetifs gloux sont stles, il fut mentionner ependnt entre le 1er septemre 2008, et déut 2012, inq mouvements de personnes u sein de l équipe exploittion, et utnt dns l utre prtie de l équipe. Le déprtement est omposé de 13 titulires. En 2010 et 2011, il y eu églement 2 personnes en CDD, pour un ontrt moyen de 12 mois. d Les formtions Formtions pour les personnels : L mise à jour des onnissnes est indispensle pour mintenir un servie de qulité et proposer de nouvelles solutions à nos utilisteurs. En soutien de l veille tehnologique personnelle, des formtions sont proposées, en fontion des esoins individuels et des projets. Ces formtions sont rélisées souvent pr le CINES, prfois pr des presttires extérieurs. Le déprtement énéfiié et produit 50 jours/ homme de formtion dns les 12 derniers mois. Formtions externes : Effetifs DS2I Le déprtement pporte s ollortion à des formtions héergées u CINES, telles CIREN (CINES/RENATER), en prennt en hrge le plteu tehnique de formtions. On ompte en moyenne 8 formtions pr n. Le déprtement ssure l dministrtion des systèmes informtiques, exepté les serveurs de lul. Il fournit les servies fondmentux sur lesquels s ppuient les utres déprtements. On dénomre pproximtivement 70 serveurs de tille très vrile, dont l mjorité héergent un système d exploittion Linux. L virtulistion des serveurs été morée depuis 2006 ; elle est menée de mnière plus systémtique depuis A l fin de l nnée 2012, plus de l moitié des serveurs seront soutenus pr une rhiteture virtulisée. Les tehniques de virtulistion, et de Hute Disponiilité sont utilisées fin de réduire les indisponiilités des servies. Les serveurs d rhivge Une infrstruture dédiée été mise en ple pour ppuyer le servie d rhivge pérenne, dont le Déprtement Arhivge et Diffusion l responsilité. Les données rhivées sont opiées en deux exemplires sur disques, et séurisées sur ndes mgnétiques. En 2013, il est prévu de ompléter e dispositif d une opie délolisée, fin de répondre ux exigenes de séurité et de pérennité, en onformité ve les normes d rhivge et les reommndtions du SIAF. Les données sientifiques Les données sientifiques immédites, néessires ux luls ou produites pr les lulteurs sont stokées sur les espes disques loux des lulteurs. Ces espes très hute performne, ne proposent ps de servie de suvegrde. Le stokge séurisé et durle des données sientifiques est orgnisé utour d un servie ommun de fihiers. Les données sont stokées sur 500 To de disques et séurisées sur rtouhes en deux exemplires. Fin 2010, le déprtement pris en hrge le renouvellement des rootiques qui héergent es données. Les leteurs qui ont été hoisis pour leur performne et leur fiilité, ssurent l restitution des données dns les meilleures onditions. A ette période, l migrtion des 450 To (900 To pour les 2 opies) de données été rélisée en 1,5 mois. Le grphique suivnt présente l évolution des données sientifiques sur le serveur de fihiers entre fin 2010 et fin 2012, en volume et en nomre de fihiers. L prtie leue du grphique représente l prtie des données présentes sur disques. L prtie rouge représente les données stokées sur rtouhes. 33

18 déemre 2014 DS2I Les servies réseux et l séurité Le réseu évolue 34 L prohine évolution du serveur de fihiers est prévue pour fin Elle porte sur l méliortion des déits entre le servie de fihiers et les plteformes de lul et de visulistion, fin de fluidifier les trnsferts de données de et vers les lulteurs. Le réseu tuel, 4x10G/s Ethernet, ominé u protoole NFS, ne suffit plus ux esoins exprimés pr les utilisteurs. Cel devient un frein à l séuristion des données. Cette évolution mjeure devrit se trduire pr l mise en ple d un servie «dt-entrique» sur un réseu InfiniBnd. d Convergene : prtge, moilité, séuristion et rhivge des données sientifiques Le CINES, omme les utres entres de lul qui héergent des volumes importnts de données, est fortement solliité pour étoffer ses servies liés u tritement de es informtions. L puissne de lul destinée à l reherhe en Frne été multipliée pr 80 depuis 5 ns, elle est pssée de 20 Tflops en 2007 à 1,6 Pflops en 2012 (l mhine Curie du CEA est 20% frnçise et 80% européenne). On onstte l même progression en Europe. Les données sientifiques qui sont produites, évoluent qunt à elles de mnière enore plus importnte. De nomreuses équipes sientifiques utilisent plusieurs lulteurs frnçis Tier-1, et églement un ou plusieurs lulteurs de niveu européen Tier-2. Cette tivité réprtie engendre des flux de données importnts et néessite des pités de stokge énormes. Les projets de reherhe tendent à ugmenter l ollortion des équipes à trvers l Europe. Cei impose de svoir répondre ux prolémtiques nouvelles : gérer des très grosses quntités de données, les rentre disponiles et moiles rpidement, tout en ssurnt leur onfidentilité. Le prtge de es informtions mène églement à trouver les référenes ommunes ux équipes pour en ssurer l lisiilité : les métdonnées deviennent l référene ommune. En dernier lieu, l rhivge des données initiles ou intermédiires présente pour l reherhe un intérêt grndissnt. Le CINES développe de nouveux servies pour répondre à es demndes, et le déprtement prend en hrge l prtie opértionnelle des infrstrutures ssoiées. L environnement «dt-entrique» du serveur de fihiers est le point de onvergene de es servies. Le réseu interne, dont l rhiteture été mise en ple il y quelques nnées, est très stle. Les deux priniples méliortions ont onsisté premièrement en l mise en ple d un réseu dédié hut déit pour les flux de données sientifiques. Ce réseu Ethernet est struturé utour d un swith 10G/s. Un utre réseu de données 10G/s Ethernet permet de fédérer les flux de données des serveurs virtulisés. En 2011, dns le dre du projet européen Pre, le CINES mis en ple, grâe à RENATER, un ès u réseu dédié 10G/s vers les prtenires du projet. Le réseu permet les éhnges de données à hut déit entre les sites de stokge et les sites de lul européens. Les servies Le déprtement l hrge des servies réseux lssiques : servie de fihiers, servie d uthentifition, DNS, messgerie életronique, listes de diffusion, NTP. En 2011, le servie d uthentifition sé sur OpenLdp été totlement ré-rhiteturé. L qusi-totlité des serveurs et servies sont dorénvnt, sous le ontrôle de LDAP. Cette opértion lourde été menée en pplition des prinipes issus du groupe projet ITIL (f. 4.4). Le servie de mil été totlement remnié en 2012 pour offrir de nouveux servies indispensles à l moilité et u trvil ollortif (lendriers prtgés, réservtion de slles, synhronistion ve les smrtphones,..). L environnement Zimr été retenu et déployé. L mjorité des servies ont été redéployés sur des serveurs et du stokge virtulisés. L séurité Le déprtement uquel sont rtthés deux RSSI (Responsles Séurité Systèmes d Informtion), ssure l séurité des environnements informtiques du entre. L gestion opértionnelle quotidienne est ssurée pr les spéilistes du déprtement. Elle onerne les spets lssiques de l séurité : veille onernnt les filles potentielles, mises à jour régulières des omposnts logiiels à risque, surveillne fine des omposnts et des servies. Des sessions d informtion/formtions sont proposées régulièrement. Les rres inidents de séurité donnent lieu à un rpport d inident, à l pplition immédite de orretifs. Les enjeux mjeurs liés à l protetion du ptrimoine sientifique et tehnique nous mènent à engger deux tions prioritires pour l nnée 2013 : L mise en ple d un nouveu firewll pour ompgner dns les meilleures onditions les évolutions tehniques liées à l moilité des données dns un ontexte de «Big Dt» L définition d une Politique de Séurité des Systèmes d Informtion en rpport ve es nouveux ojetifs. 35

19 déemre 2014 DS2I L exploittion Nomre de tikets pr type Le entre de servies : SVP 36 L supervision et le suivi des servies L équipe exploittion pour mission première de surveiller les servies informtiques et d intervenir en s de prolème. Elle dispose de plusieurs outils logiiels qui ont été hoisis et prmétrés en fontion des esoins loux. En 2010, l rhiteture de supervision été omplètement modernisée. L supervision de toutes les infrstrutures informtiques et réseu est sée sur Ngios (www.ngios.org). C est l version undle «EyesOfNetwork» (EON) qui été déployée. L supervision est entrlisée utour du serveur EON. Tous les serveurs, servies, oitiers réseux, sont monitorés pr e serveur. L surveillne de Jde est déléguée à un serveur Ngios dédié qui est lient du premier. L hrge est insi réprtie. Atuellement servies sont suivis sur environs 3000 mhines du entre. Des sripts ont été développés fin de produire des inditeurs omplexes dptés à l tivité d un serveur HPC. Ces inditeurs permettent de produire des tux de disponiilité de ette mhine. Le undle EON offre églement le reporting CACTI qui été mis en ple de mnière homogène sur tous les serveurs et les oitiers du réseu. L surveillne des infrstrutures életriques et de limtistion des slles mhines, qui est hituellement rélisée u trvers d outils spéilisés type GTC, été omplétée pr une série de pteurs environnementux qui permettent un suivi de tempérture et d hygrométrie dns les slles mhines. Le déprtement ssure le niveu 1 du entre de servies. Il est le premier interlouteur des utilisteurs qui solliitent le CINES. 5 personnes ssurent à tour de rôle l permnene de 7h à 18h du lundi u jeudi. Toutes les demndes qui sont dressées pr mil, pr téléphone, ou pr fx sont enregistrées dns un outil de gestion d inidents. Les tikets sont trités pr SVP si le périmètre onerne l hotline. Sinon, ils sont orientés vers les équipes de spéilistes. Chque inident est doumenté et le dilogue ve l utilisteur est tré grâe u logiiel. Le CINES dispose d un entre de servies depuis de nomreuses nnées, mis modernisé les méthodes de trvil et le logiiel de soutien de ette tivité, en pplition des reommndtions du groupe de trvil ITIL (f. 4.4) Le logiiel hoisi sur l se d un dossier tehnique, et près tests, est le logiiel OTRS. (www.otrs. om). Il propose 6 proessus ertifiés ITIL. Ce logiiel trite tout nouveu mil omme un tiket. Il été mis en reltion direte ve les outils de supervision. Toutes les lertes de supervision, hituellement signlées pr mil, donnent lieu utomtiquement à l rétion d un tiket d inident. L mise en ple de e ménisme eu deux onséquenes immédites : l rédution nette de perte d informtions et de tikets et l ugmenttion de l rétivité sur pnne. Voir shém i-ontre : quelques inditeurs générux reltifs à ette tivité. Nomre d inidents/mois= 278 en moyenne Nomre de demndes utilisteurs/mois=230 en moyenne En 2013, e servie ser églement essile pr une interfe we et ompgné d une FAQ. L streinte Le CINES offre un servie 24h/24 365j/n. L surveillne des servies est ssurée en journée de 7h à 18h pr l équipe exploittion. L nuit et le week-end, insi que tous les jours fériés et pendnt les vnes, une streinte est orgnisée pour intervenir dns les meilleurs délis en s de prolème. Les personnels d streinte sont menés à prendre en hrge des prolèmes reltifs ux infrstrutures életriques ou limtistion, insi que des dysfontionnements informtiques. Les modlités d intervention de l streinte ont été revues en 2011 fin d optimiser les onditions d streinte, et l présene sur site des personnels. Depuis déut 2012, tous les personnels du déprtement prtiipent à l streinte. L réorgnistion et de l streinte et l utomtistion poussée de l supervision, ont permis de dégger un ETP (Equivlent Temps Plein) ingénieur. Quelques hiffres : Nomre d ppels d streinte en 2012 : 1 pr semine en moyenne Nomre d interventions d streinte en 2012 (11 mois) : 27 Nomre d interventions informtiques : 3/27 Nomre d interventions infrstrutures (életriité, limtistion et utre) : 24/27 Chque intervention fit l ojet d un rpport d inident. Le suivi et l orretion sont ssurés pr les équipes responsles. Les pnnes mjeures donnent lieu à une ou plusieurs réunion(s) spéifiques fin d méliorer le ontexte glol. 37

20 déemre 2014 DS2I 38 d ITIL Le CINES entrepris une réflexion sée sur les onnes prtiques ITIL V2 il y quelques nnées. L ojetif visé étit d méliorer le servie rendu ux utilisteurs. Un groupe de trvil interdéprtements, qui ompte 8 personnes, été mis en ple et est piloté pr un hef de projet issu du déprtement. Une formtion «ITIL Foundtions» été proposée et suivie pr une forte proportion des personnels. L première étpe onsisté en l définition de l CMDB (Configurtion Mngement Dt Bse), et en l desription de tous les proessus de rétion, de modifition ou de suppression qui onernent ette se : l Gestion des Configurtions. L seonde étpe fut l desription et l mise en ple de l Gestion des Inidents. Cette étude onduit à l desription d un référentiel unique utour duquel sont onstruits tous les proessus de gestion métiers. L pprohe glole onduit à ré-rhiteturer les omposntes logiielles utour de l CMDB. Les omposntes priniples de ette orgnistion : LDAP : héerge une prtie de l CMDB (les utilisteurs), référene l usge des ressoures. OTRS : le logiiel de tritement des inidents et des demndes utilisteurs. Il ontient églement l utre prtie de l CMDB. Ngios : surveille tous les éléments de l CMDB (serveurs, servies, réseux,..) en fontion des niveux de servie. Il génère les lertes qui seront utomtiquement tritées omme inidents pr OTRS. BONITA est utilisé pour l mise en ple opértionnelle des proessus. (desription des proessus et des iruits de vlidtion) e L héergement pour des tiers L tivité d héergement se situe dns une volonté de mutuliser les investissements lourds qui sont rélisés pour les environnements sientifiques. Le CINES déuté ette tivité dès 2002 en héergent le nœud régionl (NR) de RENATER, insi que les équipements réseu de l Région Lnguedo-Roussillon et eux du réseu métropolitin Hut Déit Montpellier Nord (HDMON). Depuis 2008, ette tivité été onfirmée pr le ministère de tutelle du CINES. Plusieurs utres orgnismes dépendnt du Ministère de l Enseignement et de l Reherhe ont signé un ontrt d héergement ve le CINES. Le CINES ssure l fourniture d életriité et de Héergement nomre de ies limtistion dns une slle mhine séurisée. Le lient prend en hrge l dministrtion de ses environnements informtiques. Les ès sont ontrôlés Un omité de liison ssure le suivi tehnique et ontrtuel. Un rpport trimestriel d exploittion est fourni à hque lient. f L tivité en hiffres En 2012, 8 orgnismes ont pu énéfiier de l héergement dns les loux du CINES. Cette tivité devrit s étendre dns les prohines nnées, en permettnt de mutuliser les équipements existnts et en s ppuynt sur les infrstrutures importntes déployées pour le lul hute performne. 39 ITIL : Gestion des évènements u CINES Biln et Perspetives Le mouvement profond qui permis le renouvellement et l méliortion générle des servies proposés en interne ou ux utilisteurs du entre n urit ps été possile sns une équipe ompétente, motivée et solidire. Pour les nnées qui viennent, l équipe devr relever de nouveux défis prmi lesquels on peut iter : l montée en puissne du servie de données, onvergene du lul sientifique et de l rhivge, les deux missions du CINES ; et un fous prtiulier sur l SMSI (Système de Mngement de Séurité Informtique), fin de grntir l séurité du ptrimoine sientifique dont le entre est dépositire.

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société 200 er Beilgen XXV. GP - Sttsvertrg - Rhmenüereinkommen in frnzösisher Sprhfssung (Normtiver Teil) 1 von 10 Prémule Convention-re u Conseil e l'europe sur l vleur u ptrimoine ulturel pour l soiété Les

Plus en détail

SOMMAIRE. Objectifs de la séance :

SOMMAIRE. Objectifs de la séance : Ojetifs de l séne : d'nlyser le fontionnement d'un système simple de définir le onept de logique progrmmée de iter les rtéristiques fontionnelles d'un système séquentiel de déoder le shém de rordement

Plus en détail

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE Règlement d ttriution de ourses et de prêts d études et de formtion du déemre 006 Artile premier Ojet et hmp d pplition Le présent règlement est étli en pplition

Plus en détail

Zelio Logic 2 Interface de communication SR2COM01 Aide à l'utilisation du Dossier d'exploitation 11/2005

Zelio Logic 2 Interface de communication SR2COM01 Aide à l'utilisation du Dossier d'exploitation 11/2005 Zelio Logi 2 Interfe de ommunition SR2COM01 Aide à l'utilistion du Dossier d'exploittion 11/2005 1606327 Aide à l'utilistion du Dossier d'exploittion Aperçu Introdution Le Dossier d'exploittion est un

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise Control Center

McAfee Firewall Enterprise Control Center Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise Control Center version 5.3.1 Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions générles sur l onfigurtion e MAfee Firewll Enterprise Control Center. 1

Plus en détail

La plateforme Next Generation Mini guide

La plateforme Next Generation Mini guide L plteforme Next Genertion Mini guie Ce guie onis été réé pour vous permettre e vous fmiliriser rpiement ve les nomreuses fontionnlités et outils isponiles sur l plteforme Next Genertion. Apprenez où trouver

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced Exemples e questions HERMES 5.1 Avne Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique e l

Plus en détail

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.)

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.) TD : Arres Binires de eherhe (A.B..) Olivier ynud rynud@isim.fr http ://www.isim.fr/rynud ésumé Dns e Td nous proposons trois exeries. Le premier est onsré à l implémenttion du T.D.A. Ensemles dynmiques

Plus en détail

Adiameris. Stratégie d investissement

Adiameris. Stratégie d investissement Aimeris Strtégie investissement B Aimeris Formulire e sousription n Strtégie investissement (à ompléter pr Privte Estte Life) Nom u gestionnire 1. Profil investisseur Les informtions i-essous permettront

Plus en détail

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine Cours de «onepts vnés de ompiltion» Trvux prtiques Auteur : F. Védrine Les utomtes et les expressions régulières Les utomtes sont onstitués d étts et de trnsitions. Un étt définit l vnée dns l reonnissne

Plus en détail

l appareil et vérifier les composants Module tambour-cartouche de toner (pré-installé)

l appareil et vérifier les composants Module tambour-cartouche de toner (pré-installé) Guide d instlltion rpide Commener MFC-8510DN MFC-8520DN Commenez pr lire le Guide de séurité du produit, puis suivez ttentivement l proédure d instlltion et de onfigurtion dérite dns e Guide d'instlltion

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise Control Center

McAfee Firewall Enterprise Control Center Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise Control Center version 5.3.x Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions e hut niveu pour l onfigurtion e MAfeeMAfee Firewll Enterprise Control Center

Plus en détail

Une gamme de formes et de coloris

Une gamme de formes et de coloris Une gmme de formes et de oloris 8 oloris Brun Flmmé Rouge Flmmé Vert Flmmé Rouge Noir Ardoisé Gris Lihen Terre Cuite MASTER 4 oloris Gris Pierre Brun Noyer Ardoisé Brun Liège QUEUE DE CASTOR 4 oloris Ardoisé

Plus en détail

Test et QCM JAVA. 2. Quelle est la visibilité d'une classe publique, quelle est la visibilité par défaut?

Test et QCM JAVA. 2. Quelle est la visibilité d'une classe publique, quelle est la visibilité par défaut? Auteur Agnès Guerrz Dte : Otore 2006 Module : TC2 Test et QCM JAVA Instrutions pour le QCM : Ce Test / QCM sert à vérifier vos onnissnes du lngge jv. Cohez le ou les réponses prmi les hoix proposés, vous

Plus en détail

Automates finis. porte

Automates finis. porte utomtes finis Il s git d un modèle très souple, qui s dpte à des domines très différents en informtique. D une fçon générle, il sert à représenter les divers étts d un système (mécnique, électronique ou

Plus en détail

l'appareil et vérifiez les composants Cartouches d'encre incluses [x4] CD-ROM d'installation CD-ROM de documentation

l'appareil et vérifiez les composants Cartouches d'encre incluses [x4] CD-ROM d'installation CD-ROM de documentation Guide d instlltion rpide Commener DCP-J35W Veuillez lire ttentivement e Guide d'instlltion rpide pour onnître l proédure de onfigurtion et d'instlltion vnt d'utiliser l'ppreil. AVERTISSEMENT ATTENTION

Plus en détail

Série des traités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL

Série des traités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL Série des trités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL Strsourg, 28.I.1981 STE 108 Tritement utomtisé des données

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes Ce oument fournit es reommntions reltives à l séletion e poutres mixtes priniples et seonires

Plus en détail

Questionnaire de législation Permis d animer

Questionnaire de législation Permis d animer Questionnire de législtion Permis d nimer Un jeu réé pr l équipe du entre de loisirs de Lnnilis Vous trouverez dns ette fihe : - L règle du jeu - Les questions et les réponses (ve explitions) - Le ontenu

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise, Multi Firewall Edition

McAfee Firewall Enterprise, Multi Firewall Edition Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise, Multi Firewll Eition version 8.3.x Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions générles sur l onfigurtion e MAfee Firewll Enterprise, Multi Firewll

Plus en détail

4. Logique séquentielle asynchrone

4. Logique séquentielle asynchrone Liene d Informtique MARSEILLELUMINY. Logique séquentielle synhrone. Introdution.. Représenttion de fontionnement : les étts.. Équivlene et pseudoéquivlene d étts.. Rédution du système.. Attriution de vriles

Plus en détail

Link Quality Access Point Wireless Power WPS. Guide d installation. Wi-Fi Bridge

Link Quality Access Point Wireless Power WPS. Guide d installation. Wi-Fi Bridge Link Qulity Aess Point Wireless Power WPS Guide d instlltion Le vous permet de onneter sns fil votre modem u déodeur Proximus TV L instlltion dépend du modèle de votre modem. Si vous vez : un modem -ox

Plus en détail

United Nations Educational Scientific and Cultural Organization and International Atomic Energy Agency

United Nations Educational Scientific and Cultural Organization and International Atomic Energy Agency XA0101357 IC/IR/2001/8 INTERNAL REPORT (Limite Distriution) Unite Ntions Eutionl Sientifi n Culturl Orgniztion n Interntionl Atomi Energy Ageny THE ABDUS SALAM INTERNATIONAL CENTRE FOR THEORETICAL PHYSICS

Plus en détail

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

Solutions électriques VELUX

Solutions électriques VELUX Solutions életriques VELUX Les produits életriques VELUX utilisent l tehnologie io-homeontrol, protoole de ommunition sns fil séurisé, prtgé ve de grnds frints dns l univers du Bâtiment. Les téléommndes

Plus en détail

le spécialiste cheminée

le spécialiste cheminée le spéiliste DES CHAPEAUX de 2 BASTEN LE SPÉCIALISTE DES CHAPEAUX DE CHEMINÉE Cel fit mintennt 70 ns que les produits BASTEN protègent des s en Suisse et dns toute l Europe. Le hpeu de BASTEN reveté doit

Plus en détail

PATRICK BONNEL LET UNIVERSITÉ DE LYON, ENTPE, CNRS

PATRICK BONNEL LET UNIVERSITÉ DE LYON, ENTPE, CNRS les Chiers Sientifiques du Trnsport N 55/009 - Pges 97-5 Mr Joly Ctherine Moreny Ptrik Bonnel Motoristion et lolistion : quels effets sur le hoix modl? JEL : C0 O R4 MOTORISATION ET LOCALISATION : QUELS

Plus en détail

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE POUR LES SERRURES D ENTRÉE À CLÉ EXTÉRIEURES VERROUILLABLES, À POIGNÉE DE BRINKS HOME SECURITY. POUR LES PORTES DE

Plus en détail

Sociétés scientifiques de soins (AFG)

Sociétés scientifiques de soins (AFG) Schweizerischer Verein für Pflegewissenschft Assocition Suisse pour les sciences infirmières Swiss Assocition for Nursing Science Sociétés scientifiques de soins (AFG) REGLEMENT DES SOCIETES SCIENTIFIQUES

Plus en détail

IFT 615 : Devoir 4 Travail individuel

IFT 615 : Devoir 4 Travail individuel IFT 615 : Devoir 4 Trvil individuel Remise : 1 vril 01, 16h0 (u plus trd) 1. [ points] Dns le cours, nous vons vu différents types de problèmes d intelligence rtificielle insi que plusieurs solutions possibles

Plus en détail

Expérience de programmation générique sur des structures non-séquentielles : les automates p.1/40

Expérience de programmation générique sur des structures non-séquentielles : les automates p.1/40 Expériene de progrmmtion générique sur des strutures non-séquentielles : les utomtes IGM - Université de Mrne L Vllée Vinent Le Mout Expériene de progrmmtion générique sur des strutures non-séquentielles

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

SQUARE VERTICAL NOUVELLE VERSION Radiateur entièrement réalisé en aluminium

SQUARE VERTICAL NOUVELLE VERSION Radiateur entièrement réalisé en aluminium SQUARE VERTICA NOUVEE VERSION Rditeur entièrement rélisé en luminium W EXEMPE DE COMMANDE Pour psser orretement l ommnde de e modèle suivre l exemple i-dessous : PRODUIT SQV2#IDR200056 9010 R12 SQV2#IDR200056

Plus en détail

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations Exeries Mthémtiques Disrètes : Reltions Reltions inires R1 Soient A = {0, 1, 2, 3, 4} et B = {0, 1, 2, 3} deux ensemles. Erire expliitement les ouples (, ) R où (, ) R si et seulement si : =, + = 4,

Plus en détail

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 * I1 # Office ntionl Ntionl Energy Bord Rpport finncier trimestriel Compte rendu soulignnt les résultts, les risques et les chngements importnts qunt u fonctionnement, u personnel et ux progrmmes Introduction

Plus en détail

Commencer. Guide d'installation rapide DCP-9055CDN. l appareil et vérifier les composants AVERTISSEMENT ATTENTION

Commencer. Guide d'installation rapide DCP-9055CDN. l appareil et vérifier les composants AVERTISSEMENT ATTENTION Guie instlltion rpie Commener DCP-9055CDN Avnt utiliser l ppreil pour l première fois, lisez le présent Guie 'instlltion rpie fin e le onfigurer et e l instller. Pour ffiher le Guie 'instlltion rpie ns

Plus en détail

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch MnSfe pour les Utilitiés L Protection ntichute pour les Industries de l'energie Frnçis TowerLtch LdderLtch Les questions de protection nti-chute Les chutes de huteur sont l cuse de mortlité l plus importnte

Plus en détail

l'appareil et vérifiez les composants Cartouches d'encre de démarrage

l'appareil et vérifiez les composants Cartouches d'encre de démarrage Guide d instlltion rpide Commener DCP-J132W Veuillez lire le Guide de séurité du produit vnt d'instller l'ppreil. Lisez ensuite e Guide d'instlltion rpide pour onnître l proédure de onfigurtion et d'instlltion

Plus en détail

UNE NOUVELLE GÉNÉRATION QUI COMBINE EFFICACITÉ ET FLEXIBILITÉ

UNE NOUVELLE GÉNÉRATION QUI COMBINE EFFICACITÉ ET FLEXIBILITÉ UNE NOUVELLE GÉNÉRATION QUI COMINE EFFICACITÉ ET FLEXIILITÉ Une nouvelle génértion Une utre vision des hoses ÉMISSION CALORIFIQUE OPTIMALE Chez Rdson, nous investissons ontinuellement pour méliorer sns

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

essais dossier Oser s équi Prothèses auditives

essais dossier Oser s équi Prothèses auditives essis dossier u LES AUDIOPROTHÉSISTES AU BANC D ESSAI p. 46 u UN APPAREIL ADAPTÉ À VOS BESOINS p. 50 u FAIRE BAISSER LA FACTURE? PAS SI SIMPLE p. 52 Prothèses uditives Oser s équi AUDIOPROTHÉSISTES Fe

Plus en détail

Mesure de résistances

Mesure de résistances GEL 1002 Trvux prtiques Lortoire 2 1 Trvux prtiques Lortoire 2 (1 sénce) Mesure de résistnces Ojectifs Les ojectifs de cette phse des trvux prtiques sont : ) d utiliser déqutement l plquette de montge

Plus en détail

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR DÉCLRTION CE DE CONFORMITÉ Frint: resse: Délre que: FC S.p.. Vi Benini, 1-40069 Zol Preos BOLOGN - ITLIE L opérteur mo. TM 58 M est onforme ux exigenes essentielles es iretives CEE suivntes: - 73/23/CEE

Plus en détail

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module Logiciel Anti-Spywre Enterprise Module version 8.0 Guide Qu est-ce qu Anti-Spywre Enterprise Module? McAfee Anti-Spywre Enterprise Module est un module d extension qui permet d étendre les cpcités de détection

Plus en détail

spécialistes de L enveloppe des bâtiments

spécialistes de L enveloppe des bâtiments spécilistes de L enveloppe des bâtiments Le concept d enveloppe de bâtiments Spécialiste reconnu de la façade et de l évaluation énergétique, IFF développe des projets avec une conception globale pour

Plus en détail

Les troubles d apprentissage

Les troubles d apprentissage Histoire de Lynn Lynn est une enfnt de 10 ns qui ime fire du sport et psser du temps vec ses mies. C est une élève moyenne, qui obtient des B dns toutes les mtières, à prt les mthémtiques Les mthémtiques

Plus en détail

Recherche de sous-structures arborescentes ordonnées fréquentes au sein de bases de données semi-structurées

Recherche de sous-structures arborescentes ordonnées fréquentes au sein de bases de données semi-structurées Numéro d identifition : U n i v e r s i t é M o n t p e l l i e r I I Sienes et Tehniques du Lnguedo T h è s e pour otenir le grde de DOCTEUR de l Université Montpellier II Disipline Éole Dotorle : Informtique

Plus en détail

l'appareil et vérifiez les composants

l'appareil et vérifiez les composants Guide d instlltion rpide Commener DCP-J552DW DCP-J752DW Veuillez lire le Guide de séurité du produit vnt d'instller l'ppreil. Lisez ensuite e Guide d'instlltion rpide pour onnître l proédure de onfigurtion

Plus en détail

Commencer. Guide d'installation rapide HL-4570CDW HL-4570CDWT. l appareil et vérifiez les composants AVERTISSEMENT ATTENTION.

Commencer. Guide d'installation rapide HL-4570CDW HL-4570CDWT. l appareil et vérifiez les composants AVERTISSEMENT ATTENTION. Guie instlltion rpie Commener (UE uniquement) HL-4570CDW HL-4570CDWT Avnt utiliser et ppreil pour l première fois, lisez le présent Guie 'instlltion rpie fin e le onfigurer et e l instller. Pour onsulter

Plus en détail

Eléments pour transporteurs à chaînes

Eléments pour transporteurs à chaînes Eléments pour trnsporteurs à hînes HEKO Ketten GmH Sommire pge 1.0 Orienttion et générlités 3 2.0 Chînes mrines 4 2.1 Tritement thermique 4 2.2 Informtions tehniques sur les hînes mrines 5 2.3 Dimensions

Plus en détail

Aspect comptable de l affectation du résultat d une société en non collectif :

Aspect comptable de l affectation du résultat d une société en non collectif : Aspet omptle de l ffettion du résultt d une soiété en non olletif : Pour ppréhender l spet omptle de l ffettion du résultt d une soiété en non olletif, on v proéder à détérminer les éritures omptles de

Plus en détail

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4 LES CONIQUES Tle des mtières COURS ) Différentes pprohes des «oniques». pge ) Eqution fole d une onique.. pge 4 3) Axe fol de Γ. pge 6 4) Sommets de Γ. pge 6 5) Equtions rtésiennes réduites d une prole.

Plus en détail

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2 Sommire 1. A propos de Sophos... 3 2. Comprtif des solutions Sophos NAC... 4 3. Sophos NAC pour Endpoint Security nd Control 8.0... 4 3.1. Administrtion et déploiement... 4 3.2. Gestion des politiques

Plus en détail

Restauration active d une forêt sèche : Pointe Maa. Analyse statistique des données collectées de 2006 à 2008.

Restauration active d une forêt sèche : Pointe Maa. Analyse statistique des données collectées de 2006 à 2008. Resturtion tive d une forêt sèhe : Pointe M. Anlyse sttistique des données olletées de 2006 à 2008. Rpport n 1/2009 Resturtion tive d une forêt sèhe : Pointe M. Anlyse sttistique des données olletées de

Plus en détail

PREPARER UNE INTERVENTION

PREPARER UNE INTERVENTION PREPARER UNE INTERVENTION MAINTENANCE INDUSTRIELLE Niveu IV 2006 CAFOC - GIP de l cdémie de Lyon - 39, rue Pierre Bizet - CP201-69336 Lyon cedex 09 04 72 80 51 53-04 78 47 27 11 - gipl-cfoc@c-lyon.fr PREPARER

Plus en détail

Cage et abreuvoir à oiseaux

Cage et abreuvoir à oiseaux Suspensions U S P E N Sà Iplntes, O N S Ànins P Lde A Njrdin T E S et, sttuettes N A I N S diverses D E J A R D I N E T S T A T U E T T E S D I - C A G E E T A B R E U V O I R À O I S E A U X Cge et reuvoir

Plus en détail

Intégrale et primitives

Intégrale et primitives Chpitre 5 Intégrle et primitives 5. Ojetif On herhe dns e hpitre à onstruire l opérteur réiproue de l opérteur de dérivtion. Les deux uestions suivntes sont lors nturelles. Question : Soit f une pplition

Plus en détail

DOSSIER DE RÉFÉRENCES

DOSSIER DE RÉFÉRENCES DOSSIER DE RÉFÉRENCES 2015 PAYSAGISTES DPLG PRÉSENTATION STRUCTURE l telier omnius deux pysgistes Omnius est un telier de pysge omposé de Letiti Lsnté et Anne-Céile Jquot, deux pysgistes DPLG formées à

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Comparaison de trois types de ventilation lors d un transport de 10 heures Ambiance et bien-être des porcs

Comparaison de trois types de ventilation lors d un transport de 10 heures Ambiance et bien-être des porcs Comprison de trois types de ventiltion lors d un trnsport de 10 heures mince et ien-être des porcs étge 3 étge 2 étge 1 Le règlement 411/98 CE, complémentire de l Directive 91/628 CE pour le trnsport de

Plus en détail

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013 Les Dossiers Du Mois No. 006 Jnvier 2013 DÉVELOPPEMENT DE LA POLICE NATIONALE D'HAÏTI: cp sur 2016 Le Gouvernement hïtien doté s police ntionle d'un pln quinquennl de développement pour l période 2012-2016.

Plus en détail

Menu outils de navigation mennavi.htm

Menu outils de navigation mennavi.htm Pge de lncement index.htm Voici l représenttion schémtique de l structure du site Wllonie, toutes les crtes en mins... Pge d ccueil win.htm nevs générl menwin.htm À propos de l structure des données :

Plus en détail

Des solutions pour l eau potable. Solutions pour le traitement de l eau potable par Severn Trent Services

Des solutions pour l eau potable. Solutions pour le traitement de l eau potable par Severn Trent Services Des solutions pour l eu potble Solutions pour le tritement de l eu potble pr Severn Trent Services Des solutions complètes pour le tritement de l eu potble Severn Trent Services, principl fournisseur de

Plus en détail

Votre Image au travers de vos éditions Clients

Votre Image au travers de vos éditions Clients Votre Imge u trvers de vos éditions Clients Nos prtenires: LOGITAS SA est un tiers de confince, prtenire des éditeurs de logiciels et des utilisteurs pour l conception, le contrôle et l conservtion de

Plus en détail

Réalisation de sites Internet PME & Grandes entreprises Offre Premium. Etude du projet. Webdesign. Intégration HTML. Développement.

Réalisation de sites Internet PME & Grandes entreprises Offre Premium. Etude du projet. Webdesign. Intégration HTML. Développement. Rélistion de sites Internet PME & Grndes entreprises Offre Premium Etude du projet Réunions de trvil et étude personnlisée de votre projet Définition d une strtégie de pré-référencement Webdesign Définition

Plus en détail

Numara Asset Management Platform

Numara Asset Management Platform Numr Asset Mngement Pltform L Puissnce Tout-en-un L plteforme de gestion de prc informtique Numr Asset Mngement Pltform (NAMP) permet ux services informtiques d ccroître les niveux de service, d méliorer

Plus en détail

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus Nations Unies Conseil éonomique et soial Distr. générale 31 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/26 Commission éonomique pour l Europe Conférene des statistiiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

12Planet ConferenceServer

12Planet ConferenceServer Présenttion solution 12Plnet ConferenceServer Orgniser des conférences, débts ou interviews en temps réel sur le Web ou sur votre Intrnet ConferenceServer principles fonctionnlités Fonction de modértion

Plus en détail

Commencer MFC-J6920DW

Commencer MFC-J6920DW Guie instlltion rpie Commener MFC-J6920DW Veuillez lire le Guie e séurité u prouit vnt 'instller l'ppreil. Lisez ensuite e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion ppropriée.

Plus en détail

TD CHAPITRE 5 : STEREOCHIMIE DES MOLECULES ORGANIQUES

TD CHAPITRE 5 : STEREOCHIMIE DES MOLECULES ORGANIQUES Lefèvre 0-05 CAPITRE 5 : STERECIMIE DES MLECULES RGANIQUES PARTIE / DESCRIPTEURS STERECIMIQUES Ce qu il fut svoir : Notion e hirlité Stéréoisomérie e onfigurtion : énntiomérie et istéréoisomérie Ce qu

Plus en détail

Mon. Coordinomètre. a Nom... a Régionale... ...

Mon. Coordinomètre. a Nom... a Régionale... ... Mon Coordinomètre Nom.................................................................................................................................................... Régionle..........................................................................

Plus en détail

Les langages de programmations.

Les langages de programmations. Communiction technique: L utomte progrmmle industriel (les lngges) Leçon Les lngges de progrmmtions. Introduction : L écriture d un progrmme consiste à créer une liste d instructions permettnt l exécution

Plus en détail

Analyse statique et domaines abstraits symboliques

Analyse statique et domaines abstraits symboliques Anlyse sttique et domines strits symoliques Mémoire d hilittion à diriger des recherches Lurent Muorgne Hilittion soutenue le 12 février 2007 à l Université Pris-Duphine Jury : Ptrick Cousot (rpporteur)

Plus en détail

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR ÉCLAIRAGES À LED CH OL/AOL ET OFR/AFR LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR NOUVELLES SÉRIES D ÉCLAIRAGES À LED PUISSANCE LUMINEUSE ET DESIGN INGÉNIEUX PERFORMANTS,

Plus en détail

Guide de référence sur l'architecture et les flux de données BES 12

Guide de référence sur l'architecture et les flux de données BES 12 Guide de référence sur l'rchitecture et les flux de données BES 12 Pulié : 2016-01-04 SWD-20160104143441780 Tle des mtières À propos de ce guide... 5 Architecture : solution EMM BES12...6 Composnts utilisés

Plus en détail

L élia 40% 13% Chaudière gaz à condensation. Son secret : Chauffage et Eau Chaude Sanitaire Murale ou sol Cheminée ou ventouse

L élia 40% 13% Chaudière gaz à condensation. Son secret : Chauffage et Eau Chaude Sanitaire Murale ou sol Cheminée ou ventouse Chudière gz à ondenstion L éli Jusq 40% u à d éo no r hu ppor mie tàu dière pr trd ne ition nelle Chuffge et Eu Chude Snitire Murle ou sol Cheminée ou ventouse Instlltion simple dns le neuf omme dns l

Plus en détail

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Gestion Commercile Gérez le cycle complet des chts (demnde de prix, fcture fournisseur), des stocks (entrée, sortie mouvement, suivi) et des ventes (devis, fcture, règlement,

Plus en détail

Le guide du covoiturage

Le guide du covoiturage Le covoiturge en Meurthe-et-Moselle Le guide du covoiturge Rédction et PAO CG54 E.Pinze - visuels Y. Husson - photo E.Pinze - Nov. 2013 Avec, covoiturez simplement et en toute sécurité! Comment est né

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

EnsEignEmEnt supérieur PRÉPAS / BTS 2015

EnsEignEmEnt supérieur PRÉPAS / BTS 2015 Enseignement supérieur PRÉPAS / BTS 2015 Stnisls pour mbition de former les étudints à l réussite d exmens et de concours des grndes écoles de mngement ou d ingénieurs. Notre objectif est d ccompgner chque

Plus en détail

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR ÉCLAIRAGES À LED CH OL/AOL ET OFR/AFR LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR NOUVELLES SÉRIES D ÉCLAIRAGES À LED PUISSANCE LUMINEUSE ET DESIGN INGÉNIEUX PERFORMANTS,

Plus en détail

Urban Dance Crew. r b a n. c e. Centre de formation parascolaire. street art studio // gg academy 2015-2016

Urban Dance Crew. r b a n. c e. Centre de formation parascolaire. street art studio // gg academy 2015-2016 r b n D n e C on ep t Centre de formtion prsolire PRé-PROFESSIONNEL privé street rt studio // gg demy Street Art Studio Art * Culture * Event * Sport 69 Ple Alphonse Fvresse, 1310 L Hulpe rtlife@streetrtstudio.be

Plus en détail

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Série des Trités européens - n 34 ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Strsourg, 22.VI.1960 Texte révisé conformément ux dispositions du Protocole (STE n 54), entré en vigueur

Plus en détail

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR CAP PRO E SCHEMA : E MOTEUR folio folio folio folio folio folio folio 7 folio 8 folio 9 plque signlétique d un moteur puissnce sorée pr un moteur plque à ornes d un moteur triphsé e couplge étoile e couplge

Plus en détail

TP 10 : Lois de Kepler

TP 10 : Lois de Kepler TP 10 : Lois de Kepler Objectifs : - Estimer l msse de Jupiter à prtir de l troisième loi de Kepler. - Utiliser Stellrium, un simulteur de plnétrium «photo-réel». Compétences trvillées : - Démontrer que,

Plus en détail

Une nouvelle sonde locale pour la microscopie à force atomique en milieu biologique

Une nouvelle sonde locale pour la microscopie à force atomique en milieu biologique Une nouvelle sonde lole pour l mirosopie à fore tomique en milieu iologique Jérôme POLESEL-MARIS et Thoms BERTHELOT CEA, IRAMIS, Servie de Physique et Chimie des Surfes et Interfes, 91191 Gif-sur-Yvette

Plus en détail

NE connectez PAS le câble USB à ce stade (si vous utilisez un câble USB). de l'appareil et vérification des composants. Noir Jaune Cyan Magenta

NE connectez PAS le câble USB à ce stade (si vous utilisez un câble USB). de l'appareil et vérification des composants. Noir Jaune Cyan Magenta Guie instlltion rpie Commener MFC-495CW Avnt 'utiliser l'ppreil, veuillez lire e Guie 'instlltion rpie pour otenir les instrutions sur les proéures 'instlltion et e onfigurtion équtes. AVERTISSEMENT ATTENTION

Plus en détail

Commencer MFC-J6910DW

Commencer MFC-J6910DW Guie instlltion rpie Commener MFC-J6910DW Veuillez lire le livret Séurité et réglementtion vnt 'instller l'ppreil. Lisez ensuite e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion

Plus en détail

GABARIT À PÊNE DORMANT ÉLECTRONIQUE

GABARIT À PÊNE DORMANT ÉLECTRONIQUE Trez un erle de 1 po (25,4 mm) de dimètre u entre du ord de l porte. 2" 1 3/4" 1 9/16" 1 3/8" 51 45 40 35 POUR DISTANCE D'ENTRÉE de 2 3/8 po (60 mm) Pliez e grit sur l ligne pointillée et plez elle-i sur

Plus en détail

Commencer MFC-J6520DW

Commencer MFC-J6520DW Guie instlltion rpie Commener MFC-J6520DW MFC-J6720DW Veuillez lire le Guie e séurité u prouit vnt 'instller l'ppreil. Lisez ensuite e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion

Plus en détail

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX Améliortion des performnces des pplictions, protection des données critiques et réduction des coûts de stockge vec les logiciels complets d EMC POINTS FORTS VNX Softwre Essentils

Plus en détail

OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION. (Note présenté par l Espagne)

OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION. (Note présenté par l Espagne) Février 2003 Anglis et frnçis seulement OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION (Note présenté pr l Espgne) 1. INTRODUCTION 1.1 Les principles crctéristiques géogrphiques

Plus en détail

638604 CTC Generic 815446 LITHO FLEXO. PANTONE 000 05a mm/dd/yy xxxxxx. PANTONE 000 06a mm/dd/yy xxxxxx PANTONE 000. 07a mm/dd/yy xxxxxx.

638604 CTC Generic 815446 LITHO FLEXO. PANTONE 000 05a mm/dd/yy xxxxxx. PANTONE 000 06a mm/dd/yy xxxxxx PANTONE 000. 07a mm/dd/yy xxxxxx. Trez un erle de po (5, mm) de dimètre u entre du ord de l porte. " /" 9/6" /8" 5 5 0 5 POUR DISTANCE D ENTRÉE de /8 po (60 mm) Pliez e grit sur l ligne pointillée et plez elle-i sur l ngle de l porte POUR

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / ssocitions Loi du 1 er juillet 1901, reltive u contrt d ssocition Nom de l ssocition : Dte limite de retour des dossiers / 31 jnvier 2016 Pr courrier : Mirie de

Plus en détail

Lancement d u site Internet

Lancement d u site Internet Lncement d u site Internet d u S M E T O M - G E E O D E www.smetom-geeode.fr Votre contct presse Erwn GUILLERON, chrgé de communiction SMETOM-GEEODE - 14 rue l Mirie - 77160 Poigny Tél : 01.64.00.26.45

Plus en détail