Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires"

Transcription

1 Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 1

2 SOMMAIRE I- DONNEES GENERALES I-1 Contribution à l économie nationale I-2 Facture énergétique I-3 Evolution de la balance énergétique II HYDROCARBURES II-1 Caractéristiques 2011 II-2 Importations du pétrole brut et des produits pétroliers II-3 Exportations des produits pétroliers II-4 Production de la raffinerie de la SAMIR II-5 Mise en œuvre du pétrole brut (Entrées de la raffinerie) II-6 Evolution des ventes des produits pétroliers II-7 Gaz naturel III- ENERGIE ELECTRIQUE III-1 Caractéristiques 2012 III-2 Evolution de la puissance installée III-3 Energie électrique nette appelée III-4 Distribution de l électricité III-5 Consommation des combustibles pour la production de l électricité III-6 Electrification rurale IV- EMISSIONS DE CO2 DUES A LA CONSOMMATION ENERGETIQUE CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 2

3 I - DONNEES GENERALES : I-1 Contribution à l Economie Nationale Recettes fiscales (Milliards DH) Facture Energétique brute (Milliards DH) Consommation Energétique (Mtep) Investissements (Millions de DH) Soutien aux produits pétroliers Consommation (tep/hab) Consommation d électricité (kwh/hab) * ,5 12,5 12, ,3 24,5 19,1 21,4 26,6 37,6 44,4 51,8 69,7 50,6 67,27 85,9 104,3 10,5 10,9 11,5 12,2 12,9 13,7 14,8 15,1 16,1 17,3 17, ,7 3,7 7,4 7,7 10,7 24 8,2 22, ,2 0,36 0,37 0,39 0,40 0,42 0,45 0,47 0,48 0,51 0,54 0, ,5 *Données provisoires CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 3

4 I - DONNEES GENERALES I-2 Facture Energétique Importations Milliards DH * Pétrole brut et produits pétroliers 16,2 18,9 23,1 33,4 39,7 45,9 59,7 43,8 59,1 75,9 92,3 Charbon 2,5 2,0 3,0 3,7 3,6 4,3 6,7 4,5 4,4 5,4 5,9 Gaz naturel 0,5 0,8 0,9 1,3 1 1,3 1,7 3,3 Electricité 0,4 0,5 0,5 0,5 1,1 1,6 3,3 2,3 2,5 2,9 2,8 Total 19,1 21,4 26,6 38,1 45,2 52, ,6 67,3 85,9 104, Exportations Milliards DH * Total des exportations 1,24 0,41 1,21 1,61 1,87 1,9 4,21 2,19 3,59 5,96 6, Facture énergétique nette Milliards DH * Facture énergétique nette** 17,9 21,0 25,4 36,5 43,3 50,8 66,8 49,4 63,7 79,9 98 *Données provisoires : Source office des changes ** importations-exportations CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 4

5 DONNEES GENERALES Milliards DH ,1 21,4 26, ,1 Facture énergétique brute 71 67,3 52,7 51,6 45, Milliards DH Facture pétrolière Soutien aux produits pétroliers DH/T Evolution du prix du pétrole brut à l importation Milliards DH , ,4 10,7 7,7 8,2 0,7 3, CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 5

6 DONNEES GENERALES (%) Taux d évolution de la consommation énergétique en comparaison avec le taux de la croissance économique Taux de croissance de la consommation énergétique est supérieur au taux de croissance du PIB CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 6

7 DONNEES GENERALES I-3 Evolution de la balance énergétique Ktep * Production Pétrole et Gaz Naturel Hydraulique Eolien Consommation Produits Pétroliers Charbon Hydraulique Gaz Naturel Echange de l électricité ** Eolien Part des Produits Pétroliers (%) 61, ,6 62,2 59,8 58,8 61,4 60,1 61,4 61,7 60,7 Dépendance (%) 96,8 95,6 95,4 97,2 97,1 97,3 97,5 94,6 93,0 95,6 96,1 *données provisoires ** importations-exportations CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 7

8 KTep DONNEES GENERALES Evolution de la consommation énergétique par source d énergie Eolien Echange de l'électricité Gaz Naturel 9000 Hydraulique 6000 Charbon 3000 Produits Pétroliers Ktep : 1000 Tonnes Equivalent Pétrole CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 8

9 DONNEES GENERALES Variation de la consommation d énergie primaire 2012/ (%) Produits Pétroliers Charbon Hydraulique Gaz Naturel 5.09 Echange de l électricité 5.00 Eolien CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 9

10 DONNEES GENERALES Répartition de la consommation énergétique ,64 Mtep +5,4 % /an ,76 Mtep Hydraulique 2.1% Charbon 31.9% Gaz Naturel 0.5% Echanges de l'électrcité 3.5% Eolien 0.5% Produits Pétroliers 61.6% Gaz Naturel 6.7% Hydraulique 2.4% Charbon 22.0% Echanges de l'électricité 7.2% Eolien 1.1% Produits Pétroliers 60.7% CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

11 II HYDROCARBURES II-1 Caractéristiques 2012 Consommation : o o Produits pétroliers : 10,8 Millions tonnes Gaz naturel : MNm3 Production : o Condensat : T o Gaz naturel : 75 MNm 3 Facture pétrolière :92,3 Milliards de DH Capacité de raffinage : 10 MT/an Gazoduc Maghreb Europe : capacité 12,5 Mrds m3/an Nombre de sociétés de distribution : o Produits pétroliers liquides : 15 o Gaz de pétrole liquéfiés : 16 Nombre de stations de service : Nombre de centres emplisseurs : 35 Capacité d emplissage butane : 1,9 MT/an (1poste de 8 h/j) Capacité de stockage chez les Distributeurs o Produits pétroliers liquides : T o Butane : T Propane : T CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

12 HYDROCARBURES II-2 Importations de pétrole brut et des produits pétroliers (ktonnes) PETROLE BRUT PROPANE BUTANE GAS OIL JET F,OIL PARAFFINE&HUILES BITUMES SUPER TOTAL Importations du pétrole brut en 2011 : 5136 KT RUSSIE 9.9% COLOMBIE 2.8% IRAQ 28.2% A.SAOUDITE 59.0% CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

13 Evolution des importations du pétrole brut par pays d origine 8000 KT A.SAOUDITE IRAK RUSSIE COLOMBIE IRAN AFRIQUE DU SUD LIBYE NIGERIA ALGERIE UKRAINE CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

14 HYDROCARBURES II-3 Exportations des produits pétroliers (ktonnes) NAPHTA 596,6 522,2 612,8 689,5 493,6 602,7 462,8 328, ,9 413,2 HUILE DE BASE 46,3-27,6 32,6 21,6 4,1 27,8 23,8 23,1 45,7 34,5 FUEL OIL 744,2 298,1 784,5 623,7 595,8 624,5 190,5 222,5-75,5 47,4 BITUMES ,0 20,1 17, ,9 46,4 ESSENCES ,2 JET ,1 422,2 GASOIL ,0 5,2 31,4 236, ,7 Source :SAMIR II-4 Production de la raffinerie de la SAMIR (ktonnes) BUTANE 190,4 63,8 91,1 161,0 150,3 134,8 124,4 71,8-2,3 7,8 86,4 ORDINAIRE 76,5 58,1 49,1 12,8 N est plus commercialisé SUPER 300,0 74,0 207,8 358,9 373,2 365,2 404,3 313,2 327,9 414,9 406,5 PROPANE 41,7 3,5 13,3 42,7 41,6 35, ,6 24,6 29,8 28,4 LAMPANT 80,1 52,1 11,6 1,8 2,8 N est plus commercialisé JET A1 137,2 107,5 174,1 264,0 235,7 292,4 262,2 256,8 410,1 553,1 877,5 GAS OIL 2323,4 1535,7 2254,2 2295,0 2032,9 1996,1 1818,8 1385,4 2256,2 2402,7 2481,1 FUEL OIL 1999,5 1747,5 2263,9 2545,1 2264,7 2269,1 1879,9 1492,2 1586,2 2441,2 2117,5 NAPHTA 527,2 558,8 625,2 650,5 529,6 596,3 454,5 334,6 537, ,5 Source :SAMIR CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

15 année HYDROCARBURES II-5 Mise en œuvre du pétrole brut (Entrées de la raffinerie) en millions tonnes mise en œuvre 6,35 4,42 6,21 7,02 6,27 6,39 5,70 4,64 5,45 5,12 5,54 Source :SAMIR Evolution de la mise en oeuvre du pétrole brut Millions tonnes CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

16 HYDROCARBURES II-6 Evolution des ventes des produits pétroliers (ktonnes) Produits Propane 116,1 113,5 136,3 151,6 162,7 170,8 180,2 165,3 168,8 Butane 1 144, , , , , , , , ,1 Essences 399,4 384,8 379,6 375,7 387,8 417,5 478,3 506,4 549,3 Pétrole lampant 91,9 46,6 16,3 11,5 5,6 Variation 2012/2010 (%) 146,8 138,9-5, ,9 2019,5 7,1 564,7 569,3 0,8 Carburéacteur 282,2 291,7 321,3 367,9 416,6 483,9 483,5 487,6 560,0 563,5 505,6-10,3 Gasoil 3 040, , , , , , , , ,3 4903,1 1,5 Fuel oil 1 354, , , , , , , , , ,4 2648,6-1,4 TOTAL 6 428, , , , , , , , , , ,9 1,0 CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

17 HYDROCARBURES Evolution des ventes des produits pétroliers kt Propane Butane Essences Pétrole lampant Carburéacteur Gasoil Fuel oil CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

18 HYDROCARBURES Répartition des ventes des produits pétroliers ,7 kt + 5,3 %/an ,9 KT Fuel Oil 21% Propane 2% Butane 18% Essences 6% Fuel oil 25% Propane 1% Butane 19% Ess. super 5% Carburéacteur 4% Gasoil 49% Gasoil 45% Carburéacteur 5% CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

19 HYDROCARBURES II-7 Gaz naturel a- Redevance du Gaz naturel : Redevance de transit du Gazoduc Maghreb Europe (GME) Redevance en nature- Millions Nm ,23 640,8 474,17 Redevance en devise - Millions Nm ,4 80,67 36,6 183,32 Total de la redevance- Millions Nm ,4 663,9 677,4 657, En MNm3 Redevance en devise Redevance en nature CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

20 b- Consommation du gaz naturel En Millions Normal m3 (MNm3) Origine Redevance en nature ,23 640,8 474,17 Importations ,4 636,83 Production nationale ,34 49,6 41,18 49,91 56,19 75 Total ,34 533,6 586,18 633,14 801, En MNm3 Evolution de la consommation du gaz naturel Redevance en nature Importations Production nationale CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

21 III- ENERGIE ELECTRIQUE III-1 Caractéristiques 2012 Puissance installée: MW Energie nette appelée : 31,06 TWh Evolution de la consommation : 8% /11 Energie journalière appelée maximale : MWh (+9,8%/11) Puissance maximale appelée à la pointe : MW (+8%/11) Echanges (Importations-Exportations) : 4 841,3 GWh Nombre de villages électrifiés dans la cadre du PERG: Taux d électrification rurale (PERG): 98,06% Potentiel solaire : 5 KWh/m²/j Potentiel éolien : MW CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

22 ENERGIE ELECTRIQUE III-2 Evolution de la puissance installée : En MW Hydraulique ,1 1770,1 1770,1 dont STEP Thermique Eolien ,9 254,9 Total , Source ONEE Evolution de la puissance installée En MW +51,7% CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

23 ENERGIE ELECTRIQUE III-3 Energie électrique nette appelée en GWh ORIGINE DE LA PRODUCTION Production ONE -Hydraulique 842, , , , , , ,5 2952, , , dont STEP 9,0 447,3 602,5 416,3 443,7 383, , STEP énergie absorbée pour le pompage -9,6-496,1-728,1-528,7-574,5-504,8-218,4-180,6-248,3 -Thermique 3 680, , , , , , ,4 4850, , , ,5 -Parcs Eoliens 14,4 14,8 13,1 15,4 9,0 96,7 145,6 233,5 493,2 535,3 582 Total 4 537, , , , , , , , , , ,2 2-Production concessionnelle 9566,4 9563, , , , , , , , , ,8 - JLEC (charbon) 9 386, , , , , , , , , ,1 - CED (éolien) 179,5 188,0 185,8 190,9 174,2 182,2 152,6 157,9 165,6 156, EET (gaz naturel) 2 003, , , , , , ,7 3- Echanges d'énergie (Importations -Exportations) 1 392, , ,9 813, , , , , , ,3 4- Apports des tiers nationaux 84,2 44,9 76,3 85,5 39,5 32,5 40,0 126,1 151,8 216,9 139,2 5- Consommation Auxiliaires -40,5-43,4-39,9-42,8-55,9-40,4-29,7-36,7-41, ,9 Energie nette appelée , , , , , , , , , , ,6 Taux d'évolution 8,0% 7,0% 8,8% 8,1% 7,1% 6,2% 4,2% 6,1% 8,4% 8% Source :ONEE - JLEC : Central thermique de Jorf Lasfar - CED : Parc éolien de Abdelkhalak Toress - EET : Energie Electrique de Tahaddart CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

24 Twh ENERGIE ELECTRIQUE Evolution de l'énergie nette appelée Taux d'évolution de l'énergie nette appelée % 8.0% 7.0% 8.8% 7.1% 8.1% 6.2% 4.2% 6.10% 8.4% 8% 5 0 CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

25 ENERGIE ELECTRIQUE Année 2012 Gaz naturel 19.3% Fuel + Gasoil 17.9% Energie injectée par nature de combustible Hydraulique 5.1% Eolien 2.3% STEP 0.6% Importation 17.6% Appor t des tiers 0.4% Charbon 36.9% Importation 17.6% Production Concessions 41.0% Energie injectée par source Tiers nationaux 0.4% Production ONE 41.0% CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

26 ENERGIE ELECTRIQUE III-4 Distribution de l Electricité En GWh THT, HT, MT dont ,4 Régies ,5 Autres abonnés ,9 Basse tension ,5 TOTAL ,9 Source :ONEE GWh Evolution des ventes de l'électricité CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

27 ENERGIE ELECTRIQUE III-5 Consommation des combustibles pour la production de l électricité /11 (%) Fuel (KT) 422,0 528,8 574,2 814,6 751,3 735, ,2 969, , , ,6-0,8 Charbon (KT) 4 250, , , , , , , , , , ,1 0,3 Coke de pétrole (KT) 68,0 81,0 145,0 183,0 121,0 94,0 72,2 40, Gaz naturel (MNm3) ,0 423,0 480,0 484,0 545,0 583,0 745, ,1 Gasoil (KT) 12,3 9,1 8,0 3,3 3,6 38,0 74,8 14,0 32,8 39,9 23,2-41,9 Source : ONEE CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

28 ENERGIE ELECTRIQUE III-6 Electrification Rurale TOTAL RESEAU TOTAL SOLAIRE TOTAL GENERAL Taux Electrification Année Village Foyer Village Foyer Village Foyer Rurale % % % % % % % % % % % % ,4% ,5% ,8 % ,4% ,06% Total ,06% Source :ONEE CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

29 ENERGIE ELECTRIQUE Evolution du taux d électrification rurale 120% 100% 80% 72% 81% 88% 93% 95.4% 96.5% 96.8% 97.4% 98.06% 60% 40% 20% 18% 22% 27% 32% 39% 45% 50% 62% 55% 0% CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

30 EMISSIONS DE CO2 DUES A LA CONSOMMATION ENERGETIQUE Emissions de CO2 (En millions de tonnes) 33,8 34,6 36,8 40,3 41,0 42,6 44,6 43,7 46,6 50,94 52,17 Emissions de CO2 par habitant (T CO2/habitant) 1,16 1,17 1,23 1,34 1,34 1,38 1,43 1,39 1,46 1,58 1,6 Emissions de CO2 dues à la production de l électricité (g CO2/KWh) Source : Calcul DOP Répartition des émissions de CO2 par source d'énergie en ,67 859,23 877,65 851,31 833,87 824,59 815,11 727,15 730,9 777,2 742,15 Charbon 30,6% Gaz naturel 5,2% Produits pétroliers 64,2% CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

31 EMISSIONS DE CO2 DUES A LA CONSOMMATION ENERGETIQUE Evolution des émissions de CO2 Tonne CO2 g CO2/KWh Tonne CO2/habitant CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

32 ANNEXES CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

33 Abréviations Organismes : Unités ONEE : Office National de l Electricité et de l Eau Potable SAMIR : Société Anonyme Marocaine de l'industrie du Raffinage T : Tonnes KT : Kilo Tonnes (1000 tonnes) Tep : Tonne équivalent pétrole Ktep : Kilo Tep (1000 tep) MNm3 : Million Normal mètre cube MW : Méga Watt KWh : Kilo Watt Heure GWh : Géga Watt Heure (10^6 KWh) TWh : Téra Watt Heure ( 10^9 KWh CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

34 Facteurs de Conversion Produits pétroliers : 1 Tonne= 1 tep Charbon : 1 Tonne =0,66 tep Coke de pétrole : 1 Tonne =0,72 tep Electricité importée 1 Gwh=0,26 Ktep Gaz naturel : 1 MNm3 = 1 Ktep Electricité hydraulique : 1 Gwh=0,26 Ktep Electricité éolienne : 1 Gwh=0,26 Ktep CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION

Statistiques énergétiques France

Statistiques énergétiques France Statistiques énergétiques France Avril 2001 180 160 140 120 Indice base 100 en 1973 Produit intérieur brut en volume Consommation totale d'énergie primaire 100 80 Consommation Émissions de CO2 60 de produits

Plus en détail

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux

Plus en détail

Consommation Energétique Finale de l Algérie

Consommation Energétique Finale de l Algérie Données & Indicateurs Ministère de l Energie et des Mines Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Consommation Energétique Finale de l Algérie Edition 2007

Plus en détail

ACTIVITE INDUSTRIELLE

ACTIVITE INDUSTRIELLE ACTIVITE INDUSTRIELLE 28 ENERGIE ELECTRIQUE APPELEE L énergie électrique nette appelée au cours de l année 2002 a atteint 15 539.6 GWh, en progression de 5 % par rapport à l année 2001. ENERGIE APPELEE

Plus en détail

RAPPORT STATISTIQUE SYNTHESE. Secteur de l énergie. Electricité et hydrocarbure

RAPPORT STATISTIQUE SYNTHESE. Secteur de l énergie. Electricité et hydrocarbure SERVICE DE L ENERGIE ET DES MINES RAPPORT STATISTIQUE SYNTHESE Secteur de l énergie Electricité et hydrocarbure ANNÉE 2009 Approvisionnement, production et utilisation de l énergie en Polynésie française

Plus en détail

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1 Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national Casablanca, 15 Mars 2010 1 UNE PROMOTION COHERENTE DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l énergie et des Mines. Résultat du Secteur de l Energie et des Mines pour l'année 2005

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l énergie et des Mines. Résultat du Secteur de l Energie et des Mines pour l'année 2005 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l énergie et des Mines Direction des systèmes d information, des analyses économiques et de la documentation Résultat du Secteur de l Energie

Plus en détail

Présentation du système électrique Marocain

Présentation du système électrique Marocain Présentation du système électrique Marocain Activités de l ONEE-BE Production Transport DISTRIBUTION Challenges pour le secteur électrique Evolution de la demande en énergie Forte dépendance au pays étranger

Plus en détail

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11 Le marché de l énergie en 2010 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès 50 1210 Bruxelles N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be tél. 02 277 51

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Mohamed Amine NAHALI Ministry of Industry, Energy and Mining - TUNISIA Istanbul, 15-16 juin 2015 Consommation M tep Croissance

Plus en détail

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003)

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Consommation Taux d'indépendance énergétique Energie Electricité Pouvoir calorifique Consommation

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Tunis, le 13/06/2015 Abdessalem EL KHAZEN Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie ʺANMEʺ Le Contexte Energétique Tunisien

Plus en détail

Etude sur le cadre organisationnel, institutionnel et législatif pour la promotion des Énergies Renouvelables

Etude sur le cadre organisationnel, institutionnel et législatif pour la promotion des Énergies Renouvelables Etude sur le cadre organisationnel, institutionnel et législatif pour la promotion des Énergies Renouvelables Rapport préfinal Version longue Juillet/Décembre 2007 Reference no.: 81087707 Project no.:

Plus en détail

L électricité. La consommation. La production. Le solde des échanges. A o û t 2 0 0 3. par Sylvie Scherrer

L électricité. La consommation. La production. Le solde des échanges. A o û t 2 0 0 3. par Sylvie Scherrer F a i t s e t c h i f f r e s p o u r 2 0 0 3 L électricité par Sylvie Scherrer Observatoire de l Energie, DGEMP, Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie La consommation La consommation

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE

LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE Bernard LAPONCHE 18 mai 2011 www.global-chance.org LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE UNE COMPARAISON

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 2004

BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 2004 BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 24 Rapport Final Novembre 26 Visa 5/489/NOLL pour le compte du Ministère de la Région Wallonne DGTRE BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 24 Rapport final Novembre

Plus en détail

Contexte énergétique et son évolution. RWDR GT Prospective 6 juillet 2012

Contexte énergétique et son évolution. RWDR GT Prospective 6 juillet 2012 Contexte énergétique et son évolution RWDR GT Prospective 6 juillet 2012 1 Importance du renouvelable Au niveau mondial Monde Monde toe : ton oil equivalent, tonne d équivalent pétrole (tep) en français

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Plan général du cours Introduction Les sources d énergie Les vecteurs d énergie Les consommateurs Les systèmes de tension 1 transmission réserve Source : Microsoft 2 1 Source Vecteur d énergie Consommateur

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE INTRODUCTION DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Note au sous groupe gouvernance du groupe d experts. * L URANIUM DANS LE BILAN ENERGETIQUE FRANÇAIS Bernard LAPONCHE 3 avril 2013 * Dans les échanges

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

Président a.i. du Comité de direction Rue du Progrès, 50 1210 BRUXELLES

Président a.i. du Comité de direction Rue du Progrès, 50 1210 BRUXELLES Le marché de l énergie en 2009 Le marché de l énergie en 2009 2 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès, 50 1210 BRUXELLES N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be

Plus en détail

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril avril N - Le prix du pétrole dans ans : dollars/baril Les observateurs et les institutions internationales font des hypothèses très conservatrices en ce qui concerne le prix du pétrole dans les dix prochaines

Plus en détail

Présentation de la Société NAFTAL

Présentation de la Société NAFTAL SOCIETE NATIONALE DE COMMERCIALISATION ET DE DISTRIBUTION DE PRODUITS PETROLIERS Filiale de SONATRACH, spa au capital social de 15 650 000 000 DA Présentation de la Société NAFTAL Mai 2014 Historique &

Plus en détail

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC L ONEE BRANCHE ELECTRICITE EN CHIFFRES 2012 Collaborateurs 8 700 Clients 4,7 millions Chiffre d affaire 24 milliards DH Investissements 4,6 milliards DH Puissance

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Royaume du Maroc. Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation. Approche économique du secteur énergétique

Royaume du Maroc. Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation. Approche économique du secteur énergétique Royaume du Maroc Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation Approche économique du secteur énergétique Février 22 Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres

Plus en détail

Une expertise au service de tous www.apere.org

Une expertise au service de tous www.apere.org Energie: Services et consommation Nous subissons les prix internationaux Prix d achat de l énergie (ménages, entreprises) L énergie est un produit subsidié (Pq? Comment?) Pour une transition 100% ER Liens

Plus en détail

OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC

OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC Production d énergie et consommations finales en Basse-Normandie Etat des lieux 2010 Evolution 2004-2010 Unité de méthanisation de Cavigny (50),

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

SUISSE: INVENTAIRE DU SOUTIEN PUBLIC ET DES DÉPENSES FISCALES ESTIMÉS POUR LES COMBUSTIBLES FOSSILES

SUISSE: INVENTAIRE DU SOUTIEN PUBLIC ET DES DÉPENSES FISCALES ESTIMÉS POUR LES COMBUSTIBLES FOSSILES SUISSE: INVENTAIRE DU SOUTIEN PUBLIC ET DES DÉPENSES FISCALES ESTIMÉS POUR LES COMBUSTIBLES FOSSILES Ressources énergétiques et structure du marché La Suisse ne produit aucun combustible fossile et compte

Plus en détail

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité République du Sénégal Un peuple Un but Une foi - - - - - - - - - - - Ministère de l Energie ENERGIE par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité Dakar, le 10 mars 2014 CONTEXTE Important retard d

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

Expérience Tunisienne dans l Efficacitl l Industrie: Politique, Instruments & RéalisationsR

Expérience Tunisienne dans l Efficacitl l Industrie: Politique, Instruments & RéalisationsR FORUM ECO-CITIES CITIES Marseille, 11-12 octobre 2011 Expérience Tunisienne dans l Efficacitl EfficacitéEnergétique dans l Industrie: Politique, Instruments & RéalisationsR Kawther LIHIDHEB UEEI ANME Plan

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics 29 novembre 2013 COLLOQUE La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics Par David CLARINVAL Député fédéral Bourgmestre de Bièvre Le rôle des pouvoirs publics

Plus en détail

G. La situation institutionnelle de la maîtrise de l énergie au Sénégal

G. La situation institutionnelle de la maîtrise de l énergie au Sénégal VERSION PROVISOIRE Juin 2007 Maîtrise de l Energie : Institutions et Développement Blandine Antoine et Elodie Renaud G. La situation institutionnelle de la maîtrise de l énergie au Sénégal Le secteur de

Plus en détail

Atelier de formation sur les Contributions Prévues Déterminées au niveau National (CPDN)

Atelier de formation sur les Contributions Prévues Déterminées au niveau National (CPDN) Atelier de formation sur les Contributions Prévues Déterminées au niveau National (CPDN) Pépinière A Ligne de base et données concernant les CPDN Intervention d un pays: Cas de la CPDN du Maroc Abdelkarim

Plus en détail

AfricaSolar 2015 Le marché solaire en Afrique, atouts et faiblesses. du 25 au 27 Juin 2015 Ouagadougou Burkina Faso

AfricaSolar 2015 Le marché solaire en Afrique, atouts et faiblesses. du 25 au 27 Juin 2015 Ouagadougou Burkina Faso AfricaSolar 2015 Le marché solaire en Afrique, atouts et faiblesses du 25 au 27 Juin 2015 Ouagadougou Burkina Faso 1 l Efficacité Energétique & le Solaire pour un Développement Durable de l Afrique Tahar

Plus en détail

ETUDES DEPF. Quel positionnement régional pour le Maroc en matière de compétitivité énergétique? Royaume du Maroc

ETUDES DEPF. Quel positionnement régional pour le Maroc en matière de compétitivité énergétique? Royaume du Maroc ETUDES DEPF Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions Financières Quel positionnement régional pour le Maroc en matière de compétitivité énergétique? Table des matières Introduction... 3

Plus en détail

Evaluation de l impact économique de la filière hydroélectrique française

Evaluation de l impact économique de la filière hydroélectrique française Evaluation de l impact économique de la filière hydroélectrique française Emploi, bilan carbone, balance commerciale, recettes publiques 11 janvier 2013 BIPE 2012 Evaluation de l impact économique de la

Plus en détail

THESE DE DOCTORAT d'etat. Présentée par. Hassan NFAOUI

THESE DE DOCTORAT d'etat. Présentée par. Hassan NFAOUI UNIVERSITÉ MOHAMMED V AGDAL FACULTÉ DES SCIENCES Services des affaires estudiantines Rabat N d ordre 8 Discipline : Physique Spécialité : Energétique Titre : THESE DE DOCTORAT d'etat Présentée par Hassan

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ. et le projet GAZ du Maroc

DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ. et le projet GAZ du Maroc DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ et le projet GAZ du Maroc Le groupe GDF SUEZ a suivi avec grand intérêt l annonce de la feuille de route GAZ du Maroc par Monsieur le Ministre de l Energie Abdelkader

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC CENTRALE A CYCLE COMBINE DE TAHADDART

ROYAUME DU MAROC CENTRALE A CYCLE COMBINE DE TAHADDART ROYAUME DU MAROC CENTRALE A CYCLE COMBINE DE TAHADDART DESCRIPTION DU PROJET UN PROJET, UNE LOCALITÉ L Office National de l Electricité a lancé le projet de réalisation de la centrale à cycle combiné de

Plus en détail

12 318 km2, 2,3 % de l espace national 150 km de côtes

12 318 km2, 2,3 % de l espace national 150 km de côtes 12 318 km2, 2,3 % de l espace national 150 km de côtes 2 départements (Eure et Seine-Maritime) 1 419 communes, dont 82 % de communes rurales 6 communautés d agglomération, 64 communautés de communes Taux

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2013 ET PERSPECTIVES 2014

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 5 FÉVRIER 2014 5 mars 2014: Mise à jour de certaines données 2013 estimées. 1 SOMMAIRE 1 LE MARCHÉ PÉTROLIER EN 2013

Plus en détail

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD Désenclavement nordique du pétrole par un jumelage éolien - micrognl

Plus en détail

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat. Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.tn marrouchbar@yahoo.fr Sfax, le 25 Février 2015 PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

P an n d e d l a p r p ésent n ation

P an n d e d l a p r p ésent n ation Journée d information EnergyManagement System & ISO 50001 Tunis 7 Décembre 2012 Expérience Tunisienne dans l Efficacité Energétique dans l Industrie: Politique, Instruments & Réalisations KawtherLIHIDHEB

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 1 L ÉVÉNEMENT 2014 : FORTE BAISSE DU PRIX DU BARIL Source : UFIP avec des données Reuters 2 1 Marchés

Plus en détail

Connaître la production et la consommation d énergie en Guyane.

Connaître la production et la consommation d énergie en Guyane. Le bilan énergétique de la Guyane Connaître la production et la consommation d énergie en Guyane. Ademe Guyane - Le bilan énergétique 1 Quelles énergies utilisons-nous et en quelles quantités? Quels secteurs

Plus en détail

Energy Management System & ISO 500001

Energy Management System & ISO 500001 Energy Management System & ISO 500001 Tunis 29 janvier 2013 Expérience Tunisienne dans l Efficacité Energétique dans l Industrie: Politique, Instruments & Réalisations Kawther LIHIDHEB UEEI ANME Plan de

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

Plus en détail

Rapport sur. Le système de compensation au Maroc. Diagnostic et propositions de réforme

Rapport sur. Le système de compensation au Maroc. Diagnostic et propositions de réforme Rapport sur Le système de compensation au Maroc Diagnostic et propositions de réforme Janvier 2014 Royaume du Maroc Cour des comptes Rapport sur Le système de compensation au Maroc Diagnostic et propositions

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie Philippe BOUCLY Conseiller Spécial à GRTgaz CHERBOURG 1 er Vice Président de l AFHYPAC 26 Mars 2014 1 GRTgaz dispose du plus long réseau de

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

Le grand quizz de l'énergie. I Culture générale et vie quotidienne

Le grand quizz de l'énergie. I Culture générale et vie quotidienne Le grand quizz de l'énergie I Culture générale et vie quotidienne I Culture générale & Vie quotidienne 1) Combien d'énergie est consommée chaque année dans le monde? A 5 millions de tep (5 Mtep) B 11 millions

Plus en détail

1- A partir des informations données ci-dessus et de vos connaissances, compléter le tableau suivant :

1- A partir des informations données ci-dessus et de vos connaissances, compléter le tableau suivant : THEME ENJEUX ENERGETIQUES CH 1 : BESOINS EN ENERGIE 1. NOS DIFFERENTES SOURCES ET FORMES D ENERGIE 1.1. «Différence entre source d énergie et forme d énergie» Le travail de l homme qui veut pouvoir utiliser

Plus en détail

1 er réseau de chaleur en France

1 er réseau de chaleur en France 1 er réseau de chaleur en France CPCU, une Entreprise Publique Locale avec pour actionnariat : 64,39% : GDF Suez Energie Services 33,50% : Ville de Paris 2,11% : public 396 ME de chiffre d affaires La

Plus en détail

SIE Sénégal UN OUTIL D AIDE À LA PRISE DE DÉCISION www.sie-energie.gouv.sn

SIE Sénégal UN OUTIL D AIDE À LA PRISE DE DÉCISION www.sie-energie.gouv.sn REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------- MINISTERE DE LA COOPERATION INTERNATIONALE DES TRANSPORTS AERIENS DES INFRASTRUCTURES ET DE L ENERGIE SYSTEME D INFORMATION ENERGETIQUE DU SENEGAL

Plus en détail

Relever les défis du système électrique en intégrant les énergies renouvelables

Relever les défis du système électrique en intégrant les énergies renouvelables Structure: Relever les défis du système électrique en intégrant les énergies renouvelables Considérer les solutions de stockage possibles comme un élément d'intégration Chercher des voies nouvelles avec

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

ENQUETE NATIONALE RESEAUX DE CHALEUR ET DE FROID. Rapport 2014 ILE-DE-FRANCE

ENQUETE NATIONALE RESEAUX DE CHALEUR ET DE FROID. Rapport 2014 ILE-DE-FRANCE ENQUETE NATIONALE SUR LES RESEAUX DE CHALEUR ET DE FROID Rapport 2014 Restitution régionale des statistiques ILE-DE-FRANCE Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine 28 rue de

Plus en détail

Christian de Gromard AFD, Agence Française de Développement Environnement et Infrastructure

Christian de Gromard AFD, Agence Française de Développement Environnement et Infrastructure La fracture énergétique et les bioénergies dans les économies en développement Christian de Gromard AFD, Agence Française de Développement Environnement et Infrastructure Agence Française de Développement

Plus en détail

La fin (annoncée) des énergies fossiles

La fin (annoncée) des énergies fossiles La fin (annoncée) des énergies fossiles Consommation annuelle et prévisions Pétrole, la production et la demande Avantages et utilisation du pétrole Réserves mondiales de pétrole et gaz naturel La fin

Plus en détail

les chiffres clés de l énergie en Guadeloupe Publication 2014

les chiffres clés de l énergie en Guadeloupe Publication 2014 OBSERVATOIRE régional de l énergie et du climat Publication 2014 les chiffres clés de l énergie en Guadeloupe bilan 2013 En Bref La stabilisation des consommations d'énergie depuis 2010 se confirme en

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

Inde : l Electricité, clef de la croissance. Le choix du charbon.

Inde : l Electricité, clef de la croissance. Le choix du charbon. Lionel Taccoen Juillet 2011(revu janvier 2012) Inde : l Electricité, clef de la croissance. Le choix du charbon. Le 21 juin 2011, l Agence de notation Fitch a mis en doute les objectifs de croissance officiels

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Gestion du réseau électrique et stockage massif de l énergie Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Plan de la présentation 1. Les évolutions à l œuvre tant du côté de la consommation

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

Diagramme sur l écoulement d énergie au Canada 2012. Statistique Canada (2014)

Diagramme sur l écoulement d énergie au Canada 2012. Statistique Canada (2014) 2 Diagramme sur l écoulement d énergie au Canada 2012 Statistique Canada (2014) 3 Québec 2012 4 État de l énergie au Québec 2015 RÉTROSPECTIVE DE L ANNÉE 2014 LE SYSTÈME ÉNERGÉTIQUE DU QUÉBEC SOURCES D

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L ENERGIE. Chiffres clés 2010 60%

OBSERVATOIRE DE L ENERGIE. Chiffres clés 2010 60% OBSERVATOIRE DE L ENERGIE Chiffres clés 2010 20% 80% 60% 40% Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès 50 1210 BRUXELLES N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be

Plus en détail

HYSEO Energies Renouvelables. 10 rue Royale 75008 PARIS Website : hyseo.fr TEL : 00 33 6 22 35 21 59

HYSEO Energies Renouvelables. 10 rue Royale 75008 PARIS Website : hyseo.fr TEL : 00 33 6 22 35 21 59 HYSEO Energies Renouvelables 10 rue Royale 75008 PARIS Website : hyseo.fr TEL : 00 33 6 22 35 21 59 Sommaire 2 1 Présentation HYSEO 2 Notre expertise 3 Nos références les ombrières solaires de parking

Plus en détail

Programme «La Frégate»

Programme «La Frégate» Programme «La Frégate» Programme «La Frégate» Le Pourquoi Une Vision d avenir Navires modernisés, production de puissance optimisée, + Utilisation de carburants alternatifs, consommation maîtrisée, émissions

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

COUP D OEIL SUR LES PRODUITS DE BASE Edition spéciale sur l énergie

COUP D OEIL SUR LES PRODUITS DE BASE Edition spéciale sur l énergie Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement COUP D OEIL SUR LES PRODUITS DE BASE Edition spéciale sur l énergie N 3 - Février 2012 INTRODUCTION Ce numéro du Coup d œil sur les produits

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

Tunisie : une politique nationale d efficacité énergétique

Tunisie : une politique nationale d efficacité énergétique Tunisie : une politique nationale d efficacité énergétique NEJIB OSMAN/JUILLET 2012 Nejib Osman est directeur Études et Planifications à l Agence Nationale pour la Maîtrise d Energie (ANME) en Tunisie.

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

Notion d électricité

Notion d électricité Notion d électricité Tension: volts U en v; kv (équivalent pression) ex: alimentation de transformateur en 20000v =20kv Tension de référence distribuée 230v/ 400V (+6%-10%) ex en monophasé 207v mini à

Plus en détail

Référence technique. Conversions d'énergie thermique APERÇU

Référence technique. Conversions d'énergie thermique APERÇU Conversions d'énergie thermique APERÇU Aux fins de constance et de comparaisons, toutes les mesures de rendement énergétique des rapports Portfolio Manager sont exprimées soit en milliers d unités thermiques

Plus en détail

Les énergies renouvelables en Ile-de-France. Philippe SALVI ARENE Ile-de-France

Les énergies renouvelables en Ile-de-France. Philippe SALVI ARENE Ile-de-France Les énergies renouvelables en Ile-de-France Philippe SALVI ARENE Ile-de-France Les énergies renouvelables : définition Les nergies renouvelables par opposition aux nergies de stock (fioul, charbon, gaz,

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE Présenté par M.Mohammed LISSER Direction de l Electricité et des Energies Renouvelables Division des Energies Renouvelables et de la Maitrise de

Plus en détail

L énergie durable est à venir

L énergie durable est à venir L énergie durable est à venir MARIE C H RISTINE MARGHEM M I N I S T R E D E L É N E R G I E, D E L E N V I R O N N E M E N T E T D U D É V E LO P P E M E N T D U R A B L E C E R C L E D E WA L LO N I E,

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

INDICATEURS MENSUELS DES ECHANGES EXTERIEURS

INDICATEURS MENSUELS DES ECHANGES EXTERIEURS è INDICATEURS MENSUELS DES ECHANGES EXTERIEURS IMEE N 11/2011 Le chiffre du mois Les recettes MRE ont atteint à fin novembre 2011 53,7Milliards de dirhams contre 49,7Milliards de dirhams un an auparavant.

Plus en détail

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises Rendez-vous de l énergie Agents socio-économiques, Côte-Nord 23 février 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

CHARGE DE COMPENSATION JANVIER-SEPTEMBRE 2012-2013

CHARGE DE COMPENSATION JANVIER-SEPTEMBRE 2012-2013 RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION DU MOIS DE NOVEMBRE I CHARGE DE COMPENSATION Depuis le début de l année 2013, le cours du brent sur les marchés internationaux a connu une accalmie avec

Plus en détail