physique - chimie Livret de corrigés ministère de l éducation nationale Rédaction

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "physique - chimie Livret de corrigés ministère de l éducation nationale Rédaction"

Transcription

1 ministère de l éduation nationale physique - himie 3e Livret de orrigés Rédation Wilfrid Férial Jean Jandaly Ce ours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à e ours sont la propriété de leurs auteurs et/ou ayants droit respetifs. Tous es éléments font l objet d une protetion par les dispositions du ode français de la propriété intelletuelle ainsi que par les onventions internationales en vigueur. Ces ontenus ne peuvent être utilisés qu à des fins stritement personnelles. Toute reprodution, utilisation olletive à quelque titre que e soit, tout usage ommerial, ou toute mise à disposition de tiers d un ours ou d une œuvre intégrée à eux-i sont stritement interdits. Cned 2009 Direteur de la publiation Mihel Leroy Ahevé d imprimer le 30 juin 2011 Dépôt légal 3e trimestre , rue Maroni Mont-Saint-Aignan

2 Séquene 1 SÉQUENCE 1 Séane 1 Exerie 1 1- Notre système solaire ompte 8 planètes. 2- Le Soleil est notre étoile. 3- L ordre des planètes à mesure que l on s éloigne du Soleil est : Merure Vénus Terre Mars Jupiter Saturne Uranus Neptune 4- L éliptique est le plan de l espae balayé par le rayon Soleil-Terre pendant la révolution de la Terre autour du Soleil. 5- Le sens de révolution des planètes autres que la Terre est identique à elui de la Terre. 6- Pluton n est pas une planète ar sa révolution autour du Soleil s éarte suffisamment du plan éliptique pour penser qu elle subit l influene d un autre objet éleste. 7- Elle appartient à la famille des planètes naines. 8- Les planètes faites de rohes et prohes de la Terre sont dites telluriques. Exemple : Mars. 9- Les autres planètes sont nommées : les «géantes gazeuses». On les nomme ainsi ar elles sont onstituées en majorité de gaz. Exemple : Neptune. 10- Le satellite naturel de la Terre est la Lune. 11- Il faut exprimer les durées de propagation de la lumière dans la même unité (la seonde). Exprimons la durée en seonde (s) mise par la lumière provenant du Soleil pour arriver sur Terre : 8 min 20 s donnent en seonde : = = 500 soit 500 s. La durée mise par la lumière provenant de la Lune pour arriver sur Terre est 1,3 s. Calulons le rapport des durées de propagation : 500 1,3 384,6 soit environ 400 La lumière du Soleil met environ 400 fois plus de temps que elle de la Lune à parvenir sur Terre. La distane est à l origine de ette onlusion, ar la lumière ne se propage pas de façon instantanée entre deux endroits de l Univers. Sa propagation s effetue à la vitesse kilomètres par seonde dans le vide ( = m/s). 2 Cned, Physique - himie 3e

3 Séquene 1 Exerie 2 1- Dates et noms de quelques savants qui ont partiipé à la onstrution des onnaissanes sur le système solaire : Newton L expression «vision géoentrique» est l idée d un système astronomique où la Terre est plaée au entre de l Univers. 3- C est Coperni qui a affirmé dans son traité (publié après sa mort) que le Soleil est plaé au entre du système solaire. 4- Galilée a pu observer les planètes et montrer qu elles «flottaient» dans l espae grâe à une lunette astronomique. 5- C est Newton qui a établi la loi de gravitation universelle vers 1687 à partir des travaux de Kepler. Séane 2 exerie et 4 sont les situations orrespondant à un rapprohement des deux aimants A et B. 2- En présentant les pôles opposés (nord et sud) de deux aimants, il y a une interation qui s établit et qui peut provoquer un déplaement d un aimant vers l autre. Exerie 4 1- Cette balane est dite «de torsion» ar elle repose sur le prinipe d un mine ruban qui se «tord» suspendu au fléau. La rotation du fléau sur lui-même entraîne la torsion du ruban. 2- L élément où sont arohées les deux petites billes se nomme le fléau ; il peut tourner sur lui-même ar il est suspendu au ruban en son entre. 3- Le boîtier étanhe a pour but de protéger la balane des ourants d air qui pourraient perturber les mesures. 4- Les boules se nomment aussi «masses attratives». 5- Elles peuvent se déplaer en se rapprohant ou en s éloignant l une de l autre dans une diretion parallèle au boîtier étanhe. Cned, Physique - himie 3e 3

4 Séquene 1 6- Une photographie légendée de la balane de Cavendish Les shémas légendés : 7- En rapprohant les masses attratives B 1, B 2 des billes b 1, b 2, le fléau suspendu au ruban a tourné sur lui-même. Sa diretion fait un angle α ave elle de la situation de départ. Exerie 5 1- En diminuant la valeur des masses attratives, l angle de rotation du fléau diminue. 2- Plus la valeur de la masse attrative (B 1 ou B 2 ) diminue, plus l effet de la gravitation diminue. 3- En éloignant les masses attratives B 1 et B 2 des billes b 1 et b 2, l angle de rotation du fléau diminue. 4 Cned, Physique - himie 3e

5 Séquene 1 4- Plus la distane entre les deux masses en interation augmente, plus l effet de la gravitation diminue. Exerie 6 1- La balane de Cavendish est-elle un exemple d ation attrative? 2- La balane de Cavendish est le siège d une ation attrative ; est-elle appelée la préipitation? 3- L interation qui s exere entre deux orps qui ont une masse se nomme-t-elle la gravitation? 4- Pour que la gravitation s établisse, est-e que les deux orps doivent avoir une masse? 5- Peut-on dire que le vide interplanétaire subit une ation attrative du Soleil? 6- Notre Galaxie est-elle omposée du Soleil et de huit planètes? Oui Non 7- La Lune est-elle en interation ave la Terre? 8- La gravitation est-elle une ation attrative à distane? 9- Peut-on dire que la gravitation ne dépend pas de la distane entre les objets en interation qui ont une masse? 10- Peut-on dire que si la Terre exere une ation à distane sur la Station Spatiale Internationale (ISS), alors l ISS n exere pas d ation sur la Terre? 11- Est-e que est la masse attrative qui impose à l objet de plus petite masse un mouvement de révolution dans un plan? Exerie 7 1- Le bras et la main agissent omme une masse attrative don omme le Soleil, et la pierre joue le rôle d une planète en révolution autour du Soleil. La trajetoire de la pierre se rapprohe de elles des planètes autour du Soleil, pratiquement irulaire. 2- Quand le manipulateur lâhe un laet, la pierre ne subit plus l ation de la main par l intermédiaire du laet, la pierre esse de tourner, son mouvement se poursuit en ligne droite au moment du lâher. Cned, Physique - himie 3e 5

6 Séquene 1 3- La main n exere pas d ation à distane sur la pierre alors que le Soleil exere une ation à distane sur la planète. Après avoir lâhé le laet, la pierre subit alors l attration terrestre ; de e fait son mouvement ne se poursuit plus en ligne droite. La figure 8 du ours présente une situation omparable ; elle onerne le mouvement de la Lune ave ou «sans» la Terre. Exerie 8 1- La Terre a un mouvement de rotation autour d un axe qui définit l axe pôle nord-pôle sud. Elle fait un tour omplet sur elle-même en environ 24 h. Ce mouvement est appelé mouvement diurne. 2- Pour rester géostationnaire, la trajetoire du satellite doit être irulaire. 3- Le satellite parourt sa trajetoire, omme la Terre, en 24 h ; ainsi vu de la Terre, il paraît immobile. 4- Le satellite géostationnaire est attiré par la Terre (masse attrative). Dans sa révolution autour de la Terre, il est attiré à haque instant par la Terre, d où le mouvement de révolution (même effet qu ave la Lune). Exerie 9 1- C est l ation attrative de la Lune sur les masses d eau des oéans qui est la ause des marées. 2- Les grandes marées ont lieu lorsque la Lune et le Soleil onjuguent leurs effets attratifs, aux moments de la pleine lune et de la nouvelle lune. Le Soleil, la Lune et la Terre appartiennent alors au même plan. 3- Les mots qui s appliquent à la gravitation sont : ation attrative et ation à distane. La gravitation est une ation attrative à distane. Elle agit aussi sur l eau. L eau des oéans, «plaquée» à la surfae de la Terre, est un des effets de la gravitation. 4- Les ressoures naturelles sont onstituées en majorité d énergies fossiles. Cette usine de prodution d életriité n utilise pas e type d énergie. Elle préserve don les ressoures naturelles de la Terre. 5- Cet aménagement est artifiiel et entièrement orhestré par l Homme. La faune et la flore subissent de plein fouet de tels aménagements du fait d une modifiation de l éosystème. 6- À l adresse i-dessous, tu trouveras une photo et des informations onernant l usine marémotrie de la Rane : Séane 3 Exerie La masse d un objet dépend de la quantité de matière. 2- Un même objet posé sur la Terre puis sur la Lune aura la même masse, ar la masse d un objet est indépendante de l endroit où il se trouve (Le nombre d atomes n a pas hangé). 6 Cned, Physique - himie 3e

7 Séquene 1 Exerie Le poids maximal pouvant être mesuré par e dynamomètre est de 5 N. 2- L intervalle de graduation orrespond à un poids de 0,1 N. 3- Le résultat de ette mesure est : P = 2,2 N. Exerie Dans es deux expérienes, la masse attrative prinipale est la Terre. 2- La surfae libre d un liquide au repos est une surfae plane et horizontale. 3- L équerre montre que la diretion du fil est perpendiulaire à la surfae horizontale. Cette diretion fixe la vertiale. Le fil se tend suivant une diretion vertiale. Exerie L unité de masse du système international est-il le gramme? 2- L unité de poids est-il le newton? 3- Le symbole du newton est-il n? 4- L ation du poids d un objet s exere-t-elle selon la vertiale du lieu? 5- Peut-on dire que la masse se mesure ave une balane et s exprime en newton? 6- Est-e qu on peut affirmer que la masse est liée à la quantité de matière et ne dépend pas du lieu où elle se trouve? 7- Peut-on dire que le poids se mesure ave un dynamomètre et s exprime en newton (N)? 8- Peut-on dire que le poids d un objet est dû à la gravitation est-àdire à l attration exerée par la Terre sur et objet, et qu il dépend des valeurs des masses présentes et aussi de la distane qui les sépare? 9- Peut-on affirmer que la masse d un objet ne dépend pas de son nombre d atomes? 10- Le poids d un objet est-il l ation à distane exerée par la Terre sur et objet? Oui Non 11- Est-e que le mouvement de hute est la seule manifestation du poids? 12-Est-e que le poids est une ation qui s exere dans la diretion d une surfae plane et horizontale? 13- Peut-on dire que la diretion du poids est horizontale et son sens est de haut en bas? Cned, Physique - himie 3e 7

8 Séquene 1 Exerie Les pommes subissent la gravitation de fait de leur masse, est-à-dire l ation attrative de la Terre appelée poids. 2- Si la queue de la pomme ède, ela entraînera une mise en mouvement de la pomme appelée «hute libre». 3- Le poids s établit suivant une diretion vertiale et de haut en bas (sens). Voii quatre positions différentes de la pomme en hute libre au voisinage de la Terre. Observe bien les lignes pointillées ; elles fixent la diretion vertiale de haque lieu (dans le prolongement du rayon de la Terre). Les flèhes, quant à elles, fixent le sens (de haut en bas). Un déplaement vers le «bas» se définit omme un rapprohement vers le entre de la Terre (o). Un déplaement vers le «haut» se définit omme étant un éloignement du entre de la Terre (o). Exerie L instrument de mesure s appelle un dynamomètre. 2- La grandeur mesurée est le poids exprimé en newton (N). 3- P 1 = 2,5 N P 2 = 4,5 N P 3 = 2,25 N P 4 = 3,5 N 4- Pour ommener, je fixe les notations et les notions. Avant ajout de la masse m : L 1 : longueur du dynamomètre å L 2 : longueur du dynamomètre ç Après ajout de la masse m : L 1 : longueur du dynamomètre å L 2 : longueur du dynamomètre ç L étirement d un ressort orrespond à l augmentation de longueur après ajout de la masse. Il se traduit par la relation : L - L (longueur finale longueur initiale) Pour les ressorts 1 et 2, les étirements orrespondants sont : L 1 - L 1 et L 2 - L 2 Étant donné que est la même masse qui a été ajoutée à deux dynamomètres identiques, on en déduit que les étirements sont égaux soit L 1 - L 1 = L 2 - L 2 8 Cned, Physique - himie 3e

9 Séquene 1 5- Pour ommener la résolution, je fixe les notations : Avant ajout des masses : L 3 : longueur du dynamomètre é L 4 : longueur du dynamomètre è Et on a : L 4 > L 3 (d après l énoné) Après ajout des masses M 3 et M 4 L 3 : longueur du dynamomètre é L 4 : longueur du dynamomètre è Et on a : L 3 = L 4 = L (Je hoisis de noter L ette longueur ar est la même pour les deux dynamomètres). On veut omparer L 4 L 4 et L 3 L 3 D après l énoné on a : L 3 < L 4 En multipliant les deux membres de l inégalité par le nombre négatif -1 on hange le sens de l inégalité et on obtient : L 3 > L 4 En ajoutant le même nombre à haun des deux membres de l inégalité, on obtient : L L 3 > L L 4 Comme L = L 4 = L 3 on peut érire : L 3 L 3 > L 4 L 4 L étirement du dynamomètre é (L 3 L 3 ) est plus important que elui du dynamomètre è (L 4 - L 4 ) après ajout des masses M 3 et M 4. Cned, Physique - himie 3e 9

10 Séquene 1 La variation de longueur du dynamomètre é orrespondant à l ajout de la masse M 3 est don plus importante que elle du dynamomètre è orrespondant à l ajout de la masse M 4. La masse M 3 est don supérieure à elle de M 4. Séane 4 Existe-t-il une relation entre le poids et la masse? Exerie Le dynamomètre mesure le poids. 2- Conversions en kg des masses marquées. m 1 = 50 g = 0,05 kg m 2 = 100 g = 0,1 kg m 3 = 200 g = 0,2 k m 4 = 300 g = 0,3 kg m 5 = 350 g = 0,35 kg m 6 = 500 g = 0,5 kg 3- Position des points A 0 à A 6 sur le papier millimétré. P (N) 5 A 6 4 A 5 3 A 4 2 A 3 1 A 2 A 0 A 1 m (kg) 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 10 Cned, Physique - himie 3e

11 Séquene 1 Exerie Les points A 0 à A 6 sont pratiquement alignés les uns par rapport aux autres. 2- Traé de la représentation graphique. P (N) 5 Évolution du poids en fontion de la masse pour plusieurs objets A 6 4 A 5 3 A 4 2 A 3 1 A 2 A 1 A 0 m (kg) 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 3- La représentation graphique est une droite qui passe par l origine du repère, ela signifie que les grandeurs physiques mesurées, portées en absisse et en ordonnée sont proportionnelles. 4- Le alul du rapport P m pour haque point A 1 à A 6 donne : Masse (kg) 0 0,05 0,10 0,20 0,30 0,35 0,50 Poids (N) 0 0,5 1,00 1,95 2,90 3,40 4,90 A 0 A 1 A 2 A 3 A 4 A 5 A 6 P m ,8 9,7 9,7 9,8 5- Les rapports P sont pratiquement égaux (environ 10). m Cned, Physique - himie 3e 11

12 Séquene 1 Exerie Pour mesurer un poids, utilise-t-on une balane? 2- La représentation graphique du poids P en fontion de la masse m est-elle une droite quelonque? 3- L unité de l intensité de la pesanteur est-elle le kilogramme par newton? Oui Non 4- L ériture «N/kg» se lit-elle «newton par kilogramme»? 5- La valeur approhée de l intensité de la pesanteur sur Terre est-elle 10? 6- Le rapport m P est-il appelé intensité de la pesanteur? 7- Pour différents objets P m reste-t-il onstant? 8- Deux grandeurs physiques proportionnelles admettentelles pour représentation graphique une droite passant par l origine des axes? 9- Pour un objet donné, la relation liant son poids P, sa masse m, et l intensité de la pesanteur g est-elle : m = P x g? 10- Dans la relation P = m x g, m est-elle en gramme (g)? Exerie 19 Pour la résolution, il faut utiliser la relation P = m x g ou sous la forme m = P/g. Bien onvertir les masses en kilogramme. poids masse Intensité de la pesanteur N (N/kg) ou kg Est-e sur Terre? N 47 : 10 soit 4,7 kg 10 oui 750 N 75 kg 750 : 75 = 10 oui 25 x 10 soit 250 N 55 x 10 soit 550 N 55 x 1,6 soit 88 N Exerie 20 Cned, Physique - himie 3e 25 x 10 3 g 10 oui 55 kg 10 oui 55 kg 1,6 Non, est la Lune 1- Seul le traé n 3 remplit les deux onditions d une représentation graphique de la proportionnalité : être une droite passer par l origine des axes Le traé n 1 est une droite, mais qui ne passe pas par l origine des axes. Le traé n 2 est un simple traé (absene de droite). Le traé n 4 est une droite, mais qui ne passe pas par l origine des axes.

13 Séquene 1 2- La orretion est donnée par le point A. Le poids orrespondant à une masse de 15 kg vaut 150 N. 3- La orretion est donnée par le point B (ourbe i-dessus). La masse orrespondant à un poids de 300 N vaut 30 kg. 4- La valeur obtenue (300 N au point B) est le double de elle d une masse de 15 kg (point A). En doublant la masse, on double aussi le poids. Il s agit là aussi d un effet de la proportionnalité entre le poids et la masse. En doublant une grandeur, on double l autre aussi! 5- D après le ours : Exerie g est appelé «intensité de la pesanteur». 2- P pôle Sud = m g pôle Sud ave g = 9,83 N/kg au pôle Sud. P = 1 9,83 = 9,83 N Le poids d un objet de 1 kg situé au pôle Sud vaut P = 9,83 N Cned, Physique - himie 3e 13

14 Séquene 1 3- Non, ar la valeur de g n est pas la même. D après P = m g lieu, le poids d un objet est différent s il se trouve à Paris ou à l équateur. 4- P Paris = m g Paris = 1 9,81 = 9,81 N Le poids d un objet de 1 kg situé à Paris vaut P Paris = 9,81 N P équateur = m g équateur = 1 9,78 = 9,78 N Le poids d un objet de 1 kg situé à l équateur vaut P équateur = 9,78 N 5- Un objet exere une ation attrative, à distane, sur un autre objet du fait de leurs masses et réiproquement : les deux objets sont en interation, est la gravitation. La pesanteur dépend de la distane entre les deux objets en interation. L effet attratif diminue à mesure que les objets s éloignent. Sur Terre, le rayon à l équateur est plus grand que elui aux pôles. L intensité de la pesanteur est don plus faible au niveau de l équateur vu que les deux masses en interation sont plus éloignées qu au niveau des pôles. L intensité de la pesanteur «g» est don plus faible à mesure que l on se rapprohe de l équateur. E N O ON < OE Exerie Le poids est l ation attrative exerée par une planète sur un objet situé à son voisinage. 2- P = m g ave P en newton (N) m en kilogramme (kg) g (intensité de la pesanteur) en newton par kilogramme (N/kg) 3- La relation P = m g doit être appliquée ave le «g» orrespondant à elui de la planète. P Terre = m g Terre = 50 9,8 = 490 N P Mars = m g Mars = 50 3,7 = 185 N P Jupiter = m g Jupiter = 50 24,8 = N 4- P Saturne = m g Saturne don m = P Saturne / g Saturne m = ,4 = 48 La masse d un objet dont le poids est de 500 N sur Saturne vaut 48 kg. 5- P Vénus = m g Vénus don g Vénus = P Vénus / m g Vénus = = 8,8 La valeur de «g» sur la planète Vénus est 8,8 N/kg 14 Cned, Physique - himie 3e

15 Séquene 2 SÉQUENCE 2 Séane 1 Exerie 1 1- C est la gravitation qui est à l origine de la hute de l eau sur les pales du moulin. 2- C est la hauteur de la hute (distane bouteille / moulin) qui a hangé entre les deux photos. Elle est plus importante sur la photo de la figure Les pales du moulin tournent plus vite sur la figure 2 que sur la figure a) La vitesse de l eau au ontat du moulin est plus importante sur la photo de la figure 2 que sur la photo de la figure 1. b) La vitesse de l eau augmente au ours de sa hute. 5- Plus la hauteur de hute est importante, plus la distane parourue augmente, et plus la vitesse de l eau au niveau des pales augmente. L énergie inétique augmente don ave la vitesse de l eau laquelle dépend de la hauteur de hute. Exerie 2 1- La différene d altitude entre la surfae libre de l eau du la de retenue et la turbine est de 150 m. 2- L eau du la s éoule dans la onduite forée inlinée ar elle subit la gravitation. 3- C est l énergie inétique, issue du mouvement de l eau, qui est à l origine du mouvement de rotation de la turbine. 4- L autre forme d énergie qui apparaît au niveau du la de retenue est l énergie de position, elle est notée E p. 5- Si la différene d altitude était de 200 m, la turbine tournerait plus vite. L énergie inétique E de l eau arrivant à son ontat serait plus importante du fait d une hauteur de hute plus grande. 6- C est une énergie de position ar elle dépend de la hauteur de la masse d eau du la par rapport à la turbine qui va reevoir l eau en mouvement. Plus la hauteur d eau est importante plus son énergie de position E p est grande. Cned, Physique - himie 3e 15

16 Séquene 2 Exerie 3 1- Un objet en mouvement possède-t-il de l énergie inétique? 2- L énergie inétique est-elle différente de l énergie de mouvement? 3- Est-e que est le poids d un objet qui est responsable de son mouvement de hute? 4- Peut-on dire que plus la masse d un objet est importante plus son énergie inétique augmente en as de hute? Oui Non 5- L énergie de mouvement se note-t-elle E m? 6- L énergie inétique augmente-t-elle au ours d une hute? 7- L énergie de position se note-t-elle E p? 8- L énergie de position dépend-elle de la vitesse? 9- L énergie de position augmente-t-elle ave la hauteur de hute? 10- Un objet posé sur le sol possède-t-il de l énergie de position? 11- Lorsqu une goutte de pluie tombe, est-e que sa vitesse augmente et son altitude diminue? 12- Lorsqu une goutte de pluie tombe, est-e que son énergie de position E p augmente et son énergie inétique E diminue? Exerie 4 Pour ette orretion, il est utile d avoir sous les yeux, l illustration de la partie B du ours. 1- C est une ation attrative à distane que produit la Terre sur l eau d un barrage. Il s agit de la gravitation, elle maintient les masses d eau plaquées à la surfae de la Terre. 2- C est l énergie de position E p qui varie à mesure que le niveau de l eau du la augmente. L énergie de position E p augmente ar la hauteur augmente. 3- C est de l énergie inétique E qui a été transmise à la turbine par l eau au moment de son ontat. 4- Pour produire plus d énergie au niveau de la turbine, la vitesse de l eau doit augmenter au niveau du ontat eau - turbine. 5- Pour obtenir une vitesse de l eau plus importante au niveau de la turbine, il faut augmenter la hauteur de la hute d eau (ou de la onduite forée). 6- Pour améliorer les performanes d un barrage hydraulique, il suffit d augmenter la hauteur de la hute d eau. C est en onstruisant des barrages dans des environnements en altitude (montagnes), que l on parvient à atteindre d importantes dénivellations (différene d altitude entre le la et la turbine). 16 Cned, Physique - himie 3e

17 Séquene 2 7- Un barrage est un édifie qui stoke de l énergie de position E p par l intermédiaire de la masse d eau retenue en altitude. Au ours de sa hute dans la onduite forée, l eau aquiert de la vitesse, e qui ontribue à élever son énergie inétique E. Cette énergie inétique est alors transférée à la turbine, ouplée à un alternateur, pour produire de l énergie életrique. Dans un barrage, plus la hauteur de hute est élevée, plus l énergie de position E p est importante, plus la vitesse de l eau augmente au ontat de la turbine, plus l énergie inétique E augmente aussi. Cela peut se résumer shématiquement par les évolutions suivantes : Séane 2 Exerie 5 1- L expression mathématique de l énergie inétique ave les unités est : 2- Un objet peut posséder de l énergie inétique à la ondition d être en mouvement. 3- D après l expression mathématique de l énergie inétique, les énergies inétiques des deux véhiules sont : véhiule 1, de masse m 1 E 1 = 20 3,6 m 1 v2 véhiule 2, de masse m 2 E 2 = 20 3,6 m 2 v2 or E 1 = E 2 Soit 20 3,6 m 1 v2 = 20 3,6 m 2 v2, puis on simplifie à droite et à gauhe de l égalité par 20 3,6 v2. Cned, Physique - himie 3e 17

18 Séquene 2 D où m 1 = m 2 Deux véhiules roulant à la même vitesse v auront la même énergie inétique (E 1 = E 2 ) s ils ont la même masse (m 1 = m 2 ). 4- D après l expression mathématique de l énergie inétique et m 2 = 2 m 1 E 1 = E 2 = 20 3,6 m 1 v2 20 3,6 m 2 v2 = 20 3,6 (2 m ) 1 v2 = 2 ( 20 3,6 m 1 v2 ) = 2 E 1 En doublant la masse, on double la valeur de l énergie inétique. Exerie 6 Voii les onstrutions graphiques aompagnant la orretion pour haque question. Énergie inétique (kj) 900 Véhiule de 2400 kg C + A D B Véhiule de 1000 kg + + Vitesse (km/h) Évolution de l énergie inétique en fontion de la vitesse pour deux véhiules de masse 2400 kg et 1000 kg. 18 Cned, Physique - himie 3e

19 Séquene 2 1- Les vitesses lues sur le graphique sont : å v = 30 km /h ç v = 50 km /h é v = 90 km /h è v = 110 km /h ê v = 130 km /h 2- Pour un véhiule de masse kg (traé rouge) : roulant à la vitesse de 50 km/h, l énergie inétique vaut E 1 = 95 kj (Traé du point A ave les flèhes vertes) roulant à la vitesse de 100 km/h, l énergie inétique vaut E 2 = 385 kj (Traé du point B). 3- Pour le véhiule de masse kg (traé rouge) : On onstate que 2 x E 1 = 190 kj, est une valeur très inférieure à E 2 = 385 kj En doublant la vitesse, l énergie inétique E n est pas doublée mais elle est, d après e graphique, pratiquement multipliée par 4! 4- Sur le graphique, l énergie inétique s exprime en kilojoule de symbole kj. 5-1 kj = J = 10 3 J 1 MJ = J = 10 6 J 6- Pour le véhiule de masse kg roulant à la vitesse de 50 km/h, son énergie inétique vaut : E = 230 kj (Traé du point C ave les doubles flèhes) 7- Pour atteindre l énergie inétique obtenue à la question préédente (E = 230 kj), pour le véhiule de masse kg, il suffit de suivre la onstrution graphique ave les doubles flèhes et les triples flèhes. L absisse du point D fournit la valeur de la vitesse ( v = 77,5 km/h). Résumons : Pour le véhiule de masse kg, si v 2400 kg = 50 km/h alors E = 230 kj ; on a ette énergie inétique pour le véhiule de kg lorsque sa vitesse est : v 1000 kg = 77,5 km/h. On onstate que la vitesse et la masse ont une influene signifiative sur l énergie inétique. Cned, Physique - himie 3e 19

20 Séquene 2 Exerie 7 1- L énergie inétique est-elle proportionnelle à la masse? Oui 2- E est-il le symbole de l énergie inématique? 3- Un objet au repos possède-t-il de l énergie inétique? 4- L énergie inétique d un objet s obtient-elle par les produits d un demi, par la masse, et par le arré de la vitesse? 5- Dans l expression mathématique de l énergie inétique, la vitesse s exprime-t-elle en km/h? 6- Dans l expression mathématique de l énergie inétique, la masse s exprime-t-elle en gramme? 7- En doublant la vitesse, est-e qu on quadruple l énergie inétique d un objet en mouvement? 8- L unité de l énergie inétique est-elle le joule? 9- Le symbole du joule est-il j? 10- Est-e que J = 1 mj? L énergie inétique est-elle donnée par E = 2 m 2 v? 12- Un objet de 1 kg se déplaçant à la vitesse de 1 m/s possède-t-il une énergie de 0,5 joule? Pour la question 7, tu peux revoir l exerie 6 question 3. Non Pour la question 12 : on a E = 1 2 x 1 x 1 soit 0,5 J. Exerie 8 1- L expression mathématique de l énergie inétique E d un véhiule en mouvement en fontion de sa masse m, de sa vitesse v est : 20 Cned, Physique - himie 3e

21 Séquene 2 2- Conversion de 50 km/h en m/s suivant la méthode proposée. 1 m 3- E = m 2v 2 v 2. Il faut exprimer les grandeurs physiques dans les bonnes unités. m = 1 t = kg 1 m 50 km/h = 2m/s (Question 2) 2 v 1 m 1 m D où E = 2 2 m v v2 = 2 v = J ou 96,451 kj 3,6 Exerie 9 1- v = 20 3,6 5,56 m/s 2- L expression mathématique de l énergie inétique donne : 1 m E = m 2v 2 v 2 La masse en mouvement orrespond à elle du vélo et de l élève : m = m élève + m vélo = = 70 kg 1 m 1 m E = 2 2 m v v2 = 2 v J soit environ 1 kj 3,6 Cned, Physique - himie 3e 21

22 Séquene 2 Séane 3 Exerie L expression «sans vitesse initiale» signifie que la bille est lâhée sans être lanée. Sa vitesse au moment du lâher est don nulle (v = 0 m/s). L expression «intervalles de temps réguliers» signifie que la durée séparant deux images onséutives de la bille est identique. 2- Les mesures des longueurs L 1-2 à L 8-9 (en m) donnent : L 1-2 L 2-3 L 3-4 L 4-5 L 5-6 L 6-7 L 7-8 L ,1 1,4 1,7 1,9 2,2 2,4 2,8 3- La distane parourue par la bille pendant deux intervalles de temps suessifs, augmente à mesure qu elle se rapprohe du sol. 4- La vitesse de la bille augmente à mesure qu elle se rapprohe du sol ar pour une même durée entre deux positions onséutives, la distane parourue devient de plus en plus grande. 5- C est la position n 9 qui orrespond à une énergie inétique la plus grande ar la vitesse de la bille est alors la plus élevée. 6- C est la position n 1 qui orrespond à une énergie inétique la plus petite ar la vitesse de la bille est alors la plus faible ; elle est même nulle ar la vitesse initiale est nulle (v = 0 m/s). 7- C est la position n 1 qui orrespond à une énergie de position la plus grande ar la position de la bille est la plus haute. 8- C est la position n 9 qui orrespond à une énergie de position la plus petite ar la bille est située à sa hauteur la plus faible (au sol). 9- Quand l énergie de position est maximale, l énergie inétique est alors minimale (ou nulle si v = 0 m/s). La bille est alors plaée à une altitude la plus élevée. Quand l énergie inétique est maximale, l énergie de position est alors minimale. La bille atteint sa vitesse la plus grande. Exerie 11 E p 1 1- Ep = m g h d où m = = g h 9,81 1 = 0,102 kg (environ 100 g) 2- a) v = (2 g h ) = (2 9,81 1) = 4,43 m/s b) Pour obtenir la vitesse en km/h, il faut multiplier la vitesse en m/s par 3,6. soit v = 4,43 x 3,6 = 15,95 km /h (environ 16 km/h). 1 m 3- E = m 2v² = 0,5 0,102 4,43² = 1 J 2 v 22 Cned, Physique - himie 3e

23 Séquene On retrouve l idée déjà évoquée (les flèhes oranges indiquent les évolutions des énergies) : Quand l énergie de position est maximale, l énergie inétique est alors minimale (ou nulle si v = 0 m/s). La bille est alors plaée à l altitude la plus élevée. Quand l énergie inétique est maximale, l énergie de position est alors minimale. La bille atteint sa vitesse la plus grande. 6- Ep = m x g x h = 0,102 x 9,81 x 0,5 = 0,5 J où v = 2 g h = 2 9,81 0,5 = 3,13 m/s 7-1 m d où E = m 2v² = 0,5 0,102 9,81 = 0,5 J 2 v E p E E p + E Bille en haut 1 J 0 J 1 J au milieu 0,5 J 0,5 J 1 J en bas 0 J 1 J 1 J 8- Conernant Ep + E : La somme Ep + E reste onstante et égale à 1 J quelle que soit la position de la bille au ours de sa hute. Ep étant en joule, E aussi (on ne peut additionner que des valeurs de grandeurs physiques identiques), le résultat est don aussi en joule. Ep + E est en joule. Le titre fournit l expression «énergie méanique». La somme Ep + E onstitue l énergie méanique de la bille. 9- Définition d une énergie de 1 J : Par l énergie de position Ep : Un joule, est l énergie de position que possède une bille dont la masse vaut 100 g environ, plaée à une hauteur d un mètre. Par l énergie inétique E : Un joule, est l énergie inétique que possède une bille de masse 100 g environ hutant d une hauteur d un mètre. Cned, Physique - himie 3e 23

Chapitre IV- Induction électromagnétique

Chapitre IV- Induction électromagnétique 37 Chapitre IV- Indution életromagnétique IV.- Les lois de l indution IV..- L approhe de Faraday Jusqu à maintenant, nous nous sommes intéressés essentiellement à la réation d un hamp magnétique à partir

Plus en détail

10. Trigonométrie. - 1 - Trigonométrie du triangle quelconque. 10.1 La mesure de l angle

10. Trigonométrie. - 1 - Trigonométrie du triangle quelconque. 10.1 La mesure de l angle - 1 - Trigonométrie du triangle quelonque 10.1 La mesure de l angle 10. Trigonométrie Les quatre unités prinipales de mesure d'un angle géométrique sont le degré, le radian, le grade et le tour. Le degré

Plus en détail

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation athématiques 6 e Livret de orrigés Rédation : laudine lbin-vuarand Niole antelou arie-jo Quéffele arie-frane Lefèvre ar Le rozler oordination : Jean-enis Poignet, responsable de formation e ours est la

Plus en détail

TS 7 De la rotation de Saturne à la structure de ses anneaux

TS 7 De la rotation de Saturne à la structure de ses anneaux FICHE Fihe à destination des enseignants Type d'atiité TS 7 De la rotation de Saturne à la struture de ses anneaux Atiité expérimentale Notions et ontenus du programme de Terminale S Effet Doppler. Compétenes

Plus en détail

Séquence 1. Gravitation, poids et masse d un corps

Séquence 1. Gravitation, poids et masse d un corps Sommaire Gravitation, poids et masse d un corps Séance 1 Séance 2 Le système solaire 1 Présentation du système solaire 2 Le système solaire, une connaissance qui s est construite au fil du temps! La gravitation

Plus en détail

6. Le poids et la masse

6. Le poids et la masse 111 6. 6.1. Mise en contexte Pourquoi les astronautes peuvent-ils porter plus facilement leur équipement sur la Lune que sur la Terre? Formule une hypothèse! Dans le langage courant tu dis : «Mon poids

Plus en détail

Problème 4 : étude de solutions tampon de ph

Problème 4 : étude de solutions tampon de ph ème OI Épreuve de séletion 5 PRÉ : étude de solutions tampon de ph I. Préparation. L aide éthanoï que est noté OH. À la température onsidérée, le pk du ouple OH/O est égal à,7. On prépare une solution

Plus en détail

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan Comment évaluer la qualité d un résultat? En sienes expérimentales, il n existe pas de mesures parfaites. Celles-i ne peuvent être qu entahées d erreurs plus ou moins importantes selon le protoole hoisi,

Plus en détail

Réponds. Réponds. questions. questions. détermine la relation entre le poids et la masse d un objet

Réponds. Réponds. questions. questions. détermine la relation entre le poids et la masse d un objet ( P P B P C bjectifs distinguer le poids et la masse d un objet utiliser la relation de proportionnalité entre le poids et la masse énoncer et utiliser la condition d équilibre d un solide soumis à deux

Plus en détail

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE Abscisse : dans un graphique, l abscisse est l axe parallèle au bord inférieur de la feuille ou au horizontal au tableau. On représente généralement le temps sur l abscisse. Air : l air est un mélange

Plus en détail

Énergie et pollution. Déroulement. Énergies non renouvelables et pollution

Énergie et pollution. Déroulement. Énergies non renouvelables et pollution Énergie et pollution 9 Objetifs Connaître les onséquenes de l utilisation des soures d énergie non renouvelables sur l environnement. Connaître les avantages et les inonvénients de haque soure d énergie.

Plus en détail

Mines Ponts, Physique 1 MP

Mines Ponts, Physique 1 MP Mines Ponts, Physique 1 MP Satellites de téléommuniation Conours 7 1 Satellites sur orbite irulaire 1. La relation fondamentale de la dynamique en mouvement uniforme sur une orbite irulaire impose G M

Plus en détail

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation Mathématiques e Livret de orrigés Rédation : Niole Cantelou Sophie Huvey Hélène Leoq Fabienne Meille Françoise Raynier Philippe Nadeau Jean-Denis Poignet Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable

Plus en détail

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle 1. Interaction gravitationnelle 1.1 Le système solaire Le système solaire est composé de l ensemble des astres autour du Soleil. Un étoile est une boule

Plus en détail

Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique.

Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique. Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique. Relation entre le poids et la masse d un corps Formule : P = m. g Avec p : poids en newton (N) m : masse en kilogramme

Plus en détail

Exercice A : Effet Hall

Exercice A : Effet Hall Université Paris-Diderot - Paris 7 Année 2008-2009 L2-51 EM 4 Eletromagnétisme Corrigé de l examen (deuxième session) du jeudi 25 juin 2009 Exerie A : Effet Hall x z B 0 v a O b y Figure 1: Corrigé 1)

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie Chapitre 7 - ests d hypothèses Lexique anglais - français Constats - terminologie - onepts de base tests ests onernant une moyenne - variane onnue - variane inonnue - ourbe aratéristique - n =? est de

Plus en détail

Mécanique3. Cours. L énergie mécanique. Troisièmes. 3 ème. Qu est-ce que l énergie mécanique?

Mécanique3. Cours. L énergie mécanique. Troisièmes. 3 ème. Qu est-ce que l énergie mécanique? 3 ème Mécanique 3 Qu est-ce que l énergie mécanique? Objectifs 1 Calculer une énergie cinétique 2 Reconnaître une énergie de position 3 Expliquer une conversion d énergie mécanique Mécanique3 Photos Pourquoi

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - 70 Chapitre 8 : Champ de gravitation - Satellites I. Loi de gravitation universelle : (

Plus en détail

MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introduction

MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introduction Statistique Informatique Mathématique appliquées Novembre 3 MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introdution Les artes de ontrôle sont

Plus en détail

mouvement des électrons Observation : En actionnant en permanence la manivelle de la machine, la lampe à lueur brille de façon continue.

mouvement des électrons Observation : En actionnant en permanence la manivelle de la machine, la lampe à lueur brille de façon continue. Chapitre 3 Électricité 3.1 Tension et énergie électriques 3.1.1 Énergie électrique Expérience 3.1 On relie les calottes d une lampe à lueur aux sphères métalliques d une machine de Wimshurst (figure 3.1).

Plus en détail

DOSSIER : LA GRAVITATION

DOSSIER : LA GRAVITATION DOSSIER : LA GRAVITATION Les planètes Pourquoi les planètes restent-elles autour du Soleil? Le Soleil est situé au centre du système solaire. Huit planètes (Mercure, Vénus Terre, Mars, Jupiter, Saturne,

Plus en détail

Gravitation universelle

Gravitation universelle Chapitre 7 Gravitation universelle Révision et Résumé Où commencer? En plus de l apprentissage du cours, que vous devez recopier, réciter, rerecopier, jusqu à en savoir la moindre virgule, refaites les

Plus en détail

1 Introduction à l effet Doppler.

1 Introduction à l effet Doppler. Introdution à l effet Doppler Ph. Ribière ribierep@orange.fr Merredi 9 Novembre 2011 1 Introdution à l effet Doppler. Vous avez tous fait l expériene de l effet Doppler dans la rue, lorsqu une ambulane,

Plus en détail

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 :

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : ACTIVITE 1 : relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : Mousse Mousse 1. Placez la masse sur le morceau de mousse. Que se passe t-il à l équilibre? La mousse

Plus en détail

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus Nations Unies Conseil éonomique et soial Distr. générale 31 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/26 Commission éonomique pour l Europe Conférene des statistiiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

Centrales Villageoises Photovoltaïques

Centrales Villageoises Photovoltaïques Centrales Villageoises Photovoltaïques Projet Centrales Villageoises Photovoltaïques Optimisation du raordement életrique et gestion du réseau sur le village de : - Les Haies Rédateur Nom Fontion Damien

Plus en détail

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants.

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. Projet INF242 Stéphane Devismes & Benjamin Wak Pour e projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. 1 Planning Distribution du projet au premier ours. À la fin de la deuxième semaine

Plus en détail

Sous la direction de : Michel PONCY Yves GUICHARD Marie-Christine RUSSIER

Sous la direction de : Michel PONCY Yves GUICHARD Marie-Christine RUSSIER PROGRAMME 0 Sous la diretion de : Mihel PONCY Yves GUICHARD Marie-Christine RUSSIER Jean-Louis BONNAFET René GAUTHIER Yvette MASSIERA Denis VIEUDRIN Jean-François ZUCCHETTA Sommaire CHAPITRE CHAPITRE CHAPITRE

Plus en détail

Séquence 3. Les métaux et la conduction électrique. 1 Quatre métaux très utilisés : le fer, le cuivre, le zinc et l aluminium 2 L or et l argent

Séquence 3. Les métaux et la conduction électrique. 1 Quatre métaux très utilisés : le fer, le cuivre, le zinc et l aluminium 2 L or et l argent Sommaire Les métaux et la conduction électrique Séance 1 Quels métaux y a-t-il dans les objets de la vie quotidienne? 1 Quatre métaux très utilisés : le fer, le cuivre, le zinc et l aluminium 2 L or et

Plus en détail

BAILLY-GRANDVAUX Mathieu ZANIOLO Guillaume Professeur : Mrs Portehault

BAILLY-GRANDVAUX Mathieu ZANIOLO Guillaume Professeur : Mrs Portehault BAILLY-GRANDVAUX Mathieu ZANIOLO Guillaume Professeur : Mrs Portehault 1 I. Introdution...3 II. Généralités...3 Caratéristiques ommunes aux deux phénomènes...3 La différene entre la phosphoresene et la

Plus en détail

Forces et Interactions

Forces et Interactions Février 2013 Cours de physique sur les Forces et les Interactions page 1 1 Objectifs Forces et Interactions Le but de ce cours est d'introduire la notion de force et d'étudier la statique, c'est-à-dire

Plus en détail

Mesures du coefficient adiabatique γ de l air

Mesures du coefficient adiabatique γ de l air Mesures du oeffiient adiabatique γ de l air Introdution : γ est le rapport des apaités alorifiques massiques d un gaz : γ = p v Le gaz étudié est l air. La mesure de la haleur massique à pression onstante

Plus en détail

Mouvement et vitesse . A A B

Mouvement et vitesse . A A B Chapitre 1 Mouvement et vitesse I/ Caractère relatif d'un mouvement Le mouvement d'un objet est décrit par rapport à un autre objet qui sert de référence ( le référentiel) exemple : assis dans une voiture

Plus en détail

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension Juin 2001 La protetion différentielle dans les installations életriques basse tension Ce guide tehnique a pour objetif de mettre en évidene les prinipes de fontionnement des protetions différentielles

Plus en détail

Un peu de mécanique. Chaos iii. La pomme et la lune http://www.chaos-math.org

Un peu de mécanique. Chaos iii. La pomme et la lune http://www.chaos-math.org Un peu de mécanique Chaos iii. La pomme et la lune http://www.chaos-math.org Chaos est un film mathématique constitué de neuf chapitres de treize minutes chacun. Il s agit d un film tout public autour

Plus en détail

CONTACTER TÉLÉPHONE. Comment. une entreprise, un employeur par GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS

CONTACTER TÉLÉPHONE. Comment. une entreprise, un employeur par GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS GUIDE POUR AGIR Comment CONTACTER une entreprise, un employeur par TÉLÉPHONE JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Ave le soutien du Fonds soial européen Le téléphone est-il un outil effiae dans

Plus en détail

a Attention aux pesticides, engrais ou a Pensez à rentrer vos meubles de

a Attention aux pesticides, engrais ou a Pensez à rentrer vos meubles de Au moment de l'alerte Malgré le ourt laps de temps qui existe entre le moment de l'alerte et l'évauation, de nombreuses ations peuvent être entreprises pour limiter les dégâts si vous êtes préparés et

Plus en détail

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière.

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière. Chapitre n 2 3 Conduction électrique et structure de la matière. T.P.n 1: Les solutions aqueuses sont-elles conductrices? >Objectifs: Tester le caractère conducteur ou isolant de diverses solutions aqueuses.

Plus en détail

Cours et exercices satellites et communications spatiales

Cours et exercices satellites et communications spatiales Les télécommunications par satellites offrent des possibilités complémentaires aux communications par lignes et ondes terrestres. Quelques notions de physique aident à comprendre le fonctionnement de ces

Plus en détail

Mécanique 2. Cours. Le poids. Troisièmes. Intro. Qu est-ce que le poids? Mesurer un poids et donner sa signification

Mécanique 2. Cours. Le poids. Troisièmes. Intro. Qu est-ce que le poids? Mesurer un poids et donner sa signification Mécanique 2 Le poids Qu est-ce que le poids? Mesurer un poids et donner sa signification Mécanique 2 Objectifs Interpréter la variation de pesanteur selon le lieu Utiliser la proportionnalité entre poids

Plus en détail

Quelles différences y a-t-il entre coqs d origine et coqs introduits par la suite?

Quelles différences y a-t-il entre coqs d origine et coqs introduits par la suite? Quelles différenes y a-t-il entre oqs d origine et oqs introduits par la suite? Le prolème Pour l élevage-souhe, les reproduteurs de poulet à hair ont fait l ojet d une séletion intensive onernant la vitesse

Plus en détail

LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU

LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU Mesures Interprétations - Appliations Doument rédigé par des ingénieurs géotehniiens de GINGER CEBTP sous la diretion de : Mihel KHATIB Comité de releture : Claude-Jaques

Plus en détail

Production d Hydrogène via le Procédé Catalytique CH 4 + CO 2

Production d Hydrogène via le Procédé Catalytique CH 4 + CO 2 Rev. Energ. Ren. Vol.4 (2001) 101-105 Prodution d Hydrogène via le Proédé Catalytique CH 4 + CO 2 K. Bahari 1, R. Bouarab 1,2 et O. Chérifi 1 1 Laboratoire CGN, Institut de Chimie, USTHB BP 32, El Alia,

Plus en détail

Équilibres de phases de mélanges

Équilibres de phases de mélanges Équilibres de phases de mélanges Paternité - Pas d'utilisation Commeriale - Partage des Conditions Initiales à l'identique : http://reativeommons.org/lienses/by-n-sa/2.0/fr/ Table des matières Table des

Plus en détail

La charge électrique C6. La charge électrique

La charge électrique C6. La charge électrique Fiche ACTIVIT UM 8. / UM 8. / 8. La charge électrique 8. La charge électrique C6 Manuel, p. 74 à 79 Manuel, p. 74 à 79 Synergie UM S8 Corrigé Démonstration La charge par induction. Comment un électroscope

Plus en détail

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez TPE Alternateur Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez 1 Thème : Avancées scientifiques et réalisations techniques. Problématique : Comment peut-on transformer de l énergie mécanique

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 t Séance 1 Le coupe-circuit À quoi sert un coupe-circuit dans une installation électrique? t Séance 2 L énergie électrique À quoi sert un compteur électrique? Que nous apprend

Plus en détail

(Lorsque L homme explique Le ciel et La terre) sur la Lune, il n y a pas de poids. ils ne sont pas soumis à l attraction gravitationnelle de la Terre

(Lorsque L homme explique Le ciel et La terre) sur la Lune, il n y a pas de poids. ils ne sont pas soumis à l attraction gravitationnelle de la Terre Un. 7 Gravitation universelle - eercices (Lorsque L homme eplique Le ciel et La terre) Savoir son cours QCM : Le poids d un homme sur la lune n est pas le même que sur la Terre car sur la Lune, il n y

Plus en détail

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 4B PROTECTION INCENDIE

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 4B PROTECTION INCENDIE ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 4B PROTECTION INCENDIE Exemples 4B Caluls de résistane au feu Fihier : L4B-5.do OBJECTIF Familiariser le onepteur à des méthodes simples de alul de résistane au feu et d'épaisseur

Plus en détail

Chap1 La gravitation.

Chap1 La gravitation. I. Le système solaire. Chap1 La gravitation. Items Connaissances Acquis Présentation succincte du système solaire. Action exercée par le Soleil sur chaque planète. Action exercée par une planète sur un

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

Assistance à la navigation automobile par temps de brouillard

Assistance à la navigation automobile par temps de brouillard Assistane à la navigation automobile par temps de brouillard Niolas Hautière Rahid Belaroussi Jean-Philippe Tarel Laboratoire Exploitation Pereption Simulateurs et Simulations Université Paris-Est, INRETS-LCPC

Plus en détail

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE Chapitre 1 : Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? Intro : Photo de l environnement du lycée : De quoi

Plus en détail

Exercice 1 : 3 points

Exercice 1 : 3 points BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE de VEHICULES AUTOMOBILES MATHEMATIQUES (15 points) Exercice 1 : 3 points PARTIE 1 : Détermination du diamètre de la roue La géométrie des trains roulants, désigne

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

sd K 75 sd K 100 sd K 150

sd K 75 sd K 100 sd K 150 sd K 75 sd K 00 sd K 50 Notie d installation et d emploi de l Option Super Confort sd K 75, sd K 00 sd K 50 Sommaire Page Présentation...2 Dimensions, desription...3 Conditions d installation...4 Montage

Plus en détail

6 Les forces mettent les objets en mouvement.

6 Les forces mettent les objets en mouvement. 6 Les forces mettent les objets en mouvement. Tu dois devenir capable de : Savoir expliquer la proportion directe entre la force et l accélération à l aide d un exemple ; expliquer la proportion inverse

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION - Février 2003 - ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION Centre d Information du Cuivre 30, avenue Messine 75008 Paris HOLISUD Ingénierie 21,

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Comment mesure-t-on la masse des planètes?

Comment mesure-t-on la masse des planètes? Comment mesure-t-on la masse des planètes? Evidemment, les planètes ne sont pas mises sur une balance. Ce sont les mathématiques et les lois physiques qui nous permettent de connaître leur masse. Encore

Plus en détail

1. La notion de force

1. La notion de force 1. La notion de force livre page 6 & 7 a) introduction Tu as déjà sûrement entendu le terme de force, c est en effet un mot utilisé fréquemment dans le langage commun : on parle de la force publique, de

Plus en détail

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma,

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, 1 1. Savoir-faire du module 3 S informer Modéliser Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, Utiliser un modèle Élaborer un modèle Sélectionner des données Choisir,

Plus en détail

CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb

CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb IV.1 IV.1 : La Force électrique Si on frotte vigoureusement deux règles en plastique avec un chiffon, celles-ci se repoussent. On peut le constater

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

TP 6: Effet Doppler - Correction

TP 6: Effet Doppler - Correction TP 6: Effet Doppler - Corretion Objetifs : Mettre en œuvre une démarhe expérimentale pour mesurer une vitesse en utilisant l'effet Doppler Exploiter l'expression du déalage Doppler de la fréquene dans

Plus en détail

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif Informatique TP 4 & 5 ECS2 Lyée La Bruyère, Versailles Chaînes de Markov Partie 1 : exemple introdutif Exerie 1 : épidémiologie On modélise l évolution d une maladie en lassant les individus en trois groupes

Plus en détail

Cours préparatoires de physique

Cours préparatoires de physique Cours préparatoires de physique Août 2012 L. Dreesen LA DYNAMIQUE, LES LOIS DE NEWTON Août 2012 L. Dreesen 1 Table des matières Introduction Force La première loi de Newton La troisième loi de Newton La

Plus en détail

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Exercice106 Une pile de torche de f.é.m. E = 4,5 V de résistance interne r = 1,5 Ω alimente une ampoule dont le filament a une résistance R = 4 Ω dans les

Plus en détail

Forces et mouvement. Suite: la dynamique

Forces et mouvement. Suite: la dynamique Les forces Forces et mouvement Tout ce qui se passe dans l Univers est provoqué par des forces. Une force est une poussée ou une traction qui provoque le déplacement ou la rotation des objets. Il faut

Plus en détail

La Variation de Vitesse au cœur des applications. industrielles. p.1

La Variation de Vitesse au cœur des applications. industrielles. p.1 Le magazine Shneider Eletri de l'enseignement tehnologique et professionnel Mai 005 p. Historique p. La ommande vetorielle des moteurs asynhrones p.3 La ommande vetorielle dans les appliations industrielles

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

Chap1 : La conduction électrique et les constituants de l atome.

Chap1 : La conduction électrique et les constituants de l atome. Chap1 : La conduction électrique et les constituants de l atome. Items Connaissances Acquis Les métaux les plus couramment utilisés. Les solides conducteurs électriques. Les solutions aqueuses conductrices.

Plus en détail

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés NCCI : Calul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés Ce NCCI fournit les règles relatives au alul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés. Ces règles se ontentent de ouvrir la oneption et le alul

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé - 1 Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr Chapitre 1 : Equations aux dimensions 1. Equation aux dimensions a) Dimension

Plus en détail

Séquence 7. Séance 1. Exercice 1 : [I Recenser et organiser des informations] Exercice 2 : [I Recenser et organiser des informations] Séquence

Séquence 7. Séance 1. Exercice 1 : [I Recenser et organiser des informations] Exercice 2 : [I Recenser et organiser des informations] Séquence Séquene 7 Séquene 7 Séane 1 Exerie 1 : [I Reenser et organiser des informations] On doit faire la liste des miro-organismes dangereux (don pathogènes) d un ôté et de eux qui ne le sont pas de l autre.

Plus en détail

Proposition de conditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015

Proposition de conditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015 Proposition de onditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015 Sommaire Proposition de onditions quantitatives Normes provisoires 2.0... 1 Contexte... 2 Critères d éligibilité pour l épargne

Plus en détail

Département éducation formation Cité des sciences et de l industrie 30 avenue Corentin-Cariou 75019 Paris www.cite-sciences.

Département éducation formation Cité des sciences et de l industrie 30 avenue Corentin-Cariou 75019 Paris www.cite-sciences. DESINAION LUNE Liens avec les programmes scolaires Proposition d exercices pour les élèves et correction Professeur(e) de collège Département éducation formation Cité des sciences et de l industrie 30

Plus en détail

SELECTIONNER ENTREPRISES

SELECTIONNER ENTREPRISES GUIDE POUR AGIR Comment SELECTIONNER les ENTREPRISES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Ave le soutien du Fonds soial européen Pourquoi séletionner ertaines entreprises? Toutes les entreprises de votre seteur

Plus en détail

Test d auto-évaluation 2010

Test d auto-évaluation 2010 SwissPhO Olympiade Suisse de Physique 2010 Test d auto-évaluation 2010 Ce test permet aux intéressés d évaluer leurs capacités à résoudre des problèmes et de reconnaître des lacunes dans certaines notions.

Plus en détail

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie Confidentiel Disposition de fin de vie DoumentHumain Mes volontés juridiquement valables onernant ma vie, mes périodes de souffrane, les derniers moments de mon existene et ma mort Institut interdisiplinaire

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES PHYSIQUE DES FLUIDES 1 1. MASSE-UNITES DE FORCE Masse (m).la masse d un corps caractérise la quantité de matière de ce corps en Kilogrammes ( Kg - unité S.I) Le Poids (p) d un corps peut s exprimer par

Plus en détail

Chapitre P8 : Le travail : un mode de transfert de l'énergie. 1 ere S Chapitre P8 2008-2009

Chapitre P8 : Le travail : un mode de transfert de l'énergie. 1 ere S Chapitre P8 2008-2009 Chapitre P8 : Le travail : un mode de transfert de l'énergie I) Comment le travail du poids peut-il modifier la vitesse d'un corps : -) Relation entre le travail du poids et la vitesse : Voir TP 7 de physique

Plus en détail

Savoir son cours. COMP.9 Energie mécanique exercices. Quel frimeur! Comparer voiture et camion : Julie sur sa balançoire : Le bon choix :

Savoir son cours. COMP.9 Energie mécanique exercices. Quel frimeur! Comparer voiture et camion : Julie sur sa balançoire : Le bon choix : COMP.9 Energie mécanique exercices Savoir son cours Quel frimeur! Quelle est leur masse? E c = ½ m v m = E c/v Attention! La vitesse doit être en m/s! v = 45 km/h = 45/ 3,6 m/s = 1,5 m/s. Ainsi, m = 18

Plus en détail

Les accommodements raisonnables

Les accommodements raisonnables Les aommodements raisonnables Guide de l élève Introdution aux hartes anadienne et québéoise...p. 2 Le droit à l égalité et à la non-disrimination...p. 3 Les aommodements raisonnables...p. 4 Tableau synthèse

Plus en détail

électricité 1. Fabriquer de l él 2. Le transport de l él www.promethee-energie.org energie.org

électricité 1. Fabriquer de l él 2. Le transport de l él www.promethee-energie.org energie.org La fée f électricité 1. Fabriquer de l él électricité 2. Le transport de l él électricité www.promethee-energie.org energie.org Pourquoi l électricité fait elle marcher de nombreux appareils dans la maison?

Plus en détail

est-ce que l él énergie Qu est 1. Puissance, énergie, travail 2. Les différentes formes d éd

est-ce que l él énergie Qu est 1. Puissance, énergie, travail 2. Les différentes formes d éd Qu est est-ce que l él énergie? 1. Puissance, énergie, travail 2. Les différentes formes d éd énergie 3. Énergie primaire, énergie secondaire 4. Les unités s de mesure de l él énergie www.promethee-energie.org

Plus en détail

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture? Thème 2 La sécurité Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?! Il faut deux informations Le temps écoulé La distance parcourue Vitesse= distance temps > Activité

Plus en détail

312 GJ (312 000 000 000 J) Chapitre 3. La principale source d énergie de la Terre est le Soleil. L ÉNERGIE ET SES MANIFESTATIONS. par habitant par an.

312 GJ (312 000 000 000 J) Chapitre 3. La principale source d énergie de la Terre est le Soleil. L ÉNERGIE ET SES MANIFESTATIONS. par habitant par an. Chapitre 3 L ÉNERGIE ET SES MANIFESTATIONS La principale source d énergie de la Terre est le Soleil. Toutefois, la principale source d énergie exploitée par l humain est le pétrole. SOURCES D ÉNERGIE UTILISÉES

Plus en détail

L alternateur et les possibilités de production de l électricité

L alternateur et les possibilités de production de l électricité Sommaire de la séquence 8 L alternateur et les possibilités de production de l électricité t Séance 1 Comment produire une tension variable dans le temps? t Séance 2 L alternateur de vélo. 1- Comment l

Plus en détail

Manuel d instructions

Manuel d instructions LOGICIEL DE CRÉATION DE BRODERIES Manuel d instrutions Visitez notre site http://solutions.brother.om pour obtenir les oordonnées du servie après-vente et onsulter la Foire aux questions (FAQ). RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Sciences 9M1Ch11 2011-2012 NOM: 1 Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Section 11.1: Le Soleil et son influence

Plus en détail

ENERGIE MECANIQUE ET SECURITE ROUTIERE

ENERGIE MECANIQUE ET SECURITE ROUTIERE ENERGIE MECANIQUE ET SECURITE ROUTIERE I- Energie cinétique d'un objet. 1- Rappel: Calcul de la vitesse d'un objet. La vitesse d'un objet en chute libre augmente avec la hauteur de la chute. (Existence

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

Géométrie dans l Espace Courbes de niveau

Géométrie dans l Espace Courbes de niveau Géométrie dans l Espae Courbes de niveau Christophe ROSSIGNOL Année solaire 008/009 Table des matières 1 Quelques rappels 1.1 Coordonnées d un point, d un veteur................................. 1. Colinéarité

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL du BREVET

DIPLÔME NATIONAL du BREVET DIPLÔME NATIONAL du BREVET Session 2010 PHYSIQUE CHIMIE Série Collège DURÉE : 45 min - COEFFICIENT : 1 Ce sujet comporte 6 pages numérotées de 1/6 à 6/6. Le candidat s assurera en début d épreuve que le

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono 1. Mots manquants a. scalaire b. aimants/courants c. aiguille aimantée d. électrostatique. e. uniforme/ parallèles. f. la verticale/la Terre g. gravitation/la

Plus en détail

Préface. À ma mère. Van de Velde ISMN-979-0-56005-291-5

Préface. À ma mère. Van de Velde ISMN-979-0-56005-291-5 Préfae À ma mère En filigrane de es pages il y a le souvenir de ma mère Nadia Tagrine. Tout e que vous trouverez dans e livre est auprès d elle que je l ai appris. Ave ette méthode j ai voulu rendre hommage

Plus en détail

On peut mesurer l intensité (ou la «valeur») d une force à l aide d un dynamomètre. L intensité d une force s exprime en newton, symbole : N

On peut mesurer l intensité (ou la «valeur») d une force à l aide d un dynamomètre. L intensité d une force s exprime en newton, symbole : N CH5 FORCES ET PRINCIPE D INERTIE A) POURQUOI LE MOUVEMENT D UN OBJET EST-IL MODIFIE? POURQUOI SE DEFORME-T-IL? I - RAPPELS. L existence d une force est conditionnée à l identification d une interaction,

Plus en détail

Exercices sur Travail, puissance et l'énergie mécanique

Exercices sur Travail, puissance et l'énergie mécanique F en N LNW Physique II e BC Exercices sur Travail, puissance et l'énergie mécanique 1) Calculer le travail d'une force constante F 3 i 1 j le long d'un trajet rectiligne de A (2,0) vers B (7,4). 2) Le

Plus en détail