Titre Les réseaux numériques scientifiques : état des lieux et analyse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Titre Les réseaux numériques scientifiques : état des lieux et analyse"

Transcription

1

2

3

4 Titre Les réseaux numériques scientifiques : état des lieux et analyse 1. Introduction Dans le cadre de cette communication, on propose une étude descriptive et analytique sur l existant pour les réseaux sociaux scientifiques. Si de nombreuses études traitent de la communication scientifique dans le contexte de l Internet (Broudoux, Chartron, 2009 ; Schopfel, 2009), ou des réseaux sociaux grand public et professionnels (Coutant, Stenger, 2011), les réseaux sociaux scientifiques sont encore peu explorés. Ce sont cependant des dispositifs sociotechniques et serviciels de plus en plus intégrés dans l écosystème numérique scientifique (Gallezot, Le Deuff 2009), autant pour les sciences humaines et sociales (SHS) que pour les sciences de l ingénieur ou biomédicales (STM), et dont la nature des données et les types d informations véhiculés volontairement par les usagers ou de manière contrainte soulèvent des enjeux en termes économiques, techniques et d identité numérique (Ertzscheid, 2009 ; Malin, Pénard, 2010 ; Merzeau, 2010). Les services de profil, associés à des fonctionnalités web 2.0 de suivi de profils d individus ou de groupes membres du dispositif et des flux générés par ces mêmes contacts, sont au coeur de ces dispositifs socionumériques (Chantepie, 2009; Ellison, 2011). On observe ici, en regard de ces caractéristiques structurelles, ce qui fait la spécificité des réseaux socionumériques scientifiques (rsns) et leur valeur ajoutée dans l offre de service pour l information scientifique. 2. Méthodologie Cartographie : situer l objet d étude au sein de l offre de services pour l information scientifique. On se réfère aux essais de définition des dispositifs numériques dans la littérature scientifique (Rebiun, 2010 ; RIN, 2010), ainsi qu aux présentations officielles repérées à même les sites web. Analyse fonctionnelle : identifier les spécificités des rsns, typologie de services. Après repérage de l existant, échantillon de dix rsns (critères de fiabilité et de masse critique). 3. Typologie des dispositifs numérique pour l information scientifique et spécificité des rsns 3.1 Les rsns dans l offre de services numériques pour l IST Nous présentons dans un premier temps les différents concepts identifiés pour l écosystème numérique scientifique et les types de dispositifs participant aujourd hui à la fois de l identité et des pratiques de production et de communication numérique des chercheurs (fig.1) : - Les Current Research Information Systems (CRIS) 1 orientés vers l administration des processus de recherche dans les organisations ; - Les Virtual Research Environments (VREs) 2 et les Collaborative Information Frameworks (CFI) orientés vers l exploitation de données dans un cadre collaboratif ; - Les applications logicielles ou web dédiées à des fonctions circonscrites de l activité scientifique ; - Les dispositifs orientés vers l accès à des ressources documentaires numériques, qui concernent les ressources bibliographiques et, de plus en plus, les ressources humaines ; Tous sont pressentis pour supporter des fonctionnalités web 2.0 et intégrer un service de profil pour les chercheurs (Zapata, Lizenberg, 2011 ; Bittner, Muller, 2011). Les réseaux socionumériques, dont c est la spécificité première (Chantepie, 2009 ; Ellison, 2011), sont 1 Jeffery, K., & Asserson, A. (2010). CERIF-CRIS for the European e-infrastructure. Data Science Journal, 9, July, Hornbostel, S. (2006). From CRIS to CRIS: Integration and interoperability. In Proceedings of the 8th International Conference on Current Research Information Systems, pp , Bergen, Norway, May 11-13,

5 situés plus spécifiquement, dans la figure 1 ci-dessous, au sein de l ensemble des medias sociaux (i.e. web 2.0) dédiés à l activité scientifique. Fig. 1 L offre de service de dispositifs sociotechniques pour l écosystème numérique scientifique 1. Current Research Information Systems (CRIS) Les CRIS sont des outils logiciels de gestion de l information, utilisés par tous les acteurs (agences de financement, corps d'évaluation, décideurs politiques, institutions de recherche, chercheurs euxmêmes) aux différentes étapes des processus de la recherche (documentation des travaux de recherche, résultats, évaluation). 2. Virtual Scientific Research Environments (VREs) et les Collaborative Information Frameworks (CIF) Les VREs sont des infrastructures numériques pour l e-science, qui visent, dans une vision globale du travail de recherche, à interconnecter les outils, les ressources et les chercheurs. L attention est davantage portée sur l architecture (distribuée) et les normes (d interopérabilité) que sur une/des application/s spécifiques. Ils doivent permettre la connection entre un grand nombre d institutions, et doivent pouvoir s adapter pour toutes les disciplines (e.g. OpenWetWare, SysMo, myexperiment) Les CIF sont des architectures logicielles (software toolkits) regroupant plusieurs applications (espace de stockage/travail personnel/partagé, publication, annotation, conférences en ligne, etc), des services avancés (thesaurus, textmining), s interconnectant avec des bases de données, et favorisant le partage et traitement de données. (e.g. escidoc, The Science Collaboration Framework, The Dataverse Network, Scholarz.net) 3. Applications logicielles ou web dédiées à des fonctions circonscrites de l activité scientifique On recence par exemple des plateformes de sites à déployer pour une communauté institutionnelle/ académique (e.g. HubZero, OpenScholar), des applications pour la gestion d évènements (e.g. Scienceconf.org pour les conférences), des applications pour l évaluation d articles (e.g. PubZone) 4. Dispositfs d accès à des ressources documentaires Les services d accès aux ressources bibliographiques sont nombreux et peuvent être associés au texte intégral: Archives ouvertes, Moteurs de recherche, Recherche de citations, Partage de références, Catalogues de bibliothèques, Portails de revues. De plus en plus de dispositifs d accès se spécialisent dans l accès à des profils de chercheurs, des annuaires institutionnels aux «banques d experts» (e.g. Vivo, ScholarUniverse) 5. Medias sociaux dédiés aux scientifiques Orientés vers la communication et le partage de contenus, ils s appuient sur les technologies du web2.0 et reposent sur les dynamiques d interactivité, de coproduction des contenus, et de coconstruction des dispositifs. On note une pluralité d offres web2.0 avec des fonctions dominante selon les services. Social bookmarking de références bibliographiques: dispositif de partage de références bibliographiques (e.g. Zotero, Mendeley, BibSonomy, CitULike, Connotea) Blogging scientifique : Blogs personnels, Blogs partagés (e.g. scientists.org.nz), Plateformes de blogs pluridisicplinaires (e.g. ScienceBlogs; Hypothèses.org, BestThinking) Microblogging scientifque : plateformes de diffusion de micro-billets d information scientifique (e.g. Sciencefeeds ) Scientific News Online : Services d actualités scientifiques (e.g. sciencenews, scitopics, wikio, science daily, science2.0) FAQ Q/R : services en ligne type Foire aux Questions dont les questions et les réponses sont générées par des chercheurs (e.g. Quora) Réseaux socionumériques : ensemble distinct au sein des média sociaux ou technologies du web 2.0., caractérisés dans un sens strict comme des dispositifs socionumériques permettant la constitution/l accès à des profils, des contacts et des flux de contenus (Ellison 2011 ; Stenger, Coutant, 2011). On distingue les dispositifs orientés chercheurs, institutions et enseignement : o Scientifiques : e.g. ResearchGate, Academia.edu o Académiques : e.g. Carnets2 Descartes, Cuny Academic Commons o Centrés sur les ressources pédagogiques : e.g. UniSciel, Pronoteos, Scientix, Scitable Au sein des types de réseaux socionumériques identifiés dans cette cartographie (fig.1), les rsns se distinguent par la couverture documentaire ou géographique des réseaux centrés sur les ressources pédagogiques et des réseaux académiques réservés à une institution. Cette

6 considération, outre des critères de fiabilité (i.e. longévité), de masse critique et de représentativité de l existant a prévalu pour la constitution de l échantillon (tab. 1). Types de porteurs Porteurs Sites répertoriés (date de lancement) Publishers Sage Social Science Space (2011) Compagnies privées/ commerciales Institutions universitaires et de recherche Nature Elsevier American Institute of Physics (AIP) + Collexis Nature Network (2007) BioMed Experts (2008) UniPhy (2009) ScienceStage.com Sciencestage.co m (2008) LabRoots AMS*, ASLI* & the Conference Exchange + Proquest Harvard, MIT I. Madisch (Harvard University), H. Fickenscher, S. Hofmayer (Medical School of Hannover) Richard Price (Oxford College) Adresse électronique space.com/ network.nature.co m/ experts.com/ Portal.aspx Public cible (Nombre d utilisateurs) (2199) (25000) (386000) ( profils ; /Portal/Portal.aspx combien de membres?), sciencestage.com/ institutions, compagnies commerciales LabRoots (2008) Scientifiques et autres professionnels AtmosPeer (2010) t/ Epernicus (2008) m/network ResearchGate (2008) Academia.edu (2007) (20000) (1,2 millions) (636226) u/ Couverture scientifique (Discipline) SHS STM Disciplinaire (biomédicale) Disciplinaire (physique) Pluridisciplinair e, Divers : société,quotidie n, commerciaux STM Thématique (climatologie) Disciplinaire (medical) Pluridisciplinair e Pluridisciplinair e Tableau 1. Echantillon de dix réseaux socionumériques scientifiques* American Meteorological Society (AMS), the Atmospheric Science Librarians International (ASLI), La recension préalable à l échantillon a en outre permis une première identification des spécificités pour les rsns en terme de public cible, de couverture disciplinaire et thématique, et relativement aux porteurs des services. L offre est adressée globalement et logiquement aux chercheurs mais on distingue cependant des services exclusivement ouverts aux scientifiques, des services qui s adressent plus largement aux entreprises de recherche (LabRoots), et des services qui, conçus à l origine pour les chercheurs, sont désormais ouverts à tout type d usagers (Sciencestage.com). Les politiques de contenu sont également, logiquement, circonscrites au champ scientifique. Mais là encore, il est possible de distinguer les réseaux à vocation pluridisciplinaire (ResearchGate, Academia.edu, ScienceStage.com), les réseaux orientés SHS (Social Science Space) ou STM (Nature Network, LabRoots) et ceux adressés à des communautés thématiques ou disciplinaires spécifiques (Biomed Experts pour les sciences biomédicales, UniPhy pour la physique,

7 AtmosPeer pour la climatologie). Enfin, relativement aux porteurs, on distingue les sites mis en service par les publishers, des compagnies commerciales autres, les institutions de recherche et les chercheurs qui apparaissent comme des acteurs moteurs à part égale des organisations pour ce type de service (4 des 10 sites recensés reposent sur l initiative de chercheurs). Cette dernière considération, qui permet de supposer que la création de valeur peut être entendue différemment selon les porteurs, a prévalu dans l organisation de la typologie pour l échantillon présenté dans le tableau 1. L analyse fonctionnelle menée sur les dix rsns retenus dans l échantillon, et pour laquelle nous livrons ci-après une synthèse de premier niveau, permet dans un second temps de préciser les caractéristiques structurelles des caractéristiques spécifiques pour les rsns. 3.2 Caractéristiques structurelles et caractéristiques spécifiques des rsns Les services de profil sur les rsns Les tableaux 2 et 3 présentent respectivement les services de profil (tab.2) et les services associés au profil ou compte utilisateur (tab.3), pour lesquels on retrouve les caractéristiques infrastructurelles des rsn : page personnelle publicisable sur laquelle sont notifiées de façon plus ou moins détaillées les mentions d identité, les contacts et le flux d activité générés par l usager et son réseau (tab. 2). On repère notamment les «services de plateforme» (tab. 3), pour ce qu ils participent de la co-construction des dispositifs par les usagers (fonctionnalités de suivi, partage, diffusion et communication au sein de la plateforme), et le service d intégration vers d autres service web (messageries externes, autres rsn, plateformes de signalisation et de partage de documents comme Digg, Stumbleton ou Scribd par exemple). La spécificité des services de profil sur les rsns tient par contre dans la nature des informations d identité personnelle et professionnelle portées sur le profil, dans l importance accordée à la production scientifique, dans les services d identification et de visualisation du réseau scientifique du chercheur, et dans les services avancés d analyse des consultations du profil. Relativement aux mentions d identité, on constate que les plateformes insistent différemment sur l identification des noms et des affiliations institutionnelles (e.g. Social Science Space requiert uniquement un nom d usage et des contacts web, a contrario Biomed Experts exige toutes les graphies possible du nom et l adresse professionnelle), le parcours académique (sur Academia.edu et Epernicus), le champ d expertise scientifique (sur Biomed Experts, AtmosPeer, Epernicus) ou l expérience professionnelle (sur LabRoots, Nature Network et ScienceStage.com). La production scientifique personnelle est au cœur du profil, mis à part sur Social Science Space et Sciencestage.com qui privilégient les documents de plateforme (blogs, groupes, bookmarks). Elle est entendue dans son ensemble large (articles, ouvrages, conférences, posters, littérature grise, etc), sauf sur Biomed Experts et UniPhy qui valorisent essentiellement les publications de type article : nombre, liste et timeline des publications occupent la place centrale sur le profil. Les productions scientifiques sont notifiées par les usagers eux-mêmes, mais certaines plateformes proposent, voire reposent sur des services de repérage automatique puis d authentification et de validation de la production par le chercheur. Ainsi de Biomed Experts et UniPhy, où le listing des publications est constitué automatiquement à partir de réservoirs de contenus faisant autorité dans la discipline (Pubmed, SPIN). Sur Academia.edu, les références potentiellement attribuables sont repérées via Google, sur ResearchGate la recherche se fait au sein des publications des co-auteurs sur la plateforme. Relativement au réseau, on identifie quatre plateformes proposant des services de visualisation en graph : contacts (groupes, gens), co-auteurs et publications liées sur ResearchGate, «Genealogy» du chercheur (affiliations et co-auteurs) sur Epernicus, co-auteurs de premier et second niveau sur UniPhy et Biomed Experts. Enfin, on repère des services avancés d analyse des consultations: statistiques de consultation du profil et des documents, et mots clés utilisés par le visiteur sur Academia.edu, géolocalisation des IP sur LabRoots et Academia.edu. Tableau 2. Les services de profil sur les réseaux socionumériques scientifiques Fonctionnalité Place du service de profil* Service associé d authentification de la production auteur Informations publi-cisables constitutives du profil Formulaire d identification : Identité personnelle / professionnelle Documents Intérêts Réseau Nom du site Social Science Space (2011) Nature Network (2007) Service secondaire Service secondaire N-P, Surnom, mail, AIM, Yahou IM, Jabber/Google talk, A propos (info bio). (Formulaire de WordPress) N-P, mail, Localisation, Profession, Discipline, Spécialisation A propos de Blogs, posts Groupes Amis, Flux d activité Publications : tout Groupes et Flux d activité : type de doc, lien Forums Blogs activité externe,

8 Tableau 3. Les services de plateforme et les services personnalisés associés au profil sur les réseaux socionumériques scientifiques Fonctionnalités Nom des sites Services de plateforme Trouver des contacts, thèmes, documents : rechercher, parcourir, valider des recommandations Collecter/ Suivre : bookmarks, flux d activité, notifications Communiquer/ Partager : commentaires, votes Services personnaliés associés au profil/compte utilisateur Publiciser Analyser les consultations du profil Outils de travail personnels / collaboratifs Social Science X X x Commentaires X Space x Votes Nature Networks X X X x WorkBench : aggréger des widgets (MyExperiments, etc) Biomed Experts, UniPhy X X X Cartographie : géolocalisation (GeoNetworkGraph ) X Messagerie X Fb, Twitter, Digg, Stumbleton ScienceStage.com X X X Messagerie interne LabRoots X X Messagerie interne AtmosPeer X X X Commentaires X Votes X Share conference, documents Epernicus X X Mur X Messagerie interne ResearchGate X X Mur X Messagerie interne X Share ideas X Permalink (code) X Permalink (url) X Géolocalisation des liens entrant sur le profil, et identification quand il s agit d entreprises X Share on Fb X Permalink (url), Envoyer vers rsn : Fb, Twitter, LinkedIn, widget RG Academia.edu X X Mur X Permalink (url) (possibilité de personnaliser l url) Statistiques de consultation du profil et des documents.analy se des liens entrant : localisation et mots clés utilisés x Mailing list, Contacts classés par niveaux (1 : coauteurs et contacts ajoutés manuellement, 2 : coauteurs de nos co-auteurs et de nos contacts perso) ; bookmarks de chercheurs x Reading List X Bureau personnalisable avec widgets wikipedia, météo, rss, calculatrice.. X Stocker des documents en ligne (production scientifique, un formulaire par type de doc) X Workgroup (partage de fichiers) Les services de contenu sur les rsns Dans le tableau 4, on identifie par ailleurs des services de contenus. Ici encore on repère services de contenus web 2.0 comme des services de plateforme, en ce qu ils sont alimentés (produits ou sélectionnés) par les usagers eux-mêmes (Forum, Q/R, blogs, fichiers textuels ou multimédia). Mais on identifie également des services de contenus provenant de sources externes aux sites, ce qui apparaît comme une spécificité pour les rsns. Fonctionnalités Services de plateformes Services de contenus Forum / Q&A Blogs Multimedia News (fils (photos, d actualités) audio, video, podcasts) Publications scientifiques / Reviews Evènements (Conférences, CFP, Appels à projets) Bibliothèque / Réservoir de contenus externes Jobs Nom des sites Social Science X X X X X X X Space (2011) Nature Network X X X (2007) BioMed Experts X X Conférences X PubMed (2008) UniPhy (2009) X X Searchable

9 Tableau 4. Services de contenu identifiés sur les réseaux socionumériques scientifiques On remarque, d une part, que les plateformes peuvent s adosser à des réservoirs ou bibliothèques de contenus scientifiques externes, en sus des documents ou références uploadés par les internautes : production éditoriale de publishers spécialisés dans les cas de AtmosPeer et UniPhy, réservoirs faisant autorité comme PubMed pour Biomed Experts, ressources en Libre Accès pour ResearchGate qui s appuie notamment sur des archives ouvertes thématiques (RePEc en économie, PubMedCentral et BioMedCentral pour les sciences biomédicales, ArXiv en physique), des archives ouvertes institutionnelles (dépôt de l Université de Cornell) ou d éditeurs spécialisés (IEEE). Certains publishers privilégient par contre leur production éditoriale, comme sur Social Science Space (Sage) ou sur AtmosPeer (AMS, ASLI). On repère, d autre part, une typologie de contenus propre à l activité scientifique : publications scientifiques et comptes-rendus de lecture, annonces de conférences, d appels à communication et d appels à projets, et fils d actualité scientifique. Ils sont plus ou moins représentés et spécialisés selon les plateformes. Certaines plateformes couvrent une large typologie de contenus comme Social Science Space, ScienceStage.com, LabRoots, et AtmosPeer qui donnent accès à des publications, des évènements et des fils d actualité, au contraire d autres qui se centrent uniquement sur des contenus web 2.0 (Nature Network, Epernicus). Enfin, certaines plateformes se spécialisent sur un type de contenu particulier : comptes-rendus de lecture sur LabRoots ou conférences sur ResearchGate et Biomed Experts, qui propose en plus un service de conférences virtuelles. Des services d accompagnement du travail du chercheur On distingue enfin des services personnalisés associés au profil et compte utilisateur, visant à accompagner le travail du chercheur (tab.3). Le GeoNetworkGraph sur Biomed Experts et UniPhy, et les Hubs (i.e. blogs) de localité sur Nature Network permettent la géolocalisation de collaborateurs potentiels. Des espaces de travail personnels ou partagés peuvent être proposés : messagerie, mailing list, reading list sur Biomed Experts par exemple, stockage et partage de fichiers, de calendrier sur ResearchGate (Workgroups), agrégation de widgets relatifs à des sites scientifiques sur Nature Network. Enfin, cinq des dix sites à l étude intègrent des offres d emploi : sur Academia.edu, les offres procèdent de recommandations personnalisées via analyse sémantique, sur Research Gate ce sont listes spécialisées dans l offre scientifique qui sont centralisées. 4. Conclusion : apports et limites de l étude L étude permet de discerner les grandes logiques de développement pour les rsns. On distingue une logique de services d une part calquée sur les rsns grand public et professionnels et en interaction avec les services web, et d autre part articulée à des contenus de provenance externe ou interne, validés ou de nature plus informelle. Les contenus véhiculés par les porteurs de service révèlent également une logique d acteurs, qui interroge sur la création de valeur pour les porteurs de services (économie de la pubicité, de l attention). Enfin, si l étude met à jour la richesse de l offre, elle nécessiterait dans un second temps d être rapportée aux pratiques réelles. En effet, malgré le nombre d utilisateurs annoncé sur les plateformes, les études d usages actuelles rapportent une faible utilisation de ces dispositifs par les chercheurs, qui leur préfèrent encore les rsn grand public et professionnels (Palmer et alii, 2009; CSHE, 2011). 5. Références Bittner S., Müller A., Social networking tools and research information systems: Do they compete?, Webology, vol. 8, no. 1, Broudoux E., Chartron G. La communication scientifique face au Web2.0. Premiers constats et analyse. H2PTM, 2009.

10 Chantepie P. Web 2.0 : les économies de l attention et l insaisissable internaute-hypertexte. Esprit, 2009, n o 353, pp Coutant A., Stenger T. (dir). Ces réseaux numériques dits sociaux. Paris, Hermès, 2011, n 59. Ellison N. Réseaux sociaux, numérique et capital social, in Coutant A., Stenger T. (dir), pp CSHE. escholarship. Berkeley, Californie, 2011 Ertzscheid O. L homme est-il un objet documentaire comme les autres? Paris, Hermès, vol. 53, 2009, pp Gallezot G., Le Deuff O. Chercheur 2.0? In Schopfel (dir). Communication scientifique : les nouveaux enjeux. Les Cahiers du Numérique, vol. 5, n 2, 2009, pp Malin E., Pénard T. L économie du numérique et de l Internet. Paris, Vuibert, 2010, 188 p. Merzeau L. «Présence numérique : les médiations de l identité». Les enjeux de l information et de la communication, vol. 1, 2009, pp Palmer C. L., Teffeau L. C., Pirman C. M. Scholarly Information Practices in the Online Environment. OCLC, 2009 REBIUN. Ciencia 2.0. Aplicacion de la web social a la investigacion, RIN. Social media : a guide for researchers, 2011 Schöpfel J. (dir). Communication scientifique : les nouveaux enjeux. Le Cahiers du Numérique, vol. 5, n 2, 2009 Zapata M., Lizenberg N., Research and Scientific Edition in Social Web : The Shared Science, 2011 (preprint, E-LIS)

L e s O u t i l s, A s t u c e s e t r é s e a u x s o c i a u x d e c h e r c h e u r s p o u r u n e m e i l l e u r e v i s i b i l i t é

L e s O u t i l s, A s t u c e s e t r é s e a u x s o c i a u x d e c h e r c h e u r s p o u r u n e m e i l l e u r e v i s i b i l i t é Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique L e s O u t i l s, A s t u c e s e t r é s e a u

Plus en détail

Recherche et veille documentaire scientifique

Recherche et veille documentaire scientifique Recherche et veille documentaire scientifique Élodie Chattot BU Médecine Pharmacie juin 2006 Introduction Le but de cet atelier est de vous initier à la méthodologie de recherche documentaire scientifique,

Plus en détail

Twitter et Netvibes pour la veille

Twitter et Netvibes pour la veille Personnaliser sa veille en santé publique Twitter et Netvibes pour la veille Laetitia Haroutunian Documentaliste, Inpes Au programme! Introduction : définitions et enjeux de la veille! Quelques conseils

Plus en détail

Panorama des contenus

Panorama des contenus journée professionnelle organisée par ABPN Association des Bibliothécaires de la Province Nord Panorama des contenus documentaires numériques Isabelle Gasser IRD Nouméa - Documentation Plan Contexte t

Plus en détail

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Qwam Content Intelligence Denis Guedez Consultant Qwam Content Intelligence

Plus en détail

LOGICIELS DE RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES CHOISIR LE BON OUTIL

LOGICIELS DE RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES CHOISIR LE BON OUTIL LOGICIELS DE RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES CHOISIR LE BON OUTIL Sébastien Leblanc-Proulx Lino Tremblay Nadia Villeneuve 21 nov. 2014 Bibliothèque Paul-Émile-Boulet Au menu Utilités des logiciels bibliographiques

Plus en détail

CREER UN UNIVERS NETVIBES

CREER UN UNIVERS NETVIBES Bibliothèque CREER UN UNIVERS NETVIBES Janvier 2012 Netvibes, page web personnalisable, permet de rassembler au même endroit des accès à des sites, blogs, messageries, réseaux sociaux et documents de tout

Plus en détail

sommaire L organisation et la gestion des archives d entreprise...7

sommaire L organisation et la gestion des archives d entreprise...7 sommaire La formation continue à l EBAD... 3 Niveau i... 4 La chaine de traitement archivistique... 4 Initiation aux techniques documentaires... 5 Organisation et gestion des bibliothèques... 6 Niveau

Plus en détail

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE EC 1 : Documentation scientifique et technique COURS N : 2 PAR : Sahbi SIDHOM MCF. Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI PLAN DU COURS 1. Différentes

Plus en détail

Rencontre avec les correspondants-formation des services communs de la documentation. Jeudi 27 septembre 2012 URFIST de Paris

Rencontre avec les correspondants-formation des services communs de la documentation. Jeudi 27 septembre 2012 URFIST de Paris Rencontre avec les correspondants-formation des services communs de la documentation Jeudi 27 septembre 2012 URFIST de Paris L URFIST de Paris : le site web http://urfist.enc.sorbonne.fr/ L URFIST de Paris

Plus en détail

E-réputation Méthodes et outils pour les individus et les entreprises

E-réputation Méthodes et outils pour les individus et les entreprises L e-réputation A. L e-réputation : définition 11 B. L e-réputation : les enjeux 12 1. Les enjeux pour les particuliers 12 2. Les enjeux pour les entreprises 12 C. L e-réputation : les opportunités 13 1.

Plus en détail

Les nouveaux sites documentaires de l IRD

Les nouveaux sites documentaires de l IRD Les nouveaux sites documentaires de l IRD Nouvel Horizon, nouvel intranet, nouveaux Netvibes - IRD France Sud - Logo d après Clipart-fr et Freepik.com De quoi allons nous parler? Les sites de la Documentation

Plus en détail

- Présentation personnelle

- Présentation personnelle - Présentation personnelle - 1h pour vous présenter les réseaux sociaux utiles pour les chercheurs - Plan - Panorama des outils qui existent - Réseaux sociaux généralistes + ceux spécifiques aux chercheurs

Plus en détail

Panorama des outils de veille. Myriel Brouland I-Expo 17 Juin 2009

Panorama des outils de veille. Myriel Brouland I-Expo 17 Juin 2009 Panorama des outils de veille Myriel Brouland I-Expo 17 Juin 2009 1 La veille s est affirmée en tant que discipline : Elle s inscrit dans un démarche d optimisation du management de l information au sein

Plus en détail

Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus

Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus 2 Le groupe Divalto, Solutions de gestion Catalyseur de performance Créé en 1982, le groupe Divalto propose des solutions de gestion

Plus en détail

numérique des chercheurs Inra Montpellier Agropolis, 10 décembre 2012

numérique des chercheurs Inra Montpellier Agropolis, 10 décembre 2012 Les réseaux scientifiques professionnels pour renforcer l identité numérique des chercheurs Dominique Fournier, SDAR ERIST Inra Montpellier Agropolis, 10 décembre 2012 Objectifs de la présentation Identité

Plus en détail

Modalités d accès à la bibliothèque virtuelle de l UPJV

Modalités d accès à la bibliothèque virtuelle de l UPJV Modalités d accès à la bibliothèque virtuelle de l UPJV La bibliothèque virtuelle La «bibliothèque virtuelle» désigne les collections en ligne de la BU. Elle se compose de revues, livres, thèses en texte

Plus en détail

Rédiger : le numérique dans la préparation de la thèse

Rédiger : le numérique dans la préparation de la thèse Rédiger : le numérique dans la préparation de la thèse Master class Beyrouth-18 et 19 juin 2014 «Méthodologie de la recherche et culture numérique» Formation d Alexandre Gefen - alexandre.gefen@paris-sorbonne.fr

Plus en détail

Projet de Portail des thèses. SYNTHESE DE L ENQUETE DESTINEE AUX DOCTORANTS août 2010

Projet de Portail des thèses. SYNTHESE DE L ENQUETE DESTINEE AUX DOCTORANTS août 2010 Projet de Portail des thèses SYNTHESE DE L ENQUETE DESTINEE AUX DOCTORANTS août 2010 1. Introduction Ce document synthétise les principaux résultats d une enquête qui a été menée auprès de deux panels

Plus en détail

PRESTATIONS 2012-2013 Nouvelles technologies éducatives

PRESTATIONS 2012-2013 Nouvelles technologies éducatives PRESTATIONS 2012-2013 Nouvelles technologies éducatives Unité des nouvelles technologies éducatives Faculté des sciences de l éducation Université Saint-Joseph de Beyrouth Les prestations UNTE 2012-2013

Plus en détail

Catalogue des formations Médecine et paramédical

Catalogue des formations Médecine et paramédical Catalogue des formations Médecine et paramédical Sommaire Recherche documentaire et maîtrise de l information médicale... 2 Utilisation des catalogues des bibliothèques de médecine... 3 Utilisation de

Plus en détail

La biblio vient à vous : la veille avec les fils RSS

La biblio vient à vous : la veille avec les fils RSS La biblio vient à vous : la veille avec les fils RSS Midis de la biblio 2014-2015 Plan La veille documentaire : qu est-ce que c est? Quels outils? Comment mettre en place une veille? La veille documentaire

Plus en détail

findit.lu Les guides d utilisation Leçon 17

findit.lu Les guides d utilisation Leçon 17 Les guides d utilisation Leçon 17 : Configuration des logiciels de gestion bibliographique Qu est-ce qu un logiciel de gestion bibliographique? Un logiciel de gestion bibliographique est un logiciel qui

Plus en détail

PROMOUVOIR SON ASSOCIATION GRACE AUX RESEAUX SOCIAUX

PROMOUVOIR SON ASSOCIATION GRACE AUX RESEAUX SOCIAUX PROMOUVOIR SON ASSOCIATION GRACE AUX RESEAUX SOCIAUX Bruno GARCIA http://assodiabal.free.fr assodiabal@free.fr janvier 2013 Définition Un réseau social est constitué d'individus ou de groupes reliés par

Plus en détail

Veille Internet avec les flux RSS, recherche et veille sur les réseaux sociaux

Veille Internet avec les flux RSS, recherche et veille sur les réseaux sociaux URFIST DE TOULOUSE Des formations dans le domaine de l information scientifique et technique et de la publication web PROGRAMME DES STAGES JANVIER-MARS 2013 15/01/2013 : Initiation à LateX 21/01/2013 :

Plus en détail

Votre Intranet Collaboratif et sa dimension Réseau Social d Entreprise

Votre Intranet Collaboratif et sa dimension Réseau Social d Entreprise Votre Intranet Collaboratif et sa dimension Réseau Social d Entreprise Vincent BOUTHORS PDG Tél: 01.39.23.10.07 e-mail : vincent.bouthors@jalios.com com Twitter: @VincentBouthors @Jalios Intranet collaboratif

Plus en détail

BIO 818 - Communication scientifique

BIO 818 - Communication scientifique BIO 818 - Communication scientifique Sébastien Dugravot Bât. 25, 4ème étage sebastien.dugravot@univ-rennes1.fr http://perso.univ-rennes1.fr/sebastien.dugravot/ But de l UE : apprendre à faire une communication

Plus en détail

Le travail collaboratif : guide des services

Le travail collaboratif : guide des services Le travail collaboratif : guide des services Composants génériques par fonctionnalités Atelier «L expert comptable intégré au cœur de l entreprise cliente» Pôle LE CABINET DU FUTUR www.experts comptables.fr/65

Plus en détail

Guide d utilisation. Institute Of Physics

Guide d utilisation. Institute Of Physics Guide d utilisation Institute Of Physics Un service en ligne fournissant un accès au contenu publié par IOP Publishing : 60 titres couvrant différents domaines de la recherche scientifique et technique.

Plus en détail

Guide de recherche documentaire à l usage des doctorants. Partie 1 : Exploiter les bases de données académiques

Guide de recherche documentaire à l usage des doctorants. Partie 1 : Exploiter les bases de données académiques Guide de recherche documentaire à l usage des doctorants Partie : Exploiter les bases de données académiques Sylvia Cheminel Dernière mise à jour : décembre 04 PANORAMA DES SOURCES DOCUMENTAIRES ACADEMIQUES...

Plus en détail

Trouver l information scientifique sur Internet. Morgane Le Gall (BLP)

Trouver l information scientifique sur Internet. Morgane Le Gall (BLP) Trouver l information scientifique sur Internet Morgane Le Gall (BLP) Programme Accueil Le Web : présentation Les moteurs de recherche généralistes (n 1: Google) Les moteurs spécialisés (ex.google scholar,

Plus en détail

Learning Centres et nouvelles pratiques numériques : usages mobiles, BYOD...

Learning Centres et nouvelles pratiques numériques : usages mobiles, BYOD... Learning Centres et nouvelles pratiques numériques : usages mobiles, BYOD... Journée d étude Mercredi 26 novembre 2014 Les Learning Centres, un modèle de bibliothèque à interroger : du terrain à la recherche

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB POUR LA RÉALISATION. Nom du commanditaire : Dossier suivi par : Date de réalisation : Date de mise à jour :

CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB POUR LA RÉALISATION. Nom du commanditaire : Dossier suivi par : Date de réalisation : Date de mise à jour : CAHIER DES CHARGES POUR LA RÉALISATION DU SITE WEB Nom du commanditaire :... Dossier suivi par :......... Date de réalisation : Date de mise à jour : Référence du dossier :......... Ce document est distribué

Plus en détail

DOSSIER SUR LA VEILLE

DOSSIER SUR LA VEILLE DOSSIER SUR LA VEILLE Les professeurs documentalistes sont amenés à effectuer un travail autour de la veille afin d assurer leur propre culture mais aussi celle des usagers et enfin il devient important

Plus en détail

Intranet collaboratif et Réseau social d Entreprise

Intranet collaboratif et Réseau social d Entreprise Intranet collaboratif et Réseau social d Entreprise 1 Intranet collaboratif et Réseau social d Entreprise Vision de l éditeur Jalios Fonctionnalités Offres et Mise en œuvre 2 CONSTAT : CONTINUITÉ DE BESOINS

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et vous conseiller.

QUI SOMMES NOUS? Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et vous conseiller. QUI SOMMES NOUS? La CCI Tarbes et Hautes-Pyrénées propose une offre variée de formations s adressant à la fois aux jeunes à la recherche d un métier et aux salariés / Chefs d entreprise en recherche de

Plus en détail

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE EC 1 : Documentation scientifique et technique COURS N : 1 PAR : Sahbi SIDHOM MCF. Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI CONTENU PÉDAGOGIQUE DE L UE EC

Plus en détail

Diigo : fonctions avancées

Diigo : fonctions avancées + Diigo : fonctions avancées Créer, éditer et partager des listes, utiliser les flux RSS et associer Google Reader à Diigo + Les listes n Les listes sur Diigo servent à regrouper un ensemble cohérent de

Plus en détail

Direction des bibliothèques. Sondage Ithaka S+R. Questionnaire français Université de Montréal

Direction des bibliothèques. Sondage Ithaka S+R. Questionnaire français Université de Montréal Direction des bibliothèques Sondage Ithaka S+R Questionnaire français Université de Montréal Décembre 2014 Modules retenus Découverte Activités de recherche numérique Compétences informationnelles des

Plus en détail

Le site web : Constats & Perspectives avec Les Argonautes

Le site web : Constats & Perspectives avec Les Argonautes Le site web : Constats & Perspectives avec Les Argonautes Rencontre du 29 juin 2011 www.pilotesdeprocessus.org 29/06/2011 Une collaboration efficace Statut de Membre Bienfaiteur depuis 2007 Mise à disposition

Plus en détail

Place de la gestion documentaire dans un Intranet collaboratif

Place de la gestion documentaire dans un Intranet collaboratif Vincent BOUTHORS PDG Tél : 01 39 23 92 81 e-mail : Vincent.Bouthors@jalios.com Twitter : @VincentBouthors @Jalios Place de la gestion documentaire dans un Intranet collaboratif GED et Intranet collaboratif

Plus en détail

Description de Service

Description de Service AMI Smart Horizons SPD-AMISH-2.0-v1.0 Février 2015 Logiciels pour l'intelligence d'entreprise Go Albert SA 46, Avenue Daumesnil 75012 Paris France http://www.amisw.com/ Phone +33 (0)1 42 97 10 38 Fax +33

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain

Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain Journée de la préventions 2014 Atelier : «Repérer des actions de prévention : l exemple du tabac» Céline DEROCHE, Sandra KERZANET -

Plus en détail

Les réseaux sociaux au service de l emploi

Les réseaux sociaux au service de l emploi Les réseaux sociaux au service de l emploi Boucle accueil emploi Mercredi 29 juin 2011 Julie Sabadell INFOthèque Les réseaux avant Internet Une existence bien antérieure à Internet Différents types de

Plus en détail

Table des matières. Préface...5. Introduction...9

Table des matières. Préface...5. Introduction...9 Préface......................................................5 Introduction..................................................9 Chapitre 1 Diversité des besoins, diversité des contenus........................13

Plus en détail

Influence de la notoriété des marques sur les visites des sites Web

Influence de la notoriété des marques sur les visites des sites Web Influence de la notoriété des marques sur les visites des sites Web Etude réalisée du 1 er au 31 janvier 2008 sur un périmètre de 553 sites web audités par XiTi. La notoriété d une société, de ses marques

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» GAAV (version 1.0) un logiciel de gestion d archives

Plus en détail

Chef de file dans le développement de solutions de gestion de contenu

Chef de file dans le développement de solutions de gestion de contenu Chef de file dans le développement de solutions de gestion de contenu Depuis 1997, Groupe EBI s est donné comme mission de proposer des solutions de gestion du patrimoine informationnel des organisations

Plus en détail

Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses

Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses Créé en 1998, le site Internet de l INRS est aujourd hui le site de référence dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail.

Plus en détail

Faire sa bibliographie avec. Noël Thiboud

Faire sa bibliographie avec. Noël Thiboud Faire sa bibliographie avec Noël Thiboud Qu est-ce que Mendeley? Version actuelle : 1.12.3 Application multiplateforme Tous navigateurs Accès par iphone, ipod, ipad A la fois Un logiciel de gestion de

Plus en détail

Le projet SIST. Internet et Grilles de calculs en Afrique Agropolis- Montpellier 10-12 Décembre 2007

Le projet SIST. Internet et Grilles de calculs en Afrique Agropolis- Montpellier 10-12 Décembre 2007 Le projet SIST Internet et Grilles de calculs en Afrique Agropolis- Montpellier 10-12 Décembre 2007 Le projet SIST Le projet du fonds de solidarité prioritaire (FSP) SIST (Système d Information Scientifique

Plus en détail

NetAssoc ì. Descriptif des nouvelles fonctionnalités de la V2

NetAssoc ì. Descriptif des nouvelles fonctionnalités de la V2 NetAssoc ì Descriptif des nouvelles fonctionnalités de la V2 Chapitre 1 : Gestion des menus Chapitre 2 : Espace personnel V2 Chapitre 3 : Gestion des évènements Chapitre 4 : Gestion de la newsletter Chapitre

Plus en détail

L espace numérique de travail des collèges et lycées

L espace numérique de travail des collèges et lycées L espace numérique de travail des collèges et lycées COLLÈGES... LYCÉES RECTORATS... ACADÉMIES... COLLECTIVITÉS... PARENTS... ENSEIGNANTS... ÉLÈVES... PERSONNELS COLLÈGES LYCÉES RECTORATS ACADÉMIES COLLECTIVITÉS

Plus en détail

Formation continue des personnels URCA. Offre de la Bibliothèque Universitaire

Formation continue des personnels URCA. Offre de la Bibliothèque Universitaire Formation continue des personnels URCA Offre de la Bibliothèque Universitaire Année 2012-2013 Bibliothèque Universitaire Formation continue pour le personnel de l URCA Modalités o Public : personnels de

Plus en détail

SITE INTERNET BLOG SITE E-COMMERCE GRILLE D ANALYSE / AUDIT PREMIERE ANALYSE. Entreprises. o Public spécialisé o Etudiants o Enfants

SITE INTERNET BLOG SITE E-COMMERCE GRILLE D ANALYSE / AUDIT PREMIERE ANALYSE. Entreprises. o Public spécialisé o Etudiants o Enfants PREMIERE ANALYSE Nom du site web : Url du site : Objectif du site / description (balise description) : Mots-clés du site (balise keywords) : Cible du site : o Entreprises o Public spécialisé o

Plus en détail

Les archives ouvertes

Les archives ouvertes Les archives ouvertes Christine.Berthaud@ccsd.cnrs.fr Christine Berthaud@ccsd.cnrs.fr 1990 Paul Ginsparg à Los Alamos 2002 Initiative de Budapest pour l Accès ouvert (BOAI) Le libre accès à la recherche,

Plus en détail

Lotus Connections 2.5

Lotus Connections 2.5 Lotus Connections 2.5 Donner sens au Web 2.0 Mash-ups Facebook bookmarking del.icio.us RSS Wiki LinkedIn REST AJAX ATOM Web 2.0 Digg Blogs Tags Social Networks Consumerization folksonomy Video Sharing

Plus en détail

Méthode d évaluation des outils de veille

Méthode d évaluation des outils de veille Méthode d évaluation des outils de veille Cette présentation a été réalisée pour l Echangeur PME Paris Ile de France, structure géré par la CCIP (Chambre de Commerce et d Industrie de Paris) Conférence

Plus en détail

Recherche d information en Sciences exactes et appliquées

Recherche d information en Sciences exactes et appliquées Recherche d information en Sciences exactes et appliquées URFIST PARIS 2012 Manuel Durand-Barthez 3 Catégories de ressources Archives ouvertes d articles scientifiques Catalogues et bases de thèses Brevets

Plus en détail

Conception et réalisation d un projet de communication numérique

Conception et réalisation d un projet de communication numérique Master 2 Parcours de spécialisation CIM C OMMUNICATION, I NFORMATION ET ( NOUVEAUX) M EDIAS et Magistère 1 ère année Mag C2I Communication Interculturelle de l INALCO Année universitaire 2012 2013 Séminaire

Plus en détail

Description de Produit Logiciel. AMI News Monitor v2.0. SPD-AMINM-10 v1.0

Description de Produit Logiciel. AMI News Monitor v2.0. SPD-AMINM-10 v1.0 Description de Produit Logiciel AMI News Monitor v2.0 SPD-AMINM-10 v1.0 Octobre 2010 Sommaire 1 Préambule... 3 2 Approbations... 3 3 Fonctionnalités... 4 3.1 Principes... 4 3.2 Sources d information...

Plus en détail

Vous souhaitez vos documents de manière à pouvoir y accéder pour, ou non, et ce, depuis le lieu et l ordinateur de votre choix.

Vous souhaitez vos documents de manière à pouvoir y accéder pour, ou non, et ce, depuis le lieu et l ordinateur de votre choix. Voici quelques fonctions et outils efficaces pour diversifier les enseignements à distance. Présentées de manière à correspondre à des intentions, les références de ce document sont des inspirations, des

Plus en détail

Réseau social : pourquoi, comment? Social Collaborative Suite

Réseau social : pourquoi, comment? Social Collaborative Suite Réseau social : pourquoi, comment? Social Collaborative Suite Vincent BOUTHORS PDG Tél : 01 39 23 92 88 e-mail : vincent.bouthors@jalios.com Jalios : 5 briques fonctionnelles, 2 familles d usage Web 2.0

Plus en détail

Les outils du Web 2.0. Pauline Jourdan URFIST Bordeaux Le 21/02/2013

Les outils du Web 2.0. Pauline Jourdan URFIST Bordeaux Le 21/02/2013 Les outils du Web 2.0 Pauline Jourdan URFIST Bordeaux Le 21/02/2013 Sommaire Le Web 2.0 Participer ou collaborer? Typologie des outils Usages En pratique Le Web 2.0 Concept ou buzzword? Le web comme plateforme

Plus en détail

Recherche. Instructions d utilisation de ce Tutoriel. Suite d une action. Explication d un exemple, information supplémentaire. Avertissement. Astuce.

Recherche. Instructions d utilisation de ce Tutoriel. Suite d une action. Explication d un exemple, information supplémentaire. Avertissement. Astuce. Instructions d utilisation de ce Tutoriel Suite d une action. Explication d un exemple, information supplémentaire. Avertissement. Astuce. Le SNDL propose à ses usagers deux modes de recherche: Recherche

Plus en détail

LEXIQUE DES TERMES DOCUMENTAIRES LES PLUS COURANTS

LEXIQUE DES TERMES DOCUMENTAIRES LES PLUS COURANTS LEXIQUE DES TERMES DOCUMENTAIRES LES PLUS COURANTS Annuaire Ouvrage publié en principe chaque année ou selon une périodicité proche de l'année, qui donne une liste de noms de personnes ou d'organismes

Plus en détail

Rôle et maîtrise des outils de communication interactifs. cyril.masselot@univ-fcomte.fr

Rôle et maîtrise des outils de communication interactifs. cyril.masselot@univ-fcomte.fr Rôle et maîtrise des outils de communication interactifs cyril.masselot@univ-fcomte.fr Rôle et maîtrise des outils de communication interactifs Communication interactive Redondance dans le titre? Interactivité

Plus en détail

DÉCOUVREZ L INTRANET NATIONAL PLÉIADE

DÉCOUVREZ L INTRANET NATIONAL PLÉIADE DÉCOUVREZ L INTRANET NATIONAL PLÉIADE QU EST-CE QUE PLÉIADE? QU EST-CE QUE J Y TROUVE? COMMENT J Y ACCÈDE? AIDES À L UTILISATION DE PLÉIADE LES UTIILISATEURS DE PLÉIADE UN OUTIL D INFORMATION INSTITUTIONNELLE

Plus en détail

QUI SOMMES-NOUS? Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, disposant ou non d une structure de veille dédiée.

QUI SOMMES-NOUS? Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, disposant ou non d une structure de veille dédiée. PRESENTATION QUI SOMMES-NOUS? La société VIEDOC, formée d ingénieurs expérimentés, conseille depuis 2004 les entreprises dans les domaines de la veille, de l intelligence économique et de l innovation.

Plus en détail

AAA/SWITCH e-infrastructure for e-science

AAA/SWITCH e-infrastructure for e-science AAA/SWITCH e-infrastructure for e-science 1. Situation de départ: SWITCH a réalisé avec ses partenaires l infrastructure d authentification et d autorisation (SWITCHaai), qui permet aux étudiants et collaborateurs

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

Le WEB 2.0. ITCE NFE102 Année 2013-2014! Le!web 2.0. Le web 2.0. Le web 2.0

Le WEB 2.0. ITCE NFE102 Année 2013-2014! Le!web 2.0. Le web 2.0. Le web 2.0 ITCE NFE102 Année 2013-2014! Le!web 2.0 l information est: placée par l usager diffusée par décision de l usager l usager dispose d une capacité de CONTRÔLE sans précédent Le WEB 2.0. F.-Y. Villemin (f-yv@cnam.fr)

Plus en détail

Quel outil numériques pour répondre à un besoin de communication dans un projet collectif?

Quel outil numériques pour répondre à un besoin de communication dans un projet collectif? La production de documents numériques, dans le cadre d un projet collectif, s appuie sur la recherche, l échange, le stockage, le partage, la publication ou la diffusion de nombreuses informations et ressources.

Plus en détail

Mendeley, pour gérer sa bibliographie et la partager. Patricia Volland-Nail

Mendeley, pour gérer sa bibliographie et la partager. Patricia Volland-Nail Mendeley, pour gérer sa bibliographie et la partager Patricia Volland-Nail Avertissement Ce diaporama est le support d une formation qui a été dispensée à l URFIST de Bordeaux le 29 Novembre 2013 Il nécessite

Plus en détail

Université Saint-Joseph. Manuel de pédagogie universitaire. www.mpu.usj.edu.lb. avec le soutien de

Université Saint-Joseph. Manuel de pédagogie universitaire. www.mpu.usj.edu.lb. avec le soutien de Université Saint-Joseph Manuel de pédagogie universitaire www.mpu.usj.edu.lb avec le soutien de B-7 - DISPOSITIFS D APPRENTISSAGE NUMERIQUES* 1- Qu est-ce qu un dispositif d apprentissage numérique? Un

Plus en détail

Guide d utilisation de BMJ Journals. journals.bmj.com

Guide d utilisation de BMJ Journals. journals.bmj.com Guide d utilisation de BMJ Journals journals.bmj.com Sommaire Introduction Fonctions principales du recueil BMJ Journals... 4 Autres fonctions utiles....................... 5 Fonctions supplémentaires

Plus en détail

Quel ENT pour Paris 5?

Quel ENT pour Paris 5? Quel ENT pour Paris 5? Objectifs et Enjeux Contexte et ob jectifs du projet Objectifs Mettre à disposition des usagers de l établissement (étudiants, personnels, partenaires, contacts, internautes) : un

Plus en détail

Archives ouvertes : les enjeux dans les politiques d établissement et les projets internationaux

Archives ouvertes : les enjeux dans les politiques d établissement et les projets internationaux Archives ouvertes : les enjeux dans les politiques d établissement et les projets internationaux Bruno BOISSAVIT, Anne SLOMOVICI Séminaire MSH : Les archives ouvertes et HAL-SHS 13 Mars 2014 MSH Val de

Plus en détail

La recherche documentaire et la recherche d informations professionnelles. BU Sciences BIU Montpellier PPE 2012

La recherche documentaire et la recherche d informations professionnelles. BU Sciences BIU Montpellier PPE 2012 La recherche documentaire et la recherche d informations professionnelles 1 Introduction : la pratique étudiante Où commencez vous habituellement votre recherche d information? 84% des étudiants de 1er

Plus en détail

Mise en place d une politique institutionnelle d archives ouvertes

Mise en place d une politique institutionnelle d archives ouvertes Mise en place d une politique institutionnelle d archives ouvertes Sanaa DOUKKALI Directrice de la Bibliothèque Universitaire Mohamed Sekkat, Université Hassan II -Casablanca Tel: +212 614 00 04 52 e-mail

Plus en détail

La participation d'un éditeur à l'intégration des données pour la communauté des astrophysiciens

La participation d'un éditeur à l'intégration des données pour la communauté des astrophysiciens L éditeur partenaire des communautés scientifiques La participation d'un éditeur à l'intégration des données pour la communauté des astrophysiciens Paris, Gfii, 12 février 2014 Jean-Marc Quilbé P-DG Présentation

Plus en détail

Travail collaboratif et à distance. DFGSM 2 Pr. F. Kohler 2012/2013

Travail collaboratif et à distance. DFGSM 2 Pr. F. Kohler 2012/2013 Travail collaboratif et à distance. DFGSM 2 Pr. F. Kohler 2012/2013 Définition et domaines Travail mettant en jeux plusieurs acteurs à distance Organisation du travail : Agenda, Annuaire, liste de diffusion,

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire 1 Objectifs Cette séance est destinée à reprendre les principes de la démarche documentaire pour construire un parcours pertinent en terme de méthodologie et de résultats

Plus en détail

INTERNET, C'EST QUOI?

INTERNET, C'EST QUOI? INTERNET, C'EST QUOI? Internet, c'est quoi? «Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

STAGES DE PERFECTIONNEMENT

STAGES DE PERFECTIONNEMENT STAGES DE PERFECTIONNEMENT CATALOGUE 2014 www.cadic-services.com Cadic Services.2014 Catallogue TABLE DES MATIERES INTRODUCTION 3 PRESENTATION DES STAGES 4 CS-0001 CONCEVOIR UNE PAGE D ACCUEIL 5 CS-0002

Plus en détail

Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux

Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux Objectifs de l atelier Qu est-ce que sont les Médias Sociaux? Les Médias Sociaux dans votre stratégie référencement Etudes de cas/débat Qu est-ce

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LOGICIELS DE GESTION DE RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

PRÉSENTATION DE LOGICIELS DE GESTION DE RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES PRÉSENTATION DE LOGICIELS DE GESTION DE RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES I/ A quoi servent les logiciels de gestion de références bibliographiques? CONTEXTE D UTILISATION ET DEFINITION A QUOI SERVENT LES LOGICIELS

Plus en détail

Filière métier : Administrateur messagerie et portail collaboratif

Filière métier : Administrateur messagerie et portail collaboratif Filière métier : Administrateur messagerie et portail collaboratif L émergence de nouveaux outils (webcam, forum en ligne, messagerie instantanée ) à côté des outils traditionnels (pack office, moteur

Plus en détail

Scénarios d usage Modèles d analyse

Scénarios d usage Modèles d analyse Scénarios d usage Modèles d analyse Valérie Legrand (FMSH ESCoM-AAR) Paris, Fondation Maison des Sciences de l Homme (FMSH) 11 Mars 2014 PLAN I. Scénario général: Archivage / Analyse / Publication 1. Etapes

Plus en détail

Les principales fonctionnalités du CMS Ametys RETROUVEZ NOUS SUR

Les principales fonctionnalités du CMS Ametys RETROUVEZ NOUS SUR Les principales fonctionnalités du CMS Ametys RETROUVEZ NOUS SUR www.ametys.org @AmetysCMS AmetysCMS AmetysWebCMS Interface intuitive / Editeur en ligne Atelier charte graphique Création de charte graphique

Plus en détail

Réseaux sociaux professionnels et formation de formateurs De VizaFLE à IFprofs. Thessalonique, 17 octobre 2014

Réseaux sociaux professionnels et formation de formateurs De VizaFLE à IFprofs. Thessalonique, 17 octobre 2014 Réseaux sociaux professionnels et formation de formateurs De VizaFLE à IFprofs Thessalonique, 17 octobre 2014 VizaFLE en quelques mots : - Ouvert en Roumanie en 2011 à l adresse http://roumanie.vizafle.com,

Plus en détail

METHODOLOGIE DOCUMENTAIRE

METHODOLOGIE DOCUMENTAIRE METHODOLOGIE DOCUMENTAIRE 1 ORGANISATION DU MODULE TD1 : Principes et bases de méthodologie documentaire 1) Appliquer une stratégie de recherche 2) Rechercher sur Internet 3) Rédiger une bibliographie

Plus en détail

Les médias sociaux. Vers un Web citoyen et solidaire?

Les médias sociaux. Vers un Web citoyen et solidaire? Les médias Vers un Web citoyen et solidaire? Un support libre d e-change 1 Quelques 2 Des usages 3 Donner du sens à et réseaux 4 Les médias et le contrôle 5 Zoom sur les réseaux 6 Lexique, mémo et 2 E-change

Plus en détail

Recherche bibliographique

Recherche bibliographique Séminaire «Maîtrise de l information scientifique» Recherche bibliographique Dernière mise à jour : 07/01/2015 - Auteur : Frédérique Flamerie Recherche bibliographique : méthode & outils La recherche bibliographique

Plus en détail

Corporate Blogging, site média La solution de blog professionnel pour les entreprises

Corporate Blogging, site média La solution de blog professionnel pour les entreprises Moon Seven - agence conseil en solutions Internet www.moonseven.fr 19 rue Emile Augier 93310 LE PRE SAINT GERVAIS - 06 84 19 89 52 Corporate Blogging, site média La solution de blog professionnel pour

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication Paris, le 11 juin 2014 Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles et de l innovation Département de la Recherche, de l Enseignement supérieur et de la Technologie Appel à

Plus en détail

ResearcherID, ResearchGate, etc. Quels outils pour votre profil chercheur (page web, liste de publications, etc.)?

ResearcherID, ResearchGate, etc. Quels outils pour votre profil chercheur (page web, liste de publications, etc.)? ResearcherID, ResearchGate, etc. Quels outils pour votre profil chercheur (page web, liste de publications, etc.)? Dernière mise à jour : 24/03/2015 - Auteur : Frédérique Flamerie Programme Enjeux 1. Famille

Plus en détail

PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES. h tt p : / / w w w. s c i e n c e s c o n f. o rg

PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES. h tt p : / / w w w. s c i e n c e s c o n f. o rg PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES h tt p : / / w w w. s c i e n c e s c o n f. o rg Sommaire Introduction Le portail Sciencesconf.org L espace conférence Site web Inscription Gestion scientifique

Plus en détail