#DSAA. Marseille. u Lycée Denis Diderot {Lycée Marie Curie é Lycée Jean Perrin. Lycée Saint Exupéry

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "#DSAA. Marseille. u Lycée Denis Diderot {Lycée Marie Curie é Lycée Jean Perrin. Lycée Saint Exupéry"

Transcription

1 # Marseille u Lyée Denis Diderot {Lyée Marie Curie é Lyée Jean Perrin Lyée Saint Exupéry

2

3 #sommaire_ Introdution Diplôme Supérieur d Arts Appliqués spéialité Design / Marseille 4 Projet pédagogique global 5 Présentation générale Présentation par domaine Domaine de formation générale Pôle ulture 6 U.E.1 Humanités Modernes U.E.2 Langue vivante étrangère U.E.3 Stratégie marketing et juridique Domaine de formation artistique Pôle reherhe et réation en arts visuels 10 U.E. 4 Culture et pratiques tehniques U.E. 5 Pratiques plastiques et médiation Domaine de formation professionnelle Pôle reherhe et réation en design 11 U.E. 6 Innovation, prospetive et reherhe U.E. 7 Laboratoire d expérimentation et de reherhe U.E. 8 Stage en milieu professionnel U.E. 9 Maro-projet U.E. 10 Mémoire de reherhe professionnel Projet pédagogique différenié par option DESIGN mention ESPACE- Lyée Denis Diderot 14 DESIGN mention ESPACE-Événement - Lyée Marie Curie 17 DESIGN mention PRODUIT - Lyée Jean Perrin 20 DESIGN mention GRAPHISME - Lyée Saint Exupéry 24 Bilan depuis _

4 4 _

5 #introdution Diplôme Supérieur d Arts Appliqués spéialité Design / Marseille Le label maad a été réé par les professeurs d arts appliqués pour assurer aux quatre établissements du de Marseille une lisibilité de leur regroupement autour d un seul et même pôle fédérateur. le blog des formations supérieures d arts appliqués de Marseille : 5 _

6 #projet pédagogique global Le projet pédagogique global de la formation Présentation générale Le projet pédagogique de la formation assurée à Marseille dans les quatre lyées Denis Diderot, Marie Curie, Saint Exupéry et Jean Perrin repose sur trois grandes orientations : privilégier les éhanges et les ollaborations entre les étudiants des quatre mentions; fonder l de la formation sur un sole de onnaissanes interdisiplinaires; développer des partenariats pour mettre en œuvre un anrage sur un territoire méditerranéen, dont le ontexte soio-éonomique, ulturel et patrimonial est unique. Les deux premiers semestres (1 ère année) privilégient les modules ommuns et la mutualisation des ompétenes des étudiants et de l équipe enseignante. Cette dynamique prend de multiples formes : thématiques ommunes et groupes mixtes : reherhe plastique, atelier design; mutualisation des ressoures tehnologiques; workshop d intégration; visites diverses; événements liés à la ommuniation (exposition, représentation) valorisant les réalisations des étudiants du design (projets de diplômes, réponses à des onours, réponses à des ommandes professionnelles, et aetera). Les deux derniers semestres (2 me année) invitent l étudiant(e) à se reentrer sur sa mention autour du maro-projet. Durant ette période, l étudiant(e) onduit notamment la rédation du mémoire et elle de sa version abrégée en anglais pour une diffusion internationale. Il(elle) met en œuvre également le maro-projet. Si les projets onduits sous forme de modules ommuns ne onernent pas la deuxième année, rendant moins nombreuses les oasions d éhanges interoptionnels, la dimension interdisiplinaire reste forte : l étudiant(e) est aompagné(e) par une équipe plurielle qui assure la ohérene des différentes approhes au sein de la formation et plus partiulièrement sur le mémoire et sur le maro-projet. > Les ours de formation générale sont l oasion pour les étudiants de haque mention d aquérir une ulture spéifique et de préiser des notions liées à leur spéialité. > Des regards roisés sur les approhes diversifiées pourront être solliités afin de favoriser le repérage des onvergenes et des questionnements. > Des renontres entre mentions seront favorisées afin de onserver l appartenane à un seul et même diplôme. Le Design / Marseille est soutenu par une onvention adre ave Aix-Marseille Université. 6 _

7 #présentation par domaine Domaine de formation générale Pôle ulture U.E.1 Humanités Modernes U.E.2 Langue vivante étrangère U.E.3 Stratégie marketing et juridique Humanités modernes *Philosophie générale de l art et du design / Lettres & Sienes humaines Cet vise à développer hez les étudiants en non seulement des ompétenes professionnelles spéifiques, mais également une réflexion sur les signifiations multiples et les responsabilités d un métier engagé dans une soiété omplexe. Trois objetifs sont à atteindre : Il s agit de rendre les étudiants apables de mobiliser questionnements et outils oneptuels forgés par la philosophie et les sienes humaines afin de les investir dans une pratique du design. Les méthodes soiologiques et anthropologiques (enquête, idéal-type ), omme les onepts psyhanalytiques (désir, inonsient ), les atégories sémiologiques (iône, symbole ), omme les aquis de l histoire et de la théorie littéraire (narration, style ) interviennent tant dans la phase d analyse et d élaboration du projet que dans la formulation des hypothèses réatives ou lors de la prodution proprement dite. Ces outils permettent également de s interroger sur les effets soio-historiques et sur la réeption des réations du design, notamment dans la période ontemporaine. Il s agit d aompagner et favoriser l émergene d un regard global sur le métier de designer. La philosophie et les sienes humaines sont l oasion d une pause réflexive et d une mise à distane ritique de l ativité professionnelle insérée dans un ontexte éonomique, soial, politique et symbolique préis. Elles permettent ainsi de donner tout leur sens aux stratifiations ulturelles impliquées dans toute ulture matérielle. Elles permettent aussi de s interroger sur les différentes postures possibles du designer : aompagner le hangement ou le provoquer? Répondre aux attentes, stimuler l industrie ou œuvrer à une modifiation des mentalités et des omportements? Sensibiliser, éduquer ou onvainre un publi? Il s agit de favoriser la transversalité entre les s artistiques, généraux et professionnels. De tels roisements sont non seulement la ondition d un jugement ritique fondé mais aussi un fort stimulant de l imagination réatrie. L innovation naît d un tel roisement. Quels sont les effets de la logique éonomique onurrentielle? 7 _

8 L originalité omme atégorie esthétique et symbolique s enraine-t-elle dans un impératif éonomique? Quels sont les effets esthétiques, symboliques et soio-éonomiques des inventions tehniques? Au ours de la formation, l ensemble de es ompétenes et de es perspetives sera en partiulier investi dans la onduite du maro-projet. Le mémoire témoignera alors de la apaité de l étudiant(e) à justifier la signifiation de ses hoix aussi bien réflexifs qu éditoriaux. L des Lettres et sienes humaines s artiule sur quatre semestres et s organise autour de quatre hamps : la littérature, la rhétorique et la stylistique, la sémiotique, la soiologie. L des semestres 1 et 2 partiipe aux reherhes menées dans le domaine professionnel et peut don être assoié à une démarhe transversale entre mentions. Les semestres 3 et 4 seront plus partiulièrement onsarés à enrihir la reherhe de haque étudiant(e) en fontion de son projet de diplôme, notamment par le suivi de mémoire. L expression érite sera abordée en relation ave l élaboration du mémoire de reherhe professionnel. *Histoire des arts, des sienes et des tehniques L Histoire des arts, des sienes et des tehniques favorise une réflexion transversale à partir de problématiques préises et de onnaissanes théoriques relatives : aux arts et au design; à l histoire des tehniques et des matériaux; aux déouvertes sientifiques et à leurs appliations dans l innovation. Il est demandé aux étudiants de pouvoir opérer la synthèse des onnaissanes théoriques et historiques afin de relier notre époque aux époques antérieures. En effet, la possibilité d enrihir sa ulture et de omprendre e qui s est fait pour alimenter son propre proessus réatif est indispensable. La première année propose un ontenu en lien ave les domaines de formation professionnelle et artistique et prône une ouverture sur des événements ulturels ontemporains (loaux, nationaux, internationaux) qui pourront être analysés en ours. Ainsi, l année est pontuée de renontres ave différents intervenants du milieu ulturel. Les sujets et les opports d un travail transversal pourront être abordés dans l objetif de prendre en onsidération la diversité des mentions et l interdisiplinarité. Cette interoptionnalité permettra aux étudiants d établir des liens et d aquérir une ouverture d esprit spéifique de e. L appartenane forte à un qui privilégie l interoption se traduit par une mutualisation des étudiants sur des thématiques ommunes à travers les mentions, rendue possible par des objetifs ommuns. Montrer les onvergenes permettra aux étudiants d avoir une ulture globale et de prendre onsiene que les problématiques ontemporaines d une mention se retrouvent souvent dans les autres, les enjeux s avèrant similaires... 8 _

9 La deuxième année porte plus spéifiquement sur une nouvelle organisation par mention. En plus de poursuivre un apport de ontenus propres à la disipline du design, l élaboration du mémoire va positionner le temps de travail dans des aller et retour entre un suivi individuel et un éhange ave le groupe d étudiants sur des questionnements ommuns. La mise en plae d une bibliographie et la reherhe de ressoures doumentaires pourront ainsi être partagées. La notion de spéialité prendra ii d avantage d importane et onduira à un spéialisé par mention, à effetif réduit, à la différene de la première année (semestres 1 & 2). Les semestres 3 et 4 seront aussi onsarés au suivi de la reherhe personnelle de l étudiant(e). Le ours viendra questionner des thématiques spéifiques et apporter des référenes signifiantes dans la spéialité à travers l élaboration, la leture et l étude d une bibliographie, de revues de presse et d artiles spéialisés. L étudiant(e) devra s insrire dans une progression vers l autonomie et effetuer des passerelles entre le mémoire et l Histoire des arts, des sienes et des tehniques. Langue vivante étrangère / Anglais Communiation en langue anglaise. Former un louteur expérimenté (niveau visé C1 du CECRL). Développer ses ompétenes en ommuniation érite et orale, tant dans un domaine aadémique que plus spéifique au domaine du design. On enouragera les étudiants à s engager à titre individuel dans une démarhe ertifiative d évaluation de leur apaité à utiliser et omprendre l anglais (TOEFL / TOEIC / DCL / diplômes de Cambridge). Objetifs : La dimension pragmatique et la dimension linguistique seront artiulées autour du domaine professionnel. Les ontenus d tiendront ompte de la spéifiité du diplôme notamment du point de vue lexial et des supports authentiques utilisés. Trente heures en deuxième année porteront plus spéifiquement sur la rédation du mémoire en langue étrangère (dix pages de synthèse en anglais) ainsi qu à la préparation et à la soutenane de e mémoire (oral de trente minutes). 9 _

10 Stratégie marketing et juridique L objetif de e domaine est d intégrer le design dans les différentes dimensions éonomiques, juridiques et stratégiques et de répondre aux problématiques que se pose le designer fae aux problèmes et attentes du monde ontemporain, omme le développement durable et la néessaire évolution de la protetion juridique de ses réations. La partiularité du module UE3 du de Marseille est d intégrer les quatre mentions du design : ette mixité des savoirs et des ompétenes est à l image du territoire marseillais. L objetif prinipal est de proposer des outils, un langage, des savoirs éonomiques et juridiques propres au métier de designer et d appréhender l environnement global de son entreprise. Les semestres s artiuleront autour de quatre modules : 1 Interdépendane droit et éonomie : l appareil judiiaire, l entreprenariat, le développement éonomique et durable, l éo-pakaging. 2 L immatériel dans les relations éonomiques : la plae du droit d auteur; la propriété intelletuelle ave l intervention d un juriste de l INPI; des droits spéifiques pour des objets juridiques nouveaux; l immatériel et la protetion de la personne dans les sphères privée et professionnelle. 3 Le marketing du design : le marhé et ses ateurs; la démarhe marketing; le omportement des onsommateurs; le marketing-mix; la stratégie digitale. 4 Le design management : stratégie, méthode et mise en œuvre ainsi que la défense du design : stratégie du design management; le droit et la défense du design (exploitation des réations design, prévention et ation en ontrefaçon, onurrene déloyale et parasitisme). L harmonisation sur des alendriers ommuns pour que les étudiants puissent travailler pontuellement ensemble enourage des approhes fédératries autour de pratiques, de postures réatives et de modèles éonomiques et juridiques. 10 _

11 Domaine de formation artistique Pôle reherhe et réation en arts visuels U.E. 4 Culture et pratiques tehniques U.E. 5 Pratiques plastiques et médiation Culture et pratiques tehniques Ce module vise à approfondir une ulture des pratiques tehniques avanées des domaines professionnels onernés et des nouvelles formes de ultures numériques. L analyse des pratiques tehniques liées au seteur du design est onduite dans un but de reherhe et de réinvestissement dans les phases de oneption au œur d un territoire marseillais identifié par une rihesse de partenariats ave les olletivités loales, territoriales et les entreprises. L étudiant(e) observe une veille tehnologique afin de développer ses onnaissanes relatives aux matériaux, à l utilisation des nouveaux outils spéifiques, aux tehniques de mise en œuvre et aux réglementations propres aux quatre mentions. Pratiques plastiques et médiation Objetifs généraux : Le designer, en tant que réateur onepteur, synthétise de multiples ompétenes afin de répondre à des demandes omplexes. Parmi es ompétenes, la dimension artistique est une donnée importante que le futur designer doit revendiquer, assumer et ultiver pour légitimer sa plae dans des équipes pluridisiplinaires. La démarhe de projet en design, au-delà des impératifs tehniques, éonomiques ou fontionnels, n a de sens que si elle apporte dans le proessus exploratoire ou dans la réalisation finale des dimensions sémantique, esthétique, artistique et ulturelle. Cette dimension plastique ne saurait se suffire d un paraître du produit, elle engage de la part du designer des prises de position d ordre soiologique, ethnologique, poétique et philosophique. C est en e sens que l des pratiques plastiques et de médiation enourage l étudiant à développer les ompétenes spéifiques qui forment un designer responsable, sensible, ultivé et engagé. En première année, l attention sera portée sur l aquisition des méthodes et des outils. En deuxième année il sera davantage question d appliation vers le maro-projet. 11 _

12 Le dispositif mis en plae répond à es objetifs en plaçant l étudiant dans des situations de reherhe, de réflexion et de prodution selon les axes suivants : > enrihir et ouvrir une ulture initiale, notamment aux territoires de la Méditerranée; > identifier des démarhes de projet propres à la pratique plastique et/ou transférables vers d autres hamps du projet de design; > explorer et maîtriser des tehniques d expression et de réalisation; > affirmer une ériture personnelle et une singularité en tant que plastiien insrit dans un territoire de réation ontemporaine; > maîtriser les outils théoriques et tehniques ontemporains permettant la onstrution et la ommuniation de messages forts, expressifs, sensibles et effiaes dans le ontexte de médiation du projet. Domaine de formation professionnelle Pôle reherhe et réation en design U.E. 6 Innovation, prospetive et reherhe U.E. 7 Laboratoire d expérimentation et de reherhe U.E. 8 Stage en milieu professionnel U.E. 9 Maro-projet U.E. 10 Mémoire de reherhe professionnel Innovation, prospetive et reherhe L évolution de l ativité du designer liée aux nouvelles tehnologies est au œur des démarhes de oneption, de réation et de prodution. Il importe de préparer l étudiant(e) à savoir déeler les tendanes et les idées émergentes par une veille tehnologique et soiale - à ommener par sa plae sur le territoire marseillais et provençal. Les pratiques innovantes du design ontemporain seront mises à jour par une leture urieuse des enjeux à venir du domaine. Ce ours onsiste aussi bien en une ollete de données (par exemple : réation d une matériauthèque physique et/ou numérique) qu en une analyse des démarhes, des méthodes et des outils du design. Il s agit bien de développer une ulture tehnologique et artisanale, une attention aux positionnements nouveaux de la profession ainsi qu un attahement au territoire marseillais qui reste à irriguer en onepteurs. 12 _

13 Laboratoire d expérimentation et de reherhe L de e module a pour objetif de favoriser les éhanges et la mutualisation des ompétenes, d enourager les démarhes individuelles, olletives et partiipatives, de développer une approhe fédératrie, ollaborative et transversale. Cette synergie d éhanges pratiquée entre mentions est le temps et le lieu partagés de phases de reherhe, d expérimentations et de réation pouvant engager l intervention de professionnels et la renontre ave des orps de métiers. Maro-projet En semestre 1 et 2, le maro-projet s anre par une période d investigation et de prospetion qui doit définir un périmètre de reherhe. Cette phase d enquête résulte de reportages, d interviews, d informations issues de ressoures bibliographiques, sitographiques, et. La ollete et mutualisation de données est l oasion d apporter un élairage signifiant sur les origines et la légitimité d un projet, d amorer l analyse de besoins et le repérage de problèmes à résoudre, auxquels le projet de design pourra apporter des solutions. Cette période d investigation doit réer l opport de premières prises de ontats ave des professionnels afin d envisager un partenariat, néessaire à l instrution et au développement du futur maro-projet. Les semestres 3 et 4 sont onsarés à l élaboration et la onrétisation du maro-projet (initié dans les semestres 1 et 2) qui sera présenté en fin de semestre 4 devant un jury onstitué à part égale de professionnels (en lien ave les différentes mentions du ) et d enseignants de la disipline. L étudiant(e) devra faire montre d un ensemble d objetifs atteints : démontrer une progression dans l autonomie et sa apaité à onstruire une démarhe de projet en phase ave les enjeux ontemporains du design, néessitant des aptitudes à la formulation pratique et théorique d une pensée réflexive; appréhender et maîtriser l ensemble des outils néessaires à l élaboration d un projet de oneption-réation; onstruire une méthodologie dans une logique d initiation à la reherhe, en partiulier grâe au mémoire; élaborer un disours apable de rendre ompte des différentes phases du projet et qui soutient un parti pris fort. Dans le as où ertains étudiants souhaiteraient onvoquer des ompétenes spéifiques et transversales, l élaboration d un maro-projet interoptions reste possible. Cependant haque étudiant abordera dans sa mention les phases de oneption, réation et développement d un projet de design orrespondant à sa spéialité. 13 _

14 En semestre 1 et 2, la transversalité des s engage un travail interoptions entre les quatre établissements. En semestre 3 et 4, elle privilégie, autour du maro-projet, une approhe interdisiplinaire au sein de haque mention. Stage en milieu professionnel La durée du stage en milieu professionnel est identique pour les quatre options, mais le alendrier diffère selon les établissements. Il est préonisé que le domaine d ativité de e stage soit en relation direte ave la mention du diplôme et, si possible, en relation ave la thématique retenue pour la onduite du maro-projet. L équipe pédagogique solliite l étudiant(e) pour une période de stage effetuée à l étranger et notamment sur le territoire européen (voir onvention ave Aix-Marseille Université). Le mémoire de reherhe professionnel Le mémoire de reherhe est une des pièes maîtresses du domaine professionnel. Il est le temps de la mise en perspetive des problématiques posées par le designer herheur. Initié durant les semestres un et deux par l aquisition d une méthodologie de reherhe, il trouve sa réalisation au ours des semestres trois et quatre parallèlement au maro projet, ave lequel il forme le ouple indissoiable de l approhe théorique et pragmatique. Cette approhe néessite la mutualisation des outils méthodologiques propres à haque disipline et favorise une pédagogie transversale : uriosité, autonomie, rigueur et préision dans la onstrution d un disours sont les ompétenes attendues hez l étudiant(e). Le dispositif pédagogique s efforera don de repérer et de lui proposer les ressoures et les ompétenes disponibles dans l environnement universitaire et professionnel. La diversité des mentions présentes dans e offre des possibilités de roisement, de ollaboration, de transfert ou de onfrontation entre les étudiants et présente par onséquent une soure d enrihissement. Les artiles rédigés en anglais qu ils peuvent publier leur permettent aussi de prendre plae dans la ulture du design en touhant un publi élargi d amateurs et de professionnels. 14 _

15 #projet pédagogique différenié par mention u SPÉCIALITÉ DESIGN mention ESPACE Lyée Denis DIDEROT Lyée des métiers de l éo-habitat et du design d espae 23, boulevard LAVERAN edex 13 Le Diplôme supérieur d arts appliqués spéialité Design mention ESPACE dispensé au lyée Denis Diderot est un diplôme national de deuxième yle de niveau Master 1, permettant une poursuite d études vers des masters spéialisés. La formation omprend l aménagement et la oneption d espaes dans les domaines d intervention et seteurs d ativités variés : l habitat olletif, l habitat privatif; les espaes publis, privés, olletifs, individuels; les espaes ulturels, ultuels, institutionnels; le ommerial; le tertiaire; l environnement. Les projets relèvent de différents domaines de pratique : l arhiteture intérieure et l espae habité, la miro arhiteture, l espae onstruit, l espae urbain, le paysage, les jardins, les parours-promenades La spéialité Design mention ESPACE onerne la oneption d espaes pérennes qui s anrent sur une réhabilitation onrète de sites naturels et/ou d espaes onstruits, désaffetés ou en ativité. La première année du yle est le lieu et le temps de miro-projets, laboratoire de prospetions, d expérimentations, de oneption-réation et d expression. La transversalité interoptions engagée permet une mutualisation de ompétenes, une synergie d éhanges ollaboratifs, un travail de l étudiant en équipes pluridisiplinaires. La deuxième année privilégie l élaboration du maro-projet de la spéialité, onjointement à elle d un mémoire. Des expérienes ouvertes sur un territoire ontemporain La mention partiipe à des onours nationaux et internationaux afin d orienter les ontenus d vers de nouveaux ontextes et dans une atualité où l étudiant positionne sa démarhe de oneption et peut saisir les enjeux d un projet sur les plans éonomique, ulturel, environnemental et soiétal. Nouveaux Habitats Nomades. Mini Maousse. Nature Urbaine, la stratégie du végétal à Lyon. Festival des jardins de Chaumont sur Loire. 15 _

16 Des projets de partenariat atif ave des olletivités territoriales et des entreprises La spéialité Design mention ESPACE propose l ouverture de l sur des temps forts et lieux partagés par la dynamique du Workshop interoptions. >Le Workshop IKEA a permis un temps de oneption-réation et d exposition d objets détournés de la firme suédoise, à partir d un travail ollaboratif entre les étudiants et l équipe professionnelle de designers, graphistes et ageneurs du site IKEA Vitrolles. >Le Workshop LA VILLA MÉDITERRANÉE, introduit par la visite de hantier de e nouveau bâti emblématique dédié aux populations et aux ultures méditerranéennes, a plaé les étudiants en situation d investigation et de mobilité dans et hors du périmètre de l esplanade du J4 et a ontextualisé les phases de travail dans les espaes du nouveau lieu interatif de la Maison de la Région. Des visites de grands hantiers, une immersion en zone portuaire de Marseille La visite de hantiers de sites remarquables est l oasion pour l étudiant de développer in situ une instrution ulturelle et professionnelle. À partir d un environnement onret, il peut mettre en relation des réalités de terrains à grande éhelle, la synergie et la orrélation des orps de métiers de la onstrution, le roisement entre le projet arhitetural et sa réalisation, la nouvelle interfae maritime entre Marseille et son port. Ces initiatives ont plaé l étudiant au entre d un tissu urbain en mutation, elui d une ville labellisée «Capitale de la ulture» en 2013, portée par les grandes ambitions programmatiques du projet EuroMéditerranée, elui de Marseille, ité au rayonnement de laquelle l arhiteture ontemporaine du nouveau front de mer ontribue. Visite du hantier de LA VILLA MÉDITERRANÉE de l arhitete Stefano Boeri Un bâti ontemporain à voation ulturelle, un espae de dialogue et de partage des onnaissanes et des tehniques de toutes les expressions du monde méditerranéen. Visite du hantier du Silo d ARENC Un bâti industriel labellisé Patrimoine du 20 e sièle par le Ministère de la Culture et réhabilité en lieu ulturel de loisirs et en bureaux par l arhitete Éri Castaldi et l agene CARTA Assoiés. Visite des DOCKS de la JOLIETTE rénovés en ommeres et bureaux par l arhitete Éri Castaldi. 16 _

17 La ohérene des filières du bâtiment du lyée Denis DIDEROT Le lyée Diderot est labellisé «Lyée des métiers de l éo-habitat et du design d espae», un indiateur de qualité d offres de formation pour les voies tehnologiques et professionnelles dont l identité est onstruite autour d un ensemble ohérent de métiers. La setion Arts Appliqués (Baalauréat STD2A, Mise à niveau AA, BTS Design d Espae et spéialité Design mention Espae) se situe à proximité des formations spéialisées du bâtiment du lyée, un ontexte d opports pour des projets ommuns liés au domaine professionnel du adre bâti. Des ations ommuniantes pour une lisibilité de la formation Design d Espae L option Design d Espae ommunique sur les ontenus de la formation et diffuse les produtions des étudiants diplômés. Depuis la première session de 2008, un portfolio par promotion est régulièrement mis à jour et proposé en ligne sur le site internet du lyée dans la rubrique. Cet espae omprend également un point info sur les deux ans du yle, ainsi que le dossier et les modalités d insription néessaires aux futurs postulants. Une page offiielle Faebook dédiée à la setion Design d Espae du lyée a été réée afin de onstituer un arnet d adresses professionnelles des aniens étudiants de la formation. Ce médium de ontat propose d éhanger des informations utiles à la promotion des filières BTS et, ainsi qu un portail d atualités ulturelles reensées. 17 _

18 { SPÉCIALITÉ DESIGN mention ESPACE-Événement Lyée Marie Curie 16 Boulevard Jeanne D ar Marseille Ce ursus demande une motivation pour la spéialité, une approhe ouverte et doumentée du domaine et une réativité nourrie d un regard ritique. C est dans un limat d éhange, de mutualisation des ompétenes et de transversalité des pratiques pédagogiques que sont abordées es études de niveau 1. La mention «espae-événement» est ouverte à un hamp d ativité professionnelle plus large que le seul «espae de ommuniation». Il s agit d insrire, dans un ontexte arhitetural intérieur ou extérieur existant, une ation événementielle relative aux domaines suivants : événements de sensibilisation à un phénomène de soiété; événements relatifs aux usages et pratiques du milieu urbain; événements méénaux et ulturels; événements de promotion et/ou de revalorisation, selon la méthodologie du marketing événementiel; événements ommeriaux liés à la ommuniation produit. Le sénario d un événement peut être envisagé dans un adre publi ou privé, ouvert ou en plein-air, loalisé ou géographiquement étalé; la durée de elui-i est prise en ompte. Les étudiants en érivent le ahier des harges ave pour objetif de onvainre un publi iblé et, entre autres, de l impater émotionnellement. Les projets et les réalisations sont développés dans un adre administratif préis (partenariats possibles, ontats institutionnels prévus, et aetera). Ils sont aussi guidés par l équipe pédagogique et l intervention de professionnels hoisis pour leurs ompétenes, adaptées aux thèmes traités. De nombreux éhanges ave les milieux professionnels de l événementiel sont établis pour mettre en relation les savoir et savoir-faire au œur des démarhes professionnalisantes intervention des professionnels dans les phases de oneption de projets; partiipation de représentants d institutions ulturelles aux soutenanes des étudiants; orrespondanes ave les entreprises dont l ativité est en lien ave les thématiques traitées; renontres ave les onepteurs sur sites (arhitetures, sénographies, parours d expositions...); ollaboration sous forme de workshop; 18 _

19 réponse et partiipation à des appels à projet (ex: les Grands Ateliers de l Isle d Abeau : Lyon Fête des Lumières); partenariat (ex:lumiom le «trophée des lumières» de Marseille); ollaboration (ex:marseille Provene 2013 : projet de «pique-nique républiain» au J1); ériture d événements inauguraux (ex: partenariat ave la Villa Méditerranée); partiipation à des onours (ex:camif «Co-design; Bo-Design»/ Les jardins de Lausane); renontres de professionnels sur sites sénographiés (ex: ave André Stern Arhitete et Dominik Barbier, sénographe numérique au Mémorial de la Marseillaise, Marseille/ analyse et relevé du Centre Méditerranéen du Cinéma, Château de la Buzine, Marseille); approhe des métiers de la sène: tehniiens son/lumière, onepteurs déors, logistique et administratif, metteurs en sène et sénographes. Visites hantiers, Villa Méditerranée, Fra, Struture du Pavillon «M»; sites emblématiques régionaux: Villa Noailles, Hyères, Monuments du patrimoine loal, visite annuelle de salons liés à l événementiel et aux manifestations ulturelles (ex: Heavent «salon de tous les événements», Porte de Versailles); Éole Nationale Supérieure de la Photographie d Arles, onférenes et débats dans le adre du mois de la photographie d Arles; Éole Supérieure Nationale de Danse (répétitions et portes ouvertes), Opéra, Musée. Expositions de travaux du Marseille sous le label MAAD Bibliothèque muniipale à voation régionale de l Alazar (exposition éo-oneption); FRAC, exposition du au mois de juillet sous le label 2013; Marseille Innovation (Pôle média de la frihe Belle de mai) : exposition des diplômes et travaux réents d étudiants; MIAM et IUFM Marseille/Aix en Provene. Intervenants liés aux professions de l événementiel Stephan MUNTANER, Direteur artistique de CKTRE, sénographe, graphiste; Christophe BARBARIT, Arhitete; Muriel ERICKSEN, Conseillère en ommuniation, Présidente du syndiat régional des graphistes et ommuniants PACA; Sylvie COTTIN, Diretrie de l agene CO2, agene onseil en ommuniation d entreprise (relations publiques, événementiel, relation presse); Mihel CRESPIN, Direteur pédagogique de la FAIAR (Formation Avanée et Itinérante des Arts de la Rue), La Cité des Arts de la Rue, Marseille; Ludovi MARTIN, Direteur artistique de 3A onept, Corporate design, produit et environnement; Mar PETIT, Urbaniste, Site & Cité, Marseille; David CARREZ, Sarl Alize événement; 19 _

20 Olivier GARDERE, Diplômé de l Éole du Paysage de Versailles, Arhitete paysagiste, Paris; Patrik BOUCHER, Président de LUMICOM, Fondateur des Trophées des Lumières de Marseille; Karine Debier, Arhitete DPLG, Expert Judiiaire; Jean TROJANOWSKI, Graphiste et photographe d arhiteture; Armelle DE CHAUNAC, Idéatif Méditerrannée Méditerranée; Mathieu LEHANNEUR, Designer, Marseille; Bruno SCHNEBELIN Direteur Artistique, fondateur Ilôtopie Centre National des Arts de la rue, Port Saint Louis du Rhône; Pierre-Alain HUBERT, Sénographe lumière, sénographie pyrotehnique; Fanny GIROD, Chargée de ommuniation de Lieux Publis, Arts de la rue et ation ulturelle, Marseille; Patrik POISSON et Élizabeth GUYON, Agene Digital Deluxe, sénographie multimédia et graphisme, Arles; Thomas DARAGON, Arhitete DPLG, Marseille; Laurent GOBLOT, Indépendant en oneption de dispositifs événementiels, Marseille; Alexandre POIRIER, hargé d affaires GL Events, logistique de projets événementiels; Jean PELLOUX, Direteur de l assoiation ulturelle Cinéma, La Ciotat; Élisa MARTIN et Guillaume BOUGAIN, hefs de projet de MP2O13; Nathalie ABOU-ISAAC, Responsable pôle prodution de la VILLA MÉDITERRANÉE, Marseille; André STERN, Agene d arhiteture Stern International Arhiteture, muséographi e, sénographie; Laurent BOARETTO, Direteur artistique Agene événementielle; Mathieu BOUCHAIN, Metteur en sène, Marseille. Les stages Les stages sont effetués en Frane mais aussi à l étranger: Maro (Marrakeh), Canada (Montréal et Vanouver), Allemagne (Berlin), Grande-Bretagne (Londres), Belgique (Bruxelles). Ces stages sont évidemment liés au ontexte de l événementiel et sont validés par l équipe pédagogique par la rédation d une onvention. Par ailleurs il est très appréié qu ils soient mis en relation, d un point de vue thématique, ave le maro-projet. 20 _

B CHIFFRES CLÉ S FONDATION INSA DE LYON

B CHIFFRES CLÉ S FONDATION INSA DE LYON F O N D AT I O N I N S A D E LY O N Près de 11 millions d euros levés en 4 ans auprès de 16 entreprises méènes et partenaires 5 Chaires réées pour une dotation globale de plus de 2 millions d euros une

Plus en détail

convention de partenariat 2009-2012

convention de partenariat 2009-2012 onvention de partenariat 2009-2012 Convention de partenariat Entre d une part, l Université de Bourgogne représentée par sa Présidente, Madame Sophie Béjean, et désignée i-après par l Université, dûment

Plus en détail

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus Nations Unies Conseil éonomique et soial Distr. générale 31 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/26 Commission éonomique pour l Europe Conférene des statistiiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE www.suplog.fr Tél. 01 43 13 53 34 ontat@supdelog.fr DOSSIER DE CANDIDATURE ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Collez votre photo NE PAS REMPLIR CE CADRE RÉSERVÉ AU SERVICE DES ADMISSIONS Date de réeption dossier :

Plus en détail

Le calendrier des inscripti

Le calendrier des inscripti ÉTUDES SUP TOP DÉPART Vous venez d entrer en terminale. Au œur de vos préoupations : obtenir le ba. Néanmoins, vous devrez aussi vous souier des poursuites d études, ar les insriptions dans le supérieur

Plus en détail

Equipe Technique Régionale des Formations d Entraîneurs

Equipe Technique Régionale des Formations d Entraîneurs Equipe Tehnique Régionale des Formations d Entraîneurs Ligue d Athlétisme des Pays de la Loire FORMATIONS DES ENTRAINEURS 2013 / 2014 Chers entraîneurs éduateurs, «Plus que le talent, est l envie qui ompte»

Plus en détail

Centrales Villageoises Photovoltaïques

Centrales Villageoises Photovoltaïques Centrales Villageoises Photovoltaïques Projet Centrales Villageoises Photovoltaïques Optimisation du raordement életrique et gestion du réseau sur le village de : - Les Haies Rédateur Nom Fontion Damien

Plus en détail

CRÉATEUR D ENTREPRISE

CRÉATEUR D ENTREPRISE GUIDE POUR AGIR Comment s imaginer CRÉATEUR D ENTREPRISE JE BÂTIS MON PROJET PROFESSIONNEL Ave le soutien du Fonds soial européen Créer une entreprise... pourquoi pas moi? Chaque année, plus de 270.000

Plus en détail

PLAN D ACTION «SKI MAURIENNE» HIVER 2013-2014

PLAN D ACTION «SKI MAURIENNE» HIVER 2013-2014 PLAN D ACTION «SKI MAURIENNE» HIVER 2013-2014 DOCUMENT DE TRAVAIL SOUS RESERVE DE MODIFICATIONS Alexandre Gros Maurienne Tourisme 28 otobre 2013 CONTEXTE & OBJECTIFS Chronologie & ontexte: - Avant 2009

Plus en détail

Proposition de conditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015

Proposition de conditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015 Proposition de onditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015 Sommaire Proposition de onditions quantitatives Normes provisoires 2.0... 1 Contexte... 2 Critères d éligibilité pour l épargne

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CAALOGUE DES FORMAIONS La formation aux métiers éduatifs et soiaux > édiion 2016 > EIE ENFANCE > RAVAIL SOCIAL > ERSONNES ÂGÉES www.arifts.fr Édito Édito En deux ans, le paysage de la formation professionnelle

Plus en détail

Sommaire. Le Mot des Présidents. Présentation du Forum Centrale-Supélec PAG04. Présentation de l École Centrale Paris PAGP 09 PAGP 11

Sommaire. Le Mot des Présidents. Présentation du Forum Centrale-Supélec PAG04. Présentation de l École Centrale Paris PAGP 09 PAGP 11 4 9 V Sommaire Le Mot des Sommaire Présidents Sommaire Le Mot des Présidents 03 Présentation du Forum Centrale-Supéle PAG04 Présentation de l Éole Centrale Paris PAGP 09 Présentation de Supéle PAGP 11

Plus en détail

Questionnaire à destination des associations de LANNION

Questionnaire à destination des associations de LANNION Questionnaire à destination des assoiations de LANNION Ce questionnaire a pour objetif de mieux erner le profil atuel du monde assoiatif de LANNION. Il est rapide, faile à remplir.. et vos réponses nous

Plus en détail

LE COLLEGE BRUZ COLLÈGE. LYCÉE ST JOSEPH. Formation Education Activité Informatique

LE COLLEGE BRUZ COLLÈGE. LYCÉE ST JOSEPH. Formation Education Activité Informatique 2010 Formation Eduation Ativité Informatique?. saintjoseph LE COLLEGE BRUZ COLLÈGE. LYCÉE ST JOSEPH BP 77118-35171 BRUZ edex tél. 02 99 05 01 01 - fax 02 99 05 01 09 stjoseph@stjoseph-bruz.org www.stjoseph-bruz.org

Plus en détail

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées Guide pratique L emploi des personnes handiapées Sommaire Guide pour les salariés p. 3 L'aès et le maintien dans l'emploi... 4 Les établissements et servies d aide par le travail (ÉSAT)... 10 Les entreprises

Plus en détail

Contribution de l Association Nationale des Etudiants en Pharmacie (ANEPF) dans le cadre des Assises Nationales de l enseignement Supérieur

Contribution de l Association Nationale des Etudiants en Pharmacie (ANEPF) dans le cadre des Assises Nationales de l enseignement Supérieur Contribution de l Assoiation Nationale d Etudiants en Pharm (ANEPF) dans le adre d Assis National de l enseignement Supérieur Cette ontribution de l Assoiation Nationale d Etudiants en Pharm de Frane (ANEPF),

Plus en détail

SELECTIONNER ENTREPRISES

SELECTIONNER ENTREPRISES GUIDE POUR AGIR Comment SELECTIONNER les ENTREPRISES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Ave le soutien du Fonds soial européen Pourquoi séletionner ertaines entreprises? Toutes les entreprises de votre seteur

Plus en détail

3. Veuillez indiquer votre effectif total :

3. Veuillez indiquer votre effectif total : 1 Métiers du marketing et de la ommuniation Questionnaire préalable d assurane Préambule Le présent questionnaire préalable d assurane Marketing et Communiation a pour objet de réunir des informations

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Garches, le 26 février 2010

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Garches, le 26 février 2010 U M Y Union des Mai des Yvelines COMMUNIQUÉ DE PRESSE Garhes, le 26 février 2010 APPEL À CANDIDATURE 14e Grand Prix de l Environnement des Villes et Territoires d Ile-de-Frane Paris-Porte de Versailles

Plus en détail

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas!

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas! X-infos L ATUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014 Édito Tous a vos agendas! La soiété SPL-Xdemat s apprête à vivre pour la première fois de sa jeune existene, les életions muniipales. Et ompte tenu du

Plus en détail

Avis de convocation. Assemblée générale mixte de PagesJaunes Groupe. le 26 avril 2007 à 17 heures à la Maison de la Chimie

Avis de convocation. Assemblée générale mixte de PagesJaunes Groupe. le 26 avril 2007 à 17 heures à la Maison de la Chimie Avis de onvoation Assemblée générale mixte de PagesJaunes Groupe le 26 avril 2007 à 17 heures à la Maison de la Chimie 28 bis, rue Saint-Dominique - 75007 Paris sommaire Comment partiiper à l Assemblée

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Portage Salarial pour les métiers du Conseil by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms

Plus en détail

Arts plastiques LICENCE

Arts plastiques LICENCE Arts plastiques LICENCE Objectifs de la formation Présentant un équilibre entre enseignements pratiques et cours théoriques, la formation en Arts plastiques a pour visée principale la maîtrise par l étudiant

Plus en détail

Étape II. Compétences à développer de 8 à 12 ans. Grilles des compétences

Étape II. Compétences à développer de 8 à 12 ans. Grilles des compétences Grilles des ompétenes Compétenes à développer de 8 à ans COMPÉTENCES DE 8 À ANS Les ompétenes en «aratères droits» sont à ertifier. (symbole en fin de ligne) Les ompétenes en «aratères italiques» sont

Plus en détail

LES FORMATIONS EN MARECHALERIE ET SYSTEMES DE REGLEMENTATION DANS LES ETATS EUROPEENS

LES FORMATIONS EN MARECHALERIE ET SYSTEMES DE REGLEMENTATION DANS LES ETATS EUROPEENS LES FORMATIONS EN MARECHALERIE ET SYSTEMES DE REGLEMENTATION DANS LES ETATS EUROPEENS En 2009, les assoiations membres de l EFFA ont été invitées à remplir un questionnaire portant sur la formation et

Plus en détail

Rapport. d' Activité

Rapport. d' Activité 2013 Rapport d' Ativité Sommaire gouvernane et pilotage la gouvernance de la CARSAT le pilotage de la CARSAT 10 16 missions, Réalisations et perspetives ASSuReR et garantir la ReTRAiTe 26 AideR les publics

Plus en détail

Rapport. avec les. usagers

Rapport. avec les. usagers 2012 Rapport sur lesrelations ave les usagers CARSAT Normandie, deux missions : la retraite et la santé Agir pour - les futurs retraités - les retraités - tous les assurés fragilisés par la maladie, le

Plus en détail

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan Comment évaluer la qualité d un résultat? En sienes expérimentales, il n existe pas de mesures parfaites. Celles-i ne peuvent être qu entahées d erreurs plus ou moins importantes selon le protoole hoisi,

Plus en détail

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie Confidentiel Disposition de fin de vie DoumentHumain Mes volontés juridiquement valables onernant ma vie, mes périodes de souffrane, les derniers moments de mon existene et ma mort Institut interdisiplinaire

Plus en détail

l alliance de l isolation et du design

l alliance de l isolation et du design l alliane de l isolation et du design CMJN : 0/90//100/0 CMJN : 0/0/0/60 www.thermart.eu Isoler et déorer Un avenir d avane «Mettre nos innovations tehniques au œur des préoupations de nos lients : telle

Plus en détail

L ECOLE PRESQU ILE est spécialisée dans les formations aux métiers des arts appliqués, de la communication visuelle et du design d espace.

L ECOLE PRESQU ILE est spécialisée dans les formations aux métiers des arts appliqués, de la communication visuelle et du design d espace. Permettre aux étudiants désireux de se lancer dans une carrière créative et artistique, tel est le but de l École Presqu Île. Avec un enseignement axé sur l acquisition des bases plastiques et graphiques,

Plus en détail

CONTACTER TÉLÉPHONE. Comment. une entreprise, un employeur par GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS

CONTACTER TÉLÉPHONE. Comment. une entreprise, un employeur par GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS GUIDE POUR AGIR Comment CONTACTER une entreprise, un employeur par TÉLÉPHONE JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Ave le soutien du Fonds soial européen Le téléphone est-il un outil effiae dans

Plus en détail

BILAN COOPÉRATIF ET RSE

BILAN COOPÉRATIF ET RSE 2012 BANQUE & ASSURANCE LA BRED BANQUE POPULAIRE au 31 déembre 2012 1 UNE SOLIDE ASSISE FINANCIÈRE Produit net banaire : 903,20 M Bénéfie net onsolidé part du groupe : 179,90 M Fonds propres prudentiels

Plus en détail

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieu Sommaire LE CONTRAT DE TRAVAIL...3 LA REMUNERATION : PAIEMENT AU CACHET, PAIEMENT

Plus en détail

2e édition 05/14 ///////// ///////////////

2e édition 05/14 ///////// /////////////// 2e édition 05/14 ///////// 2014 /////////////// 2015 L Université de Strasbourg est un établissement d enseignement supérieur et de reherhe. Elle aueille plus de 43 000 étudiants. Son offre de formation

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Chiffres lés Évolution et struture de la population Mise à jour le 3 juin 211 Géographie au 1/1/21 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 28 Population 3 499 3 224 3 162 2 943 2 929 2 869 Densité

Plus en détail

Les laboratoires d'hydrologie isotopique dans les pays en développement

Les laboratoires d'hydrologie isotopique dans les pays en développement PERSPEIVES Les laboratoires d'hydrologie isotopique dans les pays en développement Leur rôle, leur expériene et leurs problèmes dans le domaine de la reherhe hydrologique et géohimique La onsommation d'eau

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Métiers du onseil en entreprise Questionnaire préalable d assurane Identiiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Métiers de la séurité by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

Chapitre IV- Induction électromagnétique

Chapitre IV- Induction électromagnétique 37 Chapitre IV- Indution életromagnétique IV.- Les lois de l indution IV..- L approhe de Faraday Jusqu à maintenant, nous nous sommes intéressés essentiellement à la réation d un hamp magnétique à partir

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION - Février 2003 - ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION Centre d Information du Cuivre 30, avenue Messine 75008 Paris HOLISUD Ingénierie 21,

Plus en détail

Le marché du travail. de la MRC de

Le marché du travail. de la MRC de Le marhé du travail de la MRC de Montalm Publiation réalisée par Emploi-Québe Servie Canada Diretion Joelyne St-André Coordination Roger Pedneault Rédation Pierre Buisson Corinne Desfossés Comité régional

Plus en détail

Bureau d études techniques by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Bureau d études techniques by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Bureau d études tehniques by Hisox Questionnaire préalable d assurane Bureau d études tehniques by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété

Plus en détail

Licence Arts plastiques - arts appliqués

Licence Arts plastiques - arts appliqués Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Arts plastiques - arts appliqués Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

2012 R apport A d' ctivité

2012 R apport A d' ctivité 2012 Rapport d' Ativité 2 / CARSAT normandie - RAppoRT d'activité 2012 Sommaire gouvernane et pilotage la gouvernance de la CARSAT 10 le pilotage de la CARSAT 16 missions, Réalisations et perspetives ASSuReR

Plus en détail

LE MAG CHRONOBIOLOGIE LE RYTHME DANS LA PEAU L ESSENTIEL DE MA MUTUELLE DOSSIER SANTÉ. www.mutualia.fr. Numéro 10 Décembre 2014

LE MAG CHRONOBIOLOGIE LE RYTHME DANS LA PEAU L ESSENTIEL DE MA MUTUELLE DOSSIER SANTÉ. www.mutualia.fr. Numéro 10 Décembre 2014 LE MAG L ESSENTIEL DE MA MUTUELLE Numéro 10 Déembre 2014 DOSSIER SANTÉ CHRONOBIOLOGIE LE RYTHME DANS LA PEAU L INFO MUTUALIA La solution prévoyane des exploitants agrioles NOUVELLE RUBRIQUE Portrait d

Plus en détail

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

Marche à suivre pour compléter le questionnaire pour la déclaration très fréquente des données de SFP pour le Système de correspondance intégrée (SCI)

Marche à suivre pour compléter le questionnaire pour la déclaration très fréquente des données de SFP pour le Système de correspondance intégrée (SCI) Marhe à suivre pour ompléter le questionnaire pour la délaration très fréquente des données de SFP pour le Système de orrespondane intégrée (SCI) Les tableaux statistiques du Questionnaire pour la délaration

Plus en détail

INTERVIEW. Valérie Péché, conservatrice du patrimoine p.4. cle magazine d information du Département de l Eure n 34 / Novembre-Décembre 2009

INTERVIEW. Valérie Péché, conservatrice du patrimoine p.4. cle magazine d information du Département de l Eure n 34 / Novembre-Décembre 2009 C ÉTAIT HIER Exposition : file la laine P.8 INTERVIEW Valérie Péhé, onservatrie du patrimoine p.4 SOCIAL Alexandra à l éoute des vitimes p.5 B. AMSALEM «Patron» des athlètes français p.6 le magazine d

Plus en détail

Les accommodements raisonnables

Les accommodements raisonnables Les aommodements raisonnables Guide de l élève Introdution aux hartes anadienne et québéoise...p. 2 Le droit à l égalité et à la non-disrimination...p. 3 Les aommodements raisonnables...p. 4 Tableau synthèse

Plus en détail

dans ce numéro MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION équipement sportif p.21 stade nautique : Le chantier avance

dans ce numéro MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION équipement sportif p.21 stade nautique : Le chantier avance Sillage MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION CAEN LA MER équipement sportif p.21 stade nautique : Le hantier avane dans e numéro vie de l AgglomérAtion p.4 Renault Truks : Volvo renfore l usine de

Plus en détail

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée)

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée) 1 Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Date de réation : Possédez-vous

Plus en détail

...que la réussite de vos événements

...que la réussite de vos événements Séminaire, onvention, inauguration, showroom, Assemblée Générale, Comité d'entreprise, dîner de gala, oktail, arbre de noël, anniversaire, mariage... Pare que rien n est plus important......que la réussite

Plus en détail

Fractures Numériques : Des espoirs Créé par :Vincent Mabillot. Fractures, sutures, accessibilités numériques

Fractures Numériques : Des espoirs Créé par :Vincent Mabillot. Fractures, sutures, accessibilités numériques Fratures Numériques : Des espoirs Créé par :Vinent Mabillot Kunafoni.org Intro : La soure à Bamako (Mali) http://www.youtube.om/wath?v=gbrhfwldure Fratures numériques Disparités de l'aès, de l'usage et

Plus en détail

MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introduction

MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introduction Statistique Informatique Mathématique appliquées Novembre 3 MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introdution Les artes de ontrôle sont

Plus en détail

PROFIL D ENSEIGNEMENT. Bachelier en Publicité

PROFIL D ENSEIGNEMENT. Bachelier en Publicité PROFIL D ENSEIGNEMENT Bachelier en Publicité Une formation aux couleurs de la HELHa L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant en lui permettant, d une part,

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment NÉGOCIER. avec un futur EMPLOYEUR JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment NÉGOCIER. avec un futur EMPLOYEUR JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment NÉGOCIER ave un futur EMPLOYEUR JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE Ave le soutien du Fonds soial européen Négoier... quoi? Négoier signifie «s entendre ave». Aussi, tout futur salarié peut

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations Une formation en communication spécialisée sur les publics Le master Communication et générations propose une spécialisation originale

Plus en détail

Pourquoi une formation en Arts Plastiques?

Pourquoi une formation en Arts Plastiques? Pourquoi une formation en Arts Plastiques? Votre enfant termine sa classe de Troisième, et sera en seconde générale l an prochain. Un certain nombre de disciplines, jusqu à présent obligatoires, deviennent

Plus en détail

Enseignement supérieur Recherche

Enseignement supérieur Recherche Enseignement supérieur Recherche Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 61 CADRE DE DIRECTION EN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE Code : RCH01 Cadre de direction

Plus en détail

Préface. À ma mère. Van de Velde ISMN-979-0-56005-291-5

Préface. À ma mère. Van de Velde ISMN-979-0-56005-291-5 Préfae À ma mère En filigrane de es pages il y a le souvenir de ma mère Nadia Tagrine. Tout e que vous trouverez dans e livre est auprès d elle que je l ai appris. Ave ette méthode j ai voulu rendre hommage

Plus en détail

Votre dossier d adhésion

Votre dossier d adhésion MSH INTERNATIONAL pour le ompte Votre dossier d adhésion Vous avez besoin d aide pour ompléter votre dossier d adhésion? Contatez-nous au +33 (0)1 44 20 48 77. Adhérent Bulletin d adhésion Titre : Mademoiselle

Plus en détail

designer GraphiQue designer editorial designer publicitaire BTS COMMUNICATION VISUELLE Graphisme - Édition - Publicité

designer GraphiQue designer editorial designer publicitaire BTS COMMUNICATION VISUELLE Graphisme - Édition - Publicité BTS COMMUNICATION VISUELLE Graphisme - Édition - Publicité designer GraphiQue designer editorial designer publicitaire Journées portes ouvertes le 17 et 18 février 2011 de 9 h à 17 h un apéritif sera offert

Plus en détail

Séquence 7. Séance 1. Exercice 1 : [I Recenser et organiser des informations] Exercice 2 : [I Recenser et organiser des informations] Séquence

Séquence 7. Séance 1. Exercice 1 : [I Recenser et organiser des informations] Exercice 2 : [I Recenser et organiser des informations] Séquence Séquene 7 Séquene 7 Séane 1 Exerie 1 : [I Reenser et organiser des informations] On doit faire la liste des miro-organismes dangereux (don pathogènes) d un ôté et de eux qui ne le sont pas de l autre.

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ecologie humaine : enjeux environnementaux des activités de production et de consommation

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ecologie humaine : enjeux environnementaux des activités de production et de consommation www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ecologie humaine : enjeux environnementaux des activités de production et de consommation La production et la consommation responsables au cœur des enjeux sociétaux

Plus en détail

Sillage. Caen la mer, terre de jeunes talents. «Le chemin de halage» à Hérouville Saint-Clair p. 4

Sillage. Caen la mer, terre de jeunes talents. «Le chemin de halage» à Hérouville Saint-Clair p. 4 COMMUNAUTÉ D IDÉES, AGGLOMÉRATION D ÉNERGIES Sillage JOURNAL DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION CAEN LA MER n 17 / Dé. 2007 Janv. Fév. 2008 n 1 / juin 2003 Jardin seret «Le hemin de halage» à Hérouville

Plus en détail

Le compte satellite des institutions sans but lucratif

Le compte satellite des institutions sans but lucratif Institut des omptes nationaux Le ompte satellite des institutions sans ut luratif 2000-2001 Contenu de la puliation Le ompte satellite des institutions sans ut luratif (ISBL) est élaoré d après les définitions

Plus en détail

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés NCCI : Calul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés Ce NCCI fournit les règles relatives au alul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés. Ces règles se ontentent de ouvrir la oneption et le alul

Plus en détail

admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer

admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer Devenir artiste / Devenir Designer Engager une aventure de création dans l art ou le design contemporains. Bénéficier d une solide formation théorique

Plus en détail

graphisme editorial graphisme d identite graphisme de message BTS DESIGN GRAPHIQUE Communication et Médias Imprimés

graphisme editorial graphisme d identite graphisme de message BTS DESIGN GRAPHIQUE Communication et Médias Imprimés BTS DESIGN GRAPHIQUE Communication et Médias Imprimés graphisme editorial, graphisme d identite, graphisme de message Journées portes ouvertes les 13 et 14 février 2015 de 9 h à 17 h un apéritif sera offert

Plus en détail

Le 3 e cycle professionnel Conduite de projets culturels

Le 3 e cycle professionnel Conduite de projets culturels Le e cycle professionnel Conduite de projets culturels Une formation professionnalisante en 1 an après un master 1 ou dans le cadre d une reconversion professionnelle. Un titre certifié par l Etat au niveau

Plus en détail

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école.

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. établissement privé d enseignement supérieur technique

Plus en détail

SEMESTRE 3 (ANNEE 1) OPTION CADRES CULTURELS TERRITORIAUX (30 CREDITS 210 H D ENSEIGNEMENTS)

SEMESTRE 3 (ANNEE 1) OPTION CADRES CULTURELS TERRITORIAUX (30 CREDITS 210 H D ENSEIGNEMENTS) .. Diplôme de l Institut d Études Politiques de Grenoble valant grade de master Spécialité : «Direction de projets culturels» Option : «Cadres culturels territoriaux».. Responsable de la spécialité : Philippe

Plus en détail

LICENCE DESIGN-ARTS APPLIQUES

LICENCE DESIGN-ARTS APPLIQUES LICENCE DESIGN-ARTS APPLIQUES Mention : Arts skin.:program_main_bloc_presentation_label Le cycle de la licence vise à élaborer une pensée créative globale, de la naissance du projet à son impact sur l

Plus en détail

TS 7 De la rotation de Saturne à la structure de ses anneaux

TS 7 De la rotation de Saturne à la structure de ses anneaux FICHE Fihe à destination des enseignants Type d'atiité TS 7 De la rotation de Saturne à la struture de ses anneaux Atiité expérimentale Notions et ontenus du programme de Terminale S Effet Doppler. Compétenes

Plus en détail

Assistance à la navigation automobile par temps de brouillard

Assistance à la navigation automobile par temps de brouillard Assistane à la navigation automobile par temps de brouillard Niolas Hautière Rahid Belaroussi Jean-Philippe Tarel Laboratoire Exploitation Pereption Simulateurs et Simulations Université Paris-Est, INRETS-LCPC

Plus en détail

Histoire - Géographie Éducation civique 3 e

Histoire - Géographie Éducation civique 3 e Histoire - Géographie Éduation ivique 3 e Livret de orrigés Rédation : Olivier Cernigoj (Histoire) Gaëlle Marion-Saussay (Éduation Civique) Niolas Prévost (Géographie) Lise Loureiro (Géographie) Validation

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

Diagnostic Immobilier by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Diagnostic Immobilier by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Nom ou raison soiale Adresse Code postal Ville

Plus en détail

INSTITUT. d'archi DESIGN. et de. à CAEN! www.imad-caen.com

INSTITUT. d'archi DESIGN. et de. à CAEN! www.imad-caen.com INSTITUT et de d'archi www.imad-caen.com à CAEN! ARCHI L IMAD est un Institut de formation spécialisé dans les métiers de l Architecture, de l Aménagement de l Espace et du Design. Il a été créé par l

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES EN INSERTION et FORMATION D ADULTES & PARCOURS UNIVERSITAIRE ALLISON BAUGIN 13/03/2013 1/16

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES EN INSERTION et FORMATION D ADULTES & PARCOURS UNIVERSITAIRE ALLISON BAUGIN 13/03/2013 1/16 EXPERIENCES PROFESSIONNELLES EN INSERTION et FORMATION D ADULTES & PARCOURS UNIVERSITAIRE ALLISON BAUGIN 13/03/2013 1/16 SOMMAIRE EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Responsable Ingénierie de Formation, CFTA

Plus en détail

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants.

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. Projet INF242 Stéphane Devismes & Benjamin Wak Pour e projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. 1 Planning Distribution du projet au premier ours. À la fin de la deuxième semaine

Plus en détail

1. OBJECTIFS SCIENTIFIQUES ET PROFESSIONNELS DE LA SPECIALITE

1. OBJECTIFS SCIENTIFIQUES ET PROFESSIONNELS DE LA SPECIALITE . OBJETIFS SIENTIFIQUES ET PROFESSIONNELS DE LA SPEIALITE La Spécialité «Etudes italiennes» a été conçue autour de la collaboration entre l'université de Tours et l'université de Pérouse (Università degli

Plus en détail

Géométrie dans l Espace Courbes de niveau

Géométrie dans l Espace Courbes de niveau Géométrie dans l Espae Courbes de niveau Christophe ROSSIGNOL Année solaire 008/009 Table des matières 1 Quelques rappels 1.1 Coordonnées d un point, d un veteur................................. 1. Colinéarité

Plus en détail

PROGRAMME DES ATELIERS

PROGRAMME DES ATELIERS e--f.fr PROGRAMME DES ATELIERS Atualité de la onvention olletive : salaires, forfaits jours, temps de travail e qui va bouger dans notre profession! Atualité législative 2014 : le point sur une année d

Plus en détail

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS L ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE L ACADÉMIE DE LYON FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS ESPACE DE STRUCTURATION DES PRATIQUES ARTISTIQUES

Plus en détail

Domaines professionnels. Projet professionnel. Objectifs de la formation

Domaines professionnels. Projet professionnel. Objectifs de la formation Cinéma LICENCE 2 Objectifs de la formation La licence Études cinématographiques et audiovisuelles est organisée afin de répondre à quatre objectifs : développer le lien entre théorie et pratique, favoriser

Plus en détail

LICENCE ANGLAIS-ALLEMAND

LICENCE ANGLAIS-ALLEMAND LICENCE ANGLAIS-ALLEMAND Mention : Langues, littératures et civilisations étrangères et régionales Présentation La licence Langues, littératures et civilisations étrangères et régionales (LLCER) vise à

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture.

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. Masters culture Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. activités culturelles anthropologie métiers

Plus en détail

LYCÉE GARAMONT BTS DESIGN GRAPHIQUE

LYCÉE GARAMONT BTS DESIGN GRAPHIQUE LYCÉE GARAMONT BTS DESIGN GRAPHIQUE LA FORMATION Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d un particulier, d une institution

Plus en détail

INSTITUT. d'archi DESIGN. et de. à CAEN! www.imad-caen.com

INSTITUT. d'archi DESIGN. et de. à CAEN! www.imad-caen.com et de INSTITUT d'archi DESIGN à CAEN! www.imad-caen.com L IMAD est un Institut de formation spécialisé dans les métiers de l Architecture, de l Aménagement de l Espace et du Design. Il a été créé par l

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION École Supérieure des Arts & Industries Graphiques CATALOGUE DE FORMATION L École Estienne est une école supérieure des Arts & Industries graphiques, elle délivre des formations dans les métiers de l imprimerie,

Plus en détail

MASTER LETTRES PARCOURS METIERS DE L ECRITURE ET DE LA CREATION LITTERAIRE ET RECHERCHE EN CREATION LITTERAIRE

MASTER LETTRES PARCOURS METIERS DE L ECRITURE ET DE LA CREATION LITTERAIRE ET RECHERCHE EN CREATION LITTERAIRE MASTER LETTRES PARCOURS METIERS DE L ECRITURE ET DE LA CREATION LITTERAIRE ET RECHERCHE EN CREATION LITTERAIRE Domaine ministériel : Arts, Ltres, Langues Présentation Présentation Dès la rentrée d octobre

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Tourisme Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

ADDICTION SEVERITY INDEX - TSR

ADDICTION SEVERITY INDEX - TSR Laboratoire de Psyhiatrie Version Otobre 2005 Université Vitor Segalen Bordeaux 2 1 ADDICTION SEVERITY INDEX - TSR Adaptation française INSTRUCTIONS 1) Ne laissez auun blan et utilisez les odes appropriés

Plus en détail