CRÉDIT BAIL MOBILIER à LA CELCA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CRÉDIT BAIL MOBILIER à LA CELCA"

Transcription

1 CRÉDIT BAIL MOBILIER à LA CELCA

2 La Délégation LORRAINE CHAMPAGNE Le Responsable CBM : Joël MIRVAL Localisation : CAISSE D ÉPARGNE LORRAINE CHAMPAGNE 12/14 rue Carnot REIMS Cedex Port : Adresse : courrier NATIXIS LEASE 4 place de la Coupole CHARENTON LE PONT Assistance : Carole LANTONNAT Commerciale Aurélien IAQUANELLO Christelle JEAN BART Camille GILLIS Ligne groupée : Adresse mail générique : 2

3 Notre programme de cette séance 3

4 1 - PRESENTATION DE NATIXIS LEASE 2 - LE CREDIT BAIL MATÉRIEL 3 LES CIBLES CLIENTÈLE ET MATERIELS DU CBM 4 ANALYSER UNE PROPOSITION FINANCIERE EN CBM 5 LE SURAMORTISSEMENT 6 QUELLES IDEES RECUES SUR LE CBM 4

5 Présentation de Natixis Lease

6 L organigramme Crédit-bail location financière NATIXIS 100 % NATIXIS LEASE International Succursales Espagne Italie 100 % Lease Expansion Natixis LLD 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % Fructicomi Natixis Bail Caisse d Épargne Lease Bail Matériel Natixis Energeco LOI LLD Crédit-bail Immo CBM - LF Sofergie 6

7 LE CRÉDIT BAIL 7

8 LE CREDIT BAIL MATERIEL C est le financement à 100 % des investissements mobiliers A USAGE UNIQUEMENT PROFESSIONNEL Il assure à une entreprise l utilisation exclusive d un matériel moyennant le versement de loyers avec la possibilité d en devenir PROPRIETAIRE au terme de la location 8

9 CREDIT-BAIL MATERIEL Définition : financement de biens d équipement sous forme de location avec une promesse de vente (VR) au locataire en fin de contrat Bénéficiaire : Toutes entités ayant un usage professionnel d un bien d équipement ( qu elles soient entreprises individuelles, commerciales ou industrielles, associatives ) Un Contrat tripartite Option fin de contrat Bailleur NATIXIS LEASE Client Choix des matériels et du fournisseur Fournisseur 9

10 CREDIT-BAIL MATERIEL Montant : à partir de Durée : 3 à 7 ans Périodicité : Mensuelle, trimestrielle, annuelle Valeur résiduelle : 1 à 5% Taux : fixe ou variable Profil : constant ou dégressif 10

11 CREDIT-BAIL MATERIEL fiscalement en CBM : - Les loyers sont des charges d exploitation déductibles - TVA sur loyer récupérable par les entités assujetties 11

12 BENEFICES SUR LA TRESORERIE Financement à 100 % T.T.C. Évite le décaissement d une T.V.A sur investissement Gestion des acomptes et des subventions par NL Barème modulé en fonction de l activité et du cycle de trésorerie 12

13 CREDIT-BAIL MATERIEL En Résumé Trésorerie préservée par un financement 100% du TTC Un financement avec ou sans apport Prise en charge des acomptes Charges adaptables à l activité (barème saisonnier possible) Fiscalité allégée par des économies d IS ou IRPP Renouvellement facilité (pas d apport obligatoire) 13

14 LES CIBLES DU CBM 14

15 CIBLE CLIENTÈLE Tous les acteurs économiques qui investissent dans un bien équipement : Toutes types de structures : SARL, SA, SAS, SELARL, EURL, SCP, Entreprise individuelle, Artisans, Commerçants, Professions Libérales, Agriculteurs, Coopératives, associations, mutuelles,... Excepté : Les autoentrepreneurs. Des acteurs de tous secteurs!!! 15 15

16 Cibles Matériels Des équipements neufs ou d occasion Facilement identifiables (immatriculables, numéro de série ). Existence d un marché de l occasion. Des matériels de marques connues et achetés à leur juste prix. Les matériels d occasion vendus et révisés par un professionnel avec une garantie (exclusion des vendeurs particuliers). 16

17 Cibles matériels Nos matériels cibles sont : Tous de type de véhicules roulants (VU, VP, tracteurs agricoles ou routiers, porteurs, dumpers, pelles...) Tous les biens d équipement : Matériels industriels, de production, de mesure et contrôles et autres ) Équipements informatiques ( serveurs et PC), bureautiques (copieux, mobiliers de bureaux) Etc. 17

18 Points de vigilance sur les matériels Nous restons vigilants pour les équipements à : Forte obsolescence : informatique, bureautique Non identifiables : échafaudages Faible valeur unitaire : Petits télécopieurs Et nous retenon des durées courtes (3 /4 ans) et des VR de 1% max Nous excluons le financement : Prototypes Les progiciels, et logiciels seuls ( sans hardware) Matériels immeubles par destination : La climatisation Fonds de commerce 18

19 Analyser une proposition de CBM 19

20 Un même taux pour un coût final très différent!! Périodicité % VR Loyers Coût Total 1% 2,318% 112,28% LINEAIRE Mensuel 5% 2,245 % 112,75% 1% 6,917% 111,67% Trimestriel 5% 6,697% 112,16% 1% 2,514 % 111,75% DEGRESSIF Mensuel 5% 7,499% 111,88 % 1% 7,499% 110,15% Trimestriel 5% 7,499% 111,29% 1% 1,895% 110,08% 1 er LOYER 20% Mensuel 5% 1,820% 110,54% 1% 5,937% 110,05% Trimestriel 5% 5,700% 110,50% 20

21 LE SURAMORTISSEMENT Une déduction exceptionnelle en faveur de l investissement productif industriel

22 Champ d application REGLE DU SURAMORTISSEMENT Les entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés ou à l'impôt sur le revenu selon un régime réel d'imposition peuvent déduire de leur résultat imposable une somme égale à 40 % de la valeur d'origine des biens hors frais financiers, affectés à leur activité et qu'elles acquièrent ou fabriquent à compter depuis 15 avril 2015 et jusqu'au 14 avril 2017 Direction Développement, Innovation et Qualité P. Beaumont / C. Balchan 22

23 Champ d application Biens neufs uniquement, éligibles à l amortissement dégressif selon le système prévu à l article 39 A du CGI Le type de matériel concerné Matériels et outillages utilisés pour des opérations industrielles de fabrication ou de transformation Matériels de manutention + matériels de travaux publics Installations destinées à l épuration des eaux et à l assainissement de l atmosphère Installations productrices de vapeur, de chaleur ou d énergie Sauf installations utilisées dans le cadre d une activité de production d énergie électrique bénéficiant de l application d un tarif réglementé d achat de la production Matériels et outillages utilisés à des opérations de recherche scientifique ou technique Direction Développement, Innovation et Qualité P. Beaumont / C. Balchan 23

24 Champ d application lié au crédit-bail Pour bénéficier du suramortissement, le contrat de créditbail et le procès-verbal de livraison doivent être signés entre le 15 avril 2015 et le 14 avril La déduction de 40 % est répartie de manière linéaire sur la durée normale d utilisation du bien*. Elle n est pas liée à la durée du contrat de crédit-bail. *Durée normale d utilisation du bien : La durée normale d utilisation du bien correspond à la durée réelle d utilisation attendue à l acquisition par l entreprise en référence aux durées d usage en vigueur dans la branche professionnelle concernée, sauf condition particulière d utilisation du bien. Direction Développement, Innovation et Qualité P. Beaumont / C. Balchan 24

25 Exemple : incidence du suramortissement Prix : Financé au moyen d un crédit-bail mobilier d une durée de 4 ans, VR : 1% Amortissable fiscalement en dégressif sur 4 ans EBE annuel : Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Total EBE Loyers annuels VR Sans suramortissement Résultat d'exploitation Base Imposable à l'is IS à 33,33 % Résultat net Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Total EBE Loyers annuels VR Avec suramortissement Résultat d'exploitation Suramortissement Base imposable à l'is IS à 33,33 % Résultat net Direction Développement, Innovation et Qualité P. Beaumont / C. Balchan 25

26 26 QUELQUES IDEES RECUES SUR LE CBM!!!

27 Les idées reçues Je préfère le crédit classique! 100% TTC En crédit-bail nous finançons 100% du prix TTC. Pas d impact sur la trésorerie. Plus de souplesse lors du renouvellement du matériel. 27 Vous diversifiez vos financements et vous pouvez ainsi utiliser le crédit pour développer votre activité (Besoin en Fonds de Roulement, achat de fonds de commerce et de parts sociales, )

28 Les idées reçues J ai de la trésorerie, la part d autofinancement en crédit bancaire ne me dérange pas, le fonds de roulement de l entreprise le permet! Utilisez l autofinancement sous la forme d un premier loyer majoré, fiscalement déductible. Pas d impact sur le niveau du fonds de roulement TVA Pas de TVA d investissement 28

29 Les idées reçues Proposez des réponses aux objections des clients! Mon fournisseur me proposent systématiquement le financement! Nous vous délivrons rapidement un accord de financement. Nous connaissons votre situation et vous proposons des conditions tarifaires plus adaptées et plus intéressantes. Nous pouvons mettre en place une enveloppe de financement adaptée à vos besoins. Nous vous laissons le choix du fournisseur et de la marque, nous n avons pas les contraintes d un concessionnaire. 29

30 Les idées reçus Proposez des réponses aux objections des clients! Le crédit-bail c est plus cher! Conditions financières proches de celles d un crédit bancaire. Plus de souplesse de remboursement. Loyers fiscalement déductibles. 30

31 MERCI DE VOTRE ATTENTION!! 31

32 32 32

Crédit-bail et suramortissement

Crédit-bail et suramortissement Crédit-bail et suramortissement Déduction exceptionnelle en faveur de l investissement productif industriel 24/04/2015 Champ d application REGLE DU SURAMORTISSEMENT Les entreprises soumises à l'impôt sur

Plus en détail

RECONDUCTION DE LA MESURE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT PRODUCTIF le suramortissement

RECONDUCTION DE LA MESURE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT PRODUCTIF le suramortissement RECONDUCTION DE LA MESURE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT PRODUCTIF le suramortissement avril 2016 Reconduction de la déduction exceptionnelle en faveur de l investissement Le Gouvernement a décidé de reconduire

Plus en détail

Banque Populaire Bail Matériel est une marque commerciale de Natixis Lease dédiée à l ensemble des clients de la Banque de Savoie.

Banque Populaire Bail Matériel est une marque commerciale de Natixis Lease dédiée à l ensemble des clients de la Banque de Savoie. Crédit Bail Mobilier Financez vos investissements sans déséquilibrer votre budget grâce au crédit-bail mobilier Bail Matériel. EN BREF Le crédit-bail mobilier Bail Matériel est destiné à louer un équipement

Plus en détail

7 mesures annoncées le 8 avril 2015

7 mesures annoncées le 8 avril 2015 1 7 mesures annoncées le 8 avril 2015 Soutien de l investissement des entreprises Suramortissement Renforcement des prêts de développement de bpifrance Réorientation de l épargne (assurances, caisses de

Plus en détail

Panel 2 : Le Crédit-bail mobilier Plus de liberté pour entreprendre. Natixis Algérie-Novembre 2014

Panel 2 : Le Crédit-bail mobilier Plus de liberté pour entreprendre. Natixis Algérie-Novembre 2014 Panel 2 : Le Crédit-bail mobilier Plus de liberté pour entreprendre Natixis Algérie-Novembre 2014 Sommaire LE CREDIT BAIL EN ALGERIE: CADRE REGLEMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT LE CREDIT BAIL MOBILIER LES PRINICPAUX

Plus en détail

Crédit-bail mobilier Bail Matériel

Crédit-bail mobilier Bail Matériel Crédit-bail mobilier Bail Matériel Financez vos investissements sans déséquilibrer votre budget grâce au crédit-bail mobilier Bail Matériel. EN BREF Avec le crédit-bail mobilier Bail Matériel vous financez

Plus en détail

Crédit-bail immobilier (produit) Date : 19/05/2016

Crédit-bail immobilier (produit) Date : 19/05/2016 Créditbail immobilier (produit) Date : 19/05/2016 Sommaire 1. Définition du créditbail immobilier 2. Les trois régimes du CBI 3. Le déroulement d une opération de CBI 4. Les avantages du CBI 2 Définition

Plus en détail

La déduction exceptionnelle en faveur de l'investissement productif. (le suramortissement : une mesure pour soutenir l'investissement productif)

La déduction exceptionnelle en faveur de l'investissement productif. (le suramortissement : une mesure pour soutenir l'investissement productif) La déduction exceptionnelle en faveur de l'investissement productif (le suramortissement : une mesure pour soutenir l'investissement productif) Sommaire 1) En quoi consiste cette déduction exceptionnelle?

Plus en détail

MESURE EXCEPTIONNELLE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT PRODUCTIF PRECISIONS

MESURE EXCEPTIONNELLE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT PRODUCTIF PRECISIONS N 95 FISCAL n 19 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 15 septembre 2015 ISSN 1769-4000 MESURE EXCEPTIONNELLE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT PRODUCTIF PRECISIONS L essentiel : Comme indiqué dans

Plus en détail

Mesures en faveur de l'allègement de la fiscalité des entreprises - Mesures de simplification de nature fiscale pour les entreprises.

Mesures en faveur de l'allègement de la fiscalité des entreprises - Mesures de simplification de nature fiscale pour les entreprises. Mesures en faveur de l'allègement de la fiscalité des entreprises - Mesures de simplification de nature fiscale pour les entreprises DDFiP MAYENNE Septembre 2015 Le crédit d'impôt pour la compétitivité

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS Page : 1 / 19 Gestion des immobilisations et des investissements. 1. CAS DE SYNTHESE... 3 1.1. CALCUL DE RENTABILITE D IMMOBILISATIONS ACQUISES... 3 1.2.

Plus en détail

De la comptabilité aux documents de synthèse

De la comptabilité aux documents de synthèse De la comptabilité aux documents de synthèse se La balance totaux mouvements soldes N libellé débits crédits débits crédits 10 capital 900 000,00 900 000,00 164 emprunts 200 000,00 200 000,00 2183 matériel

Plus en détail

1 L imposition du résultat des entreprises

1 L imposition du résultat des entreprises SOMMAIRE 1 L imposition du résultat des entreprises Thème 1 Imposition des produits 9 Exercice 1 Produits d exploitation 9 Exercice 2 Gains de change 10 Exercice 3 Subventions d investissement sur biens

Plus en détail

L INSTALLATION DU MEDECIN LIBERAL PARIS 8 JUIN 2007

L INSTALLATION DU MEDECIN LIBERAL PARIS 8 JUIN 2007 L INSTALLATION DU MEDECIN LIBERAL PARIS 8 JUIN 2007 L INSTALLATION DU PROFESSIONNEL LIBERAL Dépenses de base Dépenses accessoires Problèmes dominants Création de cabinet Matériel Aménagements Véhicule

Plus en détail

Prime à l aménagement du territoire. Aide à la réindustrialisation pour les PME. Suramortissement. Crédit Impôt Innovation Arnaud CELARD DIRECCTE

Prime à l aménagement du territoire. Aide à la réindustrialisation pour les PME. Suramortissement. Crédit Impôt Innovation Arnaud CELARD DIRECCTE Prime à l aménagement du territoire Aide à la réindustrialisation pour les PME Suramortissement Crédit Impôt Innovation Arnaud CELARD DIRECCTE Aide à la réindustrialisation des PME Accompagner les projets

Plus en détail

Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement

Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement ENTREPRISES FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS CRÉDIT-BAIL MOBILIER, LOCATION FINANCIÈRE Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement 1 Dans le cadre de votre activité, vous

Plus en détail

OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS. FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Identification de l entreprise

OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS. FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Identification de l entreprise OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Nature du projet : Identification de l entreprise Nom du dirigeant : Nom de l'entreprise : Adresse : Dossier

Plus en détail

Je voudrais m acheter un véhicule

Je voudrais m acheter un véhicule CF 001 Janvier 2010 w w w. lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent w w w.franceac tive.org Financeur solidaire pour l emploi Je voudrais m acheter un véhicule Collection

Plus en détail

LE FINANCEMENT PAR EMPRUNT. Il est essentiellement constitué des emprunts indivis et des emprunts obligataires :

LE FINANCEMENT PAR EMPRUNT. Il est essentiellement constitué des emprunts indivis et des emprunts obligataires : Une firme pour financer ces investissements, à le choix entre 2 options ; soit le financement par fonds propre ; soit le financement par l endettement. Dans cette fiche, nous allons définir et décrire

Plus en détail

Énergies renouvelables Développement durable Tous les avantages des financements réunis dans le choix SOFERGIE

Énergies renouvelables Développement durable Tous les avantages des financements réunis dans le choix SOFERGIE Énergies renouvelables Développement durable Tous les avantages des financements réunis dans le choix SOFERGIE Sommaire 1. Qu est-ce qu une SOFERGIE? 2. Quels en sont les bénéficiaires? 3. Quels sont

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

Le financement des investissements

Le financement des investissements Les modes de financement Le crédit aux particuliers Le crédit aux entreprises 1 Les modes de financement L autofinancement Le crédit bancaire Le crédit-bail La location longue durée 2 L autofinancement

Plus en détail

un document pour séduire et convaincre

un document pour séduire et convaincre Le business plan un document pour séduire et convaincre Fiche d identité du projet Le marché Caractéristiques, répartition Acteurs, concurrence Se situer dans la démarche Clients, Choix stratégiques, positionnement,segmentation

Plus en détail

DEDUCTION FISCALE EXCEPTIONNELLE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT

DEDUCTION FISCALE EXCEPTIONNELLE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT DEDUCTION FISCALE EXCEPTIONNELLE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT 1 Champ d'application de la déduction exceptionnelle... 3 1.1 Entreprises éligibles... 3 1.2 Biens éligibles... 4 1.2.1 Nature des biens...

Plus en détail

Plan d affaires FIJ. Délégation : Présenté par : Adresse : Année :

Plan d affaires FIJ. Délégation : Présenté par : Adresse : Année : Ministère de la Jeunesse et des Sports Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports des Etats et Gouvernements ayant le français en partage Plan d affaires FIJ -------------------------------

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

GUIDE LOI MACRON. Amortissement exceptionnel des investissements

GUIDE LOI MACRON. Amortissement exceptionnel des investissements GUIDE LOI MACRON Amortissement exceptionnel des investissements SOMMAIRE La loi Macron, c est quoi? La loi Macron, c est pour qui? Quel avantage pour mon entreprise? Pourquoi choisir Yourcegid Immobilisations?

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Les travaux d inventaire : les amortissements pour dépréciation Page 1 LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION L'amortissement est la constatation comptable de la perte définitive de valeur que subissent

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature PROJET : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : Ce document est un exemple de plan d affaires professionnel. Vous êtes libre de vous en inspirer ou d en choisir un autre

Plus en détail

CREDIT-BAIL ET SUBVENTIONS

CREDIT-BAIL ET SUBVENTIONS CREDIT-BAIL ET SUBVENTIONS CREDIT-BAIL ET SUBVENTIONS Une implication active dans le financement de l économie locale Le rôle essentiel des crédit-bailleurs dans la gestion des subventions LES SOCIÉTÉS

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

Les grandes décisions financières du Gastroentérologue

Les grandes décisions financières du Gastroentérologue Les grandes décisions financières du Gastroentérologue Symposium SYNMAD - Palais des Congrès de Paris vendredi 26 mars 2010 Le choix du mode d exercice - Faut il choisir la SEL? La transmission du cabinet

Plus en détail

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION - Article 295 A du CGI - La TVA NPR applicable dans les DOM La taxe sur la valeur ajoutée non perçue récupérable (TVA NPR) s

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE PARTIE ÉCRITE SESSION 2015

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE PARTIE ÉCRITE SESSION 2015 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE PARTIE ÉCRITE SESSION 2015 Durée : 4h Coefficient : 6 Documents

Plus en détail

FISCALITÉ DES VÉHICULES D ENTREPRISE F I S C A L I T É

FISCALITÉ DES VÉHICULES D ENTREPRISE F I S C A L I T É TVA Véhicules utilitaires : récupérable pour les entreprises assujetties à la TVA. En LLD et Crédit Bail, la TVA peut également être récupérée sur les véhicules dérivés. En achat comptant et crédit classique,

Plus en détail

MATINÉE SPÉCIALE D INFODOC-EXPERTS. Point sur l actualité 2015. Vendredi 10 juillet 2015 - 1 -

MATINÉE SPÉCIALE D INFODOC-EXPERTS. Point sur l actualité 2015. Vendredi 10 juillet 2015 - 1 - MATINÉE SPÉCIALE D INFODOC-EXPERTS Point sur l actualité 2015 Vendredi 10 juillet 2015-1 - ACTUALITÉ FISCALE Séverine MICHELOT Frédéric FELLER Thomas BILLON Olga CONDE - 2 - Sommaire Sommaire o Mesures

Plus en détail

Les choix d investissement et de financement

Les choix d investissement et de financement Les choix d investissement et de financement L investissement sera-t-il rentable? Un investissement sera considéré comme rentable s il fait apparaître des capacités d autofinancement (recettes) supérieures

Plus en détail

Intitulé de votre projet

Intitulé de votre projet Intitulé de votre projet «Nom» «Prénom» «Adresse» «Tél» «e-mail» «Date de réalisation du dossier» 2 SOMMAIRE 1. Présentation personnelle (ou de l équipe)... 4 2. Le projet... 5 3. Le produit et son marché...

Plus en détail

Avis de l instructeur Favorable Défavorable. Date de réception du dossier / / NOM ou DENOMINATION SOCIALE DE L ENTREPRISE : LOCALISATION DU PROJET :

Avis de l instructeur Favorable Défavorable. Date de réception du dossier / / NOM ou DENOMINATION SOCIALE DE L ENTREPRISE : LOCALISATION DU PROJET : Dossier de demande d'aide FONDS D INTERVENTION POUR LES SERVICES, L ARTISANAT ET LE COMMERCE (FISAC) Rénovation de façades et d enseignes Accessibilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite NOM

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par :

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par : Votre projet de création : Présenté par : PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET Identité Titre : Nom - Prénom : Adresse : Date de naissance : Lieu de naissance : Téléphone : Mail : Profil personnel Situation

Plus en détail

Facturation GROUPON GROUPON FRANCE SAS 2014. Document à l'attention des partenaires locaux. Copyright Groupon France SAS

Facturation GROUPON GROUPON FRANCE SAS 2014. Document à l'attention des partenaires locaux. Copyright Groupon France SAS Facturation GROUPON Document à l'attention des partenaires locaux GROUPON FRANCE SAS 2014 1 SOMMAIRE Comment fonctionne la facturation chez GROUPON? I- LES ETAPES CLES DE LA FACTURATION... 3 II- VOTRE

Plus en détail

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. DOSSIER DE DEMANDE

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. DOSSIER DE DEMANDE mars 2011 BERRY - LOIRET - SARTHE - TOURAINE MOBILITÉ Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. DOSSIER DE DEMANDE BERRY CCI du Cher Esplanade

Plus en détail

P6C10 Le financement externe de l entreprise

P6C10 Le financement externe de l entreprise P6C10 Le financement externe de l entreprise I. Les emprunts indivis Emprunts indivis : souscrit par une seule personne juridique. Emprunt obligataire : souscrit par plusieurs personnes juridiques (hors

Plus en détail

Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements

Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements 3-1 Généralités sur les amortissements ü Définition : L amortissement correspond à la perte de la valeur jugée irréversible en raison du temps,

Plus en détail

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de Reximmo patrimoine 3 scpi de type malraux Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation

Plus en détail

Plan de la Table Ronde

Plan de la Table Ronde Intervenants Michel Duquaire Avocat et Président de l Arapl Rhône Alpes Véronique Durand - Urssaf Evelyne Philippe - RAM Didier Le Bras Allianz Laurence Vieux Rochas HSBC Jean Patrick Bedoucha BNP Laurence

Plus en détail

Déplacement de Michel Sapin Soutenir et accélérer l investissement productif

Déplacement de Michel Sapin Soutenir et accélérer l investissement productif Déplacement de Michel Sapin Soutenir et accélérer l investissement productif LUNDI 27 AVRIL 2015 SAVIGNY-LE-TEMPLE Quelques mots sur l entreprise Le Groupe LPF est un acteur majeur dans la réalisation

Plus en détail

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements.

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements. - 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE Objectif(s) : o Choix du financement des investissements ; o Coût du financement. Pré-requis : o Modalités : Connaissance des caractéristiques

Plus en détail

Guide méthodologique volet aides directes programme FISAC.

Guide méthodologique volet aides directes programme FISAC. Guide méthodologique volet aides directes programme FISAC. 1. Les modalités de la procédure : Une entreprise ne peut être éligible si elle n est pas inscrite au registre du commerce de la CCI ou au registre

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES/2016 CALME PLAT

PROJET DE LOI DE FINANCES/2016 CALME PLAT CGA PNEIDF 19 novembre 2015 L actualité fiscale Ph.FREMONT PROJET DE LOI DE FINANCES/2016 CALME PLAT après les tourbillons fiscaux des années précédentes 1 PROJET DE LOI DE FINANCES/2016 Depuis quelques

Plus en détail

KIT FISCAL. LMNP (Personnes Physiques)

KIT FISCAL. LMNP (Personnes Physiques) ACQUISITION(S) ANNEE 2016 KIT FISCAL LMNP (Personnes Physiques) Le bien que vous venez d acquérir en VEFA vous confère le statut de Loueur en Meublé Non- Professionnel. Vous trouverez en dernière page

Plus en détail

I. COMMENT CALCULER LES AMORTISSEMENTS? A. Biens amortissables

I. COMMENT CALCULER LES AMORTISSEMENTS? A. Biens amortissables AMORTISSEMENTS 24/08/2009 Le revenu imposable à l impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux ou à l impôt sur les sociétés est un revenu net égal à la différence entre

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE

CHAPITRE 4 LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A MODULE : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée (Formateur) Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre

Plus en détail

Données financières. Détail loyers et charges. Loyers Bases : M² Prix/m² Loyer mensuel Loyer 1 107 320 2 844 /mois 34 133 Loyer 2 0 0 0 /mois 0

Données financières. Détail loyers et charges. Loyers Bases : M² Prix/m² Loyer mensuel Loyer 1 107 320 2 844 /mois 34 133 Loyer 2 0 0 0 /mois 0 Maison de la Spécialité investissement avec emprunt 100 000 euros Okhuysen Conseil Données financières Détail investissement Prix unitaire Total Achat immobilier 107 m² 6 000,00 HT 640 000 Frais acquisition

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2 COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2 MODULE 2 : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre 7 : Les

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT D'HONNEUR

DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT D'HONNEUR DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT D'HONNEUR Créateur : Nom de l'entreprise : Activité : Type de projet : Création Reprise Croissance Date de premier contact : Montant du prêt d honneur sollicité : Liste des pièces

Plus en détail

Modalités de financement des associations et fondations

Modalités de financement des associations et fondations Modalités de financement des associations et fondations Association Française des Trésoriers et Responsables d Associations (AFTA) le 13 décembre 2011 Plan de la présentation 1 2 Introduction... Frédéric

Plus en détail

Facturation GROUPON GROUPON FRANCE SAS 2014. Document à l'attention des partenaires locaux. Copyright Groupon France SAS

Facturation GROUPON GROUPON FRANCE SAS 2014. Document à l'attention des partenaires locaux. Copyright Groupon France SAS Facturation GROUPON Document à l'attention des partenaires locaux GROUPON FRANCE SAS 2014 1 SOMMAIRE Comment fonctionne la facturation chez GROUPON? I- LES ÉTAPES CLÉS DE LA FACTURATION... 3 II- VOTRE

Plus en détail

CONCOURS DE CONTRÔLEUR DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES DES 7 ET 8 MARS 2011

CONCOURS DE CONTRÔLEUR DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES DES 7 ET 8 MARS 2011 CONCOURS DE CONTRÔLEUR DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES DES 7 ET 8 MARS 2011 Concours externe à dominante juridique et économique ÉPREUVE N 2 : options (durée 3 heures

Plus en détail

Atelier animé par : France REVOL - Espace Entreprendre - CCI Grenoble. David EYBERT-GUILLON - Caisse d Epargne Rhône-Alpes

Atelier animé par : France REVOL - Espace Entreprendre - CCI Grenoble. David EYBERT-GUILLON - Caisse d Epargne Rhône-Alpes Atelier animé par : France REVOL - Espace Entreprendre - CCI Grenoble David EYBERT-GUILLON - Caisse d Epargne Rhône-Alpes DEFINIR LE PROJET DE REPRISE Etude commerciale Etude financière Adéquation Homme

Plus en détail

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont achetés par l entreprise afin de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail

3- Les amortissements

3- Les amortissements PARTIE I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements 3-1 Généralités sur les amortissements 3-1-1 Définition : Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, certaine, irréversible,

Plus en détail

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne PERIGORD DEVELOPPEMENT Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET Page 1 Le dossier pourra, le cas échéant, être complété par les éléments

Plus en détail

DOSSIER DE SUIVI POST-CREATION «BOURSE REGIONALE DESIR d ENTREPRENDRE»

DOSSIER DE SUIVI POST-CREATION «BOURSE REGIONALE DESIR d ENTREPRENDRE» Atelier de la Création du Pays Horte et Tardoire DOSSIER DE SUIVI POSTCREATION «BOURSE REGIONALE DESIR d ENTREPRENDRE» BENEFICIAIRE NOM Prénom : LAGRENAUDIE Tél. : 05 45 23 03 18 ORGANISME chargé du suivi

Plus en détail

L ENTREPRISE ET LA BANQUE

L ENTREPRISE ET LA BANQUE L ENTREPRISE ET LA BANQUE 1. Le financement bancaire des entreprises L intermédiation bancaire dans les économies modernes peut-être appréhendée à travers les multiples fonctions qui sont assumées par

Plus en détail

POURQUOI INVESTIR DANS L IMMOBILIER?

POURQUOI INVESTIR DANS L IMMOBILIER? Retraite Épargne Prévoyance Transmission Fiscalité Aréas Immobilier Une nouvelle façon d investir AFFRANCHIR AU TARIF EN VIGUEUR POURQUOI INVESTIR DANS L IMMOBILIER? Aréas Immobilier 49 rue de Miromesnil

Plus en détail

PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET ET DE SES ASSOCIES

PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET ET DE SES ASSOCIES PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET ET DE SES ASSOCIES ETAT CIVIL Nom : Prénom : Adresse : Code Postal : Ville : Date de naissance : Lieu de naissance : FORMATION EXPERIENCE PROFESSIONNELLE PRESENTATION

Plus en détail

Le dispositif Censi-Bouvard

Le dispositif Censi-Bouvard Le dispositif Censi-Bouvard Vous pouvez bénéficier d une réduction d impôts sur le revenu en fonction des investissements réalisés en qualité de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP). Le dispositif CENSI-BOUVARD

Plus en détail

Gaz à effet de serre Réchauffement de la planète Changements climatiques importants

Gaz à effet de serre Réchauffement de la planète Changements climatiques importants ENVIRONNEMENT Le constat Gaz à effet de serre Réchauffement de la planète Changements climatiques importants Trouver des alternatives aux énergies fossiles Production d énergies non émettrices en CO² Mesures

Plus en détail

LES ACTES DE MEDECINE ET DE CHIRURGIE ESTHETIQUE SOUMIS A LA TVA

LES ACTES DE MEDECINE ET DE CHIRURGIE ESTHETIQUE SOUMIS A LA TVA 1 LES ACTES DE MEDECINE ET DE CHIRURGIE ESTHETIQUE SOUMIS A LA TVA Depuis le 1 er octobre 2012, les actes de médecine et de chirurgie esthétique non remboursés par la sécurité sociale sont soumis à la

Plus en détail

PRÉSENTATION DE TUNISIE LEASING

PRÉSENTATION DE TUNISIE LEASING PRÉSENTATION DE TUNISIE LEASING Tunisie Leasing Plus proche Pour aller plus loin www.tunisieleasing.com.tn NOS PRODUITS : Le Leasing: En Tunisie: Tunisie Leasing depuis 1984 En Algérie: MLA :Maghreb Leasing

Plus en détail

DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES

DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES DOCUMENTS A NOUS ADRESSER OBLIGATOIREMENT SUR SUPPORT PAPIER OU EN DEMATERIALISATION EDI-TDFC Demande d attestation et renseignements complémentaires obligatoirement

Plus en détail

SERVICE CREATION D'ENTREPRISE PROJET DE CREATION D'ENTREPRISE

SERVICE CREATION D'ENTREPRISE PROJET DE CREATION D'ENTREPRISE SERVICE CREATION D'ENTREPRISE PROJET DE CREATION D'ENTREPRISE M. Mme Melle Nom : Prénom : Adresse personnelle : Email : Commune : Code postal : Vous avez un projet de création ou de reprise d'entreprise,

Plus en détail

Module 2 : les opérations courantes

Module 2 : les opérations courantes Comptabilité financière A1 A2 Module 2 : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre 7 : Les

Plus en détail

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Toutes les données de cette étude sont issues des bilans et comptes de résultat publiés par les sociétés*. Chaque société est identifiée par son n de département

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT EN FONDS PROPRES. Plateforme du capital risque solidaire de proximité en Ile de France

DEMANDE DE FINANCEMENT EN FONDS PROPRES. Plateforme du capital risque solidaire de proximité en Ile de France DEMANDE DE FINANCEMENT EN FONDS PROPRES Plateforme du capital risque solidaire de proximité en Ile de France Ce dossier ainsi que les documents complémentaires nécessaires à son étude (cidessous) doivent

Plus en détail

SG Pierre Entreprise

SG Pierre Entreprise SG Pierre Entreprise Fonds de Placement Immobilier De l immobilier d entreprise souple pour diversifier votre patrimoine Durée de placement recommandée : 10 ans minimum SG Pierre Entreprise Préambule Avertissement

Plus en détail

Groupe APEX FINANCE 82/84 avenue du Régt Normandie Niemen BP 70068 91700 Sainte-Geneviève des Bois Cedex

Groupe APEX FINANCE 82/84 avenue du Régt Normandie Niemen BP 70068 91700 Sainte-Geneviève des Bois Cedex DEMANDE DE PRET IMMOBILIER A COMPLETER Afin d accélérer l étude de votre dossier, nous vous proposons de compléter ce formulaire puis de nous l adresser soit par mail, fax ou courrier à l adresse suivante

Plus en détail

CONCOURS A LA CREATION D ENTREPRISES 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE

CONCOURS A LA CREATION D ENTREPRISES 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS A LA CREATION D ENTREPRISES 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE Ce dossier peut servir de trame aux concurrents du concours ou être remplacé en totalité ou en partie par tous documents satisfaisant à

Plus en détail

ETUDES CENTER CAMPUS 9, rue Nicolas Appert 91 300 MASSY

ETUDES CENTER CAMPUS 9, rue Nicolas Appert 91 300 MASSY ETUDES CENTER CAMPUS 9, rue Nicolas Appert 91 300 MASSY KIT FISCAL FINANCEMENT TTC 1 INVESTISSEMENT DANS LES RESIDENCES PARA-HÔTELIERES AVEC SERVICES KIT LMNP (Amortissement ou Censi Bouvard) SO.CO.GEST

Plus en détail

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs FINANCER VOTRE ACTIVITÉ

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs FINANCER VOTRE ACTIVITÉ Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs FINANCER VOTRE ACTIVITÉ VOUS AVEZ DES BESOINS PROS NOUS AVONS DES SOLUTIONS PROS Pour vos projets et vos investissements,

Plus en détail

Le Prêt Social de Location Accession PSLA

Le Prêt Social de Location Accession PSLA Le Prêt Social de Location Accession PSLA LES OBJECTIFS Favoriser l accession sociale à la propriété Faciliter le parcours résidentiel Permettre aux ménages à revenus modestes de devenir propriétaires

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

Investir dans la pierre

Investir dans la pierre GE Money Bank Financements immobiliers Investir dans la pierre GE imagination at work* *GE l imagination en action Investir dans la pierre Vous avez fait le choix d un investissement immobilier locatif,

Plus en détail

Préparer son dossier de création reprise d entreprise. Un modèle de dossier pour vous permettre de préciser et de formaliser votre projet

Préparer son dossier de création reprise d entreprise. Un modèle de dossier pour vous permettre de préciser et de formaliser votre projet Préparer son dossier de création reprise d entreprise Un modèle de dossier pour vous permettre de préciser et de formaliser votre projet Préparer son dossier de création reprise d entreprise Espace Entreprendre

Plus en détail

ANNEE UNIVERSITAIRE 2005 2006

ANNEE UNIVERSITAIRE 2005 2006 ANNEE UNIVERSITAIRE 2005 2006 DISCIPLINE : UV 201 DROIT FISCAL 40 rue des Jeûneurs 75002 PARIS Examen d Essai : Semaine du Lundi 27/03/2006 au Samedi 01/04/2006 Durée de l épreuve : 4 heures Le sujet comporte

Plus en détail

LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS

LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS CHAPITRE 7 LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS RAPPELS SUR LE PRINCIPE DE PRUDENCE Article L 123-14 du Code de commerce «La comptabilité est basée sur des principes qui permettent de produire

Plus en détail

Comment financer mon projet?

Comment financer mon projet? Comment financer mon projet? Chantal Lacombe Adjointe au Responsable du Marché des Professionnels au Crédit Agricole Marie-Laure Rieupeyroux Chargée Transmission Reprise, CCI Dordogne Luc Barriere Conseiller

Plus en détail

LE CRÉDIT-BAIL AU MAROC

LE CRÉDIT-BAIL AU MAROC LE CRÉDIT-BAIL AU MAROC 1/34 «La richesse consiste bien plus dans l'usage que dans la propriété» Aristote 2/34 Plan 1. Activité 2. Historique 3. Réglementation 4. Risque 5. Fiscalité 3/34 65 68 71 74 77

Plus en détail

Professionnels. MON business plan

Professionnels. MON business plan Professionnels MON business plan SOMMAIRE 1. MON PROJET...5 Présentation synthétique de mon projet Mes compétences Mes motivations Ma situation familiale et patrimoniale Mes associés 2. MON MARCHÉ...9

Plus en détail

DOSSIER 1 NORMALISATION ET PRINCIPES COMPTABLES

DOSSIER 1 NORMALISATION ET PRINCIPES COMPTABLES DCG session 2013 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 NORMALISATION ET PRINCIPES COMPTABLES 1. Rappeler les objectifs de la normalisation comptable et citer le principal acteur

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

Les formes de financement

Les formes de financement Les formes de financement Lorsque l on étudie le financement d une entreprise, on distingue : Les sources à court terme (moins d une année). Les sources à moyen terme (entre 2 et 5 ans). Les sources à

Plus en détail