Les diverses formes de groupements agricoles en France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les diverses formes de groupements agricoles en France"

Transcription

1 Les diverses formes groupemts agrico France Terrier N. Agriculture groupe Paris : CIHEAM Options Méditerranénes n pages Article avaible on line / Article disponible ligne l adresse : To cite this article / Pour citer c article Terrier N. Les diverses formes groupemts agrico France. Agriculture groupe. Paris : CIHEAM, p (Options Méditerranénes n. 6)

2 U.G.E.A. Les diverses formes groupemts agrico France mon d'adaptation constants. 1945, cte tion : dans le tion, fonction dans le contexte actuel compétition elle est ce qui suppose l'exploitation. Cte évolution économique a s nouvel, tout Co Napoléon. Elle td s solutions que subsistt tance. Ainsi se vant l'hétésa C'est ainsi ses cte étu s un table toutes pouvant se se l'analyse plus elle quelques sociétés l'exam s cunes - TABLEAU DES EN AGRICULTURE ce table, non exhstif, nous avons fait Toutefois, nous avons mtionné exclusivemt ou évtuellemt lisation. En distinguant simp s nous avons moins le plus ou ces sociétés, soit tion fini- A. - Formes simp a) Sociétés - le groupemt procteurs : constitué sans capital social sous d'association loi 1901, fait l'obj d'une émanant son c eff, il peut subvtions tages avan- - le comité économique agricole : constitué sous syndicat ou d'association loi 1901 il ne possè pas pleine capacité son ob-- j est celui qu'il avec sociétés (il est - le syndicat agricole : constitué sans capital sans but obj actuel est défse nemis s b) Sociétés - banque travail : constituée sans capital social avec peu (un simple m un échange maindonnt lieu un base d'équivalce - d'utilisation a le même obj que banque mais suit plus complexes s co civi - ln société participation : finie loi 1966 sociétés s elle n'a pas capital social, pas pas ou civile selon son obj - société fait : ne dispose définition d'cun statut codifié, mais situation objective s élémts spécifiques société (inttion com- - apun fonds social - s bénéfices

3 Gran nébuleuse survont campagne. En cas litige, le juge déficte situation lui apun Nota : nous ne sociétés fait G >> nullité justice. B. - Formes éborées. a) Liées civi (1 ) pas ici s d'une société 1" société civile d'exploitation agricole (2) 2" d'exploitation commun) (2) 3" G.F.A. (2). bl Liées (1) 1" formes civi - (2) - civile (société d'intésuit mêmes que non mais peut s jusqu' 50 % capital social elle subit (1) fdrait core ajouter pour s regroupemts partiels (proction animale particulier) : le partiel pour le premier groupe, coopérative proction animale (nombre minimum d'associés 4) le second. (2) Nous examinerons plus loin cte formule plus détail. une semi-tutelle ministé- obj est s équipemts s 2" formes commercia statut cial constituée sous anonyme ou société limitée que société tt - : même que le civile mais constitution - (société mixte cte est che s mais dans le capital social peut 70 %, cepdant une blocage. c) Sociétés indépdantes Nous voulons ainsi le GE Economique), que nous plus loin. dl Nous mais utilisation - sociéténomcollectif - société commandite simple - société commandite actions - société anonyme - société limitée - société ( obj - A. - Société Civile d'exploitation Agricole. Cte e vieille >> société, définie 1832 suivants Co Civil, s'applique soit telle quelle, soit avec s (GAEC GFA). 1" Constitution. Civile l'obj, société civile se constitue assez associés statuts n'ayant pas un ( GAEC). société civile ainsi toute ou : conditionnemt, vte. Constituée une fixée statuts avec un capital social d'ap bis espèces, elle possè - associés peuvt ne pas - il y a ux associés minimum, mais pas maximum - associés peuvt - ux époux peuvt seuls société, s'ils ne sont pas indéfinimt vis-vis s - sont possib, mais ils ne font pas capital social

4 - pas publicité - (minimale maximale) s est fixée - il y a un 1 % - il existe un mutation 2" Vise socialle. sont kées statuts l'absce ces associés sont donnés le d'admi- statuts dé qui peut tous actes stinés l'obj social. Le est associé ou non associé, nommé ou non. x votes x bénéfices est statuts. Toute cession doit ne statuant pas l'unanimité. - peut cédant son bail société avec - s est indéfinie elle est associés - le est 4,80 % toute cession (sf avant 3 ans stant taxées tx 14,60 %). société civile finit cses 1865 Co Civil notammt : fixé, d'un associé, l'obj social, volonté d'un ou associés. cse peut toutefois société, cuse cons statuts. liquidation le tage dans conditions commun - actifs sont plutôt que - le 150 F l'acte dissolution 1 % le s acquêts socix seul le est acquitté si dissolution liquidation sont simultanémt constatées dans l'acte dissolution - loi 1967 ju liquidation bis s'applique x sociétés civi (comme toute est une s plus employées son anciné sa tive, Son it ux a conx besoins s notammt d'exploitation commun (le GAEC) questions (le GFA). B. - Groupemt Agricole d'exploitation Commun. Cte a été instituée une loi 8 août accepté tous comme tion, ou l'exploitation familiale, le GAEC tout dans le moule cssique société civile dont il cepdant points suivants : l" Constitution. Civil l'obj, le GAEC nécessite un que lui donne un comité composé mt, un nive national appel, mon

5 Tous associés s'gagt effectivemt commun, ce qui exclut - associés ne peuvt plus 10 ce sont - l'exploitation doit type familial - le s est limité - le peut disposition GAEC quel il est tout bail le doit mais son constemt n'est pas - nominale s est minimum 50 F - le capital minimum est 10 O00 F - un fixe 50 F qui même imsont taxe publicité 2" Vie sociale. ne pas Société civile, cession non plus ( x points vue dique, économique, fiscal). s ssib existt tique quant s décisions s bénéfices qui font Sun une x vail côté ceux capital. Toutefois, tuelle est limitée ux fois capital possédé chaque associé. il que statuts cte limitation tel le Si un associé se sans ses il peut dans conditions fixées statuts, ses Un associé peut ssi exclu. un pn, une disposition loi 1962 GAEC pce associés chefs d'exploitation, dans une position qui ne peut moins que anci statut indépdant, tant point we social (inmnité exemple), économique (subvtion bâtimt d'élevage), fiscal 500 O00 F le Cte >> est un s inté Enfin, GAEC bénéficit tx 3" société civile : statuts que ils le plus souvt le décès d'un associé comme cse dissolution. mêmes statuts voit souvt dans possible, une s une phase ncemt GAEC son second souffle. Sa que, difficilemt condamnable, cse l'obj qui ne joue qu' celui mt l'exploitation familiale, notion plus plus maisée Seul l'élémt esstiel : type commu- qui ses le e bel >> GAEC. Les ais actuel toute molées fonction nive développemt éco- nomique C. - Le Groupemt Foncier Agricole. s'agit l l'anci qu'une loi 31 dé a Au l l'in son sigle, il ft un une l'évolution fon Ses société civile sont : 1" Constitution. sociétécivile, le GFA n'a pas ( GAEC), mais doit limites légistives (1). a obj une ou Sa est minimum 9 ans. peut constitué exclusivemt physiques ( GAF), sans limitation Ces constitut le capital faisant d'immeub, ou d'espèces. Les associés peuvt nusans tant d'immeub ou immobi- ( n'y a pas, comme le GAF, limite s numédans le capital l 30 % avec conditions, le GFA doit seulemt Si le GAF est tu bail, doivt investis dans s bis stination cole suivant loi. GFA peut limitée qui définies Les actes constatant s mo un GFA sont taxés fixe 50 F quant x ils sont assujtis taxe publicité ou tx 0,60 %. 2" Vie sociale. Les modalités gestion GFA peuvt non seulemt une d'accueil comme le GAF, mais ssi A où nous d'application n'ont pas été un d'exploitation active. Le GFA peut, ou don bail soit selon le commun, soit bail long (loi 21 dé- 1970). cun cas ne lui statut s bx ni x dispositions cumuls. Si le GFA exploite a ceux ses associés qui sont exploitants ses bis. Le actes peut tous s'ils ne sont pas il est inamovible doit dissolution 18 mois l'avance. Les associés sont passif dans le capital social, ce qui est système s sociétés civi. plus 30 % capital est constitué le GFA doit bail sf s'il est constitué d'une même famille jusqu' inclus. Les socia don- nées nantissemt l'obttion notammt Les associés sont soumis fiscalemt celui s (sf option l'impôt sociétés). statuts d'un GFA lui dist l'exploitation que fonds constituant son moine ont été donnés bail long terme, s s mutation s 314 condition qu'el ait été détues puis 2 ans moins ou le défunt. Le GFA peut L'acte est fixe 50 F. Fte il y a dissolution. Les associés qui ou ont l'exploitation bénéficit bis Si le GFA dissous donnait bail bi socix, le statut s'ap plein x Si, sa dissolution, le GFA est constitué s conjoints associés bénéficit soulte. le GFA se comme une in peut son Son est cepdant ambigu, notammt quand, simultanémt, il le statut suite assez l'exploitation toutefois, utilisé conjointemt avec un bail long il peut un efficace afin 51

6 D. - Coopérative Agricole Civile. Sans un mouvemt ssi vénéque société civile napoléonine, l'application système COOest déj ancine puisque loi Consolidé puis textes, notammt un , le mouvemt a plus civile, bi qu'il existe s que nous avons déj eu l'occasion 1" Constitution. est ssi une société civile, mais ses in dans le s sociétés civi puisque, bilité - son capital s associés, elle est soumise Elle minimum 7 associés, physiques ou sonnes physiques doivt cheifs d'une exploitation indivielle s dans l'obj social dans Le capital est constitué, sans limitation, s nominatives, indivisib, cessib, d'une nominale minimum. 10 F. s statuts est soumise x légistives cel s statuts-types. Elle publicité - - d'annonces léga). (qui peut tacite), est 2" Vie Social3e. On doit comme étant qu'el effectut toutes compte ction - - vte, c...) exclusif s est stinée l'usage limite ses opéx seuls exploitations l'exclusivisme). L'adhésion l'gagemt l'obligation un minimum gestion sont assez développés : 0 une Assemblée O s seil avec un Con- 0 un nommé Conseil, 0 un ou x comptes. s excénts annuels sont établies selon obligations comptab. En peut un capital B condition qu'il ne dépasse pas 6 % s'il un ga il peut s opé suivant Les sont gestion civilemt pénalemt. s est limitée que chacun a ou dû.. a un exclus. Elle bénéficie d'exemptions fisca (impôt sociétés - patte) sociéou Les peuvtse civile B sans qu'il une nouvelle personnalité morale, mais ou société civile est impossible. A coopeut. sans que nouvelle 99 ans. En l'absce il y a dissolution. plus s 3/4 capital social son montant le plus ht est une cse dissolution Les faits indiviellemt - faillite, c.), n'affectt pas En dévolution l'actif tives sociétés il qu'il soit avec avis comité est utilisée on a l'évolution économique ux façons : adoptant s l'exclusivisme s dans tives. Ces nouvel ont été di- soit civile soit (ou commun. E. - Groupemt Économique. une 1967, le est vu une cune mt se fonctionnemt p que vint donc sou- compétce dans un do: maine - vte - sans tant tonomie.

7 lo Constitution.. Le se constitue sans sont limitées. - associés doivt moins ou physiques, ou non - ux époux ne peuvt semd'un - l'existce d'un capital social n'est pas - ne peuvt pas s négociab - d'un acte société mtions léga est siège social, obj social, c...) - publicité doivt accomplies notammt l'ins que cte tion - dès cte il bénéficie se quoi il l'association loi il possè une civile ou comselon son activité non selon sa - un fixe 50 F est applicable si le n'a pas capital social dans le 1% (bis mobi- 20 Vie sociale. Toutes est issée ponsabilité sont Ce une ou son sein ou Un gage le mt tout acte qui dans l'obj social toute limitation inopposable x gestion fait son une Assemblée est effectué une ou nommées Sf l'assemblée d'un indéfinimt gagée 5 déft, est faite selon le l'égalité s Le succès besoins xquels il s'explique mis 2 gouemt. est ét plus ltemt qu' l'in tiné se x il semble s com- Enfin, il ne pas soupse GE ainsi un ne pas fondé dans un pemt constitué vue l'exploitation Les ont ainsi déj eu l'occasion une activité mt fictive ). Au cte étu, il veloppées sont pdéune étu faite CEE, el stt un peu plus 1 % sexploitations diffusion semble stinée lte. On peut toutefois base s mêmes qu'el cultivt plus 3 % moyne lieu donc 50 ha. 17,5 ha s'élève est consdans le même temps le succès, même limité, s occultes ou semble-t-il, commun. ft, l'explication ce dans s sés un minimum lités se se dissoucte d'un attachemt condition d'exploitant indiviel, qu'ils société. adoptant l'attitu opposée se sont sociétés anonymes conséquces choix fte un GAEC. uns s post que l'ugea dans l'optique qui est sine. Les bénéfices associés dans sont Le n'a pas obj s bénéfices. Son celui ssociétés Le ne connaît pas Les cses dissolution sont mêmes que cel s sociétés civi statuts peuvt notammt le décès d'un associé ães associés peut évtuellemt le dans conditions minées le paiemt s ttes, d'actif est l'excént dans dans le 53

ENR - Droits dus sur les actes relatifs à la vie des sociétés et assimilés - Régimes spéciaux - Sociétés et groupements agricoles

ENR - Droits dus sur les actes relatifs à la vie des sociétés et assimilés - Régimes spéciaux - Sociétés et groupements agricoles Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-ENR-AVS-40-30-20130211 DGFIP ENR - Droits dus sur les actes relatifs à la

Plus en détail

Les sociétés agricoles

Les sociétés agricoles Les sociétés agricoles L exercice d une activité agricole peut se faire soit dans le cadre d une entreprise individuelle soit dans le cadre d une société. Dans cette dernière situation, la loi prévoit

Plus en détail

Le statut juridique des entreprises agricoles

Le statut juridique des entreprises agricoles Le statut juridique des entreprises agricoles C'est ce qui définit le caractère légal de l'exploitation. Les formes juridiques les plus courantes des entreprises agricoles sont l'exploitation individuelle

Plus en détail

Clés pour choisir une société en agriculture :

Clés pour choisir une société en agriculture : Dossiers numériques Clés pour choisir une société en agriculture : aspects juridiques, fiscaux et sociaux présentation, analyse et commentaires textes et circulaires administratives formulaires et jurisprudences

Plus en détail

Le Le Financement Mutuel entre les Entreprises des Pays de la la Loire

Le Le Financement Mutuel entre les Entreprises des Pays de la la Loire Dossier presse 27 mai 2013 Mutuel tre Entreprises s Loire Mutuel tre Entreprises s Loire Société anonyme coopérative M, 29 avril 2013 à capital variab Institut Automobi M Technoc s 24H, Chemin bœufs Société

Plus en détail

SOCIETE CIVILE D EXPLOITATION AGRICOLE (S.C.E.A)

SOCIETE CIVILE D EXPLOITATION AGRICOLE (S.C.E.A) SOCIETE CIVILE D EXPLOITATION AGRICOLE (S.C.E.A) TEXTES CONSTITUTION GESTION Art 1845 à 1870-1 code civil Pas de capital social minimum Associés : minimum 2 associés ; associé mineur possible ; époux ou

Plus en détail

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE La loi n 85-697 du 11 juillet 1985 permet à une personne physique ou morale de créer une société à responsabilité limitée,

Plus en détail

Les firmes multinationales en Méditerranée : le centre est à la périphérie

Les firmes multinationales en Méditerranée : le centre est à la périphérie firmes multinationa Méditerranée : le ctre est périphérie Rastoin J.L., Zaphiriadis C., Ghersi G. échanges méditerranés Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 18 1973 pages 56-66 Article avaible on

Plus en détail

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée L entrepreneur individuel à responsabilité limitée en10 points Frédéric LEFEBVRE, Secrétaire d État chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des

Plus en détail

STATUTS D'UNE SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE UNIPERSONNELLE (SARL UNIPERSONNELLE)

STATUTS D'UNE SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE UNIPERSONNELLE (SARL UNIPERSONNELLE) Ce document est un simple modèle Des commentaires sont apportés sur certains points (entre parenthèse ou en pied de page). Ils n ont bien sûr pas à figurer sur le texte définitif. En outre, dans certains

Plus en détail

Centre de Formalités des Entreprises 17 place de la Bourse Cs 61270 33076 BORDEAUX Cedex Tél : 05 56 79 5000 contact@bordeaux.cci.

Centre de Formalités des Entreprises 17 place de la Bourse Cs 61270 33076 BORDEAUX Cedex Tél : 05 56 79 5000 contact@bordeaux.cci. Tél : 05 56 79 5000 contact@bordeaux.cci.fr Acquisition du fonds par le locataire gérant - Deux exemplaires du formulaire M2 - Si l'activité est réglementée (bar, restaurant, transport ), d'autres pièces

Plus en détail

Code de la santé publique

Code de la santé publique Dispositions relatives aux laboratoires d analyses de biologie médicale au regard du registre du commerce et des sociétés Code de la santé publique Partie législative Sixième partie : Etablissements et

Plus en détail

Offre valable au 01 juillet 2012

Offre valable au 01 juillet 2012 Fiche descriptive de l offre de fourniture d électricité au tarif règlemté, pour les clits : - PARTICULIERS, desservis par le GRD «Gascogne Energies Services» (Communes d Aire sur l Adour et Barcelonne

Plus en détail

Les différentes formes juridiques de l exploitation agricole

Les différentes formes juridiques de l exploitation agricole Les différentes formes juridiques de l exploitation agricole Article juridique publié le 20/09/2015, vu 399 fois, Auteur : Portalis-25 Voici un petit résumé des différentes formes juridiques prévues pour

Plus en détail

Centre de formalités des Entreprises Liste des pièces et tarifs

Centre de formalités des Entreprises Liste des pièces et tarifs Chambre de Commerce et d Industrie Le Puy-en-Velay/Yssingeaux Février 2010 Centre de formalités des Entreprises Liste des pièces et tarifs IMMATRICULATION D UNE PERSONNE PHYSIQUE AU R.C.S... 2 IMMATRICULATION

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE Avec la collaboration des Instituts du C.S.N L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE Si l exercice d une activité économique en nom propre est le mode d exercice privilégié des petits entrepreneurs,

Plus en détail

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles Objectif 01. Une entreprise peut acquérir des éléments incorporels ou peut elle-même les développer. Ces éléments peuvent constituer des

Plus en détail

Décision 04/77/ILR du 6 juillet 2004

Décision 04/77/ILR du 6 juillet 2004 Décision 04/77/ILR du 6 juillet 2004 concernant les règles relatives aux modalités pour l'introduction de la portabilité des numéros mobiles Vu la loi modifiée du 21 mars 1997 sur les télécommunications

Plus en détail

Gérer un compte- Assistant-juridique.fr

Gérer un compte- Assistant-juridique.fr 2015 Gérer un compte- Assistant-juridique.fr Sommaire... 4... 4 1) Avantages pour la société... 4 2) Avantages pour les associés... 4... 4... 5... 5... 5 3) Dans certains cas, approbation des associés

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE N 2

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE N 2 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE - (PLPA) SESSION 2005 Concours : EXTERNE Section : Sciences économiques et sociales et gestion Option A : Sciences économiques et

Plus en détail

Guide pratique de la SAS et de la SASU Créer, gérer, développer 1 ère édition Mise à jour actualisée de la NRE du 15 mai 2001

Guide pratique de la SAS et de la SASU Créer, gérer, développer 1 ère édition Mise à jour actualisée de la NRE du 15 mai 2001 Guide pratique de la SAS et de la SASU Créer, gérer, développer 1 ère édition Mise à jour actualisée de la NRE du 15 mai 2001 Avertissement Mise à jour sur internet Les éditions de l ouvrage sont annuelles.

Plus en détail

DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES

DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES 27/02/2015 Les causes de dissolution d'une société sont multiples. On peut citer par exemple l'arrivée du terme, la réalisation de l'objet social, la dissolution

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2009 7 H-3-09

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2009 7 H-3-09 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2009 7 H-3-09 DROITS D ENREGISTREMENT. DROITS DUS PAR LES SOCIETES. DROITS EXIGIBLES AU COURS DE L EXISTENCE DE LA SOCIETE. REDUCTION

Plus en détail

Le statut du foncier. Les baux ruraux. Les baux pouvant être faits sans le recours à un notaire. Le bail de petite parcelle

Le statut du foncier. Les baux ruraux. Les baux pouvant être faits sans le recours à un notaire. Le bail de petite parcelle Le statut du foncier Il existe deux grands types de mise en valeur des terres agricoles : directement ou indirectement. La mise en valeur directe est l'exploitation des terres par le propriétaire lui-même.

Plus en détail

Les droits d'enregistrement & de timbre (Version 2006)

Les droits d'enregistrement & de timbre (Version 2006) Les droits d'enregistrement & de timbre (Version 2006) Chapitre 7 - Tarif des droits d enregistrement et de timbre applicables aux principales opérations Les principales opérations étudiées sont celles

Plus en détail

6.12. Intérêts entre un dirigeant d entreprise et sa société

6.12. Intérêts entre un dirigeant d entreprise et sa société 6.12. Intérêts entre un dirigeant d entreprise et sa société Aspects fiscaux et de droit des sociétés Un dirigeant d'entreprise peut devoir des intérêts il, sa société en raison d'une dette encourue, ou

Plus en détail

tarifs CONTACTS Jean Patrice BASSANO Contacts Directeur Régional Grand Sud

tarifs CONTACTS Jean Patrice BASSANO Contacts Directeur Régional Grand Sud tarifs 2015 201 CONTACTS Marc BRUNSTEIN Directeur général au développemt commercial tél. : 01 9 22 7 9 I port. : 06 82 00 1 80 e-mail : eric.trehel@comediance.fr Serge CANTÓ Directeur Publicité tél. :

Plus en détail

http://www.apce.com/pid1627/comparaison-rapide.html?espace=1

http://www.apce.com/pid1627/comparaison-rapide.html?espace=1 Page 1 of 9 Comparaison rapide EIRL : entrepreneur individuel à responsabilité limitée : entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ( unipersonnelle) : société à responsabilité limitée SA : société

Plus en détail

ISF: Exonération des titres détenus par les dirigeants Précisions du BOFiP quant aux fonctions de direction

ISF: Exonération des titres détenus par les dirigeants Précisions du BOFiP quant aux fonctions de direction ISF: Exonération des titres détenus par les dirigeants Précisions du BOFiP quant aux fonctions de direction Les parts ou actions de sociétés soumises à l'impôt sur les sociétés sont considérés comme des

Plus en détail

FAQ n 10 : Curateurs et TVA

FAQ n 10 : Curateurs et TVA FAQ n 10 : Curateurs et TVA Cette FAQ n 10 vise à regrouper les règles spécifiques en matière de TVA qui concernent les curateurs de faillites telles qu elles ont été précisées dans la circulaire du 20

Plus en détail

Au niveau de la responsabilité financière De nombreux entrepreneurs sont réticents à opter pour des entités où leur contribution aux

Au niveau de la responsabilité financière De nombreux entrepreneurs sont réticents à opter pour des entités où leur contribution aux Quand le choix de la forme juridique d une société est déterminant Il a des conséquences notamment sur la responsabilité financière des associés, le partage du capital, le régime fiscal de l'entreprise

Plus en détail

- mettre tout en œuvre pour créer des moments privilégiés d'accueil, de rencontre, de dialogue et d'échange entre les habitants de la commune.

- mettre tout en œuvre pour créer des moments privilégiés d'accueil, de rencontre, de dialogue et d'échange entre les habitants de la commune. STATUTS ARTICLE PREMIER NOM Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts et les habitants de La Chaussée-Tirancourt ou toute personne physique et/ou morale qui y adhéreront une association, régie

Plus en détail

FLASH PRATIQUE D ACTUALITE - 23/10/2012

FLASH PRATIQUE D ACTUALITE - 23/10/2012 69, bd. Malesherbes 75008 Paris, France Tél. : + 33 (0) 1 55 27 88 00 Fax : + 33 (0) 1 55 27 88 10 www.legister.fr Société d Avocats Le présent flash d actualité concerne principalement le droit des sociétés.

Plus en détail

ASSURANCES COLLECTIVES

ASSURANCES COLLECTIVES Communication, expertise et conseils La compréhension des enjeux! Avantages socix Services actuariels Assurances et rentes collectives Ressources humaines ASSURANCES COLLECTIVES Fédération tonome de l

Plus en détail

Société Anonyme au capital de 854 809 812,23 euros Siège social : 87, rue de Richelieu, 75002 Paris 303 265 128 RCS Paris COB?

Société Anonyme au capital de 854 809 812,23 euros Siège social : 87, rue de Richelieu, 75002 Paris 303 265 128 RCS Paris COB? Assurances Générales de France Société Anonyme au capital de 854 809 812,23 euros Siège social : 87, rue de Richelieu, 75002 Paris 303 265 128 RCS Paris Note d information émise à l occasion du programme

Plus en détail

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES 4 mars 1996 FRANCAIS Original : RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFERENCE DES STATISTICIENS EUROPEENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES (EUROSTAT) ORGANISATION

Plus en détail

LA RÉGULARISATION DES CHARGES EN FIN D EXERCICE

LA RÉGULARISATION DES CHARGES EN FIN D EXERCICE LA RÉGULARISATION DES CHARGES EN FIN D EXERCICE À la fin de l'exercice financier, il faut examiner tous les comptes de la balance de vérification afin de déterminer lesquels nécessitent un ajustement.

Plus en détail

Cours : Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution

Cours : Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution Cas pratique Cours : Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution Enoncé : Pierre (17 ans, serveur), Paul (21 ans, serveur) et Jacques (28 ans, cuisinier), sont salariés d une

Plus en détail

Pour une problématique de l'environnement

Pour une problématique de l'environnement Pr une problématique l'environnement Labattut J.L. La maîtrise s ressrces naturel Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 17 1973 pages 27-32 Artic avaib on line / Artic disponib en ligne à l adresse

Plus en détail

STATUTS D'UNE SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE (SARL)

STATUTS D'UNE SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE (SARL) Ce document est un simple modèle Des commentaires sont apportés sur certains points (entre parenthèses et en pied de page). Ils n ont bien sûr pas à figurer sur le texte définitif. En outre, dans certains

Plus en détail

Décret - Loi- Nº 70/95 Sur les Sociétés Anonymes Offshore

Décret - Loi- Nº 70/95 Sur les Sociétés Anonymes Offshore Décret - Loi- Nº 70/95 Sur les Sociétés Anonymes Offshore Considérant les dispositions du Décret-loi N. 34/85 du 15 novembre 1985, relatif à la création de sociétés anonymes offshore, Considérant le rôle

Plus en détail

Rédaction des statuts d une association de protection de l environnement

Rédaction des statuts d une association de protection de l environnement LES FICHES PRATIQUES Rédaction des statuts d une association de protection de l environnement Les statuts, ce sont deux choses fondamentalement : - d une part, des règles de fonctionnement interne (pour

Plus en détail

Formes juridiques fév. 2013

Formes juridiques fév. 2013 Formes juridiques fév. 2013 Source APCE Quel est le nombre d'associés requis? Elle se compose uniquement de l'entrepreneur individuel (Celui-ci peut embaucher des salariés). 1 seul associé (personne physique

Plus en détail

BOFIP-GCP du 14-0004 du 25/02/2014

BOFIP-GCP du 14-0004 du 25/02/2014 DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES BOFIP-GCP du 14-0004 du 25/02/2014 NOR : BUDE1404375J Instruction du 12 février 2014 COMPTABILISATION DES CHANGEMENTS DE METHODES COMPTABLES, CHANGEMENTS D'ESTIMATIONS

Plus en détail

ISF : LES DIFFERENTS CAS D'EXONERATION DES TITRES SOCIAUX

ISF : LES DIFFERENTS CAS D'EXONERATION DES TITRES SOCIAUX Droit de la famille Organisation et transmission patrimoniale Fiscalité Droit de l entreprise PATRIMOTHEME - MAI 2014 ISF : LES DIFFERENTS CAS D'EXONERATION DES TITRES SOCIAUX Plusieurs régimes d'exonération,

Plus en détail

Responsabilité pénale de l association

Responsabilité pénale de l association Responsabilité pénale de l association Infractions limitativement définies : Le code pénal prévoit la responsabilité pénale des personnes morales à raison des infractions réalisées pour leur compte et

Plus en détail

SOCIETE ANONYME (sans appel public à l'épargne)

SOCIETE ANONYME (sans appel public à l'épargne) SOCIETE ANONYME (sans appel public à l'épargne) 25/09/2015 La société anonyme (SA) est une société dont le capital est divisé en actions. Ce capital social doit être au moins égal à 37 000 euros. Les associés,

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-PAT-ISF-30-40-10-20140318 DGFIP PAT - ISF - Assiette - Autres exonérations

Plus en détail

Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011

Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011 Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011 INTRODUCTION En 2009, 74 % des créateurs d entreprises ont choisi d exercer leur activité dans le cadre d une entreprise individuelle, soit une hausse de

Plus en détail

Cours : Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution. Question 1 : Quel type de société peut exister entre Cronos et Rhéa?

Cours : Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution. Question 1 : Quel type de société peut exister entre Cronos et Rhéa? Cas pratique Cours : Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution Enoncé : Cronos et Rhéa vivent en concubinage depuis quelques années. Durant l'année 2000, ils ont hérité respectivement

Plus en détail

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Votre Entreprise en Suisse Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Thèmes abordés 1. Présentation 2. Premiers pas, le début d un projet 3. Fonder une société en Suisse 4. Gérer

Plus en détail

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 12981 DIGITECH Société anonyme au capital de 408 000 e. Siège social avenue Fernand Sardou, Z.A.C. de Saumaty, 13016 Marseille. B 384 617 031 R.C.S. Marseille. Passif 2003 Produits constatés d avance..............

Plus en détail

FICHE CONSEIL : JE SOUHAITE CREER UNE OU DES CHAMBRE(S) D'HOTES

FICHE CONSEIL : JE SOUHAITE CREER UNE OU DES CHAMBRE(S) D'HOTES JE SUIS PORTEUR D'UN PROJET TOURISTIQUE FICHE CONSEIL : JE SOUHAITE CREER UNE OU DES CHAMBRE(S) D'HOTES SOMMAIRE : 1/ Qu'est ce qu'un hebergemt de type "chambre d'hotes"? 2/ Y a-t-il des demarches reglemtaires

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANçAIS

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANçAIS 1 ex 'y': '-, 1., ':'f" P'~>::p..1~. 84 Grand'Rue TRIB UN -67504 AL D' HAGUENAU ln STAN C~ ~J~~~~~~~ CEDEX Tél: 03.88.06.03.84 -Télécopieur: 03.88.06.03.81 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANçAIS

Plus en détail

Plus-values de cession de valeurs mobilières des particuliers

Plus-values de cession de valeurs mobilières des particuliers Plus-values de cession de valeurs mobilières des particuliers SOMMAIRE 1 Relèvement de l imposition forfaitaire au titre des plus- values mobilières réalisées en 2012... 3 2 Taxation au barème progressif

Plus en détail

NC 04 Norme comptable relative aux Stocks

NC 04 Norme comptable relative aux Stocks NC 04 Norme comptable relative aux Stocks Objectif 01. Lorsque l'activité de l'entreprise implique la détention de stocks, ceux-ci constituent généralement une part importante de ses actifs. Il est nécessaire

Plus en détail

Code de la santé publique

Code de la santé publique Dispositions relatives aux médecins, chirurgiens-dentistes et sagesfemmes au regard du registre du commerce et des sociétés Code de la santé publique Quatrième partie : Professions de santé Livre Ier :

Plus en détail

Association ou Fondation, Quelles différences?

Association ou Fondation, Quelles différences? Association ou Fondation, Quelles différences? Préambule Il peut arriver que pour mener à bien des projets nécessitant des moyens importants, il soit conseillé de créer une structure ayant une personnalité

Plus en détail

Collectif de Défense des utilisateurs du Chauffage urbain de Clichy

Collectif de Défense des utilisateurs du Chauffage urbain de Clichy Clichy, le 12 avril 2012 Objet : Le nouvel avant au contrat chauffage urbain s copropriétés clichoises. Pourquoi faut-il réfléchir avant d gager vos clits? Madame, Monsieur, Vous êtes, à notre connaissance,

Plus en détail

Les différents niveaux d aide

Les différents niveaux d aide Les aides de l Anah 2015 et Propriétaires occupants et bailleurs Fiche réalisée par l ALE Agglo Mise à jour RL : octobre 2015 Introduction Les aides de l Agce nationale de l habitat (Anah) vist à réhabiliter

Plus en détail

La Commission fédérale des banques, vu l'art. 34 al. 3 de la loi sur les banques du 8 novembre 1934 (LB) 1 arrête:

La Commission fédérale des banques, vu l'art. 34 al. 3 de la loi sur les banques du 8 novembre 1934 (LB) 1 arrête: Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur la faillite de banques et de négociants en valeurs mobilières (Ordonnance sur la faillite bancaire, OCFB) du xxx La Commission fédérale des banques,

Plus en détail

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL)

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) Date de mise à jour : mars 2013 Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) La S.A.R.L est la forme de société la plus répandue en France. Elle a pour caractéristique essentielle de limiter la responsabilité

Plus en détail

DECRET N 2004-453 du 6 avril 2004. fixant les conditions d'application de la loi n 2003-036 du 30 janvier 2004 sur les sociétés commerciales PARTIE I

DECRET N 2004-453 du 6 avril 2004. fixant les conditions d'application de la loi n 2003-036 du 30 janvier 2004 sur les sociétés commerciales PARTIE I DECRET N 2004-453 du 6 avril 2004 fixant les conditions d'application de la loi n 2003-036 du 30 janvier 2004 sur les sociétés commerciales (JO n 2908 du 14.06.04, p.2218) modifié par le décret n 2005-151

Plus en détail

Affiliation des salariés aux régimes de retraite et de prévoyance des cadres et assimilés (Accord du 2 juillet 2013)

Affiliation des salariés aux régimes de retraite et de prévoyance des cadres et assimilés (Accord du 2 juillet 2013) Affiliation des salariés x régimes de retraite et de prévoyance des cadres et assimilés (Accord 2 juillet 2013) Questions réponses 20 septembre 2013 Le présent est évolutif, n hésitez donc pas à nous communiquer

Plus en détail

Nous prendrons soin ensemble de sa santé!

Nous prendrons soin ensemble de sa santé! FRAIS DE SANTÉ DE VOTRE ANIMAL DOMESTIQUE Voulez- être très bi remboursé? 0 80 85 540 Prix d un appel local L Assurance Animaux est une véritable Assurance Santé, qui jusqu à 80 % s dépses vétérinaires

Plus en détail

Unité C Finances personnelles Corrigé

Unité C Finances personnelles Corrigé Unité C Finances personnelles Corrigé Exercice 4 : Achat d'une maison - Corrigé 1. A B C D E F G H I 1 QUESTION 1 2 3 4 Cette formule t'aidera à déterminer le prix de la maison que tu peux acheter. 5 6

Plus en détail

FICHE MEMO Association loi 1901

FICHE MEMO Association loi 1901 FICHE MEMO Association loi 1901 Une association loi 1901 doit remplir plusieurs conditions : être composée d'au moins deux personnes ; doit avoir un autre but que de partager des bénéfices. De plus, l'activité

Plus en détail

Texte 4 : la gestion des biens des majeurs sous protection

Texte 4 : la gestion des biens des majeurs sous protection Texte 4 : la gestion des biens des majeurs sous protection La loi française prévoit divers dispositifs de protection juridique pour les personnes majeures dont les facultés mentales ou corporelles sont

Plus en détail

1 Les FCPI. 2 Les FIP. 3 Girardin industriel «One-shot» 4 Les SOFICA

1 Les FCPI. 2 Les FIP. 3 Girardin industriel «One-shot» 4 Les SOFICA Quatre placements défiscalisants 1 Les FCPI 2 Les FIP 3 Girardin industriel «One-shot» 4 Les SOFICA juin 2008 Ce document vous est remis à la suite de votre demande expresse. Il a pour unique objet de

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES. Identifiant juridique : BOI-BIC-BASE-90-20130109

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES. Identifiant juridique : BOI-BIC-BASE-90-20130109 Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-BASE-90-20130109 DGFIP BIC - Base d'imposition - Exclusion du résultat

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE 2010-2015 INTERVENUE ENTRE D'UNE PART LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF)

CONVENTION COLLECTIVE 2010-2015 INTERVENUE ENTRE D'UNE PART LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) CONVENTION COLLECTIVE 2010-2015 INTERVENUE ENTRE D'UNE PART LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) ET D'AUTRE PART LA FÉDÉRATION INDÉPENDANTE DES SYNDICATS

Plus en détail

S T A T U T S. de l'association Suisse pour la Recherche Horlogère BUT, SIÈGE, DURÉE. Article premier - Dénomination

S T A T U T S. de l'association Suisse pour la Recherche Horlogère BUT, SIÈGE, DURÉE. Article premier - Dénomination S T A T U T S de l'association Suisse pour la Recherche Horlogère (successeur dès le 1 er juillet 1985 du Laboratoire Suisse de Recherches Horlogères, fondé le 14 novembre 1924) C H A P I T R E P R E M

Plus en détail

Épreuve n 4 : droit fiscal

Épreuve n 4 : droit fiscal Épreuve n 4 : droit fiscal Nature : épreuve écrite portant sur l étude d une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d un ou plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions. Durée

Plus en détail

Séance du 29 janvier 2015 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 01/2015).

Séance du 29 janvier 2015 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 01/2015). DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES SERVICE JURIDIQUE DE LA FISCALITE Sous-direction du contentieux des impôts des professionnels Bureau JF 2 B 86, allée de Bercy - Teledoc 944 75572 PARIS cedex

Plus en détail

JE SUIS OU JE SOUHAITE DEVENIR TRANSPORTEUR PUBLIC ROUTIER DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS OU COMMISSIONNAIRE DE TRANSPORT:

JE SUIS OU JE SOUHAITE DEVENIR TRANSPORTEUR PUBLIC ROUTIER DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS OU COMMISSIONNAIRE DE TRANSPORT: JE SUIS OU JE SOUHAITE DEVENIR TRANSPORTEUR PUBLIC ROUTIER DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS OU COMMISSIONNAIRE DE TRANSPORT: Quelles sont les procédures à suivre et les obligations qui m incombent? LES

Plus en détail

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E CENTRE SOCIAL DE CHAMPVERT 204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E NOTE SUR LES COMPTES ANNUELS 1 BILAN 2 3 COMPTE DE RESULTAT 4 5 ANNEXE Informations

Plus en détail

CESSION DE PARTS SOCIALES DE SARL

CESSION DE PARTS SOCIALES DE SARL CESSION DE PARTS SOCIALES DE SARL 02/05/2011 L'acquisition de parts sociales confère un droit de propriété à l'associé sur tout ou partie de la société selon qu'il s'agit d'une structure unipersonnelle

Plus en détail

HAUT CONSEIL A LA VIE ASSOCIATIVE

HAUT CONSEIL A LA VIE ASSOCIATIVE PREMIER MINISTRE HAUT CONSEIL A LA VIE ASSOCIATIVE Avis du HCVA relatif au régime fiscal applicable aux opérations de fusion, scission, apport partiel d actifs entre associations et organismes assimilés

Plus en détail

Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés. Aspects de droit comparé

Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés. Aspects de droit comparé COLLOQUE AEDJ 30 ET 31 JANVIER 2013 - DOUALA 6 ET 7 FEVRIER 2013 - YAOUNDE Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés Aspects de

Plus en détail

Loi. du 20 juin 1995 organisant la Banque Cantonale Vaudoise Modifiée par les lois du 25 juin 2002, du 30 janvier 2007 et du 2 mars 2010

Loi. du 20 juin 1995 organisant la Banque Cantonale Vaudoise Modifiée par les lois du 25 juin 2002, du 30 janvier 2007 et du 2 mars 2010 Loi du 0 juin 995 organisant la Banque Cantonale Vaudoise Modifiée par les lois du 5 juin 00, du 30 janvier 007 et du mars 00 Etat au er mai 00 Explication des modifi cations signalées à la fi n des alinéas

Plus en détail

Travailler en France

Travailler en France Travailler en France 28 janvier 2013 Sylvie BAUDET-PLAZOLLES Expert-comptable / Commissaire aux Comptes Tél : 06.11.79.07.77 amconsulting.sbp@gmail.com FBIM 17 rue des Gâtines 75020 Paris Tel : 01.58.53.50.00

Plus en détail

LES TERRASSES DES EMBIEZ Aujourd'hui

LES TERRASSES DES EMBIEZ Aujourd'hui LES TERRASSES DES EMBIEZ Aujourd'hui SODEREV n'envisage pas, pour l'instant, de renégociation des baux pour notre résidence. Quelque soit le type de pack contracté! Et, bien que certains d'entre nous n'attendent

Plus en détail

LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT?

LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT? Epiphane B. LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT? Comprendre le droit commercial, outil de développement capitaliste Préface de Joseph DJOGBENOU Table des matières Chapitre I Les éléments-moteurs

Plus en détail

Chapitre 2 : L'impôt sur les plus-values des particuliers (Version 2006)

Chapitre 2 : L'impôt sur les plus-values des particuliers (Version 2006) Chapitre 2 : L'impôt sur les plus-values des particuliers (Version 2006) L imposition des plus-values des particuliers fait l objet d un traitement séparé qui la distingue de l imposition des autres revenus

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU MEDECIN

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU MEDECIN JURIDIC ACCESS Le droit pour les professionnels de santé Organisation du cabinet Fiscalité, comptabilité, patrimonialité F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU Auteur : Nora Boughriet, docteur en droit

Plus en détail

Application de l'article 725 CO. et mesures d'assainissement

Application de l'article 725 CO. et mesures d'assainissement Application de l'article 725 CO Département Office et mesures d'assainissement Jean REYMOND juge au Tribunal civil, titulaire d'une chambre faillites et concordats Département Office 17.12.2013 - Page

Plus en détail

DÉLAIS DE CONSERVATION DES DOCUMENTS COMMERCIAUX

DÉLAIS DE CONSERVATION DES DOCUMENTS COMMERCIAUX DÉLAIS DE CONSERVATION DES DOCUMENTS COMMERCIAUX Les documents, émis ou reçus par une entreprise dans l exercice de son activité, doivent être conservés pendant des durées déterminées, essentiellement

Plus en détail

AUTORITÉ PARENTALE, TUTELLE DE REPRÉSENTATION LÉGALE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU

AUTORITÉ PARENTALE, TUTELLE DE REPRÉSENTATION LÉGALE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU FICHE V AU TONO MIE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU MINEUR ISOLÉ ÉTRANGER AUTORITÉ PARENTALE, TUTELLE, REPRÉSENTATION LÉGALE 1. A. PRINCIPES Incapacité GÉNÉRAUX B. La représtation juridi s s C. Actes non-

Plus en détail

N 106 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1987-1988. Annexe au procès-verbal de la séance du 23 novembre 1987. PROPOSITION DE LOI

N 106 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1987-1988. Annexe au procès-verbal de la séance du 23 novembre 1987. PROPOSITION DE LOI N 106 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1987-1988 Annexe au procès-verbal de la séance du 23 novembre 1987. PROPOSITION DE LOI relative au statut fiscal et social des terres inexploitées. PRÉSENTÉE Par

Plus en détail

a établi ainsi qu'il suit les statuts de la société à responsabilité limitée qu'il Constitue:

a établi ainsi qu'il suit les statuts de la société à responsabilité limitée qu'il Constitue: 1 Le soussigné : Monsieur MUSONDA KALUSAMBO Jean Collins, né à Kiliba le 12 Juillet 1967 domicilié au numéro 87 de l avenue Marine, Quartier Ngomba kinkusa (UPN) Commune de Ngaliema. a établi ainsi qu'il

Plus en détail

Instruction du 26 octobre 1993 (BOI 7 G-6-93)

Instruction du 26 octobre 1993 (BOI 7 G-6-93) G MTG EXEMPTION 1 EXEONERATION+ TB1 abt 3 Instruction du 26 octobre 1993 (BOI 7 G-6-93) I. CHAMP D'APPLICATION DE L ARTICLE 21 DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 1993 A. LES BIENS CONCERNÉS PAR LE

Plus en détail

FONDEMENTS. Par Yao Koffi Noël Expert comptable diplômé Commissaire aux comptes Cabinet HLBGFA-YZAS

FONDEMENTS. Par Yao Koffi Noël Expert comptable diplômé Commissaire aux comptes Cabinet HLBGFA-YZAS FONDEMENTS Depuis le 1" janvier 1998, un nouveau référentiel comptable, du nom de SYSCOA (Système comptable Ouest Africain) était entré en vigueur dans l'espace économique UEMOA (Union Economique Monétaire

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IF-TFB-10-160-60-20150619 DGFIP IF - Taxe foncière sur les propriétés bâties

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 PARTIE 1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés....7 Chapitre 1. L impératif de sécurité informatique....11 Sec tion 1. La néces saire

Plus en détail

Création d'une association : sa constitution

Création d'une association : sa constitution Création d'une association : sa constitution Qu'est ce qu'une association? C'est une convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d'une manière permanente, leurs connaissances

Plus en détail

Agriculture : Financement et gestion du patrimoine foncier

Agriculture : Financement et gestion du patrimoine foncier Agriculture : Financement et gestion du patrimoine foncier Intervenants Francis Faverdin Expert-comptable CROEC Champagne Olivier Augeraud Expert-comptable UNECA Hubert Cartel Expert-comptable CROEC Champagne

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-PTP-10-10-20-20-20150204 DGFIP BIC - Intéressement et participation

Plus en détail