Convention chômage 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Convention chômage 2014"

Transcription

1 Convention chômage Bd de la République La Rochelle cedex 9 Tel Fax Courriel. Note d information du 2 juillet 2014 Mise à jour le 13 août 2015 La convention du 14 mai 2014 et l ensemble des textes associés (règlement, annexes, accords d application) ont reçu l agrément ministériel par arrêté du 25 juin Ces textes ont été publiés au Journal Officiel du 26 juin Les dispositions de la nouvelle convention entrent en application à compter du 1 er juillet 2014 (hormis les nouvelles règles relatives aux droits rechargeables et au cumul d activité qui s appliqueront à compter du 1 er octobre 2014). Afin de favoriser le retour à l emploi des demandeurs d emploi, et notamment ceux qui alternent périodes de chômage et de travail de courte durée, et de lutter contre la situation souvent précaire des personnes, notamment les jeunes, dont l insertion dans l emploi se réalise à la suite d une succession de contrats courts, un rechargement des droits à l assurance chômage est prévu au terme de l indemnisation (règles applicables à compter du 1 er octobre 2014). I - Entrée en application Les dispositions de la convention du 14 mai 2014 s appliquent aux salariés dont la fin de contrat de travail intervient à compter du 1 er juillet Cette convention est applicable jusqu au 30 juin II - L indemnisation La convention du 14 mai 2014 prévoit une filière unique d indemnisation. A - Bénéficiaires Sont involontairement privés d emploi ou assimilés, les salariés dont la cessation du contrat de travail résulte : - D un licenciement, - D une rupture conventionnelle du contrat de travail, - D une fin de contrat de travail à durée déterminée, - D une rupture anticipée d un contrat de travail à durée déterminée à l initiative de l employeur, - D une rupture de contrat de travail résultant de l une des causes énoncées à l article du code du travail (licenciement économique). 1

2 B - Conditions générales Les salariés privés d emploi doivent remplir les conditions suivantes pour prétendre à une indemnisation : Être inscrits comme demandeur d emploi ou accomplir une action de formation inscrite dans le projet personnalisé d accès à l emploi. Être à la recherche effective et permanente d un emploi. Ne pas avoir atteint l'âge déterminé pour l ouverture du droit à une pension de vieillesse au sens du 1 de l article L du code du travail ou ne pas bénéficier d une retraite en application des articles L , L , L et L du code de la sécurité sociale et des 3 e et 7 e alinéas du I de l article 41 de la loi n du 23 décembre 1998 de financement de la sécurité sociale pour 1999 (pénibilité, carrières longues, travailleurs handicapés, incapacité liée à un accident ou une maladie professionnelle, amiante). Toutefois, les personnes ayant atteint l âge précité sans pouvoir justifier du nombre de trimestres d assurance requis au sens des articles L à L du code de la sécurité sociale (tous régimes confondus), pour percevoir une pension à taux plein, peuvent bénéficier des allocations jusqu à justification de ce nombre de trimestres et, au plus tard, jusqu à l âge prévu au 2 de l article L du code du travail. Être physiquement aptes à l exercice d un emploi. N avoir pas quitté volontairement (sauf cas prévus par un accord d application) leur dernière activité professionnelle, ou une activité professionnelle salariée autre que la dernière dès lors que depuis le départ volontaire, il ne peut être justifié d'une période d'affiliation d au moins 91 jours ou d une période de travail d au moins 455 heures. Résider sur le territoire relevant du champ d'application de l'assurance chômage (territoire métropolitain, DOM et collectivités d'outre-mer de Saint Barthélémy, Saint- Martin et Saint-Pierre et Miquelon). C - Condition d affiliation pour une ouverture de droits Pour être indemnisé, un demandeur d emploi doit justifier de 4 mois d affiliation minimum (122 jours ou 610 heures). Durée d indemnisation La durée d indemnisation est égale à la durée d affiliation à l Assurance chômage selon la règle : un jour d affiliation donne droit à un jour d indemnisation. Par exemple, si une personne a travaillé pendant 10 mois, elle est indemnisable pendant 10mois (sous réserve qu elle réponde aux autres conditions habituelles d indemnisation). Cette durée est cependant limitée à 730 jours et, pour les salariés de plus de 50 ans, à jours. A noter : la durée d indemnisation est réduite lorsque la somme des allocations journalières à verser pour la durée d indemnisation excède 75% du salaire de référence. De la même manière, le montant total des allocations versées, sur une période équivalente, ne peut excéder 75% des salaires ayant servi au calcul des droits. La durée d indemnisation est réduite en conséquence. Période de référence L affiliation s apprécie au cours d une période de référence de 28 mois qui précède la fin de contrat de travail ou de 36 mois pour les personnes de plus de 50 ans. 2

3 Durée d affiliation et période de référence Durée d indemnisation Durée maximum d indemnisation Calcul de l allocation brute Minimum 4 mois d activité (122 jours ou 610 heures) au cours des 28 derniers mois ou des 36 mois pour les 50 ans et + Egale à la durée d affiliation Pour les moins de 50 ans : 24 mois (730 jours) Pour les 50 ans et + : 36 mois (1095 jours) 57 % du salaire ou 40,4 % du salaire brut + une partie fixe proratisée selon le temps de travail à 11,72 1 / jour ou allocation minimale 28,58 2 / jour au prorata du temps de travail Le montant le plus favorable est versé. L allocation journalière déterminée est limitée à 75% du salaire journalier de référence. L allocation journalière versée pendant une période de formation inscrite dans le projet personnalisé d accès à l emploi ne peut être inférieure à 20,48. 3 Maintien des droits jusqu à la retraite Le maintien des droits à l allocation d aide au retour à l emploi jusqu à la date de liquidation de la retraite à taux plein 4 est réservé aux allocataires atteignant : l âge de : o 61 ans et 2 mois pour ceux nés en 1953, o 61 ans et 7 mois pour ceux nés en 1954, o 62 ans pour ceux nés à compter du 1 er janvier 1955, et remplissant les conditions suivantes : être en cours d indemnisation depuis un an au moins ; justifier de 12 ans d affiliation au régime d assurance chômage ou de périodes assimilées définies par un accord d application ; justifier de 100 trimestres validés par l assurance vieillesse au titre des articles L à L du code de la sécurité sociale ; justifier, soit d une année continue, soit de 2 années discontinues d affiliation dans une ou plusieurs entreprises au cours des 5 années précédant la fin du contrat de travail. Les allocations ne peuvent pas être versées au-delà de : o 66 ans et 2 mois pour les allocataires nés en 1953, o 66 ans et 7 mois pour ceux nés en 1954, o 67 ans pour ceux nés à compter du 1 er janvier 1955, D Calcul de l allocation Salaire de référence La détermination du salaire de référence est inchangée. Il convient de prendre en considération les rémunérations des 12 mois civils précédant le dernier jour de travail payé dès lors qu elles n ont pas déjà servi pour un précédent calcul. 1 Valeur au 1/07/ Valeur au 1/07/ Valeur au 1/07/ S il remplit les conditions énoncées à l article 4 c) : jusqu à la limite d âge. 3

4 Sont également prises en compte dans le salaire de référence les rémunérations qui bien que perçues en dehors de la période de référence calcul, se rapportent néanmoins à cette période. En revanche, sont exclues toutes sommes qui ne trouvent pas leur contrepartie dans l exécution normale du contrat de travail. Le salaire journalier moyen de référence est égal au quotient du salaire de référence par le nombre de jours d appartenance au titre desquels ces salaires ont été perçus. Montant de l'allocation en cas de perception d'une pension d'invalidité L'allocation d'aide au retour à l'emploi est intégralement cumulable avec une pension d'invalidité de 1 ère catégorie. L allocation d aide au retour à l emploi est désormais cumulable avec la pension d invalidité de 2 ème ou 3 ème catégorie selon les règles de la sécurité sociale (Art. R ), à condition que les revenus de la dernière activité ayant permis l ouverture de droits aient été eux aussi cumulés avec la pension. A défaut, l allocation servie aux allocataires bénéficiant d une telle pension est égale à la différence entre le montant de l allocation d assurance chômage et celui de la pension d invalidité. Montant net de l'allocation Les bénéficiaires de l'allocation d'aide au retour à l'emploi sont assujettis à la CSG et au CRDS, néanmoins, selon les situations, il est possible d être exonéré de ces cotisations ou bénéficier d'un taux réduit. Lorsque le montant brut de l allocation est inférieur au montant du SMIC journalier (soit 48 au 1 er /01/2014), ou lorsque le prélèvement de la CSG et de la CRDS conduit à diminuer le montant net de l'are en dessous du SMIC journalier, il y a exonération ou écrêtement. Les allocataires non redevables de l'impôt sur le revenu sont également totalement exonérés de la CSG et du CRDS si leur revenu ne dépasse pas un certain montant, variable selon le nombre de parts. E - Paiement Notification des droits et information sur le paiement des allocations Lors de l ouverture de ses droits à indemnisation, l allocataire est informé notamment des modalités de calcul, du montant journalier de son allocation en précisant le taux de remplacement auquel correspond l allocation, en pourcentage du montant brut du salaire de référence, ainsi que de la date du premier jour de paiement de l allocation et de la durée totale d indemnisation prévisionnelle. L allocataire est également informé de l intérêt d une reprise d activité professionnelle ainsi que des conséquences de la perte d une activité conservée en cours d indemnisation. L allocataire est informé, chaque mois, du montant et de la date de paiement de ses allocations et, en cas d exercice d une activité professionnelle en cours d indemnisation, du nombre de jours d indemnisation restants. Différés d indemnisation Des délais de différents types sont à respecter avant de débuter l indemnisation : Le différé d indemnisation congés payés en cas de perception d une indemnité compensatrice de congés payés : Montant de l'indemnité compensatrice de congé payé divisé par le salaire journalier de référence = durée du différé Le différé spécifique en cas de prise en charge consécutive à une cessation de contrat de travail, résultant d un autre motif que le licenciement économique, et ayant donné lieu au versement d une indemnité supra-légale, dont le calcul est le suivant : Montant total des sommes versées Montant résultant directement de l application d une disposition législative / 90 = durée du différé (égal au nombre entier obtenu limité à 180 jours) 4

5 Le différé pour indemnité supra-légale, dans le cadre d un licenciement économique, dont le calcul est le suivant : Montant total des sommes versées Montant résultant directement de l application d une disposition législative / 90 = durée du différé (égal au nombre entier obtenu limité à 75 jours) Pour le calcul des différés d indemnisation, sont prises en compte toutes les fins de contrat de travail situées dans les 182 jours précédant la dernière fin de contrat de travail. Les indemnités versées à l occasion de chacune de ces fins de contrat de travail donnent lieu au calcul de différés d indemnisation qui commencent à courir au lendemain de chacune de ces fins de contrat de travail. Le différé applicable est celui qui expire le plus tardivement. Délai d attente Un délai d attente de 7 jours court soit à compter du terme du ou des différés d indemnisation, soit au jour de l inscription comme demandeur d emploi. Périodicité des versements Les allocations chômage sont payées mensuellement à terme échu pour tous les jours ouvrables ou non. Le paiement est établi en fonctions des éléments déclarés chaque mois par l allocataire figurant sur l attestation mensuelle d actualisation. Prestations indues Dès sa constatation, l indu est notifié à l allocataire par courrier (motif, nature, montant des sommes réclamées, date de versement indu, voies de recours). Il est procédé à la retenue d une fraction des allocations à payer, sans que cette retenue ne puisse excéder la partie saisissable des allocations. III Reprise du paiement Dispositions applicables à compter du 1 er octobre 2014 à l ensemble des salariés involontairement privés d emploi éligibles à l indemnisation ou indemnisés, quelle que soit la convention d assurance chômage dont ils relèvent. Le salarié privé d emploi qui a cessé de bénéficier du service des allocations, alors que la période d indemnisation précédemment ouverte n était pas épuisée, peut bénéficier d une reprise de ses droits, c est-à-dire du reliquat de cette période d indemnisation, dès lors que : - Le temps écoulé depuis la date d admission à la période d indemnisation considérée n est pas supérieur à la durée de cette période augmentée de 3 ans de date à date ; - Il n a pas renoncé volontairement à la dernière activité professionnelle salariée ou à une autre activité professionnelle (pas opposable aux salariés privés d emploi qui ne justifient pas de 91 jours ou 455 heures, ou aux salariés privés d emploi qui peuvent recevoir le reliquat d une période d indemnisation leur donnant droit au service des allocations jusqu à l âge de la retraite à taux plein ou limite d âge). 5

6 IV Droits rechargeables Dispositions applicables à compter du 1 er octobre 2014 à l ensemble des salariés involontairement privés d emploi éligibles à l indemnisation ou indemnisés, quelle que soit la convention d assurance chômage dont ils relèvent. A l épuisement du capital de droits initial, il est procédé à une recherche des éventuelles périodes d activité accomplies au cours de la période d indemnisation et pouvant à nouveau ouvrir droit à indemnisation. Pour ouvrir droit à rechargement, cette ou ces activités salariées doivent représenter au moins 150 heures de travail (30 jours). La fin du contrat de travail prise en considération pour le rechargement des droits est en principe la dernière qui précède l épuisement des droits. Toutefois, s il ne remplit pas toutes les conditions d affiliation, le salarié pourra demander un rechargement des droits au titre d une fin de contrat antérieure, sous réserve qu il justifie que les conditions requises se trouvaient satisfaites lors de cette fin de contrat de travail, et qu elle s est produite postérieurement à celle ayant permis l ouverture de droits initiale. Sont prises en compte, toutes les périodes d affiliation comprises dans le délai de 28 mois (36 mois pour les salariés âgés de 50 ans et plus lors de la fin de contrat considérée) qui précède cette rupture et postérieure à la fin de contrat prise en considération pour l ouverture des droits initiale. Ces nouveaux droits sont calculés selon les règles de droit commun, à hauteur d un jour indemnisé pour un jour cotisé. En cas de pluralité d employeurs, il sera fait application des règles de coordination pour déterminer l employeur qui prendra en charge la nouvelle période d indemnisation. Afin d assurer la continuité du service des allocations, un courrier comportant les données disponibles et utiles à la détermination du rechargement des droits est adressé au demandeur d emploi, 30 jours au moins avant la fin prévisionnelle de ses droits. Ces données sont complétées par l intéressé, le cas échéant, dans le mois suivant leur transmission. V Le droit d option A - Apprentis et titulaires d un contrat de professionnalisation Par exception au principe de reprise systématique des droits prévu à l article 26 du règlement général, les demandeurs d emploi, qui ont bénéficié d une ouverture de droits à l assurance chômage au titre d une fin de contrat de professionnalisation ou de contrat d apprentissage, peuvent opter pour l ouverture des droits à laquelle il aurait été procédé en l absence de reliquat de droits. Le droit d option est proposé aux allocataires qui ont exercé une ou plusieurs activités professionnelles, postérieures à l ouverture de droits consécutive à la perte de leur contrat d apprentissage ou de professionnalisation, dans les conditions permettant une nouvelle ouverture de droit. Ils doivent justifier au titre de ces périodes d emploi des conditions prévues par le titre I du règlement général et plus particulièrement : d une période d affiliation de 122 jours ou 610 heures de travail au cours des 28 mois qui précèdent la fin du contrat de travail (cette durée est portée à 36 mois pour les salariés âgés de 50 ans et plus) ; d une fin de contrat de travail ayant donné lieu à du chômage involontaire. 6

7 Lorsque les conditions du droit d option sont réunies, un courrier est adressé à l allocataire qui sollicite la reprise de ses droits. Il dispose d un délai de 21 jours calendaires à compter de la date de notification du courrier pour faire connaître, par écrit, sa décision de choisir le nouveau droit. En cas de refus, ou à défaut de réponse écrite au courrier, il est procédé à la reprise du droit initial. Le choix de bénéficier du droit qui aurait été ouvert en l absence de reliquat est irrévocable. Le reliquat du droit initial est alors considéré comme déchu. B Généralisation du droit d option À partir du 1 er avril 2015, le droit d option est ouvert, plus généralement, au demandeur d emploi qui remplit les conditions suivantes : Disposer d un reliquat de droits (des premiers droits ouverts et non épuisés), quelle que soit sa durée ; Avoir retravaillé au moins 4 mois ou 507 heures pour les intermittents du spectacle, condition nécessaire à l ouverture d un droit ; Avoir une allocation inférieure ou égale à 20 par jour ou pouvoir bénéficier d une nouvelle allocation supérieure d au moins 30% à celle du reliquat. Cette nouvelle allocation est liée aux dernières périodes d emploi. Si le choix se porte sur le calcul d une nouvelle allocation, alors le nouveau droit lié aux dernières périodes d emploi est ouvert immédiatement et le demandeur d emploi abandonne définitivement les droits qui lui restaient (reliquat). V - Cumul d un salaire avec une allocation Dispositions applicables à compter du 1 er octobre 2014 à l ensemble des salariés involontairement privés d emploi éligibles à l indemnisation ou indemnisés, quelle que soit la convention d assurance chômage dont ils relèvent. Les trois conditions d accès au cumul qui existaient sont supprimées : - Travailler moins de 110 heures/mois, - Percevoir un salaire inférieur à 70% du salaire brut antérieur, - Ne pas dépasser 15 mois de cumul maximum. Allocataires reprenant une activité professionnelle Les demandeurs d'emploi exerçant une activité réduite ou occasionnelle pourront continuer à cumuler partiellement leur allocation avec une rémunération. Le nombre de jours indemnisables au cours du mois est déterminé comme suit (arrondi à l entier supérieur) : [Montant total des allocations journalières qui auraient été versées pour le mois considéré en l absence de reprise d emploi - 70% des rémunérations brutes des activités exercées au cours d un mois civil] / Montant de l allocation journalière Le cumul des allocations et des rémunérations ne peut excéder le montant mensuel du salaire de référence. A noter : Lorsque l allocataire n est pas en mesure de fournir les justificatifs de paiement de ses rémunérations avant l échéance du versement des allocations, et afin de ne pas le priver de revenus, il est procédé à un calcul provisoire d un montant payable sous forme d avance. Le relevé mensuel de situation adressé à l allocataire indique le caractère provisoire du paiement et les modalités de sa régularisation. 7

8 Au terme du mois suivant l exercice de l activité professionnelle : Si l allocataire a fourni les justificatifs ou en cas de déclarations complémentaires ou rectificatives, le calcul définitif du montant dû est établi au vu desdits justificatifs ou déclarations, et le paiement définitif est effectué, déduction faite de l avance ; Si l allocataire n a pas fourni les justificatifs, il est procédé à la récupération complète des sommes avancées sur le paiement du mois considéré et, s il y a lieu, sur le ou les paiements ultérieurs. A défaut de récupération des sommes avancées au cours du mois civil qui suit le versement, aucun nouveau paiement provisoire ne peut être effectué. La fourniture ultérieure des justificatifs entraîne la régularisation de la situation de l allocataire. Les jours du mois pour lesquels aucune allocation n a été versée repoussent d autant de jours la date de fin de droits, et allonge la durée totale d indemnisation du demandeur d emploi. Les activités reprises peuvent être prises en compte dans le cadre des droits rechargeables (cf. point IV). Allocataires ayant plusieurs activités professionnelles et perdant successivement l une ou plusieurs d entre elles Le salarié qui exerce plusieurs activités peut, en cas de perte d une ou plusieurs d entre elles, cumuler intégralement les rémunérations professionnelles salariée(s) ou non issues des activités conservées avec l allocation d aide au retour à l emploi calculée sur la base des salaires de l activité perdue. En cas de perte involontaire d une activité conservée en cours d indemnisation, un nouveau droit à l allocation d aide au retour à l emploi est déterminé en additionnant : - Le montant global du reliquat de droits résultant de la précédente admission ; - Le montant global des droits issus de l activité conservée perdue qui auraient été ouverts en l absence de l ouverture de droits précédente. Le montant de l allocation journalière correspond à la somme des montants de l allocation journalière de la précédente admission et de l allocation journalière qui aurait été servie en l absence de reliquat. La durée de la nouvelle allocation chômage, c est-à-dire le nombre de jours d indemnisation, est calculée de la façon suivante : [(Montant de l allocation n 1 x durée restante n 1) + (Montant de l allocation n 2 x durée restante n 2)] / Montant de la nouvelle allocation VI - Aides au reclassement La convention du 14 mai 2014 maintient les deux aides au reclassement qui correspondent à une modalité particulière de versement de l allocation d aide au retour à l emploi. Il s'agit de l aide à la création ou à la reprise d entreprise, et l aide différentielle de reclassement pour les allocataires de plus de 50 ans, ou indemnisés depuis plus de 12 mois. VII Contributions La limite d âge de 65 ans qui existait auparavant est supprimée. Le taux global de contribution est fixé, quel que soit l âge, à 6,40% 5. 5 Taux en vigueur au 1/07/2014 8

Indemnisation chômage des intermittents du spectacle : conditions à remplir

Indemnisation chômage des intermittents du spectacle : conditions à remplir Indemnisation chômage des intermittents du spectacle : conditions à remplir Mise à jour le 24.09.2012 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Principe Les intermittents

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE Les partenaires sociaux ont abouti dans la nuit du 21 au 22 mars à un accord national interprofessionnel relatif

Plus en détail

CONVENTION DU 14 MAI 2014 RELATIVE À L'INDEMNISATION DU CHÔMAGE

CONVENTION DU 14 MAI 2014 RELATIVE À L'INDEMNISATION DU CHÔMAGE CONVENTION DU 14 MAI 2014 RELATIVE À L'INDEMNISATION DU CHÔMAGE Considérant que l'assurance chômage doit renforcer la sécurisation des parcours professionnels et favoriser la reprise d'une activité professionnelle

Plus en détail

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL Journal officiel du 16 juin 2011 Arrêté du 15 juin 2011 portant agrément des accords relatifs aux annexes I à XII au règlement général annexé à la convention du 6 mai 2011

Plus en détail

Nouvelle Convention d Assurance chômage. Ateliers de l Orientation tout au long de la vie. Réunion du 12 novembre 2014

Nouvelle Convention d Assurance chômage. Ateliers de l Orientation tout au long de la vie. Réunion du 12 novembre 2014 Nouvelle Convention d Assurance chômage Ateliers de l Orientation tout au long de la vie Ce qui change Les principaux points Les changements de paramètres Le calcul de l allocation Les différés spécifiques

Plus en détail

Votre allocation de chômage, artistes et techniciens...

Votre allocation de chômage, artistes et techniciens... Notice DAJ 168 Mise à jour UNIjuridis décembre 2008 Sommaire Votre allocation de chômage, artistes et techniciens... Conditions pour bénéficier de l'allocation Avoir travaillé 507 heures ou plus au cours

Plus en détail

L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Notice DAJ 825 Mise à jour janvier 2009 L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Sommaire Votre situation Vous percevez l allocation d aide au retour à l emploi et vous créez

Plus en détail

AVENANT N 18 DU 13 MAI 2014

AVENANT N 18 DU 13 MAI 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3348 Convention collective nationale IDCC : 2666. CONSEILS D ARCHITECTURE, D URBANISME ET DE L ENVIRONNEMENT AVENANT

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

Mobilisons-nous contre le contenu du dernier accord assurance chômage!

Mobilisons-nous contre le contenu du dernier accord assurance chômage! Assurance chômage n 4 26 mars 2014 Au jeu du Medef, beaucoup plus de perdants que de gagnants : l accord qui sera signé par FO, la CFDT et la CFTC prévoit 800 millions d économies sur le dos des demandeurs

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Rémunération. Références. A retenir. Introduction. N 02 10 juillet 2015

ALLOCATIONS CHOMAGE. Rémunération. Références. A retenir. Introduction. N 02 10 juillet 2015 Rémunération N 02 10 juillet 2015 ALLOCATIONS CHOMAGE Références A retenir Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation du chômage et les textes qui

Plus en détail

EMPLOYEURS. L Assédic accompagne les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

EMPLOYEURS. L Assédic accompagne les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise EMPLOYEURS NOTICE DAJ 825 JANVIER 2006 L Assédic accompagne les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Sommaire Votre situation Vous percevez l allocation d aide au retour à l emploi et vous créez

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 01/01/2009 Régime de garanties

Plus en détail

SUIVI DE LA CONVENTION D ASSURANCE CHOMAGE 2014 20 octobre 2015

SUIVI DE LA CONVENTION D ASSURANCE CHOMAGE 2014 20 octobre 2015 SUIVI DE LA CONVENTION D ASSURANCE CHOMAGE 2014 20 octobre 2015 Dans le cadre de l évaluation de la convention d assurance chômage 2014, un tableau de bord de suivi a été élaboré afin de suivre la mise

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE 09/09/09 LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE fiches pratiques SOMMAIRE introduction le cumul emploi-retraite dans le régime général de la sécurité sociale 1. Conditions d ouverture du droit au cumul

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

REUNION D INFORMATION SPECTACLE POLE EMPLOI. Christophe DIF Philippe ANTRAYGUES 10 mai 2012

REUNION D INFORMATION SPECTACLE POLE EMPLOI. Christophe DIF Philippe ANTRAYGUES 10 mai 2012 REUNION D INFORMATION SPECTACLE POLE EMPLOI Christophe DIF Philippe ANTRAYGUES 10 mai 2012 Votre allocation chômage Bénéficient du statut d intermittents du spectacle relevant des annexes 8 et 10de assurance

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

La convention d assurance chômage 2014

La convention d assurance chômage 2014 La convention d assurance chômage 2014 Chiffres et repères JUIN 2014 Ce document donne de manière synthétique des repères sur la nouvelle convention d Assurance chômage. Les objectifs poursuivis par les

Plus en détail

La retraite des intermittents du spectacle

La retraite des intermittents du spectacle DE : Pôle emploi services Unité Juridique et Contentieux La retraite des intermittents du spectacle Rencontre professionnelle du 10 juin 2013 Montpellier Ne pas diffuser Document de travail Document pouvant

Plus en détail

Guide pratique de l employeur

Guide pratique de l employeur PRÉVOYANCE Guide pratique de l employeur Accords régionaux de prévoyance du 24 septembre 2009 visant les salariés non-cadres des Exploitations de Pépinières et d Horticulture de la région Midi-Pyrénées

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 Financement de la Sécurité Sociale pour 2009 Adoption définitive de la loi (validation du Conseil Constitutionnel) I Cotisations et contributions A Forfait

Plus en détail

Règles applicables en matière d'allocations de chômage

Règles applicables en matière d'allocations de chômage Direction des Opérations de Ressources Humaines Direction de l'exploitation Destinataires Tous services Contact BOULANGER Monique Tél : 01 58 35 35 17 Fax : E-mail : monique.boulanger@laposte.fr Date de

Plus en détail

Conditions de liquidation des allocations Agirc et Arrco

Conditions de liquidation des allocations Agirc et Arrco Annexe 1 Conditions de liquidation des allocations Agirc et Arrco Sommaire 1. Âge de la retraite 1.1 Âge de la retraite 1.2 Liquidation anticipée de la retraite 2. Ouverture du droit à retraite complémentaire

Plus en détail

NOUVELLES REGLES D INDEMNISATION DU CHOMAGE

NOUVELLES REGLES D INDEMNISATION DU CHOMAGE Circulaire n 2009-06 du 7 juillet 2009 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L ALLIER 4, rue Marie Laurencin 03400 YZEURE ***** Téléphone 04-70-48-21-00 Télécopie 04-70-44-85-61 NOUVELLES

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTE n 438 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 1 er décembre 2014 PROJET DE LOI de financement de la sécurité

Plus en détail

Actualité de la retraite 19/03/2015

Actualité de la retraite 19/03/2015 Actualité de la retraite 19/03/2015 Nos caractéristiques Un groupe de protection sociale «paritaire», à but non lucratif Qui se distingue par : sa vocation professionnelle sa taille humaine son centre

Plus en détail

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement 4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement Tout salarié titulaire d un contrat à durée indéterminée, licencié alors qu il compte 1and ancienneté

Plus en détail

instruction du 29 avril 1997

instruction du 29 avril 1997 337 année service téléphone document 1997 doigrh/rcs 01 44 12 18 23 RH 49 01 44 12 16 29 permanent instruction du 29 avril 1997 Informations complémentaires sur le congé de fin d'activité accordé aux fonctionnaires

Plus en détail

La présente circulaire s applique à toutes les demandes de rachat reçues à compter du 1er juillet 2008.

La présente circulaire s applique à toutes les demandes de rachat reçues à compter du 1er juillet 2008. Circulaire n 2015/03 du 12/01/2015 Rachat d années d études 1. Principe 2. Périodes donnant lieu à rachat 3. Conséquences du rachat 4. Modalités pratiques de rachat 5. Remboursement des cotisations versées

Plus en détail

INDEMNISATION INTERMITTENTS DU SPECTACLE POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION INTERMITTENTS DU SPECTACLE POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION INTERMITTENTS DU SPECTACLE POLE-EMPLOI.FR INTERMITTENTS DU SPECTACLE Ouvriers et techniciens annexe 8. Artistes annexe 10. L allocation d aide au retour à l emploi : ARE. Fin de contrat de

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»).

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»). Le droit individuel à la formation Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation

Le Droit Individuel à la Formation Le Droit Individuel à la Formation S O M M A I R E : Définition Bénéficiaires Conditions Procédure Déroulement Prise en charge Portabilité du DIF CDD & DIF Le C.I.F J A N V I E R 2 0 1 3 L e Droit Individuel

Plus en détail

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015 Les salaires minima applicables à compter du 1 er novembre 2015 CCN n 3241 En résumé : L avenant n 22 sur les salaires minima signé le 16 avril 2015 est applicable à partir du 1 er novembre 2015, pour

Plus en détail

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 1 Le licenciement L Avenant n 2014-01 du 04 février 2014 permet la consolidation du socle conventionnel. Il comprend : des dispositions reprises à l identique de la CCN51

Plus en détail

Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA

Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA Version consolidée 1/13 Préambule La création du Compte Epargne-Temps avait été prévue par l article 23 de l accord

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès au soins, des prestations familiales et des accidents du

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les préfets de région

Mesdames et Messieurs les préfets de région Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat Ministère de la

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS)

REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS) Ville et CCAS REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS) page 1/8 Sommaire OUVERTURE DU COMPTE EPARGNE TEMPS ALIMENTATION DU COMPTE EPARGNE TEMPS CAS PARTICULIER DES AGENTS ANNUALISÉS UTILISATION

Plus en détail

L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Notice DAJ 257 Mise à jour janvier 2009 L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Sommaire Votre situation Vous percevez l allocation d aide au retour à l emploi et vous créez

Plus en détail

LE DEPART ET LA MISE A LA RETRAITE

LE DEPART ET LA MISE A LA RETRAITE 1 LE DEPART ET LA MISE A LA RETRAITE La loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites a été promulguée au Journal Officiel du 10 novembre 2010. Elle modifie l âge d ouverture du droit

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000 ETENDUE PAR ARRETE DU 17 JANVIER 2001 JOURNAL OFFICIEL DU 26 JANVIER 2001 Entre les organisations soussignées : d une

Plus en détail

Vous avez retrouvé un travail salarié

Vous avez retrouvé un travail salarié Notice DAJ 143 Mise à jour juillet 2008 Vous avez retrouvé un travail salarié Sommaire Vous retrouvez du travail : les aides de Pôle emploi Vous n effectuez pas plus de 110 heures de travail par mois et

Plus en détail

Départ et mise à la retraite : les règles en 2010

Départ et mise à la retraite : les règles en 2010 Départ et mise à la retraite : les règles en 2010 L'âge légal Les changements n'ont pas impacté l'âge légal de départ à la retraite, qui reste toujours fixé à 60 ans. Toutefois, une remise en cause de

Plus en détail

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8822. SCIERIES AGRICOLES ET EXPLOITATIONS FORESTIÈRES (RHÔNE-ALPES, À L EXCEPTION DE LA LOIRE) (27 juin 1988)

Plus en détail

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel N 113 SOCIAL n 42 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 26 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

Plus en détail

LE DEPART ET LA MISE A LA RETRAITE

LE DEPART ET LA MISE A LA RETRAITE LE DEPART ET LA MISE A LA RETRAITE La loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites a été promulguée au Journal Officiel du 10 novembre 2010. Elle modifie l âge d ouverture du droit

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3060 Convention collective nationale IDCC : 1930. MEUNERIE AVENANT N 44 DU 7

Plus en détail

1. Principe et portée. Circulaire n 2015/01 du 09/01/2015 La décote

1. Principe et portée. Circulaire n 2015/01 du 09/01/2015 La décote Circulaire n 2015/01 du 09/01/2015 La décote 1. Principe et portée 2. Cas de non-application de la décote 3. Tableaux des durées d assurance requises, des coefficients de décote et des âges d annulation

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

CONGÉ MATERNITÉ DES ARTISTES CHORÉGRAPHIQUES

CONGÉ MATERNITÉ DES ARTISTES CHORÉGRAPHIQUES DROIT CONGÉ MATERNITÉ DES ARTISTES CHORÉGRAPHIQUES JANVIER 2016 Département Ressources professionnelles LE CND Un centre d art pour la danse 1, rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex 01 41 839 839 ressources@cnd.fr

Plus en détail

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI Elle obéit à une procédure spécifique (entretien(s) entre les parties, homologation de la convention.), elle est entourée d un certain nombre de garanties pour le salarié

Plus en détail

Outil R4 - Les différents contrats de travail

Outil R4 - Les différents contrats de travail Outil R4 - Les différents contrats de travail Janvier 2015 Le CDI, Contrat de travail à Durée Indéterminée... 2 1. Dans quels cas un CDI doit il être conclu?... 2 2. Quelle forme doit revêtir le CDI?...

Plus en détail

LE CONGÉ MATERNITÉ. La reprise de travail ne peut pas intervenir avant l expiration d une période de 6 semaines après la naissance.

LE CONGÉ MATERNITÉ. La reprise de travail ne peut pas intervenir avant l expiration d une période de 6 semaines après la naissance. indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 9 Agents non titulaires de droit public LE CONGÉ MATERNITÉ 1. Références, définition et conditions d octroi Références : articles 10, 12, 27 à 32 du décret

Plus en détail

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012.

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012. Introduction La loi n 2005-102 du 11 février 2005, sur l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, a marqué un tournant dans la prise en charge de

Plus en détail

Circulaire n 2015/04 du 10/08/2015 Départ anticipé des salariés en situation de handicap et calcul de la majoration de pension

Circulaire n 2015/04 du 10/08/2015 Départ anticipé des salariés en situation de handicap et calcul de la majoration de pension Circulaire n 2015/04 du 10/08/2015 Départ anticipé des salariés en situation de handicap et calcul de la majoration de pension 1. Principe 2. Appréciation de l incapacité permanente au moins égale à 50

Plus en détail

BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE

BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE 1/5 BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE BULLETIN N REF : 00000.00000000 ENTREPRISE N Le présent contrat est conclu entre : AG2R-Prévoyance, membre du groupe AG2R LA MONDIALE - Institution de prévoyance régie

Plus en détail

CLAIRE DANIS DE ALMEIDA Avocat au Barreau de Paris

CLAIRE DANIS DE ALMEIDA Avocat au Barreau de Paris MEMORANDUM RUPTURE CONVENTIONNELLE Salariés non protégés MAJ 04/02/2010 Ce mémorandum donne une information synthétique et peut ne pas traiter des cas particuliers. Il est indispensable de se fonder sur

Plus en détail

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée?

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée? Le contrat en CDD La conclusion d un contrat à durée déterminée (CDD) n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il doit obligatoirement

Plus en détail

Les aides pôle emploi à destination des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

Les aides pôle emploi à destination des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Les aides pôle emploi à destination des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Fiche d informations fournie par Le Coin des Entrepreneurs Ce contenu est composé de 4 grandes parties : Le dispositif

Plus en détail

REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1

REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1 REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1 CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Il est institué, au sein de la caisse autonome de retraite des chirurgiens dentistes et des

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 9101. EXPLOITATIONS DE POLYCULTURE ET D ÉLEVAGE ET COOPÉRATIVES D UTILISATION DE MATÉRIEL

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT L avenant n 2014-01 du 4 février 2014 contient des dispositions ayant pour objet de restaurer à l identique les dispositions conventionnelles dénoncées ultérieurement

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation - DIF

Le Droit Individuel à la Formation - DIF DADS 2008 Page 1 Le Droit Individuel à la Formation - DIF A Le principe L accord de branche du 26 mai 2005 permet de faciliter les parcours personnalisés de formation des salariés tout au long de leur

Plus en détail

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR Janvier 2014 Votre site dédié: www.anips.fr Votre plate

Plus en détail

la formation professionnelle des agents territoriaux Dans le Syndicalement Vôtre N 20, nous avons abordé la règlementation de la formation des agents

la formation professionnelle des agents territoriaux Dans le Syndicalement Vôtre N 20, nous avons abordé la règlementation de la formation des agents SNUCLIAS-FSU : 173, Rue de CHARENTON 75012 PARIS / Tél. : 01. 43. 47. 53. 95 / Fax : 01.49.88.06.17 / Mail : snuclias-fsu@orange.fr les cahiers de syndicalement vôtre n 4 décembre 2010 Union nationale

Plus en détail

AVENANT N 42 DU 11 MAI 2010

AVENANT N 42 DU 11 MAI 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3245 Convention collective nationale IDCC : 1501. RESTAURATION RAPIDE AVENANT N 42 DU 11 MAI 2010 RELATIF

Plus en détail

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015 Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance Saison 2014/2015 La présente annexe a pour objet de définir, en application de l article 6.4 du chapitre 1 du Titre

Plus en détail

24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS?

24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS? 24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS? A Les différentes façons de prendre en charge les chômeurs? a) L allocation de retour à l emploi pour les chômeurs qui ont droit à l assurance chômage 1. Les systèmes

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.028 Montreuil, le 24/09/2013 24/09/2013 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET SECURISATION

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES 2008

UNIVERSITES DES MAIRES 2008 Un ensemble de textes souvent mal connus issus de : - la loi du 3 février 1992 ; - la loi du 5 avril 2000 ; - la loi du 27 février 2002. Une information en direction des employeurs menée par l AMF. Une

Plus en détail

Quelles sont les indemnités auxquelles a droit un salarié licencié?

Quelles sont les indemnités auxquelles a droit un salarié licencié? Important! Certaines indemnités peuvent être augmentées par la convention collective ou le contrat de travail. Quelles sont les indemnités auxquelles a droit un salarié licencié? L indemnité légale de

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2002-168

LETTRE CIRCULAIRE N 2002-168 PARIS, le 22/07/2002 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2002-168 OBJET : Application de l'accord du 21 juin 1999 conclu entre l'union européenne et

Plus en détail

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R AG2R PRÉVOYANCE Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE BULLETIN N

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF DU 20 DÉCEMBRE 2006

ACCORD COLLECTIF DU 20 DÉCEMBRE 2006 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel GARANTIES COLLECTIVES ET OBLIGATOIRES POUR L ENSEMBLE DES INTERMITTENTS DU SPECTACLE (20 décembre

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE ASSURANCE DROIT DU DIRIGEANTS

EPARGNE SALARIALE ASSURANCE DROIT DU DIRIGEANTS repères d experts LA LETTRE D INFORMATION AUX EXPERTS COMPTABLES NUMÉRO 9 / MARS-AVRIL 2012 à la une DÉCRET N 2012-25 DU 9 JANVIER 2012 RELATIF AU CARACTÈRE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE DES GARANTIES DE PROTECTION

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

L'Actualité légale des entreprises en Espagne

L'Actualité légale des entreprises en Espagne L'Actualité légale des entreprises en Espagne Num. Spécial LOI DES BUDGETS GÉNÉRAUX DE L ÉTAT POUR 2014. Prorrogation du taux réduit d I.S. (Impôt des Sociétés) pour les micro-entreprise créant ou maintenant

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

Racheter des trimestres de retraite

Racheter des trimestres de retraite Racheter des trimestres de retraite > > > > À défaut de justifier avoir cotisé suffisamment longtemps, le montant de la retraite est amputé par l application d une décote. Une des grandes innovations de

Plus en détail

Le guide de la retraite du salarié 2007

Le guide de la retraite du salarié 2007 A V E X P E R T E I N S I E R E T R A I T E Le guide de la retraite du salarié 2007 EDITO Madame, Monsieur, Avec votre bilan retraite, nous vous remettons ce guide qui contribuera à éclaircir le monde

Plus en détail

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT La paie C a l c u l d e s é l é m e n t s d e l a r é m u n é r a t i o n p r i n c i p a l e 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT Il est fixé en fonction du grade de l agent et de l échelon auquel il

Plus en détail

Notice d Information. salariés. Régime de prévoyance et de santé. agri prévoyance

Notice d Information. salariés. Régime de prévoyance et de santé. agri prévoyance salariés Régime de prévoyance et de santé Convention collective des entreprises de travaux agricoles et ruraux de la région de Basse-Normandie Notice d Information agri prévoyance 2 AGRI PRÉVOYANCE Régime

Plus en détail

Versement de transport

Versement de transport les infos DAS - n 084 28 juillet 2015 Versement de transport Objectif : financer les transports en commun. Public : les entreprises de plus de 9 salariés en région parisienne ou dans le périmètre d une

Plus en détail

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord.

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord. ANNEXE 8-1 Accord relatif à la prévoyance du 27 mars 1997 modifié par l avenant n 2 du 22 octobre 2001, l avenant n 3 du 25 mars 2009 et l avenant n 4 du 15 juillet 2009 Article 1 - Objet de l accord et

Plus en détail

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction La réduction est au plus égale à 26 % de la rémunération, maximum obtenu au niveau du salaire minimum de croissance. Ce taux d exonération décroît ensuite pour

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 1 er ' janvier 2009 Régime

Plus en détail

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V BULLETIN DE PAIE 29/01/2015 L'employeur doit délivrer à chaque salarié un bulletin de paie lors du versement de la rémunération sans que l intéressé ait à le lui demander. Cette obligation s étend à toute

Plus en détail

LIVRE V - EMPLOI ET CHOMAGE

LIVRE V - EMPLOI ET CHOMAGE LIVRE V - EMPLOI ET CHOMAGE TITRE VIII PRERETRAITE Tableau de correspondance Chapitre Premier - Préretraite-solidarité Art. L. 581-1. Le bénéfice de la préretraite-solidarité est réservé aux salariés des

Plus en détail

Le «Elterngeld» (allocation de congé parental) et le «Elternzeit» (congé parental) en Allemagne

Le «Elterngeld» (allocation de congé parental) et le «Elternzeit» (congé parental) en Allemagne Le «Elterngeld» (allocation de congé parental) et le «Elternzeit» (congé parental) en Allemagne 2012 1 Important : Reproduction et adaptation interdites sauf autorisation de l INFOBEST Kehl/Strasbourg

Plus en détail

AVENANT DU 6 FÉVRIER 2015

AVENANT DU 6 FÉVRIER 2015 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8723. TRAVAUX D AMÉNAGEMENT ET D ENTRETIEN FORESTIERS (Gironde, Landes et Lot-et-Garonne)

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Revalorisation des bases mensuelles de calcul des allocations familiales.

Revalorisation des bases mensuelles de calcul des allocations familiales. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Contact GASPAR Emilia Tél : 01 55 44 24 36 Fax : Email : Destinataires Direction Générale de l'enseigne de La Poste Direction

Plus en détail

La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental

La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental PRESENTATION La «Caisse des anciens membres du Conseil économique et social, de leurs veuves et orphelins mineurs»,

Plus en détail