Rapport d activité Le Crédit Agricole se transforme et prépare l avenir CRÉDIT AGRICOLE S.A. 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité 2012-2013. Le Crédit Agricole se transforme et prépare l avenir CRÉDIT AGRICOLE S.A. 1"

Transcription

1 Rapport d activité Le Crédit Agricole se transforme et prépare l avenir CRÉDIT AGRICOLE S.A. 1

2 L organisation du Groupe 6,9 millions de sociétaires sont à la base de l organisation coopérative du Crédit Agricole. Ils détiennent sous forme de parts sociales le capital des Caisses locales et désignent chaque année leurs représentants : administrateurs qui portent leurs attentes au cœur du Groupe. Les Caisses locales détiennent l essentiel du capital des 39 Caisses régionales. Les Caisses régionales sont des banques régionales coopératives qui offrent à leurs clients une gamme complète de produits et services. L instance de réflexion des Caisses régionales est la Fédération Nationale du Crédit Agricole, lieu où sont débattues les grandes orientations du Groupe. À travers la SAS Rue La Boétie, les Caisses régionales sont l actionnaire majoritaire, à 56,3 %, de Crédit Agricole S.A. Banque centrale et organe central du Groupe, Crédit Agricole S.A. détient 25 % du capital des Caisses régionales (sauf la Corse) et regroupe les filiales du groupe Crédit Agricole en France et à l international. en chiffres répartition du capital de crédit agricole S.A. 51 millions de clients dans le monde collaborateurs 56,3 % du capital détenu par les 39 Caisses régionales, via la holding SAS Rue La Boétie 31 Mds Produit net bancaire 10,6 Mds Résultat brut d exploitation 71 Mds Capitaux propres part du Groupe ,4 % du capital détenu par le public 01 Investisseurs institutionnels : 27,9 % 02 Actionnaires individuels : 11,1 % 03 Salariés via les fonds d épargne salariale : 4,4% 11,8 % * Ratio Core Tier One * pro forma de la cession d Emporiki 0,3 % du capital en autocontrôle

3 Le Crédit Agricole est une banque universelle de proximité. Il lie étroitement la banque de proximité et les métiers qui lui sont associés. Gestion de l épargne DES positions de premier plan en FRAnCE et en EuROpe 1 er bancassureur en France 2 e en Europe en gestion d actifs Un acteur majeur en banque privée Services financiers spécialisés 1 er en affacturage en France Un des leaders français du crédit-bail Un acteur majeur du crédit à la consommation en Europe Banque de proximité LEADER en FRAnCE et acteur majeur en EuROpe avec près de agences au service de plus de 32 millions de clients 39 CAISSES RÉGIONALES DE CRÉDIT AGRICOLE Sociétés coopératives et banques de plein exercice à fort ancrage local, les Caisses régionales de Crédit Agricole commercialisent toute la gamme de produits et services bancaires et financiers aux particuliers, agriculteurs, professionnels, entreprises et collectivités publiques. LCL LCL est un réseau de banque de détail, à forte implantation urbaine dans toute la France, organisé autour de quatre métiers : la banque de proximité pour les particuliers, la banque de proximité pour les professionnels, la banque privée et la banque des entreprises. BANque de proximité à l INTERNATIONAL Le Crédit Agricole déploie, à l international, son modèle de banque universelle de proximité, principalement en Europe et dans ses pays traditionnels d implantation dans le Bassin méditerranéen. Banque de financement et d investissement Un réseau mondial dans LES principaux pays d EuROpe, DES AmÉRIquES et d ASIE Banque de financement Banque d investissement Optimisation de la dette et distribution Banque de marchés Autres filiales spécialisées Crédit Agricole Immobilier Crédit Agricole Capital Investissement & Finance Uni-éditions Crédit Agricole Cards & Payments Avertissement : le présent document se réfère à Crédit Agricole S.A., société cotée détenant environ 25 % du capital des Caisses régionales. Le texte se réfère également au groupe Crédit Agricole dont le périmètre intègre la totalité de l activité et du capital des Caisses régionales.

4 sommaire 02 une année de transformation La gouvernance Les résultats 2012 L action Crédit Agricole S.A. S adapter pour préparer l avenir 16 être utile aujourd hui et demain Affirmer notre modèle d avenir : la banque universelle de proximité Responsabilité sociale et environnementale : s engager pour demain 34 être utile à chacun Claire, primo accédante Jeanne, préretraitée Jean, agriculteur Stéphane, entrepreneur Sylvie, commerçante 46 être utile à tous Construire et rénover à hauteur des besoins Intégrer l environnement à l économie Anticiper le vieillissement de la population Nourrir 9 milliards d êtres humains d ici 2050

5 profil Le groupe Crédit Agricole est le leader de la banque universelle de proximité en France et l un des tout premiers acteurs bancaires en Europe. Premier financeur de l économie française et grand acteur européen, le groupe Crédit Agricole accompagne les projets de ses clients en France et dans le monde, dans tous les métiers de la banque de proximité et les métiers spécialisés qui lui sont associés : assurance, gestion d actifs, crédit-bail et affacturage, crédit à la consommation, banque de financement et d investissement. Fort de ses fondements coopératifs et mutualistes, de ses collaborateurs et de ses administrateurs des Caisses régionales et locales, le groupe Crédit Agricole est une banque responsable et utile, au service de 51 millions de clients, 6,9 millions de sociétaires et 1,2 million d actionnaires. Au service de l économie, le Crédit Agricole se distingue également par sa politique de responsabilité sociale et environnementale dynamique et innovante. Le Groupe figure ainsi dans le top 3 du classement établi par Novethic sur la communication responsable des 31 plus grandes banques et compagnies d assurance européennes. La banque d 1 particulier sur 3 La banque d 1 entreprise sur 3 La banque de 9 agriculteurs sur 10 CRÉDIT CRÉDIT AGRICOLE S.A. S.A

6 Le message du Président et du Directeur général Une année de transformation L année 2012 aura été une année de difficultés et d efforts pour tous. Nous évoluons dans un contexte économique dégradé, de croissance revue à la baisse à la fois en France et en Europe. Les évolutions réglementaires qui touchent le secteur bancaire nous contraignent, en outre, à faire preuve d agilité et à revoir durablement les conditions d exercice de notre activité. RAPPORT d'activité d activité

7 Jean-Marie Sander, Président et Jean-Paul Chifflet, Directeur général de Crédit Agricole S.A. C est dans ce contexte particulièrement difficile que Crédit Agricole S.A. a publié un résultat net part du Groupe déficitaire de millions d euros. Le niveau de résultat intègre les impacts comptables d opérations exceptionnelles. Il traduit aussi des décisions stratégiques prises pour construire l avenir, les avancées significatives réalisées ces derniers trimestres et la mise en œuvre de chantiers structurants pour le Groupe. Ce résultat ne doit pourtant pas masquer le socle de bénéfices récurrents que nos métiers dégagent et surtout la solidité de notre banque. Cette année 2012 doit être vue comme un tournant dans l histoire du Crédit Agricole, tournant qui vise à conforter un modèle unique et pérenne d exercice du métier de banque. En France, nos banques de proximité ont maintenu un niveau élevé d activité. Elles ont notamment réalisé de bonnes performances en matière de collecte avec 5,6 % de progression. À l international, l activité est stable en dépit d un contexte économique plus tendu en Italie. L assurance et la gestion d actifs réalisent une très bonne année commerciale et dégagent de bons résultats. Les services financiers spécialisés voient, quant à eux, leurs contributions affectées par la nouvelle législation en matière de crédit à la consommation mais aussi par nos objectifs de désendettement qui concernent également la banque de financement et d investissement. Parmi les avancées significatives, il y a bien sûr la cession d Emporiki à Alpha Bank. Elle a été conduite avec rapidité et de manière ordonnée. Cette cession était nécessaire à la fois pour le Crédit Agricole, compte tenu des risques de pertes encourues, et pour le secteur financier grec en cours de restructuration. Nous avons procédé, comme chaque année, à des tests de valorisation de nos actifs dans chacun de nos métiers, en tenant compte, de manière pru- >>> 2012 doit être vue comme un tournant dans l histoire du Crédit Agricole. +5,6 % hausse des encours de collecte bilan en France CRÉDIT AGRICOLE S.A. 03

8 Le Message du Président et du Directeur général Nos encours de crédit ont ainsi progressé pour atteindre en France, avec les Caisses régionales et LCL, 485 milliards d euros à la fin de l année. Le Crédit Agricole reste ainsi le premier financeur de l économie française. Jean-Marie Sander, Président de Crédit Agricole S.A. >>> dente, de la situation économique et des perspectives de développement. Cela nous a conduits à comptabiliser des dépréciations significatives qui ont eu un impact fortement négatif sur notre résultat. Cependant, ces mesures, qui n entraînent aucune sortie de cash, n affectent en rien la solidité du Groupe ni sa capacité à financer l économie. Notre choix d un modèle de développement articulé autour de la banque universelle de proximité justifie notre décision d arrêter également certaines activités et de nous désengager de participations financières minoritaires jugées non prioritaires. Nous sommes en train de mener des opérations structurantes avec notre sortie du métier du courtage (rapprochement de Crédit Agricole Cheuvreux et Kepler Capital Markets, cession de CLSA à CITICS par Crédit Agricole Corporate and Investment Bank) et de gérer activement nos participations : cession totale de BES Vida et d Intesa Sanpaolo et désengagement de Bankinter en deçà de 10 %. Autre chantier structurant, notre plan d adaptation a été mené avec détermination. Réalisé au-delà des objectifs que nous nous étions fixés, il témoigne de la mobilisation de nos équipes et de la capacité d adaptation de notre Groupe à un nouvel environnement réglementaire et économique. Nous avons notamment repensé le modèle économique de notre banque de financement et d investissement, Crédit Agricole CIB, avec comme objectif principal l accompagnement de nos clients et l abandon des métiers les plus risqués sur les marchés financiers. Nous avons ainsi arrêté les activités de dérivés actions et cédé des portefeuilles de crédits. Ce plan destiné à réduire notre consommation de liquidité 68 milliards d euros pour 50 planifiés et à baisser nos emplois pondérés 57 milliards d euros contre 35 annoncés se traduit par le renforcement de notre solidité financière, essentielle à l exercice de notre métier. En effet, le Crédit Agricole est une banque solide. Sur l année 2012, nous avons amélioré nos ratios de solvabilité grâce notamment à la réduction de nos emplois pondérés. Le ratio Core Tier 1 du groupe Crédit Agricole est ainsi passé de 10,2 % à 11,8 %* en un an, celui de Crédit Agricole S.A. atteint 9,7 %* au 31 décembre Comme nous l avions annoncé précédemment, le groupe Crédit Agricole, formé de Crédit RAPPORT d'activité

9 Agricole S.A. et des Caisses régionales, aura sous les nouvelles normes Bâle 3 un ratio Common Equity Tier 1 supérieur à 10 % à fin Nos capitaux propres part du Groupe atteignent désormais 71 milliards d euros pour le groupe Crédit Agricole et 39,7 milliards d euros pour Crédit Agricole S.A. Nous avons également renforcé notre situation en matière de liquidité, réduisant notre dépendance aux marchés financiers. Cette transformation a été menée avec comme objectif prioritaire le maintien du financement de l économie réelle. Aujourd hui, alors que nos élus légifèrent sur l organisation des activités bancaires, il reste essentiel de rappeler le rôle de notre industrie, maillon indispensable à la relance de l activité économique. L Europe en a pris la mesure à l issue des événements qui l ont affectée en mettant en œuvre l Union bancaire européenne et en modifiant récemment certaines exigences réglementaires jugées inadaptées pour les établissements financiers et dont le corollaire était un risque de réduction des crédits à l économie. Cette prise de conscience doit être partagée par tous car les banques ont un rôle à jouer et le Crédit Agricole entend être au rendez-vous. Car le Crédit Agricole est une banque utile, présente auprès de ses différents clients. Et là encore, les chiffres le prouvent, nous continuons à prêter dans un environnement pourtant dégradé ; nos encours de crédit ont ainsi progressé pour atteindre en France, avec les Caisses régionales et LCL, 485 milliards d euros à la fin de l année. Le Crédit Agricole reste ainsi le premier financeur de l économie française. Bien sûr, le ralentissement du crédit se confirme, conséquence immédiate de la crise que nous connaissons, mais notre fort ancrage local constitue un atout majeur pour accompagner les projets de nos clients particuliers, agriculteurs, professionnels, entreprises, associations et collectivités locales. Notre action est mue par une conscience forte de notre responsabilité sociétale et environnementale. L emploi en constitue un volet essentiel avec notamment la formation des jeunes. En 2012, nous avons accueilli étudiants en alternance, preuve de notre dynamisme et de notre engagement. La préservation de l environnement guide aussi notre action, tant au niveau de notre organisation qu en matière de création de produits verts : réduction des émissions de CO 2, élargissement de notre offre ISR, etc. Cette démarche passe également par un mécénat en faveur d actions solidaires, en France et à l étranger, et de la préservation du patrimoine marquera l histoire du Crédit Agricole et nous en avons pleinement conscience. Le travail approfondi d adaptation réalisé depuis maintenant 18 mois nous permet d envisager l avenir sur des bases solides : des positions de premier plan en France et en Europe, un bilan renforcé grâce à la réduction de notre endettement et la priorité à la croissance organique. De ces principes découlent nos ambitions pour Elles sont au nombre de trois : nous doter d un nouveau plan à moyen terme, retrouver des résultats significativement positifs et renforcer la solidité financière de Crédit Agricole S.A. Nous souhaitons ici réitérer à l ensemble de nos collaborateurs, sociétaires, actionnaires engagés à nos côtés nos remerciements pour leur confiance et leur soutien en cette période délicate. * pro forma de la cession d Emporiki Pour 2013, nos ambitions sont au nombre de trois : nous doter d un nouveau plan à moyen terme, retrouver des résultats significativement positifs et renforcer la solidité financière de Crédit Agricole S.A. 11,8 % * de ratio Core Tier 1 pour le groupe Crédit Agricole Jean-Paul Chifflet, Directeur général de Crédit Agricole S.A. CRÉDIT AGRICOLE S.A. 05

10 La gouvernance Crédit Agricole S.A. est détenu majoritairement par les Caisses régionales de Crédit Agricole*. Son modèle de gouvernance s inspire des valeurs mutualistes à l origine du Groupe et des règles appliquées par les grandes sociétés européennes cotées en Bourse. La gouvernance de Crédit Agricole S.A. se caractérise par une séparation des fonctions d exécution et de contrôle, avec un Président non exécutif et un Directeur général qui n est pas administrateur. Composition et fonctionnement du Conseil Le Conseil d administration comprend 21 administrateurs, dont six femmes. 18 administrateurs élus par l Assemblée générale des actionnaires, dont : 10 administrateurs ayant la qualité de Président ou de Directeur général de Caisse régionale de Crédit Agricole ; 1 administrateur, Président de Caisse régionale, représentant la SAS Rue La Boétie ; 6 administrateurs personnalités extérieures au groupe Crédit Agricole ; 1 administrateur salarié de Caisse régionale. 1 administrateur représentant les organisations professionnelles agricoles, désigné par arrêté conjoint des ministres chargés de l Agriculture et des Finances. 2 administrateurs élus par les salariés de l Union Économique et Sociale (ues) Crédit Agricole S.A. Le Conseil a, en outre, désigné deux censeurs (un Président et un Directeur général de Caisse régionale). Un représentant du Comité d Entreprise participe également aux réunions du Conseil. Le mandat des administrateurs est de trois ans. La limite d âge est fixée à 65 ans (67 ans pour le Président). La composition du Conseil résulte de la volonté d assurer une représentation majoritaire aux Caisses régionales. Le Conseil a, depuis 2010, renforcé la proportion d administrateurs indépendants, qui se situe globalement à 28,6 %. Si l on considère les administrateurs élus par l Assemblée générale des actionnaires, cette proportion atteint un tiers, soit la part que préconise le Code de gouvernement d entreprise des sociétés cotées AFEP-MEDEF (auquel se réfère Crédit Agricole S.A. en matière de gouvernance) pour les sociétés contrôlées par un actionnaire majoritaire. Le Conseil comprend aujourd hui six femmes, soit une proportion de 28,6 %, et Crédit Agricole S.A. satisfait donc déjà aux dispositions légales. Les administrateurs s engagent à respecter la Charte de l administrateur, dont l objet est de favoriser l application efficace des bonnes pratiques de gouvernement d entreprise. Le Conseil a mis en œuvre, en 2012, les orientations arrêtées à la suite de l auto-évaluation réalisée en 2011 avec l aide d un cabinet extérieur, afin de poursuivre l amélioration de son fonctionnement. D autre part, un bagage Conformité a été élaboré en 2012 et remis aux administrateurs, qui rassemble les dispositions légales et réglementaires qui leur sont applicables. Les dispositions contenues dans ce bagage, de même que les dispositions de la Charte de l administrateur, sont également applicables aux censeurs désignés par le Conseil. Les comités spécialisés Quatre comités consultatifs appuient le Conseil d administration dans la préparation de ses décisions : le Comité d audit et des risques, le Comité stratégique, le Comité des rémunérations, le Comité des nominations et de la gouvernance. Tous les comités, à l exception du Comité stratégique, sont présidés par un administrateur indépendant. Les membres des comités sont nommés par le Conseil, sur proposition du Président. L activité du Conseil et des comités Le Conseil s est réuni à 10 reprises au cours de l année Les travaux du Conseil et des comités spécialisés (principalement Comité d audit et des risques, Comité stratégique) ont été largement consacrés à la mise en œuvre du plan d adaptation du Groupe à son nouvel environnement décidé à la fin de l année 2011 et, plus particulièrement, dans le contexte de persistance de la crise et de renforcement de la réglementation prudentielle, au suivi de la situation du Groupe en matière de liquidité, de risques (en particulier dans les pays fragilisés de la zone euro dans lesquels le Groupe est présent), de fonds propres et de solvabilité. Une part importante des travaux a également concerné le processus de cession de la filiale du Groupe en Grèce, Emporiki (cession qui a été finalisée le 1 er février 2013), et la reconfiguration du portefeuille d activités du Groupe, notamment dans le domaine de la banque de financement et d investissement. Le Comité des rémunérations, outre la fixation des conditions de rémunération des mandataires sociaux de Crédit Agricole S.A., a assuré un suivi rapproché de la mise en œuvre de la politique de rémunération des cadres dirigeants de Crédit Agricole S.A. et de ses filiales, en particulier sur la population régulée ( preneurs de risques ). * 56,3 % du capital et 56,4 % des droits de vote au 31 décembre Des informations plus détaillées sur la gouvernance sont disponibles dans le Document de référence, au chapitre Gouvernement d entreprise. Réunions 2012 Séances Assiduité Conseil d administration % Comité stratégique 4 96 % Comité d audit et des risques 9 96 % Comité des rémunérations 7 91 % Comité des nominations et de la gouvernance 3 88 % RAPPORT d'activité

11 Le Conseil d administration février Jean-Claude Rigaud Président de la Caisse régionale Pyrénées-Gascogne 2 - François Heyman Représentant les salariés (Crédit Agricole S.A. - UES) 3 - Dominique Lefebvre Vice-Président du Conseil d administration, représentant la SAS Rue La Boétie Président de la Caisse régionale Val de France Président de la FNCA et de la SAS Rue La Boétie 4 - Pascal Célérier Censeur Directeur général de la Caisse régionale de Paris et d Île-de-France 5 - Monica Mondardini Administrateur délégué de Gruppo Editoriale L Espresso 6 - Jean-Louis Delorme Président de la Caisse régionale de Franche-Comté 7 - François Véverka Consultant en activités bancaires et financières (Banquefinance Associés) 8 - Marc Pouzet Président de la Caisse régionale Alpes Provence 9 - Laurence Dors Directeur Associé Anthenor Partners Administrateur de sociétés 10 - Xavier Beulin Représentant les organisations professionnelles agricoles Président de la FNSEA 11 - Véronique Flachaire Directeur général de la Caisse régionale du Languedoc 12 - Jean-Marie Sander Président du Conseil d administration Président de la Caisse régionale Alsace Vosges 13 - Jean-Louis Roveyaz Président de la Caisse régionale de l Anjou et du Maine 14 - François Thibault Censeur Président de la Caisse régionale Centre Loire 15 - Carole Giraud Représentant les salariés des Caisses régionales de Crédit Agricole 16 - Christian Streiff Président de C.S. Conseils 17 - Françoise Gri Directrice générale de Pierre & Vacances-Center Parcs 18 - Bernard Lepot Directeur général de la Caisse régionale Nord Midi-Pyrénées 19 - Caroline Catoire Directeur financier du groupe Saur 20 - Patrick Clavelou Directeur général de la Caisse régionale Brie Picardie 21 - Bernard de Dree Représentant du Comité d entreprise 22 - Christian Talgorn Président de la Caisse régionale du Morbihan 23 - Christian Moueza Représentant les salariés (Crédit Agricole S.A. - UES) 24 - Philippe Brassac Vice-Président du Conseil d administration, Directeur général de la Caisse régionale Provence Côte d Azur Secrétaire général de la FNCA Vice-Président de la SAS Rue La Boétie CRÉDIT AGRICOLE S.A. 07

12 Le Comité de direction février Bernard Delpit Directeur financier Groupe 2 - Alain Deschênes* Directeur informatique et industriel Groupe 3 - Joseph d Auzay Secrétaire général de Crédit Agricole S.A. 4 - Xavier Musca Directeur général délégué, en charge de la Banque de proximité à l international, de la gestion d actifs et des assurances 5 - Olivier Gavalda Directeur du pôle Caisses régionales 6 - Pierre Deheunynck Directeur des ressources humaines Groupe * jusqu au 11 mars Jean-Yves Hocher Directeur général délégué, en charge de la Banque de financement et d investissement et de la banque privée 8 - Jean-Paul Chifflet Directeur général 9 - Jérôme Grivet Directeur général de Crédit Agricole Assurances 10 - Yves Nanquette Directeur général de LCL 11 - Bruno de Laage Directeur général délégué, en charge de la Banque de proximité en France, des Services financiers spécialisés et des Systèmes de paiement et Flux 12 - Michel Mathieu Directeur général délégué, en charge des fonctions centrales Groupe 13 - Yves Perrier Directeur gestion d actifs, titres et services financiers aux institutionnels 14 - Philippe Dumont Directeur général de Crédit Agricole Consumer Finance 15 - Hubert Reynier Directeur des risques et contrôles permanents Groupe RAPPORT d'activité

13 Le Comité exécutif février 2013 Jean-Paul Chifflet Directeur général Jean-Yves Hocher Directeur général délégué, en charge de la Banque de financement et d investissement et de la banque privée Bruno de Laage Directeur général délégué, en charge de la Banque de proximité en France, des Services financiers spécialisés et des Systèmes de paiement et Flux Michel Mathieu Directeur général délégué, en charge des fonctions centrales Groupe Xavier Musca Directeur général délégué, en charge de la Banque de proximité à l international, de la gestion d actifs et des assurances Joseph d Auzay Secrétaire général de Crédit Agricole S.A. Jérôme Brunel Directeur des affaires publiques Pierre Cambefort Directeur général délégué de Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Francis Canterini Directeur général adjoint de Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Philippe Carayol Directeur général de Crédit Agricole Leasing & Factoring Pierre Deheunynck Directeur des ressources humaines Groupe Bernard Delpit Directeur financier Groupe Alain Deschênes* Directeur informatique et industriel Groupe Philippe Dumont Directeur général de Crédit Agricole Consumer Finance Julien Fontaine Directeur de la stratégie Groupe Christophe Gancel Directeur de la banque privée Olivier Gavalda Directeur du pôle Caisses régionales Jérôme Grivet Directeur général de Crédit Agricole Assurances Jean-Christophe Kiren Directeur du pôle Paiement Groupe Giampiero Maioli Directeur groupe Crédit Agricole S.A. pour l Italie Yves Nanquette Directeur général de LCL Marc Oppenheim Directeur de la Banque de proximité à l international Yves Perrier Directeur gestion d actifs, titres et services financiers aux institutionnels Hubert Reynier Directeur des risques et contrôles permanents Groupe Alain Strub Senior country Officer Grèce * jusqu au 11 mars 2013 CRÉDIT AGRICOLE S.A. 09

14 Une année de transformation Les résultats 2012 Le résultat net part du Groupe de Crédit Agricole S.A. ressort, pour l exercice 2012, à millions d euros. Il traduit la réduction des risques pesant sur le Groupe et son adaptation rapide à un nouvel environnement. Il tient compte des impacts relatifs aux décisions prises au cours des trimestres antérieurs dans le cadre du recentrage des activités de Crédit Agricole S.A. et d écritures comptables exceptionnelles. Un résultat traduisant les impacts d opérations exceptionnelles L exercice 2012 a été marqué par des mesures structurantes pour le Groupe : cessions d activités non cœur, ajustement des valorisations des actifs au bilan, renforcement de l efficacité opérationnelle. Ainsi, la cession de la filiale grecque Emporiki a été menée à bien, sans aucune Renforcement de notre situation de liquidité Groupe Crédit Agricole Le groupe Crédit Agricole dispose de solides réserves de liquidité. Ses réserves d actifs disponibles s élèvent à 230 milliards d euros dont 110 milliards d euros liquéfiables dans le marché, 53 milliards d euros de dépôts auprès des Banques centrales et 67 milliards d euros liquéfiables auprès des Banques centrales. Elles couvrent largement (168 %) les ressources de marché court terme. En outre, l excédent des ressources stables capitaux propres (et assimilés), ressources liées à l activité clientèle et ressources marché long terme par rapport aux emplois stables, au 31 décembre 2012, s élève à 47 milliards d euros. ligne de financement résiduelle à partir du 1 er janvier Le Groupe a, dans le même temps, accéléré le recentrage de ses activités d Europe du Sud : cession de sa participation dans Intesa Sanpaolo, dans BES Vida, réduction de sa participation dans Bankinter à moins de 10 %. Crédit Agricole S.A. a actualisé la valorisation de ses actifs en procédant à des tests d impairment de ses écarts d acquisition, conduisant à un montant en résultat net part du Groupe de dépréciations de millions d euros en banque de financement et d investissement, en crédit à la consommation et en banque de proximité à l international. Une dépréciation de millions d euros a été comptabilisée sur les valeurs de ses participations mises en équivalence et sur Intesa Sanpaolo. L amélioration des conditions de refinancement du Groupe s est traduite par un impact de millions d euros sur le résultat net. Le coût du plan d adaptation sur l année s est élevé à 362 millions d euros. RAPPORT d'activité

15 Contribution des métiers au résultat normalisé* de Crédit Agricole S.A Banque de proximité en France Banque de proximité à l international Gestion de l épargne Services financiers spécialisés Banque de financement et d investissement Activités hors métiers Résultat annuel normalisé (1) Autre élément ayant affecté le résultat : une charge d impôt de millions d euros au titre de la taxe exceptionnelle de 7 % sur la réserve de capitalisation des compagnies d assurance a vu la réalisation du plan d adaptation : les objectifs de désendettement et d optimisation de la consommation de fonds propres ont été dépassés. Les besoins de liquidité du Groupe ont en effet été réduits de 68 milliards d euros, soit 136 % de l objectif initial, et les emplois pondérés de 57 milliards d euros, soit 1,6 fois l objectif. Plusieurs programmes de réduction de coûts, destinés à renforcer l efficacité opérationnelle, ont été mis en œuvre : plan d adaptation dans les métiers de banque d investissement et de financement et de crédit à la consommation, plan d optimisation des effectifs chez Cariparma totalement provisionné en 2012, lancement du programme MUST d économies de charges (650 millions d euros à horizon 2016) dans les domaines de l informatique, des achats, de l immobilier, sur l ensemble du périmètre Crédit Agricole S.A. Solidité de la banque de proximité et des métiers qui lui sont liés Retraité de l ensemble de ces éléments spécifiques, le résultat net normalisé (1) de Crédit Agricole S.A. s établit à millions d euros. Les activités de banque de proximité en France ont été satisfaisantes dans le contexte de fort ralentissement économique, avec, sur l année, des encours de collecte bilan et de crédits en hausse de + 5,6 % et de + 1,4 % respectivement. En Italie, qui représente environ les trois quarts des volumes de l activité à l international, les ressources bilan ont progressé de 5,5 % alors que les crédits baissaient de 1,2 %. Le pôle gestion de l épargne a bénéficié de la bonne dynamique commerciale du quatrième trimestre, pour enregistrer, sur l année, une collecte nette positive de 15,2 milliards d euros chez Amundi et de 1,9 milliard d euros chez Crédit Agricole Assurances. Le pôle des services financiers spécialisés a enregistré une baisse de ses revenus en lien avec les objectifs du plan d adaptation et la banque de financement et d investissement a connu une quasi-stabilité de ses revenus d activité (- 3,3 %) M de résultat brut d exploitation Forte amélioration des ratios de solvabilité Groupe Crédit Agricole (1) Avant : impact de la réévaluation de la dette, dépréciation d écarts d acquisition, dépréciation des titres SAS Rue La Boétie, Sacam International et BES, plan d adaptation, impact de la cession d Emporiki et de Cheuvreux, exit tax Assurances et PSI Assurances. Au cours de l année 2012, le groupe Crédit Agricole et Crédit Agricole S.A. ont renforcé leur solidité financière. Au niveau du groupe Crédit Agricole, le ratio Core Tier 1 s établit sous Bâle 2.5 à 11,8 % (2) à fin décembre 2012, en très nette amélioration. Le Groupe réaffirme, par ailleurs, l objectif d un ratio selon les nouvelles normes Bâle 3 «fully loaded» supérieur à 10 % fin 2013 (contre déjà 9,3 % (2) au 31 décembre 2012). Le ratio Core Tier 1 de Crédit Agricole S.A. atteint, quant à lui, 9,7 % (2) au 31 décembre 2012, à comparer à 8,6 % au 31 décembre Au total, sur l année 2012, les emplois pondérés de Crédit Agricole S.A. sont en baisse de 40,6 milliards d euros, pour l essentiel grâce au plan d adaptation et au transfert du risque de marché du portefeuille de corrélation. Ils passent de 333,7 milliards d euros au 31 décembre 2011 à 293,1 milliards d euros au 31 décembre (2) pro forma de la cession d Emporiki CRÉDIT AGRICOLE S.A. 11

16 Une année de transformation L action Crédit Agricole S.A. Commentaire de marché évolution sectorielle par Cyril Meilland, European Equity Research Head of Banks Team Crédit Agricole Cheuvreux En 2012, le secteur bancaire a surperformé le marché (DJ Stoxx 600 Banks + 23 % contre DJ Stoxx %), en dépit d une dégradation de la conjoncture et des perspectives de résultats, grâce à une réduction progressive des incertitudes qui pesaient sur sa valorisation. Elles étaient surtout de deux ordres : les incertitudes réglementaires tout d abord, avec la mise en place de la réglementation Bâle 3 en matière de solvabilité et de liquidité, et de projets de séparation des activités bancaires dans différents pays européens Grande- Bretagne, France et dans l ensemble de l Union européenne (recommandations Liikanen) ; ensuite, les incertitudes sur l issue de la crise de l euro, puisque l année a commencé par l incapacité de la Grèce à faire face à ses échéances, puis les difficultés de grands pays comme l Espagne et l Italie ont paru s amplifier. Après la mise en place d un financement de la Banque centrale européenne à trois ans pour les banques LTRO 1 et 2 respectivement en décembre 2011 et février 2012, dont l effet positif a été de courte durée pour les titres bancaires, deux Évolution du cours de l action Crédit Agricole S.A. en 2012 Cours de Bourse en base 100 au 31/12/ /02/12 Publication des résultats annuels 09/08/12 Annonce sur la réception d offres fermes de banques grecques sur l acquisition d Emporiki 06/09/12 Annonce d un plan illimité de rachat de dette de certains États de la zone euro par la BCE événements importants CAC /03/12 Communication sur les impacts de l extension du 2 e plan d aide à la Grèce sur les comptes de Crédit Agricole S.A. 02/08/12 Discours de Mario Draghi sur l intervention de la BCE 28/08/12 Publication des résultats du 2 e trimestre /10/12 Annonce de l entrée en négociations exclusives avec Alpha Bank pour la cession d Emporiki Bank DJ Stoxx 600 Bank Crédit Agricole S.A. 0 30/12/11 30/1/12 29/2/12 31/3/12 30/4/12 31/5/12 30/6/12 31/7/12 31/8/12 30/9/12 31/10/12 30/11/12 31/12/12 Après un début d année plutôt favorable, le titre a été orienté à la baisse en raison de la présence du Groupe en Grèce, des craintes d un élargissement de la crise de la dette souveraine en Europe, des faibles perspectives économiques au sein de la zone euro et des incertitudes concernant le traitement de l assurance sous Bâle 3. Le titre touchait ainsi son plus bas historique le 1 er juin 2012 à 2,84 euros en séance. De juin à mi-octobre, il entamait une forte remontée suite aux annonces concernant la cession à venir de la filiale grecque Emporiki, et ce dans un contexte d annonces rassurantes de la Banque centrale européenne. Le plus haut annuel était atteint le 17 octobre à 6,56 euros en séance, jour d annonce de la signature de la vente d Emporiki à Alpha Bank. De mi-octobre à mi-novembre, le titre a subi des prises de bénéfices. Puis, jusqu à la fin décembre, la hausse du cours a été portée par les facteurs réglementaires et macroéconomiques. Le titre clôturait l année 2012 à 6,08 euros, soit un gain de 39,5 % sur douze mois, surperformant à la fois l indice CAC 40 et l indice DJ Stoxx 600 Bank. Retrouvez toutes les informations sur les cours de l action sur notre site Internet credit-agricole.com, rubrique Investisseur et Actionnaire RAPPORT d'activité

17 événements majeurs à la mi-année ont été à l origine d une hausse des valeurs bancaires en deux temps, de juillet à septembre, puis d octobre à début En juin, le sommet européen a décidé l utilisation du Mécanisme de Stabilité Européen (MES, fonds doté de 500 milliards d euros) pour aider les pays périphériques, et a lancé le projet d Union bancaire : superviseur unique, mécanisme de résolution des banques en difficulté et système de garantie des dépôts pour l Union européenne. En juillet, le Président de la BCE, Mario Draghi, a indiqué que la Banque centrale prendrait toutes les mesures nécessaires pour la sauvegarde de l euro. Les incertitudes réglementaires ont été levées plus graduellement, notamment grâce aux stress tests de l Autorité + de1,5 million de visiteurs de la rubrique Internet Investisseur et actionnaire Dialoguer avec les actionnaires individuels Crédit Agricole S.A. Pour informer ses 1,2 million d actionnaires, Crédit Agricole S.A. a mis au point un dispositif d information et de communication qui privilégie le contact direct. Le numéro vert, géré en interne, a reçu plus de appels en 2012 dont près de ont abouti à des entretiens avec des collaborateurs de l équipe des relations avec les actionnaires individuels. Les 15 réunions organisées à Paris et en Province ont rassemblé près de actionnaires et l Assemblée générale personnes. Le Comité de liaison avec les actionnaires s est réuni 4 fois pour échanger notamment avec les représentants de la Direction sur les résultats et la stratégie de l entreprise. Ses membres ont également fait part de leurs suggestions pour améliorer son dispositif d information auprès des actionnaires. Crédit Agricole S.A. était également présent au salon Actionaria. Rencontrer les investisseurs institutionnels Crédit Agricole S.A. En 2012, l équipe des relations investisseurs a entretenu tout au long de l année des contacts étroits et réguliers avec la trentaine d analystes financiers qui suivent la valeur Crédit Agricole S.A. De nombreux road shows ont été organisés, essentiellement à la suite de la présentation des résultats annuels et semestriels. Assurés tant en Europe qu aux États-Unis et en Asie, et visant à présenter la situation, les avancées et les perspectives du Groupe, ces road shows ont permis de rencontrer ou de renforcer les relations avec une large palette de gérants. Enfin, la Direction générale est intervenue lors de plusieurs conférences bancaires internationales afin de présenter les développements de l activité dans chacun de ses métiers. Tableau de bord de l actionnaire sur 3 ans Bancaire Européenne (EBA) qui obligeaient les banques à porter leur ratio de fonds propres durs au-delà du seuil de 9 % à fin juin. Les banques ont toutes mis en place des actions de réduction de leurs risques et de leurs besoins en capital, qui ont contribué à rassurer les investisseurs. Pourtant, la mise en place effective de Bâle 3 en Europe comme aux États-Unis, qui devait intervenir au 1 er janvier 2013, a été différée dans les deux zones géographiques. La seconde partie de l année a vu un resserrement des contraintes réglementaires et l accent mis par les différents gouvernements sur le soutien du marché du crédit dans un environnement économique de faible croissance et d austérité budgétaire. Capital social en nombre de titres Capitalisation boursière au 31/12 (en milliards d euros) 15,20 10,90 22,80 Dividende net par action en euros * Néant Néant 0,45 Bénéfice net par action en euros - 2,61-0,60 0,54 Actif net par action en euros 15,90 17,13 18,56 Cours de l action (en euros) Plus haut (en séance) 6,56 12,92 13,78 Plus bas (en séance) 2,84 3,98 7,87 Dernier cours de l année 6,08 4,36 9,50 Évolution sur l année 39,5 % - 54,1 % - 23,1 % Évolution du CAC 40 15,2 % - 17,0 % - 3,3 % * Au vu des résultats 2012 et des objectifs de solvabilité à court terme, le Conseil d administration, dans sa séance du 19 février 2013, a décidé de proposer à l Assemblée générale des actionnaires de ne pas procéder à une distribution de dividendes. CRÉDIT AGRICOLE S.A. 13

18 Une année de transformation S adapter pour préparer l avenir Crise des dettes souveraines européennes, ralentissement de la croissance économique, exigences accrues des régulateurs pour assurer une plus grande stabilité du système bancaire L environnement économique et financier dans lequel évolue le groupe Crédit Agricole s est durci. Pour continuer de jouer son rôle de premier financeur de l économie française, un travail de transformation a été engagé qui commence à porter ses fruits. La crise financière a conduit les régulateurs mondiaux à imposer de nouvelles exigences aux établissements bancaires pour renforcer leur capacité à absorber d éventuels chocs. Ces exigences portent principalement sur la solvabilité, c est-à-dire la capacité d une banque à faire face à d éventuelles pertes, et sur la liquidité pour limiter sa dépendance au marché. La capacité des banques à prêter préservée En 2010, le Comité de Bâle a publié des propositions de règles appelées Bâle 3 qui visent à améliorer la quantité et la qualité des fonds propres des banques et augmenter leurs réserves de liquidité. Aiguillonnées par le marché, les banques ont mis en œuvre des plans d adaptation visant à renforcer rapidement leur solvabilité. Globalement, elles seront au rendez-vous, attendu initialement en 2019, dès Les règles encadrant le risque de liquidité devenaient la contrainte majeure. L assouplissement récent des propositions du Comité de Bâle, pour le ratio de liquidité à court terme, marque une volonté que l on peut qualifier de nouvelle des régulateurs de mieux prendre en compte le contexte économique dans lequel évoluent les banques. À trop contraindre la capacité à prêter des banques, les régulateurs prenaient le risque d enrayer un moteur majeur d une économie déjà ralentie. Dans le même temps, l Europe a posé le principe d une Union bancaire et trouvé un accord sur les modalités d une supervision bancaire unique et unifiée qui sera confiée à la BCE, qui tend à découpler le risque souverain du risque bancaire. La prochaine étape concerne la mise en place d un cadre commun pour la résolution des crises bancaires. En France, le projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires intègre par anticipation la future réglementation européenne sur la résolution RAPPORT d'activité

19 Le modèle distribution-origination Crédit Agricole CIB Le modèle distribution-origination est basé sur des solutions de distribution sur les marchés obligataires ou par des partenariats avec des investisseurs institutionnels en amont des financements, Crédit Agricole CIB conservant une partie des actifs à son bilan. Ainsi, Crédit Agricole CIB continue à accompagner les entreprises dans le financement de leur développement. des crises bancaires avec un renforcement des pouvoirs du superviseur en cas de faillite et la possibilité de faire peser les pertes sur les actionnaires et certains créanciers. Un renchérissement du coût de financement Ces contraintes réglementaires, le groupe Crédit Agricole les a anticipées et s y est préparé. Elles ont pour effet de renchérir le coût de financement à moyen et long terme des banques dans un environnement économique encore incertain, alors que la crise des dettes souveraines européennes n est pas terminée. Un plan d adaptation bien mené Face à la crise de la liquidité et aux exigences de la réglementation, Crédit Agricole S.A. a décidé d un plan d adaptation centré sur un objectif de désendettement de 50 milliards d euros et sur une réduction de ses emplois pondérés de 35 milliards d euros à fin Ce plan a été mené conformément aux objectifs, et même au-delà, avec une grande rapidité d exécution. Le Groupe a réussi à réduire ses besoins de financement de 68 milliards d euros et ses emplois pondérés de 57 milliards d euros, permettant d améliorer les ratios de solvabilité et de liquidité du Groupe. La réglementation Bâle 3 fixe le niveau de fonds propres durs (1) minimum à 7 % d ici 2019, les marchés attendent un niveau d au moins 9 % dès Le groupe Crédit Agricole est d ores et déjà à 9,3 % (2) en Full Bâle 3 au 31 décembre 2012 et s est engagé à le porter à plus de 10 % à fin Nouveaux modèles économiques Trois grands métiers ont réduit leur consommation de liquidités et leurs emplois pondérés : la banque de financement et d investissement (33 milliards d euros et 51 milliards d euros), les services financiers spécialisés (13 milliards d euros et 6 milliards d euros), et la banque de proximité (22 milliards d euros de croissance des ressources clientèles). Pour l essentiel, la réduction s est faite par l arrêt de certaines activités, le retrait de certains Le crédit à la consommation, un secteur en mutation pays, l accroissement de la collecte bilantielle et le partage des encours de crédit sur les dossiers importants avec des investisseurs tiers. Préservant au maximum le soutien à l économie française, elle a été facilitée par une baisse de la demande de crédit. Certains métiers ont également revisité leur modèle économique tels la banque de financement et d investissement, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank et les services financiers spécialisés. Au service des clients et de l économie, le groupe Crédit Agricole s est mis en capacité de rebondir, réaffirmant son ambition de devenir un leader de la banque universelle de proximité en Europe. (1) Actions ordinaires, parts sociales, mise en réserve des bénéfices. (2) Pro forma de la cession d Emporiki. CA Consumer Finance L entrée en vigueur de la loi Lagarde sur le crédit à la consommation réforme en profondeur le secteur et repositionne le crédit renouvelable. Dans ce contexte réglementaire durci, Crédit Agricole Consumer Finance s est adapté à un marché domestique en fort recul en France en misant sur un nouveau business model tourné vers la satisfaction client, l innovation et l efficacité opérationnelle, au profit de la relation Client. Dans le cadre du plan d adaptation, le niveau des encours a été réduit de 4,6 milliards d euros depuis juin 2011 (principalement dû à la baisse de la consommation et une sélectivité accrue en matière de risque), la diversification des sources de refinancement s est élevée à 7 milliards d euros. CRÉDIT AGRICOLE S.A. 15

20 Dans un environnement réglementaire plus contraignant et une économie atone en Europe, le groupe Crédit Agricole continue de jouer son rôle de premier financeur de l économie française. Il mobilise ses savoir-faire et ses expertises pour accroître son soutien aux acteurs économiques et accompagner le développement des territoires qu ils irriguent. Responsable et engagé, il s adapte et innove pour continuer de financer ses clients. Au quotidien, la banque est à leurs côtés pour traverser la crise et favoriser les investissements qui nourrissent la croissance. RAPPORT d'activité d activité

21 être utile aujourd hui et demain 18 Affirmer notre modèle d avenir : la banque universelle de proximité 29 Responsabilité sociale et environnementale : s engager pour demain CRÉDIT AGRICOLE S.A. 17

22 Être utile aujourd hui et demain Affirmer notre modèle d avenir : la banque universelle de proximité Le groupe Crédit Agricole est le leader de la banque universelle de proximité en Europe, une banque de proximité qui donne accès à ses clients aux expertises des métiers qui lui sont liés. Ce modèle, le Groupe le revendique pour cultiver sa différence : coopératif dans son fonctionnement, mutualiste dans ses valeurs et utile dans son action au plus près des besoins de ses clients, du développement des territoires et de l économie. Évolution du nombre de sociétaires sur les dernières années (en millions) 6,9 6,5 6, Conjuguer la proximité et les expertises métiers Le groupe Crédit Agricole n est pas une banque tout à fait comme les autres. 6,9 millions de clients particuliers sont à la fois utilisateurs de ses services et détenteurs du capital social de ses Caisses locales. En qualité de sociétaires, ils désignent chaque année leurs représentants selon un principe de gouvernance simple : un homme, une voix. Quel que soit le nombre de parts dont ils disposent, ils sont associés aux décisions qui touchent directement la vie de la Caisse locale. À travers les administrateurs qui les représentent auprès des Caisses régionales, ils s assurent que leur banque continue de prendre en compte leurs attentes et d agir au plus près d eux. Ce sont eux qui incarnent les valeurs du mutualisme dans leur territoire. Leur profil évolue progressivement, marqué par le nombre croissant de clients urbains. En phase avec cette évolution, plusieurs Caisses locales urbaines ont été créées depuis quelques années, ayant contribué à l augmentation du nombre de sociétaires. Un modèle alternatif moderne En déclarant 2012 Année internationale des coopératives, l Organisation des Nations RAPPORT d'activité

23 La Banque universelle de proximité Groupe Crédit Agricole Premier financeur de l économie française et grand acteur européen, le groupe Crédit Agricole accompagne les projets de ses clients en France et dans le monde, dans tous les métiers de la banque de proximité et les métiers spécialisés qui lui sont associés : assurance, gestion d actifs, crédit-bail et affacturage, crédit à la consommation, banque de financement et d investissement. Unies a souhaité mettre en évidence la période de turbulences économiques et contribution des coopératives dans le financières, ce fondement est conforté et développement économique et l intégration sociale. En Europe, 60 % de l économie de proximité, réellement différente aux yeux amplifié au service d une banque universelle sont financés par ces entreprises particulières et le Crédit Agricole est l une des plus de ses clients. importantes d entre elles. Le choix de la banque La tenue à Bruxelles du congrès annuel de universelle de proximité la Fédération nationale du Crédit Agricole Au service de tous les acteurs de ses territoires, le groupe Crédit Agricole est l une sur le thème notre modèle coopératif a de l avenir a été l occasion d en défendre la des rares banques à conjuguer proximité pertinence, tout en portant un regard sans des réseaux et puissance d un groupe présent sur tous les métiers qui lui sont atta- concession sur ses forces et ses faiblesses. Différent par ses finalités et sa gouvernance, il est au cœur de la réussite pas- privée, crédit à la consommation, créditchés assurance, gestion d actifs, banque sée et future du Crédit Agricole. En 2010, le bail et affacturage adossés à sa banque Crédit Agricole a bâti son Projet de Groupe de financement et d investissement. Au en réaffirmant ses principes coopératifs et lieu de juxtaposer banque de proximité et ses valeurs mutualistes de proximité, de métiers spécialisés, le Groupe les intègre, responsabilité et de solidarité. Dans une les imbrique pour faire bénéficier ses >>> 1 er bancassureur en France avec 136,4 Mds Amundi est le 1 er gestionnaire d actifs de trésorerie en Europe CRÉDIT AGRICOLE S.A. 19

24 Être utile aujourd hui et demain DestiNations Excellence Groupe Crédit Agricole Lancé en septembre 2011 dans l ensemble du réseau de banque de proximité en Europe et dans le Bassin méditerranéen, le programme DestiNations à l international permet les transferts d expertises et de savoir-faire du Groupe sur la banque universelle de proximité, grâce à des missions assurées par des collaborateurs du Groupe. Ces missions portent sur tous les aspects de fonctionnement de la banque et d approche clients (particuliers, entreprises, agriculteurs). Ainsi, en 2012, quelque 240 collaborateurs des réseaux de banque de proximité du Groupe (Caisses régionales, LCL, international) ont partagé leur expérience réseau avec les équipes en Pologne et au Maroc. En France agences Caisses régionales À l international agences agences LCL >>> clients d expertises et de savoir-faire croisés. La banque universelle de proximité est ainsi le socle sur lequel se développe le Groupe : elle lui assure 80 % de ses revenus et une position de leader en Europe par les revenus et le nombre d agences. L accès aux expertises métiers En France, une agence bancaire sur quatre appartient au Groupe. Ce maillage dense s appuie sur la complémentarité des réseaux des Caisses régionales et de LCL, le premier historiquement ancré sur tout le territoire, le second solidement implanté dans les grandes agglomérations. Au total, les Caisses régionales et LCL servent plus de 27 millions de clients en leur donnant le choix du mode de relation avec leur banque. En 2012, ils étaient près de 30 % à utiliser la banque en ligne du Crédit Agricole et 37 % celle de LCL. À l international, le groupe Crédit Agricole accompagne 5,6 millions de clients, la plupart en Europe. En Italie, son second marché domestique, il sert 1,7 million de clients et occupe la 7 e place en volume d actifs. En Pologne, il est leader sur le crédit à la consommation et sur le crédit-bail, et il développe la banque universelle de proximité. Au Maroc, c est la 7 e banque du pays et en Égypte la 4 e banque privée. La banque de proximité bénéficie partout de l expertise des métiers et des positions fortes qu ils ont acquises. Crédit Agricole Assurances est le 2 e assureur de personnes en France. Amundi est 2 e acteur européen et 9 e mondial de l industrie de la gestion d actifs. Crédit Agricole Corporate and Investment Bank est un des leaders mondiaux en financement aéronautique, rail et financement de projets et sur les marchés obligataires. Crédit Agricole Leasing & Factoring est le n 1 de l affacturage en France. RAPPORT d'activité

25 Aux côtés des collectivités locales Caisses régionales, CA Assurances et Crédit Agricole CIB Les collectivités locales ont un besoin permanent de financer leurs projets, estimés en 2012 à 15 milliards d euros. Or, la plupart d entre elles sont confrontées à un accès plus restreint ou plus difficile au financement bancaire traditionnel. Partenaires privilégiés, les Caisses régionales leur accordent plus de 3 milliards d euros de crédit chaque année. Désormais, elles mettent à disposition des collectivités locales de taille moyenne qui ne peuvent accéder directement aux marchés obligataires une solution de financement qui s appuie sur un montage original valorisant les synergies entre métiers. Les Caisses régionales distribuent des crédits long terme et cèdent 80 % de ces financements à un fonds commun de titrisation dans lequel Crédit Agricole Assurances investit. Les Caisses régionales continuent ainsi de financer leur territoire et Crédit Agricole Assurances diversifie ses placements. En parallèle, Crédit Agricole CIB déploie son savoir-faire en matière d arrangement d émissions obligataires. Crédit Agricole CIB a notamment aidé la région Provence-Alpes-Côte d Azur à réaliser avec succès sa première émission obligataire socialement responsable pour financer des projets environnementaux et sociaux. Financer l économie, une responsabilité au cœur de notre métier 485 Mds d encours de crédit des Caisses régionales et LCL en France Dans une économie atone en Europe et un environnement réglementaire plus contraignant, le groupe Crédit Agricole continue d assumer son rôle de premier financeur de l économie française. À l écoute de ses clients, il mobilise ses savoir-faire et ses expertises pour accompagner des acteurs économiques qui ont un accès plus difficile au crédit. Des crédits en hausse Le crédit est indissociable de l activité économique qu il s agisse de soutenir la consommation des ménages ou l investissement productif. À fin 2012 en France, les encours du groupe Crédit Agricole s élèvent à 485 milliards d euros (Caisses régionales et LCL), soit une progression de 1,4 % par rapport à Un crédit sur quatre accordés aux ménages lui revient. C est aussi le premier financeur des PME et la banque d une entreprise sur trois en France. Au cœur de ce soutien accru aux acteurs économiques, la banque de proximité joue un rôle essentiel en transformant les dépôts des épargnants en crédits pour financer le développement des territoires et les projets de ses clients. Face à l évolution de la réglementation prudentielle qui contraint le Groupe à augmenter ses ressources afin de continuer à répondre aux besoins de financement de ses clients, le Crédit Agricole a développé des solutions d épargne dans tous les compartiments (bancaire, assurancevie, titres). La conquête de flux additionnels a également été un élément clé pour >>> CRÉDIT AGRICOLE S.A. 21

26 Accompagner le développement d un grand groupe chinois Crédit Agricole CIB XCMG, Xuzhou Construction Machinery Group, cinquième fabricant mondial de machines de construction, poursuit son développement et a acquis récemment un acteur important au niveau mondial. Une acquisition stratégique qui justifiait de déployer d'importants moyens de financement, avec Crédit Agricole CIB pour chef de file auprès de 18 banques internationales et chinoises. >>> développer la collecte. À ce titre, le marché des entreprises a été un contributeur de premier ordre à l augmentation de la collecte. En 2012, le Groupe (Caisses régionales et LCL) a ainsi augmenté sa collecte bilantielle de 5,6 % à 414 milliards d euros. Un financement diversifié des entreprises Les assureurs du groupe Crédit Agricole ont investi plus de 10 milliards d euros dans l économie française dont 3 milliards en financements innovants tant à destination des entreprises que des collectivités locales. 8,5 milliards d euros ont été investis dans les entreprises via la souscription d obligations émises par ces dernières. Concrètement, Crédit Agricole CIB a ouvert aux entreprises de taille intermédiaire non cotées le marché privé obligataire. Le groupe Bonduelle a été le premier à en bénéficier. D autres ont suivi comme Plastic Omnium, Bolloré ou Lactalis. Ce type de transaction est l illustration d une coopération exemplaire entre Caisses régionales, en charge de la relation commerciale, Crédit Agricole Assurances (investisseur) et Crédit Agricole CIB (arrangeur). Offrant aux entreprises une alternative concrète au prêt bancaire, Crédit Agricole CIB a également bouclé avec AXA son premier financement conjoint en faveur de Neopost pour un montant de 100 millions d euros. Crédit Agricole CIB occupe le rang de 4 e teneur de livres mondial pour les obligations en euros. Crédit Agricole Assurances a, par ailleurs, continué de financer des projets immobiliers à hauteur de 900 millions d euros sur l ensemble du territoire avec l aboutissement de projets emblématiques comme l Euromed Center de Marseille. Il a également acquis 165 hôtels B&B avec Foncière des Murs et Assurances du Crédit Mutuel. Amundi, la filiale de gestion d actifs, a investi en France 930 millions d euros dans les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire dont le chiffre d affaires est compris entre 50 et 1500 millions d euros). Du côté des Très Petites Entreprises (TPE), Services, la solution de financement innovante permettant de financer à la carte et en ligne les factures, a dépassé le cap du milliard d euros de factures financées en professionnels et TPE ont ainsi choisi de confier la gestion de leurs factures au groupe Crédit Agricole, soit factures financées par an. Un appui renforcé aux entrepreneurs Leader sur le marché des professionnels avec près de clients, le Crédit Agricole investit fortement dans l accompagnement de ses clients lors des moments clés de leur activité : les entrepreneurs et créateurs avec une implication encore plus marquée auprès des réseaux d accompagnement et une participation active aux salons professionnels, les candidats à la transmission avec la mise à disposition sur Internet d un outil de diagnostic simple et efficace. Enfin, RAPPORT d'activité

27 Être utile aujourd hui et demain Partenariat agricole Gruppo Cariparma Crédit Agricole Méthanisation à la ferme CA Leasing & Factoring Coldiretti est la principale organisation professionnelle agricole au niveau national et européen. Elle regroupe 1,5 million d adhérents, ainsi qu un organisme CreditAgri Italia qui aide ses adhérents en leur facilitant l accès au crédit, en produisant les documents nécessaires et en émettant des garanties en faveur des banques. Depuis 2008, Gruppo Cariparma Crédit Agricole dispose d un partenariat qui porte sur la définition de produits et services dédiés aux associés de CréditAgri. En 2012, le Groupe a introduit un nouveau modèle de service qui permet aux adhérents de bénéficier d un processus d octroi de crédit simplifié et rapide. Pour financer les projets de méthanisation inférieurs à 1,5 million d euros, Crédit Agricole Leasing & Factoring propose un outil expert d aide à la décision, accompagné de cessions de formation. les Caisses régionales ont mis en place un processus innovant de rendez-vous tripartite client-conseiller et expert-comptable pour accompagner leurs clients dans les moments difficiles. Un accompagnement des ménages La consommation des ménages est un moteur décisif de la croissance économique. Elle est restée stable en 2012 selon l Insee. Dans une conjoncture économique peu porteuse, sur fond de montée du chômage et d augmentation des prélèvements obligatoires, le groupe Crédit Agricole a soutenu leurs projets d équipement. Une voiture sur deux et un équipement électronique grand public sur quatre sont achetés à crédit selon les estimations de l ASF. Le logement est au cœur des préoccupations des Français et représente près de 20 % de leur budget. Répondant aux aspirations de ses clients de devenir propriétaires, les Caisses régionales ont réalisé dossiers de financement immobilier. Le Groupe intervient également à travers sa filiale spécialisée, Crédit Agricole Immobilier, dans la construction de logements. En 2012, 2375 logements ont été ainsi livrés à leurs propriétaires. La banque des agriculteurs Partenaire historique des agriculteurs, le groupe Crédit Agricole finance plus de 75 % du marché agricole et 40 % du secteur agroalimentaire. L amélioration des cours dans de nombreuses filières a créé un climat de confiance propice aux décisions d investissement. Les Caisses régionales ont ainsi accordé plus de 6 milliards d euros de prêts aux agriculteurs pour renforcer leur compétitivité. Le seul financement du machinisme agricole, notamment à travers le succès de l offre Agilor, la solution de financements spécialisés de matériels agricoles, représente pour la première fois 3 milliards d euros, soit la moitié de la production de crédit sur le marché de l agriculture. Le groupe Crédit Agricole apporte également son soutien aux éleveurs de porcs, engagés dans la mise aux normes des bâtiments d élevage afin de répondre à la réglementation européenne relative au bien-être des truies gestantes. Il participe, en effet, au dispositif de cautionnement et de garantie mis en place pour accompagner une mise aux normes coûteuse, mais indispensable à la pérennité des exploitations. S appuyant sur les savoir-faire du Groupe, les banques de proximité à l international se développent sur les clientèles agriculteurs et agroalimentaires (Ukraine, Pologne, Maroc, Serbie ). En Italie, Gruppo Cariparma Crédit Agricole déploie l expertise Groupe au travers d accords privilégiés pour le financement de matériels agricoles (Lely, DeLaval, Pellenc) et d une façon plus large avec des groupements professionnels agricoles, dont Confagricoltura et Coldiretti. CRÉDIT AGRICOLE S.A. 23

28 5 chantiers pour 13 engagements clients Caisses régionales Les Caisses régionales ont lancé 5 chantiers pour concrétiser 13 engagements relationnels. L un de ces chantiers porte sur la Relation Client 2.0. Inspiré des meilleures pratiques de la place, RC 2.0 vise à instaurer et généraliser des comportements différenciants et homogènes entre les agences. Il couvre cinq engagements : amélioration de l information des interlocuteurs de chaque client, notamment en cas de mobilité ; absence d incitation financière à proposer un produit plutôt qu un autre ; proposition au client d un choix de solutions ; renforcement du lien et de l écoute ; prise en charge des réclamations sous 48 h. Construire une relation différente avec les clients 51 millions de clients dans le monde Devenir leader de la banque universelle de proximité n est pas seulement une affaire de chiffres. Le comportement des clients vis-à-vis de leur banque change. Ils réclament plus de transparence et de lisibilité dans l offre bancaire. Ils attendent davantage de disponibilité et souhaitent vivre une expérience relationnelle en agence plus riche, plus personnalisée. Viser l excellence, c est pour le Groupe obtenir le meilleur taux de satisfaction client du marché. Priorité à l intérêt et à la satisfaction du client Les Caisses régionales ont pris collectivement 13 engagements relationnels destinés à mieux reconnaître et valoriser leurs clients et sociétaires, enrichir la relation qu elles tissent avec eux et garantir un meilleur service après-vente. En 2012, trois engagements ont été mis en œuvre et portés en communication. L objectivité : les conseillers n ont aucune incitation financière à proposer un produit plutôt qu un autre ; ils garantissent un conseil objectif. La transparence : les conseillers proposent au client un mémo clair et concis résumant les principales caractéristiques du produit choisi. La confiance : les clients disposent d un délai de 30 jours pour se rétracter sans frais. Avec le Contrat de Reconnaissance, LCL est la première banque à avoir pris des engagements vis-à-vis de ses clients. Elle continue de marquer sa différence en lançant le Service Après-Vente bancaire. Les garanties : un appel au bout d un mois suivant l ouverture d un compte, la possibi- RAPPORT d'activité

29 Être utile aujourd hui et demain Un nouveau concept de logement évolutif CA Immobilier Déclaration de sinistre sur Smartphone LCL et CA Assurances Crédit Agricole Immobilier invente un concept innovant de logements accessibles en termes de budget, personnalisables et évolutifs. Dès la conception, tout est prévu pour proposer plusieurs configurations d un même appartement à l achat sur plan. Sans surcoût, l acquéreur peut opter pour une chambre supplémentaire ou un espace salon-salle à manger plus grand. Plus tard, il peut reconfigurer son logement au fil de ses changements de vie. Grâce à leur conception intelligente et une nouvelle distribution des espaces, ces appartements innovants présentent un prix de vente en moyenne 15 % inférieur aux standards des marchés. Compliquée la déclaration de sinistre? LCL simplifie la vie de ses clients assurés. Depuis un mobile iphone ou Android, l application LCL Assurances conçue en partenariat avec Pacifica, filiale de Crédit Agricole Assurances, permet de déclarer un sinistre auto ou habitation, de trouver un spécialiste vitrage pour son pare-brise ou d accéder aux numéros d urgences. Aussitôt dit, aussitôt fait. Il suffit de la télécharger sur GooglePlay ou AppStore. lité pour le client d évaluer les services et la qualité de la relation via le Bilan Efficacité et un traitement sous 48 h des réclamations. Le parcours client Bienvenue se généralise et la banque s est engagée à ce qu un conseiller soit toujours disponible en agence pour répondre au téléphone conseillers des agences de Crédit du Maroc, Crédit Agricole Bank Polska, Crédit Agricole Srbija et Crédit Agricole Ukraine disposent désormais sur leur poste de travail de nouveaux outils commerciaux pour mieux répondre aux besoins de leurs clients. Un indice pour mesurer les progrès Pour mesurer la progression de la satisfaction client, le groupe Crédit Agricole a mis en place un Indice de Recommandation Client (IRC) qui évalue la volonté des clients de * Étude Interference Operations - Viséo Conseil réalisée de mai à juillet 2012 sur le principe du client mystère au moyen de 215 contacts répartis entre appels téléphoniques, s et navigations Internet. recommander leur banque à leurs proches. L IRC est déployé au niveau national, au niveau régional pour 33 Caisses régionales et le sera bientôt au niveau de l agence clients LCL ont déjà donné leur ressenti sur la qualité de leur relation avec la banque en complément du dispositif d écoute déjà en place avec le Bilan Efficacité. Ce questionnaire connaît un succès croissant ; en 2011, ils étaient à avoir répondu. À l international, l IRC est déployé dans la plupart des banques de proximité (Italie, Pologne, Égypte, Maroc, Ukraine ) à la fois sur les clientèles de particuliers et entreprises et permet d ajuster les actions des banques au service de leurs clients. Pour sa première participation à L Élection du Service Client de l Année 2013*, Sofinco, la marque de Crédit Agricole Consumer Finance, a remporté le prix dans la catégorie Organisme de Crédit. En Ukraine, Crédit Agricole a reçu la distinction de Meilleure Banque Agricole par l hebdomadaire financier Investgazeta. Cette récompense prend en compte la progression en part de marché ainsi que l avis de entreprises agricoles et agroalimentaires. Affiner la compréhension des besoins Pour mieux servir ses clients, le Groupe adapte son organisation et exploite les synergies entre ses expertises métiers et ses savoir-faire. Sur le marché stratégique de la clientèle patrimoniale, qui représente 7 % des clients particuliers et 50 % des encours d épargne, les Caisses régionales renforcent leur coordination avec l appui des filiales en gestion de patrimoine, gestion de fortune et assurance-vie. BGPI change ainsi de nom et devient CA Indosuez Private Banking avec l ambition de devenir leader dans la gestion de fortune en France. Les rôles de chacun CA Indosuez Private Banking, Predica (filiale d assurance-vie de >>> CRÉDIT AGRICOLE S.A. 25

30 Être utile aujourd hui et demain Objectif Retraite Amundi En tant que leader de l épargne salariale en France avec 40 % de parts de marché, Amundi répond à l attente des épargnants souhaitant se constituer une épargne retraite qui privilégie la sécurité. Amundi Objectif Retraite, solution innovante et attractive qui répond à cet objectif, a reçu le Prix du Jury des Actifs du Patrimoine de l Agefi lors de son édition Accessible dans le cadre du PERCO, Amundi Objectif Retraite offre à l épargnant une solution totalement sécurisée à l échéance. Elle lui permet de se constituer un capital et de profiter d un complément de revenus au moment de sa retraite. L année 2012 a confirmé le succès de cette solution, les encours ont été multipliés par 6. Pour l Europe des paiements CA Cards & Payments En mars 2012, le CEDICAM, historiquement constitué sous la forme d un groupement d intérêt économique pour traiter les paiements des banques du groupe Crédit Agricole, s est transformé en société commerciale (SNC) pour devenir Crédit Agricole Cards & Payments. La société finalise actuellement la construction d une plate-forme industrielle européenne de traitement des paiements qui s inscrit dans la perspective du SEPA (Single Euro Payments Area - Espace unique de paiement en euros). Les services de cette plate-forme multi-établissement et à dimension véritablement transnationale sont ouverts désormais à tous les acteurs, banques ou grands remettants, qui souhaitent une solution performante au plan opérationnel et compétitive au plan économique pour le traitement de leurs transactions. Crédit Agricole Cards & Payments a d ailleurs remporté, courant 2012, le premier appel d offres auquel il a participé, pour le traitement des transactions monétiques et les échanges-compensation domestiques avec les systèmes de Place de HSBC France contrats pour le Compte à composer >>> Crédit Agricole Assurances), et Amundi (filiale de gestion d actifs) sont confirmés. Ces synergies ont ainsi trouvé à s exprimer dans la création d une offre de mandat d arbitrage proposée au sein des contrats d assurance-vie haut de gamme Floriane et Espace Liberté. CA Private Banking renforce, par ailleurs, ses équipes commerciales sur les marchés en forte croissance d Asie, d Amérique latine et du Moyen-Orient. LCL Gestion de fortune ouvre des antennes en régions en appui aux réseaux Entreprises. Dans le cadre de leurs structures de banques d affaires en régions, les Caisses régionales accompagnent le développement des entreprises. Elles interviennent notamment lors d opérations d investissement en capital développement ainsi que lors de la mise en relation de chefs d entreprise cédants et acquéreurs via l offre e-ris de SODICA. En 2012, e-ris, le Réseau d Intermédiaire du groupe Crédit Agricole (qui fête ses 10 ans en 2013) a accompagné la cession de 100 % des titres d un négociant de produits agricoles situé dans l Eure-et-Loir à l une des filiales de la Coopérative Agricole des Pays de Loire. Cette acquisition permet à cette dernière d étendre géographiquement sa zone d intervention et de réaliser d importantes synergies. L innovation pour tous Donner aux clients la possibilité de moduler les offres en fonction de leurs besoins réels ouvre la voie à une plus grande personnalisation. Lancé en 2011, le Compte à composer du Crédit Agricole permet à chaque client de construire son offre du quotidien à partir d un socle de services essentiels et de modules par univers de besoin. L offre connaît un véritable succès commercial avec plus de contrats et 1,2 million de modules souscrits. En 2012, les comptes à composer professionnels et agriculteurs sont venus compléter l offre du quotidien des entrepreneurs. Dans la même logique, Pacifica, la filiale d assurance dommages de Crédit Agricole Assurances, lance un contrat multirisque habitation qui s adapte aux différents profils des clients des Caisses régionales et de LCL. Une nouvelle garantie coup dur est incluse qui permet de bénéficier par exemple d une prise en charge des frais de relogement pour un locataire ou des mensualités de crédit pour un propriétaire. Sofinco met à la disposition de ses parte- RAPPORT d'activité

le groupe en bref Chiffres clés 2012

le groupe en bref Chiffres clés 2012 le groupe en bref Chiffres clés 2012 profil Le groupe Crédit Agricole est le leader de la banque universelle de proximité en France et l un des tout premiers acteurs bancaires en Europe. Premier financeur

Plus en détail

Rapport d activité 2012-2013. Le Crédit Agricole se transforme et prépare l avenir

Rapport d activité 2012-2013. Le Crédit Agricole se transforme et prépare l avenir Rapport d activité 2012-2013 Le Crédit Agricole se transforme et prépare l avenir L organisation du Groupe 6,9 millions de sociétaires sont à la base de l organisation coopérative du Crédit Agricole. Ils

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Le logo générique «Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Banque et Assurance» est à utiliser pour toute la communication interne et institutionnelle.

Le logo générique «Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Banque et Assurance» est à utiliser pour toute la communication interne et institutionnelle. LE LOGO CA35 GENERIQUE GRAPHIQUE LOGO AGRICOLE ET-VILAINE Le logo générique «Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Banque et Assurance» est à utiliser pour toute la communication interne et institutionnelle.

Plus en détail

LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITÉ CHIFFRES CLÉS

LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITÉ CHIFFRES CLÉS LA BANQUE CHIFFRES CLÉS UNIVERSELLE 2013 DE PROXIMITÉ PROFIL UN GROUPE BANCAIRE DE RÉFÉRENCE Le groupe Crédit Agricole est le premier financeur de l économie française et l un des tout premiers acteurs

Plus en détail

@ Credit_Agricole LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITE

@ Credit_Agricole LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITE @ Credit_Agricole LA UNIVERSELLE DE PROXIMITE CHIFFRES CLÉS 2014 PROFIL UN GROUPE BANCAIRE DE RÉFÉRENCE Le groupe Crédit Agricole est le premier financeur de l économie française et l un des tout premiers

Plus en détail

Assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 21 mai 2014. Conseil d'administration 2. Les temps forts de l Assemblée générale 4 X

Assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 21 mai 2014. Conseil d'administration 2. Les temps forts de l Assemblée générale 4 X www.credit-agricole.com COMPTE RENDU Assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 21 mai 2014 Conseil d'administration 2 Les temps forts de l Assemblée générale 4 X Débat avec les actionnaires 6 Résultat

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

SOMMAIRE LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE COMITÉ DE DIRECTION

SOMMAIRE LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE COMITÉ DE DIRECTION 2 15 2 13 52 LE CONSEIL D ADMINISTRATION 72 2 10 2 12 42 Président Alain David (11) 12 Vice-Présidents Jean-Michel Lemétayer (16) Alain Laplanche (8) Marie-Françoise Bocquet (9) 2 14 2 16 32 82 62 2 11

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS 2011 DU GROUPE LA POSTE CHIFFRES CLES. Paris, le 8 mars 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS 2011 DU GROUPE LA POSTE CHIFFRES CLES. Paris, le 8 mars 2012 DIRECTION DE LA COMMUNICATION SERVICE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 8 mars 2012 RESULTATS 2011 DU GROUPE LA POSTE L EXERCICE 2011 CONFIRME LA ROBUSTESSE DE LA STRATEGIE ET DU MODELE MULTIMETIER

Plus en détail

HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse

HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse Avertissement Cette présentation et les commentaires qui l accompagnent peuvent contenir des déclarations prospectives relatives à la situation financière,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2014 Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière Résultats au 31 décembre 2013 Produit net bancaire 4

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière Le développement commercial s est poursuivi en 2011 avec, comme objectif concrétisé, le financement de l économie

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL RELATIF A LA POLITIQUE ET LES PRATIQUES EN TERMES DE REMUNERATION

RAPPORT ANNUEL RELATIF A LA POLITIQUE ET LES PRATIQUES EN TERMES DE REMUNERATION RAPPORT ANNUEL RELATIF A LA POLITIQUE ET LES PRATIQUES EN TERMES DE REMUNERATION (Article 43.1 du Règlement CRBF n 97-02 modifié par l arrêté du 13 décembre 2010) EXTRAIT DU RAPPORT CONSOLIDE DU GROUPE

Plus en détail

Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective

Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective Paris, le 4 août 2015 Communiqué de presse Crédit Agricole SA adapte son organisation pour piloter les transformations et améliorer la performance collective Réuni lundi 3 août 2015 sous la présidence

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 99 -

TABLEAU COMPARATIF - 99 - - 99 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Vu la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil sur les exigences prudentielles applicables aux établissements

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Communiqué de presse 6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Le Groupe Crédit Coopératif a connu en 2014 une activité commerciale de bon niveau qui a permis d obtenir

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable Paris, le 17 mars 2011 Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable * Crédit Agricole S.A : premier groupe bancaire français à publier un plan stratégique en environnement

Plus en détail

Résultats annuels 2010

Résultats annuels 2010 Résultats annuels 2010 Une année charnière marquée par le succès de l offre bancaire * Plus value de dilution et dépréciation de goodwill 2009 / 2010 Croissance du produit net bancaire (PNB) : +2,0 % à

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Crédit Agricole CIB. Année 2014. Le présent rapport est établi conformément à l'article 450 du règlement (UE) N 575/2013 du 26 juin 2013.

Crédit Agricole CIB. Année 2014. Le présent rapport est établi conformément à l'article 450 du règlement (UE) N 575/2013 du 26 juin 2013. Crédit Agricole CIB Rapport annuel relatif à la politique et aux pratiques rémunération s personnes définies à l article L. 511-71 du co monétaire et financier et en application du règlement délégué (UE)

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas u Luxembourg, le 4 avril 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas Des résultats opérationnels solides hors éléments exceptionnels Des résultats commerciaux

Plus en détail

RÉSULTATS SEMESTRIELS

RÉSULTATS SEMESTRIELS RÉSULTATS SEMESTRIELS 7 octobre 2 Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Chiffres clés Activité commerciale financiers Coût du risque Fonds propres Conclusion Annexe 3 Faits marquants Acquisition en décembre 2003 de Banque

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec.

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec. CAISSE D EPARGNE : banque régionale qui finance l économie locale LA BANQUE. NOUVELLE DÉFINITION. LE MESSAGE DES PRÉSIDENTS En 2011, la Caisse d Epargne Bretagne Pays de Loire, malgré un contexte de tension

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable Klépierre Nos engagements pour un Développement Durable Notre vision Notre métier Nos valeurs Nos 10 engagements Editorial Notre Groupe est porté par une puissante dynamique. Si aujourd hui de solides

Plus en détail

Présentation du Groupe CMNE. 5 Éditorial 6 Profil et Chiffres clés 7 Implantation 8 Organigramme financier 9 Organisation du Groupe

Présentation du Groupe CMNE. 5 Éditorial 6 Profil et Chiffres clés 7 Implantation 8 Organigramme financier 9 Organisation du Groupe Rapport Annuel 08 4 Présentation du Groupe CMNE 5 Éditorial 6 Profil et Chiffres clés 7 Implantation 8 Organigramme financier 9 Organisation du Groupe Éditorial 5 Eric Charpentier Philippe Vasseur Pour

Plus en détail

Présentation des Résultats 2006

Présentation des Résultats 2006 Présentation des Résultats 2006 Réunion SFAF du 28 mars 2007 Une année 2006 brillante en terme de résultats Aubay a encore sur performé son marché sur tous les indicateurs : Un CA de 120,8 M en croissance

Plus en détail

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires SEPL Lyon, 6 octobre 2014 Banque de France Pierre du Peloux directeur régional 1 Peut on répondre à ces quelques questions?

Plus en détail

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Communication Marketing Juin 2011 bgl.lu Sommaire BGL BNP Paribas au service des entreprises 5 Un interlocuteur dédié 6 Un interlocuteur

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

Conférence «The Premium Review» 2 décembre 2004

Conférence «The Premium Review» 2 décembre 2004 Conférence «The Premium Review» 2 décembre 2004 Crédit Agricole S.A. 3 ans après son introduction en bourse Jean Laurent Directeur Général 1 Sommaire Le groupe Crédit Agricole La stratégie mise en œuvre

Plus en détail

le point sur l assurance française

le point sur l assurance française 2014 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / mercredi 25 juin 2014 2014 le point sur l assurance française le bilan les perspectives 2 1/ La situation

Plus en détail

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013 GROUPAMA Résultats annuels 2012 Présentation presse & analystes 21 février 2013 Introduction 2 «Je serai attentif à faire vivre un mutualisme moderne : qui s appuie sur un modèle d engagement et de responsabilité

Plus en détail

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité Article L214-41-1 du Code monétaire et financier Agrément AMF du 24 août 2010 Le FIP

Plus en détail

Résultats Annuels 2008*

Résultats Annuels 2008* Paris, le 5 mars 2009, 21h45 Résultats Annuels 2008* Hausse de 16% des loyers Progression du résultat courant de 3,4% (à périmètre constant) Croissance de 34% du cash-flow opérationnel Augmentation de

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA)

Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA) Bruxelles, le 15 mars 2012. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA) Résultat net avant activités abandonnées d EUR 585 millions (*), après dépréciation des

Plus en détail

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Mercredi 2 mars 2016 Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Chiffre d affaires consolidé de 798,0 M, en progression de 4,1 % en publié et 4,6 % en

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006

Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006 Paris, le 17 mai 2006 Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006 Résultat brut d exploitation : 1 502 millions d euros (+ 46,7 %) Résultat net part du groupe : 1 385 millions d euros (+ 53,0 %) Coefficient

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

2013-2014 publié. Chiffre d affaires annuel 1 499,6 1 260,5 1 269,4 +0,7 %

2013-2014 publié. Chiffre d affaires annuel 1 499,6 1 260,5 1 269,4 +0,7 % Vilmorin & Cie SA Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de 317 717 005,50 euros Siège social : 4, Quai de la Mégisserie 75001 PARIS R.C.S. Paris 377 913 728 Exercice social du 1 er juillet

Plus en détail

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 26 février 2014 RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une forte amélioration de son résultat

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

Rapport prévu à l article 43-1 du Règlement 97-02 modifié relatif au contrôle interne des établissements de crédit

Rapport prévu à l article 43-1 du Règlement 97-02 modifié relatif au contrôle interne des établissements de crédit Le 16 mai 2012 Rapport prévu à l article 43-1 du Règlement 97-02 modifié relatif au contrôle interne des établissements de crédit Politique et pratiques de rémunération (membres de l organe exécutif et

Plus en détail

RAPPEL DU PROFIL DE LA SOCIETE

RAPPEL DU PROFIL DE LA SOCIETE Paris, le 6 mai 2015 SOMMAIRE Faits marquants au 31 mars 2015 2 Analyse des activités 3 Finance et trésorerie 4 Analyse du compte de résultat du 1er trimestre 2015 4 Adéquation des fonds propres 5 Perspectives

Plus en détail

Vendredi 28 mars 2014. Conférence de presse

Vendredi 28 mars 2014. Conférence de presse Vendredi 28 mars 2014 Conférence de presse Point sur 2013 et perspectives pour 2014 Le Crédit Agricole Alsace Vosges : une banque régionale de plein exercice en profonde transformation Page 2-28/03/2014

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E. Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1 Paris, 5 mai 2015 Coface débute l année 2015 avec des résultats solides: chiffre d affaires et rentabilité en hausse pour le T1 Croissance du chiffre d affaires : +5,3% à périmètre et change courants (+2,3%

Plus en détail

Groupe O2i : Résultats 1 er semestre 2011

Groupe O2i : Résultats 1 er semestre 2011 Groupe O2i : Résultats 1 er semestre 2011 Le pôle ingénierie a constaté une activité commerciale au 1 er semestre 2011 en deçà de ses prévisions en raison du décalage entre la montée en puissance de la

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE

L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE chiffres clés decp 2013 ÉPARGNE patrimoniale L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE Une plate-forme d expertise Une offre complète de produits patrimoniale et services La Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

CEO Update 29 janvier 2009 THEOLIA

CEO Update 29 janvier 2009 THEOLIA CEO Update 29 janvier 2009 1 Avertissement Cette présentation inclut des déclarations et données prospectives qui ne constituent pas des garanties de performance future. Ces déclarations et données sont

Plus en détail

PREDICA Notre métier, vous protéger, vous et vos proches

PREDICA Notre métier, vous protéger, vous et vos proches PREDICA Notre métier, vous protéger, vous et vos proches PREDICA, FILIALE DU GROUPE CRÉDIT AGRICOLE ASSURANCES, est aujourd hui le 2ème assureur vie en France. Cette position s appuie sur la force du modèle

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS ÉPARGNE patrimoniale chiffres clés 2012 LE GROUPE AG2R LA MONDIALE* Un groupe d assurance de protection sociale, paritaire et mutualiste Un assureur complet de la personne : Prévoyance, Santé, Épargne,

Plus en détail

Éditorial. Des éléments de satisfaction

Éditorial. Des éléments de satisfaction Caisse régionale de Crédit Agricole Nord de France Rapport d activité 2004 RAPPORT D ACTIVITÉ 2004-01/28 Éditorial Des éléments de satisfaction 2004 a été une année charnière pour la Caisse Régionale de

Plus en détail

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme Augmentation de capital et admission au marché principal de la cote de la bourse par Offre à Prix Ferme auprès du public de 1 million d actions nouvelles

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 28 août 203 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES er SEMESTRE 203 BONNE PERFORMANCE COMMERCIALE DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION LES PLANS D ADAPTATION DÉLIVRENT LES RÉSULTATS ATTENDUS AMÉLIORATION DE LA

Plus en détail

Communication Financière. 04 juin 2013

Communication Financière. 04 juin 2013 Communication Financière 04 juin 2013 1 Sommaire Présentation de l ATB Le groupe ATB ATB trente ans de croissance Stratégies, performances et fondamentaux de la décennie Performances de 2012 Axes de développements

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE. La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients

RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE. La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 31 Juillet 2014 RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients Forte

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE EN FAVEUR DE L ACCESSION SOCIALE SECURISEE A LA PROPRIETE DES COOPERATIVES

Plus en détail

Stratégie d investissement (1)

Stratégie d investissement (1) Le FCPI s adresse à des investisseurs qui souhaitent diversifier leur portefeuille en investissant sur le long terme et réduire leur impôt en contrepartie d une durée de blocage de 7 ans, soit jusqu au

Plus en détail

Les États belge, français et luxembourgeois apportent un soutien fort à Dexia dans la mise en œuvre du plan de restructuration annoncé le 4 octobre

Les États belge, français et luxembourgeois apportent un soutien fort à Dexia dans la mise en œuvre du plan de restructuration annoncé le 4 octobre Information réglementée* Bruxelles, Paris, 10 octobre 2011 5h30 Les États belge, français et luxembourgeois apportent un soutien fort à Dexia dans la mise en œuvre du plan de restructuration annoncé le

Plus en détail

PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES. Construisons ensemble votre projet de retraite collective

PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES. Construisons ensemble votre projet de retraite collective PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES Construisons ensemble votre projet de retraite collective Indemnités de fin de carrière, financement d une rente viagère ou d un complément de retraite, quel que soit le

Plus en détail

Résultats du 1 er trimestre 2012

Résultats du 1 er trimestre 2012 Résultats du 1 er trimestre 2012 Bonne performance de l offre 100 % en ligne Poursuite de la conquête bancaire en France 17 000 nouveaux comptes courants 13 400 nouveaux comptes d épargne bancaire Forte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Groupe BPCE : Résultats du premier trimestre 2012. Paris, le 9 mai 2012

Groupe BPCE : Résultats du premier trimestre 2012. Paris, le 9 mai 2012 Paris, le 9 mai 2012 Groupe BPCE : Résultats du premier trimestre 2012 Résolument engagé dans le financement de l économie, le Groupe BPCE maintient une bonne capacité bénéficiaire et poursuit le renforcement

Plus en détail

Actualisation du Document de référence 2011 - A03. Eléments financiers

Actualisation du Document de référence 2011 - A03. Eléments financiers Actualisation du Document de référence 2011 - A03 Eléments financiers au 30 juin 2012 SOMMAIRE ELEMENTS FINANCIERS AU 30 JUIN 2012 DE CREDIT AGRICOLE S.A. 3 Présentation des résultats du 2 e trimestre

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE EN DATE DU 16 JUIN 2014

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE EN DATE DU 16 JUIN 2014 FONCIERE DEVELOPPEMENT LOGEMENTS Société anonyme au capital de 696.110.040 euros 10, avenue Kléber 75116 Paris RCS Paris 552 043 481 («Foncière Développement Logements» ou la «Société») RAPPORT DU CONSEIL

Plus en détail

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 %

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Communiqué de presse Paris, le 1 er juillet 2015 Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Malakoff Médéric réalise une

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

Crelan sort renforcée de sa fusion: le bénéfice du Groupe augmente de 36%

Crelan sort renforcée de sa fusion: le bénéfice du Groupe augmente de 36% B r u x e l l e s, l e 2 6 f é v r i e r 2015 Crelan sort renforcée de sa fusion: le bénéfice du Groupe augmente de 36% Crelan récolte 200 millions EUR de capital coopératif et accueille plus de 25.000

Plus en détail

Rapport annuel 2012. Document de référence

Rapport annuel 2012. Document de référence Rapport annuel 2012 Document de référence Sommaire Message du Président et du Directeur général 2 1 5 2 Présentation de Crédit Agricole S.A. 5 Chiffres clés et données boursières 2012 6 Faits marquants

Plus en détail

Groupe BPCE : résultats du premier trimestre 2013

Groupe BPCE : résultats du premier trimestre 2013 Paris, le 6 mai 2013 Groupe BPCE : résultats du premier trimestre 2013 Résultats du T1-13 solides dans un environnement économique difficile Résultat net part du groupe de 754 millions d euros, en progression

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise 1 Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise Introduction : La ROAM est un syndicat professionnel créé en 1855, qui a pour

Plus en détail