Guide de correspondance des programmes de certifications ITE-AUDIT avec les référentiels de compétences et de métiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de correspondance des programmes de certifications ITE-AUDIT avec les référentiels de compétences et de métiers"

Transcription

1 Guide de correspondance des programmes de certifications ITE-AUDIT avec les référentiels de compétences et de métiers Objectif Ce guide est destiné à élaborer, ou à comprendre, les programmes de certification ITE-AUDIT. Construits de manière à répondre aux besoins du marché, ceux-ci se basent sur des référentiels significatifs, à savoir : La nomenclature RH des métiers des SI des grandes entreprises françaises publiée par le CIGREF (Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises), laquelle intègre dans sa version 2011 les éléments du référentiel européen des compétences IT qui a été élaboré dans le groupe de travail WSS ICT-Skills piloté par le CEN (Centre Européen de Normalisation) Le référentiel métiers des activités de l Informatique de l OPIIEC (Observatoire Paritaire des Métiers de l Informatique, de l Ingénierie, des Études et du Conseil) utilisé notamment par le FAFIEC (organisme collecteur agréé pour la formation professionnelle). Principes de conception des programmes de certification ITE-AUDIT La description d un programme doit fournir les réponses aux questions suivantes : Quel est le métier auquel ce programme s adresse? Quels sont les niveaux de qualification possibles dans ce programme? Sur quoi le programme porte-t-il (connaissances, compétences)? Comment va-t-on évaluer le candidat (critères, format d examen, règles de notation, processus de décision)? Les programmes sont élaborés selon le processus suivant, à l aide du modèle ITE-AUDIT de certification de compétences. DPC DPC Elaboration du programme Validation du programme Production système d évaluation Examens d évaluation DPC CPCI DOP DOP Fig.1 - Processus EMPC d élaboration et de maintien des programmes de certification DPC : Direction des Programmes de Certification, structure interne ITE-AUDIT. CPCI : Comité des Programmes de Certification et de préservation de l impartialité. Ce Comité composé de personnalités extérieures est indépendant de la société ITE-AUDIT et ses décisions s imposent à elle. DOP : Direction des Opérations, structure interne ITE-AUDIT Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 1 sur 14

2 Eléments du modèle de certification de compétences Domaine métier DOME Le DOmaine MEtier caractérise les métiers pour lesquels ITE-AUDIT propose une certification. Seuls des domaines métiers identifiables dans les référentiels métiers du marché sont proposés par ITE-AUDIT. Architecte-Urbaniste : conçoit et fait évoluer la cartographie des SI en garantissant intégrité et cohérence de l ensemble du SI Gestionnaire de services : focalise sur l engagement du fournisseur envers son client à délivrer des services de qualité dans la durée Testeur : s'assure que les produits livrés sont conformes aux besoins traduits en spécifications, ce qui concerne les SI existants, les évolutions, les corrections d'incidents ou bien les nouveaux produits Gestionnaire de sourcing : comportant les trois volets contrats, approvisionnements et achats, le métier a pour vocation d organiser les approvisionnements, de choisir les fournisseurs, de négocier et rédiger les contrats et de gérer au quotidien la relation avec le fournisseur futur ou actuel. Niveau métier NIME Le NIveau MEtier caractérise l intérêt d une compétence pour exercer un métier donné. Plusieurs niveaux NIME peuvent ainsi être retenus pour un métier donné. ITE-AUDIT a retenu quatre niveaux métiers. Fondations : connaissance de base Interlocuteur d autres entités Participation efficace aux activités du domaine métier Spécialiste : connaissances approfondies et pratiques Conseil localisé Chef de projet sur domaine prédéfini Audit interne Manager : capacité à appréhender et gérer des situations complexes pilotage stratégique administration des SI gestion de portefeuilles de projet ou de services création de valeur et innovation garant de processus métiers Consultant : capacité de diagnostic et de recommandation conseil interne auprès de la DG ou des Directions Métiers assistance à maîtrise d'ouvrage métier (AMOA) assistance aux maîtrises d œuvre (AMOE) Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 2 sur 14

3 Schéma de certification La certification de compétences ITE-AUDIT suit un schéma à deux niveaux sur lesquels se répartissent quatre types d examens, en application des niveaux métiers. Ce schéma s applique pour chaque domaine métier. Il montre un niveau 1 composé uniquement du certificat Fondations, qui doit être obtenu pour pouvoir concourir à tout examen de niveau 2 un niveau 2 constituant trois filières Spécialiste / Consultant / Manager parallèles et indépendantes les unes des autres, qui correspondent à des activités professionnelles de nature différente : - La filière Spécialiste comprend les métiers opérationnels, pratiques, orientés mise en œuvre. - La filière Consultant correspond aux métiers de diagnostic, de conseil, d assistance aux maîtres d ouvrages et maîtres d œuvre. - La filière Manager (sans connotation hiérarchique) regroupe les métiers de pilotage à haut niveau de décision et de garantie d alignement des projets et services avec les besoins métiers. Il n y pas de limitation au fait qu une même personne cherche à obtenir les certifications de plusieurs filières d un même métier, en raison de son souhait d en posséder les différents compétences. Filière des pratiques de mise en œuvre Filière des pratiques de pilotage Filière des pratiques de conseil Niveau 2 Spécialiste Manager Consultant Niveau 1 Fondations Programme Fig.2 Schéma de certification et ses filières Un programme est la combinaison d un domaine métier avec les niveaux métiers applicables, et résulte en un système d évaluation (examens). Par exemple URBA - FSM est le programme qui définit les niveaux de compétences Fondations, Spécialiste et Manager pour le métier d architecte-urbaniste en systèmes d information. Le système d évaluation des compétences utilise des critères de nature adaptée au type de filière et au niveau : L examen Fondations est une épreuve écrite constituée d un contrôle de connaissances pures réalisé par QCM (questions à choix multiples) Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 3 sur 14

4 L examen Spécialiste est une épreuve écrite en deux parties : un contrôle de connaissances pures réalisé par QCM et un contrôle de savoir-faire réalisé par QO (questions ouvertes) Les examens Manager et Consultant sont tous les deux constitués de deux épreuves : - Une épreuve écrite d admissibilité en deux parties : un contrôle de connaissances pures réalisé par QCM et un contrôle de savoir-faire réalisé par QO - Une épreuve orale d admission en une seule partie qui est un contrôle composite des trois types de savoirs : connaissances, savoir-faire, savoir-être, réalisé par présentation, argumentation et débat contradictoire devant un jury. Identification des programmes de certifications métiers ITE-AUDIT dans les référentiels métiers CIGREF et OPIIEC Les programmes ITE-AUDIT sont identifiés par leur domaine métier. Les domaines métiers figurent sous leurs propres dénominations ou dénominations équivalentes dans les familles des deux référentiels, à l exception du Gestionnaire des services en SI qui n apparaît qu au référentiel OPIIEC. ITE-AUDIT Domaine métier Architecte-Urbaniste Testeur Gestionnaire de services Gestionnaire de sourcing CIGREF Familles et métiers référencés Organisation et gestion des évolutions du système d information Urbaniste des SI Cycle de vie des applications Testeur Support méthode qualité et sécurité pas de métier référencé Support méthode qualité et sécurité Manager de contrats OPIIEC Familles et métiers référencés Conseil Urbaniste Architecte système d information Management et gestion des engagements Analyste test et validation Chef de projet test Consultant en processus de test Management et gestion des engagements Gestionnaire de services Management et gestion des engagements Gestionnaire de contrats Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 4 sur 14

5 Correspondance des niveaux métiers avec le référentiel européen de compétences e-cf Les niveaux métiers NIME du modèle de certification ITE-AUDIT Niveau métier Savoirs exigibles Périmètre d interlocution Fondations Spécialiste Manager Consultant Connaissances de base sur un domaine ou un/des référentiel/s Connaissances approfondies sur un domaine ou un/des référentiel/s Expertise forte du domaine ou du/des référentiel/s Capacité à appréhender des situations complexes et à synthétiser des scénarios Capacité à organiser et faire fonctionner ensemble (faire-faire) Compréhension des situations, posture et capacité de direction de grands projets Expertise forte du domaine ou du référentiel Capacités d analyse, de synthèse, de diagnostic, de préconisation, d organisation Esprit critique constructif Autonomie et respect des niveaux de responsabilité hiérarchiques Qualités personnelles d expression, de rédaction, de conviction, d objectivité, de diplomatie Participation efficace à des projets et aux échanges avec d autres entités Sur un périmètre défini : Conseil Responsabilité de projet Intervention en tant qu auditeur interne Pilotage stratégique Pilotage opérationnel Administration du SI Gestion de portefeuille de projets Direction de projets Gestion de portefeuille de services Innovation, Création de valeur Garant des processus métiers Conseil interne en SI auprès de la DG et des directions métiers Assistance aux maîtrises d œuvre (MOE) Assistance aux maîtrises d ouvrage (MOA) Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 5 sur 14

6 Structure et présentation du référentiel européen des compétences informatiques (e-cf) 1 La structure du référentiel européen des compétences informatiques comporte quatre dimensions. Ces dimensions, définies ci-dessous, représentent différents matière de gestion des ressources humaines, complétant ainsi les référentiels d emploi et de métier : Dimension 1 - dérivés des processus métiers savoir PLAN (PLANIFIER) BUILD (DEVELOPPER) RUN (UTILISER) ENABLE (FACILITER) MANAGE (GERER) Dimension 2 - référence pour chacun des domaines, avec une description générique de chaque compétence ; 36 compétences ont identifiées dont l ensemble constitue les définitions de référence européennes génériques de l e-cf 2.0 Dimension 3 : Des niveaux de maitrise - ence qui constituent la référence européenne - Dimension ne prétendent pas être exhaustifs. Alors que les définitions des compétences sont explicitement affectées aux dimensions 2 et 3 et que les exemples de connaissances et de savoir-faire apparaissent dans la dimension 4 du référentiel - dans ces trois dimensions. 1 Extrait du document «Référentiel européen des compétences version 2.0 CWA Partie 1 sept.2010» du CEN Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 6 sur 14

7 Relations entre le référentiel européen e-cf et les programmes de certification ITE-AUDIT Les 5 domaines du référentiel e-cf (Dimension 1) ne sont pas référencés en tant que tels par les programmes ITE-AUDIT car ils constituent des regroupements de e-compétences organisés selon les étapes chronologiques de construction des SI, qui n ont pas de traduction dans les programmes de certification. En revanche, chaque programme de certification référence (Dimension 2) une ou plusieurs des 36 e- compétences de ces 5 domaines, rattachées aux programmes de certification en fonction des compétences nécessaires au métier concerné. Par exemple, le Gestionnaire de services en SI doit posséder, en fonction de sa filière et de son niveau, tout ou partie des e-compétences suivantes A2 Gestion des niveaux de services B5 Production de la documentation C3 Fourniture des services D1 Développement de la stratégie pour la sécurité de l information D2 Développement de la stratégie pour la qualité informatique D8 Gestion des contrats E4 Gestion de la relation client fournisseur E5 Amélioration des processus E6 Gestion de la qualité informatique E7 Gestion des changements métier La Dimension 3 propose des niveaux de maîtrise de 1 à 5 pour chaque e-compétence de la Dimension 2. Ces niveaux sont rattachés au schéma de certification, plus précisément aux niveaux NIME Fondations, Spécialiste, Consultant et Manager. Les programmes de certification précisent quels sont les niveaux de maîtrise apparaissant dans le référentiel e-cf, qui sont retenus pour chaque niveau NIME concerné en fonction des e-compétences du programme. Enfin, pour chaque e-compétence, la dimension 4 propose des connaissances (K1.. Kn) : celles-ci sont utilisées pour définir les critères d évaluation des examens écrits Fondations et Spécialiste, ainsi que pour la partie 1 de l épreuve admissibilité des examens Manager et Consultant des savoir-faire (S1.. Sn) : ceux-ci sont utilisés pour définir les critères d évaluation de la partie 2 de l examen Spécialiste et des épreuves d admissibilité des examens Manager et Consultant. Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 7 sur 14

8 Annexe 1 Compétences e-cf applicables aux domaines métiers ITE-AUDIT Domaine métier ITE-AUDIT ARCHITECTE- URBANISTE TESTEUR GESTIONNAIRE DE SERVICES GESTIONNAIRE DE SOURCING Compétence e-cf CIGREF ITE- AUDIT CIGREF ITE- AUDIT CIGREF ITE- AUDIT CIGREF A.1. Informatique et alignement stratégique métier 4 M M A.2. Gestion des niveaux de service F S S A.3. Développement du plan d activités M A.4. Planification des produits ou des projets A.5. Conception de l architecture 4 F S M A.6. Conception des applications ITE- AUDIT A.7. Veille technologique 4 S M S M A.8. Développement durable 3 F S 3 F S M B.1. Conception et développement B.2. Intégration des systèmes 2 F S B.3. Tests 3 F S B.4. Déploiement de la solution 2 F S B.5. Production de la documentation F 2 F F S F S C.1. Support utilisateur C.2. Support des changements S C.3. Livraison de Services F S C.4. Gestion des problèmes D.1. Dévt de la stratégie sécurité de l information S D.2. Dévt de la stratégie pour la qualité informatique 4 F S M S D.3. Prestation de services de formation D.4. Achats 2 F S M D.5. Développement des propositions D.6. Gestion des canaux de vente D.7. Gestion des ventes D.8. Gestion des contrats F S 4 F S M D.9. Développement du personnel M D.10. Gestion de l information et de la connaissance M 3 E.1. Développement prévisionnel M E.2. Gestion de projets et du portefeuille de projets M E.3. Gestion des risques 3 S S 3 F S M E.4. Gestion de la relation client fournisseur 4 S F S 4 F S M E.5. Amélioration des processus 4 S S S E.6. Gestion de la qualité informatique S F S E.7. Gestion des changements métier 3 M F S E.8. Gestion de la sécurité de l information E.9. Gouvernance informatique 4 M Dans les colonnes CIGREF, le contenu de la cellule indique le/les niveau/x de maîtrise 1 à 5 concerné/s (dimension 3) Dans les colonnes ITE-AUDIT, le contenu de la cellule indique le/les niveau/x NIME concerné/s (F pour Fondation, S pour Spécialiste, M pour Manager, C pour Consultant) Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 8 sur 14

9 Annexe 2 Profil du programme GSI selon le référentiel e-cf Un outillage développé par le groupe de travail ICT Skills du Centre Européen de Normalisation (CEN) est mis à disposition de toutes les organisations utilisatrices, centres de formation et de qualification, afin de créer des profils e-cf. Cet outil est disponible gratuitement à l adresse Le CIGREF a déjà intégré les compétences e-cf dans les descriptifs métiers de sa nomenclature RH 2011, qui comporte les métiers relatifs aux programmes de certification ITE-AUDIT à l exception de GSI. Afin de combler ce manque, le programme GSI a fait l objet de la production de son profil e-cf décrit cidessous. Nota : ce profil est fourni en anglais, langue de sortie de l outillage en ligne. Toute information de ce profil possède un équivalent en langue française, qui peut être trouvé dans la version localisée FR du référentiel (réf. document : 6068_EUeCF2.0CWAPartIFR.pdf). GSI-Gestionnaire de services A. Plan A.2. Service Level Management Defines, validates and makes applicable service level agreements (SLA) and underpinning contracts for services offered. Negotiates service performance levels taking into account the needs and capacity of customers and business. - Level 3 Influences and prepares the final Service Level Agreement (SLA) and accounts for the final content. - Level 4 Provides leadership to amend the enterprise strategy with respect to Service Level Agreements (SLA) in order to achieve forecasted results. - K1 service level agreement documentation - K2 how to compare and interpret management data - K3 the elements forming the metrics of service level agreements - K4 how service delivery infrastructures work - K5 impact of service level non-compliance on business performance - S1 analyse service provision records - S2 evaluate service provision against service level agreement - S3 negotiate realistic service level targets - S4 use relevant quality management techniques - S5 anticipate and mitigate against potential service disruptions B. Build B.5 Documentation Production Produces documents describing products, services, components or applications to establish compliance with relevant documentation requirements. Selects appropriate style and media for presentation materials. Creates templates for document-management systems. Ensures that functions and features are documented in an appropriate way. Ensures that existing documents are valid and up to date. - Level 2 Determines documentation requirements taking into account the purpose and environment to which it applies. - Level 3 Adapts the level of detail according to the objective of the documentation and the targeted population. - Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 9 sur 14

10 - K3 different technical documents required for designing, developing and deploying products, applications and services - S3 organise and control content management workflow - S4 keep publications aligned to the solution during the entire lifecycle C. Run C.3. Service Delivery Takes proactive steps to ensure a stable and secure application and ICT infrastructure. Updates operational document library and logs all operational events. Maintains monitoring and management tools (i.e. Scripts, Procedures...). - Level 2 Systematically analyses performance data and communicates findings to senior experts. Escalates potential service level failures and recommends actions to improve service reliability. Tracks reliability data against service level agreement. - Level 3 Programme the schedule of operational tasks. Manage costs and budget according to the internal procedures and external constraints. Identify people requirements to resource the operational management of the ICT infrastructure. - K1 how to interpret IT service delivery requirements - K2 best practices and standards in IT service delivery - K3 how to monitor service delivery - K4 how to record service delivery actions and able to identify failures - S1 apply the processes which comprise the organisations IT service delivery strategy - S3 analyse service delivery provision and report outcomes to senior colleagues D. Enable D.1. Information Security Strategy Development Defines and makes applicable a formal organisational strategy, scope and culture to maintain safety and security of information. Provides the foundation for Information Security Management, including role identification and accountability (ref. D.2). Uses defined standards to create objectives for information integrity, availability, and data privacy. - Level 4 Exploits depth of expertise and leverages external standards and best practices. - K1 the potential and opportunities of relevant standards and best practices - K3 the information strategy of the organisation - S2 define, present and promote an information security policy for approval by the senior management of the organisation - S3 apply relevant standards, best practices and legal requirements for information security - S4 anticipate required changes to the organisations information security strategy and formulate new plans D.2. ICT Quality Strategy Development Defines improves and refines a formal strategy to satisfy customer expectations and improve business performance (balance between cost and risks). Identifies critical processes influencing service delivery and product performance for definition in the ICT quality management system (ref D.4). Uses defined Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 10 sur 14

11 standards to formulate objectives for service management, product and process quality. Identifies ICT quality management accountability. - Level 4 Exploits wide ranging specialist knowledge to leverage and authorise the application of external standards and best practices. - Level 5 Provides strategic leadership to embed ICT quality (i.e. metrics and continuous improvement) into the culture of the organisation. - K1 the major information technology industry frameworks - COBIT, ITIL, CMMI, ISO - and their implications for corporate ICT governance - K2 the information strategy of the organisation - S1 define an ICT quality policy to meet the organisations standards of performance and customer satisfaction objectives - S2 identify quality metrics to be used - S3 apply relevant standards and best practices to maintain information quality D.8. Contract Management Provides and negotiates contract in accordance with organisational processes. Ensures that supplier deliverables are provided on time, meet quality standards and comply with agreed service levels. Addresses non-compliance, escalates significant issues, drives recovery plans and if necessary amends contracts. Maintains budget integrity. Assesses and addresses supplier compliance to legal, health and safety and security standards. Actively pursues regular supplier communication. - Level 2 Acts systematically to monitor contract compliance and promptly escalate defaults. - Level 3 Evaluates supplier contract performance by monitoring performance indicators. Assures performance of the complete supply chain. Influences the terms of contract renewal. - K1 applicable service level agreements - K2 company policy for contract management - S1 foster positive relationships with suppliers and customers - S2 negotiate contract terms and conditions - S3 apply judgement and flexibility in contract negotiations compliant with internal rules and policies E. Manage E.4. Relationship Management Establishes and maintains positive business relationships between the client and provider (internal or external) deploying and complying with organisational processes. Maintains regular communication with client/partner/supplier, and addresses needs through empathy with their environment and managing supply chain communications. Ensures that client/partner/supplier needs, concerns or complaints are understood and addressed in accordance with organisational policy. - Level 2 Positively interacts with clients. - Level 3 Accounts for own and others actions in managing a limited client base. - Level 4 Provides leadership for large or many client relationships. Authorises investment in new and existing relationships. Leads the design of a workable procedure for maintaining positive business relationships. - K1 client or internal organisation processes including, decision making, budgets and management structure Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 11 sur 14

12 - K2 client business objectives - K3 own organisation business objectives - K4 how to measure and apply resources to meet customer requirements - K5 customer business challenges and risks - S1 deploy empathy to customer needs - S2 identify potential win win opportunities for client and own organisation - S3 establish realistic expectations to support development of mutual trust - S4 monitor ongoing commitments to ensure fulfilment - S5 communicate good and bad news to avoid surprises E.5. Process Improvement Measures effectiveness of existing ICT processes. Researches and benchmarks ICT process design from a variety of sources. Follows a systematic methodology to evaluate, design and implement process or technology changes for measurable business benefit. Assesses potential adverse consequences of process change. - Level 3 Exploits specialist knowledge to research existing ICT processes and solutions in order to define possible innovations. Makes recommendations based on reasoned arguments. - Level 4 Provides leadership and authorises implementation of innovations and improvements that will enhance competitiveness or efficiency. Demonstrates to senior management the business advantage of potential changes. - K2 evaluation, design and implementation methodologies - K3 existing internal processes - K4 relevant developments in ICT and the potential impact on processes - S2 propose process changes to facilitate and rationalise improvements E.6. ICT Quality Management Implements ICT quality policy to maintain and enhance service and product provision. Plans and defines indicators to manage quality with respect to ICT strategy. Reviews quality performance indicators and recommends enhancements to influence continuous quality improvement. - Level 2 Communicates and monitors application of the organisations quality policy. - Level 3 Evaluates quality management indicators and processes based on ICT quality policy and proposes remedial action. - Level 4 Assesses and estimates the degree to which quality requirements have been met and provides leadership for quality policy implementation. Provides cross functional leadership for setting and exceeding quality standards. - K1 which methods, tools and procedure are applied within the organisation and where they should be applied - K2 the IS internal quality audit approach - K3 regulations and standards in energy efficiency and e-waste - S1 illustrate how methods, tools and procedures can be applied to implement the organisations quality policy - S2 evaluate and analyse process steps to identify strengths and weaknesses - S3 assist process owners in the choice and use of measures to evaluate effectiveness and efficiency of the overall process - S4 monitor, understand and act upon quality indicators Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 12 sur 14

13 - S5 perform quality audits E.7. Business Change Management Assesses the implications of new IT solutions. Defines the requirements and quantifies the business benefits. Manages the deployment of change taking into account structural and cultural issues. Maintains business and process continuity throughout change, monitoring the impact, taking any required remedial action and refining approach. - Level 3 Evaluates change requirements and exploits specialist skills to identify possible methods and standards that can be deployed. - Level 5 Applies pervasive influence to imbed organisational change. - K1 the implications on business of new ICT solutions - K2 the implications on organisation and human resources issues of new ICT solutions - S1 analyse costs and benefits of implementing new ICT solutions - S2 select appropriate ICT solutions based upon benefit, risks and overall impact - S4 apply project management standards and tools. Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 13 sur 14

14 Annexe 3 Bibliographie SITES WEB CIGREF OPIIEC e-cf ITE-AUDIT DOCUMENTS 2011_Metiers_des_SI_dans_Grandes_entreprises_Nomenclature_RH_CIGREF_FR.pdf - Référentiel 2011 des métiers du CIGREF, intégrant les compétences e-cf (en français) 5991_EUeCF2.0overview.pdf Introduction au référentiel européen de compétences e-cf(en anglais) 6063_EUeCF2.0userguideCWAPartIIFR.pdf - Guide d utilisation pour l application du référentiel européen des compétences informatiques 2.0 (en français) 6068_EUeCF2.0CWAPartIFR.pdf - Référentiel européen des compétences informatiques version 2.0 (en français) 5984_EUeCF2.0methodology.pdf Méthodologie de construction du référentiel e-cf (en anglais) OPIIEC-Ref-Metiers- Informatique-2010.pdf Référentiel métiers des activités de l Informatique élaboré en vue de créer un outil répondant aux missions dévolues à l Observatoire des Métiers (en français) Version 1.1 Guide de correspondance des référentiels métiers/compétences Page 14 sur 14

Nomenclature 2010 : premier pas vers l Europe des compétences IT

Nomenclature 2010 : premier pas vers l Europe des compétences IT Nomenclature 2010 : premier pas vers l Europe des compétences IT Les emplois métiers du SI dans les grandes entreprises complété par le référentiel européen des compétences ITe competence framework Octobre

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Le rôle de la DSI avec l audit Interne pour la maîtrise des risques

Le rôle de la DSI avec l audit Interne pour la maîtrise des risques Le rôle de la DSI avec l audit Interne pour la maîtrise des risques IT Governance Symposium du 16 Juin 2009 Henri Guiheux Responsable Governance & Securité des SI CISA, CISM, CGEIT Sommaire Enjeux ERM

Plus en détail

Information Security Management Lifecycle of the supplier s relation

Information Security Management Lifecycle of the supplier s relation 1 Information Security Management Lifecycle of the supplier s relation VS Gery Mollers Conseiller en Sécurité du Système d Information 2 SUPPLIER GOVERNANCE Why? Undiable Partner for Infor. System Maintenance

Plus en détail

La méthodologie ITIL : que faut-il retenir? réunion du 14 septembre 2004

La méthodologie ITIL : que faut-il retenir? réunion du 14 septembre 2004 1 La méthodologie ITIL : que faut-il retenir? réunion du 14 septembre 2004 Maurice Benisty - benisty@trigone.fr Groupe Trigone Informatique 2 3 Petit questionnaire Pensez-vous que vos équipes collaborent

Plus en détail

Conditions de l'examen

Conditions de l'examen Conditions de l'examen Gestion des selon la norme ISO/CEI 20000 Consultant/Manager (IS20CM.FR) Date de publication 01-07-2010 Date de parution 01-07-2010 Résumé Groupe cible Le qualification Consultant/Manager

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

La dynamique d un Contexte Global

La dynamique d un Contexte Global Accountability comment le traduire dans une entreprise???? Colloque INRIA Lyon 11 Septembre, 2013 Daniel Pradelles - EMEA Privacy Officer La dynamique d un Contexte Global 1 Les challenges d aujourd hui

Plus en détail

IGS À LYON. www.igs-ecoles.com IGS À PARIS IGS À TOULOUSE

IGS À LYON. www.igs-ecoles.com IGS À PARIS IGS À TOULOUSE IGS À LYON Natacha PIETRUSZKA 47, rue Sergent Michel Berthet 69009 Lyon + 33 (0) 4 72 85 72 28 igslyon@groupe-igs.fr IGS À PARIS Domitille DELILLE 12 rue Alexandre Parodi 75010 PARIS + 33 (0) 1 80 97 65

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Préparation / Industrialisation. Manufacturing Engineering/ On-site Industrialisation. Qualité, contrôle et inspection. On-site quality and Inspection

Préparation / Industrialisation. Manufacturing Engineering/ On-site Industrialisation. Qualité, contrôle et inspection. On-site quality and Inspection AAA travaille dans le secteur aéronautique sur l'industrialisation, l'ingénierie de fabrication, la production, les activités d'inspection des appareils et la formation, sur appareil, sous-ensemble ou

Plus en détail

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Colloque 2005 de la Sécurité des Systèmes d Information Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Mercredi 7 décembre 2005 Du contrôle

Plus en détail

Opportunités s de mutualisation ITIL et ISO 27001

Opportunités s de mutualisation ITIL et ISO 27001 Opportunités s de mutualisation ITIL et ISO 27001 Club ISO 27001 Paris,19 avril 2007 Alexandre Fernandez-Toro Rappels sur l ISO l 27001 Norme précisant les exigences pour La

Plus en détail

Evènement formulaires Namur 02/12

Evènement formulaires Namur 02/12 Evènement formulaires Namur 02/12 Formulaires électroniques à la Commission européenne Philippe Biérlaire Chef de l unité Systèmes d information pour la gestion des ressources humaines Direction Systèmes

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Macroscope et l'analyse d'affaires Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Avis Avis d intention Ce document a pour but de partager des éléments de vision et d intentions de Fujitsu quant

Plus en détail

La gestion des risques IT et l audit

La gestion des risques IT et l audit La gestion des risques IT et l audit 5èmé rencontre des experts auditeurs en sécurité de l information De l audit au management de la sécurité des systèmes d information 14 Février 2013 Qui sommes nous?

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL Supervisor Titre du poste de la superviseure ou du superviseur : Coordinator, Communications & Political Action & Campaigns Coordonnatrice ou coordonnateur de la Section des communications et de l action

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

GOUVERNANCE DES SERVICES

GOUVERNANCE DES SERVICES Depuis quelques années, le secteur financier est en pleine mutation pour créer des niches d excellence alliant meilleure performance des processus et assurance de résultat de ces même processus, et ceci

Plus en détail

REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA

REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA Contents 1 2 3 4 GENERAL FRAMEWORK THE AFRICAN CONTINENT: SOME LANDMARKS AFRICAN NETWORKS: STATE OF PLAY STRATEGY: DESTINATION 2040 Contents 1 2 3 4 GENERAL FRAMEWORK

Plus en détail

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Marie Curie Individual Fellowships Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Deux Soumissions de Projet Marie Curie International Incoming Fellowship Finance

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until EUROPEAN COMMISSION Job Description Form Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until Job Holder Name Graça Maria MOREIRA DE SOUSA Job Profile Position CONTRACT

Plus en détail

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France Informations aux medias Saint-Denis, France, 13 Février 2013 Projet de réorganisation des activités de T-Systems France T-Systems France a présenté à ses instances représentatives du personnel un projet

Plus en détail

Manager, Construction and Engineering Procurement. Please apply through AECL website:

Manager, Construction and Engineering Procurement. Please apply through AECL website: Position: Location: How to Apply: Manager, Construction and Engineering Procurement Chalk River, Ontario Please apply through AECL website: http://www.recruitingsite.com/csbsites/aecl/en/jobdescription.asp?jobnumber=709148

Plus en détail

Gouvernance et nouvelles règles d organisation

Gouvernance et nouvelles règles d organisation Gouvernance et nouvelles règles d organisation Didier Camous Strategy & Technology HP Software EMEA Copyright 2012 Hewlett-Packard Development Company, L.P. The information contained herein is subject

Plus en détail

Comparatif de la nouvelle ISO27002:2013 avec la version 2005

Comparatif de la nouvelle ISO27002:2013 avec la version 2005 18 septembre 2013 Comparatif de la nouvelle ISO27002:2013 avec la version 2005 Claire CARRE, manager chez Solucom ISO 27002:2013 : quels apports et quelles perspectives? Qu est-ce qui a changé? La norme

Plus en détail

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Fabrice GRELIER fabrice.grelier@fr.ibm.com RATIONAL en SCÈNE 2007 IBM Corporation Objectif

Plus en détail

Compliance Monitoring Manager. Rôle attendu du CMM

Compliance Monitoring Manager. Rôle attendu du CMM Compliance Monitoring Manager Rôle attendu du CMM Introduction Rappel des bases réglementaires Rappel du positionnement du Compliance Monitoring Manager Sommaire Contexte réglementaire Part ORA Exigences

Plus en détail

Référentiel européen des compétences informatiques version 2.0

Référentiel européen des compétences informatiques version 2.0 CWA Partie I Référentiel européen des compétences informatiques version 2.0 Table des matières Introduction...2 Structure et présentation du référentiel européen des compétences informatiques (e-cf)...3

Plus en détail

Protection des Données : CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse

Protection des Données : CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse Protection des Données : L archétype du projet paradoxal CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse ToC - Agenda 1 Projet Paradoxal? 2 3 4 Les raisons d un capital risque élevé Les Facteurs Clefs

Plus en détail

Expertise. Fiabilité. Qualité globale. Garanties

Expertise. Fiabilité. Qualité globale. Garanties Expertise Fiabilité Qualité globale Garanties GenSun est un fournisseur de solutions photovoltaïques «sur mesure» et clefs en main pour les particuliers, les entreprises et les collectivités. Des experts

Plus en détail

IBM Global Technology Services CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHITECTURE INFORMATIQUE. La voie vers une plus grande effi cacité

IBM Global Technology Services CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHITECTURE INFORMATIQUE. La voie vers une plus grande effi cacité IBM Global Technology CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHECTURE INFORMATIQUE La voie vers une plus grande effi cacité Vos objectifs sont nos objectifs Les entreprises vivent sous la pression permanente de la

Plus en détail

Think performance and engineering

Think performance and engineering Think performance and engineering Un processus maîtrisé Notre organisation et nos méthodes de réalisation des projets sont basées sur : Un cycle en V des projets, de la spécification au commissioning et

Plus en détail

Gestion du risque avec ISO/EIC17799

Gestion du risque avec ISO/EIC17799 Gestion du risque avec ISO/EIC17799 Code de bonnes pratiques pour une meilleure gestion en sécurité de l information Marc-André Léger, MScA (MIS) Université de Sherbrooke Informatique de la santé Connaissances,

Plus en détail

Connectez-vous, Communiquez, Collaborer, en toute Confiance

Connectez-vous, Communiquez, Collaborer, en toute Confiance Connectez-vous, Communiquez, Collaborer, en toute Confiance Stéphane BLETON Converged Communications 29 mars 2007 Agenda 1 Communications Unifiées - Tendances 2 Notre Approche des Communications Unifiées

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

Gestion des Services IT basé sur la norme ISO/IEC 20000

Gestion des Services IT basé sur la norme ISO/IEC 20000 Guide de Preparation Gestion des Services IT basé sur la norme ISO/IEC 20000 Édition Août 2011 Copyright 2011 EXIN All rights reserved. No part of this publication may be published, reproduced, copied

Plus en détail

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing.

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing. LA MAÎTRISE D UN MÉTIER Depuis plus de 20 ans, ADHETEC construit sa réputation sur la qualité de ses films adhésifs. Par la maîtrise de notre métier, nous apportons à vos applications la force d une offre

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

e-leadership for the Digital Economy

e-leadership for the Digital Economy e-leadership for the Digital Economy e-skills and e-leadership Skills European Commission activities UNESCO, Paris 6 November 2014 André Richier, European Commission Prepared for the European Commission

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

! "#!"!!# ()*" + $ %!&!#&!

! #!!!# ()* + $ %!&!#&! ! "# $$%!!"!!# $$% $$!&''"& ()*" + $ %!&!#&! '$$!, ++#)'++ ++ FONCTIONS '- TRANSVERSES + INFOGÉRANCE PHASE PRECONTRACTUELLE - PILOTAGE DES CONTRATS GESTION DES COMPTES CLÉS NEURONES INFRASTRUCTURES APPLICATIONS

Plus en détail

BELAC 1-04 Rev 1-2015

BELAC 1-04 Rev 1-2015 BELAC 1-04 Rev 1-2015 PROCEDURE ET MODALITES D APPLICATION POUR L ACCREDITATION DES ORGANISMES D EVALUATION DE LA CONFORMITE OPERANT AU DEPART DE PLUSIEURS SITES (ORGANISMES MULTI-SITES) Les versions des

Plus en détail

La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance

La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance Michel Ducroizet 2004 Hewlett-Packard Development Company, L.P. The information contained herein is subject to change without notice La relation

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TITRE DU PROJET VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION ETABLISSEMENT GESTIONNAIRE DU PROJET ISET DE NABEUL JUILLET 2009

Plus en détail

Rountable conference on the revision of meat inspection Presentation of the outcome of the Lyon conference

Rountable conference on the revision of meat inspection Presentation of the outcome of the Lyon conference Rountable conference on the revision of meat inspection Presentation of the outcome of the Lyon conference Brussels 18 May 2010- Dr Pascale GILLI-DUNOYER General Directorate for Food Ministry of Food,

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

DOCUMENT DE SYNTHESE

DOCUMENT DE SYNTHESE E L A B O R A T I O N D U N P R O C E S S DE P I L O T A G E ET DE S U I V I Société d accueil : ELAN, MANAGEMENT DE PROJETS PFE présenté par : FOURREY Maxime Tuteur industriel : M. Julien DUBREUIL, Responsable

Plus en détail

RappelsurlastratégiedeformationduNCPWallonie

RappelsurlastratégiedeformationduNCPWallonie 1 RappelsurlastratégiedeformationduNCPWallonie 2 Agenda du workshop Premièrepartie:NCPWallonie PourquoiunDMP?C estquoiundmp? Deuxièmepartie:CommentfaireunDMP - OpenAIRE Ugent Open Publication - Eudat e-sciencedatafactory

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

European Business to Business Sales Institute

European Business to Business Sales Institute European Business to Business Sales Institute FR/05/B/P/PP-152044 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2005 European Business to Business Sales Institute FR/05/B/P/PP-152044 Type de Projet:

Plus en détail

SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013

SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013 Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013 Sharepoint portal server 2013 DEVELOPING MICROSOFT SHAREPOINT SERVER 2013 CORE SOLUTIONS Réf: MS20488 Durée : 5 jours (7 heures) OBJECTIFS

Plus en détail

COLLABORATION ET RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE POURQUOI COMMENT

COLLABORATION ET RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE POURQUOI COMMENT SOCIETE GENERALE COMMUNICATION Entreprises & Médias COLLABORATION ET RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE POURQUOI COMMENT 28/11/2014 (SOCIAUX) 28/11/2014 P.2 QUELQUES CHIFFRES POUR COMMENCER Evolution comparée

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

ISO/IEC 27002. Comparatif entre la version 2013 et la version 2005

ISO/IEC 27002. Comparatif entre la version 2013 et la version 2005 ISO/IEC 27002 Comparatif entre la version 2013 et la version 2005 Évolutions du document Version Date Nature des modifications Auteur 1.0 22/07/2014 Version initiale ANSI Critère de diffusion Public Interne

Plus en détail

JUSTICE BY ANY OTHER NAME? LES MÉCANISMES DE PLAINTE DES BANQUES DE DÉVELOPPEMENT

JUSTICE BY ANY OTHER NAME? LES MÉCANISMES DE PLAINTE DES BANQUES DE DÉVELOPPEMENT Centre d Etudes et de Recherches Internationales et Communautaires (CERIC), UMR 7318 CNRS / Aix-Marseille University JUSTICE BY ANY OTHER NAME? LES MÉCANISMES DE PLAINTE DES BANQUES DE DÉVELOPPEMENT Vanessa

Plus en détail

Gouvernance IT : par où commencer? Hubert Lalanne DE, Chief Architect for Industries IBM Software France

Gouvernance IT : par où commencer? Hubert Lalanne DE, Chief Architect for Industries IBM Software France Conférence IDC Gouvernance IT - Paris 6 Avril 2011 Gouvernance IT : par où commencer? Hubert Lalanne DE, Chief Architect for Industries IBM Software France 2011 IBM Corporation Quels sont les ingrédients

Plus en détail

CRAWL, WALK, RUN APPROACH TO ITIL

CRAWL, WALK, RUN APPROACH TO ITIL CRAWL, WALK, RUN APPROACH TO ITIL Emtec Boot camp Web Event April 2011 Agenda ITIL at a Glance ITIL and Friends How About Real Benefits Crawl, Walk and Run to ITIL The Power of a Value Based Management

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Atelier Progress Rollbase

Atelier Progress Rollbase Atelier Progress Rollbase Laurent KIEFFER : laurent@progress.com 11 Février 2014 Demonstration Application 10 Min Atelier Progress Rollbase Introduction à Rollbase 1 Rollbase avec OpenEdge 6 2 Créer l

Plus en détail

Memorandum of Understanding

Memorandum of Understanding Memorandum of Understanding File code of the Memorandum of Understanding (optional) texte 1. Objectives of the Memorandum of Understanding The Memorandum of Understanding 1 (MoU) forms the framework for

Plus en détail

Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium

Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium Presented by Pierre Rochon Senior Advisor for Executives APEX Objectifs de la séance 1. Comprendre en quoi consiste la saturation

Plus en détail

Programme Bachelor Semestre d automne 2015

Programme Bachelor Semestre d automne 2015 Programme Bachelor Semestre d automne 2015 Catalogue de cours Droit International p. 2 International Marketing p. 3 Business Development Strategy p. 4 Analyse & Gestion Financière p. 5 Business Games I

Plus en détail

Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information

Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information Darren Cooper Information Management Consultant, IBM Software Group 1st December, 2011 Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information Information

Plus en détail

Language requirement: Bilingual non-mandatory - Level 222/222. Chosen candidate will be required to undertake second language training.

Language requirement: Bilingual non-mandatory - Level 222/222. Chosen candidate will be required to undertake second language training. This Category II position is open to all interested parties. Toutes les personnes intéressées peuvent postuler ce poste de catégorie II. Senior Manager, Network and Systems Services Non-Public Funds Information

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

Les marchés Security La méthode The markets The approach

Les marchés Security La méthode The markets The approach Security Le Pôle italien de la sécurité Elsag Datamat, une société du Groupe Finmeccanica, représente le centre d excellence national pour la sécurité physique, logique et des réseaux de télécommunication.

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

Premier cycle d évaluation de l efficacité des systèmes d assurance qualité des collèges québécois : Rapport d évaluation sur le processus suivi lors

Premier cycle d évaluation de l efficacité des systèmes d assurance qualité des collèges québécois : Rapport d évaluation sur le processus suivi lors Premier cycle d évaluation de l efficacité des systèmes d assurance qualité des collèges québécois : Rapport d évaluation sur le processus suivi lors de la vague de validation Geneviève Le Fort, Directrice

Plus en détail

Canada-Italy Innovation Award 2015 Call for Proposals

Canada-Italy Innovation Award 2015 Call for Proposals Embassy of Canada to Italy Canada-Italy Innovation Award 2015 Public Affairs and Advocacy www.canada.it Canada-Italy Innovation Award 2015 Call for Proposals Overview The Embassy of Canada to Italy is

Plus en détail

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot. Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.Mu Date: Jeudi 12 Avril 2012 L heure: 9h15 Venue: Conference Room,

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

GLOBAL and DOMESTIC TRANSPORT MANAGEMENT

GLOBAL and DOMESTIC TRANSPORT MANAGEMENT Executive MBA GLOBAL and DOMESTIC TRANSPORT MANAGEMENT Groupe ENOES 62 rue de Miromesnil 75008 PARIS E.S.T. - École Supérieure des Transports GLOBAL and DOMESTIC TRANSPORT MANAGEMENT Executive MBA part

Plus en détail

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN ERA-Net Call Smart Cities CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN Une Smart City, c est quoi? «Une Smart City offre à ses habitants

Plus en détail

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI 9/12/2014 Cloud & Security Sommaire Rappel court de Cloud Pour quoi cette sujet est important? Données sensibles dans le Cloud Les risques Top

Plus en détail

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Laura E. Williamson - Project Director UNFCCC COP 17 Side Event December 2, 2011 Renewable Energy Policies for Climate Resilience, Sustainable Development and

Plus en détail

SEAM for ITIL Comment trouver les SLRs et SLAs?

SEAM for ITIL Comment trouver les SLRs et SLAs? SEAM for ITIL Comment trouver les SLRs et SLAs? Prof. Alain Wegmann Solutions for business and IT alignement http://lamswww.epfl.ch phone: +41 (0) 21 693 4381; fax: +41 (0) 21 693 6610 alain.wegmann@epfl.ch

Plus en détail

Complex Weapons - Delivering Capability Through Partnerships Nick Neale Project Director Future Local Area Air Defence System (Maritime)

Complex Weapons - Delivering Capability Through Partnerships Nick Neale Project Director Future Local Area Air Defence System (Maritime) Complex Weapons - Delivering Capability Through Partnerships Nick Neale Project Director Future Local Area Air Defence System (Maritime) Presentation Themes MBDA delivering capability through partnerships

Plus en détail

Service management. Transforming the IT organization and driving it across the enterprise. Carlo Purassanta. Integrated Technology Services Executive

Service management. Transforming the IT organization and driving it across the enterprise. Carlo Purassanta. Integrated Technology Services Executive Service management Transforming the IT organization and driving it across the enterprise Carlo Purassanta Integrated Technology Services Executive IBM Global CEO Study L entreprise du futur The study Core

Plus en détail

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns.

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns. Manager, McGill Office of Sustainability, MR7256 Position Summary: McGill University seeks a Sustainability Manager to lead the McGill Office of Sustainability (MOOS). The Sustainability Manager will play

Plus en détail

COMPONENT: CAPACITY BUILDING

COMPONENT: CAPACITY BUILDING COMPONENT: CAPACITY BUILDING TITLE OF THE ACTIVITY 1 Context Target goups / Beneficiaries/actors Implementation strategy Capitalization of Experiences In spite of the efforts made by projects and FIDAfrique

Plus en détail

HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet ISO 27001:2013

HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet ISO 27001:2013 HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet ISO 27001:2013 Comparatif avec la version 2005 Béatrice Joucreau Julien

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE PRESENTATION Spécialités Chimiques Distribution entreprise créée en 1997, a répondu à cette époque à la demande du grand chimiquier HOECHTS (CLARIANT) pour distribuer différents ingrédients en petites

Plus en détail

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application;

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; DEVANT l Office, le 23 juin 2011. ORDONNANCE XG-C568-09-2011 RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; RELATIVEMENT À une demande présentée

Plus en détail

Master Data Management Données, ROI et Méthodologie

Master Data Management Données, ROI et Méthodologie Master Data Management Données, ROI et Méthodologie Paris, 27 octobre 2005 Laurent Cornu - Partner CRM/BI Leader 2005 IBM Corporation Agenda : Les questions à se poser dans le cadre d un projet Master

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments?

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? THE AALBORG COMMITMENTS IN GENEVA: AN ASSESSMENT AT HALF-TIME 1. City of Geneva in context : key facts 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? 3. The Aalborg Commitments: are they useful

Plus en détail

COMPUTING. Jeudi 23 juin 2011 1 CLOUD COMPUTING I PRESENTATION

COMPUTING. Jeudi 23 juin 2011 1 CLOUD COMPUTING I PRESENTATION C L O U D COMPUTING Jeudi 23 juin 2011 1 2 Une nouvelle révolution de l IT 2010+ Cloud Computing 2000s Service Oriented Archi. 1990s Network Computing 1980s Personal Computing 1970s Mainframe Computing

Plus en détail

Agenda. Atelier 1 e-gouvernement. Agenda numérique La Belgique Débat. Table ronde sur l Agenda numérique pour l Europe Bruxelles, 11.10.

Agenda. Atelier 1 e-gouvernement. Agenda numérique La Belgique Débat. Table ronde sur l Agenda numérique pour l Europe Bruxelles, 11.10. Atelier 1 e-gouvernement Table ronde sur l Agenda numérique pour l Europe Bruxelles, 11.10.2011 2 Agenda Agenda numérique La Belgique Débat 3 Agenda Agenda numérique La Belgique Débat 4 Actions prévues

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail