Nation Brands Index 2013: l image de la Suisse aux États-Unis

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nation Brands Index 2013: l image de la Suisse aux États-Unis"

Transcription

1 Département fédéral des affaires étrangères DFAE Secrétariat général SG-DFAE Présence Suisse K Nation Brands Index 2013: l image de la Suisse aux États-Unis 1. L image de la Suisse aux États-Unis : généralités En termes d image, la Suisse arrive en 8 ème position sur 50 auprès de la population des États-Unis. Ce score correspond à la moyenne des 20 pays ayant participé au sondage, où la Suisse occupe la 8 ème position. Les pays suivants occupent, dans l ordre, les 5 premières positions auprès de la population des États-Unis: États-Unis, Royaume-Uni, Canada, Allemagne, Australie (voir fig. 1). Fig. 1 : Classement des 10 pays dont l image est la plus favorablement évaluée par la population des États-Unis NBI 2013: Les 10 pays les mieux classés aux États-Unis 1. États-Unis 2. Royaume-Uni 3. Canada 4. Allemagne 5. Australie 6. Suède 7. Italie 8. Suisse 9. Japon 10. France L image de la Suisse aux États-Unis en 2013 selon les 6 dimensions du NBI Conformément à la tendance observée dans les autres pays, les domaines dans lesquels la Suisse jouit, aux États-Unis, d une image plutôt positive sont ceux liés aux conditions d investissements, de séjour et de travail, aux exportations & innovations, ainsi qu à la gouvernance (voir fig. 2).

2 Fig. 2: Comparaison de l image de la Suisse aux États-Unis par rapport à la moyenne des 20 pays ayant participé au sondage, selon les 6 dimensions du NBI Score global 1 11 Investissements, séjour, travail 21 Exportations & Innovations Moyenne des 20 pays USA Tourisme Gouvernance Gens Culture 2.1. Points forts en 2013: conditions d «investissements, séjour, travail», «exportations & innovations», «gouvernance» Les Américains notent de façon très favorable les conditions d investissement, de séjour et de travail propres à la Suisse. Ils en apprécient particulièrement la qualité de vie et s imaginent volontiers s y établir pour travailler ou étudier. En matière d exportations et d innovations, l origine «swiss made» des produits est évaluée de façon particulièrement favorable par la population des États-Unis. Celle-ci considère par ailleurs la Suisse comme un pays plutôt créatif et à l avant-garde. Conformément à la tendance générale, la Suisse jouit aux États-Unis d une image positive pour tout ce qui concerne la gouvernance. Notre gouvernement y est considéré comme compétent et honnête, actif dans la promotion de l égalité et des droits civiques, de la paix et de la sécurité internationales ainsi que dans la protection de l environnement Points faibles en 2013: «culture & sport», «gens», «tourisme» En matière de culture et de sport, la Suisse obtient auprès de la population des États-Unis un score peu favorable, mais néanmoins supérieur à la moyenne. Elle n y est en effet pas perçue comme un pays qui se distingue par le haut niveau de ses sportifs, et son patrimoine culturel n est pas considéré comme particulièrement riche. C est également dans le domaine du tourisme que la Suisse se trouve moyennement bien classée par la population américaine. Celle-ci n estime pas que nous disposions de monuments historiques remarquables, ni que nos villes soient particulièrement dynamiques. Nos paysages naturels sont en revanche appréciés. Aux États-Unis, enfin, la population helvétique est également considérée de façon mitigée. 3. Évolution temporelle de l image de la Suisse aux États-Unis selon les dimensions Conformément à la tendance générale, l image de la Suisse aux États-Unis a peu évolué depuis 2008, année de la première étude NBI. Elle a cependant varié de façon légèrement négative entre 2012 et 2013 ( pts). Si elle s est améliorée en termes d exportations & innovations (+ 1.30), elle a baissé de façon significative en matière de gouvernance (- 3.23) et de population (-2.07). 2/5

3 4. Conclusions L image de la Suisse aux États-Unis suit la tendance des pays occidentaux. Elle reste globalement positive et stable, mais elle est moins favorable que dans les pays d Europe de l Est (Russie, Pologne), du Moyen- (Turquie) et Extrême-Orient (Chine, Corée du Sud). Ce sont avant tout les conditions d investissements, de séjour et de travail, les exportations & innovations et la gouvernance qui sont valorisées par la population des États-Unis. La culture et le sport, la population ainsi que le tourisme helvétiques font en revanche l objet d une évaluation moins positive. 3/5

4 Annexes Classement de la Suisse aux États-Unis dans le NBI selon toutes les dimensions et sous-dimensions (classement de l image de 50 pays au total) 2013 NBI-classement général 8 Dimension: Exportations & Innovations 6 Science & technologie: forces dans la science et la technologie 7 Achats de produits: la connaissance de l origine de fabrication d un produit augmente la probabilité d achat ("country of origin effect") 5 Place créative: idées avant-gardistes et nouvelles façons de penser 6 Dimension: Gouvernance 6 Compétent & honnête: compétence et honnêteté perçues du gouvernement 5 Droits & équité: respect des droits des citoyens et traitement juste 6 Paix & sécurité: attitude globale dans les domaines de la paix internationale et de la sécurité 6 Environnement: protection de l environnement 4 Pauvreté: participation à la réduction de la pauvreté dans le monde 7 Dimension: Culture & Sport 16 Patrimoine culturel: perception du patrimoine d un pays 16 Culture contemporaine: atmosphère culturelle contemporaine à travers la musique, le cinéma, l art et la littérature 13 Sport: excellence dans le sport 19 Dimension: Gens 11 Accueil: caractère amical des gens, comment les répondants se sentiraient accueillis dans le pays ciblé 10 Amis proches: les répondants aimeraient-ils avoir une personne de ce pays comme ami proche 9 Employabilité: disposition à recruter une personne qualifiée de ce pays 13 Dimension: Tourisme 11 Visite: les répondants visiteraient le pays pour des motifs non financiers 8 Beauté de la nature: richesse en beautés de la nature 6 Monuments historiques: riche en constructions et monuments historiques 14 Villes dynamiques: vie urbaine dynamique et attractions urbaines 15 Dimension: Investissements, séjour, travail 5 Vivre et travailler: est-ce que les répondants pourraient envisager d étudier, de travailler et de s installer dans le pays concerné 5 Qualité de vie: perception du lieu comme offrant une grande qualité de vie 4 Niveau d instruction: lieu adapté à l acquisition d un bon niveau d études 7 Investir en affaires: conditions économiques et commerciales attractives 6 Égalité sociale: opportunités équitables dans la société du pays concerné 4 Notoriété Familiarité: pourcentage de répondants qui disent avoir une CONNAISSANCE TRÈS FAMILIÈRE, FAMILIÈRE ou APPROXIMATIVE du pays Popularité Favorabilité: opinion globale concernant le pays /5

5 Méthode de sondage du Nation Brand Index L indice «Anholt-GfK Roper Nation Brands Index» étudie l image de 50 États. Le NBI est mesuré dans 20 États (USA, CAN, UK, ALL, FRA, ITA, SUÈ, RUS, POL, TUR, JAP, CHI, IND, COR, AUS, ARG, BRÉ, MEX, ÉGY, RSA). Dans chacun des pays de ce panel, environ 1'000 personnes sont interviewées, chacune évaluant 25 pays assignés de façon aléatoire ; en d autres termes, l image de chaque pays évalué est notée par environ 500 personnes dans chaque pays du panel. Sont interrogés des adultes de plus de 18 ans disposant d un accès internet. Le sondage pour le NBI 2013 a été mené entre le 25 juin et le 15 août L index a été développé par Simon Anholt en 2005, et il a été effectué depuis 2008 par l Institut d études de marché américain Gfk Public Affairs & Corporate Communications. Le NBI est effectué chaque année. Pour la définition de l image d un pays, 6 dimensions sont prises en considération : la dimension Exportations & Innovations englobe la réputation des produits, la capacité scientifique et technologique ainsi que l «énergie créative» d un pays. À travers la dimension Gouvernance, sont évaluées la compétence perçue du gouvernement d un pays et son engagement vis-à-vis notamment des questions de protection de l environnnement et de promotion de la paix. La dimension Culture & Sport porte sur le patrimoine culturel d un pays, sa culture contemporaine ainsi que ses performances sportives. La dimension Gens concerne notamment l ouverture d esprit et le caractère amical de la population d un pays. La dimension Tourisme reflète l appréciation de la beauté des paysages d un pays et de ses monuments historiques et urbains. La dimension Investissements, Séjour, Travail restitue la perception de la qualité de vie et du niveau de conditions économiques et d investissement. Pour chacune de ces 6 dimensions sont posées 3-5 questions spécifiques. Le score global du NBI résulte de la moyenne pondérée des évaluations effectuées pour les 6 dimensions. Présence Suisse, en tant qu unité du Département fédéral des affaires étrangères DFAE, soutient la sauvegarde des intérêts de la Suisse à l étranger par l analyse de la perception de la Suisse à l étranger et à l aide d instruments de communication internationale. Les moyens d information et de communication, les projets à l étranger, l accueil de délégations en Suisse ainsi que la présence de la Suisse aux expositions universelles et les Maisons Suisses aux Jeux olympiques font partie de ces instruments de communication. Le Conseil fédéral définit régulièrement la stratégie de communication internationale. Contact : DFAE, Présence Suisse, Bundesgasse 32, 3003 Berne, 5/5

Nation Brands Index 2013: l image de la Suisse au Mexique

Nation Brands Index 2013: l image de la Suisse au Mexique Département fédéral des affaires étrangères DFAE Secrétariat général SG-DFAE Présence Suisse K. 721-11 19.02.2014 Nation Brands Index 2013: l image de la Suisse au Mexique 1. L image de la Suisse au Mexique

Plus en détail

Disparités économiques régionales

Disparités économiques régionales Extrait de : Panorama des régions de l'ocde 2011 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/reg_glance-2011-fr Disparités économiques régionales Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Marché intérieur, industrie, entrepreneuriat et PME SYNTHÈSE Tableau de bord de l Union de l innovation 2015: la performance en matière

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY INTRODUCTION. Mars 2009

FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY INTRODUCTION. Mars 2009 FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY Mars 2009 REPARTITION DES REPONDANTS EN % INTRODUCTION 4,1% 7,3% 5,7% PAR REGION 13,8% 14,6% L étude Horwath HTL Global Hotel Market Sentiment Survey a été lancée afin

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Neuchâtel, 2005 Doctorats Les nouveaux docteurs en sciences exactes et naturelles et sciences techniques représentent des ressources humaines hautement

Plus en détail

Choix concurrentiels 2008 Comparaison des coûts d implantation des entreprises à l échelon international KPMG SA

Choix concurrentiels 2008 Comparaison des coûts d implantation des entreprises à l échelon international KPMG SA Choix concurrentiels 2008 Comparaison des coûts d implantation des entreprises à l échelon international KPMG SA Sommaire 1. A propos de l étude Choix concurrentiels 2008 2. Comparaison entre pays 3. Résultats

Plus en détail

LE LUXEMBOURG VU DE L ÉTRANGER. Table ronde du 29 février 2012

LE LUXEMBOURG VU DE L ÉTRANGER. Table ronde du 29 février 2012 LE LUXEMBOURG VU DE L ÉTRANGER Table ronde du 29 février 2012 AGENDA DE LA CONFÉRENCE Mot de bienvenue. Mme Tania BERCHEM La perception actuelle du Luxembourg. M. Bob WETZEL Table ronde : L image du Luxembourg,

Plus en détail

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan)

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Ce voyage est organisé pour les élèves de soit élèves, parents nous accompagneront. Le lieu

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ÉTUDE

PRÉSENTATION DE L ÉTUDE TM PRÉSENTATION DE L ÉTUDE MÉTHODOLOGIE LE NATION GOODWILL OBSERVER A ÉTÉ CONÇU PAR : W, ERNST & YOUNG, HAVAS DESIGN+, HEC PARIS ET CAP RÉALISATION TECHNIQUE DE L ÉTUDE : Enquête réalisée par l Institut

Plus en détail

ENQUETE EUROPEENNE BVA 2007

ENQUETE EUROPEENNE BVA 2007 ENQUETE EUROPEENNE BVA 2007 COMMENT LES EUROPEENS CONSIDERENT-ILS LA QUALITE DE LEUR LOGEMENT? Une enquête a été effectuée par l institut BVA auprès de 1 000 personnes âgées de plus de 18 ans, dans chacun

Plus en détail

Les Jeux olympiques de 2024

Les Jeux olympiques de 2024 Les Jeux olympiques de 2024 Sondage réalisé par pour Publié le dimanche 12 avril 2015 Levée d embargo le samedi 11 avril 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

Assemblée Générale du 3 mai 2013

Assemblée Générale du 3 mai 2013 Assemblée Générale du 3 mai 2013 Résultats de l exercice 2012 Chiffres clés 2 Chiffres clés du Groupe (M ) 2011 2012 Variation Chiffre d affaires 7 657 7 370-3,7 % Résop Média* 414 358-56 M Résultat net

Plus en détail

Portrait de la rémunération globale

Portrait de la rémunération globale CHAPITRE 1 Portrait de la rémunération globale pendant longtemps, on a surtout considéré les programmes de rémunération comme un mal nécessaire pour attirer des employés compétents et les fidéliser. Pour

Plus en détail

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Reprise économique et croissance Le Bureau canadien de l éducation internationale

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Médiation et gestion de projets culturels dans la zone océan indien de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019

Plus en détail

«Mémoire. Contact. Sylvie Genest, Présidente ARRM Tél. (514) 267 5598. 15 Janvier 2013. Association Régionale de Rugby de Montréal

«Mémoire. Contact. Sylvie Genest, Présidente ARRM Tél. (514) 267 5598. 15 Janvier 2013. Association Régionale de Rugby de Montréal «Mémoire Montréal physiquement active Contact Sylvie Genest, Présidente ARRM Tél. (514) 267 5598 15 Janvier 2013 Montréal physiquement active 1 Le mémoire présenté ici par l ASSOCIATION RÉGIONALE DE RUGBY

Plus en détail

Rapport final du Projet Canada

Rapport final du Projet Canada Rapport final du Projet Canada Mission possible : une prospérité durable pour le Canada Conférence Affaires et perspectives économiques 2008 Montréal, 28 novembre 2007 Mario Lefebvre, directeur, Service

Plus en détail

ACHETER AU PORTUGAL FILIÈRE INDUSTRIES CULTURELLES ET CRÉATIVES

ACHETER AU PORTUGAL FILIÈRE INDUSTRIES CULTURELLES ET CRÉATIVES ACHETER AU PORTUGAL FILIÈRE INDUSTRIES CULTURELLES ET CRÉATIVES PROFIL 3 CLÉ 4 AVANTAGES 5 COMPÉTITIFS SECTEURS 6 PATRIMOINE CULTUREL 7 AUDIOVISUEL ET MULTIMÉDIA 8 ARTS VISUELS 9 ARTS DU SPECTACLE 10 ÉDITEUR

Plus en détail

SONDAGE MONDIAL ATTITUDES FACE À LA TORTURE

SONDAGE MONDIAL ATTITUDES FACE À LA TORTURE SONDAGE MONDIAL ATTITUDES FACE À LA TORTURE Selon un sondage réalisé auprès de plus de 21 000 personnes dans 21 pays situés sur les cinq continents : près de la moitié (44 %) des personnes interrogées

Plus en détail

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue au Canada. Je profite de l occasion pour vous présenter le chemin parcouru par notre régime de retraite national au

Je vous souhaite la bienvenue au Canada. Je profite de l occasion pour vous présenter le chemin parcouru par notre régime de retraite national au Je vous souhaite la bienvenue au Canada. Je profite de l occasion pour vous présenter le chemin parcouru par notre régime de retraite national au cours des 15 dernières années. Je commencerai par une brève

Plus en détail

Politique Culturelle Nationale

Politique Culturelle Nationale Politique Culturelle Nationale DEFINITION ET PRINCIPES CHAPITRE PREMIER Article premier : - La Culture est l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs caractérisant

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES 2 RECOMMANDATION DU CONSEIL RELATIVE À UN ACCÈS ÉLARGI ET UNE EXPLOITATION PLUS EFFICACE CONCERNANT LES INFORMATIONS DU ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES L OCDE est un forum unique

Plus en détail

Les Ateliers Jeunesse

Les Ateliers Jeunesse Les Ateliers Jeunesse Architecture Histoire Groupes scolaires & centres de loisirs Arts Nom :... Prénom :... Paysage & nature Établissement :... Classe :... Archéologie LES ATELIERS JEUNESSE I. ANIMONS

Plus en détail

L outil d évaluation développé par l ANAé

L outil d évaluation développé par l ANAé L outil d évaluation développé par l ANAé Brice Mourer Administrateur, Trésorier de l ANAé Association des agences de communication événementielle 8 décembre 2010 Historique > 2003 : L ANAé souhaite doter

Plus en détail

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE 1 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE Janvier 28 LE MARCHE 1. L Europe, 1 er marché mondial PIB 27 (estimation - en milliards de Dollars) 18 16 14 12 1 14 69,8 16 574,4 13 794,2 13 194,7 GDP 26 GDP 27 8 6 4 4

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Les attentes des catégories populaires Sondage Harris Interactive pour L Humanité Dimanche Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 janvier 2012. Echantillon de 639 individus membres des catégories

Plus en détail

Le sport et ses pouvoirs

Le sport et ses pouvoirs Le sport et ses pouvoirs (XIXe - XXe) Les travaux des historiens et sociologues du sport visent à rendre compte de la complexité des enjeux culturels, sociaux et politiques soulevés par les sports et les

Plus en détail

Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France!

Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France! Communiqué de presse Paris, le 23 août 2012 Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France! Découvrez les résultats de l indicateur Hotel Price Radar pour le

Plus en détail

Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe

Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe Texte original Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe 0.440.4 Conclue à Grenade le 3 octobre 1985 Approuvée par l Assemblée fédérale le 6 décembre 1995 1 Instrument de ratification

Plus en détail

Les discussions en ligne en Chine (Séverine Arsène) Texte commenté par Raphaël Kies (Université du Luxembourg) Journée DEL du 17 décembre 2008

Les discussions en ligne en Chine (Séverine Arsène) Texte commenté par Raphaël Kies (Université du Luxembourg) Journée DEL du 17 décembre 2008 Les discussions en ligne en Chine (Séverine Arsène) Texte commenté par Raphaël Kies (Université du Luxembourg) Journée DEL du 17 décembre 2008 Cette recherche offre une présentation de la culture et de

Plus en détail

Le réseau à fibre optique à St-Gall

Le réseau à fibre optique à St-Gall Le réseau à fibre optique à St-Gall Coopération entre la ville de St-Gall et Swisscom St-Gall, 1 er septembre 2009 Contenu Fibre optique l avenir est déjà en route La coopération à St-Gall - un modèle

Plus en détail

Un Grand Paris ambitieux et partagé

Un Grand Paris ambitieux et partagé Un Grand Paris ambitieux et partagé Le lien fort entre les composantes d une métropole et ses habitants est la clef de son existence durable. Elle suppose une grande ambition: le partage d une identité

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Etude sur les habitudes de voyage des Suisses

Etude sur les habitudes de voyage des Suisses Etude sur les habitudes de voyage des Suisses réalisée pour Maison de la France Avril 2009 2 Chapitre 1 : Descriptif de la recherche Objectifs de l étude 3 L étude avait pour premier objectif de fournir

Plus en détail

2 Place Verdun 49400 SAUMUR 02 41 53 66 83 - umvl@orange.fr. Membre de l organisation nationale

2 Place Verdun 49400 SAUMUR 02 41 53 66 83 - umvl@orange.fr. Membre de l organisation nationale L regroupe 36 entreprises adhérentes. Le chiffre d affaires du négoce dans la région est estimé à 700 millions d Le chiffre d affaires export représente 35 % Elles emploient 1 300 salariés environ Président

Plus en détail

Main-d'œuvre hautement qualifiée

Main-d'œuvre hautement qualifiée Extrait de : Panorama des régions de l'ocde 2009 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/reg_glance-2009-fr Main-d'œuvre hautement qualifiée Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010)

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) Les chiffres clés du tourisme 2010 Tourisme en Flandre Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) nuitées % arrivées % Durée moyenne du séjour (nuits) Région Flamande 23.087.944 66% 7.660.540 57%

Plus en détail

100% CANADA. Transition vers 100% d'énergie propre, à toutes les fins (électricité, transport, chauffage / refroidissement, industrie)

100% CANADA. Transition vers 100% d'énergie propre, à toutes les fins (électricité, transport, chauffage / refroidissement, industrie) 10 CANADA 13% Concentrée 5% 37.5% 17.3% 21% lienne 0. 347,492 288,473 10 FRANCE 0.03% 21.05% Concentrée 0.75% 5% 1.25% 0.04% 35% 6.75% 3 lienne 0.13% 292,999 229,671 10 ALLEGMAGNE 0.8% 15.9% Concentrée

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Prise de position écrite de la Conférence fédérale des archives communales auprès de l Association des villes et communes allemandes

Prise de position écrite de la Conférence fédérale des archives communales auprès de l Association des villes et communes allemandes Prise de position écrite de la Conférence fédérale 1/6 Prise de position écrite de la Conférence fédérale des archives communales auprès de l Association des villes et communes allemandes Les archives

Plus en détail

Pôle emploi international. Le service public du placement de candidats en Europe et à l international

Pôle emploi international. Le service public du placement de candidats en Europe et à l international Pôle emploi international Le service public du placement de candidats en Europe et à l international Pôle emploi, un acteur engagé de l emploi à l international A l international, Pôle emploi mobilise

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

FONCTIONNEMENT PRATIQUE DE LA CONVENTION D UNIDROIT DE 1995

FONCTIONNEMENT PRATIQUE DE LA CONVENTION D UNIDROIT DE 1995 FONCTIONNEMENT PRATIQUE DE LA CONVENTION D UNIDROIT DE 1995 CAMEROUN I. Données sur l application de la Convention d UNIDROIT (en se référant aux dispositions de celle-ci) 1. Ratification, approbation,

Plus en détail

Licence professionnelle Libraire

Licence professionnelle Libraire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Libraire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet Acheter pour louer et investissement locatif L achat d un bien immobilier est considéré comme un placement puisqu il est rentable au fil du temps. Il est possible d obtenir différents types de prêts pour

Plus en détail

Compétitivité des entreprises françaises

Compétitivité des entreprises françaises Compétitivité des entreprises françaises La compétitivité dépend en premier lieu de l évolution des coûts unitaires de production et des prix relatifs des biens exposés à la concurrence internationale.

Plus en détail

Fondation pour le droit continental

Fondation pour le droit continental Fondation pour le droit continental Pour un équilibre juridique mondial L excellence juridique par la diversité des systèmes de droit Dans un contexte de concurrence accrue entre les grands systèmes de

Plus en détail

LEADER 2014-2020 PAYS DE GATINE FICHE ACTION 4 :

LEADER 2014-2020 PAYS DE GATINE FICHE ACTION 4 : LEADER 2014-2020 PAYS DE GATINE FICHE ACTION 4 : Faire connaître le patrimoine du Pays de Gâtine auprès d un large public en encourageant la créativité des acteurs du territoire Règlement (UE) N 1305/2013

Plus en détail

PISA 2009 Results: What Students Know and Can Do (Volume I)

PISA 2009 Results: What Students Know and Can Do (Volume I) PISA 2009 Results: What Students Know and Can Do (Volume I) Summary in English Résultats du PISA 2009 : Savoirs et savoir-faire des élèves : Performance des élèves en compréhension de l'écrit, en mathématiques

Plus en détail

Le canton de Berne va de l avant!

Le canton de Berne va de l avant! Le canton de Berne va de l avant! Le canton de Berne un site d implantation et un cadre de vie compétitifs «stratégie de croissance version 2007» www.be.ch/croissance III Le canton de Berne va de l avant

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Le service civique en alternance

Le service civique en alternance Le service civique en alternance au lycée e Paul Héroult H Saint-Jean Jean-de-Maurienne Ministère de l Él Éducation nationale Agence du service civique Le service civique Domaines Domaines reconnus: reconnus:

Plus en détail

L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays

L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays Joseph Bradley Jeff Loucks Andy Noronha James Macaulay Lauren Buckalew

Plus en détail

Première Enquête européenne sur les compétences linguistiques. Résumé

Première Enquête européenne sur les compétences linguistiques. Résumé Première Enquête européenne sur les compétences linguistiques Résumé Table des matières Origines de l Enquête... 3 Pilotage de l Enquête... 3 Résultats : niveau de langue... 6 Performance globale... 6

Plus en détail

Paris, le 23 mars 2012. Objet : Bilan du concours EPSO 2011

Paris, le 23 mars 2012. Objet : Bilan du concours EPSO 2011 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DES AFFAIRES EUROPÉENNES Secteur : Présence et influence françaises dans les institutions européennes Affaire suivie par : Pierre HOUPIKIAN Rédacteur : Sébastien LAVOIL REPRESENTATION

Plus en détail

Laboratoire Sciences et Pratiques des Activités Physiques Sportives et Artistiques SPAPSA. Institut de l EPS., Université d Alger 3.

Laboratoire Sciences et Pratiques des Activités Physiques Sportives et Artistiques SPAPSA. Institut de l EPS., Université d Alger 3. Place de l EPS dans la hiérarchie des matières scolaires selon leur importance pour le développement intellectuel des élèves en Algérie. Linda Rachida Benbakhta-Fetouhi Institut d Éducation Physique et

Plus en détail

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi?

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Indicateur Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Dans tous les pays de l, les diplômés de l enseignement tertiaire ont plus de chances de travailler que ceux qui ne le

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 26.5.2014 COM(2014) 297 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS sur

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail

note d Les élèves de 15 ans en France selon PISA 2012 en culture mathématique : baisse des performances et augmentation des inégalités depuis 2003

note d Les élèves de 15 ans en France selon PISA 2012 en culture mathématique : baisse des performances et augmentation des inégalités depuis 2003 note d informationdécembre 13.31 En mai 2012, 5 700 élèves de 15 ans scolarisés dans les collèges et lycées français ont participé aux épreuves de l enquête PISA ainsi que leurs homologues de 64 autres

Plus en détail

Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions propices à la prospérité

Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions propices à la prospérité Communiqué de presse Pour diffusion immédiate SONDAGE ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS-LÉGER MARKETING: Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions

Plus en détail

LE PAYSAGE DANS LA POLITIQUE TERRITORIALE DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE

LE PAYSAGE DANS LA POLITIQUE TERRITORIALE DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE LE PAYSAGE DANS LA POLITIQUE TERRITORIALE DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE Une politique territorialisée aux côtés de politiques sectorielles votée en décembre 2007 UN CONTRAT EN 2 VOLETS 1er bloc de priorités

Plus en détail

UNE ÉTUDE MONDIALE ASSOCIE PRODUCTIVITÉ ET BIEN-ÊTRE DES EMPLOYÉS AU DESIGN DES ENVIRONNEMENTS DE TRAVAIL

UNE ÉTUDE MONDIALE ASSOCIE PRODUCTIVITÉ ET BIEN-ÊTRE DES EMPLOYÉS AU DESIGN DES ENVIRONNEMENTS DE TRAVAIL Personnes-ressources pour les médias (Amérique du Nord) : Rachel Hartman, rachelh@vpcpartners.com, 212 966-3759, poste 248 Lisa Jasper, lisaj@vpcpartners.com, 212 966-3759, poste 208 UNE ÉTUDE MONDIALE

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Droits de la personne et dignité humaine Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Droits de la personne et dignité humaine Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Droits de la personne et dignité humaine Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université

Plus en détail

Indice sage de confiance des entreprises

Indice sage de confiance des entreprises Indice sage de confiance des entreprises Tendances mondiales L indice Sage de confiance des entreprises est une mesure annuelle effectuée auprès des PME dans le monde, afin de présenter une image claire

Plus en détail

CIRC. UN CENTRE UNIQUE AU MONDE La recherche sur le cancer au service de la prévention

CIRC. UN CENTRE UNIQUE AU MONDE La recherche sur le cancer au service de la prévention CIRC UN CENTRE UNIQUE AU MONDE La recherche sur le cancer au service de la prévention Message du Directeur Le CIRC est un organisme de recherche unique au monde. Depuis 50 ans, le Centre apporte une contribution

Plus en détail

LA VALORISATION DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE PAR LE TOURISME. Évolution et tendances du tourisme scientifique et technique au Québec

LA VALORISATION DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE PAR LE TOURISME. Évolution et tendances du tourisme scientifique et technique au Québec LA VALORISATION DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE PAR LE TOURISME Évolution et tendances du tourisme scientifique et technique au Québec François Bédard M.B.A., professeur en tourisme à l Université du

Plus en détail

Contribution du Sgen-CFDT

Contribution du Sgen-CFDT Réunion de travail du 9 juillet 2013 sur le projet de décentralisation des CREPS Contribution du Sgen-CFDT En préambule de cette contribution, le Sgen-CFDT rappelle sa position concernant les missions

Plus en détail

Cent cinquante et unième session

Cent cinquante et unième session ex Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture Conseil exécutif Cent cinquante et unième session 151 EX/19 PARIS, le 5 mars 1997 Original français Point 3.5.3 de l'ordre du

Plus en détail

LA CULTURE: CŒUR ET ÂME DE LA DÉMOCRATIE

LA CULTURE: CŒUR ET ÂME DE LA DÉMOCRATIE LA CULTURE: CŒUR ET ÂME DE LA DÉMOCRATIE 60 e anniversaire de la Convention culturelle européenne Le Conseil de l Europe, gardien des droits de l homme, de la démocratie et de l État de droit Découvrez

Plus en détail

SOMMAIRE : Chapitre 01 : le rôle de la douane dans l exportation. Section04 : le rôle de la douane dans l exportation

SOMMAIRE : Chapitre 01 : le rôle de la douane dans l exportation. Section04 : le rôle de la douane dans l exportation SOMMAIRE : -INTRODUCTION Chapitre 01 : le rôle de la douane dans l exportation Section01 : l historique Section 02 :les missions de la douane Section03 :l organigramme Section04 : le rôle de la douane

Plus en détail

Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014

Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014 Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014 Jean-François Martins Adjoint à la Maire de Paris en charge du Sport et du Tourisme Thierry Le Roy Président de l Office du Tourisme et des Congrès

Plus en détail

Préface. Dr. B. Sen *

Préface. Dr. B. Sen * Préface Dr. B. Sen * Lorsqu en 2001, le Conseil de Direction et l Assemblée Générale d UNIDROIT ont inscrit au Programme de travail le sujet de l harmonisation des règles de droit matériel applicables

Plus en détail

Chapitre 4 : Management International

Chapitre 4 : Management International Chapitre 4 : Management International PLAN I.Nature du management international :... 41 II.EVALUATION DE L ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL... 42 1)Multiplicités des environnements politiques :... 42 2)Les

Plus en détail

Le marché mondial du ski

Le marché mondial du ski Le marché mondial du ski 2014 International Report on Snow & Mountain Tourism EXTRAITS EN FRANCAIS LV/16/03/2015 Unités de mesure Skieur : une personne pratiquant le ski, le snowboard ou un sport de glisse

Plus en détail

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09. Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3 Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.2011 Présentation du livre Quelques constats 1. Le management international

Plus en détail

15e CHAMPIONNATS DU MONDE DE PETANQUE FEMININES Bangkok 2015

15e CHAMPIONNATS DU MONDE DE PETANQUE FEMININES Bangkok 2015 15e CHAMPIONNATS DU MONDE DE PETANQUE FEMININES Bangkok 2015 Final ranking Championnes du Monde 2015: Spain /Espagne 15e CHAMPIONNATS DU MONDE DE PETANQUE FEMININES Bangkok 2015 Resultats de phase Qualificative

Plus en détail

Hôtellerie 4 ème trimestre 2013

Hôtellerie 4 ème trimestre 2013 n 40 mars 2014 Enquête de fréquentation hôtelière Hôtellerie 4 ème trimestre 2013 Golf Hôtel de Digne-les-Bains www.alpes-haute-provence.com ENQUÊTE DE t FRÉQUENTATION HÔTELIÈRE Evolution du taux d occupation

Plus en détail

CHARTE DEPARTEMENTALE DE SIGNALISATION D INFORMATION LOCALE

CHARTE DEPARTEMENTALE DE SIGNALISATION D INFORMATION LOCALE CHARTE DEPARTEMENTALE DE SIGNALISATION D INFORMATION LOCALE Janvier 2015 PRÉAMBULE La loi Engagement National pour l Environnement du 12 juillet 2010, complétée par le décret du 30 janvier 2012 a fait

Plus en détail

Les touristes chinois : comment bien les accueillir?

Les touristes chinois : comment bien les accueillir? 39 ÉDITIONS ATOUT FRANCE Les touristes chinois : comment bien les accueillir? Guide pratique à l usage des professionnels du tourisme français Marketing touristique ATOUT FRANCE 1 Préface 111 millions

Plus en détail

4. Justification du choix de la ZACC

4. Justification du choix de la ZACC 4. 4. JUSTIFICATION DU CHOIX DE LA ZACC... 95 4.1. ANALYSE DES ZONES A AMENAGEMENT COMMUNAL CONCERTE (ZACC)... 95 4.1.1. Les ZACC sur l ensemble de l entité de Namur... 95 4.1.2. Les ZACC reprises en zones

Plus en détail

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 Rédaction Thomas Antil du Québec Assistance technique Francine Lavoie du Québec Révision linguistique

Plus en détail

L Office fédéral du sport

L Office fédéral du sport L Office fédéral du sport OFSPO 2532 Macolin Office fédéral du sport OFSPO L Office fédéral du sport Formation, sciences et prestations au service du sport suisse nationale en conséquence. Ses activités

Plus en détail

1 ère RENCONTRE MONDIALE DES POUVOIRS LOCAUX POUR LE DROIT A LA VILLE SAINT-DENIS AUBERVILLIERS, FRANCE 10 12 DECEMBRE 2012. 1.

1 ère RENCONTRE MONDIALE DES POUVOIRS LOCAUX POUR LE DROIT A LA VILLE SAINT-DENIS AUBERVILLIERS, FRANCE 10 12 DECEMBRE 2012. 1. 1 ère RENCONTRE MONDIALE DES POUVOIRS LOCAUX POUR LE DROIT A LA VILLE SAINT-DENIS AUBERVILLIERS, FRANCE 10 12 DECEMBRE 2012 PRE-PROJET 1.- Précédents La Charte Européenne de Sauvegarde des Droits de l

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

Résultats Semestriels 2011

Résultats Semestriels 2011 Résultats Semestriels 2011 9 Juin 2011 Sandpiper Bay Floride Faits marquants du 1 er semestre 2011 Forte progression de l activité Croissance à deux chiffres du Volume d Activité Villages Croissance sur

Plus en détail

Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne

Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne On a commencé à parler d Agenda 21 lors du sommet de la Terre de Rio en 1992. 173 Etats ont adopté un programme d «Action 21» ou «Agenda 21» pour les pays francophones.

Plus en détail

Document d information relatif à la catégorisation des clients

Document d information relatif à la catégorisation des clients Document d information relatif à la catégorisation des clients Edition Novembre 2007 Document d information relatif à la catégorisation des clients 1 SOMMAIRE 1. CLASSIFICATION DU CLIENT PAR LA BANQUE

Plus en détail

DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE

DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE La MRC des Laurentides est située au cœur de la région du même nom. Elle s étale sur 2 500 km 2 et compte 20 villes et municipalités locales. Sa population de

Plus en détail

Trois programmes de formation en management sont proposés à tous les étudiants pour une admission post-bac ou après un bac+1/+2/+3 selon les cursus.

Trois programmes de formation en management sont proposés à tous les étudiants pour une admission post-bac ou après un bac+1/+2/+3 selon les cursus. Pôle management Trois programmes de formation en management sont proposés à tous les étudiants pour une admission post-bac ou après un bac+1/+2/+3 selon les cursus. Du traditionnel Programme Grande École

Plus en détail