Appareillages scientifiques majeurs du Centre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Appareillages scientifiques majeurs du Centre"

Transcription

1 Appareillages scientifiques majeurs du Centre (Le nom du professeur responsable de l opération des équipements spécifiques est indiqué juste avant l énumération de ceux-ci) Appareil Description Organisme Autoclave horizontal AMSCO Autoclave vertical VB- 150 de SYSTEC Bassin pilote Alga-Fuel TM de 10 m 3 Bassins cylindriques (2), ouverts et agités de 400 L sur monture mobile Bioréacteur artisanal de 400 L Bioréacteur Luxfors 3 L de INFORS-HT Bioréacteurs Labfors (2) 7.5 L de INFORS HT Centrifugeuse Multifuge X3FR Thermo Scientific Chambre Anaérobique Plas-Labs Modèle 855- AC de Fisher Scientifics Chromatographe gazeux SRI de Mandel Scientific Chromatographe ionique ICS-5000 de Dionex Cytomètre FC500 series flow cytometer (Beckman Coulter) Simon Barnabé Pour la stérilisation des milieux de culture et la décontamination des déchets. Pour la stérilisation des milieux de culture et la décontamination des déchets. Permet particulièrement de stériliser les bioréacteurs de 7,5 litres. Bassin ouvert et agité, utilisé pour produire à l échelle pilote des microalgues sous des conditions d agitation, de température et d aération contrôlées. Bassins utilisés pour préparer l inoculum nécessaire aux productions de microalgues dans le bassin pilote Alga-Fuel TM. Cuve papetière hermétique et pressurisable de 400 L modifiée pour cultiver des microorganismes industriels sous des conditions aseptiques avec un contrôle de la température, du ph, de l agitation et de l injection d air. Pour cultures de mciroalgues en milieux liquides sous des conditions aseptiques et contrôlées (lumière, agitation, aération, température et ph). Pour cultures bactériennes et fongiques en milieux liquides et semi-liquides sous des conditions aseptiques et contrôlées (agitation, aération, température et ph). Pour les applications de séparation solide-liquide. Pour la culture des bactéries anaérobie strictes. Pour, entre autre, l analyse en continu de l hydrogène, du CO 2, du CO et du méthane en continu dans les gaz de fermentation ou autres matrices gazeuses. Pour, entre autre, l analyse rapide et précise des monosaccharides et polysaccharides et autres molécules dans un contexte de bioraffinage (acides organiques, furfural, HMF, etc.). Mesure de la densité cellulaire (dont les algues), de l activité métabolique, des lipides neutres. IDE Trois- Rivières Rio Tinto Alcan, CRIBIQ Rio Tinto Alcan, CRIBIQ Cuve prêtée par Innofibre Prêté par INRS-ÉTÉ Québec, Qc

2 Extrudeuse à double rotation E-max 27 mm de Entek Technologies Fours (2) : - Stabil-Therm Gravity Oven Blue M - VWR Scientific 1380 FM Hottes biologiques (2) (Enceinte de Sécurité Biologique EBS) - Bio Hazard Hood L-E73 - Labculture Reliant. ESCO Class II Type A2, Biological Safety Cabinet Microscope AxioScope A1 FL-LED de Carl Zeiss Moisture analyser MJ33 - Mettler Toledo Spectrophotomètre Cary- 50 de Varian Spectropolarimètre Jasco 720 Station de pipettage automatisée Biomek 2000 Station de pipettage automatisée MultiPROBE II PLUS HT, Perkin Elmer Analyseur d angle de contact FTA 4000 Tensiomètre KRUSS K- 12 avec titrateur automatique Dosimat 665 Cellule de flottation Leeds Drainage-Freeness- Retention DFR 04 Mutek Particle charge detector PCD 03 Mutek Extrudeuse à double rotation (Vis-diamètre 27 mm; vis-longueur 1,3 m; rapport L/D 48; 12 barils; T max 246 o C; V max 1200 t/min) adaptée au fractionnement de la biomasse. Pour les mesures de matières sèches (taux d humidité). Pour une manipulation sécuritaire et contrôlée des microorganismes afin de limiter des contaminations et de protéger l opérateur et les autres utilisateurs du labo. Microscope à fond clair, fluorescence, contraste de phase et contraste de phase différentiel (DIC) pour observations microscopiques de routine, équipé avec une AxioCam et un logiciel de capture d images. Pour les mesures rapides de matières sèches (taux d humidité). Utilisation particulière pour les échantillons de petites quantités ou volumes. Analyse et mesure des composés organiques (des monosaccharides et polysaccharides et autres molécules qui absorbent dans UV-Visible). Marc Beauregard Appareil permettant l analyse des protéines et enzymes. Appareil permettant l analyse d activités enzymatiques à haut débit à différentes températures. Appareil permettant l analyse d activités enzymatiques à haut débit sur plate-forme surdimensionnée. François Brouillette Mesures d angles de contact et d énergies de surface liquide-solide avec acquisition d images. Mesures d angles de contact et d énergies de surface de liquides. Bruno Chabot Appareil permettant d effectuer des essais de flottation d encre au laboratoire. Appareil permettant de mesurer le taux de drainage de suspension fibreuse et la rétention de particules d une suspension fibreuse. Aanalyseur de demande cationique de laboratoire Dons, Fondation UQTR, Dons, Fondation UQTR N/A

3 Particle charge titrator PCT 20 Mutek Porosimètre à gaz BET Quantachrome Source électrique de haute tension Gamma High Voltage System zeta potential SZP 06 Mutek Zetasizer nano ZS Malvern Analyseur de carbone organique total Analyseur thermogravimétrique TG/DTA AST-2 (Perkin Elmer) Chromatographe Liquide Chromatographe par perméation de gel (GPC) ICP Optima 4300 DV (Perkin Elmer) Microscope à force atomique Sonoréacteur pilote en continu Analyseur de demande cationique en ligne. Appareil permettant de déterminer les isothermes d adsorption et de désorption de gaz ainsi que la surface spécifique et la porosité de particules solides. Source électrique haute tension pour appareil d électrofilage. Appareil permettant de mesurer le potentiel zeta de fines papetières. Appareil permettant de mesurer la taille de particule, le potentiel zeta et le poids moléculaire. Claude Daneault L appareil AS-1-V de la compagnie Shimazu permet la détermination du carbone organique, du carbone inorganique et du carbone total. Basé sur une oxydation par UV, le détecteur infrarouge permet une limite de détection de 4 g/l. Le système permet de mesurer la perte de masse et les transformations des matériaux sous différentes atmosphères (inerte, réductrice et oxydante) dans une plage de tempétature de 20 C à 1500 C. Le système LC/MS-MS 2695 de Waters est équipé de deux détecteurs MS. Le système 1260 Infinity de la compagnie Agilent Technologies est équipé de deux détecteurs; un détecteur à indice de réfraction (IR) et un à diffusion de la lumière (ELSD). Le spectrophotomètre à couplage inductif au plasma (ICP) est un système à réseau ultravioletvisible. L appareil possède plusieurs photomultiplicateurs de sorte que plusieurs éléments peuvent être déterminés simultanément. La résolution du système est de nm à 200 nm. Le microcope AFM est celui de la compagnie Asylum Research (MFP-3D Stand-Alone AFM). Il est équipé d un système de balayage piezoélectrique pour une analyse de l échantillon dans les trois dimensions (Top-view Optics base) avec une précision submicronique. Il est également muni d un système de mesure (NPS, nanopositioning system) qui permet de déterminer et étalonner la position absolue de la pointe. Système ultrasonique de 45 litres en continu avec contrôle de température et de ph. Conception tubulaire avec 24 transduceurs d une puissance maximale de 2000 W avec des fréquences variables (40 khz à 170 khz). Système industriel d acquisition de données de type PLC Industries (leaders)- - Stratégique

4 Spectrophomètre FTIR System 2000 FTIR Spectrophotomètre Fluorolog-3 (Horiba Jobin Yvon) Système d extraction accéléré par solvant ASE-350 (Dionex) Système de chromatographie ionique Le système 2000 FT-IR de la compagnie Perkin Elmer est muni d un interféromètre Michelson, le domaine du spectre infrarouge de l appareil se situe entre 400 et 4000 cm -1. Le spectrofluorimètre est équipé d une source d excitation avec une lampe au xénon orientée à la verticale de 450 W avec des doubles monochromateurs d excitation et d émission dont les longueurs d ondes sont comprises entre 200 nm et 900 nm. Il inclut un détecteur à photodiode et un détecteur photomultiplicateur PMI. Le système permet l utilisation de différents solvants (polaires et non polaires) pour effectuer l extraction. Possibilité d extractions sous pression (maximum 1500 psi) et à températures variables (200 C). Le système 850 Professional IC de Metrohm est équipé de trois détecteurs : un détecteur à conductivité, un détecteur électrochimique et un détecteur UV. La limite de détection est de 0,1 ppm. Bohuslav V. Kokta Gaz Métropolitain (leaders)- (leaders)- MDEI Presse Dake Thermopresse pour moulage des composites. Thermotron-C.W. Brabender (Model T-303) Générateur d ozone Ozonia OZAT CFV-03 Réacteur Metso Unité pilote de raffinage Mélangeur à rouleaux pour fabrication des matériaux composites. Robert Lanouette Capacité 60 kg/jour à 6 % d ozone à partir de l oxygène. Concentration maximale 12 %. Réacteur interstade de type batch. Alimentation par vis de mélange à haute consistance. Possibilité d ajouts séquentiels de réactif, atmosphérique ou pressurisé. Capacité 50 kg sec. Trémie de préchauffage. Alimentateur à bouchon : Ratio de compression : Imprégnateur PREX : P max : 1700 kpag; T max : 207 C. Étuveur : 0,11 m 3 ; P max : 1700 kpag ; T max : 207 C. Raffineur primaire CD-300 : 300 mm dia.; 0, t/j ; Moteur : 150 kw à vitesse variable; Consistance : %. Raffineur secondaire CD-300 : 300 mm dia.; t/j ; Moteur : 150 kw à vitesse variable; Consistance : %. Luc Laperrière DCS DeltaV Système de contrôle avancé de l usine pilote. Machine de fatigue MTS avec chambre environnementale Machine pour essais de traction statiques et dynamiques équipée d une chambre environnementale pour simuler les conditions en service de divers échantillons d éco-matériaux composites. MRN (1 er stade) (2 e stade)

5 Système de caractérisation sans contact DaVis-LaVision Bain ultrasonique Bain ultrasonique avec manteau thermique Bain ultrasonique chauffant Cellule ultrasonique tubulaire Chromatographe en phase gazeuse (GC) avec four rapide («Fast») Sonde ultrasonique Rhéomètre Stresstech d ATS rheossytem Profilomètre Altisurf 520 Twin (Altimet) Profilomètre Wyco NT1100 (Veeco) Réacteur pressurisé Parr Cary 5000 Agilent (Varian) Station de travail de modélisation moléculaire Système de mesure de déplacements, de déformations en 3D et de déformations par corrélation d'images sur tout type d objet. Éric Loranger Bain SRV-54 (4 L) de marque Advanced Sonic Processing System d une puissance ultrasonique de 600 W à 20 khz. Bain BT90H (34 L) de marque Ultrasonic Power Corporation d une puissance ultrasonique de 1000 W à 40, 68 ou 170 khz avec capacité de refroidissement sans contact (manteau). Bain BT90H (34 L) de marque Ultrasonic Power Corporation d une puissance ultrasonique de 1000 W à 40, 68 ou 170 khz et d une puissance de chauffage interne de 1000 W. Tube ultrasonique (4 L, 3 de diamètre interne) d une puissance ultrasonique de 1000 W à 40, 68 ou 170 khz avec possibilité de configuration d émetteurs variable (face à face, orthogonal ou en croix). Agilent 7890B avec détecteur à ionisation de flamme (FID) et à conductivité thermique (TCD). Branson S450D d une puissance de 400 W et d une fréquence de 20 khz. Patrice Mangin Rhéomètre haute résolution avec une gamme de couple de 0,0002 à 100 mnm (taux de cisaillement 7, à 480 s -1 ) avec différentes géométries : cylindres concentriques, plan-plan, cône-plan, vane. Profilomètre laser tridimensionnel double-face avec mesure simultanée de l épaisseur. Résolution en z de 0,1 µm, résolution en xy de 5 µm sur des surfaces de 200 x 200 mm 2. Haute résolution (une face seulement) : en z à 10 nm et en xy à moins de 2 µm. Profilomètre laser simple face. Objectif 50x 5x et 2,5x. Résolution xy 0,08 à 13 µm, Résolution z à environ 1 Å. Daniel Montplaisir Réacteur en acier inoxydable permettant des conditions de température et de pression élevées. Sylvain Robert Spectrophotomètre UV-visible NIR avec sphère intégrante. Intel Xeon (8-core) - E GHz - 20M Cache GT/sec - 64GB MHz RDIMMS 5x Constellation ES 1Tb, 7200 rpm, 32 Mb, SATA 6Gb/s. et Fondation Chaire du Chaire du Chaire du Chaire Québecor Don d une entreprise privée

6 EDS MEB MET XPS Appareil Description Organisme Centre (Directeur du CRML) Le microscope à balayage est équipé d un système de microanalyse EDS, de la compagnie OXFORD Instruments, modèle Aztec mics/x-stream2//sem x- max 20. Microscope électronique à balayage, de la compagnie JEOL, modèle JSM Microscope électronique à transmission, de la compagnie FEI (Philips), modèle EMS 208S. Spectroscopie de photoélectrons induits par rayons X, l instrument provient de la compagnie Kratos, modèle Axis Ultra

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

Equipement de l IS2M (Institut de Sciences des Matériaux de Mulhouse)

Equipement de l IS2M (Institut de Sciences des Matériaux de Mulhouse) Equipement de l IS2M (Institut de Sciences des Matériaux de Mulhouse) L'IS2M dispose d'un ensemble permettant de faire de la spectroscopie XPS, cet appareillage comporte deux analyseurs ainsi qu'une chambre

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques Dominique Robin Ricardo Stouvenel Frédéric Jaquenod Gilles Triscone Martina Zsely-Schaffter Des

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

CELLULE VALORISATION ANALYSES DES MATERIAUX EQUIPEMENT

CELLULE VALORISATION ANALYSES DES MATERIAUX EQUIPEMENT CELLULE VALORISATION ANALYSES DES MATERIAUX EQUIPEMENT Analyses micro-structurales et de surface : Microscope Electronique à Balayage (MEB), Hitachi S3500 Micro-analyse EDS (composition chimique), Kevex

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

Catalogue des équipements. Analytique

Catalogue des équipements. Analytique Catalogue des équipements Analytique Table des matières Équipement analytique... 3 Laboratoire analytique... 3 Calorimétrie différentielle à balayage (DSC)... 3 Analyse thermogravimétrique (TGA)... 4 GC-MS

Plus en détail

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique 1. Equipements utilisés L isolement des cellules mononucléées du sang périphérique est effectué à partir d échantillons sanguins par une technique

Plus en détail

Les Techniques Chromatographiques :

Les Techniques Chromatographiques : Conférence Eurocopter 1 er Juin 2006 Les Techniques Chromatographiques : RIENTÉES SUR LES MATÉRIAUX CMPSITES Lionel PANAIVA Responsable Analytique - CATALYSE CATALYSE, Master Park Lot 25, 116 Boulevard

Plus en détail

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Agro-Bio Tech Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Frank Delvigne (Ulg GxABT) Exploitation industrielle des micro organismes : biotechnologies

Plus en détail

La biomasse et ses différentes applications

La biomasse et ses différentes applications La biomasse et ses différentes applications Jean Philippe Jacques a, Simon Barnabé b a InnoFibre, centre d innovation des produits cellulosiques,(cctt du cégep de Trois Rivières), Trois Rivières (Québec),

Plus en détail

Examen Méthodes spectroscopiques 2

Examen Méthodes spectroscopiques 2 16 décembre 2010 Examen Méthodes spectroscopiques 2 Durée 2 h Calculatrice et tables spectroscopiques (fournies en début d année) autorisées Exercice 1 (3 pts 10min) Il est possible de doser simultanément

Plus en détail

Les méthodes d observation

Les méthodes d observation Les méthodes de biologie cellulaire et moléculaire Les méthodes d observation Cocher la (ou les) proposition(s) vraie(s) 1. La limite de résolution d un microscope optique : A. Est la distance à laquelle

Plus en détail

Un nouveau dispositif de type RMX pour le mélange et le contrôle des réactions chimiques à l état fondu

Un nouveau dispositif de type RMX pour le mélange et le contrôle des réactions chimiques à l état fondu Un nouveau dispositif de type RMX pour le mélange et le contrôle des réactions chimiques à l état fondu René MULLER Groupe d Intensification and d Intrapolation des Procédés Polymères (G2IP) LIPHT EAc

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

Analyseurs de DCO LAR série QuickCOD ultra

Analyseurs de DCO LAR série QuickCOD ultra Analyseurs de DCO LAR série QuickCOD ultra Tableau d applications COT XY Purity UV DCO DBO / Toxicité QuickTOC QuickTONb QuickTOC effluent QuickTOC condensate QuickTOC purity QuickTOC pharma QuickTOCNPO

Plus en détail

Notions de spéctrométrie de masse et de spectroscopie RMN 13 C

Notions de spéctrométrie de masse et de spectroscopie RMN 13 C Notions de spéctrométrie de masse et de spectroscopie RMN 13 C Cyril BARSU Laboratoire de Chimie Département des sciences de la matière Spectrométrie de masse - Actuellement, le secteur le plus dynamique

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

Rappel des technologies utilisées // Nouvelles technologies. (Synthèse par J.Ph GOURRAUD d une conférence des Dr B.BEUMER et Dr I.

Rappel des technologies utilisées // Nouvelles technologies. (Synthèse par J.Ph GOURRAUD d une conférence des Dr B.BEUMER et Dr I. ANALYSEUR DE SOUFRE TOTAL DANS LES PROCEDES DE CARBURANTS PETROLIERS Caractéristiques Principales Détermination du soufre total par le procédé MWD XRF Etendue de mesure dynamique de 0.6ppm à 3000ppm Temps

Plus en détail

Analyse des PCB dans les biotes marins

Analyse des PCB dans les biotes marins Analyse des PCB dans les biotes marins Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Norme française et/ou européenne dont est tirée la méthode Niveau de validation

Plus en détail

RAPPORT D ESSAI. Contrôle des émissions atmosphériques Système Econokit. Pour UBIQUITY Ecoparc 361, avenue des Romarins 34130 ST AUNES

RAPPORT D ESSAI. Contrôle des émissions atmosphériques Système Econokit. Pour UBIQUITY Ecoparc 361, avenue des Romarins 34130 ST AUNES RAPPORT D ESSAI Contrôle des émissions atmosphériques Système Econokit Réalisé par BUREAU VERITAS 685 rue Georges Claude CS 60401 13591 AIX EN PROVENCE cedex 03 Pour UBIQUITY Ecoparc 361, avenue des Romarins

Plus en détail

CHROMOPTIC. La Maison des Services ZAC de Villejust Avenue des 2 lacs 91971 COURTABOEUF cedex

CHROMOPTIC. La Maison des Services ZAC de Villejust Avenue des 2 lacs 91971 COURTABOEUF cedex CHROMOPTIC La Maison des Services ZAC de Villejust Avenue des 2 lacs 91971 COURTABOEUF cedex TEL: 01.69.31.41.65 FAX: 01.60.14.46.92 chromoptic@wanadoo.fr www.chromoptic.com AGILENT CARY 60 UV-VIS Agilent

Plus en détail

Préparation d échantillons. La gamme. ::: Clear Solutions in Sample Preparation

Préparation d échantillons. La gamme. ::: Clear Solutions in Sample Preparation Préparation d échantillons La gamme ::: Clear Solutions in Sample Preparation Multiwave PRO Le maîtrise de la préparation d'échantillons Le four à micro-ondes Multiwave PRO offre la solution dont vous

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse

Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse DOSSIER D APPELS D OFFRES Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse Laboratoire Biomolécules et Biotechnologies Végétales Faculté

Plus en détail

Chromatographie en phase gazeuse (CPG): Le 8 décembre 2011 Filières SVI S5 et STE Professeur SAALAOUI Ennouamane

Chromatographie en phase gazeuse (CPG): Le 8 décembre 2011 Filières SVI S5 et STE Professeur SAALAOUI Ennouamane Chromatographie en phase gazeuse (CPG): Le 8 décembre 2011 Filières SVI S5 et STE Professeur SAALAOUI Ennouamane Principe Le principe de la séparation par C.P.G. consiste à partager l'échantillon à analyser

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Air-Eau Pompe à chaleur

Air-Eau Pompe à chaleur Air-Eau Pompe à chaleur 2 Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet de serre est une préoccupation

Plus en détail

ELTRA Des solutions précises pour l analyse élémentaire

ELTRA Des solutions précises pour l analyse élémentaire VERDER SCIENTIFIC Magazine client Numéro 40 ELTRA Des solutions précises pour l analyse élémentaire Précis, Fiable, Flexible EDITORIAL Charbon Acier Terre Cher(e)s lecteurs, clients et partenaires, Dans

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES INRA Centre de Recherche ANGERS - NANTES SERVICES DECONCENTRES D APPUI A LA RECHERCHE Service des Marchés Rue de la Géraudière Bâtiment Erdre BP 71627

Plus en détail

Laurent DUHAU Sanofi R&D

Laurent DUHAU Sanofi R&D Laurent DUHAU Sanofi R&D 2 avril 2014 Immunoconjugués Une nouvelle classe de médicaments en pleine expansion dans le domaine de l oncologie Etudes cliniques en cours en 2011/2013 Immunoconjugué: structure

Plus en détail

FERMENTEURS TRANSFERTS GAZEUX. M.Nonus 1

FERMENTEURS TRANSFERTS GAZEUX. M.Nonus 1 FERMENTEURS TRANSFERTS GAZEUX M.Nonus 1 Fermentation-Transferts Gazeux M.Nonus 2 C02 02 M.Nonus 3 Rendement : Y Fermentation X/S ; X/ N ;X/02 ; P/S.. Production volumique: g /l ; U /ml Productivité volumique

Plus en détail

Plateforme technologique pour la caractérisation de matériaux polymères TECHNOPOLYM. Institut de Chimie de Toulouse. Pascale SAINT-AGUET

Plateforme technologique pour la caractérisation de matériaux polymères TECHNOPOLYM. Institut de Chimie de Toulouse. Pascale SAINT-AGUET Plateforme technologique pour la caractérisation de matériaux polymères TECHNOPOLYM Institut de Chimie de Toulouse Pascale SAINT-AGUET technopolym@chimie.ups-tlse.fr http://technopolym.ups-tlse.fr La plateforme

Plus en détail

COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS

COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS Les universités membres de Plasma-Québec mettent à la disposition des étudiants de maîtrise et de doctorat une brochette de neuf cours avancés couvrant

Plus en détail

Le système de traitement de l'eau Ultra-Bio-Ozone est efficace car il allie les UV et l'ozone.

Le système de traitement de l'eau Ultra-Bio-Ozone est efficace car il allie les UV et l'ozone. News News News Le système de traitement de l'eau Ultra-Bio-Ozone est efficace car il allie les UV et l'ozone. Spas-Piscines-Agro-alimentaire-Mayens-Cabanes-Fromageries-etc Deux procédés totalement différents,

Plus en détail

CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE

CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 2 Le soudage Assemblage de plusieurs éléments suite à la fusion obtenue

Plus en détail

Compte rendu des analyses AFM réalisées sur 5 échantillons test

Compte rendu des analyses AFM réalisées sur 5 échantillons test Compte rendu des analyses AFM réalisées sur 5 échantillons test 1. Contexte En vue de l acquisition par la SF Fermat d un Microscope à Force Atomique (AFM), les analyses de cinq échantillons ont été réalisées

Plus en détail

Identification de conditions limites en flux par thermographie infrarouge appliquée à la caractérisation de moyens d essai thermique à haut flux

Identification de conditions limites en flux par thermographie infrarouge appliquée à la caractérisation de moyens d essai thermique à haut flux Identification de conditions limites en flux par thermographie infrarouge appliquée à la caractérisation de moyens d essai thermique à haut flux J.C. BATSALE*, JP LASSERRE**, A. DESCUNS*,**, G. LAMOTHE*,**

Plus en détail

DYNASCAN. Solution logicielle et électronique pour banc d essai à inertie ou freiné. Technologie multi-voie compatible mono ou multirouleaux

DYNASCAN. Solution logicielle et électronique pour banc d essai à inertie ou freiné. Technologie multi-voie compatible mono ou multirouleaux DYNASCAN Solution logicielle et électronique pour banc d essai à inertie ou freiné Systèmes pour bancs à rouleaux et bancs moteur Solution pour banc freiné ou pour banc à inertie Compatible avec toutes

Plus en détail

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Double faisceau avec optiques parfaitement stables. Bande passante 1,5 nm. Logiciel de navigation Jenway Flight

Plus en détail

Analyse Thermogravimétrique couplée à l Emission Acoustique pour l étude de la corrosion d alliages à haute température

Analyse Thermogravimétrique couplée à l Emission Acoustique pour l étude de la corrosion d alliages à haute température CEFRACOR 24 Octobre 2013 Analyse Thermogravimétrique couplée à l Emission Acoustique pour l étude de la corrosion d alliages à haute température Omar Al haj ; Véronique Peres ; Eric Serris ; Michel Cournil

Plus en détail

www.mesureo.com A N A L Y S E U R E N L I G N E D A G V D E S B I C A R B O N A T E S D E L A L C A L I N I T E

www.mesureo.com A N A L Y S E U R E N L I G N E D A G V D E S B I C A R B O N A T E S D E L A L C A L I N I T E www.mesureo.com A N A L Y S E U R E N L I G N E D A G V D E S B I C A R B O N A T E S D E L A L C A L I N I T E Solutions pour l analyse de l eau en ligne AnaSense Analyseur en ligne d AGV, des bicarbonates

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques. Correction. Session septembre 2014 Métropole. 06/12/2014 www.udppc.asso.fr

Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques. Correction. Session septembre 2014 Métropole. 06/12/2014 www.udppc.asso.fr Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques Session septembre 2014 Métropole Correction 06/12/2014 www.udppc.asso.fr PARTIE A : traitement du lait et pasteurisation. 1. Contrôle qualité du lait (document

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Performances environnementales et économiques économiques. Description

Performances environnementales et économiques économiques. Description BREF Industries de traitement des déchets - Doc. de synthèse V 1.0-01/12/08 MTD pour des types spécifiques de traitements de déchets TRAITEMENTS BIOLOGIQUES DES DECHETS - METHANISATION Description 65 -

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

Journée d information du 22 novembre 2011 COPYRIGHT

Journée d information du 22 novembre 2011 COPYRIGHT Enjeux et objectifs du projet 1 Réduire les pressions environnementales et les risques potentiels pour la santé des opérateurs ainsi que la pénibilité des tâches Visé 20 à 30% de réduction d énergie, produits

Plus en détail

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage. Environnement. Agro-alimentaire.

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage. Environnement. Agro-alimentaire. EAU PRO Notre métier : gestion, traitement et réutilisation de vos effluents Expertise - Conception - Réalisation Environnement Agro-alimentaire Industries Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage

Plus en détail

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Déplacement d un TD : ven 18/04, 14h-15h30 (groupe II) Créneau de remplacement

Plus en détail

Gaz de fonctions pour l'analyse

Gaz de fonctions pour l'analyse Gaz de fonctions pour l'analyse L'analyse est l'art de décomposer un échantillon et de déterminer la qualité et la quantité de chaque composant qui en résulte Les méthodes d analyses trouvent leur application

Plus en détail

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents «Nouveaux» traitements pour polluants émergents Valérie HEQUET Colloque IMT «Ressources naturelles et environnement» les 5 et 6 Novembre 2014, Paris Laboratoire GEPEA UMR CNRS 6144 Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

INGOLD Leading Process Analytics

INGOLD Leading Process Analytics INGOLD Leading Process Analytics Systèmes de Turbidité Sondes InPro 8000 Transmetteurs Trb 8300 Qualité du produit et fiabilité du procédé améliorées Productivité accrue Adaption simple du procédé Usage

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

BP Génie Climatique Le brûleur fuel à air soufflé C.F.A.B REIMS

BP Génie Climatique Le brûleur fuel à air soufflé C.F.A.B REIMS BP Génie Climatique Le brûleur fuel à air soufflé C.F.A.B REIMS Stockage non enterré Capacité maximale de 2 500 litres Le stockage peut être implanté en rez-de-chaussée ou en sous-sol. Le local doit être

Plus en détail

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE Capteur luxmètre à sonde détachable, idéal pour les expériences de polarisation, il permet de quantifier simplement et rapidement les principales sources et phénomènes lumineux.

Plus en détail

1/ Traitement des terres et bétons pollués par HCT, HAP :

1/ Traitement des terres et bétons pollués par HCT, HAP : Réhabilitation du Site Grande Paroisse Toulouse Traitements mis en œuvre par Lot 1/ Traitement des terres et bétons pollués par HCT, HAP : Par désorption thermique : 50 000 tonnes environ Par traitement

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

Spectroscopie d émission atomique

Spectroscopie d émission atomique Année Universitaire : 2010 / 2011 Spectroscopie d émission atomique Réalisé par demoiselles: Chadia BOUCHEFRA. Meryem MIMI. 1 PLAN: INTRODUCTION Spectroscopie d émission atomique: Définition. Avantages.

Plus en détail

TURBOPLASMA : Destruction de goudrons assistée par plasma thermique Bio-E 2009. C o l l o q u e B i o é n e r g i e s 9 e t 1 0 o c t o b r e 2 0 1 2

TURBOPLASMA : Destruction de goudrons assistée par plasma thermique Bio-E 2009. C o l l o q u e B i o é n e r g i e s 9 e t 1 0 o c t o b r e 2 0 1 2 TURBOPLASMA : Destruction de goudrons assistée par plasma thermique Bio-E 2009 Contexte Biomasse, déchets Gazéification Gaz de synthèse Goudrons, poussières Turboplasma Pouvoir énergétique de la torche

Plus en détail

Etude de Ca 2+ par absorption atomique avec flamme et Dosage de Cd 2+ par absorption atomique sans flamme

Etude de Ca 2+ par absorption atomique avec flamme et Dosage de Cd 2+ par absorption atomique sans flamme Travaux Pratique Chimie Analytique Semestre d hiver 1999 Julien Hutin Laurent Beget Alexandre Myalou Etude de Ca 2+ par absorption atomique avec flamme et Dosage de Cd 2+ par absorption atomique sans flamme

Plus en détail

Analytical Sciences Life Sciences & Technology Dépistage Prénatal et Néonatal FORMATIONS

Analytical Sciences Life Sciences & Technology Dépistage Prénatal et Néonatal FORMATIONS Analytical Sciences Life Sciences & Technology Dépistage Prénatal et Néonatal FORMATIONS 2012 PARTAGEZ LE SAVOIR FAIRE ET 10 bonnes raisons de vous former chez PerkinElmer 1. Nos formations sont animées

Plus en détail

Techniques de mesure. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 4ème)

Techniques de mesure. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 4ème) Techniques de mesure + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 4ème) I. Introduction L atmosphère est un milieu gazeux dilué dans lequel le di-azote et le di-oxygène sont les composés majoritaires

Plus en détail

Risques liés au stockage des farines animales

Risques liés au stockage des farines animales Risques liés au stockage des farines animales Rapport final Ministère de l Environnement R. LÖDEL Laboratoire des Substances Inflammables et Dangereuses Département Explosion - Incendie Septembre 1997

Plus en détail

Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Docteur Jean Charles RENVERSEZ Biochimie structurale Biochimie des Acides Aminés et Protéines Chapitre 3 : Acides aminés et protéines : propriétés générales et technique de purification et d identification Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE - MANIP 2 - - COÏNCIDENCES ET MESURES DE TEMPS - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE L objectif de cette manipulation est d effectuer une mesure de la vitesse de la lumière sur une «base

Plus en détail

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0197

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0197 Norme internationale : ISO/CEI 17025:2005 Norme suisse : SN EN ISO/CEI 17025:2005 ABL Analytics SA Rue Victor-Helg 18 2800 Delémont Responsable : Responsable SM : Blaise Allemann Lucas Costato Téléphone

Plus en détail

Technologie de pointes. Dr. Laure Aeschimann NanoWorld AG, Neuchâtel

Technologie de pointes. Dr. Laure Aeschimann NanoWorld AG, Neuchâtel Technologie de pointes Dr. Laure Aeschimann NanoWorld AG, Neuchâtel Technologie de pointes NanoWorld AG Headquarters NanoWorld AG, Rue Jaquet Droz 1 2000 Neuchâtel Données de la société Fondée en juin

Plus en détail

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique LES RELAIS STATIQUES (SOLID STATE RELAY : SSR) Princ ipe électronique Les relais statiques sont des contacteurs qui se ferment électroniquement, par une simple commande en appliquant une tension continue

Plus en détail

par micro-ondes SCP SCIENCE

par micro-ondes SCP SCIENCE SCP SCIENCE 47 Systèmes de digestion par micro-ondes SCP SCIENCE offre 3 types de systèmes de digestion par micro-ondes. NovaWAVE SA: un instrument qui peut effectuer jusqu à 12 digestions simultanément

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

Méthode de dosage de phtalates dans les vins par couplage en chromatographie gazeuse et spectrométrie de masse (Résolution Oeno 477/2013)

Méthode de dosage de phtalates dans les vins par couplage en chromatographie gazeuse et spectrométrie de masse (Résolution Oeno 477/2013) Méthode OIV-MA-AS323-10 Méthode Type IV (Résolution Oeno 477/2013) 1. DOMAINE D'APPLICATION Cette méthode s applique à la recherche et au dosage de phtalates dans les vins. 2. PRINCIPE L échantillon est

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques 1 Introduction Détection par effet mirage Mesures photothermiques La méthode de détection par effet mirage fait partie de méthodes

Plus en détail

I N C U B A T E U R S

I N C U B A T E U R S I N C U B A T E U R S FROILABO offre une gamme complète d incubateurs, à convection naturelle ou forcée, avec et sans réfrigération, répondant à % des applications des laboratoires. La standardisation

Plus en détail

Les rencontres scientifiques du vendredi

Les rencontres scientifiques du vendredi Les rencontres scientifiques du vendredi Un élément de l Animation Scientifique de l axe 2 Techniques & Méthodes : Mesurer la taille des Particules Natalia Nicole Rosa Doctorante de l Axe 2 UMR IATE 29

Plus en détail

1. Description sommaire d un chromatographe en phase gazeuse.

1. Description sommaire d un chromatographe en phase gazeuse. Page 1 sur 6 1. Description sommaire d un chromatographe en phase gazeuse. 2. Four. C est un four à bain d air, pourvu de résistances chauffantes et d un système de ventilation et de brassage pour l homogénéisation

Plus en détail

Présentation technique de la microstation S 21 EH

Présentation technique de la microstation S 21 EH Microstations de traitement des eaux usées domestiques De 4 à 1350 EH Présentation technique de la microstation S 21 EH «Quand l eau a besoin d une nouvelle vie» 1 Principe de fonctionnement épuratoire

Plus en détail

III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES

III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES instrumentation III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES Spectrophotomètres UV/visibles 2 à 4 Spectrophotomètres visibles 5 à 7 0100100100100100011100110100100100100100 110100100100100100 011100110100100100100100 00100100100100011100110100100100100100

Plus en détail

INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES DANS LA MANIPULATION DES PRODUITS STERILES A RISQUE. J.P Zambaux, OPIFEX-EQUIZA GROUP

INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES DANS LA MANIPULATION DES PRODUITS STERILES A RISQUE. J.P Zambaux, OPIFEX-EQUIZA GROUP INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES DANS LA MANIPULATION DES PRODUITS STERILES A RISQUE J.P Zambaux, OPIFEX-EQUIZA GROUP L industrie pharmaceutique constitue un moteur majeur de l économie, et possède une forte

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

Chapitre 1 : PROPRIETES GENERALES DES CAPTEURS

Chapitre 1 : PROPRIETES GENERALES DES CAPTEURS ELEC 2811 : Instrumentation et capteurs 2011-2012 Chapitre 1 : PROPRIETES GENERALES DES CAPTEURS 1. INTRODUCTION 2. NOTIONS ET TERMINOLOGIE 2.1. Distinction entre grandeurs et paramètres physiques 2.2.

Plus en détail

«Conversion de la biomasse en

«Conversion de la biomasse en «Conversion de la biomasse en combustible par procédé plasma» (Décharge élémentaire stationnaire à la pression atmosphérique) Présentation d études préliminaires de laboratoire GFC-23 novembre 2007 Jocelyn

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

Spectrophotométrie atomique

Spectrophotométrie atomique ! Spectrophotométrie atomique GÉNÉRALITÉS Ces spectres font intervenir la variation de l énergie des électrons périphériques (électron de valence d un atome). On donne par exemple le cas du sodium (Z =

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Brochure produit. Wilo-Sevio ACT, le traitement innovant des eaux usées.

Brochure produit. Wilo-Sevio ACT, le traitement innovant des eaux usées. Brochure produit Wilo-Sevio ACT, le traitement innovant des eaux usées. 2 Traitement innovant des eaux usées Optimisation des performances de traitement grâce aux technologies innovantes Wilo. Les exploitants

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

4. Microscopie électronique à balayage

4. Microscopie électronique à balayage 4. Microscopie électronique à balayage 4.1. Principe de formation des images en MEB 4.2. Mise en œuvre 4.3. Les différents modes d imagerie 4.4. Les différents types de contraste 4.5. Performances 4.5.1.

Plus en détail

EQUIPEMENT DE PURIFICATION DE L AIR (OXYGENE IONISE)

EQUIPEMENT DE PURIFICATION DE L AIR (OXYGENE IONISE) AIR CARE Gamme XES EQUIPEMENT DE PURIFICATION DE L AIR (OXYGENE IONISE) Les chambres froides Positives 1 L IONISATIONDE L OXYGENE : UN PROCESSUS NATUREL L air est naturellement porteur d ions négatifs

Plus en détail

PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I)

PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I) PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I) École Française de Papeterie et des Industries Graphiques Laboratoire LGP2 UMR-CNRS 5518 EFPG, Domaine Universitaire, BP 65, 38402 Saint-Martin-d Hères Cedex

Plus en détail

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur PROJET JANUS Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur Contact : alain.gaboriaud@cnes.fr OBJECTIFS Satellites Etudiants

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail