QUESTIONS D IMPÔT SUCCESSORAL AMÉRICAIN POUR LES CANADIENS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUESTIONS D IMPÔT SUCCESSORAL AMÉRICAIN POUR LES CANADIENS"

Transcription

1 février 2015 TABLE DES MATIÈRES Comment s applique l impôt successoral Historique de l impôt successoral Taux et exemptions de l impôt successoral Idées de planification Résumé QUESTIONS D IMPÔT SUCCESSORAL AMÉRICAIN POUR LES CANADIENS Il y a deux certitudes dans la vie : la mort et les impôts. Saviez-vous que même si vous êtes résident du Canada au moment de votre décès et que vous possédez des biens s, par exemple une propriété de vacances en Floride, un chalet de ski en Idaho ou des titres de placement s, vous pourriez être assujetti à l impôt successoral? L impôt successoral entre en jeu au décès d un particulier et est imposé à des taux progressifs selon la juste valeur marchande de la succession imposable du particulier. Que le particulier soit un citoyen, un résident ou un non-résident des États-Unis, les taux applicables sont les mêmes. La différence pour les non-résidents est que seule la valeur des biens situés aux É.-U. (ou liés à ce pays) est incluse dans le calcul de la succession imposable assujettie à l impôt. Dans ce bulletin, nous nous pencherons sur certaines des questions d impôt successoral que les résidents canadiens (qui ne sont pas citoyens s) doivent garder en tête s ils possèdent ou envisagent acquérir des biens s. Tous les chiffres dans le présent bulletin sont en dollars s. Comment s applique l impôt successoral L impôt successoral s applique différemment selon que le particulier était citoyen ou domicilié aux É.-U. au moment de son décès. Lorsqu un citoyen décède, l impôt successoral s applique à la juste valeur marchande des biens mondiaux possédés à la date du décès. Un non-citoyen qui est domicilié aux É.-U. est également imposé sur la valeur de sa succession mondiale au moment du décès. Le concept de domicile utilisé à des fins d impôt successoral est différent du concept de résidence utilisé à des fins d impôt sur le revenu aux É.-U. Par exemple, un détenteur de carte verte et un particulier résidant aux É.-U. sont généralement considérés des résidents s aux fins de l impôt sur le revenu, mais ne sont pas forcément domiciliés aux É.-U. aux fins de l impôt successoral, s ils possèdent des

2 QUESTIONS D IMPÔT SUCCESSORAL AMÉRICAIN POUR LES CANADIENS 2 liens plus forts avec un pays autre que les É.-U. et qu ils ont l intention de retourner dans cet autre pays au moment du décès. La détermination de la nationalité du domicile s effectue en fonction des faits et des circonstances de chaque cas. Une discussion approfondie de la question dépasse la portée du présent bulletin. Par souci de simplicité, dans ce bulletin nous appellerons les citoyens s et les personnes domiciliés aux É.-U. qui sont assujettis à l impôt successoral sur leur succession mondiale des «résidents s» et ceux qui ne sont pas citoyens s et qui ne sont pas domiciliés aux É.-U. à leur décès des «résidents canadiens». Pour les résidents canadiens, l impôt successoral s applique généralement lorsqu ils possèdent à leur décès certains biens s, y compris des actions dans des sociétés es. Dans le calcul de la succession imposable d un particulier, des déductions pour dettes et pour certains frais sont permises. Pour les résidents canadiens, les déductions, qui autrement seraient permises, sont établies au pro rata en fonction de la valeur de leur actif (avant déductions) sur leur actif total mondial. Contrairement aux États-Unis, le Canada n a pas d impôt sur les biens successoraux. Toutefois, lorsque des résidents canadiens décèdent, ils sont réputés avoir disposé de leur immobilisation aux fins de l impôt sur le revenu. Le produit réputé de la disposition est égal à la juste valeur marchande du bien, à mois que le bien soit transféré à un conjoint ou à une fiducie de conjoint à la suite du décès. Ainsi, si vous êtes un résident canadien l année de votre décès et que vous possédez des propriétés immobilières aux États-Unis, aux fins de l impôt canadien, vous pourriez être réputé avoir réalisé un important gain en capital sur lesdites propriétés, en plus d être assujetti à l impôt successoral. Dans certains cas, la combinaison de l impôt sur le revenu canadien sur la disposition réputée et l impôt successoral peut représenter un pourcentage substantiel de la valeur de la propriété. Historique de l impôt successoral En juin 2001, les É.-U. ont adopté une loi qui a augmenté graduellement l exemption applicable à l impôt successoral et qui a progressivement réduit l impôt successoral au courant de la décennie suivante, se terminant par l annulation de l impôt successoral pour l année Toutefois, les modifications de 2001 faisaient partie d une législation appelée «loi de réconciliation». Conséquemment, il fut nécessaire d inclure une «clause de caducité» pour respecter la loi e. Faisant abstraction des détails juridiques, cela signifie que les modifications adoptées en 2001 ne s appliqueraient pas après le 31 décembre 2010 et que, à moins que d autres mesures soient prises, l annulation de l impôt successoral ne durerait en réalité qu une année, soit Sans législation supplémentaire, en 2011, le système était établi pour retrouver les règles qui s appliquaient juste avant l entrée en vigueur de la loi de réconciliation de 2001.Cela aurait signifié un retour à taux d imposition maximal de 55 % et une l exemption applicable de $. Cependant, la situation a changé le 17 décembre 2010, quand le président Obama a ratifié la Tax Relief, Unemployment Insurance Authorization and Job Creation Act of 2010, («La Loi»). La Loi a restauré l impôt successoral à un taux d imposition maximal de 35 % pour 2011 et 2012, et les résidents s ayant des successions de $ et moins étaient de fait exemptés de l impôt. La Loi a introduit une disposition de transférabilité qui permettait d appliquer la partie inutilisée du crédit unifié (mentionné plus loin) du défunt aux transferts du conjoint survivant de son vivant et à son décès. Toutefois, ces modifications à l impôt successoral ne s appliquaient qu aux décès survenus en 2010, 2011 et Le 1 er janvier 2013, le président Obama a ratifié l American Taxpayer Relief Act de 2013 («ATRA»). L ATRA a augmenté de façon permanente le taux

3 QUESTIONS D IMPÔT SUCCESSORAL AMÉRICAIN POUR LES CANADIENS 3 maximal de l impôt successoral fédéral à 40 % et a maintenu l exemption applicable à $ pour les successions des personnes décédées après le 31 décembre Le montant de l exemption efficace a été indexé annuellement pour l inflation, à compter de 2011, comme indiqué dans le tableau ci-dessous. L ATRA a également rendu la disposition de transférabilité permanente. Plusieurs autres dispositions de l impôt successoral ont été élargies grâce à l ATRA, notamment : les servitudes de conservation admissibles, les intérêts dans les entreprises familiales admissibles et l option de versements échelonnés pour payer l impôt successoral relatif aux entreprises à actionnariat restreint. L ATRA a aussi annulé la majoration d impôt de 5 % sur les successions de plus de $. Taux et exemptions de l impôt successoral Aux fins de l impôt successoral, un «crédit unifié» est offert et a pour effet d exempter une partie de la succession d un particulier à l impôt successoral. Pour les résidents s, le crédit unifié constitue l impôt sur une exemption applicable de $ pour 2014 et de $ pour Le taux maximal de l impôt successoral pour 2014 et 2015 est de 40 %. Les autres taux progressifs demeurent inchangés. Année Exemption en vigueur ($ US)* Taux d impôt successoral le plus élevé Crédit unifié $* 40 % $ $ 40 % $ *Montant ajusté annuellement pour l inflation Pour 2013 et les années suivantes, les taux progressifs de l impôt successoral sont les suivants : À partir de ($ US) Succession imposable Jusqu à ($ US) Droits de succession Impôt sur la tranche inférieure ($ US) Taux sur l excédent % % % % % % % % % % % et plus % Successions des non-résidents Aux fins de l impôt successoral, les non-résidents sont imposés sur la valeur marchande de leurs biens à «situs». Un bien à situs est essentiellement un bien situé aux É.-U. et comprend par exemple : propriété immobilière et bien meuble corporel personnel situés aux États-Unis au décès; valeurs mobilières es, notamment celles détenues dans un compte de courtage au Canada ou en dehors du Canada; certaines dettes obligatoires es; fonds communs de placement s, y compris les fonds du marché monétaire; participations dans certaines fiducies, notamment REER, FERR, REEE ou CELI, si les actifs détenus par cette fiducie ont un situs ; et tout actif lié à une entreprise, possédé par un propriétaire unique et utilisé dans une

4 QUESTIONS D IMPÔT SUCCESSORAL AMÉRICAIN POUR LES CANADIENS 4 activité commerciale e, qui serait inclus dans l actif brut de la succession du propriétaire unique. Par exemple, cet actif pourrait comprendre les terrains, le matériel et outillage, les brevets, les comptes clients et l achalandage. Il existe plusieurs types de biens qui font exception aux règles de situs aux fins de l impôt successoral. Parmi ces exceptions, notons les dépôts bancaires s (non liés à une activité de nature commerciale ou à une entreprise aux É.-U.), les valeurs mobilières du Trésor, le produit d une assurance sur la vie du défunt et certains portefeuilles de dettes obligataires. De plus, les fiducies canadiennes de fonds communs de placement détenant des actions de sociétés es sont classées comme biens à situs non étant donné que l intérêt dans un tel fond est lui-même traité comme un intérêt dans une «société», et ce, même si l entité est établie en tant que «fiducie» dans le cadre de la loi locale. En vertu de la législation fiscale des É.-U., l impôt successoral s applique aux biens à situs possédés par des non-résidents. Toutefois, les non-résidents n ont droit qu à un crédit unifié beaucoup plus limité de $, qui exempte en fait les actifs d une valeur de $. Les successions étrangères ayant des biens à situs s dont la valeur est de $ au maximum ne sont pas tenues de produire une déclaration e d'impôt sur les biens transmis par décès. Allégement en vertu de la convention Heureusement, la convention fiscale entre le Canada et les États-Unis «la Convention» apporte aux Canadiens des allégements à l impôt successoral. Comme nous l expliquons plus bas, la Convention prévoit une exemption de base pour crédit unifié semblable à celle à laquelle ont accès les citoyens et résidents s. Pour réclamer les avantages offerts par la Convention, même si les droits de succession ne sont pas exigibles, l exécuteur testamentaire de la succession canadienne doit produire le Formulaire 706-NA United States Estate (and Generation Skipping Transfer) Tax Return Estate of nonresident not a citizen of the United States. Le Formulaire 8833 Treaty-Based Return Position Disclosure Under Section 6114 or 7701(b) doit être joint au Formulaire 706-NA. Exemption de crédit unifié La Convention permet aux résidents canadiens de bénéficier du même montant d exemption que celui que peuvent demander les résidents s. En 2014, le montant de l exemption applicable était de $. Il faut cependant rappeler aux résidents canadiens que l exemption est calculée au prorata du pourcentage de la valeur de l actif à situs sur la valeur de la succession dans son ensemble. Lorsque l exemption calculée au prorata est inférieure à $, la succession du défunt peut se prévaloir d une exemption forfaitaire admissible de $ pour les non-résidents aux termes de la législation des États-Unis. Les résidents canadiens doivent également se rappeler que la valeur de l actif canadien et la valeur de l ensemble de la succession sont basées sur les règles es. Par exemple, la valeur d une police d assurance détenue par le défunt est comprise dans la valeur de sa succession aux fins du calcul, même si sa succession n est pas nommée à titre de bénéficiaire. Afin de mieux comprendre l application de cette exemption pour crédit unifié, prenons un exemple. Un Canadien décédé en 2014 possédait un condominium en Floride d'une valeur de $ et un actif à situs non d'une valeur de $. Le calcul de l impôt successoral net est le suivant : Impôt successoral sur $ US : Impôt sur les premièrs $ US $ Impôt sur le solde au taux de 40 % Total avant crédit unifié $ Moins : Crédit unifié au prorata $/ $ x $ ( ) Impôt successoral net en $ Comme vous pouvez le constater à l'aide de cet exemple, la Convention accorde un allégement partiel de l impôt successoral et accorde un allégement bien supérieur au crédit unifié de $ accessible en vertu de la loi e.

5 QUESTIONS D IMPÔT SUCCESSORAL AMÉRICAIN POUR LES CANADIENS 5 Allégement pour petites successions Il existe une autre exemption prévue aux termes de la Convention, bien qu elle ne soit pas nécessaire dans les années où l exemption applicable à l impôt successoral est supérieure à $. La règle des petites successions offre une exemption de l impôt successoral lorsqu un résident canadien possède une succession mondiale brute ne dépassant pas $ au moment du décès. Cependant, si la succession canadienne comporte une propriété immobilière e, l allégement pour petites successions ne s applique pas à la propriété immobilière e détenue directement ou indirectement par le défunt (cela inclut des intérêts dans des sociétés de personnes ou sociétés es détenant une propriété immobilière située aux É.-U.). Crédit d impôt pour conjoint Une autre disposition d allégement en vertu de la Convention comporte une exemption du crédit pour conjoint non remboursable en lien avec les transferts au conjoint survivant canadien. Une exemption du crédit pour conjoint sans limite est disponible pour les transferts à un conjoint résident. Crédit d impôt étranger en vertu de la Convention En dernier lieu, la Convention prévoit une autre mesure d allégement afin que l impôt successoral devant être versé au décès puisse être admissible à titre de crédit d impôt canadien sur le revenu de source e dans l année du décès. Idées de planification Malgré les exemptions et l allégement prévu à la Convention, certains résidents canadiens auront encore de l impôt successoral à payer. Bien que les règles de l impôt successoral soient établies pour le moment, le gouvernement peut revoir la question à l avenir. Une planification devient plus compliquée lorsque les lois fiscales changent constamment. Une personne désira établir une planification qui n entraînera pas continuellement d autres problèmes fiscaux et qui pourra être facilement modifiée à l avenir. Parmi les outils de planification de la succession pouvant être utilisés, notons les suivants : Utiliser une société canadienne pour détenir des biens de placement s Lorsqu une société canadienne détient le bien, celui-ci doit être exclu de l actif à situs de l actionnaire à son décès. Il serait bon de noter toutefois que vous pourriez payer plus d impôt canadiens et s découlant du revenus de biens et sur le gain en capital éventuel en utilisant une société par actions. Utiliser un emprunt hypothécaire sans recours pour financer une propriété immobilière e En règle générale, les éléments de passif d un résident canadien doivent être appliqués au prorata pour réduire la valeur des éléments de l actif en situs et hors situs. Toutefois, si vous utilisez un emprunt hypothécaire sans recours pour financer la propriété immobilière e, cet élément de passif sera appliqué directement à la valeur de la propriété immobilière e aux fins de l impôt successoral. Aux termes d un emprunt hypothécaire sans recours, en cas de défaillance, le prêteur n a de recours que contre la propriété grevée d hypothèque et non contre le débiteur hypothécaire lui-même. Réduire la valeur de votre succession canadienne Certaines personnes auront une dette relative à la succession parce que la valeur de la succession mondiale est beaucoup plus importante que celle de leur succession e. Cela résulte du calcul au prorata de l exemption en vertu de la Convention et du calcul au prorata des éléments généraux de passif discutés plus haut. Donc, si vous pouvez prendre des mesures pour réduire la valeur de l ensemble de votre succession, un crédit unifié supérieur sera accessible après le calcul au prorata. De plus, une plus grande tranche de vos dettes générales sera portée en diminution de vos biens à situs si la valeur de votre succession est réduite. Réduire la valeur d une succession en dessous de $ pourrait éliminer complètement l impôt successoral pour les décès survenus en 2015.

6 QUESTIONS D IMPÔT SUCCESSORAL AMÉRICAIN POUR LES CANADIENS 6 D autres plans plus complexes sont disponibles tels que l usage d une fiducie ou d une société de personnes pour détenir les biens à situs, ainsi que les fiducies domestiques admissibles (qualified domestic trust, (QDOT)). En plus de ces idées de planification fiscale, une autre option consiste en l achat pur et simple d une assurance vie pour couvrir la somme prévisible d impôt successoral à payer. Lorsqu on se sert de l assurance vie, on doit garder en tête la règle de calcul au prorata pour le crédit unifié; il est recommandé d obtenir un avis professionnel sur la façon de structurer l assurance vie. Propriétés immobilières es à des fins personnelles La baisse de la valeur des propriétés immobilières es au cours des dernières années a entraîné une augmentation du nombre de placements par des Canadiens dans des propriétés immobilières es. Comme il a été noté précédemment, plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour planifier en fonction d un potentiel impôt successoral. Dans le passé, plusieurs Canadiens utilisaient une société canadienne (connue sous le nom de «société à but unique») pour détenir une propriété immobilière e à des fins personnelles afin d éviter l impôt successoral sur la propriété. Les actions d une société canadienne ne constituent pas un bien à situs aux fins de l impôt successoral. Tant que le but unique de la société était de posséder la propriété e et que toutes les dépenses relatives à la propriété étaient payées personnellement par les actionnaires, l Agence du revenu du Canada (ARC) ne considérait pas les actionnaires comme ayant reçu un avantage imposable qui découle de la propriété à des fins personnelles. Toutefois, l utilisation de sociétés à but unique n est plus un outil de planification efficace en matière d impôt successoral pour les acquisitions de propriétés immobilières es réalisées après 2004, puisque l ARC a apporté des changements aux politiques relatives à l évaluation des avantages imposables aux actionnaires d une propriété à des fins personnelles. De tels arrangements mis en place avant 2005 sont protégés, mais la politique de l ARC n offre pas ce traitement de faveur aux nouveaux arrangements entrés en vigueur après De plus, l utilisation d une société pour détenir une propriété peut accroître l impôt total sur tout gain en capital réalisé à la disposition de la propriété. Si vous utilisez une société à but unique comme outil de planification pour l impôt successoral, compte tenu de la baisse de valeur des propriétés immobilières es, il est peutêtre temps de revoir cette stratégie de planification en matière d impôt successoral. Résumé Si vous souhaitez profiter des avantages d un placement aux États-Unis, qu il s agisse d une maison de vacances ou d actions dans une société e, il est important de tenir compte des règles sur l impôt successoral. Votre conseiller BDO peut vous aider à élaborer un plan qui réduira au minimum vos obligations. L'information contenue dans ce document est en date du 15 février Cette publication a été préparée avec soin. Cependant, elle n est pas rédigée en termes spécifiques et doit seulement être considérée comme des recommandations d ordre général. On ne peut se référer à cette publication pour des situations particulières et vous ne devez pas agir ou vous abstenir d'agir sur la base des informations qui y sont présentes sans avoir obtenu de conseils professionnels spécifiques. Pour évoquer ces points dans le cadre de votre situation particulière, merci de contacter BDO Canada s.r.l./s.e.n.c.r.l. BDO Canada s.r.l./s.e.n.c.r.l., ses partenaires, collaborateurs et agents n'acceptent ni n'assument la responsabilité ou l obligation de diligence pour toute perte résultant d'une action, d une absence d'action ou de toute décision prise sur la base d'informations contenues dans cette publication. BDO Canada s.r.l./s.e.n.c.r.l., une société canadienne à responsabilité limitée/société en nom collectif à responsabilité limitée, est membre de BDO International Limited, société de droit anglais, et fait partie du réseau international de sociétés membres indépendantes BDO. BDO est la marque utilisée pour désigner le réseau BDO et chacune de ses sociétés membres.

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI mai 2015 TABLE DES MATIÈRES Ouvrir un CELI Cotiser à un CELI Investir dans un CELI et le gérer Règles régissant le décès, la séparation et l émigration Considérations en matière d emprunts Résumé RÉPONSES

Plus en détail

CONSEQUENCES FISCALES POUR LES CITOYENS ET AUTRES PERSONNES AMERICAINES RESIDANT AU CANADA

CONSEQUENCES FISCALES POUR LES CITOYENS ET AUTRES PERSONNES AMERICAINES RESIDANT AU CANADA mars 2015 TABLE DES MATIÈRES Obligations de déclaration de revenus des États-Unis. Non-déclarants Obligations en matière de déclaration des biens étrangers des États-Unis Fiducies étrangères Sociétés étrangères

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en NUMÉRO 2013-10 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL RÈGLES FISCALES À CONSIDÉRER LORSQUE VOUS DÉCLAREZ UNE PERTE EN CAPITAL Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en capital

Plus en détail

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR Bulletin fiscal Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR À certaines conditions, un particulier peut utiliser les fonds de son REER autogéré ou de son FERR autogéré pour investir sous

Plus en détail

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Bulletin fiscal Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois, peu de

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

De nombreux citoyens américains passent

De nombreux citoyens américains passent BMO NESBITT BURNS Citoyens américains vivant au Canada Considérations relatives à l impôt sur le revenu 1. Je suis un citoyen des États-Unis vivant au Canada. Quelles sont mes obligations en matière de

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital Solutions de protection Tout sur l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital avec la Standard Life À l intention du représentant en assurance. Bonjour. La Loi de l impôt sur le

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES Pour 2014, les plafonds des déductions relatives aux frais d automobile et les taux servant au calcul de l avantage imposable pour les frais de fonctionnement

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2015 Mesures fiscales proposées dans le budget fédéral 2015 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le ministre

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Régime de Réinvestissement des Distributions Le régime de réinvestissement des distributions de Cominar (le «Régime») permet aux porteurs de parts de Cominar d utiliser

Plus en détail

Organismes de bienfaisance et assurance vie

Organismes de bienfaisance et assurance vie Organismes de bienfaisance et assurance vie Introduction Le présent bulletin porte sur les règles de base qui régissent les dons de bienfaisance à l aide d une police d assurance vie, et plus particulièrement

Plus en détail

présent article, les particuliers devraient consulter un conseiller fiscal ou juridique qualifié ou tout autre professionnel compétent.

présent article, les particuliers devraient consulter un conseiller fiscal ou juridique qualifié ou tout autre professionnel compétent. Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2014 BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 11 FÉVRIER 2014 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le 11 février 2014, le ministre

Plus en détail

Journal d inventaire de la succession

Journal d inventaire de la succession Journal d inventaire de la succession Introduction L une des principales responsabilités du liquidateur d une succession consiste à dresser la liste des biens et des dettes de la personne décédée. C est

Plus en détail

Citoyens américains vivant au Canada: 10 questions d ordre fiscal à se poser

Citoyens américains vivant au Canada: 10 questions d ordre fiscal à se poser Citoyens américains vivant au Canada: 10 questions d ordre fiscal à se poser Selon des informations récemment relayées par les médias canadiens, environ un million de ressortissants américains vivraient

Plus en détail

Tableau Comparatif CELI ET REER

Tableau Comparatif CELI ET REER Tableau Comparatif CELI ET REER Y a-t-il un âge minimal pour ouvrir un compte ou un régime? Il faut avoir 18 ans. (La législation sur l âge de la majorité peut s appliquer à certains placements.) Il n

Plus en détail

Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé

Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé Introduction Il existe plusieurs situations où il peut être intéressant pour une société de transférer un contrat d

Plus en détail

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur)

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) Note : Certains renseignements contenus dans la présente liste peuvent ne pas s

Plus en détail

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital Vente de la ferme et l exonération des gains en capital RBC Banque Royale Vente de la ferme et l exonération des gains en capital 2 L article suivant a été écrit par Services de gestion de patrimoine RBC.

Plus en détail

Les pieds pendant au bout du quai? Planification fiscale et successorale pour votre propriété de vacances

Les pieds pendant au bout du quai? Planification fiscale et successorale pour votre propriété de vacances Les pieds pendant au bout du quai? Planification fiscale et successorale pour votre propriété de vacances Au cours des mois d été, de nombreuses familles se réfugient loin du tourbillon de la vie quotidienne

Plus en détail

CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE

CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Avantages de la constitution en société Avantages d une SEPE Résumé CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE Si vous exploitez une entreprise, sa simple constitution en société vous

Plus en détail

Bulletin fiscal L AGENCE DU REVENU DU CANADA MET FIN AU SERVICE IMPÔTEL PRÊTS PERSONNELS À VOS ENFANTS

Bulletin fiscal L AGENCE DU REVENU DU CANADA MET FIN AU SERVICE IMPÔTEL PRÊTS PERSONNELS À VOS ENFANTS Octobre 2012 L Agence du revenu du Canada met fin au service IMPÔTEL Prêts personnels à vos enfants Les reports de pertes Les biens à usage personnel Les règles relatives aux biens de remplacement Bulletin

Plus en détail

Frais d homologation : évaluation de l actif de la succession

Frais d homologation : évaluation de l actif de la succession Frais d homologation : évaluation de l actif de la succession Le présent bulletin Actualité fiscale est le deuxième d une série de deux bulletins consacrés aux frais d homologation. Il porte sur les biens

Plus en détail

Pour bien comprendre les fiducies

Pour bien comprendre les fiducies mars 2013 TABLE DES MATIÈRES Qu'est-ce qu'une fiducie? Les différentes fiducies Les fiducies entre vifs Les fiducies testamentaires La règle des 21 ans La gestion de votre fiducie Résumé Pour bien comprendre

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Janvier 2015 L assurance-vie joue un rôle de plus en plus important dans la planification financière en raison du patrimoine croissant

Plus en détail

TD Waterhouse Canada Inc. Renseignements fiscaux importants pour l année 2014

TD Waterhouse Canada Inc. Renseignements fiscaux importants pour l année 2014 TD Waterhouse Canada Inc. Renseignements fiscaux importants pour l année 2014 Date limite de soumission des déclarations de revenus : 30 avril 2015 Le guide Ce guide est conçu pour fournir des renseignements

Plus en détail

Stratégie de transfert du patrimoine de l entreprise

Stratégie de transfert du patrimoine de l entreprise Série Monarque de la Transamerica Guide du client Stratégie de transfert du patrimoine Série Monarque La logique à l appui de la solution Série Monarch Monarque Series La logique à l appui de la solution

Plus en détail

Guide de planification testamentaire

Guide de planification testamentaire Servez-vous de ce guide de planification testamentaire avant de rencontrer votre avocat ou notaire pour rédiger votre testament. L information qu il renferme vous sera utile pendant vos entretiens avec

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 TABLE DES MATIÈRES Paragraphe 1. INTRODUCTION...1 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 3. REVENU OU PERTE PROVENANT D UNE ENTREPRISE OU D UN BIEN ET AUTRES REVENUS ET

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE La Corporation de protection des investisseurs de l ACFM (la «CPI») protège les clients des membres (les «membres»)

Plus en détail

Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé

Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé juin 2011 www.bdo.ca Certification et comptabilité Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé Guide sur les

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au décès d un proche

Nous sommes avec vous, au décès d un proche Nous sommes avec vous, au décès d un proche Le décès d un proche peut bouleverser votre monde. Votre conseiller financier peut alléger votre fardeau. Nous savons que vous traversez une épreuve difficile

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail

Compte d épargne libre d impôt (CELI) : En tirer le maximum

Compte d épargne libre d impôt (CELI) : En tirer le maximum Compte d épargne libre d impôt (CELI) : En tirer le maximum Ce bulletin traite des règles sur les CELI ainsi que des avantages qu il peut vous offrir. Le 26 avril 2013 En 2013, le plafond annuel de cotisation

Plus en détail

Document d information

Document d information Document d information La croissance rapide des «fiducies de revenu» Les «fiducies de revenu» ou entités intermédiaires cotées en bourse 1 sont de plus en plus présentes dans le milieu canadien des affaires.

Plus en détail

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant.

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant. DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C. FONDS DE REVENU DE RETRAITE, FRR 1503 ENTENTE EN VERTU DE LA Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension concernant les transferts de FONDS DE PENSION

Plus en détail

DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE)

DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE) DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE) CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE (chapitre C-23.1, articles 51, 52

Plus en détail

Dons de bienfaisance LES FAITS

Dons de bienfaisance LES FAITS Dons de bienfaisance LES FAITS Les dons de bienfaisance font partie de la tradition au Canada. Cependant, les compressions budgétaires de l État ont fait chuter considérablement le montant de financement

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Août 2012 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Octobre 2014 En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Les revenus de placement gagnés au sein de votre société sont imposés en fonction du type de revenu

Plus en détail

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Table des matières Le don planifié : Une contribution durable à l éducation de nos jeunes 3 Qu est-ce qu un

Plus en détail

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période Voici les définitions de quelques mots clés utilisés dans le cadre du programme Connaissances financières de base. Ces mots peuvent avoir des sens différents ou refléter des notions distinctes dans d autres

Plus en détail

Les incidences fiscales de l assurance vie détenue par une société

Les incidences fiscales de l assurance vie détenue par une société Les incidences fiscales de l assurance vie détenue par une société Au moment de souscrire une police d assurance, il est important de se demander si le titulaire devrait être une personne ou une société.

Plus en détail

CORPORATIONS ASSOCIÉES

CORPORATIONS ASSOCIÉES BULLETIN N o HE 003 Publié en avril 2001 Révisé en janvier 2008 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE CORPORATIONS ASSOCIÉES Le but de ce bulletin est d aider

Plus en détail

DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE II (CONJOINT)

DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE II (CONJOINT) DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE II (CONJOINT) CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE (chapitre C-23.1, articles 51, 52 et 53)

Plus en détail

Imposition des sociétés

Imposition des sociétés Imposition des sociétés Introduction L imposition des sociétés est un sujet qui revêt une grande importance pour toute personne qui s occupe de planification financière ou successorale. La mise en place

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec Page 1 de 6 inc. a droit aux prestations de retraite qui sont régies par la (nom du constituant en caractères d'imprimerie) Loi du, et il désire transférer ces montants dans un Fonds de revenu viager (FRV)

Plus en détail

COMPRENDRE LA GESTION DES SUCCESSIONS DANS LES RE SERVES

COMPRENDRE LA GESTION DES SUCCESSIONS DANS LES RE SERVES Centre d excellence en matière de biens immobiliers matrimoniaux Hébergé par l Association des gestionnaires des terres des Premières Nations (ANGTA), le CDEBIM aide les collectivités et les membres des

Plus en détail

MESURES FISCALES VISANT LES PARTICULIERS PLAFOND DE COTISATION À UN CELI

MESURES FISCALES VISANT LES PARTICULIERS PLAFOND DE COTISATION À UN CELI March 22, 2013 Budget fédéral de 2015 Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP est directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale pour les Services consultatifs de gestion de patrimoine CIBC,

Plus en détail

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Introduction L assurance vie cédée en garantie d un prêt est une stratégie de planification financière qui utilise la valeur de

Plus en détail

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014 Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité 1 Bilan Budget Sources de revenus à la retraite Revenus de sources publiques Revenus de sources privées Revenus

Plus en détail

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE...

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... INTRODUCTION MODULE I HISTORIQUE 2 RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 2 3 HISTORIQUE QUÉBÉCOIS... 3 4 LA LOI 188 ET LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 4 4.1 Objectifs de la loi... 4 4.2 Le

Plus en détail

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais En vigueur à compter du 6 octobre 2014 En tant que client de Pro-Investisseurs MD CIBC, vous avez accepté de payer certains frais selon les types

Plus en détail

Le compte de dividende en capital

Le compte de dividende en capital Le compte de dividende en capital Le mécanisme du compte de dividende en capital (CDC) représente un outil de planification fiscale extrêmement important pour les sociétés privées et leurs actionnaires

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

Facilité de crédit aux fins d investissement (FCI)

Facilité de crédit aux fins d investissement (FCI) Le plus important fournisseur de solutions d assurance-vie au Canada en matière de planification successorale et fiscale Facilité de crédit aux fins d investissement (FCI) Tirer parti d une FCI pour générer

Plus en détail

Introduction FISCALITÉ

Introduction FISCALITÉ Introduction 51 Impôt sur le revenu 53 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une filiale 54 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une succursale 56 Mesures de contrôle des

Plus en détail

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Introduction 9 STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Par Sven Milelli INTRODUCTION Structures organisationnelles 11 Il existe une grande variété de structures juridiques possibles pour l exploitation d une entreprise

Plus en détail

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Mars 2013 L éléphant, symbole de nos 100 ans de force et de solidité. 1 Sujets traités > Règles applicables à certains transferts

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche.

Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche. Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche. BMO Groupe financier peut vous aider Nous savons que vous traversez une épreuve difficile. Le décès d un proche peut

Plus en détail

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC Mars 2005 Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC La majeure partie des avoirs financiers des propriétaires de petite entreprise est souvent immobilisée dans les actions d

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

Comment tirer le maximum de votre CELI

Comment tirer le maximum de votre CELI Comment tirer le maximum de votre CELI STRATÉgie placements et fiscalité n o 17 Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) est un excellent instrument d épargne, mais il faut savoir dans quelles circonstances

Plus en détail

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois.

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois. Régime Nº d identification de la caisse ou de la credit union Folio AVENANT NOUVEAU FRV ONTARIO AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE DES CAISSES ET CREDIT UNIONS (FRR 1459)

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail

Solutions d'assurance pour les particuliers

Solutions d'assurance pour les particuliers Solutions d'assurance pour les particuliers Solide. Fiable. Sûre. Avant-gardiste. Vous nous avez dit que l un de vos plus grands défis était d aider vos clients à trouver des solutions s adaptant à leurs

Plus en détail

L INFORMATION CONCERNANT VOS SÉJOURS AUX ÉTATS-UNIS.

L INFORMATION CONCERNANT VOS SÉJOURS AUX ÉTATS-UNIS. L INFORMATION CONCERNANT VOS SÉJOURS AUX ÉTATS-UNIS. Agence du revenu du Canada Êtes-vous assujetti aux lois fiscales américaines? Un résident canadien qui passe une partie de l'année aux États-Unis est

Plus en détail

Que représente un nom? - Résidence, citoyenneté et domicile

Que représente un nom? - Résidence, citoyenneté et domicile Que représente un nom? - Résidence, citoyenneté et domicile Octobre 2009 La résidence, la citoyenneté et le domicile sont des termes techniques servant à décrire certains aspects du statut juridique d

Plus en détail

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL (SPF) www.bdo.lu 2 Les Sociétés de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS 3 1. INTRODUCTION 4 2. ACTIVITES D UNE SPF 2.1 Activités

Plus en détail

Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge

Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge La relève Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge À l occasion du congrès de l Association de planification fiscale et financière tenu le 5 octobre 2012, l Agence du revenu du Canada

Plus en détail

Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans le présent bulletin entrent en vigueur le 31 mai 2010.

Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans le présent bulletin entrent en vigueur le 31 mai 2010. Bulletin de politique n 1 Date de publication : le 21 avril 2010 Dernière mise à jour : le 25 mai 2010 Compte de retraite immobilisé (CRI) Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans

Plus en détail

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS Loi relative à l impôt sur le revenu (amendement) de 2005 Loi relative à la contribution spéciale à la défense (amendement)

Plus en détail

«Conservez votre richesse»

«Conservez votre richesse» «Conservez votre richesse» Êtes-vous structurés pour être à l abri de tout ce qui peut vous atteindre? Présenté par Louis Blain, CPA, CA et Claude Gauthier, CPA, CA Risques reliés à l actionnaire Décès

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Circulaire d offre Compagnie Pétrolière Impériale Ltée Aucune commission de valeurs mobilières ni organisme similaire ne s est prononcé de

Plus en détail

Attention au piège des contrats d assurance vies multiples

Attention au piège des contrats d assurance vies multiples Attention au piège des contrats d assurance vies multiples décembre 2014 L une des raisons qui rendent attrayants les contrats d assurance-vie détenus par des sociétés, c est la possibilité de produire

Plus en détail

LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE

LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE BUDGET FÉDÉRAL 2015 LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE Un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour 2015 Le gouvernement conservateur

Plus en détail

Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet?

Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet? BMO Assurance Programme de protection du patrimoine Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet? Grâce à une planification adéquate, vous pouvez préserver ce joyau familial. Le saviezvous? À votre

Plus en détail

FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À

FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE PRIMERICA DU CANADA FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS CRI DE L ONTARIO Votre addenda Vous trouverez ci-joint l addenda relatif à l immobilisation

Plus en détail

Compte d épargne libre d impôt (CELI)

Compte d épargne libre d impôt (CELI) Compte d épargne libre d impôt (CELI) MD Marque déposée de L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Les polices sont établies par L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Compte d'épargne libre d'impôt «Les Canadiens

Plus en détail

Fractionnement du revenu

Fractionnement du revenu Fractionnement du revenu juin 2012 TABLE DES MATIÈRES Règles d attribution Fractionnement du revenu familial Fractionnement du revenu d entreprise Fractionnement du revenu par l entremise de sociétés Fractionnement

Plus en détail

SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC

SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC PRÉFACE... vii LISTE DES ABRÉVIATIONS... ix SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC...1 1.1 LA GRILLE DE COMPÉTENCES SECTION FISCALITÉ : VUE D ENSEMBLE...1 1.2 EXEMPLE DE CONNAISSANCES ATTENDUES À CHAQUE NIVEAU

Plus en détail

Avis fiscal important à l intention des investisseurs américains

Avis fiscal important à l intention des investisseurs américains PLACEMENTS IA CLARINGTON INC. Avis fiscal important à l intention des investisseurs américains Ce document est destiné aux investisseurs qui sont des personnes américaines aux fins de l'internal Revenue

Plus en détail

Planification financière personnalisée pour :

Planification financière personnalisée pour : Document 2.2 Planification financière personnalisée pour : Questionnaire n o 1 Profil de la situation financière personnelle et familiale Date : Lieu : Questionnaire n o 1 Profil de la situation personnelle

Plus en détail

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT SOLIDITÉ RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT SOLIDITÉ QUELS SONT LES AVANTAGES DU REEI? En cotisant à un REEI ouvert pour vous-même ou pour un proche

Plus en détail

Une augmentation du taux d imposition sur les dividendes non admissibles 2,3 milliards de dollars.

Une augmentation du taux d imposition sur les dividendes non admissibles 2,3 milliards de dollars. BUDGET FÉDÉRAL 2015 Par Jerry S. Rubin, B.E.S., B.Comm.(Hons), CMA, TEP, CFP Points saillants fiscaux du budget fédéral 2015 Le ministre des Finances, Joe Oliver, a déposé le budget fédéral 2015, le 21

Plus en détail

Gains en capital. T4037(F) Rév. 13

Gains en capital. T4037(F) Rév. 13 Gains en capital 2013 T4037(F) Rév. 13 Avant de commencer Ce guide s adresse-t-il à vous? Ce guide explique les situations fiscales les plus courantes. Utilisez-le pour obtenir des renseignements à propos

Plus en détail

Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification)

Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification) Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification) Introduction Rappel des faits : Le 1 er juillet 2014, date d entrée en vigueur du nouvel

Plus en détail

OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS ET ENSEMBLES OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS DOCUMENT D INFORMATION

OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS ET ENSEMBLES OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS DOCUMENT D INFORMATION OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS ET ENSEMBLES OBLIGATIONS À COUPONS DÉTACHÉS DOCUMENT D INFORMATION Nous sommes tenus par la réglementation en valeurs mobilières provinciale de vous remettre ce document

Plus en détail

Fonds de placement immobilier RioCan

Fonds de placement immobilier RioCan FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER Fonds de placement immobilier RioCan Notice d offre décrivant les modalités d un régime de réinvestissement des distributions à l intention des porteurs de parts et d un régime

Plus en détail

GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ ÉPARGNES PERSONNELLES

GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ ÉPARGNES PERSONNELLES Association québécoise des directeurs et directrices d établissement d enseignement retraités GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ SV ÉPARGNES PERSONNELLES RENTE DE RETRAITE

Plus en détail

Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux

Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et opérations

Plus en détail

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent Vers une meilleure Étude retraite de cas n o 2 Des solutions qui cliquent Étude de cas n o 2 L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance À l intention

Plus en détail