Exemples de solutions acoustiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exemples de solutions acoustiques"

Transcription

1 Exemples de solutions aoustiques RÉGLEMENTATON ACOUSTQUE 2000 Janvier 2014 solement aux bruits aériens intérieurs et niveau de bruit de ho Traitement aoustique des parties ommunes Bruits d équipements solement aux bruits extérieurs

2 2 Exemples de solutions aoustiques Préambule Exemples de solutions aoustiques pour bâtiments d habitation Ce doument est une nouvelle version du doument «Exemples de solutions aoustiques Rélementation aoustique 2000» publié en mai Les solutions ont été préisées ou modifiées pour tenir ompte de l évolution des produits et des rélementations (rélementation thermique notamment) depuis 2002 et de nouvelles solutions ont été ajoutées : strutures léères bois (maisons en bande et esaliers intérieurs) et solutions de façade et toitures en partiulier. Ce doument vise les bâtiments olletifs et les maisons individuelles en bande ou non. «Dans le adre de la rélementation relative à l attestation de prise en ompte de la rélementation aoustique**, des onstats doivent être effetués en phases études et hantier, et, pour les opérations d au moins 10 loements, des mesures aoustiques doivent être réalisées à la fin des travaux de onstrution. Un uide d aompanement de la DGALN «Comprendre et érer l attestation aoustique», disponible sur le site internet du ministère haré de la onstrution, a été élaboré afin de failiter l appliation de ette rélementation». *Arrêté du 30 juin 1999 relatif aux aratéristiques aoustiques des bâtiments d habitation et arrêté du 30 mai 1996 modifié, relatif aux modalités de lassement des infrastrutures de transports terrestres et à l isolement aoustique des bâtiments d habitation dans les seteurs affetés par le bruit **Déret n du 30 mai 2011 et arrêté du 27 novembre 2012 relatif à l attestation de prise en ompte de la rélementation aoustique appliable en Frane métropolitaine aux bâtiments d habitation neufs Les exemples de solutions présentés dans e doument sont donnés à titre illustratif ; néanmoins, ils n ont pas valeur de respet de la rélementation aoustique*. Comme dans la version préédente, ertaines solutions proposées visent les exienes des ertifiations Qualitel et Habitat et Environnement ; elles sont identifiées par la mention «bruit de ho à 55 db». De plus, des solutions d isolement aux bruits extérieurs visant ertaines exienes de l arrêté du 30 mai 1996 modifié ont été rajoutées ; elles sont identifiées par la mention «objetif de 35 ou 38 db». Ce doument n a pas de aratère rélementaire et doit être onsidéré omme un uide d aide à la oneption. Seules des mesures effetuées a posteriori suivant le uide de mesures aoustiques de la DGALN (disponible sur le site internet du ministère haré de la onstrution) permettent de vérifier la ohérene de l opération ave les exienes de la rélementation aoustique, qui repose sur une obliation de résultats. L atteinte effetive des résultats reste de la responsabilité du maître d ouvrae qui la partae ave les onepteurs et les entreprises de réalisation. Ces solutions ont été onçues pour ne pas présenter d inompatibilité au reard d autres ontraintes rélementaires (thermique, séurité inendie, aération) en viueur à la date de leur parution. Cependant, les exemples de solutions aoustiques ne arantissent pas le strit respet de es rélementations. Ce doument n est pas le seul uide d aide à la oneption. Les solutions présentées ont été évaluées par alul sur la base des normes NF EN et ACOUBAT dans des onfiurations pénalisantes (petites pièes de l ordre de 10 m² par exemple), et des solutions du référentiel Qualitel de telle sorte qu elles devraient onduire à la onformité à la rélementation aoustique dans la majorité des as. Elles peuvent don être optimisées dans haque as partiulier par d autres moyens. La liste des exemples donnés n est pas exhaustive, en partiulier ertains proédés de onstrution ne fiurent pas.

3 Exemples de solutions aoustiques 3 Ce doument est divisé en deux parties : La première partie présente des exemples de solutions par rubriques de la rélementation en utilisant des produits dont la performane minimum est définie dans la deuxième partie. Si néessaire, les limites de validité des exemples de solutions sont indiquées. Quatre rubriques sont distinuées : bruits aériens intérieurs et bruit de ho traitement aoustique des parties ommunes bruits d équipements isolement vis-à-vis de l extérieur Les solutions proposées prennent en ompte les inertitudes liées à la dispersion des performanes des produits (différemment selon qu il est fait appel à une ertifiation, un essai de type ou une desription), l imperfetion des méthodes prévisionnelles employées et les variations des performanes liées à la mise en œuvre, dans l hypothèse d une mise en œuvre réalisée selon les rèles de l art. La deuxième partie présente un ertain nombre de produits (ou systèmes) pouvant être utilisés pour satisfaire à la rélementation. La qualité aoustique des produits (ou systèmes) est appréiée sur une éhelle de lasses de performane roissante ESA 1, ESA 2, ESA 3, ESA 4, ESA 5, ESA 6. D une manière énérale, la lasse ESA a été hoisie de telle sorte qu un produit ESA4 utilisé ave le ros-œuvre de la solution de base onduise à une performane d ouvrae juste rélementaire au reard des arrêtés du 30 juin Une exeption ependant : pour le bruit de ho, les produits ESA4 onduisent au niveau des ertifiations Qualitel et Habitat et Environnement, soit 55 db (alors que l objetif rélementaire est 58 db.) Dans haque lasse, l appréiation de la qualité peut se faire au hoix selon trois ritères : la desription le résultat d un essai de type (essai de moins de dix ans réalisé dans un laboratoire arédité reonnu par le COFRAC) le résultat d une ertifiation. Dans les deux derniers as, le lassement se fait par référene à une performane minimum du produit exprimée selon les indies rélementaires atuels, objets des normes NF EN SO & 2. Le lassement d un produit n implique don pas néessairement que le produit soit ertifié. Les annexes en fin de doument (notées A1, A2,...) préisent les méthodes d essais (et indies orrespondants) enore en projet et proposent des solutions d attente pour les proessus de ertifiation non enore définis. Un lossaire plaé éalement en fin de doument définit les termes ou notations utilisés. Pour haque produit (ou système), la diffiulté pour obtenir une mise en œuvre onforme est indiquée de la moins diffiile à la plus diffiile : (C, CC ou CCC).

4 4 Exemples de solutions aoustiques Sommaire Solutions.1 solement aux bruits aériens intérieurs et niveau de bruit de ho 5.2 Traitement aoustique des parties ommunes 42.3 Bruits d équipements (V.M.C. - Extration, appareils individuels de hauffae, asenseurs, équipements hydrauliques, aines tehniques (évauation)) 43.4 solement aux bruits extérieurs 49 Produits ou systèmes.1 Doublaes,ontre-loisons et plafonds 59.2 Cloisons de distribution 60.3 Revêtements de sol 61.4 Chapes flottantes 62.5 Portes palières 63.6 Séparatifs léers 64.7 Fenêtres ave ou sans offres de volets roulants 65.8 V.M.C. : Entrées d air, bouhes Équipements de hauffae et de limatisation Équipements de prodution d eau haude sanitaire Asenseurs Revêtements absorbants Conduits d évauation (eau) Esaliers en bois Rupteurs de pont thermique 75 Annexes

5 Exemples de solutions aoustiques 5 solement aux bruits aériens intérieurs et niveau de bruit de ho 1 Chaque solution présentée doit être appliquée dans son intéralité. Un panahae entre solutions peut onduire à un non-respet de la rélementation. L étude de la onformité ave la Rélementation Thermique peut onduire à l utilisation de rupteurs de pont thermique ; la Solution 3 présente e as. Des solutions satisfaisant à l objetif 55 db au bruit de ho sont présentées ; elles utilisent la hape flottante. Dans les autres as, la performane de 55 db au bruit de ho peut être obtenue en aumentant d une lasse les exienes sur tous les revêtements de sol. Pour haque solution, les épaisseurs des éléments de ros-oeuvre mentionnées sur les fiures sont les épaisseurs minimales. Le terme dalle de béton sinifie dalle de béton ou planher préfabriqué plein en béton (prédalle, planher poutrelles ave plaque néative...). Pour les façades en monomur terre uite, en briques alvéolaires et en béton ellulaire, les onditions d enastrement sont données à l Annexe A1. D une manière énérale, les façades maçonnées sont supposées être enduites ôté extérieur ; l information «sans traitement omplémentaire ôté doublae» indique que la façade maçonnée est du ôté du doublae non enduite et sans traitement d étanhéité à l air. De plus, les solutions présentées ne omportent énéralement pas de plafond suspendu ; si pour des raisons esthétiques ou tehniques, un plafond doit être mis en œuvre sur les planhers intermédiaires et planhers hauts, alors un plafond ESA 3 doit être utilisé. Solution 1 (de base) Solution 2 : doublae ESA 3 sur façade béton Solution 3 : rupteur de pont thermique Solution 4 : isolation extérieure de façade ou isolation thermique répartie Solution 5 : loisons maçonnées ESA 2 Solution 6 : loisons maçonnées améliorées ESA 3 Solution 7 : hape flottante (bruit de ho à 55 db) Solution 8 : isolation thermique entre loements (bruit de ho à 55 db) Solution 9 : séparatifs léers Solution 10 : dalle alvéolée (bruit de ho à 55 db) Solution 11 : ossature bois Solutions 12, 13, 14 et 15 : maisons en bande Solutions 16 : esalier en bois à l intérieur d un loement

6 6 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 1a de base pour niveau de bruit de ho à 58 db Solution ave dalle de 23 m entre arae-loal d ativité et loement m CRCULATON COMMUNE f a b l k j d h e GARAGE i Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau) Façade ave doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 ou ontre-loison ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae d Dalle de béton 19 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db i Doublae horizontal ESA 5

7 Exemples de solutions aoustiques Solutions 7 Solution 1a de base pour niveau de bruit de ho à 55 db 1 m CRCULATON COMMUNE Solution ave dalle de 23 m entre arae-loal d ativité et loement f a b l k j d h e GARAGE i LOCAL D ACTVTÉ Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau). Façade ave doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 ou ontre-loison ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae d Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 12 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 12 db i Doublae horizontal ESA 5

8 8 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 1b de base pour niveau de bruit de ho à 58 db Solution ave dalle de 20 m entre arae-loal d ativité et loement m CRCULATON COMMUNE f a b l k j d h e GARAGE i Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 ou ontre-loison ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae d Dalle de béton 19 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi e Dalle de béton de 20 m Garae : h Chape flottante thermo-aoustique ave (R w +C) 6 db et L 13 db, planher lourd w et revêtement de sol ollé Loal d ativité : i Chape flottante thermo-aoustique ave (R w +C) 8 db et L 13 db, planher lourd w et revêtement de sol ollé Note : Pour h et i, si la sous-ouhe thermo- aoustique ombine 1 sous-ouhe thermique d épaisseur omprise entre 60 et 100 mm et une sous-ouhe aoustique, et qu auun essai aoustique n a été effetué sur ette ombinaison, alors a minima il faut onsidérer la performane de la sous-ouhe aoustique seule ave 1 db de mare. La somme des indies de ompressibilité est inférieure ou éale à 4. Note : Pour j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

9 Exemples de solutions aoustiques Solutions 9 Solution 1b de base pour niveau de bruit de ho à 55 db m CRCULATON COMMUNE Solution ave dalle de 20 m entre arae-loal d ativité et loement 1 f a b l k j d h e GARAGE i LOCAL D ACTVTÉ Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 ou ontre-loison ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae d Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi e Dalle de béton de 20 m Garae : h Chape flottante thermo-aoustique ave (R w +C) 6 db et L 15 db, planher lourd w et revêtement de sol ollé Loal d ativité : i Chape flottante thermo-aoustique ave (R w +C) 8 db et L 15 db, planher lourd w et revêtement de sol ollé Note : Pour h et i, si la sous-ouhe thermo- aoustique ombine 1 sous-ouhe thermique d épaisseur omprise entre 60 et 100 mm et une sous-ouhe aoustique, et qu auun essai aoustique n a été effetué sur ette ombinaison, alors a minima il faut onsidérer la performane de la sous-ouhe aoustique seule ave 1 db de mare. La somme des indies de ompressibilité est inférieure ou éale à 4. Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

10 10 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 2 Doublae ESA3 sur façade béton Solution pour niveau de bruit de ho à 58 db 3 m CRCULATON COMMUNE f 7 a b l k j 4 h Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade e GARAGE i 347 modifiés par rapport à la solution de base LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. 3 Façade Béton 18 m 4 Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 7 Doublae ESA 3 sur façade ; si façade et pinon, doublae ESA 4 sur pinon j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) planher lourd 2 db Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) planher lourd 0 db et L w 9 db i Doublae horizontal ESA 5 Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

11 Exemples de solutions aoustiques Solutions 11 Solution 2 Doublae ESA3 sur façade béton Solution pour niveau de bruit de ho à 55 db 1 3 m CRCULATON COMMUNE f 7 a b l k j 4 h e GARAGE i Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade LOCAL D ACTVTÉ 347 modifiés par rapport à la solution de base ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. 3 Façade Béton 18 m 4 Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 7 Doublae ESA 3 sur façade ; si façade et pinon, doublae ESA 4 sur pinon j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 12 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) planher lourd 2 db Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) planher lourd 0 db et L w 12 db i Doublae horizontal ESA 5 Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

12 12 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 3 : rupteur de pont thermique pour niveau de bruit de ho à 58 db m CRCULATON COMMUNE f a b l k j n d h e GARAGE i LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 5 ou ontre-loison ESA 5 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 4 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae d Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 n Rupteur de pont thermique ESA 4 si auun élément de menuiserie (fenêtre, porte, porte- fenêtre, ou offre de volet roulant) en interfae ave le rupteur, et ESA 5 si non Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau) ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db et L w 9 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) 2 db Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db et L w 9 db i Doublae horizontal ESA 5 Remarque 1 : des doublaes moins perfomants sur la façade peuvent être utilisés à la ondition de faire une étude spéifique prenant en ompte les indies d affaiblemsement de jontion de rupteur de pont thermique. Remarque 2 : le doublae en façade doit reouvrir entièrement le rupteur de pont thermique sauf au niveau de l interfae ave un élément de menuiserie (fenêtre, porte, porte-fenêtre, ou offre de volet roulant).

13 Exemples de solutions aoustiques Solutions 13 Solution 3 : rupteur de pont thermique pour niveau de bruit de ho à 55 db m CRCULATON COMMUNE 1 f a b l k j d n h e GARAGE i LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 5 ou ontre-loison ESA 5 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 4 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae d Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 n Rupteur de pont thermique ESA 4 si auun élément de menuiserie (fenêtre, porte, porte- fenêtre, ou offre de volet roulant) en interfae ave le rupteur, et ESA 5 si non Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau). ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db et L w 12 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) 2 db Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db et L w 12 db i Doublae horizontal ESA 5 Remarque 1 : des doublaes moins perfomants sur la façade peuvent être utilisés à la ondition de faire une étude spéifique prenant en ompte les indies d affaiblemsement de jontion de rupteur de pont thermique. Remarque 2 : le doublae en façade doit reouvrir entièrement le rupteur de pont thermique sauf au niveau de l interfae ave un élément de menuiserie (fenêtre, porte, porte-fenêtre, ou offre de volet roulant).

14 14 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 4a : isolation extérieure de façade pour niveau de bruit de ho à 58 db m CRCULATON COMMUNE f a b l k 7 j 4 Pour réduire le pont thermique, proloner éventuellement l isolation h ou i en sous-fae du planher, sur l intérieur de la façade sur une hauteur d au moins 60 m 47 modifiés par rapport à la solution de base h e GARAGE i LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. 7 Façade ave isolation thermique par l extérieur indifférente : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits oté intérieur Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. 4 Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) planher lourd 2 db Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db i Doublae horizontal ESA 5 Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

15 Exemples de solutions aoustiques Solutions 15 Solution 4a : isolation extérieure de façade pour niveau de bruit de ho à 55 db 1 m CRCULATON COMMUNE f a b l k 7 j 4 h e GARAGE i Pour réduire le pont thermique, proloner éventuellement l isolation h ou i en sous-fae du planher, sur l intérieur de la façade sur une hauteur d au moins 60 m LOCAL D ACTVTÉ 47 modifiés par rapport à la solution de base ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. 7 Façade ave isolation thermique par l extérieur indifférente : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits oté intérieur Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. 4 Dalle de béton 20 m f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) planher lourd 0 db et L w 12 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) planher lourd 2 db Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) planher lourd 0 db et L w 12 db i Doublae horizontal ESA 5 Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

16 16 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 4b : isolation thermique répartie pour niveau de bruit de ho à 58 db m CRCULATON COMMUNE f a b l k C j 4 h 5 GARAGE i AB45 modifiés par rapport à la solution de base LOCAL D ACTVTÉ AB Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 20 m Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau). Façade ave isolation thermique répartie : Béton ellulaire de 30 m d épaisseur minimum Monomur terre uite de 30 m d épaisseur minimum Façade en béton d un minimum de 16 m d épaisseur imposée pour les araes et loaux d ativité 4 Dalle de béton de 22 m pour une façade en béton ellulaire de 30 m d épaisseur et dalle de béton de 20 m pour les autres types de façade f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 5hi Garae : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 7 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 7 db i Doublae horizontal ESA 5

17 Exemples de solutions aoustiques Solutions 17 Solution 4b : isolation thermique répartie pour niveau de bruit de ho à 55 db 1 m CRCULATON COMMUNE f a b l k C j 4 h 5 GARAGE i LOCAL D ACTVTÉ AB45 modifiés par rapport à la solution de base AB Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 20 m Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau). Façade ave isolation thermique répartie : Béton ellulaire de 30 m d épaisseur minimum Monomur terre uite de 30 m d épaisseur minimum Façade en béton d un minimum de 16 m imposée pour les araes et loaux d ativité 4 Dalle de béton de 22 m pour une façade en béton ellulaire de 30 m d épaisseur et dalle de béton de 20 m pour les autres types de façade f Cloison ESA 4 j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 5hi Garae : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 10 db h Fond de offrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 10 db i Doublae horizontal ESA 5

18 18 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 5 : loisons maçonnées ESA 2 pour niveau de bruit de ho à 58 db m CRCULATON COMMUNE l k j 4 h Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade 5 GARAGE i modifiés par rapport à la solution de base LOCAL D ACTVTÉ 12 Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 20 m Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau). Façade ave doublae ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade indifférente ave ontre-loison ESA 2 4 Dalle de béton 22 m 6 Cloison ESA 2 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 5hi Garae : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 7 db h Fond de ontrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 7 db i Doublae horizontal ESA 5

19 Exemples de solutions aoustiques Solutions 19 Solution 5 : loisons maçonnées ESA 2 pour niveau de bruit de ho à 55 db 1 m CRCULATON COMMUNE l k j 4 h 5 GARAGE i Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade LOCAL D ACTVTÉ modifiés par rapport à la solution de base 12 Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 20 m Note : j revêtement de sol dur ESA 4 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau). Façade ave doublae ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade indifférente ave ontre-loison ESA 2 4 Dalle de béton 22 m 6 Cloison ESA 2 j Revêtement de sol souple ESA 4 ou hape flottante ESA 4 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 5hi Garae : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 10 db h Fond de ontrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : 5 Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 10 db i Doublae horizontal ESA 5

20 20 Exemples de solutions aoustiques Solutions 1 Solution 6 : loisons maçonnées améliorées ESA 3 pour niveau de bruit de ho à 58 db m CRCULATON COMMUNE 6 a b l k j 4 h Attention pour la onformité ave la Rélementation Thermique, il faut vérifier le respet des exienes minimales onernant les ponts thermiques entre le planher intermédiaire et la façade e GARAGE i 46 modifiés par rapport à la solution de base LOCAL D ACTVTÉ ab Refends (plus doublae ESA 4 ou ontre-loison ESA 4 si néessaire en thermique) : Béton 18 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m enduits Briques pleines de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 4 : Béton 16 m Blos de béton NF pleins perforés 20 m Briques perforées en terre uite de 22 m apparentes ou enduites. Façade ave doublae ESA 3 : Blos de béton reux 20 m sans traitement omplémentaire ôté doublae Briques alvéolaires de 20 m pour pose à joints épais sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade ave doublae ESA 5 : Briques à alvéoles vertiales de 20 m à joint mine sans traitement omplémentaire ôté doublae Façade indifférente ave ontre-loison ESA 3 4 Dalle de béton 20 m 6 Cloison ESA 3 j Revêtement de sol souple ESA 3 ou hape flottante ESA 3 et revêtement de sol indifférent k Revêtement de sol ESA 2 l Porte-palière ESA 4 m Entrée ave sas et porte-palière ESA 3 ehi Garae : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db h Fond de ontrae ou floae ave (R w +C) 2 db planher lourd Loal d ativité : e Dalle de béton de 23 m et revêtement de sol ave (R w +C) 0 db planher lourd et L w 9 db i Doublae horizontal ESA 5 Note : j revêtement de sol dur ESA 3 si planher séparatif entre deux pièes humides (uisines et salles d eau).

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus Nations Unies Conseil éonomique et soial Distr. générale 31 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/26 Commission éonomique pour l Europe Conférene des statistiiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION - Février 2003 - ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION Centre d Information du Cuivre 30, avenue Messine 75008 Paris HOLISUD Ingénierie 21,

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment Réglementations Thermique Acoustique Aération Fiche d application Acoustique Départements d Outre-Mer Version 1.1 Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère

Plus en détail

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés NCCI : Calul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés Ce NCCI fournit les règles relatives au alul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés. Ces règles se ontentent de ouvrir la oneption et le alul

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

L isolation acoustique

L isolation acoustique L isolation acoustique Ricardo Atienza Suzel Balez Nicolas REMY CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble Typologie des bruits On distingue 2 familles de bruits! les bruits aériens

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.1.- Caractéristiques d absorption B2.1.1.- Coefficients d absorption de surfaces couvertes par différents éléments Maçonnerie et enduits

Plus en détail

Acoustique et thermique

Acoustique et thermique Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule 2. Étude de systèmes constructifs 29 Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule Les bonnes solutions thermiques n améliorent pas forcément l acoustique!

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieu Sommaire LE CONTRAT DE TRAVAIL...3 LA REMUNERATION : PAIEMENT AU CACHET, PAIEMENT

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles Les Briques de structure Briques C Savoir-faire et innovation Savoir-faire de la brique Les briques en terre cuite sont, par excellence,

Plus en détail

Bien concevoir l acoustique des locaux accueillant les enfants pour préserver leur santé. > Étude réalisée en collaboration avec

Bien concevoir l acoustique des locaux accueillant les enfants pour préserver leur santé. > Étude réalisée en collaboration avec Pôle éducatif et culturel d Andelnans. Bien concevoir l acoustique des locaux accueillant les enfants pour préserver leur santé > Étude réalisée en collaboration avec Préambule Sommaire Les agressions

Plus en détail

Rueil Malmaison 31 mars 2015

Rueil Malmaison 31 mars 2015 Rueil Malmaison 31 mars 2015 Façade F4 : la solu-on pour les bâ-ments RT 2012, BEPOS et HQE Façade légère en filière sèche Associe un lot façade et un lot doublage Lot Façade : Etanchéité à l eau Lot Doublage

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 01/09/2014 Cahier Technique F Profil d usage ISOLE ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris

Plus en détail

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs RAPPORT D ETUDE Référence projet: 04-001-B N de document: 04-001-rp02 Diagnostic DOREAN Date: 20-01-2005 Nombre de page: 8 Annexe(s): 0 04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN

Plus en détail

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension Juin 2001 La protetion différentielle dans les installations életriques basse tension Ce guide tehnique a pour objetif de mettre en évidene les prinipes de fontionnement des protetions différentielles

Plus en détail

Créer ou rénover un plafond

Créer ou rénover un plafond Plafonds Novembre 2004 Code : F3820 Photo : Nomades. Créer ou rénover un plafond Plafonds suspendus Placostil, Plafonds enduits au plâtre Perfoplaque Vous voulez : remettre à neuf un plafond abîmé, réduire

Plus en détail

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées Guide pratique L emploi des personnes handiapées Sommaire Guide pour les salariés p. 3 L'aès et le maintien dans l'emploi... 4 Les établissements et servies d aide par le travail (ÉSAT)... 10 Les entreprises

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Votre dossier d adhésion

Votre dossier d adhésion MSH INTERNATIONAL pour le ompte Votre dossier d adhésion Vous avez besoin d aide pour ompléter votre dossier d adhésion? Contatez-nous au +33 (0)1 44 20 48 77. Adhérent Bulletin d adhésion Titre : Mademoiselle

Plus en détail

ISOLER LE SOL AU-DESSUS DES ESPACES NON CHAUFFÉS

ISOLER LE SOL AU-DESSUS DES ESPACES NON CHAUFFÉS Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LE SOL AU-DESSUS

Plus en détail

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée)

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée) 1 Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Date de réation : Possédez-vous

Plus en détail

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Décembre 2010 Lot n 4 Cloisons

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas!

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas! X-infos L ATUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014 Édito Tous a vos agendas! La soiété SPL-Xdemat s apprête à vivre pour la première fois de sa jeune existene, les életions muniipales. Et ompte tenu du

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement LES MATÉRIAUX UTILISÉS EN ISOLATION ACOUSTIQUE Sophie MERSCH, Ir arch. CENTRE URBAIN 25 avril 2013 Formation mise en œuvre par le Centre

Plus en détail

NCCI : Modèle de calcul pour les pieds de poteaux articulés Poteaux en I en compression axiale

NCCI : Modèle de calcul pour les pieds de poteaux articulés Poteaux en I en compression axiale NCCI : Modèle de alul pour les pieds de poteaux artiulés Poteaux en I en Ce NCCI présente les règles permettant de déterminer soit la résistane de alul, soit les dimensions requises des plaques d'assise

Plus en détail

L utilisation du chanvre dans l habitat n est pas systématiquement synonyme de béton de chanvre (fiches 1 à 4).

L utilisation du chanvre dans l habitat n est pas systématiquement synonyme de béton de chanvre (fiches 1 à 4). F5 FICHE TECHNIQUE MISE EN ŒUVRE DU CHANVRE EN VRAC PAR VOIE SECHE (sans liant) Groupement des producteurs de chanvre en Luberon L utilisation du chanvre dans l habitat n est pas systématiquement synonyme

Plus en détail

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants.

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. Projet INF242 Stéphane Devismes & Benjamin Wak Pour e projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. 1 Planning Distribution du projet au premier ours. À la fin de la deuxième semaine

Plus en détail

Le compte satellite des institutions sans but lucratif

Le compte satellite des institutions sans but lucratif Institut des omptes nationaux Le ompte satellite des institutions sans ut luratif 2000-2001 Contenu de la puliation Le ompte satellite des institutions sans ut luratif (ISBL) est élaoré d après les définitions

Plus en détail

swisspor Support de planification Plafond et sol Produits et services du groupe swisspor

swisspor Support de planification Plafond et sol Produits et services du groupe swisspor swisspor Support de planification Plafond et sol Produits et services du groupe swisspor Plafond et sol Support de planifications swisspor Table des matières Notions de base Sol de comble sur dalle en

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

L isolation extérieure dès le gros œuvre

L isolation extérieure dès le gros œuvre L isolation extérieure dès le gros œuvre L ISOLATION PAR L EXTERIEUR : SA SUPERIORITE SUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR RTh est un nouveau procédé de maçonnerie spécialement conçu pour l isolation par l

Plus en détail

ISOLATION EN SOUS FACE DES PLANCHERS BAS

ISOLATION EN SOUS FACE DES PLANCHERS BAS P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N T D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES ISOLATION EN SOUS FACE DES PLANCHERS BAS

Plus en détail

Isolation THERMIQUE PAR L EXTéRIEUR. Isolation des façades : Performances uniques, esthétique durable

Isolation THERMIQUE PAR L EXTéRIEUR. Isolation des façades : Performances uniques, esthétique durable Isolation THERMIQUE PAR L EXTéRIEUR ite Isolation des façades : Performances uniques, esthétique durable Isolation THERMIQUE PAR L EXTéRIEUR Cumul inégalé de performances esthétique durable Bardage rapporté

Plus en détail

Équations différentielles et systèmes dynamiques. M. Jean-Christophe Yoccoz, membre de l'institut (Académie des Sciences), professeur

Équations différentielles et systèmes dynamiques. M. Jean-Christophe Yoccoz, membre de l'institut (Académie des Sciences), professeur Équations différentielles et systèmes dynamiques M. Jean-Christophe Yooz, membre de l'institut (Aadémie des Sienes), professeur La leçon inaugurale de la haire a eu lieu le 28 avril 1997. Le ours a ensuite

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

Étape II. Compétences à développer de 8 à 12 ans. Grilles des compétences

Étape II. Compétences à développer de 8 à 12 ans. Grilles des compétences Grilles des ompétenes Compétenes à développer de 8 à ans COMPÉTENCES DE 8 À ANS Les ompétenes en «aratères droits» sont à ertifier. (symbole en fin de ligne) Les ompétenes en «aratères italiques» sont

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

Isolation intérieure et extérieure de murs anciens en briques pleines

Isolation intérieure et extérieure de murs anciens en briques pleines Isolation intérieure et extérieure de murs anciens en briques pleines LES CAHIERS PRATIQUES Préambule La demande du client Ce document est réalisé sur la base d ateliers de travail rassemblant des entreprises

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

FERMACELL Montage en doublage sur ossature

FERMACELL Montage en doublage sur ossature sur ossature Domaines d application Le système de doublage sur ossature FERMACELL consiste en une demi-cloison permettant de doubler un ouvrage maçonné existant de façon à en améliorer les performances

Plus en détail

Cure de Puy Sanières. Puy Sanières (05) HC-R - Phase Réalisation Niveau OR (86pts)

Cure de Puy Sanières. Puy Sanières (05) HC-R - Phase Réalisation Niveau OR (86pts) Mur mitoyen église - BA13 - ITE laine de verre (ép. 10cm) - Mur en pierre ép60cm Toit - BA13 - Laine de verre (ép. 24cm) - OSB+lame d air -Couverture en ardoise Mur MOB - OSB - Fibre de bois HD (ép. 12cm)

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

Améliorez le confort de votre maison, l isolation thermique

Améliorez le confort de votre maison, l isolation thermique Améliorez le confort de votre maison, l isolation thermique 0 0 L H A B I TAT I N D I V I D U E L SOMMAIRE Améliorez le confort de votre maison l isolation thermique De nombreuses raisons d isoler votre

Plus en détail

Enfin un mur Éco Écologique Économique

Enfin un mur Éco Écologique Économique En instance de brevet Enfin un mur Éco Écologique Économique Le mur HighTech 2 fabriqué par Ultratec apporte une amélioration considérable aux standards actuels de fabrication de l industrie. Excédant

Plus en détail

Un jeu d enfant? Pas vraiment!

Un jeu d enfant? Pas vraiment! Texte: Eric Cloes Un jeu d enfant? Pas vraiment! Si vous pensez encore qu isoler les parois extérieures d une maison en bois se résume à remplir une ossature à l aide d un produit isolant, cet article

Plus en détail

Améliorez le confort de votre maison, l isolation thermique

Améliorez le confort de votre maison, l isolation thermique Améliorez le confort de votre maison, l isolation thermique 0 0 L H A B I TAT I N D I V I D U E L SOMMAIRE Améliorez le confort de votre maison l isolation thermique De nombreuses raisons d isoler votre

Plus en détail

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan Comment évaluer la qualité d un résultat? En sienes expérimentales, il n existe pas de mesures parfaites. Celles-i ne peuvent être qu entahées d erreurs plus ou moins importantes selon le protoole hoisi,

Plus en détail

Résidence Les chemins de Berroueta

Résidence Les chemins de Berroueta Résidence Les chemins de Berroueta Quartier Berroueta 64122 URRUGNE DESCRIPTIF SOMMAIRE DU COLLECTIF Edition du 20/03/2014 1 A)APPARTEMENTS Gros oeuvre 1) Démolition, nettoyage du terrain. 2) Fondations

Plus en détail

CATALOGUE MP ACOUSTIQUE CATALOGUE MP ACOUSTIQUE 2011/2012. Plafonds acoustiques. Traitement absorbant mural. Cloisons acoustiques

CATALOGUE MP ACOUSTIQUE CATALOGUE MP ACOUSTIQUE 2011/2012. Plafonds acoustiques. Traitement absorbant mural. Cloisons acoustiques CATALOGUE MP ACOUSTIQUE 2011/2012 Plafonds acoustiques Traitement absorbant mural Cloisons acoustiques 1 Table des matières Présentation de la société :... 3 Proposition de MP Acoustique :... 3 Qu est-ce

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

LABELROCK DIPLÔMES LA GAMME CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ISOLER LES PAROIS VERTICALES EN COMPLEXE DE DOUBLAGE COLLÉ

LABELROCK DIPLÔMES LA GAMME CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ISOLER LES PAROIS VERTICALES EN COMPLEXE DE DOUBLAGE COLLÉ Complexe isolant composé d un panneau rigide de laine de roche mono ou double densité, collé à une plaque de plâtre standard ou hydrofugé à bords amincis. double densité DIPLÔMES ACERMI 02/015/035 et 02/015/055

Plus en détail

l isolation thermique

l isolation thermique Améliorez le confort de votre maison, l isolation thermique 0 0 L H A B I T A T I N D I V I D U E L Améliorez le confort de votre maison l isolation thermique SOMMAIRE De nombreuses raisons d isoler votre

Plus en détail

Diagnostic Immobilier by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Diagnostic Immobilier by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Nom ou raison soiale Adresse Code postal Ville

Plus en détail

2.- Fiche «menuisiers d intérieur»

2.- Fiche «menuisiers d intérieur» 1 2.- Fiche «menuisiers d intérieur» Le menuisier intervient dans des travaux visant une isolation aux bruits aériens, une isolation aux bruits de chocs ou une correction acoustique de locaux et parfois

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD Description Les cloisons séparatives de logements Placostil SAA (Séparative d Appartements à ossature Alternée) et

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

3. Veuillez indiquer votre effectif total :

3. Veuillez indiquer votre effectif total : 1 Métiers du marketing et de la ommuniation Questionnaire préalable d assurane Préambule Le présent questionnaire préalable d assurane Marketing et Communiation a pour objet de réunir des informations

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Portage Salarial pour les métiers du Conseil by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

8.5 Les murs coupe-feu en béton

8.5 Les murs coupe-feu en béton 8.5 Les murs coupe-feu en béton bâtiments d activité de commerce et de stockage Entrepôt de stockage de matières plastiques dans l Ain. Un mur séparatif coupe-feu aurait permis d arrêt de la propagation

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

OWAcoustic premium. Absorbants muraux OWAcoustic premium: Autant de solutions que de bandes d octaves.

OWAcoustic premium. Absorbants muraux OWAcoustic premium: Autant de solutions que de bandes d octaves. OWAcoustic premium Absorbants muraux OWAcoustic premium: Autant de solutions que de bandes d octaves. OWAcoustic premium Absorbants muraux: Une solution acoustique au format d un tableau. Dans tous les

Plus en détail

Des solutions acoustiques simples et efficaces pour tout le logement

Des solutions acoustiques simples et efficaces pour tout le logement Des solutions acoustiques simples et efficaces pour tout le logement L acoustique : une attente majeure pour les Français. Le bruit concerne tout le monde, il est omniprésent dans votre vie. Les bruits

Plus en détail

Les cloisons. Carreau de plâtre. La brique de verre

Les cloisons. Carreau de plâtre. La brique de verre La brique plâtrière Le béton Les cloisons Sous forme de petits éléments à maçonner ou directement en plaques hauteur d étage à monter, les cloisons distributives aujourd hui s adaptent non seulement aux

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Présentation. - le plan de masse qui définit la position de la construction sur le terrain,

Présentation. - le plan de masse qui définit la position de la construction sur le terrain, Dessin Industriel LECTURE DE PLANS BATIMENT p1 Présentation La lecture de plan de bâtiment, va vous permettrent de décoder, analyser, tous types de dessins et de documents qui interviennent dans un projet

Plus en détail

Matériaux d'isolation

Matériaux d'isolation Produits d'étanchéité et d'isolation Matériaux d'isolation Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certifications Acquis environnementaux Définition :

Plus en détail

Équilibres de phases de mélanges

Équilibres de phases de mélanges Équilibres de phases de mélanges Paternité - Pas d'utilisation Commeriale - Partage des Conditions Initiales à l'identique : http://reativeommons.org/lienses/by-n-sa/2.0/fr/ Table des matières Table des

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 RC Professionnelle by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La réglementation thermique en vigueur, la RT 2012, s applique à tous les projets de bâtiments neufs des secteurs résidentiels, dont le dépôt de demande de permis de construire

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

Isolation murs maisons à ossature bois:

Isolation murs maisons à ossature bois: Isolation murs maisons à ossature bois: La mise en œuvre consiste à poser l isolant Magripol entre une ossature bois sur laquelle sera fixé un parement en plaque de plâtre ou en bois. Prescriptions de

Plus en détail

NOTICE D EQUIPEMENT. Résidence «L Anaphore» 3/3Bis rue Clément & 4/ rue du Dauphiné 38000 GRENOBLE

NOTICE D EQUIPEMENT. Résidence «L Anaphore» 3/3Bis rue Clément & 4/ rue du Dauphiné 38000 GRENOBLE NOTICE D EQUIPEMENT Résidence «L Anaphore» 3/3Bis rue Clément & 4/ rue du Dauphiné 38000 GRENOBLE MAITRE D OUVRAGE SAS DAUPHINE et CLEMENT c/o COGECO IMMOBILIER Le Temporis ZAC de Champfeuillet BP 96 38503

Plus en détail

3 / Interventions à réaliser, à éviter

3 / Interventions à réaliser, à éviter 3 / Interventions à réaliser, à éviter dans le bâti ancien, hauts et bas Ils ont un rôle très semblable à celui des murs verticaux dans la gestion thermique et hydrique de la maison. Ensemble, ils déterminent

Plus en détail

8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE

8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE 8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE De nombreux produits en acier (plats, tubes, barres, tiges, câbles, cornières ) sont utilisés pour les aménagements intérieurs et dans les éléments annexes

Plus en détail

ECO-FICHE ISOLATION. Eco-fiches Syndicat mixte du Pays Cœur Entre-deux-Mers oct. 06 Contact : H.Laberthe Page 1 sur 15

ECO-FICHE ISOLATION. Eco-fiches Syndicat mixte du Pays Cœur Entre-deux-Mers oct. 06 Contact : H.Laberthe Page 1 sur 15 ECO-FICHE ISOLATION Cette éco-fiche regroupe un listing des principaux isolants existants, une estimation de leurs performances et les différentes techniques existantes. 1. LES PRINCIPAUX ISOLANTS...2

Plus en détail

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie Confidentiel Disposition de fin de vie DoumentHumain Mes volontés juridiquement valables onernant ma vie, mes périodes de souffrane, les derniers moments de mon existene et ma mort Institut interdisiplinaire

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

Chapitre IV- Induction électromagnétique

Chapitre IV- Induction électromagnétique 37 Chapitre IV- Indution életromagnétique IV.- Les lois de l indution IV..- L approhe de Faraday Jusqu à maintenant, nous nous sommes intéressés essentiellement à la réation d un hamp magnétique à partir

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE MARINADOUR 25 Allées Marines 64100 BAYONNE NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Bâtiment B2 Edition du 27/06/2013 Page 1 sur 9 A/ APPARTEMENTS Gros œuvre : 1) Démolition, nettoyage du terrain. 2) Fondations des

Plus en détail

Contrôle thermographique Tarifs et prestations :

Contrôle thermographique Tarifs et prestations : 20 rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN technimursdeveloppement@gmail.com Tél : 02.54.98.50.15 Mr et Mme DUPONT 20 Rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN Contrôle thermographique Tarifs et prestations : Habitations

Plus en détail

premier isolant composite à base de fibre de bois et de laine de verre : Isoduo 36.

premier isolant composite à base de fibre de bois et de laine de verre : Isoduo 36. ISOVER ouvre un nouveau chapitre dans l histoire de l isolation avec le lancement, début octobre, du premier isolant composite à base de fibre de bois et de laine de verre : Isoduo 36. C est dans la continuité

Plus en détail

LOT 06 CLOISONS / DOUBLAGES / PLAFONDS PLÂTRE

LOT 06 CLOISONS / DOUBLAGES / PLAFONDS PLÂTRE LOT 06 CLOISONS / DOUBLAGES / PLAF. PLÂTRE page 1/6 LOT 06 CLOISONS / DOUBLAGES / PLAFONDS PLÂTRE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes

Plus en détail

I S O L A T I ON. Après. Avant. Pour votre confort, isolez en bois!

I S O L A T I ON. Après. Avant. Pour votre confort, isolez en bois! I S O L A T I ON T H E RM I QU E E X T ér I EURE Avant Après Pour votre confort, isolez en bois! Pratique, rapide, économique et esthétique ISOLEZ PAR L EXTERIEUR! Appelée aussi «mur-manteau», l isolation

Plus en détail

SAINT-DENIS (93) Université Paris 8 Aménagement de la Salle des Conseils DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

SAINT-DENIS (93) Université Paris 8 Aménagement de la Salle des Conseils DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES SAINT-DENIS (93) Université Paris 8 Aménagement de la Salle des Conseils Maître d Ouvrage UNIVERSITE PARIS 8 2, rue de la Liberté 93526 SAINT-DENIS Cedex Tel : 01.49.40.67.02 Fax : 01.49.40.65.87 DOSSIER

Plus en détail

AGENCE D'URBANISME ET DE DEVELOPPEMENT DU PAYS DE MONTBELIARD

AGENCE D'URBANISME ET DE DEVELOPPEMENT DU PAYS DE MONTBELIARD AGENCE D'URBANISME ET DE DEVELOPPEMENT DU PAYS DE MONTBELIARD V I L L E V ' t T U P E S Etude/ c\&fr cx^cu^ltéfr de/ réaaxxli^xttorv IMAGE & CALCUL Document édité le 08/02/94 'A D M a s s e» ovsnaxnaa

Plus en détail

l isolation thermique

l isolation thermique Améliorez le confort de votre maison, l isolation thermique 0 0 L H A B I T A T I N D I V I D U E L SOMMAIRE Améliorez le confort de votre maison l isolation thermique De nombreuses raisons d isoler votre

Plus en détail