Les diverses formes de groupements agricoles en France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les diverses formes de groupements agricoles en France"

Transcription

1 Les diverses formes groupemts agrico France Terrier N. Agriculture groupe Paris : CIHEAM Options Méditerranénes n pages Article avaible on line / Article disponible ligne l adresse : To cite this article / Pour citer c article Terrier N. Les diverses formes groupemts agrico France. Agriculture groupe. Paris : CIHEAM, p (Options Méditerranénes n. 6)

2 U.G.E.A. Les diverses formes groupemts agrico France mon d'adaptation constants. 1945, cte tion : dans le tion, fonction dans le contexte actuel compétition elle est ce qui suppose l'exploitation. Cte évolution économique a s nouvel, tout Co Napoléon. Elle td s solutions que subsistt tance. Ainsi se vant l'hétésa C'est ainsi ses cte étu s un table toutes pouvant se se l'analyse plus elle quelques sociétés l'exam s cunes - TABLEAU DES EN AGRICULTURE ce table, non exhstif, nous avons fait Toutefois, nous avons mtionné exclusivemt ou évtuellemt lisation. En distinguant simp s nous avons moins le plus ou ces sociétés, soit tion fini- A. - Formes simp a) Sociétés - le groupemt procteurs : constitué sans capital social sous d'association loi 1901, fait l'obj d'une émanant son c eff, il peut subvtions tages avan- - le comité économique agricole : constitué sous syndicat ou d'association loi 1901 il ne possè pas pleine capacité son ob-- j est celui qu'il avec sociétés (il est - le syndicat agricole : constitué sans capital sans but obj actuel est défse nemis s b) Sociétés - banque travail : constituée sans capital social avec peu (un simple m un échange maindonnt lieu un base d'équivalce - d'utilisation a le même obj que banque mais suit plus complexes s co civi - ln société participation : finie loi 1966 sociétés s elle n'a pas capital social, pas pas ou civile selon son obj - société fait : ne dispose définition d'cun statut codifié, mais situation objective s élémts spécifiques société (inttion com- - apun fonds social - s bénéfices

3 Gran nébuleuse survont campagne. En cas litige, le juge déficte situation lui apun Nota : nous ne sociétés fait G >> nullité justice. B. - Formes éborées. a) Liées civi (1 ) pas ici s d'une société 1" société civile d'exploitation agricole (2) 2" d'exploitation commun) (2) 3" G.F.A. (2). bl Liées (1) 1" formes civi - (2) - civile (société d'intésuit mêmes que non mais peut s jusqu' 50 % capital social elle subit (1) fdrait core ajouter pour s regroupemts partiels (proction animale particulier) : le partiel pour le premier groupe, coopérative proction animale (nombre minimum d'associés 4) le second. (2) Nous examinerons plus loin cte formule plus détail. une semi-tutelle ministé- obj est s équipemts s 2" formes commercia statut cial constituée sous anonyme ou société limitée que société tt - : même que le civile mais constitution - (société mixte cte est che s mais dans le capital social peut 70 %, cepdant une blocage. c) Sociétés indépdantes Nous voulons ainsi le GE Economique), que nous plus loin. dl Nous mais utilisation - sociéténomcollectif - société commandite simple - société commandite actions - société anonyme - société limitée - société ( obj - A. - Société Civile d'exploitation Agricole. Cte e vieille >> société, définie 1832 suivants Co Civil, s'applique soit telle quelle, soit avec s (GAEC GFA). 1" Constitution. Civile l'obj, société civile se constitue assez associés statuts n'ayant pas un ( GAEC). société civile ainsi toute ou : conditionnemt, vte. Constituée une fixée statuts avec un capital social d'ap bis espèces, elle possè - associés peuvt ne pas - il y a ux associés minimum, mais pas maximum - associés peuvt - ux époux peuvt seuls société, s'ils ne sont pas indéfinimt vis-vis s - sont possib, mais ils ne font pas capital social

4 - pas publicité - (minimale maximale) s est fixée - il y a un 1 % - il existe un mutation 2" Vise socialle. sont kées statuts l'absce ces associés sont donnés le d'admi- statuts dé qui peut tous actes stinés l'obj social. Le est associé ou non associé, nommé ou non. x votes x bénéfices est statuts. Toute cession doit ne statuant pas l'unanimité. - peut cédant son bail société avec - s est indéfinie elle est associés - le est 4,80 % toute cession (sf avant 3 ans stant taxées tx 14,60 %). société civile finit cses 1865 Co Civil notammt : fixé, d'un associé, l'obj social, volonté d'un ou associés. cse peut toutefois société, cuse cons statuts. liquidation le tage dans conditions commun - actifs sont plutôt que - le 150 F l'acte dissolution 1 % le s acquêts socix seul le est acquitté si dissolution liquidation sont simultanémt constatées dans l'acte dissolution - loi 1967 ju liquidation bis s'applique x sociétés civi (comme toute est une s plus employées son anciné sa tive, Son it ux a conx besoins s notammt d'exploitation commun (le GAEC) questions (le GFA). B. - Groupemt Agricole d'exploitation Commun. Cte a été instituée une loi 8 août accepté tous comme tion, ou l'exploitation familiale, le GAEC tout dans le moule cssique société civile dont il cepdant points suivants : l" Constitution. Civil l'obj, le GAEC nécessite un que lui donne un comité composé mt, un nive national appel, mon

5 Tous associés s'gagt effectivemt commun, ce qui exclut - associés ne peuvt plus 10 ce sont - l'exploitation doit type familial - le s est limité - le peut disposition GAEC quel il est tout bail le doit mais son constemt n'est pas - nominale s est minimum 50 F - le capital minimum est 10 O00 F - un fixe 50 F qui même imsont taxe publicité 2" Vie sociale. ne pas Société civile, cession non plus ( x points vue dique, économique, fiscal). s ssib existt tique quant s décisions s bénéfices qui font Sun une x vail côté ceux capital. Toutefois, tuelle est limitée ux fois capital possédé chaque associé. il que statuts cte limitation tel le Si un associé se sans ses il peut dans conditions fixées statuts, ses Un associé peut ssi exclu. un pn, une disposition loi 1962 GAEC pce associés chefs d'exploitation, dans une position qui ne peut moins que anci statut indépdant, tant point we social (inmnité exemple), économique (subvtion bâtimt d'élevage), fiscal 500 O00 F le Cte >> est un s inté Enfin, GAEC bénéficit tx 3" société civile : statuts que ils le plus souvt le décès d'un associé comme cse dissolution. mêmes statuts voit souvt dans possible, une s une phase ncemt GAEC son second souffle. Sa que, difficilemt condamnable, cse l'obj qui ne joue qu' celui mt l'exploitation familiale, notion plus plus maisée Seul l'élémt esstiel : type commu- qui ses le e bel >> GAEC. Les ais actuel toute molées fonction nive développemt éco- nomique C. - Le Groupemt Foncier Agricole. s'agit l l'anci qu'une loi 31 dé a Au l l'in son sigle, il ft un une l'évolution fon Ses société civile sont : 1" Constitution. sociétécivile, le GFA n'a pas ( GAEC), mais doit limites légistives (1). a obj une ou Sa est minimum 9 ans. peut constitué exclusivemt physiques ( GAF), sans limitation Ces constitut le capital faisant d'immeub, ou d'espèces. Les associés peuvt nusans tant d'immeub ou immobi- ( n'y a pas, comme le GAF, limite s numédans le capital l 30 % avec conditions, le GFA doit seulemt Si le GAF est tu bail, doivt investis dans s bis stination cole suivant loi. GFA peut limitée qui définies Les actes constatant s mo un GFA sont taxés fixe 50 F quant x ils sont assujtis taxe publicité ou tx 0,60 %. 2" Vie sociale. Les modalités gestion GFA peuvt non seulemt une d'accueil comme le GAF, mais ssi A où nous d'application n'ont pas été un d'exploitation active. Le GFA peut, ou don bail soit selon le commun, soit bail long (loi 21 dé- 1970). cun cas ne lui statut s bx ni x dispositions cumuls. Si le GFA exploite a ceux ses associés qui sont exploitants ses bis. Le actes peut tous s'ils ne sont pas il est inamovible doit dissolution 18 mois l'avance. Les associés sont passif dans le capital social, ce qui est système s sociétés civi. plus 30 % capital est constitué le GFA doit bail sf s'il est constitué d'une même famille jusqu' inclus. Les socia don- nées nantissemt l'obttion notammt Les associés sont soumis fiscalemt celui s (sf option l'impôt sociétés). statuts d'un GFA lui dist l'exploitation que fonds constituant son moine ont été donnés bail long terme, s s mutation s 314 condition qu'el ait été détues puis 2 ans moins ou le défunt. Le GFA peut L'acte est fixe 50 F. Fte il y a dissolution. Les associés qui ou ont l'exploitation bénéficit bis Si le GFA dissous donnait bail bi socix, le statut s'ap plein x Si, sa dissolution, le GFA est constitué s conjoints associés bénéficit soulte. le GFA se comme une in peut son Son est cepdant ambigu, notammt quand, simultanémt, il le statut suite assez l'exploitation toutefois, utilisé conjointemt avec un bail long il peut un efficace afin 51

6 D. - Coopérative Agricole Civile. Sans un mouvemt ssi vénéque société civile napoléonine, l'application système COOest déj ancine puisque loi Consolidé puis textes, notammt un , le mouvemt a plus civile, bi qu'il existe s que nous avons déj eu l'occasion 1" Constitution. est ssi une société civile, mais ses in dans le s sociétés civi puisque, bilité - son capital s associés, elle est soumise Elle minimum 7 associés, physiques ou sonnes physiques doivt cheifs d'une exploitation indivielle s dans l'obj social dans Le capital est constitué, sans limitation, s nominatives, indivisib, cessib, d'une nominale minimum. 10 F. s statuts est soumise x légistives cel s statuts-types. Elle publicité - - d'annonces léga). (qui peut tacite), est 2" Vie Social3e. On doit comme étant qu'el effectut toutes compte ction - - vte, c...) exclusif s est stinée l'usage limite ses opéx seuls exploitations l'exclusivisme). L'adhésion l'gagemt l'obligation un minimum gestion sont assez développés : 0 une Assemblée O s seil avec un Con- 0 un nommé Conseil, 0 un ou x comptes. s excénts annuels sont établies selon obligations comptab. En peut un capital B condition qu'il ne dépasse pas 6 % s'il un ga il peut s opé suivant Les sont gestion civilemt pénalemt. s est limitée que chacun a ou dû.. a un exclus. Elle bénéficie d'exemptions fisca (impôt sociétés - patte) sociéou Les peuvtse civile B sans qu'il une nouvelle personnalité morale, mais ou société civile est impossible. A coopeut. sans que nouvelle 99 ans. En l'absce il y a dissolution. plus s 3/4 capital social son montant le plus ht est une cse dissolution Les faits indiviellemt - faillite, c.), n'affectt pas En dévolution l'actif tives sociétés il qu'il soit avec avis comité est utilisée on a l'évolution économique ux façons : adoptant s l'exclusivisme s dans tives. Ces nouvel ont été di- soit civile soit (ou commun. E. - Groupemt Économique. une 1967, le est vu une cune mt se fonctionnemt p que vint donc sou- compétce dans un do: maine - vte - sans tant tonomie.

7 lo Constitution.. Le se constitue sans sont limitées. - associés doivt moins ou physiques, ou non - ux époux ne peuvt semd'un - l'existce d'un capital social n'est pas - ne peuvt pas s négociab - d'un acte société mtions léga est siège social, obj social, c...) - publicité doivt accomplies notammt l'ins que cte tion - dès cte il bénéficie se quoi il l'association loi il possè une civile ou comselon son activité non selon sa - un fixe 50 F est applicable si le n'a pas capital social dans le 1% (bis mobi- 20 Vie sociale. Toutes est issée ponsabilité sont Ce une ou son sein ou Un gage le mt tout acte qui dans l'obj social toute limitation inopposable x gestion fait son une Assemblée est effectué une ou nommées Sf l'assemblée d'un indéfinimt gagée 5 déft, est faite selon le l'égalité s Le succès besoins xquels il s'explique mis 2 gouemt. est ét plus ltemt qu' l'in tiné se x il semble s com- Enfin, il ne pas soupse GE ainsi un ne pas fondé dans un pemt constitué vue l'exploitation Les ont ainsi déj eu l'occasion une activité mt fictive ). Au cte étu, il veloppées sont pdéune étu faite CEE, el stt un peu plus 1 % sexploitations diffusion semble stinée lte. On peut toutefois base s mêmes qu'el cultivt plus 3 % moyne lieu donc 50 ha. 17,5 ha s'élève est consdans le même temps le succès, même limité, s occultes ou semble-t-il, commun. ft, l'explication ce dans s sés un minimum lités se se dissoucte d'un attachemt condition d'exploitant indiviel, qu'ils société. adoptant l'attitu opposée se sont sociétés anonymes conséquces choix fte un GAEC. uns s post que l'ugea dans l'optique qui est sine. Les bénéfices associés dans sont Le n'a pas obj s bénéfices. Son celui ssociétés Le ne connaît pas Les cses dissolution sont mêmes que cel s sociétés civi statuts peuvt notammt le décès d'un associé ães associés peut évtuellemt le dans conditions minées le paiemt s ttes, d'actif est l'excént dans dans le 53

Objet : Les sociétés de participations financières de professions libérales (SPFPL)

Objet : Les sociétés de participations financières de professions libérales (SPFPL) Pascale MATHIEU Secrétaire générale Mathilde GUEST Conseillère juridique Ns. Ref. : DJA /PM/MG/n 1/2013.04.10 Objet : Les sociétés de participations financières de professions libérales (SPFPL) Les sociétés

Plus en détail

Statuts. Titre I Forme Dénomination Objet Siège Durée

Statuts. Titre I Forme Dénomination Objet Siège Durée MEHDI SOFT Société par actions simplifiée Au capital de 1000 euros Siège social : 6 Résidence la chapelle 78990 ELANCOURT LE SOUSSIGNE : Mehdi ABARI, Statuts Né le 25/05/1981 à AMIENS, demeurant 6 Résidence

Plus en détail

Association Nationale des Sociétés par Actions

Association Nationale des Sociétés par Actions Association Nationale des Sociétés par Actions 39 rue de Prony 75017 Paris Tél. 01 47 63 66 41 Fax 01 42 27 13 58 - http://www.ansa.fr - ansa@ansa.fr 2014 V Comité Juridique Réunion du 3 septembre 2014

Plus en détail

ASA Avocats Newsletter

ASA Avocats Newsletter ASA Avocats Newsletter Lettre d information trimestrielle sur l actualité juridique Aktuelles zu Gesetzgebung und Rechtsprechung Spécial : INCIDENCES DE LA LOI «LME» EN DROIT ECONOMIQUE Septembre 2008

Plus en détail

Statuts de la Confédération des Jeunes Chercheurs

Statuts de la Confédération des Jeunes Chercheurs Statuts de la Confédération des Jeunes Chercheurs Première partie : Formation et composition Article 1 : Fondation Article 2 : Buts Article 3 : Siège social Article 4 : Composition et qualité des membres

Plus en détail

Loi n 1.339 du 7 septembre 2007 relative aux fonds communs de placement et aux fonds d'investissement.

Loi n 1.339 du 7 septembre 2007 relative aux fonds communs de placement et aux fonds d'investissement. Loi n 1.339 du 7 septembre 2007 relative aux fonds communs de placement et aux fonds d'investissement. ALBERT II PAR LA GRACE DE DIEU PRINCE SOUVERAIN DE MONACO Avons sanctionné et sanctionnons la loi

Plus en détail

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 14 - La société dans le Code civil

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 14 - La société dans le Code civil Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil Publications CCH ltée Corrigé du chapitre 14 - La société dans le Code civil Réponses aux questions 14.1 Les trois grandes catégories de sociétés sont

Plus en détail

Index alphabétique. CO CC LFus ORC LSR OSRev. Conversion 622 Cours d émission 624 Destruction 659,732a Division 623

Index alphabétique. CO CC LFus ORC LSR OSRev. Conversion 622 Cours d émission 624 Destruction 659,732a Division 623 Index alphabétique CO CC LFus ORC LSR OSRev A Accès aux locaux Entreprises de révision sous surveillance de l Etat 13 Acte authentique Constitution (SA) 629 Constitution (Sàrl) 777 Décision de fusion 20

Plus en détail

Partiel (mai 2013) : Droit des affaires 2, Licence 3 Monsieur le Professeur Germain Cas pratique

Partiel (mai 2013) : Droit des affaires 2, Licence 3 Monsieur le Professeur Germain Cas pratique Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Partiel (mai 2013) : Droit des affaires 2, Licence 3 Monsieur le Professeur Germain Cas pratique www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier,

Plus en détail

CODE DES SOCIETES. Chapitre III De la liquidation

CODE DES SOCIETES. Chapitre III De la liquidation CODE DES SOCIETES Chapitre III De la liquidation Art.183 1er. Les sociétés sont, après leur dissolution, réputées exister pour leur liquidation. Toutes les pièces émanant d'une société dissoute mentionnent

Plus en détail

31 Pacte fiscal PACTE FISCAL. Présentation du régime d exonération partielle... 2500

31 Pacte fiscal PACTE FISCAL. Présentation du régime d exonération partielle... 2500 31 Pacte fiscal Présentation du régime d exonération partielle... 2500 L engagement collectif de conservation Titres pouvant faire l objet d un pacte... 2501 Personnes physiques ou morales signataires

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534]

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534] SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA Références du document 13L1534 Date du document 01/07/02 Le 24 juillet 1986, Mme G... a acquis par donation partage un immeuble à usage de commerce

Plus en détail

Précisions des modalités d'imposition en cas de transfert de siège ou d'établissement stable hors de France. I. Le droit existant en 2012 1

Précisions des modalités d'imposition en cas de transfert de siège ou d'établissement stable hors de France. I. Le droit existant en 2012 1 Précisions des modalités d'imposition en cas de transfert de siège ou d'établissement stable hors de France Sources rapports du sénat L article 30 vient utilement adapter la loi fiscale française applicable

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 VENTE AMIABLE ET APPORT D'UN FONDS DE COMMERCE [DB 12C2232]

SOUS-SECTION 2 VENTE AMIABLE ET APPORT D'UN FONDS DE COMMERCE [DB 12C2232] SOUS-SECTION 2 VENTE AMIABLE ET APPORT D'UN FONDS DE Références du document 12C2232 Date du document 30/10/99 SOUS-SECTION 2 Vente amiable et apport d'un fonds de commerce GENERALITES 1.La législation

Plus en détail

B.O.I. N 39 DU 7 AVRIL 2009 [BOI 5G-2-09]

B.O.I. N 39 DU 7 AVRIL 2009 [BOI 5G-2-09] B.O.I. N 39 DU 7 AVRIL 2009 [BOI 5G-2-09] Références du document 5G-2-09 Date du document 07/04/09 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 5 G-2-09 N 39 DU 7 AVRIL 2009 DISPOSITIONS DIVERSES - TRANSFORMATION DE SOCIETES

Plus en détail

Dispositions relatives aux commissaires aux comptes au regard du registre du commerce et des sociétés

Dispositions relatives aux commissaires aux comptes au regard du registre du commerce et des sociétés Dispositions relatives aux commissaires aux comptes au regard du registre du commerce et des sociétés Décret n 76-73 du 15 janvier 1976 portant applicati on à la profession de géomètre expert de la loi

Plus en détail

Code de déontologie en vigueur à compter du 9 décembre 2010

Code de déontologie en vigueur à compter du 9 décembre 2010 Tableau comparatif des modifications apportées au Code de déontologie des comptables agréés Code de déontologie en vigueur jusqu au 7 décembre 2010 CHAPITRE I DEVOIRS ET OBLIGATIONS ENVERS LE PUBLIC SECTION

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN FAMILLE

ENTREPRENDRE EN FAMILLE ENTREPRENDRE EN FAMILLE Lorsqu une personne décide de créer ou de reprendre une entreprise, le futur chef d entreprise est confronté au financement de son projet, mais aussi, à la protection de ses biens

Plus en détail

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois Sommaire: 1. Introduction page 1 2. Constitution de la SPF page 1 3. Surveillance et contrôle de la SPF page 3 4. Activité et

Plus en détail

Vu le mémoire en défense, enregistré le 20 septembre 2012, présenté par le préfet de la Haute-Savoie, qui conclut au rejet de la requête ;

Vu le mémoire en défense, enregistré le 20 septembre 2012, présenté par le préfet de la Haute-Savoie, qui conclut au rejet de la requête ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE N 1203108 Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature de la Haute-Savoie Association Les amis du tenoir du pays de Fillière RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 CARACTÉRISTIQUES ET FONCTIONNEMENT DE LA SASU (SAS AVEC UN SEUL ACTIONNAIRE)

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 CARACTÉRISTIQUES ET FONCTIONNEMENT DE LA SASU (SAS AVEC UN SEUL ACTIONNAIRE) CARACTÉRISTIQUES ET FONCTIONNEMENT DE LA SASU (SAS AVEC UN SEUL ACTIONNAIRE) La société par actions simplifiée unipersonnelle: SASU Introduction Vous souhaitez créer votre entreprise ou développer une

Plus en détail

B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10]

B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10] B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10] Références du document 13L-13-10 Date du document 11/01/11 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 13 L-13-10 N 2 DU 11 JANVIER 2011 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2010 AVIS

Plus en détail

La propriété des œuvres réalisées par les salariés dans le cadre de leur contrat de travail

La propriété des œuvres réalisées par les salariés dans le cadre de leur contrat de travail DIVERS La propriété des œuvres réalisées par les salariés dans le cadre de leur contrat de travail INTRODUCTION De multiples créations sont réalisées dans le cadre des entreprises par leurs salariés. Il

Plus en détail

3- Les amortissements

3- Les amortissements PARTIE I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements 3-1 Généralités sur les amortissements 3-1-1 Définition : Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, certaine, irréversible,

Plus en détail

1.1.1. Création d une société nouvelle

1.1.1. Création d une société nouvelle L EURL La loi n 2005-882 du 2 août 2005 en faveur des petites et moyennes entreprises (dite Loi PME) a simplifié les règles de constitution et de fonctionnement de l'eurl. 1. Constitution de l EURL 1.1.

Plus en détail

Avis Section VI - Combinaison - de l annexe au règlement n 99-02 du 29 avril 1999 du CRC

Avis Section VI - Combinaison - de l annexe au règlement n 99-02 du 29 avril 1999 du CRC CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 2002-13 du 22 octobre 2002 Avis Section VI - Combinaison - de l annexe au règlement n 99-02 du 29 avril 1999 du CRC Annexe au règlement n 99-02 du 29 avril 1999

Plus en détail

U IO EUROPÉE E. Bruxelles, le 6 février 2012 (OR. en) 2009/0035 (COD) PE-CO S 79/11 DRS 133 COMPET 624 ECOFI 896 CODEC 2464 OC 99

U IO EUROPÉE E. Bruxelles, le 6 février 2012 (OR. en) 2009/0035 (COD) PE-CO S 79/11 DRS 133 COMPET 624 ECOFI 896 CODEC 2464 OC 99 U IO EUROPÉE E LE PARLEME T EUROPÉE LE CO SEIL Bruxelles, le 6 février 2012 (OR. en) 2009/0035 (COD) PE-CO S 79/11 DRS 133 COMPET 624 ECOFI 896 CODEC 2464 OC 99 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES I STRUME TS

Plus en détail

Les emprunts et la gestion de la trésorerie des collectivités locales (cours)

Les emprunts et la gestion de la trésorerie des collectivités locales (cours) Les emprunts et la gestion de la trésorerie des collectivités locales (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - L'emprunt des collectivités locales... 4 La réglementation

Plus en détail

FONCIERE 7 INVESTISSEMENT RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015

FONCIERE 7 INVESTISSEMENT RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 FONCIERE 7 INVESTISSEMENT RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 Siège : 2, rue de BASSANO - 75116 PARIS N Siret : 486 820 152 00107 FONCIERE 7 INVESTISSEMENT RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN

Plus en détail

COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002. Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs

COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002. Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002 Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs Le Comité de la réglementation comptable, Vu la loi n 98-261 du 6

Plus en détail

Les sociétés commerciales *

Les sociétés commerciales * Les sociétés commerciales * Chapitre 1 AVERTISSEMENT La loi relative à la simplification du droit et à l allègement des démarches administratives du 22 mars 2012 est intitulée loi Warsmann. Les numéros

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. relatif à la mise en harmonie du droit des sociétés commerciales avec la deuxième directive adoptée

SÉNAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. relatif à la mise en harmonie du droit des sociétés commerciales avec la deuxième directive adoptée PROJET DE LOI adopté le 14 octobre 1981 N 7 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1981-1982 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT relatif à la mise en harmonie du droit des sociétés commerciales avec la deuxième

Plus en détail

REC Procédures amiables et procédures collectives de règlement du passif Procédures judiciaires - Procédure de redressement judiciaire

REC Procédures amiables et procédures collectives de règlement du passif Procédures judiciaires - Procédure de redressement judiciaire Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-REC-EVTS-10-20-20-20130220 DGFIP REC Procédures amiables et procédures collectives

Plus en détail

THEME N 8 LES SOCIETES COMMERCIALES

THEME N 8 LES SOCIETES COMMERCIALES THEME N 8 LES SOCIETES COMMERCIALES Au Maroc, les principales structures juridiques sont: * La Personne physique * La Société en commandite simple * La Société en commandite par actions * La Société en

Plus en détail

RÈGLEMENT (UE) N o 1163/2014 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 22 octobre 2014 sur les redevances de surveillance prudentielle (BCE/2014/41)

RÈGLEMENT (UE) N o 1163/2014 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 22 octobre 2014 sur les redevances de surveillance prudentielle (BCE/2014/41) 31.10.2014 L 311/23 RÈGLEMENT (UE) N o 1163/2014 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 22 octobre 2014 sur les redevances de surveillance prudentielle (BCE/2014/41) LE CONSEIL DES GOUVERNEURS DE LA BANQUE

Plus en détail

Règlement d attribution

Règlement d attribution Règlement d attribution Attribution s logements - Principes généraux 1. Les logements gérés par la M.A.I.S. sont attribués suivant une procédure détaillée ci-après aux seuls ménages figurant dans le registre

Plus en détail

Le droit du "design"

Le droit du design Table des matières Le droit du "design" 5 - Les contrats liés au design 5.1 - La cession d'un design. 5.2 - Le contrat de commande. 5.3 - licences. 5.4 - design et créations des salariés. 5.4.1 - La création

Plus en détail

REGLEMENT APPLICABLE AUX MARCHES ET ACCORDS CADRES DU GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE

REGLEMENT APPLICABLE AUX MARCHES ET ACCORDS CADRES DU GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Précédent Règlement des Marchés REGLEMENT APPLICABLE AUX MARCHES ET ACCORDS CADRES DU GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE 1. PREAMBULE Vu l'article R103-10 du Code des Ports Maritimes qui indique que les

Plus en détail

Cour suprême du canton de Berne. Autorité de surveillance en matière de poursuite et de faillite

Cour suprême du canton de Berne. Autorité de surveillance en matière de poursuite et de faillite Obergericht des Kantons Bern Aufsichtsbehörde in Betreibungs- und Konkurssachen Cour suprême du canton de Berne Autorité de surveillance en matière de poursuite et de faillite Circulaire no B 12 de la

Plus en détail

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée L entrepreneur individuel à responsabilité limitée en10 points Frédéric LEFEBVRE, Secrétaire d État chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des

Plus en détail

Organismes de placement collectif immobilier (OPCI) Projet de règlement général soumis à la consultation du public

Organismes de placement collectif immobilier (OPCI) Projet de règlement général soumis à la consultation du public Organismes de placement collectif immobilier (OPCI) Projet de règlement général soumis à la consultation du public 12 septembre 2006 fin de la consultation 10 novembre 2006 1 Plan Caractéristiques de l

Plus en détail

Lettre de l Observatoire de l Habitat Programme Local de l Habitat du Val Maubuée

Lettre de l Observatoire de l Habitat Programme Local de l Habitat du Val Maubuée Champs-sur-Marne, Croissy-Beaubourg, Emerainville, Lognes, Noisiel, Torcy Lettre de l Observatoire de l Habitat Programme Local de l Habitat du Val Maubuée L édito En 2011, l observatoire de l habitat

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation

NOTE JURIDIQUE. OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - Fiscalité / Succession - OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation Base juridique

Plus en détail

22. NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES

22. NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES 21. ELEMENTS CONSTITUTIFS ET EVALUATION 22. NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES 21. ELEMENTS CONSTITUTIFS ET EVALUATION 21.1 GENERALITES Les immobilisations incorporelles regroupent l'ensemble des

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES DE L ENTREPRISE

LES FORMES JURIDIQUES DE L ENTREPRISE LES FORMES JURIDIQUES DE L ENTREPRISE www.apce.com Quel est le nombre d'associés requis? Elle se compose uniquement de l'entrepreneur individuel (Celui-ci peut, bien évidemment, embaucher des salariés).

Plus en détail

Audit de la filière agritouristique en Martinique

Audit de la filière agritouristique en Martinique Audit filière agritouristique Martinique Note synthèse Etu réalisée Janvier Juill 00 par B pour le compte Chambre d Agriculture Martinique, avec le concours financier l Odéadom l Union européne Ernst &

Plus en détail

Statut fiscal de l'entrepreneur individuel

Statut fiscal de l'entrepreneur individuel Statut fiscal de l'entrepreneur individuel Détermination du bénéfice imposable Les sommes que prélève l'exploitant individuel sur ses recettes professionnelles en rémunération de son travail personnel

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 INDEMNISATION DU CHÔMAGE AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS [DB 5F1122]

SOUS-SECTION 2 INDEMNISATION DU CHÔMAGE AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS [DB 5F1122] CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES Références du document 5F1122 Date du document 10/02/99 SOUS-SECTION 2 Indemnisation du chômage Aide à la création d'entreprises par les chômeurs

Plus en détail

DIRECTION Circulaire du directeur des contributions DES L.I.R. n 22bis/1 du 27 novembre 2002 CONTRIBUTIONS DIRECTES

DIRECTION Circulaire du directeur des contributions DES L.I.R. n 22bis/1 du 27 novembre 2002 CONTRIBUTIONS DIRECTES DIRECTION Circulaire du directeur des contributions DES L.I.R. n 22bis/1 du 27 novembre 2002 CONTRIBUTIONS DIRECTES L.I.R. n 22bis/1 Objet: Opérations d échange. [art. 22, 22bis, 25 et 102 L.I.R.] Sommaire:

Plus en détail

FCPI Xerys Innovation 1

FCPI Xerys Innovation 1 FCPI Xerys Innovation 1 Bulletin de souscription ISF IR MODE D EMPLOI 1 Récépissé de démarchage bancaire et financier Dans le cadre d une recommandation personnalisée de mon conseiller financier : dater,

Plus en détail

Enfant mineur et société civile

Enfant mineur et société civile Enfant mineur et société civile Henry Royal 1 Tél : 01 46 05 95 61 contact@royalformation.com www.royalformation.com Gérer les biens d un enfant mineur, d un incapable majeur, d une personne handicapée

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 55 DU 2 JUIN 2009 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 K-1-09 INSTRUCTION DU 13 MAI 2009 DISPOSITIONS COMMUNES A DIVERSES CATEGORIES DE REVENUS. BENEFICES INDUSTRIELS

Plus en détail

TARIF 178.11.2 des honoraires dus aux notaires pour des opérations ministérielles (TNo)

TARIF 178.11.2 des honoraires dus aux notaires pour des opérations ministérielles (TNo) Adopté le 11.12.1996, entrée en vigueur le 01.01.1997 - Etat au 01.09.2011 (en vigueur) TARIF 178.11.2 des honoraires dus aux notaires pour des opérations ministérielles (TNo) du 11 décembre 1996 LE CONSEIL

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-372 QPC du 7 mars 2014. M. Marc V.

Commentaire. Décision n 2013-372 QPC du 7 mars 2014. M. Marc V. Commentaire Décision n 2013-372 QPC du 7 mars 2014 M. Marc V. (Saisine d office du tribunal pour la résolution d un plan de sauvegarde ou de redressement judiciaire) Le Conseil constitutionnel a été saisi

Plus en détail

ASSOCIATION REGIONALE DES EXPERTS-COMPTABLES AGRICOLES

ASSOCIATION REGIONALE DES EXPERTS-COMPTABLES AGRICOLES ASSOCIATION REGIONALE DES EXPERTS-COMPTABLES AGRICOLES DE PICARDIE-ARDENNES Association déclarée Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS Article 1 : Forme Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Circulaire RCSL 16/01

Circulaire RCSL 16/01 Luxembourg, le 24 mars 2016 Circulaire RCSL 16/01 Concerne : Les principales modifications des dispositions légales et réglementaires applicables au registre de commerce et des sociétés L objectif principal

Plus en détail

MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES

MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES 1 MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction : Générale de l'enseignement et de la Recherche Sous-Direction : de l'administration de la Communauté Educative

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 REDRESSEMENT FISCAL : RECTIFICATION CONTRADICTOIRE ET IMPOSITION D'OFFICE

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 REDRESSEMENT FISCAL : RECTIFICATION CONTRADICTOIRE ET IMPOSITION D'OFFICE REDRESSEMENT FISCAL : RECTIFICATION CONTRADICTOIRE ET IMPOSITION D'OFFICE Les procédures de rectification de l'impôt Introduction L'administration fiscale procède régulièrement à des contrôles des sommes

Plus en détail

Partie réglementaire. Livre V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances

Partie réglementaire. Livre V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances Partie réglementaire Livre V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances Titre V : Dispositions particulières à certains ouvrages ou certaines installations Chapitre Ier : Etude de dangers

Plus en détail

GUIDE DE LA CRÉATION D ENTREPRISE EN SERBIE CADRE JURIDIQUE PROCÉDURE. Un partenaire fiable

GUIDE DE LA CRÉATION D ENTREPRISE EN SERBIE CADRE JURIDIQUE PROCÉDURE. Un partenaire fiable GUIDE DE LA CRÉATION D ENTREPRISE EN SERBIE CADRE JURIDIQUE PROCÉDURE Un partenaire fiable GUIDE DE LA CRÉATION D ENTREPRISE EN SERBIE CADRE JURIDIQUE PROCÉDURE BELGRADE 2014 Sommaire 1 2 INFORMATIONS

Plus en détail

STATUTS. Ucidomi. Société à Responsabilité Limitée à capital variable Siège Social xxxxxxxxxx. Page 1 sur 14

STATUTS. Ucidomi. Société à Responsabilité Limitée à capital variable Siège Social xxxxxxxxxx. Page 1 sur 14 STATUTS Ucidomi Société à Responsabilité Limitée à capital variable Siège Social xxxxxxxxxx Page 1 sur 14 LES SOUSSIGNÉS 1. Monsieur A... (nom, prénom, adresse,...) 2. Madame B... (nom, prénom, adresse,...)

Plus en détail

APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS

APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS D Impôts divers Impôt sur les APERÇU DE L'IMPOT SUR LES GAINS IMMOBILIERS GENERALITES Les immeubles sont le plus souvent vendus avec un bénéfice. En effet, le produit de la vente d'un bien-fonds est en

Plus en détail

TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES NON BATIES

TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES NON BATIES TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES NON BATIES EXONERATION EN FAVEUR DES TERRAINS AGRICOLES EXPLOITES SELON UN MODE DE PRODUCTION BIOLOGIQUE Code Général des Impôts, article 1395 G Loi n 2008-1425 du 27 décembre

Plus en détail

Les procédures collectives : comprendre le cadre judiciaire de la restructuration

Les procédures collectives : comprendre le cadre judiciaire de la restructuration Les procédures collectives : comprendre le cadre judiciaire de la restructuration Mylène Boché-Robinet - 2015 Procédures collectives : quels principes? Sauvegarde, SFA, SA Redressement judiciaire Liquidation

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 800 RAPPORT DE L'AUDITEUR (INDEPENDANT) SUR DES MISSIONS D'AUDIT SPECIALES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 800 RAPPORT DE L'AUDITEUR (INDEPENDANT) SUR DES MISSIONS D'AUDIT SPECIALES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 800 RAPPORT DE L'AUDITEUR (INDEPENDANT) SUR DES MISSIONS D'AUDIT SPECIALES SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-2 Remarques d'ordre général... 3-8 Rapports sur des états

Plus en détail

Procédure d injonction de payer européenne Règlement CE n 1896/2006

Procédure d injonction de payer européenne Règlement CE n 1896/2006 Procédure d injonction de payer européenne Règlement CE n 1896/2006 Note de Synthèse réalisée par le réseau Enterprise Europe Network de la CCI de Lyon Avec le concours de Mademoiselle Camille Brauer Stagiaire

Plus en détail

Droit des successions. Droits réels

Droit des successions. Droits réels CENTRE DE DROIT NOTARIAL Droit des successions et Droits réels par Denis Piotet Professeur à la Faculté de droit de l Université de Lausanne TF, RNRF 2008, n. 42, p. 335 519 CC Celui qui soutient l'annulation

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL Les droits de donation Introduction Une personne peut faire le choix d'organiser de son vivant les modalités de sa succession. En effet, elle peut le

Plus en détail

Cessation d activité. Kit de cessation d activité

Cessation d activité. Kit de cessation d activité Cessation d activité Kit de cessation d activité Adie Conseil Cessation d activité Les documents sur internet M2 Cerfa 11682*01 Déclaration de modification >> lien vers la déclaration Exemple d annonce

Plus en détail

GERANT DE SOCIETE : UNE RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE.

GERANT DE SOCIETE : UNE RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE. GERANT DE SOCIETE : UNE RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE. Article juridique publié le 22/11/2013, vu 2393 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine Il faut entendre par gérant de fait la personne qui se comporterait

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment ses articles 115, 117 et 179;

Vu la Constitution, notamment ses articles 115, 117 et 179; Ordonnance n 96-27 du 28 Rajab 1417 correspondant au 9 décembre 1996 modifiant et complétant l'ordonnance n 75-59 du 20 Ramandhan correspondant au 26 septembre 1975 portant code du rce, p.4. ( JORA N 77

Plus en détail

CUMUL D'ACTIVITES CUMUL D'ACTIVITES. Note d information N 2007-29 du 1 er septembre 2007 REFERENCES :

CUMUL D'ACTIVITES CUMUL D'ACTIVITES. Note d information N 2007-29 du 1 er septembre 2007 REFERENCES : Note d information N 2007-29 du 1 er septembre 2007 CUMUL D'ACTIVITES REFERENCES : Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires article 25 (Journal officiel

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE MODIFIE PAR LE CONSEIL DE SURVEILLANCE LORS DE SA REUNION DU 16 MARS 2011 Le présent Règlement Intérieur a pour objet de déterminer les règles de fonctionnement

Plus en détail

Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. Guide d exercice professionnel

Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. Guide d exercice professionnel Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Guide d exercice professionnel LE DROIT DE RETENTION DE L EXPERT-COMPTABLE : CONDITIONS D EXERCICE Les textes Conditions générales d'exercice du

Plus en détail

loi du 13 février 2007 relative aux fonds d investissement spécialisés

loi du 13 février 2007 relative aux fonds d investissement spécialisés loi du 13 février 2007 relative aux fonds d investissement spécialisés version consolidée au 15 juillet 2013 Cette version consolidée a été préparée par Arendt & Medernach à titre d information seulement.

Plus en détail

1 - COMPARATIF SARL, SA et SAS

1 - COMPARATIF SARL, SA et SAS Fiche 1 1 - COMPARATIF SARL, SA et SAS SARL SA classique SAS (conseil d administration) Capital minimum Nombre d associés Direction Révocation des dirigeants 7 500, divisés en parts. Les parts sociales

Plus en détail

FAQ n 10 : Curateurs et TVA

FAQ n 10 : Curateurs et TVA FAQ n 10 : Curateurs et TVA Cette FAQ n 10 vise à regrouper les règles spécifiques en matière de TVA qui concernent les curateurs de faillites telles qu elles ont été précisées dans la circulaire du 20

Plus en détail

SOMMAIRE DU TABLEAU TABLEAU COMPARATIF

SOMMAIRE DU TABLEAU TABLEAU COMPARATIF 13 SOMMAIRE DU TABLEAU TABLEAU COMPARATIF TITRE I ER MODERNISATION DES AUTORITES DE CONTROLE TITRE I ER MODERNISATION DES AUTORITES DE CONTROLE TITRE I ER MODERNISATION DES AUTORITES DE CONTROLE CHAPITRE

Plus en détail

LE DROIT DES SOCIÉTÉS

LE DROIT DES SOCIÉTÉS LE DROIT DES SOCIÉTÉS Bien qu'il n'existe pas de droit européen des sociétés codifié, la législation européenne prévoit des normes minimales applicables aux sociétés dans toute l'union européenne. Deux

Plus en détail

N 104 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1987-1988. Annexe au procès-verbal de la séance du 23 novembre 1987. PROJET DE LOI

N 104 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1987-1988. Annexe au procès-verbal de la séance du 23 novembre 1987. PROJET DE LOI N 104 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1987-1988 Annexe au procès-verbal de la séance du 23 novembre 1987. PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE, relatif à la

Plus en détail

Statuts approuvés par l'a.g. extraordinaire 6 juin 2015

Statuts approuvés par l'a.g. extraordinaire 6 juin 2015 Statuts approuvés par l'a.g. extraordinaire 6 juin 2015 Chapitre I - Dénomination, siège, but et objet Article 1er. L association est dénommée Réseau Financité ; son siège social est établi à 5000 Namur,

Plus en détail

A 8 LA SOCIETE EN PARTICIPATION ENTRE ARTISANS. Juillet 2014

A 8 LA SOCIETE EN PARTICIPATION ENTRE ARTISANS. Juillet 2014 A 8 LA SOCIETE EN PARTICIPATION ENTRE ARTISANS Juillet 2014 Pour toute précision concernant le contenu de ce document, vous pouvez contacter le service juridique à l adresse suivante : cma.juridique@cm-alsace.fr

Plus en détail

PA 12 STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LIBRE DES PROPRIETAIRES DU LOTISSEMENT LE MANOIR DE COMMIS. Commune de CASTELMAUROU

PA 12 STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LIBRE DES PROPRIETAIRES DU LOTISSEMENT LE MANOIR DE COMMIS. Commune de CASTELMAUROU PA 12 STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LIBRE DES PROPRIETAIRES DU LOTISSEMENT LE MANOIR DE COMMIS Commune de CASTELMAUROU ARTICLE l : FORMATION Par le fait de la signature de l'acte d'acquisition les

Plus en détail

Plan d'épargne d'entreprise du Groupe «COMMISSARIAT A I'ÉNERGIE ATOMIQUE»

Plan d'épargne d'entreprise du Groupe «COMMISSARIAT A I'ÉNERGIE ATOMIQUE» Plan d'épargne d'entreprise du Groupe «COMMISSARIAT A I'ÉNERGIE ATOMIQUE» en application de l'ordonnance 86-113,4 du 21 octobre 1986 modifiée par les lois n 87-416 du 17 juin 1987, n 90-1002 du 7 novembre

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

6 février 2014 AVIS II/03/2014

6 février 2014 AVIS II/03/2014 6 février 2014 AVIS II/03/2014 relatif au projet de loi - portant transposition de l article 5 de la directive 2008/8/CE du Conseil du 12 février 2008 modifiant la directive 2006/112/CE en ce qui concerne

Plus en détail

Société simple Jurisprudence

Société simple Jurisprudence Société simple Jurisprudence ATF 40 II 114, JdT 1914 I 514 (formes particulières de SS, société occasionnelle; droits patrimoniaux des associés, droit à une part du bénéfice) ATF 42 II 288, JdT 1917 I

Plus en détail

TITRE I : FORME - DENOMINATION - SIEGE SOCIAL - OBJET -DUREE

TITRE I : FORME - DENOMINATION - SIEGE SOCIAL - OBJET -DUREE CONSTITUTION SPRL L'AN DEUX MILLE..., Le *, Devant *, notaire résidant à *, ONT COMPARU * Comparants dont l'identité est bien connue du notaire instrumentant et qui autorisent le notaire à mentionner leur

Plus en détail

STATUTS D'UN PHOTO-CLUB

STATUTS D'UN PHOTO-CLUB Fédération Photographique de France 5, rue Jules-Vallès - 75011 PARIS Tél. 01 43 71 30 40 - Fax : 01 43 71 38 77 Courriel : fpf@federation-photo.fr - Internet : www.federation-photo.fr ARTICLE 1er : Dénomination.

Plus en détail

Consultation pour accompagner la mise en œuvre d une démarche de formation expérimentale. «Qualité de Vie au Travail» dans le cadre du projet :

Consultation pour accompagner la mise en œuvre d une démarche de formation expérimentale. «Qualité de Vie au Travail» dans le cadre du projet : Consultation pour accompagner la mise œuvre d une démarche de formation expérimtale «Qualité de Vie au Travail» dans le cadre du projet : Gouvernance et Managemt responsables dans les TPE et PME : leviers

Plus en détail

FORMATION TERTIAIRE DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE NOTE DE COURS

FORMATION TERTIAIRE DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE NOTE DE COURS 1 NOTE DE COURS ORGANISATIONS ET FONCTIONNEMENT DE LA SA ET DE LA SARL SECTION 2 : ORGANISATIONS ET FONCTIONNEMENT DE LA SA ET DE LA SARL Six principaux points seront successivement abordés : - L organe

Plus en détail

Registre des Energiologues de France STATUTS

Registre des Energiologues de France STATUTS Registre des Energiologues de France STATUTS 1. ARTICLE 1 : FORME Suite au dépôt de ces statuts à la Préfecture de la Vienne (Poitiers), il est projeté de former la présente association, à but non lucratif,

Plus en détail

Procès-verbal de la séance de la Commission juridique de la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d Industrie en date du 12 mai 2014, 18h30

Procès-verbal de la séance de la Commission juridique de la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d Industrie en date du 12 mai 2014, 18h30 Procès-verbal de la séance de la Commission juridique de la Chambre Franco-Allemande en date du 12 mai 2014, 18h30 Lieu: 18, Rue Balard, 75015 Paris Président: Me Letschert Participants: Monsieur SCHULZ,

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 4 MAI 2012 13 L-4-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 4 MAI 2012 13 L-4-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 4 MAI 2012 13 L-4-12 AVIS RENDUS PAR LE COMITE DE L ABUS DE DROIT FISCAL SEANCES DES 15 ET 16 MARS 2012 (LPF art. L. 64) NOR : BCR Z 12 00026 J

Plus en détail

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com Created by Neevia Personal Converter trial version

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com Created by Neevia Personal Converter trial version PREMIER MINISTRE Conseil National de la Vie Associative AVIS RELATIF AU PROJET D'INSTRUCTION FISCALE DE SYNTHESE Adopté en séance plénière Le 6 octobre 2005 Created by Neevia Personal Converter trial version

Plus en détail

Statuts de l'osgeo-fr

Statuts de l'osgeo-fr Statuts de l'osgeo-fr Statuts adoptés lors de l'assemblée Générale du 19 juin 2008 Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO HABITATION 1 Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL BBC EN CONTREPARTIE D UNE DURÉE DE CONSERVATION DES PARTS ÉGALE À LA DURÉE DE VIE

Plus en détail

Financer la méthanisation agricole Rapport financier semestriel Au 30 juin 2014

Financer la méthanisation agricole Rapport financier semestriel Au 30 juin 2014 Financer la méthanisation agricole Rapport financier semestriel Au 30 juin 2014 Société en commandite par actions au capital de 4 425 816 Siège social : 7 rue Greffulhe 75008 Paris RCS Paris B 539 411

Plus en détail

Document de consultation: Réforme du droit des associations personnalisées Notre dossier: 26450 Réf: 131063

Document de consultation: Réforme du droit des associations personnalisées Notre dossier: 26450 Réf: 131063 Montréal, le 4 mars 2009 Madame Monique Jérôme-Forget Ministre des Finances 12 rue St-Louis, 1 er étage, Québec (Québec) G1R 5L3 Objet : Document de consultation: Réforme du droit des associations personnalisées

Plus en détail

Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse

Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse en matière de droits de succession? Parole d'expert Publié le 24.01.2014 : http://www.agefiactifs.com/droit-et-fiscalite/article/comment-optimiser-lesdroits-de-succession-en-france

Plus en détail