L hôtellerie en Alsace en Juin 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015"

Transcription

1 L hôtellerie en Alsace en 2014 Juin

2 Principales données.. 3 Remarques.. 6 L offre dans l hôtellerie. 10 La fréquentation. 13 Les nuitées 14 La taux d occupation 27 Prix moyen, revenu par chambre, chiffre d affaires, emplois 36 Données par département 41 En décembre 47 Tableaux de fréquentation Quelques définitions et précisions 55 2

3 Principales données 3

4 Principales données L Alsace compte 605 hôtels représentant pratiquement lits. 1 lit sur 3 se situe dans l agglomération de Strasbourg. En 2014, les hôtels alsaciens ont enregistré 6,7 millions de nuitées, soit 61% de l estimation de l ensemble des nuitées alsaciennes réalisées dans les hébergements marchands : avec un volume de nuitées dans l hôtellerie supérieur à celui de 2013 (hausse de 3%), 2014 devient l année record de fréquentation dans les hôtels alsaciens (meilleure année depuis 2000). La clientèle française réalise 58% des nuitées, soit 3,9 millions de nuitées. 42% des nuitées sont d origine étrangère, ce qui représente 2,8 millions de nuitées. L Alsace est la 2 nde région après l Île-de-France a disposer d un taux aussi élevé de clientèle étrangère, ce qui la rend moins dépendante de la bonne santé ou non des différents marchés. Les Allemands sont la première clientèle étrangère et représentent 25% des nuitées étrangères devant la Belgique (17%). Après 7 années de baisse (de 2002 à 2009), cette clientèle a réussi à se stabiliser en 2010 pour réamorcer une croissance à partir de Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

5 Principales données Le taux d occupation régional est de 58,5%, en progression de 0,6 point par rapport à Dans l hôtellerie de chaîne, le TO est de 65,0% : il est plus élevé que pour l ensemble des hôtels alsaciens. Le prix moyen d une chambre est de 73,60 dans l ensemble des hôtels et de 73,40 dans les hôtels de chaîne. Le revenu par chambre (Revpar, indicateur principal de la santé de l'hôtellerie) progresse de 3,4% pour atteindre 47,70 TTC. On évalue à plus de 300 millions d le chiffre d affaires des hôtels en 2014 (hébergement seul). Le secteur de l hôtellerie emploie personnes salariées et non salariées en Alsace. 3,9 millions de nuitées ont été comptabilisés dans l hôtellerie du Bas-Rhin en 2014 et 2,8 millions de nuitées dans le Haut-Rhin. En 2014, décembre comptabilisait plus de nuitées devant le mois d août ( nuitées). Il s agit du meilleur mois de l année en termes de fréquentation, grâce aux manifestations de Noël. Source : INSEE- DGE, CCI Traitement ORT Alsace Résultats

6 Remarques 6

7 Remarque : 2 sources de données pour établir le bilan hôtelier Pour mesurer les volumes d activité de l hôtellerie et leurs évolutions dans le temps, l ORTA dispose de 2 sources de données issues de l enquête de fréquentation dans l hôtellerie produite par l Insee Alsace et du dispositif de MKG Hospitality. L enquête de fréquentation de l hôtellerie produite par l Insee Alsace a interrogé en 2014 tous les hôtels classés alsaciens en particulier sur leur taux d occupation mais également sur leurs nuitées et leurs origines étrangères. Il s agit du principal dispositif pour suivre dans le temps les arrivées et les nuitées des différents marchés étrangers. Les résultats sont disponibles à l échelle de l Alsace, des 2 départements, pour chacune des 3 villes, le vignoble, le massif vosgien, la plaine d Alsace et par Pays. Le dispositif de MKG Hospitality produit un reporting sur l'activité économique (taux d occupation, prix moyen et revenu par chambre) des hôtels présents sur l'ensemble de son périmètre géographique. Il concerne principalement les hôtels de chaînes intégrées, les hôtels appartenant à des petits groupes propriétaires et d'indépendants. Le dispositif s appuie donc sur un échantillon représentant 39% de l'offre hôtelière alsacienne et la quasi-totalité de l'offre des chaînes intégrées. Ce dispositif permet de comparer les résultats régionaux et ceux des 3 grandes villes par rapport aux résultats de leurs destinations concurrentes en France et en Europe. Pour éviter tout souci d interprétation, les sources seront systématiquement indiquées dans les parties suivantes. 7

8 Remarque : Pas de données par classement dans ce bilan La loi de développement et de modernisation des services touristiques du 22 juillet 2009 définit des nouvelles normes de classement pour les hébergements touristiques et renouvelle les catégories de classement, avec la création de la catégorie 5 étoiles et la suppression des catégories 0 étoile et 4 étoiles luxe. Des établissements sont passés de la catégorie 3* à la catégorie 4*, d autres sont passés de la catégorie 2* à 3*. Enfin des hôtels de chaîne 0* ont dorénavant le classement 1*, d autres sont passés au nouveau classement 2*. L ancien classement est obsolète depuis le 23 juillet Il convient d être prudent dans l interprétation des évolutions en glissement annuel par catégorie des hébergements, qui sont entachées d un effet de changement de classement. C est pourquoi l ORTA suspend la diffusion des données par classement jusqu à nouvel ordre. 8

9 Remarque : Pas de données par classement dans ce bilan Le poids des chambres en catégorie 3* (en violet) est passé de 28% à 38% en cinq ans et au détriment des chambres 2* passant de 47% à 24% (en vert). Il y a donc aujourd hui plus de chambres en 3* qu en 2*. Il devient ainsi un segment médian, l ancien classement 2* devenant un segment économique. * Mix entre l ancien classement (0* à 4*) et le nouveau (1* à 5*) 9

10 L offre dans l hôtellerie 10

11 L offre en lits par commune L Alsace compte 605 hôtels et 34 résidences de tourisme représentant plus de lits. La seule hôtellerie comptabilise lits. 1 lit sur 3 se situe dans l agglomération de Strasbourg, ce qui représente lits. Les données qui suivent ne traitent que des seuls hôtels. 11

12 L offre en nombre de chambres selon le type d hôtel La part des hôtels dits de chaîne est de 16% soit moins de 100 établissements en Alsace. En nombre de chambres, leur part est plus importante, 35% (près de 6800 chambres). En effet, ce qui caractérise ces établissements de chaîne, c est leur capacité moyenne de 74 chambres qui est beaucoup plus importante que celle des établissements indépendants (26 chambres en moyenne). Le taux de pénétration des établissements de chaîne en Alsace est sensiblement équivalent à la moyenne nationale, 16% en Alsace versus 19% en France (en nombre d hôtels). Définition - Hôtel à enseigne de chaîne hôtelière : cela comprend les hôtels de chaîne intégrée ainsi que les hôtels indépendants franchisés, (ayant un statut juridique autonome), ou hôtels filiales d un groupe hôtelier (hôtel de chaîne intégrée), donc établissement d une unité juridique en comportant plusieurs. - Hôtel indépendant : il s agit d hôtels indépendants (ne correspondant pas à une marque hôtelière) ou d hôtels ayant adhéré à une ou plusieurs chaînes volontaires (ex. : Logis de France, Relais et Châteaux, BestWestern ). Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace 12

13 La fréquentation 13

14 La fréquentation Les nuitées 14

15 Répartition des nuitées selon France / Etranger 6,7 millions de nuitées dans l hôtellerie alsacienne en 2014 : - 58% sont d origine française : 3,9 millions - 42% sont d origine étrangère : 2,8 millions Sur l ensemble des nuitées marchandes réalisées en Alsace en 2014, l hôtellerie est le premier type d hébergement en représentant 61% des nuitées : 6,7 millions de nuitées situant l Alsace au 9 ème rang des régions françaises pour le nombre de nuitées en hôtellerie. Nuitées étrangères Part du marché / Nuitées étrangères Allemagne % Belgique % Suisse % Italie % Royaume-Uni % Pays-Bas % Etats-Unis % Espagne % Japon % Chine % Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2014 Plus de 4 nuitées sur 10 proviennent de la clientèle étrangère, plaçant la région Alsace au 2 ème rang après l Ile de France. L Allemagne est le premier marché étranger et représente 25% des nuitées étrangères, devant la Belgique (17%). 15

16 Evolution des nuitées Avec un volume de nuitées dans l hôtellerie supérieur à celui de 2013 ( nuitées en plus, soit une hausse de 3%), 2014 devient l année record de fréquentation dans les hôtels alsaciens (meilleure année depuis 2000, c est-à-dire depuis que sont disponibles les données de fréquentation fournies par l Insee). Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

17 Evolution des nuitées Depuis 2007, l ensemble des nuitées ne cessent de progresser (date d arrivée du TGV Est en Alsace), boostées par le dynamisme des nuitées françaises (2007 à 2011) puis par celui des nuitées étrangères (depuis 2010). A partir de 2012, les ménages français sont confrontés à la crise économique (baisse des budgets vacances, diminution de la durée des séjours). Les Français partent moins en vacances et vont moins à l hôtel. Les nuitées françaises se réduisent. Reprise des nuitées en Depuis 2010, les clientèles étrangères viennent plus en Alsace. De 2010 à 2014, les nuitées ont progressé de 23%! Les nuitées étrangères de 2013 et 2014 dépassent le niveau historique de La base 100 permet de comparer les évolutions des nuitées par rapport au point de départ fixé ici à l année Par exemple, en 2014, les nuitées françaises ont progressé de 4% par rapport à 2010 ( ) et les nuitées étrangères ont progressé de 23% ( ). Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

18 Evolution des nuitées françaises de 2010 à ,9 millions de nuitées françaises en 2014 dans l hôtellerie alsacienne, soit 58% des nuitées totales. Les nuitées ont baissé en 2012 et En 2014, elles progressent de 2,1% par rapport à Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

19 Répartition des nuitées étrangères en 2010 et % des nuitées sont d origine étrangère, ce qui représente 2,8 millions de nuitées (+ 3,3% par rapport à 2013). En 2014, la part des nuitées étrangères dans les nuitées totales (42%) est plus importante qu en 2010 (38%). A l intérieur de ces nuitées étrangères, la répartition a elle aussi, évolué : - L Allemagne reste le marché le plus important : la part de ses nuitées dans le total a perdu 1 point alors que le volume de nuitées a progressé ( nuitées supplémentaires) - Même remarque pour la Belgique qui perd 1 point mais qui gagne nuitées. - Tous les marchés étrangers voient le nombre de leurs nuitées progresser hormis 2 marchés : l Italie et les Pays-Bas. Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace Résultats 2010 et

20 Evolution des nuitées allemandes de 2010 à 2014 L Allemagne est le marché le plus important puisqu il représente fin 2014, 25% des nuitées étrangères (contre 34% en 2002, meilleure année de la décennie). L hôtellerie alsacienne en est encore fortement dépendante puisque ce marché allemand est 1,5 fois supérieur au deuxième plus important marché qu est la Belgique. Après 7 années de baisse (de 2002 à 2009), cette clientèle a réussi à se stabiliser en 2010 pour réamorcer une croissance à partir de En 4 ans, de 2010 à 2014, les nuitées allemandes ont progressé de 22%. Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

21 Evolution des nuitées belges de 2010 à 2014 La Belgique est le 2 ème marché dans l hôtellerie alsacienne après l Allemagne (17% des nuitées étrangères). En 4 ans, de 2010 à 2014, les nuitées belges ont progressé de 20%. Il atteint par ailleurs en 2014 son plus fort volume de nuitées de toute la décennie. Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

22 Evolution des nuitées suisses et italiennes de 2010 à 2014 Après une baisse de 2004 à 2008, les nuitées suisses reprennent pour atteindre en 2014 leur plus fort volume de nuitées (39% de nuitées supplémentaires de 2010 à 2014). L Italie présente des résultats «yoyo» avec une tendance à la baisse depuis En 2014, les nuitées reprennent pour atteindre le niveau de Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

23 Répartition des nuitées par mois Les nuitées sont très importantes en décembre avec plus de nuitées en moyenne (Marchés de Noël) et pendant la belle saison (mai à octobre). Août est le 2 ème mois juste devant septembre, juillet et juin. * La moyenne sur 3 ans permet de lisser les effets conjoncturels Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Moyenne 2012 à

24 Répartition des nuitées par zone géo touristique Nombre de nuitées Poids sur total région Taux d occupation nuitées 54,7% 12% Plaine et Collines Strasbourg* Total nuitées Alsace 6,7 millions 58,5% 100% nuitées nuitées 10% 38% 46,1% 65,7% nuitées 52,9% 17% *Et leurs agglomérations. Attention, les 2 territoires «Agglomération de Colmar» (ici représenté) et «Communauté d Agglomération de Colmar CAC» ne sont pas les mêmes. Nuitées CAC = en TO CAC = 63,6%. L agglomération de Strasbourg correspond à Strasbourg Euro métropole et l agglomération de Mulhouse à M2A. Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2014 Colmar* Mulhouse* nuitées 12% 64,4% nuitées 11% 58,3% 24

25 Répartition des nuitées par ville Dans la CAC, la part des nuitées étrangères (47%) est plus élevée que celle de Mulhouse M2A (34%) et Strasbourg Eurométropole (44%). Part des nuitées France et étranger dans l'hôtellerie en 2014 : 2,5 millions de nuitées Rappel Alsace nuitées nuitées 25

26 Répartition des nuitées par pays Nombre de nuitées Poids sur total région Taux d occupation nuitées 2% 46,8% nuitées 50,6% 5% nuitées 7% 53,5% nuitées 5% 47,9% nuitées 47,2% 1% nuitées 13% 58,8% Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données

27 La fréquentation Le taux d occupation 27

28 Taux d occupation* Taux d occupation en Alsace en 2014 : 58,5% Le taux d occupation (TO) annuel dans l hôtellerie alsacienne est de 58,5% contre 57,9 % en 2013, soit 0,6 points de plus. En 2013, l Alsace avait le 3 ème meilleur TO français (sur les 22 régions françaises) derrière l Ile de France (74,1%) et la Corse (58,8%) pour une moyenne française de 59,6% (données 2014 non disponibles). C est en décembre que le TO est le plus élevé (71%) grâce aux manifestations liées à l Avent, devant septembre (tourisme d affaires et tourisme de groupes : 69%). * Voir glossaire en page 55 Source : Insee-DGE. Traitement ORT Alsace. Donnée

29 Taux d occupation* Taux d occupation en ville : 63,9% Taux d occupation en campagne : 51,5% Le TO en zone urbaine (Strasbourg, Colmar, Mulhouse et leur agglomération) est supérieur à celui des zones campagne (Massif Vosgien, Vignoble et Plaine et Collines) avec plus de 12 points de différence. C est à Colmar CAC que le TO est le plus élevé en été (75% en juillet, 82% en août). En décembre, le TO de la CAC et de l Eurométropole atteint son maximum : 85%. Les données TO selon le zonage sont disponibles en page 25. * Voir glossaire en page 55 Source : Insee-DGE. Traitement ORT Alsace. Donnée

30 Evolution du taux d occupation de 2010 à 2014 Depuis 2010, le TO alsacien progresse pour atteindre 58,5% en 2014, soit 3,5 points de plus qu en Des données TO selon le zonage sont disponibles en pages 24 à 26 (département, zone géo touristiques, pays). Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

31 Taux d occupation dans l hôtellerie de chaîne en Alsace Les données dans les pages suivantes (p 31 à 39) concernent principalement l hôtellerie de chaîne (39% de l offre totale en chambres d hôtel en Alsace) Dans l hôtellerie de chaîne Taux d occupation en 2014 : 65,0% Le taux d occupation (TO) annuel dans l hôtellerie de chaîne est de 65,0% contre 64,5% en 2013, soit 0,5 points de plus. Dans tous les hôtels (rappel) Taux d occupation en 2014 : 58,5% En 2014, comme pour les années précédentes, le TO est plus élevé dans les établissements de chaîne que pour l ensemble des hôtels alsaciens. Parmi les régions concurrentes de l Alsace, l hôtellerie de la Forêt Noire affiche le meilleur TO, devant l Alsace puis la Champagne-Ardenne et la Bourgogne. Source : INSEE - DGE pour tous les hôtels et MKG Hospitality pour les hôtels de chaîne. Traitement ORT Alsace Résultats

32 Taux d occupation dans l hôtellerie de chaîne en Alsace Ces données concernent principalement l hôtellerie de chaîne. Depuis qu il nous est possible de comparer les données des hôtels de chaîne avec l ensemble de l hôtellerie (c est-à-dire depuis 2010), le TO a toujours été meilleur sans que l écart ne se creuse au fil des années. Source : MKG Hospitality pour les hôtels de chaîne. Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

33 Taux d occupation dans l hôtellerie de chaîne à Strasbourg Ces données concernent principalement l hôtellerie de chaîne (65% de l offre totale en chambres d hôtel de l Euro métropole de Strasbourg) Taux d occupation à Strasbourg en 2014 : 67,1% Le taux d occupation de l hôtellerie de chaîne de Strasbourg Eurométropole est de 67,1% sur l année 2014, en progression de 1,6 point par rapport à Le taux est encore plus important pour les hôtels du centre-ville de Strasbourg (71,5%). Parmi les agglomérations françaises et européennes qui lui sont concurrentes, le taux d occupation place l Eurométropole au centre, dans un classement qui est dominé par l hôtellerie luxembourgeoise, belge (Bruxelles) et suisse (Genève). Le TO de Strasbourg est en-deçà de celui de Stuttgart (ville concurrente la plus proche), mais au-dessus de celui de Bordeaux et de Lyon. Source : MKG Hospitality résultats 2014 dans l hôtellerie de chaîne 33

34 Taux d occupation dans l hôtellerie de chaîne à Colmar Ces données concernent principalement l hôtellerie de chaîne (57% de l offre totale en chambres d hôtel de Colmar CAC) Taux d occupation à Colmar en 2014 : 64,2% Le taux d occupation de l hôtellerie de chaîne de Colmar est de 64,2% sur l année 2014, en progression de 0,8 point par rapport à Parmi les agglomérations françaises et européennes qui lui sont concurrentes, le taux d occupation place Colmar derrière Freibourg (en Allemagne) et Annecy. Les 2 villes de la région Bourgogne (Beaune et Macon) ont un TO plus faible que celui de Colmar. Source : MKG Hospitality résultats 2014 dans l hôtellerie de chaîne 34

35 Taux d occupation dans l hôtellerie de chaîne à Mulhouse Ces données concernent principalement l hôtellerie de chaîne (73% de l offre totale en chambres d hôtel de Mulhouse M2A) Taux d occupation à Mulhouse en 2014 : 60,0% Le taux d occupation de l hôtellerie de chaîne de Mulhouse est de 60,0% sur l année 2014, en baisse de 2,4 points par rapport à Parmi les agglomérations françaises et européennes qui lui sont concurrentes, le taux d occupation place Mulhouse derrière Dijon, Besançon et Nancy, mais devant Metz (pour les villes de l Est de la France). Source : MKG Hospitality résultats 2014 dans l hôtellerie de chaîne 35

36 La fréquentation Prix moyen Revenu par chambre Chiffre d affaires Emplois 36

37 Prix moyen* Dans l hôtellerie de chaîne Dans tous les hôtels Prix moyen en 2014 : 73,40 TTC Prix moyen en 2014 : 73,60 TTC Le prix moyen d une chambre dans l hôtellerie alsacienne est de 73,60 et de 73,40 dans les hôtels de chaîne (en hausse de 2,6% par rapport à 2013). Ces données concernent principalement l hôtellerie de chaîne. En 4 ans, le prix moyen a augmenté de 4,30, ce qui correspond à l inflation constatée en France. * Voir glossaire en page 55. Le prix moyen de la CCI et de MKG n intègre que l hébergement. Source : CCI Alsace pour le prix moyen dans l hôtellerie et MKG Hospitality dans l hôtellerie de chaîne. Résultats

38 Revenu par chambre* dans l hôtellerie de chaîne Ces données concernent principalement l hôtellerie de chaîne. Revenu par chambre en Alsace en 2014 : 47,70 TTC Le revenu par chambre (Revpar, indicateur principal de la santé de l'hôtellerie) progresse de 3,4% pour atteindre 47,70. Cette augmentation s explique par une meilleure occupation des chambres (taux d occupation en progression) et une hausse du prix moyen. En 4 ans, le revenu par chambre a augmenté de 5,70, ce qui correspond à une hausse supérieure à celle de l inflation. * Voir glossaire en page 55 Source : MKG Hospitality résultats 2014 dans l hôtellerie de chaîne 38

39 Revenu par chambre* dans l hôtellerie de chaîne Ces données concernent principalement l hôtellerie de chaîne. C est l hôtellerie de la Forêt Noire qui est gagnante avec un revenu par chambre qui culmine à plus de 71, dépassant celui de l Alsace et des autres régions. Les performances économiques hôtelières des 3 grandes villes alsaciennes sont en deçà de celles des agglomérations françaises et européennes qui leur sont concurrentes. Pour l hôtellerie de Strasbourg*, le Revpar (54,5 ) se situe en deuxième partie de classement, classement dominé par l hôtellerie de Genève (155 ) puis celles de Nice (100 ) et de Luxembourg (85 ). Pour Mulhouse*, le Revpar (34,3 ) se situe en avant dernière position (sur 9 villes) et c est l hôtellerie de Dijon qui présente le plus haut Revpar (46 ). L hôtellerie de Colmar* affiche un Revpar de 44,9, en avant dernière position dans un classement qui est dominé par l hôtellerie allemande de Freiburg (74 ). * Voir glossaire en page 55 Source : MKG Hospitality résultats 2014 dans l hôtellerie de chaîne. Villes concurrentes suivies pour Strasbourg : Bordeaux ; Lyon, Lille, Montpellier, Nice, Nantes, Bruxelles, Stuttgart, Genève et Luxembourg Villes concurrentes suivies pour Mulhouse : Dijon, Saint-Etienne, Metz, Nancy, La Rochelle, le Mans, Besançon et Pau Villes concurrentes suivies pour Colmar : Freiburg, Annecy, Beaune, Macon et Avignon 39

40 Chiffre d affaires et nombre d emplois Chiffre d affaires estimé des hôtels en Alsace en 2014 : 310 millions d On estime le chiffre d affaires des hôtels alsaciens en 2014 à environ 310 millions d (partie hébergement seul). Nombre d emplois dans les hôtels en Alsace en 2014 : emplois Il s agit du nombre d emplois salariés et non salariés (base ACCOSS) dans les hôtels et hébergements similaires. Ces 7900 emplois représentent 22% de l ensemble des emplois estimés dans la filière du tourisme en Alsace. Source Chiffre d affaires : CCI Alsace et Insee-DGE à partir du prix moyen Hébergement. Modèle ORTA. Résultats Source Emplois : ACCOSS 40

41 La fréquentation Données par département 41

42 Nuitées dans le Bas-Rhin 3,9 millions de nuitées dans l hôtellerie du Bas-Rhin en 2014 (soit 58% des nuitées en Alsace) : - 59% sont d origine française : 2,3 millions - 41% sont d origine étrangère : 1,6 million Nuitées étrangères Poids du marché / Nuitées Etrangères Allemagne % Belgique % Suisse % Italie % Royaume-Uni % Etats-Unis % Pays-Bas % Espagne % Japon % L Allemagne est le premier marché étranger et représente 26% des nuitées étrangères, devant la Belgique (14%). Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données

43 Saisonnalité et taux d occupation dans le Bas-Rhin Fréquentation homogène sur tous les mois de l été (mai à octobre) et pic de fréquentation en décembre (Marché de Noël) pour la moyenne des années 2012 à Taux d occupation en 2014 : 59,8% Croissance du TO jusqu en juin, léger retrait en juillet août, hausse en septembre puis pic en décembre pour les manifestations de Noël. Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2012 à

44 Evolution des nuitées dans le Bas-Rhin Globalement, les nuitées totales progressent dans le Bas-Rhin depuis 2010 : elles ont gagné 13% en 4 ans. Cette progression s explique principalement par le dynamisme des clientèles étrangères (+25% en 4 ans) et dans une moindre mesure par l augmentation de la clientèle française (+6%). La base 100 permet de comparer les évolutions des nuitées par rapport au point de départ fixé ici à l année Par exemple, en 2014, les nuitées françaises ont progressé de 6% par rapport à 2010 ( ) et les nuitées étrangères ont progressé de 25% ( ). Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

45 Nuitées dans le Haut-Rhin 2,8 millions de nuitées dans l hôtellerie du Haut-Rhin en 2014 (soit 42% des nuitées en Alsace) : - 58% sont d origine française : 1,6 million - 42% sont d origine étrangère : 1,2 million Nuitées étrangères Poids du marché / Nuitées Etrangères Allemagne % Belgique % Suisse % Italie % Royaume-Uni % Pays-Bas % Etats-Unis % Espagne % Japon % L Allemagne et la Belgique sont les 2 premiers marchés étrangers en représentant respectivement 24% et 21% des nuitées étrangères. Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données

46 Saisonnalité et taux d occupation dans le Haut-Rhin Pic de fréquentation en été (juillet à septembre) et en décembre (Marché de Noël) pour la moyenne des années 2012 à Dans le Haut- Rhin, les mois d été dépassent le volume des nuitées réalisées au mois de décembre. Taux d occupation en 2014 : 56,9% Le TO dans le Haut-Rhin suit la tendance alsacienne, avec une progression jusqu en septembre, une chute en novembre et un pic en décembre. Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2012 à

47 Evolution des nuitées dans le Haut-Rhin Globalement, les nuitées totales progressent dans le Haut-Rhin depuis 2010 : elles ont gagné 10% en 4 ans. Cette progression s explique principalement par le dynamisme des clientèles étrangères (+22% en 4 ans). Après avoir progressé en 2011, les nuitées françaises sont en légère baisse en 2013 et Elles restent à un niveau proche de celui de La base 100 permet de comparer les évolutions des nuitées par rapport au point de départ fixé ici à l année Par exemple, en 2014, les nuitées françaises ont progressé de 2% par rapport à 2010 ( ) et les nuitées étrangères ont progressé de 22% ( ). Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

48 La fréquentation en décembre 48

49 Analyse de l activité de Noël L Alsace est la région française dont le poids du mois de décembre dans les nuitées annuelles, est le plus élevé : 11%. En Île-de-France ou en Rhône-Alpes, le mois de décembre réalise 8% des nuitées (plus fort taux après l Alsace). En 2014, décembre, 1 er mois de l année après août Jusqu en 2005, le mois le plus fréquenté dans les hôtels alsaciens était le mois d août. A partir de 2006, avec le succès des manifestations de Noël, les touristes viennent de plus en plus nombreux en Alsace : décembre comptabilisait ainsi plus de nuitées que le mois d août en hôtellerie. En 2014, décembre comptabilisait plus de nuitées devant le mois d août ( nuitées). Le taux d occupation pour l ensemble de l hôtellerie alsacienne en décembre est estimé à 71,1%. Il devance le TO du mois de septembre (69,4%) et d août (66,3%). Il progresse de 2 points par rapport à Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. 49

50 Nuitées en décembre Décembre 2014 est le meilleur mois de décembre en nombre de nuitées depuis 2000, c està-dire depuis que sont disponibles les données de l Insee concernant le nombre de nuitées! 8% de nuitées supplémentaires par rapport à décembre 2013, 19% de nuitées supplémentaires par rapport à décembre 2010! Une hausse qui s explique par le dynamisme des nuitées étrangères qui progressent de 17% et dans une moindre mesure des nuitées françaises (+4%) par rapport à Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

51 Taux d occupation en décembre Décembre 2014 a enregistré le meilleur TO de toute la décennie : avec un TO de 71,1%, il dépasse 2013 de 2 points. Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données 2010 à

52 Prix moyen et Revenu par chambre dans l hôtellerie de chaîne en décembre à Strasbourg Ces données concernent principalement l hôtellerie de chaîne. Le taux d occupation de l hôtellerie de chaîne de Strasbourg Eurométropole est de 86,4% en décembre et il a progressé de 2,8 points. Le taux est encore plus important pour les hôtels du centre-ville de Strasbourg (92,2%). Il place de loin la CUS en première place dans le classement des agglomérations françaises et européennes qui lui sont concurrentielles : Le prix moyen est de 104 à l échelle de l Eurométropole, en progression de 6%. Pour les hôtels de Strasbourg ville, le prix moyen est de 160 (+ 6%). A Colmar CAC, le taux d occupation des hôtels de chaîne en décembre 2014 est de 87,7%. Il devance le taux d occupation de ses villes concurrentes (Freiburg, Annecy). Les hôtels de Mulhouse Alsace Agglomération affichent un taux d occupation de 59,5%, taux supérieur à celui de ses villes concurrentes (Nancy, Dijon, Metz ) Source : MKG Hospitality résultats 2014 dans l hôtellerie de chaîne 52

53 Tableau de fréquentation 53

54 Nuitées par mois en 2014 RESULTATS ENQUETE HOTELLERIE 2014 (NC & 1* à 5*) & EVOLUTIONS vs 2013 en % REMARQUES : Données DEFINITIVES ALSACE JANVIER FEVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET AOUT SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DECEMBRE 2014 Taux d'occupation 43,2 45,1 46,8 54,9 59,7 65,5 62,3 66,3 69,4 62,8 50,4 71,1 58,5 Evolution en points + 3,9pt + 2,7pt - 0,7pt + 0,0pt - 1,9pt + 1,5pt - 0,6pt + 2,3pt + 0,1pt - 0,2pt - 2,2pt + 2,0pt + 0,6pt Nuitées françaises Evolution en % +13,2% +7,6% -2,8% +2,8% -2,0% +3,3% -0,7% +4,3% +4,4% -2,0% -3,3% +4,2% +2,1% Nuitées étrangères Evolution en % +13,8% -2,4% -8,0% +5,7% -5,4% +6,3% +0,7% +6,2% +0,6% +7,4% -2,6% +17,1% +3,3% Nuitées totales Evolution en % +13,4% +4,2% -4,8% +4,0% -3,4% +4,6% +0,0% +5,2% +2,7% +2,1% -3,0% +8,0% +2,6% Allemagne Evolution en % +6,1% -12,5% -17,1% +21,0% -5,3% +13,0% -2,0% +10,3% +6,7% +9,8% -6,1% +10,4% +4,4% Belgique Evolution en % +31,4% -5,6% +2,0% +7,5% -15,1% -0,5% +0,1% -3,5% -2,8% +6,7% -3,3% +16,8% +1,8% Espagne Evolution en % +11,5% +29,6% -30,3% -1,5% -23,5% +23,5% +7,7% +5,7% +11,3% +1,6% -14,6% +23,0% +4,0% Italie Evolution en % +30,2% +20,6% +54,8% -0,9% +12,0% +20,1% -7,2% -5,9% -6,9% +52,3% -4,5% +25,9% +11,6% Pays-Bas Evolution en % -21,3% -22,7% -5,5% +7,0% -3,8% -6,2% +12,4% -1,7% -1,3% +1,6% -14,2% -0,9% -1,5% Royaume-Uni Evolution en % +3,9% +7,0% +8,5% +4,7% +21,8% +7,9% +0,5% +5,8% +20,3% +23,2% -2,3% +29,7% +11,2% Suisse Evolution en % +50,7% +7,0% -32,0% +39,4% +2,9% +24,5% +12,8% +16,8% +4,4% +12,8% +10,6% +26,2% +13,6% Russie Evolution en % +3,0% -16,8% -13,6% -32,5% -22,3% -1,6% -4,0% +2,8% -13,6% -13,1% -30,2% -8,9% -12,3% Chine Evolution en % +50,5% -27,0% -45,7% +1,5% +109,9% +25,7% +15,1% -15,4% +34,6% +59,1% +29,3% +5,3% +14,2% Japon Evolution en % +35,6% +29,6% -3,4% -15,2% -32,1% +5,1% +24,7% +54,6% -18,3% -6,2% +18,7% +2,6% +4,8% Etats-Unis Evolution en % -1,6% +12,1% +16,3% -12,1% +5,2% +18,6% +8,9% +2,4% +10,6% -10,6% +10,6% -0,5% +5,0% Source : INSEE - DGE Traitement ORT Alsace. Données

55 Définitions et précisions 55

56 Quelques définitions et précisions Le nouveau classement des hôtels La réforme du classement des hébergements touristiques, dont l hôtellerie, a été lancée le 1 er juillet 2010 pour remplacer le classement de 1993 qui ne reflétait plus la qualité des établissements d aujourd hui. Elle va permettre de mieux illustrer la large palette des hôtels qui s offre aux consommateurs pour leur vacances. Les professionnels avaient jusqu au 22 juillet 2012 pour s y conformer. Le classement ne se fera plus de façon systématique et obligatoire et une 5 ème étoile est créée. 2 Types d hôtels - Hôtel à enseigne de chaîne hôtelière : cela comprend les hôtels de chaîne intégrée ainsi que les hôtels indépendants franchisés, (ayant un statut juridique autonome), ou hôtels filiales d un groupe hôtelier (hôtel de chaîne intégrée), donc établissement d une unité juridique en comportant plusieurs. - Hôtel indépendant : il s agit d hôtels indépendants (ne correspondant pas à une marque hôtelière) ou d hôtels ayant adhéré à une ou plusieurs chaînes volontaires (ex. : Logis de France, Relais et Châteaux, BestWestern ). Taux d occupation (TO) : il s agit du rapport entre le nombre de chambres qui ont été louées et l ensemble des chambres disponibles à la location ; Exemple : en juillet 2014, un hôtel de 20 chambres qui a loué 400 chambres durant ses 28 jours d ouverture aura un TO de 400 / (20 chambres x 28 jours) soit 71 %. Le TO augmentera si le nombre de chambres louées a augmenté pour un même nombre de chambres disponibles (si 500 chambres ont été louées, le TO correspondant est de 500 chambres / (20 chambres x 28 jours) soit 89 %) si pour un même nombre de chambres louées, le nombre de chambres disponibles a diminué du fait par exemple de travaux (si la capacité de l hôtel était de seulement 15 chambres et qui en a loué 400 durant le mois, le TO correspondant est de 400 chambres / (15 chambres x 28 jours) soit 95 %) si l hôtel a été ouvert durant moins de jours durant le mois pour un même nombre de chambres louées, le TO correspondant sera de 400 chambres / (20 chambres x 20 jours) soit 100 % le taux d occupation diminuera si le nombre de chambres louées a diminué pour un même nombre de chambres disponibles (si 300 chambres ont été louées, le TO sera de 300 chambres / (20 chambres x 28 jours) soit 54 %) si l offre en chambre a augmenté (agrandissement de l hôtel ou du parc hôtelier) (avec 400 chambres louées dans un hôtel de 30 chambres, le taux d occupation sera de 400 chambres / (30 chambres x 28 jours) soit 48 % si l hôtel a été ouvert plus de jours durant le mois pour un même nombre de chambres louées, le TO correspondant sera de 400 chambres / (20 chambres x 31 jours) soit 65% Nuitées : il s agit du nombre total de nuits passées par les clients dans un hôtel ; deux personnes séjournant trois nuits dans un hôtel comptent ainsi pour six nuitées de même que six personnes ne séjournant qu'une nuit. les nuitées augmenteront si le nombre de clients augmentent (4 personnes séjournant 3 nuits = 12 nuitées) si la durée du séjour augmente (2 personnes séjournant 6 nuits = 12 nuitées si l hôtel a été ouvert plus de jours avec plus de chambres louées les nuitées diminueront si le nombre de clients diminue (1 personne séjournant 3 nuits = 3 nuitées) si la durée du séjour se réduit (2 personnes séjournant 2 nuits = 6 nuitées) si l hôtel a été ouvert durant moins de jours durant le mois 56 avec moins de chambres louées

57 Quelques définitions et précisions Prix moyen (PM) : il s agit du chiffre d affaires de l hébergement sur le nombre de chambres vendues ; il reflète le prix moyen auquel ont été commercialisées les chambres. Il tient compte des réductions et tarifs spéciaux accordés ; Exemple : un hôtel de 20 chambres qui en a loué 400 durant le mois de juillet 2014 avec un chiffre d affaires de aura un prix moyen de / 400 chambres soit 50 le prix moyen augmentera Si le chiffre d affaires a augmenté pour un même nombre de chambres commercialisées (avec de chiffres d affaires, le PM sera de / 400 chambres soit 75 ; il reflétera une inflation des prix pratiqués Si le nombre de chambres louées diminue pour un chiffres d affaires constant (avec 300 chambres louées pour un chiffres d affaires de , le PM sera de / 300 chambres soit 66,7 le prix moyen diminuera Si le chiffre d affaires diminue pour un même nombre de chambres commercialisées ; il reflétera un effort commercial (avec de chiffres d affaires le PM sera de / 400 chambres soit 45 ) Si le nombre de chambres louées augmente pour un même chiffre d affaires (avec 500 chambres pour un chiffres d affaires de , le PM sera de / 500 chambres soit 40. Revenu par chambre (RevPAR) : il s agit du chiffre d affaires hébergement sur le nombre de chambres disponibles ; ce qui revient aussi à le calculer en multipliant le taux d occupation (TO) par le prix moyen (PM) ; Il reflète les performances des hôtels, à la fois en terme de fréquentation et de prix moyen. Exemple 1 : les hôtels 3* au prix moyen de 100 avec un taux d occupation de 75% auront un revenu par chambre de 100 x 0,75 soit 75. Exemple 2 : un hôtel de 20 chambres qui a réalisé en juillet 2014 un chiffre d affaires de aura un revenu par chambre de / (20 chambres x 31 jours) soit 32,3 le revenu par chambre augmentera Si le chiffre d affaires augmente pour un même nombre de chambres disponibles (avec de chiffres d affaires le PM sera de / (20 chambres x 31 jours) soit 40,3 ) Si pour un même chiffre d affaires, le nombre de chambres disponibles a diminué du fait par exemple de travaux (si la capacité de l hôtel est de seulement 15 chambres pour un chiffre d affaires de le revenu par chambre sera / (15 chambres x 31 jours) soit 43. Si le prix moyen augmente avec un taux d occupation stable Si le taux d occupation augmente avec un prix moyen stable Si le taux d occupation et le prix moyen augmentent le revenu par chambre diminuera Si le chiffre d affaires diminue pour un même nombre de chambres disponibles (avec de chiffres d affaires le revenu par chambre sera de / (20 chambres x 31 jours) soit 29 ) Si pour un même chiffre d affaires, le nombre de chambres disponibles a augmenté du fait d une extension (si la capacité de l hôtel devient de 30 chambres pour un chiffre d affaires de le revenu par chambre sera / (30 chambres x 31 jours) soit 21,5. Si le prix moyen diminue avec un taux d occupation stable Si le taux d occupation diminue avec un prix moyen stable Si le taux d occupation et le prix moyen diminuent 57

58 Exemple de traitement par territoire Fréquentation Dépenses Production Emplois Fiscalité Sources & Méthodes 18 Activités caractéristiques du tourisme prises en compte Transport de voyageurs taxis Transports aériens de passagers Agences de voyage Organisation de salons professionnels Restauration traditionnelle Restauration rapide Débits de boissons Hôtels et hébergements Autres hébergements Hébergements touristiques et de courte durée Terrains de camping Gestion des musées Gestion des sites historiques Gestion des zoos Activités de parc d attraction Gestion salles de spectacles Organisation de jeux de hasard et argent Téléphérique et remontées mécaniques Sources : UNEDIC 58

Le poids économique du tourisme à l échelle de l Alsace, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Avril 2015

Le poids économique du tourisme à l échelle de l Alsace, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Avril 2015 Le poids économique du tourisme à l échelle de l Alsace, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin Avril 2015 1 Disponibilité des résultats La synthèse qui suit présente les résultats de l étude Poids économique du

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Echos Tourisme. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne. Premier bilan de la saison 2015

Echos Tourisme. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne. Premier bilan de la saison 2015 N 147 - septembre 2015 Echos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Premier bilan de la saison 2015 A l inverse de la tendance nationale, la Champagne-Ardenne affiche

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4(

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4( Selon MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels du grand Paris à la fin du mois de janvier était de 65,4 %, soit un léger recul de 1,1 pt par rapport à. Le prix moyen est resté stable à 125,4 tandis

Plus en détail

Programme d opérations de promotion et de communication 2015. Doubs tourisme

Programme d opérations de promotion et de communication 2015. Doubs tourisme Programme d opérations de promotion et de communication 2015 Doubs tourisme Préambule Rappel concernant l organisation des opérations de promotion de Doubs Tourisme : Doubs Tourisme envoie une information

Plus en détail

EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON

EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON Saison estivale 2015 en Vaucluse FREQUENTATION EN REPLI ANNUEL, EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON SAISON ESTIVALE 2015 EN VAUCLUSE La saison touristique 2015 touche à sa fin et les observations convergent

Plus en détail

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE SITUATION TOURISME 2013 Situation du tourisme en Europe Visiteurs internationaux : + 5%(essentiellement en provenance, d Europe, Asie-Pacifique et Moyen-Orient)

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Arrivées hôtelières à Paris et dans le (Données Insee) ARRIVÉES HÔTELIÈRES À PARIS ET DANS LE GRAND PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières août 2015 - Paris

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

chos Tourisme Le vignoble de Champagne Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA

chos Tourisme Le vignoble de Champagne Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Le vignoble de Champagne 1 Sommaire Crédit photo : Flament Crédit photo : Peter

Plus en détail

TOURISME. Bilan annuel de la conjoncture hôtelière

TOURISME. Bilan annuel de la conjoncture hôtelière TOURISME Bilan annuel de la conjoncture hôtelière 2 Avec cette édition 2015 de Tendances Hôtellerie Gironde et agglomération bordelaise, nous souhaitons donner une image fidèle de l activité hôtelière

Plus en détail

POINT DE CONJONCTURE. Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l Emploi d Alsace DIRECCTE ALSACE

POINT DE CONJONCTURE. Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l Emploi d Alsace DIRECCTE ALSACE DIRECCTE ALSACE Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l Emploi d Alsace POINT DE CONJONCTURE Septembre Sommaire : I. La conjoncture régionale L activité

Plus en détail

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre Bilan de l activité touristique de l année 2013 Résultats de janvier à décembre Analyse de la conjoncture économique Contexte international En 2013, l économie mondiale a enregistré une progression de

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 12 Février 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En février 2014, 12 410 touristes ont visité la Polynésie française, soit une hausse de 11 % par rapport à février 2013. Le nombre de touristes originaires d Asie

Plus en détail

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015 Observatoire de l hôtellerie saumuroise 2014 28 avril 2015 Contexte et objectifs Contexte : La CCI de Maine-et-Loire a été sollicitée pour mettre en place un observatoire de l hôtellerie du Grand Saumurois,

Plus en détail

LE TOURISME DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS CHIFFRES CLES 2014

LE TOURISME DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS CHIFFRES CLES 2014 LE TOURISME DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS CHIFFRES CLES 2014 Dans une région où la clientèle potentielle est conséquente Une position stratégique au cœur de l Europe du Nord-Ouest et du triangle

Plus en détail

Définition du tourisme d affaires

Définition du tourisme d affaires Décembre 2007 Définition du tourisme d affaires Activité économique générée par les congrès, séminaires, conventions, salons. Ces événements ne relèvent pas du tourisme mais contribuent puissamment à l

Plus en détail

De l'usage de moyens de transport... À l'usage de services à la mobilité

De l'usage de moyens de transport... À l'usage de services à la mobilité De l'usage de moyens de transport... À l'usage de services à la mobilité Une importante évolution de la société autour de la mobilité et des déplacements? Mobilité : nombre moyen de déplacements par personne

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

FRÉQUENTATION ESTIVALE 2012

FRÉQUENTATION ESTIVALE 2012 FRÉQUENTATION ESTIVALE 2012 DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE DU MARDI 23 OCTOBRE 2012 Contact presse : Tanguy Massines : T. 02 51 17 49 82 / tanguy.massines@lvan.fr Thomas Jaglin : T. 02 72 65 30 16 / thomas.jaglin@lvan.fr

Plus en détail

BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012

BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012 BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012 Réalisé par l Observatoire de l Office de Tourisme d Angers Loire Métropole LE TOURISME SUR LE TERRITOIRE D ANGERS LOIRE MÉTROPOLE C EST

Plus en détail

BIENVENUE A SYDNEY. 01 Septembre 2014

BIENVENUE A SYDNEY. 01 Septembre 2014 BIENVENUE A SYDNEY 01 Septembre 2014 1 DONNÉES GÉOGRAPHIQUES Population australienne: 23 millions 4000 kilomètres L Australie : 12 ème puissance économique mondiale, notée AAA Taux de croissance prévisionnel

Plus en détail

Tableau de bord du tourisme

Tableau de bord du tourisme Tableau de bord du tourisme février 2013 T O U R I S M E Directeur de la publication : Pascal Faure Direction éditoriale : François Magnien Auteurs : Séverine Francastel, Abdel Khiati, Jean-Christophe

Plus en détail

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010)

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) Les chiffres clés du tourisme 2010 Tourisme en Flandre Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) nuitées % arrivées % Durée moyenne du séjour (nuits) Région Flamande 23.087.944 66% 7.660.540 57%

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS. Oise. Tourisme. DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE en 2011. www.oisetourisme-pro.com

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS. Oise. Tourisme. DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE en 2011. www.oisetourisme-pro.com Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE en 2011 www.oisetourisme-pro.com SOMMAIRE Photographie de l économie touristique isarienne Les hébergements : offre et

Plus en détail

Quelle image avez-vous de la Belgique?

Quelle image avez-vous de la Belgique? Quelle image avez-vous de la Belgique? Saviez vous que?. Sont d origine belge. Le saxophone. La marque de montres Ice watch. La chaine de fast food Quick. l ile de Porquerolles au large de Toulon appartenait

Plus en détail

Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014

Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014 Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014 Contacts Ipsos Public Affairs : Fabienne SIMON 01

Plus en détail

Les résidences secondaires : une composante du développement et de l attractivité de la région

Les résidences secondaires : une composante du développement et de l attractivité de la région N 288 - Février 2009 TOURISME La présente étude a été réalisée dans le cadre d un partenariat en Poitou-Charentes entre l Insee, la direction régionale de l Équipement (DRE), le comité régional du Tourisme

Plus en détail

01 3ème trimestre 2014

01 3ème trimestre 2014 1996 1997 1998 1999 2 21 22 23 24 25 26 27 28 29 21 211 212 213 214 1 3ème trimestre 214 TABLEAU DE BORD Au troisième trimestre 214, les arrivées touristiques en Polynésie française progressent de 3,6

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Les visiteurs étrangers en France

Les visiteurs étrangers en France Les visiteurs étrangers en France Marie Antczak et Marie-Anne Le Garrec* Le tourisme constitue un apport essentiel pour les échanges extérieurs de la France puisque depuis 1999, il représente le premier

Plus en détail

Communiqué de Presse - 10 septembre 2009

Communiqué de Presse - 10 septembre 2009 Communiqué de Presse - 10 septembre 2009 L inauguration prochaine du nouveau Palais des Congrès (Square) repose la question de la diminution indispensable de la TVA dans l Horeca, particulièrement pour

Plus en détail

Points. forts BAISSE DE 2,7 % DE LA FRÉQUENTATION TOURISTIQUE BILAN TOURISME 2013. De la Polynésie française

Points. forts BAISSE DE 2,7 % DE LA FRÉQUENTATION TOURISTIQUE BILAN TOURISME 2013. De la Polynésie française Points 9 forts BILAN TOURISME 213 BAISSE DE 2,7 DE LA FRÉQUENTATION TOURISTIQUE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 213, les arrivées touristiques internationales se sont réduites de

Plus en détail

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015 1 Modèle économique de TIGNES 2 SOMMAIRE 1. Les spécificités de la capacité d accueil 2. La fréquentation selon les saisons 3. L activité du domaine skiable 4. Les performances commerciales sur les marchés

Plus en détail

Tableau de bord du tourisme

Tableau de bord du tourisme Tableau de bord du tourisme décembre 2012 o c T O U R I S M E Directeur de la publication : Pascal Faure Direction éditoriale : François Magnien Auteurs : Séverine Francastel, Abdel Khiati, Jean-Christophe

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de février 2014 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de février 2014

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA RESUME DE L EDITION 2013 DONNEES 2012 Le Tableau de bord des investissements touristiques en France a été mis en place en 2006 par Atout France.

Plus en détail

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY I) Le contexte II) Le programme I) Le contexte II) Le contexte La destination France 1 ère destination mondiale en nombre de touristes avec 84,7 millions de visiteurs étrangers (en 2013). 1 touriste sur

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX (OREI) L Observatoire régional des échanges internationaux (OREI) des CCI dresse, chaque

Plus en détail

MER DU NORD. Seine. Toulouse. Grande culture (céréales, oléagineux) Cultures maraîchères (fruits, fleurs, légumes)

MER DU NORD. Seine. Toulouse. Grande culture (céréales, oléagineux) Cultures maraîchères (fruits, fleurs, légumes) ROYAUME-UNI MANCHE MER DU NORD BELGIQUE Lille Luxembourg ALLEMAGNE Seine Paris Strasbourg Rhin Loire SUISSE OCÉAN ATLANTIQUE Lyon Bordeaux ITALIE Rhône Garonne Toulouse Marseille ESPAGNE MER MÉDITERRANÉE

Plus en détail

Côte-d Or Tourisme. Photo-K - Fotolia.com. www.cotedor-tourisme.com

Côte-d Or Tourisme. Photo-K - Fotolia.com. www.cotedor-tourisme.com Assemblée Générale du 14 mai 2013 n a l Bi Côte-d Or Tourisme Année 2012 e u q i t s i At Photo-K - Fotolia.com st Côte-d Or Tourisme www.cotedor-tourisme.com Les principaux facteurs qui ont pu influer

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE

REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE Pôle entreprises, emploi, économie Département Développement Economique, Compétitivité et International (DECI) / Février 2015 REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE www.idf.direccte.gouv.fr

Plus en détail

La Girandière. Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors

La Girandière. Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors La Girandière du PARC Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors L ART DE VIVRE AUX GIRANDIèRES À la Girandière du Parc, les résidents organisent leur vie comme ils le souhaitent. Les invités

Plus en détail

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Conférence de Presse Jeudi 18 octobre 2012 Un PIB supérieur à 1 milliard d euros Tourisme, réel levier économique pour le département de Vaucluse

Plus en détail

Dans les hôtels, campings, villages de vacances et hébergements de tourisme social

Dans les hôtels, campings, villages de vacances et hébergements de tourisme social 1. Arrivées des Français selon la région de 21 à 29 Dans les hôtels, campings, villages de vacances et hébergements de tourisme social Evolution des arrivées du marché français à Bruxelles de 21 à 29 Evolution

Plus en détail

LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR...

LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR... 1 SOMMAIRE LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR... 11 L offre d accueil en hébergement marchand... 13 L offre d accueil en hébergement

Plus en détail

TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 10 TRANSPORTEURS DOMESTIQUES...

TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 10 TRANSPORTEURS DOMESTIQUES... TABLEAU DE BORD DU 4 ème TRIMESTRE 28 TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 ACTIVITE DE L HOTELLERIE INTERNATIONALE... 6 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 1 TRANSPORTEURS

Plus en détail

LE MARCHÉ : ALLEMAGNE

LE MARCHÉ : ALLEMAGNE LE MARCHÉ : ALLEMAGNE Freedigitalphotos.net Clés de compréhension du marché à destination des professionnels du tourisme 1 Sommaire DONNÉES DE CADRAGE...3 DONNÉES DE CONJONCTURE......5 PROFIL DU TOURISTE

Plus en détail

Cévennes Pic Saint-Loup 55 000 habitants 2 Offices de Tourisme 3 communautés de communes 48 communes

Cévennes Pic Saint-Loup 55 000 habitants 2 Offices de Tourisme 3 communautés de communes 48 communes Cévennes Pic Saint-Loup 55 000 habitants 2 Offices de Tourisme 3 communautés de communes 48 communes AGONES ASSAS BRISSAC BUZIGNARGUES CAMPAGNE CAUSSE DE LA SELLE CAZEVIELLE CAZILHAC CLARET COMBAILLAUX

Plus en détail

LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE

LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE Sommaire L ESSENTIEL CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DES VOYAGES COMPORTEMENT DE LA CLIENTÈLE CHINOISE EN BOURGOGNE STYLE

Plus en détail

Liste des organisations sportives universitaires

Liste des organisations sportives universitaires LISTE DES ORGANISATIONS SPORTIVES UNIVERSITAIRES SIUAPS, SUAPS, DAPSE Classement des universités par académie ACADEMIE D AIX-MARSEILLE - Avignon : http://www.univ-avignon.fr/fr/presentation/organisation/servicescommuns/strservcom/structure/suaps.html

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Une rupture dans l évolution de. Les enseignements des. dernières EMD

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Une rupture dans l évolution de. Les enseignements des. dernières EMD Cliquez pour modifier le style du titre du masque Une rupture dans l évolution de Cliquez la pour mobilité modifier urbaine les styles du? texte du masque Les enseignements des Deuxième niveau dernières

Plus en détail

Marchés à la production vrac 2013-14

Marchés à la production vrac 2013-14 Avril Marchés à la production vrac - / Volumes cumulés depuis le début de la campagne* Rouges Rosés Blancs cépage cépages (-%) (-9%) (-%) (-8%) (-6%) (-9%) (+7%) (-9%) (+%) (+%) (+%) (+9%) France AOC /

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE Le Tourisme en Dordogne L hôtellerie de plein-air L hôtellerie SOMMAIRE Les sites et monuments Le Service Loisirs Accueil Les Gîtes de France

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT

RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT Hays Finance & Comptabilité UNE PRESENCE MONDIALE 32 Pays 247 Bureaux 8 000 salaries dont 1 000 en finance & comptabilite UNE PRESENCE NATIONALE

Plus en détail

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014 Sessions 2014 DCG 2014 s de 0 1 Contrôle de Anglais appliqué aux affaires 4 langue vivante Inscrits 5603 9956 9092 9913 5030 5565 8142 5085 8709 10613 9356 8480 2616 1350 Présents 4784 8484 7694 8405 4212

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 12 juillet 2011. RÉSULTATS COMMERCIAUX 1 er SEMESTRE 2011, LES PREUVES D UNE STRATEGIE EN MARCHE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 12 juillet 2011. RÉSULTATS COMMERCIAUX 1 er SEMESTRE 2011, LES PREUVES D UNE STRATEGIE EN MARCHE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 12 juillet 2011 RÉSULTATS COMMERCIAUX 1 er SEMESTRE 2011, LES PREUVES D UNE STRATEGIE EN MARCHE FAITS MARQUANTS 1 ER SEMESTRE 2011 Une Marque plus globale et forte sur son

Plus en détail

Les marchés immobiliers des métropoles françaises. François Cusin et Claire Juillard. Publi.not / Éditions du notariat. 260 pages.

Les marchés immobiliers des métropoles françaises. François Cusin et Claire Juillard. Publi.not / Éditions du notariat. 260 pages. Dossier de presse Les marchés immobiliers des métropoles françaises. François Cusin et Claire Juillard. Publi.not / Éditions du notariat. 260 pages. La flambée des années 0 comme la crise de 8 ont laissé

Plus en détail

L'évolution récente des prix des logements anciens

L'évolution récente des prix des logements anciens L'évolution récente des prix des logements anciens Claude Taffin (DINAMIC) Les Journées de l Economie 14 Décembre 2013 Evolution 1998-2013 des prix des logements anciens (Source : bases notariales) 2 Premiers

Plus en détail

LE E TOURISME SUR L'ARRONDISSEMENT DE NARBONNE LES CHIFFRES DE L'ANNEE

LE E TOURISME SUR L'ARRONDISSEMENT DE NARBONNE LES CHIFFRES DE L'ANNEE LE E TOURISME SUR L'ARRONDISSEMENT DE NARBONNE LES CHIFFRES DE L'ANNEE 2009 EDITORIAL D epuis 4 ans, la CCI de Narbonne, Lézignan-Corbières, Port-la-Nouvelle et la Ville de Narbonne sont partenaires d

Plus en détail

BELGIQUE. Fiche marché. Carte d identité. Eléments institutionnels. Données démographiques et économiques

BELGIQUE. Fiche marché. Carte d identité. Eléments institutionnels. Données démographiques et économiques BELGIQUE Fiche marché Carte d identité Eléments institutionnels Forme d état : monarchie constitutionnelle parlementaire fédérale, composé de six entités fédérées : trois régions (bruxelloise, flamande

Plus en détail

CŒUR DE SAISON ESTIVALE

CŒUR DE SAISON ESTIVALE Activité Touristique Eté 2014 en Vaucluse LA PRESENCE ETRANGERE MAINTIENT LA FREQUENTATION DU CŒUR DE SAISON ESTIVALE BAROMETRE CONJONCTUREL 2014 EN VAUCLUSE Rappel méthodologique : Enquête de conjoncture

Plus en détail

Baromètre du marché de l investissement immobilier France 2012

Baromètre du marché de l investissement immobilier France 2012 Baromètre du marché de l investissement immobilier France 2012 Principales observations pour 2012 Selon les participants : 77 % des participants considèrent la France comme un territoire attractif Les

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

En 2012, la récolte viticole française, estimée à 40,7 millions d hectolitres,

En 2012, la récolte viticole française, estimée à 40,7 millions d hectolitres, Agreste Synthèses Viticulture Décembre 212 n 212/197 Décembre 212 Viticulture Synthèses n 212/197 En 212, les prix des vins sont tirés à la hausse par les marchés à l exportation En 212, la récolte viticole

Plus en détail

Hôtel L Estelle en Camargue. www.hotelestelle.com

Hôtel L Estelle en Camargue. www.hotelestelle.com Douceur du sud Hôtel L Estelle en Camargue www.hotelestelle.com Lille Provence - Camargue Le Havre Rouen Caen NORMANDIE Paris Reims Nancy Rennes VALLEE DE LA LOIRE Quimper Nantes Tours Bourges Auxerre

Plus en détail

LE MARCHE TOURISTIQUE HONGKONGAIS A l EXPORT. Aix en Provence Mars 2013

LE MARCHE TOURISTIQUE HONGKONGAIS A l EXPORT. Aix en Provence Mars 2013 LE MARCHE TOURISTIQUE HONGKONGAIS A l EXPORT Aix en Provence Mars 2013 PREAMBULE Le marché touristique hongkongais est le plus ancien du monde chinois, avec une ouverture à l international dans les années

Plus en détail

2ème session : TGV/Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs?

2ème session : TGV/Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs? 2ème session : TGV/Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs? TGV Air : enjeux et perspectives Marie-Christine Renaudie (Chef de Projet TGV Air - SNCF) «Eté 2011 : une enquête de satisfaction

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE

OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE Synthèse de l enquête de fréquentation touristique estivale 2014 Estimation de la fréquentation touristique d agrément et des retombées économiques

Plus en détail

Le vélo urbain : un objet de loisir plus qu un moyen de déplacement quotidien. Les Pays-Bas et le Danemark, pays de référence pour la pratique du vélo

Le vélo urbain : un objet de loisir plus qu un moyen de déplacement quotidien. Les Pays-Bas et le Danemark, pays de référence pour la pratique du vélo 1 La place du vélo dans la ville : le vélo est très peu utilisé, mais pourrait concurrencer l automobile sur 5 km Le vélo urbain : un objet de loisir plus qu un moyen de déplacement quotidien Dans les

Plus en détail

LE MARCHE TOURISTIQUE SUISSE

LE MARCHE TOURISTIQUE SUISSE LE MARCHE TOURISTIQUE SUISSE Mise à jour : juillet 2012 SOMMAIRE Données structurelles Données économiques Habitudes de voyages toutes destinations confondues Voyages des Suisses en France Organisation

Plus en détail

Bilan. du tourisme en 2012. o c T O U R I S M E. juillet 2013. Séverine Francastel Chloé Gonzalez Sylvie Scherrer

Bilan. du tourisme en 2012. o c T O U R I S M E. juillet 2013. Séverine Francastel Chloé Gonzalez Sylvie Scherrer o c T O U R I S M E Bilan du tourisme juillet 2013 Séverine Francastel Chloé Gonzalez Sylvie Scherrer Ce dossier a été réalisé par la mission statistiques et études sur le tourisme de la sous-direction

Plus en détail

Faits significatifs de l exercice. Mise en place institutionnelle du Voyage à Nantes

Faits significatifs de l exercice. Mise en place institutionnelle du Voyage à Nantes Faits significatifs de l exercice L Assemblée Générale Extraordinaire du 13 décembre 2010 a décidé la dissolution de l Association ainsi que sa mise en liquidation amiable. En effet, une convention de

Plus en détail

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Le marché de la location meublée à Paris Janvier 2011 BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Questionnaire 1 PROFIL DES LOGEMENTS BJ6523 APLM Etude de marché sur la location

Plus en détail

Bilan de l enquête sur la téléphonie fixe Maires de Grandes Villes/Journal Le Monde ETUDE n 205 Septembre 2004

Bilan de l enquête sur la téléphonie fixe Maires de Grandes Villes/Journal Le Monde ETUDE n 205 Septembre 2004 Bilan de l enquête sur la téléphonie fixe Maires de Grandes Villes/Journal Le Monde ETUDE n 205 Septembre 2004 Association des Maires de Grandes Villes de France Tous droits réservés Septembre 2004 1 Au

Plus en détail

LE MARCHÉ : PAYS-BAS. Freedigitalphotos.net. Clés de compréhension du marché à destination des professionnels du tourisme

LE MARCHÉ : PAYS-BAS. Freedigitalphotos.net. Clés de compréhension du marché à destination des professionnels du tourisme LE MARCHÉ : PAYS-BAS Freedigitalphotos.net Clés de compréhension du marché à destination des professionnels du tourisme 1 SOMMAIRE DONNÉES DE CADRAGE..3 DONNÉES DE CONJONCTURE..5 Conjoncture économique.6

Plus en détail

ADT 67/INFRA. Dossier de presse. Saison 2014 du réseau movelo Alsace

ADT 67/INFRA. Dossier de presse. Saison 2014 du réseau movelo Alsace ADT 67/INFRA Dossier de presse Saison 2014 du réseau movelo Alsace Dossier de presse Mis à jour le 01/08/2014 Saison 2014 du réseau movelo Alsace Contexte L Alsace, 1 ère région cyclable de France Avec

Plus en détail

L économie du vélo en France

L économie du vélo en France L économie du vélo en France 12è journée d études de la FUBicy - Srasbourg Le Vélo un moteur économique ALTERMODAL Département Transports & Déplacements 1 La France dans le grupetto de l Europe 4 groupes

Plus en détail

Antivirus : les Français, rois du gratuit, les Russes, rois du payant

Antivirus : les Français, rois du gratuit, les Russes, rois du payant Antivirus : les Français, rois du gratuit, les Russes, rois du payant La société allemande G Data Software, spécialisée dans les logiciels de sécurités (dont les antivirus), a publié il y a peu une étude

Plus en détail

CAPITAUX étrangers. Les établissements à. en Seine-et-Marne. septembre 2011

CAPITAUX étrangers. Les établissements à. en Seine-et-Marne. septembre 2011 FOCUS études septembre 211 Les établissements à CAPITAUX étrangers en Seine-et-Marne information économique En 211, 544 établissements seine-et-marnais sont détenus par des investisseurs étrangers. Ces

Plus en détail

Infrastructures de transport Cofely Ineo, partenaire d une mobilité performante et durable

Infrastructures de transport Cofely Ineo, partenaire d une mobilité performante et durable Infrastructures de transport Cofely Ineo, partenaire d une mobilité performante et durable cofelyineo-gdfsuez.com Désormais au cœur des enjeux économiques, sociaux et environnementaux, les transports

Plus en détail

Salon Tourissima - LILLES - Grand Palais

Salon Tourissima - LILLES - Grand Palais 1 Grand public sur marché français Salon Tourissima - LILLES - Grand Palais (Du 31 janvier au 02 février 2014) 22 516 visiteurs (+ 13% par rapport à 2013) Le rendez-vous incontournable pour choisir sa

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

Principales tendances des statistiques internationales BRI 1

Principales tendances des statistiques internationales BRI 1 Principales tendances des statistiques internationales BRI 1 En collaboration avec des banques centrales et autorités monétaires du monde entier, la BRI compile et diffuse plusieurs séries de statistiques

Plus en détail

Fréquentation touristique en Seine-et-Marne par rapport à l Ile de Ile-de-France en 2013 mars 2014

Fréquentation touristique en Seine-et-Marne par rapport à l Ile de Ile-de-France en 2013 mars 2014 Fréquentation touristique en par rapport à l Ile de en 2013 mars 2014 : 50% du Territoire francilien! Hôtellerie 2 ème capacité hôtelière d après Paris Offre hôtelière 187 hôtels dont 17 Résidences de

Plus en détail

L information économique pour comprendre et décider. Bruno BOUTERIN CCI de Montpellier Direction Action Territoriale et Etudes Economiques

L information économique pour comprendre et décider. Bruno BOUTERIN CCI de Montpellier Direction Action Territoriale et Etudes Economiques L information économique pour comprendre et décider Bruno BOUTERIN CCI de Montpellier Direction Action Territoriale et Etudes Economiques S informer et mesurer le potentiel d un territoire pour décider

Plus en détail

2007 France, Benelux, Suisse, Europe du Nord, Russie.

2007 France, Benelux, Suisse, Europe du Nord, Russie. 2007 France, Benelux, Suisse, Europe du Nord, Russie. Objectifs de fréquentation Prévis ion et obje ctif - France 48000 46000 44000 France Benelux Suisse Prévisions 2006 42000 1740 2700 Objectifs 2007

Plus en détail

URL analysées. Informations générales

URL analysées. Informations générales 1 sur 5 VRDCI 10, rue Augereau 75007 Paris - FRANCE Tel : 01 45 35 00 80 Email : vrdci@vrdci.com - Référencement naturel avec paiement aux résultats - Ingénierie et design de sites web, intranet et applicatifs

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

1) INTRODUCTION 2.2 LES TRANSPORTS TOURISTIQUES 3) L OFFRE DE PRODUITS TOURISTIQUES 3.1 LE VOYAGE A FORFAIT

1) INTRODUCTION 2.2 LES TRANSPORTS TOURISTIQUES 3) L OFFRE DE PRODUITS TOURISTIQUES 3.1 LE VOYAGE A FORFAIT L OFFRE TOURISTIQUE 1) INTRODUCTION 2) L OFFRE RELEVANT DE SECTEURS SPÉCIFIQUES 2.1 LES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES 2.1.1 LES HEBERGEMENTS COMMERCIAUX 2.1.2 LES HEBERGEMENTS NON-COMMERCIAUX 2.1.3 LES PARTS

Plus en détail

Avec l assistance électrique, le vélo devient facile! Le réseau movelo Alsace

Avec l assistance électrique, le vélo devient facile! Le réseau movelo Alsace Avec l assistance électrique, le vélo devient facile! Le réseau movelo Alsace Contexte o Une politique régionale de développement du cyclotourisme : l Alsace à vélo Un réseau de 2 000 km de pistes et d

Plus en détail