BOULOGNE-BILLANCOURT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BOULOGNE-BILLANCOURT"

Transcription

1 BOULOGNE-BILLANCOURT Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006

2 SOMMAIRE 1.1 POPULATION : CONTEXTE SOCIODEMOGRAPHIQUE DENSITE ET EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE STRUCTURE DE LA POPULATION CARACTERISTIQUES SOCIO-ECONOMIQUES POPULATION : ETAT DE SANTE TAUX DE MORTALITE CONSOMMATION DE SOINS L OFFRE SANITAIRE L OFFRE DE SOINS HOSPITALIERE LES ETABLISSEMENTS REPARTITION DES SEJOURS : ZONE DE BOULOGNE-BILLANCOURT L OFFRE DE SOINS LIBERALE LES MEDECINS LES PROFESSIONS PARAMEDICALES LES SAGES-FEMMES LES CHIRURGIENS-DENTISTES LES REGROUPEMENTS INTERPROFESSIONNELS LES LABORATOIRES D ANALYSES MEDICALES LES CENTRES DE SANTE LES RESEAUX DE SANTE LA PERMANENCE DES SOINS 32

3 1. BOULOGNE-BILLANCOURT Département : Hauts-de-Seine Arrondissement : Boulogne-Billancourt Cantons : Chef lieu de 3 cantons Intercommunalité : Val de Seine Superficie : 617 hectares Population : Boulonnais (Estimations Insee 07/2004) - 21% de moins de 20-20% de plus de 60 Vue aérienne de Boulogne-Billancourt Source : IAURIF

4 1.1 POPULATION : CONTEXTE SOCIODEMOGRAPHIQUE Précision méthodologique : pour certains éléments, seules les données issues du recensement de la population de 1999 sont disponibles à ce jour DENSITE ET EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE La commune la plus peuplée d Ile-de-France La commune de Boulogne-Billancourt compte habitants (estimations du recensement INSEE ). Sa densité de population, estimée à habitants/km², est deux fois importante que la moyenne départementale (8 490 habitants/km²). Une faible croissance démographique EVOLUTION DE LA POPULATION La population de Boulogne-Billancourt a diminué régulièrement entre 1968 et le début des années Population 1990, passant ainsi de en 1968 à s en 1990 (soit une diminution de 6,7%). Cette doubles comptes diminution s explique notamment par un déficit migratoire important supérieur à l excédent naturel. Source INSEE : Recensement de la Population de 1999 ; Estimations / TAUX DEMOGRAPHIQUES (MOYENNES ANNUELLES) Taux d'évolution global - dû au solde naturel - dû au solde migratoire /2004 0,37% -0,73% -0,14% -0,10% 0,49% 0,42% 0,85% 0,73% 0,68% 0,58% 0,69% N.C. -0,48% -1,46% -0,82% -0,68% -0,20% N.C. Source INSEE : Recensement de la Population de 1999 ; Estimations Entre 1990 et 1999, la croissance de la population reprend, augmentant de 4,5% (d le même temps, la population du département progressait de 3,7%). Le déficit migratoire s est fortement réduit et l excédent naturel est plus important. Entre 1999 et Juillet 2004, la croissance de la population est plus faible (2,3%), notamment en raison d une forte chute du taux de natalité. Evolution du solde naturel Boulonnais Années Naissances Décès Solde naturel NC NC - Taux de natalité pour habitants entre 1999 et 2004 Année Boulogne- Hauts-de- Billancourt Seine Ile-de-France ,6 15,9 15, ,3 16,6 15, ,1 16,6 15, ,2 N.C N.C Source INSEE : Etat Civil Source INSEE : Etat Civil

5 1.1.2 STRUCTURE DE LA POPULATION Une population plus âgée que le reste de l Ile-de-France Boulogne-Billancourt compte un peu plus de 20% de moins de 20 (contre 25,1% pour le Hauts-de-Seine et 26,1% pour l Ile-de-France). Répartition de la population des ménages selon l âge 34% de ses habitants ont entre 20 et 39 (la moyenne départementale est de 31,7%) et près de 20% ont plus de 60 (la moyenne départementale est de 17,3%). Population des ménages 1 par sexe et classes d âge Nombre Part 0 à % 20 à % 40 à % 60 ou plus % Total % Source INSEE Estimations Effectifs Part Hommes % Femmes % Total % Depuis 1999, la population des ménages a augmenté de personnes, soit une progression de 2,4%. Près de 12% d étrangers 11,9% des Boulonnais sont étrangers (la moyenne départementale est de 11,5%). 4% d entre eux sont de nationalité européenne et environ 8% d origine extérieure à l Union Européenne (Maghrébins, Africains et autres). Répartition de la population par nationalités et classes d âge Age en 5 tranches Français Etrangers Total 0 à 19 14% 1,4% 15,4% 20 à 39 9,6% 1,0% 10,5% 40 à 59 24,4% 3,7% 28,1% 60 à 74 21,5% 4,1% 25,7% 75 ou plus 18,7% 1,7% 20,3% Total 88,2% 11,9% 100% Source INSEE : Recensement de la Population de Un ménage, au sens statistique, est défini comme l'ensemble des occupants d'une résidence principale, qu'ils aient ou non des liens de parenté. Un ménage peut ne comprendre qu'une seule personne.

6 1.1.3 CARACTERISTIQUES SOCIO-ECONOMIQUES Type et composition des ménages par âge de la personne de référence Type de ménages et plus Total Ménages d'une personne 3,0% 15,6% 11,6% 16,0% 46,2% Autres ménages s famille 0,1% 0,9% 1,0% 0,6% 2,6% Familles monoparentales 0,1% 1,7% 4,3 1,0% 7,1% Couples 0,4% 16,0% 16,5 11,3% 44,2% Total 3,6% 34,2% 33,3 28,9% 100,0% Source INSEE : Recensement de la Population de 1999 Caractéristiques des familles selon le nombre et l âge des enfants 2 Type de famille 0 enfant 1 enfant 2 enfants 3 enfants 4 enfants Total Monoparentale 2,6% 7,4% 3,1% 0,7% 0,2% 14,0% Couple 45,2% 17,9% 15,6% 5,5% 1,8% 86,0% Total 47,8% 25,3% 18,7% 6,1% 2,0% 100,0% Source INSEE : Recensement de la Population de 1999 Boulogne-Billancourt comporte plus de ménages d une personne que la moyenne départementale (46,2% contre 38% d les Hauts-de-Seine). Par ailleurs, la part des familles monoparentales est moins importante (7,1% contre 8,9%). 52% des familles ont au moins un enfant (8,1% ont trois enfants ou plus), ce qui est légèrement moins que la moyenne départementale. Une forte proportion de cadres Autres inactifs Retraités Ouvriers Employés Professions intermédiaires Ile de France Hauts-de-Seine Boulogne-Billancourt Artis commerçants Cadres 0,0% 5,0% 10,0% 15,0% 20,0% 25,0% 30,0% Source INSEE : Recensement de la Population de 1999 Boulogne-Billancourt compte 6,3% de ménages d ouvriers (deux fois moins que la moyenne départementale) et 28,4% de ménages cadres (la moyenne départementale est de 22,5% et 18,3% pour l Ile-de-France). 2 Enfants de moins de 25 présents d la famille. Les familles monoparentales s enfant de moins de 25 hébergent, par définition, au moins un enfant de 25 ou plus

7 Un revenu fiscal moyen par ménages largement supérieur à la moyenne régionale En 2004, le revenu fiscal moyen déclaré par les ménages Boulonnais est de euros (soit un revenu supérieur de 15% à la moyenne départementale et de 30% à la moyenne régionale). Cette situation s explique en grande partie par la très forte proportion de cadres d la commune. Ile-de-France 2004 Hauts-de-Seine Boulogne- Billancourt Foyers fiscaux % % % imposables % % % non imposables % % % Source : DGI, l impôt sur le revenu en 2004 Ile-de-France 2004 Hauts-de-Seine Boulogne- Billancourt Revenu fiscal moyen (en euros) foyers fiscaux imposables foyers fiscaux non imposables Source : DGI, l impôt sur le revenu en 2004 Par ailleurs, la population couverte par au moins une prestation CAF (35%) est moins importante qu aux niveaux départemental (41,9%) et régional (44,7%). Enfin, parmi les prestataires d allocations, 10% touchent le RMI (9,3% d les Hauts-de-Seine). Allocataires CAF et ménages bénéficiaires du RMI au 1 er Janvier 2004 Boulogne- Billancourt Allocataires CAF Population couverte Nombre d allocataires RMI Population couverte Hauts-de-Seine Ile-de-France Source : CAF, Hauts-de-Seine Moins de 9% de chômeurs POPULATION ACTIVE EN 1999 Ensemble Ayant un emploi Chômeurs Ensemble ,6% 9,2% de 15 à ,7% 12,4% de 25 à ,4% 8,5% de 50 ou plus ,3% 10,7% Hommes ,7% 9,0% Femmes ,5% 9,5% Source INSEE : Recensement de la Population de 1999 Les formes d emploi précaires sont peu fréquentes. Le CDD est cependant légèrement plus répandu que la moyenne départementale (8,05% contre 7,65%). En 1999, 9,2% des Boulonnais sont au chômage (la moyenne départementale est de 9%). Les jeunes âgés de 15 à 24 sont les plus touchés. FORMES D'EMPLOI DES SALARIES Hommes Femmes Nombre Part Nombre Part Ensemble ,0 % ,0 % Contrat à durée indéterminée ,1 % ,4 % Contrat à durée déterminée ,2 % ,9 % Intérim 203 0,9 % 232 1,0 % Emploi aidé 168 0,8 % 191 0,8 % Apprentissage - stage 306 1,4 % 309 1,4 % Titulaires fonction publique ,5 % ,5 % Source INSEE : Recensement de la Population de 1999

8 1.2. POPULATION : ETAT DE SANTE TAUX DE MORTALITE Taux brut de mortalité pour habitants Boulogne- Hauts-de- Ile-de- Année Billancourt Seine France ,1 7,2 6, ,9 7,0 6, ,4 6,8 6,6 Source : INSEE, Etat Civil Remarque : l importance du taux de mortalité s explique par la proportion plus importante de personnes âgées de plus de CONSOMMATION DE SOINS Année de référence : 2004 Age Bénéficiaires (1) Actes (2) Consommation moyenne Moins de , , , ,83 75 et plus ,90 Total ,11 Source : URCAM Ile-de-France (1) Nombre de bénéficiaires de C (Consultations) et de V (Visites) auprès d un omnipraticien (2) Nombre d actes Consommation moyenne Boulogne-Billancourt : 4,11 Consommation moyenne Région Ile-de-France : 4,6 Taux de consommation intra-zone : 68,7% Moyenne régionale : 58,6%

9 1.3 L OFFRE SANITAIRE L OFFRE DE SOINS HOSPITALIERE LES ETABLISSEMENTS Boulogne-Billancourt dispose de 8 structures de soins : Deux établissements publics : L hôpital Ambroise Paré (Médecine, Chirurgie) Le centre gérontologique des Abondances (Soins de suite) Six établissements privés : La clinique Marcel Sembat (Chirurgie) La clinique de la Porte de St Cloud (Médecine) La clinique chirurgicale des Princes (Chirurgie) La clinique Montévidéo (Soins de suite) L Institut Européen de Chirurgie Esthétique La clinique du Pont de Sèvres (Soins de suite) L Hôpital Ambroise Paré (AP-HP), groupement hospitalier universitaire Ouest de Paris, compte, au 1 er avril 2005, 446 lits et places autorisés en Médecine et Chirurgie (316 en Médecine dont 17 en hôpital de jour et 152 en Chirurgie dont 5 en chirurgie ambulatoire). Activité : séjours en 2004 (dont en Médecine). Aire de recrutement du centre hospitalier Ambroise Paré L aire de recrutement du centre hospitalier s étend sur plusieurs communes du centre du département (Boulogne-Billancourt (5 842 séjours), Chaville, Courbevoie, Garches, Marnes-la- Coquette, Neuilly-sur-Seine, Puteaux, Rueil-Malmaison, Saint- Cloud, Sèvres, Suresnes, Vaucresson, Ville d'avray), mais aussi de l est parisien et notamment d le 16è arrondissement (3 945 séjours). Source : PMSI-MCO Source : ARH Ile de France

10 Le Centre de gérontologie les Abondances est un établissement public de santé spécialisé en Soins de suite et disposant au 1 er avril 2005 de 30 lits et places autorisés en Soins de suite et de 100 en soins de longue durée. La Clinique Marcel Sembat, établissement privé lucratif, compte, au 1 er avril 2005, 79 lits et places autorisés en Chirurgie (dont 19 en chirurgie ambulatoire). La clinique dispose d un centre pédiatrique et d un centre pour adultes, de 6 blocs opératoires, d une cinquantaine de praticiens et effectue environ interventions par an. En 2004, séjours ont été totalisés (données PMSI-2004), dont en médecine et en chirurgie. 84% des patients sont résidents de Boulogne-Billancourt. La Clinique de la Porte de Saint Cloud, établissement privé lucratif, compte 13 praticiens et dispose, au 1 er avril 2005, de 28 lits et places autorisés en Médecine (dont 20 en hôpital de jour). En 2004, 222 séjours ont été effectués, la majorité de patients résidents à Boulogne-Billancourt, d les 15è et 17è arrondissements de Paris, et à Neuilly-sur Seine. La Clinique chirurgical des Princes est spécialisé en Chirurgie Plastique et Reconstructrice, Implantologie Dentaire, ainsi qu'en Endoscopie Digestive, en Chirurgie Ophtalmologique, Urologique et Proctologique. Au 1 er avril 2005, elle compte 43 lits et places autorisés en chirurgie (dont 28 en chirurgie ambulatoire). Aire de recrutement de la Clinique chirurgicale des Princes séjours ont été totalisés en L aire de recrutement de la clinique s étend sur plusieurs communes du centre du département (Boulogne- Billancourt comptabilise séjours), mais aussi de la partie Est de Paris (1204 séjours d le 16è arrondissement, 814 d le 15è et 421 d le 14è). Source : PMSI-MCO 2004

11 La clinique Montévidéo est spécialisée d la recherche et le traitement des addictions. Au 1 er avril 2005, la clinique dispose de 60 lits et places autorisés de Soins de suite (dont 45 en hospitalisation complète). L Institut Européen de Chirurgie Esthétique et Plastique (IECEP) est un établissement privé spécialisé d la chirurgie esthétique disposant au 12 Juillet 2005 de 2 lits et places autorisés, de 6 chirurgiens plasticiens, un médecin spécialisé d les greffes de cheveux, un médecin anesthésiste-réanimateur et d une équipe d infirmières spécialisées. La clinique du Pont de Sèvres, établissement privé lucratif, dispose au 1 er avril 2005 de 128 lits et places autorisés en Soins de suite REPARTITION DES SEJOURS : ZONE DE BOULOGNE-BILLANCOURT Ventilation des séjours MCO d les principaux établissements hospitaliers fréquentés par les patients résidant à Boulogne-Billancourt : 22% 55% 4% 4% 5% 9% Hôpital Ambroise Paré Clinique Marcel Sembat Centre chirurgical des Princes CH de St Cloud C.H.I.C Jean Rostand Autres Source : ARH Ile-de-France, PMSI 2004 Séjours effectués par des patients résidant à Boulogne-Billancourt (2004) : Taux de fuite (2004) : 63,2% L indicateur «Taux de fuite» correspond au rapport entre le nombre de séjours de la zone géographique sélectionnée pris en charge en dehors de cette zone sur le nombre total de séjours issus de la zone sélectionnée (une zone géographique qui ne contient aucun établissement hospitalier présente un taux de fuite de 100 %). Le taux de fuite de la zone est important (63,2%). 36% des Boulonnais ont séjourné d un des établissements de la commune, 59% ont séjourné d le reste du département, 34% d un établissement parisien et 17,3% d un établissement hors d Ile-de-France.

12 1.3.2 L OFFRE DE SOINS LIBERALE 4 Précision méthodologique : Les effectifs totaux présentés pour chaque profession correspondent à l'ensemble des professionnels de santé inscrits d les fichiers de l'assurance Maladie au 30 Janvier 2006 diminués des professionnels en cessation d'activité. Leurs remplaçants et/ou leurs salariés ne sont pas recensés, cependant leur activité est enregistrée sous l identifiant du remplacé LES MEDECINS Les médecins urgentistes de SOS 92 installés à Boulogne-Billancourt rue de Sèvres sont exclus de l analyse car il s agit de médecins non installés. Par conséquent, le nombre de médecins en activité installés à Boulogne- Billancourt est de 287. Médecins en activité : Médecins généralistes : 94 (dont 17 médecins à exercice particulier 5 ), soit 32,5% du total des médecins (hors MEP : 26,5% de médecins généralistes) - Médecins spécialistes : 193, soit 67,5% du total des médecins. Densité pour habitants* : Médecins Boulogne-Billancourt Hauts-de-Seine Ile-de-France Généralistes 8,9 9,2 9,7 Spécialistes 18,2 11,1 10,9 Total 27,1 20,3 20,6 * population recensement 2004 Spécialités Généralistes Effectifs Généralistes (dont MEP) 94 Spécialistes Anesthésiologie Réanimation chirurgicale 15 Pathologies Cardio-vasculaires 9 Chirurgie Générale 11 Dermatologie et vénéréologie 11 Radiodiagnostic et imagerie médicale 8 Gynécologie obstétrique 9 Gastro-entérologie et hépatologie 9 Médecine Interne 5 Oto-rhino-laryngologie 9 Pédiatrie 20 Pneumologie 1 Rhumatologie 5 Ophtalmologie 16 Chirurgie urologique 1 Neuro psychiatrie 1 Stomatologie 2 Médecine physique et de réadaptation 5 4 Source : URCAM Ile-de-France 5 Un médecin à exercice particulier (MEP) est un médecin généraliste qui possède une compétence particulière (acupuncture, homéopathie ).

13 Neurologie 3 Psychiatrie Générale 17 Médecin biologiste 2 Chirurgie orthopédique et traumatologie 3 Endocrinologie et métabolismes 3 Chirurgie infantile 2 Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique 5 Chirurgie viscérale et digestive 1 Gynécologie médicale 12 Oncologie radiothérapie 1 Psychiatrie de l enfant et de l adolescent 1 Radiothérapie 6 Total Spécialistes 193 Total Général Boulogne-Billancourt 287 Médecins à exercice particulier (MEP) Acuponcture 7 Allergologie 1 Angiologie 1 Dermatologie-Vénérologie 1 Homéopathie 4 Phlébologie 1 Psychothérapie 1 Echotomographie 1 Total MEP 17 Remarque : 3 médecins spécialistes exercent en cabinet secondaire.

14 Répartition hommes / femmes par classe d âge L âge moyen des médecins en exercice est 50,5 (49,2 pour les médecins généralistes et 51,2 pour les médecins spécialistes). 57% ont plus de 50 et 29% plus de 55. Par ailleurs, 60,4% sont des hommes. Médecins toutes spécialités confondues (effectif par tranche d âge) Hommes Femmes Total 20,0% ,0% ,0% ,0% et plus Total ,0% Hommes Femmes et + Généralistes (effectifs par tranches d âge) Hommes Femmes Total Total ,0% 15,0% 10,0% 5,0% 0,0% Hommes Femmes

15 Spécialistes (effectifs par tranches d âge) Hommes Femmes Total 20,0% et plus Total ,0% 10,0% 5,0% 0,0% et + Age moyen des spécialistes par spécialité* Hommes Femmes Spécialités Age moyen Neurologie 40 Chirurgie plastique 44 Chirurgie orthopédique 45,4 Endocrinologie 45,7 Médecin biologiste 47 Ophtalmologie 48,6 Médecine interne 49 Gastro-entérologie 49 Pédiatre 49,4 Stomatologie 50,5 Anesthésie 51 Pneumologie / Rhumatologie 51,4 Dermatologie 51,6 ORL 52,2 Psychiatrie et neuro psychiatrie 53 Chirurgie générale 53,5 Gynécologie 53,8 Cardiologie 54,5 Radiologie 55 Médecine physique et réadaptation 55,5 Radiothérapie 56 * les données étant anonymes, certaines spécialités sont regroupées

16 Conventionnement 1% 65% des médecins exercent en secteur II, dont 73% de spécialistes. 65% 34% Non conventionné Secteur I Secteur II Conventionnement Secteur Effectifs PRATICIEN NON CONVENTIONNE 3 PRATICIEN CONVENTIONNE SANS DÉPASSEMENT PERMANENT I 95 Généralistes 42 Spécialistes 53 PRATICIEN CONVENTIONNE AVEC DÉPASSEMENT PERMANENT I 4 Généralistes 0 Spécialistes 4 PRATICIEN CONVENTIONNE AVEC HONORAIRES LIBRES II 185 Généralistes 50 Spécialistes 135 Nature de l exercice 46% des médecins exercent en libéral intégral. 3,1% 24,4% Libéral intégral 46,0% Libéral activité salariée 26,5% Libéral temps partiel hospitalier Libéral temps plein hospitalier Exercice Généralistes Spécialistes Total Libéral intégral Libéral activité salariée Libéral temps partiel hospitalier Libéral temps plein hospitalier Total Activité libérale exclusive : exercice libéral intégral. Activité libérale et salariée : exercice libéral à temps partiel avec activité salariée autre qu'hospitalière. Activité libérale et hospitalière : exercice libéral à temps partiel avec temps partiel hospitalier. Activité hospitalière temps plein : exercice hospitalier à temps plein avec activité, consultations ou lits privés, pour des malades s'adressant directement au professionnel de santé. Date de 1 ère installation d le département Date 1ère installation d le département Généralistes Spécialistes Total Depuis Total

17

18 Date de 1 ère installation en libéral Date 1ère installation en libéral Généralistes Spécialistes Total Depuis Total Départs de médecins Depuis 2000, 53 médecins sont partis de la commune (15 médecins généralistes et 38 médecins spécialistes). L âge moyen de départ est de 56,2. Motifs de départs des 53 médecins partis depuis 2000 : 11% 2% 25% DECES INSTALLATION HORS DEPT. CESSATION ACTIVITE CESSATION ANTICIPEE D'ACTIVITE 62% Nouveaux installés Depuis 2000, 51 médecins se sont installés (15 généralistes et 36 spécialistes). Plus de 55% des nouveaux installés ont un mode d exercice libéral intégral. L âge moyen de ces nouveaux médecins est de 43,3.

19 Données d activité Activité des médecins libéraux au 31 décembre 2004 HONORAIRES MOYENS (euros) Médecins (1) BOULOGNE-BILLANCOURT ILE-DE-FRANCE Généralistes Spécialistes Total libéraux Source : SNIR Régime Général (1) : Effectifs des actifs à part entière, c'est-à-dire les professionnels de santé : - actifs au 31 déc. de l'année considérée et ayant perçu au moins 1 d'honoraires pendant l'année considérée, - conventionnés, titulaires du droit permanent au dépassement, honoraires libres (exclus les non conventionnés), - ayant un exercice libéral intégral, à temps partiel, avec temps partiel hospitalier (exclus les médecins hospitaliers plein temps), - qui ne se sont pas installés au cours de l'année considérée, - âgés de moins de 65. Il s'agit des données d activité concernant l ensemble des prestations réalisées d le secteur libéral (actes, prescriptions) soumises à remboursement auprès des organismes d Assurance Maladie. Seule l'activité des professionnels APE est prise en compte, elle inclut l'activité réalisée au cabinet du professionnel, au domicile du malade ou d un établissement de soins dès lors qu elle est identifiée par le numéro du professionnel exécutant ou prescripteur, celui-ci pouvant par ailleurs employer des auxiliaires salariés. L'activité des remplaçants est enregistrée sous l identifiant du remplacé. Regroupements Sur les 287 médecins en exercice à Boulogne-Billancourt, 121 sont en groupe, soit 42% du total des médecins actuellement en activité. 52% des médecins en groupe exercent d un groupe comportant au plus 3 médecins. La taille moyenne du groupe est de 3,4 médecins Taille du cabinet (nb de médecins) Nb de cabinet Composition des 36 groupes : 21 groupes de 2 médecins 7 groupes de 3 médecins 2 groupes de 4 médecins 3 groupes de 5 médecins 1 groupe de 7 médecins 1 groupe de 8 médecins 1 groupe de 20 médecins

20 Caractéristiques des groupes : 3 groupes composés exclusivement de médecins généralistes et/ou de MEP : - 4 groupes de 2 généralistes (dont 1 groupe exerçant aussi avec un chirurgien-dentiste) - 1 groupe de 3 généralistes 18 groupes composés exclusivement de médecins spécialistes : - 12 groupes de 2 médecins spécialistes - 4 groupes de 3 médecins spécialistes - 1 groupe de 4 médecins spécialistes : 2 ophtalmologistes, 1 gynécologue et 1 pédiatre - 1 groupe de 8 médecins spécialistes : 6 pédiatres, 1 psychiatre et 1 psychiatre de l enfance et de l adolescence 13 groupes composés de médecins généralistes, de MEP, et de médecins spécialistes : - 5 groupes de 2 médecins - 2 groupes de 3 médecins - 1 groupe de 4 médecins o 3 généralistes et 1 Dermatologue - 3 groupes de 5 médecins o 1 généraliste et 4 spécialistes (Neurologue, Gynécologue médical, Cardiologue et Psychiatre) o 1 MEP (Phlébologue) et 4 spécialistes (Cardiologue, Rhumatologue, chirurgien orthopédique et médecine physique et réadaptation) exerçant aussi avec 10 autres professionnels de santé (Cabinet CREMSOP) o 2 généralistes, 1 MEP (Acupuncteur) et 2 spécialistes (ORL et Gynécologue) - 1 groupe de 7 médecins : o 3 généralistes et 4 spécialistes (1 Gynécologue obstétricien, 1 Ophtalmologiste, 1 Psychiatre et 1 Docteur en Médecine physique et de réadaptation) - 1 groupe de 20 médecins : 4 généralistes, 2 MEP (Acupuncteur et Homéopathe) et 14 spécialistes (1 endocrinologue, 1 cardiologue, 1 dermatologue, 2 pédiatres, 1 psychiatre, 1 docteur en chirurgie générale, 2 radiologues, 1 ophtalmologiste, 1 médecine physique et réadaptation, 1 gynécologue, 1 gastro-entérologue et 1 ORL).

21 LES PROFESSIONS PARAMEDICALES LES INFIRMIERS Infirmiers en activité : 18 Densité pour habitants : - Boulogne-Billancourt : 1,7 - Hauts-de-Seine : 5,4 - Ile-de-France: 5,9 Répartition hommes / femmes par classe d âge 77% des infirmiers en activité sont des femmes, âgés de 32 à 56 (âge moyen : 44 ). Conventionnement Les 18 infirmiers sont conventionnés secteur I. Nature de l exercice Tous ont une activité libérale intégrale. Date de 1 ère installation d le département Date 1ère installation d le département Effectif Depuis Total 18 Date de 1 ère installation en libéral Date 1ère installation en libéral Effectif Depuis Total 18 Départs d infirmiers Depuis 2000, 17 départs d infirmiers (16 femmes et 1 homme). Motifs : 10 cessations d activité, 6 départs pour installation hors département et 1 décès. Age moyen de départ : 49. Nouveaux installés Depuis 2000, 7 infirmiers se sont installés (4 femmes et 3 hommes) Age moyen : 39.

22 LES MASSEURS KINESITHERAPEUTES Masseurs kinésithérapeutes en activité : 117 Densité pour habitants : - Boulogne-Billancourt : 11,0 - Hauts-de-Seine : 10,0 - Ile-de-France : 8,6 Remarque : 1 masseur-kinésithérapeute exerce en cabinet secondaire. Répartition hommes / femmes par classe d âge 57% des masseurs-kinésithérapeutes en activité sont des hommes. Age moyen : 41,6. Hommes Femmes Total et Total ,0% 10,0% 5,0% 0,0% et + Hommes Femmes Conventionnement Les 117 masseurs-kinésithérapeutes sont conventionnés en secteur I. Nature de l exercice 4,3% 0,9% Libéral intégral Libéral activité salariée 93,2% Libéral temps partiel hospitalier 93% des masseurs-kinésithérapeutes ont une activité libérale intégrale.

23 Date de 1 ère installation d le département Date 1ère installation d le département Effectif Depuis Total 117 Plus de 63% des masseurs actuellement en exercice se sont installés pour la première fois d les Hautes-Seine ces 15 dernières années. Date de 1 ère installation en libéral Date 1ère installation en libéral Effectif Depuis Total 117 Départs 55 masseurs-kinésithérapeutes sont partis depuis Motif : 34 pour installation hors du département et 21 pour cessation d activité. Age moyen de départ : 40. Nouveaux installés Depuis 2000, 35 masseurs-kinésithérapeutes se sont installés. Les trois quarts sont des femmes. 90% des masseurs-kinésithérapeutes nouvellement installés ont une activité libérale intégrale LES PEDICURES-PODOLOGUES Pédicures-podologues en activité : 30 Densité pour habitants : - Boulogne-Billancourt : 2,8 - Hauts-de-Seine : 2,3 - Ile-de-France : 2,3 Répartition hommes / femmes par classe d âge 23 sont des femmes (soit 76,7% des pédicures en activité) et 7 des hommes (23,3%). L âge moyen des pédicures-podologues en activité est 41,5. Conventionnement Les 30 pédicures sont conventionnés en secteur I. 76,7% 23,3% Hommes Femmes

24 Nature de l exercice 90% des pédicures en activité ont une activité libérale intégrale. Les autres ont un exercice libéral avec activité salariée. Date de 1 ère installation d le département Date 1ère installation d le département Effectif Depuis Total 30 Date de 1 ère installation en libéral Date 1ère installation en libéral Effectif Depuis Total 30 Départs Depuis 2000, 14 pédicures ont cessé leur activité. Age moyen de départ : 38. Motif de départ : 3 pour installation hors du département, 10 pour cessation d activité et 1 pour cause de décès. Nouveaux installés 11 pédicures se sont installés depuis 2000 dont 5 depuis Les deux tiers sont des femmes. Tous exercent en libéral intégral. L âge moyen des nouveaux pédicures installés est de 27, LES ORTHOPHONISTES Orthophonistes en activité : 31 Densité pour habitants : - Boulogne-Billancourt : 2,9 - Hauts-de-Seine : 3,3 - Ile-de-France : 2,7 Remarque : 2 orthophonistes exercent en cabinet secondaire. Répartition hommes / femmes par classe d âge 30 orthophonistes en activité sont des femmes. Age moyen : 40.

25 Conventionnement : Les 31 orthophonistes sont conventionnés en secteur I. Nature de l exercice : 65,5% des orthophonistes ont une activité libérale intégrale et 34,5% exercent en libéral avec activité salariée. Date de 1 ère installation d le département Date 1ère installation d le département Effectif Depuis Total 31 Date de 1 ère installation en libéral Date 1ère installation en libéral Effectif Depuis Total 31 Départs Depuis 2000, 10 orthophonistes ont cessé leur activité. Motifs de départs : 6 pour s installer hors du département et 4 pour cessation d activité. Age moyen de départ : 32,5. Nouveaux installés Depuis 2002, 14 orthophonistes se sont installés dont 11 depuis sont en libéral intégral et 3 en libéral avec activité salariée. Ce ne sont que des femmes (âge moyen : 31 ).

26 LES ORTHOPTISTES Orthoptistes en activité : 6 Densité pour habitants : - Boulogne-Billancourt : 0,75 - Hauts-de-Seine : 0,6 - Ile-de-France: 0,5 Remarque : 2 orthoptistes exercent en cabinet secondaire. Répartition hommes / femmes par classe d âge Les 6 orthoptistes en activité sont des femmes âgées en moyenne de 30,5. Conventionnement Elles sont conventionnées en secteur I. Date de 1 ère installation d le département Leur installation est très récente (ces deux dernières années). Nature de l exercice 3 ont une activité libérale intégrale et 3 exercent en libéral avec activité salariée. Départs Depuis 2000, 9 orthoptistes ont cessé leur activité. Motifs de départs : 5 pour s installer hors du département et 4 pour cessation d activité. Age moyen de départ : 35.

27 LES REGROUPEMENTS PARAMEDICAUX Sur les 202 professionnels paramédicaux en exercice à Boulogne-Billancourt, 102 sont en groupe, soit 50,5% du total des professionnels paramédicaux actuellement en activité. 59% exercent d un cabinet composé au plus de 3 paramédicaux. La taille moyenne du groupe est de 3. Caractéristiques des 34 groupes : Nb de cabinet - 18 groupes sont composés de 2 paramédicaux - 8 groupes sont composés de 3 paramédicaux 4 appartiennent à un groupe interprofessionnel - 4 groupes sont composés de 4 paramédicaux 1 appartient à un groupe interprofessionnel - 2 groupes est composé de 5 paramédicaux Taille du cabinet (nb de paramédicaux) - 2 groupes est composé de 8 paramédicaux 1 appartient à un groupe interprofessionnel LES SAGES-FEMMES 5 sages-femmes exercent à Boulogne-Billancourt. Il s agit de 5 femmes, âgées entre 23 et 68 (moyenne d âge : 35,8 ). 4 ont une activité libérale salariée, la cinquième est en libéral intégrale. Toutes les 5 sont conventionnées en secteur 1. 3 d entre elles se sont installées ces trois dernières années. Par ailleurs, sur la même période, 2 sages-femmes ont cessé leur activité (motif : installation hors du département et cessation d activité).

28 LES CHIRURGIENS-DENTISTES Chirurgiens-dentistes en activité : 126 (dont 9 orthodontistes) Densité pour habitants : - Boulogne-Billancourt : 11,9 - Hauts-de-Seine : 9,2 - Ile-de-France: 7,7 Remarque : 3 chirurgiens-dentistes exercent en cabinet secondaire. Répartition hommes / femmes par classe d âge 57% des chirurgiens-dentistes en activité sont des hommes. Age moyen : 45. Chirurgiens-dentistes (effectifs par tranches d âge) Hommes Femmes Total ,00% ,00% ,00% ,00% 70 et Total Hommes Femmes et + Conventionnement Tous les chirurgiens-dentistes sont conventionnés en secteur I. Nature de l exercice 88% des chirurgiens-dentistes ont une activité libérale intégrale. Exercice Total Libéral intégral 111 Libéral activité salariée 18 14,3% 2,4% Libéral intégral Libéral temps partiel hospitalier 3 Libéral temps plein hospitalier - Total ,1% Libéral activité salariée Libéral temps partiel hospitalier

29 Date de 1 ère installation d le département Date 1ère installation d le département Effectif Depuis Total 126 Date de 1 ère installation en libéral Date 1ère installation en libéral Effectif Depuis Total 126 Départs Depuis 2000 : 42 départs de chirurgiens-dentistes. Age moyen de départ : 45. Motif fin d'exercice Total Installation hors du département 15 Cessation d activité 27 Total 42 Nouveaux installés Depuis 2000, 30 chirurgiens-dentistes se sont installés. L âge moyen des nouveaux installés est de 32. Regroupements 68 chirurgiens-dentistes exercent en groupe, soit 54% du total des chirurgiens-dentistes actuellement en activité. Caractéristiques des groupes : - 23 groupes de 2 chirurgiens-dentistes - 2 groupes de 3 chirurgiens-dentistes - 4 groupes de 4 chirurgiens-dentistes. Taille moyenne du groupe : 2,3.

30 LES REGROUPEMENTS INTERPROFESSIONNELS 72 professionnels de santé exercent au sein d un groupe interprofessionnel (c est-à-dire regroupant des médecins, et/ou des paramédicaux et/ou des chirurgiens-dentistes), soit 11,6% du total des professionnels de santé actuellement en activité. La taille moyenne du groupe est de 6, Taille du cabinet (nb de professionnels de santé) Nb de cabinet Composition des cabinets : - 2 cabinets de 2 professionnels de santé - 4 cabinets de 3 professionnels de santé - 1 cabinet de 4 professionnels de santé - 1 cabinet de 5 professionnels de santé - 1 cabinet de 7 professionnels de santé - 1 cabinet de 15 professionnels de santé - 1 cabinet de 25 professionnels de santé 4 groupes sont de taille importante et sont composés d au moins 5 professionnels de santé : - 1 groupe de 5 professionnels de santé avec 1 chirurgien-dentiste et 4 médecins spécialistes (2 ophtalmologistes, 1 pédiatre et 1 gynécologue) - 1 groupe de 7 professionnels de santé : 2 médecins généralistes, 1 MEP (acupuncteur), 2 spécialistes (ORL, gynécologue) et 2 chirurgiens-dentistes - 1 groupe de 15 professionnels de santé (cabinet médical CREMSOP) avec 1 médecin généraliste MEP (Phlébologie) et 4 spécialistes (1 cardiologue, 1 rhumatologue, 1 chirurgien orthopédique et 1 médecin physique et réadaptation), 2 infirmiers, 3 masseurs-kinésithérapeutes, 3 pédicures, 1 chirurgien-dentiste et 1 diététicienne. - 1 groupe de 25 professionnels de santé (cabinet médical DESFEUX) avec 4 médecins généralistes, 2 MEP (acupuncteur et homéopathe), 13 spécialistes (1 endocrinologue, 1 cardiologue, 1 dermatologue, 2 pédiatres, 1 psychiatre, 1 chirurgien, 2 radiologues, 1 ophtalmologiste, 1 médecin physique et réadaptation, 1 gynécologue, 1 gastro-entérologue et 1 ORL), 2 chirurgiens-dentistes, 2 masseurs-kinésithérapeutes et 1 pédicure LES OFFICINES Officines : 36 Nombre d officines pour habitants : - Boulogne-Billancourt : 3,3 - Hauts-de-Seine : 3,8 - Ile-de-France : 3, LES LABORATOIRES D ANALYSES MEDICALES Nombre de laboratoires d analyses médicales : 7

31 1.3.3 LES CENTRES DE SANTE Les deux Centres de santé de Boulogne-Billancourt : Le Centre de santé médical et dentaire Statut : Associatif Activités : consultations médicales, soins infirmiers et dentaires. Nombre de professionnels au 31 décembre 2004: Spécialités Nb ETP DENTAIRE ET PARAMEDICAL Chirurgien-Dentiste 5 2,89 Orthodontiste 3 1,54 IDE 2 1,46 MEDICAL Médecins généralistes 6 3,04 Gynécologue 2 Allergologue 1 Cardiologue 1 ORL 1 Anatomie et cytologie pathologiques - Ophtalmologiste 1 Pédiatre 1 Nutritionniste 1 3,27 Rhumatologue 1 Homéopathe 1 Mésothérapeute 1 Phlébologue 1 Dermatologue 1 Psychologue 2 Source : DRASSIF Nombre de passages (2004) : dont en Médecine et en Dentaire. Autre : ouvert le samedi matin jusqu à 15h Le Centre de santé dentaire : Statut : Mutualiste Activité : soins dentaires (5 fauteuils) Nombre de professionnels : 9 chirurgiens dentistes à temps plein Nb ETP : 6,3 Nb de passages (2003) : Autre : ouvert le samedi matin entre 8h30 et 13h30

32 1.3.4 LES RESEAUX DE SANTE 2 réseaux de santé interviennent à Boulogne-Billancourt : - le réseau GIPS (bucco-dentaire) - le réseau ONCOROP (pathologies cancéreuses) LA PERMANENCE DES SOINS Une Maison médicale de garde est ouverte depuis 22 avril Elle est installée d les locaux de la Croix Rouge. Elle fonctionne grâce à un partenariat avec la Municipalité, l amicale des médecins et la Croix rouge. 7 médecins volontaires assurent les gardes. Horaires d ouvertures : - Du lundi au samedi de 20h à 24h - Le dimanche et les jours fériés de 8h à 24h Mode de régulation : centre 15.

NEUILLY-PLAISANCE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

NEUILLY-PLAISANCE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives NEUILLY-PLAISANCE Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 04/03/2009-15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. NEUILLY-PLAISANCE

Plus en détail

CORBEIL-ESSONNES. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

CORBEIL-ESSONNES. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives CORBEIL-ESSONNES Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. CORBEIL-ESSONNES 3

Plus en détail

PARIS 13EME. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Janvier 2007

PARIS 13EME. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Janvier 2007 PARIS 13EME Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Janvier 2007 15 rue Galliéni 92240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 Site : www.rir-idf.org E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. PARIS 13EME...3

Plus en détail

VILLENEUVE-LA-GARENNE

VILLENEUVE-LA-GARENNE VILLENEUVE-LA-GARENNE Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2010 Association RIR-IDF 15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org 1 SOMMAIRE

Plus en détail

LIMAY. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

LIMAY. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives LIMAY Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org 1 SOMMAIRE 1. LIMAY 3 1.1 POPULATION : CONTEXTE

Plus en détail

BRIE-COMTE-ROBERT. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006

BRIE-COMTE-ROBERT. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006 BRIE-COMTE-ROBERT Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006 15 rue Galliéni 92240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 Site : www.rir-idf.org E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. BRIE-COMTE-ROBERT

Plus en détail

PALAISEAU. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

PALAISEAU. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives PALAISEAU Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org- 18/08/2008 SOMMAIRE 1. PALAISEAU 3 1.1

Plus en détail

MITRY-MORY. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

MITRY-MORY. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives MITRY-MORY Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org 1 SOMMAIRE 1. MITRY-MORY 3 1.1 POPULATION

Plus en détail

COURBEVOIE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

COURBEVOIE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives COURBEVOIE Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. COURBEVOIE 3 1.1 POPULATION

Plus en détail

BONDY. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006

BONDY. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006 BONDY Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006 15 rue Gallieni 92240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 - E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. BONDY 3 1.1 POPULATION : CONTEXTE SOCIODEMOGRAPHIQUE

Plus en détail

CHOISY-LE-ROI. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006

CHOISY-LE-ROI. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006 CHOISY-LE-ROI Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006 15 rue Gallieni 92240 MALAKOFF Tél : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. CHOISY-LE-ROI 3 1.1 POPULATION :

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE MELUN VAL-DE-SEINE

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE MELUN VAL-DE-SEINE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE MELUN VAL-DE-SEINE DAMMARIE LES LYS, LE MEE SUR SEINE, MELUN Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 Association RIR-IDF 15 rue du Maréchal Gallieni - 92

Plus en détail

PARIS 4EME. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006

PARIS 4EME. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006 PARIS 4EME Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006 15 rue Galliéni 92240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 Site : www.rir-idf.org E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. PARIS 4EME

Plus en détail

MANTES-LA-JOLIE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006

MANTES-LA-JOLIE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006 MANTES-LA-JOLIE Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006 15 rue Galliéni 92240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 Site : www.rir-idf.org E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. MANTES-LA-JOLIE

Plus en détail

FONTENAY SOUS BOIS. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

FONTENAY SOUS BOIS. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives FONTENAY SOUS BOIS Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2007 SOMMAIRE 1. FONTENAY-SOUS-BOIS 3 1.1 POPULATION : CONTEXTE SOCIODEMOGRAPHIQUE 4 1.1.1 DENSITE ET EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE

Plus en détail

SAINT QUENTIN EN YVELINES

SAINT QUENTIN EN YVELINES SAINT QUENTIN EN YVELINES Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 Association RIR-IDF 15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org 1

Plus en détail

NOGENT-SUR-MARNE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

NOGENT-SUR-MARNE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives NOGENT-SUR-MARNE Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. NOGENT-SUR-MARNE 3

Plus en détail

CLICHY-SOUS-BOIS. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

CLICHY-SOUS-BOIS. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives CLICHY-SOUS-BOIS Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2009 1 SOMMAIRE 1. CLICHY-SOUS-BOIS 3 1.1 POPULATION : CONTEXTE SOCIODEMOGRAPHIQUE 4 1.1.1 DENSITE ET EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE 4 1.1.2

Plus en détail

J1102 - Médecine généraliste et spécialisée

J1102 - Médecine généraliste et spécialisée Appellations Allergologue Médecin ostéopathe Cardiologue Médecin praticien Chirurgien / Chirurgienne Médecin praticien hospitalier Dermatologue Médecin régulateur Endocrinologue Médecin responsable de

Plus en détail

Médecin ostéopathe. Médecin praticien. Médecin régulateur. Médecin spécialiste. Médecin thermal. Médecin urgentiste. Neurologue.

Médecin ostéopathe. Médecin praticien. Médecin régulateur. Médecin spécialiste. Médecin thermal. Médecin urgentiste. Neurologue. J1102 - Médecine généraliste null et spécialisée RIASEC : I s Appellations Allergologue Médecin ostéopathe Cardiologue Médecin praticien Chirurgien / Chirurgienne Médecin praticien hospitalier Dermatologue

Plus en détail

MONTREUIL. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006

MONTREUIL. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006 MONTREUIL Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006 Association RIR-IDF 15 rue Gallieni 92240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 Site : www.rir-idf.org E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE

Plus en détail

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité.

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité. Conditions de niveau d'études à remplir pr obtenir une licence de remplacement en spécialité. ACTIVITÉ DU MÉDECIN REMPLACÉ Anatomie et cytologie pathologiques humaines anatomie et cytologie pathologiques.

Plus en détail

RAMBOUILLET. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006

RAMBOUILLET. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006 RAMBOUILLET Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006 SOMMAIRE 1. RAMBOUILLET 3 1.1 POPULATION : CONTEXTE SOCIODEMOGRAPHIQUE 4 1.1.1 DENSITE ET EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE 4 1.1.2 STRUCTURE

Plus en détail

CHAMPIGNY-SUR-MARNE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006

CHAMPIGNY-SUR-MARNE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006 CHAMPIGNY-SUR-MARNE Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006 15 rue Gallieni 92240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. CHAMPIGNY-SUR-MARNE 3 1.1

Plus en détail

NANTERRE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006

NANTERRE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006 NANTERRE Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006 SOMMAIRE 1. NANTERRE 3 1.1 POPULATION : CONTEXTE SOCIODEMOGRAPHIQUE 4 1.1.1 DENSITE ET EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE 4 1.1.2 STRUCTURE DE

Plus en détail

DEMOPS 2014. Observatoire de la démographie des professionnels de la santé de Bretagne. Situation au 1 er janvier 2014

DEMOPS 2014. Observatoire de la démographie des professionnels de la santé de Bretagne. Situation au 1 er janvier 2014 DEMOPS 2014 Observatoire de la démographie des professionnels de la santé de Bretagne Situation au 1 er janvier 2014 EDITO L'ARS Bretagne, au travers de son Projet Régional de Santé (PRS), a défini des

Plus en détail

VITRY-SUR-SEINE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

VITRY-SUR-SEINE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives VITRY-SUR-SEINE Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 18/02/2010-15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. VITRY-SUR-SEINE

Plus en détail

19EME ARRONDISSEMENT QUARTIER NORD

19EME ARRONDISSEMENT QUARTIER NORD 19EME ARRONDISSEMENT QUARTIER NORD Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2009 15/02/2010-15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE

Plus en détail

AULNAY-SOUS-BOIS. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

AULNAY-SOUS-BOIS. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives AULNAY-SOUS-BOIS Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 04/03/2009-15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. AULNAY-SOUS-BOIS

Plus en détail

LONGJUMEAU. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006

LONGJUMEAU. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006 LONGJUMEAU Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006 15 rue Galliéni 92240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. LONGJUMEAU 3 1.1 POPULATION : CONTEXTE

Plus en détail

Médecins. La santé observée. dans les Pays de la Loire

Médecins. La santé observée. dans les Pays de la Loire Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire Mars 2015 www.santepaysdelaloire.com La santé observée dans les Pays de la Loire Médecins L'essentiel Au 1er janvier 2014, la France compte 219 800

Plus en détail

TREMBLAY-EN-FRANCE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

TREMBLAY-EN-FRANCE. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives TREMBLAY-EN-FRANCE Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2009 Association RIR-IDF 15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org 1 SOMMAIRE

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Le zonage du SROS applicable aux chirurgiens-dentistes Concertation de l article L 1434-7 du code de la santé publique

Le zonage du SROS applicable aux chirurgiens-dentistes Concertation de l article L 1434-7 du code de la santé publique Le zonage du SROS applicable aux chirurgiens-dentistes Concertation de l article L 1434-7 du code de la santé publique L article L. 1434-7 du code de la santé publique prévoit que le SROS doit déterminer,

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION CHAMPAGNE-ARDENNE Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION CHAMPAGNE-ARDENNE Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION CHAMPAGNE-ARDENNE Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRESTATION DE SERVICES

DÉCLARATION DE PRESTATION DE SERVICES DÉCLARATION DE PRESTATION DE SERVICES MÉDECIN-GÉNÉRALISTE, MÉDECIN-SPÉCIALISTE, MÉDECIN-DENTISTE, MÉDECIN-DENTISTE SPÉCIALISTE, MÉDECIN-VÉTÉRINAIRE IDENTITÉ DU DEMANDEUR Nom : Prénom : Lieu de naissance

Plus en détail

Chirurgiens Dentistes et Pharmaciens...

Chirurgiens Dentistes et Pharmaciens... MINISTERE DE L EMPLOI, DE LA COHESION SOCIALE ET DU LOGEMENT MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES Préfectures de Guadeloupe, Guyane et Martinique DIRECTIONS DE LA SANTE Service Études & Statistiques

Plus en détail

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP).

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ordonnance concernant les diplômes, la formation universitaire, la formation postgrade et l exercice des professions médicales universitaires (Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1 du 27 juin

Plus en détail

SÉRIE ETUDES ET RECHERCHE

SÉRIE ETUDES ET RECHERCHE Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SÉRIE ETUDES ET RECHERCHE N 134 FEVRIER 2016 Portrait des professionnels de santé MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES

Plus en détail

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess N 38 - MARS 2007 LES CENTRES D HÉBERGEMENT ET DE RÉINSERTION SOCIALE : la situation en Midi-Pyrénées au 1 er janvier 2005 Anne ARDITI * - Valérie GIBEL* - Bernard MAGNIER** - Anne PHILIPPE ** A u jour

Plus en détail

III.3. La consommation de soins et de biens médicaux

III.3. La consommation de soins et de biens médicaux III.3. La consommation de soins et de biens médicaux III.3.1 Evolution d ensemble sur 5 ans. Le tableau qui suit détaille les différents postes de consommation de soins et de biens médicaux, ventilés par

Plus en détail

DEMOGRAPHIE MEDICALE PARISIENNE

DEMOGRAPHIE MEDICALE PARISIENNE DEMOGRAPHIE MEDICALE PARISIENNE Janvier 2012 SOMMAIRE OFFRE DE SOINS PARISIENNE AU 1 ER JANVIER 2012... 5 Effectif global au 1er janvier 2012 et évolution... 6 Densité pour 10 000 habitants... 7 Etablissements

Plus en détail

0 Indéterminée 1 Médecin de médecine générale 2 Médecin de médecine générale + ECG 75% 3 Médecin de médecine générale avec certificat de formation

0 Indéterminée 1 Médecin de médecine générale 2 Médecin de médecine générale + ECG 75% 3 Médecin de médecine générale avec certificat de formation INAMI SPECIALITE 0 Indéterminée 1 Médecin de médecine générale 2 Médecin de médecine générale + ECG 75% 3 Médecin de médecine générale avec certificat de formation complémentaire 4 Médecin de médecine

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS,

Plus en détail

DRANCY. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives

DRANCY. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives DRANCY Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives 2008 24/02/2009-15 rue du Maréchal Gallieni - 92 240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. DRANCY 3 1.1 POPULATION

Plus en détail

Fiche du programme 12051400168 de l'organisme INFIPP INFIPP

Fiche du programme 12051400168 de l'organisme INFIPP INFIPP Fiche du programme 12051400168 de l'organisme INFIPP INFIPP Descriptif du programme: Référence Programme OGDPC 12051400168 Titre du programme Optimiser la gestion financière d'un service ou d'un pôle (inter)

Plus en détail

Les acteurs de santé Analyse des pratiques. Dr L. Gambotti

Les acteurs de santé Analyse des pratiques. Dr L. Gambotti Les acteurs de santé Analyse des pratiques Dr L. Gambotti 1 1. Les professions de santé : descriptif et conditions d exercice Professions médicales / paramédicales 1.1. Les professions médicales : Médecins*

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 14 novembre 2011 fixant, pour l année universitaire 2012-2013,

Plus en détail

Université Cadi Ayyad Faculté de Médecine & de Pharmacie Marrakech 1999-2013. JEFAC-SENEGAL-2013 Mr. EL HOUDAIGUI Azzeddine

Université Cadi Ayyad Faculté de Médecine & de Pharmacie Marrakech 1999-2013. JEFAC-SENEGAL-2013 Mr. EL HOUDAIGUI Azzeddine Université Cadi Ayyad Faculté de Médecine & de Pharmacie Marrakech 1999-2013 Création de la Faculté Créée en 1994, Décret n 2-94-130 du 13 Hijja 1414 (24 Mai 1994) modifiant et complétant le décret n 2-90-554

Plus en détail

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP).

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ordonnance concernant les diplômes, la formation universitaire, la formation postgrade et l exercice des professions médicales universitaires (Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1 du 27 juin

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013 Dossier de Presse Mercredi 10 juillet 2013 Pacte territoire santé Provence-Alpes-Côte d Azur Un pacte, pour quoi faire? Le pacte territoire santé vise à garantir et à renforcer l accès aux soins, en particulier

Plus en détail

et résultats Les revenus des chirurgiens-dentistes en 2008 N 849 août 2013

et résultats Les revenus des chirurgiens-dentistes en 2008 N 849 août 2013 ét udes et résultats N 849 août 2013 En 2008, les chirurgiens-dentistes libéraux en activité en Métropole ont déclaré en moyenne à l administration fiscale 93 820 de revenus liés à leurs activités professionnelles.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION SEPTEMBRE 2011 Le contexte Fin juillet 2011, le Groupe Cap Santé, un groupe privé régional d établissements de soins,

Plus en détail

Édition 2009. Les métiers autour de la grossesse et de l accouchement en Champagne-Ardenne

Édition 2009. Les métiers autour de la grossesse et de l accouchement en Champagne-Ardenne Édition 2009 Les métiers autour de la grossesse et de l accouchement en Champagne-Ardenne Données de cadrage 3 Contexte Effectifs et densité L âge Les secteurs d activité La formation 8 Lieux d obtention

Plus en détail

2.3. Les autres professionnels de santé. La santé observée dans les régions de France

2.3. Les autres professionnels de santé. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Les autres professionnels de santé 2.3 Le contexte Outre les médecins, le secteur de la santé regroupe de multiples professionnels qui interviennent dans la

Plus en détail

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 En France, en 1995 la dépense de soins et biens médicaux 2 s'est

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Dossier Avertissement Une partie importante des statistiques diffusées dans cette publication s appuie sur la base Non-salariés produite par l Insee à partir de plusieurs sources administratives issues

Plus en détail

Fiche du programme 12051300395 de l'organisme INFIPP INFIPP

Fiche du programme 12051300395 de l'organisme INFIPP INFIPP Fiche du programme 12051300395 de l'organisme INFIPP INFIPP Descriptif du programme: Référence Programme OGDPC 12051300395 Titre du programme La bientraitance (inter) (catalogue) Référence organisme L161

Plus en détail

Fiche du programme 12051400102 de l'organisme INFIPP INFIPP

Fiche du programme 12051400102 de l'organisme INFIPP INFIPP Fiche du programme 12051400102 de l'organisme INFIPP INFIPP Descriptif du programme: Référence Programme OGDPC 12051400102 Titre du programme Préparation à l'entrée aux écoles d'aide-soignants et d'auxiliaire

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013 Service émetteur : Direction de l efficience de l offre de soins Professionnels de santé, Bureau du comité régional de l ONDPS Affaire suivie par : Mireille ALONSO Amandine ROUSSEL Jean-Louis COTART Courriel

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION AUVERGNE Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION AUVERGNE Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION AUVERGNE Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS,

Plus en détail

Le Ministre du Commerce, de la Promotion de l Entreprise et de l Artisanat, Le Ministre des Finances et du Budget

Le Ministre du Commerce, de la Promotion de l Entreprise et de l Artisanat, Le Ministre des Finances et du Budget BURKINA FASO Unité Progrès- Justice ARRETE INTERMINISTERIEL N 2006-111 /MS/MCPEA/MFB portant définition, classification et nomenclature des établissements sanitaires privés Le Ministre de la Santé, Le

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle

Plus en détail

Santé. Tableaux Économiques de Midi-Pyrénées 2008

Santé. Tableaux Économiques de Midi-Pyrénées 2008 7 Santé Présentation Au 1 er janvier 2006, Midi-Pyrénées compte 54 établissements de soins dans le secteur public et 100 dans le privé. La part du secteur privé (48 % en lits), supérieure de huit points

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013 La formation aux professions de santé en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2011 Septembre 2013 PRÉFET DE LA RÉGION Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

LES ETUDES DE MEDECINE et leurs débouchés après la Première Année Commune aux Etudes de Santé

LES ETUDES DE MEDECINE et leurs débouchés après la Première Année Commune aux Etudes de Santé LES ETU DE MEDECINE et leurs débouchés après la Première Année Commune aux Etudes de Santé Pr. D. Mariano-Goulart Président du jury de la Textes de référence Loi du 7-7-2009 Création de la pour médecine,

Plus en détail

PARIS 14EME. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006

PARIS 14EME. Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives. Juin 2006 PARIS 14EME Les soins en libéral Etat des lieux et perspectives Juin 2006 15 rue Galliéni 92240 MALAKOFF Tél. : 01 46 55 56 41 Site : www.rir-idf.org E-mail : contact@rir-idf.org SOMMAIRE 1. PARIS 14EME

Plus en détail

Les équipements sanitaires publics et privés au 01/01/2014 Nombre de lits et places installés en court séjour hospitalier :

Les équipements sanitaires publics et privés au 01/01/2014 Nombre de lits et places installés en court séjour hospitalier : Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition novembre 2015 4 bis, rue Jules Favre BP 41028 37010 Tours Cedex 1 Tél : 02.47.47.20.45 Fax : 02.47.66.41.54 www.economie-touraine.com SANTE ET SOCIAL

Plus en détail

NOR: SANH0321568A. Vu le décret n 84-131 du 24 février 1984 modifié portant statut des praticiens hospitaliers ;

NOR: SANH0321568A. Vu le décret n 84-131 du 24 février 1984 modifié portant statut des praticiens hospitaliers ; ARRETE Arrêté du 30 avril 2003 relatif à l organisation et à l indemnisation de la continuité des soins et de la permanence pharmaceutique dans les établissements publics de santé et dans les établissements

Plus en détail

L'alliance des cliniques indépendantes. 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes»

L'alliance des cliniques indépendantes. 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes» Communiqué de presse Mars 2012 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes» Toulouse, le 7 mars 2012 Quatre cliniques de la région Midi-Pyrénées,

Plus en détail

Vous bénéficiez de la CMU complémentaire

Vous bénéficiez de la CMU complémentaire vous guider Particuliers Partenaires Vous bénéficiez de la CMU complémentaire n Mode d emploi www.msa.fr Vous avez de faibles ressources et, à ce titre, vous bénéficiez de la couverture maladie universelle

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE. Intitulé du rapport : les formations sanitaires et sociales en Ile-de-France : enjeux et perspectives

NOTE DE CADRAGE. Intitulé du rapport : les formations sanitaires et sociales en Ile-de-France : enjeux et perspectives NOTE DE CADRAGE Commission : Santé, solidarité et affaires sociales Président : Micheline BERNARD-HARLAUT Rapporteurs : Jean-Pierre BURNIER et Gauthier DOT Arrêtée par la commission le : 14 octobre 2014

Plus en détail

Les étudiants en formation de santé En région Centre de 2009 à 2012

Les étudiants en formation de santé En région Centre de 2009 à 2012 Les étudiants en formation de santé En région Centre de 2009 à 2012 Méthodologie La direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques (DREES) mène annuellement une enquête auprès

Plus en détail

Charte des Conseils Nationaux Professionnels et mise en conformité. Bertrand DUREUIL

Charte des Conseils Nationaux Professionnels et mise en conformité. Bertrand DUREUIL Charte des Conseils Nationaux Professionnels et mise en conformité Bertrand DUREUIL Comité Structures et Gouvernance de la FSM Bertrand Dureuil (Anesthésie Réanimation) Christian Ziccarelli (Cardiologie)

Plus en détail

MUT INTÉRIM SANTÉ. La complémentaire santé de tous les intérimaires. à partir de 16,54. par mois* MUT INTÉRIM SANTÉ

MUT INTÉRIM SANTÉ. La complémentaire santé de tous les intérimaires. à partir de 16,54. par mois* MUT INTÉRIM SANTÉ à partir de 16,54 par mois* MUT INTÉRIM SANTÉ La complémentaire santé de tous les intérimaires * pour la formule 1 pour les 18-29 ans - Province MUT INTÉRIM SANTÉ 1 PRENEZ SOIN DE VOTRE SANTÉ Une complémentaire

Plus en détail

AUTO SANTÉ. L offre santé adaptée aux Artisans et aux Travailleurs Non Salariés des services de l automobile

AUTO SANTÉ. L offre santé adaptée aux Artisans et aux Travailleurs Non Salariés des services de l automobile Travailleurs non salariés santé AUTO SANTÉ L offre santé adaptée aux Artisans et aux Travailleurs Non Salariés des services de l automobile PRÉVENTION I SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION

Plus en détail

ANNE BATTUT SAGE-FEMME, PARIS

ANNE BATTUT SAGE-FEMME, PARIS ANNE BATTUT SAGE-FEMME, PARIS «D É C L A R E N E P A S A V O I R D I N T É R Ê T D I R E C T O U I N D I R E C T ( F I N A N C I E R O U E N N A T U R E ) A V E C U N O R G A N I S M E P R I V É, I N D

Plus en détail

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations de base en Île de France 5. Ambulancier 12. Infirmier 19. Sage femme 26. Masseur kinésithérapeute 33

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations de base en Île de France 5. Ambulancier 12. Infirmier 19. Sage femme 26. Masseur kinésithérapeute 33 La formation aux professions de santé en Île-de-France Exploitation statistique de l enquête 2013 Août 2015 Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations de base en Île de

Plus en détail

GARANTIES. Contrat Responsable NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Contrat Responsable NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Contrat Responsable NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Contrat Responsable + 5 raisons de choisir la Mutuelle

Plus en détail

Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012

Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012 Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012 Martine HADDAD Secrétaire Générale FHP Ile-de-France SOMMAIRE -LES ETABLISSEMENTS DE SANTE

Plus en détail

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Numéro 19 Novembre 2009 Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Près de 7 diplômés sur 10 sont en emploi en février 2009 Situation

Plus en détail

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale des Caisses d Allocations Familiales Les bénéficiaires de l APL d le parc de logements-foyers en Ile-de-France

Plus en détail

Des dépenses de santé très élevées chez les 80 ans et plus

Des dépenses de santé très élevées chez les 80 ans et plus Des dépenses de santé très élevées chez les 80 ans et plus Le vieillissement de la population s est accompagné d un accroissement de l espérance de vie et en particulier d un allongement de la durée de

Plus en détail

3. Santé : accès aux soins, offre de soins et mortalité

3. Santé : accès aux soins, offre de soins et mortalité 3. Santé : accès aux soins, offre de soins et mortalité D après la définition de l Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la santé ne se réduit pas à l absence de maladie mais englobe «un état complet

Plus en détail

CCN DU NÉGOCE EN FOURNITURES DENTAIRES

CCN DU NÉGOCE EN FOURNITURES DENTAIRES KLESIA PRÉVOYANCE CCN DU NÉGOCE EN FOURNITURES DENTAIRES Une protection sociale complète pour tous vos salariés Garanties FRAIS DE SANTÉ UN NOUVEAU RÉGIME de Frais de santé pour vos salariés DEPUIS LE

Plus en détail

ACTIPROJETS. Protégez votre santé et celle de vos proches

ACTIPROJETS. Protégez votre santé et celle de vos proches ACTIPROJETS PARTICULIERS PROFESSIONNELS entreprises atollsanté Protégez votre santé et celle de vos proches Parce que votre santé est votre richesse, préservez-la! Les prestations que vous délivre la Sécurité

Plus en détail

Tableau récapitulatif des garanties Frais de Santé Salariés relevant de la CCN de l assurance Contrat responsable N 2704920

Tableau récapitulatif des garanties Frais de Santé Salariés relevant de la CCN de l assurance Contrat responsable N 2704920 Tableau récapitulatif des garanties Frais de Santé Salariés relevant de la CCN de l assurance Contrat responsable N 2704920 Nature des prestations Médecine courante Actes conventionnés Médecins adhérents

Plus en détail

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015 CHIFFRES CLÉS 2014 Juillet 2015 Le Centre hospitalier de Dieppe, un établissement de référence Le Centre hospitalier de Dieppe est l hôpital de référence du territoire de santé de Dieppe qui couvre une

Plus en détail

Belgique Situation au 15.01.2009

Belgique Situation au 15.01.2009 Situation au 15.01.2009 Statistiques utilisateurs 1. DocCheck Statistiques utilisateurs Que ce soit pour des raisons légales ou éthiques, les sites internet médicaux ne se passent plus du système de contrôle

Plus en détail

Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture

Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture DOSSIER de PRESSE 05.09.14 Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture L Hôpital transfrontalier L Hôpital de Cerdagne offre ses services à un territoire divisé entre deux États, dans une

Plus en détail

État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire

État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire 2014 État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire Avec le soutien de l ARS Pays de la Loire et le financement du FIR REMERCIEMENTS L URPS Médecins

Plus en détail

Faites-vous une autre idée de la santé

Faites-vous une autre idée de la santé PROFESSIONNELS Idéo Santé Faites-vous une autre idée de la santé Idéo Santé, la complémentaire santé adaptée à vos besoins Une couverture santé de qualité Des services d assistance au quotidien Vous n

Plus en détail

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 CONTEXTE Le dépistage est défini par l OMS comme «l identification présomptive de maladies ou troubles non reconnus, par l application de tests, d examens ou d autres

Plus en détail

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R.

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R. A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET 1 Diagnostic : Le projet de création d une micro halte-garderie au Centre Social repose sur des données statistiques concernant

Plus en détail

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Cette étude a été réalisée en collaboration entre les services de l Agence Régionale de Santé (ARS), Mme Anne ROUSSEL, statisticienne

Plus en détail

Situation au 1 er Juin 2011

Situation au 1 er Juin 2011 Situation au 1 er Juin 2011 du du AVANT-PROPOS Pour sa deuxième édition des Atlas régionaux, le Conseil National a souhaité affiner son approche démographique. Dans le cadre de la mise en place de la

Plus en détail

LES ACTEURS ET LES STRUCTURES

LES ACTEURS ET LES STRUCTURES Chapitre III LES ACTEURS ET LES STRUCTURES III.1 Les professions de santé Considérées dans leur ensemble, les professions de santé représentaient, début 2003, environ 1 800 000 emplois (tableau 3.1) en

Plus en détail

EVALUATION DES COUTS DE L APPAREILLAGE DE MEMBRE INFERIEUR

EVALUATION DES COUTS DE L APPAREILLAGE DE MEMBRE INFERIEUR EVALUATION DES COUTS DE L APPAREILLAGE DE MEMBRE INFERIEUR Un amputé : Quel coût pour l Assurance Maladie? Le prix de la prothèse est il le facteur prépondérant du coût? Docteur Louis Philippe COUTIER

Plus en détail