Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting"

Transcription

1 Prospekt 66-01F Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting

2 Sommaire Le procédé et son marché...3 Description du procédé...4 Amélioration de sols...6 Confortement de fondations...8 Comblement de vides

3 Développement Le procédé de Compaction Grouting, mis en œuvre pour la première fois aux Etats-Unis dans les années 1950 par les ingénieurs de Hayward Baker Inc., a été développé considérablement par la suite, de telle sorte que depuis le début des années 1990, il trouve une diffusion croissante en Europe également. Domaines d application Alors qu à l origine, les applications du procédé étaient limitées à la consolidation sous les fondations d ouvrages susceptibles de subir des tassements, il en existe aujourd hui beaucoup d autres. Aujourd hui, les domaines d application du Compactage Horizontal Statique sont multiples. Amélioration de sols Augmentation des caractéristiques d un sol de fondation de portance insuffisante, ou augmentation de sa densité relative, par exemple en tant que variante ou traitement complémentaire à des pieux ou autre procédé de traitement de sols, comme les colonnes ballastées. Confortement ou renforcement de fondations Augmentation ou rétablissement de la capacité portante du sol sous des fondations existantes, par exemple en cas d augmentation des charges ou de tassements constatés. Ce procédé constitue une variante intéressante aux micropieux ou au jet grouting. Il peut être également employé en tant que mesure confortative d urgence, voire préliminaire dans les cas où seront appliqués ultérieurement nos procédés Soilcrete ou Soilfrac. Comblement de vides Remplissage actif et total de fontis ou cavités, ou densification de sols à porosité élevée, par exemple dans des remblais non consolidés, des zones karstiques, des cavités d origine accidentelle (ruptures d adduction d eau), ou encore sous des voies de circulation ou chemins de roulements. Ce procédé complète avantageusement la gamme existante des techniques de fondations spéciales, et peut être combiné avec tout autre procédé. COMPACTAGE HORIZONTAL STATIQUE 3

4 Description du procédé TECHNIQUE En règle générale, il s agit d injecter sous pression dans le sol un mortier de consistance raide à plastique. Ce mortier s expanse de manière relativement homogène dans le sol et forme ainsi des inclusions de forme sphérique, et recoupées verticalement entre elles. Le terrain environnant se trouve donc comprimé autour de l inclusion, et sa compacité augmentée. Contrairement à d autres procédés d injection, le mortier ne pénètre pas dans les vides interstitiels (comme lors d une injection de coulis traditionnelle) ni ne forme des veines dans des zones de claquage (comme dans le procédé Soilfrac ). Pendant l exécution du CHS, on procède à l enregistrement en continu de la pression et du volume de mortier injectés, ainsi que des éventuelles déformations en surface, ou le cas échéant des ouvrages voisins ou existants. Selon les objectifs du traitement ou la nature du sol, divers critères d arrêt peuvent être utilisés, comme l atteinte d une pression donnée, d un certain volume par palier, lorsque se sont produits les soulèvements prévus au projet, ou encore dès saturation du sol et refus. L application du procédé est régie par la norme européenne EN Limites du domaine d application Le CHS peut être mis en œuvre pour l amélioration des sols grenus, particulièrement lorsque ceux-ci sont lâches à moyennement denses. Le procédé s utilise aussi dans des sols fins*, afin de réaliser des inclusions de plus grande résistance et portance au sein d horizons peu porteurs, et ainsi augmenter leur capacité portante. Lors de la mise en œuvre dans des sols argileux saturés, il faut tenir compte d importantes augmentations de la pression interstitielle. * Etant donné que les sols fins, dans le sens géotechnique du terme, ne peuvent être compactés, il s agit donc de la mise en œuvre de cette technique dans un but de renforcement par inclusions rigides ou d injection de confortement. Limites et domaines d application des procédés d injection Procédés Soilcrete /Jet Grouting Soilfrac /Compensation Grouting CHS/Compaction Grouting Argile Limons Sable Gravier Cailloux Ciments ultrafins Solutions à base de silicate (faible viscosité) Coulis de ciment domaine idéal 0,002 0,006 0,02 0,06 0,2 0,6 2,0 6, Passant [% du poids] peu indiqué Granulométrie [mmø] 1 Mise en œuvre dans un sous-sol 2 Mise en œuvre sous bâtiments 3 Mise en œuvre pour nouvelle construction

5 1 2 3 Mise en station Acquisition de données et contrôle Mortier prédosé à sec Malaxeur et pompe 1 Mise en place du tube d injection En fonction de la nature du sol ou du type de projet, le tube est mis en place soit par forage, soit par battage. 2 Compactage Horizontal Statique Le mortier, préparé dans une centrale adéquate, est injecté sous pression dans le sol grâce à une pompe spéciale. En procédant par paliers successifs montants ou descendants, on réalise une inclusion constituée d une succession de «bulbes» de mortier recoupés entre eux. 3 Compactage par colonnes alternées Afin d assurer une répartition homogène du compactage, on commence par un maillage primaire assez large. Ensuite, des colonnes secondaires en intermaille permettent d arriver au compactage optimal. Assurance qualité Enregistrement des paramètres Programme : Compactage Horizontal Statique (1.0.2) Inventaire : Chantier : Lot : 0 Point : 52 1K1 Numéro : 1 Date : Heure : 20:48:03 Intervalle : 2 sec n Légende : Durée [sec] Profondeur [m] Pression coulis [bars] Volume coulis [l/palier] La qualité et l adaptation des caractéristiques du mortier frais font l objet de contrôles réguliers au cône d affaissement En fonction des exigences du projet, le contrôle du compactage peut être réalisé par divers moyens : compilation et interprétation des paramètres d exécution enregistrés automatiquement grâce à un programme développé par Keller, mesure de déformations en surface du sol traité, ou sur des ouvrages, sondages (SPT ou pénétromètre statique) avant et après traitement, Durée point : 19,06 min Profondeur max. : 14,50 m Enregistrement M5 : profondeur, pression et volume sont enregistrés en fonction du temps. Les paramètres peuvent aussi être édités en fonction de la profondeur. Profondeur [m] Zone compactée contrôle par essai de chargement de l inclusion réalisée, pour comparaison par rapport au résultat de la note de calcul. Exemple de sondage au pénétromètre dynamique (avant et après traitement) 13 avant après 5

6 Amélioration de sol Lorsqu un ouvrage est projeté sur un sol de portance insuffisante, une amélioration de sol est souvent nécessaire. En plus des techniques bien connues de vibration profonde des sols, développées par Keller depuis des décennies, le procédé CHS peut se révéler intéressant dans de nombreux cas. Pour la mise en œuvre du procédé, on peut utiliser une gamme variée de machines de forage ou de battage. On peut ainsi adapter le matériel très précisément en fonction des caractéristiques locales des terrains. Avec le CHS, il est possible d atteindre des facteurs d amélioration aussi élevés qu avec les techniques classiques de vibration profonde. Cette technique est utilisée comme alternative, ou en complément de la vibration profonde, particulièrement dans les cas suivants : lorsque l accessibilité ou l espace de travail sont trop réduits, si le traitement doit être effectué sous une hauteur limitée, si pour des raisons environnementales (par exemple à côté d un ouvrage très sensible) on doit employer une technique ne générant aucune vibration, si l amélioration de sol doit être réalisée jusqu à une grande profondeur, si la présence de couches intermédiaires indurées ou d obstacles ne permettent pas la pénétration du vibreur. 1 LE COMPACTAGE 4 Visualisation Plusieurs niveaux peuvent être visualisés séparément A Plate-forme de travail et maillage B Matelas de répartition C Quantités injectées D Bulbes d injection en 3D 2 3 A B 1 Vue d un bulbe d injection excavé 2 Reconnaissance visuelle d une zone traitée 3 Amélioration de sol pour un parc éolien 4 Des logiciels spécifiques per mettent la simulation et la visualisation du traitement C D 6

7 7

8 Reprises en sous-œuvre La fondation d un ouvrage est constituée des semelles ou autres éléments structurels, et du sol sous-jacent dans lequel ces éléments transmettent les charges. L influence de facteurs extérieurs, ou des processus d évolution à long terme dans le sol, peuvent conduire à une diminution de la capacité portante de la fondation. Dans tous ces cas, la mise en œuvre du CHS est particulièrement indiquée. On peut reprendre en sous-œuvre tout type de fondation, pour réhabiliter l existant, pour stopper des tassements dommageables à l ouvrage, et le cas échéant éventuellement diminuer les déformations en relevant les fondations. On peut aussi augmenter la capacité portante d une fondation destinée à reprendre une charge plus importante ensuite, notamment lors de travaux de transformation ou de surélévation. Un des grands avantages du CHS est de pouvoir stopper les tassements, même quand leur origine n a pas pu être clairement déterminée (sols hétérogènes, évolutifs, pollués, etc.). REPRISES EN SOUS-ŒUVRE Reprise d un pont fluvial après des affouillements causés par une inondation 2 Reprise en sous-œuvre d une maison individuelle 3 Augmentation du facteur de sécurité des fondations d une église 4 Reprise en sous-œuvre d un monument historique 8 2 couche d assise couche compressible

9 4 9

10 Injections de comblement De plus en plus, la diminution des espaces constructibles dans des conditions idéales amène à ériger des ouvrages sur des terrains autrefois considérés comme inconstructibles à cause du sous-sol. C est ainsi que d anciennes décharges, exploitations à ciel ouvert comblées avec des stériles, ou zones d anciennes carrières sont promues zones industrielles ou commerciales, voire destinées à recevoir des immeubles de logements. De même, les zones de fontis consécutifs à des dissolutions karstiques en profondeur nécessitent un traitement adapté. Le CHS est particulièrement indiqué pour compacter tout remblai lâche ou hétérogène, ainsi que pour le remplissage des vides aléatoires dans ce type de terrain. COMBLEMENT Amélioration de sol sous le dallage d un centre de stockage automatisé de grande hauteur, réalisée après montage de la structure alors que sont apparus des tassements inattendus 2 Principe du compactage sous un dallage après Augmentation significative du module et de la compacité du remblai, avec l homogénéité nécessaire des caractéristiques. Relevage de certaines zones affaissées. Amélioration de sol 2 Injection par paliers de bas en haut avant Injections primaire et secondaire, selon une maille régulière Tassements constatés sur le dallage 0,0 m Tout-venant compacté 3,5 m Remblai de matériaux stériles, hétérogène, lâche à très lâche, contenant des morceaux de bois et de métal 14,5 m Sol naturel porteur 10

11 1 11

12 Suisse Keller-MTS SA Avenue de la Gare 58 Case postale Martigny Tél Fax Une société de Keller Group plc F

Les renforcements de sol

Les renforcements de sol Karim BOUDERSA - KELLER Fondations spéciales Les renforcements de sol et la règlementation 1ère Rencontres Franco-Algériennes de la Géotechnique du Forage et des Fondations Alger les 17 et 18 juin 2014

Plus en détail

Ouvrages hydrauliques

Ouvrages hydrauliques Ouvrages hydrauliques Les solutions du groupe Keller En tant que leader mondial des travaux géotechniques, Keller dispose d une expérience internationale de plus de 150 ans à laquelle s ajoutent des ressources

Plus en détail

Brochure 10-02 F. Les procédés de vibration profonde des sols

Brochure 10-02 F. Les procédés de vibration profonde des sols Brochure 1-2 F Les procédés de vibration profonde des sols Depuis le premier vibreur Keller, breveté en 1934, Keller a sans cesse conçu de nouveaux outils, pour arriver aujourd hui à une gamme très vaste

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

TECHNIQUES D EXCAVATION ET DE SOUTENEMENT EN SITE URBAIN REPRISE EN SOUS-ŒUVRE CREATION DE VOLUME SOUS IMMEUBLES EXISTANTS

TECHNIQUES D EXCAVATION ET DE SOUTENEMENT EN SITE URBAIN REPRISE EN SOUS-ŒUVRE CREATION DE VOLUME SOUS IMMEUBLES EXISTANTS CFMS 3 décembre 2014 «Réhabilitation et confortement des ouvrages / Reprise en sous-œuvre» TECHNIQUES D EXCAVATION ET DE SOUTENEMENT EN SITE URBAIN REPRISE EN SOUS-ŒUVRE CREATION DE VOLUME SOUS IMMEUBLES

Plus en détail

Analyse multi échelle du risque sismique d une structure reposant sur un complexe de sol amélioré

Analyse multi échelle du risque sismique d une structure reposant sur un complexe de sol amélioré Restitution PARN CG38 31 Janvier 2012 Analyse multi échelle du risque sismique d une structure reposant sur un complexe de sol amélioré Thèse Hana Santruckova Stage M2 MEMS Alberto Cofone Encadrement:

Plus en détail

Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais

Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais 3ème Conférence Magrébine en Ingénierie Géotechnique CMIG 2013 Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais Thierry Hermges Serge Lambert Karim Boudersa www.keller-france.com Keller Fondations

Plus en détail

PROCES VERBAL D ESSAI ref. Es0001/06 M. Nadin - Rue de la Libération à Habay-la-Neuve Construction d une maison unifamiliale

PROCES VERBAL D ESSAI ref. Es0001/06 M. Nadin - Rue de la Libération à Habay-la-Neuve Construction d une maison unifamiliale Rue de Vance, 17 Tél. :063/42.22.94 B.N.S. S.P.R.L Fax : 063/42.22.93 ESSAIS DE SOLS TVA : BE 0874.970.484 PROCES VERBAL D ESSAI ref. Es0001/06 M. Nadin - Rue de la Libération à Habay-la-Neuve Construction

Plus en détail

SABLES STABILISES POMPABLES

SABLES STABILISES POMPABLES SABLES STABILISES POMPABLES M a t é r i a u a u t o c o m p a c t a n t ré e x c a v a b l e p o u r l e re m b l a i d e s t r a n c h é e s e t f o s s é s AUTOCOMPACTANT POMPABLE AUTOPLAÇANT REEXCAVABLE

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 10 Réparation des zones creuses des carrelages et chapes 9

Chapitre Contenu Page. 10 Réparation des zones creuses des carrelages et chapes 9 Chapitre Contenu Page 10 Réparation des zones creuses des carrelages et chapes 9 Réparation des zones creuses des carrelages et chapes 10 Dans la pratique, une dégradation due à la formation de zones

Plus en détail

Exemple de renforcement de fondations par jet-grouting

Exemple de renforcement de fondations par jet-grouting Exemple de renforcement de fondations par jet-grouting Renforcement parasismique des constructions existantes Jeudi 27 novembre 2014 Serge Lambert Renforcement parasismique des constructions existantes

Plus en détail

Fondation sur pieux et fondation mixte

Fondation sur pieux et fondation mixte Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Fondation sur pieux et fondation mixte Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire «Fondation sur pieux et fondation mixte» 1/. Fondation

Plus en détail

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE Version 1.1 SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE CONAKRY : 2003-2004 TUBES PVC ASSAINISSEMENT PRECONISATIONS DE POSE 1- MISE EN ŒUVRE DES CANALISATIONS EN PVC 1.1- Approvisionnement

Plus en détail

NOTE DE CALCUL. Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse. Note de Calcul - Pieux

NOTE DE CALCUL. Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse. Note de Calcul - Pieux Keller Fondations Spéciales Siège Social 2 rue Denis Papin 67120 Duttlenheim Tél. : 03 88 59 92 00 Fax : 03 88 59 95 90 www.keller-france.com Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) NOTE DE CALCUL Fondations profondes

Plus en détail

REPRISES EN SOUS-OEUVRE

REPRISES EN SOUS-OEUVRE REPRISES EN SOUS-OEUVRE INTRODUCTION Le terme reprise en sous-oeuvre est utilisé chaque fois que l'on réalise un ouvrage devant assurer une nouvelle transmission des charges. Ce problème se pose dans deux

Plus en détail

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo. POSE DES CAPTEURS HORIZONTAUX ET VERTICAUX AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.fr P.1/9 SOMMAIRE CONCEPTION... 3 PROFONDEUR D ENFOUISSEMENT

Plus en détail

Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert

Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert www.keller-france.com Keller Fondations Spéciales 1 Présentation du projet Avenue du Général Leclerc Data Center de

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Page 1/5 GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L assainissement non collectif est une technique d épuration des eaux usées domestiques simple, durable et efficace, à condition de respecter

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE TERRASOL Rhône Alpes c/o Setec Immeuble l Orient 10 place charles Béraudier 69428 Lyon Cedex 3 France Tél. : +33 4 27 85 49 35 Fax : +33 4 27 85 49 36 Mèl : lyon@terrasol.com Site internet : www.terrasol.com

Plus en détail

Retrait-gonflement des argiles

Retrait-gonflement des argiles RAPPORTS Service risques et sécurité Unité prévention des risques Février 2015 Retrait-gonflement des argiles Note de présentation de l aléa et de recommandations Préfet du Finistère Direction Départementale

Plus en détail

ENS Cachan Année 2010-2011 Cours Traitement des sols

ENS Cachan Année 2010-2011 Cours Traitement des sols ENS Cachan Année 2010-2011 Cours Traitement des sols Auteur : Philippe Reiffsteck Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Division Mécanique des Sols des Roches et de la Géologie de l Ingénieur 58,

Plus en détail

L univers de la lubrification automatique. Les systèmes de lubrification perma sur le terrain. Convoyeurs

L univers de la lubrification automatique. Les systèmes de lubrification perma sur le terrain. Convoyeurs L univers de la lubrification automatique Les systèmes de lubrification perma sur le terrain Convoyeurs La lubrification non stop Les convoyeurs sont employés dans les secteurs d activités les plus divers.

Plus en détail

ealr JPL 11 2002 1 ealr JPL 11 2002 2

ealr JPL 11 2002 1 ealr JPL 11 2002 2 Sols et fondations «Je me suis vite persuadé que l expression architecturale est une chose d autant plus difficile à obtenir qu on la recherche volontairement. En conséquence, ayant abandonné tout préjugé

Plus en détail

Brochure 67-03 F. Le procédé de jet grouting Soilcrete

Brochure 67-03 F. Le procédé de jet grouting Soilcrete Brochure 67-03 F Le procédé de jet grouting Soilcrete Sommaire Histoire...3 Le procédé Soilcrete... 4 Les différents procédés... 6 Les formes géométriques... 7 Séquences de construction... 8 Soilcrete

Plus en détail

Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou

Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou Mémoire présenté pour obtenir le diplôme de Magistère

Plus en détail

PAROI DE SOUTENEMENT EN PIEUX SECANTS CALCULS ET MESURES

PAROI DE SOUTENEMENT EN PIEUX SECANTS CALCULS ET MESURES PAROI DE SOUTENEMENT EN PIEUX SECANTS CALCULS ET MESURES SECANT PILES RETAINING WALL CALCULATION AND MEASUREMENTS Horaţiu POPA 1, Loretta BATALI 1 1 Département de Géotechnique et Fondations, Université

Plus en détail

Organisation des travaux. LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet

Organisation des travaux. LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet Organisation des travaux 4 170 LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet Quelles seront les différentes étapes du chantier du réseau du Grand Paris? Plusieurs méthodes pourront être

Plus en détail

TABLE DES MATIERES 1 CONCEPT GENERAL 4. 1.1 Présentation 4 2 ASPECT STRUCTUREL 5

TABLE DES MATIERES 1 CONCEPT GENERAL 4. 1.1 Présentation 4 2 ASPECT STRUCTUREL 5 w La façade, la dalle www.cbs-cbt.com Brevet international et marque déposée Concept général Aspect structurel Aspect architectural Aspect économique Aspect acoustique Aspect écologique Descriptif Technique

Plus en détail

Fondations profondes, parois de soutènement, amélioration des sols

Fondations profondes, parois de soutènement, amélioration des sols Fondations profondes, parois de soutènement, amélioration des sols Il s agit de techniques mises en œuvre par des entreprises spécialisées dans le domaine des fondations spéciales. Les documents suivants

Plus en détail

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue FONDATIONS Les fondations sont destinées à assurer la stabilité d un ouvrage sur le terrain. Elles doivent pouvoir transmettre toutes les sollicitations ( charges, surcharges, renversement, ) sur un sol

Plus en détail

Tegra 600 Wavin Belgium

Tegra 600 Wavin Belgium Guide d installation Tegra 600 Ces instructions n ont pas pour but de remplacer les règles d installation telles qu indiquées dans la norme EN 1610. En tous cas, les conditions mentionnées dans la EN 1610

Plus en détail

Polypipe. Solutions Eaux Pluviales. Polystorm

Polypipe. Solutions Eaux Pluviales. Polystorm Polypipe Solutions Eaux Pluviales BC-POLY Octobre 2015 Polystorm Structure alvéolaire ultra légère inspectable et hydrocurable pour la rétention et l infiltration des Eaux Pluviales Polystorm Polystorm

Plus en détail

Construire sur un terrain en pente

Construire sur un terrain en pente Construire sur un terrain en pente Dans ce dossier : 1- Comment construire une maison sur un terrain en pente 2- Exemple de réalisation sur un terrain en pente 3- Comment aménager et faire le terrassement

Plus en détail

La méthode des éléments finis : intérêt des calculs tridimensionnels

La méthode des éléments finis : intérêt des calculs tridimensionnels La méthode des éléments finis : intérêt des calculs tridimensionnels Alain GUILLOUX Terrasol Page 1 Journées d études «La pratique des éléments finis tridimensionnels en géotechnique» - Paris 1998 «l application

Plus en détail

Regards et avaloirs. Regards en béton polyester et polypropylène Ajustables en hauteur Grille en fonte articulée. Manuportable Construction modulaire

Regards et avaloirs. Regards en béton polyester et polypropylène Ajustables en hauteur Grille en fonte articulée. Manuportable Construction modulaire Regards et avaloirs Regards en béton polyester et polypropylène Ajustables en hauteur Grille en fonte articulée Intensité du trafic Éventail de la gamme Manuportable Construction modulaire 34 148 Classe

Plus en détail

instructions de montage

instructions de montage instructions de montage Filets de sécurité pour le bâtiment 02 / Instructions de montage Filets de sécurité 03 / normes filets de sécurité antichute Les filets de sécurité pour le bâtiment Duranet répondent

Plus en détail

REX sur l utilisation des géosynthétiques sur la LGV-SEA

REX sur l utilisation des géosynthétiques sur la LGV-SEA Journée technique CFMS-CFG «Les Géosynthétiques et leurs applications» REX sur l utilisation des géosynthétiques sur la LGV-SEA P. GARNIER (COSEA) 1 REX sur l utilisation des géosynthétiques sur la LGV-SEA

Plus en détail

Principes de mise en œuvre

Principes de mise en œuvre Principes de mise en œuvre Chape hydraulique ou mortier de pose avec revêtement scellé Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément à la norme NF P 61-20. Ils sont posés de préférence en une seule

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 5 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Béton poreux Rédaction : Simon Rauber / élève de 3ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 18 janvier 2010

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL Description sommaire du projet Le présent Cahier des charges a pour objet de définir les conditions d exécution de l ensemble

Plus en détail

des carrefours giratoires

des carrefours giratoires Chapitre6 Entretien des carrefours giratoires 6.1 Entretien des giratoires en béton 6.1.1 Entretien de surface 6.1.2 Interventions ponctuelles sur réseaux 6.2 Entretien des giratoires en béton bitumineux

Plus en détail

Demi-Journée CFMS 14 Mars 2007 «Colonnes ballastées»

Demi-Journée CFMS 14 Mars 2007 «Colonnes ballastées» Demi-Journée CFMS 14 Mars 2007 «Colonnes ballastées» Le point de vue du Contrôleur Technique Patrick BERTHELOT patrick.berthelot@fr.bureauveritas.com Dans l intérêt des entreprises et des Hommes Le contrôle

Plus en détail

RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES

RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES La conception d un forage est une étape essentielle si l on souhaite optimiser son outil de production d eau souterraine.

Plus en détail

Aperçu des produits La technique du béton

Aperçu des produits La technique du béton Aperçu des produits La technique du béton La Compactmix 0.5 Compactmix 0.5 avec silos en étoile La Compactmix 0.5 est une petite centrale à béton de construction simple et robuste, convenant aussi bien

Plus en détail

Calendrier d application

Calendrier d application Calendrier d application Publication de l amendement A1 de la norme NF EN 12566-1 Marquage obligatoire pour la première mise sur le marché (fabricants) Marquage obligatoire pour la deuxième mise sur le

Plus en détail

Travaux souterrains. M i c r o t u n n e l s, t u n n e l s e t o u v r a g e s a s s o c i é s

Travaux souterrains. M i c r o t u n n e l s, t u n n e l s e t o u v r a g e s a s s o c i é s Travaux souterrains M i c r o t u n n e l s, t u n n e l s e t o u v r a g e s a s s o c i é s Problématique Depuis 1971, le service travaux spéciaux (sts) est un acteur majeur dans la réalisation des

Plus en détail

Delta PT. Meilleure performance, vérifiable

Delta PT. Meilleure performance, vérifiable Delta PT Meilleure performance, vérifiable Delta PT la vis pour thermoplastiques Flux optimal des matériaux Fort auto-blocage Résistance élevée à la traction et à la torsion Meilleure performance, vérifiable

Plus en détail

P.12 P.23 P.24 P.26 P.28 MACHINES DE FORAGE ET ACCESSOIRES

P.12 P.23 P.24 P.26 P.28 MACHINES DE FORAGE ET ACCESSOIRES MACHINES DE FORAGE ET ACCESSOIRES P.12 LES PÉNÉTROMÈTRES ET FOREUSES APAFOR APAFOR 50 APAFOR 100 APAFOR 200 APAFOR 220 APAFOR 330 ET 340 APAFOR 430 APAFOR 450 RS APAFOR 450 APAFOR 550 ET 560 APAFOR 570

Plus en détail

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire 2013 APPEL A PROJETS LE «OFF» DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2013 ARCHITECTURE ET TECHNIQUES PASSIVES ET BIOCLIMATIQUES Réhabilitation en bureau d un monument historique du. Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne

Plus en détail

Notice de mise en œuvre Réservoir d eau de pluie plat Roth Twinbloc

Notice de mise en œuvre Réservoir d eau de pluie plat Roth Twinbloc Notice de mise en œuvre Réservoir d eau de pluie plat Roth Twinbloc Désignation Code Article Réservoir d eau de pluie plat TWINBLOC 1500L 1411070046 Réservoir d eau de pluie plat TWINBLOC 3500L 1411070007

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Solutions novatrices d éclairage urbain

Solutions novatrices d éclairage urbain Solutions novatrices d éclairage urbain Une nouvelle gamme de produits et systèmes de contrôle pour une performance d éclairage supérieure, efficace et rentable Découvrez nos solutions novatrices d éclairage

Plus en détail

Pourquoi aligner les machines?

Pourquoi aligner les machines? Alignment Systems Pourquoi aligner les machines? La fiabilité commence avec un alignement précis Plus de 50% des arrêts non programmés de machines tournantes sont liés au désalignement! Les machines bien

Plus en détail

LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC»

LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC» LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC» 1 INTRODUCTION Il existe deux modes de production des bétons : les Bétons Fabriqués sur Chantier (BFC) les Bétons Prêts à l Emploi (BPE) Les facteurs à prendre en compte

Plus en détail

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air Poutres climatiques 2012 2.9 Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air poutre climatique active standard Unité confort poutre climatique passive poutre climatique sur demande Modèle

Plus en détail

SOLUTIONS POUR LE SCELLEMENT ÉLASTIQUE ET LA FIXATION DES RAILS Icosit KC

SOLUTIONS POUR LE SCELLEMENT ÉLASTIQUE ET LA FIXATION DES RAILS Icosit KC SOLUTIONS POUR LE SCELLEMENT ÉLASTIQUE ET LA FIXATION DES RAILS Icosit KC TRANSPORTS PUBLICS Pour des raisons de politique environnementale et aussi pour empêcher un chaos routier à cause de l exigüité

Plus en détail

Chapitre III: Les fondations

Chapitre III: Les fondations Chapitre III: Les fondations 1. Introduction Les fondations sont des ouvrages qui assurent la stabilité d'une construction, ainsi que la bonne transmission des sollicitations (charges) et leur diffusion

Plus en détail

Focus THERMOLIFT. Sécheur et alimentateur de granulés de matière plastique combinés. www.arburg.com

Focus THERMOLIFT. Sécheur et alimentateur de granulés de matière plastique combinés. www.arburg.com Focus THERMOLIFT Sécheur et alimentateur de granulés de matière plastique combinés www.arburg.com En bref 1 Design compact Le THERMOLIFT a été conçu pour assurer un séchage optimal des granulés de toutes

Plus en détail

La mise en œuvre des bétons

La mise en œuvre des bétons Chapitre4 La mise en œuvre des bétons 4.1 Le serrage du béton (compactage) 4.1.1 - Les bétons autoplaçants (BAP) 4.1.2 - Les autres bétons 4.2 Les traitements de surface 4.3 La cure 4.4 Les joints 4.4.1

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE. L énergie d un leader

GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE. L énergie d un leader GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE L énergie d un leader Sommaire - Choix de l emplacement de la citerne 3 - Fosse de pose de la citerne 4 - Mise en place de la citerne 5 Pose de la citerne Remblayage

Plus en détail

CHAÎNES ET PIGNONS POUR LES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

CHAÎNES ET PIGNONS POUR LES MATERIAUX DE CONSTRUCTION CHAÎNES ET PIGNONS POUR LES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Qui sommes-nous - Innovation et Tradition Depuis 1912, le groupe FB produit et distribue des chaînes à rouleaux, à mailles jointives, de manutention,

Plus en détail

La société belge Prefer modernise sa chaîne de production de blocs en béton

La société belge Prefer modernise sa chaîne de production de blocs en béton Quadra, 74130 Contamine-sur-Arve, France La société belge Prefer modernise sa chaîne de production de blocs en béton La société anonyme Prefer, fondée en 1977, est basée près de Liège et exploite trois

Plus en détail

Travaux de groupes - déroulement de la séance

Travaux de groupes - déroulement de la séance /8 La durée préconisée est de 3 h soit deux séances d 1h30 Les élèves sont répartis par thèmes de travail sur 8 groupes. Chaque groupe de travail dispose d un diaporama, d une fiche de travail relative

Plus en détail

RECOMMANDATIONS SUR LA CONSISTANCE DES INVESTIGATIONS GEOTECHNIQUES POUR LA CONSTRUCTION DE BATIMENTS

RECOMMANDATIONS SUR LA CONSISTANCE DES INVESTIGATIONS GEOTECHNIQUES POUR LA CONSTRUCTION DE BATIMENTS Union yndicale Géotechnique ECOMMANDATION U LA CONITANCE DE INVETIGATION GEOTECHNIQUE POU LA CONTUCTION DE BATIMENT Version du 02-10-07 Page 1 sur 23 OMMAIE PATIE I -GENEALITE 1-1 PÉENTATION DE ECOMMANDATION...

Plus en détail

AESTUVER. La plaque coupe-feu universelle

AESTUVER. La plaque coupe-feu universelle coupe-feu AESTUVER La plaque coupe-feu universelle AESTUVER La plaque coupe-feu universelle Procédé d'injection de fibres 2 AESTUVER un matériau de construction de la nouvelle génération AESTUVER innove

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 36, Grande Rue- 71340 IGUERANDE Mobile : 06.43.28.22.30. Tél. : 03.85.25.94.20. Commune de : Date de réception du dossier en mairie : Dossier transmis au SPANC

Plus en détail

Systèmes d injection Sika pour structures en béton

Systèmes d injection Sika pour structures en béton Systèmes d injection Sika pour structures en béton Systèmes d injection Sika pour structures en béton Problèmes courants des structures en béton : Imperméabilisation des joints de construction Etanchéité

Plus en détail

Technique de pointe. Systèmes complets de chaleur de proximité/à distance

Technique de pointe. Systèmes complets de chaleur de proximité/à distance Technique de pointe Systèmes complets de chaleur de proximité/à distance Stations complètes de remplacement de chauffe-eau Pour la rénovation Puissance nominale pour le chauffage : 10 kw pour la production

Plus en détail

Une gamme complète de

Une gamme complète de Une gamme complète de Aperçu des produits 3 PAPERplus Classic 4 PAPERplus Chevron 8 PAPERplus Shooter 10 Intégration des systèmes 12 papier PAPERplus de Storopack propose toute une gamme de systèmes pour

Plus en détail

Prise en compte des cavités naturelles ou anthropiques pour le dimensionnement des fondations

Prise en compte des cavités naturelles ou anthropiques pour le dimensionnement des fondations Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Prise en compte des cavités naturelles ou anthropiques pour le dimensionnement des fondations (ANTEA - Thierry PIRRION) 1 Sommaire 1.

Plus en détail

Mélangeurs et Agitateurs

Mélangeurs et Agitateurs The Wastewater PROFESSIONALS Mélangeurs et Agitateurs Introduction Dans les applications industrielles et les stations d épuration, les liquides des bassins ouverts et les systèmes de canalisations ouvertes

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 10 Réparation des "zones creuses" des carrelages et chapes 173 176

Chapitre Contenu Page. 10 Réparation des zones creuses des carrelages et chapes 173 176 Chapitre Contenu Page 10 Réparation des "zones creuses" des carrelages et chapes 173 176 Réparation des "zones creuses" des carrelages et chapes 10 Dans la pratique, une dégradation due à la formation

Plus en détail

Technique de ponçage innovatrice pour le bois massif et la charpente

Technique de ponçage innovatrice pour le bois massif et la charpente Technique de ponçage innovatrice pour le bois massif et la charpente Le ponçage du bois massif L e métier de la charpente et de la construction bois demande une qualité de plus en plus exigeante. La variante

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT D UN Volet compact à lames orientables

DÉVELOPPEMENT D UN Volet compact à lames orientables DÉVELOPPEMENT D UN Volet compact à lames orientables NOTRE OFFRE Utiliser nos TECHNOLOGIES et notre CAPACITÉ À INNOVER pour vous aider à répondre à vos problématiques techniques AVANT PROJET DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

FOAMGLAS L isolant thermique pour vos parois enterrées

FOAMGLAS L isolant thermique pour vos parois enterrées Application Info FOAMGLAS L isolant thermique pour vos parois enterrées www.foamglas.fr FOAMGLAS La sécurité et la performance thermique pour vos ouvrages enterrés La problématique de l isolation en parois

Plus en détail

Art. 1 But et portée du règlement... 3. Art. 2 Définition des documents graphiques... 3. Art. 3 Affectations... 3

Art. 1 But et portée du règlement... 3. Art. 2 Définition des documents graphiques... 3. Art. 3 Affectations... 3 OBJET : PROJET D AMÉNAGEMENT PARTICULIER "RUE DE LUXEMBOURG" À ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ECRITE REGLEMENTAIRE Modifiée selon avis 16994/59C COMMUNE : ESCH-SUR-ALZETTE PARCELLES : N 3144 / 17846 ET N 3144

Plus en détail

Systèmes de chauffage au sol pour tous les cas d application. Auprès d un fournisseur unique!

Systèmes de chauffage au sol pour tous les cas d application. Auprès d un fournisseur unique! Compétence des systèmes Buderus Chauffage au sol Carter Tube Régulation Systèmes de chauffage au sol pour tous les cas d application. Auprès d un fournisseur unique! La chaleur est notre élément Carter

Plus en détail

«Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013

«Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013 «Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013 «.des épopées métropolitaines à la conquêtes du sous sol parisien.» LE RÉSEAU EXPRESS RÉGIONAL D'ÎLE-DE- FRANCE Alain

Plus en détail

Choix du site et du type de barrage

Choix du site et du type de barrage Avant Propos C HAPITRE I Choix du site et du type de barrage Rédigé par Jean-Pierre BECUE (SAFEGE) avec la participation de Gérard DEGOUTTE (ENGREF) et Danièle LAUTRIN (Cemagref) Les types de barrages

Plus en détail

LA GARELIERE IMMOBILIERE. Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration

LA GARELIERE IMMOBILIERE. Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration LA GARELIERE IMMOBILIERE Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration COMPTE RENDU DES RESULTATS Dossier n Indice Date 0 10/07/2013 Etabli par Vérifié

Plus en détail

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Communauté urbaine de Bordeaux APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX CAHIER DES CHARGES DES RECONNAISSANCES ET ETUDES DE SOL A REALISER SEPIA CONSEILS - 53, rue

Plus en détail

Choix de la construction du bassin de rétention de type enterré

Choix de la construction du bassin de rétention de type enterré Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : Bassin de rétention Rédaction : Julien Morandi / élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 29 janvier

Plus en détail

Palettisation Robots de palettisation Palettiseurs Accessoires

Palettisation Robots de palettisation Palettiseurs Accessoires Palettisation Robots de palettisation Palettiseurs www.socosystem.fr Palettisation Sommaire Robots de palettisation Robot simple palette Page 1 - station de remplissage monopersonnelle. Robot modulaire

Plus en détail

LGV RHIN RHONE : INTEGRATION DU RISQUE KARSTIQUE DANS LA CONCEPTION DES FONDATIONS DU VIADUC DU PERTUIS

LGV RHIN RHONE : INTEGRATION DU RISQUE KARSTIQUE DANS LA CONCEPTION DES FONDATIONS DU VIADUC DU PERTUIS LGV RHIN RHONE : INTEGRATION DU RISQUE KARSTIQUE DANS LA CONCEPTION DES FONDATIONS DU VIADUC DU PERTUIS LGV RHIN RHONE : CONSIDERATION OF KARSTIC RISK IN PERTUIS VIADUCT FOUNDATIONS DESIGN Stéphane CURTIL

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE + ALTERN,

DOSSIER DE PRESSE + ALTERN, DOSSIER DE PRESSE ECO-ANCRAGE + ALTERN, Le nouveau pack environnemental 1 SOMMAIRE 1- SIGNATURE Group, l union des expertises au service des infrastructures p. 3 2- Le nouveau pack environnemental SIGNATURE,

Plus en détail

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Anne-Marie Prunier Leparmentier Inspection générale des Carrières 4 avril 2013 CFGI SGF - CNAM 1/45 Sommaire I. Des incidents à la création

Plus en détail

Remplissage d installations à sondes géothermiques

Remplissage d installations à sondes géothermiques Août 2014 ImmoClimat Suisse Remplissage d installations à sondes géothermiques 2 ImmoClimat Suisse Sommaire 1. Points importants pour le remplissage d installations à sondes géothermiques 1.1. Impuretés

Plus en détail

Ingénierie de surveillance

Ingénierie de surveillance Ingénierie de surveillance La sécurité de vos structures grâce à la technologie OSMOS Surveillance Analyse Diagnostic Prévention Ingénierie La sécurité des structures Viaduc de Millau - France Le monitorage

Plus en détail

NOTE DE DIMENSIONNEMENT PLATEFORME DE TERRE-PLEIN POUR REACH-STACKER & CONTAINER

NOTE DE DIMENSIONNEMENT PLATEFORME DE TERRE-PLEIN POUR REACH-STACKER & CONTAINER NOTE DE DIMENSIONNEMENT PLATEFORME DE TERRE-PLEIN POUR REACH-STACKER & CONTAINER Z.I. DE LA FORCE TRANQUILLE Sur la Commune de XXX Rédacteur : S. BARLET Date : 11/11/2015 Dossier N : 201501 indice 0 Destinataire

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / Travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / Travaux spéciaux Page 1 / 7 Rapport technique / Travaux spéciaux Contenu : Mise en place de palplanches Rédaction : Nicolas Rime / Etudiants ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Mise en place de palplanches Introduction

Plus en détail

HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LES MARCHES ATTRIBUES LORS DE LA COMMISSION D APPEL D OFFRES DU 12 JUIN 2015

HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LES MARCHES ATTRIBUES LORS DE LA COMMISSION D APPEL D OFFRES DU 12 JUIN 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LES MARCHES ATTRIBUES

Plus en détail

Manuel d instructions et conditions de garantie

Manuel d instructions et conditions de garantie Manuel d instructions et conditions de garantie Rouleaux, guirlandes et supports 1. Description du produit... 3 2. Types de produits et spécifications techniques... 4 2.1 Rouleau lisse (RM_* *)... 4 2.2

Plus en détail

A- GENERALITES p.3. B- LES ETAPES DE MISE EN ŒUVRE DU NIDAGREEN p.4

A- GENERALITES p.3. B- LES ETAPES DE MISE EN ŒUVRE DU NIDAGREEN p.4 1 A- GENERALITES p.3 B- LES ETAPES DE MISE EN ŒUVRE DU NIDAGREEN p.4 I- FOND DE FORME p.4 II- DRAINAGE p.4 III- POSE DES PLAQUES NIDAGREEN p.5 IV- POSE DU GAZON SYNTHETIQUE p.6 V- POSE SUR BETON OU ENROBE

Plus en détail

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Les cloisons FERMACELL double peau sont des cloisons distributives non porteuses

Plus en détail

Travaux de reprise technique des concessions funéraires et de construction d un ossuaire

Travaux de reprise technique des concessions funéraires et de construction d un ossuaire Travaux de reprise technique des concessions funéraires et de construction d un ossuaire Cahier des charges Sommaire 1 Objet du marché... 3 2 Forme du marché... 3 3 Délai d exécution du marché... 3 4 Caractéristiques

Plus en détail

IGruse Maschinenbau GmbH & Co. KG Dibbetweg 32 D-31855 Aerzen (Lieu dit : Groß Berkel)

IGruse Maschinenbau GmbH & Co. KG Dibbetweg 32 D-31855 Aerzen (Lieu dit : Groß Berkel) SYSTÈMES DE LEVAGE ET DE MANUTENTION IGruse Maschinenbau GmbH & Co. KG Dibbetweg 32 D-31855 Aerzen (Lieu dit : Groß Berkel) ITél.: +49 (0) 5154-9510-0 Fax: +49 (0) 5154-20 30 Internet: www.gruse.de E-Mail:

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 04 15 Le maçon à son poste de travail Partie 3 : les produits de maçonnerie Caractéristiques, manutention manuelle, livraison La réalisation de murs en maçonnerie est une opération

Plus en détail

Innovant et performant: le système Rigofill inspect

Innovant et performant: le système Rigofill inspect DRAINAGE SYSTÈME Innovant et performant: le système Rigofill inspect Distributeur et applicateur SUBLET DAS 22, rue du 8 mai 1945 69320 FEYZIN Tél 04 78 70 32 14 Fax 04 78 70 57 84 e-mail: info@sublet.fr

Plus en détail

Assainissement Sous Vide RoeVac. Technologie sous vide Technologie Innovante pour collecte des Eaux Usées

Assainissement Sous Vide RoeVac. Technologie sous vide Technologie Innovante pour collecte des Eaux Usées Assainissement Sous Vide RoeVac Technologie sous vide Technologie Innovante pour collecte des Eaux Usées En haut: Assainissement sous vide RoeVac à la campagne. Communauté Nordstrand, Allemagne (1.000

Plus en détail