LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique"

Transcription

1 LITE-FLOOR Dlles de sol et mrches d esclier Informtion technique

2 Recommndtions pour le clcul et l pose de LITE-FLOOR Générlités Cette rochure reprend les règles de se à respecter pour grntir l rélistion correcte de sols et mrches d esclier en verre. Les dlles de sol et mrches d esclier en verre sont uniquement prévues pour l circultion des personnes. Les recommndtions doivent toujours être respectées. Les chrges permnentes ponctuelles ne sont ps utorisées. (Une construction définitive comme une mezninne ou esclier p.ex.) Joints et étnchéité Joint entre l structure et le verre: minimum mm. Joint entre 2 dlles de verre: minimum mm. Les joints sont rélisés vec un silicone neutre, sur une huteur d environ mm. Le fond de joint ser constitué d une mousse polyéthylène à cellules fermées. Le contct entre le silicone et les films PVB du verre feuilleté est à proscrire. Les recommndtions reprises dns cette rochure sont uniquement vlles pour des exécutions vec 2, 3 ou ppuis continus. Les dlles de sol et mrches d esclier LITE-FLOOR sont rélisées de mnière stndrd en iet tri-feuilleté. Nous recommndons d utiliser un tri-feuilleté pour les pplictions vec ppui sur seulement 2 ou 3 côtés. Des ppuis ou fixtion ponctuelles sont rélisles. Des clculs spécifiques pr un ureu d étude sont indispensles pour réliser une exécution correcte de sécurité. Les ords du vitrge sont toujours rodés, mts ou polis. LITE-FLOOR est mrqué CE suivnt l EN 1. Projet: Communs Arhm, Aye Notre-Dme d Orvl, Crétion: SIEN 2011, photogrphie: Steven Mssrt. Dimensionnement Le choix de l composition de LITE-FLOOR dépend des dimensions des dlles de sol et des mrches d esclier, du nomre d ppuis insi que de l ctégorie d occuption telle que définie dns l NBN EN et son nnexe ntionle.les règles de clcul et les compositions minimles sont données dns l NIT 22 ouvrges prticuliers en verre. Les ques ci-près sont conformes à cette NIT. Tolérnces utorisées pour l structure Ecrt de plnéité sns chrge: Déformtion sous chrge: Irrégulrités, p. ex. des soudures: < 2mm sur l longueur de l dlle. < 1/500 de l longueur considérée. < 1 mm. 2

3 Structure d ppui L structure d ppui ser rélisée vec un mtériu peu déformle. L structure ser plte et prfitement horizontle vec un ppui continu sur tout le périmètre du vitrge. Tout contct direct entre le vitrge et l structure est à proscrire. Entre le verre et l structure, un joint périphérique souple de à mm d épisseur en néoprène ou EPDM d une dureté d environ 0 DIDC, (Shore A) est recommndé. L lrgeur d ppui est de minimum 30 mm. Un dringe est conseillé pour des pplictions extérieures et intérieures en cs de risque de stgntion d eu. Schém de principe de l ppui périphérique Environ mm Structure d ppui Fond de joint Dringe Min. mm Joint périphérique Film interclire Verre feuilleté à mm 30 mm Lrgeur ppui effectif Appliction extérieure vec CLIMAPLUS LITE-FLOOR Dns certins cs, pour des pplictions extérieures essentiellement, il est nécessire de poser des dlles ssemlées en doule vitrge (isoltion thermique). Le vitrge feuilleté reprend les chrges. L espceur du vitrge isolnt ne doit jmis suir de pression excessive. Fond de joint Dringe Joint périphérique Espceur du vitrge isolnt Verre feuilleté Lrgeur d ppui effectif Joint souple: silicone Dringe Mousse polyéthylène à cellules fermées Risque de csse thermique Une composition feuilleté / trempé évite le risque de csse thermique. Tous les composnts trempés devront suir le tritement Het sok test vnt l ssemlge en verre feuilleté. 3

4 Domine d ppliction - clssifiction des âtiments Ctégorie Usge et exemples A Hittions et zones résidentielles A1: Plnchers A2: Escliers A3: Blcons B Bureux C Locux de rssemlement C1: Avec tles (écoles, resturnts,...) C2: Avec sièges fixes ( églises,théâtres,...) C3: Sns ostcles u mouvement des personnes (musées, hll d ccès,...) C: Activités physiques (dnse, gymnstique) C5: Accessile à l foule (stde, slle de concert,...) D Surfces commerciles D1: Commerces de détil D2: Grnds mgsins Ctégorie: A1, A2, plnchers et escliers Bi-feuilleté, ppuis Tri-feuilleté, ppuis Légende LITE-FLOOR LITE-FLOOR LITE-FLOOR LITE-FLOOR 3125 LITE-FLOOR 02 5 LITE-FLOOR 23 LITE-FLOOR 3230 LITE-FLOOR 332 Ctégorie: A2, escliers LITE-FLOOR 35 LITE-FLOOR 53 Bi-feuilleté, 3 ppuis Tri-feuilleté, 2 ppuis 0, 0, 0, 0,

5 Ctégorie: B, plnchers et escliers Bi-feuilleté, ppuis Tri-feuilleté, ppuis Légende LITE-FLOOR 12 1 LITE-FLOOR LITE-FLOOR LITE-FLOOR 3125 LITE-FLOOR 02 5 LITE-FLOOR 23 LITE-FLOOR 3230 LITE-FLOOR LITE-FLOOR 35 LITE-FLOOR 53 Ctégorie: B, escliers Tri-feuilleté, 3 ppuis 0, 0, Tri-feuilleté, 2 ppuis 0, 0, Ctégorie: C1, C2, C3, D1, plnchers et escliers Bi-feuilleté, ppuis Tri-feuilleté, ppuis

6 Ctégorie: C1, C2, C3, D1, escliers Tri-feuilleté, 3 ppuis 0, 0, Tri-feuilleté, 2 ppuis 0, Légende LITE-FLOOR 12 1 LITE-FLOOR LITE-FLOOR LITE-FLOOR 3125 LITE-FLOOR 02 5 Ctégorie: C, D2, plnchers et escliers LITE-FLOOR 23 LITE-FLOOR 3230 LITE-FLOOR 332 LITE-FLOOR 35 LITE-FLOOR 53 Bi-feuilleté, ppuis Tri-feuilleté, ppuis 0. 5 Ctégorie: C, D2, escliers Tri-feuilleté, 3 ppuis Tri-feuilleté, 2 ppuis 0, 0,

7 Ctégorie: C5, plnchers et escliers Bi-feuilleté, ppuis Tri-feuilleté, ppuis 0. Légende LITE-FLOOR 12 1 LITE-FLOOR LITE-FLOOR LITE-FLOOR 3125 LITE-FLOOR LITE-FLOOR 23 LITE-FLOOR 3230 LITE-FLOOR 332 LITE-FLOOR 35 LITE-FLOOR 53 Ctégorie: C5, escliers Tri-feuilleté, 3 ppuis Tri-feuilleté, 2 ppuis 0, 0, 0, Mesures de précution et entretien du LITE-FLOOR Le contct de l humidité vec les films PVB est à éviter. Un dringe de l structure est recommndé. Il fut ussi éviter le contct entre les films PVB et le silicone ou utres mstics. Un contrôle nnuel et un entretien pr le propriétire sont préconisés. Protection du sol en verre pendnt des trvux Une chrge ponctuelle temporire est utorisée, pour utnt qu une plque de réprtition de 25 x 25 cm soit plcée à l endroit de l chrge temporire. Un mtériu souple de type feutre ou EPDM ser interposé entre cette plque et le verre pour éviter les griffes. Protéger le verre contre l chute des ojets.

8 Des solutions ntidérpntes GRIP Le verre étnt un mtériu lisse, il devient glissnt surtout qund il est mouillé. Pour limiter ce phénomène, des tritements de surfce peuvent être ppliqués. Les produits LITE-FLOOR GRIP et LITE-FLOOR Xtr Grip sont l solution déqute. Tests normtifs: Le test de pendule conforme u EN 131 Clssifiction: Résistnce Description à l glissnce <25 Risque 25 <> 35 Risque moyen 35 <> 5 Peu de risque > 5 Risque miniml Résistnce à l glissnce suivnt l DIN Clssifiction: Pente de glissnce Clsse ( ) - R - 1 R 1-2 R R12 >35 R13 Projet: mison privée, photogrphie: Steven Mssrt. Normes Description LITE-FLOOR GRIP-S LITE-FLOOR GRIP LITE-FLOOR XTRA GRIP EN131 Surfce mouillée DIN Clsse R11 R R11 GLASSOLUTIONS Boulevrd industriel 12 0 Bruxelles

Détermination des épaisseurs Formule générale

Détermination des épaisseurs Formule générale Formule générle Hors le cs des vitrges pour le bâtiment, trité pr l NF DTU 39 P4, on peut clculer à l ide des formules de Timoshenko : - l épisseur minimle à donner ux vitrges plns monolithiques soumis

Plus en détail

CSTC OUVRAGES PARTICULIERS EN VERRE PARTIE 1 : APPLICATIONS STRUCTURALES NOTE D INFORMATION TECHNIQUE 242

CSTC OUVRAGES PARTICULIERS EN VERRE PARTIE 1 : APPLICATIONS STRUCTURALES NOTE D INFORMATION TECHNIQUE 242 ISSN 0528-4480 CSTC UNE ÉDITION DU CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION NOTE D INFORMATION TECHNIQUE 242 OUVRAGES PARTICULIERS EN VERRE PARTIE 1 : APPLICATIONS STRUCTURALES Novembre 2011

Plus en détail

PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE

PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE PROFILÉS POUR LA CONSTRUCTION MODERNE 1 1 11 11 11 11 11 10 1 1 11 1 1 1 1 1 1 1 1 1 11 1 1 1 0 0 0 0 0 11 11 1 1 1 1 1 11 11 11 1 1

Plus en détail

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 2 SOMMAIRE A/ PRÉSENTATION Rélistion de conduits utoportnts pré-isolés à prtir de pnneux de l gmme Fi-Air. A/ PRÉSENTATION

Plus en détail

GDA CANALISATION MOYENNE PUISSANCE DE 63 À 2500 A

GDA CANALISATION MOYENNE PUISSANCE DE 63 À 2500 A GDA CANALISATION MOYENNE PUISSANCE DE 63 À 2500 A Une conception prticulièrement innovnte pour une cnlistion de moyenne puissnce. L enveloppe en luminium plus légère est pte à résister ux environnements

Plus en détail

4. PROTECTION À L OUVERTURE

4. PROTECTION À L OUVERTURE 42 4. PROTECTION À L OUVERTURE 4.1. Générlités Afin de lever l miguïté de l norme NF EN 16005 sur l exigence des prgrphes 4.6.2.1 et 4.6.3.1 (4) qunt à l définition de «lrge proportion», suf nlyse de risque

Plus en détail

Le Plancher Rayonnant Surfacique à faible inertie

Le Plancher Rayonnant Surfacique à faible inertie Le Plncher Ryonnnt Surfcique à file inertie Vue en coupe mm *4 mm 0 5 4 * Selon le type d isolnt et selon le niveu d isoltion du plncher G r n t 0 i e ns Avis technique CSTB 4/-55 Grntie 0 ns GAN M34-0-058/059

Plus en détail

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm N 529 Assemlges ngulires de plns de trvil de cuisine d'une lrgeur de 60 cm A Description Le grit de frisge APS 900 et une défonceuse Festool, p. ex. l défonceuse OF 1400, permettent de réliser rpidement

Plus en détail

Clapets coupe-feu. The art of handling air. Type FKA-EU Testé conforme à la norme EN 1366-2. FKA-EU/DE/BE/fr

Clapets coupe-feu. The art of handling air. Type FKA-EU Testé conforme à la norme EN 1366-2. FKA-EU/DE/BE/fr FKA-EU/DE/BE/fr Clpets coupe-feu Type FKA-EU Testé conforme à l norme EN 1366-2 conformément à l Déclrtion de performnce DoP / FKA-EU / DE / 2013 / 001 The rt of hndling ir Contenu Description Description

Plus en détail

Accessoires de coffrages

Accessoires de coffrages Accessoires de coffrges Sommire Technique éton, un prtenire de confince 4 Crctéristiques générles des produits en éton 6 1. Clge 7 1.1. Clge d rmtures en toutes positions 7 1.1.1. Cles en éton 7 1.1.2.

Plus en détail

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail

+... INDUSTRIAL UFTING n.v.

+... INDUSTRIAL UFTING n.v. Pour déplcements vriles +... INDUSTRIAL UFTING n.v. OUDSTRIJDERSSTRAAT 3... 600 ST-PIETERS-LEEUW V 02-378.06.50 /4l/FAX: 02-377.58:9 www.lls.e Rouleur Express - les Roustes - Coffret complet Domines d'pplictions:

Plus en détail

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30 Conseils et stuces pour les structures de bse de l Ligne D30 Conseils et stuces pour l Ligne D30 Ligne D30 - l solution élégnte pour votre production. Rentbilité optimle et méliortion continue des séquences

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes coupe feu élégntes Portes coupe feu EI 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes métlliques NovoPort Premio devient l référence dns l protection incendie

Plus en détail

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR ÉCLAIRAGES À LED CH OL/AOL ET OFR/AFR LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR NOUVELLES SÉRIES D ÉCLAIRAGES À LED PUISSANCE LUMINEUSE ET DESIGN INGÉNIEUX PERFORMANTS,

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION MARINE CHRONOGRAPHE AUTOMATIQUE

MANUEL D UTILISATION MARINE CHRONOGRAPHE AUTOMATIQUE MANUEL D UTILISATION MARINE CHRONOGRAPHE AUTOMATIQUE MODE D EMPLOI DE VOTRE MARINE CHRONOGRAPHE AUTOMATIQUE L.LEROY Le modèle chronogrphe utomtique de l ligne Mrine est inspiré des fmeux chronomètres de

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR

LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR ÉCLAIRAGES À LED CH OL/AOL ET OFR/AFR LUMINAIRES D EXTÉRIEUR À LED SÉRIE OL/AOL ET PROJECTEURS À LED SÉRIE OFR/AFR NOUVELLES SÉRIES D ÉCLAIRAGES À LED PUISSANCE LUMINEUSE ET DESIGN INGÉNIEUX PERFORMANTS,

Plus en détail

Mesure de résistances

Mesure de résistances GEL 1002 Trvux prtiques Lortoire 2 1 Trvux prtiques Lortoire 2 (1 sénce) Mesure de résistnces Ojectifs Les ojectifs de cette phse des trvux prtiques sont : ) d utiliser déqutement l plquette de montge

Plus en détail

PREPARER UNE INTERVENTION

PREPARER UNE INTERVENTION PREPARER UNE INTERVENTION MAINTENANCE INDUSTRIELLE Niveu IV 2006 CAFOC - GIP de l cdémie de Lyon - 39, rue Pierre Bizet - CP201-69336 Lyon cedex 09 04 72 80 51 53-04 78 47 27 11 - gipl-cfoc@c-lyon.fr PREPARER

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

Promat. Canaux de ventilation, désenfumage selon les dispositions de l'aeai/sia

Promat. Canaux de ventilation, désenfumage selon les dispositions de l'aeai/sia Promt Cnux de ventiltion, désenfumge selon les dispositions de l'aeai/sia Protection contre l'incendie pour des cnux de ventiltion Cnux de ventiltion et de désenfumge utonome; revêtements pour cnux de

Plus en détail

Systèmes de plafonds

Systèmes de plafonds Systèmes de plfonds Sommire Une connissnce ultime des systèmes 4 2 Présenttion 5 Types de plfonds Gyproc 5 Applictions et vntes 6 Choix de l structure du plfond 7 Choix de l plque de revêtement 8 Pose

Plus en détail

Réseaux secs Réseaux secs

Réseaux secs Réseaux secs p7 l Nos solutions hmres télécom p76 l Guides de choix - hmres télécom p78 l Stndrds p80 l Morphée p8 l Spécifiques pour réseux divers p8 l ccessoires oîtes pvillonnires p86 l Boîtes 5 x 5 et 0 x 0 p88

Plus en détail

Fiabilité, sécurité et enfichage intégral éprouvés. Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillage antiarrachement.

Fiabilité, sécurité et enfichage intégral éprouvés. Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillage antiarrachement. Fibilité, sécurité et enfichge intégrl éprouvés Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillge ntirrchement. 100% stekerbr Qu est-ce qu une instlltion 100 % enfichble? Mtériel fourni en

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

Calcul de la rugosité surfacique

Calcul de la rugosité surfacique VI èmes Journées d Etudes Techniques 200 The Interntionl congress for pplied mechnics L mécnique et les mtériux, moteurs du développement durble du 05 u 07 mi 200, Mrrkech Mroc Clcul de l rugosité surfcique

Plus en détail

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche.

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche. Estimtion de l incertitude de l mesure : Appliction à l incertitude sur le clcul de l concentrtion d EDTA lors de l détermintion de l dureté d une eu nturelle Pour cette démrche, nous nous ppuierons sur

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

3- Les taux d'intérêt

3- Les taux d'intérêt 3- Les tux d'intérêt Mishkin (2007), Monnie, Bnque et mrchés finnciers, Person Eduction, ch. 4 et 6 Vernimmen (2005), Finnce d'entreprise, Dlloz, ch. 20 à 22 1- Mesurer les tux d'intérêt comprer les différents

Plus en détail

Installation et utilisation du périphérique ImageShare

Installation et utilisation du périphérique ImageShare Instlltion et utilistion du Copyright 2000-2002: Polycom, Inc. Polycom, Inc., 4750 Willow Rod, Plesnton, CA 94588 www.polycom.com Polycom et le logo de Polycom sont des mrques déposées de Polycom, Inc.

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11 Electrovnne double Dimension nominle 3/8 - DMV-D/11 DMV-DLE/11 7.30 M Edition 11.13 Nr. 223 926 1 6 Technique L électrovnne double DUNGS DMV intère deux électrovnnes dns un même bloc compct : - vnnes d

Plus en détail

6 apprentissages supplémentaires

6 apprentissages supplémentaires 6 pprentissges supplémentires pour être polybâtisseur étnchéité couverture construction de fçdes Construction d échfudges systèmes de protection solire Ferblntier T crrière! Polybâtisseur des métiers vec

Plus en détail

IRIPOL 236 IP54 IRIPOL 258 IP54

IRIPOL 236 IP54 IRIPOL 258 IP54 Fiche produit IRIPOL 236 IRIPOL 258 LUMINIRES ENCSTRES SLLE BLNCHE POUR PLFONDS DECOUPES PLQUE OPLE EN POLYCRBONTE CCES UX LMPES PR LE DESSOUS Plafonniers encastrés étanches pour plafonds découpés. CCÈS

Plus en détail

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER 1. Vous en êtes cpble. 2. C est efficce et vous llez ggner du temps chque jour. 3. Cel fit vendre : vlorisez votre entreprise pr vos documents. 4. C est profitble :

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous :

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS Pour souscrire un contrt d ssurnce vie SPIRICA Alph Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : Le dossier de souscription Complétez et signez le bulletin

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

Caractères et Glyphes

Caractères et Glyphes Crctères et Glyphes Le texte est obtenu pr l frppe u clvier des différents crctères désirés, crctères représentés à l écrn pr leur forme, les glyphes, représenttions des crctères. Ces crctères peuvent

Plus en détail

FM 10.1-F FAÇADE EN 845-1 / EN 845-2

FM 10.1-F FAÇADE EN 845-1 / EN 845-2 supports POUR MUR DE PAREMENT hlfen FM 10.1-F FAÇADE EN 845-1 / EN 845-2 HK4 7,0 Supports de briques hlfen Sommire Informtions générles Introduction 4-5 Supports de briques Exemples d'ppliction 6-7 Consoles

Plus en détail

2008 2010 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV

2008 2010 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV LEGTHP Sint Nicols STAV Promotion 8 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV Fiches de cours S. FLOQUET Septemre 9 Lycée Sint Nicols Igny Promotion 8 SOMMAIRE STAV PARTIE : RESUMES DE COURS Équtions de droites

Plus en détail

ROBOTUNITS - THE MODULAR AUTOMATION SYSTEM. 16x40 40x40 40x80 80x80 40x40 40x80 50x50 50x100 50x200 100x100 100x200 25x200 lean lean

ROBOTUNITS - THE MODULAR AUTOMATION SYSTEM. 16x40 40x40 40x80 80x80 40x40 40x80 50x50 50x100 50x200 100x100 100x200 25x200 lean lean ROBOTUNITS - THE MODULAR AUTOMATI SYSTEM Prox Technologies is the uthorized distriutor of Rootunits in Cnd, providing wide rnge of extrusions, technicl support nd design engineering. We hve the tem expertise

Plus en détail

Cellule exploitation et gestion du domaine public

Cellule exploitation et gestion du domaine public RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL DE VOIRIE Direction des routes Service Exploittion Mintennce Cellule exploittion et gestion du domine pulic SOMMAIRE TITRE I - DOMANIALITÉ PRINCIPES... Article - Pouvoirs du Président

Plus en détail

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE HUMIDIFICATEURS IR médicl dministré u ptient pr voies respirtoires. Il se visse à l sortie d un déitmètre (à ille ou ien précliré) et s utilise vec de l eu stérile. Principles crctéristiques

Plus en détail

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module Logiciel Anti-Spywre Enterprise Module version 8.0 Guide Qu est-ce qu Anti-Spywre Enterprise Module? McAfee Anti-Spywre Enterprise Module est un module d extension qui permet d étendre les cpcités de détection

Plus en détail

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Gestion Commercile Gérez le cycle complet des chts (demnde de prix, fcture fournisseur), des stocks (entrée, sortie mouvement, suivi) et des ventes (devis, fcture, règlement,

Plus en détail

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX Améliortion des performnces des pplictions, protection des données critiques et réduction des coûts de stockge vec les logiciels complets d EMC POINTS FORTS VNX Softwre Essentils

Plus en détail

SYSTEME DE TELEPHONIE

SYSTEME DE TELEPHONIE YTEME DE TELEPHOIE LE OUVEUTE PTIE MOITEU COULEU Le système de téléphonie comporte un moniteur vec un écrn couleurs de intégré u téléphone. Cette prtie est disponile en lnc, nthrcite et Tech. TLE DE MTIEE

Plus en détail

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR CAP PRO E SCHEMA : E MOTEUR folio folio folio folio folio folio folio 7 folio 8 folio 9 plque signlétique d un moteur puissnce sorée pr un moteur plque à ornes d un moteur triphsé e couplge étoile e couplge

Plus en détail

ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTÉRIEUR LES SOLUTIONS TECHNIQUES PRB

ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTÉRIEUR LES SOLUTIONS TECHNIQUES PRB ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTÉRIEUR LES SOLUTIONS TECHNIQUES ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTÉRIEUR Février 2014 Art et Mîtrise Le revêtement des fçdes étit une technique, en fit un rt. Un rt qui ssocie richesse

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

Notice d instructions originales 11/2010. à conserver pour une utilisation ultérieure. Bac de rangement. Réf. 583010000. Les techniciens du coffrage

Notice d instructions originales 11/2010. à conserver pour une utilisation ultérieure. Bac de rangement. Réf. 583010000. Les techniciens du coffrage 11/2010 Notice d instructions originles 999281403 fr à conserver pour une utilistion ultérieure c de rngement Réf. 583010000 escription du produit escription e c de rngement ok est un ccessoire de levge

Plus en détail

Tableau d extension de mise en sécurité pour CMSI type B modulable Réf. : 322 001 Module deux lignes de mise en sécurité Réf.

Tableau d extension de mise en sécurité pour CMSI type B modulable Réf. : 322 001 Module deux lignes de mise en sécurité Réf. Tleu d extension de mise en sécurité pour CMSI type B modulle Réf. : 00 Module deux lignes de mise en sécurité Réf. : 00 DE MISE EN MISE EN 5 7 8 8 PROGRAM. SYSTEME Fus. F, 5H50V MANUEL DE MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Instructions de montage pour clapets coupe-feu séries FK-K90 FKN-K90

Instructions de montage pour clapets coupe-feu séries FK-K90 FKN-K90 TROX HESCO (Schweiz) G ldertre Potfch CH-630 Rüti/ZH Tel. + (0) 0 7 Fx + (0) 0 73 0 www.troxheco.ch info@troxheco.ch Intruction de montge M-//F/7 Intruction de montge d M-//F/7 pour l intlltion de clpet

Plus en détail

Condens 7500 WT Chaudière murale gaz à condensation. Chauffage + eau chaude sanitaire.

Condens 7500 WT Chaudière murale gaz à condensation. Chauffage + eau chaude sanitaire. Chudière murle gz à condenstion. Chuffge + eu chude snitire. Condens 700 WT WC C R C7H N WC C R C7H N Chuffge + eu chude snitire pr ccumultion pr bllon ECS intégré Condens 700 WT WC C R C7 N Chuffge +

Plus en détail

Machine à coudre informatisée Manuel d'instructions

Machine à coudre informatisée Manuel d'instructions APPRENEZ À CONNAÎTRE VOTRE MACHINE À COUDRE NOTIONS ÉLÉMENTAIRES DE COUTURE POINTS DE COUTURE COURANTS ANNEXE Mchine à coudre informtisée Mnuel d'instructions INSTRUCTIONS DE SÉCURITÉ IMPORTANTES Lorsque

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Allez où bon vous semble, nous garantissons votre sécurité.

Allez où bon vous semble, nous garantissons votre sécurité. L check-list on-rod et off-rod: ussi importnte qu un bon pneu! Avez-vous monté les pneus on-rod / off-rod de Continentl? Vérifié le niveu d huile? Contrôlé l pression des pneus? Vérifié l étt de l roue

Plus en détail

IRIDIUM/T5 254 IP54. Fiche produit ECLAIRAGE. Classe I. Energie de choc : 2J - IK07 Tenue au fil incandescent : 750 HFW T5

IRIDIUM/T5 254 IP54. Fiche produit ECLAIRAGE. Classe I. Energie de choc : 2J - IK07 Tenue au fil incandescent : 750 HFW T5 Fiche produit IRIDIUM/T5 254 LUMINIRES ENCSTRES POUR SLLES LNCHES PLQUE OPLE EN METHCRYLTE DE METHYLE CCÈS PR LE DESSOUS POUR FUX PLFONDS NON MODULIRES DÉCOUPER Luminaires encastrés pour salles blanches.

Plus en détail

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2 Sommire 1. A propos de Sophos... 3 2. Comprtif des solutions Sophos NAC... 4 3. Sophos NAC pour Endpoint Security nd Control 8.0... 4 3.1. Administrtion et déploiement... 4 3.2. Gestion des politiques

Plus en détail

C.A.E.S.C Questions juridiques

C.A.E.S.C Questions juridiques C.A.E.S.C Questions juridiques Clu: DOMVAST CANIN CLUB Mettre votre réponse dns le crré situé en fce de chque question, près voir imprimé le document. 1. L identifiction pr implnt électronique ou ttouge

Plus en détail

NE PAS UTILISER JUMELÉ ST-ANTOINE CONSTRUCTION ISOM TRIE PROPOSITION 1 A.S.A. E.S.H. X.X DATE 1/8"= 1'-0" PLAN NO. 0000

NE PAS UTILISER JUMELÉ ST-ANTOINE CONSTRUCTION ISOM TRIE PROPOSITION 1 A.S.A. E.S.H. X.X DATE 1/8= 1'-0 PLAN NO. 0000 PLN PRELIIRE. LE CLIENT L PR LIIRE 2 30/10/14 E.S.H. PR LIIRE 1 22/10/14 E.S.H. ISOM TRIE PROPOSITION 1 PLN PRELIIRE. LE CLIENT L PR LIIRE 2 30/10/14 E.S.H. PR LIIRE 1 22/10/14 E.S.H. ISOM TRIE PROPOSITION

Plus en détail

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 * I1 # Office ntionl Ntionl Energy Bord Rpport finncier trimestriel Compte rendu soulignnt les résultts, les risques et les chngements importnts qunt u fonctionnement, u personnel et ux progrmmes Introduction

Plus en détail

Chaudière gaz murale à condensation. THISION S 1,0 48,7 kw. SMARTRON 2-25 kw. THISION L 10,1-142,3 kw

Chaudière gaz murale à condensation. THISION S 1,0 48,7 kw. SMARTRON 2-25 kw. THISION L 10,1-142,3 kw Chudière gz murle à condenstion THISION S 1,0 48,7 kw 3.2 Description du produit 3.3 Références de commnde 3.4 Schém de principe 3.15 Accessoires 3.18 Crctéristiques techniques 3.24 Pln coté 3.27 Circulteurs

Plus en détail

Les langages de programmations.

Les langages de programmations. Communiction technique: L utomte progrmmle industriel (les lngges) Leçon Les lngges de progrmmtions. Introduction : L écriture d un progrmme consiste à créer une liste d instructions permettnt l exécution

Plus en détail

Une marque de commerce enregistrée utilisée sous licence par Groupe restaurants Imvescor Inc.

Une marque de commerce enregistrée utilisée sous licence par Groupe restaurants Imvescor Inc. Normes grphiques Pour récupérer les logos officiels et utres documents pertinents, prière de vous référer u site sécurisé destiné ux frnchisés, www.mikes.c/extrnetmikes. Renseignements Dnielle Myrnd Déprtement

Plus en détail

INSTALLATION DE DETECTION INCENDIE

INSTALLATION DE DETECTION INCENDIE reglement > > instlltion E ETECTON NCENE NSTALLATON E ETECTON NCENE Une instlltion de détection incendie pour objectif de déceler et signler, le plus tôt possible, d une mnière fible, l nissnce d un incendie,

Plus en détail

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV /HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV I. Définition On ppelle système combintoire tout système numérique dont les sorties sont exclusivement définies à prtir des vribles d entrée (Figure ). = f(x, x 2,,, x n ) x x

Plus en détail

Outils de calcul pour la 3 ème

Outils de calcul pour la 3 ème Chpitre I Outils de clcul pour l Ce que nous connissons déjà :! Opértions sur les décimux, les reltifs et les quotients. Puissnces de dix. Nottions scientifiques. Clcul littérl simple. Objectifs de ce

Plus en détail

11-575BRN 2015-01-27. A-080 Plan d'implantation. www.tla-architectes.com. t: 450.473.9949 f: 450.473.9903 e: inforn@tla-architectes.

11-575BRN 2015-01-27. A-080 Plan d'implantation. www.tla-architectes.com. t: 450.473.9949 f: 450.473.9903 e: inforn@tla-architectes. Remplacement portes et fenêtres 09 & rue Bélanger, Ste-Thérèse, Québec -BRN 0-0- Émission pour Soumission Table s matières -00 Légen -080 Plan d'implantation 09 rue Bélanger -00 Plan rez chaussée - proposé

Plus en détail

Créer des jeux avec GLUP

Créer des jeux avec GLUP Créer des jeux vec GLUP GLUP (générteur ludopédgogique) est un service en ligne du CRDP de l cdémie de Versilles. Il permet de trnsformer des exercices à se de texte en mini-jeux téléchrgeles. Les jeux

Plus en détail

Carrelage sur plancher chauffant eau chaude

Carrelage sur plancher chauffant eau chaude Résrvtions pour l pos sols rrlés LOCAUX INTÉRIEURS À FAIBLES SOLLICITATIONS P2-P3 (sns siphon sol) ET SOLS EXTÉRIEURS (lon, loggi, trrss) Crrlg sur plnhr huffnt u hu typ A slon DTU 65.14-P1 f 1 g 2 Ini

Plus en détail

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct DNPA Clibrtion 16-01-04 1 Clibrtion bsolue pr l mesure du fisceu direct 1- Introduction Les différentes méthodes permettnt de fire des mesures bsolues en diffusion de neutrons ux petits ngles (DNPA) sont

Plus en détail

CHUM 1000 Saint-Denis ÉTUDE DE FAISABILITÉ SNOLAVALIN CONTRÔLE DES VIBRATIONS ET DU BRUIT DE LA CONSTRUCTION À PROXIMITÉ DES BÂTIMENTS EXISTANTS

CHUM 1000 Saint-Denis ÉTUDE DE FAISABILITÉ SNOLAVALIN CONTRÔLE DES VIBRATIONS ET DU BRUIT DE LA CONSTRUCTION À PROXIMITÉ DES BÂTIMENTS EXISTANTS Centre hospitlier de l'université de Montrél CHUM 2010 CHUM 1000 Sint-Denis ÉTUDE DE FAISABILITÉ CONTRÔLE DES VIBRATIONS ET DU BRUIT DE LA CONSTRUCTION À PROXIMITÉ DES BÂTIMENTS EXISTANTS SNOLAVALIN Décembre

Plus en détail

Calcul int egral. 15 d ecembre 2008

Calcul int egral. 15 d ecembre 2008 Clcul intégrl. 15 décembre 2008 2 Tble des mtières I Intégrles multiples 5 1 Rppels sur l intégrle définie des fonctions d une vrible. 7 1.1 Motivtions................................ 7 1.1.1 Cs des fonctions

Plus en détail

catalogue SECURISATION RESERVE HAUTE ET BASSE

catalogue SECURISATION RESERVE HAUTE ET BASSE tble c r t é R e d r t p.2 Blus bine C e d t i o T r u o p es l b t c r t é R s e-pied d r G s e l ô T 4 p. Du stndrd vers l singulrité Depuis s crétion en 1972, LYCMA rticule s strtégie utour de 4 xes

Plus en détail

Numara Asset Management Platform

Numara Asset Management Platform Numr Asset Mngement Pltform L Puissnce Tout-en-un L plteforme de gestion de prc informtique Numr Asset Mngement Pltform (NAMP) permet ux services informtiques d ccroître les niveux de service, d méliorer

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

LOIS A DENSITE (Partie 1)

LOIS A DENSITE (Partie 1) LOIS A DENSITE (Prtie ) I. Loi de probbilité à densité ) Rppel Eemple : Soit l'epérience létoire : "On lnce un dé à si fces et on regrde le résultt." L'ensemble de toutes les issues possibles Ω = {; ;

Plus en détail

transforming tomorrow

transforming tomorrow AR006ExeBrochure24pV6:Mise en pge 1 3/03/11 10:35 Pge 1 Les pnneux isothermes trnsforming tomorrow AR006ExeBrochure24pV6:Mise en pge 1 3/03/11 10:35 Pge 2 Les pnneux isothermes Le meilleur pour toutes

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)?

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)? IN 02 6 mrs 2009 Rttrpge NOM : Prénom : ucun document n est utorisé. ce QCM outit à une note sur 42 points. L note finle sur 20 ser otenue simplement en divisnt l note sur 42 pr 2. Il suffit donc de donner

Plus en détail

Chapitre 2 Les automates finis

Chapitre 2 Les automates finis Chpitre 2 Les utomtes finis 28 2.1 Introduction Automtes finis : première modélistion de l notion de procédure effective.(ont ussi d utres pplictions). Dérivtion de l notion d utomte fini de celle de progrmme

Plus en détail

ULTRASONS DOUBLE ACTION

ULTRASONS DOUBLE ACTION ULTRASONS DOUBLE ACTION GRAISSES SUPERFICELLES GRAISSES PROFONDES HISTORIQUE LES ULTRASONS Les Ultrsons, générlité et théorie - 1794: découverte des ULTRASONS - 1927: mise en évidence de leurs ctions sur

Plus en détail

révention CAISSE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ SOCIALE DE LA RÉUNION

révention CAISSE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ SOCIALE DE LA RÉUNION mission révention CAISSE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ SOCIALE DE LA RÉUNION PRÉ VENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Revue trimestrielle - Éditée pr l CGSS de L Réunion - septembre 2011 - Numéro 54 Avec l prévention,

Plus en détail

IFT 615 : Devoir 4 Travail individuel

IFT 615 : Devoir 4 Travail individuel IFT 615 : Devoir 4 Trvil individuel Remise : 1 vril 01, 16h0 (u plus trd) 1. [ points] Dns le cours, nous vons vu différents types de problèmes d intelligence rtificielle insi que plusieurs solutions possibles

Plus en détail

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers l dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chpitre Chpitre 20 Intégrtion Sommire 20.1 Continuité uniforme.................................

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / ssocitions Loi du 1 er juillet 1901, reltive u contrt d ssocition Nom de l ssocition : Dte limite de retour des dossiers / 31 jnvier 2016 Pr courrier : Mirie de

Plus en détail

SterlingOSB-Zero Conseils de montage

SterlingOSB-Zero Conseils de montage mk it ttr www.norord. StrlingOSB-Zro Consils d montg 1. Propriétés physiqus d construction 2 2. Propriétés mécniqus 2 3. Entrposg 2 4. Usinilité 2 5. Domin d ppliction 3 6. Sols 3 www.coti. 7. Toiturs

Plus en détail

EY-BU 292 : interface Ethernet novanet, modunet292

EY-BU 292 : interface Ethernet novanet, modunet292 Fiche technique 96.015 EY-BU 292 : interfce, Votre tout en mtière d'efficcité énergétique SAUTER EY-modulo 2 intégré dns l technologie IP connue Crctéristiques Produit de l fmille de systèmes SAUTER EY-modulo

Plus en détail

Automates finis. porte

Automates finis. porte utomtes finis Il s git d un modèle très souple, qui s dpte à des domines très différents en informtique. D une fçon générle, il sert à représenter les divers étts d un système (mécnique, électronique ou

Plus en détail

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville Théorème de Lx Milgrm Appliction u problème de Dirichlet pour l éqution de Sturm Liouville Résumé du cours de MEDP Mîtrise de mthémtiques 2000 2001 2001nov18 (medp-lx-milgrm.tex) Dns ce chpitre, on se

Plus en détail

ÉLUE LA MARQUE LA PLUS FIABLE selon un sondage de WhatCar? en Angleterre.

ÉLUE LA MARQUE LA PLUS FIABLE selon un sondage de WhatCar? en Angleterre. 7 Hond : ANNÉES CONSÉCUTIVES ÉLUE LA MARQUE LA PLUS FIABLE selon un sondge de WhtCr? en Angleterre. Rel Time All Wheel Drive CONDITIONS FESTIVAL 2013 CR-V 2.2 i-dtec diesel 150 ch 5,6 l/100 km CR-V 2.2

Plus en détail