GUIDE DES INDICES BOURSIERS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE DES INDICES BOURSIERS"

Transcription

1 GUIDE DES INDICES BOURSIERS

2 SOMMAIRE LA GAMME D INDICES.2 LA GESTION DES INDICES : LE COMITE DES INDICES BOURSIERS.4 METHODOLOGIE ET CALCUL DE L INDICE TUNINDEX ET DES INDICES SECTORIELS..5 I. COMPOSITION DE L INDICE TUNINDEX ET DES INDICES SECTORIELS.5 II. III. IV. REGLE EXCEPTIONNELLE RELATIVE A LA SUSPENSION OU AU TRANSFERT D UNE VALEUR AU GROUPE SPECIAL...5 REVISION DE L ECHANTILLON. 5 CALCUL...6 V. DIFFUSION..8 METHODOLOGIE ET CALCUL DE L INDICE TUNINDEX20 9 I. UNINVERS ELIGIBLE...9 II. III. REVISION DE L ECHANTILLON 9 CALCUL ET DIFFUSION REVISIONS DU FLOTTANT ET DU PLAFONNEMENT POUR LA GAMME D INDICES.13 LES MODALITES D AJUSTEMENT DES INDICES.. 14 Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

3 LA GAMME D INDICES L INDICE TUNINDEX L indice TUNINDEX es un indice pondéré par les capialisaions boursières floanes avec une base 1000, le 31 décembre C es un indice saisique, de ype rendemen (les dividendes son réinvesis), qui mesure la endance générale des marchés des ires de capial de la Coe de la Bourse. L indice TUNINDEX es égalemen calculé e disponible en Dollar US e en Euro. LES INDICES SECTORIELS Les Indices Secoriels son pondérés par les capialisaions boursières floanes avec une base 1000, le 31 décembre Ils son de ype rendemen. Les indices secoriels suiven la nomenclaure secorielle «Indusry Classificaion Benchmark». Leurs échanillons son composés des valeurs de l indice TUNINDEX classées dans le seceur considéré. Une sociéé HOLDING es classée selon son acivié principale définie à parir de l acivié dans laquelle elle réalise la plus grande par de son chiffre d affaires. Les indices secoriels permeen de mesurer l évoluion d un seceur donné. Ils son emboiés e calculés à deux niveaux : niveau 1 : «Indusrie» ; niveau 2 : «Superseceur». L INDICE TUNINDEX20 L indice TUNINDEX20 représene la performance des 20 plus grandes valeurs les plus liquides, coées sur les marchés des ires de capial de la Bourse de Tunis. Il es pondéré par les capialisaions boursières floanes avec une base 1000, le 31 décembre Ce un indice de ype rendemen. Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

4 Ce indice a éé conçu pour êre répliqué e servir de référence (Benchmark) auquel les gesionnaires de porefeuille se comparen pour juger de la performance de leur gesion pour le compe de iers. En parallèle, une version Prix TUNINDEXprice20 qui ne ien pas compe du réinvesissemen des dividendes es calculée e disponible. Les indices TUNINDEX20 e TUNINDEXprice20 son égalemen calculés e disponibles en Dollar US e en Euro. Par ailleurs, pour répondre aux besoins des gesionnaires, un indice Renabilié valorisé au cours moyen pondéré TNVWAP20 es calculé e disponible. Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

5 LA GESTION DES INDICES : LE COMITE DES INDICES BOURSIERS La gesion des indices es confiée à un Comié des Indices Boursiers don la mission es de gérer les échanillons des indices de la Bourse de Tunis e d en conrôler la fiabilié e la représenaivié. La mise à jour des échanillons qui composen les indices es décidée par le Comié des Indices Boursiers. La composiion de ce comié, les modaliés de son foncionnemen ainsi que les condiions de publicaion e d enrée en vigueur de ses décisions on éé conçues pour assurer aux indices de la Bourse de Tunis, une riple garanie de compéence, d indépendance e de ransparence. Le Comié des indices boursiers es composé des représenans du Minisère des Finances, du Conseil du Marché Financier, de la Banque Cenrale de Tunisie, de l'insiu Naional de la Saisique, de l'insiu d'economie Quaniaive ainsi que de deux universiaires désignés par le Minisère chargé de l enseignemen supérieur. Il se réuni au moins deux fois par an e chaque fois que cela es nécessaire. Il peu aussi se réunir à la demande de son présiden. Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

6 METHODOLOGIE ET CALCUL DE L INDICE TUNINDEX ET DES INDICES SECTORIELS I. COMPOSITION DE L INDICE TUNINDEX ET DES INDICES SECTORIELS La populaion reenue dans l indice TUNINDEX e les indices secoriels es celle des valeurs admises à l un des marchés des ires de capial de la Coe de la Bourse don la période de séjour es supérieure à un mois (à comper de la dae de démarrage des négociaions). Seule la ligne de coaion la plus acive es reenue par émeeur. II. REGLE EXCEPTIONNELLE RELATIVE A LA SUSPENSION OU AU TRANSFERT D UNE VALEUR AU GROUPE SPECIAL Une valeur es reirée de l échanillon de l indice TUNINDEX e des indices secoriels correspondans lorsque : a) elle es ransférée au groupe des valeurs, qui son affecées par des évènemens suscepibles de perurber durablemen leur siuaion ; b) la durée de suspension dépasse 2 mois. Après le reour aux condiions normales de coaion (reprise de la coaion, ransfer du groupe spécial à un aure groupe,...), le Comié peu décider de réinégrer cee valeur dans l indice. III. REVISION DE L ECHANTILLON La composiion de l indice TUNINDEX e des indices secoriels fai l obje de révisions rimesrielles en décembre, mars, juin e sepembre avec comme dae d effe le 1 er jour ouvrable du mois de janvier, avril, juille e ocobre. Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

7 IV. CALCUL Les indices son pondérés par les capialisaions boursières floanes. Les cours des valeurs reenus dans le calcul des indices son les derniers cours coés, les cours réservés (seuils de réservaion), les cours esimés (dans le cas d offre publique d acha ou d échange) ou les cours de référence pour les valeurs non coées. Les ajusemens consécuifs à la radiaion de valeurs de l échanillon, à la mise en paiemen de dividendes e à oues opéraions sur le capial des valeurs de l échanillon son assurés direcemen par la Bourse. 1. FLOTTANT Le floan exclu les élémens suivans : Auoconrôle e Auo-déenion : les acions déenues par les sociéés conrôlées par la sociéé coée ou déenues direcemen par cee dernière. Acions déenues par l Ea : les paricipaions déenues direcemen par l'ea e les paricipaions déenues par les éablissemens publics e les enreprises publiques conrôlées par l'ea. Acions déenues par les fondaeurs : les acions déenues direcemen ou indirecemen par les fondaeurs, lesdis fondaeurs exerçan une influence sur la gesion ou le conrôle de la sociéé (dirigeans, conrôle en drois de voe, influence nooire, ). Acion déenues de Concer e par les personnes iniiées : les acions déenues par des personnes (hors fondaeurs e l'ea) agissan de concer au sens de l aricle 10 de la loi n Son considérées personnes iniiées, les adminisraeurs ainsi que leurs conjoins, ascendans e descendans jusqu'au premier degré. Bloc Conrôlan : les acions déenues par des personnes morales (hors fondaeurs e l'ea) qui exercen un conrôle. Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

8 Paricipaions Analysées Comme Sables : les paricipaions supérieures à 5%. Son incluses les paricipaions de moindre imporance d'acionnaires qui parallèlemen ou conjoinemen au lien capialisique, on avec la sociéé coée des accords indusriels ou sraégiques. Le floan obenu es arrondi à la borne supérieure par palier de 10%. 2. LE PLAFOND DE 15% La pondéraion maximum d une valeur dans l indice TUNINDEX es limiée à 15% de la capialisaion floane de l indice, de manière à évier la sur-pondéraion d une valeur e à assurer une bonne représenaion de l échanillon. Si le poids d une des valeurs dépasse cee limie, il sera alors ramené à 15% par l inermédiaire d un faceur appelé «faceur de plafonnemen». 3. CALCUL DE L INDICE TUNINDEX L indice TUNINDEX es calculé sur la base de la capialisaion floane selon la formule suivane : I = 1000 Capialisaion boursière floane de l' échanillon en Capialisaion de base de l' échanillon (ajusée) en où I = 1000 N ( Qi Fi f i Ci ) i= 1 k CB Jour de calcul N Nombre de valeurs de l échanillon Qi Nombre de ires reenu dans l indice pour la valeur i à la dae Fi Faceur floan de la valeur i fi Faceur de plafonnemen de la valeur i Ci Cours de la valeur i au jour CB Capialisaion boursière de l échanillon le jour de base Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

9 Coefficien d ajusemen global au jour applicable à la capialisaion boursière de base. K 4. CALCUL DES INDICES SECTORIELS Les indices secoriels son pondérés par les capialisaions boursières floanes : - le faceur floan de chaque valeur dans les indices secoriels es le même que celui uilisé dans le calcul de l indice TUNINDEX ; - la capialisaion floane de chaque valeur dans les indices secoriels es la même que celle reenue dans l indice TUNINDEX. V. DIFFUSION La publicaion des indices es assurée par la Bourse de Tunis. Les indices son publiés à la clôure de la séance, indépendammen du nombre de valeurs coées, réservées ou suspendues. Le Comié des Indices Boursiers a posé ceraines condiions pour qu un indice secoriel fasse l obje d une publicaion : - l échanillon doi comprendre au moins quare valeurs du seceur considéré ; - la capialisaion du seceur représene plus de 2% de la capialisaion de l indice TUNINDEX. La publicaion d un indice secoriel es arrêée quand le nombre de valeurs qui le compose devien inférieur à 3. Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

10 METHODOLOGIE ET CALCUL DE L INDICE TUNINDEX20 I. UNINVERS ELIGIBLE L univers de l indice es celui des 25 premières capialisaions boursières floanes admises aux marchés des ires de capial de la Bourse, coées en coninu e don la période de séjour es supérieure à un mois. Seule la ligne de coaion la plus acive es reenue par émeeur. II. REVISION DE L ECHANTILLON La composiion de l indice fai l obje d une révision régulière effecuée annuellemen en décembre e de révisions excepionnelles effecuées rimesriellemen en mars, juin e sepembre afin de garanir une bonne représenaivié de l indice. 1. REVISION REGULIERE La mise à jour de l échanillon de l indice es effecuée annuellemen, au mois de décembre avec comme dae d effe le 1 er jour ouvrable du mois de janvier. Crières de sélecion A parir de l univers éligible, les 15 plus grandes valeurs vérifian un aux de roaion minimum son sélecionnées pour faire parie de l échanillon de l indice. Les 10 valeurs resanes son rangées selon leur aille (capialisaions boursières floanes) e leur liquidié (volume, aux de roaion, fréquence de coaion, fourchee de marché). Un rang final es aribué pour chaque valeur (égal à la somme des rangs aribués pour chaque crière) e les 5 premières valeurs son ajouées à l échanillon de l indice. Dans le cas où des valeurs son ex aequo, le crière subsidiaire sera la capialisaion boursière floane. Taux de roaion minimum : le 10 éme cenile des aux de roaion des valeurs coées en coninu c.à.d. la valeur elle que 90% des valeurs coées en coninu on un aux de roaion supérieur e 10% on un aux de roaion inférieur Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

11 Données La capialisaion boursière floane d une valeur es calculée sur la base des informaions prises à la clôure du dernier jour ouvrable de la première quinzaine du mois de décembre e des faceurs floans révisés non arrondis Les crières de liquidié son déerminés à parir des données quoidiennes des 12 mois précédan la réunion du Comié des indices Boursiers (du 01/12/N-1 au 30/11/N) selon les définiions ci-après. Pour une valeur nouvellemen inroduie, les données son calculées 10 jours de bourse après la première coaion effecive. Le aux de roaion Le aux de roaion d une valeur es le rappor enre le nombre de ires échangés sur le marché cenral e le nombre de ires floans de cee valeur (le faceur floan uilisé es non arrondi). La mesure reenue es la moyenne des aux de roaion quoidiens. Volume C es la moyenne des capiaux échangés quoidiennemen sur le marché cenral. La fréquence de coaion La fréquence de coaion d une valeur es le rappor enre le nombre de séances de coaion de cee valeur e le nombre de séances de bourse. La fourchee de marché ou spread La fourchee de marché d une valeur mesure l écar en % enre la meilleure offre e la meilleure demande de cee valeur comparé par rappor à la moyenne de ces deux prix. 2. REVISION EXCEPTIONNELLE : SORTIE/ ENTREE RAPIDE Des révisions excepionnelles peuven êre effecuées rimesriellemen, au mois de mars, juin e sepembre avec comme dae d effe le 1 er jour ouvrable du mois d avril, juille e ocobre. Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

12 Sorie rapide Une valeur apparenan à l échanillon de l indice e a) don le rang en erme de capialisaion boursière floane es supérieur à 25 ou b) es ransférée au fixing ou c) es ransférée dans le groupe spécial ou d) es suspendue de coaion pendan une période de 2 mois sorira de l échanillon de l indice e la valeur éligible à l indice don la capialisaion boursière floane es la plus élevée, vérifian le aux de roaion minimum lors de la révision annuelle enrera dans l indice. Enrée rapide Une valeur éligible à l indice vérifian le aux de roaion minimum lors de la révision annuelle, e don le rang en erme de capialisaion boursière floane es inférieur ou égal à 15 enrera dans l indice e la valeur, don la capialisaion boursière floane es la plus faible, sorira de l indice. En cas de radiaion d une valeur enre deux révisions excepionnelles, la valeur éligible à l indice don la capialisaion boursière floane es la plus élevée vérifian le aux de roaion minimum lors de la révision annuelle enrera dans l indice. Précision : dans le cas d une valeur nouvellemen inroduie, son aux de roaion (calculé à parir des données prises 10 jours de bourse après la première coaion effecive) doi vérifier le aux de roaion minimum éabli lors de la révision annuelle. Données La capialisaion boursière floane d une valeur es calculée sur la base des informaions prises à la clôure du dernier jour ouvrable de la première quinzaine du mois de mars, juin e sepembre e des faceurs floans non arrondis. Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

13 III. CALCUL ET DIFFUSION L indice TUNINDEX20 es pondéré par les capialisaions boursières floanes. Il uilise les mêmes règles de calcul e de diffusion que celles de l indice TUNINDEX. Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

14 REVISIONS DU FLOTTANT ET DU PLAFONNEMENT POUR LA GAMME D INDICES Le floan es calculé une fois par an sur la base des informaions disponibles jusqu au dernier jour ouvrable de la première quinzaine du mois de décembre, auprès de la Bourse. Il sera arrondi à la borne supérieure par palier de 10%. Touefois, il n es pas reenu le palier supérieur de 10% lorsque la valeur du floan calculé es comprise enre : [10% e 11%[ ; [20% e 21%[ ; ; [90% e 91%[. Cee mise à jour es publiée après la réunion du Comié des Indices Boursiers du mois de décembre, pour une prise d effe le 1 er jour ouvrable du mois de janvier. Des révisions excepionnelles, enre deux révisions annuelles, peuven êre effecuées par la Bourse de Tunis, si la par du nouveau floan calculé, après arrondi, vien à êre modifiée d au moins 10% par rappor au précéden floan arrondi suie à un événemen qui a reçu l auorisaion du Conseil du Marché Financier ou dans le cas de franchissemens de seuils modifian le floan arrondi d au moins 2 paliers. Ces révisions excepionnelles seron publiées au bullein de la Bourse pour une prise d effe 2 jours ouvrables après cee publicaion. Les faceurs de plafonnemen son calculés une fois par an sur la base des informaions prises à la clôure du dernier jour ouvrable de la première quinzaine du mois de décembre. Cee mise à jour es publiée (en même emps que les floans) après la réunion du Comié des Indices Boursiers du mois de décembre, pour une prise d effe le 1 er jour ouvrable du mois de janvier. Le Comié des Indices Boursiers pourra décider de procéder excepionnellemen à une révision du faceur de plafonnemen pour les valeurs plafonnées, si le capial s en rouve êre modifié significaivemen, ou si la pondéraion des valeurs dans l indice, suie à des opéraions excepionnelles, vien à êre modifié significaivemen. Ces ajusemens excepionnels des faceurs de plafonnemen seron publiés au bullein de la Bourse, e prendron effe 2 jours ouvrables après cee publicaion. TNVWAP20 Pour l indice TNVWAP20, le floan d une valeur es arrondi à la borne supérieure par palier de 5% e le poids maximum d une valeur dans l indice es limiée à 10% de la capialisaion floane de l indice. Touefois, il n es pas reenu le palier supérieur de 5% lorsque la valeur du floan calculé es comprise enre : [5% e 6%[ ; [10% e 11%[ ; ; [95% e 96%[. Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

15 LES MODALITES D AJUSTEMENT DES INDICES PRINCIPE : Les ires connaissen ou au long de leur vie un cerain nombre d opéraions dies opéraions sur ires, qui impacen leurs cours en bourse. Ce impac parfaiemen explicable n es pas cependan en rappor direc avec les mécanismes fondamenaux du marché en ermes d offre e de demande. Sa prise en compe, sans précauion, au niveau de l indice es suscepible de provoquer une rupure dans l évoluion de ce dernier sans rappor avec les endances du marché e de naure à fausser la mesure de performance que l indice es censé donner. En effe, une réducion du nominal d une acion donnée (sans réducion du capial) n appauvri pas l acionnaire même si elle s accompagne nécessairemen de la baisse du cours de l acion en cause. L indice auquel apparien cee acion doi pouvoir raduire cee réalié. Ainsi fau-il évier oue rupure de l indice e lui assurer la coninuié requise. Pour ce faire, il es nécessaire de procéder à des ajusemens de manière à neuraliser l effe de l opéraion en quesion de elle sore que, les cours des ires non concernés éan supposés reser les mêmes que la veille, l indice lui-même demeure inchangé soi : Indice du jour avan l ouverure du marché = Indice de la veille L ajusemen nécessaire dans ce cas pour que soi vérifiée l égalié enre l indice du jour avan l ouverure e celui de la veille passe par la correcion de la capialisaion de base. où I -1 I k CBA De I = I -1, se dédui que : = 1 + = = + 1 CB 1 CB CBA k CBA avec k CB CB le dernier indice diffusé avan modificaion l indice calculé après modificaion es le coefficien d ajusemen applicable à la capialisaion de base ajusée, CBA -1, à l occasion d une opéraion inervenan à la dae CB -1 es la capialisaion floane de clôure à -1 (avan modificaion de l échanillon) CBA -1 es la capialisaion de base ajusée avan modificaion CBA es la capialisaion de base ajusée après modificaion CB es la variaion de capialisaion induie par l opéraion De l'ensemble des opéraions ayan modifié la capialisaion de base depuis la dae de Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

16 base découle que CBA = k CBA -1 = k k -1 CBA -2 = k k -1...k 1 CBA 0 D où CBA = K CBA 0 avec K = k k -1...k 1 Avec K, le coefficien d'ajusemen global applicable à la capialisaion de base, CBA 0, à l'occasion de l'événemen inervenan à la dae. LES PRINCIPAUX CAS D AJUSTEMENT I- ADMISSION D UNE NOUVELLE VALEUR DANS L ECHANTILLON DE L INDICE L admission d'une nouvelle valeur dans l échanillon inervien par décision du Comié des Indices Boursiers. La capialisaion de la nouvelle valeur es ajouée à la capialisaion globale de l indice. Le coefficien d ajusemen es alors égal à k CB 1+ CB = 1 où CB = Q F f C 1 avec: k CBA -1. CB -1 Q C -1 F f es le coefficien d ajusemen applicable à la capialisaion de base ajusée, es la capialisaion boursière floane de la veille (-1). es le nombre de ires reenu dans l indice à sur la nouvelle valeur es le dernier cours de la nouvelle valeur es le faceur floan es le faceur de plafonnemen II- MISE EN PAIEMENT DE DIVIDENDES Le jour de mise en paiemen des dividendes (sauaire ou excepionnel), le nombre de ires admis dans l indice (Q ) es inchangé e le cours de la valeur es ampué du monan du dividende versé : où C = C 1 C -1 es le dernier cours de la valeur Dn es le dividende à verser. Dn La capialisaion globale de l'indice es ajusée, par décapialisaion du monan du dividende versé. Il y a donc calcul du coefficien d'ajusemen. Le coefficien d ajusemen es alors égal à où CB = Q F f Dn k CB 1 CB = 1 Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

17 avec: F f es le faceur floan es le faceur de plafonnemen III- ATTRIBUTION GRATUITE D'ACTIONS L aribuion grauie d acions peu se réaliser en bourse de différenes manières, don les plus couranes son : III -1 Le déachemen du droi d'aribuion e l'assimilaion des acions nouvelles on lieu le même jour Le nombre de ires de la valeur es augmené du nombre d'acions nouvelles disribuées e le cours es ampué du droi d'aribuion. La capialisaion globale de l'indice demeure inchangée, il n'y a donc pas de calcul du coefficien d'ajusemen. III -2 le déachemen du droi d'aribuion n es pas accompagné par l'assimilaion des acions nouvelles grauies Le droi d aribuion es déerminé comme sui : où N A N da = N A x + es le nombre de ires nouvellemen émis es le nombre de ires anciens C -1 es le dernier cours de la valeur Dn es le dernier dividende versé. 1 ( C Dn) Si les acions nouvelles on même jouissance que les anciennes, Dn es égal à zéro. Le cours es ajusé en le réduisan de la valeur héorique du droi d aribuion (da) C = C 1 da, e la capialisaion globale de l indice es dans ce cas ajusée, par décapialisaion du droi héorique d aribuion sur le nombre de ires admis à de la valeur concernée. Le coefficien d ajusemen es égal à k CB 1 CB = 1 où avec: F CB = Q F f f da es le faceur floan es le faceur de plafonnemen Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

18 da Q (Q =Q -1) es la valeur héorique du droi es le nombre de ires admis dans l indice au momen du déachemen Lorsque les nouveaux ires son assimilés, l'opéraion se raie de la même façon qu'une assimilaion d'acions, par capialisaion des nouveaux ires (décrie cidessous). IV - EMISSIONS EN NUMERAIRE L émission en numéraire de nouvelles acions peu se réaliser en bourse de différenes manières, don les plus couranes son : IV-1 Emission sans droi de souscripion Les caracérisiques de la valeur son inchangées. La capialisaion globale de l'indice demeure la même, il n'y a donc pas de calcul du coefficien d'ajusemen. IV-2 Emission avec droi de souscripion Le droi de souscripion es déerminé comme sui : N ds = N A x + où N es le nombre d acions nouvelles à émere 1 ( C PE Dn) A es le nombre d acions anciennes C -1 es le dernier cours de la valeur PE es le prix d émission des acions nouvelles Dn es le dernier dividende versé. Si les acions nouvelles on même jouissance que les anciennes, Dn es égal à zéro. Le cours es ajusé en le réduisan de la valeur héorique du droi de souscripion (ds) C = C 1 ds e la capialisaion globale de l indice es dans ce cas ajusée, par décapialisaion du droi héorique de souscripion sur le nombre de ires admis à de la valeur concernée. Le coefficien d ajusemen es égal à où CB = Q F f ds avec: k CB 1 CB = 1 Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

19 F f ds Q (Q =Q -1) es le faceur floan es le faceur de plafonnemen es la valeur héorique du droi es le nombre de ires admis dans l indice au momen du déachemen Lorsque les nouveaux ires son assimilés, l'opéraion se raie de la même façon qu'une assimilaion d'acions, par capialisaion des nouveaux ires (décrie cidessous). V- EMISSION D'ACTIONS EN NUMERAIRE ET ATTRIBUTION GRATUITE D'ACTIONS V-1 L'assimilaion des acions grauies e le déachemen des drois d'aribuion e de souscripion on lieu le même jour Le droi héorique global es : d = C 1 A C 1 + N1 Dn + N2 A + N1+ N2 ( PE + Dn) avec : C -1 : dernier cours de la valeur PE : prix d émission des acions nouvelles Dn : La différence de jouissance en dividende enre les acions nouvelles e les acions anciennes. La référence es le dernier dividende versé (Exemple : une sociéé a disribué en 2005, un dividende de 1,000DT relaif à l exercice 2004 e a procédé au cours de l exercice 2005 à une augmenaion de capial e les acions nouvelles jouissen en dividende à parir du 01/10/2005. Dn = 1 * (3/ 4), soi 0, 750DT ) A N1 N2 : Nombre d acions anciennes : Nombre de ires nouveaux lié à l aribuion : Nombre de ires nouveaux lié à la souscripion Le nombre de ires de la valeur es augmené du nombre d'acions nouvelles grauies e le cours coé es ampué d un droi global égal à la somme des valeurs du droi d'aribuion e du droi de souscripion. L opéraion es assimilée aux poins III-1 suivi du IV.2 (déachemen du droi d'aribuion e l'assimilaion des acions nouvelles grauies e déachemen du droi de souscripion). Ainsi, la capialisaion de la valeur es dans ce cas ajusée, par décapialisaion uniquemen du droi héorique de souscripion sur le nombre de ires anciens. Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

20 La capialisaion globale de l'indice es modifiée : il y a calcul du coefficien d'ajusemen. Le droi héorique de souscripion es ainsi défini : ds = d - da Avec ds : droi héorique de souscripion da : droi héorique d'aribuion d : droi héorique global Le coefficien d ajusemen es alors égal à où CB = Q -1 F f ds k CB 1 CB = 1 avec Q -1 es nombre de ires admis dans l indice à -1 F es le faceur floan f es le faceur de plafonnemen V-2 L'assimilaion des acions grauies n'accompagne pas le déachemen des drois d'aribuion e de souscripion Le nombre de ires es inchangé, seul le cours es ajusé des drois. La capialisaion globale de l'indice es modifiée, par décapialisaion du droi héorique global (aribuion + souscripion) sur le nombre de ires anciens. Il y a donc dans ce cas calcul du coefficien d'ajusemen. Le coefficien d ajusemen es alors égal à k CB 1 CB = 1 où CB = Q -1 F f d avec Q -1 es nombre de ires admis dans l indice à -1 F es le faceur floan f es le faceur de plafonnemen d es le droi héorique global (aribuion + souscripion) VI- RETRAIT D'UNE VALEUR Le rerai d'une valeur de l échanillon peu inervenir soi par une radiaion de la coe, soi par décision du Comié des Indices Boursiers. La capialisaion de la valeur sorane es déduie de la capialisaion globale de l indice. Le coefficien d ajusemen es alors égal à 1 1 où CB = ( Q xc ) k CB 1 CB = 1 Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

21 Q -1 es le nombre de ires admis dans l indice à -1 sur la valeur reirée C -1 es le cours de la valeur reirée VII- REDUCTION DU CAPITAL La réducion du capial peu se réaliser en bourse de différenes manières, don les plus couranes son : VII-1 Par abaissemen de la valeur nominale VII-1-1 Cas de remboursemen d une parie du capial L'opéraion se raie de la même façon qu'une mise en paiemen des dividendes. Le jour de remboursemen, le nombre de ires admis dans l indice (Q ) es inchangé e le cours de la valeur es ampué du monan du capial à rembourser par acion (à verser) : C = C 1 Vn avec : C -1 es le dernier cours de la valeur Vn es le monan du capial à rembourser. Il correspond à la valeur qui viendra en diminuion du cours boursier de la veille C -1. La capialisaion globale de l'indice es ajusée, par décapialisaion du monan du capial versé aux acionnaires. Le coefficien d ajusemen es alors égal à 1 1 où CB = Q F f ( C C ) k CB 1 CB = 1 avec : Q -1 es nombre de ires admis dans l indice à -1 F es le faceur floan f es le faceur de plafonnemen C -1 es le dernier cours de la valeur C es le cours ajusé de la valeur VII-1-2 Cas de réducion simple par abaissemen de la valeur nominale pour absorpion de pere La réducion du capial pour absorpion de pere au moyen d un abaissemen de la valeur nominale n affece pas la capialisaion courane de la valeur. Ainsi, les caracérisiques de la valeur son inchangées (ires admis e cours). La capialisaion globale de l'indice demeure la même, il n'y a donc pas de calcul du coefficien d'ajusemen. Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

22 VII-2 Par annulaion d acions VII-2.1 Cas de réducion du capial par simple annulaion d acions De la capialisaion globale de l indice, es déduie la baisse de capialisaion de la valeur correspondan aux acions annulées. Le coefficien d ajusemen es alors égal à où CB = Q F avec : Q F f f C 1 es le nombre de ires annulés à es le faceur floan es le faceur de plafonnemen C -1 es le dernier cours de la valeur k CB 1 CB = 1 VII-2-2 Cas de réducion du capial par annulaion d acions pour absorpion de pere La réducion du capial pour absorpion de pere au moyen de réducion de nombre de ires n affece pas la capialisaion courane de la valeur. Ainsi, la capialisaion de la valeur rese inchangée e la capialisaion globale de l'indice demeure la même. Le nombre de ires de la valeur es diminué du nombre d'acions annulées e le cours es ajusé de sore que la capialisaion de la valeur de l'indice demeure inchangée, il n'y a donc pas de calcul du coefficien d'ajusemen. VIII- ASSIMILATION DES ACTIONS NOUVELLES Lorsque des nouvelles acions son assimilées aux anciennes, le nombre de ires admis (Q) es augmené du nombre d'acions nouvelles admises e la capialisaion globale de l'indice es modifiée. Le cours es inchangé, il y a donc calcul du coefficien d'ajusemen Les opéraions suscepibles d'augmener la capialisaion boursière par créaion de nouveaux ires e n'affecan pas le cours son principalemen : L admission e l assimilaion d acions nouvelles issues d une augmenaion de capial ; L admission de ires suie à un appor ou une fusion-absorpion. La capialisaion globale de l'indice es modifiée, par capialisaion des nouveaux ires. Le coefficien d ajusemen es alors égal à k CB 1+ CB = 1 où CB = Q F f C 1 Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

23 avec : Q F f es le nombre d acions nouvelles qui son admises à es le faceur floan es le faceur de plafonnemen C -1 es le dernier cours de la valeur IX- DIVISION & REGROUPEMENT DE TITRES Une division par abaissemen de la valeur nominal ou un regroupemen de ires par élévaion du nominal n'affece pas la capialisaion courane de la valeur. La capialisaion globale de l'indice demeure inchangée : il n'y a donc pas de calcul du coefficien d'ajusemen. Le nouveau nombre de ires es inclus dans le calcul de l'indice dès que la valeur es échangée ex-division ou regroupemen. X- LES OFFRES PUBLIQUES Pendan la période de suspension de coaion précédan une offre publique (OPA, OPE), le cours pris en compe pour le calcul de l'indice es le dernier cours de référence an que l'avis d ouverure n'es pas publié, par le Conseil du Marché Financier. Le lendemain de la publicaion de l'avis d ouverure ou de l avis de recevabilié e ce jusqu'à la reprise des coaions, le cours pris en compe pour le calcul de l'indice es le prix de l OPA, OPE (ou les prix successifs, en cas d enchérissemen). Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Documen mis à jour : Décembre

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

Introduction aux produits dérivés

Introduction aux produits dérivés Chapire 1 Inroducion aux produis dérivés de crédi Le risque de crédi signifie les risques financiers liés aux incapaciés d un agen (un pariculier, une enreprise ou un éa souverain) de payer un engagemen

Plus en détail

Institut Supérieur de Gestion

Institut Supérieur de Gestion UNIVERSITE DE TUNIS Insiu Supérieur de Gesion 4 EME ANNEE SCIENCES COMPTABLES COURS MARCHES FINANCIER ET EVALUATION DES ACTIFS NOTES DE COURS : MOUNIR BEN SASSI YOUSSEF ZEKRI CHAPITRE 1 : LE MARCHE FINANCIER

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE Obje de la séance 3 : dans la séance 2, nous avons monré commen le besoin de financemen éai couver par des

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

4. Principe de la modélisation des séries temporelles

4. Principe de la modélisation des séries temporelles 4. Principe de la modélisaion des séries emporelles Nous raierons ici, à ire d exemple, la modélisaion des liens enre la polluion amosphérique e les indicaeurs de sané. Mais les méhodes indiquées, comme

Plus en détail

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme Programmaion, organisaion e opimisaion de son processus Acha (Ref : M64) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender la foncion achas e son environnemen Opimiser son processus achas Développer un acha

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS Ned s Expa L assurance des Néerlandais en France 2015 Découvrez en vidéo pourquoi les expariés en France choisissen APRIL Inernaional pour leur assurance sané : Suivez-nous

Plus en détail

Risque associé au contrat d assurance-vie pour la compagnie d assurance. par Christophe BERTHELOT, Mireille BOSSY et Nathalie PISTRE

Risque associé au contrat d assurance-vie pour la compagnie d assurance. par Christophe BERTHELOT, Mireille BOSSY et Nathalie PISTRE Ce aricle es disponible en ligne à l adresse : hp://www.cairn.info/aricle.php?id_revue=ecop&id_numpublie=ecop_149&id_article=ecop_149_0073 Risque associé au conra d assurance-vie pour la compagnie d assurance

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion assurance-vie e récupéraion: Quand e Commen récupérer? (Ref : 3087) La maîrise de la récupéraion des conras d'assurances-vie requalifiés en donaion OBJECTIFS Appréhender la naure d un conra d

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET Finance 1 Universié d Evry Val d Essonne éance 2 Philippe PRIAULET Plan du cours Les opions Définiion e Caracérisiques Terminologie, convenion e coaion Les différens payoffs Le levier implicie Exemple

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire Séquence 2 Pourcenages Sommaire Pré-requis Évoluions e pourcenages Évoluions successives, évoluion réciproque Complémen sur calcularices e ableur Synhèse du cours Exercices d approfondissemen 1 1 Pré-requis

Plus en détail

Etude de risque pour un portefeuille d assurance récolte

Etude de risque pour un portefeuille d assurance récolte Eude de risque pour un porefeuille d assurance récole Hervé ODJO GROUPAMA Direcion ACTUARIAT Groupe 2, Bd Malesherbes 75008 Paris Tél : 33 (0 44 56 72 46 herve.odjo@groupama.com Viviane RITZ GROUPAMA Direcion

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. Eric Jondeau

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. Eric Jondeau Ecole des HEC Universié de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE Eric Jondeau FINANCE EMPIRIQUE La prévisibilié des rendemens Eric Jondeau L hypohèse d efficience des marchés Moivaion L idée de base de l hypohèse

Plus en détail

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination Formaion Manager ses équipes : Comprendre e exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Idenifier ses compéences managériales de cadre de la foncion publique Déerminer les

Plus en détail

SCIENCES DE L'INGÉNIEUR TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTRIQUE TERMINALE Durée : 2h OUVRE PORTAIL FAAC : SERRURE CODÉE

SCIENCES DE L'INGÉNIEUR TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTRIQUE TERMINALE Durée : 2h OUVRE PORTAIL FAAC : SERRURE CODÉE CIENCE DE L'INGÉNIEU TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTIQUE TEMINALE Durée : 2h OUVE POTAIL FAAC : EUE CODÉE Cenres d'inérê abordés : Thémaiques : CI11 ysèmes logiques e numériques I6 Les sysèmes logiques combinaoires

Plus en détail

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE DM SSI: AQUISITION DE l INFORMATION ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Pores Laérales Coulissanes de monospace PRÉSENTATION DE L ÉTUDE Mise en siuaion Les fabricans d'auomobiles, face à une concurrence

Plus en détail

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET MODELES DE LA COURBE DES AUX D INERE UNIVERSIE d EVRY Séance 4 Philippe PRIAULE Plan de la Séance Les modèles sochasiques de déformaion de la courbe des aux: Approche déaillée Le modèle de Black: référence

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS Coaching - accompagnemen personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agens e les cadres dans le développemen de leur poeniel OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Le coaching es une démarche s'inscrivan dans

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Séance 1........................................................................................................ Je prends un bon dépar.......................................................................................

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

THÈSE. Pour l obtention du grade de Docteur de l Université de Paris I Panthéon-Sorbonne Discipline : Sciences Économiques

THÈSE. Pour l obtention du grade de Docteur de l Université de Paris I Panthéon-Sorbonne Discipline : Sciences Économiques Universié de Paris I Panhéon Sorbonne U.F.R. de Sciences Économiques Année 2011 Numéro aribué par la bibliohèque 2 0 1 1 P A 0 1 0 0 5 7 THÈSE Pour l obenion du grade de Doceur de l Universié de Paris

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Indusrielles pour l Ingénieur Cenre d Inérê 6 : CONVERTIR l'énergie Compéences : MODELISER, RESOUDRE CONVERSION ELECTROMECANIQUE - Machine à couran coninu en régime dynamique Procédés de piloage

Plus en détail

Documents de Travail du Centre d Economie de la Sorbonne

Documents de Travail du Centre d Economie de la Sorbonne Documens de Travail du Cenre d Economie de la Sorbonne D un muliple condiionnel en assurance de porefeuille : CAViaR pour les gesionnaires? Benjamin HAMIDI, Emmanuel JURCZENKO, Berrand MAILLET 2009.33

Plus en détail

Romain Burgot & Tchim Silué. Synthèse de l article : Note sur l évaluation de l option de remboursement anticipé

Romain Burgot & Tchim Silué. Synthèse de l article : Note sur l évaluation de l option de remboursement anticipé ENSAE 3 eme année Romain Burgo & Tchim Silué Synhèse de l aricle : Noe sur l évaluaion de l opion de remboursemen anicipé Mémoire de gesion ALM Juin 2006 Résumé Depuis 1979, la loi offre à l empruneur

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1)

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1) Parenaria Sociéé Générale Execuive relocaions Vous vous insallez en france? Sociéé Générale vous accompagne (1) offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au

Plus en détail

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS CEDRIC TAPSOBA Diplômé IDS Inern/ CARE Regional Program Coordinaor and Gender Specialiy Service from USAID zzz WA-WASH Program Tel: 70 77 73 03/

Plus en détail

La crise de liquidité a engendré une réponse réglementaire en cours d ajustement qui pousse

La crise de liquidité a engendré une réponse réglementaire en cours d ajustement qui pousse Crise de liquidié Piloage du LCR ou du risque de liquidié? Salwa Fariji / Vincen Boisbourdain Salwa Fariji es consulane chez Opus Finance. Diplômée de L ESEC de Barcelone en analyse financière e gesion

Plus en détail

Impact du vieillissement démographique sur l impôt prélevé sur les retraits des régimes privés de retraite

Impact du vieillissement démographique sur l impôt prélevé sur les retraits des régimes privés de retraite DOCUMENT DE TRAVAIL 2003-12 Impac du vieillissemen démographique sur l impô prélevé sur les rerais des régimes privés de reraie Séphane Girard Direcion de l analyse e du suivi des finances publiques Ce

Plus en détail

Groupe International Fiduciaire. pour l Expertise comptable et le Commissariat aux comptes

Groupe International Fiduciaire. pour l Expertise comptable et le Commissariat aux comptes Groupe Inernaional Fiduciaire pour l Experise compable e le Commissaria aux compes L imporan es de ne jamais arrêer de se poser des quesions Alber EINSTEIN QUI SOMMES-NOUS? DES HOMMES > Une ÉQUIPE solidaire

Plus en détail

Pricing des produits dérivés de crédit dans un modèle

Pricing des produits dérivés de crédit dans un modèle Pricing des produis dérivés de crédi dans un modèle à inensié Nordine Bennani & Cyril Sabbagh Table des maières 1 Présenaion générale des dérivés de crédi 3 1.1 Inroducion...................................

Plus en détail

Froid industriel : production et application (Ref : 3494) Procédés thermodynamiques, systèmes et applications OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Froid industriel : production et application (Ref : 3494) Procédés thermodynamiques, systèmes et applications OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Froid indusriel : producion e applicaion (Ref : 3494) Procédés hermodynamiques, sysèmes e applicaions SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Appréhender les différens procédés hermodynamiques de producion

Plus en détail

Le mécanisme du multiplicateur (dit "multiplicateur keynésien") revisité

Le mécanisme du multiplicateur (dit multiplicateur keynésien) revisité Le mécanisme du muliplicaeur (di "muliplicaeur kenésien") revisié Gabriel Galand (Ocobre 202) Résumé Le muliplicaeur kenésien remone à Kenes lui-même mais il es encore uilisé de nos jours, au moins par

Plus en détail

GESTION DU RÉSULTAT : MESURE ET DÉMESURE 1 2 ème version révisée, août 2003

GESTION DU RÉSULTAT : MESURE ET DÉMESURE 1 2 ème version révisée, août 2003 GESTION DU RÉSULTAT : MESURE ET DÉMESURE 1 2 ème version révisée, aoû 2003 Thomas JEANJEAN 2 Cahier de recherche du CEREG n 2003-13 Résumé : Depuis une vingaine d années, la noion d accruals discréionnaires

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014 RAORT ANNUEL EXERCICE 2014 A - IDENTITÉ DE L'ASSOCIATION C.E.R. Code de l'associaion Nom adresse DE NORMANDIE 3 5 08 a HOTO CLUB SOTTEVILLE 15 rue de la gare B111 76300 Soeville Les Rouen Indiquez ci-dessous

Plus en détail

Les Comptes Nationaux Trimestriels

Les Comptes Nationaux Trimestriels REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Parie ---------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ---------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work Faherland ---------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS ----------

Plus en détail

ÉVALUATION DES PRODUITS DÉRIVÉS DE CRÉDIT Fevrier 2003

ÉVALUATION DES PRODUITS DÉRIVÉS DE CRÉDIT Fevrier 2003 ÉVALUATION DES PRODUITS DÉRIVÉS DE CRÉDIT Fevrier 2003 Idriss Tchapda Djamen UniversiéClaudeBernardLyon1 Insiu de Science F inancière e d 0 Assurances (ISFA) 1. Résumé. Évaluaion des produis dérivés de

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

Comparaison des composantes de la croissance de la productivité : Belgique, Allemagne, France et Pays-Bas 1996-2007

Comparaison des composantes de la croissance de la productivité : Belgique, Allemagne, France et Pays-Bas 1996-2007 Bureau fédéral du Plan Avenue des Ars 47-49, 1000 Bruxelles hp://www.plan.be WORKING PAPER 18-10 Comparaison des composanes de la croissance de la producivié : Belgique, Allemagne, France e Pays-Bas 1996-2007

Plus en détail

2009-01 EFFICIENCE INFORMATIONNELLE DES 1948-2008 UNE VERIFICATION ECONOMETRIQUE MARCHES DE L OR A PARIS ET A LONDRES, DE LA FORME FAIBLE

2009-01 EFFICIENCE INFORMATIONNELLE DES 1948-2008 UNE VERIFICATION ECONOMETRIQUE MARCHES DE L OR A PARIS ET A LONDRES, DE LA FORME FAIBLE 009-01 EFFICIENCE INFORMATIONNELLE DES MARCHES DE L OR A PARIS ET A LONDRES, 1948-008 UNE VERIFICATION ECONOMETRIQUE DE LA FORME FAIBLE Thi Hong Van HOANG Efficience informaionnelle des marchés de l or

Plus en détail

Présentation groupe de travail

Présentation groupe de travail Présenaion groupe de ravail Sofiane Saadane jeudi 23 mai 2013 Résumé L aricle sur lequel on ravaille [LP09] présene un problème de bandi à deux bras comporan une pénalié. Nous commencerons par présener

Plus en détail

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres Une union pour les employeurs de l' conomie sociale - grande Conférence sociale - les posiionnemens e proposiions de l usgeres Juille 212 1 «développer l emploi e en priorié l emploi des jeunes» le posiionnemen

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE LIQUIDITÉ ET MICROSTRUCTURE. La Liquidité - De la Microstructure à la Gestion du Risque de Liquidité

PREMIÈRE PARTIE LIQUIDITÉ ET MICROSTRUCTURE. La Liquidité - De la Microstructure à la Gestion du Risque de Liquidité PREMIÈRE PARTIE LIQUIDITÉ ET MICROSTRUCTURE Erwan Le Saou - Novembre 2000. 13 La microsrucure des marchés financiers ne serai cerainemen pas au cenre d une liéraure abondane si le concep de liquidié n

Plus en détail

L électronique ou la criée, qui assure la meilleure liquidité

L électronique ou la criée, qui assure la meilleure liquidité Proje de Marchés Financiers Rappor Final L élecronique ou la criée, qui assure la meilleure liquidié Sous la direcion de M. Desvilles CIBRARIO Mahieu GHARIANI Sana REBAI Sofiane Table des Maières Inroducion...

Plus en détail

RÈGLES DES INDICES CAC

RÈGLES DES INDICES CAC RÈGLES DES INDICES CAC CAC 40, CAC Next 20, CAC Large 60, CAC Mid 60, SBF 120, CAC Small, CAC Mid & Small, CAC All-Tradable Version 14-01 Applicable à partir du 1 Avril 2014 indices.euronext.com La version

Plus en détail

N d ordre Année 2008 THESE. présentée. devant l UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1. pour l obtention. du DIPLOME DE DOCTORAT. (arrêté du 7 août 2006)

N d ordre Année 2008 THESE. présentée. devant l UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1. pour l obtention. du DIPLOME DE DOCTORAT. (arrêté du 7 août 2006) N d ordre Année 28 HESE présenée devan l UNIVERSIE CLAUDE BERNARD - LYON pour l obenion du DILOME DE DOCORA (arrêé du 7 aoû 26) présenée e souenue publiquemen le par M. Mohamed HOUKARI IRE : Mesure du

Plus en détail

Assurance vacances et voyages

Assurance vacances et voyages Digne de confiance Assurance vacances e voyages Une bonne assurance à l éranger La sécurié avan ou. Égalemen pendan des vacances à l éranger. CONCORDIA vous accompagne parou, afin que vous puissiez parcourir

Plus en détail

L évaluation du prix des actions par les fondamentaux : analyse du marché français

L évaluation du prix des actions par les fondamentaux : analyse du marché français L évaluaion du prix des acions par les fondamenaux : analyse du marché français Dominique epin To cie his version: Dominique epin. L évaluaion du prix des acions par les fondamenaux : analyse du marché

Plus en détail

Copules et dépendances : application pratique à la détermination du besoin en fonds propres d un assureur non vie

Copules et dépendances : application pratique à la détermination du besoin en fonds propres d un assureur non vie Copules e dépendances : applicaion praique à la déerminaion du besoin en fonds propres d un assureur non vie David Cadoux Insiu des Acuaires (IA) GE Insurance Soluions 07 rue Sain-Lazare, 75009 Paris FRANCE

Plus en détail

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle Eercices de baccalauréa série S sur la loi eponenielle (page de l énoncé/page du corrigé) La compagnie d'auocars (Bac série S, cenres érangers, 23) (2/) Durée de vie d'un composan élecronique (Bac série

Plus en détail

L impact de l activisme des fonds de pension américains : l exemple du Conseil des Investisseurs Institutionnels.

L impact de l activisme des fonds de pension américains : l exemple du Conseil des Investisseurs Institutionnels. L impac de l acivisme des fonds de pension américains : l exemple du Conseil des Invesisseurs Insiuionnels. Fabrice HERVE * Docoran * Je iens à remercier ou pariculièremen Anne Lavigne e Consanin Mellios

Plus en détail

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION 2 IUT Blois Déparemen GTR J.M. Giraul, O. Bou Maar, D. Ceron M. Richard, P. Sevesre e M. Leberre. -TP- Modulaions digiales ASK - FSK IUT Blois Déparemen du Génie des Télécommunicaions e des Réseaux. Le

Plus en détail

LES MODÈLES DE TAUX DE CHANGE

LES MODÈLES DE TAUX DE CHANGE LES MODÈLES DE TAUX DE CHANGE Équilibre de long erme, dynamique e hysérèse Anoine Bouvere Docoran à l OFCE Henri Serdyniak Direceur du Déparemen économie de la mondialisaion de l OFCE Professeur associé

Plus en détail

Une mesure financière de l importance de la prime de risque de change dans la prime de risque boursière*

Une mesure financière de l importance de la prime de risque de change dans la prime de risque boursière* Une mesure financière de l imporance de la prime de risque de change dans la prime de risque boursière* Salem Boubakri Janvier 2009 Résumé Cee éude ese une exension inernaionale du Modèle d Evaluaion des

Plus en détail

Interdépendance des marchés d actions : analyse de la relation entre les indices boursiers américain et européens

Interdépendance des marchés d actions : analyse de la relation entre les indices boursiers américain et européens Inerdépendance des marchés d acions : analyse de la relaion enre les indices boursiers américain e européens SANVI AVOUYI-DOVI, DAVID NETO Direcion générale des Éudes e des Relaions inernaionales Direcion

Plus en détail

Sélection de portefeuilles et prédictibilité des rendements via la durée de l avantage concurrentiel 1

Sélection de portefeuilles et prédictibilité des rendements via la durée de l avantage concurrentiel 1 ASAC 008 Halifax, Nouvelle-Écosse Jacques Sain-Pierre (Professeur Tiulaire) Chawki Mouelhi (Éudian au Ph.D.) Faculé des sciences de l adminisraion Universié Laval Sélecion de porefeuilles e prédicibilié

Plus en détail

Chapitre 9. Contrôle des risques immobiliers et marchés financiers

Chapitre 9. Contrôle des risques immobiliers et marchés financiers Capire 9 Conrôle des risques immobiliers e marcés financiers Les indices de prix immobiliers ne son pas uniquemen des indicaeurs consruis dans un bu descripif, mais peuven servir de référence pour le conrôle

Plus en détail

PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE. Dossier technique

PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE. Dossier technique PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE Dossier echnique SOMMAIRE Inroducion Présenaion en images des différens élémens Principe de foncionnemen e rôle des différens élémens Diagramme sagial Mise en

Plus en détail

Formation Administrateur Server 2008 (Ref : IN4) Tout ce qu'il faut savoir sur Server 2008 OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Formation Administrateur Server 2008 (Ref : IN4) Tout ce qu'il faut savoir sur Server 2008 OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION COMUNDICOMPETENCES-TECHNIQUESDEL INGÉNIEUR Formaion Adminisraeur Server 2008 (Ref : IN4) SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Gérer des ressources e des compes avec Acive Direcory e Windows Server 2008

Plus en détail

Impact budgétaire de l immigration en France : une étude de comptabilité générationnelle

Impact budgétaire de l immigration en France : une étude de comptabilité générationnelle Impac budgéaire de l immigraion en France : une éude de compabilié généraionnelle Xavier Chojnicki Equippe (Universié de Lille 2) e Cepii L'objecif es ici d'éudier, en comparan les effes découlan d un

Plus en détail

Document de travail FRANCE ET ALLEMAGNE : UNE HISTOIRE DU DÉSAJUSTEMENT EUROPEEN. Mathilde Le Moigne OFCE et ENS ULM

Document de travail FRANCE ET ALLEMAGNE : UNE HISTOIRE DU DÉSAJUSTEMENT EUROPEEN. Mathilde Le Moigne OFCE et ENS ULM Documen de ravail 2015 17 FRANCE ET ALLEMAGNE : UNE HISTOIRE DU DÉSAJUSTEMENT EUROPEEN Mahilde Le Moigne OFCE e ENS ULM Xavier Rago Présiden OFCE e chercheur CNRS Juin 2015 France e Allemagne : Une hisoire

Plus en détail

TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETAIRE AU SECTEUR REEL AU SENEGAL

TRANSMISSION DE LA POLITIQUE MONETAIRE AU SECTEUR REEL AU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE Direcion des Saisiques Economiques e de la Compabilié

Plus en détail

LA POLITIQUE MONETAIRE A TAUX ZERO ET SES IMPLICATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS: LE CAS DE LA BANQUE DU JAPON

LA POLITIQUE MONETAIRE A TAUX ZERO ET SES IMPLICATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS: LE CAS DE LA BANQUE DU JAPON LA POLITIQUE MONETAIRE A TAUX ZERO ET SES IMPLICATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS: LE CAS DE LA BANQUE DU JAPON Ibrahima Soumare To cie his version: Ibrahima Soumare. LA POLITIQUE MONETAIRE A TAUX ZERO

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

EPARGNE RETRAITE ET REDISTRIBUTION *

EPARGNE RETRAITE ET REDISTRIBUTION * EPARGNE RETRAITE ET REDISTRIBUTION * Alexis Direr (1) Version février 2008 Docweb no 0804 Alexis Direr (1) : Universié de Grenoble e LEA (INRA, PSE). Adresse : LEA, 48 bd Jourdan 75014 Paris. Téléphone

Plus en détail

CHELEM Commerce International

CHELEM Commerce International CHELEM Commerce Inernaional Méhodes de consrucion de la base de données du CEPII Alix de SAINT VAULRY Novembre 2013 1 Conenu de la base de données Flux croisés de commerce inernaional (exporaeur, imporaeur,

Plus en détail

Pour 2014, le rythme de la reprise économique qui semble s annoncer,

Pour 2014, le rythme de la reprise économique qui semble s annoncer, En France, l invesissemen des enreprises reparira--il en 2014? Jean-François Eudeline Yaëlle Gorin Gabriel Sklénard Adrien Zakharchouk Déparemen de la conjoncure Pour 2014, le ryhme de la reprise économique

Plus en détail

Taux de change et Inflation: une analyse en modèle VAR du canal du taux de change : Cas de la Tunisie

Taux de change et Inflation: une analyse en modèle VAR du canal du taux de change : Cas de la Tunisie Taux de change e Inflaion: une analyse en modèle VAR du canal du aux de change : Cas de la Tunisie Samia Jebali 1 Tahar Moulahi** Mohamed Slim Mouha*** Résumé La Tunisie connais depuis cinq ans une dépréciaion

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

UN MODÈLE D ÉVALUATION DES COÛTS AGRÉGÉS LIÉS AUX ASSURANCES POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ

UN MODÈLE D ÉVALUATION DES COÛTS AGRÉGÉS LIÉS AUX ASSURANCES POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ UN MODÈLE D ÉVALUATION DES COÛTS AGRÉGÉS LIÉS AUX ASSURANCES POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ Mémoire Emmanuel Hamel Maîrise en acuaria Maîres ès sciences (M.Sc.) Québec, Canada Emmanuel Hamel, 03 Résumé

Plus en détail

L impact des contraintes financières. dans la décision d investissement

L impact des contraintes financières. dans la décision d investissement INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Série des documens de ravail de la Direcion des Eudes e Synhèses Économiques G 9907 L impac des conraines financières dans la décision d invesissemen

Plus en détail

Crise Financière, Politique de Déflation, Politique D anticipations et Ciblage des Taux Longs au japon

Crise Financière, Politique de Déflation, Politique D anticipations et Ciblage des Taux Longs au japon Crise Financière, Poliique de Déflaion, Poliique D anicipaions e Ciblage des Taux Longs au japon SOUMARE Ibrahima Universié de Rouen Haue Normandie (France) Laboraoire CARE (Cenre d Analyse e de Recherche

Plus en détail

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE Le seul ballon hybride solaire-hermodynamique cerifié NF Elecricié Performance Ballon hermodynamique 223 lires inox 316L Plaque évaporarice

Plus en détail

CANAUX DE TRANSMISSION BRUITES

CANAUX DE TRANSMISSION BRUITES Canaux de ransmissions bruiés Ocobre 03 CUX DE TRSISSIO RUITES CORRECTIO TRVUX DIRIGES. oyer Canaux de ransmissions bruiés Ocobre 03. RUIT DE FOD Calculer le niveau absolu de brui hermique obenu pour une

Plus en détail

Article. «Les effets à long terme des fonds de pension» Pascal Belan, Philippe Michel et Bertrand Wigniolle

Article. «Les effets à long terme des fonds de pension» Pascal Belan, Philippe Michel et Bertrand Wigniolle Aricle «Les effes à long erme des fonds de pension» Pascal Belan, Philippe Michel e Berrand Wigniolle L'Acualié économique, vol 79, n 4, 003, p 457-480 Pour cier ce aricle, uiliser l'informaion suivane

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A UIMBERTEAU UIMBERTEAU TRAVAUX PRATIQUES 5 ISTALLATIO ELECTRIQUE DE LA CAE D'ESCALIER DU BATIMET A ELECTROTECHIQUE Seconde B.E.P. méiers de l'elecroechnique ELECTROTECHIQUE HABITAT Ver.. UIMBERTEAU TRAVAUX

Plus en détail

BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE

BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE AVRIL 2015 BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE - AVRIL 2015 SOMMAIRE 04 INTRODUCTION Une conceraion au plus près du errain 06 LE PROJET EN BREF

Plus en détail

Méthodes financières et allocation d actifs en assurance

Méthodes financières et allocation d actifs en assurance Méhodes financières e allocaion d acifs en assurance - Norber GAURON (JWA Acuaires, Paris) - Frédéric PLANCHE (Universié Lyon, Laboraoire SAF) - Pierre HEROND (JWA Acuaires, Lyon) 2005. (WP 2025) Laboraoire

Plus en détail

Facturation et Commerce Electroniques. Facturation et Commerce Electroniques Partie I. Plan. Introduction Capita Selecta

Facturation et Commerce Electroniques. Facturation et Commerce Electroniques Partie I. Plan. Introduction Capita Selecta Facuraion e Commerce Elecroniques Aspecs juridiques e fiscaux SPI + & Club liégeois des exporaeurs Liège, le 18 mars 2004 Plan Aspecs juridiques Eric Louis e Peer Verplancke Aspecs TVA Baudouin Thirion

Plus en détail

CONTRIBUTION A L ANALYSE DE LA GESTION DU RESULTAT DES SOCIETES COTEES

CONTRIBUTION A L ANALYSE DE LA GESTION DU RESULTAT DES SOCIETES COTEES CONTRIBUTION A L ANALYSE DE LA GESTION DU RESULTAT DES SOCIETES COTEES Thomas Jeanjean To cie his version: Thomas Jeanjean. CONTRIBUTION A L ANALYSE DE LA GESTION DU RESULTAT DES SOCIETES COTEES. 22ÈME

Plus en détail

Essai surlefficience informationnelle du march boursier marocain

Essai surlefficience informationnelle du march boursier marocain Global Journal of Managemen and Business Research : c Finance Volume 14 Issue 1 Version 1.0 Year 2014 Type: Double Blind Peer Reviewed Inernaional Research Journal Publisher: Global Journals Inc. (USA)

Plus en détail

Une technologie révolutionnaire non statistique pour supprimer les variabilités

Une technologie révolutionnaire non statistique pour supprimer les variabilités mesure e conrôle < TECHNIQUE Une echnologie révoluionnaire non saisique pour supprimer les variabiliés A NON STATISTICAL GROUND BRAKING METHODOLOGY TO AVOID VARIABILITY Business effiscience idenifie e

Plus en détail