LASTO Appuis élastomère

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LASTO Appuis élastomère"

Transcription

1 LASTO Appuis élsomère LASTO BLOCK F Appuis de déformion non-rmés Swizerlnd

2 Chmps d pplicion e specs imporns Chmps d pplicion LASTO BLOCK F es un ppui de déformion non-rmé en élsomère qui es conçu pour l rnsmission sns blocge des chrges vericles e horizonles. Il perme en oure de compenser les mouvemens longiudinux e rnsversux insi que les orsions des surfces d ppui. Grâce à l uilision d un mélnge élsomère de hue qulié, LASTO BLOCK F une longue durée de vie, ne nécessie ps d enreien e es dpé pour le génie civil comme pour le bâimen. De plus, LASTO BLOCK F peu êre insllé comme ppui de séprion hermique ussi bien pour l réducion de l rnsmission des bruis d impc sous chrges élevées. Les élsomères uilisés n bsorben ps l eu e peuven insi êre églemen employés comme brrière conre l humidié sous les pries de l consrucion huemen solliciées. Propriéés du mériu LASTO BLOCK F es disponible dns deux mériux différens. Pour une uilision sndrd, LASTO BLOCK F NR es fbriqué à prir de couchouc nurel. Pour des uilisions dns des dlles exposées e vec des exigences élevées de résisnce chimique, LASTO BLOCK F CR es fbriqué à prir de couchouc-chloroprène. Les deux mélnges son rès similires en ermes de propriéés mécniques e peuven donc êre clculés en uilisn l même pproche. L chrge dmissible dépend de l forme... Avec une compression vericle, les surfces lérles son bombées (conrine de cisillemen dns l ppui, voir l figure 2). L vleur de cee déformion dépend du rppor enre l longueur des côés e l épisseur. Plus ce rppor es élevé, c.-àd. plus le fceur de forme S es élevé, plus l ppui es rigide (voir les figures 1 e 5). Uilision pour l reprise des chrges vericles, des déformions horizonles insi que des orsions Compression dmissible 20 N/mm 2 (ELS) Forme de l ppui oues les formes possibles jusqu à 1.20 x 1.20 m Type d ppui Appuis de déformion, non rmé Mériu Couchouc nurel (NR) Couchouc-chloroprène (CR) Densié env. 1250kg/m Dureé NR: 74 ± 5 IRHD CR: 74 ± 5 IRHD Conducivié hermique 0.26W/m K Résisnce à l ozone de niveu Ps de fissures... e du suppor L cpcié de chrge de l ppui élsomère dépend foremen des surfces des pries djcenes de l consrucion. Avec une surfce de conc en cier usinée, le froemen es fible enre l cier e l élsomère, l rideur plus fible e insi une cpcié de pornce plus fible qu vec un conc béon. Les digrmmes e bleux ci-près monren en conséquence soi vec une mrge de sécurié - les chrges e déformions dmissibles conre des surfces en cier usinées. Comporemen pendn l durée de l chrge L élsomère se déforme sous chrge permnene, même consne. Cee déformion die de fluge n es complèe qu près une durée de chrge de plus de 100 jours. Le résul de l cion de déformion pr fluge es pris en compe dns ous les digrmmes. Tble des mières Chmps d pplicion e specs imporns...2 Dimensionnemen des ppuis... Méhode simplifiée pour les ppuis recngulires sns rous... Méhode pour ous les cs... Principes de dimensionnemen... 4 Limies de l mesure...4 Limies de l roion...4 Vérificion de l résisnce u glissemen...5 Exemples...5 Procédure simplifiée...5 Procédure sndrd pour ures cs..5 Tbleux de dimensionnemen...6 Compression mximle uorisée...6 Déformion horizonle mximle dmise...6 Gmme de produis e insrucions de monge...7 Texes de soummission...8 Imge de couverure: Produi: LASTO BLOCK F ppui élsomère 2

3 Dimensionnemen des ppuis Procédé de dimensionnemen A Méhode simplifiée Condiions d uilision Appuis recngulires sns rous Dns le cs de chrges vericles uniquemen Poin 1 - Choisir les dimensions souhiées pour les ppuis e clculer l pression moyenne de l ppui Poin 2 - Conrôler l pression lue u bleu 1 Poin - Conrôler l disnce du bord selon l figure 2 B Méhode pour ous les cs (voir les formules ux pges 4 e 5): Condiions d uilision Les déformions vericles de l ppui doiven êre plus fibles que l compression mximle dmissible Ԑ z 0% Des orsions e des déplcemens horizonux se produisen sur les pries de l consrucion D ures formes d ppuis ou d ures ppuis vec rous doiven êre clculées Poin 1 Déerminion des chrges de l ppui e des déformions de l sique (voir l figure ): 1 2 Compression σ z [N/mm 2 ] v z /10 70/10 140/10 (Lrgeur/Épisseur) Déformion v z F z 140/20 100/20 70/20 F z Chrge vericle mximle F z Angle de roion α ou α b r r r r Déformion horizonle v x,y Poin 2 Déerminer les dimensions des ppuis (longueurs des côés, rous) Poin Clculer le fceur de forme (voir l figure 4) Déerminer l surfce du pln A (moins les surfces des rous) Déerminer les surfces lérles sns chrge Clculer le fceur de forme A / A s Observion de l limie de mesure à l pge 4 Poin 4 Clculer l déformion vericle Pression σ z = F z / A Déformion vericle vz = Ԑ z 10% Ԑ z 0%, voir [7] Conrôler si les déformions son possibles u regrd des pries djcenes de l consrucion (espce suffisn) r = Poin 5 Conrôler l limiion de l roion Épisseur résiduelle res = (1 Ԑ z ) Conrôle des condiions de roion selon [9] e [10] Conrôler si les pries djcenes de l consrucion enren pr l suie en confli vec l roion e l déformion vericle Poin 6 Vérificion de l résisnce u glissemen Clcul de l vleur de froemen selon [11] Conrôle de l déformion horizonle v x,y selon [1] 1 Digrmmes de déformion-compression issus des ess vec des longueurs lérles de 70, 100 e 140 mm e une épisseur de 10 e 20 mm fce à des plques en cier usinées 2 Présenion schémique de l déformion des ppuis ; l dilion lérle des ppuis doi êre circonscrie à l rmure ou à l plque principle Indicion Pour les srucures poreuses où de fibles déformions des ppuis peuven conduire à une redisribuion des chrges, le personnel qulifié de mgeb doi êre consulé.

4 Principes de dimensionnemen Fondmenux de mesure Fceur de forme L influence de l géomérie de l ppui es prise en compe pr le fceur de forme S. Celui-ci es le rppor enre l surfce sous chrge e l somme des surfces lérles déformbles libres. Les surfces lérles qui ne peuven êre déformées en rison des composns djcens (pr ex. les surfces des rous de vis vec fible jeu) ne son ps considérées comme des surfces lérles libres e ne seron ps prises en compe. Collision des pries de l consrucion Le dimensionnemen doi permere d ssurer une épisseur résiduelle grnie de l ppui fin d évier des collisions vec l consrucion djcene. L épisseur résiduelle minimle uorisée es éblie à 70% de l épisseur nominle. 4 v x É u repos Déformion horizonle d F x - longueur lérle - épisseur nominle F z - chrge vericle v z - déformion vericle v z α Angle de roion - chrge résiduelle F x - chrge horizonle v x - déformion horizonle α - ngle de roion Déformion vericle F z Roion M M - momen Déformion horizonle e roion Le dimensionnemen perme ensuie d ssurer que les ppuis suie à une déformion horizonle v x ne glissen ps e qu une roon de l pièce de srucure α ne permee q un décollemen limié Limies de l mesure L méhode de concepion n de vleur que dns les limies suivnes: ) Mesurges Fceur de forme: 0.5 < S < 5 [5] Longueurs lérles plus peies b: 4 < b/ < 25 c.-à-d. 4 < D/ < 25 [6] Les longueurs lérles de l moiié de l vleur limie inférieure son permises, cependn l pièce de srucure supérieure doi êre insllée en posiion horizonle e immobile. b) Déformions Épisseur résiduelle [7] Déplcemen horizonl v x 0.7 [8] b b n - Nombre de rous b - n d 2 /4 2 ( + b) + n d > 6 b b 2 [] Limies de l roion L roion dépend de l déformion vericle e insi de l épisseur résiduelle : ( α - + b α b ) 0 [9] α < 0.9 [10] e < 10 % vec = épisseur nominle, = épisseur résiduelle selon l figure, ou b des longueurs lérles e α ou α b des ngles de roion ux côés vec des longueurs b ou. [1] D 4 Types de déformion des ppuis d D - d 4 [2] [4] 4 Fceur de forme S en foncion de l surfce de bse e de l épisseur ; les surfces lérles des rous de vis vec jeu limié ne doiven ps êre prises en compes. Surfces u sol des rous de vis vec une frcion de l surfce 4

5 Principes de dimensionnemen Vérificion de l résisnce u glissemen L déformion horizonle de l prie supérieure de l consrucion doi êre limiée fin d empêcher le glissemen unilérl de l ppui. Le coefficien de froemen μ se défini pr: μ = K f N/mm 2 σ z [11] vec K f = 0,6 pour le béon e K f = 0,2 pour oues les ures surfces. L force de rppel horizonle F x e l vérificion de l résisnce u glissemen son données pr : v x,y F x = G A < μ σ z A [12] res vec v x,y de l déformion horizonle ole (ddiion de veceurs) A de l surfce u sol e du module de cisillemen G = 2,2 N/mm 2. Il en résule l déformion horizonle mximle : 5 Refoulemen ε z [%] = Fceur de forme S 0 2,5 5,0 7, , ,5 20 Compression σ z [N/mm 2 ] Épisseur résiduelle [%] 5 Dépendnce de l`épisseur résiduelle (en % de l`épisseur nominle ) à l pression e u fceur de forme μ σ z v x,y < e v x,y < 0.7 [1] G (l plus peie vleur es déerminne) Les déformions mximles possibles Ԑ x peuven êre obenues u bleu 2. L déformion mximle es donnée pr: V x,y Ԑ x,y [14] Exemples A procédure simplifiée Chrge vericle F z = 160 kn Selecionnée pr l géomérie de l ppui: b = 140 mm 100 mm 10 mm F z 160 kn σ z = = = 11.4 N/mm² A 140 mm 100 mm Inerpolée vec Tbleu 1: σ zul = 1.0 N/mm 2 > σ z ok! Vérificion de l disnce u bord (surfce de chrgemen de l ppui)! r = = mm mm r = 12 mm llow pprox. 15 mm B procédure sndrd pour ures cs Chrge vericle F z = 160 kn Déformions horizonles v x = mm v y = 4 mm Roion α = 5 %, α b = 0 Trou cenré d = 15 mm Surfce de conc b - n d² π /4 2 ( +b) + n d π ² = π /4 = ( ) π 10 Vérificion limiion fceur de forme: 0.5 < S < 5 ok Cldul de déformion vericle: F σ z = z = b - d² π /4 160 kn 140 mm 100 mm - (15 mm)² π = 11.6 N/mm² /4 ε z = 0% (vec Tbleu 5) = (1 ε z ) = (1-0.) 10 mm = 7 mm Vérificion roion: α + b α b - - = 10 mm - 7 mm - = ok! α = 6.4% < 10% ok! Condiion de résisnce u glissemen: 1.5 K f N/mm² N/mm² μ = σ z = N/mm² = 0.18 v xy = < 0.9 = 0.9 ( mm) 2 + (4 mm) 2 = 5 mm < 0.7 = 7mm ok! v xy G A μ σ z A 10 mm 140 mm 140 mm 5% 5mm 7mm 2.2 N/mm N/mm N/mm N/mm 2 ok! 5

6 Tbleux de dimensionemen Tbleu 1 : Compression mximle uorisée σ zul [N/mm 2 ] Épisseurs Longueur lérle Longueur lérle b L compression mximle dmissible en N/mm 2 vec une épisseur résiduelle minimle de 70% de l épisseur nominle pr rppor ux longueurs lérles, b, e l épisseur (pr ex. ppui de 80 x 200 x 10 mm : vec σ zul = 12,9 N/mm 2, l ppui cenrl ser comprimé sur une épisseur résiduelle de 7 mm) Vleurs Exemple A sur pge 5 v Tbleu 2 : Déformion horizonle mximle dmise Ԑ x,y = x,y Épisseurs Longueur lérle Longueur lérle b Déformion horizonle mximle dmise ε x,y = v x,y / de l ppui conre du béon pr rppor à l géomérie, lorsque l force porne es uilisée complèemen (pr ex. un ppui de 80 x 200 x 10 mm peu subir une déformion horizonle de v x = 0,70 = 7,0 mm, lorsque l ppui subi une chrge vericle dmise complèe)

7 Gmme de produis e insrucions de monge Gmme de produis Mériu Épisseur Iniulé Dimension des plques [mm x mm] Condiionnemen Couchouc nurel (NR) Couchouc-chloroprène (CR) 5 LASTO-BLOCK F 05 NR 8 LASTO-BLOCK F 08 NR 10 LASTO-BLOCK F 10 NR 15 LASTO-BLOCK F 15 NR 20 LASTO-BLOCK F 20 NR 25 LASTO-BLOCK F 25 NR 0 LASTO-BLOCK F 0 NR 5 LASTO-BLOCK F 05 CR 8 LASTO-BLOCK F 08 CR 10 LASTO-BLOCK F 10 CR 15 LASTO-BLOCK F 15 CR 20 LASTO-BLOCK F 20 CR 25 LASTO-BLOCK F 25 CR 0 LASTO-BLOCK F 0 CR 1200 x 1200 Plques complèes ou coupées selon les souhis du clien Épisseurs jusqu à 20 mm disponibles en foncion des ppuis, ures épisseurs sur demnde Insrucion de monge Les ppuis LASTO BLOCK F son en générl insllés sur des surfces plnes, sns bord, ni spérié, ni cvié. Pour une insllion sur béon ou li de morier, il fu s ssurer que le li de morier une résisnce suffisne à l compression. Il fu ussi fire enion à ce que les surfces d ccueil soien propres e sns grisse. 7

8 Texes pour l ppel d offre Texe pour l ppel d offre pour ppuis en couchouc nurel (NR) Livrisons e insllion d ppuis de déformion non rmés pour chrges lourdes en couchouc nurel (NR) Produi : LASTO BLOCK F L chrge dmise dépend de l géomérie de l ppui e es limiée à mx. 20 N/mm 2. L épisseur d ppui résiduelle éprouvée sous une chrge consne de 100 jours es d u min. 70% de l épisseur nominive. Cpcié de déplcemen requise v x,y =...mm Cpcié de roion requise α = Épisseur de l ppui mm... Dimensions L x l mm x. Y compris l créion d une surfce plne pouvn supporer des chrges. LE = pièce. Fournisseur: mgeb s Solisrsse Bülch Suisse Tél.: Fx: Emil: Texe d ppel d offre pour les ppuis en couchouc-chloroprène (CR) Livrisons e insllion d ppuis de déformion non rmés pour chrges lourdes en couchouc-chloroprène (CR) Produi : LASTO BLOCK F L chrge dmise dépend de l géomérie de l ppui e es limiée à mx. 20 N/mm 2. L épisseur d ppui résiduelle éprouvée sous une chrge consne de 100 jours es d u min. 70% de l épisseur nominive. Cpcié de déplcemen requise v x,y =...mm Cpcié de roion requise α = Épisseur de l ppui mm... Dimensions L x l mm x. Y compris l créion d une surfce plne pouvn supporer des chrges. LE = pièce. Fournisseur: mgeb s Solisrsse Bülch Suisse Tél.: Fx: Emil: Projes de référence Amiens, FR Bibliohèque municiple de Sugr, DE Convenion Cener, HK Cenre commercil, CH Aéropor Hurghd, EG Sde de Suisse, CH Aures produis pour le bâimen Swizerlnd Appuis Isolion conre les vibrions Joins de dilion Produis spéciux Version CH-FR mgeb mgeb s - Solisrsse 68 - CH-8180 Bülch - T

Planche 2. z ), où γ = 1 µ/σ2 ; ou encore :

Planche 2. z ), où γ = 1 µ/σ2 ; ou encore : Plnche Exercice 1 On considère un mrché nncier de ux d'inérê r e une cion de dynmique risque neure ds = S µd + σdw, S = x Soi une brrière hue ; on considère une opion brrière Up In qui délivre l'cion S

Plus en détail

Systèmes séquentiels - Fonction Mémoire

Systèmes séquentiels - Fonction Mémoire Cours - ysèes séqueniels - Foncion Méoire Pge /8 ysèes séqueniels - Foncion Méoire ) EPEENTATION PA UN CONOGAMME...3 2) OBTENTION D UN EFFET MEMOIE PA AUTO-MAINTIEN....3 2) CAIE DE CAGE DE DIFFEENTE MEMOIE...

Plus en détail

Modèles de dimensionnement et de planification dans un centre d appels

Modèles de dimensionnement et de planification dans un centre d appels Modèles de dimensionnemen e de plnificion dns un cenre d ppels Rbie Ni-Abdllh To cie his version: Rbie Ni-Abdllh. Modèles de dimensionnemen e de plnificion dns un cenre d ppels. Engineering Sciences. Ecole

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

Détermination des épaisseurs Formule générale

Détermination des épaisseurs Formule générale Formule générle Hors le cs des vitrges pour le bâtiment, trité pr l NF DTU 39 P4, on peut clculer à l ide des formules de Timoshenko : - l épisseur minimle à donner ux vitrges plns monolithiques soumis

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique LITE-FLOOR Dlles de sol et mrches d esclier Informtion technique Recommndtions pour le clcul et l pose de LITE-FLOOR Générlités Cette rochure reprend les règles de se à respecter pour grntir l rélistion

Plus en détail

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30 Conseils et stuces pour les structures de bse de l Ligne D30 Conseils et stuces pour l Ligne D30 Ligne D30 - l solution élégnte pour votre production. Rentbilité optimle et méliortion continue des séquences

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

ANNEXES. André de Palma et Cédric Fontan. Thema Transport & Réseaux. Le 26 octobre 2000

ANNEXES. André de Palma et Cédric Fontan. Thema Transport & Réseaux. Le 26 octobre 2000 Enquêe MADDIF : Mulimoif Adpée à l Dynmique des comporemens de Déplcemen en Ile-de-Frnce ANNEXES André de Plm e Cédric Fonn Them Trnspor & Réseux Le 26 ocobre 2000 Lere de commnde N 99MT20 DRAST Minisère

Plus en détail

fnstallationétectrique W

fnstallationétectrique W Sommire du chpire fnsllionéecrique W Vous rouverez dns ce chpire des indicions concernn l'insllion élecrique de vore crvne. Les indicions concernen en priculier:. l sécurié. l'explicion de ermes echniques

Plus en détail

Stabilisation des systèmes bilinéaires fractionnaires

Stabilisation des systèmes bilinéaires fractionnaires Sbilision des sysèmes bilinéires frcionnires Ibrhim N Doye,, Michel Zsdzinski, Nour-Eddine Rdhy, Mohmed Drouch Cenre de Recherche en Auomique de Nncy, UMR 739 Nncy-Universié, CNRS IUT de Longwy, 86 rue

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11

Electrovanne double Dimension nominale Rp 3/8 - Rp 2 DMV-D/11 DMV-DLE/11 Electrovnne double Dimension nominle 3/8 - DMV-D/11 DMV-DLE/11 7.30 M Edition 11.13 Nr. 223 926 1 6 Technique L électrovnne double DUNGS DMV intère deux électrovnnes dns un même bloc compct : - vnnes d

Plus en détail

Intégrales généralisées

Intégrales généralisées 3 Iégrles géérlisées Pour ce chpire, les focios cosidérées so priori défiies sur u iervlle réel I o rédui à u poi, à vleurs réelles ou complees e coiues pr morceu. L défiiio e les propriéés de l iégrle

Plus en détail

Exemples de résolutions d équations différentielles

Exemples de résolutions d équations différentielles Exemples de résoluions d équaions différenielles Table des maières 1 Définiions 1 Sans second membre 1.1 Exemple.................................................. 1 3 Avec second membre 3.1 Exemple..................................................

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

Electronique numérique

Electronique numérique Lycée Louis ARMAND : 45 4 8 8 73 Bd de Srsourg : 48 73 63 5 Elecronique numérique Éude, dpion e concepion De circuis de commnde en echnologie numérique câlée Ojecif Réliser un circui de commnde en echnologie

Plus en détail

Etude de risque pour un portefeuille d assurance récolte

Etude de risque pour un portefeuille d assurance récolte Eude de risque pour un porefeuille d assurance récole Hervé ODJO GROUPAMA Direcion ACTUARIAT Groupe 2, Bd Malesherbes 75008 Paris Tél : 33 (0 44 56 72 46 herve.odjo@groupama.com Viviane RITZ GROUPAMA Direcion

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes coupe feu élégntes Portes coupe feu EI 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes métlliques NovoPort Premio devient l référence dns l protection incendie

Plus en détail

Fiabilité, sécurité et enfichage intégral éprouvés. Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillage antiarrachement.

Fiabilité, sécurité et enfichage intégral éprouvés. Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillage antiarrachement. Fibilité, sécurité et enfichge intégrl éprouvés Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillge ntirrchement. 100% stekerbr Qu est-ce qu une instlltion 100 % enfichble? Mtériel fourni en

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER 1. Vous en êtes cpble. 2. C est efficce et vous llez ggner du temps chque jour. 3. Cel fit vendre : vlorisez votre entreprise pr vos documents. 4. C est profitble :

Plus en détail

pouvant être utilisé pour représenter les nombres. Par convention, la base dans laquelle le nombre est exprimé se

pouvant être utilisé pour représenter les nombres. Par convention, la base dans laquelle le nombre est exprimé se psi--a-uomiquesysèmes ominoires- J.Kuhler V4.- CIENCE INDUTRIEE POUR INGÉNIEUR CI-8 pge /8. Auomique A. ysèmes ominoires PCII oopp ioonn II Codge de l informion. Opéreurs logiques fondmenux. Fonions logiques.

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté»

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté» Chre IV, cours de vbrons, ondes _Phs, Pr. Bds Bennecer MD 8-9 Chre IV es oscllons coulées «es oscllons lbres d un ssèe à luseurs degrés de lberé» Dns ce chre, nous llons coencer r éuder les oscllons lbres

Plus en détail

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Gestion Commercile Gérez le cycle complet des chts (demnde de prix, fcture fournisseur), des stocks (entrée, sortie mouvement, suivi) et des ventes (devis, fcture, règlement,

Plus en détail

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET MODELES DE LA COURBE DES AUX D INERE UNIVERSIE d EVRY Séance 4 Philippe PRIAULE Plan de la Séance Les modèles sochasiques de déformaion de la courbe des aux: Approche déaillée Le modèle de Black: référence

Plus en détail

Pour développer votre entreprise. Compta LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise. Compta LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Compt Avec EBP Compt, vous ssurez le suivi de l ensemble de vos opértions et exploitez les données les plus complexes en toute sécurité. Toutes les fonctionnlités essentielles

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

Introduction aux produits dérivés

Introduction aux produits dérivés Chapire 1 Inroducion aux produis dérivés de crédi Le risque de crédi signifie les risques financiers liés aux incapaciés d un agen (un pariculier, une enreprise ou un éa souverain) de payer un engagemen

Plus en détail

Présentation groupe de travail

Présentation groupe de travail Présenaion groupe de ravail Sofiane Saadane jeudi 23 mai 2013 Résumé L aricle sur lequel on ravaille [LP09] présene un problème de bandi à deux bras comporan une pénalié. Nous commencerons par présener

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A UIMBERTEAU UIMBERTEAU TRAVAUX PRATIQUES 5 ISTALLATIO ELECTRIQUE DE LA CAE D'ESCALIER DU BATIMET A ELECTROTECHIQUE Seconde B.E.P. méiers de l'elecroechnique ELECTROTECHIQUE HABITAT Ver.. UIMBERTEAU TRAVAUX

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Séance 1........................................................................................................ Je prends un bon dépar.......................................................................................

Plus en détail

Pression de fonctionnement maxi Température C Débit à 6 bar avec p=1 (Nl/min) 10-5 +50 1500 9 10-5 +50 1500 9 10-5 +50 1500 9

Pression de fonctionnement maxi Température C Débit à 6 bar avec p=1 (Nl/min) 10-5 +50 1500 9 10-5 +50 1500 9 10-5 +50 1500 9 Disribueur 5/ Tille 6 mm LINE Série 600 Pneumique - ressor 61.5.00.19 Poids gr.35 Pression minimum de piloge br Pour l coe "A" oir l réérence de commnde Tille Serie Disribueur Pneumique 600_FR_01 mm 5/

Plus en détail

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE Le seul ballon hybride solaire-hermodynamique cerifié NF Elecricié Performance Ballon hermodynamique 223 lires inox 316L Plaque évaporarice

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013 Wechter Loïc Mturité 2013 Mthémtiques Cours de M. Flcoz 2013 Préprtion à l'exmen écrit de mturité Mthémtiques 2013 1.Primitives et intégrles 1.1Primitives (CRM pp.77-80) Une primitive pourrit se définir

Plus en détail

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS Ned s Expa L assurance des Néerlandais en France 2015 Découvrez en vidéo pourquoi les expariés en France choisissen APRIL Inernaional pour leur assurance sané : Suivez-nous

Plus en détail

Clapets coupe-feu. The art of handling air. Type FKA-EU Testé conforme à la norme EN 1366-2. FKA-EU/DE/BE/fr

Clapets coupe-feu. The art of handling air. Type FKA-EU Testé conforme à la norme EN 1366-2. FKA-EU/DE/BE/fr FKA-EU/DE/BE/fr Clpets coupe-feu Type FKA-EU Testé conforme à l norme EN 1366-2 conformément à l Déclrtion de performnce DoP / FKA-EU / DE / 2013 / 001 The rt of hndling ir Contenu Description Description

Plus en détail

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little.

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little. Cours de Tronc Commun Scienifique Recherche Opéraionnelle Les files d aene () Les files d aene () Frédéric Sur École des Mines de Nancy www.loria.fr/ sur/enseignemen/ro/ 5 /8 /8 Exemples de files d aene

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Indusrielles pour l Ingénieur Cenre d Inérê 6 : CONVERTIR l'énergie Compéences : MODELISER, RESOUDRE CONVERSION ELECTROMECANIQUE - Machine à couran coninu en régime dynamique Procédés de piloage

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution Toyot Assurnces Toujours l meilleure solution De quelle ssurnce vez-vous besoin? Vous roulez déjà en Toyot ou vous ttendez s livrison. Votre voiture est neuve ou d occsion. Vous vlez les kilomètres ou

Plus en détail

transforming tomorrow

transforming tomorrow AR006ExeBrochure24pV6:Mise en pge 1 3/03/11 10:35 Pge 1 Les pnneux isothermes trnsforming tomorrow AR006ExeBrochure24pV6:Mise en pge 1 3/03/11 10:35 Pge 2 Les pnneux isothermes Le meilleur pour toutes

Plus en détail

Menu outils de navigation mennavi.htm

Menu outils de navigation mennavi.htm Pge de lncement index.htm Voici l représenttion schémtique de l structure du site Wllonie, toutes les crtes en mins... Pge d ccueil win.htm nevs générl menwin.htm À propos de l structure des données :

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination Formaion Manager ses équipes : Comprendre e exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Idenifier ses compéences managériales de cadre de la foncion publique Déerminer les

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET Finance 1 Universié d Evry Val d Essonne éance 2 Philippe PRIAULET Plan du cours Les opions Définiion e Caracérisiques Terminologie, convenion e coaion Les différens payoffs Le levier implicie Exemple

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

TUBES ET PROFILS CREUX

TUBES ET PROFILS CREUX TUBES GAZ SOUDÉS SÉRIE LÉGÈRE DITS «TARIF 1 et 2» Norme de référene : NF EN 10255 (ex NF A 49-145) Nune : S195T Étt de surfe : noir ou glvnisé ÉPAISSEUR DÉNOMINATION en poues Tubes noirs lisses MASSE LINÉIQUE

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme Programmaion, organisaion e opimisaion de son processus Acha (Ref : M64) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender la foncion achas e son environnemen Opimiser son processus achas Développer un acha

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE DM SSI: AQUISITION DE l INFORMATION ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Pores Laérales Coulissanes de monospace PRÉSENTATION DE L ÉTUDE Mise en siuaion Les fabricans d'auomobiles, face à une concurrence

Plus en détail

Les générateurs de scénarios économiques Problématiques et modélisation des indices financiers. Le 29 Mars 2012

Les générateurs de scénarios économiques Problématiques et modélisation des indices financiers. Le 29 Mars 2012 Les généraeurs de scénarios économiques Problémaiques e modélisaion des indices financiers Le 29 Mars 202 Les généraeurs de scénarios économiques Inroducion Un généraeur de scénarios économiques perme

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

SCIENCES DE L'INGÉNIEUR TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTRIQUE TERMINALE Durée : 2h OUVRE PORTAIL FAAC : SERRURE CODÉE

SCIENCES DE L'INGÉNIEUR TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTRIQUE TERMINALE Durée : 2h OUVRE PORTAIL FAAC : SERRURE CODÉE CIENCE DE L'INGÉNIEU TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTIQUE TEMINALE Durée : 2h OUVE POTAIL FAAC : EUE CODÉE Cenres d'inérê abordés : Thémaiques : CI11 ysèmes logiques e numériques I6 Les sysèmes logiques combinaoires

Plus en détail

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances Turbine hydrulique Girrd simplifiée pour fibles et très fibles puissnces Prof. Ing. Zoltàn Hosszuréty, DrSc. Professeur à l'université technique de Kosice Les sites hydruliques disposnt de fibles débits

Plus en détail

TROUVER LE VOLET ADAPTÉ À VOS PROJETS. * Selon conditions de garanties commerciales en vigueur sur le site internet www.bubendorff.

TROUVER LE VOLET ADAPTÉ À VOS PROJETS. * Selon conditions de garanties commerciales en vigueur sur le site internet www.bubendorff. GUIDE de choix TROUVER LE VOLET ADAPTÉ À VOS PROJETS ET À vos besoins hermiques * * Selon condiions de garanies commerciales en vigueur sur le sie inerne www.bubendorff.com GUIDE de choix Simple, sûr e

Plus en détail

Chaudière gaz murale à condensation. THISION S 1,0 48,7 kw. SMARTRON 2-25 kw. THISION L 10,1-142,3 kw

Chaudière gaz murale à condensation. THISION S 1,0 48,7 kw. SMARTRON 2-25 kw. THISION L 10,1-142,3 kw Chudière gz murle à condenstion THISION S 1,0 48,7 kw 3.2 Description du produit 3.3 Références de commnde 3.4 Schém de principe 3.15 Accessoires 3.18 Crctéristiques techniques 3.24 Pln coté 3.27 Circulteurs

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle Eercices de baccalauréa série S sur la loi eponenielle (page de l énoncé/page du corrigé) La compagnie d'auocars (Bac série S, cenres érangers, 23) (2/) Durée de vie d'un composan élecronique (Bac série

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

Mathématiques financières. Peter Tankov

Mathématiques financières. Peter Tankov Mahémaiques financières Peer ankov Maser ISIFAR Ediion 13-14 Preface Objecifs du cours L obje de ce cours es la modélisaion financière en emps coninu. L objecif es d un coé de comprendre les bases de

Plus en détail

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville Théorème de Lx Milgrm Appliction u problème de Dirichlet pour l éqution de Sturm Liouville Résumé du cours de MEDP Mîtrise de mthémtiques 2000 2001 2001nov18 (medp-lx-milgrm.tex) Dns ce chpitre, on se

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

ÉCONOMIQUE ET MÉCANIQUE LÉON WALRAS

ÉCONOMIQUE ET MÉCANIQUE LÉON WALRAS ÉCONOMIQUE ET MÉCANIQUE LÉON WALRAS (1909) Bullein de l Sociéé Vudoise de Sciences Nurelles Vol. 45 p.313-325. [Noe on Elecronic Ediion: This is n elecronic version of Léon Wlrs's ricle "Économique e Mécnique"

Plus en détail

CHAPITRE 13. EXERCICES 13.2 1.a) 20,32 ± 0,055 b) 97,75 ± 0,4535 c) 1953,125 ± 23,4375. 2.±0,36π cm 3

CHAPITRE 13. EXERCICES 13.2 1.a) 20,32 ± 0,055 b) 97,75 ± 0,4535 c) 1953,125 ± 23,4375. 2.±0,36π cm 3 Chapire Eercices de snhèse 6 CHAPITRE EXERCICES..a), ±,55 b) 97,75 ±,455 c) 95,5 ±,475.±,6π cm.a) 44,, erreur absolue de,5 e erreur relaive de, % b) 5,56, erreur absolue de,5 e erreur relaive de,9 % 4.a)

Plus en détail

Analyse par intervalles pour la localisation et la cartographie simultanées; Application à la robotique sous-marine.

Analyse par intervalles pour la localisation et la cartographie simultanées; Application à la robotique sous-marine. Analyse par inervalles pour la localisaion e la carographie simulanées; Applicaion à la roboique sous-marine Fabrice LE BARS Analyse par inervalles pour la localisaion e la carographie simulanées; Thèse

Plus en détail

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005 MATHÉMATIQUES 3 semestre 3 des Licences MISM nnnée universitire 24-25 Driss BOULARAS 2 Tble des mtières Rppels 5. Ensembles et opértions sur les ensembles.................. 5.. Prties d un ensemble.........................

Plus en détail

Chapitre 9. Contrôle des risques immobiliers et marchés financiers

Chapitre 9. Contrôle des risques immobiliers et marchés financiers Capire 9 Conrôle des risques immobiliers e marcés financiers Les indices de prix immobiliers ne son pas uniquemen des indicaeurs consruis dans un bu descripif, mais peuven servir de référence pour le conrôle

Plus en détail

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013 Les Dossiers Du Mois No. 006 Jnvier 2013 DÉVELOPPEMENT DE LA POLICE NATIONALE D'HAÏTI: cp sur 2016 Le Gouvernement hïtien doté s police ntionle d'un pln quinquennl de développement pour l période 2012-2016.

Plus en détail

Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire

Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire Rev. Energ. Ren. : Journées de hermue (200) 25-30 Eude e Concepon sssée pr Ordneur d un Sysème de Réfrgéron pr Voe Solre M. Belrb, F. Benyrou e B. Benyoucef Lborore des Méru e Energes Renouvelbles, Fculé

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE LA GAMME D INDICES.2 LA GESTION DES INDICES : LE COMITE DES INDICES BOURSIERS.4 METHODOLOGIE ET CALCUL DE L INDICE TUNINDEX ET DES INDICES SECTORIELS..5 I. COMPOSITION

Plus en détail

Les soutiens publics à l exportation

Les soutiens publics à l exportation A 04/04/13 1 2 0 2 2 0 1 3 c n b p r s o n l i z d s Ls Grnis Publiqus u srvic du dévloppmn inrnionl ds Enrpriss Michl DUTHEIL Dircur régionl Dircion ds grnis publiqus 04/04/13 f o l l o w : V i w / H

Plus en détail

VL I, Vla, Vl II. Cl, Fag, Tr, Vlc. Cr, Tp, Arpa, Cb. Thème de Carmen

VL I, Vla, Vl II. Cl, Fag, Tr, Vlc. Cr, Tp, Arpa, Cb. Thème de Carmen VL I, Vla, Vl II Cl, Fag, Tr, Vlc Thème de Carmen Cr, Tp, Arpa, Cb Moralès (imitant le jeune homme) n. 4, b. 71 Cigarières Vous trou ver i ci, quel bon heur! Dans l air nous sui vons des yeux la fu mé

Plus en détail

La paye. La comptabilité. Comparez et choisissez votre logiciel. Comparez et choisissez votre logiciel. Paye Bâtiment 2012. Paye Agricole 2013

La paye. La comptabilité. Comparez et choisissez votre logiciel. Comparez et choisissez votre logiciel. Paye Bâtiment 2012. Paye Agricole 2013 L comptbilité Comprez et choisissez votre logiciel L pye Comprez et choisissez votre logiciel TABLEAUX COMPARATIFS Compt Prtic Pour les créteurs et les entrepreneurs novice en Compt Compt Clssic Pour l

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir en math

Tout ce qu il faut savoir en math Tout ce qu il fut svoir en mth 1 Pourcentge Prendre un pourcentge t % d un quntité : t Clculer le pourcentge d une quntité pr rpport à une quntité b : Le coefficient multiplicteur CM pour une ugmenttion

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE Obje de la séance 3 : dans la séance 2, nous avons monré commen le besoin de financemen éai couver par des

Plus en détail

Gestion des risques dans les chaînes logistiques : planification sous incertitude par la théorie des possibilités

Gestion des risques dans les chaînes logistiques : planification sous incertitude par la théorie des possibilités Gesion des risques dans les chaînes logisiques : planificaion sous inceriude par la héorie des possibiliés Romain Guillaume To cie his version: Romain Guillaume. Gesion des risques dans les chaînes logisiques

Plus en détail

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. Eric Jondeau

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. Eric Jondeau Ecole des HEC Universié de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE Eric Jondeau FINANCE EMPIRIQUE La prévisibilié des rendemens Eric Jondeau L hypohèse d efficience des marchés Moivaion L idée de base de l hypohèse

Plus en détail

ROBOTUNITS - THE MODULAR AUTOMATION SYSTEM. 16x40 40x40 40x80 80x80 40x40 40x80 50x50 50x100 50x200 100x100 100x200 25x200 lean lean

ROBOTUNITS - THE MODULAR AUTOMATION SYSTEM. 16x40 40x40 40x80 80x80 40x40 40x80 50x50 50x100 50x200 100x100 100x200 25x200 lean lean ROBOTUNITS - THE MODULAR AUTOMATI SYSTEM Prox Technologies is the uthorized distriutor of Rootunits in Cnd, providing wide rnge of extrusions, technicl support nd design engineering. We hve the tem expertise

Plus en détail

par Colin Thirtle et Robert Townsend, Université de Reading et Université de Pretoria

par Colin Thirtle et Robert Townsend, Université de Reading et Université de Pretoria Jour 10 L'esimaion de la réacion dnamique de l'offre par Colin Thirle e Rober Townsend, Universié de Reading e Universié de Preoria Table des maières Inroducion 1. La héorie de base de la producion e de

Plus en détail

Documents de Travail du Centre d Economie de la Sorbonne

Documents de Travail du Centre d Economie de la Sorbonne Documens de Travail du Cenre d Economie de la Sorbonne D un muliple condiionnel en assurance de porefeuille : CAViaR pour les gesionnaires? Benjamin HAMIDI, Emmanuel JURCZENKO, Berrand MAILLET 2009.33

Plus en détail

Romain Burgot & Tchim Silué. Synthèse de l article : Note sur l évaluation de l option de remboursement anticipé

Romain Burgot & Tchim Silué. Synthèse de l article : Note sur l évaluation de l option de remboursement anticipé ENSAE 3 eme année Romain Burgo & Tchim Silué Synhèse de l aricle : Noe sur l évaluaion de l opion de remboursemen anicipé Mémoire de gesion ALM Juin 2006 Résumé Depuis 1979, la loi offre à l empruneur

Plus en détail