SYNTHESE PROJET MEDICAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYNTHESE PROJET MEDICAL"

Transcription

1 SYNTHESE PROJET MEDICAL POSITIONNEMENT GENERAL DU PROJET MEDICAL Confirmer et renforcer le positionnement du Centre Bouffard-Vercelli, comme Etablissement PSPH de référence et de recours pour la prise en charge en rééducation spécialisée des handicaps neurologiques et traumatologiques complexes, au décours immédiat de la phase aigüe, pour l OUEST de la région, mais ouvert également aux besoins de la région et aux besoins extrarégionaux. Outre la rééducation, une prise en charge globale des séquelles neurologiques et des handicaps qui en résultent, est proposée par des soins de suite et de réadaptation pour les patients âgés neuro-déficients et poly-pathologiques (activité à décrire) Par la mise en place d un Service d Accompagnement Médico-Social à l Adulte Handicapé Par un projet de Foyer d Accueil Médicalisé à orientation TC (activité à décrire) Pour : Lieu d implantation : Pyrénées Orientales Les patients médullaires et neuro-périphériques Les patients traumatisés crâniens graves et modérés et lésions cérébrales diffuses Les patients vasculaires avec atteintes cérébrales lourdes à déficiences multiples et lésions cérébrales focalisées Les patients traumatiques avec atteintes neurologiques associées Les patients victimes de maladies dégénératives (SEP, SLA, Parkinson, ) Les patients en suites de chirurgie du handicap En : Hospitalisation complète sur 140 lits d hospitalisation, y compris de semaine. Hospitalisation incomplète de jour sur 10 places Grâce : Au maintien et au renforcement notre inclusion dans les réseaux régionaux et nationaux A notre coopération avec le CH de Perpignan et le CHRU A l accessibilité des plateaux techniques et des spécialités médicales A notre organisation médicale interne qui fait s exprimer les compétences. Aux réseaux d aval médico-sociaux internes et externes et notre propossition d adosser des dispositifs notamment de type SAMSAH.

2 Aux conditions de sa mise en œuvre avec l ARH, dans le cadre des MIGAC compte tenu de la mise en œuvre prochaine de la Tarification à l Activité. Et en joignant, parce que constitutifs des objectifs du Projet Médical : Le projet d identification de lits en Soins Palliatifs, communiquée le 13 juin 2008 dans le cadre de l appel d offres régional. Un pré-projet de création d un SAMSAH. Le présent projet médical s inscrit dans le cadre de l article R du décret n du 17 avril 2008, l autorisation d activité de soins mentionnant qu elle concerne la prise en charge spécialisée des conséquences fonctionnelles : Des affections de l appareil locomoteur Des affections du système nerveux Des affections de la personne âgée polypathologique dépendante ou à risque Ce, considérant que le plateau technique actuel répond aux préconisations de la circulaire et ses annexes actuellement mises à la concertation, portant sur la mise en œuvre des décrets n et n du 17 avril 2008.

3 SITUATION ACTUELLE Le Centre Bouffard-Vercelli, développe une activité de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles qui apporte depuis le 20 avril 1976, date d ouverture, une réponse aux besoins de soins en rééducation neurologique de la région Languedoc-Roussillon et donc du département des Pyrénées Orientales, mais aussi des régions limitrophes. Il participe au Service Public Hospitalier depuis le 3 novembre Le Centre est situé dans le département des Pyrénées Orientales sur la Commune de Cerbère et à 45 km au sud de Perpignan, sur la côte vermeille au lieu dit Peyrefite. Il est situé en bord de mer dans des locaux en pleine propriété qui développent une surface de m2 régulièrement entretenus et disposant des équipements utiles et nécessaires à la prise en charge des patients et aux normes de sécurité en vigueur. L équipement hospitalier est adapté aux autorisations de soins déléguées à l établissement depuis 1972 dans la même discipline de Rééducation Fonctionnelle spécialisée dans la prise en charge, principalement en hospitalisation complète, des troubles Neurologiques et Traumatologiques sévères. HOSPITALISATION COMPLETE HOSPITALISATION DE JOUR Date d arrêté Autorisation Date d arrêté Autorisation 29 juin lits de réadaptation fonctionnelle 25 octobre lits RF pour traitements lourds avec appareillage 20 lits RF pour patients en soins intensifs 17 janvier 2001 Renouvellement des autorisations sur la base : 170 lits de rééducation fonctionnelle Sur la base de ces autorisations : 17 janvier places par transformation de 4 lits 14 juin 2004 Identification d un service pour patients paucirelationnels ou en Etat Végétatif Chronique 3 décembre 2004 Approbation par l ARH du Projet d Etablissement 8 lits inclus dans l autorisation de 170 lits. Sur la base de : 32 lits de Rééducation post- réanimation 8 lits EVC 105 lits de rééducation neurologique 25 lits de rééducation locomotrice 2 places de jour

4 Le 28 mars 2007, la Commission Exécutive de l ARH approuve le Contrat Pluriannuel d Objectifs et de Moyens par lequel notamment : l activité de rééducation polyvalente (locomotrice) est réorientée en rééducation neurologique, compte tenu de la spécialisation de l établissement. La part de l Objectif Quantifié de l Offre de Soins du Territoire de Santé est fixée entre et journées en Hospitalisation complète et 730 venues en hospitalisation de jour. Il convient de consolider l activité de rééducation post-réanimation en lien avec le CH de Perpignan. A ce jour, au regard des dispositions ci-dessus, l activité du Centre est la suivante : HOSPITALISATION HOSPITALISATION DE COMPLETE JOUR Capacités autorisées 170 lits 2 places Objectifs d activité - OQOS journées 730 venues Activité réalisée journées 979 venues Activité prévisionnelle journées 1000 venues 2008 B/ CHAMPS ACTUELS DE COMPETENCES ET DOMAINES D ACTIVITE Le Centre Bouffard-Vercelli s inscrit dans le cadre posé par le Schéma d Organisation Sanitaire de la région qui positionne l établissement comme établissement de rééducation spécialisée en neurologie. Le Centre Bouffard-Vercelli prend en charge toutes les pathologies et déficiences conduisant à un handicap physique d ordre neurologique, qu elles soient d origine traumatique, vasculaire, métabolique ou dégénérative. La prise en charge est assurée très précocement, dès la phase d éveil. L évolution du patient le conduit soit dans l unité dédiée aux Etats Végétatifs Chroniques le cas échéant, soit dans les unités de rééducation, jusqu à sa réinsertion sociale et professionnelle. L établissement est en effet un membre actif du réseau national COMETE France. Données PMSI 2007 pour décrire l activité dans ses typologies et son attractivité : 1200 prises en charge par an dont 90% correspondent à 4 Catégories Majeures Cliniques : CMC 12 Neuromusculaire 74% CMC 14 Sensoriel, cutané 7% CMC 16 Rhumato-Orthopédie 6% CMC 17 Post-traumatique 6%

5 Soit 81% de l activité en rééducation neurologique, 12% de l activité en posttraumatique avec diagnostics associés en neurologie. La rééducation post-réanimation qui représente 21 % de l activité différencie l établissement en ce sens : Qu elle vise des patients techniqués mais aux fonctions vitales stabilisées Qu elle est encadrée par des médecins de Médecine Physique dont un diplômé en médecine d urgence Qu elle bénéficie de vacations d anesthésistes-réanimateurs du CH de Perpignan pour le suivi à distance. L activité concerne des patients qui pour 68% sont domiciliés dans la région et 32% hors de la région. Le département représente 78% de l activité régionale, l Aude 9% et l Hérault 9%. 66% des patients sont admis via le domicile et 34 % par adressage des établissements de court séjour. Ces transferts sont surtout d origine régionale (81%). Les principaux adresseurs court séjour sont : Pour la région o Le CH de Perpignan o Le CHRU de Montpellier o Les cliniques privées du département Pour le hors région o CHRU de Toulouse o Le CH de Cayenne o Des adresseurs ponctuels sur l ensemble du territoire 38% des transferts d origine extrarégionale (2% de l activité totale). Son PLATEAU TECHNIQUE L établissement dispose d un plateau technique à fortes compétences médicales, paramédicales et de soins, permettant une prise en charge globale depuis l exploration de diagnostic et d évaluation, de rééducation motrice et sensorielle, jusqu à la réadaptation et l accompagnement social. Ainsi outre les services d hospitalisation, très spécifiques comme l unité de rééducation post-réanimation ou l unité pour les Etats Végétatifs Chroniques, l établissement dispose : D un service d appareillage orthétique et prothétique, d essai et d équipements définitifs D un équipement d imagerie médicale numérisée et d échographie D un secteur d explorations fonctionnelles avec une unité d évaluation des troubles vésico-sphinctériens, ano-rectaux et génito sexuels, analyse de la posture, du mouvement et de la marche, troubles de la déglutition. De compétences multiples permettant la prise en charge des troubles moteurs, sensoriels et cognitifs.

6 D une unité de rééducation des troubles urinaires et sexuels D un secteur de balnéothérapie D une équipe d accompagnement à la réinsertion sociale et professionnelle, comportant notamment une auto-école spécialisée à la conduite adaptée minimanche. OFFRE DE SOINS DE REEDUCATION NEUROLOGIQUE La rééducation neurologique au plan régional s inscrit dans une offre de soins excédentaire en rééducation fonctionnelle, surtout en rééducation polyvalente. Une offre de soins qui est aussi portée d une part par un recrutement extrarégional important et d autre part par une progression démographique également conséquente. D une manière générale l offre de soins existante est dispersée et souvent éloignée des bassins principaux de population y compris pour l offre de rééducation spécialisée. La problématique de la démographie médicale se pose également de manière accrue dans les disciplines spécialisées. S agissant du SROS il a pour objectif de permettre un rééquilibrage de l offre en SSR en régulant l offre au regard des besoins régionaux et en réduisant les inégalités territoriales. Ainsi le SROS recommande : De réduire les volumes d activité des territoires excédentaires au profit des territoires déficitaires de recentrer les établissements au regard de leurs missions, de développer les alternatives à l hospitalisation complète, d améliorer l aval (médicosocial) et de préparer la sortie du patient. La rééducation spécialisée neurologique, Elle doit être envisagée au plan régional, compte tenu de la technicité à développer (rééducation post-réanimation, réadaptation et réinsertion sociale). Elle est essentiellement proposée par quatre établissements publics ou PSPH : - le CHU de Montpellier-Nîmes qui, outre son rôle de référent régional en soins de courte durée, notamment en ce qui concerne la neurologie, possède un pôle fort de MPR à Nîmes. - l Hôpital Paul Coste-Floret à Lamalou-les-Bains - Le Centre Propara à Montpellier - Le Centre Bouffard-Vercelli à Cerbère. Les trois premiers travaillent préférentiellement sur le territoire comprenant les départements de l Hérault, du Gard et de la Lozère, le dernier sur le territoire comprenant les départements de l Aude et des Pyrénées-Orientales, avec le CH de Perpignan comme établissement référent en soins de courte durée, notamment en ce qui concerne la neurologie.

7 Ces établissements se sont regroupés au sein d une coordination régionale neurologique avec une volonté commune de constituer un réseau régional de coordination de la prise en charge des blessés médullaires, traumatisés crâniens et AVC lourds. Cette coordination vise à accroître la fluidité vers les structures successives les mieux adaptées en fonction des besoins de prises en charge. A ces établissements s ajoute l offre de soins privée commerciale qui montre un fort potentiel de développement et qui investit dans de nouvelles implantations proches des bassins de population, en Hérault, dans l Aude et dans les Pyrénées Orientales. Ainsi, la région s articule donc en matière de rééducation neurologique lourde autour de deux pôles d attraction : à l EST le Gard et l Hérault, à l OUEST l Aude et les Pyrénées Orientales. A l EST la prise en charge s articule, pour l adulte, entre l établissement du Grau du Roi (qui investit fortement), PROPARA à Montpellier et Coste Floret à Lamalou et l Institut St Pierre de Palavas pour l enfant. à l OUEST principalement pour les départements de l Aude et des Pyrénées Orientales la rééducation neurologique repose essentiellement sur le Centre Bouffard-Vercelli, qui du fait de son plateau technique, participe également à la réponse régionale mais aussi extrarégionale aux besoins de rééducation neurologique. Il est de fait, le partenaire du CH de Perpignan, pôle référent en neurochirurgie, pour les prises en charge précoces. Le Centre Bouffard-Vercelli est le seul établissement de l OUEST de la région à développer son activité dans les prises en charge en rééducation neurologique dès la phase d éveil et dans un parcours de soins qui emmène le patient jusqu à la réinsertion sociale voire professionnelle. Pour les situations cliniques extrêmes, une unité d accueil pour états végétatifs chroniques est organisée. Il offre ainsi, de part son plateau technique, une gradation de l offre de soins en rééducation neurologique. SPECIFICITES DES PRISES EN CHARGE EN REEDUCATION NEUROLOGIQUE Prises en charge, préférentiellement à des stades précoces et y compris «techniqués» pour des patients en cours de sevrage de ventilation assistée. La prise en charge des patients inclut : o l évaluation et la prise en charge des troubles de la conscience (centre d éveil) et des déficiences motrices, sensitives, sensorielles (visuelles, auditives ), viscérales (appareils respiratoire, circulatoire, digestif, urinaire, génital ), neuropsychologiques. o La prévention et le traitement des complications de l immobilisation (dénutrition, escarres, maladie thrombo-embolique, infection ). o l évaluation et la prise en charge des limitations d activité via l unité de réadaptation et de réinsertion.

8 La stratégie de soins et de prise en charge est évaluée pour permettre d adapter le parcours de soins, en hospitalisation complète et de semaine et en hospitalisation de jour. Les prises en charge spécifiques proposées par le Centre Bouffard-Vercelli que sont : Le plateau d explorations fonctionnelles pelvipérinéologie, sexologie du handicap, analyse de la marche et du mouvement, troubles de la déglutition La prise en charge de la spasticité avec des traitements focaux par toxine botulinique ou régionaux par baclophène intra-thécal. La rééducation post-réanimation en phase d éveil précoce La réinsertion et son auto-école adaptée avec apprentissage conduite mini-manche La prise en charge des plaies cutanées à cicatrisation complexe justifient le maintien d un recrutement extrarégional, principalement avec les régions limitrophes et transfrontalières, pour des prises en charge en rééducation neurologique lourde. La prise en charge au Centre Bouffard-Vercelli concerne des patients de plus de 18 ans. Cependant, dans la même logique de favoriser une réponse de proximité, une dérogation est demandée pour admettre des jeunes patients adolescents, dès 15 ans. Ces orientations médicales dont les filières et les stratégies de soins sont déclinées ci-après par typologie de prise en charge, impliquent de maintenir sinon de renforcer l établissement dans les réseaux. Réseaux nationaux COMETE France et APPROCHE pour la réinsertion socioprofessionnelle et la robotique appliquée aux handicaps. Ces réseaux regroupent 28 établissements de rééducation neurologique. Réseau régional WILLIS Réseau régional (en cours de formalisation) de Rééducation et Réadaptation neurologiques spécialisées Réseau de prise en charge des urgences, dont la participation est à définir dans le cadre du projet médical de territoire. Pour assurer une continuité de prise en charge après la rééducation active il est proposé d adosser un Service d Accompagnement Médico-Social à l Adulte Handicapé (SAMSAH), pour complémenter l offre médico-sociale existante sur le département. De la même manière que ces spécificités justifient l Unité pour Etats Végétatifs Chroniques pour les patients dont l état clinique évolue négativement, la prise en charge de plus en plus fréquente de fins de vie conduit à solliciter l identification de quelques lits en soins palliatifs. Par ailleurs, ces spécificités de prises en charge suggèrent de renforcer encore nos coopérations croisées avec les équipes du CH de Perpignan, établissement de court séjour de recours pour les affections et traumatismes neurologiques et qui dispose de plus d une UNV.

9 TYPOLOGIES DE PATIENTS La prise en charge s articule autour de 5 typologies de patients victimes de déficiences et de pathologies graves de nature neurologique et qui nécessitent un plateau technique de Médecine Physique de niveau 1A. 1/ REEDUCATION SPECIALISEE Patients médullaires et neuro-périphériques (Guillain-Barré, ) o Référent régional o Prise en charge précoce dès la phase aiguë, même non complètement stabilisée au plan respiratoire (RPR) o Parcours de soins en rééducation puis en réinsertion o Suivi au long cours Patients traumatisés crâniens graves et modérés (GCS<8 et 8<12) et lésions cérébrales diffuses o Référent régional o Prise en charge précoce dès la phase d éveil (RPR) o Parcours de soins en rééducation puis en réinsertion o Prise en charge spécifique des Etats Végétatifs Chroniques o Suivi au long court Patients vasculaires avec atteintes cérébrales lourdes à déficiences multiples et lésions cérébrales focalisées o Prise en charge précoce dès la phase aiguë (RPR) o Parcours de soins en rééducation puis en réinsertion o Prise en charge spécifique des Etats Végétatifs Chroniques o Suivi au long cours Patients traumatiques avec atteintes neurologiques associées o Complications des maladies neurologiques o Rééducation des transplantations neuromusculaires (membres sup.) o Prise en charge de la spasticité et des troubles de la déglutition o Amputés vasculaires physiologiquement déficients (soins du moignon, appareillage et rééducation de la marche) Patients victimes de maladies dégénératives (SEP, SLA, Parkinson, ) /..

FILIERE TRAUMATISMES CRANIENS CEREBRO-LESIONS GRAVES

FILIERE TRAUMATISMES CRANIENS CEREBRO-LESIONS GRAVES Unité Mobile de Coordination Adultes des SSR du Bassin de St Etienne CHU HOPITAL NORD BATIMENT B NIVEAU 1 42055 SAINT ETIENNE cedex 2 Tél : 04 77 1 20316 Fax : 04 77 1 27661 Mail : umcssr@chu-st-etienne.fr

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION. 3. Médecin traitant :...

DEMANDE D ADMISSION. 3. Médecin traitant :... Date: DEMANDE D ADMISSION Mme M-J Servais Tél. : 085/519289 1 Fax : 085/410315 Email : mj.servais@cnrf.be Mise à jour doc : 01/12/2013 Données administratives 1. Identification du patient : Nom :... Prénom

Plus en détail

ACTIONS DE MAINTIEN DANS L EMPLOI DU CENTRE DE READAPTATION DE

ACTIONS DE MAINTIEN DANS L EMPLOI DU CENTRE DE READAPTATION DE ACTIONS DE MAINTIEN DANS L EMPLOI DU CENTRE DE READAPTATION DE COUBERT Les différentes prises en charge du Centre de réadaptation de Coubert Les services : Réadaptation des pathologies cérébrales (30 lits):

Plus en détail

SOINS DE SUITE ET READAPTATION FONCTIONNELLE CAHIERS DES CHARGES SSR ADULTES

SOINS DE SUITE ET READAPTATION FONCTIONNELLE CAHIERS DES CHARGES SSR ADULTES République Française Agence Régionale de l'hospitalisation de l'ile de France SOINS DE SUITE ET READAPTATION FONCTIONNELLE CAHIERS DES CHARGES SSR ADULTES Socle commun général (adultes et enfants) Cahiers

Plus en détail

Organisation des soins

Organisation des soins p.1 Médico-Social Schéma régional Organisation des soins - hospitalier Prévention 18 juillet 2011 Offre de soins sur le territoire de santé Eléments de diagnostic régional SCANNERS TEP Densité autorisée

Plus en détail

Soins de courte durée, de suite & de réadaptation. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Suivi. Médecins.

Soins de courte durée, de suite & de réadaptation. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Suivi. Médecins. Quand les soins créent du lien Equipes soignantes Qualité des soins Environnement Prise en charge Médecins Animateurs Séjours personnalisés Soins de courte durée, de suite & de réadaptation Les Etablissements

Plus en détail

FICHE DE PRE-ADMISSION EN SSR. Informations administratives et sociales

FICHE DE PRE-ADMISSION EN SSR. Informations administratives et sociales 3442 ANNEXE I FICHE DE PRE-ADMISSION EN SSR Informations administratives et sociales Date d admission souhaitée / / Date de la demande / / Date d admission prévue avec le SSR / / Date d admission réelle

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

Valorisation économique des formations postgrades des professionnels de la santé relevant de la responsabilité de la Direction des soins

Valorisation économique des formations postgrades des professionnels de la santé relevant de la responsabilité de la Direction des soins Direction des soins Direction des ressources humaines Valorisation économique des formations postgrades des professionnels de la santé relevant de la responsabilité de la Direction des soins A. Formations

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap

Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap Fédération de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Montpellier-Nîmes, Sous la direction des Professeurs Christian Hérisson et Isabelle Laffont

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Pasteur 2. Construit pour la vie, paré pour l avenir. Guide d orientation

Pasteur 2. Construit pour la vie, paré pour l avenir. Guide d orientation Pasteur 2 Construit pour la vie, paré pour l avenir Guide d orientation Faciliter votre orientation dans l hôpital Pasteur 2 Bienvenue dans le nouvel hôpital Pasteur 2. Le CHU de Nice a conçu ce guide

Plus en détail

Le projet stratégique de l Assistance Publique Hôpitaux de Marseille

Le projet stratégique de l Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Le projet stratégique de l Assistance Publique Hôpitaux de Marseille 0 L AP-HM un CHU dans son environnement en région PACA 1 3 397 lits et places 2 2 CHU, 33 CH (+ 2 hôpitaux militaires) et 2 centres

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Cahier des charges Objet :

Cahier des charges Objet : Cahier des charges Objet : Expérimentation de nouveaux modes d organisation des soins destinés à optimiser les parcours de soins des personnes âgées en risque de perte d autonomie en prévenant leur hospitalisation

Plus en détail

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN PERSONNE AGEE AUX URGENCES Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN ET NON PAS URGENCES DE LA PERSONNE AGEE QUELQUES BANALITES TOUJOURS BONNES A PRECISER L âge n est pas une pathologie L âge de l

Plus en détail

http://doc.intranet.sante.gouv.fr/textoffi/circulair/pages08/08_305t.htm

http://doc.intranet.sante.gouv.fr/textoffi/circulair/pages08/08_305t.htm CIRCULAIRE N DHOS/O1/2008/305 du 03 octobre 2008 http://doc.intranet.sante.gouv.fr/textoffi/circulair/pages08/08_305t.htm Page 1 sur 5 27/03/2009 Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de

Plus en détail

Livret de Présentation (Extrait du livret des patients distribué à leur accueil)

Livret de Présentation (Extrait du livret des patients distribué à leur accueil) Livret de Présentation (Extrait du livret des patients distribué à leur accueil) Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles PASTEUR «Tout faire pour la personne, ne rien faire à sa place»

Plus en détail

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Historiquement le Centre SSR St Christophe était une Maison de Repos, La Désix, créée en 1958 sur la commune de Sournia.

Plus en détail

Parcours de soins en MPR : «L adulte après traumatisme crânien grave» GROUPE SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR : «L adulte après traumatisme crânien grave» GROUPE SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR : «L adulte après traumatisme crânien grave» GROUPE SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014

Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014 Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014 KINÉSITHÉRAPIE Du Grec: «KINESIS», mouvement «THERAPEIA», soin C est le soin par le mouvement, ou

Plus en détail

«Soins aux Grands Vieillards» IFSI - 23.01.2009 Frédéric Martins-Condé (Praticien) Pôle Gériatrie-Gérontologie (UMG) CHU Clermont-Ferrand

«Soins aux Grands Vieillards» IFSI - 23.01.2009 Frédéric Martins-Condé (Praticien) Pôle Gériatrie-Gérontologie (UMG) CHU Clermont-Ferrand Unité Mobile de Gériatrie : Quel(s) rôle(s) en EHPAD? «Soins aux Grands Vieillards» IFSI - 23.01.2009 Frédéric Martins-Condé (Praticien) Pôle Gériatrie-Gérontologie (UMG) CHU Clermont-Ferrand UMG : Quelques

Plus en détail

hôpital vilierssaintdenis

hôpital vilierssaintdenis hôpital vilierssaintdenis hôpital lamusse samsah lamusse accueildejour alzheimer vilierssaintdenis centre d appareilage vilierssaintdenis institutsdeformation en ergothérapie etmasso-kinésithérapie lamusse

Plus en détail

prise en charge paramédicale dans une unité de soins

prise en charge paramédicale dans une unité de soins Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : prise en

Plus en détail

Dossier médico-social en ligne

Dossier médico-social en ligne Réseau d Aide au diagnostic, à la Prise en charge des Détériorations cognitives et de Maladies neurologiques chroniques en Franche-Comté et au niveau National Dossier médico-social en ligne Une équité

Plus en détail

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE CLINIQUE Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral - Aspects paramédicaux - Synthèse des recommandations JUIN 2002 Service des

Plus en détail

UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE

UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE Le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph (GHPSJ) est un hôpital privé à but non lucratif, Etablissement de Santé Privé d'intérêt Collectif (ESPIC). Il est issu

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF 2012

PROJET ASSOCIATIF 2012 AFTC de Franche Comté Association des Familles de Traumatisés crâniens et Cérébro-lésés PROJET ASSOCIATIF 2012 AFTC de Franche-Comté 17, rue Pergaud 25 000 Besançon Sommaire Préambule... 3 Spécificités

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Secrétariat Général pour les Affaires Régionales. Recueil des actes administratifs de l Etat

Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Secrétariat Général pour les Affaires Régionales. Recueil des actes administratifs de l Etat Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Secrétariat Général pour les Affaires Régionales Recueil des actes administratifs de l Etat du 17 décembre 2007 au 1er février 2008 (*) Affaires sanitaires

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Le bilan diagnostique Kinésithérapique

Le bilan diagnostique Kinésithérapique Le bilan diagnostique Kinésithérapique «La kinésithérapie prévient, réduit, restaure ou compense les mouvements pathologiques au niveau des déficiences, des limitations fonctionnelles, incapacités et des

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Le Centre hospitalier de Valence se classe parmi les meilleurs hôpitaux et cliniques de France selon le Palmarès 2014 du Point. Infarctus du myocarde = 20ème/635 hôpitaux AVC = 28ème/788

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NÎMES

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NÎMES ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NÎMES Place du Professeur Debré 30029 NÎMES CEDEX 9 Mai 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE

Plus en détail

La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en France :

La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en France : MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en France : Synthèse du rapport à Madame la ministre de la santé et des sports Présenté par la

Plus en détail

Annexe 7. Le «Télé-AVC» : téléconsultation neurologique téléradiologie application à l AVC de la télémédecine

Annexe 7. Le «Télé-AVC» : téléconsultation neurologique téléradiologie application à l AVC de la télémédecine Annexe 7 Le «Télé-AVC» : téléconsultation neurologique téléradiologie application à l AVC de la télémédecine A37 Le «Télé-AVC» : téléconsultation neurologique téléradiologie application à l AVC de la

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Centre Hospitalier de Tourcoing. Service d' Imagerie médicale

Centre Hospitalier de Tourcoing. Service d' Imagerie médicale Centre Hospitalier de Tourcoing Service d' Imagerie médicale SOMMAIRE CONTEXTE GEOGRAPHIQUE CONVENTIONS ET PARTENARIAT PRESENTATION DU CH de TOURCOING PRESENTATION DU SERVICE D' IMAGERIE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

QUAND LE MAINTIEN À DOMICILE N EST PLUS POSSIBLE. Formation médicale continue Jeudi 21 mars 2013

QUAND LE MAINTIEN À DOMICILE N EST PLUS POSSIBLE. Formation médicale continue Jeudi 21 mars 2013 QUAND LE MAINTIEN À DOMICILE N EST PLUS POSSIBLE Formation médicale continue Jeudi 21 mars 2013 Plan Définition de la dépendance Etiologies de la dépendance Epidémiologie Prévenir les situations de crise

Plus en détail

admission aux urgences

admission aux urgences Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : admission

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2001/01-01/a0010017.htm Bulletin Officiel n 2001-1 Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Page 1 sur 6 Complément à la circulaire DH/EO 2 n

Plus en détail

PRISE EN CHARGE GLOBALE DES PERSONNES AGEES EN SSR

PRISE EN CHARGE GLOBALE DES PERSONNES AGEES EN SSR Clinique SSR SANCELLEMOZ Plateau d'assy PASSY (Haute Savoie) PRISE EN CHARGE GLOBALE DES PERSONNES AGEES EN SSR Le PIII : Plan d Intervention Individualisé Interdisciplinaire ou LA RENCONTRE DE DEUX ESPRITS

Plus en détail

Aide kinésithérapeute : une réalité?

Aide kinésithérapeute : une réalité? Aide kinésithérapeute : une réalité? Fabien Launay Cadre supérieur du pôle rééducation CHU de Dijon Dijon (21) Préambule : La fonction d aide-kinésithérapeute n est pas nouvelle. Elle peut être occupée

Plus en détail

DÉCOUVREZ LE SITE INTERNET DU GHAM : www.gham.fr

DÉCOUVREZ LE SITE INTERNET DU GHAM : www.gham.fr DÉCOUVREZ LE SITE INTERNET DU GHAM : www.gham.fr 1 INTRODUCTION Le GHAM fait aujourd hui un bon en avant avec la mise en ligne de son site internet. Nous répondons maintenant à un besoin urgent de communication

Plus en détail

L expertise médicale pour évaluer les préjudices

L expertise médicale pour évaluer les préjudices PARTIE 1 L expertise médicale pour évaluer les préjudices Rôle cadré de l expert médical Il faut distinguer : L évaluation médicale du dommage corporel : Atteinte à l intégrité physique et psychique Données

Plus en détail

DÉPISTAGE NEONATAL DES TROUBLES DE L AUDITION EN LANGUEDOC ROUSSILLON PRÉSENTATION INSTITUT-SAINT-PIERRE INSTITUT SAINT PIERRE

DÉPISTAGE NEONATAL DES TROUBLES DE L AUDITION EN LANGUEDOC ROUSSILLON PRÉSENTATION INSTITUT-SAINT-PIERRE INSTITUT SAINT PIERRE INSTITUT SAINT PIERRE DÉPISTAGE NEONATAL DES TROUBLES DE L AUDITION EN LANGUEDOC ROUSSILLON PRÉSENTATION INSTITUT-SAINT-PIERRE SERVICE AUDIOPHONOLOGIE INSTITUT SAINT PIERRE PALAVAS 5 juin 2015 Françoise

Plus en détail

HOSPITALISATION DE JOUR EN MEDECINE PHYSIQUE ET DE READAPTATION

HOSPITALISATION DE JOUR EN MEDECINE PHYSIQUE ET DE READAPTATION HOSPITALISATION DE JOUR EN MEDECINE PHYSIQUE ET DE READAPTATION Groupe de travail Rhône-Alpes et FEDMER I. FAYOLLE-MINON, E. CHALEAT-VALAYER, B. ANAJJAR, M.C. d ANJOU, E. BERARD, B. BERGER, F. CHAUVET,

Plus en détail

FICHE METIER DE MUSICOTHERAPEUTE

FICHE METIER DE MUSICOTHERAPEUTE FICHE METIER DE MUSICOTHERAPEUTE La profession Intitulé du métier Musicothérapeute Définition de l'emploi/métier «La musicothérapie est une pratique de soin, d aide, de soutien ou de rééducation qui consiste

Plus en détail

admission directe du patient en UNV ou en USINV

admission directe du patient en UNV ou en USINV Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : admission

Plus en détail

Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet

Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet L hôpital Pierre-Paul Riquet : une nouvelle ère du soin Positionné au cœur du site de Purpan, l'hôpital Pierre-Paul Riquet

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques _ Sous-direction observation de la santé et de l assurance maladie _ Bureau établissements

Plus en détail

Présentation du groupe hospitalier. Hôpitaux Universitaires Paris Ouest HEGP Corentin Celton-Vaugirard

Présentation du groupe hospitalier. Hôpitaux Universitaires Paris Ouest HEGP Corentin Celton-Vaugirard Présentation du groupe hospitalier Hôpitaux Universitaires Paris Ouest HEGP Corentin Celton-Vaugirard 2011 1634-2000 Laënnec Boucicaut Broussais 2000 HOPITAL EUROPEEN GEORGES POMPIDOU 2011 : HEGP Corentin

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT CENTRE DE REEDUCATION SAINTE CLOTILDE

PROJET D ETABLISSEMENT CENTRE DE REEDUCATION SAINTE CLOTILDE PROJET D ETABLISSEMENT CENTRE DE REEDUCATION SAINTE CLOTILDE 2013-2017 Rédaction Approbation Pour Avis Remis le Date Fernand Marie MEHEZ Christophe FORTE Sébastien MAUNIER 15/11/2013 Gérant Directeur Adjoint

Plus en détail

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Audrey Samalea Suarez Pharmacien hospitalier CHU de Liège Service de pharmacie clinique Plan Contexte Objectifs/ attentes du séjour Présentation

Plus en détail

Programme d enseignement Service de neurologie Hôtel-Dieu de Lévis

Programme d enseignement Service de neurologie Hôtel-Dieu de Lévis Programme d enseignement Service de neurologie Hôtel-Dieu de Lévis Service de neurologie Le service de neurologie de l Hôtel-Dieu de Lévis opère dans un Centre Hospitalier Affilié à l Université Laval,

Plus en détail

Hébergement des Malades Jeunes - solution 18 - Florence Pasquier, Bruno Dubois, Didier Hannequin

Hébergement des Malades Jeunes - solution 18 - Florence Pasquier, Bruno Dubois, Didier Hannequin Hébergement des Malades Jeunes - solution 18 - Florence Pasquier, Bruno Dubois, Didier Hannequin 1 Hébergement des malades jeunes Evaluer les besoins en hébergement quantitatifs et qualitatifs - si des

Plus en détail

ET DE LA STRATEGIE. Note de Synthèse. Domaine : Financement Version : 1 Mise à jour : 04/03/2012

ET DE LA STRATEGIE. Note de Synthèse. Domaine : Financement Version : 1 Mise à jour : 04/03/2012 DIRECTION DES AFFAIRES INSTITUTIONNELLES ET DE LA STRATEGIE Note de Synthèse CAMPAGNE TARIFAIRE 2012 : ENVELOPPE MIGAC Domaine : Financement Version : 1 Mise à jour : 04/03/2012 Diffusion: Vos contacts

Plus en détail

Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012

Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012 Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012 Martine HADDAD Secrétaire Générale FHP Ile-de-France SOMMAIRE -LES ETABLISSEMENTS DE SANTE

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

pour créer, ensemble, l hôpital de demain...

pour créer, ensemble, l hôpital de demain... CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS dossier de presse janvier 2013 pour créer, ensemble, l hôpital de demain... 2013 sera l année fondatrice du nouveau Projet d Établissement. Elle voit l aboutissement d un an

Plus en détail

La prise en charge des plaies du pied et des amputations chez la personne diabétique : Les données du Sniiram de 2008 à 2012

La prise en charge des plaies du pied et des amputations chez la personne diabétique : Les données du Sniiram de 2008 à 2012 La prise en charge des plaies du pied et des amputations chez la personne diabétique : Les données du Sniiram de 2008 à 2012 Anne Fagot-Campagna (endocrinologue, épidémiologiste), Pierre Denis, Christelle

Plus en détail

PROJET DE REDÉPLOIEMENT DU CUSM

PROJET DE REDÉPLOIEMENT DU CUSM 1 1.1 INTRODUCTION 1.1.1 CONTEXTE Le projet de construction d un nouveau centre hospitalier est un projet qui chemine depuis un grand nombre d années déjà et dont la finalité première est de doter le Québec

Plus en détail

prise en charge médicale dans une unité de soins

prise en charge médicale dans une unité de soins Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : prise en

Plus en détail

GHMF #13 NEWSLETTER. Dec. 2011. Edito Décembre 2011

GHMF #13 NEWSLETTER. Dec. 2011. Edito Décembre 2011 GHMF NEWSLETTER #13 Dec. 2011 Edito Décembre 2011 Bientôt 2012, l heure de dresser le bilan des actions engagées sur l année 2011 pour renforcer le réseau du GHMF et valoriser l image de ses établissements.

Plus en détail

projet d établissement

projet d établissement projet d établissement Juin 2010 2010-2014 Synthèse générale du projet d établissement C est dans le contexte nouveau créé, d une part, par la loi HPST qui doit permettre de mettre en place une offre de

Plus en détail

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ MESURE DE LA FORCE, DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP003 Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP001 NOVEMBRE 2006 Service

Plus en détail

Le CHU et son Territoire de Santé : Expérience de Lille et de sa Région

Le CHU et son Territoire de Santé : Expérience de Lille et de sa Région Le CHU et son Territoire de Santé : Expérience de Lille et de sa Région benoit.vallet@chru lille.fr 20 septembre 2013 Le CHRU mobilise 14.000 professionnels, en exercice ou en formation 3.053 Lits et places

Plus en détail

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) De quoi parlons-nous? Le cadre de la santénumérique

Plus en détail

L ERGOTHERAPIE EN GERIATRIE Dr S.FARDJAD, Praticien Hospitalier Service de MPR du Professeur J-M.GRACIES CHU Mondor-Chenevier DEFINITION Thérapie utilisant comme moyen l activité (du grec «ergon»): - l

Plus en détail

Centre de Médecine Physique et de Réadaptation L ADAPT Thionis

Centre de Médecine Physique et de Réadaptation L ADAPT Thionis Centre de Médecine Physique et de Réadaptation L ADAPT Thionis Présentation du centre Le centre de médecine physique et de réadaptation l ADAPT Thionisest un établissement de santé privé participant au

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre Bureau des prises en charge post aigüe des pathologies

Plus en détail

Application DCC Réseau ONCOLIE --- Application DMI Réseau Gérontologique de Baumes Les Dames ---- Application RAPID Réseau RAPIDFR-NAT

Application DCC Réseau ONCOLIE --- Application DMI Réseau Gérontologique de Baumes Les Dames ---- Application RAPID Réseau RAPIDFR-NAT ATELIER PROJETS REGIONAUX DEMONSTRATION Application DCC Réseau ONCOLIE --- Application DMI Réseau Gérontologique de Baumes Les Dames ---- Application RAPID Réseau RAPIDFR-NAT 1 I. CONTEXTE L Agence Régionale

Plus en détail

«NUTRITION ET VIEILLISSEMENT» Christine Bachir-bey Cadre de santé formateur DU gérontologie Master en gérontologie Oct 2013

«NUTRITION ET VIEILLISSEMENT» Christine Bachir-bey Cadre de santé formateur DU gérontologie Master en gérontologie Oct 2013 «NUTRITION ET VIEILLISSEMENT» Christine Bachir-bey Cadre de santé formateur DU gérontologie Master en gérontologie Oct 2013 INTRODUCTION Du fait de l augmentation de l espérance de vie La population des

Plus en détail

L Hospitalisation domicile

L Hospitalisation domicile L Hospitalisation domicile à S O M M A I R E Où SE SITUE L HAD? p 2 QU EST-CE QUE L HAD? p 4 QUEL LIEU D INTERVENTION? p 4 QUE DOIT-ON SAVOIR SUR L HAD DE LANNION? p 5 QUI EST CONCERNé par l HAD? p 6

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE MILLAU www.ch-millau.fr PROJET D ETABLISSEMENT 2013-2017

CENTRE HOSPITALIER DE MILLAU www.ch-millau.fr PROJET D ETABLISSEMENT 2013-2017 CENTRE HOSPITALIER DE MILLAU www.ch-millau.fr PROJET D ETABLISSEMENT 2013-2017 1 SOMMAIRE GENERAL Introduction et présentation de l hôpital 3 Le projet médical 2013-2017 8 Le projet de soins 2013-2017

Plus en détail

Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie. Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence

Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie. Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence Problèmes très fréquents en gériatrie Fréquence des pathologies aboutissant à des pbes de prise alimentaire:

Plus en détail

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan de mise en œuvre des options stratégiques Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan stratégique, concertation & consensus HNE, une (déjà) longue histoire au service de la population Concertation

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES POUR LE FINANCEMENT DE PRESTATIONS PAR UN DIETETICIEN EN SAAD, SSIAD ET SPASAD INTERVENANT DANS LES 9 ème, 10 ème et / ou 19 ème ARRONDISSEMENTS DE PARIS (Territoire PAERPA) CAHIER

Plus en détail

EOHH inter établissements en Bretagne

EOHH inter établissements en Bretagne EOHH inter établissements en Bretagne Une politique régionale et territoriale 1 Programme régional de LIN 2001 Coopération hygiène inter établissements A l initiative d un groupe ARH/ DRASS/réseau régional

Plus en détail

MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS :

MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS : MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS : Le présent document remplace intégralement le volet préexistant. XI. PRISE EN CHARGE DES CANCERS 1. Rappel des objectifs

Plus en détail

Retour d expérience suite à la visite de certification V2014. Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD

Retour d expérience suite à la visite de certification V2014. Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD Retour d expérience suite à la visite de certification V2014 Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD 1 Retour d expérience Présentation _Visite Certification du CH de Nontron_Janvier V2014_Centre Hospitalier

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

EXAMENS DES DU-DIU-CEU 2014/2015 EXAMENS DU 22 JUIN A JUILLET 2015

EXAMENS DES DU-DIU-CEU 2014/2015 EXAMENS DU 22 JUIN A JUILLET 2015 EXAMENS DU 22 JUIN A JUILLET 2015 Antibiologie 22/06/2015 FACULTE DE MEDECINE - Secteur NORD - Amphi 5 Accueil des urgences pédiatriques 22/06/2015 9h00-11H00 HOPITAL NORD - Service de Pédiatrie - Salle

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Département HÉBERGEMENT PLEIN SOLEIL

Département HÉBERGEMENT PLEIN SOLEIL Département HÉBERGEMENT PLEIN SOLEIL LEIN SOLEIL Plein Soleil Fort d une expérience et d une expertise de plus de 35 ans dans le traitement des atteintes neurologiques, Plein Soleil est un centre unique

Plus en détail

Un programme de télémédecine au service des objectifs prioritaires de santé de la région Languedoc-Roussillon

Un programme de télémédecine au service des objectifs prioritaires de santé de la région Languedoc-Roussillon Un programme de télémédecine au service des objectifs prioritaires de santé de la région Languedoc-Roussillon PROGRAMME RELATIF AU DÉVELOPPEMENT DE LA TÉLÉMÉDECINE 2 INTRODUCTION Selon la définition adoptée

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

SROS III. Comité de pilotage

SROS III. Comité de pilotage SROS III Comité de pilotage 14 décembre d 2005 Calendrier de travail rétrospectifr Avant le 31 mars 2006 : Publication du SROS 28 mars 2006 : COMEX 23 mars 2006 (après-midi): CROSMS 22 mars 2006 (après-midi):

Plus en détail

La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie

La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie 1.Un peu d'histoire 2.La Médecine thermale 3.La Recherche thermale et les évaluations de l'efficacité d'une cure 4.Les nouvelles formes de prise

Plus en détail

Sortie d Hôpital Reprise du cours de la vie

Sortie d Hôpital Reprise du cours de la vie Sortie d Hôpital Reprise du cours de la vie après une maladie handicapante, un accident,... (pour une personne présentant une dépendance fonctionnelle ou sanitaire) Le patient et les proches sont d e s

Plus en détail