Le devenir des enfants nés après ICSI selon l origine du sperme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le devenir des enfants nés après ICSI selon l origine du sperme"

Transcription

1 Le devenir des enfants nés après ICSI selon l origine du sperme Jacques de Mouzon, MD,MPH INSERM U569, Le Kremlin-Bicêtre France

2 Introduction : succès de la PMA 1978: LOUISE BROWN (R.Edwards, P.Steptoe) 1982: AMANDINE (R.Frydman, J.Testart) 1990 : ICSI (Palermo, Van Steirteghem, Devroey) 2002 : Total: > 1,2 million d enfants ( France) Par an : plus de enfants dans le monde en France (1,3 % des naissances) ICSI= plus de 50 % en France

3 Introduction (2) Succès, Mais. Résultats : succès important Mais questions sur les conséquences Enfants, Mères Court, moyen, long terme Liées à : Caractéristiques des patients Prise en charge médicale Technique elle-même

4 Introduction (3) Conséquences sur les enfants 2 grands problèmes de santé publique Les grossesses multiples avenir immédiat et ultérieur Fréquence, risques, prise en charge ICSI et malformations / anomalies génétiques Risque, étiologie, origine du sperme Autres questions importantes, comparaison aux grossesses naturelles Prématurité et hypotrophie Devenir des enfants (somatique, psychologique) Strömberg (retards psychomoteurs), Moll (rétinoblastome)

5 ICSI et anomalies congénitales

6 Technique RISQUES THEORIQUES Manipulation elle-même Usage des produits délétères (PVP, ) Choix du spermatozoïde injecté, (ne respecte pas la sélection naturelle) Transmission d'anomalies génétique préexistante, notamment en cas d azoospermie Analyse de l enquête Fivnat

7 Fivnat Grossesses issues de ponction épididymaire et testiculaire : Comparaison ICSI avec sperme éjaculé : 2332 ICSI avec sperme ponctionné : 734 FIV conventionnelles : 6655 Registre de malformations France-Est :

8 SPERME PONCTIONNÉ Origine du sperme Epididyme, frais Epididyme, congele Testicule frais Testicule congele Total Nombre de grossesses Nombre d enfants

9 ICSI, sperme éjaculé/ REGISTRE Grossesses évolutives(± IMG) ICSI éjac 2332 REGISTRE RR Ensemble des anomalies 74 3,17% ,06% 1,54 (1,23-1,93) Anomalies malformatives 58 2,48% ,72% 1,44 (1,12-1,86) Anomalies chromosomiques 16 0,69% ,34% 2,03 (1,20--3,29)

10 ICSI, sperme éjaculé/ FIV Grossesses évolutives(± IMG) ICSI éjac 2332 FIV 6655 RR Ensemble des anomalies 74 3,17% 154 2,31% 1,37 (1,04-1,80) Anomalies malformatives 58 2,48% 131 1,97% 1,27 (0,85-1,50) Anomalies chromosomiques 16 0,69% 23 0,34% 1,99 (1,06--3,71)

11 ICSI, sperme épididymaire / éjaculé Grossesses évolutives (±IMG) EPID 546 ICSI 2332 RR Total anomalies Malformations Aberrations chromosomiques 13 2,38% 12 2,20% 1 0,18% 74 3,17% 58 2,48% 16 0,69% 0,75 (0,25-2,5) NS 0,88 (0,40-2,30) 0,27 (0,12-1,80)

12 ICSI sperme épididymaire /Registre Grossesses évolutives (±IMG) EPID 546 REGISTRE RR Total anomalies 13 2,38% ,06% 1,16 (0,75-1,25) Malformations Aberrations chromosomiques 12 2,20% 1 0,18% ,72% ,34% 1,28 (0,88-1,45) 0,54 (0,25-1,60)

13 ICSI testiculaire /épididymaire Grossesses évolutives (±IMG) TEST 201 EPID 546 RR Total anomalies 13 6,48% 13 2,38% 2,72 (1,32-5,61) Malformations Aberrations chromosomiques 8 3,98% 5 2,49% 12 2,20% 1 0,18% 1,81 (0,80-5,30) 13,5 (2,65-69,60)

14 ICSI, sperme testiculaire /Registre Grossesses évolutives (±IMG) Total anomalies TEST ,48% REGISTRE ,06% RR 3,14 (1,89-5,23) Malformations 8 3,98% ,72% 2,31 (1,19-4,51) Aberrations chromosomiques 5 2,49% ,34% 11,39 (3,5-15,55)

15 7% 6% 5% 4% 3% TESTICULAIRE EPIDIDYMAIRE ICSI ÉJACULÉ REGISTRE 2% 1% 0% Ensemble des anomalies MALFORMATIONS ABERRATIONS CHROMOSOMIQUES

16 Aberrations Chromosomiques, ICSI sperme testiculaire et épididymaire Aberrations Chromosomiques Origine du Sperme Nombre Trisomie 21 Testiculaire frais 3 Trisomie 18 Testiculaire frais 1 Translocation Robertsonienne Testiculaire frais 1 Turner Epididymaire congele 1

17 Malformations majeures Sperme testiculaire 2 Anencéphalies Microkystes cérébraux Hydronéphrose Prune-Belli Hypospadias scrotal Sperme épididymaire Ebstein Hydronéphrose Microcéphalie Angiome étendu Malf ano-rectale

18 Malformations mineures Sperme testiculaire Situs inversus Artère ombilicale unique Pied bot Sperme épididymaire Pied bot Asymétrie visage Hexadactylie

19 Littérature récente Hansen (N. Engl J Med 2002) Major birth defects Natural conceptions (n=4000) : 4.2 % Conventional IVF (n=837) : 9.0 % ICSI (n=301) : 8.6 % Adjusted OR : 2.0 ( )

20 Littérature récente (2) Bonduelle (Human Reprod 2002), 5884 children Major malformations IVF (n=2955) : 3.8 % ICSI (n=2840) : 3.4 % Ejaculated semen (n=2477) : 3.4 % Testicular (n=206) : 2.9 % Epididymal (n=105) : 3.8 %

21 Littérature récente (3) Anthony et al. Human Reprod enfants FIV, enfants «spontanés» Registres néerlandais OR=1,20 (1,01-1,43) Ajustement sur âge, etc. OR=1,03 (0,86-1,23) Aboulghar et al. Fertil Steril caryotypes successifs d enfants ICSI vs. 430 témoins 3.5 % d anomalies (15 babies) vs. 0,0%, p<0, chromosomes sexuels, 8 autosomes, 1 mixte Anomalies variées, âge mères proches, pas de données sur le devenir

22 ICSI et malformations : conlusions Débats : Augmentation du risque? Impact de l origine du sperme? Impact des techniques? Transmission de l infertilité aux garçons? FIV classique et malformations : effet faible ou nul

23 Sex ratio et ICSI

24 Patients and methods All the births included in Fivnat, OPU Linkable to the OPU form IVF or ICSI Fresh cycles Exclusion of Donor semen, Frozen semen In total, 5782 IVF babies, 4744 ICSI babies Comparison of sex ratio according to semen origin

25 Patients and methods (2) Analysed variates : Semen origin Ejaculate : IVF : 5782 ICSI : 4410 Male infertility: 3767 Other indication : 643 Epididymis : 204 Testis : 130 Other factors Multiplicity Perinatal mortality Year of OPU

26 Sex ratio according to semen origin, all children 1,2 1,12 1 0,99 0,91 0,8 0,6 0,4 0,73 IVF ICSI, ejaculate ICSI, epididymis ICSI, testis 0,2 0 IVF ICSI, ejaculate ICSI, epididymis ICSI, testis

27 Sex ratio according to semen origin, singleton babies 1,2 1 1,1 0,98 0,8 0,6 0,4 0,83 0,71 IVF ICSI, ejaculate ICSI, epididymis ICSI, testis 0,2 0 IVF ICSI, epididymis

28 Sex ratio, multilogistic model Factor OR C.I. 95 % IVF 1.00 ICSI, ejaculate, no male ICSI, ejaculate, male ICSI, epididymis ICSI, testis Year of OPU Twin Triplet

29 Sex ratio, conclusion Significant decreased sex ratio for ICSI babies` Questions on the origin Effect of men characteristics? Decrease ++ for unejaculated semen Effect of ICSI technique? Decrease also when no male factor Mechanism Increase in early embryonic mortality? Decreased fertility of Y sperms? Other? Need for further studies

30 Devenir (5) Questions récentes Moll (Lancet 2003) Rétinoblastome : RR= 4,9 (1,6-11,3) Incidence population < 1 an : 2,6 p ans : 0,9 p ans : 0,1 p Naissances FIV= 1 % à 1,5 % Cas observés : 5 au lieu de 0,7 à 1 Syndrome de Beckwitt?

31 Conclusion Un risque majeur : multiplicité A la naissance, Sur le devenir Prévention : Diminution du nombre d embryons transférés Réduction embryonnaire prise en charge des grossesses Une question ++ ICSI et risque malformatif / génétique Globalement rassurant : 95 % des enfants vont bien Besoin d enquêtes, avec grands nombres, sur ICSI et devenir

Diagnostic prénatal, Diagnostic préimplantatoire et maladies génétiques. Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie et Université Paris Descartes

Diagnostic prénatal, Diagnostic préimplantatoire et maladies génétiques. Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie et Université Paris Descartes Diagnostic prénatal, Diagnostic préimplantatoire et maladies génétiques Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie et Université Paris Descartes APCH juin 202 Définition du DPN et de l IMG Organisation en

Plus en détail

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire Pr. Jean-Marie ANTOINE Dr Olivia FIORI Dr Jacqueline MANDELBAUM Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction

Plus en détail

L AMP Assistance médicale à la procréation

L AMP Assistance médicale à la procréation L AMP Assistance médicale à la procréation Introduction 14% des couples Le délai nécessaire à concevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Text LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Contraception, contragestion, procréation médicalement assistée, bioéthique La régulation des naissances La régulation des naissances! Contraception : ensemble des moyens

Plus en détail

ARTICLE ORIGINAL Progrès en Urologie (2002), 12, 429-436

ARTICLE ORIGINAL Progrès en Urologie (2002), 12, 429-436 ARTICLE ORIGINAL Progrès en Urologie (2002), 12, 429-436 Stérilité du couple à définition masculine par azoospermie et fécondation in vitro assistée par micro-injection (F.I.V.-I.C.S.I.) Réflexions à partir

Plus en détail

Dr Eric HUYGHE Dr Jean Marc RIGOT

Dr Eric HUYGHE Dr Jean Marc RIGOT Dr Eric HUYGHE Dr Jean Marc RIGOT Module Infertilité (Niveau 1-1 ère partie) 2 cas cliniques d azoospermie Objectifs : Les 2 types d azoospermie & leur gestion Cas clinique # 1 Monsieur A. 29 ans se présente

Plus en détail

Altérations de la spermatogénèse et conseil génétique. Catherine Muris - Caen

Altérations de la spermatogénèse et conseil génétique. Catherine Muris - Caen Altérations de la spermatogénèse et conseil génétique Catherine Muris - Caen Types d anomalies Anomalies du caryotype Gonosomes Autosomes Anomalies génétiques Gène DAZ Gène CFTR Série de Caen : 1330 couples

Plus en détail

Diagnostic prénatal des maladies génétiques

Diagnostic prénatal des maladies génétiques Diagnostic prénatal des maladies génétiques Collège National des Enseignants et Praticiens de Génétique Médicale C. Coutton, V. Satre, F. Amblard et F. Devillard Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

SERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - CLINIQUE DE FERTILITE. Clinique de Fertilité ULB ERASME HOPITAL ERASME

SERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - CLINIQUE DE FERTILITE. Clinique de Fertilité ULB ERASME HOPITAL ERASME Clinique de Fertilité ULB ERASME Introduction Pour des couples à haut risque de mettre au monde un enfant atteint d une maladie génétique, l approche classique par les examens anténatals conventionnels

Plus en détail

Interactions génétique environnement. Environnement. Spermatozoïdes physiologiquement non fécondants. Causes? Suivi des enfants

Interactions génétique environnement. Environnement. Spermatozoïdes physiologiquement non fécondants. Causes? Suivi des enfants Interactions génétique environnement Environnement Spermatozoïdes physiologiquement non fécondants Causes? ICSI Conceptus génétique infections Suivi des enfants Démarche diagnostique : Evaluation du risque

Plus en détail

Introduction à la reproduction humaine. Anne Delbaere 2012-2013

Introduction à la reproduction humaine. Anne Delbaere 2012-2013 Introduction à la reproduction humaine Anne Delbaere 2012-2013 Introduction à la reproduction: 2 ème partie 3. Les pratiques sexuelles 4. Les maladies sexuellement transmissibles 5. Les violences sexuelles

Plus en détail

Techniques de l assistance médicale G. SANDJON

Techniques de l assistance médicale G. SANDJON Techniques de l assistance l médicale à la procréation G. SANDJON Introduction Le terme AMP regroupe un ensemble de techniques nouvelles mises au point dans les 20 ou 30 dernières années. Ceci a permis

Plus en détail

Une solution aux problèmes éthiques liés à la pénurie de donneuses? S.Bonne, J.Ohl, I.Koscinski service d AMP, hôpital de Strasbourg

Une solution aux problèmes éthiques liés à la pénurie de donneuses? S.Bonne, J.Ohl, I.Koscinski service d AMP, hôpital de Strasbourg Une solution aux problèmes éthiques liés à la pénurie de donneuses? S.Bonne, J.Ohl, I.Koscinski service d AMP, hôpital de Strasbourg Le don d ovocytes pour qui? Patientes en insuffisance ovarienne totale

Plus en détail

Karim Tararbit*, Nathalie Lelong*, Anne-Claire Thieulin*, Lucile Houyel, Damien Bonnet, François Goffinet*,, Babak Khoshnood*

Karim Tararbit*, Nathalie Lelong*, Anne-Claire Thieulin*, Lucile Houyel, Damien Bonnet, François Goffinet*,, Babak Khoshnood* Évaluation du risque de quatre cardiopathies congénitales majeures chez les enfants conçus par Assistance Médicale à la Procréation: une étude en population. Karim Tararbit*, Nathalie Lelong*, Anne-Claire

Plus en détail

Les résultats dans les bons cas en FIV et ICSI en France. Ch Tibi, R Lévy, D Royère, J de Mouzon, Fivnat

Les résultats dans les bons cas en FIV et ICSI en France. Ch Tibi, R Lévy, D Royère, J de Mouzon, Fivnat Les résultats dans les bons cas en FIV et ICSI en France Ch Tibi, R Lévy, D Royère, J de Mouzon, Fivnat objectifs Définir les cas favorables Évaluer leur pronostic en FIV et en ICSI Chercher une population

Plus en détail

Résultats de l Assistance Médicale à la Procréation chez les femmes infectées par VIH1: étude cas-contrôles

Résultats de l Assistance Médicale à la Procréation chez les femmes infectées par VIH1: étude cas-contrôles Résultats de l Assistance Médicale à la Procréation chez les femmes infectées par VIH1: étude cas-contrôles S. Epelboin 1 2 C. Stora 1 E. Devouche 3 C. Patrat 1 2 P. Longuet 1 D. Luton 1 2 S. Matheron

Plus en détail

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE Site Besançon Centre d Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme humains. Dr Oxana Blagosklononov Service de Génétique biologique- Histologie-Biologie du Développement

Plus en détail

Une décennie d enregistrement des données de la procréation médicalement assistée en Belgique

Une décennie d enregistrement des données de la procréation médicalement assistée en Belgique ARTICLE DE SYNTHESE Une décennie d enregistrement des données de la procréation médicalement assistée en Belgique Ten years follow-up of medically assisted procreation in Belgium P. De Sutter 1, B. Lejeune

Plus en détail

PMA Le danger n est pas toujours où on l attend!

PMA Le danger n est pas toujours où on l attend! PMA Le danger n est pas toujours où on l attend! Dr Blaise Bourrit GFMER Postgraduate Training in Reproductive Health Research Faculty of Medicine, University of Yaoundé 2007 Quelles étaient nos inquiétudes?

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Docteur B. Maria Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique TOME XXIV publié le 30.11.2000 VINGT-QUATRIÈMES JOURNÉES

Plus en détail

NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE

NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE 650 000 enfants naissent chaque année en France, tandis que le pays déplore 530 000 décès. Le différentiel entre émergence et effacement est étroit.

Plus en détail

AVIS N 75. Questions éthiques soulevées par le développement de l'icsi

AVIS N 75. Questions éthiques soulevées par le développement de l'icsi Comité Consultatif National d Ethique pour les Sciences de la Vie et de la Santé AVIS N 75 Questions éthiques soulevées par le développement de l'icsi Le CCNE a été saisi par Claire Brisset, Défenseure

Plus en détail

Protocole d étude de l évaluation des résultats des centres de FIV 2011 1. -Activité 2011-

Protocole d étude de l évaluation des résultats des centres de FIV 2011 1. -Activité 2011- Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2011- Contexte Depuis 2005, l Agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques

Plus en détail

J E U D I 2 1 J U I N 2 0 1 2 S M F C

J E U D I 2 1 J U I N 2 0 1 2 S M F C Grande Prématurité : Un accouchement par voie basse a-t-il le même impact chez les singletons et les jumeaux? Etude en population régionale de 2006 à 2010 J E U D I 2 1 J U I N 2 0 1 2 S M F C T E R N

Plus en détail

Azoospermie: Usage Optimal de l AMPl

Azoospermie: Usage Optimal de l AMPl Azoospermie: Usage Optimal de l AMPl Armand Zini, MD, FRCSC Université McGill L AMP pour l Azoospermiel Optimisation du Potentiel de Fertilité Masculine Prélèvement de Spz. + AMP Azoospermie Obstructive

Plus en détail

La parturiente de plus de 35 ans. E.Baulon, I.Nisand Pôle de Gynécologie-Obstétrique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

La parturiente de plus de 35 ans. E.Baulon, I.Nisand Pôle de Gynécologie-Obstétrique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg La parturiente de plus de 35 ans E.Baulon, I.Nisand Pôle de Gynécologie-Obstétrique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Introduction Haut conseil de la population et de la Famille - Avril 2005 «l augmentation

Plus en détail

ACTIVITES BIOLOGIQUES du centre d AMP

ACTIVITES BIOLOGIQUES du centre d AMP ACTIVITES BIOLOGIQUES du centre d AMP Dr Hervé LUCAS Centre Hospitalier Intercommunal d Annemasse- Bonneville (CHIAB) Laboratoire de Biologie Baltassat-Lucas Les différentes étapes de la FIVETE au laboratoire

Plus en détail

Médecine prédictive. Objectif Eviter la naissance d un enfant atteint d une maladie grave et incurable au moment du diagnostic

Médecine prédictive. Objectif Eviter la naissance d un enfant atteint d une maladie grave et incurable au moment du diagnostic Médecine prédictive Introduction à la médecine Prédictive Définition : la médecine prédictive a pour objet l'identification d un marqueur de prédisposition à une maladie et pour but le dépistage et/ou

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL TRAITEMENTS DE L INFERTILITÉ ET RISQUES DE CANCER O.Gervereau CHU Tours PRESCRIPTION EN CONSTANTE AUGMENTATION 1.2 à 2.3 % Enfants nés par techniques PMA Cycles FIV en constante augmentation Plus 10.000

Plus en détail

DATATION de la GROSSESSE

DATATION de la GROSSESSE DATATION de la GROSSESSE Julia BEGLER-FONNIER Maternité CHU CAREMEAU Intérêts Améliorer le pronostic de la grossesse: Déterminer la date d accouchement; Évaluer la croissance fœtale Pouvoir interpréter

Plus en détail

Suivre et évaluer l activité d AMP

Suivre et évaluer l activité d AMP L assistance médicale à la procréation Suivre et évaluer l activité d AMP L évaluation des activités et des résultats d AMP est une tâche confiée à l Agence de la biomédecine, tout comme le dispositif

Plus en détail

Fécondation In Vitro (FIV / ICSI)

Fécondation In Vitro (FIV / ICSI) Fécondation In Vitro (FIV / ICSI) Définition La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation médicalement assistée (PMA) qui consiste à féconder un ovocyte (ou gamète féminin) par un spermatozoïde

Plus en détail

L absence d embryon en FIV ou en ICSI. Jean Luc Pouly et Jacques de Mouzon FIVNAT

L absence d embryon en FIV ou en ICSI. Jean Luc Pouly et Jacques de Mouzon FIVNAT L absence d embryon en FIV ou en ICSI Jean Luc Pouly et Jacques de Mouzon FIVNAT Materiel Fiches reçues entre 1999 et 2003 : 155 857 Fiches exploitables 141 807 Fréquence de l absence d embryons 8,01 %

Plus en détail

Grossesse gémellaire après PMA Bonne ou mauvaise nouvelle?

Grossesse gémellaire après PMA Bonne ou mauvaise nouvelle? Grossesse gémellaire après PMA Bonne ou mauvaise nouvelle? Loïc Sentilhes, Catherine Morinière, Sophie Lemerle, Pascale May-Panloup, Françoise Boussion, Florence Biquard, Philippe Gillard, Philippe Descamps

Plus en détail

Approches politiques du diagnostic préimplantoire

Approches politiques du diagnostic préimplantoire Colloque Pro Infirmis - Vaud 30 août 2011 Josiane Aubert, conseillère nationale, membre commission science éducation culture Approches politiques du diagnostic préimplantoire Historique des décisions politiques

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES AZOOSPERMIES. Docteur Edouard AMAR CHIRURGIEN URO-ANDROLOGUE PARIS

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES AZOOSPERMIES. Docteur Edouard AMAR CHIRURGIEN URO-ANDROLOGUE PARIS DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES AZOOSPERMIES Docteur Edouard AMAR CHIRURGIEN URO-ANDROLOGUE PARIS L azoospermie se définit comme l absence totale et constante de spermatozoïde retrouvé dans l éjaculât. Il

Plus en détail

Inégalités sociales de santé périnatale des mères migrantes en Belgique

Inégalités sociales de santé périnatale des mères migrantes en Belgique Inégalités sociales de santé périnatale des mères migrantes en Belgique Racapé J. 1, Alexander S. 1,2, Sow M. 2, Schoenborn C. 1 & De Spiegelaere M. 2 1 CR épidémiologie, biostatistique et recherche clinique.

Plus en détail

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance ENDOMETRIOSE ET INFERTILITE Dr. Michel CANIS On admet classiquement que 20 à 50 % des patientes qui consultent pour une infertilité ont une endométriose et que 30 à 40 % des patientes qui ont une endométriose

Plus en détail

Article. «Les enfants de l ICSI sous la loupe» Christiane Wittemer, Nadejda Machev et Stéphane Viville

Article. «Les enfants de l ICSI sous la loupe» Christiane Wittemer, Nadejda Machev et Stéphane Viville Article «Les enfants de l ICSI sous la loupe» Christiane Wittemer, Nadejda Machev et Stéphane Viville M/S : médecine sciences, vol. 20, n 3, 2004, p. 352-356. Pour citer cet article, utiliser l'information

Plus en détail

Plateforme régionale de préservation de la fertilité

Plateforme régionale de préservation de la fertilité Plateforme régionale de préservation de la fertilité Christine Denoual-Ziad Annie Benhaim denoualziad-c@chu-caen.fr benhaim-a@chu-caen.fr En 2008, 7641 nouveaux cas annuels sont diagnostiqués chez l homme

Plus en détail

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV)

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV) La technique de la fécondation in vitro* est apparue il y a près de 30 ans. Seuls des cas très précis et limités peuvent bénéficier de ce traitement lourd, qui nécessite en particulier une courte hospitalisation

Plus en détail

LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE.

LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. Prof. P. Bischof Vénus de Willendorf 24 000 22 000 av JC L infertilité ou infécondité est définie comme l inaptitude à obtenir une grossesse

Plus en détail

Le recueil de sperme impossible le jour de la FIV

Le recueil de sperme impossible le jour de la FIV Le recueil de sperme impossible le jour de la FIV Gilles Régnier-Vigouroux,, AMP St Roch, Montpellier Journée e FIVATE, 3 février f 2006 Recueil par masturbation: - selon les civilisations = interdit explicite

Plus en détail

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif.

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif. 1 Normalement, chaque individu a dans chacune de ces cellules 23 paires de chromosomes numérotées de 1 à 22, la 23ème paire étant la paire des chromosomes sexuels. Une des anomalies chromosomiques les

Plus en détail

La fécondation in vitro et le transfert d embryon dans l espèce humaine

La fécondation in vitro et le transfert d embryon dans l espèce humaine Article original La fécondation in vitro et le transfert d embryon dans l espèce humaine D Royère S Hamamah ML Couet, J Lansac CHU Bretonneau, dépt de gyn obs et reproduction humaine, unité de biologie

Plus en détail

Procréation médicalement assistée pour des patients séropositifs: le point de vue du biologiste. Françoise Urner

Procréation médicalement assistée pour des patients séropositifs: le point de vue du biologiste. Françoise Urner Procréation médicalement assistée pour des patients séropositifs: le point de vue du biologiste Françoise Urner Vers chez les Blancs, 16.06.2011 Techniques de procréation assistée dans un contexte viral

Plus en détail

Table des matières. Préface 3. Introduction 5. Première partie Aspects médicaux 9. Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11

Table des matières. Préface 3. Introduction 5. Première partie Aspects médicaux 9. Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11 Table des matières Préface 3 Introduction 5 Première partie Aspects médicaux 9 Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11 1. L appareil reproducteur masculin et la fonction reproductrice 11

Plus en détail

La situation de la procréation médicalement assistée en Suisse

La situation de la procréation médicalement assistée en Suisse CABINET Forum Med Suisse N o 16 16 avril 2003 382 La situation de la procréation médicalement assistée en Suisse Michael K. Hohl Correspondance: Pr Michael K. Hohl Frauenklinik Kantonsspital Baden CH-5404

Plus en détail

BILAN D UNE HYPOFERTILITE MASCULINE rappels anatomo-cliniques JM RIGOT SERVICE D ANDROLOGIE CHRU LILLE DIU ECHO PARIS LE 22 MAI 2015

BILAN D UNE HYPOFERTILITE MASCULINE rappels anatomo-cliniques JM RIGOT SERVICE D ANDROLOGIE CHRU LILLE DIU ECHO PARIS LE 22 MAI 2015 BILAN D UNE HYPOFERTILITE MASCULINE rappels anatomo-cliniques JM RIGOT SERVICE D ANDROLOGIE CHRU LILLE DIU ECHO PARIS LE 22 MAI 2015 EPIDEMIOLOGIE 1/7 couple : 60 000 nouveaux cas/an dont 20 % masculine

Plus en détail

UN ENFANT POUR SOI, POUR LUI OU POUR LES AUTRES - -

UN ENFANT POUR SOI, POUR LUI OU POUR LES AUTRES - - UN ENFANT POUR SOI, POUR LUI OU POUR LES AUTRES - - Professeur Marie Odile RETHORÉ Membre de l Académie Nationale de Médecine Directeur médical de l Institut Jérôme Lejeune Jamais, sans doute, le désir

Plus en détail

La question LA VASECTOMIE LE PRÉSERVATIF. Je vote pour. Mon conseil. Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception.

La question LA VASECTOMIE LE PRÉSERVATIF. Je vote pour. Mon conseil. Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception. La question Je vote pour Mon conseil Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception. LA VASECTOMIE Section chirurgicale des canaux déférents sous anesthésie locale ou générale Pas

Plus en détail

Dépistage / Diagnostic de la trisomie 21 en période prénatale

Dépistage / Diagnostic de la trisomie 21 en période prénatale Lyon Neuroscience Research Center Dépistage / Diagnostic de la trisomie 21 en période prénatale Damien Sanlaville Journée mondiale de la trisomie 21 Lyon, le 22 mars 2014 Un point crucial Bien comprendre

Plus en détail

Question 1. Parmi ces propositions préalables à l étude des azoospermies laquelle est fausse?

Question 1. Parmi ces propositions préalables à l étude des azoospermies laquelle est fausse? Question 1. Parmi ces propositions préalables à l étude des azoospermies laquelle est fausse? a- Un testicule normal mesure 4 à 5 cm de longueur, 3 cm de hauteur et 2,5 cm de largeur. b- La spermatogenèse

Plus en détail

Dysgonosomies X, XXY, XXX, XYY

Dysgonosomies X, XXY, XXX, XYY Dysgonosomies X, XXY, XXX, XYY Collège National des Enseignants et Praticiens de Génétique Médicale Date de création du document 2010-2011 Table des matières I 45,X : syndrome de Turner... 3 II 47,XXY

Plus en détail

CARYOTYPES Tâche Complexe CARYOTYPES

CARYOTYPES Tâche Complexe CARYOTYPES Situation-problème CARYOTYPES Tâche Complexe classe : 3ème Une patiente de plus de 40 ans attend un enfant. Son gynécologue lui propose une amniocentèse afin de détecter l'éventuelle présence d'une anomalie

Plus en détail

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Introduction La maitrise de la procréation et L assistance médicale à la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles

Plus en détail

La fertilité du couple

La fertilité du couple 23/04/2015 KHELFAOUI Kamélia L3 HORMONOLOGIE CR : BAUMIER Vincent Pr Grillo 8 pages La fertilité du couple Plan A. Définitions et épidémiologie B. Les facteurs de fertilité I. les facteurs féminins II.

Plus en détail

NaProTechnologie. Stastistiques irlandaises Mars 2009

NaProTechnologie. Stastistiques irlandaises Mars 2009 NaProTechnologie Stastistiques irlandaises Mars 2009 The Galway Clinic Stastistiques irlandaises Environ 3000 couples sur une période de 11 ans depuis Février 1998 Plus de 800 bébés Stastistiques irlandaises

Plus en détail

Conseil génétique en Néphrologie place et mise en oeuvre. Dominique JOLY Néphrologie Hôpital Necker Paris

Conseil génétique en Néphrologie place et mise en oeuvre. Dominique JOLY Néphrologie Hôpital Necker Paris Conseil génétique en Néphrologie place et mise en oeuvre Dominique JOLY Néphrologie Hôpital Necker Paris A quoi sert le conseil génétique? Pour le sujet atteint Etablir le diagnostic de maladie génétique

Plus en détail

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Validé par le Dr Lavoué Épidémiologie - Prévalence des couples infertiles : 15 % - Prévalence des couples stériles : 4 % Dé nition

Plus en détail

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité n Nécessaire quand risque d infertilité

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2008 publié le 3.12.2008 TRENTE-DEUXIÈMES JOURNÉES NATIONALES

Plus en détail

PMA et médecine générale Dr Jacques CAPRASSE Chef de Service de Gynécologie-Obstétrique - CHA Libramont

PMA et médecine générale Dr Jacques CAPRASSE Chef de Service de Gynécologie-Obstétrique - CHA Libramont PMA et médecine générale Dr Jacques CAPRASSE Chef de Service de Gynécologie-Obstétrique - CHA Libramont Face à un problème d infertilité 3 grandes questions : Existe-t-il réellement un problème d infertilité?

Plus en détail

MODALITÉS DU TRAITEMENT: FORME GALÉNIQUE, VOIE D ADMINISTRATION, DOSE. Catherine RONGIERES Centre d AMP CHU Strasbourg

MODALITÉS DU TRAITEMENT: FORME GALÉNIQUE, VOIE D ADMINISTRATION, DOSE. Catherine RONGIERES Centre d AMP CHU Strasbourg MODALITÉS DU TRAITEMENT: FORME GALÉNIQUE, VOIE D ADMINISTRATION, DOSE Catherine RONGIERES Centre d AMP CHU Strasbourg CONFLIT D INTERET AUCUN PROGESTERONE SUPPORT IN IVF: IS EVIDENCE-BASED MEDICINE TRANSLATED

Plus en détail

Instruction du 26/10/11 relative au codage des mort-nés dans le PMSI (production de l indicateur de mortinatalité)

Instruction du 26/10/11 relative au codage des mort-nés dans le PMSI (production de l indicateur de mortinatalité) Instruction du 26/10/11 relative au codage des mort-nés dans le PMSI (production de l indicateur de mortinatalité) Dr Philippe Cormier Groupe Evaluation 1 Enfant mort-né une réglementation changeante Description

Plus en détail

CLINIQUE SAINT- GATIEN TOURS HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU PARIS

CLINIQUE SAINT- GATIEN TOURS HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU PARIS CLINIQUE SAINT- GATIEN TOURS HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU PARIS Défini&on angor stable Douleur angineuse de brève durée, déclenchée par l effort ou ses équivalents, calmée par l arrêt de l effort

Plus en détail

RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Les performances des tests ADN libre circulant pour le dépistage de la trisomie 21 fœtale.

RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Les performances des tests ADN libre circulant pour le dépistage de la trisomie 21 fœtale. RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Les performances des tests ADN libre circulant pour le dépistage de la trisomie 21 fœtale Volet 1 Septembre 2015 Cette recommandation en santé publique est téléchargeable

Plus en détail

Prise en charge de la procréation chez le blessé médullaire SOLER JM** DU URODYNAMIQUE PARIS 2013

Prise en charge de la procréation chez le blessé médullaire SOLER JM** DU URODYNAMIQUE PARIS 2013 Prise en charge de la procréation chez le blessé médullaire SOLER JM** DU URODYNAMIQUE PARIS 2013 **Laboratoire neuro-uro-sexologique Cap Peyrefite 66290 CERBERE ANEJACULATEURS 15% (0-55%) parmi 2527 BM

Plus en détail

Evaluation de l activité des centres de FIV en France : transparence et appui. Dominique Royère DPEGh

Evaluation de l activité des centres de FIV en France : transparence et appui. Dominique Royère DPEGh Evaluation de l activité des centres de FIV en France : transparence et appui Dominique Royère DPEGh 1 Contexte Une des missions confiées à l Agence de la biomédecine est de contribuer à l amélioration

Plus en détail

Equipe pédagogique : C. Patrat, techniciens hospitaliers et universitaires (Jean-Claude Julliard, C. Lesaffre).

Equipe pédagogique : C. Patrat, techniciens hospitaliers et universitaires (Jean-Claude Julliard, C. Lesaffre). Le D.U. : «Diagnostic de l infertilité et Aide Médicale à la Procréation» est organisé sous forme de modules obligatoires et optionnels. Il s obtient en capitalisant trois modules obligatoires et au moins

Plus en détail

23/05/2013. I- Définition de la PMA

23/05/2013. I- Définition de la PMA Plan Exposé présenté par Gynécologue Obstétricien, Introduction Définitions Historique Différentes techniques Techniques simples Techniques de PMA proprement dites Indications des techniques Rôle du technicien

Plus en détail

Identification du gamète normal morphologie du spermatozoïde. A.M.JUNCA AMP Eylau La Muette AMP Eylau P Cherest. Hôpital Américain 25 Novembre 2005

Identification du gamète normal morphologie du spermatozoïde. A.M.JUNCA AMP Eylau La Muette AMP Eylau P Cherest. Hôpital Américain 25 Novembre 2005 Identification du gamète normal morphologie du spermatozoïde A.M.JUNCA AMP Eylau La Muette AMP Eylau P Cherest Hôpital Américain 25 Novembre 2005 Macrocéphale Microcéphale Flagelle enroulé Reste cytoplasmique

Plus en détail

I. CARYOTYPE CONSTITUTIONNEL PRENATAL :

I. CARYOTYPE CONSTITUTIONNEL PRENATAL : CHAPITRE 2 ACTES DE CYTOGENETIQUE Dans le cadre du diagnostic prénatal, les analyses de cytogénétique, incluant la cytogénétique moléculaire constitutionnelle ne peuvent être pratiquées que dans des laboratoires

Plus en détail

Devenir à long terme de couples traités par fécondation in vitro dans la cohorte DAIFI

Devenir à long terme de couples traités par fécondation in vitro dans la cohorte DAIFI Devenir à long terme de couples traités par fécondation in vitro dans la cohorte DAIFI Pénélope TROUDE Séminaire de recherche «Cycle de vie et relations intergénérationnelles» Séance du 20 novembre 2013

Plus en détail

L AUTOCONSERVATION DU SPERME MODALITES D UTILISATION ET RESULTATS

L AUTOCONSERVATION DU SPERME MODALITES D UTILISATION ET RESULTATS L AUTOCONSERVATION DU SPERME MODALITES D UTILISATION ET RESULTATS P. JOUANNET, J.C. JUILLARD, C. LABBE-CECLEVES, J. AUGER, J.M. KUNSTMANN Biologie de la Reproduction - CECOS Hôpital Cochin - Université

Plus en détail

Translocations réciproques. Translocations réciproques. Ségrégation méïotique. Ségrégation alterne : équilibrée (2 types de gamètes)

Translocations réciproques. Translocations réciproques. Ségrégation méïotique. Ségrégation alterne : équilibrée (2 types de gamètes) Anomalies de structure Réarrangements du matériel chromosomique Un seul ou plusieurs Anomalies Translocations robertsoniennes et réciproques équilibrées Mécanismes de déséquilibre Héritées ou de novo Equilibrées

Plus en détail

Impact de la vaccination GARDASIL sur l'incidence des verrues génitales en France (étude EFFICAE)

Impact de la vaccination GARDASIL sur l'incidence des verrues génitales en France (étude EFFICAE) Impact de la vaccination GARDASIL sur l'incidence des verrues génitales en France (étude EFFICAE) Frédéric Mistretta 1, Jean-Sylvain Larguier 1, Didier Not 1, Xavier Carcopino 2, Anne-Carole Jacquard 3,

Plus en détail

Fertilité de l homme vieillissant

Fertilité de l homme vieillissant MISE AU POINT Progrès en Urologie (2004), 14, 577-582 Fertilité de l homme vieillissant Laurent WAGNER Service d Uro-Andrologie, Hôpital Caremeau, Nîmes, France RESUME Alors que l effet du vieillissement

Plus en détail

Fertilité après embolisation. hémorragie de la délivrance.

Fertilité après embolisation. hémorragie de la délivrance. Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie de la délivrance. A Maubon, S. Hardeman, E. Decroisette, M. Pouquet, P. Bouillet, A. Vincelot, Y. Aubard. Radiologie et Imagerie Médicale

Plus en détail

Place de la France en AMP au sein de l Europe

Place de la France en AMP au sein de l Europe Place de la France en AMP au sein de l Europe J. de Mouzon, J. Belaisch-Allart Allart, L. Janny, Fivnat et INSERM, Paris Introduction! Depuis quelques années, certains auteurs remettent en cause la qualité

Plus en détail

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang.

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang. R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) I) DEFINITION/ OBJECTIFS : Définition : AMP : Ensemble des pratiques biologiques et cliniques permettant

Plus en détail

Existe-t-il des contre-indications masculines de l AMP?

Existe-t-il des contre-indications masculines de l AMP? Existe-t-il des contre-indications masculines de l AMP? âge, génétique, phénotype du spermatozoïde INSERM U309 Sophie Rousseaux INSERM U309 (Dr Saadi Khochbin) Institut Albert Bonniot, Grenoble 6ème Journée

Plus en détail

L Absence de Fécondation

L Absence de Fécondation L Absence de Fécondation Martine Dumont-Hassan Centre Fiv Pierre Cherest-AMP Eylau Neuilly sur Seine-Paris Worshop SMR-FERRING 03 02 06 1 Situation du problème Elargissement des indications de la Fiv des

Plus en détail

Cas cliniques. Génétique médicale

Cas cliniques. Génétique médicale Cas cliniques Génétique médicale Pathologie autosomique dominante Pathologie autosomique dominante Arguments filles et garçons atteints transmission verticale toutes les générations sont atteintes Risque

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA)

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Historique 25 juillet 1978 : Naissance du premier bébé éprouvette en Angleterre 24 février 1982 : Naissance du premier bébé éprouvette

Plus en détail

EXPLORATION DE L INFERTILITÉ ET AIDE MÉDICALE À LA PROCRÉATION

EXPLORATION DE L INFERTILITÉ ET AIDE MÉDICALE À LA PROCRÉATION Faculté de Médecine de Sousse Tunisie Année Universitaire 2008-2009 deuxième Année Médecine Support pédagogique illustré relatif au cours: EXPLORATION DE L INFERTILITÉ ET AIDE MÉDICALE À LA PROCRÉATION

Plus en détail

Robert Forman CRM London www.crmlondon.co.uk

Robert Forman CRM London www.crmlondon.co.uk PMA au Royaume-Uni Le don et la GPA Robert Forman CRM London www.crmlondon.co.uk 1 Techniques PMA au Royaume-Uni Don d ovules Donneuses connues Donneuses anonymes Dons de sperme Connu Anonyme Gestation

Plus en détail

clinique ovo ovo fertilité ovo fertilité

clinique ovo ovo fertilité ovo fertilité En plaçant depuis toujours l innovation et l excellence au cœur de sa stratégie, la clinique ovo s assure de pouvoir répondre à vos attentes et soutenir votre projet parental. Depuis 2003, ovo fertilité

Plus en détail

GUYANE. Ces fiches présentent des activités spécifiques qui demandent des infrastructures, un savoir-faire et des autorisations particulières.

GUYANE. Ces fiches présentent des activités spécifiques qui demandent des infrastructures, un savoir-faire et des autorisations particulières. Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité 2013 des centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal (CPDPN), des laboratoires de diagnostic prénatal (DPN) et de l activité 2014

Plus en détail

Analyses économiques de la procréation médicalement assistée

Analyses économiques de la procréation médicalement assistée 2014RP-07 Analyses économiques de la procréation médicalement assistée Joanne Castonguay, Matthieu Strub Rapport de projet Project report Ce rapport de projet a été réalisé grâce au soutien financier du

Plus en détail

Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2010-

Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2010- Protocole d étude -Activité 2010- Contexte Depuis 2005, l Agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques d assistance médicale à la procréation (AMP).

Plus en détail

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) -

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) - Biométrie foetale Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/071011 Table des matières I Techniques de biométrie...3 I.1 Mesure de la longueur cranio-caudale...3 I.2 Mesure

Plus en détail

En FIV, pourquoi je stimule?

En FIV, pourquoi je stimule? En FIV, pourquoi je stimule? B. Rossin SMBR, hôpital saint joseph, Marseille FFER 2007 Amiens session GEFF 1 I) Introduction QS santé publique: Gx et coût stimuler - effets 2aires pénibilité disponibilité,

Plus en détail

TEST GÉNÉTIQUE NON INVASIF DE LA TRISOMIE 21 ET AUTRES ANEUPLOÏDIES FŒTALES. LABORATOIRE CERBA, Laboratoire du réseau

TEST GÉNÉTIQUE NON INVASIF DE LA TRISOMIE 21 ET AUTRES ANEUPLOÏDIES FŒTALES. LABORATOIRE CERBA, Laboratoire du réseau TEST GÉNÉTIQUE NON INVASIF DE LA TRISOMIE 21 ET AUTRES ANEUPLOÏDIES FŒTALES 1 LABORATOIRE CERBA, Laboratoire du réseau QU EST-CE QU EST LA TRISOMIE 21? } Syndrome de Down } Maladie génétique } Maladie

Plus en détail

CENTRE A.M.P. DU TERTRE ROUGE

CENTRE A.M.P. DU TERTRE ROUGE ,, Vous êtes certains que tous les éléments précédents sont à jour, c'est-à-dire que : - vos 100% TS sont toujours valables (regarder les dates). 3 mois avant l échéance, penser à en parler à votre gynécologue

Plus en détail

Item 37 (Item 29) Stérilité du couple : conduite de la première consultation EVALUATIONS

Item 37 (Item 29) Stérilité du couple : conduite de la première consultation EVALUATIONS Item 37 (Item 29) Stérilité du couple : conduite de la première consultation EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Parmi les propositions suivantes, quels sont les facteurs de risque d infertilité masculine?

Plus en détail

Androgènes et fertilité dans le syndrome de Klinefelter

Androgènes et fertilité dans le syndrome de Klinefelter Androgènes et fertilité dans le syndrome de Klinefelter Pr Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine INSERM U 933 Université Pierre et Marie Curie, Paris Androgènothérapie et fertilité Rôle des androgènes

Plus en détail

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve)

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Désir d enfant Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Dr Cédric Arvieux - COREVIH Bretagne CHU de Rennes Merci au Pr. Laurent Mandelbrodt et aux autres contributeurs dont j ai pu utiliser certains

Plus en détail

FIV / ICSI: Traitement Révolutionnaire

FIV / ICSI: Traitement Révolutionnaire Comment éviter l AMP? l Armand Zini, MD, FRCSC Université McGill Traitements pour éviter l AMPl L AMP pour l homme infertile (ICSI) Indications Risques Comment éviter l AMP Evaluation Traitements spécifiques

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2006 publié le 29.11.2006 TRENTIÈMES JOURNÉES NATIONALES

Plus en détail