Étape II. Compétences à développer de 8 à 12 ans. Grilles des compétences

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étape II. Compétences à développer de 8 à 12 ans. Grilles des compétences"

Transcription

1 Grilles des ompétenes Compétenes à développer de 8 à ans COMPÉTENCES DE 8 À ANS Les ompétenes en «aratères droits» sont à ertifier. (symbole en fin de ligne) Les ompétenes en «aratères italiques» sont à exerer. Journal de lasse De Boek Éduation, 0

2 FRANÇAIS Éouter et parler ORIENTER SON ÉCOUTE ET SA PAROLE EN FONCTION DE LA SITUATION DE COMMUNICATION Tenir ompte de l intention poursuivie (s informer / omprendre / omprendre des onsignes / prendre du plaisir) dans le adre d une onversation sur un sujet familier ave un interlouteur familier Pratiquer une éoute ative (en posant des questions, en reformulant...) en adoptant des attitudes relationnelles (ourtoisie, tour et temps de parole...) Tenir ompte de e que dit son interlouteur pour poursuivre le dialogue ÉLABORER DES SIGNIFICATIONS OU DES CONTENUS Présenter ou réagir à un message, dans un adre de vie quotidien, en interation éventuelle ave d autres, en séletionnant des informations répondant à un projet ; en reformulant des informations à partir d un message simple présenté dans une struture simple ; en proposant une suite plausible à un texte entendu en tenant ompte de plusieurs indies ; en distinguant l'essentiel de l'aessoire, le réel de l'imaginaire, le vraisemblable de l'invraisemblable, le vrai du faux, l expliite de l impliite ; en reliant des informations signifiatives du message à ses onnaissanes ; en exprimant son opinion personnelle, aompagnée d'une justifiation ohérente. FRANÇAIS Pratiquer la leture d'un message à voix haute ave leture mentale préalable DÉGAGER ET ASSURER L'ORGANISATION ET LA COHÉRENCE DU MESSAGE Identifier et utiliser les strutures : narrative, desriptive, expliative, argumentative, dialoguée Perevoir et organiser la progression des idées Identifier les informations prinipales et seondaires dans une struture simple S exprimer de manière audible ave une prononiation adaptée et un volume suffisant dans une situation de ommuniation élargie ou nouvelle IDENTIFIER ET UTILISER LES MOYENS NON VERBAUX COMPÉTENCES DE 8 À ANS Repérer et utiliser des indies orporels (parmi eux-i, l'oupation de l'espae, la posture, les gestes, les mimiques, le regard ) Identifier et utiliser les interations entre les éléments verbaux et les supports : shémas, objets, illustrations, tableaux... Journal de lasse De Boek Éduation, 0

3 Numérotation des préparations SAVOIR ÉCOUTER SAVOIR PARLER ORIENTER SON ÉCOUTE ET SA PAROLE EN FONCTION DE LA SITUATION DE COMMUNICATION ÉLABORER DES SIGNIFICATIONS OU DES CONTENUS COMPÉTENCES DE 8 À ANS DÉGAGER ET ASSURER L'ORGANISATION ET LA COHÉRENCE DU MESSAGE IDENTIFIER ET UTILISER LES MOYENS NON VERBAUX FRANÇAIS Journal de lasse De Boek Éduation, 0

4 FRANÇAIS Lire et érire Remarque: dans les ases où le savoir érire diffère du savoir lire, elui-i est légèrement déalé vers la droite. ORIENTER SA LECTURE ET SON ÉCRIT EN FONCTION DE LA SITUATION DE COMMUNICATION Repérer le titre d un doument dans des olletions familières Choisir un doument en fontion du projet et du ontexte de l ativité Antiiper le ontenu d un doument en utilisant ses indies externes et internes (illustrations, images, première et quatrième pages de ouverture, dos du livre, table des matières, typographie...) Tenir ompte du genre de texte hoisi ou imposé, des proédures onnues et des modèles observés, du support matériel Adapter sa stratégie de leture en fontion du projet, du doument et du temps aordé : leture intégrale ou séletive s'aider des titres, intertitres, illustations, ordre alphabétique Tenir ompte du statut du sripteur (enfant, représentant, groupe...), du destinataire, du projet de la lasse Saisir l intention dominante de l auteur dans un texte ourt et simple où l'intention apparaît nettement Tenir ompte de l'intention poursuivie (informer, persuader, enjoindre, émouvoir, donner du plaisir...) () Adopter une vitesse de leture favorisant le traitement de l'information. ÉLABORER DES SIGNIFICATIONS OU DES CONTENUS Dégager les informations expliites qui portent soit sur les personnages prinipaux et leurs ations, soit sur les informations essentielles d'un texte Déouvrir les informations impliites (inférene) Vérifier des hypothèses émises personnellement ou proposées FRANÇAIS Perevoir le sens global afin de pouvoir raonter e qu on a lu en respetant l ordre hronologique et les liens logiques, reformuler et utiliser des informations issues d un texte simple et bien struturé, reformuler ou exéuter un enhaînement de onsignes simples pour réaliser une tâhe simple Réagir, selon la nature du doument, en interation éventuelle ave d autres leteurs, et distinguer le réel de l imaginaire, le réel du virtuel, le vraisemblable de l invraisemblable, le vrai du faux 5 Reherher et inventer des idées, des mots... (histoires, informations, arguments, textes à visée injontive...) Réagir à des douments érits, sonores, visuels... en exprimant une opinion personnelle et en la justifiant d'une manière ohérente DÉGAGER ET ASSURER L ORGANISATION ET LA COHÉRENCE DU MESSAGE Reonnaître des éléments qui interviennent dans la struture dominante narrative (repérer l essentiel d'une histoire, d un réit), desriptive (repérer la manière dont les éléments sont dérits), expliative (repérer les éléments importants), argumentative (déouvrir des arguments), struture dialoguée (repérer le louteur) Identifier les genres de textes : lettre, artile, affihe, poésie Planifier l organisation générale du message par le hoix d un modèle d organisation adéquat (dominante injontive, narrative, desriptive, expliative, informative, argumentative) Repérer les titres et les intertitres, les paragraphes, les signes et les alinéas Créer judiieusement des paragraphes dans les textes à dominante injontive, narrative, informative, en s aidant de modèles Utiliser à bon esient les titres et les intertitres dans les textes à dominante informative et dominante narrative Repérer les organisateurs textuels ainsi que les mots ou expressions servant à enhaîner les phrases Utiliser à bon esient les organisateurs textuels ainsi que les mots ou expressions servant à enhaîner les phrases Utiliser des onjontions, des adverbes marquant le temps, le lieu, la ause dans des textes à dominante injontive, narrative et informative 5 Repérer modes et temps verbaux dans des douments identifier les temps Veiller à la ohérene temporelle (onordane des temps) dans la phrase et dans le texte par le hoix d'un système des temps et du mode approprié COMPÉTENCES DE 8 À ANS 6 Repérer les mots qui représentent le ou les personnages prinipaux et ainsi déouvrir le réseau des anaphores (éléments linguistiques de reprise d'informations) Utiliser à bon esient les éléments linguistiques de reprises d'informations d'une phrase à l'autre : reprise par un pronom usuel, reprise par un substitut lexial, souvent soulignée par un déterminant défini, un déterminant démonstratif ou un déterminant possessif Éviter les répétitions en employant des synonymes 7 Observer la manière dont l'information évolue, se omplète et parfois se répète Veiller à e que les informations s'enhaînent dans un ordre logique TRAITER ET UTILISER LES UNITÉS LEXICALES ET GRAMMATICALES Identifier les phrases de même struture Utiliser les oordinations, les juxtapositions et les subordinations les plus usuelles Utiliser de manière appropriée les signes de pontuation (la virgule dans une énumération, les points d interrogation et d exlamation) Repérer les marques de genre et de nombre pour établir des liens entre les mots Orthographier 80 % de formes orretes dans ses propres produtions en ayant reours à des référentiels d'orthographe d'usage et grammatiale Comprendre le sens d'un mot à partir du ontexte, dans un ditionnaire ou dans un référentiel adapté, en établissant les relations que les mots entretiennent entre eux: synonymes, antonymes, familles de mots, en distinguant les éléments qui omposent un mot (préfixe, radial, suffixe) Utiliser un voabulaire préis et adapté à la situation de ommuniation PERCEVOIR LES INTERACTIONS ENTRE ÉLÉMENTS VERBAUX ET NON VERBAUX ASSURER LA PRÉSENTATION Relier un texte à des éléments non verbaux (roquis, shémas, légendes, tableaux, graphiques ) Au niveau des interations entre les éléments verbaux et non verbaux : hoix du support, d'illustrations, de photos, de roquis, de artes, de graphiques Au niveau graphique : mise en page selon le genre, ériture soignée et lisible, ériture à l'aide d'outils sripteurs adaptés au support Journal de lasse De Boek Éduation, 0

5 Numérotation des préparations SAVOIR LIRE SAVOIR ÉCRIRE ORIENTER SA LECTURE ET SON ÉCRIT EN FONCTION DE LA SITUATION DE COMMUNICATION ÉLABORER DES SIGNIFICATIONS OU DES CONTENUS COMPÉTENCES DE 8 À ANS 5 DÉGAGER ET ASSURER L ORGANISATION ET LA COHÉRENCE DU MESSAGE 5 FRANÇAIS TRAITER ET UTILISER LES UNITÉS LEXICALES ET GRAMMATICALES PERCEVOIR LES INTERACTIONS ENTRE ÉLÉMENTS VERBAUX ET NON VERBAUX ASSURER LA PRÉSENTATION Journal de lasse De Boek Éduation, 0

6 FORMATION MATHÉMATIQUE NOMBRES Compter, dénombrer, lasser Maîtriser la haîne verbale des nombres organiser les objets pour quantifier sans dénombrer ou pour failiter le dénombrement Dire, lire et érire des nombres naturels et des déimaux limités au millième dans la numération déimale de position en omprenant son prinipe Situer, ordonner, omparer des nombres naturels et des déimaux limités au millième Organiser les nombres par familles Déomposer et reomposer des nombres naturels et des déimaux limités au millième Trier, lasser des nombres naturels Caluler FORMATION MATHÉMATIQUE Identifier et effetuer des opérations dans des situations variées ave des nombres naturels et des déimaux limités au millième Estimer, avant d'opérer, l'ordre de grandeur d'un résultat Connaître et restituer de mémoire des résultats d'opérations Fae à tout alul, herher à simplifier et organiser les opérations en reourant notamment aux propriétés des opérations, à la proédure de ompensation, à la numération de position, aux relations entre les nombres 5 Choisir et utiliser ave pertinene le alul mental, le alul érit ou la alulatrie en fontion de la situation 6 Vérifier le résultat d'une opération 7 Érire des nombres sous une forme adaptée (entière, déimale ou frationnaire) en vue de les omparer, de les organiser ou de les utiliser SOLIDES ET FIGURES Repérer Se situer et situer des objets dans l'espae réel Se déplaer dans la réalité ou dans un espae représenté Assoier un point à ses oordonnées dans un repère (droite, repère artésien) () Utiliser, dans leur ontexte, les termes usuels et les notations propres aux nombres et opérations. Reonnaître, omparer, onstruire, exprimer Reonnaître, omparer des solides et des figures, les différenier et les lasser sur base des propriétés de ôtés, d angles pour les figures Construire des solides, des figures, des lignes et des angles ave du matériel varié Connaître les relations de parallélisme, de perpendiularité et d'isométrie COMPÉTENCES DE 8 À ANS 6 Dégager des régularités, des propriétés, argumenter Dans un ontexte de pliage, de déoupage, de pavage et de reprodution de dessins, relever la présene de régularités Reonnaître et onstruire des agrandissements et des rédutions de figures GRANDEURS () Comprendre et utiliser, dans leur ontexte, les termes usuels propres à la géométrie pour dérire, omparer, traer. Comparer, mesurer Comparer des grandeurs de même nature et onevoir la grandeur omme une propriété de l objet, la reonnaître et la nommer Estimer en utilisant des étalons familiers et onventionnels et exprimer le résultat Effetuer le mesurage en utilisant des étalons familiers et onventionnels et en exprimer le résultat (longueurs, apaités, masses, aires, volumes, durées, oût) Établir des relations dans un système pour donner du sens à la leture et à l ériture d une mesure 5 Construire et utiliser des démarhes pour aluler des périmètres, des aires et des volumes Opérer, frationner Frationner des objets en vue de les omparer Opérer sur des grandeurs TRAITEMENT DES DONNÉES / SITUATIONS DE VIE RÉELLE ET PROBLÈMES MATHÉMATIQUES Lire un graphique, un tableau, un diagramme, les interpréter, y représenter des données Résoudre des problèmes Effetuer des statistiques (effetif, fréquene, étendue, moyenne d un ensemble de données) et des probabilités (fréquene d un événement) Journal de lasse De Boek Éduation, 0

7 Numérotation des préparations NOMBRES Compter, dénombrer, lasser Organiser les nombres par familles Caluler COMPÉTENCES DE 8 À ANS SOLIDES ET FIGURES Repérer Reonnaître, omparer, onstruire, exprimer voir grille des ompétenes en GÉOGRAPHIE FORMATION MATHÉMATIQUE Dégager des régularités, des propriétés, argumenter GRANDEURS Comparer, mesurer 5 Opérer, frationner TRAITEMENT DES DONNÉES / SITUATIONS DE VIE RÉELLE ET PROBLÈMES MATHÉMATIQUES Journal de lasse De Boek Éduation, 0

8 éveil ET FORMATION HISTORIQUE / GéOGRAPHIE éveil et FORMATION HISTORIQUE (Se) poser des questions, onstruire une démarhe de reherhe Réolter des informations Exploiter l information, en vérifier la pertinene Struturer les résultats, les ommuniquer, valider sa démarhe Transférer à de nouvelles situations Agir et réagir éveil et FORMATION GéOGRAPHIQUE (Se) poser des questions pertinentes, définir e qu on sait déjà, établir les grandes étapes de la reherhe Utiliser méthodiquement ditionnaire, manuel et atlas : ordre alphabétique, index, table des matières Lire une arte, un plan en utilisant la légende et l éhelle linéaire Lire un érit à aratère informatif ou expliatif Repérer et noter orretement des informations provenant de graphiques en bâtonnets, en bandelettes, artésiens, setoriels Lire un tableau de données Séletionner les éléments utiles Compléter un tableau à simple, à double entrée pour organiser les informations Situer l information dans un adre spatio-temporel Organiser les résultats en les intégrant dans un adre spatio-temporel : produire un texte bref, un shéma, un roquis, un graphique artésien, en bâtonnets, en bandelettes évaluer la pertinene des pratiques de reherhe mises en œuvre Réinvestir dans des situations liées expliitement à la situation d apprentissage Remettre son avis en question, l ajuster, le modifier et se forger une opinion COMPÉTENCES DE 8 À ANS 8 (Se) poser des questions, onstruire une démarhe de reherhe Réolter des informations Exploiter l information, en vérifier la pertinene Struturer les résultats, les ommuniquer, valider sa démarhe Transférer à de nouvelles situations Agir et réagir (Se) poser des questions pertinentes, définir e qu on sait déjà, établir les grandes étapes de la reherhe Utiliser méthodiquement ditionnaire, manuel et atlas : ordre alphabétique, index, table des matières Lire une arte, un plan en utilisant la légende et l éhelle linéaire Lire un érit à aratère informatif ou expliatif Repérer et noter orretement des informations provenant de graphiques en bâtonnets, en bandelettes, artésiens, setoriels Lire un tableau de données Séletionner les éléments utiles Compléter un tableau à simple, à double entrée pour organiser les informations Situer l information dans un adre spatio-temporel Organiser les résultats en les intégrant dans un adre spatio-temporel : produire un texte bref, un shéma, un roquis, un graphique artésien, en bâtonnets, en bandelettes évaluer la pertinene des pratiques de reherhe mises en œuvre Réinvestir dans des situations liées expliitement à la situation d apprentissage Remettre son avis en question, l ajuster, le modifier et se forger une opinion Journal de lasse De Boek Éduation, 0

9 Numérotation des préparations COMPÉTENCES DE 8 À ANS 9 Utiliser des représentations du temps (alendriers, des lignes du temps) pour se réer des repères dans le temps Lire une trae du passé Utiliser des Comparer Déouvrir lignes ORIENTER du SON ÉCOUTE ET SA PAROLE EN FONCTION DE LA SITUATION deux DE COMMUNICATION l histoire des gens temps pour douments de à une époque situer Utiliser des grilleshoraires hebdomadaires, lasser des es traes Identifier et Rattaher les Interpréter même nature Distinguer périodes es traes en traitant d un témoin ou donnée (aujourd hui des alendriers et des traes en aux ativités historiques distinguant e même sujet spéialiste, fait lignes du temps de fontion de humaines : se ainsi que et autrefois, ii qu on lit, e s entraîner à ou opinion, l année partagée en leur nature loger, se des repères qu on voit et omparer deux doument et ailleurs) mois omme la pour situer des (douments, nourrir, e qu on en douments original ou faits véus par soi ou par sulptures, ommuniquer naissane de déduit de nature différente traitant reonstitué d autres personnes monuments ) Jésus-Christ, la guerre d un même -8 sujet ÉLABORER DES SIGNIFICATIONS OU DES CONTENUS DÉGAGER ET ASSURER L'ORGANISATION ET LA COHÉRENCE DU MESSAGE () En respetant la hronologie, en marquant la durée et la fréquene des événements, en établissant des relations d antériorité, de simultanéité et de postériorité IDENTIFIER ET UTILISER LES MOYENS NON VERBAUX Loaliser des villes, provines, pays, ontinents, ours d eau, oéans, forêts, déserts, montagnes, zones limatiques sur différentes artes et/ou le planisphère SAVOIR ÉCOUTER Utiliser des repères spatiaux et des représentations spatiales Se déplaer dans la réalité ou dans un espae représenté S orienter, orienter un objet, loaliser un lieu selon les quatre points ardinaux Lire un paysage ou une image géographique Identifier et aratériser les omposantes du paysage et des milieux naturels SAVOIR PARLER Identifier des atouts et des ontraintes du relief, de l hydrographie, du limat et de la végétation Organiser l espae Identifier et aratériser les interations de l homme ave l espae : adaptation aux onditions naturelles (végétation, proximité de la mer...), ativités éonomiques éveil ET FORMATION HISTORIQUE / GéOGRAPHIE () Déouvrir la variété des types de artes, la diffiulté de hoisir le type de arte répondant le mieux au problème posé, la démarhe à suivre pour aéder à la arte adéquate dans un atlas () Le délimiter, déterminer les différents plans, repérer la ligne d horizon, identifier à quel type d espae il appartient () Reonnaître la nature du doument présenté distinguer photo aérienne et photo au sol Journal de lasse De Boek Éduation, 0

10 éveil initiation sientifique étapes de la démarhe sientifique Savoir-faire éveil- INITIATION sientifique Renontrer et appréhender une situation omplexe Choisir et onstruire une démarhe de reherhe Faire émerger une énigme à résoudre Identifier les indies et dégager des pistes de reherhe Confronter et séletionner les pistes Réolter des informations par la reherhe expérimentale, l observation et la mesure Réolter des informations par la reherhe doumentaire et la onsultation de personnes ressoures C C C C C5 C6 C7 C8 C9 C0 C Formuler des questions qui préisent l énigme à résoudre Reherher et identifier des indies suseptibles d influener la situation Agener les indies pour formuler au moins une supposition, une hypothèse Différenier des faits établis, des réations affetives Conevoir ou adapter une proédure expérimentale Reueillir des informations par des observations Identifier la grandeur à mesurer et l assoier à l instrument de mesure adéquat Exprimer le résultat d une mesure Repérer une information dans un érit sientifique Repérer une information dans un graphique, un tableau de données Repérer une information issue d un roquis, d un shéma Repérer des personnes ressoures, les interroger et garder des traes des réponses obtenues COMPÉTENCES DE 8 À ANS 0 C Comparer, trier, lasser Struturer, ommuniquer Rassembler et organiser les informations pour favoriser la ompréhension et la ommuniation C Identifier deux variables et ertaines de leurs valeurs Exprimer quantitativement si une relation existe entre elles Réaliser un shéma, un roquis, un ompte rendu C Rassembler des informations dans un tableau et les ommuniquer à l aide d un graphique C5 Valider les résultats de la reherhe valider, synthétiser les résultats et transférer dans de nouvelles situations S interroger à propos des résultats obtenus, élaborer une synthèse et onstruire de nouvelles onnaissanes C6 C7 énumérer ou représenter les aratéristiques extérieures pour arriver à la notion de groupe Réinvestir les onnaissanes dans d autres situations Journal de lasse De Boek Éduation, 0

11 Numérotation des préparations Les êtres vivants L énergie La matière L air, l eau, le sol L homme et l environnement L histoire de la vie et des sienes éveil- INITIATION sientifique COMPÉTENCES DE 8 À ANS Journal de lasse De Boek Éduation, 0

12 éduation par la tehnologie ÉDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE Construire et mettre en œuvre une démarhe de résolution de problèmes pour déouvrir A. Identifier la situation-problème : la redire ave ses mots, faire apparaître, dans un dessin, les éléments signifiatifs de la situation à résoudre B. rassembler de la doumentation : séletionner un élément pertinent par rapport à la situation-problème dans un doument fourni par l enseignant ; identifier notions, termes nouveaux ; attaher une définition en référene au ontexte C. émettre des hypothèses : reenser les différentes hypothèses de résolution, hoisir l hypothèse de travail la plus favorable en fontion de ritères définis D. Planifier le travail : ordonner hronologiquement les étapes à réaliser, effetuer un dessin à main levée pour formaliser la réalisation E. réaliser : réaliser les opérations néessaires dans un ordre adéquat pour aboutir à l objetif fixé ; utiliser des outils, des matériaux et des équipements ; organiser son espae de travail en fontion de la tâhe à réaliser ; respeter les normes de séurité et d hygiène COMPÉTENCES DE 8 À ANS F. réguler : vérifier le résultat obtenu, son adéquation aux ritères de départ, sa onformité ave la solution reherhée ; identifier les erreurs et apporter des orretions ou des améliorations éventuelles G. struturer : formaliser la démarhe par un dessin à main levée ; formaliser la démarhe dans un langage oral en utilisant les termes tehniques orrets ; formaliser la démarhe dans un langage érit en respetant la struture propre à la rédation de textes tehniques ; réinvestir les aquis (onepts, démarhes) dans le même domaine tehnologique Journal de lasse De Boek Éduation, 0

13 Numérotation des préparations COMPÉTENCES DE 8 À ANS La biotehnologie Utilisation d organismes vivants ou de parties d organisme dans des proessus naturels (gestion ou purifiation des eaux ou des environnements ). L életronique le ontrôle tehnologique Systèmes életriques et életroniques (iruits életriques, életroniques, robotiques...). La tehnologie de l alimentation Prodution, préparation, présentation, stokage des aliments. Développement d emballages et ommerialisation des produits alimentaires. La tehnologie de l information et de la ommuniation Collete, struturation, manipulation, réupération et ommuniation d informations sous formes diverses. La tehnologie des matériaux Mise en œuvre, usage et développement de matériaux pour atteindre le résultat souhaité. Connaissane de qualité ou de ompatibilité des matériaux, traitement, onservation et reylage. Les strutures et les méanismes Méanismes de onstrutions simples et/ou omplexes. Mahines mettant en œuvre des prinipes méaniques, életriques, pneumatiques et hydrauliques. Les tehniques de prodution et de proessus Prodution et assemblage de produits finis ou semi-finis ainsi que de omposants. Proessus de traitement des matières premières et prodution d énergie. ÉDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE Journal de lasse De Boek Éduation, 0

14 ÉDUCATION ARTISTIQUE MONDE SONORE Perevoir et s approprier Assoier les sons et les bruits à des odes de hauteur, d intensité, de dynamique, de durée ainsi qu'aux modes de prodution sonore (frotter, souffler, frapper, piner) Cherher, repérer, nommer quelques instruments (à vent, à ordes, et.) Identifier, lasser, assoier des voix parlées, des voix hantées, des intentions traduites voalement et les prinipales langues de voix hantées Dérire et omparer des produtions musiales 5 Situer une œuvre dans son ontexte historique et ulturel Reproduire, imiter, opier Reproduire des gestes de rythmique orporelle ouper l espae et y reproduire des pulsations frappées, marhées, parlées ÉDUCATION ARTISTIQUE Reproduire les respirations, les intonations voales à la leture d un texte, à l exéution d un hant Répéter en groupe et de mémoire des séquenes rythmiques et mélodiques, des hansons Reproduire un bruitage, un déor sonore, une ourte partition rythmique Comprendre, organiser, interpréter, réer Organiser ses rythmes dans le temps et l espae pour exprimer orporellement son ressenti à l audition d une pièe musiale Assoier les paramètres sonores pour produire un message voal, verbal, musial ohérent Organiser graphiquement une séquene entendue érire un musiogramme simple pour traduire une intention en déor sonore MONDE VISUEL Perevoir et s approprier Perevoir et différenier les formes géométriques et non géométriques, les formes agenées de manière abstraite ou figurative Classer par familles des produtions graphiques d après leurs degrés de larté ou d obsurité (leurs valeurs) Identifier et nommer les ouleurs primaires, seondaires et leurs omposantes déterminer la sensation de température Caratériser les harmonies monohromes et polyhromes 5 Perevoir et dérire la matière ; en nommer les différents aspets 6 Déoder des langages (omposition, ouleurs, espaes, matières, sons, gestes...) utilisés pour onstruire des images médiatiques COMPÉTENCES DE 8 À ANS 7 Dérire et omparer des produtions d artistes (peinture, sulpture, et.) 8 Identifier des modes d expression et des tehniques d'expression 9 Dérire la manière dont les éléments omposant une prodution sont organisés 0 Perevoir la notion de temps dans différentes œuvres (inéma, dessin d animation, bande dessinée, sulpture, mouvement...) Situer une œuvre dans son ontexte historique et ulturel Aquérir des modes d expression et des tehniques d exéution Adapter sa prodution en fontion d un thème Choisir outils et matières en fontion d une tehnique d exéution et d un mode d expression Reproduire des traés sur des supports différents Représenter en deux dimensions des objets 5 Réaliser des ouleurs seondaires à partir de ouleurs primaires 6 Organiser un espae en omposant des éléments et en respetant les règles d équilibre (fond, forme, ouleurs, mouvement...) 7 Composer des harmonies monohromes et des harmonies polyhromes 8 Couvrir de manière uniforme des surfaes 9 Assoier des éléments pour réer des volumes en fontion d'un thème ou d'un style Organiser, transformer, réer Représenter de manière réaliste des personnages, des objets, des animaux, des paysages... Traduire une ambiane, une atmosphère, une pereption personnelle Créer en ombinant des formes, des ouleurs, des valeurs, des matières, des modes d expression, des tehniques d exéution... Transformer des personnages, des objets, des animaux, des paysages : les simplifier, les géométriser, en hanger les proportions Journal de lasse De Boek Éduation, 0

15 Numérotation des préparations MONDE SONORE Perevoir et s approprier 5 Reproduire, imiter, opier COMPÉTENCES DE 8 À ANS 5 Comprendre, organiser, interpréter, réer MONDE VISUEL Perevoir et s approprier ÉDUCATION ARTISTIQUE Aquérir des modes d expression et des tehniques d exéution Organiser, transformer, réer Journal de lasse De Boek Éduation, 0

16

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus Nations Unies Conseil éonomique et soial Distr. générale 31 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/26 Commission éonomique pour l Europe Conférene des statistiiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan Comment évaluer la qualité d un résultat? En sienes expérimentales, il n existe pas de mesures parfaites. Celles-i ne peuvent être qu entahées d erreurs plus ou moins importantes selon le protoole hoisi,

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION - Février 2003 - ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION Centre d Information du Cuivre 30, avenue Messine 75008 Paris HOLISUD Ingénierie 21,

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Chapitre IV- Induction électromagnétique

Chapitre IV- Induction électromagnétique 37 Chapitre IV- Indution életromagnétique IV.- Les lois de l indution IV..- L approhe de Faraday Jusqu à maintenant, nous nous sommes intéressés essentiellement à la réation d un hamp magnétique à partir

Plus en détail

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation Mathématiques e Livret de orrigés Rédation : Niole Cantelou Sophie Huvey Hélène Leoq Fabienne Meille Françoise Raynier Philippe Nadeau Jean-Denis Poignet Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable

Plus en détail

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées Guide pratique L emploi des personnes handiapées Sommaire Guide pour les salariés p. 3 L'aès et le maintien dans l'emploi... 4 Les établissements et servies d aide par le travail (ÉSAT)... 10 Les entreprises

Plus en détail

Votre dossier d adhésion

Votre dossier d adhésion MSH INTERNATIONAL pour le ompte Votre dossier d adhésion Vous avez besoin d aide pour ompléter votre dossier d adhésion? Contatez-nous au +33 (0)1 44 20 48 77. Adhérent Bulletin d adhésion Titre : Mademoiselle

Plus en détail

Le calendrier des inscripti

Le calendrier des inscripti ÉTUDES SUP TOP DÉPART Vous venez d entrer en terminale. Au œur de vos préoupations : obtenir le ba. Néanmoins, vous devrez aussi vous souier des poursuites d études, ar les insriptions dans le supérieur

Plus en détail

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas!

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas! X-infos L ATUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014 Édito Tous a vos agendas! La soiété SPL-Xdemat s apprête à vivre pour la première fois de sa jeune existene, les életions muniipales. Et ompte tenu du

Plus en détail

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants.

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. Projet INF242 Stéphane Devismes & Benjamin Wak Pour e projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. 1 Planning Distribution du projet au premier ours. À la fin de la deuxième semaine

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Mesures du coefficient adiabatique γ de l air

Mesures du coefficient adiabatique γ de l air Mesures du oeffiient adiabatique γ de l air Introdution : γ est le rapport des apaités alorifiques massiques d un gaz : γ = p v Le gaz étudié est l air. La mesure de la haleur massique à pression onstante

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES Nom... Prénom... Date de naissance... Note aux parents Le livret personnel de compétences vous permet de suivre la progression des apprentissages de votre enfant à l école et au collège. C est un outil

Plus en détail

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieu Sommaire LE CONTRAT DE TRAVAIL...3 LA REMUNERATION : PAIEMENT AU CACHET, PAIEMENT

Plus en détail

La RFID et les quarante voleurs

La RFID et les quarante voleurs Gildas Avoine, Massahusetts Institute of Tehnology, Cambridge, MA, USA, avoine@mit.edu La tehnologie en un lin d oeil L identifiation par radiofréquene (RFID) fait aujourd hui ouler beauoup d enre... et

Plus en détail

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

BAILLY-GRANDVAUX Mathieu ZANIOLO Guillaume Professeur : Mrs Portehault

BAILLY-GRANDVAUX Mathieu ZANIOLO Guillaume Professeur : Mrs Portehault BAILLY-GRANDVAUX Mathieu ZANIOLO Guillaume Professeur : Mrs Portehault 1 I. Introdution...3 II. Généralités...3 Caratéristiques ommunes aux deux phénomènes...3 La différene entre la phosphoresene et la

Plus en détail

Exemples de solutions acoustiques

Exemples de solutions acoustiques Exemples de solutions aoustiques RÉGLEMENTATON ACOUSTQUE 2000 Janvier 2014 solement aux bruits aériens intérieurs et niveau de bruit de ho Traitement aoustique des parties ommunes Bruits d équipements

Plus en détail

Revue des Sciences et de la Technologie - RST- Volume 5 N 1 / janvier 2014

Revue des Sciences et de la Technologie - RST- Volume 5 N 1 / janvier 2014 Revue des Sienes et de la Tehnologie - RST- Volume 5 N 1 / janvier 214 L impat d une Charge Fortement Capaitive Sur la Qualité du Filtrage d un FAP Contrôlé Par un Filtre Multi-Variable Hautement Séletif

Plus en détail

#DSAA. Marseille. u Lycée Denis Diderot {Lycée Marie Curie é Lycée Jean Perrin. Lycée Saint Exupéry

#DSAA. Marseille. u Lycée Denis Diderot {Lycée Marie Curie é Lycée Jean Perrin. Lycée Saint Exupéry # Marseille u Lyée Denis Diderot {Lyée Marie Curie é Lyée Jean Perrin Lyée Saint Exupéry #sommaire_ Introdution Diplôme Supérieur d Arts Appliqués spéialité Design / Marseille 4 Projet pédagogique global

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Portage Salarial pour les métiers du Conseil by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms

Plus en détail

Équilibres de phases de mélanges

Équilibres de phases de mélanges Équilibres de phases de mélanges Paternité - Pas d'utilisation Commeriale - Partage des Conditions Initiales à l'identique : http://reativeommons.org/lienses/by-n-sa/2.0/fr/ Table des matières Table des

Plus en détail

Le compte satellite des institutions sans but lucratif

Le compte satellite des institutions sans but lucratif Institut des omptes nationaux Le ompte satellite des institutions sans ut luratif 2000-2001 Contenu de la puliation Le ompte satellite des institutions sans ut luratif (ISBL) est élaoré d après les définitions

Plus en détail

BILAN COOPÉRATIF ET RSE

BILAN COOPÉRATIF ET RSE 2012 BANQUE & ASSURANCE LA BRED BANQUE POPULAIRE au 31 déembre 2012 1 UNE SOLIDE ASSISE FINANCIÈRE Produit net banaire : 903,20 M Bénéfie net onsolidé part du groupe : 179,90 M Fonds propres prudentiels

Plus en détail

Diagnostic Immobilier by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Diagnostic Immobilier by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Nom ou raison soiale Adresse Code postal Ville

Plus en détail

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe.

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. 4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. Utiliser un document vidéo en classe de langue ce n est pas regarder ensemble la télévision mais le visionner en organisant sa découverte

Plus en détail

3. Veuillez indiquer votre effectif total :

3. Veuillez indiquer votre effectif total : 1 Métiers du marketing et de la ommuniation Questionnaire préalable d assurane Préambule Le présent questionnaire préalable d assurane Marketing et Communiation a pour objet de réunir des informations

Plus en détail

Document d aide au suivi scolaire

Document d aide au suivi scolaire Document d aide au suivi scolaire Ecoles Famille Le lien Enfant D une école à l autre «Enfants du voyage et de familles non sédentaires» Nom :... Prénom(s) :... Date de naissance :... Ce document garde

Plus en détail

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée)

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée) 1 Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Date de réation : Possédez-vous

Plus en détail

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle :

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : École : Maternelle Livret de suivi de l élève Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : Livret de suivi de l élève à l école maternelle Chaque compétence est évaluée selon

Plus en détail

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif Informatique TP 4 & 5 ECS2 Lyée La Bruyère, Versailles Chaînes de Markov Partie 1 : exemple introdutif Exerie 1 : épidémiologie On modélise l évolution d une maladie en lassant les individus en trois groupes

Plus en détail

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés NCCI : Calul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés Ce NCCI fournit les règles relatives au alul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés. Ces règles se ontentent de ouvrir la oneption et le alul

Plus en détail

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension Juin 2001 La protetion différentielle dans les installations életriques basse tension Ce guide tehnique a pour objetif de mettre en évidene les prinipes de fontionnement des protetions différentielles

Plus en détail

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles S3CP Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles Référentiel Le présent socle décrit un ensemble de connaissances et compétences devant être apprécié dans un contexte professionnel.

Plus en détail

Équations différentielles et systèmes dynamiques. M. Jean-Christophe Yoccoz, membre de l'institut (Académie des Sciences), professeur

Équations différentielles et systèmes dynamiques. M. Jean-Christophe Yoccoz, membre de l'institut (Académie des Sciences), professeur Équations différentielles et systèmes dynamiques M. Jean-Christophe Yooz, membre de l'institut (Aadémie des Sienes), professeur La leçon inaugurale de la haire a eu lieu le 28 avril 1997. Le ours a ensuite

Plus en détail

Bibliothèque des Compétences clés

Bibliothèque des Compétences clés Bibliothèque des Compétences clés Modules Jours Heures S exprimer oralement 3 21 S exprimer à l écrit 4 28 Manipuler les chiffres et les ordres de grandeur 5 35 Utiliser les principaux outils bureautiques

Plus en détail

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie Confidentiel Disposition de fin de vie DoumentHumain Mes volontés juridiquement valables onernant ma vie, mes périodes de souffrane, les derniers moments de mon existene et ma mort Institut interdisiplinaire

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

Contribution à la modélisation dynamique des systèmes articulés. Bases mathématiques et outils informatiques

Contribution à la modélisation dynamique des systèmes articulés. Bases mathématiques et outils informatiques Contribution à la modélisation dynamique des systèmes artiulés. Bases mathématiques et outils informatiques Ali Hamlili To ite this version: Ali Hamlili. Contribution à la modélisation dynamique des systèmes

Plus en détail

LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU

LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU Mesures Interprétations - Appliations Doument rédigé par des ingénieurs géotehniiens de GINGER CEBTP sous la diretion de : Mihel KHATIB Comité de releture : Claude-Jaques

Plus en détail

Xd3d Version 7.72 (8 Jan 99)

Xd3d Version 7.72 (8 Jan 99) Xd3d Version 7.72 (8 Jan 99) Visualisation de maillages 2D et 3D et de surfaes 3D sous X François JOUVE 1 1 Introdution xd3d est un outil graphique apable de visualiser des maillages bi et tridimensionnels,

Plus en détail

Découvrir le monde à l école maternelle

Découvrir le monde à l école maternelle Découvrir le monde à l école maternelle Faire des sciences à l école en se questionnant et se confrontant au réel en mettant en œuvre une démarche d investigation en ayant un regard critique en travaillant

Plus en détail

LE COLLEGE BRUZ COLLÈGE. LYCÉE ST JOSEPH. Formation Education Activité Informatique

LE COLLEGE BRUZ COLLÈGE. LYCÉE ST JOSEPH. Formation Education Activité Informatique 2010 Formation Eduation Ativité Informatique?. saintjoseph LE COLLEGE BRUZ COLLÈGE. LYCÉE ST JOSEPH BP 77118-35171 BRUZ edex tél. 02 99 05 01 01 - fax 02 99 05 01 09 stjoseph@stjoseph-bruz.org www.stjoseph-bruz.org

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

LA MÉTHODOLOGIE DE TRAVAIL TRAVAILLER EXPLICITEMENT LES COMPÉTENCES 6 ET 7

LA MÉTHODOLOGIE DE TRAVAIL TRAVAILLER EXPLICITEMENT LES COMPÉTENCES 6 ET 7 LA MÉTHODOLOGIE DE TRAVAIL TRAVAILLER EXPLIITEMENT LES OMPÉTENES 6 ET 7 Animation pédagogique novembre 2013 laire BEY -conseillère pédagogique irconscription de Tours Nord Programme : La méthodologie dans

Plus en détail

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale)

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) 8h45-9h00 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité

Plus en détail

Savoirs associés aux compétences clés issues du RCCSP

Savoirs associés aux compétences clés issues du RCCSP Savoirs associés aux compétens s issues du RCCSP Travail réalisé de juillet à septembre 2012 par le groupe «Démarche qualité régionale de construction des parcours de formation Compétens s» 2 Sommaire

Plus en détail

OFDM. Ce document est une brève introduction aux principes de l OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing) Mérouane Debbah*

OFDM. Ce document est une brève introduction aux principes de l OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing) Mérouane Debbah* FD Ce doument est une brève introdution aux prinipes de l FD rthogonal Frequeny Division ultiplexing érouane Debbah* *Chaire Alatel-uent en radio flexible, SUPEEC, 3 rue Joliot-Curie 992 GIF SUR YVETTE

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU PIANO

PLAN D ÉTUDES DU PIANO PLAN D ÉTUDES DU PIANO INTRODUCTION La formation permet aux élèves d acquérir progressivement une autonomie musicale et instrumentale liée au développement artistique de leur personnalité à travers la

Plus en détail

Histoire - Géographie Éducation civique 3 e

Histoire - Géographie Éducation civique 3 e Histoire - Géographie Éduation ivique 3 e Livret de orrigés Rédation : Olivier Cernigoj (Histoire) Gaëlle Marion-Saussay (Éduation Civique) Niolas Prévost (Géographie) Lise Loureiro (Géographie) Validation

Plus en détail

2/ DIFFICULTES A L ECRIT

2/ DIFFICULTES A L ECRIT Adaptations Primaire Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustifs) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu

Plus en détail

Chapitre. Calculs financiers

Chapitre. Calculs financiers Chapitre Caluls finaniers 19 19-1 Avant d'effetuer des aluls finaniers 19-2 Caluls d'intérêts simples 19-3 Caluls d'intérêts omposés 19-4 Evaluation d'un investissement 19-5 Amortissement d'un emprunt

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale PLAN D ÉTUDES école fondamentale Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, Vu la loi du 6 février 2009 portant organisation de l enseignement fondamental; Notre Conseil d État entendu; Sur le

Plus en détail

Français 5 e. Livret de corrigés. Rédaction Nadège Langbour. Relecture Béatrice elbart. Coordination Anne-Christine Simon

Français 5 e. Livret de corrigés. Rédaction Nadège Langbour. Relecture Béatrice elbart. Coordination Anne-Christine Simon Français 5 e Livret de orrigés Rédation Nadège Langbour Releture Béatrie elbart Coordination Anne-Christine Simon Ce ours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à e ours sont la propriété

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 RC Professionnelle by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

Séquence 7. Séance 1 Histoire Regards sur l Afrique. Un empire africain, l empire du Ghana (VIII e -XII e siècle)

Séquence 7. Séance 1 Histoire Regards sur l Afrique. Un empire africain, l empire du Ghana (VIII e -XII e siècle) Séquene 7 Séquene 7 Séane 1 Histoire Regards sur l Afrique Un empire afriain, l empire du Ghana (VIII e -XII e sièle) A Un Empire présent sur un vaste territoire Exerie 1 : Loaliser l Empire du Ghana en

Plus en détail

SÉQUENCE 7 Histoire La France et l Europe en 1815. Séance 1

SÉQUENCE 7 Histoire La France et l Europe en 1815. Séance 1 Séquene 7 SÉQUENCE 7 Histoire La Frane et l Europe en 1815 Séane 1 Du Congrès de Vienne à la Sainte-Alliane, une volonté de retour à l ordre anien Exerie 1 : Je mets en relation deux douments de nature

Plus en détail

QUESTIONS. Questions de test diffusées, 2015. Test de mathématiques, 9 e année Cours appliqué. Lis les instructions qui suivent.

QUESTIONS. Questions de test diffusées, 2015. Test de mathématiques, 9 e année Cours appliqué. Lis les instructions qui suivent. Questions e test iffusées, 15 QUESTIONS Test e mathématiques, 9 e année Cours appliqué Lis les instrutions qui suivent. Assure-toi avoir les eux ahiers (Questions et Réponses) et la Feuille e formules.

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

1 Introduction à l effet Doppler.

1 Introduction à l effet Doppler. Introdution à l effet Doppler Ph. Ribière ribierep@orange.fr Merredi 9 Novembre 2011 1 Introdution à l effet Doppler. Vous avez tous fait l expériene de l effet Doppler dans la rue, lorsqu une ambulane,

Plus en détail

Figure 1 : représentation des différents écarts

Figure 1 : représentation des différents écarts ulletin officiel spécial n 9 du 30 septembre 2010 Annexe SIENES DE L INGÉNIEUR YLE TERMINAL DE LA SÉRIE SIENTIFIQUE I - Objectifs généraux Notre société devra relever de nombreux défis dans les prochaines

Plus en détail

CAP C.R.M. Conducteur Routier Marchandises

CAP C.R.M. Conducteur Routier Marchandises CAP C.R.M. Conducteur Routier Marchandises Lycée Bel Air de TINTENIAC Le titulaire de ce CAP doit être capable d assurer, en prenant en compte la sécurité et la qualité, le service transport de marchandises

Plus en détail

Livret personnel de compétences

Livret personnel de compétences Livret personnel de compétences Grilles de références pour l évaluation et la validation des compétences du socle commun au palier 2 Janvier 2011 MENJVA/DGESCO eduscol.education.fr/soclecommun LES GRILLES

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Pour l examen pédagogique de la SSPM en vue de l obtention du diplôme de professeur de flûte à bec

Pour l examen pédagogique de la SSPM en vue de l obtention du diplôme de professeur de flûte à bec VADE-MECUM Pour l examen pédagogique de la SSPM en vue de l obtention du diplôme de professeur de flûte à bec Rédigé par Marianne Lüthi Niethammer, 1999. Remarque préliminaire : Ce vade-mecum est un commentaire

Plus en détail

Commerce International. à référentiel commun européen

Commerce International. à référentiel commun européen Brevet de technicien supérieur Commerce International à référentiel commun européen Référentiel de formation SEPTEMBRE 2011 RÉFÉRENTIEL DE FORMATION Unités de formation UF1 Culture Générale et Expression

Plus en détail

ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE

ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE FRANÇAIS 12 e année Date: mars-juin 2015 Course Code: FRA 4U Enseignante: Mme L. Campagna et Mme Ducatel NOM DE L ÉLÈVE : Projet : Projet autonome Durée de l unité

Plus en détail

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire La construction du temps et de l espace au cycle 2 Rappel de la conférence de Pierre Hess -Démarche de recherche: importance de se poser des questions, de chercher, -Envisager la démarche mentale qui permet

Plus en détail

Cours Numération Mathématique de base 1 MAT-B111-3. Alphabétisation

Cours Numération Mathématique de base 1 MAT-B111-3. Alphabétisation Cours Numération Mathématique de base 1 MAT-B111-3 Alphabétisation Présentation du cours Numération «L esprit de l homme a trois clés qui ouvrent tout : le chiffre, la lettre et la note.» Victor Hugo

Plus en détail

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème contenus DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème Prendre en compte niveau des élèves motivation des élèves besoins

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Cours Français d aujourd hui FRA-P104-4. Présecondaire

Cours Français d aujourd hui FRA-P104-4. Présecondaire Cours Français d aujourd hui FRA-P104-4 Présecondaire «[ ] la langue française n est pas fixée et ne se fixera point. Une langue ne se fixe pas. [ ] Toute époque a ses idées propres, il faut qu elle ait

Plus en détail

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Rédiger pour le web Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Sommaire 1. Rédiger des contenus... 2 Lire à l écran : une lecture contraignante... 2 Ecrire des phrases

Plus en détail

Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire

Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire Quelques définitions des termes utilisés Nommer : Désigner par un nom. Identifier : Déterminer la nature de

Plus en détail

Quel potentiel de développement pour l économie sociale et solidaire?

Quel potentiel de développement pour l économie sociale et solidaire? Quel potentiel de développement pour l éonomie soiale et solidaire? Etude réalisée pour le ompte de la Fondation Charles-Léopold Mayer pour le Progrès de l Homme et pour la Caisse des Dépôts et Coignatio

Plus en détail

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot majuscu conjugaison >>>, L orthographe singulier syllabe virgule mémoire lettres et son enseignement graphie suffixe usage accent ; écrire féminin temps voyelles mot point Renforcer l enseignement de l

Plus en détail

NCCI : Modèle de calcul pour les pieds de poteaux articulés Poteaux en I en compression axiale

NCCI : Modèle de calcul pour les pieds de poteaux articulés Poteaux en I en compression axiale NCCI : Modèle de alul pour les pieds de poteaux artiulés Poteaux en I en Ce NCCI présente les règles permettant de déterminer soit la résistane de alul, soit les dimensions requises des plaques d'assise

Plus en détail

prix par consommateur identiques différents prix par identiques classique 3 unité différents 2 1

prix par consommateur identiques différents prix par identiques classique 3 unité différents 2 1 3- LE MONOOLE DISCRIMINANT Le monoole eut vendre ertaines unités de roduit à des rix différents. On arle de disrimination ar les rix. Selon une terminologie due à igou (The Eonomis of Welfare, 1920), on

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

physique - chimie Livret de corrigés ministère de l éducation nationale Rédaction

physique - chimie Livret de corrigés ministère de l éducation nationale Rédaction ministère de l éduation nationale physique - himie 3e Livret de orrigés Rédation Wilfrid Férial Jean Jandaly Ce ours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à e ours sont la propriété de

Plus en détail

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 NOMBRES ET CALCUL Exercices FRACTIONS Nommer les fractions simples et décimales en utilisant le vocabulaire : 3 R1 demi, tiers, quart, dixième, centième. Utiliser

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre

L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre L éonomie soiale et solidaire : ne atre ltre d entreprendre UN PROJET L éonomie soiale et solidaire ombine engagement soial et initiative éonomiqe por mettre la personne hmaine a entre des ativités et

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Dans le cadre du plan DUNE, l école a reçu, pour une période de 5 mois, 6 tablettes

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

Exercices d écoute. Dessine ce que je te dis

Exercices d écoute. Dessine ce que je te dis Exercices d écoute Dessine ce que je te dis Former des dyades. Demander aux élèves de chaque dyade de placer un séparateur entre eux. Remettre à chaque élève une feuille de papier et un crayon (pas de

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

6 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités

6 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités 6 ème FONCTIONS Les exercices de ce chapitre permettent de travailler des compétences scientifiques du socle commun. Pratiquer une démarche scientifique et technologique Capacités Rechercher, extraire

Plus en détail

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402 RUBRIQUE TobDOC : Bienvenue à Versailles! (P. 8 à 13) DOMAINES D ACTIVITÉ Lecture Découverte du monde : structuration du temps Langue orale Compréhension Vocabulaire Pratiques artistiques et histoire des

Plus en détail