Exemples de solutions acoustiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exemples de solutions acoustiques"

Transcription

1 Exemples de solutions aoustiques RÉGLEMENTATON ACOUSTQUE 2000 Janvier 2014 solement aux bruits aériens intérieurs et niveau de bruit de ho Traitement aoustique des parties ommunes Bruits d équipements solement aux bruits extérieurs

2 2 Exemples de solutions aoustiques Préambule Exemples de solutions aoustiques pour bâtiments d habitation Ce doument est une nouvelle version du doument «Exemples de solutions aoustiques Rélementation aoustique 2000» publié en mai Les solutions ont été préisées ou modifiées pour tenir ompte de l évolution des produits et des rélementations (rélementation thermique notamment) depuis 2002 et de nouvelles solutions ont été ajoutées : strutures léères bois (maisons en bande et esaliers intérieurs) et solutions de façade et toitures en partiulier. Ce doument vise les bâtiments olletifs et les maisons individuelles en bande ou non. «Dans le adre de la rélementation relative à l attestation de prise en ompte de la rélementation aoustique**, des onstats doivent être effetués en phases études et hantier, et, pour les opérations d au moins 10 loements, des mesures aoustiques doivent être réalisées à la fin des travaux de onstrution. Un uide d aompanement de la DGALN «Comprendre et érer l attestation aoustique», disponible sur le site internet du ministère haré de la onstrution, a été élaboré afin de failiter l appliation de ette rélementation». *Arrêté du 30 juin 1999 relatif aux aratéristiques aoustiques des bâtiments d habitation et arrêté du 30 mai 1996 modifié, relatif aux modalités de lassement des infrastrutures de transports terrestres et à l isolement aoustique des bâtiments d habitation dans les seteurs affetés par le bruit **Déret n du 30 mai 2011 et arrêté du 27 novembre 2012 relatif à l attestation de prise en ompte de la rélementation aoustique appliable en Frane métropolitaine aux bâtiments d habitation neufs Les exemples de solutions présentés dans e doument sont donnés à titre illustratif ; néanmoins, ils n ont pas valeur de respet de la rélementation aoustique*. Comme dans la version préédente, ertaines solutions proposées visent les exienes des ertifiations Qualitel et Habitat et Environnement ; elles sont identifiées par la mention «bruit de ho à 55 db». De plus, des solutions d isolement aux bruits extérieurs visant ertaines exienes de l arrêté du 30 mai 1996 modifié ont été rajoutées ; elles sont identifiées par la mention «objetif de 35 ou 38 db». Ce doument n a pas de aratère rélementaire et doit être onsidéré omme un uide d aide à la oneption. Seules des mesures effetuées a posteriori suivant le uide de mesures aoustiques de la DGALN (disponible sur le site internet du ministère haré de la onstrution) permettent de vérifier la ohérene de l opération ave les exienes de la rélementation aoustique, qui repose sur une obliation de résultats. L atteinte effetive des résultats reste de la responsabilité du maître d ouvrae qui la partae ave les onepteurs et les entreprises de réalisation. Ces solutions ont été onçues pour ne pas présenter d inompatibilité au reard d autres ontraintes rélementaires (thermique, séurité inendie, aération) en viueur à la date de leur parution. Cependant, les exemples de solutions aoustiques ne arantissent pas le strit respet de es rélementations. Ce doument n est pas le seul uide d aide à la oneption. Les solutions présentées ont été évaluées par alul sur la base des normes NF EN et ACOUBAT dans des onfiurations pénalisantes (petites pièes de l ordre de 10 m² par exemple), et des solutions du référentiel Qualitel de telle sorte qu elles devraient onduire à la onformité à la rélementation aoustique dans la majorité des as. Elles peuvent don être optimisées dans haque as partiulier par d autres moyens. La liste des exemples donnés n est pas exhaustive, en partiulier ertains proédés de onstrution ne fiurent pas.

3 Exemples de solutions aoustiques 3 Ce doument est divisé en deux parties : La première partie présente des exemples de solutions par rubriques de la rélementation en utilisant des produits dont la performane minimum est définie dans la deuxième partie. Si néessaire, les limites de validité des exemples de solutions sont indiquées. Quatre rubriques sont distinuées : bruits aériens intérieurs et bruit de ho traitement aoustique des parties ommunes bruits d équipements isolement vis-à-vis de l extérieur Les solutions proposées prennent en ompte les inertitudes liées à la dispersion des performanes des produits (différemment selon qu il est fait appel à une ertifiation, un essai de type ou une desription), l imperfetion des méthodes prévisionnelles employées et les variations des performanes liées à la mise en œuvre, dans l hypothèse d une mise en œuvre réalisée selon les rèles de l art. La deuxième partie présente un ertain nombre de produits (ou systèmes) pouvant être utilisés pour satisfaire à la rélementation. La qualité aoustique des produits (ou systèmes) est appréiée sur une éhelle de lasses de performane roissante ESA 1, ESA 2, ESA 3, ESA 4, ESA 5, ESA 6. D une manière énérale, la lasse ESA a été hoisie de telle sorte qu un produit ESA4 utilisé ave le ros-œuvre de la solution de base onduise à une performane d ouvrae juste rélementaire au reard des arrêtés du 30 juin Une exeption ependant : pour le bruit de ho, les produits ESA4 onduisent au niveau des ertifiations Qualitel et Habitat et Environnement, soit 55 db (alors que l objetif rélementaire est 58 db.) Dans haque lasse, l appréiation de la qualité peut se faire au hoix selon trois ritères : la desription le résultat d un essai de type (essai de moins de dix ans réalisé dans un laboratoire arédité reonnu par le COFRAC) le résultat d une ertifiation. Dans les deux derniers as, le lassement se fait par référene à une performane minimum du produit exprimée selon les indies rélementaires atuels, objets des normes NF EN SO & 2. Le lassement d un produit n implique don pas néessairement que le produit soit ertifié. Les annexes en fin de doument (notées A1, A2,...) préisent les méthodes d essais (et indies orrespondants) enore en projet et proposent des solutions d attente pour les proessus de ertifiation non enore définis. Un lossaire plaé éalement en fin de doument définit les termes ou notations utilisés. Pour haque produit (ou système), la diffiulté pour obtenir une mise en œuvre onforme est indiquée de la moins diffiile à la plus diffiile : (C, CC ou CCC).

4 4 Exemples de solutions aoustiques Sommaire Solutions.1 solement aux bruits aériens intérieurs et niveau de bruit de ho 5.2 Traitement aoustique des parties ommunes 42.3 Bruits d équipements (V.M.C. - Extration, appareils individuels de hauffae, asenseurs, équipements hydrauliques, aines tehniques (évauation)) 43.4 solement aux bruits extérieurs 49 Produits ou systèmes.1 Doublaes,ontre-loisons et plafonds 59.2 Cloisons de distribution 60.3 Revêtements de sol 61.4 Chapes flottantes 62.5 Portes palières 63.6 Séparatifs léers 64.7 Fenêtres ave ou sans offres de volets roulants 65.8 V.M.C. : Entrées d air, bouhes Équipements de hauffae et de limatisation Équipements de prodution d eau haude sanitaire Asenseurs Revêtements absorbants Conduits d évauation (eau) Esaliers en bois Rupteurs de pont thermique 75 Annexes

5 Exemples de solutions aoustiques 5 solement aux bruits aériens intérieurs et niveau de bruit de ho 1 Chaque solution présentée doit être appliquée dans son intéralité. Un panahae entre solutions peut onduire à un non-respet de la rélementation. L étude de la onformité ave la Rélementation Thermique peut onduire à l utilisation de rupteurs de pont thermique ; la Solution 3 présente e as. Des solutions satisfaisant à l objetif 55 db au bruit de ho sont présentées ; elles utilisent la hape flottante. Dans les autres as, la performane de 55 db au bruit de ho peut être obtenue en aumentant d une lasse les exienes sur tous les revêtements de sol. Pour haque solution, les épaisseurs des éléments de ros-oeuvre mentionnées sur les fiures sont les épaisseurs minimales. Le terme dalle de béton sinifie dalle de béton ou planher préfabriqué plein en béton (prédalle, planher poutrelles ave plaque néative...). Pour les façades en monomur terre uite, en briques alvéolaires et en béton ellulaire, les onditions d enastrement sont données à l Annexe A1. D une manière énérale, les façades maçonnées sont supposées être enduites ôté extérieur ; l information «sans traitement omplémentaire ôté doublae» indique que la façade maçonnée est du ôté du doublae non enduite et sans traitement d étanhéité à l air. De plus, les solutions présentées ne omportent énéralement pas de plafond suspendu ; si pour des raisons esthétiques ou tehniques, un plafond doit être mis en œuvre sur les planhers intermédiaires et planhers hauts, alors un plafond ESA 3 doit être utilisé. Solution 1 (de base) Solution 2 : doublae ESA 3 sur façade béton Solution 3 : rupteur de pont thermique Solution 4 : isolation extérieure de façade ou isolation thermique répartie Solution 5 : loisons maçonnées ESA 2 Solution 6 : loisons maçonnées améliorées ESA 3 Solution 7 : hape flottante (bruit de ho à 55 db) Solution 8 : isolation thermique entre loements (bruit de ho à 55 db) Solution 9 : séparatifs léers Solution 10 : dalle alvéolée (bruit de ho à 55 db) Solution 11 : ossature bois Solutions 12, 13, 14 et 15 : maisons en bande Solutions 16 : esalier en bois à l intérieur d un loement

6 6 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 1a de base pour niveau de bruit de ho à 58 db Solution ave dalle de 23 m entre arae-loal d ativité et loement m CRCULATON COMMUNE f a b l k j d h e GARAGE i Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau) Façade ave doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 ou ontre-loison ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae d Dalle de béton 19 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db i Doublae horizontal ESA 5

7 Exemples de solutions aoustiques Solutions 7 Solution 1a de base pour niveau de bruit de ho à 55 db 1 m CRCULATON COMMUNE Solution ave dalle de 23 m entre arae-loal d ativité et loement f a b l k j d h e GARAGE i LOCAL D ACTVTÉ Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau). Façade ave doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 ou ontre-loison ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae d Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 12 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 12 db i Doublae horizontal ESA 5

8 8 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 1b de base pour niveau de bruit de ho à 58 db Solution ave dalle de 20 m entre arae-loal d ativité et loement m CRCULATON COMMUNE f a b l k j d h e GARAGE i Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 ou ontre-loison ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae d Dalle de béton 19 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi e Dalle de béton de 20 m Garae : h Chape flottante thermo-aoustique ave (R w +C) 6 db et L 13 db, planher lourd w et revêtement de sol ollé Loal d ativité : i Chape flottante thermo-aoustique ave (R w +C) 8 db et L 13 db, planher lourd w et revêtement de sol ollé Note : Pour h et i, si la sous-ouhe thermo- aoustique ombine 1 sous-ouhe thermique d épaisseur omprise entre 60 et 100 mm et une sous-ouhe aoustique, et qu auun essai aoustique n a été effetué sur ette ombinaison, alors a minima il faut onsidérer la performane de la sous-ouhe aoustique seule ave 1 db de mare. La somme des indies de ompressibilité est inférieure ou éale à 4. Note : Pour j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

9 Exemples de solutions aoustiques Solutions 9 Solution 1b de base pour niveau de bruit de ho à 55 db m CRCULATON COMMUNE Solution ave dalle de 20 m entre arae-loal d ativité et loement 1 f a b l k j d h e GARAGE i LOCAL D ACTVTÉ Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 ou ontre-loison ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae d Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi e Dalle de béton de 20 m Garae : h Chape flottante thermo-aoustique ave (R w +C) 6 db et L 15 db, planher lourd w et revêtement de sol ollé Loal d ativité : i Chape flottante thermo-aoustique ave (R w +C) 8 db et L 15 db, planher lourd w et revêtement de sol ollé Note : Pour h et i, si la sous-ouhe thermo- aoustique ombine 1 sous-ouhe thermique d épaisseur omprise entre 60 et 100 mm et une sous-ouhe aoustique, et qu auun essai aoustique n a été effetué sur ette ombinaison, alors a minima il faut onsidérer la performane de la sous-ouhe aoustique seule ave 1 db de mare. La somme des indies de ompressibilité est inférieure ou éale à 4. Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

10 10 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 2 Doublae ESA3 sur façade béton Solution pour niveau de bruit de ho à 58 db 3 m CRCULATON COMMUNE f 7 a b l k j 4 h Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade e GARAGE i 347 modifiés par rapport à la solution de base LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. 3 Façade Béton 18 m 4 Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 7 Doublae ESA 3 sur façade ; si façade et pinon, doublae ESA 4 sur pinon j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) planher lourd 2 db Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) planher lourd 0 db et L w 9 db i Doublae horizontal ESA 5 Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

11 Exemples de solutions aoustiques Solutions 11 Solution 2 Doublae ESA3 sur façade béton Solution pour niveau de bruit de ho à 55 db 1 3 m CRCULATON COMMUNE f 7 a b l k j 4 h e GARAGE i Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade LOCAL D ACTVTÉ 347 modifiés par rapport à la solution de base ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. 3 Façade Béton 18 m 4 Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 7 Doublae ESA 3 sur façade ; si façade et pinon, doublae ESA 4 sur pinon j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 12 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) planher lourd 2 db Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) planher lourd 0 db et L w 12 db i Doublae horizontal ESA 5 Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

12 12 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 3 : rupteur de pont thermique pour niveau de bruit de ho à 58 db m CRCULATON COMMUNE f a b l k j n d h e GARAGE i LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 5 ou ontre-loison ESA 5 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 4 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae d Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 n Rupteur de pont thermique ESA 4 si auun élément de menuiserie (fenêtre, porte, porte- fenêtre, ou offre de volet roulant) en interfae ave le rupteur, et ESA 5 si non Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau) ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db et L w 9 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) 2 db Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db et L w 9 db i Doublae horizontal ESA 5 Remarque 1 : des doublaes moins perfomants sur la façade peuvent être utilisés à la ondition de faire une étude spéifique prenant en ompte les indies d affaiblemsement de jontion de rupteur de pont thermique. Remarque 2 : le doublae en façade doit reouvrir entièrement le rupteur de pont thermique sauf au niveau de l interfae ave un élément de menuiserie (fenêtre, porte, porte-fenêtre, ou offre de volet roulant).

13 Exemples de solutions aoustiques Solutions 13 Solution 3 : rupteur de pont thermique pour niveau de bruit de ho à 55 db m CRCULATON COMMUNE 1 f a b l k j d n h e GARAGE i LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 5 ou ontre-loison ESA 5 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 4 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae d Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 n Rupteur de pont thermique ESA 4 si auun élément de menuiserie (fenêtre, porte, porte- fenêtre, ou offre de volet roulant) en interfae ave le rupteur, et ESA 5 si non Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau). ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db et L w 12 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) 2 db Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db et L w 12 db i Doublae horizontal ESA 5 Remarque 1 : des doublaes moins perfomants sur la façade peuvent être utilisés à la ondition de faire une étude spéifique prenant en ompte les indies d affaiblemsement de jontion de rupteur de pont thermique. Remarque 2 : le doublae en façade doit reouvrir entièrement le rupteur de pont thermique sauf au niveau de l interfae ave un élément de menuiserie (fenêtre, porte, porte-fenêtre, ou offre de volet roulant).

14 14 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 4a : isolation extérieure de façade pour niveau de bruit de ho à 58 db m CRCULATON COMMUNE f a b l k 7 j 4 Pour réduire le pont thermique, proloner éventuellement l isolation h ou i en sous-fae du planher, sur l intérieur de la façade sur une hauteur d au moins 60 m 47 modifiés par rapport à la solution de base h e GARAGE i LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. 7 Façade ave isolation thermique par l extérieur indifférente : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits oté intérieur Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. 4 Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) planher lourd 2 db Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db i Doublae horizontal ESA 5 Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

15 Exemples de solutions aoustiques Solutions 15 Solution 4a : isolation extérieure de façade pour niveau de bruit de ho à 55 db 1 m CRCULATON COMMUNE f a b l k 7 j 4 h e GARAGE i Pour réduire le pont thermique, proloner éventuellement l isolation h ou i en sous-fae du planher, sur l intérieur de la façade sur une hauteur d au moins 60 m LOCAL D ACTVTÉ 47 modifiés par rapport à la solution de base ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. 7 Façade ave isolation thermique par l extérieur indifférente : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits oté intérieur Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. 4 Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) planher lourd 0 db et L w 12 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) planher lourd 2 db Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) planher lourd 0 db et L w 12 db i Doublae horizontal ESA 5 Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

16 16 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 4b : isolation thermique répartie pour niveau de bruit de ho à 58 db m CRCULATON COMMUNE f a b l k C j 4 h 5 GARAGE i AB45 modifiés par rapport à la solution de base LOCAL D ACTVTÉ AB Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 20 m Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau). Façade ave isolation thermique répartie : Béton ellulaire de 30 m d épaisseur minimum Monomur terre uite de 30 m d épaisseur minimum Façade en béton d un minimum de 16 m d épaisseur imposée pour les araes et loaux d ativité 4 Dalle de béton de 22 m pour une façade en béton ellulaire de 30 m d épaisseur et dalle de béton de 20 m pour les autres types de façade f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 5hi Garae : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 7 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 7 db i Doublae horizontal ESA 5

17 Exemples de solutions aoustiques Solutions 17 Solution 4b : isolation thermique répartie pour niveau de bruit de ho à 55 db 1 m CRCULATON COMMUNE f a b l k C j 4 h 5 GARAGE i LOCAL D ACTVTÉ AB45 modifiés par rapport à la solution de base AB Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 20 m Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau). Façade ave isolation thermique répartie : Béton ellulaire de 30 m d épaisseur minimum Monomur terre uite de 30 m d épaisseur minimum Façade en béton d un minimum de 16 m imposée pour les araes et loaux d ativité 4 Dalle de béton de 22 m pour une façade en béton ellulaire de 30 m d épaisseur et dalle de béton de 20 m pour les autres types de façade f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 5hi Garae : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 10 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 10 db i Doublae horizontal ESA 5

18 18 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 5 : loisons maçonnées ESA 2 pour niveau de bruit de ho à 58 db m CRCULATON COMMUNE l k j 4 h Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade 5 GARAGE i modifiés par rapport à la solution de base LOCAL D ACTVTÉ 12 Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 20 m Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau). Façade ave doublae ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade indifférente ave ontre-loison ESA 2 4 Dalle de béton 22 m 6 Cloison ESA 2 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 5hi Garae : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 7 db h Fond de ontrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 7 db i Doublae horizontal ESA 5

19 Exemples de solutions aoustiques Solutions 19 Solution 5 : loisons maçonnées ESA 2 pour niveau de bruit de ho à 55 db 1 m CRCULATON COMMUNE l k j 4 h 5 GARAGE i Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade LOCAL D ACTVTÉ modifiés par rapport à la solution de base 12 Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 20 m Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau). Façade ave doublae ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade indifférente ave ontre-loison ESA 2 4 Dalle de béton 22 m 6 Cloison ESA 2 j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 5hi Garae : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 10 db h Fond de ontrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 10 db i Doublae horizontal ESA 5

20 20 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 6 : loisons maçonnées améliorées ESA 3 pour niveau de bruit de ho à 58 db m CRCULATON COMMUNE 6 a b l k j 4 h Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade e GARAGE i 46 modifiés par rapport à la solution de base LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade indifférente ave ontre-loison ESA 3 4 Dalle de béton 20 m 6 Cloison ESA 3 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db h Fond de ontrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db i Doublae horizontal ESA 5 Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

Exemples de solutions acoustiques

Exemples de solutions acoustiques direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction les outils Exemples de solutions acoustiques RÉGLEMENTATON ACOUSTQUE 2000 MA 2002 solement aux bruits aériens intérieurs et isolement

Plus en détail

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus Nations Unies Conseil éonomique et soial Distr. générale 31 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/26 Commission éonomique pour l Europe Conférene des statistiiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION - Février 2003 - ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION Centre d Information du Cuivre 30, avenue Messine 75008 Paris HOLISUD Ingénierie 21,

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

R effectif = RSI 4,23 (R-24,0) R effectif = RSI 4,35 (R-24,7) R total = RSI 5,55 (R-31,5)

R effectif = RSI 4,23 (R-24,0) R effectif = RSI 4,35 (R-24,7) R total = RSI 5,55 (R-31,5) Couvrir les joints entre les setions de pare-vapeur vis-à-vis les montants ave un ruban adhésif approprié ou en appliquant un sellant entre les deux ouhes de pare-vapeur pour assurer l étanhéité L'isolant

Plus en détail

Centrales Villageoises Photovoltaïques

Centrales Villageoises Photovoltaïques Centrales Villageoises Photovoltaïques Projet Centrales Villageoises Photovoltaïques Optimisation du raordement életrique et gestion du réseau sur le village de : - Les Haies Rédateur Nom Fontion Damien

Plus en détail

MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introduction

MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introduction Statistique Informatique Mathématique appliquées Novembre 3 MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introdution Les artes de ontrôle sont

Plus en détail

F.I.C. n 2014/AE-AI-TH-PE-01

F.I.C. n 2014/AE-AI-TH-PE-01 F.I.C. n 0/AE-AI-TH-PE-0 Fiche d interprétation et de compléments aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubriques AE-AI-TH/PE Acoustique Extérieure & Intérieure, Thermique Hiver

Plus en détail

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment Réglementations Thermique Acoustique Aération Départements d Outre-Mer Version 1.0 Fiche d application Acoustique Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

L isolation thermique et acoustique des planchers entre locaux chauffés et locaux non chauffés

L isolation thermique et acoustique des planchers entre locaux chauffés et locaux non chauffés L isolation thermique et acoustique des planchers entre locaux chauffés et locaux non chauffés Gérard SIMIAN - Jacques DALIPHARD - Pascal LOCOGE Colloque CIDB du 26 novembre 2008 Bâtiments existants Les

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment Réglementations Thermique Acoustique Aération Fiche d application Acoustique Départements d Outre-Mer Version 1.1 Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. ACOUBAT Dédié GROSFILLEX

NOTICE D UTILISATION. ACOUBAT Dédié GROSFILLEX NOTICE D UTILISATION ACOUBAT Dédié GROSFILLEX ACOUBAT Cette version est une version «dédiée».elle est verrouillée sur 3 projets. 2 Locaux : 4 Locaux Salle de classe Elle permet de faire le calcul de l

Plus en détail

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés NCCI : Calul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés Ce NCCI fournit les règles relatives au alul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés. Ces règles se ontentent de ouvrir la oneption et le alul

Plus en détail

Les Solutions techniques

Les Solutions techniques L approche acoustique Un problème délicat : identifier la demande, faire l inventaire et qualifier les sources de nuisance des interventions complexes un choix limité de techniques en réhabilitation la

Plus en détail

Connaître les impacts d une inondation

Connaître les impacts d une inondation ANTICIPER Après vous être informé sur les risques menaçants vos prohes et vos biens, vous devez évaluer les dommages potentiels afin d antiiper la rise et diminuer ses effets. Connaître les impats d une

Plus en détail

Proposition de conditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015

Proposition de conditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015 Proposition de onditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015 Sommaire Proposition de onditions quantitatives Normes provisoires 2.0... 1 Contexte... 2 Critères d éligibilité pour l épargne

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.4 Les dalles et planchers 12.4.1 La dalle posée sur un mur en béton armé 12.4.2 La dalle posée sur un mur en maçonnerie traditionnelle

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

logements collectifs coupe horizontale ht/m'mur

logements collectifs coupe horizontale ht/m'mur logements collectifs Cette solution constructive se compose d'un mur à ossature bois intégrant un isolant, doublé d'une cloison Placostyl qui intégre également un isolant indépendant du mur bois. Exigences

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Troisième édition Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Sommaire Sommaire Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat

Plus en détail

L isolation acoustique

L isolation acoustique L isolation acoustique Ricardo Atienza Suzel Balez Nicolas REMY CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble Typologie des bruits On distingue 2 familles de bruits! les bruits aériens

Plus en détail

TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE

TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE www.nioll.fr TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE Guie e presription GPTAP09 La réglementation fait évoluer votre métier. Lors u protoole e Kyoto en 2005, la Frane s est engagée à ramener ses émissions

Plus en détail

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M.

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. 15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. Plan de l exposé Confort acoustique des constructions multifamiliales en bois en Belgique : Exigences & évaluation des systèmes Habitations

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012

DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012 DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012 PRINCIPAUX POINTS DE LA PROCEDURE 1) Calcul du coefficient «Bbiomax» (besoin bioclimatique) et mise en place des solutions techniques 2)

Plus en détail

3 Les évolutions du procédé constructif

3 Les évolutions du procédé constructif 3 Les évolutions du procédé constructif 3.1 Trame Nous avons fait évoluer la trame de 2,70 m x 5,40 m vers 3 m x 6 m pour faciliter la prise en compte des contraintes d accès des personnes à mobilité réduite.

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

Désignation et descriptions des fournitures caractéristiques Techniques des maisons

Désignation et descriptions des fournitures caractéristiques Techniques des maisons Désignation et descriptions des fournitures caractéristiques Techniques des maisons BOIS POUR LA CONSTRUCTION Épicéa raboté 4 faces, taux d humidité 14-18% ISOLATION Standard : Fibre de bois Kronotherm

Plus en détail

CONSTRUCTIONS PLAFONDS À OSSATURE BOIS

CONSTRUCTIONS PLAFONDS À OSSATURE BOIS CONSTRUCTIONS PLAFONDS À OSSATURE BOIS 294 LES SOLUTIONS PLACO POUR LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS P.296 DESCRIPTION & MISE EN ŒUVRE DES SOLUTIONS A Mur de construction ossature bois avec plaques Placo

Plus en détail

Prévision des performances acoustiques des constructions bois

Prévision des performances acoustiques des constructions bois Prévision des performances acoustiques des constructions bois Simon Bailhache Michel Villot, Catherine Guigou Département Acoustique et Eclairage Colloque thermique-acoustique-ventilation, Strasbourg,

Plus en détail

Les différentes étapes de la construction d une maison

Les différentes étapes de la construction d une maison HABITAT & OUVRAGES Cliquer pour faire défiler Collège de la Saussaye Les différentes étapes de la construction d une maison Présentation en 19 diapositives et 38 étapes C est le travail du géométre Le

Plus en détail

l alliance de l isolation et du design

l alliance de l isolation et du design l alliane de l isolation et du design CMJN : 0/90//100/0 CMJN : 0/0/0/60 www.thermart.eu Isoler et déorer Un avenir d avane «Mettre nos innovations tehniques au œur des préoupations de nos lients : telle

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

L évolution des parts de marché des produits et matériaux de la construction. Annexe à l étude

L évolution des parts de marché des produits et matériaux de la construction. Annexe à l étude Résidentiel neuf L évolution des parts de marché des produits et matériaux de la construction OBSERVATION Annexe à l étude observatoire de la qualité de la construction Résidentiel neuf Typologie des maisons

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Les matériaux absorbants

Les matériaux absorbants L absorption acoustique est le pouvoir qu ont certains matériaux de laisser pénétrer une partie de l énergie sonore qui vient frapper leur surface. Un matériau absorbant posé sur une cloison va diminuer

Plus en détail

Avis de convocation. Assemblée générale mixte de PagesJaunes Groupe. le 26 avril 2007 à 17 heures à la Maison de la Chimie

Avis de convocation. Assemblée générale mixte de PagesJaunes Groupe. le 26 avril 2007 à 17 heures à la Maison de la Chimie Avis de onvoation Assemblée générale mixte de PagesJaunes Groupe le 26 avril 2007 à 17 heures à la Maison de la Chimie 28 bis, rue Saint-Dominique - 75007 Paris sommaire Comment partiiper à l Assemblée

Plus en détail

Alba therm et Alba phon. Alba. Carreaux composites pour l isolation thermique intérieure et la protection phonique.

Alba therm et Alba phon. Alba. Carreaux composites pour l isolation thermique intérieure et la protection phonique. Alba therm et Alba phon Alba Carreaux composites pour l isolation thermique intérieure et la protection phonique. Quand l isolation à l intérieur des bâtiments est efficace et prend tout son sens. L assainissement

Plus en détail

Pour solives de plancher en I et ajourées :

Pour solives de plancher en I et ajourées : - Espae d'air 25 mm (1 po) expansé type II 38 mm (1,5 po) RSI 1,07 (R-6,1) - en bois d ingénierie - Isolant en natte de fibres minérales à faible densité 140 mm (5,5 po) RSI 3,34 (R-19,0) entre les solives

Plus en détail

Habitat & Environnement DOM. Référentiel PARTIE 3

Habitat & Environnement DOM. Référentiel PARTIE 3 Habitat & Environnement DOM Référentiel PARTIE 3 Détail des rubriques environnementales SOMMAIRE 1. AVANT-PROPOS... 5 2. DETAIL DES RUBRIQUES ENVIRONNEMENTALES... 5 Référentiel Habitat & Environnement

Plus en détail

Acoustique et thermique

Acoustique et thermique Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule 2. Étude de systèmes constructifs 29 Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule Les bonnes solutions thermiques n améliorent pas forcément l acoustique!

Plus en détail

Pour en savoir plus : http://www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr

Pour en savoir plus : http://www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr Photo Schöck LE COMITÉ DE PILOTAGE DU PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT DES PROFESSIONNELS «RÈGLES DE L ART GRENELLE ENVIRONNEMENT 2012» Fédération française du bâtiment Pour en savoir plus : http://www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr

Plus en détail

sd K 75 sd K 100 sd K 150

sd K 75 sd K 100 sd K 150 sd K 75 sd K 00 sd K 50 Notie d installation et d emploi de l Option Super Confort sd K 75, sd K 00 sd K 50 Sommaire Page Présentation...2 Dimensions, desription...3 Conditions d installation...4 Montage

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Métiers de la séurité by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.1.- Caractéristiques d absorption B2.1.1.- Coefficients d absorption de surfaces couvertes par différents éléments Maçonnerie et enduits

Plus en détail

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 4B PROTECTION INCENDIE

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 4B PROTECTION INCENDIE ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 4B PROTECTION INCENDIE Exemples 4B Caluls de résistane au feu Fihier : L4B-5.do OBJECTIF Familiariser le onepteur à des méthodes simples de alul de résistane au feu et d'épaisseur

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

Rueil Malmaison 31 mars 2015

Rueil Malmaison 31 mars 2015 Rueil Malmaison 31 mars 2015 Façade F4 : la solu-on pour les bâ-ments RT 2012, BEPOS et HQE Façade légère en filière sèche Associe un lot façade et un lot doublage Lot Façade : Etanchéité à l eau Lot Doublage

Plus en détail

Respect des exigences acoustiques dans les bâtiments d habitation à ossature bois

Respect des exigences acoustiques dans les bâtiments d habitation à ossature bois RAPPORT FINAL Août 2010 Respect des exigences acoustiques dans les bâtiments d habitation à ossature bois Par : Catherine GUIGOU CSTB catherine.guigou@cstb.fr Mathilde LACAZE QUALITEL m.lacaze@cerqual.fr

Plus en détail

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3 DOSSIER TECHNIQUE CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT2 DT3 RESSOURCES (Cloison sur ossature métallique, acoustique ) DT4 Contexte

Plus en détail

HABITATION ISOLATION Présentation

HABITATION ISOLATION Présentation Un particulier vient d acheter une maison individuelle construite dans les années 70 suivant le plan de masse ci-contre. Classe énergétique : Emission de Gaz à effet de Serre : 1 / 6 limite terrain N 8m

Plus en détail

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieu Sommaire LE CONTRAT DE TRAVAIL...3 LA REMUNERATION : PAIEMENT AU CACHET, PAIEMENT

Plus en détail

3 Les cloisons Metal Stud

3 Les cloisons Metal Stud 3 Les cloisons Cloisons non portantes sur ossature métallique Les cloisons de Gyproc sont des cloisons légères et non portantes qui se montent à même le chantier. Elles sont constituées d une ossature

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 01/09/2014 Cahier Technique F Profil d usage ISOLE ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 LOT N 4 CLOISONS - PLAFONDS Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II -

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

RAPPORT D'ESSAIS N AC10-26022617/1 CONCERNANT UNE PAROI MAÇONNÉE ET UNE PAROI EN BÉTON AVEC ET SANS COMPLEXE DE DOUBLAGE

RAPPORT D'ESSAIS N AC10-26022617/1 CONCERNANT UNE PAROI MAÇONNÉE ET UNE PAROI EN BÉTON AVEC ET SANS COMPLEXE DE DOUBLAGE DÉPARTEMENT ACOUSTIQUE ET ÉCLAIRAGE Laboratoire d essais acoustiques CONCERNANT UNE PAROI MAÇONNÉE ET UNE PAROI EN BÉTON AVEC ET SANS COMPLEXE DE DOUBLAGE L'accréditation de la section Laboratoires du

Plus en détail

Physique de construction et Constructions. www.thermo-chanvre.com. GmbH & Co. KG

Physique de construction et Constructions. www.thermo-chanvre.com. GmbH & Co. KG Physique de construction et Constructions Industriestraße 2 D-86720 Nördlingen Tel. +49 (0) 90 81/8 05 00-0 Fax +49 (0) 90 81/8 05 00-70 E-mail info@thermo-chanvre.com GmbH & Co. KG Contenu Isolation

Plus en détail

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles Les Briques de structure Briques C Savoir-faire et innovation Savoir-faire de la brique Les briques en terre cuite sont, par excellence,

Plus en détail

Spécial logements collectifs : le pack CITIbric

Spécial logements collectifs : le pack CITIbric Solutions Mur Spécial logements collectifs : le pack CITIbric Solution globale pour la construction en Isolation Thermique Intérieure Isolation Thermique Intérieure, la solution RT 2012 pour l habitat

Plus en détail

Complexes de doublage Polyplac et Polyplac Phonik

Complexes de doublage Polyplac et Polyplac Phonik Polyplac et Polyplac Phonik Détail produit p. - voir ci-dessous Conditions préalables à la mise en œuvre Les précautions à prendre, avant l intervention de l entreprise de plâtrerie, concernent principalement

Plus en détail

Le Plancher Léger Thermo-Acoustique

Le Plancher Léger Thermo-Acoustique - P L T A -S e a c b o i s Le Plancher Léger Thermo-Acoustique Chapitre I : Les solutions thermiques et acoustiques Chapitre II : Les avantages du - 48 Les Solutions du - C H A P I T R E I : SOLUTIONS

Plus en détail

CRÉATEUR D ENTREPRISE

CRÉATEUR D ENTREPRISE GUIDE POUR AGIR Comment s imaginer CRÉATEUR D ENTREPRISE JE BÂTIS MON PROJET PROFESSIONNEL Ave le soutien du Fonds soial européen Créer une entreprise... pourquoi pas moi? Chaque année, plus de 270.000

Plus en détail

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 Qualité acoustique et inertie thermique : étude d'un compromis Christophe Rougier 1, Catherine Guigou-Carter 1 1 Université Paris-Est, Centre

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE www.suplog.fr Tél. 01 43 13 53 34 ontat@supdelog.fr DOSSIER DE CANDIDATURE ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Collez votre photo NE PAS REMPLIR CE CADRE RÉSERVÉ AU SERVICE DES ADMISSIONS Date de réeption dossier :

Plus en détail

Bien concevoir l acoustique des locaux accueillant les enfants pour préserver leur santé. > Étude réalisée en collaboration avec

Bien concevoir l acoustique des locaux accueillant les enfants pour préserver leur santé. > Étude réalisée en collaboration avec Pôle éducatif et culturel d Andelnans. Bien concevoir l acoustique des locaux accueillant les enfants pour préserver leur santé > Étude réalisée en collaboration avec Préambule Sommaire Les agressions

Plus en détail

THERMIQUE, ACOUSTIQUE, VENTILATION: LES VRAIS FAUX AMIS Regards croisés entre un acousticien et un thermicien

THERMIQUE, ACOUSTIQUE, VENTILATION: LES VRAIS FAUX AMIS Regards croisés entre un acousticien et un thermicien THERMIQUE, ACOUSTIQUE, VENTILATION: LES VRAIS FAUX AMIS Regards croisés entre un acousticien et un thermicien Pierre Baux (BET Sunsquare) Jean-Baptiste Chéné (LABE, CSTB) Les nouveautés techniques et réglementaires

Plus en détail

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX BLOCS ISOLANTS COFFRANTS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX LA FORMULE GAGNANTE POUR UN BÂTI DURABLE ET PERFORMANT SYSTÈME

Plus en détail

Cas pratiques d isolation acoustique

Cas pratiques d isolation acoustique Cas pratiques d isolation acoustique 26 janvier 2012 Séance d information Confédération Construction Bruxelles-Capitale - CSTC WTCB WTCB-BBRI BBRI Sommaire Présentation d ASM Acoustics Importance de traiter

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

Le Seacbois L E S E A C B O I S. Seacbois

Le Seacbois L E S E A C B O I S. Seacbois Le L E S E A C B O I S Chapitre I : Chapitre II : Chapitre III : Chapitre IV : CARACTERISTIQUES GENERALES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN OEUVRE LIMITES DE PORTEE 35 Le C H A P I T R E I : CARACTERISTIQUES

Plus en détail

POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE

POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE 1 POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE L installation d une porte étanche ne doit pas perturber le renouvellement de l air. Dans de rares cas (ex : petits volumes, autres ouvrants trop petits), la forte

Plus en détail

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs RAPPORT D ETUDE Référence projet: 04-001-B N de document: 04-001-rp02 Diagnostic DOREAN Date: 20-01-2005 Nombre de page: 8 Annexe(s): 0 04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN

Plus en détail

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension Juin 2001 La protetion différentielle dans les installations életriques basse tension Ce guide tehnique a pour objetif de mettre en évidene les prinipes de fontionnement des protetions différentielles

Plus en détail

La RT 2012... 2. les labels énergétiques

La RT 2012... 2. les labels énergétiques 1.2.2. RT 2012 ChapitRe Règlementation thermique 1 - Réglementation et labels - Volet pratique La RT 2012... La Rt 2012, publiée au Journal Officiel le 27 octobre 2010, intègre les conclusions du Grenelle

Plus en détail

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées Guide pratique L emploi des personnes handiapées Sommaire Guide pour les salariés p. 3 L'aès et le maintien dans l'emploi... 4 Les établissements et servies d aide par le travail (ÉSAT)... 10 Les entreprises

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement PERFORMANCES ACOUSTIQUES DES ÉLÉMENTS DE FAÇADE Manuel VAN DAMME, Ing. CSTC-WTCB GUIDANCE ÉCO-CONSTRUCTION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE 2

Plus en détail

Fondation de béton servant de pare-air Charpente appuyée sur les panneaux isolant. R effectif = RSI 3,17 (R-18,0) R effectif = RSI 3,24 (R-18,4)

Fondation de béton servant de pare-air Charpente appuyée sur les panneaux isolant. R effectif = RSI 3,17 (R-18,0) R effectif = RSI 3,24 (R-18,4) isolant d'étanhéité polystyrène expansé type II sur toute la surfae RSI 1,07 (R-6,1) RSI 2,11 (R-12) R effetif = RSI 3,17 (R-18,0) FON-01-1-A à 610 mm / (24 po /) : R effetif = RSI 3,24 (R-18,4) FON-01-1-B

Plus en détail

Réhabilitation de 570 logements 95500 Gonesse

Réhabilitation de 570 logements 95500 Gonesse Réhabilitation de 570 logements, 95500 Gonesse J. Freiberg 1 Réhabilitation de 570 logements 95500 Gonesse Die thermische Sanierung von 570 Wohneinheiten in FR-Gonesse Jens Freiberg Atelier Jens Freiberg

Plus en détail

longe l angle nord-ouest du site.

longe l angle nord-ouest du site. Villa Rotonda Goirle, Pays-Bas Architectes : Bedaux de Brouwer Architecten (Pieter Bedaux, Thomas Bedaux, Koen de Witte, Kees Paulussen, Rien Lagerwerf et Cees de Rooij) Maître d ouvrage : particulier

Plus en détail

Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux

Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux 1 - Contexte et objectifs La règlementation thermique 2012 (RT 2012) [1] se met progressivement

Plus en détail

Votre dossier d adhésion

Votre dossier d adhésion MSH INTERNATIONAL pour le ompte Votre dossier d adhésion Vous avez besoin d aide pour ompléter votre dossier d adhésion? Contatez-nous au +33 (0)1 44 20 48 77. Adhérent Bulletin d adhésion Titre : Mademoiselle

Plus en détail

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT!

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! MC03503-FR Découvrez comment réparer simplement les défauts d isolation

Plus en détail

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

Créer ou rénover un plafond

Créer ou rénover un plafond Plafonds Novembre 2004 Code : F3820 Photo : Nomades. Créer ou rénover un plafond Plafonds suspendus Placostil, Plafonds enduits au plâtre Perfoplaque Vous voulez : remettre à neuf un plafond abîmé, réduire

Plus en détail

Cas pratiques d isolation acoustique

Cas pratiques d isolation acoustique Cas pratiques d isolation acoustique Orateur : Naïma Gamblin ASM Acoustics 26 janvier 2012 Séance d information organisée par Confédération Construction Bruxelles-Capitale - CSTC WTCB WTCB-BBRI BBRI Sommaire

Plus en détail

isolé par l extérieur

isolé par l extérieur Conception d un bâtiment isolé par l extérieur Avoir fait le choix de l Isolation Thermique par l Extérieur permet d optimiser les performances de résistance thermique du bâtiment. En contrepartie, l I.T.E.

Plus en détail

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON c e s t é l é m e n T E R R E Savoir-faire et innovation SOMMAIRE B RIQUES DE STRUCTURE Réglementation Briques C Briques C à barrettes 3 ACCESSOIRES DES BRIQUES DE STRUCTURE

Plus en détail

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée)

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée) 1 Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Date de réation : Possédez-vous

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Contexte et méthodologie de l étude

Contexte et méthodologie de l étude Contexte et méthodologie de l étude Bâtiments étudiés : Pavillon propriété Martin et Varin Aléas toxique (Fai) et thermique (M+) Etablissement Intermarché aléa Toxique (Fai) PHASE 1 Synthèse des phénomènes

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation

Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation 34 Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation Valérie Borg, Ingénieur acousticien, CTTB, 17, rue Letellier, 75015 Paris, tél. : 01 45 37 77 77, fax : 01 45 37 77 71 Michel Villot,

Plus en détail

L acoustique et le bâtiment

L acoustique et le bâtiment Chapitre 2 L acoustique et le bâtiment 1. Une ambiance sonore de qualité? 2. Le bruit dans le bâtiment 3. La réglementation acoustique 4. Le bâtiment exposé aux bruits 11 Chapitre 2 L acoustique et le

Plus en détail