Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE"

Transcription

1 Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES II. PRÉSENTATION III. MÉTHODOLOGIE IV. SOURCES DE DOCUMENTATION GRAPHIQUES TABLEAUX Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 160

2 I. LISTE DES GRAPHIQUES Graphique 9. 1: Répartition mensuelle des employeurs immatriculés au cours de l exercice 2014 par nombre de salariés Graphique 9. 2: Répartition des travailleurs immatriculés par tranche d âge et par sexe au 31 décembre Graphique 9. 3: Répartition du poids des recettes techniques au cours de l année 2013 (%) Graphique 9. 4: Répartition (%) des prestations servies dans les dépenses de prestations familiales au 31/12/ LISTE DES TABLEAUX Tableau 9. 1: Mouvement des travailleurs immatriculés au cours de l exercice 2013 par catégorie Tableau 9. 2: Taux de salarisation en 2005 et 2010 selon les caractéristiques socio démographiques Tableau 9. 3: Taux de bas salaire chez les salariés en 2005 et Tableau 9. 4: Pourcentage d emplois salariés dans le secteur informel Tableau 9. 5: Taux d'emplois vulnérables en 2005 et Tableau 9. 6: Proportion de travailleurs victimes d un accident de travail, d une maladie professionnelle ou assurés en Tableau 9. 7: Principaux indicateurs de la culture syndicale en Tableau 9. 8: Principaux indicateurs de la culture syndicale en 2010 (suite) Tableau 9. 9: Pourcentage des travailleurs dont l entreprise a connu une grève (2010) Tableau 9. 10: Répartition mensuelle des employeurs immatriculés au cours de l exercice 2014 par catégorie Tableau 9. 10: Répartition mensuelle des employeurs immatriculés au cours de l exercice 2014 par nombre de salariés Tableau 9. 12: Evolution des nouvelles immatriculations employeurs entre 2010 et Tableau 9. 13: Evolution des immatriculations employeurs entre 2011 et Tableau 9. 14: Répartition par nature des cotisations encaissées de 2010 à Tableau 9. 15: Répartition par branche des cotisations encaissées de 2010 à Tableau 9. 16: Etat récapitulatif des prestations servies de 2010 à Tableau 9. 17: Evolution des effectifs des allocataires et des enfants bénéficiaires d allocations familiales de 2010 à Tableau 9. 18: Mouvement des travailleurs immatriculés par secteur au cours de l exercice Tableau 9. 19: Répartition des travailleurs immatriculés par tranche d âge et par sexe au 31 décembre Tableau 9. 21: Taux de cotisations appliqués par branche de prestations dans le secteur privé au Cameroun Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 161

3 II. PRÉSENTATION Dans la deuxième composante du Document de Stratégie pour la Croissance et l Emploi, le Cameroun s est engagé à créer des emplois décents. C est de ce fait un engagement dans la dynamique du travail décent qui est une des priorités du Bureau International du Travail (BIT) dans son agenda Le travail décent repose sur quatre grands piliers : (i) plein emploi productif ; (ii) accès aux systèmes de protection sociale ; (iii) respect des normes de travail fondamentales ; (iv) dialogue plus important entre les partenaires sociaux. Afin de déterminer les avancées du pays dans ce domaine, des études portant sur l emploi et le travail sont réalisées périodiquement afin d alimenter la chaine des résultats de la mise en œuvre du DSCE, mais aussi de fournir aux décideurs des outils d aide à la décision, et aux chercheurs et autres utilisateurs des informations pertinentes. Tel est le cas de la deuxième Enquête sur l Emploi et le Secteur Informel (EESI 2) réalisée en La première ayant été réalisée en Ces deux études mettent alors en exergue la qualité du travail au Cameroun. L enquête emploi annuellement menée par l Institut National de la Statistique en collaboration avec les administrations sectorielles constitue un autre pôle de collecte d information dans le marché du travail et de l emploi. Enfin, la publication de l annuaire statistique de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) permet de consolider et de pérenniser la partie «Travail, protection et assurance» ajoutée depuis l édition 2010 du présent annuaire. Les informations présentées dans cette section adressent la sécurité sociale des travailleurs du secteur privé formel. Dans le pilier plein emploi productif, les résultats de ces opérations montrent que le secteur informel est toujours le principal pourvoyeur d emploi au Cameroun. La part des emplois qu il renferme est passée de 90,4% en 2005 à 90,5% en Par ailleurs au cours de cette période, le taux de salarisation a augmenté de 8 points, passant de 12,3% en 2005 à 20,3% en Bien qu il se dégage une amélioration du taux de salarisation, une analyse poussée montre que ce taux est encore très insuffisant. En effet, près de 8 personnes sur 10 exercent sans toutefois percevoir un salaire. De plus, parmi les salariés, 34,6% ont un bas salaire (revenu horaire inférieur au 2/3 du revenu horaire médian national). S agissant des emplois vulnérables, ils ont légèrement diminué entre 2005 (77,3%) et 2010 (73,6%). Ces emplois sont ceux occupés par des actifs considérés comme étant dans une situation vulnérable dans l emploi : ce sont les travailleurs pour propre compte et les travailleurs familiaux non rémunérés. En outre, il est observé que seulement 11% des travailleurs connaissent au moins un texte qui régit l emploi et le travail. Ces derniers sont concentrés davantage dans le secteur public (63,4%) et le secteur privé formel (48%). Les actifs du secteur informel, étant pour la plus part de niveau scolaire très bas, ne s y intéressent pas. En ce qui concerne l accès au système de sécurité sociale dans le secteur privé formel et ceux gérés par le régime d assurance volontaire au Cameroun, la gestion financière est assurée par la CNPS. En 2014, elle a immatriculé employeurs (dont du secteur privé et 115 patrons de gens de maison) et travailleurs (dont du secteur privé et 687 gens de maison). Les recettes de la structure en 2014 proviennent de la branche des pensions de vieillesse, d invalidité et de décès (41, 94%), de la branche des risques professionnels (17,71%) et de la branche des prestations familiales (40,34%). Par ailleurs, dans sa mission de recouvrement de couverture des risques (prestation sociale), la CNPS a dépensé au cours de l année 2014, 70,5 milliards de fcfa, soit 5, 7 milliards pour les prestations familiales, 2,5 milliards pour les risques professionnels et 62,1 milliards pour les pensions de vieillesse d invalidité et de décès. Parlant des normes de travail, il ressort de l EESI 2 que 12,2% des travailleurs ont été victimes d un accident de travail au cours de l année Sur le plan régional, c est dans le Nord-Ouest (23,4%) et le Sud-Ouest (19,3%) que ces accidents sont accentués. Sous l angle des maladies professionnelles, il apparait que 7,5% des travailleurs ont été victimes au cours de l année Ce taux atteint un plafond de 16,1% à Yaoundé et dans le Sud-Ouest. Enfin, dans le domaine du tripartisme à travers un dialogue plus important entre les partenaires sociaux, la proportion de travailleurs qui connaissent l existence de (des) syndicat (s) dans leur entreprise est davantage faible, il se situe à 4,8% en III. MÉTHODOLOGIE Les informations présentées dans ce chapitre sont issues principalement des résultats de l EESI 1 réalisé en 2005 et de l EESI 2 de 2010, de l enquête emploi 2013, de l annuaire 2011, 2012, 2013, 2014 de la CNPS. L Enquête sur l Emploi et le Secteur Informel (EESI) est une enquête statistique à deux phases dont la première vise à appréhender l emploi et la seconde à évaluer les activités économiques du secteur Informel non agricole. Les résultats de ces enquêtes permettent de mettre en exergue l évolution de la qualité de l emploi au Cameroun en 2005 et en 2010, à travers des indicateurs tels que le taux de bas salaire, le taux d emploi vulnérable, etc. Par ailleurs, l enquête réalisée en 2010 a intégré une nouvelle section sur la sécurité sociale. Elle a permis d avoir davantage d informations sur les risques professionnels et la culture syndicale des travailleurs au Cameroun. Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 162

4 En ce qui concerne l annuaire statistique de la CNPS, elle a été produite par ladite structure et elle renferme les données au 31 décembre De ces documents ont été extraites des informations sur les cotisations, les prestations sociales et les immatriculations assurés et employeurs au Cameroun. IV. SOURCES DE DOCUMENTATION - Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) : annuaire statistique 2011, 2012 et 2013, Edition Avril Enquête sur l Emploi et le Secteur Informel, 2011 Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 163

5 GRAPHIQUES Graphique 9. 1: Répartition mensuelle des employeurs immatriculés au cours de l exercice 2014 par nombre de salariés Graphique 9. 2: Répartition des travailleurs immatriculés par tranche d âge et par sexe au 31 décembre 2013 Source: CNPS, annuaire statistique 2013 Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 164

6 Graphique 9. 3: Répartition du poids des recettes techniques au cours de l année 2013 (%). Source: CNPS, annuaire statistique 2013 Graphique 9. 4: Répartition (%) des prestations servies dans les dépenses de prestations familiales au 31/12/ 2013 Source: CNPS, annuaire statistique 2013 Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 165

7 Graphique 4: Répartition (%) des prestations servies dans les dépenses de prestations familiales au 31 décembre ,26% 0,03% 46,58% Allocations prénatales Allocations dematernité Allocations familiales Frais médicaux Indemnités journalières de congés dematernité 3,30% Autres prestations 1,75% 1,06% 0,02% Autres charges techniques et indemnités debilletage Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 166

8 TABLEAUX Tableau 9. 1: Mouvement des travailleurs immatriculés au cours de l exercice 2013 par catégorie EFFECTIFS DEBUT PERIODE IMMATRICULES AU COURS DE L'EXCERCICE MUTATIONS Retraités/Décédés Total Secteur Privé Gens de Maison Source : Total Tableau 9. 2: Taux de salarisation en 2005 et 2010 selon les caractéristiques socio démographiques Caractéristiques sociodémographiques Sexe Taux de salarisation (%) Masculin 19,6 28,6 Féminin 5,4 11,2 Groupe d'âge ans 0,6 1, ans 8,3 16, ans 14,1 23,2 Niveau scolaire Non scolarisé 2,2 4,7 Primaire 8,5 12,4 Secondaire 1er cycle 15,3 22,4 Secondaire 2nd cycle 30,3 44,7 Supérieur 50,2 74,1 Milieu de Résidence Urbain 21,2 41,4 Rural 7,1 9,4 Ensemble 12,3 20,3 Source: INS, EESI 1 et EESI 2 Tableau 9. 3: Taux de bas salaire chez les salariés en 2005 et 2010 caractéristique sociodémographique Sexe Taux de bas salaire (revenu horaire inférieur au 2/3 du revenu horaire médian national) chez les salariés (%) Masculin 35,4 34,5 Féminin 36,3 34,9 Groupe d'âge ans 71,4 77, ans 60 64, ans 45,9 44,6 Niveau scolaire Non scolarisé 62,5 71 Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 167

9 Primaire 58,4 52,6 Secondaire 1er cycle 39,2 43,8 Secondaire 2nd cycle 17,6 23,5 Supérieur 6,5 8,5 Milieu de Résidence Urbain 30,1 31,1 Rural 45,2 42,6 Ensemble 35,6 34,6 Source: INS, EESI 1 et EESI 2 Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 168

10 Tableau 9. 4: Pourcentage d emplois salariés dans le secteur informel Caractéristique sociodémographique Sexe Part d'emploi salarié dans le secteur informel non agricole (%) Masculin 51,1 52,4 Féminin 20,3 26,5 Groupe d'âge ans 7,3 8, ans 28,7 32, ans 37,1 40,5 Niveau scolaire Non scolarisé 8,7 17,3 Primaire 27,6 29,9 Secondaire 1er cycle 40,1 37,1 Secondaire 2nd cycle 63 56,9 Supérieur 82,4 77,3 Milieu de Résidence Urbain 44,3 45,9 Rural 28,1 32,7 Ensemble 37,3 41,3 Source: INS, EESI 1 et EESI 2 Tableau 9. 5: Taux d'emplois vulnérables en 2005 et 2010 Caractéristique sociodémographique Taux d'emploi vulnérable (part des travailleurs pour leur propre compte et des travailleurs familiaux dans le total des emplois) (%) Sexe Masculin 66,4 63,9 Féminin 88,6 84,1 Groupe d'âge ans 96,6 97, ans 77,3 75, ans 73,1 69,2 Niveau scolaire Non scolarisé 95,1 93,6 Primaire 82,3 80,7 Secondaire 1er cycle 67,5 70,2 Secondaire 2nd cycle 42,3 47,5 Supérieur 14,6 17,3 Milieu de Résidence Urbain 50,9 49,0 Rural 87,7 86,3 Ensemble 77,3 73,6 Source: INS, EESI 1 et EESI 2 Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 169

11 Tableau 9. 6: Proportion de travailleurs victimes d un accident de travail, d une maladie professionnelle ou assurés en 2010 Région d'enquête Proportion (%) de travailleurs victimes d'un accident de travail dans leur emploi principal au cours des 12 derniers mois Proportion (%) de travailleurs victimes d'une maladie professionnelle au cours des 12 derniers mois Proportion (%) de travailleurs couverts par une assurance dans le cadre de l'emploi principal Douala 6,3 4,3 13,8 Yaoundé 12 16,1 13,1 Adamaoua 13,8 16 2,8 Centre 16,8 9,8 1,8 Est 13,9 6,2 3,2 Extrême-Nord 4,2 1,5 1,1 Littoral 16,6 4,8 4,8 Nord 10,6 3,6 1,5 Nord-Ouest 23,4 10,7 4,3 Ouest 13,8 6,3 2,2 Sud 2,7 0,1 7,7 Sud-Ouest 19,3 16,8 8,7 Secteur institutionnel Public 7 8,4 38,7 Privée formel 9,1 7,9 36,9 Informelle non agricole 10 7,5 4,5 Informelle agricole 14,5 7,3 0,1 Milieu de Résidence Urbain 9,6 8,7 11,5 Rural 13,5 6,8 2,1 Ensemble 12,2 7,5 5,3 Source: INS, EESI 2 Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 170

12 Tableau 9. 7: Principaux indicateurs de la culture syndicale en 2010 Région d'enquête Pourcentage de travailleurs connaissant au moins un texte qui régisse l'emploi et le travail au Cameroun Pourcentage de travailleurs connaissant l'existence de (ou des) syndicat(s) dans l'entreprise où ils exercent Taux de syndicalisation (membre et à jour de ces cotisations) Douala 26,9 11,6 4,4 Yaoundé 23,8 11,8 3,6 Adamaoua 4,4 9,0 2,3 Centre 12,9 3,2 1,5 Est 7,3 4,3 0,7 Extrême-Nord 1,8 0,7 0,3 Littoral 19,3 4,8 1,7 Nord 4,8 2,6 1,1 Nord-Ouest 5,9 3,0 1,0 Ouest 6,5 3,4 0,5 Sud 17,2 3,4 1,4 Sud-Ouest 8,7 3,1 2,1 Secteur institutionnel Public 63,4 29,0 11,0 Privée formel 48,0 31,5 11,0 Informelle non agricole 10,4 4,7 1,4 Informelle agricole 3,1 0,4 2,2 Milieu de Résidence Urbain 21,8 10,5 3,5 Rural 5,4 1,9 0,7 Ensemble 11,1 4,8 1,7 Source: INS, EESI 2 Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 171

13 Tableau 9. 8: Principaux indicateurs de la culture syndicale en 2010 (suite) Région d'enquête Pourcentage de travailleurs, parmi ceux syndiqués, occupant un poste de responsabilité dans un syndicat Pourcentage de travailleurs syndiqués ayant déjà reçu une formation syndicale Pourcentage de travailleurs exerçant dans une entreprise ayant un ou plusieurs délégués du personnel Douala 4,8 10,4 13,0 Yaoundé 11,5 22,0 14,1 Adamaoua 19,6 12,0 3,5 Centre 35,4 20,1 2,8 Est 0,0 0,0 3,2 Extrême-Nord 49,3 11,9 1,0 Littoral 35,6 32,9 7,1 Nord 20,1 17,7 1,8 Nord-Ouest 0,0 7,0 3,5 Ouest 26,0 2,7 3,3 Sud 5,3 31,6 4,0 Sud-Ouest 37,8 27,7 6,6 Secteur institutionnel Public 19,3 24,6 36,4 Privée formel 6,1 10,9 40,2 Informelle non agricole 17,6 11,6 4,0 Informelle agricole 34,2 21,6 0,3 Milieu de Résidence Urbain 11,0 16,5 11,0 Rural 29,7 17,2 2,3 Ensemble 16,4 16,7 5,3 Source: INS, EESI 2 Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 172

14 Tableau 9. 9: Pourcentage des travailleurs dont l entreprise a connu une grève (2010) Région d'enquête Pourcentage de travailleurs dont l'entreprise a enregistré une grève Pourcentage de travailleurs dont l'entreprise a connu une grève avec préavis, désamorcée par voie de conciliation Douala 3,2 38,7 Yaoundé 5,2 46,6 Adamaoua 1,0 0,0 Centre 1,6 24,9 Est 2,6 43,2 Extrême-Nord 0,2 20,3 Littoral 1,3 3,5 Nord 0,5 36,6 Nord-Ouest 0,8 57,0 Ouest 1,6 47,1 Sud 1,2 24,6 Sud-Ouest 1,6 71,8 Secteur institutionnel Public 8,0 50,2 Privée formel 11,2 33,0 Informelle non agricole 2,0 40,8 Informelle agricole 0,1 52,5 Milieu de Résidence Urbain 3,6 42,0 Rural 0,7 41,1 Ensemble 1,7 41,8 Source: INS, EESI 2 Tableau 9. 10: Répartition mensuelle des employeurs immatriculés au cours de l exercice 2014 par catégorie Catégories employeurs Secteur privé Gens de maison Immatriculations Jan. Fév. Mars Avr. Mai. Juin Juil. Août Sep. Oct. Nov. Déc Ensemble Total Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 173

15 Tableau 9. 11: Répartition mensuelle des employeurs immatriculés au cours de l exercice 2014 par nombre de salariés Nombre de salariés Immatriculations Jan. Fév. Mars Avr. Mai. Juin Juil. Août Sep. Oct. Nov. Déc. Total Moins de ou plus Ensemble Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 174

16 Tableau 9. 12: Evolution des nouvelles immatriculations employeurs entre 2010 et 2014 Désignation Secteur Privé Gens De Maison Ensemble Tableau 9. 13: Evolution des immatriculations employeurs entre 2011 et 2014 Désignation Secteur Privé Gens De Maison Ensemble Tableau 9. 14: Répartition par nature des cotisations encaissées de 2010 à 2014 Rubriques Cotisations principales Majorations et pénalités de retard Recettes techniques rétrocédées par l'etat Autres produits techniques Cotisations assurance volontaire Recupération prestations payées à tort Total Tableau 9. 15: Répartition par branche des cotisations encaissées de 2010 à 2014 Branches Prestations familiales Risques professionnels Pensions de vieillesse d'invalidité et de décès Total Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 175

17 Tableau 9. 16: Etat récapitulatif des prestations servies de 2010 à 2014 Branches Prestations familiales Risques professionnels Pensions de vieillesse d'invalidité et de décès Total Tableau 9. 17: Evolution des effectifs des allocataires et des enfants bénéficiaires d allocations familiales de 2010 à 2014 Bénéficiaires Allocataires Enfants Tableau 9. 18: Mouvement des travailleurs immatriculés par secteur au cours de l exercice 2014 SECTEURS D'ACTIVITE Effectif début période Nouvelles Immatriculations MUTATIONS Retraités/Décédés Total Poids AGRICULTURE ,84% AUTRES INDUSTRIES MANUFACTURIERES ,56% AUTRES SERVICES ,94% BANQUES ET ASSURANCE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS ,15% ,60% COMMERCE ,72% CONSTRUCTION NAVALE, FERROVIAIRE, AUTO ELECTRICITE,EAUX ET GAZ ,02% ,41% ELEVAGE ,34% EXTRATION ,39% INDUSTRIE METALLURGIQUE ,68% Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 176

18 SECTEURS D'ACTIVITE INDUSTRIES ALIMENTAIRES INDUSTRIES CHIMIQUES INDUSTRIES MANUFACTURIERES Effectif début période Nouvelles Immatriculations MUTATIONS Total Poids ,41% ,19% ,67% PECHE ET PISCICULTURE ,55% REPARATION ,19% RESTAURATION ET HOTELERIE SECTEUR NON DEFINIE ,81% ,56% SYLVICULTURE ,41% TRANSPORTS ,57% Total Tableau 9. 19: Répartition des travailleurs immatriculés par tranche d âge et par sexe au 31 décembre 2014 Tranches SEXE Total d'ages F M - de 20 ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans et plus Total Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 177

19 Tableau 9. 20: Répartition des emplois supprimés pour diverses raisons (compressions, licenciements et mis à la retraite, chômage technique) au cours de l année 2013 Type Economique Discipline Abusif Retraités Démissions chômages techniques total Agriculture, Pêche, Elevage, Sylviculture et Exploitations forestières Industries extractives Industries manufacturières Electricité, Gaz et Eau Bâtiments et Travaux et Publics Commerce de gros et de détail, Restaurants et Hôtels Transports, Entrepôts et Communications Banques Assurances, Affaires Immobilières et Services fournis aux entreprises Services fournis à la collectivité, Services sociaux et Services Personnels Autres activités Ensemble Source: INS Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 178

20 Tableau 9. 21: Taux de cotisations appliqués par branche de prestations dans le secteur privé au Cameroun Branches Part patronale Part salariale (%) Total (%) Plafond (FCFA/mois) 7% pour le régime général, les domestiques et employés de maison Prestations familiales 5,65% pour le régime agricole 0 5, ,70% pour le régime enseignement privé 0 3, Assurance pensions de vieillesse, d invalidité et de décès 4,20% 2, Accidents du travail et maladies professionnelles de 1,75% à 5,00% suivant les risques encourus dans l entreprise /// /// Sans plafond Groupe A risque faible : 1,75% 0 1,75 Sans plafond Groupe B risque moyen : 2,50% 2,5 Sans plafond Groupe C risque élevé : 5,00% 5 Sans plafond Assurance volontaire Chapitre 9 : Travail, protection sociale et assurance Page 179

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 155 II. LISTE DES TABLEAUX... 155 III. PRÉSENTATION... 156 IV. MÉTHODOLOGIE... 156 V. SOURCES DE DOCUMENTATION...

Plus en détail

Conjoints collaborateurs et cotisants

Conjoints collaborateurs et cotisants Page supplémentaire : 1 Série des cotisants sur 2006 et 2007, mais pb a. pour les artisans vieillesse (rupture SCR en mai), b. pas de série mensuelle pour la maladie N 15 février 2008 Éléments démographiques

Plus en détail

RGE 2009. Recensement Général des entreprises en 2009. Principaux résultats - - - - - NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS - - - - -

RGE 2009. Recensement Général des entreprises en 2009. Principaux résultats - - - - - NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS - - - - - REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie - - - - - REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland - - - - - INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE - - - - - NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS - - - - - RGE 2009

Plus en détail

Tableau de bord du marché du travail 2000-2008

Tableau de bord du marché du travail 2000-2008 Tableau de bord du marché du travail 2000-2008 Population Emploi Travail et sécurité sociale Structures de financement Dépenses et revenu 2009 Avant-propos L Observatoire National de l Emploi et de la

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au Régime général - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010

Actif au RSI et retraité au Régime général - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010 Actif au RSI et retraité au - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010 Une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) Au cours de leur carrière, la plupart

Plus en détail

6.1. PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX, COÛT DU TRAVAIL ET COMPÉTITIVITÉ : UNE ANALYSE COMPARÉE DE LA FRANCE ET DES PRINCIPAUX PAYS EUROPÉENS

6.1. PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX, COÛT DU TRAVAIL ET COMPÉTITIVITÉ : UNE ANALYSE COMPARÉE DE LA FRANCE ET DES PRINCIPAUX PAYS EUROPÉENS 6.1. PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX, COÛT DU TRAVAIL ET COMPÉTITIVITÉ : UNE ANALYSE COMPARÉE DE LA FRANCE ET DES PRINCIPAUX PAYS EUROPÉENS Le coût du travail est un élément décisif de la compétitivité. Mais il n

Plus en détail

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Les dépenses du régime général... 4 II - Les recettes

Plus en détail

Croissance, emploi et protection sociale

Croissance, emploi et protection sociale Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Croissance, emploi et protection sociale Juillet 1998 Document de travail n 32 La problématique croissance, emploi et protection sociale

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Elus locaux Note d information n 14-05 du 14 janvier 2014 Mise à jour du 03/04/2014 Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Références Article 18 de la loi de financement de

Plus en détail

Activité antérieure des chômeurs

Activité antérieure des chômeurs Activité antérieure des chômeurs Chômeurs selon l activité antérieure au chômage, le groupe d âge, le sexe, Canada, province, mensuel, non désaisonnalisé Table-222 Chômeurs selon l activité antérieure

Plus en détail

Tableau de bord du marché de l'emploi

Tableau de bord du marché de l'emploi Tableau de bord du marché de l'emploi Période de référence : 31 décembre 2013 31 décembre 2014 n 3 juin 2015 1. Les flux de main-d'œuvre salariée : nombre de recrutements et de fins de contrat Flux et

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au régime général :

Actif au RSI et retraité au régime général : version corrigée le 01/03/20 11 Actif au RSI et retraité au régime général : une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) La plupart des travailleurs indépendants ont eu

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 202 janvier 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Parce qu il n existe pas de résultat sans effort, nous mettons

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

Conférence régionale sur l économie informelle en Afrique

Conférence régionale sur l économie informelle en Afrique Conférence régionale sur l économie informelle en Afrique Les causes et les origines de l expansion de l économie informelle en Afrique : Propos introductifs Par B. Kouglo LAWSON BODY Centre de Formation

Plus en détail

PREVENTICA NANTES 2014. Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles

PREVENTICA NANTES 2014. Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles PREVENTICA NANTES 2014 Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles 13/10/2014 1 La branche AT/MP au sein de la sécurité sociale SECURITE SOCIALE Gestion

Plus en détail

Tableau de bord du marché de l'emploi

Tableau de bord du marché de l'emploi Tableau de bord du marché de l'emploi Période de référence : 31 mars 2014 31 mars 2015 n 4 octobre 2015 SOMMAIRE 1. Les flux de main-d'œuvre salariée : nombre de recrutements et de fins de contrat... 2

Plus en détail

La ventilation hommes-femmes dans le bilan social

La ventilation hommes-femmes dans le bilan social La ventilation hommes-femmes dans le bilan social Colloque du 12 février 2015 Comment lutter contre l écart salarial entre hommes et femmes? Pierrette Heuse Service Analyse micro-économique Structure de

Plus en détail

majoritairement occupés par des femmes

majoritairement occupés par des femmes e ins e part naires n o 3 - Novembre 2008 REUNION Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la Réunion économie sociale en 2006 20 000 emplois majoritairement occupés par

Plus en détail

Hongrie. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Hongrie. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Hongrie Hongrie : le système de retraite en 212 Le système de retraite hongrois est un système par répartition obligatoire, uniforme, à prestations définies, composé d une pension publique liée aux revenus

Plus en détail

ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011. de la vie aux idées

ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011. de la vie aux idées ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011 de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 5 FAITS SAILLANTS 7 PROFIL

Plus en détail

2.08 Etat au 1 er janvier 2014

2.08 Etat au 1 er janvier 2014 2.08 Etat au 1 er janvier 2014 Cotisations à l assurance-chômage L assurance-chômage est obligatoire 1 L assurance-chômage (AC) est une assurance sociale suisse au même titre que l assurance-vieillesse

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A.

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. 2011 SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p 9 14 DÉPARTS p 10 15 PROMOTIONS ET AUGMENTATIONS p 11

Plus en détail

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes 1 Sommaire GUIDE DE REALISATION DU RAPPORT DE SITUATION COMPAREE... 3 Contenu du rapport... 3 La notion

Plus en détail

Chapitre 21 : POSTE ET TELECOMMUNICATIONS

Chapitre 21 : POSTE ET TELECOMMUNICATIONS Chapitre 21 : POSTE ET TELECOMMUNICATIONS SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 370 II. LISTE DES TABLEAUX... 370 III. PRESENTATION... 371 IV. METHODOLOGIE... 371 V. DEFINITIONS... 371 VI. SOURCES DES DONNEES...

Plus en détail

L épargne en prévision de la retraite : comportement de détention DREES

L épargne en prévision de la retraite : comportement de détention DREES CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil L épargne

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE DU MALI

INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE DU MALI INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE DU MALI SANTE, EMPLOI, SECURITE ALIMENTAIRE ET DEPENSES DE CONSOMMATION DES MENAGES Octobre décembre 2014 Février 2015 EMOP 2013-3---Résultats Page 1 ENQUETE MODULAIRE

Plus en détail

Dares Analyses. La situation professionnelle des bénéficiaires de l allocation aux adultes handicapés

Dares Analyses. La situation professionnelle des bénéficiaires de l allocation aux adultes handicapés Dares Analyses mai 2015 N 036 publication de la direction de l'animation de la recherche, étu et statistiques La situation professionnelle l allocation aux adultes handicapés Fin 2012, les personnes qui

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2014 BNP PARIBAS SA RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p

Plus en détail

INDICE DE PRIX DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE (IPPI)

INDICE DE PRIX DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE (IPPI) Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne INDICE DE PRIX DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE (IPPI) Méthodologie et lien avec l indice de la production industrielle (IPI) Atelier sur les

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

Article paru dans la Lettre d'information tef n 3/99. Le bilan social : une nouvelle source d informations sur l emploi

Article paru dans la Lettre d'information tef n 3/99. Le bilan social : une nouvelle source d informations sur l emploi Article paru dans la Lettre d'information tef n 3/99 Le bilan social : une nouvelle source d informations sur l emploi Esteban Martinez TEF-ULB L établissement par les entreprises d un bilan social est

Plus en détail

2 e CONGRÈS MONDIAL RÉSOLUTION L ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL

2 e CONGRÈS MONDIAL RÉSOLUTION L ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL 2CO/F/6.8 (définitif) CONFÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE 2 e CONGRÈS MONDIAL Vancouver, du 21 au 25 juin 2010 RÉSOLUTION L ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL 1. Le Congrès s engage à appuyer le

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Octobre 2015 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

Le bulletin de salaire

Le bulletin de salaire Le bulletin de salaire Traitement brut, net à payer, total charges patronales Que signifient les indications portées sur le bulletin de salaire? A quoi correspondent les sommes déduites du salaire brut?

Plus en détail

Elément proportionnel au traitement de l IM. 1 enfant 2.29 0 % 2.29 2.29. 2 enfants 10.67 3 % 73.04 110.27. 3 enfants 15.24 8 % 181.56 280.

Elément proportionnel au traitement de l IM. 1 enfant 2.29 0 % 2.29 2.29. 2 enfants 10.67 3 % 73.04 110.27. 3 enfants 15.24 8 % 181.56 280. Circulaire n 2015-01 R du 7 janvier 2015 Sandrine BERGER - 04 77 42 67 28 - finances@cdg42.org Anaïs BERNARD - 04 77 01 01 74 - finances2@cdg42.org 1 er janvier 2015 Salaires et charges sociales Régime

Plus en détail

1. Introduction Personnes impliquées dans la réalisation de l EQCOTESST (volet conditions de travail et d emploi)

1. Introduction Personnes impliquées dans la réalisation de l EQCOTESST (volet conditions de travail et d emploi) Conditions de travail et d emploi Luc Cloutier-Villeneuve Institut de la statistique du Québec Pascale Prud homme Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et sécurité au travail Plan de la présentation

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (Sarthe) ACCORD DU 14 DÉCEMBRE 2010 RELATIF À LA

Plus en détail

Tableau de Bord des Finances Publiques

Tableau de Bord des Finances Publiques Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions Financières Tableau de Bord des Finances Publiques février 2010 Sommaire Note de présentation I Tableaux des indicateurs statistiques et graphiques

Plus en détail

Loi du pays n 2009-1 du 7 janvier 2009. relative à l emploi des personnes en situation de handicap

Loi du pays n 2009-1 du 7 janvier 2009. relative à l emploi des personnes en situation de handicap relative à l emploi des personnes en situation de handicap Historique : Créée par : relative à l emploi des personnes en situation de handicap JONC du 13 janvier 2009 page 249 Textes d application : Délibération

Plus en détail

Tunisie TUNISIE. (article 13). 3 Cette restructuration est venue concrétiser une série de recommandations adoptées

Tunisie TUNISIE. (article 13). 3 Cette restructuration est venue concrétiser une série de recommandations adoptées TUNISIE La promotion de l emploi est annoncée, depuis plusieurs années, comme étant une priorité absolue de la stratégie de développement de la Tunisie, notamment dans un contexte qui demeure marqué par

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

Evolutions internationales dans la mesure du secteur informel et de l emploi informel. Notes Techniques N 01 : Cadre conceptuel

Evolutions internationales dans la mesure du secteur informel et de l emploi informel. Notes Techniques N 01 : Cadre conceptuel Evolutions internationales dans la mesure du secteur informel et de l emploi informel Notes Techniques N 01 : Cadre conceptuel Février 2010 SOMMAIRE Page Introduction... 2 I. Recentrage des cadres conceptuels

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire. schassigneux@yahoo.fr

Le contrat de travail temporaire. schassigneux@yahoo.fr Le contrat de travail temporaire schassigneux@yahoo.fr 1 Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission,

Plus en détail

9,54% - Traitement de base indiciaire + NBI. Participation assujettie aux cotisations sociales : CSG et RDS à 100% et RAFP

9,54% - Traitement de base indiciaire + NBI. Participation assujettie aux cotisations sociales : CSG et RDS à 100% et RAFP Pour les titulaires et les stagiaires : régime spécial CNRACL (1) Maladie - Maternité 11,50% - Traitement de base indiciaire brut + NBI Alloctions familiales 5,25% - Traitement de base indiciaire brut

Plus en détail

Travail autonome en couple

Travail autonome en couple Katherine Marshall La croissance récente du travail autonome a fait l objet d un certain nombre d études. Celles-ci ont surtout porté sur les facteurs déterminants, les transitions, les jeunes et les femmes

Plus en détail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail rapport d analyse FORMASTAT 2007 Analyse quantitative de l activité de formation des entreprises bénéficiaires de l aide financière de l État en matière de formation professionnelle continue en 2007 I

Plus en détail

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française Points forts 09 BILAN L SE STABILISE EN INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Les effectifs salariés déclarés à la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) ont progressé de 430 emplois en, soit

Plus en détail

Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF

Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF EUROMED Migration III: Réinsertion sociale et professionnelle des migrants

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT La paie C a l c u l d e s é l é m e n t s d e l a r é m u n é r a t i o n p r i n c i p a l e 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT Il est fixé en fonction du grade de l agent et de l échelon auquel il

Plus en détail

Protection sociale et Politique familiale

Protection sociale et Politique familiale Protection sociale et Politique familiale 61 Familles de Martinique 2003 LA PROTECTION SOCIALE ET LA POLITIQUE FAMILIALE Les régimes d assurance sociale obligatoire visant à verser des en cas de maladie,

Plus en détail

Les potentiels de départs en retraite dans la région Centre

Les potentiels de départs en retraite dans la région Centre 1 Direction røgionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle du Centre Les potentiels de départs en retraite dans la région Centre Projection à l horizon 2015 Février 2005 2 Source

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTE n 438 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 1 er décembre 2014 PROJET DE LOI de financement de la sécurité

Plus en détail

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES I MAJ.06-2016 SOMMAIRE A - DÉTERMINATION DU SALAIRE LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES Principe : la libre fixation du salaire Respect du SMIC Fixation du SMIC Respect du minimum conventionnel Rémunération

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 Financement de la Sécurité Sociale pour 2009 Adoption définitive de la loi (validation du Conseil Constitutionnel) I Cotisations et contributions A Forfait

Plus en détail

Avant-projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 présenté aux caisses nationales de sécurité sociale

Avant-projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 présenté aux caisses nationales de sécurité sociale Avant-projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 présenté aux caisses nationales de sécurité sociale Dossier de presse 6 juin 2014 Une poursuite de la réduction du déficit

Plus en détail

PANORAMA DES CONTRATS AIDES

PANORAMA DES CONTRATS AIDES SECTEUR MARCHAND PANORAMA DES CONTRATS AIDES CONDITIONS/MODALITES/FORMALITES A QUI S'ADRESSER Contrat d'apprentissage : Organisme de formation * jeunes de 16 à 25 ans (d'au moins 15 ans dans certains cas)

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

Comparaison avec d autres approches du non marchand

Comparaison avec d autres approches du non marchand Partie I: Définitions, 1.3. Délimitation conceptuelle du secteur non marchand Comparaison avec d autres approches du non marchand Approche de la Confédération des Entreprises Non Marchandes (CENM) Approche

Plus en détail

Principales réformes de sécurité sociale adoptées au Maroc

Principales réformes de sécurité sociale adoptées au Maroc Principales réformes de sécurité sociale adoptées au Maroc Hôtel El Aurassi 25 octobre 2010 Alger Algérie 1 Sommaire 1 2 3 4 Maroc : Chiffres clés Aperçu des régimes de sécurité sociale au Maroc Principales

Plus en détail

POLITIQUE ET ACTION SOCIALE

POLITIQUE ET ACTION SOCIALE Madame, Monsieur, Cher adhérent, Nous vous adressons tout d abord nos vœux sincères de bonne et heureuse année 2013. Vous trouverez ci-joint, la circulaire sociale du mois de Janvier, qui récapitule les

Plus en détail

Description du certificat de prévoyance

Description du certificat de prévoyance Description du certificat de prévoyance 1a 1b 2 3 4 5 6 7 8 2 1 er janvier 2016 Description du certificat de prévoyance de la caisse de pension PKG La liste ci-après décrit les différentes rubriques du

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2012 Table des matières Le rapport 2012... 6 1. Différences salariales générales... 7 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

STATISTIQUES MONETAIRES

STATISTIQUES MONETAIRES STATISTIQUES MONETAIRES Janvier 21 STATISTIQUES MONETAIRES Janvier 21 La méthodologie d élaboration des statistiques monétaires, ainsi que des séries statistiques mises à jour sont disponibles sur le site

Plus en détail

Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants

Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants N 43 Avril 1 Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants Le RSI gère les régimes invalidité-décès des artisans et commerçants. L assurance invalidité permet de couvrir

Plus en détail

AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER

AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER 09-11 AOUT 2011 27/10/2011 1 27/10/2011 2 Introduction

Plus en détail

Le travail intérimaire comparé aux autres formes d emploi

Le travail intérimaire comparé aux autres formes d emploi Le travail intérimaire comparé aux autres formes d emploi Rapport final Mars 2015 Pour le compte de: Eurociett UNI Europa Projet n VS/2013/0389 With financial support from the European Union Document

Plus en détail

Départs en retraite avec décote : des situations contrastées entre les hommes et les femmes

Départs en retraite avec décote : des situations contrastées entre les hommes et les femmes n o 28 03 / 2015 études, recherches et statistiques de la Cnav étude Julie Vanriet- Margueron, Cnav Départs en retraite avec décote : des situations contrastées entre les hommes et les femmes Lorsqu un

Plus en détail

LE SYSTEME DE COUVERTURE SOCIALE EN COTE D IVOIRE

LE SYSTEME DE COUVERTURE SOCIALE EN COTE D IVOIRE MINISTÈRE DE LA FAMILLE, DE LA FEMME ET DES AFFAIRES SOCIALES RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION -DISCIPLINE -TRAVAIL DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE ET DE LA MUTUALITE LE SYSTEME DE COUVERTURE SOCIALE

Plus en détail

Dossier d affiliation aux Institutions sociales de la FVE

Dossier d affiliation aux Institutions sociales de la FVE Dossier d affiliation aux Institutions sociales de la FVE Patron indépendant (gros œuvre) Contenu 1. Bulletin d affiliation aux institutions sociales de la FVE Vous voudrez bien nous retourner ce document

Plus en détail

Projet subventionné par la Commission Européenne.

Projet subventionné par la Commission Européenne. Projet du Ministère de la Promotion Féminine «L égalité de salaire, défi du développement démocratique et économique» réalisé dans le cadre de la stratégie communautaire en matière d égalité entre les

Plus en détail

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE. l assurance sociale comprend les régimes légaux d assurance maladie et pensions.

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE. l assurance sociale comprend les régimes légaux d assurance maladie et pensions. RÉPUBLIQUE TCHÈQUE Nomenclature SCC Contribution compensatoire de l Etat (State Compensation Contribution) Unité monétaire Les dépenses sociales sont exprimées en millions de couronnes tchèques (CZK).

Plus en détail

L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Notice DAJ 825 Mise à jour janvier 2009 L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Sommaire Votre situation Vous percevez l allocation d aide au retour à l emploi et vous créez

Plus en détail

Les statuts à temps partiel dans l assurancechômage

Les statuts à temps partiel dans l assurancechômage Les statuts à temps partiel dans l assurancechômage Table des matières I. Qu entend-on par travail à temps partiel dans l assurance-chômage? II. III. IV. items spéciaux: Qu est-ce que l allocation de

Plus en détail

Le Contrat d Apprentissage

Le Contrat d Apprentissage Le Contrat d Apprentissage Dans le cadre des mesures d'exonération en faveur de l'emploi vous pouvez embaucher, un jeune sous certaines conditions avec un contrat d'apprentissage. Quel contrat? Le contrat

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

Décision n 2007 561 DC. Consolidation

Décision n 2007 561 DC. Consolidation C o n s e i l c o n s t i t u t i o n n e l Décision n 2007 561 DC Loi ratifiant l ordonnance n 2007-329 du 12 mars 2007 relative au code du travail (partie législative) Consolidation Source : services

Plus en détail

FEMMES & SOCIAL ACTIONS 2012-2016

FEMMES & SOCIAL ACTIONS 2012-2016 FEMMES & SOCIAL ACTIONS 2012-2016 AMÉLIORER RAPIDEMENT LES RETRAITES DES FEMMES La loi du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraites, portée par Marisol Touraine, a permis

Plus en détail

L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité au travail

L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité au travail Policy Brief Employment Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et des Affaires ociales International Labour Office Note synthétique de politique L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité

Plus en détail

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc Version automne 2009 L égalité professionnelle Tableau de bord Pays de Saint-Brieuc Édito 45,8% de femmes salariées, 81,7% de femmes parmi les personnes à temps partiel, salaire inférieur de 14% à celui

Plus en détail

Le système d assurance chômage

Le système d assurance chômage D A N E M A R K L A P O L I T I Q U E D E M A R C H É D U T R A V A I L Le système d assurance chômage Janvier 2001 DANSK ARBEJDSMARKEDSPOLITIK Cette publication est éditée par le Ministère du Travail

Plus en détail

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 341 II. LISTE DES TABLEAUX... 341 III. PRESENTATION... 342 IV. METHODOLOGIE... 342 V. DÉFINITIONS... 342 VI. SOURCES DE DOCUMENTATION...

Plus en détail

MENSUEL DE L EMPLOI DE FRANCHE-COMTE

MENSUEL DE L EMPLOI DE FRANCHE-COMTE DIRECCTE de Franche-Comté N 381 - Décembre 2015 MENSUEL DE L EMPLOI DE FRANCHE-COMTE Conjoncture de l emploi S elon la Banque de France, après la forte dynamique constatée en octobre, la production industrielle

Plus en détail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail Direction territoriale ISERE territoire Alpes Sud Isère marché du travail Introduction les demandeurs d emploi Evolution du nombre de demandeurs d emploi Caractéristiques (âge sexe formation qualification

Plus en détail

les métiers de dirigeants au sein de la protection

les métiers de dirigeants au sein de la protection L avenir de la Protection sociale se dessine avec vous FOCUS SUR les métiers de dirigeants au sein de la protection sociale La Protection sociale, cœur de la solidarité La Protection sociale, c est l ensemble

Plus en détail

Comptabilité approfondie de la paie

Comptabilité approfondie de la paie Comptabilité approfondie de la paie Chapitre 1 Bulletin de paie (Présentation générale de la paie méthodologie des calculs (bulletins «non cadre» - bulletins «cadre» - cotisations et autres charges ; bulletins

Plus en détail

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel COE Séance du 17 décembre 2013 Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel Antoine Magnier DARES 1 Plan I. Stock et flux de CDD et missions d intérim Part des contrats temporaires

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS ISSN 0984-2543 PRÉFECTURE DE LA VENDÉE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2002/22 Achevé d imprimer le 24 octobre 2002 SOMMAIRE DU RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2002/22 achevé d imprimé le 24 octobre

Plus en détail

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8822. SCIERIES AGRICOLES ET EXPLOITATIONS FORESTIÈRES (RHÔNE-ALPES, À L EXCEPTION DE LA LOIRE) (27 juin 1988)

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/11/055 DÉLIBÉRATION N 11/034 DU 3 MAI 2011 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL CODÉES À LA

Plus en détail

Quel salaire pour quel travail?

Quel salaire pour quel travail? 1 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 12 octobre 2010 Quel salaire pour quel travail? Quel est le secteur le mieux payé? Quelles professions permettent de gagner

Plus en détail