L achat et la vente d une résidence

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L achat et la vente d une résidence"

Transcription

1 L achat et la vente d une résidence Introduction Cette capsule se veut un guide juridique pour les acheteurs et vendeurs d immeubles résidentiels en Saskatchewan. Elle aborde les questions d intérêt juridique les plus fréquemment soulevés lors d une transaction immobilière. Tout acheteur ou vendeur de biens immobiliers est amené à signer des contrats et à prendre d importantes décisions d ordre personnel, financier ou juridique. Cette capsule offre de l information générale visant à aider les acheteurs et vendeurs de propriété à prendre des décisions éclairées lorsque vient le temps de faire ou d accepter une offre, de trouver du financement ou d effectuer un transfert de titre. Les acheteurs La décision d acheter une résidence L achat d une résidence est probablement la plus importante transaction qu une personne effectuera dans sa vie. Une telle décision ne devrait pas être précipitée. Un contrat visant l achat d une propriété impose un certain nombre d obligations financières et juridiques à l acheteur. Il est crucial de se pencher sur ces obligations avant de procéder à l achat d une résidence. Tout acheteur devrait d abord et avant tout déterminer s il est en mesure d acheter une résidence. On suggère habituellement de ne pas dépenser, par année, une somme d argent supérieure à 30 % de son revenu annuel brut sur l achat d une résidence. Ce montant devrait couvrir les paiements effectués sur le principal et l intérêt de l hypothèque, ainsi que les taxes (P.I.T.. Par exemple, une personne qui gagne $ par mois avant déductions devrait envisager de ne pas dépenser plus de 600 $ par mois en paiements P.I.T. Le paiement initial Si une hypothèque s avère nécessaire pour payer une partie du prix d achat, l acheteur doit effectuer un paiement initial qui représente au moins 5 % du prix d achat. Ce montant devrait être de l argent que l acheteur possède déjà. Règle générale, les prêteurs commerciaux considèrent inacceptable qu une personne emprunte de l argent pour faire un paiement initial. L acheteur a le droit de verser un montant supérieur à 5 % du prix d achat. Augmenter le paiement initial permet de réduire la somme d argent qui devra être empruntée. Il est possible que l acheteur doive satisfaire à certaines exigences de la Société canadienne d hypothèques et de logement (SCHL) afin de pouvoir effectuer un paiement initial équivalent à seulement 5 % du prix d achat. Les autres dépenses Le paiement initial n est pas la seule dépense associée à l achat d une propriété. Il existe de nombreux coûts qui échappent souvent à l attention des futurs acheteurs. Le tableau

2 suivant dresse une liste de certaines dépenses additionnelles qui risquent d être encourues. Dépenses frais juridiques Ce que les dépenses couvrent Dans le cas d une transaction immobilière, les frais juridiques se divisent en deux : les frais d avocat et les déboursements. Les frais d avocat correspondent aux honoraires que demande un avocat pour offrir ses services soit représenter l acheteur et protéger ses intérêts dans la transaction. Il est possible que ces frais varient d un avocat à l autre. La Law Society a établi des recommandations sur ce qu elle considère être des honoraires justes et équitables selon le type de transaction immobilière. Cependant, il ne s agit que de recommandations et si l avocat décide de les suivre dépend de la politique de prix de son cabinet. Les déboursements correspondent aux menues dépenses effectuées au nom de l acheteur. Règle générale, les déboursements sont les mêmes peu importe l avocat choisi. Ces coûts incluent entre autres : - l enregistrement du transfert et de l hypothèque (s applique uniquement à l acheteur) - l élimination des charges grevant la propriété, telles qu une hypothèque, une opposition, un privilège sur biens imposés ou un bref d exécution (s applique uniquement au vendeur) - la recherche d impôts, de titre et de bref pour s assurer de connaître toutes les créances liées à la propriété - les dépenses administratives, comme la photocopie de documents, les services de courrier, les appels interurbains et les envois par télécopieur La taxe sur les produits et services (TPS) est imposée aux frais d avocat et aux autres services, alors que la taxe de vente provinciale (TVP) s applique uniquement aux frais d avocat.

3 l impôt foncier l assurance des biens l assurance hypothèque l expertise les frais de demande de prêt hypothécaire L acheteur doit payer l impôt foncier correspondant à la partie de l année fiscale en cours pendant laquelle il aura possession de l immeuble. Par exemple, si le vendeur a payé l impôt foncier pour les mois de janvier à décembre d une année et que l acheteur prend possession de la propriété le 1 er octobre de cette même année, ce dernier devra rembourser au vendeur le montant déboursé pour les mois d octobre, novembre et décembre. Il est possible que l acheteur ait à payer un redressement fiscal ou un crédit d impôt à la société de prêts hypothécaires si l hypothèque inclut le principal, l intérêt et les taxes (P.I.T.. Cette pratique permet d assurer qu il y aura de l argent en caisse pour payer l impôt foncier annuel lorsque celui-ci sera dû. Le prêteur est en mesure d expliquer de quelle façon le redressement et le crédit sont calculés et payés. L acheteur doit assurer la propriété contre les pertes afin d obtenir une hypothèque. L assurance doit entrer en vigueur au moment où l acheteur prend possession de l immeuble. Si l acheteur effectue un paiement initial qui correspond à moins de 25 % du prix d achat de la propriété, il obtient un prêt hypothécaire à quotité majorée. Ce type de prêt hypothécaire doit être assuré afin de protéger le prêteur si jamais l emprunteur manque à ses engagements concernant le prêt. Le coût de l assurance varie selon le montant du prêt hypothécaire. Ces frais peuvent être ajoutés au prêt hypothécaire et remboursés par le biais des versements hypothécaires mensuels, ou encore être payés en entier directement au prêteur. Il est possible que le prêteur de fonds hypothécaires exige une expertise de la propriété avant d accorder un prêt. Le prêteur veille à ce que l expertise soit effectuée, mais c est l acheteur qui doit en défrayer les coûts. Le prêteur exige parfois le paiement de frais supplémentaires pour étudier une demande de prêt hypothécaire à quotité majorée. Ces frais ne sont pas remboursés même si la demande est refusée.

4 le rapport de l arpenteur l assurance-vie sur l hypothèque les travaux de réparation S il n existe aucun rapport d arpenteur valide concernant la propriété, il est probable que l acheteur sera obligé d en faire exécuter un. Un rapport de l arpenteur indique quelles sont les limites exactes de la propriété et si des servitudes y sont rattachées. Il s agit d un document important puisqu il permet de voir si une partie du garage, de la remise, de la clôture ou de la maison elle-même est située sur la propriété de quelqu un d autre. Il permet également de savoir si, au contraire, un bâtiment situé sur le terrain d une autre personne empiète sur la propriété que l acheteur envisage d acquérir. L une ou l autre de ces situations risque d avoir un impact sur la valeur de la propriété et sur la décision du prêteur d accorder un prêt hypothécaire ou non. Il est possible de souscrire une assurance vie sur l hypothèque. En cas de décès du propriétaire de l immeuble, l assurance remboursera le solde impayé du prêt hypothécaire. S il s agit de propriétaires conjoints, une assurance vie peut être achetée pour l un ou l autre ou pour les deux. Il est également possible, dans certains cas, de souscrire une assurance invalidité. Il est important de prendre en considération le coût des réparations qui devront être effectuées. les meubles et électroménagers les frais de déménagement les dépôts de services publics et les frais de branchement L acheteur devrait tenir compte du coût des meubles et principaux appareils électroménagers qui devront être achetés. Il peut s agir d un réfrigérateur, d un poêle, d un lave-vaisselle, de rideaux ou stores pour les fenêtres ou d une tondeuse. Il est possible que l acheteur débourse des frais de déménagement au moment d emménager dans sa nouvelle maison. L acheteur doit effectuer les démarches nécessaires et acquitté les frais de branchement pour que les services publics soient branchés et facturés à son nom en tant que nouveau propriétaire. Il est possible que les entreprises de services publics exigent un dépôt avant de brancher les services. La planification Avant de commencer à visiter des propriétés, les acheteurs devraient avoir une idée du montant d argent qu ils sont prêts à mettre. La fourchette de prix de l acheteur dépend souvent de l argent dont il dispose pour effectuer le paiement initial et du montant qu il

5 est en mesure d emprunter. Il est également utile pour les acheteurs d avoir une idée du type de propriété et des caractéristiques qu ils recherchent. Les acheteurs devraient toujours établir leurs priorités afin d éviter de conclure précipitamment un contrat qu ils risquent de regretter par la suite. L achat L utilisation des services d un agent immobilier Consulter un agent immobilier dans le but d acquérir une propriété comporte certains avantages. Un agent est en mesure de montrer à l acheteur toutes les propriétés répertoriées qui entrent dans sa fourchette de prix. En temps normal, les acheteurs ont la chance de voir un plus grand nombre de propriétés lorsqu ils font affaire avec un agent. Profiter des services d un agent immobilier ne coûte rien à l acheteur. C est le vendeur qui paie les honoraires de l agent immobilier sous forme de commission, c est-à-dire un pourcentage du prix de vente de la propriété. Il n existe aucun contrat entre un acheteur et un agent immobilier. L acheteur est libre de choisir un autre agent, de ne pas acheter ou d acheter directement du vendeur une propriété qui n est pas répertoriée. Les ventes privées Il est possible d acheter une propriété en s adressant directement au vendeur. Il est toutefois important de prendre les mesures nécessaires pour s assurer que tous les aspects juridiques de la transaction sont traités en bonne et due forme. Il est conseillé de retenir les services d un avocat pour que celui-ci révise ou rédige l offre ou tout autre document afin de s assurer de la validité juridique et des conditions qui y sont inscrites. L inspection de la propriété Il est important de poser des questions avant de signer une entente, une offre ou un contrat d achat. Une fois qu un document a été signé, il est souvent trop tard pour modifier quoi que ce soit. Les acheteurs ont l occasion d inspecter la propriété avant d accepter de l acheter et ils devraient pleinement en profiter. Règle générale, les tribunaux ne protégeront pas un acheteur qui découvre ultérieurement un vice ou une imperfection qui aurait pu être décelé au cours de l inspection. Si des questions sont posées à l agent immobilier ou au vendeur concernant la propriété, ceux-ci doivent répondre avec honnêteté. Si leurs réponses contiennent de fausses informations au sujet de la propriété, il est possible d obtenir une compensation par le biais des tribunaux. Voici quelques éléments à vérifier avant de prendre une décision définitive : La propriété vaut-elle le prix qui est demandé? Quels sont les coûts de l impôt foncier, des services publics et du chauffage? La structure et les fondations de l immeuble sont-elles solides? Y a-t-il des problèmes d égouts ou d aqueduc? Le système de chauffage et le chauffe-eau fonctionnent-ils correctement? Quelle quantité d isolant retrouve-t-on dans la maison, et de quelle sorte s agit-il?

6 Les acheteurs qui ne s y connaissent pas beaucoup dans le domaine et qui désirent obtenir une opinion objective et éclairée au sujet de la propriété devraient contacter une personne compétente en qui ils ont confiance. Il est également possible de recourir à des services d inspection professionnelle. Certaines personnes déposent une offre d achat conditionnelle à l obtention d une inspection favorable de la bâtisse. Les acheteurs devraient également se renseigner sur le zonage de la propriété. Si cette dernière est située dans une zone mixte à la fois résidentielle et commerciale, il est possible de l utiliser à des fins commerciales. Par conséquent, la propriété voisine pourrait très bien devenir une entreprise ou un immeuble à appartements. De plus, si la maison possède un appartement pouvant être loué, l acheteur devrait s assurer que le zonage autorise la location de cette unité. L achat d un appartement en copropriété (condominium) L appartement en copropriété est un différent type de propriété privée. La personne qui achète ce type de résidence devient le propriétaire d un logement spécifique situé au sein d un immeuble à logements multiples et détient le droit exclusif d utiliser ce logement. Le reste de la propriété, tel que les couloirs, le jardin et la piscine, est «partagé» avec les propriétaires des autres logements. L acheteur doit contribuer à défrayer les coûts d entretien et de réparation de ces aires communes et respecter toute autre condition stipulée dans les règlements de l immeuble en copropriété ou dans l entente de copropriété. La loi diffère quelque peu lorsqu il est question de ce type de propriété. Les acheteurs devraient consulter un avocat avant de procéder à la transaction. L achat d une propriété appartenant à un non-résident Il est important d agir avec prudence au moment d acheter une propriété d une personne qui ne vit pas au Canada. Lorsqu une personne ne résidant pas au Canada vend une propriété située au Canada, il est possible qu elle ait à payer une taxe sur une partie ou la totalité du prix d achat. Si c est le cas, et que le vendeur ne paie pas la taxe, l acheteur risque d être forcé de la payer s il n a pas cherché à savoir si le vendeur était résident canadien ou non. L achat de terres agricoles ou de toute autre propriété non résidentielle Chaque type de propriété a ses particularités. Lorsqu il est question d acheter des terres agricoles, des terrains ou une propriété à usage commercial, récréatif ou locatif, certains aspects supplémentaires doivent parfois être vérifiés avant de déposer une offre d achat. Les acheteurs devraient consulter un agent immobilier ou un avocat pour s assurer que tous les facteurs pertinents ont été abordés. La construction d une nouvelle maison ou la rénovation d une propriété existante Lorsque l achat d un terrain est considéré pour bâtir une résidence, il est conseillé de le faire inspecter pour s assurer qu il convient au type de construction envisagée. Qu il s agisse d une nouvelle construction ou de rénovations d envergure, il est important de vérifier s il existe des règlements municipaux qui risquent d empêcher l exécution des travaux. Que l acheteur effectue lui-même les travaux ou qu il engage un entrepreneur, il est important d obtenir des conseils juridiques avant de signer tout contrat concernant

7 l achat de matériaux ou de services. Un avocat aide à la rédaction de contrats qui répondent le mieux aux besoins de l acheteur et il est en mesure de donner des conseils concernant les meilleurs moyens de financer le projet. L avocat peut également contribuer à s assurer que le travail effectué est autorisé et qu il respecte les exigences du code du bâtiment et les règlements de zonage. La vente Les contrats de courtage immobilier Lorsque le vendeur décide de faire appel à une agence immobilière, on lui demande de signer un contrat de courtage immobilier. Il s agit d un contrat qui unit le vendeur à l agence immobilière devant la loi. Ce document donne à l agence la permission de vendre la propriété sous certaines conditions. Le contrat prévoit également que le vendeur versera une commission si une offre acceptable est présentée. Le contrat de courtage immobilier est en vigueur jusqu à son échéance. Durant cette période, le vendeur est lié par ce contrat. Un contrat de courtage immobilier est valide pendant une période maximale de un an, mais il est possible de négocier une échéance plus courte avec l agent immobilier. Si la propriété est vendue une fois que le contrat de courtage immobilier a cessé d être en vigueur, le vendeur n aura pas à verser une commission à l agent immobilier sauf si l agence a provoqué la vente ou que l acheteur a pris connaissance de la propriété alors que le contrat n était pas encore arrivé à échéance. Il est important de bien comprendre le contrat de courtage immobilier et de le parcourir attentivement avec l agent avant de le signer. Les vendeurs ont le droit de consulter un avocat s ils ont des doutes ou désirent obtenir des réponses à certaines de leurs questions. La commission La commission représente un pourcentage du prix d achat, habituellement un maximum de 7 %, et elle est versée à l agence immobilière. Une fois que le contrat de courtage immobilier est signé, le vendeur doit verser la commission, peu importe le prix d achat reçu. Si la propriété est vendue sans passer par l agence, mais que le contrat de courtage immobilier est encore en vigueur, il est possible que la commission doive tout de même être versée. C est également le cas si le vendeur refuse d accepter une offre d achat égale ou supérieure au prix minimal fixé dans le contrat de courtage immobilier. Le montant de la commission varie en fonction de l entente conclue entre le vendeur et l agent immobilier. Autrefois, les commissions versées à l agence immobilière étaient fixées à 7 % du prix de vente. Dans le marché d aujourd hui, certains courtiers à escompte demandent un montant beaucoup moins élevé. Il est aussi possible qu un courtier soit prêt à négocier sa commission à la baisse dans le but d obtenir un contrat de courtage immobilier. Les contrats de courtage avec inscription au Service inter-agences (S.I.A.)

8 Il s agit du type de contrat le plus courant. Le Service inter-agences signifie que le vendeur retient les services d une seule agence immobilière, mais autorise celle-ci à recourir aux services d autres agences pour vendre la propriété. L avantage du contrat S.I.A. est qu il permet d accroître la visibilité de la propriété auprès des acheteurs potentiels. Les contrats de courtage à exclusivité d agence Ce type de contrat accorde à une agence le droit exclusif de vendre la propriété. Les services d autres agents peuvent être retenus, mais il revient à un seul agent de décider qui verra la propriété. Le contrat à exclusivité d agence a l avantage d être habituellement accompagné d une commission inférieure à celle d un contrat avec inscription au Service inter-agences. Toutefois, le nombre d acheteurs potentiels qui verront la propriété est souvent restreint. Les ventes privées Il est possible de vendre une propriété sans recourir aux services d un agent immobilier. Lorsqu il est question d une vente privée, le vendeur et les acheteurs potentiels doivent négocier directement entre eux. Le vendeur a la responsabilité de préparer et rédiger les documents de vente, une opération qui s effectue parfois à l aide de contrats types. Le contrat qui unit le vendeur et l acheteur représente un engagement juridique important de la part des deux parties. Les deux parties doivent respecter les conditions stipulées dans le contrat et il peut s avérer difficile de modifier celles-ci une fois que le contrat a été signé. Les vendeurs devraient consulter un avocat avant de signer quoi que ce soit afin de s assurer que les documents reflètent bien leurs attentes, protègent leurs intérêts et sont juridiquement valables. L évaluation Qu il s agisse d une vente privée ou effectuée par le biais d une agence immobilière, il peut s avérer utile de faire évaluer la propriété. Une évaluation permet de connaître la valeur marchande actuelle de la propriété, ce qui aide à en déterminer le prix. Il est possible de demander à un agent immobilier ou à une entreprise spécialisée d accomplir l évaluation. Des frais sont parfois exigés. La vente d une propriété dans le but d en acheter une autre Les propriétaires qui désirent magasiner une nouvelle propriété avant de vendre leur résidence actuelle devraient indiquer dans leur offre d achat que celle-ci est conditionnelle à la vente de leur résidence avant la date d occupation effective stipulée dans l offre d achat. Cette condition libère les propriétaires de toute responsabilité contractuelle concernant leur proposition d achat d une nouvelle résidence dans l éventualité où ils ne réussissent pas à vendre leur maison actuelle. Il s agit d un élément important à considérer pour les personnes qui n ont pas les moyens de rembourser à la fois l ancien et le nouveau prêt hypothécaire, ou encore pour ceux et celles qui comptent sur le profit de la vente pour effectuer le paiement initial de la nouvelle propriété.

9 Lorsqu il est question de vendre une maison et d en acheter une autre, les virements doivent être planifiés avec soin pour s assurer qu ils s effectuent au bon moment. Si ce n est pas le cas, il risque d y avoir des problèmes. Par exemple, si l argent provenant de la vente de la propriété actuelle n est pas disponible lorsque arrive la date de prise de possession de la nouvelle propriété, les acheteurs risquent de ne pas être en mesure de respecter l obligation contractuelle liée à l achat. Si tel est le cas, il sera peut-être nécessaire d obtenir du financement provisoire. Il s agit d emprunter sur la vente de l ancienne résidence pour s assurer d avoir les fonds disponibles pour acheter la nouvelle résidence. Les personnes qui se trouvent dans cette situation devraient consulter un avocat pour s assurer que l achat et la vente se déroulent sans difficultés. Le contrat d achat et de vente L offre ou le contrat d achat et de vente est un document important. Il s agit du contrat de base qui définit les droits et obligations du vendeur et de l acheteur. Cette offre devrait être faite par écrit. Autant le vendeur que l acheteur doivent signer l offre en sachant qu il s agit d un contrat et qu ils sont liés par les conditions que celui-ci renferme. Chaque personne doit être âgée d au moins 18 ans et avoir un esprit lucide au moment de signer. Règle générale, l offre est faite par le biais d un formulaire d offre d achat, un contrat type. Les formulaires que fournissent les agents immobiliers ont reçu l approbation de l Association immobilière de la Saskatchewan et satisfont les exigences minimales requises pour qu une offre soit valide. Il est possible de modifier une offre effectuée sur un contrat type. Des clauses peuvent être enlevées et des conditions ajoutées. Chaque partie devrait initialer toute modification apportée à un contrat type. Il est important de lire l offre attentivement pour s assurer qu elle renferme uniquement les conditions sur lesquelles il y a eu consensus. Une fois que le vendeur et l acheteur ont signé le contrat, il est interdit de le modifier sans le consentement écrit de l autre partie. Aucune offre ne devrait être prise à la légère. Il faut prendre le temps de bien examiner chacune d entre elles et de ne pas se sentir obligé de signer une offre. Il est préférable de perdre une bonne affaire que de rester pris avec une mauvaise affaire. En cas de doute ou pour obtenir des précisions au sujet de l offre d achat, il est toujours possible de consulter un avocat. L offre L offre indique le prix d achat qui sera payé. Elle renferme également toute autre condition qui s applique à l achat de la propriété. Si l acheteur désire avoir accès à la résidence avant la date de prise de possession pour prendre des mesures ou pour s assurer que la maison sera toujours en bon état, il doit l indiquer dans l offre. Si le vendeur a loué le bâtiment à un locataire, et que l acheteur permet à celui-ci d y rester, ceci devrait également être spécifié dans l offre.

10 L offre est accompagnée d une date avant laquelle le vendeur pourra accepter l offre s il est intéressé. L offre comporte également une date d occupation ou de prise de possession. Il s agit de la date à laquelle tout doit être en ordre pour que s effectue le transfert de possession de la propriété. Lorsqu une phrase du genre «les délais constituent une condition essentielle» se retrouve dans une offre, elle signifie que toutes les dates indiquées pour accepter l offre ou conclure l affaire sont des dates limites qui doivent être respectées. Il est possible de modifier ces dates, comme toute clause du contrat, avec le consentement écrit des deux parties. L offre renferme toutes les conditions de la vente. Les conditions qu on retrouve couramment incluent «sous réserve de l obtention d un financement adéquat», «sous réserve de l approbation d un tiers» (un parent ou un conjoint, par exemple), «sous réserve de la vente de la résidence actuelle» et «sous réserve d une inspection satisfaisante du bâtiment ou du câblage. L ajout de telles conditions signifie que la validité du contrat est «sous réserve de», c est-à-dire qu elle dépend donc de la capacité de la personne concernée à répondre aux conditions énumérées. Une offre conditionnelle donne une porte de sortie à la personne qui impose la condition. Une tentative raisonnable de satisfaire les conditions doit être effectuée. Si les conditions ne sont pas respectées, le contrat est annulé. Cette option est particulièrement utile lorsqu une offre est faite avant que tout le reste soit finalisé, tel que la vente d une résidence existante ou l approbation d un prêt hypothécaire. Lorsqu une offre est soumise, elle doit être accompagnée d un dépôt. Celui-ci est détenu en fiducie par l agent immobilier ou l avocat jusqu à ce que la vente soit conclue. Le dépôt montre que l acheteur est prêt à s engager. Le dépôt est effectué sur le prix d achat et il sera retourné si l offre n est pas acceptée ou si les conditions incluses dans le contrat de vente ne sont pas satisfaites. Le contrat entre en vigueur aussitôt que les conditions sont remplies. Si l acheteur décide alors de se retirer, il perdra son dépôt. Une offre d achat qui est bien rédigée indique clairement ce qui est inclus avec la propriété immobilière, évitant ainsi les disputes qui risquent d éclater à ce sujet. Bien qu une offre d achat visant une propriété immobilière concerne la propriété elle-même et tout ce qui y est attaché de façon permanente, il n est pas toujours facile de s entendre sur ce qui est attaché à la propriété. Le fait qu un objet soit vissé, cloué ou fixé à l aide d un boulon ne signifie pas nécessairement qu il fait partie intégrante de la propriété. Par conséquent, il est conseillé de préciser si certaines choses sont incluses ou non dans l offre, comme les stores, les auvents, les moustiquaires, les revêtements fixés au plancher, les tringles, pôles et crochets à rideaux, les appareils et accessoires d éclairage, de plomberie et de chauffage, les adoucisseurs d eau, les arbres, les arbustes, les remises et les principaux électroménagers. S il existe un rapport à jour du vérificateur concernant la propriété et que l acheteur désire qu il soit inclus dans l offre, il doit le mentionner. L acceptation Lorsqu une offre d achat est soumise, le vendeur devrait la lire attentivement pour s assurer que toutes les conditions sont acceptables. Sur la plupart des contrats types

11 d offre d achat, l acceptation se retrouve sur le même formulaire que l offre. Une fois que l acheteur a signé l offre et que le vendeur l a acceptée, une entente ayant force obligatoire concernant l achat et la vente de la propriété est conclue. Le vendeur devrait demander à un avocat de vérifier l offre avant de l accepter. La contre-offre Si le vendeur refuse d accepter les conditions de l offre, il a la possibilité de faire une contre-offre. Celle-ci est généralement effectuée sur un formulaire différent de celui de l offre originale. La contre-offre du vendeur est en fait une offre de vendre la propriété sous d autres conditions. Il est possible que certaines conditions incluses dans l offre originale se retrouvent dans la contre-offre. Par exemple, la contre-offre pourrait être identique à l offre originale, à l exception du prix. L acheteur a le choix d accepter ces nouvelles conditions ou, à son tour, de déposer une autre contre-offre d achat. Il est important que l acheteur et le vendeur réalisent qu une offre prend fin lorsqu elle est rejetée ou qu une contre-offre est déposée, et qu une contre-offre prend fin lorsqu elle est rejetée ou qu une autre contre-offre est présentée. Prenons un exemple. Patrick désire acheter la maison de Robin et offre de la payer $, incluant les électroménagers. Robin examine l offre attentivement et décide de ne pas vendre la maison avec les électroménagers. Robin soumet donc une contre-offre dans laquelle il propose de vendre la maison $ sans les électroménagers. Cette contre-offre met fin à l offre originale de Patrick. Celui-ci doit alors accepter ou refuser les conditions de l offre de vente de Robin ou faire une nouvelle offre d achat. Si Patrick accepte la contre-offre de Robin, ce sont les conditions que celle-ci renferme qui dicteront la vente. La Loi sur la propriété familiale (The Homesteads Act) Les personnes qui désirent acheter ou vendre une propriété en Saskatchewan doivent respecter la Loi sur la propriété familiale. Cette loi vise à protéger les intérêts des conjoints non-propriétaires en interdisant qu une propriété familiale soit vendue, hypothéquée ou louée sans leur approbation. La Loi s applique même si les conjoints sont séparés. Une propriété familiale représente toute maison que possède l un ou l autre des conjoints et où le couple a vécu au cours d une relation maritale reconnue. Il est possible qu il y ait plus d une propriété familiale. Même si la propriété qui fait l objet d une offre d achat ne sert pas actuellement de résidence familiale, il est possible que la Loi sur la propriété familiale s applique malgré tout. La Loi sur la propriété familiale exige que le conjoint non-propriétaire donne son consentement écrit avant que la propriété familiale soit vendue ou hypothéquée. Une personne célibataire doit signer un affidavit attestant qu elle n a pas de conjoint. Si les exigences de la Loi sur la propriété familiale ne sont pas respectées, il est possible que le contrat de vente n ait pas force exécutoire. Lorsqu une personne change d idée Il est possible de retirer une offre ou une contre-offre qui n a pas d échéance à n importe quel moment avant qu elle soit acceptée par l autre partie. De plus, une offre ou une

12 contre-offre se termine lorsque la date d échéance pour l acceptation est passée, qu elle est refusée, qu une contre-offre est faite ou encore qu une des parties meurt avant que l offre soit acceptée. S il devient impossible de respecter les conditions du contrat de vente, sans que l une ou l autre des parties y soit pour quelque chose, le contrat est alors inexécutable. L impossibilité d exécution fait en sorte que le contrat est annulé et que les deux parties sont libérées de leurs obligations. Par exemple, il est question d impossibilité d exécution lorsque la propriété est détruite dans une inondation ou un incendie avant que l acheteur en prenne possession. Une fois l offre acceptée, un contrat de vente juridiquement valable est établi et autant l acheteur que le vendeur doivent en respecter les conditions. Un contrat de vente constitue un intérêt foncier de la part de l acheteur et celui-ci est en mesure de le protéger en enregistrant un avertissement sur le titre. Un tel avertissement met en garde les autres personnes intéressées par la propriété que l acheteur a accepté de l acquérir. L avertissement est enregistré sur le certificat de titre par le biais de la Société d information (Information Services Corporation), l agence maintenant responsable des enregistrements fonciers en Saskatchewan. Une fois l avertissement enregistré, toute personne qui s intéresse à la propriété ne peut entreprendre d action qui va à l encontre de l intérêt foncier. L acheteur est donc protégé si, par exemple, le vendeur essaie de vendre la propriété à quelqu un d autre. Si l acheteur ou le vendeur refuse de se soumettre aux conditions du contrat de vente, un avocat devrait être consulté pour déterminer quels recours juridiques s offrent à la partie lésée. Le financement de l achat d un bien immobilier Peu d individus sont en mesure de payer le prix total de leur résidence en un seul versement. Généralement, une fois le paiement initial versé, le reste du prix d achat est financé à l aide d un prêt hypothécaire. S ils sont admissibles, les acheteurs ont la possibilité de prendre une nouvelle hypothèque ou d assumer une hypothèque existante. Les prêts hypothécaires Qu est-ce qu un prêt hypothécaire? Un prêt hypothécaire provient habituellement d un établissement de crédit tel qu une société de prêt hypothécaire, une société de fiducie, une banque ou une caisse populaire. Pour s assurer de récupérer l argent qu il prête, l établissement de crédit enregistre l hypothèque sur le titre de propriété. Ceci ne signifie pas que la banque possède la maison. Une première hypothèque, lorsqu elle est enregistrée, sert à aviser toute personne s intéressant à la propriété que le prêteur possède un droit sur celle-ci puisqu un montant d argent est toujours dû en vertu de l hypothèque. La propriété sert en quelque sorte de garantie pour le prêteur qui s assure ainsi de récupérer son argent.

13 Dans un document hypothécaire, la personne qui emprunte l argent est le débiteur hypothécaire (l emprunteur), et l établissement de crédit porte le nom de créancier hypothécaire (le prêteur). Lorsqu il est question d un prêt hypothécaire, de nombreuses options sont offertes. Il est possible d obtenir un taux d intérêt fixe ou variable, un prêt qui est remboursable par anticipation ou à montant fixe. Il est même possible d obtenir une marge de crédit garantie par une hypothèque. Il est conseillé d évaluer chaque option en fonction de son revenu et de sa situation afin de déterminer laquelle convient le mieux. Le prêt hypothécaire est habituellement assorti d une échéance et d une période d amortissement. L échéance d un prêt hypothécaire est la date à laquelle celui-ci est échu et doit être renouvelé. Les taux d intérêt varient en fonction de l échéance que choisit l emprunteur. La période d amortissement correspond au temps total qui sera nécessaire pour rembourser l argent emprunté, une période qui s étend bien souvent audelà de l échéance. Le taux d intérêt et la période d amortissement sont les deux facteurs qui déterminent le montant des paiements mensuels qui devront être effectués sur l emprunt. Le prêt hypothécaire est remboursable par anticipation ou à montant fixe. Un prêt hypothécaire remboursable par anticipation autorise les paiements supplémentaires et le remboursement du solde sans pénalité. Dans le cas d un prêt à montant fixe, seulement les paiements spécifiés dans l entente de prêt peuvent être effectués. Il est possible de modifier un prêt hypothécaire à montant fixe dans le but d autoriser le paiement intégral anticipé ou des paiements supplémentaires, moyennant une pénalité d intérêt. Par exemple, Robert a besoin d un prêt hypothécaire de $ pour acheter une maison. Il doit choisir une période d amortissement qui se situe entre 5 et 25 ans. Robert décide d amortir le prêt sur 15 ans. Comme les taux d intérêt sont en chute, il négocie une échéance d un an. Robert sait qu à chaque fois que le prêt vient à échéance, il sera renégocié avec l option de choisir un prêt hypothécaire remboursable par anticipation, à montant fixe ou encore à montant fixe avec modifications. Robert ne croit pas être en mesure d effectuer des paiements supplémentaires avant l échéance d un an et décide donc de prendre un prêt hypothécaire à montant fixe. Les types de prêts hypothécaires Il existe deux types de prêts hypothécaires : les prêts ordinaires et les prêts à rapport prêt-valeur élevé. L emprunteur qui verse un paiement initial d au moins 25 % du moins élevé des montants suivants, soit la valeur marchande estimative ou le prix d achat, a le droit d obtenir un prêt hypothécaire ordinaire. Lorsque l emprunteur effectue un paiement initial qui représente entre 5 et 25 % du coût total de la résidence, le prêteur lui accorde un prêt hypothécaire à rapport prêt-valeur élevé. Certains prêteurs désignent ce type de prêt comme un prêt hypothécaire à risques élevés. Le paiement initial minimal est de 5 % et il ne peut s agir d argent emprunté. Les prêts hypothécaires à rapport prêt-valeur élevé sont assurés par la Société canadienne

14 d hypothèques et de logement (SCHL) ou GE Assurance Hypothèque Canada, garantissant ainsi que le prêteur sera remboursé si jamais l emprunteur cesse de verser les paiements. L emprunteur doit acquitter un droit d assurance hypothécaire pouvant atteindre 3 % du montant du prêt hypothécaire. Ce droit est généralement ajouté au prêt et remboursé durant la période d amortissement. Certains prêteurs exigent parfois un montant d argent non remboursable simplement pour examiner une demande de prêt hypothécaire. Le prêteur s assure qu une évaluation de la propriété est effectuée avant d approuver le prêt hypothécaire. L emprunteur doit payer les frais d évaluation même si le prêt hypothécaire n est pas approuvé. La décision d assumer une hypothèque existante Les acheteurs ont parfois la possibilité d assumer une hypothèque existante selon le type de prêt hypothécaire que le vendeur a contracté avec le prêteur. Lorsqu une hypothèque est assumée, l acheteur accepte de prendre la responsabilité du vendeur à rembourser le prêteur. Souvent, un acheteur décider d assumer une hypothèque existante parce que ses conditions, comme le taux d intérêt, par exemple, sont plus avantageuses que celles qu il pourrait négocier pour un nouveau prêt hypothécaire. Les prêts hypothécaires de deuxième rang Un prêt hypothécaire de deuxième ou troisième rang diffère peu d un prêt de premier rang. Le montant d argent que pourra obtenir l emprunteur avec un prêt hypothécaire de deuxième rang varie selon la valeur nette de la propriété. La valeur nette correspond à la différence qui existe entre la valeur marchande de la propriété et le montant encore dû sur le prêt hypothécaire de premier rang. Les prêteurs imposent un taux d intérêt plus élevé pour les prêts hypothécaires de deuxième et troisième rang. Les prêts hypothécaires de deuxième rang sont souvent contractés dans le but de financer d importants travaux de rénovation ou d obtenir de l argent qui servira à effectuer le paiement initial sur l achat d une autre propriété. Un prêt hypothécaire de deuxième rang donne au prêteur le droit d obtenir tout montant d argent résultant d une vente de la propriété une fois que le prêt hypothécaire précédent a été payé. L obtention du financement Il est conseillé de commencer à chercher du financement avant de faire une offre. Les établissements de prêt s assoient avec les emprunteurs potentiels pour discuter du montant d argent maximal qu il leur est possible d emprunter et de l échéancier des paiements. Il est même possible que les établissements de prêt s engagent à offrir un prêt hypothécaire à un taux d intérêt garanti. Il s agit d un prêt hypothécaire pré autorisé. Celui-ci permet aux acheteurs de déterminer leur échelle de prix. Il est important de ne pas oublier qu au plus 30 % du revenu brut devrait annuellement être consacré au paiement de la propriété. Les acheteurs devraient magasiner un peu pour trouver le prêt hypothécaire qui convient le mieux à leurs besoins. Les taux d intérêt et autres dispositions du prêt varient parfois d un prêteur à l autre. De nombreuses personnes retiennent les services d un courtier en hypothèques pour effectuer les démarches nécessaires dans l obtention du financement de leur maison. Les courtiers en hypothèques sont des entreprises distinctes des banques, qui reçoivent des

15 demandes de prêt hypothécaire de la part de leurs clients, puis trouvent une banque ou autre établissement financier qui accepterait de prêter l argent en vertu de conditions acceptables pour l emprunteur. À l image d un agent d assurance, le courtier en hypothèques a souvent une liste de prêteurs vers lesquels il peut diriger ses clients. En somme, le courtier doit examiner ce qu offrent les différents prêteurs, en terme d exigences de prêt et de taux d intérêts, par exemple, dans le but de trouver la proposition qui convient le mieux au client. Le courtier prend la demande en charge et l achemine vers le prêteur choisi pour approbation. Si la demande est approuvée, le courtier en avise le client, et la banque envoie ensuite des instructions à un avocat pour que celui-ci enregistre l hypothèque en sa faveur. Les clauses «sous réserve de l obtention du financement» Puisque la majorité des acheteurs empruntent de l argent pour payer la propriété, la plupart des offres d achat et des contrats de vente renferment une clause «sous réserve de l obtention du financement». Cette clause fait en sorte que l offre d achat est conditionnelle à l obtention d un financement adéquat au plus tard à la date d occupation effective. Une clause «sous réserve de l obtention du financement» oblige l acheteur à déployer des efforts pour trouver du financement qui correspond au montant et aux conditions stipulés dans l offre. L acheteur n a pas le droit de sortir d un contrat en refusant d obtenir du financement. Les droits et responsabilités qui accompagnent un prêt hypothécaire Le manquement aux obligations du prêt hypothécaire Le prêteur a le droit de récupérer tout l argent qu il a prêté, avec intérêts. Tel qu indiqué précédemment, c est pour cette raison que l hypothèque est inscrite dans le dossier du titre de propriété. Le droit enregistré sur la propriété donne au prêteur la possibilité de prendre certains recours si l emprunteur manque à ses obligations. L emprunteur manque aux obligations du prêt hypothécaire s il enfreint certaines conditions du contrat de prêt. C est le cas, par exemple, lorsque les paiements ne sont pas effectués ou qu ils sont effectués en retard, que la propriété n est pas assurée ou que les impôts ne sont pas payés. Le rachat de l hypothèque Une fois qu il a manqué à ses obligations, un emprunteur a généralement l occasion de se reprendre en remboursant au prêteur tous les arriérés du principal, les intérêts et les impôts, ainsi que tout montant d argent que le prêteur aura perdu en raison de paiements versés en retard. Ces actions doivent être effectuées avant que soit déposée une ordonnance définitive de forclusion. Si l emprunteur profite de cette occasion, le processus de forclusion est arrêté et la situation retourne à la normale, comme si l emprunteur n avait jamais manqué à ses obligations. Il est alors question de rachat de l hypothèque. La forclusion Si l emprunteur manque à ses engagements concernant le prêt hypothécaire, le prêteur a le droit de procéder à la forclusion. Il s agit de la procédure qu un prêteur adopte dans le

16 but de recouvrer l argent qui lui est dû en vertu du prêt hypothécaire ou, encore, dans le but d obtenir le titre de la propriété hypothéquée. Il peut sembler étrange que le prêteur ait le droit de récupérer tout l argent qui lui est dû simplement parce que l emprunteur a manqué un paiement. Il en est ainsi parce que tous les actes hypothécaires renferment une clause d exigibilité anticipée. Cette clause signifie qu en cas de manquement aux obligations du prêt, le montant total dû au prêteur est exigible, c est-à-dire qu il doit être remboursé immédiatement. La forclusion s effectue par le biais des tribunaux et prend parfois des mois avant d être complétée. Le processus de forclusion aboutit lorsque le tribunal rend une ordonnance définitive de forclusion. Une telle ordonnance autorise le prêteur à devenir le propriétaire inscrit de la propriété. Il a ensuite la possibilité de vendre celle-ci et de garder les profits de la vente. Des règles spéciales s appliquent à la forclusion de terres agricoles. Les personnes qui se trouvent dans cette situation devraient consulter un avocat. Pour obtenir de l information supplémentaire sur le sujet, veuillez consulter la capsule sur les Difficultés financières agricoles. La vente judiciaire Un prêteur qui procède à la vente d une résidence après forclusion a le droit de conserver tous les profits de la vente qui excèdent le montant nécessaire pour rembourser la dette et couvrir les frais. Ce surplus représente la valeur nette de la propriété. Les emprunteurs qui ne veulent pas perdre la valeur nette de leur propriété peuvent s objecter à la forclusion et demander au tribunal de rendre une ordonnance de vente judiciaire. L objection et la demande de vente judiciaire doivent être formulées avant que soit rendue une ordonnance définitive de forclusion. Une vente judiciaire est une vente effectuée sur ordonnance du tribunal. Le shérif est souvent désigné pour effectuer une vente judiciaire et, par conséquent, on donne parfois à celle-ci le nom de vente par le shérif. Les profits de la vente judiciaire servent à rembourser la dette, l impôt foncier, les frais juridiques et les frais associés à la vente. Tout surplus est retourné à l emprunteur. La libération d hypothèque Une fois que le prêt hypothécaire a été remboursé en entier, l emprunteur a le droit d obtenir la libération de l hypothèque, c est-à-dire que l hypothèque ne soit plus enregistrée sur le certificat de titre. À partir de ce moment, le prêteur n a plus aucun droit sur la propriété. Lorsqu il a entièrement remboursé son prêt hypothécaire, le propriétaire devrait consulter un avocat pour s assurer que tous les documents concernant la libération de l hypothèque sont en règle. L obtention de financement auprès du vendeur

17 Il est parfois possible d acheter une propriété et d obtenir du vendeur l argent nécessaire à l achat. Dans une telle situation, les deux parties demandent habituellement à leur avocat respectif de rédiger un contrat de vente selon lequel le vendeur conserve le titre de propriété jusqu au paiement en entier du prix d achat par l acheteur. Le contrat précise certains éléments comme le prix d achat, qui a possession de la propriété, tout paiement initial, quel sera le montant des intérêts et celui des paiements, et à quel moment ceux-ci seront effectués. Une fois le contrat signé, l acheteur l enregistre sur le titre de propriété par le biais d un avertissement. Lorsqu il est question de financer l achat d une propriété auprès du vendeur, le contrat de vente et autres documents doivent être rédigés avec soin pour s assurer que les intérêts juridiques de chaque partie sont convenablement protégés. Si l acheteur enfreint une condition du contrat de vente, en omettant d effectuer un paiement, par exemple, le vendeur a le droit d annuler le contrat. L annulation d un contrat doit être effectuée par l entremise des tribunaux. Il est possible que le tribunal refuse d ordonner l annulation s il semble probable que l acheteur sera en mesure de payer le prix d achat en entier. Si le tribunal ordonne l annulation du contrat, l acheteur risque de perdre la somme d argent qu il a déjà versée au vendeur. Une fois que le contrat a été annulé, l acheteur n a plus aucun droit sur la propriété. Le transfert de la propriété La recherche du titre Les renseignements concernant la propriété sont inscrits sur le titre de propriété. Il est donc essentiel d effectuer une recherche du titre lorsque vient le temps de vendre ou acheter un bien immobilier. En Saskatchewan, les titres de propriété sont enregistrés auprès de la Société d information (Information Services Corporation, ou ISC). Au lieu d être répartis entre divers districts de titres fonciers, tous les enregistrements fonciers sont emmagasinés dans un système informatique centralisé géré par ISC. Il est possible de trouver l emplacement du bureau ISC le plus près en consultant les pages bleues de l annuaire téléphonique, sous la rubrique «Enregistrement foncier» (Land Registration). Une recherche du titre révèle le nom du propriétaire actuel de la propriété, la description officielle de la propriété, si le propriétaire possède des droits miniers ou non et s il y a des revendications, des obligations ou des charges liées à la propriété. D autres droits réels, tels que les ordonnances alimentaires et les brefs d exécution, ne sont pas nécessairement enregistrés sur le titre, mais risquent néanmoins d affecter la propriété. Un avocat est en mesure de s assurer que l acheteur est protégé contre de telles revendications de la part du vendeur. Un titre libre n encourt aucune réclamation, obligation ou dette. Règle générale, les hypothèques, avertissements, privilèges, brefs d exécution et servitudes sont enregistrés sur le titre de propriété. La plupart des cabinets d avocats sont en mesure de consulter les enregistrements ISC par le biais d Internet et sont ainsi capables d effectuer des recherches en votre nom. Ils sont également en mesure de consulter les dossiers

18 municipaux afin de connaître quel est l impôt foncier de la propriété et s il y a de l impôt arriéré. Les hypothèques Toute hypothèque enregistrée sur la propriété devrait être libérée (c est-à-dire que le prêt hypothécaire devrait être remboursé) lorsque la propriété est transférée à un nouveau propriétaire, à moins que celui-ci décide de l assumer. Les avertissements Un avertissement est un avis ou une mise en garde signifiant que quelqu un possède un droit sur la propriété. Lorsqu il existe un droit ou un intérêt sur le titre, il est habituellement question d un prêt, d une option d achat ou d un contrat de vente. Il s agit de montants d argent ou de titres de participation dans la propriété qui devraient être réglés avant que la propriété soit transférée au nouveau propriétaire. Un avocat est souvent capable de s assurer que le titre de propriété sera libéré de tout avertissement inacceptable avant d être transféré. Les privilèges Il est possible d enregistrer un privilège sur la propriété. Un privilège avertit tout le monde que le propriétaire n a pas rempli certaines obligations envers le titulaire du privilège. Un type de privilège qui est courant découle du droit qu accorde aux personnes de métier la Loi sur le privilège du constructeur (The Builders Lien Act) de revendiquer un droit sur la propriété tant et aussi longtemps qu elles n ont pas été payées pour des matériaux, des heures de travail ou autres services. Il est possible qu un avocat puisse faire en sorte que le vendeur paie les montants d argent qu il doit en vertu des privilèges et que ceux-ci soient enlevés du titre de propriété. Il est important d effectuer les démarches nécessaires pour éviter que l acheteur se retrouve «pris» avec les obligations du vendeur. Les brefs d exécution Un bref d exécution est une ordonnance du tribunal exigeant qu une personne paie un certain montant d argent en vertu d un jugement. Si, par exemple, le tribunal rend un jugement obligeant le vendeur à payer $ et que celui-ci n a toujours pas versé ce montant, il est probable qu un bref d exécution soit enregistré sur tous les biens que le vendeur possède. Le vendeur doit rembourser les sommes d argent liées aux brefs d exécution avant que la propriété soit transférée au nouveau propriétaire. Les servitudes Une servitude est un droit que possède une personne autre que le propriétaire d utiliser la propriété d une façon bien précise. Une servitude continue de s appliquer à la propriété même lorsque celle-ci est transférée à un nouveau propriétaire. Par conséquent, il est souvent difficile d enlever une servitude enregistrée sur le titre de propriété. L acheteur devrait toutefois être mis au courant de toute servitude liée à la propriété. Les servitudes sont fréquentes. Il peut s agir aussi bien du droit d un voisin qui n a pas accès à la rue d emprunter une allée sur votre terrain pour atteindre la rue, que du droit de la ville de passer une canalisation d égout sur votre propriété.

19 Le transfert du titre L obtention d un titre de propriété libre de toute charge La plupart des acheteurs désirent obtenir un titre de propriété qui est libre de toute charge. Pour y parvenir, il est nécessaire que toutes les revendications, obligations et charges inscrites au titre du vendeur soient enlevées avant de procéder au transfert du titre. Si l acheteur a une hypothèque, elle sera enregistrée sur le titre de propriété dès que celui-ci est à son nom. Si le vendeur finance l achat de la propriété par le biais d un contrat de vente, il conserve le titre de propriété et l acheteur devrait enregistrer le contrat sur le titre en y ajoutant un avertissement. La propriété unique ou partagée L acheteur peut avoir à décider si le titre sera uniquement enregistré en son nom ou s il partagera la propriété. Il existe deux types de propriété partagée : la propriété conjointe et la propriété commune. La propriété conjointe Il est question de propriété conjointe lorsqu une propriété appartient à plus d une personne et que chacune d elles possède un droit égal sur la propriété. Tous les propriétaires conjoints doivent donner leur accord avant que la maison ne puisse être vendue ou hypothéquée. Les propriétaires conjoints ont un droit de survie, c est-à-dire que, dans l éventualité où l un d eux meurt, les autres deviennent les uniques propriétaires de la propriété. Par exemple, si un couple possède une maison en tant que propriétaires conjoints et que la femme meurt, son époux devient automatiquement le propriétaire unique de la résidence après avoir rempli les documents nécessaires auprès d ISC. Dans une telle situation, la propriété ne ferait pas partie de la succession. La propriété commune Il est question de propriété commune lorsqu il y a plusieurs propriétaires, et que chacun possède sa partie individuelle de la propriété. Cependant un tenant commun ne peut pas délimiter sa partie par une clôture; il possède un pourcentage sur l ensemble de la parcelle. Les parties peuvent être séparées également ou non. Chaque propriétaire est libre de vendre ou d hypothéquer sa partie de la propriété. Le droit de survie ne s applique pas à ce type de propriété et les propriétaires peuvent donc laisser leur part de la propriété dans leur testament. Si deux étudiants à l université décident d acheter une maison mais ne peuvent investir le même montant d argent, une propriété commune serait à envisager. Un des étudiants pourrait posséder 70% des parts de la propriété et l autre 30%. S ils venaient à vendre la propriété, le produit net serait divisé selon le pourcentage investi. L avocat Une entente d achat est un contrat qui entraîne des obligations juridiques à la fois pour le vendeur et l acheteur. C est pourquoi les deux parties devraient recourir aux services d un avocat lors de la transaction.

20 L avocat peut aider à mieux comprendre les documents juridiques et financiers qui font partie du contrat. Il peut aussi aider à faciliter le transfert de la propriété. En effet, les services offets par l avocat sont la recherche des relevés d impôts fonciers et des grèvements de titre ainsi que l enregistrement d une nouvelle hypothèque. Il doit aussi s assurer que l argent de l hypothèque est disponible. L avocat protège les intérêts de l acheteur ou du vendeur du bien immeuble. Si nécessaire, il est possible que l avocat représente les deux parties de la transaction. Ce type d arrangement est cependant malencontreux lorsqu un conflit survient. Dans cette éventualité, chaque partie devrait avoir recourt à son propre avocat. L avocat qui auparavant représentait les deux parties ne serait plus en mesure de représenter ni une ni l autre. L avocat ne peut représenter à la fois un prometteur immobilier et un acheteur. Il est donc à votre avantage de vous faire représenter par votre propre avocat. Il est particulièrement important d avoir recourt à des conseils juridiques lorsque vous achetez ou vendez une propriété dans une autre province, si vous n avez pas recourt aux services d un agent, si vous achetez une propriété dans le but de la louer, si vous obtenez du financement ou encore si vous achetez une propriété et que vous avez l intention d y ajouter une construction ou d y faire des rénovations majeures. Le choix d un avocat peut s avérer une tâche difficile, surtout si vous n avez jamais eu à le faire. Il est d autant plus important de choisir un avocat qui travaillera pour vos meilleurs intérêts car l investissement que consiste l achat d une propriété est l un des plus importants de votre vie. Plusieurs options s offrent à vous. Parfois un courtier en immeubles réfère ses clients à un cabinet d avocats en particulier. Certaines personnes regardent dans les pages jaunes. Il est parfois aussi utile de s informer auprès d amis et de collègues de bureau; ils ont peut-être des références ou des recommandations à vous faire. Peut importe la méthode choisie pour trouver un avocat, il y a quelques éléments importants à considérer afin de vous assurer que les services que vous recevrez vous satisferont. Pour plusieurs, les frais juridiques sont un élément important à considérer. Il va de soi que personne ne désire payer d avantage que ce qu il ne devrait. Cependant, d autres facteurs devraient aussi être décisifs dans le choix d un avocat. Posez des questions -Quelle est la couverture des frais juridiques? Pourraient-ils y avoir des frais supplémentaires dans l éventualité où du travail de plus serait nécessaire? -L avocat a-t-il l expérience requise pour faire le travail demandé? -L avocat est-il un bon communicateur? L avocat est-it disponible et facile d approche dans l éventualité où j aurais des questions? -Quel degré de service personnel ai-je besoin, et quel degré est offert?

Mises de fonds et documentation requise

Mises de fonds et documentation requise Mises de fonds et documentation requise VÉRIFICATION DE L AVOIR PROPRE L avoir propre est le montant que l emprunteur verse à titre de mise de fonds à l achat de cette propriété. Les exigences relatives

Plus en détail

Le processus de vente résidentielle

Le processus de vente résidentielle Ce guide a été produit grâce à la généreuse contribution de l Alberta Real Estate Foundation Le processus de vente résidentielle Cette brochure vous aidera à comprendre le processus de vente immobilière

Plus en détail

Le processus d achat résidentiel

Le processus d achat résidentiel Ce guide a été produit grâce à la généreuse contribution de l Alberta Real Estate Foundation Le processus d achat résidentiel Cette brochure vous aidera à comprendre le processus d achat immobilier résidentiel.

Plus en détail

L achat d une première résidence

L achat d une première résidence L achat d une première résidence Pascal Poirier B.A.A Spécialiste en planification hypothécaire POUR DIFFUSION INTERNE SEULEMENT Ordre du jour Hypothèque, buts Principes de base Mise de fonds et frais

Plus en détail

Régime d accession à la propriété (RAP)

Régime d accession à la propriété (RAP) Régime d accession à la propriété (RAP) Introduction Les fonds retirés d un REER sont habituellement imposables l année du retrait. Toutefois, dans le cadre de certains programmes, le retrait n entraîne

Plus en détail

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Réalisez votre rêve de liberté financière Félicitations! Vous avez franchi le premier pas vers votre liberté financière.

Plus en détail

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6 Table des matières 1 À noter... 3 2 Demande de prêt REER... 3 3 But du produit... 4 4 Le produit en bref... 5 5 Les principaux avantages... 6 6 Utilisation du prêt REER... 6 6.1 Taux d intérêt... 6 7 Modalités

Plus en détail

Offre d achat immeuble à revenus*

Offre d achat immeuble à revenus* Offre d achat immeuble à revenus* (usage résidentiel seulement) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Ci-après l «Acheteur» VENDEUR 2 : 2. OBJET DU CONTRAT Ci-après le «Vendeur»

Plus en détail

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Ottawa, le 7 janvier 2014 MÉMORANDUM D13-3-13 EN RÉSUMÉ Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Les modifications supplémentaires liées à la

Plus en détail

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES L obtention d un prêt hypothécaire est souvent l engagement financier le plus important qu un Canadien prendra. Les prêts hypothécaires présentent

Plus en détail

Emprunter sur la valeur nette d une maison

Emprunter sur la valeur nette d une maison Série L ABC des prêts hypothécaires Emprunter sur la valeur nette d une maison Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Quelles sont les différentes options?

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi.

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi. Glossaire des prêts Acompte : Montant en espèces que l'acheteur doit verser au vendeur pour prouver sa bonne foi. Si l'offre est acceptée, l'acompte est affecté à la mise de fonds. Si l'offre est subséquemment

Plus en détail

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants À titre d organisme national responsable de l

Plus en détail

Nouvel achat. Résumé. Table des matières. - Pré-autorisation. - Pour se qualifier

Nouvel achat. Résumé. Table des matières. - Pré-autorisation. - Pour se qualifier Nouvel achat Résumé Table des matières - Pour se qualifier - Confirmation des revenus - Salariés - Travailleurs autonomes - Travailleurs à commissions - Travailleurs saisonniers - Autres revenus - Familles

Plus en détail

Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS

Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS Santé Manitoba GUIDE DU PROGRAMME DE PAIEMENT PAR MENSUALITÉS DE LA FRANCHISE DU RÉGIME D ASSURANCE-MÉDICAMENTS Juin 2010 Remarque : Les renseignements fournis dans ce guide étaient à jour au moment de

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement

Encouragement à la propriété du logement Encouragement à la propriété du logement Directives de la Caisse de pension (CPS) concernant l acquisition d un logement en propriété Conditions concernant l encouragement à la propriété du logement au

Plus en détail

DEMANDE D AIDE À LA MISE DE FONDS

DEMANDE D AIDE À LA MISE DE FONDS DEMANDE D AIDE À LA MISE DE FONDS Le volet Accédants du Programme d investissement dans le logement abordable a pour objet d aider les personnes et les ménages admissibles en leur accordant un prêtsubvention

Plus en détail

Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire

Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire Série L ABC des prêts hypothécaires Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Le processus de renouvellement

Plus en détail

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Admissibilité. Renseignements sur le notaire/l avocat. Renseignements de base. Renseignements sur la propriété

Admissibilité. Renseignements sur le notaire/l avocat. Renseignements de base. Renseignements sur la propriété Police d assurance-achat TitrePLUS MD Formulaire de demande pour le Québec Veuillez remplir le formulaire et l envoyer par télécopie à notre représentant d assurances : HUB International Québec Limitée

Plus en détail

Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable

Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable Page 1 de 5 Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable La présente annexe est une annexe à l acte de prêt hypothécaire intervenu en date du devant M e (l «Acte») entre : (l

Plus en détail

Ordonnance du DEFR sur les coopératives d habitation du personnel de la Confédération

Ordonnance du DEFR sur les coopératives d habitation du personnel de la Confédération Ordonnance du DEFR sur les coopératives d habitation du personnel de la Confédération 842.18 du 19 mai 2004 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit L éducation financière Manuel du participant Les notions de base du crédit 2 Contenu DOCUMENT 6-1 Les types de crédit Type de crédit Prêteur Usages Modalités Crédit renouvelable Carte de crédit (garantie

Plus en détail

Capacité Capital Caution Caractéristiques financières Caractère

Capacité Capital Caution Caractéristiques financières Caractère Capacité Capital Caution Caractéristiques financières Caractère Les 5 C du crédit Comprendre l admissibilité au crédit À B2B Banque, nous savons que vous vous efforcez d offrir à vos clients les bonnes

Plus en détail

Conseils utiles pour les clients qui font des transactions immobilières

Conseils utiles pour les clients qui font des transactions immobilières Le contenu de ce document est offert à titre éducatif et informatif seulement et ne remplace en aucun cas des conseils juridiques. Ce document a pour but de souligner des éléments clés des et commerciales.

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 20 Le cautionnement Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu Le cautionnement Le cautionnement conventionnel Le cautionnement légal Le cautionnement judiciaire Le cautionnement

Plus en détail

Inutilisable. NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage écrit est conclu avec une personne physique.

Inutilisable. NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage écrit est conclu avec une personne physique. NOM DE L AGENCE DU CRTIER NOM DE L AGENCE DU CRTIER ADRESSE DE L ÉTABLISSEMENT, NUMÉRO DE TÉLÉPHONE, CRRIEL REPRÉSENTÉ PAR NUMÉRO DE PERMIS NOM DE LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS ADRESSE DE L ÉTABLISSEMENT, NUMÉRO

Plus en détail

Notice explicative sur l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle

Notice explicative sur l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle Notice explicative sur l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle La loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP)

Plus en détail

Nous établirons une stratégie de recherche et d achat

Nous établirons une stratégie de recherche et d achat Acheter une propriété est sûrement l une des transactions les plus importantes de votre vie. C est un projet excitant qui demande néanmoins, beaucoup de temps et d énergie. En tant que professionnel de

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO)

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 1 PROGRAMME

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES Emploi et Économie GUIDE D ACCÈS AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES établi conformément aux articles s. 11.13 à 11.17 de la Loi de l impôt sur le revenu (Manitoba)

Plus en détail

RÉGIME JURIDIQUE DU CRÉDIT À LA CLIENTÈLE TABLE DES MATIÈRES 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 UTILITÉ D UNE POLITIQUE DE CRÉDIT... 3

RÉGIME JURIDIQUE DU CRÉDIT À LA CLIENTÈLE TABLE DES MATIÈRES 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 UTILITÉ D UNE POLITIQUE DE CRÉDIT... 3 RÉGIME JURIDIQUE DU CRÉDIT À LA CLIENTÈLE TABLE DES MATIÈRES PAGE 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 UTILITÉ D UNE POLITIQUE DE CRÉDIT... 3 3.00 ÉVALUATION DU RISQUE... 3 3.01 Demande d ouverture de crédit...

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Q et R. Questions et réponses sur le financement de second rang. En quoi consiste le financement de second rang?

Q et R. Questions et réponses sur le financement de second rang. En quoi consiste le financement de second rang? Q et R Questions et réponses sur le financement de second rang En quoi consiste le financement de second rang? Le financement de second rang est un emprunt hypothécaire que contracte votre coopérative

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Encouragement à la propriété

Encouragement à la propriété Encouragement à la propriété Directives pour l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle Valable dès le 1 er janvier 2015 Pour améliorer la lisibilité de ce texte,

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

Charte des prêteurs hypothécaires confirmés Québec. Banque CS Alterna

Charte des prêteurs hypothécaires confirmés Québec. Banque CS Alterna Banque CS Alterna Exceptions standards approuvées pour l Annexe «A». Restrictions ou engagements contractuels enregistrés attachés à la propriété, s il n existe aucune non-conformité en instance ;. Servitudes

Plus en détail

RÈGLE 60 DÉPENS. (1) Si une partie a droit, en vertu des présentes règles ou d une ordonnance, à des dépens payables :

RÈGLE 60 DÉPENS. (1) Si une partie a droit, en vertu des présentes règles ou d une ordonnance, à des dépens payables : Mode général de liquidation des dépens RÈGLE 60 DÉPENS (1) Si une partie a droit, en vertu des présentes règles ou d une ordonnance, à des dépens payables : Dépens raisonnables a) par une autre partie;

Plus en détail

Emprunter sur la valeur nette d une maison

Emprunter sur la valeur nette d une maison Série L ABC des prêts hypothécaires Emprunter sur la valeur nette d une maison Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Quelles sont les différentes options?

Plus en détail

Offre d achat propriété résidentielle*

Offre d achat propriété résidentielle* Offre d achat propriété résidentielle* (unifamiliale, copropriété ou terrain) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : Téléphone (jour) : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Téléphone (jour): Téléphone (jour):

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Banque HSBC Canada. RESPONSABILITÉS DU NOTAIRE (Hypothèques résidentielles Québec seulement)

Banque HSBC Canada. RESPONSABILITÉS DU NOTAIRE (Hypothèques résidentielles Québec seulement) Banque HSBC Canada RESPONSABILITÉS DU NOTAIRE (Hypothèques résidentielles Québec seulement) 1. Généralités À moins de disposition contraire aux présentes, les termes définis utilisés dans les présentes

Plus en détail

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance.

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance. POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Unité administrative : Ressources financières 1. LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE 1.1 Mettre en place des mécanismes qui permettent à la Commission scolaire

Plus en détail

PROMESSE D ACHAT. l' «acheteur» (nom), (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau).

PROMESSE D ACHAT. l' «acheteur» (nom), (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). PROMESSE D ACHAT La présente promesse d achat est conclue entre : l' «acheteur» (nom), (domicile actuel) (téléphone, domicile) (avec coacquéreur) (nom) domicile actuel) (téléphone, domicile) et le «vendeur»

Plus en détail

ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES

ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES Assurance SCHL pour propriétaires-occupants s appliquant aux logements individuels

Plus en détail

La Commission des services juridiques du Nunavut. Champ d application du droit familial et politique d admissibilité

La Commission des services juridiques du Nunavut. Champ d application du droit familial et politique d admissibilité La Commission des services juridiques du Nunavut Champ d application du droit familial et politique d admissibilité 2014 COMMISSION DES SERVICES JURIDIQUES DU NUNAVUT C. P. 125, Gjoa Haven, Nunavut X0B

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

12 Pièges à Éviter Avant de Signer Un Bail Commercial

12 Pièges à Éviter Avant de Signer Un Bail Commercial 12 Pièges à Éviter Avant de Signer Un Bail Commercial Par Luc Audet, avocat Audet & Associés Avocats, Inc. 164, rue Notre-Dame est, Montréal (Québec) H2Y 1C2 Tél : 514-954-9600 Fax : 514-954-9547 Courriel

Plus en détail

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR Liste de contrôle étape par étape des tâches et des responsabilités d un liquidateur Le travail de liquidateur peut être exigeant

Plus en détail

Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012

Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012 Raison d être Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012 Les examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] ont été élaborés à l aide d un plan

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 6.3 : Logement Compétence législative Article 5 de la Loi. Articles 42 du Règlement 134/98. Exigences de vérification Les documents appropriés appuyant le niveau

Plus en détail

LE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ DES HYPOTHÈQUES : SOYEZ INFORMÉ

LE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ DES HYPOTHÈQUES : SOYEZ INFORMÉ SÉRIE L ABC DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES LE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ DES HYPOTHÈQUES : SOYEZ INFORMÉ Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques À propos de l Agence de la consommation en matière

Plus en détail

FIDUCIES DESTINÉES AUX ENFANTS QUESTIONS ET RÉPONSES

FIDUCIES DESTINÉES AUX ENFANTS QUESTIONS ET RÉPONSES FIDUCIES DESTINÉES AUX ENFANTS QUESTIONS ET RÉPONSES Révisé Avril 2011 Table des matières Définitions 2 Qu est-ce que le Curateur public du Manitoba? 2 Quelles sont les fonctions du Curateur public? 2

Plus en détail

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES NATIONALES ET INTERNATIONALES 30 AVRIL, 2008 (ANNEXES RÉVISÉES 6 JUIN 2012) 1. INTRODUCTION Ce document présent les

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps.

QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps. QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps. Vrai ou Faux 2. Vous avez le droit de changer les serrures sans la permission du

Plus en détail

Modèles d'autorité du logement MODÈLE DEUX - COMMISSION DU LOGEMENT INDÉPENDANTE DOTÉE D UN CONSEIL D ADMINISTRATION. Assemblée des Premières Nations

Modèles d'autorité du logement MODÈLE DEUX - COMMISSION DU LOGEMENT INDÉPENDANTE DOTÉE D UN CONSEIL D ADMINISTRATION. Assemblée des Premières Nations Modèles d'autorité du logement MODÈLE DEUX - COMMISSION DU LOGEMENT INDÉPENDANTE DOTÉE D UN CONSEIL D ADMINISTRATION Assemblée des Premières Nations Mai 2012 TABLE DES MATIÈRES MODÈLE DEUX COMMISSION DU

Plus en détail

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE Le processus administratif de suivi et de traitement d une demande

Plus en détail

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ :

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : LOI N 2010-737 DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : CHAPITRE II Publicité et information de l emprunteur Article

Plus en détail

VENTE PAR VOIE DE SOUMISSION PUBLIQUE

VENTE PAR VOIE DE SOUMISSION PUBLIQUE Société de développement industriel de Saint-Anselme inc. 134, rue Principale Saint-Anselme (Québec) G0R 2N0 Tél. : 418.885.4977 Télécopieur : 418.885.9834 municipalite@st-anselme.ca www.st-anselme.ca

Plus en détail

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations Juin 2003 Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations IMPORTANT : Le présent document est un guide sommaire portant sur les règles et les règlements actuels

Plus en détail

La Commission des services juridiques du Nunavut. Politique sur l inscription au Comité du Nunavut

La Commission des services juridiques du Nunavut. Politique sur l inscription au Comité du Nunavut La Commission des services juridiques du Nunavut Politique sur l inscription au Comité du Nunavut 2010 COMMISSION DES SERVICES JURIDIQUES DU NUNAVUT C. P. 125, Gjoa Haven, Nunavut X0B 1J0 Tél. : (867)

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2012-107

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2012-107 CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT VS-R-2012-107 DE LA VILLE DE SAGUENAY AYANT POUR OBJET D ADOPTER UN PROGRAMME DE COMPENSATION EN ZONE DE CONTRAINTES (24103-05-001) AVERTISSEMENT Le présent document

Plus en détail

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014.

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014. Explications concernant les conditions auxquelles les emprunts conclus en 2014 doivent satisfaire pour pouvoir entrer en considération pour la réduction d impôt régionale pour l habitation unique (bonus-logement)

Plus en détail

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 1 er avril 2015 au 31 mars 2018 Date : mars 2015 1 PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES

Plus en détail

Règlement sur l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle

Règlement sur l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle pvgi c/o agrapi, Postfach, 000 Bern 6 www.pvgi.ch Personalvorsorgestiftung der graphischen Industrie Fondation de prévoyance de l industrie graphique Fondazione di previdenza dell industria grafica Valable

Plus en détail

DAVID SOLOMON, CA, PAIR - SYNDIC DE FAILLITE 514-482-3773

DAVID SOLOMON, CA, PAIR - SYNDIC DE FAILLITE 514-482-3773 DAVID SOLOMON, CA, PAIR - SYNDIC DE FAILLITE 514-482-3773 FORMULAIRE CONFIDENTIEL Veuillez répondre au meilleur de votre connaissance. Pour toute question, appelez-nous. Lorsque vous aurez complété, appelez-nous

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009 52%86 264185027452867253 3294097452 264185%02272354926418 548232940927%2 4%3939548$2329272354926 2723%549264185027 850%27452867253%46507 %5272354$9264185%02272 0227235492%641850 452867253465%074%39395

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mars 2011 RÉSIDENCE PRINCIPALE EXEMPTION POUR GAIN EN CAPITAL Nous allons aborder trois sujets touchant l exemption pour gain en capital relative à une résidence principale. Choix

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014) pour les prêts chirographaires Du 0 mars 04 (état au mars 04) du 0.0.04 (état au.0.04) TABLE DES MATIERES Article Principes généraux Article Décision d octroi ou de refus du prêt Article Documents à signer

Plus en détail

Pension alimentaire pour conjoint

Pension alimentaire pour conjoint Pension alimentaire pour conjoint Le Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau Brunswick (SPEIJ NB) est un organisme de bienfaisance enregistré dont l objectif est de fournir aux

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009 À propos de l auteur Guillaume Charron, CA, M. Fisc. est Comptable Agréé et détient une Maitrise en Fiscalité de l Université de Sherbrooke. M. Charron est chargé de cours

Plus en détail

FAILLITE ET RESTRUCTURATION

FAILLITE ET RESTRUCTURATION 139 FAILLITE ET RESTRUCTURATION Selon la législation constitutionnelle canadienne, le gouvernement fédéral exerce un contrôle législatif exclusif sur les faillites et l insolvabilité. Au Canada, les procédures

Plus en détail

Convention de partage de la prime Modèle

Convention de partage de la prime Modèle Convention de partage de la prime Modèle Les parties détiennent conjointement le contrat d assurance vie. Le titulaire du capital-décès (CD) (normalement, le capital assuré) paie «un montant raisonnable»

Plus en détail

Parcs de maisons mobiles et zones résidentielles à baux fonciers

Parcs de maisons mobiles et zones résidentielles à baux fonciers Parcs de maisons mobiles et zones résidentielles à baux fonciers Renseignements contenus dans la brochure La Loi sur la location à usage d habitation (la Loi) s applique à la plupart des logements locatifs,

Plus en détail

MISE À JOUR DE LA DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU DÉPUTÉ FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE)

MISE À JOUR DE LA DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU DÉPUTÉ FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE) MISE À JOUR DE LA DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU DÉPUTÉ FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE) CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE (chapitre C-23.1, articles 37 et 38)

Plus en détail

LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ

LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ IMMOBILIER LOCATION LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ www.notaires.paris-idf.fr Location LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ Lorsqu un propriétaire souhaite louer son bien immobilier, une des premières démarches à

Plus en détail

La Loi sur la protection du consommateur et la location à long terme d une automobile

La Loi sur la protection du consommateur et la location à long terme d une automobile La Loi sur la protection du consommateur et la location à long terme d une automobile Les contrats de location d une automobile d une durée de quatre mois ou plus qui interviennent entre un commerçant

Plus en détail

Réductions de loyer automatiques et diminutions des impôts fonciers

Réductions de loyer automatiques et diminutions des impôts fonciers Réductions de loyer automatiques et diminutions des impôts fonciers Quand un loyer est-il automatiqueme nt réduit? La plupart des locataires ne paient pas les impôts fonciers séparément de leur loyer.

Plus en détail

Dettes et crédit Introduction biens services pension alimentaire débiteur créancier

Dettes et crédit Introduction biens services pension alimentaire débiteur créancier Dettes et crédit Introduction De nos jours, il est facile d obtenir du crédit. Celui-ci entraîne toutefois des dettes. Peu de gens s endettent volontairement jusqu au cou. Certaines personnes vivent à

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

Royal LePage Guide à l intention de l acheteur

Royal LePage Guide à l intention de l acheteur Royal LePage Guide à l intention de l acheteur Royal LePage Guide à l intention de l acheteur Le «Guide à l intention de l acheteur» a été préparé par les agents immobiliers de Royal LePage afin de vous

Plus en détail

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC. Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC. Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant Décembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif du programme 3 2. État audité des

Plus en détail

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique B. MARISCAL Lors du Conseil des ministres extraordinaire d Ostende des 20 et 21 mars 2004, le gouvernement avait pris la décision de réformer

Plus en détail

7.3. Les différents modes de transmission

7.3. Les différents modes de transmission 7.3. Les différents modes de transmission La manière d exercer l activité et le choix de la forme juridique ont des répercussions importantes sur le processus de transmission 7.3.1. Les impacts du choix

Plus en détail

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises Guide du participant Programme de rénovations écoénergétiques Marchés Affaires et entreprises Le bleu est efficace Dans le cadre de son Plan global en efficacité énergétique, Gaz Métro offre à sa clientèle

Plus en détail

Q et R. Questions et réponses sur le financement privé de second rang

Q et R. Questions et réponses sur le financement privé de second rang Q et R Questions et réponses sur le financement privé de second rang En quoi consiste le financement de premier et de second rang pour notre coopérative? Le financement de premier rang de votre coopérative

Plus en détail

Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt

Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 6 Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt Les stratégies de

Plus en détail