POLITIQUE ET ACTION SOCIALE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POLITIQUE ET ACTION SOCIALE"

Transcription

1 Madame, Monsieur, Cher adhérent, Nous vous adressons tout d abord nos vœux sincères de bonne et heureuse année Vous trouverez ci-joint, la circulaire sociale du mois de Janvier, qui récapitule les modifications habituelles des données sociales (taux de cotisations, etc ). Le sommaire indiqué ci-dessous, vous permettra de retrouver les informations dont vous avez besoin, notamment les règles d appel de la cotisation de 0,04% pour les entreprises de l URSSAF en fonction des codes d activité NAF Madame Françoise THEVENET ( ) et Monsieur Michel ASTIER ( ) restent à votre disposition pour toutes informations complémentaires. Le Service Social de la FNB SOMMAIRE : I. Cotisations Sociales II. Accord sur le financement de la négociation collective et des relations sociales dans les Industries du Bois et l Importation des Bois - Secteurs du Travail Mécanique du Bois - Régime Général URSSAF - Collecte au 28 Février 2013 **************** Page 1/11

2 I. Cotisations sociales Régime Général (URSSAF) Régime Agricole (MSA) A. Cotisation AGS : Maintien du taux de la cotisation au 1 er janvier 2013 Décision Conseil d Administration AGS (12 décembre 2012) Le Conseil d Administration de l Association pour la gestion du régime d assurance des créances des salariés s est prononcé sur la fixation du taux de la cotisation AGS au 1 er janvier Cette cotisation est appelée à compter de cette date au taux de 0,30% et est maintenue à son taux antérieur. Cette cotisation est exclusivement à la charge de l employeur et elle est assise sur les rémunérations dans la limite de quatre fois le plafond de la Sécurité sociale. ATTENTION : Il est rappelé que depuis le 1 er janvier 2011, les cotisations AGS sont à déclarer et à payer auprès de l URSSAF et non plus auprès de Pôle Emploi. B. Retraite complémentaire non cadre ARRCO : Régime URSSAF Les partenaires sociaux ont décidé de maintenir les taux de cotisation ARRCO et AGIRC inchangés au 1 er janvier a) Assiette des cotisations Pour le régime de retraite complémentaire ARRCO, les cotisations sont assises sur la rémunération limitée à trois fois le plafond mensuel de Sécurité sociale soit Euros par mois en 2013 pour les salariés non cadres. Page 2/11

3 Pour les salariés cadres, ces cotisations ne sont dues que sur la tranche 1 de la rémunération, c est-à-dire la fraction limitée au plafond de la Sécurité sociale, soit Euros par mois en b) Pourcentage d appel des cotisations Le pourcentage d appel des cotisations reste fixé à 125 % en c) Taux contractuel minimal de cotisation sur la tranche 1 pour l ensemble des salariés (cadres et non cadres) Le taux contractuel minimum obligatoire des cotisations applicable sur la tranche 1 (part des rémunérations comprises entre 0 et Euros) reste fixé à 6% au 1 er janvier Compte tenu du pourcentage d appel de 125 %, la cotisation est appelée au taux de 7,5%. Pour les entreprises qui pratiquent une répartition 60 % employeur / 40 % salariés, ce taux global de 7,5 % est ainsi réparti : o part patronale : 4,5 % o part salariale : 3 %. NB : Les entreprises qui ont souscrit avant janvier 1993 des opérations supplémentaires sur la tranche 1 peuvent cotiser à un taux plus élevé. d) Taux contractuel minimal sur la tranche 2 (ou B) pour les salariés non cadres (Rémunérations comprises entre Euros et Euros). Le taux contractuel minimum obligatoire reste fixé à 16%, sauf pour les entreprises nouvelles au 1 er janvier En effet, pour les entreprises nouvelles depuis le 1 er janvier 1997, le taux contractuel minimal sur la tranche 2 était déjà de 16 %. Page 3/11

4 En appliquant le pourcentage d appel de 125 % et pour une répartition 60 % employeur et 40 % salarié, les taux de cotisations 2013 sont ainsi définis : Taux de cotisation 16 % appelé à 125 % soit 20 % : - part patronale : 12 % - part salariale : 8 % Attention Des dispositions spécifiques existent pour les entreprises relevant du régime agricole MSA : Circulaire FNB 1998/02. C. Retraite complémentaire des cadres : régime AGIRC a) Assiette et taux minimum obligatoire Le taux minimum obligatoire de cotisation à une caisse AGIRC reste fixé à 16,24 % sur la tranche B des rémunérations au 1 er janvier Ce taux s applique sur la tranche B (ou 2) comprise entre 1 et 4 fois le plafond de la Sécurité sociale (soit entre 3 086Euros et Euros par mois) et sur la tranche C (ou 3) comprise entre 4 et 8 fois le plafond de la Sécurité sociale (soit entre Euros et Euros par mois) en Le pourcentage d appel des cotisations reste fixé à 125 % en Le taux minimum obligatoire de la cotisation AGIRC est donc appelé à 20,30% : Tranche B : - part employeur : 12,60 % - part salarié cadre : 7,70 % Tranche C : la répartition est libre mais il est conseillé d appliquer la même que sur la tranche B. Page 4/11

5 b) La contribution exceptionnelle et temporaire (CET) Cette cotisation reste fixée à 0,35 % au 1 er janvier 2013 ainsi répartie : - part employeur : 0,22 % - part salariale : 0,13 % NB Il est rappelé que cette contribution n est pas soumise au pourcentage d appel des contributions et qu elle s applique aux rémunérations perçues par les cadres relevant du régime AGIRC du 1 er Euro à la limite supérieure de la tranche C soit de 0 à Euros par mois. Attention : La contribution exceptionnelle et temporaire est en principe maintenue jusqu en c) La garantie minimale de point (GMP) Au 1 er janvier 2013, le montant des cotisations dues au titre de la GMP reste inchangé dans l attente de la fixation du salaire de référence pour l exercice, et pour un taux contractuel de cotisation de 16 %, le montant de la cotisation GMP est fixé à 65,64 Euros par mois : - part patronale : 40,74 Euros - part salariale : 24,90 Euros Le salaire en-deçà duquel joue la GMP dit «salaire charnière» est fixé à 3 409,33 Euros par mois. D. Contribution d Assurance chômage : La contribution chômage reste fixée à 6,40% au 1 er janvier Le taux global de la cotisation d assurance chômage est ainsi réparti au 1 er janvier 2013, soit : o 4,00% à la charge des employeurs, o 2,40% à la charge des salariés. Dans la limite de 4 fois le plafond de la Sécurité Sociale. Page 5/11

6 E. Cotisation APEC 2013 Le taux de la cotisation est fixée à 0,06% et elle est assise sur les tranche A et B des salaires (rémunérations comprises entre 1 et 4 fois le plafond de la Sécurité sociale). Elle est ainsi répartie pour 2013 : - part de l employeur : 0,036 % - part du salarié cadre : 0,024 % F. Augmentation de la cotisation Assurance-Vieillesse depuis le 1er novembre RAPPEL Le décret du 2 juillet 2012 a prévu une augmentation programmée de la cotisation vieillesse plafonnée depuis le 1 er novembre L augmentation du taux de la cotisation sur la période s effectuera comme suit depuis le 1 er 2012 et jusqu au 31 décembre 2013: du 1 er novembre 2012 au 31 décembre 2013 : 15,15% o part salariale à 6,75 % ; o part patronale à 8,40 % ; novembre au 1 er janvier 2014 : part salariale à 6,80 % ; part patronale à 8,45 % ; au 1er janvier 2015 : part salariale à 6,85 %, part patronale à 8,50 % ; à compter du 1er janvier 2016 : part salariale à 6,90 %, part patronale à 8,55 %. ATTENTION : Le taux de la cotisation vieillesse déplafonnée (qui s applique sur la totalité de la rémunération) n est en revanche pas modifié. Le taux de la cotisation est égal à 0,1 % pour les salariés et à 1,6 % pour les employeurs. Page 6/11

7 G. Taux de cotisation Accident du Travail : Régime Général URSSAF Arrêté du 24 décembre 2012 (J.O. du ) Les tarifs des cotisations d accidents du travail et de maladies professionnelles (taux collectifs) applicables aux rémunérations versées à compter du 1 er janvier 2013 ont été fixés pour l ensemble des activités professionnelles relevant du régime général de la Sécurité sociale. Les taux nets de cotisation accident du travail sont ainsi fixés pour 2013 : Scieries fixes 5,50 % Parquets, moulures et baguettes à partir du bois débité 4,80 % Bois déroulés, tranchés, placages 4,00 % Fabrication de caisses en fardeaux, caisses montées, Palettes 5,10 % Charbon de bois 5,50 % Importation et Commerce de gros des produits forestiers (Bois en grume et bois ronds) 5,10 % Sièges sociaux, bureaux 1,10 % Emballages sur mesure, spéciaux en bois, articles de tonnellerie 5,50% Fabrications emballages légers, emballages en bois déroulés 5,50% Date d application des taux : Les nouveaux taux de cotisation accident du travail sont applicables à compter du 1 er janvier H. Taux de cotisation accident du travail : Régime Agricole MSA Arrêté du 26 décembre 2012 (JO du 28 décembre 2012) Taux de cotisation en pourcentage, majoration forfaitaire incluse : Exploitations de bois : 10,24% 2013 Scieries fixes : 5,46% Personnels de bureau : 1,12% Le Ministère de l Agriculture a publié l arrêté relatif à la fixation des taux accident du travail des entreprises qui relèvent du régime agricole pour l année Page 7/11

8 Scieries Agricoles Le secteur des scieries enregistre une baisse sensible de son taux de cotisation qui passe de 5,95% en 2012 à 5,46% en (Rappel des taux antérieurs : 7,10% en 2008, 6,60% en 2009, 5,95% en 2010, 5,65% en 2011 pour atteindre 5,95% en 2012, ) Cette baisse de 0,49% des taux de cotisation est liée aux interventions de la FNB à la suite d une étude approfondie des équilibres budgétaires du régime accident du travail et de leur conséquence en matière de tarification. Exploitations Forestières Le secteur des exploitations forestières poursuit sa baisse très forte de son taux de cotisation qui est passé successivement de : - 12,75% en 2008, - 12,60 % en 2009, - 10,65% en 2010 ; - 10,65% en 2011 ; - 10,65% en ,24% en Cette évolution est toujours liée aux actions de la Fédération, mais il est à craindre une remontée progressive des taux à compter de 2014 liée à la «facturation» de la pénibilité pour ce secteur d activité dont les facteurs de risques restent très importants. En ce qui concerne le taux «personnel de bureau», le taux est porté à 1,12% pour l année Page 8/11

9 II. Accord sur le financement de la négociation collective et des relations sociales dans les Industries du Bois et l Importation des Bois - Secteurs du Travail Mécanique du Bois Régime Général URSSAF Collecte au 28 Février 2013 (Accord du 9 juin 2009 modifié par son avenant n 1 du 3 mars 2011) Les secteurs du Travail Mécanique du Bois des Scieries, du Négoce et de l Importation des bois ont signé en 2009 un accord de branche étendu, c'est-à-dire applicable à toutes les entreprises relevant de son champ d application, qu elles soient adhérentes ou non à une organisation patronale signataire. Le contenu de cet accord et ses modalités d application vous ont été explicités dans la circulaire FNB de Février 2012 ( A. Le principe du financement du paritarisme Le financement du paritarisme est désormais assuré par le versement par les entreprises d une contribution assise sur l ensemble des rémunérations et collectée sur la base d un bordereau déclaratif. Cette contribution est fixée à hauteur de 0,04% des rémunérations versées. B. Une nouvelle collecte réalisée par l AG 3+ au 28 février 2013 Cet organisme a été mandaté pour assurer la collecte et dispose déjà de l ensemble du fichier des entreprises concernées par cet accord puisqu elles doivent verser auprès de lui, pour le compte de l OPCA 3+, le montant de leur contribution relative à la formation professionnelle, ce qui vous permet d avoir un interlocuteur identique sur les questions relatives au bordereau à remplir et au calcul de la contribution à régler. C. La création d une structure de collecte et de gestion des fonds : AFNCIB (Association pour le Financement de la Négociation Collective et les relations sociales dans les Industries du Bois et l Importation du Bois) L association vérifie les montants des cotisations perçues, leur ventilation en fonction des activités représentées par les organisations professionnelles et leur versement auprès des bénéficiaires. Page 9/11

10 Elle a également pour mission d assurer la prise en charge des frais et des rémunérations ainsi que toute action relative au développement de la négociation collective. C est cette association qui a pour charge de vous adresser les bordereaux de collecte et de gérer le dispositif et, qui a confié à l AG 3+ le mandat nécessaire pour assurer le recouvrement des cotisations au 28 février D. Récapitulatif des activités concernées pour l appel des Cotisations Les accords ont été négociés, conclus, déposés et étendus par le Ministère du Travail qui a rendu ses dispositions obligatoires à toutes les entreprises qui relèvent des activités référencées ci-dessous. Référence NAPE/ NAF 2003/ NAF 2008 Importation de bois pour les entreprises ou établissements dont l activité principale d approvisionnement résulte de l achat à l importation, ou sur les marchés internationaux ; lesdites opérations étant supérieures à 50% des achats totaux de bois et dérivés du bois / 51.5 E / A Scieries relevant du régime de travail du Ministère du Travail / 20.1 A / A Fabrication de Parquets et Lambris en lames / 20.1 A / A Fabrication de parquets assemblés en panneaux / 20.3 Z / Z Moulures, baguettes / 20.3 Z / A Bois de placages, placages tranchés et déroulés / 20.2 Z / A et Z Production de charbon de bois G / Z Panneaux de fibragglos / 26.6 J / Z Poteaux, traverses, bois injectés / 20.1 A / A Application de traitement des bois / 20.1 B / B Emballage en bois (caisses, tonnellerie, emballeurs) / 20.4 Z / Z Emballages légers en bois, boîtes à fromage / 20.4 Z / Z Palettes / 20.4 Z / Z Tourets / 20.4 Z / Z Objets divers en bois (matériel industriel, agricole et ménager en bois, bois multiplis multiformes) / 20.5 A / 16.29Z Fibres de bois / 20.1 A / A Référence NAPE/ NAF 2003/ NAF 2008 Page 10/11

11 Farine de bois / 20.1 A / A Articles de sport à l exclusion des ballons, matériels divers pour sports nautiques, matériels de camping / 36.4 Z / Z Articles de pêche (pour les cannes et lignes) / 36.4 Z / Z Fabrication d articles en liège / 20.5 C / Z Commerce de gros de liège et articles en liège / 51.5 E / Z Commerce de détail de liège et articles en liège /51.4 S / A et B à l exception des entreprises dont l activité principale est consacrée au pin maritime dans les zones de la Forêt de Gascogne ATTENTION Ce dispositif ne concerne que les entreprises qui relèvent du Régime Général URSSAF, il ne concerne pas celles qui relèvent du Régime Agricole MSA. En effet, ces dernières versent déjà une contribution pour le même objet en application d un accord cosigné avec la FNSEA, et pour une contribution de 0,05% prélevée par les Caisses de la Mutualité Sociale Agricole. Le dispositif s applique donc seulement à toutes les entreprises qui relèvent de l URSSAF quels que soient leur effectif. ******** Page 11/11

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée. Le 18/12/2014 CIRCULAIRE 2014-16-DRJ Objet : Paramètres 2015 Madame, Monsieur le directeur, Je vous prie de bien vouloir trouver en annexe l'ensemble des paramètres utiles à compter du 1 er janvier 2015

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

CE QUI CHANGE AU 1 er JANVIER 2015. Le SMIC mensuel brut, calculé sur la base de la durée légale de 35 heures (151,67 heures) s'établit à 1457,52

CE QUI CHANGE AU 1 er JANVIER 2015. Le SMIC mensuel brut, calculé sur la base de la durée légale de 35 heures (151,67 heures) s'établit à 1457,52 CE QUI CHANGE AU 1 er JANVIER 2015 REVALORISATION DU SMIC La revalorisation du SMIC au 1er janvier 2014 s'élève à 0,8%. Le SMIC horaire brut passe de 9,53 à 9,61 Le SMIC mensuel brut, calculé sur la base

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002

NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002 NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002 I. Charges sur salaires au 01/01/2002. A. Sécurité sociale 1) Taux et plafond Mis à part les cotisations d accidents du travail, dont le taux est révisé annuellement,

Plus en détail

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES I MAJ.06-2016 SOMMAIRE A - DÉTERMINATION DU SALAIRE LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES Principe : la libre fixation du salaire Respect du SMIC Fixation du SMIC Respect du minimum conventionnel Rémunération

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 202 janvier 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Parce qu il n existe pas de résultat sans effort, nous mettons

Plus en détail

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes Paramètres 2015 Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés Audiens Retraite Arrco Audiens Retraite Agirc Audiens prévoyance Congés Spectacles Sommaire... Les plafonds des

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL 1. LES CHARGES DE PERSONNEL COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL Les charges de personnel représentent généralement une part importante des charges d exploitation. Elles comprennent

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 06.15 du 15/01/15 Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2015 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

SOMMAIRE. Qui cotise? Pourquoi cotiser? Quelles cotisations? Combien de points? Comment obtenir des points? Mes droits sont-ils préservés?

SOMMAIRE. Qui cotise? Pourquoi cotiser? Quelles cotisations? Combien de points? Comment obtenir des points? Mes droits sont-ils préservés? SOMMAIRE Qui cotise? Pourquoi cotiser? Quelles cotisations? Combien de points? Comment obtenir des points? Mes droits sont-ils préservés? QUI COTISE? Au régime Arrco Tous les salariés du secteur privé

Plus en détail

Jeunes entreprises innovantes Janvier 2014

Jeunes entreprises innovantes Janvier 2014 Pégase 3 Jeunes entreprises innovantes Janvier 2014 Dernière révision le 10/02/2014 http://www.adpmicromegas.fr Suivi de la notice 10 février 2014 Création de la notice 2/9 Sommaire 1 Rappel du contexte

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR Janvier 2014 Votre site dédié: www.anips.fr Votre plate

Plus en détail

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014.

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Les changements sur la feuille de paie en 2014 2014-01-03 00:00:00 Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Barèmes

Plus en détail

Comptabilité approfondie de la paie

Comptabilité approfondie de la paie Comptabilité approfondie de la paie Chapitre 1 Bulletin de paie (Présentation générale de la paie méthodologie des calculs (bulletins «non cadre» - bulletins «cadre» - cotisations et autres charges ; bulletins

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF Accord du 18 mars 2011 Considérant le rôle et la mission d intérêt général des régimes de retraite complémentaire dans la protection sociale en France, Considérant

Plus en détail

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8822. SCIERIES AGRICOLES ET EXPLOITATIONS FORESTIÈRES (RHÔNE-ALPES, À L EXCEPTION DE LA LOIRE) (27 juin 1988)

Plus en détail

Focus sur le bulletin de paye

Focus sur le bulletin de paye Dans la plupart des cas, le récipiendaire d un bulletin de paye ne consulte que le «bas de bulletin», notamment son «Net à Payer». Néophyte ou plus averti, voici comment décrypter par grands blocs ce document

Plus en détail

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 33 JANVIER 2014

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 33 JANVIER 2014 Point de vue d experts LETTRE SOCIALE N 33 JANVIER 2014 Vous trouverez dans ce numéro exceptionnel les données sociales actualisées et applicables au 1 er janvier 2014 : Fiscalisation des parts patronales

Plus en détail

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Elus locaux Note d information n 14-05 du 14 janvier 2014 Mise à jour du 03/04/2014 Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Références Article 18 de la loi de financement de

Plus en détail

salaires et rémunérations

salaires et rémunérations salaires et rémunérations professionnel libre apolitique pragmatique Des femmes et des hommes au service de leurs collègues professionnel Le salaire fixe Il constitue l élément principal de la rémunération.

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU 1 er mars 2011 Le contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

Tout savoir sur la protection sociale complémentaire des commerciaux à statut VRP

Tout savoir sur la protection sociale complémentaire des commerciaux à statut VRP Guide OMNIREP à l usage des experts-comptables et conseils en entreprise ÉDITION 2005 Tout savoir sur la protection sociale complémentaire des commerciaux à statut VRP sommaire Trois Institutions, un seul

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit on appliquer un taux de majoration

Plus en détail

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE INDUSTRIE TEXTILE GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE SALARIÉS NON CADRES CONDITIONS GÉNÉRALES N 3760 Incapacité temporaire de travail SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT 3 ARTICLE 2 SOUSCRIPTION DU CONTRAT 3

Plus en détail

LIRE UN BULLETIN DE PAIE. Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire?

LIRE UN BULLETIN DE PAIE. Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire? LIRE UN BULLETIN DE PAIE Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire? 1. L' identification de votre employeur : raison sociale, adresse et convention collective

Plus en détail

Magazine 32. Nouvelle réglementation Heures supplémentaires Réduction Salariale Réduction patronale Réduction Fillon

Magazine 32. Nouvelle réglementation Heures supplémentaires Réduction Salariale Réduction patronale Réduction Fillon Magazine 32 Nouvelle réglementation Heures supplémentaires Réduction Salariale Réduction patronale Réduction Fillon Installation Windows Placez le fichier sur votre bureau, vérifiez que le logiciel n est

Plus en détail

BACHELOR TOURISME Spécialisation Hébergement

BACHELOR TOURISME Spécialisation Hébergement Formations en Alternance BACHELOR TOURISME Spécialisation Hébergement Guide pratique sur les Contrats de Professionnalisation GROUPE SUP DE CO LA ROCHELLE Le Contrat de Professionnalisation Les employeurs

Plus en détail

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 1. Le cadre législatif : - champ d application - définition des heures supplémentaires et complémentaires - durée légale et maximale

Plus en détail

Chapitre 7 : Le Bulletin de paie Introduction

Chapitre 7 : Le Bulletin de paie Introduction Chapitre 7 : Le Bulletin de paie Introduction I. Identification des parties II. Calcul & éléments du salaire brut III. Les cotisations et contributions IV. Le salaire net Introduction Délivrance obligatoire

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

CHARGES SOCIALES 2015

CHARGES SOCIALES 2015 CHARGES SOCIALES 2015 Plafond sécurité sociale Plafond de sécurité sociale Périodicité 2015 Année 38 040 Trimestre 9 510 Mois 3 170 Quinzaine 1 585 Semaine 732 Jour 174 Heure 24 (1) 1 24 pour une durée

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU 1 er janvier 2008 L e contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (Sarthe) ACCORD DU 14 DÉCEMBRE 2010 RELATIF À LA

Plus en détail

1. Gérer la paie (p. 5)

1. Gérer la paie (p. 5) 1. Gérer la paie (p. 5) Exercice 1 (p. 5) Calculer le salaire brut 1. Calculez les heures supplémentaires de M. Beaudrond (annexe 2). Relevé des heures pour Beaudrond Mathieu du mois de mars N Semaine

Plus en détail

Avantages en nature et frais professionnels

Avantages en nature et frais professionnels Pégase 3 Avantages en nature et frais professionnels Dernière révision le 08/01/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Définitions...4 Les avantages en nature... 4 Les frais professionnels

Plus en détail

Sage One Paie Le Bulletin de paie décrypté

Sage One Paie Le Bulletin de paie décrypté Sage One Paie Le Bulletin de paie décrypté Dans la plupart des cas, le récipiendaire d un bulletin de paye ne consulte que le «bas de bulletin», notamment son «Net à Payer». Néophyte ou plus averti, voici

Plus en détail

Le Contrat d Apprentissage

Le Contrat d Apprentissage Le Contrat d Apprentissage Dans le cadre des mesures d'exonération en faveur de l'emploi vous pouvez embaucher, un jeune sous certaines conditions avec un contrat d'apprentissage. Quel contrat? Le contrat

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Par accord collectif en date du 10 mai 2012, la branche professionnelle de l'enseignement privé hors contrat a désigné Actalians en qualité d'opca de

Plus en détail

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014 Bienvenue au Petit Déjeuner débat La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014 20 février 2014 Programme 9h00-10h30 Me Guyot La réforme des retraites Le contrat à temps partiel de 24 H minimum.

Plus en détail

ACCORD INTERPROFESSIONNEL TERRITORIAL POUR LA GENERALISATION DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ARRCO ET AGIRC

ACCORD INTERPROFESSIONNEL TERRITORIAL POUR LA GENERALISATION DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ARRCO ET AGIRC ACCORD INTERPROFESSIONNEL TERRITORIAL POUR LA GENERALISATION DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ARRCO ET AGIRC SUR LE TERRITOIRE DE NOUVELLE-CALEDONIE SECTEUR PRIVE I SOMMAIRE Liste chronologique des

Plus en détail

Modifications au 01 janvier 2015

Modifications au 01 janvier 2015 Modifications au 01 janvier 2015 Le montant du plafond mensuel de la sécurité sociale pour 2015 passe de 3.129 à 3.170 par mois. Pour les cadres : Ne pas oublier les revalorisations de cotisations cadres

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE 1- LE BULLETIN DE PAIE Document 1 : les mentions obligatoires du bulletin de paie Un bulletin de paie doit comporter les mentions obligatoires suivantes : - nom et adresse

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE 09/09/09 LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE fiches pratiques SOMMAIRE introduction le cumul emploi-retraite dans le régime général de la sécurité sociale 1. Conditions d ouverture du droit au cumul

Plus en détail

Seule doit être traitée en somme isolée la partie de la somme qui n a pas donné lieu à versement de cotisations auprès de la sécurité sociale.

Seule doit être traitée en somme isolée la partie de la somme qui n a pas donné lieu à versement de cotisations auprès de la sécurité sociale. SOMMES ISOLEES S44.G40.05 : Sommes isolées Agric-Arrco Qu'entend-t-on par "sommes isolées"? Les sommes isolées sont des sommes versées en dehors de la rémunération annuelle normale, à l occasion de la

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.028 Montreuil, le 24/09/2013 24/09/2013 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET SECURISATION

Plus en détail

Newsletter Sociale Février 2016

Newsletter Sociale Février 2016 Newsletter Sociale Février 2016 Indemnité kilométrique vélo : mise en place Possibilité de prendre en charge les frais de déplacement à vélo de vos salariés entre leur résidence habituelle et leur lieu

Plus en détail

PARAMETRAGE PAIE SAGE 2015

PARAMETRAGE PAIE SAGE 2015 PARAMETRAGE PAIE SAGE 2015 AVANT DE METTRE EN PLACE LE PARAMETRAGE IL EST INDISPENSABLE DE FAIRE UNE SAUVEGARDE. 1/ SMIC 2/ PLAFOND DE SECURITE SOCIALE 3/ MINIMUM GARANTI 4/ COTISATION URSSAF VIEILLESSE

Plus en détail

Elément proportionnel au traitement de l IM. 1 enfant 2.29 0 % 2.29 2.29. 2 enfants 10.67 3 % 73.04 110.27. 3 enfants 15.24 8 % 181.56 280.

Elément proportionnel au traitement de l IM. 1 enfant 2.29 0 % 2.29 2.29. 2 enfants 10.67 3 % 73.04 110.27. 3 enfants 15.24 8 % 181.56 280. Circulaire n 2015-01 R du 7 janvier 2015 Sandrine BERGER - 04 77 42 67 28 - finances@cdg42.org Anaïs BERNARD - 04 77 01 01 74 - finances2@cdg42.org 1 er janvier 2015 Salaires et charges sociales Régime

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ATTENTION Cette fiche est du niveau BEP : - elle ne traite que des cas de salariés mensualisés; - elle ne traite pas les problèmes de réductions de cotisations de la loi

Plus en détail

Personnes concernées. Collaborateurs de service paie. Gestionnaires ou membres des services du personnel. Objectifs

Personnes concernées. Collaborateurs de service paie. Gestionnaires ou membres des services du personnel. Objectifs PAIE ET COTISATIONS Personnes concernées Collaborateurs de service paie. Gestionnaires ou membres des services du personnel. Objectifs Acquérir les techniques permettant l établissement des bulletins de

Plus en détail

Changements législatifs au 1 er janvier 2012-1er volet -

Changements législatifs au 1 er janvier 2012-1er volet - Changements législatifs au 1 er janvier 2012-1er volet - L année 2012 est une fois de plus riche en nouveautés législatives. Voici le premier volet du courrier Privilège des changements législatifs applicables

Plus en détail

Les cotisations sociales légales

Les cotisations sociales légales 22/01/2015 Taux des cotisations au 1 er janvier 2015 sous réserve d informations complémentaires SMIC horaire : 9,61 Plafond mensuel de Sécurité Sociale (Plafond SS) : 3 170 Les cotisations sociales légales

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Mai 2009 contrats et mesures Le contrat de professionnalisation Vous recrutez un jeune de moins de 26 ans ou un demandeur d emploi et favorisez son accès à une qualification professionnelle dont l entreprise

Plus en détail

LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables par les employeurs publics territoriaux Mise à jour au 1 er janvier 2016

LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables par les employeurs publics territoriaux Mise à jour au 1 er janvier 2016 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3041 Convention collective nationale IDCC : 158. TRAVAIL MÉCANIQUE DU BOIS, DES SCIERIES, DU NÉGOCE ET

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord départemental PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE PRÉVOYANCE POUR LES SALARIÉS NON CADRES (DRÔME) ACCORD DU

Plus en détail

Flash Info Paye PAYE JANVIER 2016. 1. PARAMETRAGE DES NOUVEAUX BAREMES 1.1. Actualisation des PLAFONDS S.S. 1.2. Mise à jour des rubriques

Flash Info Paye PAYE JANVIER 2016. 1. PARAMETRAGE DES NOUVEAUX BAREMES 1.1. Actualisation des PLAFONDS S.S. 1.2. Mise à jour des rubriques PAYE JANVIER 2016 A compter du 01 janvier 2016 : Le montant du plafond mensuel de la sécurité sociale passe de 3.170 à 3.218 par mois. Pour les cadres : Ne pas oublier les revalorisations de cotisations

Plus en détail

Guide pratique de l employeur

Guide pratique de l employeur PRÉVOYANCE Guide pratique de l employeur Accords régionaux de prévoyance du 24 septembre 2009 visant les salariés non-cadres des Exploitations de Pépinières et d Horticulture de la région Midi-Pyrénées

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015 les infos DAS - n 017 23 janvier 2015 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015 Ce qui change au 1 er janvier 2015 Nouvelle cotisation patronale au fonds de financement des syndicats Assurance

Plus en détail

Fiche documentaire. Juillet 2013 Nouveau régime d activité partielle (chômage partiel)

Fiche documentaire. Juillet 2013 Nouveau régime d activité partielle (chômage partiel) Attention, la fiche documentaire a été élaborée sur la base des informations que nous avons en notre possession en date du 23 juillet 2013. A l heure où nous publions cette fiche, la circulaire d application

Plus en détail

AVENANT DU 6 FÉVRIER 2015

AVENANT DU 6 FÉVRIER 2015 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8723. TRAVAUX D AMÉNAGEMENT ET D ENTRETIEN FORESTIERS (Gironde, Landes et Lot-et-Garonne)

Plus en détail

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance Convention collective de la Production de Films d Animation Annexe régime de prévoyance OBJET : La présente annexe a pour objet de définir les conditions de prestations et de cotisations du régime de prévoyance

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE ASSURANCE DROIT DU DIRIGEANTS

EPARGNE SALARIALE ASSURANCE DROIT DU DIRIGEANTS repères d experts LA LETTRE D INFORMATION AUX EXPERTS COMPTABLES NUMÉRO 9 / MARS-AVRIL 2012 à la une DÉCRET N 2012-25 DU 9 JANVIER 2012 RELATIF AU CARACTÈRE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE DES GARANTIES DE PROTECTION

Plus en détail

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015 de cotisations au 1 er janvier 2015 Tableaux n 1 : taux de droit commun Les cotisations sociales légales Assurances sociales agricoles maladie, 1 vieillesse 2 de sécurité sociale 12,80 1,80 0,75 3 13,55

Plus en détail

DÉPARTEMENT 85 COTISATIONS LÉGALES DUES À LA MUTUALITÉ SOCIALE AGRICOLE % PART ASSIETTE DES % TOTAL ASSURANCES SOCIALES ALLOCATIONS FAMILIALES

DÉPARTEMENT 85 COTISATIONS LÉGALES DUES À LA MUTUALITÉ SOCIALE AGRICOLE % PART ASSIETTE DES % TOTAL ASSURANCES SOCIALES ALLOCATIONS FAMILIALES COTISATIONS LÉGALES DUES À LA MUTUALITÉ SOCIALE AGRICOLE % TOTAL ASSIETTE DES COTISATIONS ASSURANCES SOCIALES Maladie 0,75 12,84 13,59 Salaire total Vieillesse 6,90 8,55 15,45 Salaire plafonné Vieillesse

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 1. Le créateur d entreprise

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 1. Le créateur d entreprise GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS n o 1 Guide entreprises Le créateur d entreprise Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

cotisations 2015 DÉCLARATION SOCIALE EN LIGNE PROFITEZ DES AVANTAGES DE LA DÉMATÉRIALISATION

cotisations 2015 DÉCLARATION SOCIALE EN LIGNE PROFITEZ DES AVANTAGES DE LA DÉMATÉRIALISATION cotisations 2015 DÉCLARATION SOCIALE EN LIGNE PROFITEZ DES AVANTAGES DE LA DÉMATÉRIALISATION Document destiné au calcul des précomptes de cotisations sur les salaires de votre personnel cadre et non cadre

Plus en détail

Cahier technique. Nouvelles mesures applicables au 1 er janvier 2015. Logiciel Paye Artisans et Petites Entreprises. Page 1 sur 29

Cahier technique. Nouvelles mesures applicables au 1 er janvier 2015. Logiciel Paye Artisans et Petites Entreprises. Page 1 sur 29 Cahier technique Nouvelles mesures applicables au 1 er janvier 2015 Logiciel Paye Artisans et Petites Entreprises Rétro-activité de la Part patronale des cotisation de Complémentaires Santé Page 1 sur

Plus en détail

Manuel d utilisation. www.francepaye.fr

Manuel d utilisation. www.francepaye.fr Manuel d utilisation www.francepaye.fr Version Novembre 2010 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. LA «FICHE ENTREPRISE»... 3 1.1 Données générales (page 1/3)... 3 1.2 Organismes sociaux et données liées avec la paye

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) La réduction des cotisations patronales À jour au 1 er janvier 2014 Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques 2 La réduction

Plus en détail

Formation Professionnelle 2014

Formation Professionnelle 2014 Formation Professionnelle 2014 Votre entreprise relève de la Branche professionnelle du : SPORT Uniformation est l OPACIF de la branche du Sport et votre SEUL interlocuteur sur les dispositifs CIF-CDI

Plus en détail

JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES

JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES 1 La retraite est un sujet complexe, en perpétuelle évolution. Alors Votre Syndicat n a qu un seul mot d ordre : «Préparez vous!» Sachez que le rôle de Votre

Plus en détail

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse 1/5 La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse Source Objet de cette prime Art. 5 de l avenant n 6 du 15 décembre 2009 à la CCN des Hôtels, Cafés, Restaurants étendu par arrêté publié au JO du 24 février

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

I PLAFOND de SECURITE SOCIALE

I PLAFOND de SECURITE SOCIALE CIRCULAIRE d INFORMATIONS n 2013/01 du 11 janvier 2013 Plafond de sécurité sociale SMIC Revalorisation des indices cotisations sociales au 1 er janvier 2013 I PLAFOND de SECURITE SOCIALE Réf. : Arrêté

Plus en détail

Cotisations et contributions sociales sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014

Cotisations et contributions sociales sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 et contributions sociales sur les salaires au 1 er janvier 2014 Tableaux n 1 : taux de droit commun Les cotisations sociales légales de sécurité sociale Assurances sociales agricoles maladie, 1 vieillesse

Plus en détail

CONTRAT DE VRP. Article 1 - Durée du contrat. Article 2 - Objet de la représentation. Entre les soussignés :

CONTRAT DE VRP. Article 1 - Durée du contrat. Article 2 - Objet de la représentation. Entre les soussignés : Entre les soussignés : CONTRAT DE VRP - La société SARL DESIGN PRODUCTIONS, au capital de 8 000 Euros, Parc Canteranne, Avenue Canteranne Bât 2 Rdc, 33600 PESSAC, RCS de Bordeaux n B 435 365 416, APE 7311Z,

Plus en détail

Financement de poste. Contrat d'apprentissage

Financement de poste. Contrat d'apprentissage Financement de poste Contrat d'apprentissage DÉFINITION ET OBJECTIFS Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail entre un salarié et un employeur, qui permet à l'apprenti de suivre une formation

Plus en détail

FLASH INFOTOURISME N 105 Fév. 2016

FLASH INFOTOURISME N 105 Fév. 2016 FLASH INFOTOURISME N 105 Fév. 2016 Le point sur la Formation professionnelle LA FORMATION PROFESSIONNELLE LES POINTS CLÉS DE LA RÉFORME La loi du 5 mars 2014 La loi du 5 mars 2014 relative à la formation

Plus en détail

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Cotisations et points de la retraite complémentaire Guide salariés n o 3 avril 2014 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

N 2015 / 006 03/03/2015

N 2015 / 006 03/03/2015 N 2015 / 006 03/03/2015 Origine : Direction du Recouvrement Contact : Sous-Direction du Recouvrement Réseau Pôle juridique et réglementaire Annexes : 1- Tableau de concordance textes / articles du CSS

Plus en détail

ACCORD DU 11 AVRIL 2008

ACCORD DU 11 AVRIL 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 2768. PHARMACIENS DU RÉGIME MINIER (27 juin 1990) ACCORD DU

Plus en détail

MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE LA DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE

MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE LA DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE N 87 - SOCIAL n 40 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 9 août 2013 ISSN 1769-4000 MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE LA DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE L essentiel L article 35 de la loi du 22 mars

Plus en détail

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R AG2R PRÉVOYANCE Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE BULLETIN N

Plus en détail

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015 de cotisations au 1 er janvier 2015 Tableaux n 1 : taux de droit commun Les cotisations sociales légales Assurances sociales agricoles maladie, vieillesse de sécurité sociale 12,80 1,80 0,75 13,55 2,10

Plus en détail

Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile

Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile Août 2008 (Rédigé le 29 août 2008) Bonjour à toutes et à tous. La loi 2002-2 a prévu que tous les établissements sociaux

Plus en détail

Le régime d assurance chômage des intermittents

Le régime d assurance chômage des intermittents Pégase 3 Le régime d assurance chômage des intermittents Dernière révision le 24/04/2007 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3 Calcul du plafond...3 Régime classique... 3

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FINANCEMENT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

Actualité de la retraite 19/03/2015

Actualité de la retraite 19/03/2015 Actualité de la retraite 19/03/2015 Nos caractéristiques Un groupe de protection sociale «paritaire», à but non lucratif Qui se distingue par : sa vocation professionnelle sa taille humaine son centre

Plus en détail

Créateurs d Entreprises

Créateurs d Entreprises 6 Régime Social des Travailleurs Indépendants Créateurs d Mise à jour Octobre 2011 RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE 1 Historique Valeurs du Groupe Implantations Un métier : la protection sociale Chiffres

Plus en détail

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015 Les salaires minima applicables à compter du 1 er novembre 2015 CCN n 3241 En résumé : L avenant n 22 sur les salaires minima signé le 16 avril 2015 est applicable à partir du 1 er novembre 2015, pour

Plus en détail

Ce que vous devez savoir

Ce que vous devez savoir LIVRET D ACCUEIL ET D INFORMATION Salarié(e)s d entreprises sous-traitantes françaises et étrangères Ce que vous devez savoir Connaître vos droits en matière de : salaires, contrat de travail, conditions

Plus en détail