: Médicament d alerte élevée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ": Médicament d alerte élevée"

Transcription

1 Adultes Enfants Ambulatoire SÉCURITÉ: Courte durée Longue durée TENEURS ET FORMES DISPONIBLES AU CSSSL: Atorvastatine: comprimés de 10 mg, 20 mg, 40 mg et 80 mg Fluvastatine: capsules de 20 mg, 40 mg Fluvastatin XL: comprimés de 80 mg à libération prolongée Lovastatine: comprimés de 20 mg, 40 mg Simvastatine: comprimés de 5 mg, 10 mg, 20 mg, 40 mg et 80 mg Pravastatine: comprimés de 10 mg, 20 mg et 40 mg Rosuvastatine: comprimés de 5 mg, 10 mg, 20 mg et 40 mg : d alerte élevée - Confusion possible entre fluvastatine, fluoxétine, nystatine. - Confusion possible entre atorvastatine, atomoxetine, lovastatine, nystatine, pravastatine, rosuvastatine, simvastatine. - Confusion possible entre Lipitor, labétalol, lisinopril, Loniten, Lopid, Mévacor, Zocor. - Confusion possible entre lovastatine, Livostin, Lotensin. - Confusion possible entre Mévacor et Lipitor. - Confusion possible entre Zocor, Cozaar, Lipitor, Zoloft. - Confusion possible entre pravastatin et prasugrel. - Confusion possible entre Pravachol, Prevacid, Prinivil, propranolol. STATUT: Commercialisé au Canada, inscrit à la liste de la RAMQ-Établissements PRESCRIPTEURS AUTORISÉS: Tous les médecins et infirmières praticiennes spécialisées en cardiologie (IPSC) INDICATION(S): - Traitement d'appoint à la diète et aux modifications des habitudes de vie pour réduire les taux élevés de cholestérol total (CT), de cholestérol LDL (C-LDL), de triglycérides et d'apolipoprotéines B (apo B), du rapport TC/cholestérol HDL et pour augmenter le cholestérol HDL dans les conditions hyperlipidémiques et dyslipidémiques. Les indications spécifiques varient entre les inhibiteurs de l'hmg-coa réductase disponibles et sont présentées au Tableau 1. - Réduction du risque d'événements cardiovasculaires chez les patients avec ou sans maladie cardiovasculaire connue. Les indications spécifiques varient entre les inhibiteurs de l'hmg-coa réductase disponibles et sont présentées au Tableau 2. À noter que les tableaux 1 et 2 présentent les indications officielles de chaque molécule mais le choix d un agent particulier dépendra de plusieurs autres facteurs importants, notamment de la sévérité de la dyslipidémie, des caractéristiques du patient à traiter, des propriétés pharmacocinétiques et des interactions de la molécule.

2 TABLEAU 1. INDICATIONS HYPERLIPIDÉMIQUES ET DYSLIPIDÉMIQUES primaire (Fredrickson Type IIa de Hyperlipidémie combinée (mixte) (Type IIb de Dysbêtalipoprotéinémie (Type III de Hypertriglycéridémie (Type IV de familiale (homozygote et hétérozygote) comme adjuvant à d'autres thérapies telles que l'aphérèse des LDL familiale hétérozygote chez les garçons et les filles postpubères, âgés de ans Atorvastatine X X X X a X X Fluvastatine X X X b Lovastatine X X Pravastatine X X Rosuvastatine X X X X Simvastatine X X X X a. Peut être utilisé en association avec d'autres agents abaissant les triglycérides (fibrates, niacine). b. Lorsque le LDL demeure élevé en présence de 2 facteurs ou plus de risque coronarien. TABLEAU 2. INDICATIONS CARDIOVASCULAIRES Réduction du risque d'accident coronarien chez les patients exempts de coronaropathie cliniquement évidente Réduction du risque d'accident cardiovasculaire chez les patients atteints de coronaropathie cliniquement évidente Prévention de la survenue précoce d'un événement cardiaque indésirable majeur (MACE) a chez les patients souffrant de coronaropathie ayant subi une intervention percutanée Ralentissement de la progression de l'athérosclérose coronarienne chez les patients souffrant de coronaropathie Atorvastatine X b X c Fluvastatine X Lovastatine X Pravastatine X d X e X Rosuvastatine X f Simvastatine X g X X a. Défini comme la première manifestation d un des événements suivants: décès cardiaque, IM non mortel, revascularisation du vaisseau cible. b. Seulement en présence de 3 autres facteurs de risque de maladie cardiovasculaire ( >55 ans, hypertension, sexe masculin, tabagisme, diabète de type 2, antécédents familiaux de coronaropathie précoce) c. Indiquée pour réduire le risque d'infarctus du myocarde. d. Chez les patients souffrant d'hypercholestérolémie, afin de réduire le risque d'infarctus du myocarde, de revascularisation et de décès

3 cardiovasculaire. e. Réduit le risque de mortalité globale, décès par coronaropathie, infarctus du myocarde, revascularisation, AVC, AIT et les hospitalisations. f. En présence d'au moins deux facteurs de risque traditionnels de maladie cardiovasculaire, afin de réduire le risque d'infarctus du myocarde non mortel, d'avc non mortel et d'avoir à procéder à une revascularisation. g. Patients de >40 ans ayant un diagnostic de diabète. Pour plus d information sur les cibles de traitement selon le risque cardiovasculaire, se référer aux lignes directrices en vigueur disponibles sur le site de la Société Canadienne de Cardiologie ( CONTRE-INDICATIONS: - Hypersensibilité aux statines, aux autres ingrédients de la préparation ou aux constituants du contenant. - Hépatopathie évolutive ou élévations persistantes inexpliquées du taux sérique des enzymes hépatiques (AST-ALT) dépassant 3 fois la limite supérieure de la normale. - Fluvastatine : clairance de la créatinine < 30 ml/min. - Traitement actif avec un médicament dont l usage en concomitance avec la statine choisie est contre-indiqué. Utiliser une statine qui n est pas contre-indiquée. - Grossesse et allaitement PRÉCAUTIONS: - Les interactions médicamenteuses avec les inhibiteurs de l HMG-CoA sont nombreuses. Voici une liste non exhaustive (se référer à la monographie ou aux outils appropriés pour connaître la conduite recommandée dans chaque cas): Amiodarone, dronédarone, antifongiques, bloqueurs des canaux calciques, cholestyramine, cyclosporine, cyprotérone, fibrates, danazol, certains antibiotiques (acide fusidique, daptomycine, macrolides), inhibiteurs de la protéase, antidépresseurs, niacine, phénytoïne, ticagrélor, rifampicine, warfarine, etc ) - La pravastatine ne subit pas de métabolisme important par le système de cytochromes P450 et comporte donc moins d interaction mais il faut quand même demeurer prudent. - Élévation de la créatine-phosphokinase (CPK) > 3 fois la limite supérieure de la normale - Antécédents d hépatopathie - Consommation chronique ou excessive d alcool - Insuffisance rénale avec clairance inférieure à 30 ml/min - Jus de pamplemousse : à éviter RECONSTITUTION, ADMINISTRATION ET PARTICULARITÉS: POSOLOGIE: Le traitement doit être individualisé en fonction de la médication concomitante et de la réponse du patient. Il est recommandé d initier le traitement avec des doses plus faibles chez la clientèle âgée et chez les usagers avec clairance de la créatinine inférieure à 30 ml/min. Se référer à la monographie de chaque produit pour connaître précisément les recommandations particulières quant à la dose recommandée en présence de certains médicaments ou certaines maladies.

4 GUIDE D INITIATION ET D AJUSTEMENT DES INHIBITEURS DE L HMG-COA RÉDUCTASE Atorvastatine (Lipitor MD ) Fluvastatine (Lescol MD ) Lovastatin (Mévacor MD ) Pravastatine (Pravachol MD ) Rosuvastatine (Crestor MD ) Simvastatine (Zocor MD ) Séquence d augmentation de la dose 80 mg HS 80 mg/jour (40 mg bid) 20 mg die au souper 40 mg die au souper 60 mg die au souper 80 mg die au souper 5 mg HS Note -Peut être donné à n importe quel moment de la journée selon la monographie -Utilisation concomitante contre-indiquée avec cyclosporine et gemfibrozil. La dose quotidienne de 80 mg peut être administrée en 1 seule fois au souper, ou en 2 doses fractionnées, au déjeuner et au souper. -Peut être donné à n importe quel moment de la journée selon la monographie - Dose initiale de 5 mg recommandée chez asiatiques et patients souffrant d'une insuffisance rénale grave (Cl créat < 30 ml/min) - Utilisation concomitante avec cyclosporine contre-indiquée. -Les patients qui n ont pas atteint les valeurs cibles de LDL-C au moyen de la dose de 40 mg devraient passer à un autre agent qui comporte moins de risque de toxicité musculaire. L administration de 80 mg par jour est déconseillé. - Utilisation concomitante d inhibiteurs puissants du CYP3A4 (p. ex. itraconazole, kétoconazole, posaconazole, inhibiteurs de la protéase du VIH, bocéprévir, télaprévir, érythromycine, clarithromycine, télithromycine et néfazodone), de gemfibrozil, de danazol et de cyclosporine est contre-indiquée. PRINCIPAUX EFFETS INDÉSIRABLES LORS DE L ADMINISTRATION ET AUTRES: - Arthralgie / myalgie - Élévation des enzymes hépatiques et/ ou de la CPK - Constipation /diarrhée - Nausées - Douleur abdominale - Céphalée SURVEILLANCE: - Surveiller les résultats de laboratoire sanguins : bilan hépatique, CPK et bilan lipidique avant le début du traitement. Puis, CPK et bilan lipidique après 3 mois, 6 mois et 12 mois suivant le début du traitement ou l ajustement de la dose. Par la suite, contrôler 1 fois/année lorsque la thérapie et la condition clinique du patient sont stables. - Si douleurs musculaires, cesser la statine et contrôler les laboratoires sanguins suivants : bilan hépatique, CPK, bilan lipidique, purée, créatinine, électrolytes et TSH. STABILITÉ:

5 COMPATIBILITÉS EN DÉRIVÉ (Y): LIMITES: Pour l IPSC, référer au cardiologue si : - Histoire de myopathie, mylagie ou rhabdomyolyse secondaire à l utilisation antérieure d une statine. - Patient présente des douleurs musculaires pendant le traitement. - Enzymes hépatique ou CPK > limite supérieure de la normale avant de débuter le traitement. - Élévation des CPK à 3 fois la normale pendant le traitement. COMMENTAIRES: RÉFÉRENCES: 2,3,8,9,11,12,49-50 RÉDIGÉE LE: janvier 2013 APPROUVÉE PAR LE COMITÉ DE PHARMACOLOGIE LE: RÉVISÉE LE: APPROUVÉE PAR LE C.A. LE: 25 avril 2013 RÉVISION APPROUVÉE PAR LE C.A. LE:

Évaluation. Bonne chance!

Évaluation. Bonne chance! Numéro de participation - - grappe pharmacie pharmacien Groupe d étude Suivi conjoint Soins habituels Évaluation Pour appliquer le protocole de suivi pharmaceutique avec ajustements posologiques des statines,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE EN PREVENTION PRIMAIRE

PRISE EN CHARGE DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE EN PREVENTION PRIMAIRE PRISE EN CHARGE DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE EN PREVENTION PRIMAIRE PLAN : 34 diapositives ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUES DEFINITION OBJECTIFS LA PREVENTION PRIMAIRE: 2 diapositives(6 étapes essentielles) LE

Plus en détail

Diabète de type 2 : l approche pharmacologique

Diabète de type 2 : l approche pharmacologique Diabète de type 2 : l approche pharmacologique Les statines Les statines agissent sur le foie en forçant celui-ci à extraire le mauvais cholestérol (LDL) du sang pour former des substances utiles au niveau

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 02 novembre 2005 CRESTOR 5 mg, comprimé pelliculé B/28 ; B/50 ; B/84 Laboratoires ASTRAZENECA rosuvastatine Liste I Date de l'amm : 06 octobre 2005 Motif de la demande

Plus en détail

Centre de Santé et de Services sociaux. Protocole médical. Approuvé par : le CMDP du CSSS de Québec-Nord le 8 février 2012dd

Centre de Santé et de Services sociaux. Protocole médical. Approuvé par : le CMDP du CSSS de Québec-Nord le 8 février 2012dd Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DU PROTOCOLE: En lien avec les ordonnances: OC-31 et OC-32 Protocole médical Nom de l ordonnance: Le suivi des résultats de laboratoire et l

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 1 février 2006 PRAVADUAL, comprimé Boîte de 30 (CIP : 369873-9) Boîte de 90 (code CIP : 373769-8) Laboratoire BRISTOL MYERS SQUIBB Pravastatine (40 mg/comprimé) + aspirine

Plus en détail

Pravastatin 30 mg comprimés Comprimé jaune, allongé, biconvexe, à bords biseautés, portant l inscription P 30

Pravastatin 30 mg comprimés Comprimé jaune, allongé, biconvexe, à bords biseautés, portant l inscription P 30 RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Pravastatin 30 mg comprimés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Pravastatin 30 mg comprimés Chaque comprimé contient 30 mg de

Plus en détail

Interactions médicamenteuses et statines

Interactions médicamenteuses et statines Interactions médicamenteuses et statines Elisabeth Polard-Riou CRPV de Rennes FMC Dinan le 13 Février 2013 Interactions médicamenteuses Prise en compte quand impact clinique (efficacité/sécurité) Exploration

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE : Initier et ajuster la pharmacothérapie hypolipémiante en prédialyse. Série : 2000 N 2097. Date de mise en vigueur: Mai 2012

ORDONNANCE COLLECTIVE : Initier et ajuster la pharmacothérapie hypolipémiante en prédialyse. Série : 2000 N 2097. Date de mise en vigueur: Mai 2012 ORDONNANCE COLLECTIVE : Initier et ajuster la pharmacothérapie hypolipémiante en prédialyse Sommaire : Initier et assurer la prise en charge de la pharmacothérapie hypolipémiante chez un usager évalué

Plus en détail

Avis 8 janvier 2014. LIPUR 450 mg, comprimé pelliculé Boîte de 60 (CIP : 34009 326 063 5 1) Laboratoire PFIZER. Gemfibrozil

Avis 8 janvier 2014. LIPUR 450 mg, comprimé pelliculé Boîte de 60 (CIP : 34009 326 063 5 1) Laboratoire PFIZER. Gemfibrozil COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 8 janvier 2014 LIPUR 450 mg, comprimé pelliculé Boîte de 60 (CIP : 34009 326 063 5 1) Laboratoire PFIZER DCI Code ATC (2013) Motif de l examen Liste concernée Indication(s)

Plus en détail

Traitements Hypolipémiants

Traitements Hypolipémiants Chapitre 14 Traitements Hypolipémiants Item 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde Plan Introduction 1. les statines 2. les fibrates Introduction Traiter une dyslipidémie revient le plus souvent

Plus en détail

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Présenté par Simon Bérubé, M.D. 8 avril 2008 Plan Les facteurs de risque Les habitudes de vie Signes et symptômes Prise en charge médicale, quand

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 janvier 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 janvier 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 04 janvier 2006 TAHOR 10 mg, comprimé pelliculé TAHOR 20 mg, comprimé pelliculé TAHOR 40 mg, comprimé pelliculé TAHOR 80 mg, comprimé pelliculé Laboratoires PFIZER atorvastatine

Plus en détail

Centre de santé et de services sociaux N o protocole : 3.19. du Nord de Lanaudière PROTOCOLE MÉDICAL

Centre de santé et de services sociaux N o protocole : 3.19. du Nord de Lanaudière PROTOCOLE MÉDICAL Centre de santé et de services sociaux N o protocole : 3.19 du Nord de Lanaudière PROTOCOLE MÉDICAL Nom du protocole : Le suivi des résultats de laboratoire et l ajustement de la posologie des hypolipémiants

Plus en détail

Système cardiovasculaire - CV CV111 CV110. aliskirène Rasilez

Système cardiovasculaire - CV CV111 CV110. aliskirène Rasilez aliskirène Rasilez CV111 Pour le traitement de l hypertension artérielle, en association avec au moins un agent antihypertenseur, si échec thérapeutique, intolérance ou contre-indication à un agent de

Plus en détail

Cas Clinique n 1 YA, 73 ans, a été hospitalisé en cardiologie pour une ACFA d étiologie indéterminée. Il est mis sous Cordarone

Cas Clinique n 1 YA, 73 ans, a été hospitalisé en cardiologie pour une ACFA d étiologie indéterminée. Il est mis sous Cordarone Cas Clinique n 1 YA, 73 ans, a été hospitalisé en cardiologie pour une ACFA d étiologie indéterminée. Il est mis sous Cordarone, d abord à une dose de charge, puis à une dose d entretien de 5 comprimés

Plus en détail

fabricant de Diamicron Ce livret a été produit par SERVIER CANADA INC., à l intention des patients traités par Diamicron

fabricant de Diamicron Ce livret a été produit par SERVIER CANADA INC., à l intention des patients traités par Diamicron DIPAT5815F Doit être pris une fois par jour au petit-déjeuner, comme prescrit par votre médecin. Produit en tant que service pour la médecine, et ce, à l intention des patients traités par Diamicron MR.

Plus en détail

Prise en charge du risque cardio-vasculaire chez le patient VIH. Evaluation du risque individuel

Prise en charge du risque cardio-vasculaire chez le patient VIH. Evaluation du risque individuel Evaluation du risque individuel 1) Evaluation du risque cardio-vasculaire global selon le modèle de risque Framingham. 2) Calcul du nombre de facteurs de risque cardio-vasculaires (selon AFSSAPS 2005)

Plus en détail

Item 129 : Facteurs de risque cardiovasculaire et prévention

Item 129 : Facteurs de risque cardiovasculaire et prévention Item 129 : Facteurs de risque cardiovasculaire et prévention Auteur(s) BONGARD Vanina FERRIERES Jean Date de création du document 10/01/09 Table des matières * Introduction... 1 1 Item 129-1 : Expliquer

Plus en détail

Quel aura été l impact de l action de la Cnamts sur la prescription hypolipémiante?

Quel aura été l impact de l action de la Cnamts sur la prescription hypolipémiante? MEDIC AM «Quel aura été l impact de l action de la Cnamts sur la prescription hypolipémiante?» Nouvelle étude inédite : Quel aura été l impact de l action de la Cnamts sur la prescription hypolipémiante?

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique des cofacteurs de risque dans le diabète de type 2. Dr Stéphanie Malvaux Octobre 2007

Prise en charge thérapeutique des cofacteurs de risque dans le diabète de type 2. Dr Stéphanie Malvaux Octobre 2007 Prise en charge thérapeutique des cofacteurs de risque dans le diabète de type 2 Dr Stéphanie Malvaux Octobre 2007 Introduction RCV plus important chez le DT2 DT2 par 2 à 4 le risque de maladie coronaire

Plus en détail

Dr N. MATOUGUI Journées de Formation Médicale Continue de Kouba 2010

Dr N. MATOUGUI Journées de Formation Médicale Continue de Kouba 2010 Dr N. MATOUGUI Journées de Formation Médicale Continue de Kouba 2010 Introduction Hypercholestérolémie (HC) est: - Fréquente - Pure ou mixte - Essentielle ou secondaire Facteur de risque cardiovasculaire

Plus en détail

Les médicaments au quotidien et les prescriptions

Les médicaments au quotidien et les prescriptions Les médicaments au quotidien et les prescriptions DCI DCI = dénomination commune internationale DCI = nom scientifique du médicament Eviter, si possible et si le médicament fait l objet de plusieurs spécialités,

Plus en détail

Glomérulonéphrites CIM 10: N08 Code ANAM : L101

Glomérulonéphrites CIM 10: N08 Code ANAM : L101 ΔϴΑήϐϤϟΔϜϠϤϤϟ ΔΤμϟΓέίϭ RRooyyaauumee dduu Maarroocc Mi iinni iisst tèèrree ddee llaa l SSaannt téé Recommandations de Bonnes Pratiques Médicales Affection Longue Durée ALD 25 (Selon l Arrêté Ministériel)

Plus en détail

DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT : Pradaxa 75 mg, Pradaxa 110 mg et Pradaxa 150 mg, gélules. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE : Chaque gélule

DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT : Pradaxa 75 mg, Pradaxa 110 mg et Pradaxa 150 mg, gélules. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE : Chaque gélule DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT : Pradaxa 75 mg, Pradaxa 110 mg et Pradaxa 150 mg, gélules. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE : Chaque gélule contient 75, 110 ou 150 mg de dabigatran etexilate (sous forme

Plus en détail

LES INHIBITEURS DE L HMG-CoA RÉDUCTASE

LES INHIBITEURS DE L HMG-CoA RÉDUCTASE Office canadien de coordination de l évaluation des technologies de la santé LES INHIBITEURS DE L HMG-CoA RÉDUCTASE Analyse des études cliniques et des évaluations pharmacoéconomiques publiées Rapport

Plus en détail

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine?

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Les patients nouvellement traités par statine : Dans 40 % des cas ce sont des patients à Source : Enquête IMS pour la Cnamts, 2007. Que

Plus en détail

NEPALM ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT. Fénofibrate... 140,00 mg Pour une gélule

NEPALM ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT. Fénofibrate... 140,00 mg Pour une gélule NEPALM 1. NOM DU MEDICAMENT FEGENOR 140 mg, gélule ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Fénofibrate... 140,00 mg Pour une gélule Pour la liste complète

Plus en détail

Observatoire des statines Octobre 2007

Observatoire des statines Octobre 2007 Observatoire des statines Octobre 2007 Le groupe CODAGE Le groupe CODAGE est un groupe national de travail sur le codage des actes et des prestations de la caisse nationale du RSI. Créé en 1999, il a pour

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE Juillet 2015 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de France - F 93218

Plus en détail

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE Bulletin no 2 / 203-204 DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE La première réunion du Comité de pharmacologie de l année 203-204 a eu lieu le 5 février 204. Colesevelam (Lodalis ) Lors de la dernière

Plus en détail

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Prix Public Prix Patient Atorvastatine Teva 10 mg 30 compr.. 14,31 3,45 Atorvastatine Teva 10 mg 100 compr. 33,15 8,83 Atorvastatine Teva 20 mg 30 compr. 14,50 3,52 Atorvastatine Teva 20 mg 100 compr.

Plus en détail

Dyslipidémies Comment respecter les objectifs en prévention secondaire

Dyslipidémies Comment respecter les objectifs en prévention secondaire Dyslipidémies Comment respecter les objectifs en prévention secondaire Dr Michel Issa-Sayegh Unité d Endocrinologie-Diabétologie et Maladies Métaboliques Clinique Médicale Plein Ciel Groupe Tzanck-Mougins

Plus en détail

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Traiter pourquoi? Dyslipidémie et pathologies rénales? Pathologie rénale Cholestérol total LDL-c

Plus en détail

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS 132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS JM Fauvel 2009 Après un infarctus, diverses informations vont être nécessaires à la prise en charge du patient. C est l objet du bilan post infarctus. Il faut

Plus en détail

المجلةالصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٣ Les maladies cardio-vasculaires sont la cause principale de morbidité et de mortalité dans les pays industrialisés. Elles sont

Plus en détail

Atorvastatine calcique trihydratée exprimée en atorvastatine (DCI) : 10 mg, 20 mg, 40 mg, 80 mg.

Atorvastatine calcique trihydratée exprimée en atorvastatine (DCI) : 10 mg, 20 mg, 40 mg, 80 mg. DENOMINATION : TAHOR 10 mg, comprimé pelliculé. TAHOR 20 mg, comprimé pelliculé. TAHOR 40 mg, comprimé pelliculé, TAHOR 80 mg, comprimé pelliculé. ATORVASTATINE PFIZER 10 mg, comprimé pelliculé. ATORVASTATINE

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire, qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité.

Plus en détail

TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE

TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 48 TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE La prochaine section

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE - SUIVI INFIRMIER

AIDE-MÉMOIRE - SUIVI INFIRMIER AIDE-MÉMOIRE - SUIVI INFIRMIER Programme de TRANSformation des pratiques cliniques InTerprofessionnelles pour améliorer la qualité des soins préventifs en première ligne AIDE-MÉMOIRE POUR LE SUIVI INFIRMIER

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Tracleer 62,5 mg, comprimés pelliculés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque comprimé pelliculé contient 62,5

Plus en détail

Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies

Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies Endocrino.net Polycopié national Page 1 sur 10 Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies Les messages clés 1) Tous les patients qui ont soit une augmentation des triglycérides (>1,50

Plus en détail

Le compagnon en insuffisance cardiaque de la SCC : faire le lien entre les lignes directrices et votre pratique

Le compagnon en insuffisance cardiaque de la SCC : faire le lien entre les lignes directrices et votre pratique Le compagnon en insuffisance cardiaque de la SCC : faire le lien entre les lignes directrices et votre pratique Vous cherchez des réponses pratiques pour connaître les meilleures approches en soins de

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT. Pour un comprimé. Comprimé en forme de gélule, blanc à blanc crème, embossés, avec «414» sur une face.

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT. Pour un comprimé. Comprimé en forme de gélule, blanc à blanc crème, embossés, avec «414» sur une face. RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT EZETROL 10 mg, comprimé 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Ezétimibe.10,00 mg Pour un comprimé Pour les excipients voir 6.1.

Plus en détail

GUIDE DE DISCUSSION AVEC LE MÉDECIN

GUIDE DE DISCUSSION AVEC LE MÉDECIN GUIDE DE DISCUSSION AVEC LE MÉDECIN LA PRISE EN CHARGE DU CHOLESTÉROL Apportez une copie de ce guide à votre prochain rendez-vous chez le médecin. Vous et votre médecin pourrez vous en servir pour établir

Plus en détail

Interactions médicamenteuses

Interactions médicamenteuses Interactions médicamenteuses Jean-Paul Viard Centre de Diagnostic et de Thérapeutique Hôtel-Dieu de Paris jean-paul.viard@htd.aphp.fr Module 11 21/09/11 Plan Introduction Interactions pharmacodynamiques

Plus en détail

LDL cholestérol, CRP et athérosclérose

LDL cholestérol, CRP et athérosclérose LDL cholestérol, CRP et athérosclérose Pierre-louis MICHEL Congrès de l AFLC. Beyrouth 23 26 Novembre 2005. B Qu est-ce que la «C-Reactive Protein» (CRP)? Facteurs de risques in f l am m ato ires LDL

Plus en détail

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU PATIENT DYSLIPIDÉMIQUE

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU PATIENT DYSLIPIDÉMIQUE PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU PATIENT DYSLIPIDÉMIQUE RECOMMANDATIONS Ce document est une actualisation des Recommandations de Bonne Pratique "Prise en charge des dyslipidémies" publiées par l'afssaps

Plus en détail

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RAPPEL DEFINITIONS Hyperlipidémie g/l mmol/l Triglycérides < 2 < 2.2 Cholestérol Total

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE : Traitement des dyslipidémies chez les usagers de la clinique de prédialyse

ORDONNANCE COLLECTIVE : Traitement des dyslipidémies chez les usagers de la clinique de prédialyse ORDONNANCE COLLECTIVE : Traitement des dyslipidémies chez les usagers de la clinique de prédialyse Série : 2000 N 2097 Sommaire : Initiation et suivi du traitement des dyslipidémies chez les usagers de

Plus en détail

Hypertension artérielle (item 130)

Hypertension artérielle (item 130) Cardiologie 17 Référence Hypertension artérielle (item 130) Recommandations de la Société Européenne d Hypertension Artérielle et de la Société Européenne de Cardiologie (2007). Contexte La morbi-mortalité

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mai 2006 Suite à la demande du ministre chargé de la Santé et de la Sécurité Sociale, la commission réexamine la spécialité suivante : MEDIATOR 150 mg, comprimé enrobé

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 12 janvier 2001 par arrêté du 20 janvier 2001. TAHOR 20 mg, comprimé

Plus en détail

INFORMATION POUR LE PRESCRIPTEUR

INFORMATION POUR LE PRESCRIPTEUR Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Tracleer de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

************** Année 2011 Thèse n

************** Année 2011 Thèse n UNIVERSITE PARIS VI FACULTE DE MEDECINE PIERRE ET MARIE CURIE ************** Année 2011 Thèse n THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE Présentée et soutenue publiquement Le 27 septembre 2011

Plus en détail

Le 22 décembre 2014. Avis aux professionnels de la santé,

Le 22 décembre 2014. Avis aux professionnels de la santé, Santé Canada affiche des avertissements concernant l innocuité des produits de santé, des avis de santé publique, des communiqués de presse et d autres avis provenant de l industrie à titre de service

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT GILENYA MD. Fingolimod (chlorhydrate de fingolimod)

MONOGRAPHIE DE PRODUIT GILENYA MD. Fingolimod (chlorhydrate de fingolimod) MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr GILENYA MD Fingolimod (chlorhydrate de fingolimod) Gélules pour prise orale à 0,5 mg de fingolimod (sous forme de chlorhydrate de fingolimod) Modulateur des récepteurs de la sphingosine-1-phosphate

Plus en détail

CHOLESTEROL ET STATINES : UNE CIBLE, UN MEDICAMENT, trop facile?

CHOLESTEROL ET STATINES : UNE CIBLE, UN MEDICAMENT, trop facile? CHOLESTEROL ET STATINES : UNE CIBLE, UN MEDICAMENT, trop facile? DOSSIER DOCUMENTAIRE Janvier 2015 Groupe de travail : document provisoire réalisé par le Dr LEQUEUX Groupe de lecture : Animateurs «Groupe

Plus en détail

Stratégies d intervention face à une dyslipidéme

Stratégies d intervention face à une dyslipidéme Stratégies d intervention face à une dyslipidéme Module Optionnel MG Module Optionnel MG Pr P. HOFLIGER La prévention Cardio-vasculaire Elle se conçoit à deux niveaux : Prévention primaire : patients sans

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 VASTEN 10 mg, comprimé sécable B/28 Laboratoires Sanofi Aventis pravastatine Liste I Date de l'amm : dernier rectificatif le 25 mai 2005 Motif de la demande

Plus en détail

2015-01-31. Aucune. Introduction. Qian Pu, MD, PhD, FRCPC. Classification des lipoprotéines. Classifications des dyslipidémies

2015-01-31. Aucune. Introduction. Qian Pu, MD, PhD, FRCPC. Classification des lipoprotéines. Classifications des dyslipidémies CHD Incidence per 1000 2015-01-31 Qian Pu, MD, PhD, FRCPC Médecin biochimiste Hôpital de Hull du CSSSG Aucune 01/2015 Introduction Évaluer le risque CV individuel en utilisant des recommandations canadiennes;

Plus en détail

Notice : Informations du patient

Notice : Informations du patient Notice : Informations du patient Dafalgan Instant Junior 250 mg, granulés en sachets Dafalgan Instant Vanille/Fraise 500 mg, granulés en sachets Dafalgan Instant Cappuccino 500 mg, granulés en sachets

Plus en détail

Code patient : _. Hospitalisation programmée Hospitalisation en urgence consulta"on médicale préalable : Généraliste Cardiologue Autre

Code patient : _. Hospitalisation programmée Hospitalisation en urgence consultaon médicale préalable : Généraliste Cardiologue Autre Eléments à vérifier avant inclusion du patient dans l étude : Age 75 ans Fibrillation auriculaire (code CIM 10 : I 48) en diagnostic principal OU associé) Critère d exclusion : Patients en FA avec valve

Plus en détail

Les hyperlipoproteinemies

Les hyperlipoproteinemies hyperlipoproteinemies 23/10/02 15:47 Page 1 Chapitre 4 N N F Les hyperlipoproteinemies 1 AN PF PF hyperlipoproteinemies 23/10/02 15:47 Page 2 Chapitre 4 : Les hyperlipoproteinemies Deuxième Partie A -

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Principaux résultats de l étude Entred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES

ntred 2007 Résultats de l étude Principaux résultats de l étude Entred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Résultats de l étude ntred EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Dans la continuité de la première étude nationale Entred sur le diabète réalisée en, une nouvelle étude Entred

Plus en détail

Les antidiabétiques oraux :

Les antidiabétiques oraux : : la famille s agrandit! Par Hélène Long, MD, FRCPC Présenté à la conférence Diabète : suivi clinique et paraclinique de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, le 4 avril 2003. L arsenal

Plus en détail

Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché Noms de fantaisie. Forme pharmaceutique. Voie d administration

Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché Noms de fantaisie. Forme pharmaceutique. Voie d administration ANNEXE I LISTE REPRENANT LES NOMS, FORMES PHARMACEUTIQUES, DOSAGES DES MEDICAMENTS, VOIES D ADMINISTRATION, TITULAIRES D AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE, CONDITIONNEMENT PRIMAIRE ET TAILLES D EMBALLAGE

Plus en détail

Normolipémiants : quelles limites chez le sujet âgé?

Normolipémiants : quelles limites chez le sujet âgé? Normolipémiants : quelles limites chez le sujet âgé? René Valéro Service Nutrition-Maladies Métaboliques-Endocrinologie Hôpital de la Timone Marseille Incidence maladies cardiovasculaires du sujet âgé

Plus en détail

Les maladies cardiovasculaires chez la femme. Marie-Hélène LeBlanc, MD, FRCP(C), FACC

Les maladies cardiovasculaires chez la femme. Marie-Hélène LeBlanc, MD, FRCP(C), FACC Les maladies cardiovasculaires chez la femme Marie-Hélène LeBlanc, MD, FRCP(C), FACC Aucun conflit d intérêt à déclarer Objectifs 1. Particularité des différents facteurs de risque CV 2. Présentations

Plus en détail

DÉCEMBRE 2011 MÉDICAMENT FIBRILLATION AURICULAIRE

DÉCEMBRE 2011 MÉDICAMENT FIBRILLATION AURICULAIRE DÉCEMBRE 2011 ANTICOAGULOTHÉRAPIE PAR LE DABIGATRAN (PRADAX MC ) FIBRILLATION AURICULAIRE Ce guide d usage optimal est présenté à titre indicatif et ne remplace pas le jugement du praticien. Il a été réalisé

Plus en détail

Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014

Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014 Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014 Raffaella Votino Service gynécologie et andrologie Plan : Définition Types de THS Débat dernières années Balance risques bénéfices THS et ostéoporose

Plus en détail

Recommandations pour la. artérielle

Recommandations pour la. artérielle Recommandations pour la artérielle Marion Gilbert Shazima Vally (HAS 2005) Prise en charge diagnostique Pourquoi mesurer la TA? Augmentation du risque de morbimortalité cardiovasculaire lié à l'élévation

Plus en détail

Cas clinique n 1. Hopipharm. Atelier SFPC. 25 mai 2011

Cas clinique n 1. Hopipharm. Atelier SFPC. 25 mai 2011 Cas clinique n 1 Hopipharm 25 mai 2011 Atelier SFPC Madame X (85 ans, 1m65, 50 kg) est transférée en SSR suite à la pose d une PTH en chirurgie orthopédique. Il s agit d une patiente autonome qui vit seule

Plus en détail

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque?

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? Jean-Philippe BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Mourad DERGUINI Hôpital de Kouba - Alger SAERM, Alger 2015 Le risque

Plus en détail

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux Epidémiologie Cholestérol et accidents ischémiques cérébraux: plan I Lipides et atteintes des grosses artères cérébrales: 4 Epidémiologie lipides et risque

Plus en détail

Les recommandations pour la prise en charge du risque coronarien peropératoire en chirurgie non cardiaque

Les recommandations pour la prise en charge du risque coronarien peropératoire en chirurgie non cardiaque CONGRES Société Européenne de Cardiologie Barcelone 2009 F. DIEVART Clinique Villette, DUNKERQUE. Les recommandations pour la prise en charge du risque coronarien peropératoire en chirurgie non cardiaque

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR ZOCOR comprimés de simvastatine Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie d une «monographie de produit» publiée à la suite de l approbation

Plus en détail

Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque

Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque Coordinateurs : J. Machecourt (SFC) - V Piriou (SFAR)

Plus en détail

Science qui étudie les propriétés des médicaments.

Science qui étudie les propriétés des médicaments. Bloc 3 Pharmacologie Science qui étudie les propriétés des médicaments. Pharmacothérapie: Partie de la médecine qui a pour objet le traitement des maladies avec les médicaments. Se base sur la pharmacodynamie:

Plus en détail

Etat membre Titulaire de l autorisation de mise sur le marché Nom de fantaisie Dosage Forme pharmaceutique Voie d administration Autriche Pfizer

Etat membre Titulaire de l autorisation de mise sur le marché Nom de fantaisie Dosage Forme pharmaceutique Voie d administration Autriche Pfizer ANNEXE I LISTE REPRENANT LES NOMS, LA FORME PHARMACEUTIQUE, LES DOSAGES DES MÉDICAMENTS, LA VOIE D'ADMINISTRATION, LES TITULAIRES DE L'AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ DANS LES ÉTATS MEMBRES 1 Etat membre

Plus en détail

Dyslipidémie en greffe d'organes Istvan Mucsi

Dyslipidémie en greffe d'organes Istvan Mucsi Dyslipidémie en greffe d'organes Istvan Mucsi Centre universitaire de santé McGill, Montréal, Québec, Canada Objectifs 1) Connaître les causes de dyslipidémie après greffe d organes 2) Décrire le traitement

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT DENOMINATION DU MEDICAMENT Omeprazol Apotex 10 mg gélules gastro-résistantes Omeprazol Apotex 20 mg gélules gastro-résistantes Omeprazol Apotex 40 mg gélules gastro-résistantes

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AU CONSOMMATEUR

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AU CONSOMMATEUR PARTIE III : RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AU CONSOMMATEUR Pr SIMVASTATIN 5 Pr SIMVASTATIN 10 Pr SIMVASTATIN 20 Pr SIMVASTATIN 40 Pr SIMVASTATIN 80 (simvastatine en comprimés USP) La présente notice constitue

Plus en détail

ATORVASTATINE ARROW 10 mg, comprimé pelliculé Comprimé pelliculé oblong, biconvexe, blanc à blanc cassé, gravé «10» sur une face.

ATORVASTATINE ARROW 10 mg, comprimé pelliculé Comprimé pelliculé oblong, biconvexe, blanc à blanc cassé, gravé «10» sur une face. ATORVASTATINE ARROW 10 mg, comprimé pelliculé ATORVASTATINE ARROW 20 mg, comprimé pelliculé ATORVASTATINE ARROW 40 mg, comprimé pelliculé ATORVASTATINE ARROW 80 mg, comprimé pelliculé COMPOSITION QUALITATIVE

Plus en détail

Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006

Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006 Point d information mensuel 19 octobre 2007 Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006 En France, 10,5 millions

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

MONOGRAPHIE DE PRODUIT MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr EZETROL comprimés d ézétimibe 10 mg Inhibiteur de l absorption du cholestérol Merck Canada Inc. 16750, route Transcanadienne Kirkland, QC H9H 4M7 Canada Date de préparation :

Plus en détail

Faculté de médecine Département de pharmacie Module de pharmacologie spéciale 2012/2013. Dr. Guergouri F.Z HYPOLIPEMIANTS

Faculté de médecine Département de pharmacie Module de pharmacologie spéciale 2012/2013. Dr. Guergouri F.Z HYPOLIPEMIANTS Faculté de médecine Département de pharmacie Module de pharmacologie spéciale 2012/2013 Dr. Guergouri F.Z HYPOLIPEMIANTS Métabolisme des lipoprotéines Les lipides (non solubles dans le plasma) circulent

Plus en détail

Normolipémiants I. Dyslipidémies II. Classification des normolipémiants III. Propriétés des normolipémiants

Normolipémiants I. Dyslipidémies II. Classification des normolipémiants III. Propriétés des normolipémiants 4287_ Page 887 Mardi, 13. août 2013 12:34 12 > Apogee FrameMaker Noir Normolipémiants C. FERNANDEZ Laboratoire de pharmacie clinique, EA 4123 «Barrières et passage des médicaments», UFR de pharmacie, université

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR MEVACOR. comprimés de lovastatine, USP

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR MEVACOR. comprimés de lovastatine, USP IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR MEVACOR comprimés de lovastatine, USP Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie d une «monographie

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT JANUMET. 50 mg/500 mg, 50 mg/850 mg et 50 mg/1 000 mg JANUMET XR. 50 mg/500 mg, 50 mg/1 000 mg et 100 mg/1 000 mg

MONOGRAPHIE DE PRODUIT JANUMET. 50 mg/500 mg, 50 mg/850 mg et 50 mg/1 000 mg JANUMET XR. 50 mg/500 mg, 50 mg/1 000 mg et 100 mg/1 000 mg MONOGRAPHIE DE PRODUIT JANUMET comprimés de sitagliptine et de chlorhydrate de metformine (sous forme de phosphate de sitagliptine monohydraté et de chlorhydrate de metformine) 50 mg/500 mg, 50 mg/850

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique : les trois points-clés de la recommandation de l'afssaps (2005) 1

RÉFÉRENTIELS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique : les trois points-clés de la recommandation de l'afssaps (2005) 1 Cette recommandation, diffusée par l'afssaps en mars 2005, est une actualisation des recommandations Prise en charge des dyslipidémies (Afssaps, septembre 2000) et Modalités de dépistage et de diagnostic

Plus en détail

Ordonnance collective

Ordonnance collective Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DE L ORDONNANCE: OC-31 Ordonnance collective Nom de l ordonnance: Initier des analyses de laboratoire pour le suivi de la clientèle présentant

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DU PATIENT

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DU PATIENT RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DU PATIENT Qu est-ce que Starlix* et quelle est l action de ce médicament? La substance active que renferment les comprimés Starlix* est le natéglinide. Les comprimés Starlix*

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR VASOTEC comprimés d énalapril Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la monographie publiée à la suite de l approbation de la

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AU PATIENT. Les médecins et les pharmaciens peuvent obtenir les renseignements d ordonnance complets sur demande.

RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AU PATIENT. Les médecins et les pharmaciens peuvent obtenir les renseignements d ordonnance complets sur demande. RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AU PATIENT Les médecins et les pharmaciens peuvent obtenir les renseignements d ordonnance complets sur demande. LIPIDIL EZ contribue à réduire le taux de cholestérol des lipoprotéines

Plus en détail

CHAMPIX MD MONOGRAPHIE. (comprimés de tartrate de varénicline) varénicline à 0,5 et à 1,0 mg (sous forme de tartrate) Aide antitabagique

CHAMPIX MD MONOGRAPHIE. (comprimés de tartrate de varénicline) varénicline à 0,5 et à 1,0 mg (sous forme de tartrate) Aide antitabagique MONOGRAPHIE Pr CHAMPIX MD (comprimés de tartrate de varénicline) varénicline à 0,5 et à 1,0 mg (sous forme de tartrate) Aide antitabagique Pfizer Canada inc. 17300, autoroute Transcanadienne Kirkland (Québec)

Plus en détail

Notice : Information du patient. Pravastatine Sandoz 20 mg, Comprimés Pravastatine Sandoz 40 mg, Comprimés Pravastatine sodique

Notice : Information du patient. Pravastatine Sandoz 20 mg, Comprimés Pravastatine Sandoz 40 mg, Comprimés Pravastatine sodique Notice : Information du patient Pravastatine Sandoz 20 mg, Comprimés Pravastatine Sandoz 40 mg, Comprimés Pravastatine sodique Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car

Plus en détail