Appareillages scientifiques majeurs du Centre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Appareillages scientifiques majeurs du Centre"

Transcription

1 Appareillages scientifiques majeurs du Centre (Le nom du professeur responsable de l opération des équipements spécifiques est indiqué juste avant l énumération de ceux-ci) Appareil Description Organisme Autoclave horizontal AMSCO Autoclave vertical VB- 150 de SYSTEC Bassin pilote Alga-Fuel TM de 10 m 3 Bassins cylindriques (2), ouverts et agités de 400 L sur monture mobile Bioréacteur artisanal de 400 L Bioréacteur Luxfors 3 L de INFORS-HT Bioréacteurs Labfors (2) 7.5 L de INFORS HT Centrifugeuse Multifuge X3FR Thermo Scientific Chambre Anaérobique Plas-Labs Modèle 855- AC de Fisher Scientifics Chromatographe gazeux SRI de Mandel Scientific Chromatographe ionique ICS-5000 de Dionex Cytomètre FC500 series flow cytometer (Beckman Coulter) Simon Barnabé Pour la stérilisation des milieux de culture et la décontamination des déchets. Pour la stérilisation des milieux de culture et la décontamination des déchets. Permet particulièrement de stériliser les bioréacteurs de 7,5 litres. Bassin ouvert et agité, utilisé pour produire à l échelle pilote des microalgues sous des conditions d agitation, de température et d aération contrôlées. Bassins utilisés pour préparer l inoculum nécessaire aux productions de microalgues dans le bassin pilote Alga-Fuel TM. Cuve papetière hermétique et pressurisable de 400 L modifiée pour cultiver des microorganismes industriels sous des conditions aseptiques avec un contrôle de la température, du ph, de l agitation et de l injection d air. Pour cultures de mciroalgues en milieux liquides sous des conditions aseptiques et contrôlées (lumière, agitation, aération, température et ph). Pour cultures bactériennes et fongiques en milieux liquides et semi-liquides sous des conditions aseptiques et contrôlées (agitation, aération, température et ph). Pour les applications de séparation solide-liquide. Pour la culture des bactéries anaérobie strictes. Pour, entre autre, l analyse en continu de l hydrogène, du CO 2, du CO et du méthane en continu dans les gaz de fermentation ou autres matrices gazeuses. Pour, entre autre, l analyse rapide et précise des monosaccharides et polysaccharides et autres molécules dans un contexte de bioraffinage (acides organiques, furfural, HMF, etc.). Mesure de la densité cellulaire (dont les algues), de l activité métabolique, des lipides neutres. IDE Trois- Rivières Rio Tinto Alcan, CRIBIQ Rio Tinto Alcan, CRIBIQ Cuve prêtée par Innofibre Prêté par INRS-ÉTÉ Québec, Qc

2 Extrudeuse à double rotation E-max 27 mm de Entek Technologies Fours (2) : - Stabil-Therm Gravity Oven Blue M - VWR Scientific 1380 FM Hottes biologiques (2) (Enceinte de Sécurité Biologique EBS) - Bio Hazard Hood L-E73 - Labculture Reliant. ESCO Class II Type A2, Biological Safety Cabinet Microscope AxioScope A1 FL-LED de Carl Zeiss Moisture analyser MJ33 - Mettler Toledo Spectrophotomètre Cary- 50 de Varian Spectropolarimètre Jasco 720 Station de pipettage automatisée Biomek 2000 Station de pipettage automatisée MultiPROBE II PLUS HT, Perkin Elmer Analyseur d angle de contact FTA 4000 Tensiomètre KRUSS K- 12 avec titrateur automatique Dosimat 665 Cellule de flottation Leeds Drainage-Freeness- Retention DFR 04 Mutek Particle charge detector PCD 03 Mutek Extrudeuse à double rotation (Vis-diamètre 27 mm; vis-longueur 1,3 m; rapport L/D 48; 12 barils; T max 246 o C; V max 1200 t/min) adaptée au fractionnement de la biomasse. Pour les mesures de matières sèches (taux d humidité). Pour une manipulation sécuritaire et contrôlée des microorganismes afin de limiter des contaminations et de protéger l opérateur et les autres utilisateurs du labo. Microscope à fond clair, fluorescence, contraste de phase et contraste de phase différentiel (DIC) pour observations microscopiques de routine, équipé avec une AxioCam et un logiciel de capture d images. Pour les mesures rapides de matières sèches (taux d humidité). Utilisation particulière pour les échantillons de petites quantités ou volumes. Analyse et mesure des composés organiques (des monosaccharides et polysaccharides et autres molécules qui absorbent dans UV-Visible). Marc Beauregard Appareil permettant l analyse des protéines et enzymes. Appareil permettant l analyse d activités enzymatiques à haut débit à différentes températures. Appareil permettant l analyse d activités enzymatiques à haut débit sur plate-forme surdimensionnée. François Brouillette Mesures d angles de contact et d énergies de surface liquide-solide avec acquisition d images. Mesures d angles de contact et d énergies de surface de liquides. Bruno Chabot Appareil permettant d effectuer des essais de flottation d encre au laboratoire. Appareil permettant de mesurer le taux de drainage de suspension fibreuse et la rétention de particules d une suspension fibreuse. Aanalyseur de demande cationique de laboratoire Dons, Fondation UQTR, Dons, Fondation UQTR N/A

3 Particle charge titrator PCT 20 Mutek Porosimètre à gaz BET Quantachrome Source électrique de haute tension Gamma High Voltage System zeta potential SZP 06 Mutek Zetasizer nano ZS Malvern Analyseur de carbone organique total Analyseur thermogravimétrique TG/DTA AST-2 (Perkin Elmer) Chromatographe Liquide Chromatographe par perméation de gel (GPC) ICP Optima 4300 DV (Perkin Elmer) Microscope à force atomique Sonoréacteur pilote en continu Analyseur de demande cationique en ligne. Appareil permettant de déterminer les isothermes d adsorption et de désorption de gaz ainsi que la surface spécifique et la porosité de particules solides. Source électrique haute tension pour appareil d électrofilage. Appareil permettant de mesurer le potentiel zeta de fines papetières. Appareil permettant de mesurer la taille de particule, le potentiel zeta et le poids moléculaire. Claude Daneault L appareil AS-1-V de la compagnie Shimazu permet la détermination du carbone organique, du carbone inorganique et du carbone total. Basé sur une oxydation par UV, le détecteur infrarouge permet une limite de détection de 4 g/l. Le système permet de mesurer la perte de masse et les transformations des matériaux sous différentes atmosphères (inerte, réductrice et oxydante) dans une plage de tempétature de 20 C à 1500 C. Le système LC/MS-MS 2695 de Waters est équipé de deux détecteurs MS. Le système 1260 Infinity de la compagnie Agilent Technologies est équipé de deux détecteurs; un détecteur à indice de réfraction (IR) et un à diffusion de la lumière (ELSD). Le spectrophotomètre à couplage inductif au plasma (ICP) est un système à réseau ultravioletvisible. L appareil possède plusieurs photomultiplicateurs de sorte que plusieurs éléments peuvent être déterminés simultanément. La résolution du système est de nm à 200 nm. Le microcope AFM est celui de la compagnie Asylum Research (MFP-3D Stand-Alone AFM). Il est équipé d un système de balayage piezoélectrique pour une analyse de l échantillon dans les trois dimensions (Top-view Optics base) avec une précision submicronique. Il est également muni d un système de mesure (NPS, nanopositioning system) qui permet de déterminer et étalonner la position absolue de la pointe. Système ultrasonique de 45 litres en continu avec contrôle de température et de ph. Conception tubulaire avec 24 transduceurs d une puissance maximale de 2000 W avec des fréquences variables (40 khz à 170 khz). Système industriel d acquisition de données de type PLC Industries (leaders)- - Stratégique

4 Spectrophomètre FTIR System 2000 FTIR Spectrophotomètre Fluorolog-3 (Horiba Jobin Yvon) Système d extraction accéléré par solvant ASE-350 (Dionex) Système de chromatographie ionique Le système 2000 FT-IR de la compagnie Perkin Elmer est muni d un interféromètre Michelson, le domaine du spectre infrarouge de l appareil se situe entre 400 et 4000 cm -1. Le spectrofluorimètre est équipé d une source d excitation avec une lampe au xénon orientée à la verticale de 450 W avec des doubles monochromateurs d excitation et d émission dont les longueurs d ondes sont comprises entre 200 nm et 900 nm. Il inclut un détecteur à photodiode et un détecteur photomultiplicateur PMI. Le système permet l utilisation de différents solvants (polaires et non polaires) pour effectuer l extraction. Possibilité d extractions sous pression (maximum 1500 psi) et à températures variables (200 C). Le système 850 Professional IC de Metrohm est équipé de trois détecteurs : un détecteur à conductivité, un détecteur électrochimique et un détecteur UV. La limite de détection est de 0,1 ppm. Bohuslav V. Kokta Gaz Métropolitain (leaders)- (leaders)- MDEI Presse Dake Thermopresse pour moulage des composites. Thermotron-C.W. Brabender (Model T-303) Générateur d ozone Ozonia OZAT CFV-03 Réacteur Metso Unité pilote de raffinage Mélangeur à rouleaux pour fabrication des matériaux composites. Robert Lanouette Capacité 60 kg/jour à 6 % d ozone à partir de l oxygène. Concentration maximale 12 %. Réacteur interstade de type batch. Alimentation par vis de mélange à haute consistance. Possibilité d ajouts séquentiels de réactif, atmosphérique ou pressurisé. Capacité 50 kg sec. Trémie de préchauffage. Alimentateur à bouchon : Ratio de compression : Imprégnateur PREX : P max : 1700 kpag; T max : 207 C. Étuveur : 0,11 m 3 ; P max : 1700 kpag ; T max : 207 C. Raffineur primaire CD-300 : 300 mm dia.; 0, t/j ; Moteur : 150 kw à vitesse variable; Consistance : %. Raffineur secondaire CD-300 : 300 mm dia.; t/j ; Moteur : 150 kw à vitesse variable; Consistance : %. Luc Laperrière DCS DeltaV Système de contrôle avancé de l usine pilote. Machine de fatigue MTS avec chambre environnementale Machine pour essais de traction statiques et dynamiques équipée d une chambre environnementale pour simuler les conditions en service de divers échantillons d éco-matériaux composites. MRN (1 er stade) (2 e stade)

5 Système de caractérisation sans contact DaVis-LaVision Bain ultrasonique Bain ultrasonique avec manteau thermique Bain ultrasonique chauffant Cellule ultrasonique tubulaire Chromatographe en phase gazeuse (GC) avec four rapide («Fast») Sonde ultrasonique Rhéomètre Stresstech d ATS rheossytem Profilomètre Altisurf 520 Twin (Altimet) Profilomètre Wyco NT1100 (Veeco) Réacteur pressurisé Parr Cary 5000 Agilent (Varian) Station de travail de modélisation moléculaire Système de mesure de déplacements, de déformations en 3D et de déformations par corrélation d'images sur tout type d objet. Éric Loranger Bain SRV-54 (4 L) de marque Advanced Sonic Processing System d une puissance ultrasonique de 600 W à 20 khz. Bain BT90H (34 L) de marque Ultrasonic Power Corporation d une puissance ultrasonique de 1000 W à 40, 68 ou 170 khz avec capacité de refroidissement sans contact (manteau). Bain BT90H (34 L) de marque Ultrasonic Power Corporation d une puissance ultrasonique de 1000 W à 40, 68 ou 170 khz et d une puissance de chauffage interne de 1000 W. Tube ultrasonique (4 L, 3 de diamètre interne) d une puissance ultrasonique de 1000 W à 40, 68 ou 170 khz avec possibilité de configuration d émetteurs variable (face à face, orthogonal ou en croix). Agilent 7890B avec détecteur à ionisation de flamme (FID) et à conductivité thermique (TCD). Branson S450D d une puissance de 400 W et d une fréquence de 20 khz. Patrice Mangin Rhéomètre haute résolution avec une gamme de couple de 0,0002 à 100 mnm (taux de cisaillement 7, à 480 s -1 ) avec différentes géométries : cylindres concentriques, plan-plan, cône-plan, vane. Profilomètre laser tridimensionnel double-face avec mesure simultanée de l épaisseur. Résolution en z de 0,1 µm, résolution en xy de 5 µm sur des surfaces de 200 x 200 mm 2. Haute résolution (une face seulement) : en z à 10 nm et en xy à moins de 2 µm. Profilomètre laser simple face. Objectif 50x 5x et 2,5x. Résolution xy 0,08 à 13 µm, Résolution z à environ 1 Å. Daniel Montplaisir Réacteur en acier inoxydable permettant des conditions de température et de pression élevées. Sylvain Robert Spectrophotomètre UV-visible NIR avec sphère intégrante. Intel Xeon (8-core) - E GHz - 20M Cache GT/sec - 64GB MHz RDIMMS 5x Constellation ES 1Tb, 7200 rpm, 32 Mb, SATA 6Gb/s. et Fondation Chaire du Chaire du Chaire du Chaire Québecor Don d une entreprise privée

6 EDS MEB MET XPS Appareil Description Organisme Centre (Directeur du CRML) Le microscope à balayage est équipé d un système de microanalyse EDS, de la compagnie OXFORD Instruments, modèle Aztec mics/x-stream2//sem x- max 20. Microscope électronique à balayage, de la compagnie JEOL, modèle JSM Microscope électronique à transmission, de la compagnie FEI (Philips), modèle EMS 208S. Spectroscopie de photoélectrons induits par rayons X, l instrument provient de la compagnie Kratos, modèle Axis Ultra

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

www.mesureo.com A N A L Y S E U R E N L I G N E D A G V D E S B I C A R B O N A T E S D E L A L C A L I N I T E

www.mesureo.com A N A L Y S E U R E N L I G N E D A G V D E S B I C A R B O N A T E S D E L A L C A L I N I T E www.mesureo.com A N A L Y S E U R E N L I G N E D A G V D E S B I C A R B O N A T E S D E L A L C A L I N I T E Solutions pour l analyse de l eau en ligne AnaSense Analyseur en ligne d AGV, des bicarbonates

Plus en détail

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE Capteur luxmètre à sonde détachable, idéal pour les expériences de polarisation, il permet de quantifier simplement et rapidement les principales sources et phénomènes lumineux.

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

Le microscope à force atomique métrologique au service de la nanométrologie dimensionnelle

Le microscope à force atomique métrologique au service de la nanométrologie dimensionnelle Le microscope à force atomique métrologique au service de la nanométrologie dimensionnelle S. Ducourtieux, B. Poyet, N. Feltin, Y. Boukellal, A. Delvallée Laboratoire national de métrologie et d essais

Plus en détail

Journée d information du 22 novembre 2011 COPYRIGHT

Journée d information du 22 novembre 2011 COPYRIGHT Enjeux et objectifs du projet 1 Réduire les pressions environnementales et les risques potentiels pour la santé des opérateurs ainsi que la pénibilité des tâches Visé 20 à 30% de réduction d énergie, produits

Plus en détail

INGOLD Leading Process Analytics

INGOLD Leading Process Analytics INGOLD Leading Process Analytics Systèmes de Turbidité Sondes InPro 8000 Transmetteurs Trb 8300 Qualité du produit et fiabilité du procédé améliorées Productivité accrue Adaption simple du procédé Usage

Plus en détail

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique LES RELAIS STATIQUES (SOLID STATE RELAY : SSR) Princ ipe électronique Les relais statiques sont des contacteurs qui se ferment électroniquement, par une simple commande en appliquant une tension continue

Plus en détail

INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE TITRE Formes stériles en environnement GMP Solutions innovantes & services ENSEMBLE DONNONS VIE A VOS PROJETS 1 Solutions innovantes & services PIERRE GUERIN met à votre disposition

Plus en détail

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Double faisceau avec optiques parfaitement stables. Bande passante 1,5 nm. Logiciel de navigation Jenway Flight

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

Voir dans le nanomonde

Voir dans le nanomonde Voir dans le nanomonde Spectroscopie La lumière visible permettra-t-elle de «voir» les atomes? Fréquence micro onde Infrarouge Visible et UV Rayon X réaction des molécules rotation vibration des liaisons

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques

Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques à l'incinérateur Mars 2010 Travaux publics Gestion des matières résiduelles CONTENU DE LA PRÉSENTATION 1. L incinérateur 2. Obligations

Plus en détail

Les rencontres scientifiques du vendredi

Les rencontres scientifiques du vendredi Les rencontres scientifiques du vendredi Un élément de l Animation Scientifique de l axe 2 Techniques & Méthodes : Mesurer la taille des Particules Natalia Nicole Rosa Doctorante de l Axe 2 UMR IATE 29

Plus en détail

MEDIACLAVE. La stérilisation rapide, reproductible et sûre des milieux

MEDIACLAVE. La stérilisation rapide, reproductible et sûre des milieux MEDIACLAVE La stérilisation rapide, reproductible et sûre des milieux MEDIACLAVE La stérilisation rapide, reproductible et sûre des milieux Les milieux de culture bactérienne sont très largement utilisé,

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

CELLINE. Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines

CELLINE. Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines CELLINE Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines Une technologie à double compartiment Nutriments Déchets Glucose Glutamine Lactate Ammonium Compartiment du milieu de culture

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure

UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX 08/ENS/24 BORDEREAU DES PRIX-DETAIL ESTIMATIF Lot n 2 : Achat et installation de matériel pour l enseignement

Plus en détail

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un CHAPITRE 6 : LE SPECTROPHOTOMETRE Objectifs pédagogiques : Citer les principaux éléments d un dun spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre p Savoir changer l ampoule

Plus en détail

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur PROJET JANUS Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur Contact : alain.gaboriaud@cnes.fr OBJECTIFS Satellites Etudiants

Plus en détail

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation:

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: 1 www.cetime.ind.tn LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: met à votre disposition des compétences et des moyens techniques pour vous assister dans vos démarches d innovation et d

Plus en détail

III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES

III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES instrumentation III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES Spectrophotomètres UV/visibles 2 à 4 Spectrophotomètres visibles 5 à 7 0100100100100100011100110100100100100100 110100100100100100 011100110100100100100100 00100100100100011100110100100100100100

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE - MANIP 2 - - COÏNCIDENCES ET MESURES DE TEMPS - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE L objectif de cette manipulation est d effectuer une mesure de la vitesse de la lumière sur une «base

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

Visite à l ICV. En 2009, la création du GIE ICV-VVS permet de franchir un cap en regroupant toutes les ressources disponibles aux filiales ICV et VVS.

Visite à l ICV. En 2009, la création du GIE ICV-VVS permet de franchir un cap en regroupant toutes les ressources disponibles aux filiales ICV et VVS. Visite à l ICV Cette entreprise analyse les échantillons que les viticulteurs leur transmettent de toute la région PACA (départements 13, 83, 84 et un peu du 06, ce sont en général des coopératives viticoles

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

Partec: l innovation en marche depuis 40 ans Principes des appareils de Cytométrie en Flux. Pascal Brunou, David Bastien Partec France

Partec: l innovation en marche depuis 40 ans Principes des appareils de Cytométrie en Flux. Pascal Brunou, David Bastien Partec France 1968 2008 Partec: l innovation en marche depuis 40 ans Principes des appareils de Cytométrie en Flux Pascal Brunou, David Bastien Partec France en Allemagne et partout dans le Monde Société basée à Münster

Plus en détail

Professeur Patrice FAURE

Professeur Patrice FAURE UE1 : Biochimie métabolique Chapitre 2 : Méthodes d étude du glucose en biologie Professeur Patrice FAURE Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane. Page 0 sur 9

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane. Page 0 sur 9 Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane 26/11/2014 www.udppc.asso.fr Page 0 sur 9 LES EXPLOITATIONS AGRICOLES PIONNIERES DANS LES

Plus en détail

Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr

Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr E. Rousseau, J-J Greffet Institut d optique Graduate School S. Volz LIMMS, UMI CNRS University of Tokyo, EM2C A. Siria, J. Chevrier Institut Néel-CNRS Grenoble F. Comin ESRF Grenoble Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr

Plus en détail

Charte d utilisation du plateau technique «Chimie Organique et Traceurs Géochimiques» Version 01

Charte d utilisation du plateau technique «Chimie Organique et Traceurs Géochimiques» Version 01 Plateau technique «Chimie Organique et Traceurs Géochimiques FONCTIONNEMENT Référence : IN - CH2-01 - v01 CHARTE D UTILISATION Date d approbation : 23/05/2012 Charte d utilisation du plateau technique

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

GELE5340 Circuits ITGÉ (VLSI) Chapitre 1: Introduction

GELE5340 Circuits ITGÉ (VLSI) Chapitre 1: Introduction GELE5340 Circuits ITGÉ (VLSI) Chapitre 1: Introduction Contenu du cours Introduction aux circuits intégrés Dispositifs CMOS, processus de fabrication. Inverseurs CMOS et portes logiques. Délai de propagation,

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois

Plus en détail

Formation 2012 SDL ICP-OES. Granulométrie. Analyseurs C/S & O/N/H. S & Cl dans les. produits pétroliers. Fluorescence Rayons X

Formation 2012 SDL ICP-OES. Granulométrie. Analyseurs C/S & O/N/H. S & Cl dans les. produits pétroliers. Fluorescence Rayons X Formation 2012 SDL ICP-OES Granulométrie Analyseurs C/S & O/N/H S & Cl dans les produits pétroliers Fluorescence Rayons X N otre m is s io n, a v o ir d e s u t ilis a t e u r s b ie n fo r m é s HORIBA

Plus en détail

Mesure de la surface spécifique

Mesure de la surface spécifique Mesure de la surface spécifique Introducing the Acorn Area TM Acorn Area est un instrument révolutionnaire conçu pour mesurer la surface spécifique des nanoparticules en suspension dans un liquide. Utilisant

Plus en détail

GAMME UviLine 9100 & 9400

GAMME UviLine 9100 & 9400 Agro-alimentaire/Biotechnologie/Enseignement/Recherche/Santé/Industrie GAMME UviLine 9100 & 9400 Spectrophotomètres UV & Visible Une combinaison intelligente d innovations n Excellente précision de mesure

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Microstation AQUAMÉRIS

Microstation AQUAMÉRIS Microstation AQUAMÉRIS à culture fixée gamme de 5 à 21 Équivalents Habitants AGRÉMENT MINISTÉRIEL 2012-030 Modèles 5, 8 et 10 Équivalents Habitants Les microstations sont conformes à la norme CE 12566-3

Plus en détail

Analyse & Medical. Electrovannes miniatures

Analyse & Medical. Electrovannes miniatures Analyse & Medical Electrovannes miniatures Introduction Technologies d analyse Les vannes et les procédés utilisés pour les analyses dans les laboratoires ou les industries ne sont pas en contact direct

Plus en détail

La géothermie avec Thermo Pieux

La géothermie avec Thermo Pieux La géothermie avec Thermo Pieux Mini colloque sur les électro technologies Avril 2010 La présentation Le Groupe Techno Pieux; Les Produits; La géothermie avec les capteurs géothermiques Thermo Pieux (THP);

Plus en détail

Le partenaire de votre innovation technologique

Le partenaire de votre innovation technologique w w w.. s y n e r r v v i a i a. f. r f r Quelques chiffres Création en 2002 Association loi 1901 20 salariés 17 Ingénieurs et techniciens experts dans leurs domaines et présents dans les centres de compétences

Plus en détail

Chapitre 6 : les groupements d'étoiles et l'espace interstellaire

Chapitre 6 : les groupements d'étoiles et l'espace interstellaire Chapitre 6 : les groupements d'étoiles et l'espace interstellaire - Notre Galaxie - Amas stellaires - Milieu interstellaire - Où sommes-nous? - Types de galaxies - Interactions entre galaxies Notre Galaxie

Plus en détail

Chimie Analytique II. Microscopie à force atomique

Chimie Analytique II. Microscopie à force atomique Chimie Analytique II Microscopie à force atomique Daniel Abegg Nicolas Calo Emvuli Mazamay Pedro Surriabre Université de Genève, Science II, Laboratoire 144 Groupe 4 29 décembre 2008 Résumé Les résultats

Plus en détail

GAMME UVILINE 9100 & 9400

GAMME UVILINE 9100 & 9400 GAMME UVILINE 9100 & 9400 SPECTROPHOTOMÈTRES UV & VISIBLE NOUVEAU Sipper avec effet peltier Une combinaison intelligente d innovations EXCELLENTE PRÉCISION DE MESURE GRÂCE À UNE OPTIQUE HAUT DE GAMME Gain

Plus en détail

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS ISO/IEC 17025 Chapitre 5 : EXIGENCES TECHNIQUES QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE Nicole GRABY PA/PH/OMCL (07)

Plus en détail

Objectifs : Notion de rendement. 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14

Objectifs : Notion de rendement. 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14 Les performances moteur Objectifs : L élève devra être capable de : Définir et calculer un rendement global du moteur ; Citer les paramètres influents

Plus en détail

Choisir et utiliser un détecteur de gaz pour le travail en espace clos.

Choisir et utiliser un détecteur de gaz pour le travail en espace clos. entreposage Choisir et utiliser un détecteur de gaz pour le travail en espace clos. Un détecteur de gaz contribue à déterminer les mesures de prévention et l équipement de protection nécessaires dans le

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

LES AUTRES THÈMES BIOMÉTHANISATION

LES AUTRES THÈMES BIOMÉTHANISATION LES AUTRES THÈMES BIOMÉTHANISATION Technologies émergeantes de biométhanisation de la biomasse végétale en Inde H.N. Chanakya, Centre for Sustainable Technologies (formerly ASTRA Centre), Indian Institute

Plus en détail

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche La gravure Après avoir réalisé l étape de masquage par lithographie, il est alors possible d effectuer l étape de gravure. L étape de gravure consiste à éliminer toutes les zones non protégées par la résine

Plus en détail

TP n 1: Initiation au laboratoire

TP n 1: Initiation au laboratoire Centre Universitaire d El-Tarf Institut des Sciences Agronomiques 3 ème année Contrôle de Qualité en Agroalimentaire TP n 1: Initiation au laboratoire Introduction L analyse de la matière vivante au laboratoire

Plus en détail

Annexe F Microscopie à Force Atomique

Annexe F Microscopie à Force Atomique Annexe F Microscopie à Force Atomique 1 Introduction...211 2 Instrumentation...212 2.1 Le levier... 212 2.2 La pointe... 213 2.3 La tête optique... 214 2.4 La céramique piézoélectrique... 214 3 Le mode

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

Une renaissance en médecine régénérative TisXell

Une renaissance en médecine régénérative TisXell Une renaissance en médecine régénérative TisXell 20bis, rue du chapitre 30150 ROQUEMAURE FRANCE Tel : 003 466 82 82 60 Fax : 0033 466 90 21 10 Email : contact-info@celld.com Web : www.celld.com Le nouveau

Plus en détail

RAPPORT DE TEST DE CONFINEMENT SELON BS 7989-4

RAPPORT DE TEST DE CONFINEMENT SELON BS 7989-4 E R L A B D. F. S RAPPORT DE TEST DE CONFINEMENT SELON BS 7989-4 CAPTAIR FLEX M391 L A B O R A T O I R E R & D E R L A B D. F. S P A R C D A F F A I R E S D E S P O R T E S V O I E D U F U T U R 2 7 1

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

Extraction Assistée par Ultrasons

Extraction Assistée par Ultrasons Extraction Assistée par Ultrasons Extraction par ultrasons au laboratoire Deux types d équipements à ultrasons sont couramment utilisés dans le laboratoire. Le premier est le bain de nettoyage à ultrasons

Plus en détail

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2 EXTRAIT DE LA DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010 PROFILES PVC DE DECORATION ET D AMENAGEMENT INTERIEURS ET EXTERIEURS Edition DECEMBRE 2005 SNEP - Profilés PVC de

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Spectrophotomètres. Spectrophotomètres modèle 6700. Les spectrophotomètres Série 67 : 3 modèles uniques

Spectrophotomètres. Spectrophotomètres modèle 6700. Les spectrophotomètres Série 67 : 3 modèles uniques Spectrophotomètres Les spectrophotomètres Série 67 : 3 modèles uniques Forte de son expérience en spectrophotométrie, la société Jenway a mis au point une série de spectrophotomètres nouvelle génération.

Plus en détail

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

1) Explications (Expert) :

1) Explications (Expert) : 1) Explications (Expert) : Mesures expérimentales : Dans nos conditions d expérience, nous avons obtenu les résultats suivants : Les dimensions des récipients sont : 1) bocal vide : épaisseur de verre

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire VWR Tour 2012! Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire Christian Siatka Directeur général Consultant qualité règlementations européennes Master BIOTIN Management de la

Plus en détail

Traitement de l eau par flux dynamique

Traitement de l eau par flux dynamique GmbH Traitement de l eau par flux dynamique afin de réduire les impuretés microbiologiques afin d empêcher l apparition de nouveaux germes dans les eaux de consommation et de process et Nouveau avec certificat

Plus en détail

Spécifications techniques Opel Vivaro Combi Tour.

Spécifications techniques Opel Vivaro Combi Tour. DIMENSIONS EN MM Combi L1H1 Combi L2H1 Tour L1H1 Longueur 4782 5182 4782 Longueur avec portes arrières ouvertes 5503 5903 5503 Longueur avec hayon ouvert 5644 6044 5644 Largeur sans rétroviseurs 1904 1904

Plus en détail

Qu'est-ce que la biométhanisation?

Qu'est-ce que la biométhanisation? Qu'est-ce que la biométhanisation? La biométhanisation consiste en une série d'opérations de dégradations biologiques de matières organiques qui se produisent en l'absence d'oxygène. Les produits résultants

Plus en détail

Mesure de Précision ÉTALONNAGE

Mesure de Précision ÉTALONNAGE Mesure de Précision ÉTALONNAGE Année 2008 MB ELECTRONIQUE - Dossier «Étalonnage» - Année 2005 - Page 1 MB ELECTRONIQUE - Métrologie Tél : 01 39 67 67 67 - Fax : 01 39 56 53 44 www.mbelectronique.fr Étalonnage

Plus en détail

Spectrophotomètres. www.jenway.com

Spectrophotomètres. www.jenway.com Imlab Oude Vijvers 1 B-3370 Boutersem Spectrophotomètres www.jenway.com Bibby Scientific France - ZI du Rocher Vert - BP 79-77793 Nemours Cedex Tél. : 01 64 45 13 13 - Fax : 01 64 45 13 00 - email : bsf@bibby-scientific.fr

Plus en détail

Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés

Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés Exercice n : (revoir la nomenclature des alcanes) question : a) Écrire les formules semi-développées des alcanes suivants : le n-hexane le -méthylpentane

Plus en détail

AT/ TD n 8 Détermination de l action des agents anti-microbien sur Escherichia coli

AT/ TD n 8 Détermination de l action des agents anti-microbien sur Escherichia coli AT/ TD n 8 Détermination de l action des agents anti-microbien sur Escherichia coli Contexte de la situation et activités à réaliser Afin d étudier l action de différents agents antibactérien sur l espèce

Plus en détail

EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques.

EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques. EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques. Besma Bouslimi 1, 2, 3, Ahmed Koubaa 1, 2, 3 et Yves Bergeron 2, 3

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

REDUCTION DES EMISSIONS DE NOX SUR UNE CHAUDIERE INDUSTRIELLE EN UTILISANT LE PROCEDE DE RECOMBUSTION AU GAZ NATUREL

REDUCTION DES EMISSIONS DE NOX SUR UNE CHAUDIERE INDUSTRIELLE EN UTILISANT LE PROCEDE DE RECOMBUSTION AU GAZ NATUREL REDUCTION DES EMISSIONS DE NOX SUR UNE CHAUDIERE INDUSTRIELLE EN UTILISANT LE PROCEDE DE RECOMBUSTION AU GAZ NATUREL Franck LAINAULT, Ingénieur, Direction de la Recherche, Gaz de France Philippe BOUGIT,

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis EPFL SB-ISIC laborantin en chimie laboratoire-école appren tis info Description de la profession La chimie est une science très ancienne qui fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Les secteurs

Plus en détail

SVE 222 & PCL-442. Fascicule de Travaux Pratiques

SVE 222 & PCL-442. Fascicule de Travaux Pratiques SVE 222 & PCL-442 Fascicule de Travaux Pratiques 2014-2015 Institut Supérieur de l Education et de la Formation Continue Bassem Jamoussi & Radhouane Chakroun 1 Sommaire PCL 442/SVE222 - TP N 1 : Etude

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail