ITEM N 51 : L Enfant handicapé : orientation et prise en charge.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ITEM N 51 : L Enfant handicapé : orientation et prise en charge."

Transcription

1 ITEM N 51 : L Enfant handicapé : orientation et prise en charge. OBJECTIFS (ENC): - Argumenter les principes d orientation et de prise en charge d un enfant handicapé Auteur : Pr Yves Chaix Enseignant Référent : Pr. Yves Chaix Version : POINTS ESSENTIELS : - 1% des enfants naissant chaque jour seront porteurs dès leur enfance d un handicap grave tout au long de leur vie. - La prise en charge de l enfant fait suite à un diagnostic précis de handicap et une annonce du handicap et de ses conséquences qui conditionne l adhésion de la famille au projet thérapeutique - Toutes les dimensions de la vie devront être envisagées (physiques, éducatives, mentales, affectives, socio familiales..) dans une approche globale du handicap - Le projet thérapeutique est un projet global, multidisciplinaire adapté à chaque enfant et à la nature de son handicap favorisant le plus possible l intégration de l enfant 1

2 PLAN : 1 DEFINITIONS 2 CLASSIFICATION 3 EPIDEMIOLOGIE 4 PRINCIPES D ORIENTATION ET DE PRISE EN CHARGE 4.1 Reconnaître la déficience 4.2 Annoncer la déficience 4.3 Evaluer la sévérité de la déficience 4.4 Prise en charge de la déficience Principes généraux Dimension sociale et financière La Maison Départementale des Personnes Handicapées ou MDPH Les lieux de soins et les structures spécialisées La scolarisation 2

3 1 DEFINITIONS Donner une définition du handicap est particulièrement difficile. En 1981, l OMS a publié la Classification Internationale du Handicap (CIH-1) qui clarifie la notion de handicap en distinguant trois dimensions : - la déficience : altération d une fonction physiologique, psychologique ou anatomique = Aspect lésionnel du handicap - l incapacité : réduction partielle ou totale de la capacité d accomplir une activité = Aspect fonctionnel du handicap - le désavantage : conséquence de la déficience ou de l incapacité sur les conditions d insertion sociale, scolaire ou professionnelle. Résulte de l interaction entre la personne et l environnement ; son importance est lié à l environnement qui peut soit le minimiser, soit l amplifier = Aspect situationnel du handicap En 2001, l OMS a proposé une nouvelle Classification (CIH-2) ou CIF (Classification Internationale du Fonctionnement) non plus centré sur l individu comme la précédente mais en proposant un modèle équilibré entre l individu (modèle médical centré sur le soin à l individu) et la société (modèle social qui privilégie les solutions apportées par la collectivité). Le terme handicap devient un terme générique pour désigner le versant négatif de toute altération du fonctionnement. L approche multidimensionnelle de la classification du fonctionnement et du handicap est schématisée ci-dessous : Problèmes de santé (trouble ou maladie) Fonctions organiques et structures anatomiques Activités Participation Facteurs environnementaux Facteurs personnels Trois niveaux sont reconnus au concept de handicap : - l organe (fonction ou structure) avec un versant positif qui correspond à son intégrité et son versant négatif à la déficience - l individu son versant positif correspond à l activité et son versant négatif à la limitation d activité 3

4 - le groupe social : son versant positif concerne la participation et son versant négatif la restriction de participation. L évaluation des limites du fonctionnement de l enfant doit prendre en compte les facteurs personnels (cadre de vie de la personne) et les facteurs environnementaux (facteurs externes à la personne constituant l environnement physique et social). 2 CLASSIFICATION Les regroupements habituellement utilisés dans les déficiences sont actuellement les suivants : *Les déficiences motrices parmi lesquelles : - l Infirmité Motrice Cérébrale ou (IMC) - les maladies neuro musculaires (Myopathies, neuropathies..) - Le Spina bifida *Les déficiences intellectuelles où l on distingue plusieurs niveaux selon la sévérité du retard mental *Les déficiences sensorielles - Visuelle - Auditive *Les troubles psychiatriques sévères parmi lesquels : - les Troubles Envahissants du Développement (Autisme, Asperger, syndrome de Rett ) - les psychoses infantiles *Les déficiences d autres organes ou fonctions : - cardiopathie invalidante - insuffisance respiratoire - hémophilie - maladie rénale chronique.. 3 EPIDEMIOLOGIE Près de 1% des enfants naissant chaque jour seront porteurs dès leur enfance d un handicap grave tout au long de leur vie. Le taux de prévalence des handicaps de l enfant n a pas diminué durant les dernières décennies en France comme à l étranger. Ce taux se situe actuellement : 8 enfants pour 1000 naissances pour les handicaps neurosensoriels sévères 3 enfants pour 1000 naissances pour les déficiences motrices 3 enfants pour 1000 naissances pour les déficiences intellectuelles sévères 2.5 enfants pour 1000 naissances pour les troubles psychiatriques (autisme, psychose) 4

5 4 PRINCIPES D ORIENTATION ET DE PRISE EN CHARGE Plusieurs étapes peuvent être schématiquement individualisées : 4.1 Reconnaître la déficience: - histoire et examen clinique, examens complémentaires, avis spécialisés complémentaires - enquête étiologique à la recherche d une cause prénatale ; périnatale ou néonatale, postnatale au handicap Selon l expertise collective réalisée par l INSERM en 2004, les causes varient selon le type de handicap considéré: Déficiences motrices Déficiences intellectuelles Déficiences sensorielles Troubles psychiatriques Causes prénatales Causes postnatales Causes Périnatales/néonatales probables Causes indéterminées prouvées prouvées 3 FDR simultanés 1 ou 2 FDR 32 % 15 % 6 % 19 % 28 % 52 % 5 % 1 % 11 % 31 % 35 % 6 % 2 % 11 % 46 % 7 % 3 % 0 % 10 % 80 % Parmi les facteurs de risques importants, il existe une relation inversement proportionnelle avec le poids de naissance : plus les enfants sont de faible poids de naissance ou plus la grossesse aura été courte et plus le taux de prévalence des déficiences sévères est important. - un certain nombre de maladies responsables de handicap sont de transmission héréditaire avec un risque de récurrence justifiant un diagnostic exact pour un accès à la meilleure information génétique 4.2 Annoncer la déficience: L annonce du diagnostic et de ses conséquences potentielles en terme de handicap conditionne souvent la compréhension de l entourage et de sa participation ultérieure à la prise en charge Cette annonce est faite généralement par un médecin ayant une expérience de la pathologie retrouvée en coordination avec l équipe qui assurera la prise en charge Il n y a pas en fait une annonce mais souvent des annonces car la famille traverse des phases successives de prise de conscience des déficiences et incapacités 4.3 Evaluer la sévérité de la déficience: Evaluation comprenant : -une analyse du retentissement fonctionnel de la déficience avec l utilisation d échelles validées dans la littérature scientifique -un bilan de qualité de vie avec là aussi l utilisation d échelles validées lorsqu elles existent -une évaluation des domaines cognitif et psychoaffectif de façon systématique 5

6 4.4 Prise en charge de la déficience: Principes généraux : Elle s inscrit dans une approche globale du handicap : - toutes les dimensions de la vie sont envisagées : physiques, éducatives, mentales, affectives, socio familiales - tout au long de la vie de l enfant - avec au centre de cette approche l enfant mais en prenant en compte la famille et la fratrie ainsi que les acteurs en liaison directe (par ex rééducateurs de l enfant) ou indirecte (par ex association..) avec l enfant et sa famille. Elle repose sur - dépistage précoce des enfants à risque - un suivi régulier - une orientation vers des filières de soins adaptées - une information complète sur les dispositifs de soins - le projet thérapeutique est un projet global, multidisciplinaire adapté à chaque enfant et à la nature de son handicap La prise en charge doit aboutir à une facilitation de l intégration de l enfant dans la vie sociale. Cette intégration induit : - la prise en compte des différents problèmes fonctionnels, sensoriels, cognitifs - l intégration scolaire - la préservation de la famille Dimension sociale et financière Prise en charge à 100% des frais de santé : - demande à formuler auprès de la Caisse Primaire d Assurance (CPAM) sur un formulaire spécifique - dans le cadre des maladies inscrites sur la liste des affections de longue durée ou des affections longues et coûteuses mais hors liste - permettant l exonération du ticket modérateur Possibilité de demande d Allocation de Présence Parentale (APP) - allocation permettant un congé de 4 mois renouvelables deux fois - versée par la sécurité sociale Possibilité de demande d Aide à domicile - dispositions mises en œuvre sont variables selon les départements Orientation des parents vers la MDPH et demande AEEH La Maison Départementale des Personnes Handicapées ou MDPH Lieu unique dans chaque département, création suite à la loi du 11 février 2005 Elle doit faciliter les démarches des personnes handicapées et de leur famille Parmi ses différentes missions, la MDPH : - informe et accompagne la personne handicapée et sa famille - met en place et organise l équipe pluridisciplinaire qui évalue les besoins de la personne sur la base du projet de vie avec un plan personnalisé de compensation du handicap 6

7 - assure l organisation de la Commission des droits et de l autonomie des personnes handicapées (CDAPH) et le suivi de la mise en œuvre de ses décisions Cette commission regroupe les anciennes CDES (enfant) et COTOREP (adulte). La mission de la CDAPH est de prendre les décisions relatives à l'ensemble des droits de la personne handicapée, notamment en matière d'attribution de prestations et d'orientation. Elle - accorde et fixe le montant de l allocation d éducation pour enfant handicapé (AEEH) - accorde des transports spécialisés ou une carte d invalidité en fonction du taux d incapacité Les lieux de soins et les structures spécialisées *Le domicile, à privilégier chaque fois que possible. Pour les enfants de moins de 6 ans, existent dans chaque département les Centre d Action Médico-Sociale Précoce ou CAMSP : - polyvalents ou spécialisés dans l accompagnement d enfant présentant le même type d handicap - composés d équipes pluridisciplinaires - destinés à faciliter le dépistage, le diagnostic et la rééducation des enfants âgés de moins de 6 ans Lorsque le handicap apparaît surtout lié à une déficience des fonctions psychiques, on peut avoir recours à des consultations spécialisées pédopsychiatriques : - réparties sur tout le territoire selon la politique de sectorisation : Centre Médico- Psychologique ou CMP - dans des Centres Médico-Psycho-Pédagogique ou CMPP gérés par des associations à but non lucratif Des équipes de suivi médical existent également, ce sont les Services d Education Spéciale et de Soins à Domicile ou SESSAD - équipes pluridisciplinaires - soutien spécialisé aux enfants et adolescents maintenus dans leur milieu ordinaire - intervention sur les lieux de vie de l enfant (milieu scolaire, domicile ) - certains de ces services sont spécialisés pour des déficiences sensorielles : o Service de soutien et d éducation familiale et intégration scolaire ou SSEFIS pour déficients auditifs o Service d aide à l acquisition de l autonomie et à l intégration scolaire SAAAIS pour déficients visuels. L admission dans le SESSAD relève d une décision de la CDAPH. *Les structures sanitaires Les services hospitaliers et les centres de rééducation fonctionnelle sont des lieux permettant l évaluation initiale du projet thérapeutique, sa réalisation pour des handicaps lourds, et le suivi régulier avec des consultations pluridisciplinaires. Les formules d hospitalisation sont diverses : hospitalisation à domicile, hôpital de jour, hôpital temps plein 7

8 *Les structures médico-sociales Il s agit d établissements accueillant des enfants pour des longues durées, en internat ou externat, destinés à l éducation spéciale des enfants avec handicap avec une répartition variable entre soins et rééducation, éducation et scolarisation. Parmi ces établissements : - Instituts Médico-Educatifs ou IME accueillant des enfants et adolescents atteints de déficience mentale et/ou de troubles de la personnalité - Instituts Thérapeutiques, Educatifs et Pédagogiques ou ITEP accueillant des enfants et adolescents sans déficience intellectuelle mais dont les troubles du comportement perturbent leur scolarisation ou leur intégration sociale - Instituts d Education Motrice (IEM) accueillant des enfants et adolescents présentant un handicap moteur Scolarisation Les Principes : - Fréquentation des milieux éducatifs ordinaires chaque fois que possible : selon les dispositions de la loi du 1 ier février 2005 «tout enfant handicapé peut-être inscrits dans l école ou l établissement de son quartier» - Le parcours scolaire de l enfant handicapé fait l objet d un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) auxquels les parents sont étroitement associés. Il consiste à mettre en place selon les besoins de l élève : L orientation scolaire (Classe ordinaire, cours à domicile, classe spécialisée ) Les aménagements de la scolarité (prise en charge rééducatives sur le temps scolaire ) Les aménagements pédagogiques (allégement du travail scolaire.) L attribution de matériel (clavier d ordinateur ) Les mesures d accompagnement (Auxiliaire de Vie Scolaire ) - L enseignant référent qui suit l élève handicapé pendant toute sa scolarité (sauf déménagement) met en place et anime une Equipe de Suivi de Scolarisation ou ESS (enseignants, parents, médecin scolaire, rééducateurs..). L ESS met en œuvre le PPS qui pourra faire l objet de révisions régulières. - La scolarisation comprend deux volets, celui des apprentissages proprement dits et celui de la vie en groupe. - Le médecin doit toujours veiller à ce que l adaptation au milieu scolaire ne soit pas à l origine d une souffrance psychique (dévalorisation, dépression, phobie scolaire..) Selon le type d intégration scolaire on peut distinguer schématiquement 3 situations : Intégration individuelle : - Fréquentation classe ordinaire avec soins, rééducation ou pédagogie complémentaire en dehors des temps scolaires - Fréquentation d une classe ordinaire mais avec besoin d éducation spéciale et/ou de soins et de rééducations nécessitant des aménagements scolaires ou des adaptations pédagogiques spécifiques dans le cadre d un Projet Personnalisé de Scolarisation (ou PPS). Dans ce cadre une aide individualisée à l intégration peut-être accordée sous la forme d une Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS) qui passe une partie de son temps, variable, dans la classe auprès de l élève handicapé. 8

9 Intégration collective : - Fréquentation d une classe spécialisée en milieu scolaire ordinaire avec la possibilité en fonction des capacités de l enfant à des séquences de scolarisation en classe ordinaire (décloisonnement). Ces classes spécialisées sont : o Classe d'intégration Scolaire ou CLIS composée aux maximum de 12 élèves maximum, à partir de la fin du cycle 1 (fin de grande section). On distingue 4 catégories de CLIS : CLIS 1 pour enfants présentant des troubles importants des fonctions cognitives, CLIS 2 pour enfants présentant un handicap auditif, CLIS 3 pour enfants présentant un handicap visuel, CLIS 4 pour enfants présentant un handicap moteur o Unité Pédagogique d' Intégration ou UPI, classes de petits effectifs au sein de certains collèges ou de certains lycées généraux, technologiques ou professionnels o Les sections d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) sont organisées en divisions avec un nombre d'élèves situé aux environ de 16 Accueil dans un établissement médico-social - La loi du 1 ier février 2005 favorise les passerelles entre le milieu ordinaire et les structures médico-sociales QUELQUES REFERENCES UTILES : Progrès en Pédiatrie N 21 : Handicaps de l Enfant. Coordinateurs B Chabrol et J Haddad. Doin Editeurs 9

GUIDE PRATIQUE DE L ASH

GUIDE PRATIQUE DE L ASH GUIDE PRATIQUE DE L ASH ADAPTATION SCOLAIRE ET SCOLARISATION DES ELEVES HANDICAPES La loi du 11 février 2005 a fixé les obligations nationales en faveur des personnes handicapées. Trois grands principes

Plus en détail

Les fiches techniques du CCAH Juin 2012. La scolarité des enfants en situation de handicap

Les fiches techniques du CCAH Juin 2012. La scolarité des enfants en situation de handicap Les fiches techniques du CCAH Juin 2012 La scolarité des enfants en situation de handicap QUE DIT LA LOI? La scolarité des enfants en situation de handicap La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des

Plus en détail

Scolarisation de l élève handicapé

Scolarisation de l élève handicapé Scolarisation de l élève handicapé Loi du 11 février 2005 École de référence «Tout enfant ou adolescent présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé est inscrit dans une école ou l un des

Plus en détail

Maison d Enfants à Caractère Social (M.E.C.S.)

Maison d Enfants à Caractère Social (M.E.C.S.) Les Etablissements médico sociaux et sanitaires Institut Médico-Educatif (I.M.E.) Centre/Institut d'education Motrice (C.E.M et I.E.M) Annexe XXIV au décret 89-798 du 27 octobre 1989 - Circulaire 89-17

Plus en détail

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés 2010 Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés Avant-propos La scolarisation des élèves handicapés constitue une priorité nationale. Dans ce domaine, des progrès considérables ont

Plus en détail

Les établissements et services prenant en charge des enfants et jeunes handicapés

Les établissements et services prenant en charge des enfants et jeunes handicapés Comprendre Les établissements et services prenant en charge des enfants et jeunes handicapés En quelques mots Depuis la loi du 11/02/2005, chaque enfant ou jeune en situation de handicap a droit à un parcours

Plus en détail

Les Etablissements et Services Accueillant les Enfants

Les Etablissements et Services Accueillant les Enfants Les Etablissements et Services Accueillant les Enfants Handicapés Si chaque établissement ou service est spécialisé dans le type d handicap accueilli, tous sont complémentaires et indissociables. Pour

Plus en détail

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents en situation de handicap

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents en situation de handicap 2015 Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents en situation de handicap Avant-propos La scolarisation des élèves en situation de handicap constitue une priorité nationale. Dans ce domaine,

Plus en détail

Handicap en Île-de-France Lexique établissements services médico-sociaux ILE- E DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france

Handicap en Île-de-France Lexique établissements services médico-sociaux ILE- E DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france Handicap en Île-de-France Acteurs et organismes Lexique des établissements & services médico-sociaux pour personnes en situation de handicap ILE-DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france LEXIQUE DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Parcours des personnes en situation de handicap

Parcours des personnes en situation de handicap 2014 Parcours des personnes en situation de handicap Établissement médico-social (E.M.S.) Maternelle Maternelle IES, IEM,IME classe CLIS classe ordinaire Établissement médico-social (E.M.S.) Élémentaire

Plus en détail

La scolarisation des élèves handicapés

La scolarisation des élèves handicapés La scolarisation des élèves handicapés De la difficulté scolaire au handicap «Apprendre c est parcourir un chemin semé d obstacles plus ou moins faciles à surmonter.» «La difficulté scolaire inhérente

Plus en détail

Scolarisation des enfants handicapés : Plaidoyer pour une politique de l éducation de qualité pour tous les enfants handicapés

Scolarisation des enfants handicapés : Plaidoyer pour une politique de l éducation de qualité pour tous les enfants handicapés Dossier de presse Paris, le 30 août 2010 Scolarisation des enfants handicapés : Plaidoyer pour une politique de l éducation de qualité pour tous les enfants handicapés La loi du 11 février 2005 pour l

Plus en détail

DEMANDE DE MATERIEL PEDAGOGIQUE ADAPTE AUX ELEVES EN SITUATION DE HANDICAP SCOLARISES EN MILIEU ORDINAIRE DANS LE HAUT-RHIN

DEMANDE DE MATERIEL PEDAGOGIQUE ADAPTE AUX ELEVES EN SITUATION DE HANDICAP SCOLARISES EN MILIEU ORDINAIRE DANS LE HAUT-RHIN DEMANDE DE MATERIEL PEDAGOGIQUE ADAPTE AUX ELEVES EN SITUATION DE HANDICAP SCOLARISES EN MILIEU ORDINAIRE DANS LE HAUT-RHIN 1. Introduction La demande de matériel pédagogique adapté s inscrit nécessairement

Plus en détail

Au 1 er janvier 2011, en région Centre, plus de 200

Au 1 er janvier 2011, en région Centre, plus de 200 p p Au er janvier, en région Centre, plus de établissements d hébergement proposant près de lits d hébergement pour adultes handicapés sont recensés (maison d accueil spécialisée, foyer d accueil médicalisé,

Plus en détail

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Introduction : un service public du handicap Missions générales de la MDPH Statut, organisation et fonctionnement

Plus en détail

FICHE JURIDIQUE Enfants-Adolescents

FICHE JURIDIQUE Enfants-Adolescents TROUBLES COGNITIFS : COMPRENDRE ET AGIR FICHE JURIDIQUE Enfants-Adolescents Septembre 2010 La Loi du 11 février 2005 est une avancée très importante, mais son application demande une forte implication

Plus en détail

Handicapés sensoriels de 3 à 14 ans Tél. : 01 64 90 16 36 Courriel : cmpsi.imp@bellan.fr

Handicapés sensoriels de 3 à 14 ans Tél. : 01 64 90 16 36 Courriel : cmpsi.imp@bellan.fr 10 Centre d action médico-social précoce pour enfants sourds (CMPSI) Léopold Bellan Handicapés sensoriels de la naissance à 6 ans 4, rue Victor Hugo 91290 LA NORVILLE Tél. : 01 64 90 12 50 Courriel : cmpsi.camsp@bellan.fr

Plus en détail

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES I. LES CENTRES MEDICO- PSYCHOLOGIQUES (CMP) CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES Ces centres ont été créés avec trois objectifs fondamentaux pour la psychiatrie communautaire : Promotion

Plus en détail

LA SCOLARISATION DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP

LA SCOLARISATION DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP LA SCOLARISATION DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP Réflexions du groupe de travail «médico-social» de l UNASEA Septembre 2009 1 L Union nationale des associations de sauvegarde de l enfance, de l adolescence

Plus en détail

Guide de l Adaptation scolaire et de la Scolarisation des élèves Handicapés à Mayotte

Guide de l Adaptation scolaire et de la Scolarisation des élèves Handicapés à Mayotte Guide de l Adaptation scolaire et de la Scolarisation des élèves Handicapés à Mayotte Sommaire L Inspection chargée de l ASH p 3 Adaptation scolaire p 4 Scolarisation des élèves handicapés p 11 La Maison

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail

DEPP B1. Scolarisation des élèves handicapés Les dispositifs d observation existants et les projets d évolution Sylvie Le Laidier DEPP B1

DEPP B1. Scolarisation des élèves handicapés Les dispositifs d observation existants et les projets d évolution Sylvie Le Laidier DEPP B1 DEPP B1 Scolarisation des élèves handicapés Les dispositifs d observation existants et les projets d évolution Sylvie Le Laidier DEPP B1 Les enquêtes existantes L enquête n 3 recense les élèves handicapés

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement (TED)

Autisme et autres troubles envahissants du développement (TED) Santé Observée Juillet 2014 Autisme et autres troubles envahissants du développement (TED) Contexte national Définition La première définition de l autisme date de 1943 par Kanner et a depuis beaucoup

Plus en détail

Parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap : vers un partenariat renforcé entre l ARS et l Education nationale.

Parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap : vers un partenariat renforcé entre l ARS et l Education nationale. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Lille, le 14 février 2013 Parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap : vers un partenariat renforcé entre l ARS et l Education nationale. L ARS Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Les enfants IMC CP et l école

Les enfants IMC CP et l école Les enfants IMC CP et l école Le point de vue des professionnels: Institut d Education Motrice de l Association des Paralysés de France Les Enseignants Spécialisés de l Éducation Nationale Service d Education

Plus en détail

Projet personnalisé de scolarisation (PPS)

Projet personnalisé de scolarisation (PPS) Cachet MDPH Projet personnalisé de scolarisation (PPS) (décisions, avis et préconisations pour la période / /20 / /20 ) Date de dépôt du dossier à la MDPH : / /20 Identification NOM et Prénom de l élève

Plus en détail

La scolarisation des élèves handicapés

La scolarisation des élèves handicapés LA SCOLARISATION DES ÉLÈVES HANDICAPÉS 57 La scolarisation des élèves handicapés Un an après le vote de la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

Le défi de la scolarisation des élèves avec autisme

Le défi de la scolarisation des élèves avec autisme Le défi de la scolarisation des élèves avec autisme C H R I S T I N E P H I L I P M A Î T R E D E C O N F É R E N C E S H O N O R A I R E E N S C I E N C E S D E L E D U C A T I O N D E L I N S H E A Rappel

Plus en détail

Le polyhandicap. Les positions politiques de l Unapei : Les Essentiels de l Unapei

Le polyhandicap. Les positions politiques de l Unapei : Les Essentiels de l Unapei Le polyhandicap Les Essentiels de l Unapei Les positions politiques de l Unapei : «La personne polyhandicapée est actrice de son parcours de vie et investie du pouvoir d agir sur son propre destin. Qu

Plus en détail

Maison Départementale des Personnes Handicapées

Maison Départementale des Personnes Handicapées Maison Départementale des Personnes Handicapées Journée nationale des DYS 05 Octobre 2013 1 Etymologie Etymologie du mot handicap: le mot handicap vient d une expression anglaise «hand in cap» c'est-à-dire

Plus en détail

La scolarisation des enfants et adolescents handicapés

La scolarisation des enfants et adolescents handicapés études résultats et N 564 mars 7 La scolarisation des enfants et adolescents handicapés En 5-6, 235 enfants et adolescents en situation de handicap ont été scolarisés en France. Les structures de l Éducation

Plus en détail

Déclinaison sur le territoire de la Nièvre

Déclinaison sur le territoire de la Nièvre Direction de l Autonomie Annexe N MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT PIVETEAU Déclinaison sur le territoire de la Nièvre Le plan d actions d amélioration de la prise en charge des personnes en situation de handicap

Plus en détail

Les sigles 1. LA PEEP 2. L EDUCATION NATIONALE. Avril 2016

Les sigles 1. LA PEEP 2. L EDUCATION NATIONALE. Avril 2016 Avril 2016 Les sigles 1. LA PEEP A D A G A P E C A G P J D G P J L PEEP/AGRI PEEP/SUP U FA P E U F E P E A Association Départementale Assemblée Générale Association de Parents d'elèves Conseil d'administration

Plus en détail

Dr Catherine Pruvost MDPH 75

Dr Catherine Pruvost MDPH 75 Présentation de la loi du 11 février 2005 sur l égalité des chances et des droits, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et de ses dispositifs Dr Catherine Pruvost MDPH 75 1 LA PRISE

Plus en détail

Coordonnées postale, téléphonique et courriel

Coordonnées postale, téléphonique et courriel Coordonnées postale, téléphonique et courriel Allée des tabacs 47200 MARMANDE Téléphone : 05.53.79.12.87 - Télécopie : 05.53.79.00.17. Courriel : contact@adesformations.fr Site : www.adesformations.fr

Plus en détail

Quelles réflexions r Quel enseignement? Quelles perspectives?

Quelles réflexions r Quel enseignement? Quelles perspectives? 4 ième Journée des réseaux de périnatalitéde l Ile de France Un réseau r de suivi pédiatriquep Quelles réflexions r? Quel enseignement? Quelles perspectives? Dr Michèle GRANIER 25 10 2007 Les missions

Plus en détail

FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX

FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX ILE-DE-FRANCE 2016 Autisme : Se former pour mieux comprendre Contact : Pascaline RETIF - Tél. : 0783513968 - e-mail : formationaidant@craif.org Qu est-ce que l autisme?

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous»

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN SITUATION DE HANDICAP AU SEIN DES MODES D ACCUEIL PETITE ENFANCE LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» Introduction... P 3 1 Une place pour chacun,

Plus en détail

MDPH 94. La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Val de Marne

MDPH 94. La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Val de Marne MDPH 94 La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Val de Marne les principes introduits par la loi du 11 février 2005 Une définition du handicap en concertation avec les associations, incluant

Plus en détail

UNE JUSTE PLACE UNE PLACE JUSTE

UNE JUSTE PLACE UNE PLACE JUSTE UNE JUSTE PLACE UNE PLACE JUSTE LA PROBLEMATIQUE D UN ACCOMPAGNEMENT REUSSI Martine BEIGBEDER, Coordonnatrice Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest LE HANDICAP «L indifférence aux différences crée

Plus en détail

L enfant handicapé : orientation et prise en charge

L enfant handicapé : orientation et prise en charge 1 ère partie : modules transdisciplinaires - Module 4 : Handicap. Incapacité. Dépendance - Objectif 51 : L enfant handicapé : orientation et prise en charge Rédaction : C Aussilloux, A Baghdadli - Actualisation

Plus en détail

Scolarisation et formation professionnelle adaptées pour des élèves avec autisme

Scolarisation et formation professionnelle adaptées pour des élèves avec autisme Scolarisation et formation professionnelle adaptées pour des élèves avec autisme C O N G R È S D A U T I S M E F R A N C E 1 7 N O V E M B R E 2 0 1 2 Christine PHILIP Maître de conférences honoraire de

Plus en détail

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015 CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS Juin 2015 SOMMAIRE Catalogue des outils et publications de l Anesm LES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES (RBPP) 3 Les recommandations tous secteurs

Plus en détail

Attestation de compétences

Attestation de compétences [Tapez un texte] ACADEMIE 1 DE BESANÇON Attestation de compétences Guide d accompagnement Rectorat-ASH 2014 R e c t o r a t d e B e s a n ç o n / c e. c t a s h @ a c - b e s a n c o n. f r ATTESTER LES

Plus en détail

Loi n 2005-102 du 11 février 2005. Loi pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées

Loi n 2005-102 du 11 février 2005. Loi pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Loi pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées 2013 ASH 06 1 Présentation générale 2013 ASH 06 2 1. Les bénéficiaires de

Plus en détail

«Quel chemin pour la scolarisation de mon enfant?» GUIDE PRATIQUE. «École et Handicap» Edition 2013

«Quel chemin pour la scolarisation de mon enfant?» GUIDE PRATIQUE. «École et Handicap» Edition 2013 «Quel chemin pour la scolarisation de mon enfant?» GUIDE PRATIQUE «École et Handicap» Edition 2013 Ce guide a été financé par : En partenariat avec : 1 GUIDE PRATIQUE «École et Handicap» Quel chemin pour

Plus en détail

Troubles des apprentissages et du développement. La démarche diagnostique

Troubles des apprentissages et du développement. La démarche diagnostique Troubles des apprentissages et du développement 1 La démarche diagnostique 1.Eliminer une origine sensorielle, neurologique, médicale 2.Evaluer le fonctionnement et les répercussions fonctionnelles 3.Coordonner

Plus en détail

- Trame de Rapport d activité des MDPH -

- Trame de Rapport d activité des MDPH - - Trame de Rapport d activité des MDPH - Introduction... 2 I. Situation départementale 2 Données générales sur le public en situation de handicap 2 I Evolution de l activité de la MDPH et de son contexte

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI Union Confédérale des Médecins Salariés de France Siège social, secrétariat : 65-67 rue d Amsterdam 75008 Paris Tél : 01.40.23.04.10 Fax : 01.40.23.03.12 Mél : contact@snmpmi.org Site internet : www.snmpmi.org

Plus en détail

I.PROTECTION ET PROMOTION DES PERSONNES HANDICAPEES

I.PROTECTION ET PROMOTION DES PERSONNES HANDICAPEES I.PROTECTION ET PROMOTION DES PERSONNES HANDICAPEES I.1 Cadre juridique : Loi n 02_09 du 8 mai 2002, relative à la protection et à la promotion des personnes handicapées. Principes et objectifs : - Dépister

Plus en détail

LISTE DE SIGLES. Certificat Complémentaire pour les enseignements Adaptés et la scolarisation des élèves en Situation de Handicap

LISTE DE SIGLES. Certificat Complémentaire pour les enseignements Adaptés et la scolarisation des élèves en Situation de Handicap LISTE DE SIGLES 2CA-SH Certificat Complémentaire pour les enseignements Adaptés et la scolarisation des élèves en Situation de Handicap AAH Allocation aux Adultes Handicapés ACTP Allocation Compensatrice

Plus en détail

Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64

Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64 Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64 LOI n 2005-102 DU 11 FEVRIER 2005 Pour l égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

La maison des personnes handicapées

La maison des personnes handicapées La maison des personnes handicapées de l Hérault - la MPHH La maison des personnes handicapées Un nouveau de l Hérault lieu pour vous informer, la évaluer MPHH vos besoins, faire reconnaître vos droits

Plus en détail

une scolarité adaptée à mes besoins

une scolarité adaptée à mes besoins Suivre une scolarité adaptée à mes besoins Fiche > 5 Tout enfant a droit à la v Depuis la loi du 11 février 2005, la scolarisation doit être accessible. Elle est de droit pour tous les enfants. Cela se

Plus en détail

Union régionale de l académie de Créteil

Union régionale de l académie de Créteil Parents d élèves de l enseignement public Union régionale de l académie de Créteil Les dossier s de l UR94 : Enfants en grande difficulté scolaire Enfants en situation de handicap Mise en œuvre de la loi

Plus en détail

MAI 2010 Document révisé juin 2012. Document 1

MAI 2010 Document révisé juin 2012. Document 1 MAI 2010 Document révisé juin 2012 Document 1 Commission scolaire de la Riveraine 1 Niveau 1 Classe ordinaire avec l enseignante ou l enseignant comme premier responsable de la prévention, du dépistage,

Plus en détail

Répertoire des formations. Handicap destinées aux SAD

Répertoire des formations. Handicap destinées aux SAD Répertoire des formations Handicap destinées aux SAD 01/01/2014 Sommaire : Préambule P 3 Handéo P 4 ACE P 5 Anaphores P 6 APF P 7 Auxilia P 9 Concept Formation Conseil P 10 CQFD P 11 DOFAS P 13 Elia P

Plus en détail

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE UN AGRÉMENT «Les Instituts Thérapeutiques, Educatifs et Pédagogiques accueillent les enfants adolescents ou jeunes

Plus en détail

«L accompagnement, par les Sessad 1, de la socialisation, de la formation et de la scolarisation des jeunes en situation de handicap»

«L accompagnement, par les Sessad 1, de la socialisation, de la formation et de la scolarisation des jeunes en situation de handicap» Eléments de cadrage Recommandation de bonnes pratiques professionnelles «L accompagnement, par les Sessad 1, de la socialisation, de la formation et de la scolarisation des jeunes en situation de handicap»

Plus en détail

HANDICAP ET INVALIDITE

HANDICAP ET INVALIDITE HANDICAP ET INVALIDITE A la fois proches et différents Définitions Handicap : «Toute limitation d activité ou restriction de participation à la vie en société en raison d une altération substantielle,

Plus en détail

Rôle des associations

Rôle des associations COORDINATION HANDICAP NORMANDIE Formation des AVS 14 janvier 2016 Le Havre Rôle des associations 22 place Gadeau de Kerville - 76100 ROUEN Tel. 02 35 72 72 52Fax. 02 35 72 75 96 - E-mail : ccahhn@wanadoo.fr

Plus en détail

Atelier n 3. «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?»

Atelier n 3. «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?» Atelier n 3 «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?» Florence DELORIERE Secrétaire Générale de Région UNIFAF Aquitaine SOMMAIRE : Le contexte d évolution des missions

Plus en détail

A PARTIR DE 20 ANS. Démarches -statuts

A PARTIR DE 20 ANS. Démarches -statuts ANJEU-TC - juin 2008-1 PETIT GUIDE PRATIQUE : A PARTIR DE 20 ANS Démarches -statuts C est de manière générale à l âge de 20 ans que le jeune en situation de handicap change de statut. Il perd ses droits

Plus en détail

SCOLARISATION DES ÉLÈVES EN SITUATION DE HANDICAP

SCOLARISATION DES ÉLÈVES EN SITUATION DE HANDICAP SCOLARISATION DES ÉLÈVES EN SITUATION DE HANDICAP Dès l'âge de 3 ans, si leur famille en fait la demande, les enfants handicapés peuvent être scolarisés à l'école maternelle. Chaque école a vocation à

Plus en détail

Scolariser les élèves handicapés

Scolariser les élèves handicapés collection Repères Handicap Scolariser les élèves handicapés Ministère de l Éducation nationale Direction générale de l Enseignement scolaire Centre national de documentation pédagogique Ce document a

Plus en détail

Création d un internat pour enfants autistes

Création d un internat pour enfants autistes Création d un internat pour enfants autistes ORGANISME GESTIONNAIRE Identité : «Association des parents et amis de personnes Handicapées Mentales d Annecy et ses environs» 8 rue Louis Bréguet 74600 Seynod

Plus en détail

Scolariser un enfant, un jeune en situation de handicap

Scolariser un enfant, un jeune en situation de handicap Scolariser un enfant, un jeune en situation de handicap SOMMAIRE 1-2 3-4 Edito La loi du 11 février 05 Questions : A l école, au collège, au lycée Alf Le SE-UNSA a réalisé ce dossier pour vous informer

Plus en détail

PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE Base réglementaire La formation: Article D 4391-1(Décret du 26 mars 2010) du Code de la santé publique

Plus en détail

Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes

Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Dr V Langlois-Gey, MDPH 87 Dr L. Moreau, Conseil Général 87 11 ème journée ALOIS «Alzheimer et

Plus en détail

ANNEXE III REFERENTIEL DE FORMATION CONTENU INDICATIF

ANNEXE III REFERENTIEL DE FORMATION CONTENU INDICATIF ANNEXE III DOMAINES DE COMPETENCES VISES compétences 1 - Connaissance de la personne 1.1. Situer la personne aux différents stades de son développement 1.2. Situer la personne aidée dans son contexte social

Plus en détail

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES CHARTE HANDICAP JUILLET 2009

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES CHARTE HANDICAP JUILLET 2009 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES CHARTE HANDICAP JUILLET 2009 SOMMAIRE 1. PRÉAMBULE page 2 2. LA CHARTE HANDICAP page 4 LE RECRUTEMENT DES PERSONNES HANDICAPÉES AU CENTRE POMPIDOU L ACCUEIL ET L INTÉGRATION

Plus en détail

Accueillir et accompagner un jeune handicapé Guide à destination des professionnels de l insertion

Accueillir et accompagner un jeune handicapé Guide à destination des professionnels de l insertion Accueillir et accompagner un jeune handicapé Guide à destination des professionnels de l insertion Document élaboré dans le cadre du : Plan Régional D'insertion des Travailleurs Handicapés En Limousin

Plus en détail

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED)

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) Fiche 1 Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) I. Des missions confortées Les enseignants spécialisés

Plus en détail

Le Défenseur des droits

Le Défenseur des droits Le Défenseur des droits SONDAGE SUR LA SCOLARISATION EN MILIEU ORDINAIRE DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP AU COLLEGE - Sondage de l'institut CSA - - Note des principaux enseignements En partenariat

Plus en détail

LOMBALGIES CHRONIQUES ET TRAVAILLEUR HANDICAPÉ

LOMBALGIES CHRONIQUES ET TRAVAILLEUR HANDICAPÉ LOMBALGIES CHRONIQUES ET TRAVAILLEUR HANDICAPÉ Cas clinique 1 Mr H., 40 ans, chauffeur PL dans une grande société de transport (plus de 30 salariés), lombalgique chronique, revient vous voir pour prolonger

Plus en détail

Maison Départementale des Personnes Handicapées MDPH MDPH. Maison Départementale. 10, rue du Pavé d Amour, BP 415 01012 Bourg-en-Bresse cedex

Maison Départementale des Personnes Handicapées MDPH MDPH. Maison Départementale. 10, rue du Pavé d Amour, BP 415 01012 Bourg-en-Bresse cedex MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées 10, rue du Pavé d Amour, BP 415 01012 Bourg-en-Bresse cedex Suite à la loi du 11 février 2005 sur

Plus en détail

HANDICAP COGNITIF. Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr

HANDICAP COGNITIF. Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr HANDICAP COGNITIF Mieux prendre en compte les aspects neuropsychologiques et cognitifs dans le Guide d évaluation multidimensionnelle

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE DE DEMANDE(S) auprès de LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES (MPDH)

NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE DE DEMANDE(S) auprès de LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES (MPDH) «Nous sommes là pour vous aider!» NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE DE DEMANDE(S) auprès de LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES (MPDH) Présentation du formulaire de demande(s) Ce document

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET

Plus en détail

SOMMAIRE. 21 Coûts régionaux annuels par catégorie d établissement et type de déficience 2

SOMMAIRE. 21 Coûts régionaux annuels par catégorie d établissement et type de déficience 2 SOMMAIRE PREAMBULE ET METHODOLOGIE 1 REPARTITION DES DEPENSES ASSURANCE MALADIE EN RHONE ALPES SUR LE CHAMPS MEDICO SOCIAL HANDICAP 1 2 LES STRUCTURES POUR ADULTES HANDICAPES 21 Coûts régionaux annuels

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Février 2012 INSERER DANS 5-1 NOTE JURIDIQUE - Hébergement - OBJET : L accueil temporaire Base juridique Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Article L. 314-8 du code de l'action

Plus en détail

ACCUEILLIR UN ENFANT DEFICIENT VISUEL EN MILIEU ORDINAIRE

ACCUEILLIR UN ENFANT DEFICIENT VISUEL EN MILIEU ORDINAIRE Julie Fehrenbach Enseignante spécialisée, déficience visuelle (maîtresse B) SAAAIS (Service d Aide à l Acquisition de l Autonomie et à l Intégration Scolaire) julie.fehrenbach@yahoo.fr ACCUEILLIR UN ENFANT

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé. Caisse nationale de solidarité pour l Autonomie

Ministère des affaires sociales et de la santé. Caisse nationale de solidarité pour l Autonomie Ministère des affaires sociales et de la santé Caisse nationale de solidarité pour l Autonomie Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l autonomie, des personnes âgées et des personnes

Plus en détail

FORMATION DEPARTEMENTALE DES AVS Adaptation à l emploi. 1ère journée L aide humaine pour l accompagnement des élèves en situation de handicap

FORMATION DEPARTEMENTALE DES AVS Adaptation à l emploi. 1ère journée L aide humaine pour l accompagnement des élèves en situation de handicap FORMATION DEPARTEMENTALE DES AVS Adaptation à l emploi 1ère journée L aide humaine pour l accompagnement des élèves en situation de handicap Mission pour l Accompagnement de la Scolarisation des élèves

Plus en détail

Livret d accueil des Auxiliaires de Vie Scolaire

Livret d accueil des Auxiliaires de Vie Scolaire Livret d accueil des Auxiliaires de Vie Scolaire Inspection Académique d Ille-et-Vilaine 1, quai Dujardin B.P.3145 35031 Rennes cedex Inspectrice de l Education Nationale chargée de l Adaptation Scolaire

Plus en détail

personnes Handicapées

personnes Handicapées G U I D E P R A T I Q U E 2 0 1 1 C e n t r e C o m m u n a l d A c t i o n S o c i a l e personnes Handicapées La Rochelle, généreuse et belle C2 Edito par Maxime Bono L autonomie de déplacements, le

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

Je fais face à la maladie ou au handicap

Je fais face à la maladie ou au handicap Parents ou enfants 2014 N oubliez pas L aide que vous recevez de votre caisse d Allocations familiales correspond à votre situation. Vous devez penser à lui signaler tout changement. Votre caisse d Allocations

Plus en détail

Les enfants à besoins éducatifs particuliers (BEP)

Les enfants à besoins éducatifs particuliers (BEP) Les enfants à besoins éducatifs particuliers (BEP) «vers une Ecole de l inclusion» A n i m a t i o n p é d a g o g i q u e C a r l o s C R U Z - I E N - c i r c o n s c r i p t i o n d e C a g n e s s

Plus en détail

Le transport scolaire en taxi

Le transport scolaire en taxi Un taxi pour aller à l école, en soin Le transport scolaire en taxi Les transports en taxis du domicile à l école sont réservés aux élèves qui ne peuvent pas utiliser les moyens de transports en commun

Plus en détail

Insertion Scolaire et Protection de l'enfance

Insertion Scolaire et Protection de l'enfance Chapitre 2 Insertion Scolaire et Protection de l'enfance L'obligation éducative s'imposant à tous, les enfants handicapés doivent recevoir soit une éducation ordinaire, soit une éducation spéciale. Quelles

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

TABLE RONDE DU 21/11/2001

TABLE RONDE DU 21/11/2001 TABLE RONDE DU 21/11/2001 Devenir parents est une aventure qui se construit au quotidien avec ses enfants. Dans notre société, les modifications récentes de la structure familiale comme les familles monoparentales

Plus en détail

Allocation pour l éducation de l enfant handicapé et ses compléments. PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP ENFANTS Fiche détaillée

Allocation pour l éducation de l enfant handicapé et ses compléments. PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP ENFANTS Fiche détaillée Allocation pour l éducation de l enfant handicapé et ses compléments PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP ENFANTS Fiche détaillée Au 01/04/08, les familles d enfant handicapé de moins de 20 ans et qui

Plus en détail

Soigner et préserver la santé mentale des enfants et adolescents

Soigner et préserver la santé mentale des enfants et adolescents Soigner et préserver la santé mentale des enfants et adolescents Pour chaque enfant et chaque adolescent, la santé mentale est un bien précieux et fragile. La préserver réclame une attention particulière,

Plus en détail

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Etude du CRP-Santé Conférence de presse 26 Septembre 2013 SOMMAIRE Contexte Méthodologie Résultats Quelques chiffres clés Le cadre politique

Plus en détail

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales :

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales : Réseau Santé Bucco-Dentaire & Handicap Rhône-Alpes Le RÉSEAU SANTE BUCCO-DENTAIRE & HANDICAP RHÔNE ALPES, association loi 1901. Faciliter l accès aux soins bucco-dentaires des personnes en situation de

Plus en détail

vers une école inclusive

vers une école inclusive Parcours BEP-ASH vers une école inclusive Validation des Acquis pour une entrée directe Nom et Prénom :... PARCOURS BEP-ASH Validation des Compétences du Parcours pour Entrée Directe QUESTIONNAIRE (50

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 3 novembre 2014 relatif au cahier des charges national du programme de dépistage

Plus en détail