D'ENTREPRISE EN AFRIQUE: QUELS ENJEUX?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "D'ENTREPRISE EN AFRIQUE: QUELS ENJEUX?"

Transcription

1 COMMUNICA TION D'ENTREPRISE EN AFRIQUE: QUELS ENJEUX?

2 (Ç) L'Harmattan, 2005 ISBN: EAN :

3 Vincent TRAORÉ COMMUNICATION D'ENTREPRISE EN AFRIQUE: QUELS ENJEUX? L'Harmattan 5-7,rue de l'école- Polytechnique Paris FRANCE L'Harmattan Hongrie Kossuth L. u Budapest HONGRIE L'Harmattan Jtalia Via Degli Artisti, Torino ITALIE

4

5 PREFACE La communication est aujourd'hui une composante essentielle de la modernité. Elle est plus que jamais une condition du dialogue, de l'échange et du partage. Elle rend les processus démocratiques dans toutes les sociétés plus efficaces. Autant de valeurs que prône avec conviction la Francophonie. En Afrique, le sens commun réduit généralement la communication à l'information comme si ces deux notions avaient la même signification, le même poids, les mêmes effets. Dans son acception stricte, l'information signifie les moyens dont sont dotés une société, un Etat, une organisation pour collecter et diffuser des nouvelles et des connaissances. Dans un sens plus large, l'information traduit l'initiative intelligible du public à l'événement ou à des faits d'actualité, dans l'objectivité et la neutralité. Dans l'absolu, sans ces deux préalables, l'infonnation se mue en propagande. Ces caractéristiques font apparaître les limites de la frontière entre l'information et la communication. C'est à partir de cette frontière que Vincent TRAORE, l'auteur de cet ouvrage a su développer un véritable «plaidoyer sur la méthode» sur le thème de la communication d'entreprise. La communication dont ce travail a cerné les ressorts et les contours en Afrique est celle qui modifie les modes de penser et de vivre, celle qui se trouve au cœur du lien social, du rapport au monde et à l'autre. Elle est aussi celle qui confère légitimité au pouvoir des organisations, notamment des entreprises et des institutions. L'exercice est ambitieux, mais l'analyse et la réflexion qui résultent d'une solide expérience professionnelle se révèlent d'une grande utilité et constituent une contribution positive pour tous les acteurs concernés de l'espace francophone. Une contribution stimulante, parce qu'elle accorde la priorité au savoir faire et à l'action. Parce qu'elle se démarque des modèles «importés», des paradigmes et des considérations théoriques, parce qu'elle conceptualise et systématise des situations vécues et éprouvées sur le terrain de la communication d'entreprise en Afrique. 5

6 C'est, sans conteste ce qui lui confère une grande qualité didactique pour les professionnels de la communication, les enseignants et étudiants des écoles de communication, les chercheurs et tous ceux qui s'intéressent à l'univers de la communication d'entreprise en Afrique. A l'heure où la mondialisation, et le progrès des techniques qui la porte, multiplient les défis pour les pays du Sud, cet ouvrage doit stimuler les jeunes générations africaines pour qu'elles deviennent des acteurs à part entière de cette impitoyable, mais incontournable mondialisation de la communication. M. Abdou DIOUF Secrétaire général de l'organisation internationale de la Francophonie 6

7 INTRODUCTION La rédaction de cet ouvrage obéit à deux motivations: droit et devoir. Droit, parce que depuis des années que nous recevons en stage des étudiants et des professionnels, ces derniers expriment une forte demande d'un ouvrage traduisant le vécu d'un professionnel africain de la communication. Oui, un ouvrage mettant en relief les réalités, la sensibilité et la sociologie de la communication d'entreprise en Afrique. Amusé, je le fus tout d'abord parce qu'en la matière, il existe de nombreux ouvrages présentant des expériences de managers offrant des recettes toutes faites émaillées d'anecdotes. Il existe aussi nombre d'ouvrages reconnus pour leur démarche scientifique, leur panel de concepts-clés, leur arsenal de "trucs et astuces" et de prescriptions utiles. Troublé, je le fus ensuite car face à ce dilemne, je me demandais si ce qui intéressait les stagiaires pouvait être d'un quelconque intérêt pour d'autres. Alors que faire? La réponse m'a été inspirée par le devoir. Le devoir de répondre favorablement à la préoccupation des stagiaires. Le devoir, pour un Africain exerçant dans un environnement africain, de témoigner pour les générations à venir. Le devoir d'aller de l'avant et de donner plus de sens à son travail de tous les jours comme pour faire écho à la pensée philosophique de Hubert Beuve-Méry, fondateur du journal Le Monde, qui disait: «Dans la vie, rien ne vaut la peine de rien, mais toute ma vie, j'ai fait comme si tout valait la peine de tout». Sans prétention aucune, cet ouvrage tente d'échanger avec des étudiants en communication et de guider des professionnels confrontés à des problèmes de tous les jours dans leur métier. Il tente également d'ouvrir des pistes de réflexion pour tous ceux qui s'intéressent à la pratique de la communication en Afrique. En effet, s'il est vrai que les concepts en matière de communication sont généralement valables pour tous, parce qu'universels, il n'en demeure pas moins que leur champ et leurs modalités d'application varient d'un continent à l'autre, d'un pays à un autre, et même plus particulièrement d'un contexte urbain à un contexte rural. Après tout, n'est-ce pas tout cela qui fait 7

8 le charme de la communication. N'est-ce pas tout cela qui donne à la communication son vrai sens, celui de cette science en perpétuelle mutation. Voilà, le décor, les interrogations et les réflexions qui ont précédé la réalisation de cet ouvrage articulé autour de quatre points. - Dans la première partie, nous essayons de décrire l'environnement dans lequel on évolue en Afrique, étant entendu que la connaissance du milieu est un facteur important pour mener à bien des actions de communication. Il y a une sociologie africaine, une psychologie africaine, et il y a des réalités africaines. Celles-ci engendrent des comportements culturels qui sont soit des freins, soit des facteurs favorables pour une communication interne et externe. - Dans les deuxième et troisième parties, sur la base de notre expérience, nous présentons le vécu de la communication en tant qu'objet d'attentes contradictoires et de perceptions diverses. A l'aide de quelques exemples et anecdotes, nous proposons quelques pistes concernant l'attitude à avoir vis-à-vis de son milieu et de sa profession. Nous ouvrons également une fenêtre sur les pratiques universelles relevant des sciences et techniques au service de la communication. - Enfin, dans une quatrième partie, nous partageons l'expérience d'une institution régionale de financement du développement, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) à travers l'organisation d'une campagne de communication économique et financière sur l'émission de titres obligataires et de bons. L'expérience de la BOAD étant la première du genre sur le plan sous-régional, il nous a semblé opportun de livrer notre stratégie en la matière dont les résultats ont toujours été fort heureusement probants. Aussi, cet ouvrage s'adresse-t-il : aux chercheurs en communication; aux enseignants en communication; aux professionnels de la communication; aux étudiants des écoles supérieures de journalisme et de communication; aux managers; aux décideurs politiques, économiques et fmanciers. 8

Le comportement humain

Le comportement humain Le comportement humain " Qu'est-ce que le comportement? C'est une action visible ou invisible et qui se passe à un moment donné. Le comportement est la résultante de 3 éléments : - les besoins, - les caractéristiques

Plus en détail

L'innovation dans l'industrie touristique

L'innovation dans l'industrie touristique L'innovation dans l'industrie touristique http://www.1ibrairieharmattan.com diffusion. harmattan @wanadoo.fr harmattan! @wanadoo.fr @ L'Harmattan, 2006 ISBN: 2-296-01005-9 EAN : 9782296010055 Jean-Louis

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

Vivre ensemble au sein d'une association :l'exemple des malades résidents d'aparts

Vivre ensemble au sein d'une association :l'exemple des malades résidents d'aparts Revue critique de l'actualité scientifique internationale sur le VIH et les virus des hépatites n 85 - juillet/août 2000 PUBLICATION Vivre ensemble au sein d'une association :l'exemple des malades résidents

Plus en détail

L approche par les compétences en formation

L approche par les compétences en formation L approche par les compétences en formation infirmière De l analyse des pratiques à l analyse de l activité, vers l émergence d une didactique des soins infirmiers Nathalie Alglave 1, Marc Nagels 2 1 Université

Plus en détail

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs, World Cocoa Foundation - Partnership meeting 15 octobre Projet de discours du Ministre Charles MICHEL : "Social Issues in Commodity Supply Chains - A holistic View" Mesdames et Messieurs, Permettez-moi

Plus en détail

Les règles de métier et «l Aide en Cours de Stage»

Les règles de métier et «l Aide en Cours de Stage» Les règles de métier et «l Aide en Cours de Stage» Pour en savoir davantage : Bruno, E., Chaliès S., Euzet, J.P., Méard, J. (2007). Les règles de métier à l épreuve de la pratique de classe, l exemple

Plus en détail

1. INDICATIONS GÉNÉRALES

1. INDICATIONS GÉNÉRALES La soutenance orale de mémoire 1.Indications générales...1 2.L'exposé oral...2 2.1 Présenter le thème de votre mémoire et la population cible (utiliser le "je" au DE)...2 2.2 Motivation pour ce thème :...2

Plus en détail

«Formation des professionnels du secteur de l aménagement urbain, de la construction et du bâtiment aux défis de la transition énergétique»

«Formation des professionnels du secteur de l aménagement urbain, de la construction et du bâtiment aux défis de la transition énergétique» Initiative francophone pour la promotion des villes durables en Afrique «Formation des professionnels du secteur de l aménagement urbain, de la construction et du bâtiment aux défis de la transition énergétique»

Plus en détail

Une fois décrite, la stratégie de l organisation de gestion des ressources humaines a, en outre, été le point central des échanges.

Une fois décrite, la stratégie de l organisation de gestion des ressources humaines a, en outre, été le point central des échanges. Les leaders d'opinion en matière de GRH: Les grands défis dans un monde en constante mutation Introduction Monizze a mené plusieurs entretiens avec des responsables «leaders d opinion» de directions /

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Discours du Professeur Danuta Hübner. Cérémonie de remise des insignes "docteur honoris causa" Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambresis

Discours du Professeur Danuta Hübner. Cérémonie de remise des insignes docteur honoris causa Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambresis Discours du Professeur Danuta Hübner Cérémonie de remise des insignes "docteur honoris causa" Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambresis le 25 septembre 2009 Madame la Présidente, Monsieur le Recteur,

Plus en détail

PLACE ET EVOLUTION DES CADRES FORMATEURS DANS LE CONTEXTE FRANCAIS

PLACE ET EVOLUTION DES CADRES FORMATEURS DANS LE CONTEXTE FRANCAIS PLACE ET EVOLUTION DES CADRES FORMATEURS DANS LE CONTEXTE FRANCAIS Evolution de la formation infirmière: quels défis pour les milieux cliniques? Séminaire Européen du SIDIIEF 2013 INTRODUCTION l Intérêt

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Philippe QUINTON. Éditions L'Harmattan 5-7, rue de l'école-polytechnique 75005 Paris

Philippe QUINTON. Éditions L'Harmattan 5-7, rue de l'école-polytechnique 75005 Paris Philippe QUINTON Design graphique et changement Éditions L'Harmattan 5-7, rue de l'école-polytechnique 75005 Paris L 'Harmattan Inc. 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - CANADA H2Y lk9 Collection Communication

Plus en détail

Résidences étudiantes

Résidences étudiantes SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Résidences étudiantes Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Comment gérer les activités festives dans nos résidences? Comment gérer les nuisances autour? Quelles solutions

Plus en détail

L'intelligence collective en entreprise

L'intelligence collective en entreprise L'intelligence collective en entreprise "Le management est un art" Anne-Marie Bataille Mon expérience au sein des différentes structures avec lesquelles j'ai travaillé m'ont permis d'observer les groupes

Plus en détail

COMPTE-RENDU Lundi 7 mars 2011

COMPTE-RENDU Lundi 7 mars 2011 FORUM 2011 Projets collectifs et mutualisation dans le spectacle vivant Réseau des arts vivants en Ile-de-France COMPTE-RENDU Lundi 7 mars 2011 RAVIV Réseau des arts vivants en Ile-de-France Maison des

Plus en détail

UE 3.4 S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6 S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles

UE 3.4 S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6 S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles UE.4 S6 Initiation à la démarche de recherche 6. Évaluation Le moment viendra où le jury mettra fin à l entretien. L épreuve étant terminée, acceptez cette limite même s il ne vous semble pas avoir fait

Plus en détail

Programmation des sessions de formation 2013 Association Fréquence écoles

Programmation des sessions de formation 2013 Association Fréquence écoles Programmation des sessions de formation 2013 Association Fréquence écoles «L'éducation aux médias est un enjeu éducatif prioritaire face au développement de la société de l'information. Parce que l'environnement

Plus en détail

Dessine-moi un avenir professionnel! Nos représentations de l'orientation professionnelle

Dessine-moi un avenir professionnel! Nos représentations de l'orientation professionnelle Dessine-moi un avenir professionnel! Nos représentations de l'orientation professionnelle Christian THIEBAUT Dessine-moi un avenir professionnel! Nos représentations de l'orientation professionnelle Préface

Plus en détail

LE FAIT FRANÇAIS EN RÉGION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DE LA COMMISSION DES ÉTATS GÉNÉRAUX SUR LA SITUATION ET L AVENIR DE LA LANGUE FRANÇAISE AU QUÉBEC

LE FAIT FRANÇAIS EN RÉGION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DE LA COMMISSION DES ÉTATS GÉNÉRAUX SUR LA SITUATION ET L AVENIR DE LA LANGUE FRANÇAISE AU QUÉBEC LE FAIT FRANÇAIS EN RÉGION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DE LA COMMISSION DES ÉTATS GÉNÉRAUX SUR LA SITUATION ET L AVENIR DE LA LANGUE FRANÇAISE AU QUÉBEC LE MERCREDI 22 NOVEMBRE 2000 Par : Jo-Ann Prebinski LE

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Prix SUEZ ENVIRONNEMENT Initiatives - Institut de France - 3 ème édition - RÈGLEMENT

Prix SUEZ ENVIRONNEMENT Initiatives - Institut de France - 3 ème édition - RÈGLEMENT Prix SUEZ ENVIRONNEMENT Initiatives - Institut de France - 3 ème édition - RÈGLEMENT Prix SUEZ ENVIRONNEMENT Initiatives - Institut de France - RÉGLEMENT 1 1 RÈGLEMENT de la 3ème édition du Prix SUEZ ENVIRONNEMENT

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

Le métier de formateur

Le métier de formateur Le métier de formateur Le formateur serait celui qui prendrait en considération la globalité de l acte éducatif dépassant le cloisonnement des différentes disciplines pour s attacher à l étude des problèmes

Plus en détail

Document de réflexion sur «QU EST-CE QUE LA SOCIÉTÉ CIVILE, AUJOURD HUI, DANS LES

Document de réflexion sur «QU EST-CE QUE LA SOCIÉTÉ CIVILE, AUJOURD HUI, DANS LES Document de réflexion sur «QU EST-CE QUE LA SOCIÉTÉ CIVILE, AUJOURD HUI, DANS LES PAYS MEMBRES DE LA FRANCOPHONIE?» Proposition du Secrétariat international des infirmières et infirmiers francophones (SIDIIEF)

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail

PARQUET et POLITIQUE PENALE

PARQUET et POLITIQUE PENALE AOPOPE PARQUET et POLITIQUE PENALE Introduction De par la place et le rôle qu il occupe au sein du processus pénal, le parquet a été fréquemment à l origine des grandes évolutions qui ont touché l institution

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

PPPE (PROJET PERSONNEL PROFESSIONNEL ETUDIANT)

PPPE (PROJET PERSONNEL PROFESSIONNEL ETUDIANT) PPPE (PROJET PERSONNEL PROFESSIONNEL ETUDIANT) SANA SELLAMI sana.sellami@univ-amu.fr 2 PPPE?? P P P E PROJET PERSONNEL PROFESSIONNEL ETUDIANT Projet de vie, professionnel Travail de Groupe Projet de vie,

Plus en détail

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires Comment favoriser la qualité de vie des professionnel-le-s dans les établissements scolaires? Marc Thiébaud Jürg Bichsel But de la présentation Présenter les pratiques développées en Suisse romande pour

Plus en détail

CHAPITRE I : INTRODUCTION

CHAPITRE I : INTRODUCTION CHAPITRE I : INTRODUCTION Le 3 juin 2003, la France s est trouvée en présence de grèves dues au changement de réforme en référence au système de retraite. Une part de la population française n était pas

Plus en détail

Pourquoi une fonction contrôle de gestion?

Pourquoi une fonction contrôle de gestion? Introduction Pourquoi une fonction contrôle de gestion? On constate une mutation profonde au cours des 30 dernières années dans l environnement et la pratique des entreprises, autour de deux points centraux

Plus en détail

INTRODUCTION À LA CCSC Planification de la communication pour la CCSC. 2-6 mai 2011 Haïti

INTRODUCTION À LA CCSC Planification de la communication pour la CCSC. 2-6 mai 2011 Haïti INTRODUCTION À LA CCSC Planification de la communication pour la CCSC 2-6 mai 2011 Haïti COMMUNICATION POUR LE CHANGEMENT SOCIAL ET DU COMPORTEMENT Les caractéristiques qui la définissent : La CCSC est

Plus en détail

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience 0 LE DEVELOPPEMENT DURABLE, LEVIER D INNOVATION POUR L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES? Fidèle à ses engagements et

Plus en détail

Modèles de l évaluation et formation des professionnels de la Santé

Modèles de l évaluation et formation des professionnels de la Santé Modèles de l évaluation et formation des professionnels de la Santé Michel Vial UMR ADEF En introduction, je vais situer de quelle évaluation on parle ici et rappeler à grands traits ce qui la caractérise.

Plus en détail

La gestion de la classe pour des élèves ayant des difficultés d apprentissage Formatrices:

La gestion de la classe pour des élèves ayant des difficultés d apprentissage Formatrices: La gestion de la classe pour des élèves ayant des difficultés d apprentissage Formatrices: Marlène Landry,, ressource régionale pour les difficultés d apprentissage ou d adaptation. Claudine Lachapelle,,

Plus en détail

Mention information et communication dans les organisations. en Formation continue

Mention information et communication dans les organisations. en Formation continue Université Paris 13 UFR des Sciences de la Communication MASTER Mention information et communication dans les organisations Spécialité «Communication et RH» en Formation continue Responsable : Isabelle

Plus en détail

1/ Annonce profils acheteur- revendeur

1/ Annonce profils acheteur- revendeur 1/ Annonce profils acheteur- revendeur Vous cherchez à compléter vos revenus à temps choisis avec un partenaire sérieux en intégrant une équipe dynamique? Vous souhaitez travailler à domicile en toute

Plus en détail

Promotion de la vaccination et nouveaux médias

Promotion de la vaccination et nouveaux médias Promotion de la vaccination et nouveaux médias Claude Giroux, B.Pharm., M.A. doctorant ULaval Praticien-chercheur, Direction des communications du MSSS Avril 2014 RECETTE 2 Plan Repères globaux sur la

Plus en détail

Réunion du Bureau de l Assemblée parlementaire de la Francophonie Phnom Penh (Cambodge) 8 février 2012

Réunion du Bureau de l Assemblée parlementaire de la Francophonie Phnom Penh (Cambodge) 8 février 2012 Réunion du Bureau de l Assemblée parlementaire de la Francophonie Phnom Penh (Cambodge) 8 février 2012 Communication de Madame Anissa BARRAK Directrice régionale de l Organisation internationale de la

Plus en détail

Le stage «Aristote» Déployer ses talents et donner sens et direction à son projet professionnel ou entrepreneurial

Le stage «Aristote» Déployer ses talents et donner sens et direction à son projet professionnel ou entrepreneurial Là où vos talents et les besoins du monde se rencontrent, là se trouve votre vocation. Aristote Le stage «Aristote» Déployer ses talents et donner sens et direction à son projet professionnel ou entrepreneurial

Plus en détail

DISCOURS DE M. SOUMAÏLA CISSE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA

DISCOURS DE M. SOUMAÏLA CISSE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission DISCOURS DE M. SOUMAÏLA CISSE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA A L OCCASION DE LA SIGNATURE DE L ACCORD DE DON

Plus en détail

Sondage : Modérer une page Fan FB?

Sondage : Modérer une page Fan FB? Sondage : Modérer une page Fan FB? Modération 2.0 et Relation Client Digitale Pourquoi ce sondage? Certaines Marques pensent que Facebook doit être un espace de liberté d expression, sans aucune contrainte.

Plus en détail

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS Préfecture de MACON Tribunal Administratif de DIJON ENQUETE PUBLIQUE Relative à la demande d autorisation d exploiter, au titre des installations classées pour la protection de l environnement, une installation

Plus en détail

MOT DE LA DIRECTION DU CÉGEP 1. DESCRIPTION DU CISA ET DE L ÉQUIPE 2. CONTEXTE D INTERVENTION 3. CHEMIN PARCOURU 4. BESOINS DE L INDUSTRIE

MOT DE LA DIRECTION DU CÉGEP 1. DESCRIPTION DU CISA ET DE L ÉQUIPE 2. CONTEXTE D INTERVENTION 3. CHEMIN PARCOURU 4. BESOINS DE L INDUSTRIE MOT DE LA DIRECTION DU CÉGEP 1. DESCRIPTION DU CISA ET DE L ÉQUIPE 2. CONTEXTE D INTERVENTION 3. CHEMIN PARCOURU 4. BESOINS DE L INDUSTRIE 5. CHAMP D INTERVENTION 6. VALEUR AJOUTÉE ET RETOMBÉES DU CISA

Plus en détail

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au FICHE REPÈRES POUR LES CHSCT Un cadre unique pour une hétérogénéité des pratiques accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont

Plus en détail

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SESSION I : ÉLÉMENTS D UN SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EFFICACE ET ÉQUILIBRÉ POUR FAVORISER L INNOVATION

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION De mars à décembre 2009 Présentation de la formation A - LES OBJECTIFS FONDAMENTAUX DE LA FORMATION L éducation à l environnement se traduit par les objectifs suivants : 1.

Plus en détail

Mohammed Meslem. Les Outils de recherche en psychologie

Mohammed Meslem. Les Outils de recherche en psychologie Mohammed Meslem Les Outils de recherche en psychologie Du même auteur : Méthodologie de recherche en sciences sociales, 00 Identité et mondialisation, 004 Guerre des concepts, 004 La femme, la valeur mystifiée,

Plus en détail

Conseil en Ressources Humaines et Communication. Nos interventions en formation. - Thèmes - Objectifs - Durées

Conseil en Ressources Humaines et Communication. Nos interventions en formation. - Thèmes - Objectifs - Durées Conseil en Ressources Humaines et Communication Nos interventions en formation - Thèmes - Objectifs - Durées Depuis 2003, Vertical RH, organisme de formation, délivre aux entreprises des programmes qui

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

Où sont les expertes dans les médias? Etude réalisée par Typhaine Lebègue et Annabelle Hulin, en partenariat avec Vox Femina

Où sont les expertes dans les médias? Etude réalisée par Typhaine Lebègue et Annabelle Hulin, en partenariat avec Vox Femina Où sont les expertes dans les médias? Etude réalisée par Typhaine Lebègue et Annabelle Hulin, en partenariat avec Vox Femina 1 2 Les expertes vues par les expertes Caractéristiques des expertes 3 4 Quelques

Plus en détail

5 ème journée d étude 13.12.2013 à l Arifts Compte rendu des différents ateliers de l après-midi

5 ème journée d étude 13.12.2013 à l Arifts Compte rendu des différents ateliers de l après-midi 5 ème journée d étude 13.12.2013 à l Arifts Compte rendu des différents ateliers de l après-midi Les ateliers sont co-animés par des travailleurs sociaux référents professionnels et des formateurs permanents.

Plus en détail

L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos

L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos le 4 décembre 2008 1 La méthodologie de l étude Cette enquête a été menée du 7 au 24 octobre 2008 auprès de 403 DRH/RF et de

Plus en détail

Observatoire du travail

Observatoire du travail Observatoire du travail Les salariés français et la mobilité 5 novembre 2015 15 place de la République 75003 Paris Présentation des résultats La méthodologie d enquête Etude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

www.laformationtoutaulongdelavie.fr

www.laformationtoutaulongdelavie.fr www.laformationtoutaulongdelavie.fr www.lvsn.fr LVSN copyright 2015 SOCIETE Une expérience de plus de 20 ans dans le cadre de la formation professionnelle. Un projet d'innovation pédagogique et technologique

Plus en détail

La formation d adaptation : laboratoire de l internationalisation des références.

La formation d adaptation : laboratoire de l internationalisation des références. La formation d adaptation : laboratoire de l internationalisation des références. Formatrices à l Ecole Normale sociale qui accueille des Assistantes Sociales diplômées à l étranger pour une formation

Plus en détail

Un principe fondamental de l'union européenne

Un principe fondamental de l'union européenne A. Discours Introduction Mesdames et Messieurs, Je suis heureux d'être parmi vous aujourd'hui pour célébrer la Journée internationale de la femme. Je voudrais tout d'abord remercier pour l'invitation à

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS DU COORDONNATEUR

RÔLES ET RESPONSABILITÉS DU COORDONNATEUR RÔLES ET RESPONSABILITÉS DU COORDONNATEUR Très souvent, la promotion à un poste de gestion s appuie sur une bonne performance au chapitre des opérations. Pourtant, les rôles et les responsabilités liés

Plus en détail

Études du champ akashique

Études du champ akashique Études du champ akashique S'affranchir des schémas répétitifs et de l'échec! École Chrystel Rieder L'école - objectifs et concept Ayant grandi avec ma grand-mère guérisseuse, et forte d'une expérience

Plus en détail

L apport de l IE dans la résolution d un problème décisionnel dans le domaine de l architecture

L apport de l IE dans la résolution d un problème décisionnel dans le domaine de l architecture L apport de l IE dans la résolution d un problème décisionnel dans le domaine de l architecture Marie-France ANGO -OBIANG *, Amos DAVID* ango@loria.fr amos.david@loria.fr * Equipe SITE, Laboratoire Lorrain

Plus en détail

Le 2iE un centre d excellence au service du développement de l Afrique

Le 2iE un centre d excellence au service du développement de l Afrique Le 2iE un centre d excellence au service du développement de l Afrique Pourquoi investir dans un centre d excellence qui forme dans les domaines de l eau, de l environnement, de l énergie et des infrastructures?

Plus en détail

REFLEXIONS PERSONNELLES SUR LA FORMATION DE TOUS LES ENSEIGNANTS

REFLEXIONS PERSONNELLES SUR LA FORMATION DE TOUS LES ENSEIGNANTS REFLEXIONS PERSONNELLES SUR LA FORMATION DE TOUS LES ENSEIGNANTS Le grand Archimède se serait écrié, après avoir découvert les propriétés des leviers : «donnez-moi un point d appui et je soulèverai le

Plus en détail

Mustapha Mezzine. Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur

Mustapha Mezzine. Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur Mustapha Mezzine Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur 2 2 Avant-propos L une des métaphores les plus utilisées pour expliquer le fonctionnement du cerveau est de la comparer à un ordinateur.

Plus en détail

Risques psychosociaux : pratiques de prévention

Risques psychosociaux : pratiques de prévention Risques psychosociaux : pratiques de prévention CARREFOUR DE PRÉVENTION DES SPECIALISTES DE LA SECURITE DELÉMONT : 25 février 2016 Hermogène TOÏHEN, Inspecteur du travail, Genève 26.02.2016 - Page 1 Objectifs

Plus en détail

le coaching catalyseur de potentiels SFCoach Société Française de Coaching

le coaching catalyseur de potentiels SFCoach Société Française de Coaching le coaching catalyseur de potentiels SFCoach Société Française de Coaching Qu est-ce que le coaching? C est l accompagnement de personnes ou d équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs

Plus en détail

Être acteur de développement local Agir pour un monde plus juste

Être acteur de développement local Agir pour un monde plus juste PROGRAMME D.U. BAC + 2 - ANIMATEUR DE PROJETS SOLIDAIRES Être acteur de développement local Agir pour un monde plus juste révélateur de talents Highlighting talents Pinatitingkad na angking kakayanan Descoperind

Plus en détail

(AIPP) THEME : LES BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE POURSUITES : APPRENDRE. ATELIER 2 : Comment parvenir à l excellence avec un budget restreint?

(AIPP) THEME : LES BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE POURSUITES : APPRENDRE. ATELIER 2 : Comment parvenir à l excellence avec un budget restreint? ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS (AIPP) THEME : LES BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE POURSUITES : APPRENDRE LES UNS DES AUTRES ATELIER 2 : Comment parvenir à l excellence avec un

Plus en détail

Projets soutenus par la MSH Paris Nord à l'issue de son appel à projets 2011

Projets soutenus par la MSH Paris Nord à l'issue de son appel à projets 2011 There are no translations available. Projets soutenus par l'axe 3 en 2011 l en 2010 l en 2009 l en 2008 à l'issue de son appel à projets 2011 La valorisation de l'immatériel : un dialogue entre théories

Plus en détail

Rapport d évaluation en vue du renouvellement de l autorisation à délivrer des diplômes valant grade de licence et de master

Rapport d évaluation en vue du renouvellement de l autorisation à délivrer des diplômes valant grade de licence et de master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation en vue du renouvellement de l autorisation à délivrer des diplômes valant grade de licence et de master Diplôme d Etudes En Architecture (DEEA)

Plus en détail

Carrefour. de l économie

Carrefour. de l économie 2006/9A année 10 Carrefour. de l économie «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Une nouvelle identité pour le SPF Economie

Plus en détail

Bilan positif de 3 ans de mentorat (2007-2010)

Bilan positif de 3 ans de mentorat (2007-2010) Bilan positif de 3 ans de mentorat (2007-2010) Bureau de l'égalité UNIGE - Career Women s Forum (CWF) Il s agit du premier projet de mentorat - mené avec des partenaires de l'économie privée et inscrit

Plus en détail

ATELIERS DESTINÉS AUX RESPONSABLES ET COORDONNATEURS (CAMPS DE VACANCES, CAMPS DE JOUR, SERVICE DE GARDE ET PISCINES)

ATELIERS DESTINÉS AUX RESPONSABLES ET COORDONNATEURS (CAMPS DE VACANCES, CAMPS DE JOUR, SERVICE DE GARDE ET PISCINES) ATELIERS DESTINÉS AUX RESPONSABLES ET COORDONNATEURS (CAMPS DE VACANCES, CAMPS DE JOUR, SERVICE DE GARDE ET PISCINES) 2010-1 - Plans d ateliers Rôles et responsabilités des responsables et coordonnateurs

Plus en détail

Promotion de l Alternance intégrative dans les formations en travail social en LIMOUSIN

Promotion de l Alternance intégrative dans les formations en travail social en LIMOUSIN Promotion de l Alternance intégrative dans les formations en travail social en LIMOUSIN Bilan d étape mars 2009 1. Rappel des objectifs 2. Bilan organisationnel et quantitatif 3. Bilan qualitatif 4. Propositions

Plus en détail

CERI: Centre pour la Recherche et l Innovation dans l Enseignement

CERI: Centre pour la Recherche et l Innovation dans l Enseignement 2 CERI: Centre pour la Recherche et l Innovation dans l Enseignement Qui sommes-nous? Le CERI est reconnu pour être le pionnier de la recherche en éducation, ouvrant de nouveaux domaines d exploration

Plus en détail

Partie I Le stage dans le dispositif de formation initiale en soins infirmiers. 1 I Approche de la compétence et de la formation pratique...

Partie I Le stage dans le dispositif de formation initiale en soins infirmiers. 1 I Approche de la compétence et de la formation pratique... Sommaire Présentation des auteurs Introduction XIII XVII XIX Partie I Le stage dans le dispositif de formation initiale en soins infirmiers 1 I Approche de la compétence et de la formation pratique...

Plus en détail

Le contrôle des entreprises

Le contrôle des entreprises Charley HANNOUN Sous la coordination de et Benoît LE BARS Le contrôle des entreprises Evolution et perspectives L'Harmattan Sous la coordination scientifique de Charley HANNOUN Professeur à l'université

Plus en détail

UQÀM Chaire Économie et Humanisme École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal

UQÀM Chaire Économie et Humanisme École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal UQÀM Chaire Économie et Humanisme École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal Analyse comparative des Triples bilans des banques canadiennes Andrée De Serres et Corinne Gendron Chaire

Plus en détail

LICENCE CULTURE HUMANISTE ET SCIENTIFIQUE

LICENCE CULTURE HUMANISTE ET SCIENTIFIQUE LICENCE CULTURE HUMANISTE ET SCIENTIFIQUE Mention : Humanités Contact(s) Composante UFR Humanités Contact(s) administratif(s) Vous détenez : - un diplôme français : Bureau des licences Humanités - un diplôme

Plus en détail

OUTIL DE GUIDANCE DE L'ETUDIANT TEMPS EXPLORATOIRE DU TFE

OUTIL DE GUIDANCE DE L'ETUDIANT TEMPS EXPLORATOIRE DU TFE 1 NOM DE L'ETUDIANT : OUTIL DE GUIDANCE DE L'ETUDIANT TEMPS EXPLORATOIRE DU TFE 1 2 Guide questionnement pour 1- Choix de la situation d'ancrage Situation vécue par l'esi, en lien avec la pratique infirmière

Plus en détail

BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE. 2 ème édition AVRIL 2008. Contact Presse : laboite com concept Géraldine FERRIER FRUGIER 01 42 78 48 38

BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE. 2 ème édition AVRIL 2008. Contact Presse : laboite com concept Géraldine FERRIER FRUGIER 01 42 78 48 38 BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE 2 ème édition AVRIL 2008 Contact TNS Sofres : Pôle Actualité Stratégies d Opinion Guillaume PETIT Marie-Colombe AFOTA 01 40 92 46 90 / 45 03 Contact Presse : laboite com

Plus en détail

Responsabilité des acteurs dans la formation et l intégration des étudiants et des bachelors

Responsabilité des acteurs dans la formation et l intégration des étudiants et des bachelors Responsabilité des acteurs dans la formation et l intégration des étudiants et des bachelors Evolution de la formation infirmière, quels défis pour les milieux cliniques? Claude Moser Jeudi 21 novembre

Plus en détail

Quels outils de gestion financière locale? : pour plus d instruments de gestion et moins de normes juridiques

Quels outils de gestion financière locale? : pour plus d instruments de gestion et moins de normes juridiques Quels outils de gestion financière locale? : pour plus d instruments de gestion et moins de normes juridiques Mesdames et Messieurs ; A partir des interventions développées jusqu à présent, il me paraît

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE DE LA RECHERCHE ET DE L INNOVATION Engagés pour le progrès / 2011-2016

PLAN STRATÉGIQUE DE LA RECHERCHE ET DE L INNOVATION Engagés pour le progrès / 2011-2016 PLAN STRATÉGIQUE DE LA RECHERCHE ET DE L INNOVATION Engagés pour le progrès / 2011-2016 Index Contributions... 4 Présentation............................................. 5 Mission et vision..........................................

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi et de la formation professionnelle et du dialogue social

Ministère du travail, de l emploi et de la formation professionnelle et du dialogue social Ministère du travail, de l emploi et de la formation professionnelle et du dialogue social Direction générale du travail Service des relations et des conditions de travail SRCT Sous-direction des conditions

Plus en détail

Séverine Frère, Helga-Jane Scarwell (éds) Éco-fiscalité et transport durable : entre prime et taxe?

Séverine Frère, Helga-Jane Scarwell (éds) Éco-fiscalité et transport durable : entre prime et taxe? Séverine Frère, Helga-Jane Scarwell (éds) Éco-fiscalité et transport durable : entre prime et taxe? Presses Universitaires du Septentrion www.septentrion.com 2011 Table des matières Introduction :..'...:.."...

Plus en détail

Calendrier des Formations Syndicales Solidaires

Calendrier des Formations Syndicales Solidaires Solidaires Rhône 125, rue Garibaldi 69006 Lyon 25 janvier 2016 Calendrier des Formations Syndicales Solidaires IMPORTANT! Pour le secteur privé, des évolutions de réglementation modifient les modalités

Plus en détail

DESCRIPTION. Introduction

DESCRIPTION. Introduction ANIMATION Fiche 7 Notre modèle de société, un modèle unique? Thèmes abordés Notre modèle de société Vivre en harmonie dans nos sociétés contemporaines Notre rapport à l argent D autres thématiques : la

Plus en détail

Qualité de vie au travail représentations, vécus et attentes des salariés français octobre 2013

Qualité de vie au travail représentations, vécus et attentes des salariés français octobre 2013 Qualité de vie au travail représentations, vécus et attentes des salariés français octobre 2013 - Auteurs : - Pôle corporate - Qualité de vie - Hélène CHEVALIER - Sandrine LEVY AMON - Christophe PIAR -

Plus en détail

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques.

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. PRÉSENTATION Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. Impliqué depuis plusieurs années dans le développement des nouvelles technologies et de l Internet, mes

Plus en détail

CONSEIL DE LA MAGISTRATURE. 2011 CMQC 37 Québec, ce 16 novembre 2011 PLAINTE DE : Monsieur le juge X DÉCISION À LA SUITE DE L'EXAMEN D'UNE PLAINTE

CONSEIL DE LA MAGISTRATURE. 2011 CMQC 37 Québec, ce 16 novembre 2011 PLAINTE DE : Monsieur le juge X DÉCISION À LA SUITE DE L'EXAMEN D'UNE PLAINTE C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE LA MAGISTRATURE 2011 CMQC 37 Québec, ce 16 novembre 2011 PLAINTE DE : Madame A À L'ÉGARD DE : Monsieur le juge X DÉCISION À LA SUITE DE L'EXAMEN D'UNE PLAINTE

Plus en détail

«Les ateliers commerciaux de l entrepreneur»

«Les ateliers commerciaux de l entrepreneur» «Les ateliers commerciaux de l entrepreneur» Philippe Vachet et Leadwork sont heureux de vous présenter leur nouveau concept de formations collectives «à la carte», adapté aux petites entreprises, aux

Plus en détail

Canada. Programme UNITWIN/Chaires UNESCO. Rapport d activité

Canada. Programme UNITWIN/Chaires UNESCO. Rapport d activité ED/HED/UNITWIN/CA/2009/RP/1 Original: French Canada Programme UNITWIN/Chaires UNESCO Rapport d activité Chaire UNESCO d étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Période

Plus en détail

Le journalisme face au changement climatique: nouvelles perspectives et défis

Le journalisme face au changement climatique: nouvelles perspectives et défis Le journalisme face au changement climatique: nouvelles perspectives et défis Auteurs: Groupe de recherche en communication de les sciences de l'université de Navarre Coordinateur: Bienvenido León (journaliste

Plus en détail

Programmes de Master

Programmes de Master En partenariat avec Programmes de Master Genève Barcelone Moscou Kazakhstan Abu Dhabi Dubaï Arabie Saoudite USA Algérie 42 Rue Ahmed Zabana, 2eme étage (Face à la rue Meissonier & Prés de la station de

Plus en détail

ENERGIE PARTAGEE INVESTISSEMENT CANDIDATURES AU CONSEIL DE SURVEILLANCE

ENERGIE PARTAGEE INVESTISSEMENT CANDIDATURES AU CONSEIL DE SURVEILLANCE ENERGIE PARTAGEE INVESTISSEMENT CANDIDATURES AU CONSEIL DE SURVEILLANCE Françoise Réfabert 27 Avenue Duquesne 75007 Paris Paris, le 3 mars 2016 A l attention de M. Vincent Lagalaye, Président du Conseil

Plus en détail

Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel. Accompagnement des étudiants, levier à l employabilité?

Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel. Accompagnement des étudiants, levier à l employabilité? Zineb Rachedi-Nasri Maître de conférences en sociologie (Grhapes EA 7287) INSHEA 56 avenue des Landes 92150 Suresnes Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel.

Plus en détail

Remarques et conseils à propos du stage long 2

Remarques et conseils à propos du stage long 2 Remarques et conseils à propos du stage long 2 Zentrum für schulpraktische Studien: Stand April 2012 INSTITUT DE FORMATION DES MAÎTRES DE FRIBOURG Département pour la formation professionnelle scolaire

Plus en détail