Etapes de progrès en escalade

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etapes de progrès en escalade"

Transcription

1 Etapes de progrès en escalade Remarques introductives : 1- Les étapes qui suivent sont à relativiser en fonction des âges. 2- Elles sont plus ou moins longues à mettre en œuvre en fonction des âges, des qualités physiques, des capacités d apprentissage, des conditions de pratique, de la qualité de l enseignement dispensé. 3- Elles sont générales et dépendent de choix personnels sur les finalités de l escalade (grimpe en milieu naturel plus que SAE et compétition, engagement et responsabilité par rapport au risque comme dimension formative essentielle, coopération, falaise plus que bloc). D autres choix conduiront à mettre l accent sur d autres domaines, d autres fonctions. 4- Elles sont donc modulables et perfectibles : il est possible de progresser et de faire progresser plus vite dans certaines dimensions par rapport à d autres. (privilégier le psychosensorimoteur par exemple ou la gestion de la sécurité par le matériel) 5- Elles résultent de conceptions de l apprentissage moteur et de la formation : il faut faire et réussir pour comprendre ; l équilibration est le 1 er problème à résoudre. L affectif est le principal obstacle aux apprentissages. La 1 er sécurité est motrice. 6- Ces étapes dépendent des conditions de pratique 7- Le pratiquant peut-être à un niveau dans une forme de pratique et un autre niveau dans une autre forme (SAE, Falaise, pan ou bloc naturel). Il peut régresser en passant d une forme à une autre et vice versa. 8- Attention avec l augmentation du niveau de difficulté et d engagement, le grimpeur peut régresser dans certains domaines. 9- Elles supposent un travail spécifique en escalade mais aussi général: amélioration des facteurs de la performance et de la conduite motrice en général. 10- les idées de situations proposées à un niveau peuvent être réutilisées à d autre niveau en faisant varier la difficulté notamment réalisationnelle. Du débutant au niveau 1 observables conduite Problèmes principaux et représentations organisatrices Attitude générale Dimension et variabilité espace d action Espace d information Structuration espace de progression et rythme Guidage et manipulation des prises Ligne d action et coordinations Gestion matériel et sécurité Communication et relation aux autres Dépense énergétique ; tonicité, respiration -de face- couché sur la paroi, en extension bras, jambes fléchies ; ne voit pas ses pieds - rectangle largeur épaule et hauteur visage pour les mains. - largeur hanche et hauteur mollet pour les pieds - juste au dessus de la tête ; parfois regard vers les pieds par devant. -de grosse prise de main en grosse prise de main avec arrêt à chacune - pose précipitée ; préhension horizontale en crochet quelque soit la prise ; pieds canard par la plante. -coordinations homomorphe avec déplacement mains puis pieds ; parfois coordinations contralatérales : main D, pied G ; main G, pied D. - rien -injonction générales ; propos affectifs -s organise par les bras pour construire un équilibre «stable» et ne pas tomber. - la hauteur de la paroi et la taille des prises de main définissent la difficulté. - pas de confiance ni dans le matériel, ni dans l autre. Sémiotricité : immédiateté ; espace d information limité. Psychosensorimotricité - équilibration latérale et avant- arrière. - qualité des appuis pieds, guidage et sensations - coordination organisée par rapport aux mains : tirer pour progresser. -Gestion sécuritaire, matériel Gestion émotions : peur chute et hauteur - hyper tonique ; respiration bloquée. Energimotricité : force épaule-bras ; cuisse pour pousser ; tonicité ceinture abdominale et dorsale 1

2 Objectifs principaux (pour atteindre niveau 1) et obstacles à lever pour les atteindre Sémioteur : -Construction itinéraire et connaissance du milieu : *repérer 2 prises de départ et lieu d arrivée + cheminement -Construction de séquences : *prévoir succession de 2 gestes sur 2 prises. *s informer sur les prises pieds - Communiquer : Psycho-sensorimoteur -équilibration : *transfert latéral et recul de la paroi. -information : *regarder la pose de pieds -coordination : *pousser sur les pieds puis sur les mains *coordinations homolatérales et début opposition Droite-gauche vers l extérieur Energi moteur : -Intensité -Souplesse -Relâchement -Matériel *grimpe en moulinette : les 5 temps et la sensation de tension au niveau du ventre dans ces 5 temps, plus la sensation de porter l autre par le ventre à la descente -communication *prêt ; OK, avale, sec, mou -émotions -connaissance et connaissance de soi *vérification baudrier, encordement, placement frein et utilisation frein de l autre. -niveau de difficulté et variété des supports. *3, 4 sur un support dalle, voire un 2è : dièdre. Caractéristiques du milieu à privilégier Si possible -Mur plan incliné ou vertical avec grosses prises ; dièdre. - prises orientées dans tous les sens. -aller en falaise école : dalle et dièdre -pan ou bloc : incliné avec variation de volumes et d inclinaison dans le sens de la traversée -itinéraires pas toujours directs -intéressant de délimiter de couloirs verticaux étroits et larges pour grimper à l intérieur ou à l extérieur de chaque côté. - sur la traversée : délimiter des couloirs horizontaux avec variations de hauteur. Type de situations, principes de construction et variables. -limiter les actions mains (objets dans les mains ; mains au dessous des épaules etc ) - varier les sens de déplacement et insister sur la désescalade - grimper les yeux fermés Situation de référence : Sécurité et grimpe avec matériel grimpe en moulinette départ à 3 m du mur, grimpeur en tension sur corde, assureur le fait avancer jusqu au mur puis s avance jusqu au mur en gardant la tension ; grimpe avec mouliboucle ; descente en se déplaçant latéralement sur le mur (voir la tête en bas) pour aller toucher des cibles. Pour l assureur, assurer en fin de descente en étant aussi suspendu. Réussir 2 voies de niveau 4 sur 3. Grimpe sans matériel : traversée à D et à G de niveau 4 en entonnoir Réussir 6 blocs sur 10 en escalade et désescalade en choisissant à l avance son itinéraire Caractéristiques de fin d étape : cf du niveau 1 au niveau 2. 2

3 Du niveau 1 au niveau 2. Remarque : dans la suite de la progression, à chaque étape il est nécessaire de revenir sur les acquis précédents pour les automatiser et élargir leur champ d action en les utilisant dans des situations variées (disposition, orientation et taille des prises notamment). Il est nécessaire de systématiser la reconnaissance des situations dans lesquelles on peut utilise ce qui a été acquis (notamment pour la psychosensorimotricité). observables Conduite niveau 1 Problèmes principaux et représentations organisatrices Attitude générale et équilibration Dimension et variabilité espace d action Espace d information Structuration espace de progression et rythme Guidage et manipulation des prises Ligne d action et coordinations Gestion matériel et sécurité Communication et relation aux autres Dépense énergétique ; tonicité, respiration Niveau de difficulté et type de supports Grimper de face, décollé du rocher et recul pour libérer la tête ; déplacement du CdG à l intérieur des extrémités de la ligne d appui pieds ; mobilisation tête à l intérieur cylindre moyen entre les bras vers le haut et un peu vers le bas. Espace mains et espaces pieds dissociés. ; déplacement successif de 2 appuis. Cylindre moyen élargi vers le haut largeur écartement bras et un peu plus que largeur bassin au niveau des pieds. Ne s informe pas sur l ensemble de la voie, construit un cheminement à sa verticale de la largeur de son cylindre moyen, s arrête à chaque obstacle. Guidage des mains, préhension d abord horizontale puis changement après test ; utilisation carre interne des pieds avec pose globale Lignes contralatérales et homolatérales de face, pousser, tirer. -assurer en 5 temps ; contrôler la tension de la corde (pas trop, pas trop peu) ; arrêter une petite chute (correspondant à la mouliboucle qui se défait : 50 cm max) -aisance dans la redescente - vérification (nœud, baudrier, frein, mousqueton, installation et préparation corde) gestion du matériel (ranger le matériel, lover la corde) - parade sur escalade de bloc ou sous la ligne. -confiance en l assureur ; communication systématique et précise - dépense trop d énergie mais pense à respirer. -4 c en SAE et falaise école ; -5a sur bloc ou bas du mur - dalle et dièdre. - acceptation d un déséquilibre latéral et antéro-postérieur pour se reculer de la paroi, s informer vers le bas, libérer un appui pied longuement et le monter au niveau du genou. - progression vers le haut au plus court en plaçant les actions motrices le plus possible dans le sens de la progression, lignes d action, de propulsion et de cheminement confondus - absence de confiance dans les petits appuis pieds. - pas les solutions motrices - la hauteur et l inclinaison continuent de déterminer la difficulté. - crainte de tomber et ne se rend pas compte qu il est crispé. - mêmes manques qu au niveau 1 Objectifs principaux et obstacles à lever pour les atteindre Sémioteur : -Construction itinéraire et connaissance du milieu : repérer les zones faciles et difficiles et choisir au besoin les passages les plus faciles.. s arrêter dans la difficulté et redescendre pour s informer et prévoir. Caractéristiques du milieu à privilégier - itinéraires non directs, voies relativement hétérogènes. Type de situations, principes de construction.et variables. - à vue - complexité informationnelle faible - orienter l attention sur infos pertinentes - systématiser l observation et 3

4 -Construction de séquences : prévoir au départ une succession d utilisation de 3 ou 4 prises. - Communiquer : expliquer à l autre quelles prises on va utiliser et expliquer comment on les a utilisées. Psycho-sensorimoteur -équilibration : améliorer équilibration par rapport aux pieds et la précision du transfert latéral -information : guidage pose des pieds -coordination : améliorer le champ d utilisation des coordinations acquises. homolatérales de profil, appuis mains en écartement - propulsion et forme de grimpe (statique, continue, dynamique, jeté) ; grimpe statique ; début grimpe continue sur voie facile - manipulation des prises : utilisation de grosses prises verticales, pose care externe. Energi moteur : -Intensité : amélioration force de traction et avant-bras ; force de développé cuisse. -Souplesse : ouverture de hanche et grandissement. -Relâchement -Matériel *chuter en moulinette avec boucle de mou * arrêter la chute du grimpeur avec un petit sursaut * sauter et se réceptionner en bloc * rappel avec assurage moulinette ou assurage en bas. -communication -émotions - travail sous la ligne en montée ou en traversée, blocs ou pan. - petites prises de pieds nombreuses et intermédiaires - dalles inclinées, dièdre, mur vertical avec bonnes prises, quelques fissures. - variété d orientations des prises de mains - contraintes de coordinations imposées par le milieu : profil et opposition haut-bas le questionnement. - coopération pour trouver des solutions. - variété des directions de déplacements -consignes sur le faire sur ajoutées : traversées à l égyptienne avant,arrière ; grimpe de profil, utilisation verticale des prises ; - changement de pieds ou de mains sur la même prise -horloge - contraintes : corde menottant les poignets et passant par le pontet. -grimpe de vitesse sur voies en «3-4» - fonctionnement avec contre assureur puis sans. -connaissance et connaissance de soi : savoir choisir un niveau de difficulté -niveau de difficulté et variété des supports. 5a-b sur 2 supports différents et/ou 2 configurations de voies. Situation de référence : choisir sur un site connu et réussir 2 voies sur 3 en moulinette avec mouliboucle de configurations différentes, être capable d en désescalader une en gardant la mouliboucle, Sécurité et grimpe avec matériel : chuter au dessus de 5m de haut après avoir pris 1m de mou et information de l assureur, puis sans information de son assureur. 4

5 Du niveau 2 au niveau 3a. Nota : pour ceux n ayant pas peur, les plus âgés assez attentifs, pour ceux ayant des qualités physiques, il est possible d aller vite dans les 2 premières étapes pour aller rapidement à la 3è. Il est possible aussi en fonction de choix d aller directement à la 3è étape du point de vue de la sécurité à condition de laisser de côté les améliorations des coordinations de profil et de proposer des plans inclinés ou des dièdres faciles. observables Conduite niveau 2 Problèmes principaux et représentations organisatrices Attitude générale et Recul du rocher, postures de profils, Cd G équilibration Dimension et variabilité espace d action Espace d information Structuration espace de progression et rythme Guidage et manipulation des prises Ligne d action et coordinations Gestion matériel et sécurité déplacé à la limite des appuis Enchaîne 3 ou 4 gestes en continu sur passage facile ; 2 gestes dans la difficulté ; espace d action est l espace personnel moyen cylindre Correspond à l espace personnel ; anticipé vers le haut sur 1 ou 2 geste en voie facile. Information bas de voie sur itinéraire. Rapide dans le facile ; s arrête encore dans la difficulté - prises verticales mains, pincettes - contrôle visuel global de la pose des pieds -carre interne et externe -oppositions simples haut-bas et droitegauche par écartement ; profil homolatéral -aisance assurage en moulinette Se projeter en train d agir Savoir quoi chercher ; cherche toujours les prises de mains sans mise en relation avec les pieds. -aller vite est un gage d efficacité - la prévision ne paraît pas nécessaire -sensations plantaires Répertoire moteur Gestion émotions Communication et relation aux autres Dépense énergétique ; tonicité, respiration Niveau de difficulté et type de supports - se contrôle pour se décider à chuter 5a-b sur 2 supports différents (dalle inclinée ou verticale, dièdre) et/ou 2 configurations de voies en SAE ; 5 a falaise. économie dans les mouvements Connaissance du milieu Objectifs principaux (passer au niveau 3a)et obstacles à lever pour les atteindre Sémioteur : -Construction itinéraire et connaissance du milieu : repérer zones faciles et difficiles et les zones de repos. -Construction de séquences : repérer succession de 4 ou 5 prises mains et 2 ou 3 pieds à utiliser et prévoir enchaînement de 3 ou 4 gestes. Savoir s informer sur un grimpeur (flash) - Communiquer : expliquer l enchaînement de 4 à 6 gestes à faire (ordre de déplacement et de préhension) Psycho-sensorimoteur -équilibration : améliorer équilibration avant arrière et précision du transfert au dessus appui Caractéristiques du milieu à privilégier - itinéraires non directs, voies relativement hétérogènes. - voies flash. - travail sous la ligne en montée ou en traversée, blocs ou pan en annonçant comment on va faire et avec quelles prises - construire à plusieurs des séquences en les essayant. - petites prises de pieds nombreuses et intermédiaires - dalles inclinées, dièdre, mur vertical avec bonnes prises, Type de situations, principes de construction.et variables. - flash et à vue - complexité informationnelle faible - orienter l attention sur infos pertinentes - systématiser l observation et le questionnement. - coopération pour trouver des solutions. - variété des directions de déplacements -consignes sur le faire sur ajoutées : traversées à 5

6 -information : guidage global pose des pieds -coordination : amélioration précision et lissage des coordinations acquises aux niveaux précédents homolatérales et contralatérales de profil, appuis mains et regroupes, rétablissement et pieds mains ; oppositions D- G de profil. - propulsion et forme de grimpe (statique, continue, dynamique, jeté) ; grimpe continue ; extension des genoux et hanches - manipulation des prises : utilisation prises verticales et inversées, pose care externe et pointe + adhérence Energi moteur : -Intensité : amélioration force de traction et avant-bras ; force de développé cuisse+ gainage abdos et dos -Souplesse : ouverture de hanche et grandissement. -Relâchement : se relâcher en zone de repos -Matériel *escalade en tête sur voie facile ; pose dégaine bon sens ; trouver point de repos pour mousquetonner ; clippage avec main préférentielle...* suivre son grimpeur, donner du mou, reprendre le mou sans lâcher main du bas ; avancer ou reculer ; se placer décalé de côté. * parer en bloc et en début de voie. *rappel sur voie courte. -communication * mou pour passer corde dans dégaine, arrivé prend moi. -émotions se relâcher, se contrôler en hauteur notamment au moment du mousquetonnage. -connaissance et connaissance de soi : savoir choisir un niveau de difficulté en tête -niveau de difficulté et variété des supports. 5b-c sur 3 supports différents et/ou 3 configurations de voies. cheminé, surplomb court - variété d orientations des prises de mains - contraintes de coordinations imposées par le milieu : profil et opposition haut-bas en augmentant les distances. - plan incliné facile (3 ou 4), voies connues. - mousqueton ouvrable en haut. Support ; dalle, dièdre, cheminée, bonnes fissures ou prises verticales (milieu naturel et SAE), dévers avec grosses prises (SAE) l égyptienne avant,arrière avec hauteur couloir horizontal limitée hauteur genouxépaules. Enchaînement grimpe de profil -grimpe dans couloir étroit - croisés pieds et mains dans les traversées -horloge avec pieds mains - aller toucher le max de prises à partir d une prise à tenir tout le temps. -grimpe de vitesse sur voies peu difficiles - le moins de prises mains possibles. - avec ou sans corde de contre assurage.en moulinette - grimpe 1 er point, redescente après avoir passé la corde ; grimpe 2è point, redescendre suspendu, grimpe 3è et si OK en haut (dégaines placée avant ou non) Situation de référence : Falaise et SAE : grimper en tête 2 voies sur 3 choisies parmi un panel de 6 voies proposées connues ou ressemblant à des voies déjà faites. 6

7 Du niveau 3a au niveau 3b Remarque : il est aussi possible d avancer rapidement sur les coordinations et donc de viser assez rapidement des coordinations complexes du niveau 3a et 3b à condition de ne pas viser d objectifs sécuritaires ambitieux (garder grimpe en moulinette ou travail de bloc ou de pan observables Conduite niveau 3a Problèmes principaux et représentations organisatrices Attitude générale et équilibration Recul du rocher, postures de profils, bras tendus, Cd G déplacé en dehors limite Dimension et variabilité espace d action Espace d information Structuration espace de progression et rythme Guidage et manipulation des prises Ligne d action et coordinations Gestion matériel et sécurité Gestion émotions Communication et relation aux autres Dépense énergétique ; tonicité, respiration Niveau de difficulté et type de supports ligne d appuis pieds Enchaîne 3 ou 4 gestes en continu; espace d action complet avec utilisation espace arrière dans les postures de profil. Correspond à l espace personnel ; anticipé vers le haut sur 1 ou 2 geste en voie facile. S informe en anticipation sur les mains et sur les pieds. Information bas de voie sur itinéraire. Ralentit dans le facile pour s informer; s arrête encore dans la difficulté. Encore quelques Tâtonnement mains et pieds dans séquences. - prises verticales mains, pincettes, grosses inversées. - contrôle visuel de la pose des pieds mais pose encore bruyante - utilisation prises dans leur sens préférentiel (surface la plus importante) -carre interne et externe, pose en pointe sur grosses prises. -oppositions simples haut-bas et droitegauche par écartement ; profil homolatéral et contralatéral. -grimpe en tête avec pose des dégaines de façon standardisée. -donne et reprend le mou en fonction progression grimpeur - se contrôle lors du clippage afin de ne pas mousquetonner dès que possible. - communication standart entachée de craintes affectives - économie dans le facile -fatigue avant- bras 5b-c sur 3 supports différents en SAE, 5a en falaise sur 2 supports différents 4c bloc ou pan Se projeter en train d agir ; représentation de la posture et de l enchaînement des mouvements imprécise Savoir quoi chercher ; cherche à mettre en relation prises mains et pieds mais -structuration de la voie en séquences pas faite ou trop globale -pas de prévision des PME -séquences imaginées en gros -mémorisation espace (emplacement des prises,) et mémorisation des postures principales -sensations plantaires, précision du guidage visuel pieds - analyse interfigurale trop globale notamment position des pieds par rapport aux mains. Non prévision des risques objectifs, de l orientation du cheminement futur et des difficultés de tirage. N en voit pas l intérêt, n y pense pas. - l espacement entre les points conjugué à la hauteur participe de l évaluation de la difficulté - ne pense pas à se reposer. - résistance à la lactémie, circulation sanguine (limiter l ischiémie) Connaissance du milieu, des solutions motrices. 7

8 Objectifs principaux (pour passer du niveau 3a au niv 3b) et obstacles à lever pour les atteindre Sémioteur : -Construction itinéraire et connaissance du milieu : repérer les différentes séquences et les PME, repérer les zones de mousquetonnage, la main de mousquetonnage et la prise main nécessaire. Savoir faire correspondre un topo avec réalité terrain. -Construction de séquences : prévoir séquences sur 5 ou 6 gestes pieds et mains. - Communiquer : expliquer l enchaînement d une séquences (ordre de déplacement et de préhension) Psycho-sensorimoteur -équilibration : -équilibration en dévers avec rapprochemetn de la projection du CDG de la ligne d appui pieds. -information : guidage précis pose des pieds -coordination : amélioration précision et lissage des coordinations acquises aux niveaux précédents, opposition D-G vers l intérieur, coordinations haut-bas croisées face, coordination 1-3 de face (1 tire, 3 poussent) - propulsion et forme de grimpe (statique, continue, dynamique, jeté) ; début grimpe dynamique ; extension complète pour aller chercher loin. - manipulation des prises : passage de carre interne à pointe avec rotation interne du genou : petite lolotte. - désescalader un passage court difficile essayé à la montée (4 ou 5 mouvements). Energi moteur : -Intensité : amélioration puissance anaérobie avant bras; force de développé cuisse complet gainage abdos et dos -Souplesse : ouverture de hanche et grandissement du dos -Relâchement : se relâcher en délayant -Matériel *escalade en tête avec corde 1 brin; pose dégaine bon sens ; mousquetonner en position de repos; clippage des 2 mains avec Caractéristiques du milieu à privilégier - complexité informationnelle importante - impasse d itinéraires - prises inutiles et impasses - prises mains à utiliser autrement que dans le sens préférentiel - petites prises de pieds - différencier prise mains et pieds - dalles inclinées, dièdre, dévers, surplomb, mur vertical avec prises variées - contraintes de coordinations imposées par le milieu : --espacement prises mains et pieds. - voies connues de son niveau, voies inconnues d un niveau en dessous. - Type de situations, principes de construction.et variables. - à vue - orienter l attention sur infos pertinentes par questionnement - systématiser l observation des autres, de la voie, du passage - coopération pour rechercher des solutions sans pratique pour essayer - situation défis de nombre de prises après essai. - décider de prises à supprimer avant de passer pour rendre plus difficile. - désescalader des passages difficiles en reproduisant à l envers les mouvements faits à la montée. - décrire des passages à un autre. - étudier une voie à partir d un topo. - variété des directions de déplacements -consignes sur le faire sur ajoutées : changements d orientations et croisés pieds et mains - variété des configurations pour une même catégorie d habiletés. -le moins de prises possibles. - traversées avec prises verticales et inversées et couloir en entonnoir. 8

9 connaissance de 2 manières de clipper (pistolet et pince) * manœuvre de haut de voie sans rupture chaîne assurage en passant corde en double. * chuter en se repoussant...* assurer la chute en l accompagnant d un petit sursaut *rappel contre assuré en bas. -communication -émotions se relâcher, se contrôler en hauteur au moment du mousquetonnage et de la chute. -connaissance et connaissance de soi : savoir choisir un niveau de difficulté en tête -niveau de difficulté et variété des supports. Vc, VI a+ sur 3 supports différents et/ou 3-4 configurations de voies. Dévers et surplomb correspondant à une ouverture de bras ; prise du haut atteignable avec main en bas ; SAE, falaise, blocs. Situation de référence : en falaise choisir 4 voies non connues de niveau progressif dans 3 supports différents, prévoir l ordre de réalisation, les grimper en tête en changeant dans la cordée l ordre de passage en réalisant la manip de maillon, en réussir 3 sur 4. Descente en rappel une fois sur corde déjà posée. En SAE : choisir 4 voies dont 2 travaillées et 2 flash de configurations différentes, les grimper en tête avec manip de maillon, les réussir les 4 avec joker sur une (chute autorisée). 9

10 Du niveau 3b au niveau 4. Remarque : Si le niveau 3b peut-être considéré comme le niveau d autonomie en falaise école complètement équipée d une demi- longueur, le niveau 4 du point de vue sécuritaire peut-être considéré comme le niveau d autonomie minimal en falaise équipée d une longueur. Par contre d autres choix peuvent être faits et notamment : privilégier plus rapidement les voies de plusieurs longueurs en diminuant le niveau d exigence sur la psycho-sensorimotricité. Voir aller vers le terrain d aventure dans des voies faciles semi-équipées (niveau AD, IV maxi Va) avec rajout de sangles. observables Conduite niveau 3b Problèmes principaux et représentations organisatrices Attitude générale et équilibration Dimension et variabilité espace d action Espace d information Structuration espace de progression et rythme Guidage et manipulation des prises Ligne d action et coordinations Gestion matériel et sécurité Gestion émotions Communication et relation aux autres Dépense énergétique ; tonicité, respiration Niveau de difficulté et type de supports Investissement espace au delà de la verticale ; organisation de profil régulière. Espace d action complet avec groupédégroupé ; enchaînement sans reprise d infos de blocs ou de séquences de 5 ou 6 prises de main Ensemble de la voie au départ, la séquence suivante au moment de repos, alternance information pieds lors de la pose et de l espace suivant lors du déplacement Ralentit dans le facile pour s informer; prend des temps de repos et d information régulièrement dans la voie. enchaîne dans la difficulté - construit des cheminements non directs. - encore quelques échanges de mains dans les séquences. - variété des préhensions mains avec oppositions doigts- pouce et coincements. - adhérence, appuis intermédiaires pieds, pointe et petite lolotte ; début griffé -lignes d action horizontales ; -coordination haut-bas croisées : écarter D ht et G bas plus serrer D ht et bas D ou l inverse -coordination 1 sur 3 : 1 tire, 3 poussent. -grimpe en tête - manip de maillon standardisée corde à double haut de voie -arrêt petite chute avec sursaut. - rappel - contrôle émotionnel dans la chute et dans passage difficile ; s engage sans hésitation au dessus du point. - communication lors de la manœuvre de maillon : relais, vaché, prend moi avant de se dévacher, dévaché - vérification oral par l assureur des manipulations ; assureur reste attentif. - se relâche aux PME ; délaye. Vc, 6 a falaise flash ou à vue 6a-b SAE flash ou après travail. Va blocs à vue ou flash - précision du déplacement du corps par rapport aux appuis ; encore tendance à rechercher trajet le plus court du déplacement du CdG. - mémorisation et imagerie - capacité d abstraction et de représentation de soi dans l espace, rotation mentale de soi dans l espace précision des coordinations manuelles - Synchronisation du recrutement des unités motrices et des différents muscles -fonctionnement successif des contractions des différentes parties du corps et encore haché dans les coordinations difficiles - concentration et mentalisation. - perception tonicité et relâchement contrôlé. Connaissance du milieu 10

11 Objectifs principaux (pour passer du niveau 3b au niv 4) et obstacles à lever pour les atteindre Sémioteur : -Construction itinéraire non direct en choisissant les meilleures solutions ; prévoir positions mousquetonnage, rythmer sa progression. Repérer les séquences les plus difficiles et le repos avant. Mémoriser le tout. -Construction de séquences : prévoir 2 premières séquences en début de voie ; prévoir déroulement principal des séquences éloignées difficiles. Prévoir et mémoriser séquences de 6 à 8 mouvements au départ de voie et en bloc ou pan. - Communiquer : expliquer l enchaînement d une séquences et séquences dans une voie Psycho-sensorimoteur -équilibration : -équilibration fine en dévers, surplomb, pieds mains dalles sur petite prises, pieds mains en dévers et surplomb. -information : contrôle proprioceptif et tactile des préhensions -coordination : toutes coordinations de profil avec mains sous les épaules dans toutes directions sauf descente. - propulsion et forme de grimpe : grimpe dynamique et début jeté. - manipulation des prises : lolotte. - désescalader en mettant en œuvre des oppositions de profils Energi moteur : -Intensité : amélioration puissance anaérobie isométrique avant bras; amélioration force maximale des doigts et force de traction (8 répétitions de son poids), amélioration force statique du tronc. Développer la niaque et le jus. -Souplesse : musculature postérieure et écart jambe. -Relâchement : régulation tonique dans les phases statiques -Matériel *escalade en tête corde 1 brin et 2 brins en choisissant pose dégaines en fonction itinéraire ultérieur; * manœuvre de haut de voie : savoir relier des points ; installer un relais ; faire venir un second avec assurage au baudrier ou au relais avec ½ cabestan ; descente en rappel auto-assuré avec cordelette ; manip de haut de voie avec corde à simple, réchappe sur un point ; noeud de cabestan, ½ cabestan, machard ou nœud français, pêcheur simple et double, nœud de sangle, confectionner une longe. Caractéristiques du milieu à privilégier - complexité de l itinéraire - complexité réalisationnelle des séquences. - contraintes de coordinations imposées par le milieu : bombés, surplomb, dévers important, colonnes -espacement prises mains et pieds. - taille des prises de plus en plus petites pour coordinations à consolider Type de situations, principes de construction.et variables. -situation défis par équipe de constructions de séquences de blocs à proposer aux autres. - Situations défis de voies avec nombre de prises limitées et nombre de gestes limitées à priori. - Modification et équipement de voies en SAE - situer sur un plan les prises et leur utilisation. - dessiner une voie à l échelle et la commenter. - variété des directions de déplacements -consignes sur le faire sur ajoutées : -le moins de gestes possibles - parcours avec mouvements obligatoires. - traversées surplombantes -désescalade de dévers, de surplombs sur 5 ou 6 prises. - enchaîner quelques gestes sans pieds. -traction, bloquage pour changer 1 main et ramener l autre. Traversées en écart et fente. -Tenir une posture sur mur longtemps 11

12 * chuter en se repoussant et arriver assis dans le baudrier....* assurer la chute en l accompagnant d un sursaut, en assurage dynamique *rappel autoassuré. -communication vérifier les manip de l autre. -émotions se contrôler dans la chute. Se contrôler dans passages engagés faciles. -connaissance et connaissance de soi : savoir choisir un niveau de difficulté et d engagement en tête -niveau de difficulté et variété des supports. Vc, VI a+ sur toutes formes de supports à vue ; VIb flash sur au moins 3 supports différents. VIc après travail en SAE et falaise sur au moins 2 type de supports compétence : Choisir ses voies et Grimper en tête dans des voies non directes, gérer le matériel en conséquence, installer un relais, faire venir son second et descendre en rappel auto-assuré. Situation de référence 1 : Choisir une voie de son niveau max en SAE et en falaise et la réaliser avec 1 joker : un repos sur point ou une chute. Réaliser le relais à la suite et la descente en rappel. Situation de référence 2 : sur une durée de 2 heures 30, faire un projet de choix de 6 ou 7 voies d environ 20 m dans différentes configurations nécessitant une stratégie entre grimper peu et très dur et grimper beaucoup et moins dur et réussir à en faire au moins les 2/3. Possibilité de grimper sur une logique de cordée en alternant celui qui grimpe en tête. 12

13 Du niveau 4 au niveau 5. Vers l autonomie en grande voie et la performance. Ici le choix peut être fait aussi de développer de manière plus conséquente la formation au terrain d aventure avec pose de sangles et de coinceurs. Le choix de l escalade artificielle peut aussi être fait. observables Conduite niveau 4 Problèmes principaux et représentations organisatrices Attitude générale et équilibration Dimension et variabilité espace d action Espace d information Structuration espace de progression et rythme Guidage et manipulation des prises Ligne d action et coordinations Gestion matériel et sécurité Investissement espace au- delà de la verticale ; organisation de profil régulière. Groupé et dégroupe, extension complète en zone déversante. Espace d action complet. enchaînement sans reprise d infos de blocs ou de séquences de 6 ou 7 gestes. - encore des changements de pose de pieds en cours de séquence. Rythmée dans la voie, continue et glissée dans les séquences. - ajustement fin et guidé visuellement de dernière seconde des préhensions et pédibulations. -toutes coordinations ; répertoire moteur large mais application dépend de l intensité nécessaire -grimpe en tête, relais, rappel auto assuré. - imagerie kinesthésique et mémorisation correspondante. -capacité à utiliser vision périphérique pour information psychosémantique et faire référence dans le déplacement à un espace idéomoteur en mémoire. - - sensations proprioceptives et tactiles en relation avec équilibre global ; finesse et justesse force appliquée. - Gestion émotions Communication et relation aux autres Dépense énergétique ; tonicité, respiration Niveau de difficulté et type de supports - s engage sans hésitation au-dessus du point. - s engage ave peu de protection dans les zones jugées facile. - communication automatisée ; utilisation d indices permettant de savoir ce que fait l autre même quand on le voit pas. - évaluation du risque objectif ; - capacité à calculer le risque : probabilité de chuter et probabilité de se faire mal. - se relâche dans le mouvement. - intensité continuité et intensité force. Vc, VI a+ sur toutes formes de supports à vue ; VIb flash sur au moins 3 supports différents. VIc après travail en SAE et falaise sur au moins 2 type de supports Connaissance du milieu Expérience de milieu différents, d équipements différents, de conditions de pratique variées. Objectifs principaux (passer du niveau 4 au niv 5) et obstacles à lever pour les atteindre Sémioteur : -choix et Construction itinéraire à partir d un topo, s équiper en fonction, prévoir la durée. Suivre itinéraire et faire les choix adéquats. -Construction de séquences : en logique de performance : prévoir ensemble des séquences sur voies de 10 m environ. Sur 10 mouvements sur une séquence. - Communiquer : expliquer l enchaînement d une voie Caractéristiques du Type de situations, principes milieu à privilégier de construction.et variables. - itinéraire non direct. -utilisation topo -fonctionnement type compét - équipement voies sur SAE - compléter équipement. 13

14 Psycho-sensorimoteur -équilibration : -information : contrôle proprioceptif et tactile des préhensions -coordination : inventer des coordinations. - propulsion et forme de grimpe : grimpe dynamique et jeté. - manipulation des prises : lolotte. - désescalader en mettant en œuvre tous type de coordinations. - contraintes de coordinations imposées par le milieu : bombés, surplomb, dévers important, colonnes etc.. -espacement prises mains et pieds. - taille des prises de plus en plus petites pour coordinations à consolider - variété des directions de déplacements -consignes sur le faire sur ajoutées : -le moins de gestes possibles - parcours avec mouvements obligatoires. - traversées surplombantes -désescalade de dévers, de surplombs sur 5 ou 6 prises. Energi moteur : -Intensité : amélioration puissance anaérobie isométrique avant bras; amélioration force maximale des doigts et traction. amélioration force dynamique du tronc. -Souplesse : musculature postérieure et écart jambe. -Relâchement : régulation tonique dans les phases statiques -Matériel *escalade en tête corde 2 brins en choisissant pose dégaines en fonction itinéraire ultérieur; * manœuvre de relais et grimpe en réversible: organiser le relais, assurer à l aide d un frein mécanique (réverso, plaquette new alp etc..) * remonter sur corde fixe * remonter sur corde après chute en surplomb....* assurage dynamique *enchaîner 2 ou 3 rappel autoassuré. -émotions Se contrôler dans passages engagés. -connaissance et connaissance de soi : évaluer le risque objectif pour se protéger et choisir de s engager au regard de ses compétences. -niveau de difficulté et variété des supports. Vc, VI a sur 2 ou 3 longueurs.; VIc flash sur au moins 3 supports différents. 7 a après travail. Situation de référence : Réaliser une voie de plusieurs longueurs (2 grandes ou 3 courtes minimum : 90 m au moins) équipée niveau TD avec choix sur une longueur de ne pas mettre 1 ou 2 points. Choisir et Réussir, en un temps contraint, 3 voies d une longueur sur 4 en tête à vue et flash dont 2 de son niveau maximum avec temps de récupération à gérer ; Niveau 6, 7 et au dessus. Suite des niveaux voir passeports FFME violet (manque en sécu par rapport à ce qui a été fait avant : installer corde fixe, nœud de cœur et de mule; voir par contre pour développer à ce niveau l évaluation du risque et la capacité à se contrôler pour s engager en étant sûr de soi dans des passages exposé mais assez facile pour soi) Voir passeport rouge et noir. 14

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement NOM Compétitions Catégorie Date Classement Prénom Date de naissance Année Catégorie N de licence et Etablissement 2 3 Résultats (Niveau et Date) Meilleure performance Sorties (en milieu naturel) En moulinette

Plus en détail

En grande voie 17. Manip du relais en grande voie 18. Triangulation 19. Remontée sur corde double 20. Passage de nœud 21. Mouflage

En grande voie 17. Manip du relais en grande voie 18. Triangulation 19. Remontée sur corde double 20. Passage de nœud 21. Mouflage UFR STAPS Nice Option Montagne Escalade 2012 I. Les nœuds 1. Nœud de 8 2. Nœud de chaise 3. Nœud cabestan 4. Nœud demi cabestan 5. Nœud Machard 6. Nœud Prussik 7. Nœud français 8. Double nœud de pécheur

Plus en détail

Ludique et exigeante, l escalade est un sport complet qui invite l enfant à se dépasser tout en gardant la maîtrise de ses actes.

Ludique et exigeante, l escalade est un sport complet qui invite l enfant à se dépasser tout en gardant la maîtrise de ses actes. PANEL D EXERCICES > de l activité Escalade Ludique et exigeante, l escalade est un sport complet qui invite l enfant à se dépasser tout en gardant la maîtrise de ses actes. L intérêt de l escalade dans

Plus en détail

Escalade. sur structure artificielle et site sportif. Règles de sécurité

Escalade. sur structure artificielle et site sportif. Règles de sécurité Escalade sur structure artificielle et site sportif Règles de sécurité Adopté en comité directeur le : 14 février 2004 Sommaire 1 GENERALITES...2 1.1 OBJET DE CES REGLES...2 1.2 REFERENCES REGLEMENTAIRES...2

Plus en détail

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SITES NATURELS D ESCALADE (SNE) ou SITES SPORTIFS

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SITES NATURELS D ESCALADE (SNE) ou SITES SPORTIFS UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SITES NATURELS D ESCALADE (SNE) ou SITES SPORTIFS Club : Nom : Prénom : Adresse : Téléphone fixe : Portable : Adresse email : N de licence : Personne à prévenir en

Plus en détail

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Analyse de l activité selon quatre poles : L activité Escalade : Logique interne C est une activité de déplacement quadrupédique dans un espace plus ou moins

Plus en détail

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE Club : Adresse : Adresse email : N de licence : Personne à prévenir en cas de nécessité Date d entrée en formation : Page 1 sur 5 UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE

Plus en détail

II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade)

II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade) II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade) 1. L escalade en moulinette et l escalade en tête A) L escalade en moulinette Principe de fonctionnement Corde placée en haut du mur L assureur

Plus en détail

GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation»

GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation» GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation» SOL La situation de référence de cet agrès correspond à la situation d évaluation «évolution» niveau 2 Cycle 2 Situations d apprentissage Il ne s agit bien sûr que de

Plus en détail

Relier le relais et se vacher

Relier le relais et se vacher Relier le relais et se vacher Grande voie retourner le mousqueton du haut de la dégaine avoir un baudrier clair avant de partir arrivée au relais clipper une dégaine sur la plaquette du haut clipper la

Plus en détail

OPTION ESCALADE. Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire:

OPTION ESCALADE. Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire: OPTION ESCALADE Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire: A) Passer son beaudrier idem moulinette B) S'encorder: Noeud de huit C) Fermer la chaine d'assurance idem moulinette

Plus en détail

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Jeux et situations imaginées par les initiateurs SAE de la promotion «16 au 19 avril 2005» au CD Rhône ffme. Page 1 sur 19 RELAIS BLOC DISPOSITIF:

Plus en détail

LISTE DE VERIFICATIONS : à effectuer chaque changement de rôle dans la cordée GRIMPEUR-ASSUREUR-CONTRE ASSUREUR

LISTE DE VERIFICATIONS : à effectuer chaque changement de rôle dans la cordée GRIMPEUR-ASSUREUR-CONTRE ASSUREUR LISTE DE VERIFICATIONS : à effectuer chaque changement de rôle dans la cordée GRIMPEUR-ASSUREUR-CONTRE ASSUREUR 1 VERIFIER AVANT DE GRIMPER : BAUDRIER Ceinture ajustée sur la taille (au-dessus des hanches)

Plus en détail

Sommaire. 1. Assurer un grimpeur en tête

Sommaire. 1. Assurer un grimpeur en tête Sommaire Assurer un grimpeur en tête... 1 Mousquetonner... 2 Manœuvre du maillon... 3 Le relais équipé... 4 Le relais non équipé... 5 Assurer au relais :... 7 La descente en rappel... 10 1 1. Assurer un

Plus en détail

Cadre aérien. Table des matières. Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur

Cadre aérien. Table des matières. Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur Partie 2 Techniques de bases au cadre aérien 1/ Position des artistes 1 Porteur 2 Voltigeur

Plus en détail

ACROSPORT. L acrosport permet à l élève d assumer différents rôles et / ou de choisir un rôle :

ACROSPORT. L acrosport permet à l élève d assumer différents rôles et / ou de choisir un rôle : ACROSPORT Définition : Activité collective de productions de formes en groupe dans la perspective de créer une composition basée sur les effets visuels afin d être vue, appréciée et de produire un étonnement.

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EXAMEN FACULTATIF PONCTUEL BACCALAUREATS GENERAUX ET TECHNOLOGIQUES. EPREUVE : ESCALADE Année scolaire 2013-2014 4 RUE G. ENESCO 94010 CRETEIL CEDEX Tél :

Plus en détail

4- Départ : idem Exercice: Dessinez des cercles jambes serrées et jambes écartées. 2 x 10 cercles

4- Départ : idem Exercice: Dessinez des cercles jambes serrées et jambes écartées. 2 x 10 cercles ABDOMINAUX (Entretien) 1- Départ: Allongé sur le dos, jambes fléchies, bras le long du corps. Exercice: Ramener les genoux sur la poitrine en soufflant et en rentrant le ventre. Revenez à la position initiale

Plus en détail

Mât Chinois. Table des matières. Partie 1 - Informations techniques. Partie 2 - Préparation physique 1. Préparation physique générale

Mât Chinois. Table des matières. Partie 1 - Informations techniques. Partie 2 - Préparation physique 1. Préparation physique générale Partie 1 - Informations techniques Partie 2 - Préparation physique 1. Préparation physique générale 2. Préparation physique spécifique Partie 3 - Techniques de base sur le mât chinois 1/ Montées 1 Montée

Plus en détail

S établir en avant en tournant en arrière à l appui

S établir en avant en tournant en arrière à l appui S établir en avant en tournant en arrière à l appui Le gymnaste part de la station, face à la barre. L entraîneur en profite pour poser directement sa première main sur l épaule du gymnaste (1). Une fois

Plus en détail

GIRATOIRE DES JAMBES... 11-12 - 13-15 - 11-12 - 13-15 - 18 MOUVEMENT GIRATOIRE DES JAMBES STATIONNAIRE - DURÉE 10 SECONDES

GIRATOIRE DES JAMBES... 11-12 - 13-15 - 11-12 - 13-15 - 18 MOUVEMENT GIRATOIRE DES JAMBES STATIONNAIRE - DURÉE 10 SECONDES Tests provinciaux TABLE DES MATIÈRES TEST DE GAINAGE (PLANCHE ABDOMINALE)... 1 TEST DES CÔNES (EXTENSION DE LA HANCHE)... 2 TEST DU GRAND ÉCART... 3 TEST DU COBRA... 4 TEST DU POINTÉ... 5 NATATION... 7

Plus en détail

Une approche novatrice du : Saut en hauteur

Une approche novatrice du : Saut en hauteur Une approche novatrice du : Saut en hauteur 1)- L impulsion : Des sensations, des intentions, des «images» : «par-dessus», «renvoi-tendu», «en percussion», «monter sur l appui», «résistance» à l écrasement,

Plus en détail

Les points techniques fondamentaux

Les points techniques fondamentaux Les points techniques fondamentaux Module complémentaire arc à poulies Septembre 2011 1 1- La posture Les axes verticaux et horizontaux Les incidences techniques de l allonge Les incidences techniques

Plus en détail

Sur l utilisation du matériel en Salle Artificielle d Escalade (SAE) et Sur la pédagogie d apprentissage

Sur l utilisation du matériel en Salle Artificielle d Escalade (SAE) et Sur la pédagogie d apprentissage Formation d escalade Animateur SAE Dernière mise à jour en 2006 Notion de base Sur l utilisation du matériel en Salle Artificielle d Escalade (SAE) et Sur la pédagogie d apprentissage Un Animateur SAE

Plus en détail

Produit par : Dominic Fournier. Cours Initiation

Produit par : Dominic Fournier. Cours Initiation Cours Initiation Grigri L'assureur/descendeur autofreinant GRIGRI de PETZL, a révolutionné les techniques de descente et d'assurance en falaise. Il permet d'assurer et de faire descendre un grimpeur. En

Plus en détail

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m Les techniques d escalade fic-somescalade01-c3m Sommaire La poulie (moulinette) L assurage Sécurité lors de la mise en place Manip FFME Le rappel Sécurité lors de la mise en place Amarrages en terrain

Plus en détail

Initiateur SAE du 26/10/2006 au 01/11/2006. Jeux d escalade pour petits et grands.

Initiateur SAE du 26/10/2006 au 01/11/2006. Jeux d escalade pour petits et grands. Initiateur SAE du 26/10/2006 au 01/11/2006 Jeux d escalade pour petits et grands. François MONCORGE Mathias GENNESSAUX 1 Sommaire Page 3 : Le Dodge ball de Yann Page 4 : Le jeu des couleurs par Laure Page

Plus en détail

L élastique de renforcement Thera-Band

L élastique de renforcement Thera-Band Attention Dänk a Glänk les Die articulations richtige Prävention. L élastique de renforcement Thera-Band Vos loisirs en sécurité Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Sécurité durant

Plus en détail

Encordement avec la tête d alouette

Encordement avec la tête d alouette Encordement avec la tête d alouette Difficile à défaire seul, ce noeud est presque uniquement utilisé dans un contexte d'encadrement de public difficile. Encordement en milieu de corde (l'encordement en

Plus en détail

LE P TIT MEMO DE DE LA NAGE AVEC PALMES

LE P TIT MEMO DE DE LA NAGE AVEC PALMES LE P TIT MEMO DE DE LA NAGE AVEC PALMES Manu Duchesne Table des matières 1.BUT DU DOCUMENT...4 2.RAPPEL DES ÉPREUVES DU 1ER GROUPE DU N4 AVEC QUELQUES CONSEILS... 4 MANNEQUIN... 4 PRINCIPE... 4 NOTATION...

Plus en détail

Sommaire. Le sauvetage 1/1. fic-somsauvet01-c3m

Sommaire. Le sauvetage 1/1. fic-somsauvet01-c3m Le sauvetage fic-somsauvet01-c3m Sommaire L auto-sauvetage Remontée sur corde fixe Les mouflages Mouflage simple Mariner à démultiplication simple Mariner à démultiplication double Les mouflages «Boucle»

Plus en détail

DEMARCHE DE REENTRAINEMENT A L EFFORT A DOMICILE

DEMARCHE DE REENTRAINEMENT A L EFFORT A DOMICILE DEMARCHE DE REENTRAINEMENT A L EFFORT A DOMICILE 2 Démarche de réentrainement à l effort à domicile Ce fascicule présente une démarche pour le réentrainement à l effort et des exercices réalisés avec le

Plus en détail

UNITE D APPRENTISSAGE NATATION Cycle II

UNITE D APPRENTISSAGE NATATION Cycle II UNITE D ARENTISSAGE NATATION Cycle II Compétence spécifique : Adapter ses déplacements à différents types d environnement Pour ENTRER dans l ACTIVITE Pour ARENDRE et PROGRESSER Pour REINVESTIR les ACQUIS

Plus en détail

OBJECTIF SCHEMA CONSIGNES MATERIEL

OBJECTIF SCHEMA CONSIGNES MATERIEL Thème : N Séance : VIT-001 SPECIFIQUE Coordination Vitesse Vitesse puissance Relais : Eviter des obstacles avec duel entre équipe. TEMPS : 25 min 15 m Deux équipes qui s opposent en duel à la course Passer

Plus en détail

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour les membres supérieurs

Plus en détail

fiches pédagogiques propositions d enseignement

fiches pédagogiques propositions d enseignement fiches pédagogiques Galop 4 propositions d enseignement 1 FICHE PEDAGOGIQUE MODE D'EMPLOI G : 1 FICHE N 2 Programme du Galop : 3 Objectif de séance : 4 POINT CLE : 5 Affectif Cognitif S équilibrer Avancer

Plus en détail

100 % nageurs à l entrée au collège

100 % nageurs à l entrée au collège Natation à l école maternelle et élémentaire 100 % nageurs à l entrée au collège Proposition d une progression allant des «trois premiers pas dans l eau» au savoir nager scolaire Septembre 2011 Equipe

Plus en détail

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL LYCEE J. FAVARD GUERET DEVELOPPE COUCHE Placement : Bas du dos collé au banc, pieds posés sur le banc, les yeux sous la barre Exécution : Contrôler la descente de la barre

Plus en détail

VOTRE SÉANCE D ÉTIREMENTS:

VOTRE SÉANCE D ÉTIREMENTS: VOTRE SÉANCE D ÉTIREMENTS: Les étirements: une étape dans votre entraînement. Ils s intègreront au retour de toutes vos sorties et pourront même être pratiqués lors de vos journées de repos sans échauffement

Plus en détail

ppg : l autre moyen de progresser!

ppg : l autre moyen de progresser! ppg : l autre moyen de progresser! Cinq exercices de PPG 1. Gainage Intérêt : renforcement musculaire et particulièrement les chaînes musculaires abdominaux/dorsaux/pectoraux. a) Gainage ventral sur les

Plus en détail

Ce manuel pédagogique ne dispense pas d'une formation technique complémentaire.

Ce manuel pédagogique ne dispense pas d'une formation technique complémentaire. Ce manuel pédagogique ne dispense pas d'une formation technique complémentaire. INTRODUCTION p. 2 TABLE DES MATIÈRES p. 3 I - DONNÉES TECHNIQUES 1-1 LE MATÉRIEL p. 4 - Chaussons p. 4 - Sac à magnésie /

Plus en détail

LES EXERCICES DE GYMNASTIQUE DOUCE. Etirer les bras vers le bas tout en rapprochant légèrement le menton vers la poitrine pour étirer le cou.

LES EXERCICES DE GYMNASTIQUE DOUCE. Etirer les bras vers le bas tout en rapprochant légèrement le menton vers la poitrine pour étirer le cou. LES EXERCICES DE GYMNASTIQUE DOUCE LES OBJECTIFS - Soulager les zones sollicitées par le stress. Le plexus et l abdomen. Les vertèbres dorsales et la zone entre les omoplates. - Assouplir et étirer le

Plus en détail

Dossiers Be-pure Savoirs & santé

Dossiers Be-pure Savoirs & santé Exercices de renforcement musculaire Julien Ondedieu Membres inférieurs : I1 Chaise (contre-indication : problèmes de genoux) Appuyez votre dos au mur et faites-le glisser vers le bas jusqu à former un

Plus en détail

ATELIER BLEU ABDOMINAUX-LOMBAIRES

ATELIER BLEU ABDOMINAUX-LOMBAIRES ABDOMINAUX-LOMBAIRES Grands droits, Obliques, muscles Sacro-Lombaires Exercice 1 (gainage ventral, latéral et dorsal) Restez immobile en appui sur les avant-bras et les pieds (gainage ventral et latéral),

Plus en détail

MON LIVRET ESCALADE. Cycle 3

MON LIVRET ESCALADE. Cycle 3 MON LIVRET ESCALADE Cycle 3 1 Bonjour Bonjour je suis Spider l araignée, championne d escalade. Je vais t expliquer comment pratiquer cette activité. C est facile, tu vas voir. Allez on commence? NOM :...

Plus en détail

PROGRAMME DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE POUR LES JEUNES HANDBALLEURS. Par Bernard SMEETS pour la L.F.H

PROGRAMME DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE POUR LES JEUNES HANDBALLEURS. Par Bernard SMEETS pour la L.F.H PROGRAMME DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE POUR LES JEUNES HANDBALLEURS Par Bernard SMEETS pour la L.F.H Comment réaliser ce programme? 3 JOURS /SEMAINE Semaine 1 Semaine 2 Semaine 3 Semaine 4 Semaine 5 Semaine

Plus en détail

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée Pour aborder ce travail, les élèves doivent avoir acquis au minimum le test N 3 départemental Possibilité de travailler

Plus en détail

Brève histoire de l escalade*

Brève histoire de l escalade* Brève histoire de l escalade* Parler d escalade nécessite de parler d abord des montagnes. En Europe une chaîne de montagnes traverse de nombreux pays : les Alpes. Jusqu au 17 ème siècle personne ne s

Plus en détail

INTERNATIONAL RUGBY BOARD APPRENTISSAGE DES TECHNIQUES

INTERNATIONAL RUGBY BOARD APPRENTISSAGE DES TECHNIQUES INTERNATIONAL RUGBY BOARD APPRENTISSAGE DES TECHNIQUES MODULE 2 - Analyse des facteurs clés des techniques 6. PLAQUAGE LATERAL ET CHUTE MODULE 2.6 PLAQUAGE LATERAL ET CHUTE Unité 1 Connaissance du jeu

Plus en détail

La tête est tenue, regarder ses mains est le meilleur moyen d y parvenir.

La tête est tenue, regarder ses mains est le meilleur moyen d y parvenir. Le gainage doit se pratiquer de manière régulière dans un premier temps il aura pour vertu principale d équilibrer les forces musculaires, par la suite et selon le niveau, on verra dans cette pratique

Plus en détail

Le travail sur écran dans de mauvaises conditions peut engendrer de la fatigue visuelle et des troubles musculosquelettiques

Le travail sur écran dans de mauvaises conditions peut engendrer de la fatigue visuelle et des troubles musculosquelettiques FATIGUE VISUELLE TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Elle peut se manifester par : - une baisse de la performance visuelle - des picotements des yeux - des éblouissements - une vision moins nette - des maux

Plus en détail

Sandrine LEONARD CONSTRUCTION DU JEU EN MILIEU SCOLAIRE : LE 2 CONTRE 2

Sandrine LEONARD CONSTRUCTION DU JEU EN MILIEU SCOLAIRE : LE 2 CONTRE 2 Sandrine LEONARD AESS en Education physique, diplômée de l UCL CONSTRUCTION DU JEU EN MILIEU SCOLAIRE : LE 2 CONTRE 2 Schémas issus de ROUSSEAUX, RUTTEN, SPAENJERS, «aangepaste spelvormen voor school en

Plus en détail

Leçon 1 : Maître spécial d éducation physique

Leçon 1 : Maître spécial d éducation physique Leçon 1 : Maître spécial d éducation physique Semaine : 1 DISCIPLINE : Développement Corporel ETAPE DU PROJET : «Je me prépare au cross» SOUS - ETAPE ABORDEE : «Je rends ma course efficace» COMPETENCE

Plus en détail

Football. Compétence attendue (Niveau 2) :

Football. Compétence attendue (Niveau 2) : avec et sans ballon. Observables Obstacles «majeurs» Indicateurs de fin d étape «ce que font les élèves» : d où l on part En tant que PB : - en conduite, le ballon est assez proche du pied. Le joueur est

Plus en détail

NOTION DE BIOMECANIQUE

NOTION DE BIOMECANIQUE NOTION DE BIOMECANIQUE Jambe Attraction Terrestre g d1 = 0.04m d2 = 0.4m R= 100N A F d1 d2 10kg g = 9.81 N (10) R = g x m (masse) R = 10 x 10 R = 100 N (Newton) R M = Moment M = F x d Pour qu ils soient

Plus en détail

EXERCICES PHYSIQUES EXERCICES DES ÉVALUATIONS DU NIVEAU DE LA CONDITION PHYSIQUE

EXERCICES PHYSIQUES EXERCICES DES ÉVALUATIONS DU NIVEAU DE LA CONDITION PHYSIQUE EXERCICES DES ÉVALUATIONS DU NIVEAU DE LA CONDITION PHYSIQUE EXTENSION DES BRAS o En appui ventral, mains au sol sous les épaules, doigts pointés vers l avant, dos droit et tête alignée avec la colonne

Plus en détail

Document proposé par Véronique COCHET - CPC EPS Reims 2. Ressources en ATHLETISME OUVRAGES REVUES EPS

Document proposé par Véronique COCHET - CPC EPS Reims 2. Ressources en ATHLETISME OUVRAGES REVUES EPS Document proposé par Véronique COCHET - CPC EPS Reims 2 Ressources en ATHLETISME OUVRAGES - Athlétisme des 3/12 ans- Anne-Marie et Olivier Havage -1993 - Edition Revue EPS - Le guide de l enseignant -

Plus en détail

Echauffement traditionnel :

Echauffement traditionnel : Echauffement traditionnel : Parcourir le tapis : Debout : Tout le monde se déplace en courant sur le tapis ; au signal : Rester en «statue» Se mettre par 2, par 3, par 4 Tout le monde sur «Paul»! Si le

Plus en détail

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER 1 In Apprendre en éducation physique Tome 2, Collectif

Plus en détail

Construire une stratégie pour l enseignement du système gonflable de sécurité dans le cursus de formation du plongeur

Construire une stratégie pour l enseignement du système gonflable de sécurité dans le cursus de formation du plongeur Construire une stratégie pour l enseignement du système gonflable de sécurité dans le cursus de formation du plongeur I Introduction 1-Généralités Le SGS permet : -la mise en sécurité du plongeur en surface

Plus en détail

Le noeud de chaise: Se défait facilement, même après une mise en tension, due à un vol

Le noeud de chaise: Se défait facilement, même après une mise en tension, due à un vol Le noeud de chaise: Se défait facilement, même après une mise en tension, due à un vol Résistance de la main à la traction HUIT PLAQUETTE DEMI-CABESTAN GRIGRI 2 kn.= 200kg 2 kn.= 200 kg 2,5 kn = 250 kg.

Plus en détail

LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER

LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER TOPO d escalade LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER Nom : Prénom : Classe : Année 2012-2013 Confectionné par Ch. CORNEILLE - EPS MATERIEL un des maillons essentiel de la chaîne d'assurage du grimpeur, l'intermédiaire

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Référentiel. Fournitures. Equipement de Protection Individuelle, petit matériel. Escalade

Référentiel. Fournitures. Equipement de Protection Individuelle, petit matériel. Escalade Référentiel Fournitures en Equipement de Protection Individuelle, en petit matériel Escalade construction des collèges du CG13 ; janvier 2014 Page 1 A- Les équipements de protection individuelle d escalade

Plus en détail

LA PREVENTION EN ENTREPRISE

LA PREVENTION EN ENTREPRISE LA PREVENTION EN ENTREPRISE Bien dans son corps, bien dans sa tête, mieux dans son travail La compétitivité de l entreprise et l efficacité des salariés reposent de plus en plus sur leur bien-être au travail.

Plus en détail

PLAISIR. Football. Compétence attendue (Niveau 2) :

PLAISIR. Football. Compétence attendue (Niveau 2) : Observables «ce que font les élèves» : d où l on part En tant que PB : - en conduite, le ballon est assez proche du pied. Le joueur est fléchi sur ses appuis. - soit il garde souvent le ballon, temporise

Plus en détail

Année scolaire : 2011-2012 1 e - 2 e leçon Thème choisi : ATR & SAUTS... THEME : GRIMPER / PRENDRE APPUI & TENIR EN EQUILIBRE

Année scolaire : 2011-2012 1 e - 2 e leçon Thème choisi : ATR & SAUTS... THEME : GRIMPER / PRENDRE APPUI & TENIR EN EQUILIBRE Année scolaire : 2011-2012 1 e - 2 e leçon Thème choisi : ATR & SAUTS THEME : GRIMPER / PRENDRE APPUI & TENIR EN EQUILIBRE OBJECTIFS SPECIFIQUES DU COURS : - Connaître son corps : o Apprendre à s échauffer

Plus en détail

COMPETENCES PROPRES 1 CP1

COMPETENCES PROPRES 1 CP1 COMPETENCES PROPRES 1 CP1 COURSE DE DEMI-FOND COMPÉTENCE ATTENDUE NIVEAU 4 Pour produire la meilleure performance, se préparer et récupérer efficacement de l effort sur une série de courses dont l allure

Plus en détail

GYMNASTIQUE CYCLE 1 Situation de référence

GYMNASTIQUE CYCLE 1 Situation de référence GYMNASTIQUE CYCLE 1 Situation de référence ROULER Après la phase de découverte pendant laquelle on laisse les enfants tester librement, mettre en place un ou plusieurs parcours de motricité autour de verbes

Plus en détail

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs MOINS DE 15 ANS Objectifs : Formation du joueur : Ces Cps ont pour objectifs de permettre aux joueurs de club différents de se retrouver dans

Plus en détail

-Réussir un bloc cotée 4b après travail si nécessaire. - Parer un grimpeur sur

-Réussir un bloc cotée 4b après travail si nécessaire. - Parer un grimpeur sur Passeports/ Ateliers Vert Bleu (A) (B) (C) (D) Remontée sur corde - Réussir un 5b à vue sur 3 proposées. -Installation d une moulinette en haut de voie. Tirage au sort : - l universelle. - la rapide. -Réussir

Plus en détail

Situation de découverte :

Situation de découverte : 2 ème partie : INTEGRER LA MANIPULATION D OBJETS A LA CREATION Situation de découverte : Objectif Amener les élèves à recenser leurs possibilités avec un nouveau matériel et utilisation de la parade. Dans

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA NATATION SCOLAIRE

LES ENJEUX DE LA NATATION SCOLAIRE NATATION SCOLAIRE 1. Les enjeux de la natation scolaire 2. Rappels institutionnels 3. Organisation générale 4. Transformer le terrien en nageur 5. Les étapes 6. Les repères 7. La séance de natation 8.

Plus en détail

Option Montagne-escalade UFR STAPS NICE N 1 :

Option Montagne-escalade UFR STAPS NICE N 1 : N 1 : La remontée sur corde avec brin simple Matériel : 1 baudrier, 3 mousquetons, 1grigri ou descendeur anti panique, une poignée jumar, une sangle assez longue Utilité : permet de remonter sur la corde

Plus en détail

Thème : N Séance : OBJECTIF SCHEMA CONSIGNES MATERIEL VIT-001

Thème : N Séance : OBJECTIF SCHEMA CONSIGNES MATERIEL VIT-001 Thème : N Séance : VIT-001 Coordination Vitesse Vitesse puissance Relais : Eviter des obstacles avec duel entre équipe. TEMPS : 25 min 15 m Deux équipes qui s opposent en duel à la course Passer dans les

Plus en détail

DENECKER Rémi L3 STAPS ES HALTEROPHILIE. Description du mouvement de l Épaulé-jeté. Mr WATRIN. Année 2008/2009

DENECKER Rémi L3 STAPS ES HALTEROPHILIE. Description du mouvement de l Épaulé-jeté. Mr WATRIN. Année 2008/2009 DENECKER Rémi L3 STAPS ES HALTEROPHILIE Description du mouvement de l Épaulé-jeté. Mr WATRIN Année 2008/2009 Fonctionnement Le schéma permet de visualiser les étapes principales lors d un épaulé jeté et

Plus en détail

La sequence de tir. Les placements

La sequence de tir. Les placements a sequence de tir es placements e tir à l arc, c est avant tout imprimer sa volonté à un objet (la flèche) pour atteindre son objectif (la cible). Nous avons choisi de présenter, dans deux fiches, les

Plus en détail

PROGRAMME DEVELOPPEMENT EPREUVE PROPULSION «BALLET»

PROGRAMME DEVELOPPEMENT EPREUVE PROPULSION «BALLET» 3 sept 2009 PROGRAMME DEVELOPPEMENT La validation de l épreuve «Propulsion» implique la validation de deux parties d épreuve : propulsion «ballet» et propulsion «technique». La nageuse ayant validé une

Plus en détail

- CYCLE 3 - Savoirs à acquérir :

- CYCLE 3 - Savoirs à acquérir : UNITÉ D'APPRENTISSAGE LANCERS ATHLÉTIQUES - CYCLE 3 - OBJECTIFS Compétences des programmes : Réaliser une performance mesurée (en distance et en temps) dans des activités athlétiques : courir vite, courir

Plus en détail

Principe de la préparation physique en jeune dans le Rhône Alpes

Principe de la préparation physique en jeune dans le Rhône Alpes Principe de la préparation physique en jeune dans le Rhône Alpes Au travers de ce document, nous essayerons de présenter la méthode de travail en CRE et en pôle Espoirs masculin, pour les catégories minime,

Plus en détail

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Fabrice Paget B.E.E.S Escalade Tél : +336 88 31 14 72 fabrice.paget@orange.fr 1 Glossaire Effectifs Durée des séances Atelier escalade sans être encordée Traversées

Plus en détail

Proposition d un cycle en STEP Niveau 4 - BAC PRO

Proposition d un cycle en STEP Niveau 4 - BAC PRO Proposition d un cycle en STEP Niveau 4 - BAC PRO Leçons THÈMES DE TRAVAIL POUR LA LEÇON Mise en œuvre (de l enseignant) L1 L1 : Révision des blocs 1, 2 et 3 appris au 1 er Revoir les pas de base et en

Plus en détail

IMMERSION RESPIRATION

IMMERSION RESPIRATION IMMERSION RESPIRATION Critère de réussite : réussir 3 fois sur 4 Pour toutes ces situations, amener l'enfant à ouvrir les yeux sous l'eau IR 1 Souffler dans l eau à l aide d une paille, d un tuba / sur

Plus en détail

AVMEP Badminton 22.05.2011. Echauffement

AVMEP Badminton 22.05.2011. Echauffement Echauffement 1) Matériel : 1 volant pour 4 joueurs sur 1 terrain But : Conserver ses points. Gagner l échange Déroulement : 4 volants sont placés sur la ligne du fond de court de chaque équipe. A chaque

Plus en détail

PHYSIQUE de LA PRÉPARATION. joueurs de niveau intermédiaire. c ô t é t e r r a i np

PHYSIQUE de LA PRÉPARATION. joueurs de niveau intermédiaire. c ô t é t e r r a i np c ô t é t e r r a i np LA PRÉPARATION PHYSIQUE de joueurs de niveau intermédiaire Par Alain QUINTALLET Préparateur physique de l'équipe de France A masculine Et des stagiaires de l Ecole Française de Handball

Plus en détail

Travailler. au binoculaire. z Essayez d alterner les périodes. z Si le travail comporte des ASTUCES

Travailler. au binoculaire. z Essayez d alterner les périodes. z Si le travail comporte des ASTUCES E R G O N O M I E Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la fabrication de produits en métal, de la fabrication de produits électriques et des industries de l habillement

Plus en détail

Le 11+ Un programme d échauffement complet

Le 11+ Un programme d échauffement complet Le 11+ Un programme d échauffement complet Partie 1 & 3 A A }6m Partie 2 B A: Exercises de course B: Revenir B! mise en place A: Running exercise B: Jog back Six plots sont disposés en deux lignes parallèles

Plus en détail

Projet Animation. Gymnastique acrobatique FFG Niveaux 1 à 10. -II- Projet animation Gymnastique Acrobatique 1

Projet Animation. Gymnastique acrobatique FFG Niveaux 1 à 10. -II- Projet animation Gymnastique Acrobatique 1 Projet Animation Union Sportive de l Enseignement du Premier degré Gymnastique acrobatique FFG Niveaux 1 à 10 -II- Projet animation Gymnastique Acrobatique 1 Echauffement général : la préparation physique

Plus en détail

ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE

ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE Classes de CE1 Cycle 2 / 1 classe / 1 intervenant Doc. C.BARBOSA, CPC EPS et E.PUMO, éducatrice sportive 1 / 22 ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE Objectifs généraux : Le but est

Plus en détail

1/ Mise en place des notions de sécurité

1/ Mise en place des notions de sécurité ACROSPORT Formation 2010/2011 Organiser l enseignement : une proposition de démarche 1/ Mise en place des notions de sécurité Afficher et rappeler les consignes de sécurité lors de l échauffement et lors

Plus en détail

Ergonomie Poste de Travail de Bureau

Ergonomie Poste de Travail de Bureau La prévention santé pour chacun Ergonomie Poste de Travail de Bureau Céline Jouve Ostéopathe Pierre-Jean Gallo CSL42 A l époque, on ne perdait pas de temps avec l ergonomie. POSITION 1. Réglage de la chaise

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation PLAN : I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation I/ INTRODUCTION : Les 2 applications principales du travail avec élastique sont la re-musculation

Plus en détail

Comment améliorer votre foulée

Comment améliorer votre foulée Comment améliorer votre foulée Dans son programme d entrainements spécialement conçue pour la femme, New Balance vous donne ce mois-ci quelques astuces pour améliorer votre foulée. Chapitre I - Les principes

Plus en détail

Sommaire. L assurage 1/1. fic-somassurage01-c3m

Sommaire. L assurage 1/1. fic-somassurage01-c3m L assurage fic-somassurage01-c3m Sommaire Le matériel Tubes, bloqueurs, plaquettes... Auto-assurage à la montée à la descente du 1 er de cordée avec appareil à la taille/épaule du second de cordée avec

Plus en détail

Activités cirque en maternelle.

Activités cirque en maternelle. Activités cirque en maternelle. Objectifs spécifiques : Compétences : Mettre en mouvement un ou plusieurs engins, exécuter des figures. Rester en équilibre sur un engin, exécuter des figures. Agir en synergie

Plus en détail

FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT

FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT Asseoir sur le bord du lit Supervision S'asseoir sur le bord d'un lit o plat 1-111a o électrique 1-111b o électrique en se tournant sur le côté 1-111c Assistance partielle

Plus en détail

Compétence attendue : Adapter des activités de manipulations d objets À des contraintes variées. Activité support : projection et réception

Compétence attendue : Adapter des activités de manipulations d objets À des contraintes variées. Activité support : projection et réception Compétence attendue : Adapter des activités de manipulations d objets À des contraintes variées Activité support : projection et réception Dans un système de contraintes, l enfant va, pour répondre à des

Plus en détail

LE TRIPLE-SAUT. Affaire de CONSTANTES. de VARIABLES

LE TRIPLE-SAUT. Affaire de CONSTANTES. de VARIABLES LE TRIPLE-SAUT Affaire de CONSTANTES et de VARIABLES Bilan du stage ETR triple-saut à Saint Malo (4 au 6 avril 2015) Intervenant responsable ETR : Hugo MAMBA-SCHLICK Intervenants ETR : Bruno MONNERAIS

Plus en détail

Prépa physique Pôle régional-cens Saison 2009-2010. [(15 position ping 10 tapping 15 sautiller sur place) * 5] *2

Prépa physique Pôle régional-cens Saison 2009-2010. [(15 position ping 10 tapping 15 sautiller sur place) * 5] *2 2 séances de physique par semaine (excepté septembre et octobre) - lundi : travail d endurance - jeudi : travail de coordination, travail du pied, explosivité, gainage, Jeudi 08 octobre : Travail d appui

Plus en détail