age d accueil du ebook Complet *** TODO : Couverture du document à restyler ***

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "age d accueil du ebook Complet *** TODO : Couverture du document à restyler ***"

Transcription

1 age d accueil du ebook Complet *** TODO : Couverture du document à restyler ***

2

3 Table des matières I. Introduction... 7 II. III. IV. A. Présentation de l auteur... 7 B. Remerciements... 8 C. Pourquoi ce guide?... 9 D. A qui s adressetil? E. Une règle simple : Gardez ça simple F. SharePoint au cœur du processus agile Votre mémo sur la méthodologie Vos besoins et SharePoint A. Qu est-ce que un besoin? B. Le besoin et le moyen, l histoire de SharePoint C. SharePoint, nécessairement le bon outil? D. SharePoint + vos besoins = compromis E. SharePoint et le mode «patch» F. Une question de point de vue La technique du User Story Mapping A. Principe de fonctionnement Les objectifs métiers Les profils Les activités Les histoires utilisateurs Les contraintes Un exemple complet Avec SharePoint B. Astuces méthodologiques Organiser les ateliers Bien identifier ses interlocuteurs C. Conclusion V. Préambule L accès à l information : le nerf de la guerre A. La recherche, le nouveau «buzz word» B. L accès à l information dans SharePoint Les langages de requête structurée... 43

4 2. Les langages de recherche Dans quels cas utiliser quel langage? VI. Visualiser le besoin VII. Décrire l information A. Information statique vs dynamique B. Identifications des types C. Hiérarchie des types D. Identification des métadonnées E. Gestion des types dans SharePoint VIII. Définir les relations entre les informations A. Rappel sur les cardinalités B. Gestion des relations dans SharePoint La colonne de type recherche Les métadonnées gérées Les ensembles de documents Les dossiers IX. Répartir l information A. Critères de répartition des informations B. Gestion de la répartition dans SharePoint X. Déterminer le sens de circulation de l information A. Le flux d information B. Gestion du flux d information dans SharePoint Scénario 1 : Stockage dans un site SharePoint. Accès dans le même site Scénario 2 : Site différent, même collection de sites Scénario 3 : Site différent, collection de sites différentes XI. Définir les points d accès A. Contexte d informations et cas d utilisation B. Gestion des points d accès dans SharePoint Informations non typées : Pages wiki Agrégation de données : Page composants WebPart Informations typées : Page de publication XII. Définir les critères de requête sur les informations A. Gestion des informations hiérarchiques dans SharePoint

5 XIII. XIV. XV. XVI. 1. Types de contenus Métadonnées gérées B. Gestion des requêtes relationnelles C. Gestion du multilinguisme dans la récupération d information Cas des métadonnées gérées Cas des propriétés de recherche avec SharePoint D. Gestion de la réutilisation des requêtes Réutilisation de requête CAML Réutilisation de requêtes KQL E. Gestion du ciblage de contenu dans SharePoint F. Gestion des requêtes conditionnelles Définir les comportements relationnels A. Mécanismes de connexion et filtrage dans SharePoint Composants basés sur le langage de requête structurée Composants basés sur le langage de recherche Définir l affichage A. Gestion de styles d affichages et conditions dans SharePoint Les transformations XSLT Le JavaScript et les gabarits d affichage Conclusion Annexes A. Annexe A - Créer des gabarits de page rapidement avec SharePoint B. Annexe B : Visualiser les requêtes CAML d un composant WebPart de requête de contenu C. Annexe C : Fonctionnement des propriétés de recherche sous SharePoint Processus de création D. Annexe D : Fonctionnement de la récupération de métadonnées gérées en CAML 158 E. Annexe E : Faire une requête sur une colonne de recherche en KQL F. Annexe F : Rendre la recherche SharePoint multilingue Rendre la propriété TaxCatchAllLabel «crawlable» Utiliser les synonymes SharePoint G. Annexe G : Créer des pages en dehors de la bibliothèque de pages dans SharePoint : attention au bug!

6 XVII. Liens A. Outils indispensable du petit analyste B. De la lecture de développeurs C. Petit cadeau pour les développeurs

7 I. Introduction A. Présentation de l auteur Franck Cornu, Spécialiste SharePoint Ingénieur en génie logiciel de formation, je travaille avec SharePoint depuis maintenant plus de 3 ans. J accorde beaucoup d importance aux méthodologies de travail et aux techniques de communication permettant à une équipe de produire des solutions finales bien conçues qui répondent aux besoins du client. Pour moi, la technique ne doit être que le résultat d une réflexion, la valeur d un système se mesurant principalement par la qualité de sa conception plutôt que par son nombre de lignes de code. À travers cette publication, je souhaite transmettre ma passion du métier et les connaissances que j ai pu acquérir tout au long de mes expériences en SharePoint pour vous guider dans vos analyses avec cette technologie.

8 B. Remerciements Avant tout chose, je tiens à remercier les personnes suivantes pour leur collaboration et commentaires : Mathieu Roy pour la traduction et les commentaires apportés Geneviève Mérat et Natasha Sirois pour la publication et mise en forme Philippe Ouellette pour sa bonne humeur, son expérience et ses précieux commentaires Frédéric Blanchet pour m avoir inspiré l idée d entreprendre cette publication Samuel Gremaud et Laurent DuBerger pour la révision et l optimisation des textes Émie Ratté pour le design Toute l équipe Dynamite GSoft pour leur expertise, relecture et commentaires GSoft au complet ;)

9 C. Pourquoi ce guide? Ce guide a été créé pour démontrer que tout ce qui est fait dans SharePoint (toutes versions confondues) doit être issu d un travail de réflexion sur un besoin à combler en connaissance des concepts et contraintes de la plateforme. Trois constats inter-reliés ont motivé sa rédaction: Premièrement, les nouvelles fonctionnalités de SharePoint 2013 placent la recherche au centre de l accès à l information. Cette nouvelle stratégie fait réagir et mérite d être expliquée. Ensuite, sur bon nombre de projets, l étape d analyse, de conception et d architecture d information (lorsque présente) est souvent négligée au profit d une implémentation précipitée. Enfin, dans le cadre de chaque solution SharePoint, il est primordial d être en mesure de comprendre pourquoi certaines fonctionnalités sont privilégiées par rapport à d autres. Au terme de la lecture de ce guide, vous devriez être en mesure de comprendre la réflexion logique adoptée pour choisir telle ou telle solution en connaissance des possibilités de l outil. Par exemple, vous serez en mesure de répondre à la question suivante : «Pourquoi ce WebPart de requête de contenu a été utilisé dans une page donnée plutôt qu un autre composant ou même qu un développement personnalisé?» Nous avons trois réponses possibles: A. J ai lu sur un forum ou un blog que ce composant offrait plein de possibilités, je vais donc l essayer. B. J ai compris les mécanismes et concepts en jeu dans SharePoint et suis certain que ce composant est la solution la plus adaptée à mon besoin. C. Je suis une fougère (vous pouvez arrêter de lire ici dans le cas présent). Il y a fort à parier que la réponse la plus appropriée sera «B»! Ce guide vous accompagnera vers cette conclusion. Ma vision du métier : Concevoir une application sous SharePoint (intranet, extranet, ) équivaut ni plus ni moins à faire de l ingénierie logicielle classique, mais dans un cadre d outil existant auquel il faut s adapter. C est cette façon de voir le métier que je vous exposerai dans ce guide. ð Ce que vous y trouverez :

10 Un schéma de réflexion logique pour concevoir vos applications, du besoin jusqu à l implémentation, en connaissance des possibilités et limitations de SharePoint (selon les versions). L explication de ces différentes solutions dans l outil lors de la conception d une solution. Des exemples concrets. ð Ce que vous n y trouverez pas : Des solutions toutes faites. Comment configurer dans le détail une fonctionnalité ou un composant en particulier. Le Web regorge d articles sur le sujet! (Cependant, vous trouverez à la fin du document des annexes techniques appuyant ou complétant certains points de méthodologie). À noter : Les versions de SharePoint abordées dans ce guide sont de 2007 à 2013, en passant par Office 365. Vous verrez que l approche demeure fondamentalement la même dans tous les cas, seules les possibilités changent entre les versions.

11 D. A qui s adressetil? Ce guide s adresse à toute personne qui possède des notions de base sur SharePoint (peu importe la version) et qui souhaite comprendre les étapes de conception d un projet liées à cette technologie et les contraintes inhérentes à celles-ci. Ce guide s adresse principalement aux profils suivants : Les analystes fonctionnels, architectes d informations et développeurs qui mettent en place un projet SharePoint. Ce guide leur permettra : o o D adopter une démarche cadrée d analyse fonctionnelle et de conception logicielle adaptée à SharePoint en se posant les bonnes questions. De comprendre les mécanismes de SharePoint et d identifier les solutions optimales disponibles dans l outil en réponse à des situations connues (pour la plupart) Les décideurs en informatique, qui désirent conjuguer des concepts «métier», compréhensibles par tous à des solutions technologiques dans SharePoint. Ils pourront : o o Identifier clairement les besoins avant d embarquer dans SharePoint. Comprendre les étapes de conception d un projet SharePoint et les contraintes associées à celui-ci. Si vous ne connaissez pas du tout SharePoint, je vous recommande de vous familiariser avec cet outil par le biais de formations, de publications ou de programmes de mentorat. La lecture de ce guide vous paraîtra plus facile lorsque vous aurez acquis quelques notions de base. E. Une règle simple : Gardez ça simple Peut-être avez-vous déjà constaté que la plupart des projets SharePoint se ressemblent très fortement dans le principe (si ce n est pas le cas, je vous expliquerai par la suite). Par conséquent, il est important de garder en tête les besoins réels des utilisateurs et de ne pas se laisser emballer par les nombreuses possibilités techniques de l outil lors de la phase de conception. C est un peu le piège SharePoint qui fait passer la phase d analyse au second plan, favorisant une méthode empirique. À éviter : «Dites-moi ce que SharePoint peut faire et je vous dirais ce dont vous avez besoin» Lorsqu on débute un projet SharePoint, il est important de se poser les bonnes questions et d appliquer un cheminement logique de réflexion sur la base de

12 questions fonctionnelles simples, intervenant dans le cadre du processus de conception du projet. En parallèle, il est nécessaire de comprendre certains mécanismes propres à SharePoint. Vous serez ainsi en mesure d ajuster cette architecture, car n oublions pas que nous devons nous adapter à l outil dans tous les cas. Ce document propose en quelque sorte un amalgame entre ce que SharePoint peut faire, l expression des besoins et la capacité à les modéliser et ce, de manière simple et concise. F. SharePoint au cœur du processus agile Une bonne façon de rester le plus simple possible est d adopter une gestion de projet en mode agile, comme cela sera le cas dans ce guide. Appliquez cette réflexion sur l histoire utilisateur sur laquelle vous travaillez, vous gagnerez en efficacité plutôt qu en vous attaquant à la globalité. N oubliez pas qu un projet SharePoint est aussi un projet d ingénierie logicielle à laquelle les méthodes agiles se prêtent très bien (attention, je ne parle ici que de la partie applicative). Note importante Le présent guide propose une approche personnelle de conception d applications SharePoint basée sur l expérience. Loin de prétendre être l unique référence, ni même être totalement exhaustive, elle se concentre sur des points essentiels. Vous êtes bien sûr libres de les suivre en tout ou en partie. Des modèles de fichiers et exemples seront mis à disposition à la fin de cette série pour vous permettre de réaliser vos analyses efficacement avec SharePoint. Bonne lecture!

13 II. Votre mémo sur la méthodologie La méthodologie complète se présente de la manière suivante. Tout au long du document je m appuierais sur un besoin concert pour illustrer les différents concepts à chaque étape. Il est intéressant de noter que toutes les étapes ne sont pas obligatoires. Voici donc votre mémo sur la méthodologie d analyse fonctionnelle faite sur une fonctionnalité seule : Définir le besoin Quel est votre besoin? Besoin Exemple : Visualiser le besoin Décrire l information Définir les relations entre les informations Répartir l information Déterminer le sens de circulation de l information Définir les points d accès À quoi ressemble-t-il visuellement? Quels sont les types d informations s y rattachant? Quelles sont les relations entre ces types? Comment sont-ils répartis logiquement dans la structure SharePoint? Quel est le sens de circulation ces informations dans cette structure? deux? Était-ce plutôt un flux de lecture, d écriture ou les Dans quel scénario SharePoint vous trouveriezvous? Où se trouvent les points d accès à ces informations dans cette structure? Sous quelle forme? Parmi tous ces points d accès Déterminer les critères de requête sur les informations Quels sont les conditions de récupération de ces informations? Devaient-elles correspondre à la réalité à l instant «t» dans SharePoint? Doivent-elles être triées?

14 Possèdent-t-elles des contraintes de récupération hiérarchiques? Impliquent-t-elles des relations entre les types d informations? Impliquent-t-elles une récupération supportant le multilinguisme? Les requêtes doivent-elles être réutilisables? Définir les comportements relationnels Quelles sont les contraintes relationnelles et les connexions entre ces informations? Quelles sont les informations à afficher aux utilisateurs? Définir l affichage Devaient-elles être affichées de manière groupée ou unique? Si de manière groupée, devait-on les dissocier visuellement lors de l affichage? Implémentation Si vous avez répondu à toutes ces questions et suivi les solutions offertes par SharePoint selon les réponses, vous avez résolu votre besoin de manière optimale!

15 III. Vos besoins et SharePoint The value of an idea lies in the using of it. Thomas A. Edison La première étape dans tout projet, peu importe sa nature, est de définir son utilité en réponse à un ou plusieurs besoins. En effet, si un système ne répond à aucun besoin, alors à quoi peut-il bien servir? Figure 1: Une gestion de projet sans analyse (source non identifiée) Cette étape est, à mon sens, la plus importante et ne doit en aucun cas être négligée. Si vous arrivez à identifier précisément le travail à faire correspondant à la réalité des attentes (et donc la résolution du besoin), alors vous aurez complété la moitié de votre projet. Toutefois, il est souvent difficile de formuler un besoin, aussi bien du côté d un client que d un fournisseur, car il y a parfois décalage entre ce qui est dit et ce qui est compris. Heureusement, il existe des outils et techniques permettant de réaliser cette étape efficacement.

16 Situons-nous dans le contexte d un fournisseur devant répondre à une demande d un client. La méthode que je présente ici est basée sur les méthodologies agiles, dont il sera important d en comprendre les concepts. Pour en savoir plus sur la méthodologie agile, visitez le scrum.org. A. Qu est-ce que un besoin? Tout d abord, commençons par résumer ce que représente un besoin dans le cadre d un système informatique : Dans le cadre d un système, un besoin représente la traduction d une nécessité fonctionnelle constituant un gain relatif pour la personne qui en fait l expression. Gardez-cela à l esprit, lorsque l on parle de besoin, on parle nécessairement de VALEUR. La valeur peut être soit tout fait objective ou, au contraire, très subjective. Néanmoins, elle doit toujours motiver le besoin. Un besoin n est lié à AUCUNE technologie. Ce genre d exercice ne devient donc pas obsolète dès lors que vous changez de technologie. Les solutions peuvent changer, les besoins, eux, restent. B. Le besoin et le moyen, l histoire de SharePoint Faisons d abord un constat : au fur et à mesure des différents projets SharePoint sur lesquels j ai eu l occasion de travailler, j ai souvent constaté que le moyen conditionne le besoin. En effet, certaines personnes réfléchissent inconsciemment de la manière suivante : «J ai vu, à un endroit X ou Y, que SharePoint offrait telle ou telle fonctionnalité, il faut donc que je trouve un besoin pour pouvoir l exploiter» Une sorte de soulagement de conscience d avoir utilisé ladite fonctionnalité disons On peut aisément comprendre cette réaction, car en acquérant SharePoint, on obtient un produit complet avec son lot de fonctionnalités et cela peut s avérer frustrant de ne pas pouvoir l utiliser à ses pleines capacités. Un directeur TI n appréciera pas vraiment que la plupart des possibilités du logiciel qu il s est procuré ne soient pas exploitées. Certes, cela ne signifie pas que nous devons nous créer des besoins en fonction de l outil (ou comment faire rentrer un carré dans un rond). C. SharePoint, nécessairement le bon outil? Pour comprendre ce phénomène, il est intéressant de se pencher sur la manière dont SharePoint est généralement amené en entreprise. Très souvent, il est issu d un

17 choix technologique imposé dès le début d un projet sur la base de grands domaines génériques comme : La gestion électronique de documents La gestion de contenu Les réseaux sociaux d entreprises Etc. D un point de vue macroscopique, SharePoint se positionne comme l outil idéal dans ces domaines, présentés par l intermédiaire de plaquettes marketing (Microsoft ou autres firmes expertes), d articles de blogues, etc., qui vous donnent un aperçu ce de que pourrait vous amener l outil dans un contexte (trop) souvent générique*. Le problème est que ce choix est souvent fait avant même de connaître les besoins réels des utilisateurs. En effet, qui vous garantit que SharePoint est le bon outil pour vos besoins? Pourquoi ne pas utiliser un autre outil, ou même une solution entièrement développée de A à Z? Si vous vous trouvez dans cette situation, vous faites un pari en faisant confiance à ce que vous avez pu voir. Ceci n est pas nécessairement mauvais, mais il vous faudra observer quelques règles * Préférez la lecture d articles orientés «Business» ou présentant des cas d utilisation pratiques pour vous donner une idée de ce que SharePoint peut accomplir et éviter les mauvaises surprises ;). D. SharePoint + vos besoins = compromis Il faut bien comprendre que le choix de SharePoint peut aussi bien vous faire gagner du temps que de vous en faire perdre. Tout est une question de besoins. En effet, SharePoint, à l inverse de solutions entièrement personnalisées (où le choix d une technologie en début de projet avant même l analyse de besoins n impactera que très peu la réalisation), ne pourra répondre à 100% de vos besoins. Il sera question alors de compromis. Le besoin doit conditionner le moyen, jamais l inverse. Intervient alors une zone d équilibre qui représente les compromis faits entre les possibilités de l outil et vos besoins réels. Voici une illustration de cette zone d équilibre. Le but est de se trouver aux alentours du croisement entre ce que SharePoint peut faire et ce que vous avez réellement besoin. ð Si vous apportez beaucoup de modifications à l outil de base par des développements personnalisés, c est peut-être que SharePoint n est pas le bon système ou que vous ne traitez pas le besoin fondamental en arrière.

18 ð En revanche si vous vous efforcez d utiliser toutes les fonctionnalités de SharePoint, alors peut-être vous détournez-vous de vos besoins réels et êtes-vous en train de développer une solution non-adaptée. Éloignement du besoin réel Zone dūéq uilibr e Détour nement du produit original Figure 2: Zone d'équilibre Besoins/Moyens De mon avis personnel, une des raisons de la non-adoption de la plateforme par les utilisateurs est souvent liée à une implémentation trop éloignée de la réalité de leur travail quotidien. Il y a souvent une grosse différence entre les plaquettes commerciales de Microsoft, les articles de blogs théoriques et la réalité des utilisations de l outil dans le milieu professionnel. En résumé, voici en quoi devrait idéalement consister les étapes d un projet SharePoint:

19 Orientée Besoins Carnet de produit Histoire utilisateur Développement incrémental L idéal Analyse des besoins Choix de la technologie Analyse fonctionnelle Réalisation Livraison User Story Mapping SharePoint Orientée SharePoint Légende Livrable d entrée/sortie Orientation Figure 3: Processus idéal de gestion de projet avec SharePoint Techniques/Outils

20 E. SharePoint et le mode «patch» Comme nous l avons vu précédemment, le choix technologique, bien qu il ne doive pas être effectué à cet instant, est très souvent imposé en début de projet, encore plus avec SharePoint. Avant la réalisation, il est très rare qu un client vous arrive avec déjà un carnet de produit priorisé et des besoins formalisés. La plupart du temps, il vous arrive avec une liste de «Quoi», sans le «Qui» ni le «Pourquoi» : Par exemple, voici des requis pour le projet «Mon super Intranet» Bottin d entreprise Petites annonces classées Le mot du président Moteur de recherche Bilinguisme Site de gestion des projets Etc On constate qu il est impossible de donner ça tel quel à une équipe de réalisation sous peine de grosses divergences d attentes ð Note : Ceci est un cas extrême. Voici un exemple d étapes d un projet avec SharePoint que l on rencontre fréquemment :

21 Figure 4: Processus réel de gestion de projet SharePoint Prélivraison Postlivraison La vraie vie Choix de la technologie SharePoint Liste de fonctionnalités Orientée SharePoint Précisions sur les fonctionnalités Réalisation Manque de détails fonctionnels Livraison «Patch» ou DDC Légende Livrable d entrée/sortie Orientation Techniques/Outils

22 On observe généralement deux phases distinctes: La pré-livraison Intervenant pendant la réalisation du projet. La liste des fonctionnalités données est souvent trop floue et bien souvent orientée vers la technique. L équipe de développement doit donc : Régulièrement demander au client des précisions sur la fonctionnalité à implémenter (fonctionnement, détails, etc ) ce qui entraîne des allers-retours très couteux en temps (surtout si le client est peu disponible). Implémenter la fonctionnalité selon ses propres choix fonctionnels, le risque étant que celles-ci ne correspondent pas au besoin. La post-livraison Intervenant après la livraison du projet. Les fonctionnalités ne correspondent pas à la réalité des utilisateurs. Ici, deux causes possibles : o o Les fonctionnalités n ont pas été assez détaillées par le client et les choix de l équipe de développement ne correspondent pas aux attentes des utilisateurs. Les utilisateurs eux-mêmes n ont pas étés impliqués suffisamment dans le processus de développement. Manque de feedback pour ajuster les besoins et donc obligation de corriger. Il sera donc indispensable d appliquer des «patchs» successifs d améliorations pour correspondre à la réalité d utilisation ou aux spécifications. F. Une question de point de vue Soyons réalistes, plus les entreprises sont volumineuses, plus les habitudes de gestion ont la vie dure. Il peut donc sembler utopique de supposer un changement radical de processus ou de méthodologie. Toutefois, il est possible de trouver une alternative entre la vision idyllique et la réalité du déroulement d un projet SharePoint. Cependant, il va falloir batailler quelque peu ;). Ne nous le cachons pas : faire une bonne définition de besoins prend du temps, beaucoup de temps, et celui-ci n est souvent pas inclus dans les budgets. De même, cela demande beaucoup d implication du coté de votre client. Il va donc falloir lui expliquer plusieurs choses :

23 L Qu il faudra reprendre du temps au début de son projet pour «reformater» ses besoins en quelque chose de plus exploitable pour les équipes de développement. Tout le temps requis pour faire cela sera pris sur le temps de réalisation potentiel inclus dans son budget si il ne l a pas prévu. Que lui ou ses équipes devront être disponibles et impliqués pour définir les besoins et en expliquer le fonctionnement. J Que le temps alloué à cet exercice permettra de réaliser une solution qui répondra PRÉCISEMENT à ses besoins impliquant moins de modifications futures et une meilleure vision globale. Le temps «perdu» au début vous fera au final économiser.

24 Figure 5: Processus alternatif de gestion de projet SharePoint Orientée Besoins Carnet de produit Histoire utilisateur Développement incrémental L alternative Choix de la technologie Liste de fonctionnalités Reformatage et analyse des besoins Analyse fonctionnelle Réalisation Livraison SharePoint Orientée SharePoint User Story Mapping Orientée SharePoint Légende Livrable d entrée/sortie Orientation Techniques/Outils

25 IV. La technique du User Story Mapping Comment définir des besoins dans le cadre d un nouveau projet? Aperçu du chapitre Définir et organiser ses besoins : pas toujours évident! Le but de ce chapitre est de vous démontrer l importance d un tel exercice dans le cadre de solutions d'entreprises sous SharePoint et de vous guider dans l expression des besoins de vos utilisateurs. L utilisation d'outils dynamiques tels que la technique de User Story Mapping et autres techniques de communications pourront vous aider à organiser un carnet de produit de manière efficace et mener à une définition de besoins structurée et exploitable facilement pour l'analyse fonctionnelle. Notions clés ü ü ü ü Comprendre les attentes et enjeux lors de cette étape Apprendre une démarche simple permettant de définir un besoin Organiser et structurer des besoins dans le cadre de projet agile Les exploiter dans le cadre de cas de solutions d entreprises SharePoint

26 Cette technique est adaptée à l identification d histoires utilisateurs et donc à la définition d un carnet de produit. Elle est généralement réalisée en plusieurs étapes sous forme d ateliers. Elle peut être réalisée de manière «Manuelle» (avec post-its et crayons) ou de manière électronique (SpecLog est un très bon outil, mais payant Tout d abord, si vous souhaitez en savoir plus sur les techniques de User Story Mapping vous pouvez lire les articles suivants, le but n étant pas de repasser sur la méthode au complet mais plutôt de savoir comment en tirer parti dans le cadre de projets SharePoint. Le principe est assez simple. Au lieu de définir un carnet de produit sous forme de liste, comme il est coutume de faire, la définition se fait ici sous forme de «carte». Les avantages sont multiples : Les besoins sont orientés sur les rôles et les responsabilités o Facilite l expression des besoins car ceux-ci sont mis dans un contexte Offre une vue d ensemble d un système o Facilite la priorisation Révèle les relations entre les besoins Met de l avant les chaines de valeurs de la solution A. Principe de fonctionnement Voici la manière de lire une User story Map : La User Story Map se lit de haut en bas. Le point d entrée se situe à la définition des objectifs métiers pour finir par la spécification des histoires utilisateurs (priorisées

27 du haut vers le bas). Des contraintes peuvent également s ajouter à travers les niveaux hiérarchiques. Une question fondamentale est associée à chaque niveau hiérarchique, vous amenant à définir les éléments qui le constitueront. L axe horizontal représente en théorie la chronologie des actions effectuées par un profil. Il arrive que celui-ci puisse être négligé compte tenu du temps nécessaire à sa réalisation et surtout, il n apporte pas fondamentalement de valeur pour la suite. 1. Les objectifs métiers Les objectifs métiers consistent simplement en la justification du système ou de l application à développer. Il s agit en quelque sorte de la ligne directrice de votre solution. Par exemple, une solution d entreprise SharePoint pourra vouloir améliorer la productivité de ses employés ou forger un esprit d équipe, etc. Améliorer la productivité Renforcer l esprit d équipe 2. Les profils Les acteurs ou profils sont les utilisateurs de votre système. Attention ici un profil N EST PAS une personne physique. En ce sens qu une personne physique peut posséder plusieurs profils. Voici un exemple. M. Martin est directeur de projet chez Contoso.inc et utilise l intranet. Voici les profils que M. Martin pourrait détenir dans l intranet de Contoso.Inc Gestionnaire de contenu Utilisateur lambda Directeur de projet Utilisateur lambda: Il s agit de toute personne connecté sur l intranet peu importe son appartenance à d autres rôles. En résumé ce que tout le monde peut faire sur l intranet. Directeur de projet : Le rôle principal de M. Martin, son métier finalement. Gestionnaire de contenu : Personne pouvant contribuer au contenu de l intranet Etc..

28 Il est possible d avoir autant de profils que l on souhaite! 3. Les activités Une activité est un regroupement d actions que peut faire un profil particulier. Cet élément sert davantage à des fins d organisations d histoires utilisateurs pour permettre une meilleure visibilité des actions et rôles de chaque profil. Généralement, on retrouvera souvent le verbe d action «Gérer» dans ces activités Exemple : Mr Martin, dans son rôle de directeur de projet, aura très certainement des tâches liées à la gestion de projets. Ainsi, il est possible d isoler une activité à part entière. De même qu un utilisateur lambda pourra visualiser les informations contenues dans ces projets. Utilisateur lambda Directeur de projet Voir le contenu Gérer les projets 4. Les histoires utilisateurs Il s agit de la partie la plus importante de l outil, celle où l on définit le besoin final exprimé par le demandeur et sur laquelle le fournisseur s engagera à sa réalisation. Pour être suffisamment complet, un besoin doit, en théorie, comporter les notions suivantes : Qui? (Obligatoire): Qui est concerné? Cette information vous est donnée directement par le profil réalisant l action. Quoi? (Obligatoire) : Quelle est la nécessité? Habituellement, il s agit souvent d un verbe d action. Pourquoi? (Optionnel): Quel gain procure la réalisation de cette action? La justification du besoin. Note : le demandeur est le seul juge de sa pertinence. En d autres termes, vous n avez pas à remettre ses besoins en cause ni même d en proposer même si vous trouvez que ceux-ci ne sont pas légitimes. Astuce : Si à première vue, vous doutez fortement de la justification que votre client vous apporte, je vous conseille la «règle des cinq pourquoi» qui est très

Avant tout chose, je tiens à remercier les personnes suivantes pour leur collaboration et commentaires :

Avant tout chose, je tiens à remercier les personnes suivantes pour leur collaboration et commentaires : a. Remerciements Avant tout chose, je tiens à remercier les personnes suivantes pour leur collaboration et commentaires : Mathieu Roy pour la traduction et les commentaires apportés Geneviève Mérat pour

Plus en détail

SAP Learning Hub, édition User Adoption Accès dans le cloud à tout moment à des formations pour utilisateurs finaux

SAP Learning Hub, édition User Adoption Accès dans le cloud à tout moment à des formations pour utilisateurs finaux Foire aux questions SAP Learning Hub, édition User Adoption SAP Learning Hub, édition User Adoption Accès dans le cloud à tout moment à des formations pour utilisateurs finaux SAP Learning Hub est une

Plus en détail

Introduction MOSS 2007

Introduction MOSS 2007 Introduction MOSS 2007 Z 2 Chapitre 01 Introduction à MOSS 2007 v. 1.0 Sommaire 1 SharePoint : Découverte... 3 1.1 Introduction... 3 1.2 Ce que vous gagnez à utiliser SharePoint... 3 1.3 Dans quel cas

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

Mise en place des sprints

Mise en place des sprints 101 Chapitre 4 Mise en place des sprints 1. Introduction Mise en place des sprints Afin de parvenir à une mise en place efficace de ses sprints, l équipe doit prendre en compte divers facteurs, qui vont

Plus en détail

Introduction Les architectes Les utilisateurs expérimentés Les créateurs de contenu Les chefs de projet Les documentalistes

Introduction Les architectes Les utilisateurs expérimentés Les créateurs de contenu Les chefs de projet Les documentalistes Introduction Bienvenue dans le Kit d administration Microsoft Office SharePoint Server 2007! Si vous lisez cette introduction, il y a de grandes chances pour que vous soyez intéressé par l administration

Plus en détail

Thibault Denizet. Introduction à SSIS

Thibault Denizet. Introduction à SSIS Thibault Denizet Introduction à SSIS 2 SSIS - Introduction Sommaire 1 Introduction à SQL Server 2008 Integration services... 3 2 Rappel sur la Business Intelligence... 4 2.1 ETL (Extract, Transform, Load)...

Plus en détail

Page 1/11. Préambule. Table des matières

Page 1/11. Préambule. Table des matières Page 1/11 Table des matières Préambule... 1 1- Le principe de «NuaFil»... 2 2 - Accueil de votre gestion de profil... 2 2-1 - La recherche de profils... 3 2-2- La liste de vos profils... 3 3 - Le référencement

Plus en détail

Accès au serveur SQL. Où ranger les accès au serveur SQL?

Accès au serveur SQL. Où ranger les accès au serveur SQL? 150 requête SQL, cela aura un impact sur un nombre limité de lignes et non plus sur l ensemble des données. MySQL propose une clause originale en SQL : LIMIT. Cette clause est disponible avec les différentes

Plus en détail

Mettre en place sa plateforme de veille avec Netvibes

Mettre en place sa plateforme de veille avec Netvibes Mettre en place sa plateforme de veille avec Netvibes Karine Pasquier 6 mai 2011 HEG, Genève 1 Sommaire 1. Introduction... 3 1.1 Qu est-ce que c est... 3 1.2 A quoi ça sert pour la veille?... 3 1.3 Netvibes

Plus en détail

www.lafamily.ch en 16 différences

www.lafamily.ch en 16 différences Cas d étude no 3 www.lafamily.ch en 16 différences juin 2003 Le mandat réalisé avec QuickSite de transformation du site existant de Lafamily.ch, centre globale d information pour les familles, à été de

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

Les injections SQL. J. Hennecart. Lundi 23 février 2015. Serval-Concept. Les bases de données Les injections SQL Comment se protéger Conclusion

Les injections SQL. J. Hennecart. Lundi 23 février 2015. Serval-Concept. Les bases de données Les injections SQL Comment se protéger Conclusion J. Hennecart Serval-Concept Lundi 23 février 2015 J. Hennecart des injections SQL sont des vulnérabilités permettant de faire exécuter des commandes, non prévues initialement, à une base de données. La

Plus en détail

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215)

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215) v10 Cours 3-0126 (ex 215) Administration système et indexation-recherche Durée : 5 jours Ce cours de 5 jours apprendra aux administrateurs, aux architectes système et aux services support comment installer,

Plus en détail

14 Le langage Java : concepts et pratique

14 Le langage Java : concepts et pratique Avant-propos Le langage Java, né en janvier 1995 chez Sun, est un langage à objets qui permet d écrire de façon simple et claire des programmes portables sur la majorité des plateformes. Lié à l essor

Plus en détail

C2 ATOM Guide de démarrage

C2 ATOM Guide de démarrage C2 ATOM Guide de démarrage Créé par : C2 Innovations Version : 1.0 Dernière modification : 30/03/2015 FOURNISSEUR DE SOLUTIONS COMPLÈTES DE GESTION DE SERVICES FOURNISSEUR DE SOLUTIONS COMPLÈTES DE GESTION

Plus en détail

WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique. Section Technopédagogie

WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique. Section Technopédagogie WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique Section Technopédagogie Août 2007 1. QU EST CE QUE WSS? «Un site WSS SharePoint est un site Web représentant un espace de collaboration et un lieu de stockage

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Encryptions, compression et partitionnement des données

Encryptions, compression et partitionnement des données Encryptions, compression et partitionnement des données Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 Compression, encryption et partitionnement des données Sommaire 1 Introduction... 3 2 Encryption transparente des

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Philosophie des extensions WordPress

Philosophie des extensions WordPress 8 Philosophie des extensions WordPress Le concept L une des forces de WordPress dans la jungle CMS, c est la simplicité de création d extensions. Il y a plusieurs raisons à cela. Des raisons techniques

Plus en détail

Reporting Services et SharePoint

Reporting Services et SharePoint Reporting Services et SharePoint Utiliser SharePoint comme source de données Dans un précédent article, nous avons pu apprendre comment créer un rapport utilisant une source de données XML La question

Plus en détail

Exploiter les statistiques d utilisation de SQL Server 2008 R2 Reporting Services

Exploiter les statistiques d utilisation de SQL Server 2008 R2 Reporting Services Exploiter les statistiques d utilisation de SQL Server 2008 R2 Reporting Services Nous verrons dans cet article comment exploiter simplement les données de Log de SQL Server 2008 R2 Reporting Services

Plus en détail

Recueil des Fiches Concepteurs : Mise en œuvre d un site SharePoint 2013 Juin 2015

Recueil des Fiches Concepteurs : Mise en œuvre d un site SharePoint 2013 Juin 2015 Recueil des s s : Mise en œuvre d un site SharePoint 2013 Juin 2015 Ce document décrit le paramétrage pour la mise en œuvre des fonctionnalités standard de Microsoft SharePoint 2013. NADAP et SharePoint

Plus en détail

Infolettre #6: SkyDrive

Infolettre #6: SkyDrive Infolettre #6: SkyDrive Table des matières AVANTAGES DE SKYDRIVE 2 DÉSAVANTAGES DE SKYDRIVE 2 INSCRIPTION AU SERVICE 2 MODIFIER VOTRE PROFIL 4 AJOUTER UN DOSSIER 5 AJOUTER DES FICHIERS DANS LE DOSSIER

Plus en détail

COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET

COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET De manière superficielle, le terme «orienté objet», signifie que l on organise le logiciel comme une collection d objets dissociés comprenant à la fois une structure de

Plus en détail

ESPACE COLLABORATIF SHAREPOINT

ESPACE COLLABORATIF SHAREPOINT Conseil de l Europe Service des Technologies de l Information ESPACE COLLABORATIF SHAREPOINT DOSSIER D UTILISATEUR 1/33 Sommaire 1. Présentation de SharePoint... 3 1.1. Connexion... 4 2. Les listes...

Plus en détail

INTRODUCTION À LA GESTION DE PROJET AGILE (BACKLOG, TABLEAUX DE BORD, BURNDOWN, PLANIFICATION D ITERATIONS)

INTRODUCTION À LA GESTION DE PROJET AGILE (BACKLOG, TABLEAUX DE BORD, BURNDOWN, PLANIFICATION D ITERATIONS) INTRODUCTION À LA GESTION DE PROJET AGILE (BACKLOG, TABLEAUX DE BORD, BURNDOWN, PLANIFICATION D ITERATIONS) 1 Introduction à la gestion de projet Agile Sommaire AVERTISSEMENT... 2 APERÇU... 3 EXERCICE

Plus en détail

Le rôle d un tableau de bord

Le rôle d un tableau de bord CHAPITRE 1 Le rôle d un tableau de bord Introduction «Trop d informations tue l information.» Proverbe japonais Sur le plan théorique, un tableau de bord est un outil de reporting regroupant différents

Plus en détail

Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site.

Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site. Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site. C est simple, pas une semaine ne se passe sans qu un nouvel article

Plus en détail

Infolettre #13 : Microsoft SharedView

Infolettre #13 : Microsoft SharedView Infolettre #13 : Microsoft SharedView Table des matières Introduction: le travail collaboratif en temps réel et Microsoft SharedView... 1 Partager l'écran avec un autre usager... 1 Installer Microsoft

Plus en détail

Mise en œuvre d un Site Sharepoint-V1

Mise en œuvre d un Site Sharepoint-V1 Mise en œuvre d un Site Sharepoint- MAJ 20/01/2015 Ce document décrit le paramétrage pour la mise en œuvre des fonctionnalités standard de Microsoft SharePoint 2013 NADAP et SharePoint NADAP ( Nouvelle

Plus en détail

Services bancaires par Internet aux entreprises. Guide pratique pour : Rapports de solde Version 8.05.22

Services bancaires par Internet aux entreprises. Guide pratique pour : Rapports de solde Version 8.05.22 Services bancaires par Internet aux entreprises Guide pratique pour : Rapports de solde Version 8.05.22 Table des matières Avez-vous besoin d aide?... 3 Exigences informatiques... 4 Navigateurs acceptés...

Plus en détail

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Champs sur Marne ENSG/CERSIG Le 19-nove.-02 L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Archivage Le Système d information géographique rassemble de l information afin de permettre son utilisation dans des applications

Plus en détail

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire.

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Le fait que tous les enseignants de l Académie de Clermont-Ferrand disposent d un environnement numérique de travail

Plus en détail

taboo Ciel avec Réussir sa compta Nathalie Crouzet Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12263-3

taboo Ciel avec Réussir sa compta Nathalie Crouzet Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12263-3 Nathalie Crouzet sans taboo Réussir sa compta avec Ciel Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12263-3 Avant-propos La comptabilité est pour certains une véritable bête noire, qu il est soit disant difficile,

Plus en détail

Guide plateforme FOAD ESJ Lille

Guide plateforme FOAD ESJ Lille Guide plateforme FOAD ESJ Lille v. 1.2 «étudiants» septembre 2014 Réalisé par Maxime Duthoit Ingénieur pédagogique multimédia à l ESJ Lille Sommaire Introduction... 1 1. Accueil et connexion... 2 2. Accueil

Plus en détail

LA GESTION D ASTREINTE White Paper

LA GESTION D ASTREINTE White Paper LA GESTION D ASTREINTE White Paper GENERALITES SUR LA GESTION D ASTREINTE :... 2 POURQUOI METTRE EN PLACE UNE GESTION D ASTREINTE AUTOMATISEE?... 2 LA TRANSMISSION DE L INFORMATION, LE NERF DE LA GESTION

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche?

Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche? 9 Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche? Le trafic d un site internet Le référencement naturel Les freins

Plus en détail

Méthodes Agiles et gestion de projets

Méthodes Agiles et gestion de projets Méthodes Agiles et gestion de projets Eric LELEU Consultant Solutions Collaboratives Contact ericleleu@nordnet.fr Site Personnel http://home.nordnet.fr/~ericleleu Blog http://ericleleu.spaces.live.fr La

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier?

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? CA ERwin Modeling fournit une vue centralisée des définitions de données clés afin de mieux comprendre

Plus en détail

Magento. Magento. Réussir son site e-commerce. Réussir son site e-commerce BLANCHARD. Préface de Sébastien L e p e r s

Magento. Magento. Réussir son site e-commerce. Réussir son site e-commerce BLANCHARD. Préface de Sébastien L e p e r s Mickaël Mickaël BLANCHARD BLANCHARD Préface de Sébastien L e p e r s Magento Préface de Sébastien L e p e r s Magento Réussir son site e-commerce Réussir son site e-commerce, ISBN : 978-2-212-12515-3 Avant-propos

Plus en détail

Concours EXTERNE d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2009»

Concours EXTERNE d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2009» Concours EXTERNE d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2009» Meilleure copie "Rapport Technique" Thème : conception et développement logiciel Note : 15,75/20 Rapport technique

Plus en détail

'Ma gestion des rôles egov' Manuel utilisateurs pour les gestionnaires d'attributions de rôles

'Ma gestion des rôles egov' Manuel utilisateurs pour les gestionnaires d'attributions de rôles 'Ma gestion des rôles egov' Manuel utilisateurs pour les gestionnaires d'attributions de rôles Version 1 12 décembre 2013 Table des matières 1 A propos de ce manuel utilisateurs... 5 1.1 Public cible...

Plus en détail

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store.

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Guide Utilisateur 1.1 Présentation d OASIS OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Grâce à OASIS, vous serez capable d acheter ou de choisir des

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Applications orientées données (NSY135)

Applications orientées données (NSY135) Applications orientées données (NSY135) 2 Applications Web Dynamiques Auteurs: Raphaël Fournier-S niehotta et Philippe Rigaux (philippe.rigaux@cnam.fr,fournier@cnam.fr) Département d informatique Conservatoire

Plus en détail

TD1- Conception d une BDD et Utilisation sous Access et Oracle

TD1- Conception d une BDD et Utilisation sous Access et Oracle TD1- Conception d une BDD et Utilisation sous Access et Oracle Partie 1 - Conception Il s'agit de M. Bushboy, le directeur d'une agence de location de voitures qui vous a appelé (en tant qu'analyste expert)

Plus en détail

WordPress : Guide à l édition

WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition... 1 Présentation... 2 1. Accès au site... 2 2. Le tableau de bord... 2 3. Editez les contenus... 4 Quelle est la différence entre les pages

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

Pourquoi créer un site Web?

Pourquoi créer un site Web? Créer mon site Web Vous avez une passion, un centre d'intérêt, un "hobbie", et vous souhaitez en parler, partager autour de ce sujet. Vous avez bien pensé à utiliser l'espace web pour faire connaître votre

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

10 contrats pour votre prochain Projet Logiciel Agile

10 contrats pour votre prochain Projet Logiciel Agile 10 contrats pour votre prochain Projet Logiciel Agile Auteur : Peter Stevens Son article du 29 avril 2009 : http://agilesoftwaredevelopment.com/blog/peterstev/10-agile-contracts Son blog : http://www.scrum-breakfast.com/

Plus en détail

les outils de la gestion de projet

les outils de la gestion de projet les outils de la gestion de projet Sommaire Objectifs de la gestion de projet Les étapes du projet Les outils de gestion de projets Paramétrage de l outil PROJET : «ensemble des actions à entreprendre

Plus en détail

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services Dream Report Dream Report vs Reporting Services Date : Mars 2015 A propos de Dream Report Dream Report est le 1 er logiciel d édition de rapport prêt à l emploi offrant aux utilisateurs la possibilité

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et

Plus en détail

Stratégie Générale du Succès en Ligne. Livret de travail

Stratégie Générale du Succès en Ligne. Livret de travail Stratégie Générale du Succès en Ligne Livret de travail Par Dushan Jancik Remarque : Ce livret est un outil de travail utilisé dans les coachings en stratégie Internet proposés par Dushan Jancik. Vous

Plus en détail

Utiliser Office 365 pour un projet d e quipe - PART 2

Utiliser Office 365 pour un projet d e quipe - PART 2 Utiliser Office 365 pour un projet d e quipe - PART 2 Introduction Depuis quelques mois, Microsoft a mis en ligne la nouvelle version de SharePoint en ligne. Cette solution est inclue dans l offre plus

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT?

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? Afin de vous éviter de vains efforts et pour vous épargner de précieuses heures de travail, voici quelques conseils qui guideront votre préparation. Travailler avec régularité

Plus en détail

Implémentation d une solution voyages et notes de frais chez Leoni

Implémentation d une solution voyages et notes de frais chez Leoni Implémentation d une solution voyages et notes de frais chez Leoni A propos de Leoni Equipementier automobile de rang 1 -parmi les plus gros et les plus internationalisés-, Leoni est une société allemande

Plus en détail

LEADERSHIP & MANAGEMENT

LEADERSHIP & MANAGEMENT LEADERSHIP & MANAGEMENT 3 JOURS SEQUENCES Présentation DE LA VISION A L ACTION Diriger aujourd hui un service, une direction régionale, une filiale ou une entreprise nécessite la maîtrise des outils et

Plus en détail

Points forts : Amélioration de l efficacité des activités de marketing

Points forts : Amélioration de l efficacité des activités de marketing AUTOMATISATION DU MARKETING Le module d automatisation du marketing dans Microsoft Business Solutions Axapta vous offre une vue détaillée pour gérer des campagnes ciblées et personnalisées à travers tous

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Bienvenue dans le monde de la construction logicielle

Bienvenue dans le monde de la construction logicielle Chapitre 1 Bienvenue dans le monde de la construction logicielle Sommaire : 1.1 La construction logicielle, qu est-ce que c est? : page 3 1.2 Pourquoi la construction logicielle est-elle importante? :

Plus en détail

Module 22 : Les tableaux croisés dynamiques* contenu de 2010*

Module 22 : Les tableaux croisés dynamiques* contenu de 2010* Module 22 : Les tableaux croisés dynamiques* contenu de 2010* 22.0 Introduction On aurait pu appeler ce module Résumer rapidement les données. Excel possède un outil puissant qui permet de résumer les

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Réseau Social Cabinet Intranet Extranet Collaboratif

Réseau Social Cabinet Intranet Extranet Collaboratif Solution Logicielle et SaaS Réseau Social Cabinet Intranet Extranet Collaboratif Une solution globale pour 4 usages Réseau Social Cabinet : développez les interactions, favorisez les échanges entre les

Plus en détail

RÉSUMÉ DU TRAVAIL DE DIPLÔME

RÉSUMÉ DU TRAVAIL DE DIPLÔME Filière d'informatique de gestion Travail de diplôme ÉTUDE ORACLE XE & APEX RÉSUMÉ DU TRAVAIL DE DIPLÔME AUTEUR: BRUNO DA COSTA RESPONSABLE DU PROJET: FABRICE CAMUS MANDANT: LABORATOIRE DE GÉNIE LOGICIEL

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC I. Introduction Comme nous vous l avons expliqué dans le support «Déroulement de l épreuve de CPPC», vous devez produire

Plus en détail

Moteur de recherche le plus connu, Google offre nombre. 1. Maîtriser la recherche d informations

Moteur de recherche le plus connu, Google offre nombre. 1. Maîtriser la recherche d informations 1. Maîtriser la recherche d informations Moteur de recherche le plus connu, Google offre nombre d outils qui vous permettront de trouver l information que vous recherchez, en quelques clics, et ce, qu

Plus en détail

COMPLIANCE Consulting. Gardez la Maîtrise de vos Exigences. 18 mai 2011

COMPLIANCE Consulting. Gardez la Maîtrise de vos Exigences. 18 mai 2011 COMPLIANCE Consulting Gardez la Maîtrise de vos Exigences 18 mai 2011 Présentation Société Société Société de conseil spécialisée dans le transfert de technologies en matière de processus, de méthodes

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

Professeur superviseur ALAIN APRIL

Professeur superviseur ALAIN APRIL RAPPORT TECHNIQUE PRÉSENTÉ À L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE DANS LE CADRE DU COURS LOG792 PROJET DE FIN D ÉTUDE EN GÉNIE LOGICIEL BLUEUPDATES FRANÇOIS BOYER BOYF18048004 DÉPARTEMENT DE GÉNIE LOGICIEL

Plus en détail

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre Avant-propos 1. Objectif du livre 17 2. Illustrations des exemples de ce livre 18 2.1 Office 365 comme plateforme technologique pour une digital workplace 18 2.2 SharePoint et Yammer à l honneur 18 3.

Plus en détail

Le Moteur de Recherche de MOSS 2007

Le Moteur de Recherche de MOSS 2007 Le Moteur de Recherche de MOSS 2007 Installer le moteur de recherche de MOSS 2007 Nous avons vu dans un précédent article comment mettre en place le moteur de recherche dans un site WSS. La question se

Plus en détail

Préparation et révision

Préparation et révision 2 MÉTHODO Préparation et révision 1. Comment s organiser au cours de la période de formation? a) Bien connaître le programme et la nature de l épreuve Il faut évidemment lire attentivement le programme

Plus en détail

JXDVDTek - UNE DVDTHEQUE EN JAVA ET XML

JXDVDTek - UNE DVDTHEQUE EN JAVA ET XML BALLOTE Nadia FRIULI Valerio GILARDI Mathieu IUT de Nice Licence Professionnelle des Métiers de l Informatique RAPPORT DU PROJET : JXDVDTek - UNE DVDTHEQUE EN JAVA ET XML Encadré par : M. CRESCENZO Pierre

Plus en détail

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB Comprendre les principales étapes TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - RENCONTRE DE DÉMARRAGE 03 PARTIE 2 - ANALYSE FONCTIONNELLE 03 PARTIE 3 - ARBORESCENCE 04 PARTIE 4 - MAQUETTES

Plus en détail

Plateforme de capture et d analyse de sites Web AspirWeb

Plateforme de capture et d analyse de sites Web AspirWeb Projet Java ESIAL 2A 2009-2010 Plateforme de capture et d analyse de sites Web AspirWeb 1. Contexte Ce projet de deuxième année permet d approfondir par la pratique les méthodes et techniques acquises

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS

CALENDRIER DES FORMATIONS CALENDRIER DES FORMATIONS DES CADRES D ASBL INSCRIPTIONS La Codef accompagne au jour le jour ses membres dans leur rôle d employeurs. Les formations proposées répondent à leurs besoins et sont conçues

Plus en détail

BTS MUC Le système d information commerciale dans l épreuve d ACRC

BTS MUC Le système d information commerciale dans l épreuve d ACRC cterrier.com 11/09/2007 1 / 7 BTS MUC Le système d information commerciale dans l épreuve d ACRC Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction

Plus en détail

Initiation Access 2003

Initiation Access 2003 Initiation Access 2003 Sommaire Introduction...3 1. Création d une base...3 1.1. Modélisation...3 1.2. Création de la base...4 2. Les tables...5 2.1. Création d'une table en mode Création...5 2.2. Les

Plus en détail

Monter un site Intranet

Monter un site Intranet Monter un site Intranet S il n est pas difficile de créer un site Web basique grâce à IIS, ceux d entre vous qui ne sont pas initiés aux langages de développement Web auront du mal à satisfaire les besoins

Plus en détail

Libérez votre intuition

Libérez votre intuition Présentation de Qlik Sense Libérez votre intuition Qlik Sense est une application nouvelle génération de visualisation de données en libre-service qui permet à chacun de créer facilement des visualisations

Plus en détail

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 GUIDE DE STAGE AEC- Développeur-intégrateur SharePoint Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 Le présent guide a été conçu pour servir de référence aux entreprises acceptant de recevoir,

Plus en détail

UF - Technique de Gestion de projet Evaluation certificative

UF - Technique de Gestion de projet Evaluation certificative UF - Technique de Gestion de projet Evaluation certificative GILLAIN Bachelier en informatique de gestion Année scolaire 2015-2016 Jean-Pierre Rapport 1 1 Table des matières Présentation du contexte...

Plus en détail

Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup

Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup Sébastien MEDARD GIP RENATER 263 avenue du Général Leclerc CS 74205 35042 Rennes Cedex Résumé L intégration

Plus en détail