Amphibiens et Reptiles de Wallonie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Amphibiens et Reptiles de Wallonie"

Transcription

1 Salamandres, tritons, crapauds, grenouilles, lézards et serpents composent le monde des amphibiens et reptiles de Wallonie. Plusieurs espèces sont remarquables, comme le spectaculaire escaladeur qu est le Lézard des murailles, ou l Alyte accoucheur dont le mâle transporte la ponte sur son dos. Au total, 21 espèces indigènes, presque toutes confrontées à une dégradation de leur situation, au point que deux amphibiens ont récemment disparu. En regard, la récente multiplication de quelques grenouilles exotiques et les nombreux lâchers de tortues aquatiques sont source d inquiétude, compte tenu de leurs interactions potentielles avec le reste de la faune indigène. «Amphibiens et Reptiles de Wallonie» est le fruit d un vaste travail collectif. L ampleur de la collaboration (plus de 800 contributeurs) est en soi un signal de l intérêt croissant porté à cette petite faune, encore souvent méconnue et parfois honnie à tort, notamment dans le cas des serpents. L enquête de terrain a permis de rassembler plus de trente mille données et de dresser un bilan précis pour ce groupe faunique reconnu pour sa sensibilité aux agressions environnementales. L état des connaissances, l analyse des problèmes et des pistes pour une meilleure conservation sont détaillés dans cet ouvrage. Il dépasse donc le simple atlas de répartition des espèces au fil d un ensemble de petites monographies qui abordent l identification, le cycle de vie, les déplacements, le régime alimentaire, les habitats, la répartition wallonne et dans les régions alentour, les effectifs et les tendances perceptibles pour chaque espèce, y compris celles introduites dans notre environnement naturel. Aves a.s.b.l. Raînne Natagora Rue Fusch, 3 Rue du Wisconsin, 3 B-4000 Liège B-5000 Namur Ministère de la Région wallonne Direction générale des Ressources naturelles et de l'environnement Avenue Prince de Liège, 15 - B-5100 Jambes (Namur) - Tél. (081) Amphibiens et Reptiles de Wallonie 8 9 Amphibiens et Reptiles de Wallonie > Aves - Raînne Centre de Recherche de la Nature, des Forêts et du Bois (C.R.N.F.B.) Avenue Maréchal Juin, 23 B-5030 Gembloux P ISBN: X Série «Faune - Flore Habitats» n o 2

2 Amphibiens et Reptiles de Wallonie Jean-Paul Jacob Christiane Percsy Hellin de Wavrin Eric Graitson Thierry Kinet Mathieu Denoël Marc Paquay Nicolas Percsy Annie Remacle Avec la collaboration de plus de 800 observateurs 2007 Publication d Aves Raînne et du Centre de Recherche de la Nature, des Forêts et du Bois (Ministère de la Région wallonne - Direction Générale des Ressources naturelles et de l Environnement) Série «Faune Flore Habitats», n 2 Gembloux

3 Citation recommandée de l ouvrage, please cite this book as follows, Zitiervorschlag : Jacob, J.-P., Percsy, C., de Wavrin, H., Graitson, E., Kinet, T., Denoël, M., Paquay, M., Percsy, N. & Remacle, A. (2007) : Amphibiens et Reptiles de Wallonie. Aves Raînne et Centre de Recherche de la Nature, des Forêts et du Bois (MRW - DGRNE), Série «Faune - Flore - Habitats» n 2, Namur. 384 pp. Citation recommandée d un texte signé, for part of this book, Zitiervorschlag : de Wavrin, H. & Graitson, E. (2007) : La Salamandre tachetée, Salamandra salamandra (Linnaeus, 1758). Pages in Jacob, J.-P., Percsy, C., de Wavrin, H., Graitson, E., Kinet, T., Denoël, M., Paquay, M., Percsy, N. & Remacle, A. (2007) : Amphibiens et Reptiles de Wallonie. Aves Raînne et Centre de Recherche de la Nature, des Forêts et du Bois (MRW - DGRNE), Série «Faune - Flore - Habitats» n 2, Namur. 384 pp. Photos de couverture : Couleuvre à collier (Jean Delacre); carrière de Bossimé (Jean-Paul Jacob). Conception graphique : Christophe Collas, Jean-Paul Jacob et Thierry Kinet Mise en page : Groupe graphique Chauveheid Stavelot Imprimerie Chauveheid Editeur responsable : Claude Delbeuck, Directeur général du Ministère de la Région wallonne Distribution : Librairie Aves, Maison Liégeoise de l Environnement, 3 rue Fusch, B-4000 Liège, ISBN : X Dépôt légal : D/2006/5322/39 Aves Raînne Droits de traduction et de reproduction réservés pour tous pays. Aucune partie de cet ouvrage ne peut être reproduite par un quelconque procédé, photocopie, ou tout autre moyen. En outre, l utilisation des informations contenues dans les cartes de distribution, les tableaux et les figures est interdite pour un usage commercial sans l autorisation écrite de l éditeur. No part of this book may be reproduced in any form, by print, photoprint or any other means, nor is it permitted to use data from maps, tables or figures in the book for commercial use, without written permission from the publisher. Das Werk ist einschließlich aller seiner Teile urheberrechtlich geschützt. Jede Verwertung außerhalb der engen Grenzen des Urheberrechts unzulässig. Das gilt insbesondere für Vervielfältigungen, Übersetzungen, Mikroverfilmungen oder anderen Möglichkeiten. Der Gebrauch der Informationen zu kommerziellen Zwecken (Karten, Tafeln und Abbildungen) ist ohne schriftliche Genehmigung des Herausgebers nicht gestattet. 2

4 Espèce à statut incertain La Grenouille agile Rana dalmatina (Bonaparte, 1840) Springfrosch Sprinkikker Agile frog Jean-Paul Jacob Ordre : Anoures Famille : Ranidés Sous-espèce : Monotypique* Synonyme : Grenouille pisseuse Statut légal : Intégralement protégée (décret «Natura 2000» du 6 décembre 2001) Conventions internationales : Convention de Berne, annexe 2 Union européenne : Directive Faune-Flore-Habitats, annexe 4 Identification La Grenouille agile est une espèce de taille moyenne (3,5 à 7,5 cm, le plus souvent 5 à 6 cm de long), un peu plus petite que la Grenouille rousse. Elle possède un corps élancé, un museau pointu et un tympan très développé, proche de l œil (environ 1 mm). De très longues pattes postérieures, striées par des rayures bien visibles, lui permettent de faire des bonds impressionnants (1 voire 2 m). Cette particularité morphologique s évalue par un test classique : chez cette espèce, le talon dépasse le museau lorsque la patte est ramenée vers l avant. Le dos est brun jaunâtre, brun grisâtre ou brun rosâtre (souvent décrit comme ayant une coloration de feuille morte) parsemé de taches irrégulières foncées ; la face ventrale est blanc-crème, avec ou sans petites taches sombres. Le risque de confusion avec la Grenouille rousse est le principal problème d identification en Wallonie. La Grenouille agile se distingue par ses émissions vocales (chant râclé et sourd émis en trilles depuis le fond de l eau) et par plusieurs critères morphologiques. Le seul critère de la longueur des pattes postérieures est insuffisant car il existe des Grenouilles rousses répondant à ce critère. La forme plus élancée du corps, la tête plus longue que large (museau pointu), l iris bicolore (le haut est doré et le bas brun alors qu il est doré teinté de brun chez la Grenouille rousse), le tympan plus développé (> 2/3 diamètre de l œil) et plus proche de l œil que chez la Grenouille rousse, la taille plus petite, la coloration plus unie et d aspect plus translucide, la gorge claire, la région fémoro-inguinale jaune à vert doré, les plis dorso-latéraux parallèles, les pelotes copulatrices grises et non noires sont des indices utiles à sa détermination. Les œufs sont bicolores (pôle supérieur noirâtre, pôle inférieur marqué de blanc) comme ceux de la Grenouille rousse. Les têtards sont jaune clair tacheté de brun, avec la face ventrale blanche. Comme les adultes, ils tendent donc à être plus clairs que ceux de la Grenouille rousse ; d autres critères de distinction avec celle-ci, comme la queue plus large et plus effilée, sont assez subjectifs. Il en va de même des considérations liées à la plus grande dispersion des pontes ou à l ampleur des bonds de l espèce, surtout pour des observateurs qui ne la connaissent pas bien. 278

5 Eric Walravens Hellin de Wavrin Eric Walravens Adulte Détail de la tête Adulte à la pigmentation très différente Ponte Stéphane Vitzthum 279

6 La Grenouille agile Biologie Faute d informations régionales, ce paragraphe est inspiré de la littérature française (Guyétant, 1989 ; Grangé, 1995 ; ACEMAV, 2003a). La Grenouille agile hiberne d octobre à mars, sous terre (femelles surtout) ou dans l eau (mâles). La reprise d activité nécessite des températures de 8 C au moins (Lodé, 1993). La reproduction a lieu en mars - avril, soit environ 2-4 semaines plus tard que chez la Grenouille rousse. Elle se déroule en temps normal en une seule vague de pontes et se termine fin avril dans l est de la France (ACEMAV, 2003a). Selon d autres avis, elle serait assez étalée dans le temps, ce qui pourrait constituer un facteur de réussite face au risque de prédation par les tritons (Guyétant, 1989). Les reproducteurs ne se rassemblent pas en fortes concentrations mais se dispersent davantage que les Grenouilles rousses ; il y aurait une certaine distance entre les couples à l eau. Ceci explique la dispersion des pontes, que l on trouve accrochées isolément aux plantes aquatiques et qui ne flottent pas. Leurs masses globuleuses sont composées de 500 à œufs de 2-3 mm. L incubation dure environ une semaine et la métamorphose intervient après 3 mois de vie larvaire, lorsque les têtards ont atteint 4-6 cm de long. Les têtards se métamorphosent au début de l été (juin-juillet). Les jeunes grenouilles mesurent alors 1,5 à 2 cm. (Guyétant, 1986 ; Lodé, 1993). Bien que l espèce soit alerte et effectue des bonds étonnamment longs, on connaît peu de choses sur ses déplacements. En Allemagne, les sites d été se trouvent pour la plupart à m des lieux de reproduction, au plus m (Günther et al., 1996). En France, des distances de l ordre du kilomètre sont citées (ACEMAV, 2003a). Toutefois, une étude par marquage menée près du Lac de Grand-Lieu (Loire- Atlantique) montre un très faible éloignement des sites de ponte (moyenne 86 m, amplitude m) et l existence de domaines estivaux restreints (84 m² en moyenne - Lodé, 1993). Ses exigences écologiques particulières pourraient être un frein important à sa dispersion. Cette grenouille discrète est extrêmement difficile à trouver hors reproduction, a fortiori dans les régions où elle est naturellement rare. Surtout nocturne, elle s active parfois de jour par temps humide. En mars-avril, le mâle émet un chant caractéristique mais de faible intensité car émis du fond de l eau, de jour comme de nuit : «kroa, kroa, kroa» ou «couo, couo, couo» sur un rythme rapide, rappelant un raclement ou frottement rapide. Après la reproduction, les Grenouilles agiles quittent les points d eau et mènent une existence essentiellement terrestre, avec une activité principalement crépusculaire et nocturne chez les adultes mais plutôt diurne chez les imago 280 Chez cette espèce, les pontes sont fréquemment isolées. Stéphane Vitzthum

7 La Grenouille agile Stéphane Vitzthum Juvénile. Régime alimentaire Divers insectes (entre autres diptères, lépidoptères, orthoptères), des vers, des limaces, des myriapodes et des araignées composent le régime alimentaire des individus métamorphosés. Habitat Cette espèce est essentiellement forestière. Dans la moitié nord de la France, elle fréquente les bois de feuillus (chênaies, ripisylves, boisements sur sols frais) et leurs lisières, surtout les dépressions et les petits vallons relativement chauds, à des altitudes inférieures à 500 m. Elle semble y rechercher des climats locaux assez chauds et occupe des forêts acidophiles avec dominante des groupes écologiques du moder* et du mor* (Parent, 1979). En Franche- Comté, elle préfère les trouées, les lisières, les aulnaies et saulaies claires ou encore des paysages prairiaux très compartimentés ; elle est aussi considérée comme une espèce typique des zones inondables (Pinston et al., 2000). Les mares de reproduction peuvent se rencontrent sur les lisières, dans des prairies proches mais rarement à l intérieur des massifs, contrairement à une certaine opinion (Grossenbacher, 1997). Ces sites sont peu profonds (mares, fossés, ornières), se trouvent souvent sur des sols alluvionnaires de basse altitude et ont des eaux un peu acides. La Grenouille agile n occupe pas les eaux courantes, même lentes, et évite les étangs riches en poissons (ACEMAV, 2003a). Par rapport à la Grenouille rousse, elle chercherait des sites plus ensoleillés et pondrait dans des eaux un peu plus profondes (Pinston et al., 2000). 281

8 La Grenouille agile Répartition Europe La Grenouille agile est une espèce médio-européenne dont l aire est comprise entre les Pyrénées, l Italie et la Grèce au sud, le sud de la Scandinavie et le nord de la Roumanie au nord. La répartition est irrégulière dans une aire allant du nord de la France au sud de la Suède (Gasc et al., 1997). Régions limitrophes L espèce est répandue en France au sud d une ligne allant de Dieppe au sud de la botte de Givet avant de s infléchir vers le sud-est. Dans les Ardennes, l aire récente est limitée au nord par une ligne joignant la région de Sissonne à Charleville-Mézières ; toutes les données plus au nord sont incertaines (Grangé, 1995). Elle est manifestement rare dans le nord-est du pays. Ainsi en Lorraine, 20 sites sont identifiés par l atlas mais aucun à proximité de la frontière luxembourgeoise et des doutes planent sur plusieurs localisations (S. Kern, com. pers. et 2004). Au plus près de la Wallonie, une station du nord de l Argonne est distante de 40 km de Torgny et une du Laonnois est à environ 80 km de l Entre-Sambre-et-Meuse (Parent, 1979). Dans l ensemble, elle est localisée et peu abondante dans la moitié nord de la France, alors que c est une grenouille fréquente plus au sud, sauf en zone méditerranéenne. Aucune donnée récente n a été obtenue au Grand- Duché de Luxembourg où la présence semble insuffisamment établie. Les seules mentions proviennent de Berdorf (réservoir d eau d Echternach), Steinheim et entre Consdorf et Mullerthal (Hoffmann, 1956) ; elles sont considérées comme non confirmées par Parent (1974), de même que la double donnée provenant de la partie grand-ducale du vallon de Clairefontaine, dans la vallée de l Eisch, près d Arlon (1 ex. sans description précise en 1966 et le 14 mai Parent, 1982b). En Allemagne, près de la Belgique, des populations isolées subsistent en Rhénanie, en Sarre où elle est connue près de Sarrebrück (Gerstner in Proess, 2003), et en Rhénanie Palatinat où l espèce occupe deux aires séparées dans les bassins du Rhin et de l Ahr (Simon, 1996). La Grenouille agile est donc manifestement en limite d aire dans toute cette partie du continent. En Belgique, l espèce a été citée par Schreitmuller (1935) qui la considérait comme très rare. Un individu qualifié d introduit (Parent, 1979) a été trouvé en Flandre en 1978 (Oud-Heverlee 13 juillet 1978 Sprumont, 1978 ; Sprumont & Clobert, 1979 in Parent, 1982b). Wallonie Les données du vallon de Clairefontaine en 1966 et le 14 mai 1981 (Parent, 1982b) proviennent du territoire grand-ducal. Ce site a été qualifié de station indigène et la population de stable sur la base de 2 ex. isolés trouvés à 15 ans d écart. Il n y a aucune citation wallonne plus ancienne. Une petite série d observations a été attribuée à cette espèce dans le sud de l Entre-Sambre-et-Meuse depuis La première est une citation sans description de Parent (1982b) : «l espèce est également présente à Nismes, où elle fut introduite, avec plusieurs autres espèces exotiques (F. Brogniaux, in litt. sept. 1980)». La plupart des données ne sont pas documentées ou résultent clairement de confusions avec des Grenouilles rousses. Certains cas ont été considérés comme possibles, sans plus. Seules quatre mentions d individus isolés en provenance du sud de l Entre-Sambre-et-Meuse présentent des éléments plausibles, surtout la première, mais néanmoins trop peu pour établir la présence de l espèce en Wallonie, et donc en Belgique, de manière irréfutable : 282

9 La Grenouille agile Romedenne, 1 ex. le 28 mai 1989 lors d une excursion crépusculaire, déterminée en main par E. Walravens, C. et N. Percsy (Walravens, 1989) ; la possibilité d une introduction est mentionnée par E. Walravens ; Matagne-la-Petite, 1 chanteur le 22 avril 1992 ; l identification repose uniquement sur le chant, un «cro-cro-cro-cro...» émis depuis le bord d un étang et qui rappelle la Chouette de Tengmalm Aegolius funereus et un peu l Engoulevent Caprimulgus europaeus (D. Hubaut in Dewitte, 1992) ; Matagne-la Grande, 1 cadavre intact trouvé le 15 juin 1994 (et non 1995 comme noté par Dewitte, 1995) dans une aire de Buse variable dans les bois entre Matagne-la-Grande et Fagnolle ; le test du talon fut effectué, malgré l état anormal de la bête, et une photo de mauvaise qualité prise ; l individu fut conservé dans l alcool mais perdu depuis (Doucet, 1995 et com. or.). Dans ce cas, comme d autres, la connaissance de critères d identification était à l époque moins bonne que de nos jours et trop basée sur le «test de la patte» ; Montbliart : observation dans deux sites distants de 300 m au bois de la Pisserotte le 18 septembre 1997 et en septembre 1998 (P. Rasmont, com. pers.). Ces cas ont été jugés insuffisamment établis faute de description précise et probante, en dépit du fait que l observateur connaît bien l espèce en France. Des recherches dans le site en n ont donné aucun résultat. Au total, aucune population n a jamais été trouvée, en dépit des recherches menées, et les seules mentions ont trait à des grenouilles isolées pour lesquelles le faisceau de preuves est insuffisant. Il est donc difficile d admettre sans réserve l espèce comme faisant partie de l herpétofaune wallonne, même si elle pourrait persister à quelque distance de la frontière francobelge. De nouvelles recherches permettront peut-être d enfin découvrir des noyaux reproducteurs restés insoupçonnés. Abondance En Europe, l espèce est répandue dans le sud de son aire mais localisée et peu abondante plus au nord. Dans de nombreuses régions, les stations sont isolées et ne comportent le plus souvent que des effectifs réduits ; elles sont par conséquent très fragiles. C est le cas de toutes les régions françaises limitrophes de la Belgique (Guyétant, 1989 ; Grangé, 1995 ; ACEMAV, 2003a). En Allemagne, les meilleurs sites sont occupés par quelques centaines d adultes (Günther et al., 1996). Evolution du statut L espèce est menacée dans le nord de son aire de répartition en raison de sa rareté et de sa distribution fragmentée ; de nombreuses populations auraient disparu au cours des récentes décennies (Grossenbacher, 1997). Les quelques citations wallonnes ne permettent évidemment aucune conclusion régionale. Menaces Les éventuelles populations wallonnes se trouveraient en extrême limite d aire. Leur isolement et l ensemble des facteurs agissant sur les populations marginales (conditions écologiques limites, dynamique des populations) constituent une problématique majeure, d autant plus qu il s agit d une espèce moins prolifique que la Grenouille rousse. La disparition et l altération des biotopes répondant aux exigences de l espèce lui portent potentiellement un préjudice supplémentaire : disparition de mares forestières et prairiales, effets de l intensification agricole et de l accroissement des épandages fertilisants, drainage des fossés forestiers, empierrement des ornières, enrésinements, intensification de la sylviculture au détriment de forêts claires... Conservation Des mesures ne pourront être prises que si des populations reproductrices sont effectivement découvertes. En ce cas, compte tenu de la position biogéographique de la Wallonie, des mesures de conservation fortes seraient nécessaires (statut de réserve naturelle et plan d action). 283

Association Terroir et Nature en Yvelines

Association Terroir et Nature en Yvelines Association Terroir et Nature en Yvelines Hors Série Le bulletin des adhérents Les Batraciens ou Amphibiens sont des vertébrés tétrapodes (4 membres) à la peau nue (absence d écailles, de poils ou de plumes

Plus en détail

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE)

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) Philippe LUSTRAT 33 rue de la garenne 77760 VILLIERS SOUS GREZ Lustrat P. (1999) - Estimation de la taille

Plus en détail

Aide à la détermination des espèces indigènes d amphibiens

Aide à la détermination des espèces indigènes d amphibiens Aide à la détermination des espèces indigènes d amphibiens Silvia Zumbach Feb 2011 Photos: Kurt Grossenbacher Signes distinctifs de la grenouille rousse - Silhouette massive - Peau lisse - Pattes plutôt

Plus en détail

T. Kinet. Un reptile à sauvegarder de toute urgence en Wallonie

T. Kinet. Un reptile à sauvegarder de toute urgence en Wallonie T. Kinet Un reptile à sauvegarder de toute urgence en Wallonie Un reptile discret, rarement observé Une espèce casanière qui apprécie le soleil Le Lézard des souches (Lacerta agilis) est le plus grand

Plus en détail

BILAN DU TRANSFERT DES AMPHIBIENS

BILAN DU TRANSFERT DES AMPHIBIENS ZAC du quartier de l école Polytechnique BILAN DU TRANSFERT DES AMPHIBIENS ZAC DU QUARTIER DE L ECOLE POLYTECHNIQUE Commune de Palaiseau Juillet 2014 7C785 Table des matières Table des matières... 2 Liste

Plus en détail

Doc. 11/CCN2000/NAM/014 Liège, le 4 novembre 2011. Objet :

Doc. 11/CCN2000/NAM/014 Liège, le 4 novembre 2011. Objet : Commission de Conservation des sites Natura 2000 Namur Doc. 11/CCN2000/NAM/014 Liège, le 4 novembre 2011 AVIS Objet : Projet de Plan d aménagement forestier (PAF) de la forêt communale d Arlon Unité d

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA2000 Par qui? Ce formulaire est à remplir par le porteur du projet, en fonction des informations

Plus en détail

RESEAU D'EPIDEMIO-SURVEILLANCE Bulletin n 12 du 30 août 2015 SITUATION

RESEAU D'EPIDEMIO-SURVEILLANCE Bulletin n 12 du 30 août 2015 SITUATION SITUATION Le Dollar spot reste très actif pour cette rentrée! L incidence du Dollar spot ne semble pas avoir ralenti, les intendants et gestionnaires sont confrontés à des attaques répétées sur toutes

Plus en détail

Préambule : Sous le patronage de :

Préambule : Sous le patronage de : Sous le patronage de : Association reconnue d utilité publique Université Paris VI Laboratoire d Anatomie comparée 2 place Jussieu 75005 PARIS http://www.societeherpetologiquedefrance.com Préambule : L

Plus en détail

Rechercher le Pic cendré en Wallonie

Rechercher le Pic cendré en Wallonie Programme d inventaire et surveillance des oiseaux nicheurs de Wallonie Rechercher le Pic cendré en Wallonie Cette enquête de terrain est coordonnée par Aves avec le soutien de la Wallonie (DEMNA) 1. Introduction

Plus en détail

Rapport d étude. ADN environnemental. Détection de l Espèce Exotique Envahissante Grenouille taureau. Sologne France.

Rapport d étude. ADN environnemental. Détection de l Espèce Exotique Envahissante Grenouille taureau. Sologne France. Rapport d étude ADN environnemental Détection de l Espèce Exotique Envahissante Grenouille taureau Sologne France Gabriel MICHELIN Élodie MARDINÉ Novembre 2012 1 34, avenue Maunoury 41 000 Blois Tél. :

Plus en détail

Les oiseaux des zones humides

Les oiseaux des zones humides Les oiseaux des zones humides Buse variable Comme son nom l indique, la Buse peut présenter des plumages très variables allant du blanc pur au brun sombre. On peut remarquer la présence d un croissant

Plus en détail

biodiversité protection projets urbains de la dans les 44923 Nantes cedex 9 Tél : 02 40 99 48 48 Fax : 02 40 99 48 00 www.nantes-metropole.

biodiversité protection projets urbains de la dans les 44923 Nantes cedex 9 Tél : 02 40 99 48 48 Fax : 02 40 99 48 00 www.nantes-metropole. La protection de la biodiversité dans les projets urbains Eluère & Associés Crédits photos : Jardin botanique de Nantes - Guy Piton - Valéry Joncheray 44923 Nantes cedex 9 Tél : 02 40 99 48 48 Fax : 02

Plus en détail

Fiches techniques des bois d intérêt écologique sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal Bois validés en 2002

Fiches techniques des bois d intérêt écologique sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal Bois validés en 2002 Fiches techniques des bois d intérêt écologique sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal Bois validés en 2002 Bois de La Prairie (La Commune) No du plan RCI : CS-05 Municipalité :

Plus en détail

En tête à tête avec les batraciens

En tête à tête avec les batraciens 2007 En tête à tête avec les batraciens 20 En tête à tête avec les batraciens par Jérémy ALLAIN J'ai attrapé ma première grenouille à l'âge de six ans et je m'en souviens comme si c'était hier. Et je passe

Plus en détail

Inventaire et suivi des reptiles

Inventaire et suivi des reptiles Inventaire et suivi des reptiles Ils sont réalisés par Simon Birckel de l Office national des forêts. Point bibliographique Documents de référence Les documents de référence sont : le dossier d enquête

Plus en détail

1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie

1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie 1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie L année 2015 marque le 20 ème anniversaire du programme agro-environnemental en Wallonie. A cette occasion, l asbl Natagriwal a

Plus en détail

Mieux connaître la renouée du Japon

Mieux connaître la renouée du Japon Mieux connaître la renouée du Japon Sous le terme «renouée du Japon» se cache en fait deux espèces à l aspect et aux caractéristiques écologiques très similaires : la Renouée du Japon (Fallopia japonica)

Plus en détail

Canard colvert. Anas platyrhynchos

Canard colvert. Anas platyrhynchos Canard colvert Anas platyrhynchos Alain Frèmond Canards colverts. Brenne France. Principaux caractères spécifiques Le colvert est un canard de grande taille, d une longueur de 50 à 65 cm pour une envergure

Plus en détail

Rapport d étude. ADN environnemental. Détection de l Espèce Exotique Envahissante Grenouille taureau. Sologne France. DREAL Centre

Rapport d étude. ADN environnemental. Détection de l Espèce Exotique Envahissante Grenouille taureau. Sologne France. DREAL Centre Rapport d étude 1 DREAL Centre Conseil régional de la région Centre ADN environnemental Détection de l Espèce Exotique Envahissante Grenouille taureau Sologne France Gabriel MICHELIN chargé d études faune

Plus en détail

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s Les thrips sont des insectes de petite taille (1 à 2 mm), allongés et qui possèdent des ailes étroites bordées de longs cils caractéristiques. Les dégâts majeurs résultent de l alimentation des adultes

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc LA CONVENTION DE BERNE AU MAROC Le Maroc est Partie contractante à la Convention de Berne

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE

QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE Etude d incidence Natura 2000_V3 71/99 4.1 PREAMBULE Un projet peut présenter deux types d impacts : des impacts

Plus en détail

S8 : les milieux de vie

S8 : les milieux de vie Animal Qui? Nourriture Milieu Milieu Savoir compléter le tableau pour 1 animal (autre qu un oiseau) cm1 ; 2 cm2 Autres renseignements Le crocodile Thomas Des animaux Dans les fleuves et les marais des

Plus en détail

L ombre commun dans le canton de Vaud

L ombre commun dans le canton de Vaud Centre de conservation de la faune et de la nature Inspection de la pêche Chemin du Marquisat 1 1025 St-Sulpice Service des forêts, de la faune et de la nature www.dse.vd. vd.ch T 021 557 86 30 F 021 557

Plus en détail

Critères d identification des juvéniles et des grands goélands de premier hiver

Critères d identification des juvéniles et des grands goélands de premier hiver Critères d identification des juvéniles et des grands goélands de premier hiver Ce tableau ne reprend plus des différences morphologiques qui ont été décrites dans le tableau des critères d identification

Plus en détail

PROJETS DIVERS FORMULAIRE SIMPLIFIE D'EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000

PROJETS DIVERS FORMULAIRE SIMPLIFIE D'EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000 FORMULAIRE SIMPLIFIE D'EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000 PROJETS DIVERS Définition : L'évaluation des incidences est avant tout une démarche d'intégration des enjeux Natura 2000 dès la conception du

Plus en détail

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie.

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. Une île volcanique vient de se former, que se passe-t-il au bout de plusieurs années? Comment font les êtres vivants pour

Plus en détail

Continuités écologiques dans le département des Hauts-de-Seine

Continuités écologiques dans le département des Hauts-de-Seine Continuités écologiques dans le département des Hauts-de-Seine Club idées 92 Ludivine DOYEN ldoyen@biotope.fr Continuités écologiques Les objectifs de l étude Les étapes Les continuités écologiques Les

Plus en détail

Surfaces forestières dominées par des espèces allochtones

Surfaces forestières dominées par des espèces allochtones Surfaces forestières dominées par des espèces allochtones Pour l économie forestière suisse, la culture d essences allochtones est pratiquement insignifiante. La part de forêt dominée par des essences

Plus en détail

Les mares artificielles de Bas-Chassiers

Les mares artificielles de Bas-Chassiers Les mares artificielles de Bas-Chassiers Commune de Chabeuil (26) SUIVI DES AMPHIBIENS - Année 2009 Septembre 2009 CREN Rhône-Alpes Maison forte 2, rue des Vallières 69390 Vourles crenra.secretariat@espaces-naturels.fr

Plus en détail

chez vous! Invitez la faune La petite faune : amphibiens, reptiles et micromammifères Fiche 2 Invitez la faune chez vous La petite faune 1

chez vous! Invitez la faune La petite faune : amphibiens, reptiles et micromammifères Fiche 2 Invitez la faune chez vous La petite faune 1 Fiche 2 Invitez la faune chez vous! Tortue géographique Josh More La petite faune : amphibiens, reptiles et micromammifères Invitez la faune chez vous La petite faune 1 Musaraigne à queue courte Gilles

Plus en détail

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 POUR UN PROJET DE DEFRICHEMENT

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 POUR UN PROJET DE DEFRICHEMENT PRÉFET DE MEURTHE-ET-MOSELLE FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 POUR UN PROJET DE DEFRICHEMENT Coordonnées du demandeur : Nom (personne morale ou physique) :...... Adresse :..........

Plus en détail

Cette publication a été rendue possible grâce au financement accordé par Pour plus d' informations, contacter:

Cette publication a été rendue possible grâce au financement accordé par <Partemaire> Pour plus d' informations, contacter: Ces fiches d'identification sont produites dans le cadre d'une série d'outils de sensibilisation développés par la Commission des Thons de l'océan Indien et le Secrétariat Général de la Communauté du Pacifique

Plus en détail

Guide de description de l habitat Habitat principale ou habitat secondaire. Description :

Guide de description de l habitat Habitat principale ou habitat secondaire. Description : Guide de description de l habitat Habitat principale ou habitat secondaire L habitat principal est l habitat qui est en surface le plus représenté dans la zone décrite. L habitat secondaire est décrit

Plus en détail

#6 Oiseaux champêtres ou fores4ers

#6 Oiseaux champêtres ou fores4ers Pic chevelu (Picoides villosus) Pic chevelu juvénile Les pics sont des oiseaux qui possèdent de bonnes pa;es munies de grosses griffes et d une queue courte composée de plumes solides. Ces caractères leur

Plus en détail

Programme de la soirée

Programme de la soirée Programme de la soirée Exposé : les chauves-souris et le patrimoine bâti (+/- 45 ) Vidéo : les chauves-souris et les moines de l Abbaye d Orval (+/- 15 ) Questions réponses (+/- 15 ) Sortie nocturne à

Plus en détail

Dossier pédagogique Sentier pieds nus

Dossier pédagogique Sentier pieds nus Dossier pédagogique Sentier pieds nus Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 1 Cycle 3 CE2 CM1 CM2 Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 2 Partie 1 : Les cinq sens

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

La commune de Hotton est située en Province du Luxembourg, à la frontière avec la Province de Namur.

La commune de Hotton est située en Province du Luxembourg, à la frontière avec la Province de Namur. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DE L A COMMUNE 1. LOCALISATION Allemagne La commune de Hotton est située en Province du Luxembourg, à la frontière avec la Province de Namur. Voisine des communes de Marche-en-Famenne,

Plus en détail

Chauve-Souris Auvergne. Place Amouroux. 63 320 Montaigut-le-Blanc. Tel : 04.73.89.13.46. contact@chauve-souris-auvergne.fr

Chauve-Souris Auvergne. Place Amouroux. 63 320 Montaigut-le-Blanc. Tel : 04.73.89.13.46. contact@chauve-souris-auvergne.fr Chauve-Souris Auvergne Place Amouroux 63 320 Montaigut-le-Blanc Tel : 04.73.89.13.46. contact@chauve-souris-auvergne.fr www.chauve-souris-auvergne.fr Association d étude et de conservation des chiroptères

Plus en détail

Luxembourg, le 14 janvier 2004. enquête publique dans le cadre du projet de construction et d exploitation d un magasin IKEA à Sterpenich

Luxembourg, le 14 janvier 2004. enquête publique dans le cadre du projet de construction et d exploitation d un magasin IKEA à Sterpenich Luxembourg, le 14 janvier 2004 concerne: enquête publique dans le cadre du projet de construction et d exploitation d un magasin IKEA à Sterpenich Monsieur le bourgmestre, Madame, Monsieur les échevins,

Plus en détail

SOMMAIRE CYCLE 1. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions

SOMMAIRE CYCLE 1. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions CYCLE 1 SOMMAIRE Des jeux tout prêts Colorie les animaux Le pelage des animaux Mères et petits Les modes de locomotion Animaux mélangés Plumes, poils et écailles Ranger les familles par ordre de taille

Plus en détail

(Partie française située sur le territoire du bassin Rhin-Meuse)

(Partie française située sur le territoire du bassin Rhin-Meuse) DIRECTIVE 2000/60/CE DU PARLEMENT EUROPEEN ET DU CONSEIL DU 23 OCTOBRE 2000 ETABLISSANT UN CADRE POUR UNE POLITIQUE COMMUNAUTAIRE DANS LE DOMAINE DE L EAU (Partie française située sur le territoire du

Plus en détail

De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés!

De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés! De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés! SITES, MONUMENTS, PAYSAGESREMARQUABLESOUCLASSES MENACESPARLEPROLONGEMENTDEA12 La

Plus en détail

LES HOMMES SUR LA TERRE

LES HOMMES SUR LA TERRE Géographie thème 2. LES HOMMES SUR LA TERRE Comment les hommes sont-ils répartis sur la planète? I - ÉTUDE DE CAS : L'EUROPE NOTRE FOYER DE PEUPLEMENT. Comment se répartit la population en Europe? Pourquoi?

Plus en détail

Sarcelle d été. Anas querquedula

Sarcelle d été. Anas querquedula Sarcelle d été Anas querquedula Neil Fifer Sarcelles d été Hong Kong. R.P de Chine Principaux caractères spécifiques La sarcelle d été est un canard de petite taille, un peu plus massif que la sarcelle

Plus en détail

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges Syntaxe 4. Corriges Vocabulaire 5. Corriges Conjugaison 6. Corriges Lecture d'élargissement 7. Corriges

Plus en détail

Myriophylle du Brésil

Myriophylle du Brésil Origine : Amérique du sud Myriophylle du Brésil Nom scientifique Myriophyllum aquaticum (Vell.) Verdc. Synonymes : Myriophyllum brasiliensis Cambess., M. proserpinacoïdes Gill. Famille des Haloragacées

Plus en détail

Aide au repérage des indices de nidification des busards en milieu agricole

Aide au repérage des indices de nidification des busards en milieu agricole Notes 47-51 Aide au repérage des indices de nidification des busards en milieu agricole Mathieu Derume et le Groupe de Travail Busards Photo 1 Biotope favorable pour la nidification des busards / Biotope

Plus en détail

<Les symphytes : des guêpes sympathiques qui ne piquent pas> par Henri Savina Les hyménoptères symphytes, appelées aussi tenthrèdes ou encore «mouches à scie», sont bien des guêpes et non des mouches,

Plus en détail

Plan d action Gentianella germanica (Willd.) Börner

Plan d action Gentianella germanica (Willd.) Börner Plan d action Gentianella germanica (Willd.) Börner par Corinne Steinbach ERSA s. à r. l. Distribution géographique: Les populations de Gentianella germanica se limitent aux pelouses calcaires du centre-est

Plus en détail

SOMMAIRE CYCLE 2. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions

SOMMAIRE CYCLE 2. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions SOMMAIRE Des jeux tout prêts A chacun son bec Les modes de locomotion Animaux à plumes, à poils ou à écailles Des empreintes à rechercher Ovipare ou vivipare? Des familles bien différentes page 2 page

Plus en détail

Jacques FEUGUEUR Université de La Rochelle Création de site web - DAEU Info 2007/2008 - CREER UN SITE -

Jacques FEUGUEUR Université de La Rochelle Création de site web - DAEU Info 2007/2008 - CREER UN SITE - - CREER UN SITE - Table des matières 1.ORGANISER ET ORDONNER LES FICHIERS DU SITES...2 2.ARTICULATION DU SITE...2 3.DEFINIR UN SITE...3 4.QUELQUES CONSEILS...3 5.CREER UNE PAGE...4 6.RELIER LES PAGES PAR

Plus en détail

VALLHUND SUEDOIS, SPITZ DES VISIGOTHS (Västgötaspets)

VALLHUND SUEDOIS, SPITZ DES VISIGOTHS (Västgötaspets) FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 27.05.2014 / FR Standard FCI N 14 VALLHUND SUEDOIS, SPITZ DES VISIGOTHS (Västgötaspets)

Plus en détail

Le Busard Saint-Martin Circus cyaneus en Bresse bourguignonne Programme de marquage alaire - Premiers résultats

Le Busard Saint-Martin Circus cyaneus en Bresse bourguignonne Programme de marquage alaire - Premiers résultats LES RAPACES Le Busard Saint-Martin Circus cyaneus en Bresse bourguignonne Programme de marquage alaire - Premiers résultats Brigitte GRAND* Résumé Dans le cadre d un programme personnel de suivi par marquage

Plus en détail

Gestion durable des ressources naturelles de l ile de Pâques

Gestion durable des ressources naturelles de l ile de Pâques Gestion durable des ressources naturelles de l ile de Pâques Et si vous décidiez de soutenir notre projet à Rapa Nui*? L île de Pâques est connue pour ses gigantesques statues de pierre, les moai. D une

Plus en détail

LISTE DE PROTECTION DES ESPÉCES

LISTE DE PROTECTION DES ESPÉCES LISTE DE PROTECTION DES ESPÉCES Le caractère natif ou introduit des espèces a été défini à partir des considerations de Pascal et al (Pascal M, Lorvelec O, Vigne JD, Keith P, Clergeau P eds (2003) évolution

Plus en détail

Suivi des populations d amphibiens de France

Suivi des populations d amphibiens de France Suivi des populations d amphibiens de C. MIAUD, Professeur à l'université de Savoie Atlas : répartition Gestion espaces et espèces : nécessité de nouveaux outils (N 2000; plans d action, etc.) Personnels

Plus en détail

GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80

GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80 GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80 Agréé sous n PH 05 590 et arrêté 05 /01852 Claude Grenier gdsa63 Nom scientifique : Vespa velutina

Plus en détail

Méthodes d inventaire et d identification des Amphibiens

Méthodes d inventaire et d identification des Amphibiens Mission Ecologie du Milieu Agence de l'eau Artois-Picardie 200, rue Marceline Centre Tertiaire de l'arsenal BP 818, 59508 DOUAI Cedex Méthodes d inventaire et d identification des Amphibiens commande n

Plus en détail

AVIS. Demande de permis unique pour la création d un centre de formation à la pratique du golf sur le site dit «du Haras» rue Belle-Vue à PEPINSTER

AVIS. Demande de permis unique pour la création d un centre de formation à la pratique du golf sur le site dit «du Haras» rue Belle-Vue à PEPINSTER AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.1216 Liège, le 28 août 2006 Objet : Demande de permis unique pour la création d un centre de formation à la pratique du golf sur le site dit «du Haras» rue Belle-Vue à PEPINSTER

Plus en détail

GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT

GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT Obstacle sur le Bocq à Chansin. RÉHABILITATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU EN RÉGION WALLONNE : UN PROJET PILOTE GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT Un projet Life Environnement a vu le

Plus en détail

RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE

RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE LA PASSE À POISSONS DU TOUR DES CHAUSSÉES (HESDIN) www.eau-artois-picardie.fr LA CANCHE Longueur principale 89 km Débit moyen (Brimeux) 12 m³/s

Plus en détail

Formulaire Base de données Expérience de gestion. Expérience clé

Formulaire Base de données Expérience de gestion. Expérience clé Formulaire Base de données Expérience de gestion Nom de l expérience : Superficie : Date de réalisation : Carte : Expérience clé Résumé de l expérience : Type de Milieu générique concerné par l action

Plus en détail

Le cas des écrevisses dans le département des Vosges

Le cas des écrevisses dans le département des Vosges GESTION DES ESPECES INVASIVES EN MILIEU AQUATIQUE Le cas des écrevisses dans le département des Vosges Marc COLLAS Dir Nord-Est ONEMA Séminaire IBMA 12 au 14 octobre 2010 à PARIS La situation des écrevisses

Plus en détail

Objectivation des mesures à prendre en faveur de la biodiversité dans le cadre du développement de projets éoliens en Wallonie.

Objectivation des mesures à prendre en faveur de la biodiversité dans le cadre du développement de projets éoliens en Wallonie. Objectivation des mesures à prendre en faveur de la biodiversité dans le cadre du développement de projets éoliens en Wallonie Executive summary OBJECTIF DE L ETUDE Alain Peeters et Henri Robert, mai 2012

Plus en détail

LAISSONS LA LAISSE DE MER LA COMMUNE DE TREBEURDEN S ENGAGE

LAISSONS LA LAISSE DE MER LA COMMUNE DE TREBEURDEN S ENGAGE LAISSONS LA LAISSE DE MER LA COMMUNE DE TREBEURDEN S ENGAGE LA LAISSE DE MER : UN PHENOMENE NATUREL La laisse de mer est le dépôt d objets flottants abandonnés par la mer à chaque marée haute. Les algues

Plus en détail

Dossier de presse Une convention pour la connaissance et la protection des grands rapaces des Pyrénées

Dossier de presse Une convention pour la connaissance et la protection des grands rapaces des Pyrénées Dossier de presse Une convention pour la connaissance et la protection des grands rapaces des Pyrénées La LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et le Parc national des Pyrénées viennent de signer

Plus en détail

PARULINES DE L OUTAOUAIS, adultes au printemps

PARULINES DE L OUTAOUAIS, adultes au printemps PARULINES DE L OUTAOUAIS, adultes au printemps A. Espèces communes Vous devriez apprendre ces espèces et leurs chants en premier. Certaines espèces ont plusieurs chants. La seule méthode pour en venir

Plus en détail

Clé de détermination. Auteurs : Romaric Leconte, Michel et Vincent Baudraz

Clé de détermination. Auteurs : Romaric Leconte, Michel et Vincent Baudraz Clé de détermination Auteurs : Romaric Leconte, Michel et Vincent Baudraz Illustrations reproduites avec l aimable autorisation de Hans-Peter Wymann. Source des illustrations : Les papillons de jour et

Plus en détail

La biodiversité du Canada riche, mais en difficulté : le COSEPAC évalue une autre série d espèces en péril

La biodiversité du Canada riche, mais en difficulté : le COSEPAC évalue une autre série d espèces en péril La biodiversité du Canada riche, mais en difficulté : le COSEPAC évalue une autre série d espèces en péril Un élément central du travail requis pour la protection de la flore et de la faune diversifiée

Plus en détail

Données sur l état des populations du thon rouge de l atlantique (Thunnus thynnus).

Données sur l état des populations du thon rouge de l atlantique (Thunnus thynnus). Données sur l état des populations du thon rouge de l atlantique (Thunnus thynnus). Généralités : L exploitation du thon rouge de l Atlantique dans la Mer Méditerranée remonte au premier millénaire avant

Plus en détail

La chytridiomycose: Une redoutable mycose touchant les amphibiens

La chytridiomycose: Une redoutable mycose touchant les amphibiens La chytridiomycose: Une redoutable mycose touchant les amphibiens La chytridiomycose est une maladie des amphibiens provoquée par le champignon Batrachochytrium dendrobatidis. Cette épizootie contribue

Plus en détail

DICTIONNAIRE DE LA BANQUE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES SOUS S.I.G.

DICTIONNAIRE DE LA BANQUE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES SOUS S.I.G. DICTIONNAIRE DE LA BANQUE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES SOUS S.I.G. ENTITE_PAYSAGERE SOUS_ENTITE LIMITE STRUCTURE PAYSAGERE LIEUX PARTICULIERS LIGNE_DE_FORCE_DU_PAYSAGE ENJEUX ROUTES_D_INTERET POINT_DE_VUE_REMARQUABLE

Plus en détail

Les ravageurs du poireau

Les ravageurs du poireau Les ravageurs du poireau Mars 2008 17 Le poireau connait depuis quelques années une augmentation des attaques de ravageurs. Dans ce dossier sont présentés les 3 principaux ravageurs du poireau : la teigne

Plus en détail

Etat du peuplement des criquets et sauterelles

Etat du peuplement des criquets et sauterelles Biodiversité Fiche métadonnées et méthodes N X Etat du peuplement des criquets et sauterelles Contexte dans lequel s inscrit l indicateur Thème Sous-thème Axe Nature de l indicateur Etat Etat et évolution

Plus en détail

Les rapaces. L Oiseau libre

Les rapaces. L Oiseau libre Les rapaces Reconnaissance et populations L autour des palombes (Accipiter gentilis) L autour des palombes mâle est plus petit que la femelle d environ un tiers. Il a le dessus brun gris, la femelle l

Plus en détail

La caille de Chine. «Cotumix chinensis chinensis»

La caille de Chine. «Cotumix chinensis chinensis» La caille de Chine «Cotumix chinensis chinensis» NL : Chinese Dwergkwartel D : Chinesische Zwergwachtel GB : Chinese painted Quail F : autres noms : caille peinte caille peinte de Chine Origine : Inde,

Plus en détail

OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA BATRACHOFAUNE FRANÇAISE

OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA BATRACHOFAUNE FRANÇAISE ONBAF, MNHN, UMR 5173 Programme MARE, 1 OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA BATRACHOFAUNE FRANÇAISE 1. Signification du sigle 18.III.2005, J-J. Morère, e-mail : «onbaf@mnhn.fr» PROGRAMME MARE M.A.R.E. = Milieux

Plus en détail

ANIMAL HYBRIDE. Créer un animal en jumelant deux animaux déjà existants. Sur le plan linguistique, les étudiants sont amenés à :

ANIMAL HYBRIDE. Créer un animal en jumelant deux animaux déjà existants. Sur le plan linguistique, les étudiants sont amenés à : FAUNE ET FLORE Titre Activité ANIMAL HYBRIDE Créer un animal en jumelant deux animaux déjà existants. Intention Sur le plan culturel, les étudiants sont amenés à : Sur le plan linguistique, les étudiants

Plus en détail

LE FRELON ASIATIQUE. Vespa velutina nigrithorax

LE FRELON ASIATIQUE. Vespa velutina nigrithorax LE FRELON ASIATIQUE Vespa velutina nigrithorax Origine V. velutina nigrithorax vit au nord de l Inde, en Chine et dans les montagnes d Indonésie (Sumatra, Sulawesi). En Asie continentale, elle se développe

Plus en détail

Panorama. de la forêt alsacienne. Taux de boisement. Volume sur pied. Principales essences. Diversité. Propriétaires publics. Propriétaires privés

Panorama. de la forêt alsacienne. Taux de boisement. Volume sur pied. Principales essences. Diversité. Propriétaires publics. Propriétaires privés Panorama de la forêt alsacienne Taux de boisement Volume sur pied Principales essences Diversité Propriétaires publics Propriétaires privés Tempête de 1999 Récolte Edition 2005 Bienvenue au cœur d une

Plus en détail

Consultation des réseaux sur la gestion adaptative. Présentation des résultats intermédiaires!

Consultation des réseaux sur la gestion adaptative. Présentation des résultats intermédiaires! Consultation des réseaux sur la gestion adaptative Présentation des résultats intermédiaires! CONSULTATION! Objectifs! État des lieux des contraintes climatiques auxquelles sont confrontés les gestionnaires!

Plus en détail

Le hérisson Fiche n 1

Le hérisson Fiche n 1 Source : Hachette Son corps Le hérisson Fiche n 1 La tête du hérisson et ses pattes sont couvertes de poils. Le hérisson a un museau pointu et une petite queue. Le dos et les côtés sont couverts de piquants.

Plus en détail

Fonds pour l environnement mondial. 20 avril 2000 PROGRAMME D OPÉRATIONS N 12 GESTION INTÉGRÉE DES ÉCOSYSTÈMES

Fonds pour l environnement mondial. 20 avril 2000 PROGRAMME D OPÉRATIONS N 12 GESTION INTÉGRÉE DES ÉCOSYSTÈMES Fonds pour l environnement mondial 20 avril 2000 PROGRAMME D OPÉRATIONS N 12 GESTION INTÉGRÉE DES ÉCOSYSTÈMES INTRODUCTION 1. Les systèmes écologiques ou écosystèmes sont responsables des fonctions de

Plus en détail

Introduction. II. Aire de répartition des requins

Introduction. II. Aire de répartition des requins Premiers résultats des observations acoustiques effectuées sur les requins bouledogue et tigre entre le 2 décembre 2011 et le 2 décembre 2012 sur la côte ouest de la Réunion Introduction Ces premiers résultats

Plus en détail

Formation FORÊT Les massifs

Formation FORÊT Les massifs Formation FORÊT Les massifs Ateliers du patrimoine naturel de Picardie Rémi François Paul Janin 20/04/2014 Tour d horizon des principaux massifs picards Retz : l héritage de la futaie cathédrale Dominance

Plus en détail

Les Serpents des Deux-Sèvres. Petit guide d identification

Les Serpents des Deux-Sèvres. Petit guide d identification Les Serpents des Deux-Sèvres Petit guide d identification Ce livret pédagogique est édité dans le cadre d un programme de médiation sur la faune sauvage et plus particulièrement sur les serpents. Ce programme

Plus en détail

Campagnols en Région Picardie Premier état des lieux. Lundi 9 mars 2015 FREDON PICARDIE

Campagnols en Région Picardie Premier état des lieux. Lundi 9 mars 2015 FREDON PICARDIE Campagnols en Région Picardie Premier état des lieux Campagnols et mulot, les espèces importantes présentes en région + grands, oreilles plus petites + petits, oreilles bien développées Taille < 15 cm

Plus en détail

PRÉFET DE LA DRÔME FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000

PRÉFET DE LA DRÔME FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 PRÉFET DE LA DRÔME FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE OU DE DECLARATION PREALABLE (cocher) Par qui? Ce formulaire est à remplir par le porteur

Plus en détail

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif?

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif? L 7 a diversité biologique une richesse difficile à préserver A Uccle Notre Commune fait partie des communes les plus vertes de Bruxelles. Aussi aurez-vous peut-être la chance de faire des rencontres intéressantes

Plus en détail

Texte : Michel Guillaume et Jean-Paul Bardoul

Texte : Michel Guillaume et Jean-Paul Bardoul Texte : Michel Guillaume et Jean-Paul Bardoul En septembre 2012, un nid de Frelon asiatique a été découvert au Val-André. Bien camouflé et difficilement accessible au sommet d un conifère, il a cependant

Plus en détail

Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles

Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles Festival du développement durable juin 2009 Le parc Navazza et ses richesses naturelles Localisation de la visite Le parc Navazza peut grossièrement

Plus en détail

Inventaire fédéral des sites de reproduction de batraciens d'importance nationale

Inventaire fédéral des sites de reproduction de batraciens d'importance nationale Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Division Espèces, écosystèmes, paysages Inventaire fédéral des sites

Plus en détail

Des élèves écrivent pour Internet

Des élèves écrivent pour Internet Autor: Morawietz, Holger. Titel: Des élèves écrivent pour Internet. Rédactions en ligne et salle de classe virtuelle comme aides à la motivation Quelle: Realschule in Deutschland, Heft 5. Pfaffenhofen

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011

RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 DÉCRÉTANT UN CONTRÔLE INTÉRIMAIRE PROHIBANT UNE CONSTRUCTION, UN OUVRAGE OU DES TRAVAUX SUR DES TERRAINS COMPORTANT UN MILIEU HUMIDE SANS UNE CARACTÉRISATION

Plus en détail

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire. - Résumé non technique - septembre 2015

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire. - Résumé non technique - septembre 2015 Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire - Résumé non technique - septembre 2015 La trame verte et bleue : nationale et régionale Au plan national, l'etat définit des orientations

Plus en détail

A71 - ÉLARGISSEMENT DE L AUTOROUTE

A71 - ÉLARGISSEMENT DE L AUTOROUTE A71 - ÉLARGISSEMENT DE L AUTOROUTE ENTRE THEILLAY ET VIERZON Une 3 ème voie à la rencontre de la Sologne et du Berry 39 000 véhicules par jour sur 5 km réalisation d une 3 ème voie de circulation «L autoroute

Plus en détail