Les dessous du marché de l or

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les dessous du marché de l or"

Transcription

1 Les dessous du marché de l or Le marché de l or est incontestablement un marché manipulé. Les «bons» professionnels savent «qui» le manipule, «pourquoi» et «comment». Dans ce papier, nous n allons pas traiter ces questions mais tenter de répondre à celle qui est la plus pragmatique : «Que va faire le marché de l or à moyen et long terme?». Répondre à cette importante question revient à anticiper l intention des manipulateurs. Décortiquer et analyser les informations des dessous du marché de l or. Ces dernières sont de deux types : Celles qui sont publiques, révélées par le marché à terme NYMEX Celles qui sont totalement indisponibles au public et qui constituent, comme on va le voir, un avantage décisif pour certains privilégiés. Les informations publiques, le COT L or a un cours au comptant appelé cours spot et un cours à terme donné par le NYMEX (www.nymex.com). Ce contrat à terme, appelé «future» peut servir d indicateur avancé pour le marché au comptant. Le gouvernement fédéral américain reporte les positions prises sur pratiquement tous les marchés à terme, devises, taux, indices boursiers et matières premières comprises. Ces positions sont réparties en trois catégories : (graphique du site )

2 La catégorie PL (poids lourd), les barres rouges : qui rassemble ce qu on appelle les commerciaux. Il s agit de professionnels qui utilisent les marchés à terme pour se couvrir contre le risque de prix. Ils peuvent être les producteurs, les utilisateurs ou leurs conseillers. La catégorie PM (poids moyen), les barres bleues : qui rassemble les grands spéculateurs, gérants de fonds et autres traders. Ceux là tentent d être dans le sens de la tendance apparente. La catégorie PP (poids plume), les barres grises : qui rassemble les petits investisseurs. Ces derniers essayent également d être dans la tendance du marché. Il existe un site Internet (www.cftc.gov) du gouvernement fédéral qui livre, gratuitement et à tout public, chaque vendredi, les statistiques des positions prises par chacune des catégories. Maintes études ont été réalisées sur ces chiffres pour finalement aboutir à une constatation peu surprenante : la catégorie PL sait à l avance des choses que les deux autres catégories ignorent. Ce qui explique que les PL soient presque toujours les seuls gagnants sur le ring des marchés à terme. Pendant des années, j ai tourné et retourné ces chiffres dans toutes les positions pour essayer de lire ce que les autres ne voient pas. Force de reconnaître que je n ai pas trouvé quelque chose de réellement concret jusqu à cet été En juillet 2004, j ai compris pourquoi je ne trouvais pas : partant de la même hypothèse que la plupart des analystes - les PL ont toujours raison - je ne pouvais lire quelque chose de différent. Il me fallait donc changer d hypothèse. J ai opté pour «les PL ne veulent pas avoir raison». Et là, surprise! Tout est devenu clair, limpide comme l eau de source : les PL savent exactement ce qui va arriver sur les marchés, puisque ce sont eux qui font les marchés, justement. Non seulement ils se frottent les mains lorsque le marché à terme est contre eux, mais ils augmentent leur position, se mettant ainsi tout le temps contre la tendance. Les PL sont presque toujours à l origine des retournements de tendance. Les PL perdent de manière apparente de l argent sur les tendances mais le récupèrent LARGEMENT sur le marché spot. Explication : Une multinationale productrice d or, disons Barrick, va livrer dans 6 mois 100 tonnes d or à une banque centrale. Elle demande à JP Morgan (catégorie PL) de la couvrir. Morgan achète des options de vente, ou puts, sur l or échéance six mois. Le souhait de cette compagnie est que le cours du métal jaune dans six mois soit le plus haut possible tout en étant protégé contre la baisse. Si l or chute, le gain généré par la position vendeur (achat de puts) prise sur le marché à terme va compenser la perte sur l opération au comptant. Au fur et à mesure que le cours monte, Barrick se frotte les mains et ajoute à sa position vendeur à terme sur l or. Une semaine avant le terme de ces six mois, Barrick, sachant à l avance qu elle va mettre sur le marché au comptant 100 tonnes d or, clôture avec perte (et plaisir) sa position sur le marché à terme et vend ses lingots d or au plus haut. Le cours au spot commence à chuter, entraînant celui des marchés à terme. Dans cette affaire, les PL ont vendu au plus haut. Peu leur importe qu ils perdent les primes des options achetées. De même qu un automobiliste n espère pas faire un accident sous prétexte qu il a payé l assurance.

3 Bref, les chiffres des positions ouvertes sur les marchés à terme sont d excellents indicateurs des retournements de marché. Nous allons le vérifier ensemble en étudiant ce qui vient de se passer cet été 2008 sur le marché de l or. Revenons au graphique ci-dessus : au 15 Juillet 2008, les Poids Lourds (barres rouges) avaient une importante position vendeuse ( contrats). A partir de ce haut niveau a commencé une diminution de la position comme signalée par la flèche noire. Voilà le signal qu une quantité d or conséquente va être livrée quelque part sur la planète. Effectivement, l or a entamé une belle chute à partir de ce niveau, passant de 990 USD à 790 USD, perdant en ligne droite 200 USD. A chaque fois que vous verrez la position vendeuse des Poids lourds commencer à baisser à partir d un plus haut, considérez ce signal comme très fort pour prendre la totalité de vos profits si vous êtes acheteurs. Il ne trompe pratiquement jamais. Une remarque cependant : Ces chiffres, appelés «Commitment of Traders», ne sont publiés arrêtés qu une fois par semaine, le Mardi et ne sont publiés que le Vendredi. Ce qui signifie qu on a toujours prés d une semaine de retard. Qui, nous? Les catégories PM et PP. Pour moi il ne fait aucun doute que les poids lourds ont cette information, ne serait ce que parce qu il la créent eux-mêmes ; en détenant 80% des positions vendeuses de l or, ils décident ce mardi 15 août de vendre enfin les lingots d or de leurs clients sur le marché spot. L once d or perd aussitôt 20 USD, puis 40, 80, 100 Ils clôturent alors leur position (qui leur servait de couverture). Nous n aurons cette information que le vendredi suivant. En conclusion, les positions sur le marché à terme de l or sont de bons indicateurs pour estimer à court et moyen terme son évolution probable. Il suffit d analyser le comportement des commerciaux (hedgers) car ces derniers sont les véritables pilotes de ces marchés. D autant plus qu ils bénéficient d une autre information à haute valeur ajoutée. Une information qu ils sont loin de partager. L information non disponible sur le marché de l or Voici un extrait de ma lettre ouverte à Dominique Strauss-Kahn, directeur du FMI : En tant que gérant d un fonds Or, spécialisé dans le négoce de lingots d or, je suis soulagé de vous voir prendre le tête de l institution financière qui possède le plus d or dans le monde. Et espérer attirer votre attention sur un phénomène particulier dont vous jugerez par vous-même s il revêt ou non un caractère flagrant de délit d initiés. Mes conclusions, après 10 années d expérience dans le négoce de lingots d or sont : 1. Le cours de l or est manipulé de manière indiscutable. 2. Ceux qui le manipulent (toujours les mêmes) bénéficient d une information privilégiée à laquelle le public n a jamais accès. 3. Depuis des décennies, cette manipulation leur permet de s enrichir facilement tout en freinant la hausse de l or. 4. Cette manipulation dérègle totalement le déroulement naturel du compartiment Or dans les réserves de change des banques centrales, et par conséquence directe, les compartiments devises étrangères. Seul le nouveau FMI peut arrêter cette mascarade et donner une véritable transparence au marché de l or. Voici comment : Le FMI doit exiger des institutions financières qui empruntent de l or aux banques centrales d en publier les détails (montant exact des emprunts, le taux d emprunt et les échéances). Aujourd hui, elles se contentent de reporter leurs positions d achat et de vente d or physique mais absolument pas les détails des prêts en or. Et exiger également des banques centrales de reporter avec précision les détails de leurs prêts en or. Ce sera une révolution!

4 Pour nous, professionnels privés du métal jaune, ce type d information vaut largement son pesant d or. Voici pourquoi : Le cours de l or est loin d être déterminé par le rapport offre/demande Il est à 80% contrôlé par le circuit hermétique des prêts en or Six banques internationales se partagent le monopole de ce circuit. Entre l offre et la demande il y a environ un déficit annuel de 500 tonnes d or alors que le business des emprunts en or peut dépasser 4000 tonnes par an. Voici le déroulement d une bonne affaire d une des banques internationales : La banque X emprunte à une banque centrale 100 tonnes d or, à un taux d intérêt de 1% sur un an par exemple. Puis elle le vend sur le marché pour récupérer du cash qu elle va placer sur des bonds de trésor qui, eux vont rapporter 5%. Rien à reprocher ici. Seulement, cette banque de Londres, qui a une filiale à Dubaï et Tokyo, sait exactement quand et combien d or elle va mettre sur le marché. Une information précieuse qu elle seule détient et qui lui permet, à travers les différents marchés internationaux de l or de réaliser des profits rapides et faciles. Et cela, depuis des décennies. Monsieur le directeur, le marché de l or est de plus en plus voué à gagner en importance. Une transparence totale quant aux opérations de prêts en or lui donneront l équilibre dont il a tant besoin. Conclusion : il est clair que si l on laisse le marché de l or libre de ces mouvements, il ne ferait que monter, avec bien sûr des corrections régulières. Pourquoi donc monterait-il? Parce que tout simplement nous sommes entrés dans un cycle économique et financier favorable au métal jaune. Il est le concurrent direct du dollar dans les réserves de change des banques centrales. Et ces dernières, surtout en Asie, ont compris qu il était temps de convertir une partie de leur surplus dollars en lingots d or sonnants et trébuchants. Aucune force manipulatrice ne pourra réellement freiner cette tendance de fonds car les montants dollars en circulation sont astronomiques. Evolution probable de l or en 2009 Mercredi 27 août L once d or vaut 836 dollars US après avoir plongé de 980 USD à 780 USD. A quoi peut-on s attendre pour la fin de l année? A une forte accélération! La 4 ème depuis Qui va le mener, comme on va le voir à 1280 USD vers décembre Aujourd hui, de plus en plus de sites internet et d experts expliquent en long et en large pourquoi l or va monter. La plupart des raisons invoquées sont économiques, financières, monétaires, bref des raisons fondamentales. Nous n allons étudier que l aspect graphique du cours de l or pour répondre à trois questions : Le roi des métaux a-t-il fini sa hausse? Sinon, jusqu à quel niveau peut-il encore arriver? Sur quelle échéance de temps? L année dernière, presque jour pour jour, j avais publié dans mes interprétations graphiques sur le CAC, l euro, le pétrole et l or. Elles se sont révélées justes...comme celles de 2004, 2005 et Pour moi, incontestablement l analyse graphique est largement supérieure à l analyse macro et/ou micro économique. La hausse relative de l or Un graphique vaut mieux qu un long discours : la hausse de l or, démarrée en 2001, peut être décomposée en trois mouvements d impulsion : la phase (a) jusqu en juillet 2005, la phase (b) jusqu en juillet 2007 et la phase (c) jusqu en juillet La forte chute de cet été n est en fait qu une simple correction qui est venue tester la tendance de la phase (b), comme à chaque fois qu une nouvelle tendance va naître. Depuis 40 ans, le mois d août est très souvent un mois baissier sur l or. Cette année n a pas été une exception. Par contre, à partir de septembre, nus devrions assister à une remontée spectaculaire qui devrait nous mener vers décembre 2008 à 1280 USD :

5 Techniquement, le marché de l or est entré dans une nouvelle phase qui semble contenir une forte probabilité d un changement d angle et donc d accélération plus violente que les 3 précédentes. Comparons l évolution du cours de l or avec l indice des matières premières, dont il est supposé être la locomotive. Comme on le voit sur le graphique, le rapport Gold divisé par l indice CRB des matières premières nous donne non seulement d excellents signaux d achat et de vente sur le long terme mais surtout définit avec une précision étonnante les différentes phases d impulsion du roi des métaux. Aujourd hui, le ratio, en venant toucher la zone basse du couloir supérieur, signale que le marché s est suffisamment dégonflé pour pouvoir s élancer tel un élastique vers un nouveau couloir encore plus haut. Pour aller jusqu à quel niveau? 1280 USD l once en décembre 2008 La technique des angles de Gann répond facilement à cette question :

6 En traçant les angles de Gann à partir de la source de la hausse de l or, nous constatons (non sans émerveillement) que les 3 phases dont on parlait ci-dessus coïncident parfaitement avec les premiers angles de Gann. L angle (a) correspond avec une précision chirurgicale à la phase (a) de la première accélération du premier graphique. Et il en est de même pour les phases (b) et (c). Voilà pourquoi j aime l analyse graphique. Elle contient quelque chose d inexplicable en réalité, comme si tout dans notre univers est gouverné par des lois mathématiques et que notre subconscient humain les respecte sans le savoir. Les angles de Gann contiennent la proportion du nombre d or et permettent de cerner la structure d un mouvement boursier quel qu il soit. Il n est pas facile de savoir les tracer, mais une fois la technique acquise, l on découvre la puissance presque magique des retracements du nombre d or. Lire le graphique devient simple : on se dirige vers l angle (d) qui va probablement être cassé avec force pour aller en ligne droite vers l angle (e). L intersection de cet angle (e) avec le mois de décembre correspond à 1280 $. La 4 ème accélération de l or promet d être puissante car on va changer d angle très prochainement. La Chine, excellent indicateur pour l or Les chinois viennent de connaître cette année ce que les américains ont connu en 2000 avec le Nasdaq : la désillusion du marché boursier. De ses plus hauts de novembre 2008, le marché chinois a plongé sévèrement pour toucher et rebondir sur le niveau des 50% de Fibonacci. Le centre de gravité s est plié sérieusement après les dernières années de rêve chinois.

7 Que signifie cette correction pour le marché de l or? Tout simplement que désormais le citoyen chinois a commencé à préférer la sécurité plutôt que le rendement. Et avec la récente ouverture du marché à terme de l or à Shanghai, on assiste à une forte demande de l or physique en tant que placement long terme. Nous n allons pas commenter le pourquoi du dégonflement de la bulle chinoise mais juste le constater pour en tirer la conclusion suivante : nous sommes désormais entrés en pleine ère inflationniste du côté asiatique. La demande d or physique ne peut d augmenter de jour en jour et ce, sur au moins les 5 prochaines années. Presque toutes les banques centrales asiatiques ont commencé, plus ou moins discrètement, à arbitrer leur compartiment dollars américains en faveur de l or physique. Pour toutes ces raisons, et pour bien d autres encore que je n ai pas besoin de détailler, il devient impossible de perdre de l argent en investissant dans le métal jaune. Par contre, on peut en perdre considérablement en restant passif devant ce qui va arriver prochainement sur les marchés boursiers. Mostafa Belkhayate

Gestion dynamique de votre compte BullionVault

Gestion dynamique de votre compte BullionVault Mostafa Belkhayate Gestion dynamique de votre compte BullionVault Lorsque vous ouvrez un compte BullionVault, vous avez le choix entre 3 compartiments devises, l euro, le dollar et la livre sterling et

Plus en détail

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ Analyses du Mardi 29 Septembre 2015 Devises Les actions européennes devraient ouvrir en baisse, dans le sillage des Bourses

Plus en détail

Ask : Back office : Bar-chart : Bear : Bid : Blue chip : Bond/Junk Bond : Bull : Call : Call warrant/put warrant :

Ask : Back office : Bar-chart : Bear : Bid : Blue chip : Bond/Junk Bond : Bull : Call : Call warrant/put warrant : Parlons Trading Ask : prix d offre ; c est le prix auquel un «market maker» vend un titre et le prix auquel l investisseur achète le titre. Le prix du marché correspond au prix le plus intéressant parmi

Plus en détail

MYPROPTRADING.COM. Analyse de Marchés. 5 octobre 2015. Semaine 40. Du 05/10/15 au 11/10/15. 1/ Analyse Contextuelle et Graphique

MYPROPTRADING.COM. Analyse de Marchés. 5 octobre 2015. Semaine 40. Du 05/10/15 au 11/10/15. 1/ Analyse Contextuelle et Graphique 5 octobre 2015 fff Semaine 40 Bilan de la semaine précédente : Performance* Depuis le 01/12/14 Depuis le 01/01/15 MyPropTrading +45.42% +41.32% CAC 40 +1.56% +4.36% Variation hebdo Cours* CAC 40-0.49%

Plus en détail

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 1/ Contexte : Deux fait marquants pour la semaine passée : 1/ Statu quo pour l OPEP. L'OPEP produira 30 millions de barils par jour au moins jusqu en

Plus en détail

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ Analyses du Jeudi 17 Septembre 2015 Les actions européennes attendues en modeste hausse avant le verdict de la Fed Devises

Plus en détail

COMMENTAIRE LE MARCHÉ HAUSSIER DE L OR EST RÉSOLUMENT CHOSE DU PASSÉ. Services économiques TD

COMMENTAIRE LE MARCHÉ HAUSSIER DE L OR EST RÉSOLUMENT CHOSE DU PASSÉ. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD LE MARCHÉ HAUSSIER DE L OR EST RÉSOLUMENT CHOSE DU PASSÉ Faits saillants L effondrement du cours de l or observé en 2013, celui-ci ayant affiché un recul de 29 % au

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $ 004 005 - Economie Internationale Echanges commerciaux = 1% opérations de change Création monnaie qd accord crédit Devise clef = monnaie nationale reconnue comme monnaie internationale Contrainte pour

Plus en détail

COMPRENDRE LES OPTIONS BINAIRES - LEÇON 1

COMPRENDRE LES OPTIONS BINAIRES - LEÇON 1 COMPRENDRE LES OPTIONS BINAIRES - LEÇON 1 Qu est ce que sont les options binaires? Le trading d options binaires, parfois connu sous le nom des options numériques ou ORF (options de retour fixe), est une

Plus en détail

Dr Thomas Chaize Analyse Stratégie Ressources www.dani2989.com. Le prix de l or. Lettre n 6-2 01 Février 2008

Dr Thomas Chaize Analyse Stratégie Ressources www.dani2989.com. Le prix de l or. Lettre n 6-2 01 Février 2008 Dr Thomas Chaize Analyse Stratégie Ressources Lettre n 6-2 01 Février 2008 Dr Thomas Chaize Site : Courriel & Mailing gratuit : http:///mailing%20list/mailinglistfr.htm J possibles avec des résultats très

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

LE FOREX ou marché des changes

LE FOREX ou marché des changes LE FOREX ou marché des changes L essentiel sur $ Le risque est au bout du clic En partenariat avec Qu est-ce que c est? Le Forex est le marché des changes (FOReign EXchange en anglais, marché des devises).

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Les techniques des marche s financiers Exercices supple mentaires

Les techniques des marche s financiers Exercices supple mentaires Les techniques des marche s financiers Exercices supple mentaires Exercice 1 : le suivi d une position de change... 2 Exercice 2 : les titres de taux... 3 Exercice 3 : mathématiques et statistiques...

Plus en détail

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance. PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 31 décembre 2013 Paramètres de marché au 31 décembre 2013 Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport DIRECTION PERIODE STRATEGIE

Plus en détail

Qu est ce qui vous a amené à vous intéresser à cette technique?

Qu est ce qui vous a amené à vous intéresser à cette technique? INTERVIEW DE THIERRY CLEMENT Thierry CLEMENT (82) est l auteur du «Guide complet de l analyse technique pour la gestion de vos portefeuilles boursiers», publié aux Editions MAXIMA et parrainé par la revue

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport EUR / USD Se consolide.

Plus en détail

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 1) Couvertures parfaites A) Le 14 octobre de l année N une entreprise sait qu elle devra acheter 1000 onces d or en avril de l année

Plus en détail

Les techniques des marchés financiers

Les techniques des marchés financiers Les techniques des marchés financiers Exercices supplémentaires Christine Lambert éditions Ellipses Exercice 1 : le suivi d une position de change... 2 Exercice 2 : les titres de taux... 3 Exercice 3 :

Plus en détail

Gestion financière internationale GSF-2104. Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change

Gestion financière internationale GSF-2104. Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change Gestion financière internationale GSF-2104 Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change Introduction Partie 1 : les produits financiers des marchés des changes (chapitre

Plus en détail

FLASH MARCHE - POINT SUR LA CHINE

FLASH MARCHE - POINT SUR LA CHINE FLASH MARCHE - POINT SUR LA CHINE RAPPEL DU CONTEXTE La baisse du marché actions chinois entamée depuis juin dernier a connu son plus violent épisode durant la journée de lundi et s est notamment propagée

Plus en détail

Plomb. Fiche d information. Introduction. Trading sur plomb

Plomb. Fiche d information. Introduction. Trading sur plomb Plomb Fiche d information Introduction Trading sur plomb L utilisation du plomb a changé au fil du temps: les batteries représentent aujourd hui près de 80% de la consommation mondiale. Même s il est moins

Plus en détail

L Argent produit par les mines.

L Argent produit par les mines. L Argent produit par les mines. Pour 60% à 70% de sa production, l Argent est un sous-produit obtenu lors du raffinage de minerai de cuivre, de plomb, de zinc ou d Or. Il y a très peu de mines strictement

Plus en détail

Fiche Didactique : Les Options

Fiche Didactique : Les Options Fiche Didactique : Les Options Introduction Le processus de négociation des options semble souvent mystérieux et complexe. Dans cette section, nous tenterons de démystifier le sujet afin que vous compreniez

Plus en détail

Signaux mitigés en provenance de la Fed?

Signaux mitigés en provenance de la Fed? Signaux mitigés en provenance de la Fed? La semaine dernière fut particulièrement intense sur les marchés, avec plusieurs thèmes centraux pour les opérateurs boursiers. Une fois ces thématiques relativement

Plus en détail

CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION. Finance internationale, 9ème éd. Y. Simon & D. Lautier

CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION. Finance internationale, 9ème éd. Y. Simon & D. Lautier CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION 1 Section 1. La définition et les caractéristiques d une option Section 2. Les déterminants de la valeur d une option Section 3. Les quatre opérations

Plus en détail

L analyse boursière avec Scilab

L analyse boursière avec Scilab L analyse boursière avec Scilab Introduction La Bourse est le marché sur lequel se traitent les valeurs mobilières. Afin de protéger leurs investissements et optimiser leurs résultats, les investisseurs

Plus en détail

Erreurs les plus classiques en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM

Erreurs les plus classiques en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM 20 Erreurs les plus classiques en Bourse TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM De ne jours, la Bourse est à la portée de tous, le volume d échange et le nombre

Plus en détail

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale L année 2015, qui s'est amorcée deux semaines auparavant, s avère déjà mouvementée. Le pétrole a poursuivi sa chute brusque

Plus en détail

Options, Futures, Parité call put

Options, Futures, Parité call put Département de Mathématiques TD Finance / Mathématiques Financières Options, Futures, Parité call put Exercice 1 Quelle est la différence entre (a) prendre une position longue sur un forward avec un prix

Plus en détail

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Pierre Andreoletti pierre.andreoletti@univ-orleans.fr Bureau E15 1 / 20 Objectifs du cours Définition

Plus en détail

L or est-il réellement à un plus haut niveau depuis 25 ans?

L or est-il réellement à un plus haut niveau depuis 25 ans? Texte originel de Adam Hamilton (Zeal Intelligence) Publié le 13 janvier 2006 http://www.zealllc.com/essays.htm traduit et résumé par LS L or est-il réellement à un plus haut niveau depuis 25 ans? Les

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 12. Théorie des options I Daniel Andrei Semestre de printemps 211 Principes de Finance 12. Théorie des options I Printemps 211 1 / 43 Plan I Introduction II Comprendre les options

Plus en détail

I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers

I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers 1. Risque de liquidité Le risque de liquidité est le risque de ne pas pouvoir acheter ou vendre son actif rapidement. La liquidité

Plus en détail

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ mars 2015 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 Contexte de marché en Europe 4 INTRODUCTION Après une courte accalmie sur le marché des taux en février, la chute des rendements a repris

Plus en détail

Nickel. Fiche d information. Introduction. Trading sur nickel

Nickel. Fiche d information. Introduction. Trading sur nickel Nickel Fiche d information Introduction Trading sur nickel Les usages du nickel, en tant que métal d alliage, sont extraordinairement variés. Son point de fusion élevé et sa résistance à la corrosion font

Plus en détail

Le piège du risque de corrélation

Le piège du risque de corrélation Le piège du risque de corrélation Londres Mai 2012 1. Le risque du risque Quand tous les facteurs fusionnent La hausse des corrélations depuis 2007 est aujourd hui un phénomène reconnu. L absence de diversification

Plus en détail

Les divergences dominent le marché

Les divergences dominent le marché Les divergences dominent le marché L euro a continué de glisser, pour la sixième semaine consécutive, face au dollar américain. Et cette baisse devrait continuer de s accentuer dans les prochains jours,

Plus en détail

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

Par Léonard Sartoni Fascicule 2

Par Léonard Sartoni Fascicule 2 Par Léonard Sartoni Fascicule 2 L or 1. Combien devrait valoir l or aujourd hui? Première estimation historique Contrairement aux papiers-monnaies dont la valeur s est érodée avec le temps, l or a presque

Plus en détail

5 prévisions pour 2015

5 prévisions pour 2015 Mars 2015 Wim Meulemeester Expert placements L année 2014 a été une année surprenante en termes de placements. Même si un taux faible correspondait aux attentes, de nombreux experts ont été étonnés de

Plus en détail

Chapitre 7 LA FORTUNE PAR LA BOURSE

Chapitre 7 LA FORTUNE PAR LA BOURSE Chapitre 7 LA FORTUNE PAR LA BOURSE La Bourse pour être dans la course! Vous voici de nouveau au camp de base, au pied de la montagne de la fortune. Vous avez déjà reconnu plusieurs itinéraires. Celui

Plus en détail

Méthodes de la gestion indicielle

Méthodes de la gestion indicielle Méthodes de la gestion indicielle La gestion répliquante : Ce type de gestion indicielle peut être mis en œuvre par trois manières, soit par une réplication pure, une réplication synthétique, ou une réplication

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

La Lettre chartiste mensuelle

La Lettre chartiste mensuelle La Lettre chartiste mensuelle Achevée de rédiger le 25 novembre 2014, par Arnaud Sauvage Sommaire Synthèse 1 Indices actions Europe et US 2 Spread indices actions 4 Secteurs européens 5 Indices d aversion

Plus en détail

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement!!! Créé Par Ben De Bourse Ensemble http://www.bourseensemble.com! À Lire - Très Important Je sais que vous avez envie de vous plonger

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants :

Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants : Groupe Ouellet Bolduc CONSEILLERS EN PLACEMENT LE RAPPORTEUR LE RAPPORTEUR PREMIER TRIMESTRE DE 2015 Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants : Des variations rapides

Plus en détail

Le placement, ou comment faire fructifier votre argent

Le placement, ou comment faire fructifier votre argent Chapitre 12 Le placement, ou comment faire fructifier votre argent Comme l a dit J.H. Morley : Lorsque vous placez de l argent, le montant de l intérêt dépendra de votre préférence : voulez-vous bien manger,

Plus en détail

METAL ARGENT (Millions onces)

METAL ARGENT (Millions onces) R2D2 - Concours d'analyse matières premières 30 Avril 2013 ANALYSE FONDAMENTALE LA PART DE L'ARGENT INDUSTRIEL L industrie absorbe une part substantielle de la production du métal argent; 1200 1000 800

Plus en détail

Mon débriefing pour la septième semaine des «Talents du trading» saison 4 Jeudi 3 décembre 2015.

Mon débriefing pour la septième semaine des «Talents du trading» saison 4 Jeudi 3 décembre 2015. Noël CLEMENT Mon débriefing pour la septième semaine des «Talents du trading» saison 4 Jeudi 3 décembre 2015. Retours sur les objectifs initiaux de la semaine : Ce qui était écrit: [...] Objectif: progresser

Plus en détail

Déterminer La Solidité Des Marchés Actuels. À Lire - Très Important

Déterminer La Solidité Des Marchés Actuels. À Lire - Très Important Déterminer La Solidité Des Marchés Actuels!! Transcription Texte! À Lire - Très Important Vous n êtes pas autorisé à partager ce document avec qui que ce soit. Il appartient aux Éditions BLB New Dawn,

Plus en détail

Noël CLEMENT. Ma stratégie pour la huitième semaine du lundi 7 au vendredi 11 décembre 2015

Noël CLEMENT. Ma stratégie pour la huitième semaine du lundi 7 au vendredi 11 décembre 2015 Noël CLEMENT Ma stratégie pour la huitième semaine du lundi 7 au vendredi 11 décembre 2015 1. Contexte de marché : La stratégie de la semaine 7 parlait d une ambiance émotionnelle au zénith. Les événements

Plus en détail

Métaux industriels. Pétrole

Métaux industriels. Pétrole Nous sous-pondérons les matières premières les plus cycliques (métaux industriels et pétrole). Mais nous considérons toujours l or et les autres métaux précieux comme des valeurs refuge. Les matières premières

Plus en détail

Mon débriefing pour la sixième semaine des «Talents du trading» saison 4 Jeudi 26 novembre 2015.

Mon débriefing pour la sixième semaine des «Talents du trading» saison 4 Jeudi 26 novembre 2015. Noël CLEMENT Mon débriefing pour la sixième semaine des «Talents du trading» saison 4 Jeudi 26 novembre 2015. Retours sur les objectifs initiaux de la semaine : Ce qui était écrit: [...] J achète le marché

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Introduction à la Macroéconomie Cours donné par Federica Sbergami 2011-2012 Travail Pratique No 4 Correction: Vendredi 26 avril 2013 12h15-14h A. Inflation Exercice 1 En se basant sur l hypothèse des prix

Plus en détail

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Owen Williams Grenoble Ecole de Management Accréditations > 2 Introduction Une option donne au détenteur le droit de faire quelque chose dans

Plus en détail

LES DANGERS DE LA DEFLATION

LES DANGERS DE LA DEFLATION LES DANGERS DE LA DEFLATION C est une menace pernicieuse car elle semble bénigne après deux générations de lutte contre l inflation. En Amérique, Angleterre et la zone Euro, les banques centrales ont un

Plus en détail

La gestion du risque de change

La gestion du risque de change Chapitre 16 La gestion du risque de change 1 Exercice 16.03 Risque de change Option de change de l importateurl Un importateur français doit régler dans 6 mois un achat libellé en dollars d'un montant

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport EUR / USD Dynamique

Plus en détail

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Options

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Options Marchés Financiers appliqué de finance de marché Options 1 Options Généralités Instruments permettant de prendre position sur l évolution d un actif. On peut parier à la hausse d une valeur (achat de Call),

Plus en détail

Asymétries d information

Asymétries d information cours Asymétries d information Département Économie HEC Automne 2015 cours Asymétrie d information Il est des contextes où des agents économiques en position de contracter ne disposent pas de la même information

Plus en détail

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10 FIN-INTER-05 ANALYSE D UN CAS CONCRET : EADS Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 8 heures. Objectifs : o Utiliser les acquis des cours précédents sur un cas concret. Pré requis

Plus en détail

Gaz naturel. Fiche d information. Introduction. Trading sur gaz naturel

Gaz naturel. Fiche d information. Introduction. Trading sur gaz naturel Gaz naturel Fiche d information Introduction Trading sur gaz naturel Aux Etats-Unis, le gaz naturel représente près d un quart de la consommation d énergie, et le contrat à terme sur le gaz naturel de

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

D r Thomas Chaize Analyse Stratégie Ressources www.dani2989.com. Capitalisation totale des mines d'argent Lettre n 3-20 12 Décembre 2004

D r Thomas Chaize Analyse Stratégie Ressources www.dani2989.com. Capitalisation totale des mines d'argent Lettre n 3-20 12 Décembre 2004 Analyse Stratégie Ressources Capitalisation totale des mines d'argent Lettre n 3-20 12 Décembre 2004 Dr Thomas Chaize Site : Courriel & Mailing gratuit : http:///mailing%20list/mailinglistfr.htm L objectif

Plus en détail

Commerzbank AG Certificats Factors

Commerzbank AG Certificats Factors Commerzbank AG Certificats Factors Corporates & Markets Produits présentant un risque de perte en capital. Les instruments dérivés présentés sont soumis à des risques (voir les facteurs de risque sur la

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

Mathématiques Financières

Mathématiques Financières Mathématiques Financières 3 ème partie Marchés financiers en temps discret & instruments financiers dérivés Université de Picardie Jules Verne Amiens Par Jean-Paul FELIX Cours du vendredi 19 février 2010-1

Plus en détail

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT I. LE MARCHE AU COMPTANT : A. DEFINITION : Le marché au comptant, encore appelé «marché spot» est le marché sur

Plus en détail

Devises ANALYSE JOURNALIÈRE J.V.A.T. Vendredi 17 Juillet 2015. EUR/USD Analyse technique. USD/JPY Analyse technique. Point Pivot: 1,0940

Devises ANALYSE JOURNALIÈRE J.V.A.T. Vendredi 17 Juillet 2015. EUR/USD Analyse technique. USD/JPY Analyse technique. Point Pivot: 1,0940 EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 Analyses du Vendredi 17 Juillet 2015 Devises L'euro devrait rester sous pression face au dollar et au yen, car les progrès dans la résolution

Plus en détail

Les marchés européens de la dette souveraine, à l'exception de la Grèce, devraient peu évoluer mercredi, après s'être stabilisés mardi.

Les marchés européens de la dette souveraine, à l'exception de la Grèce, devraient peu évoluer mercredi, après s'être stabilisés mardi. EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 Analyse du Mercredi 17 Juin 2015 Devises L'euro devrait reculer mercredi face au dollar, alors que les marchés attendent la décision du

Plus en détail

Noël CLEMENT. Ma stratégie pour la sixième semaine du lundi 23 au vendredi 27 novembre 2015

Noël CLEMENT. Ma stratégie pour la sixième semaine du lundi 23 au vendredi 27 novembre 2015 Noël CLEMENT Ma stratégie pour la sixième semaine du lundi 23 au vendredi 27 novembre 2015 1. Contexte de marché : L ensemble des Etats-Unis d Europe, se sont mobilisés depuis le vendredi 13 novembre,

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

Invalidation baissière sur CAC si clôture daily supérieure à 5011.65 Invalidation haussière sur le CAC si clôture daily sous 4738

Invalidation baissière sur CAC si clôture daily supérieure à 5011.65 Invalidation haussière sur le CAC si clôture daily sous 4738 Noël CLEMENT Mon débriefing pour la cinquième semaine des «Talents du trading» saison 4 Jeudi 19 novembre 2015. Retours sur les objectifs initiaux de la semaine : Ce qui était écrit: [...] Cette semaine

Plus en détail

Parmi les douze produits de base les plus prisés par les investisseurs, on retrouve l argent (+20% en euro), le zinc (+11%) ou le cuivre (+8,5%).

Parmi les douze produits de base les plus prisés par les investisseurs, on retrouve l argent (+20% en euro), le zinc (+11%) ou le cuivre (+8,5%). => Nous restons neutre sur les ressources naturelles. L indice composite des 24 principales ressources naturelles concocté par S&P et Goldman Sachs a atteint le 24 février un nouveau sommet inédit depuis

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE..

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. Jean-Marc BUYSSCHAERT Les journées de l économie et de la gestion MARCHES DES CAPITAUX ET INSTRUMENTS FINANCIERS LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. UN EXERCICE SOUVENT PERILLEUX Plan de l intervention La

Plus en détail

Le Non Farm Employment Change

Le Non Farm Employment Change FOREX-TRADING-COACHING Le Non Farm Employment Change Secret de trading Eric David Cet Ebook vous est offert par le site http://www.ericdavid-forex.com/ Attention : Cet Ebook est distribué gratuitement

Plus en détail

Introduction à l Analyse croisée

Introduction à l Analyse croisée Introduction à l Analyse croisée Dollar is King Dollar = 60% des réserves des Banques Centrales Dollar = 45% des échanges de devises Hypothèse de départ Les marchés sont inter-reliés et il est possible

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport EUR / USD Évolution

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport DIRECTION PERIODE STRATEGIE

Plus en détail

Calcul élémentaire des probabilités

Calcul élémentaire des probabilités Myriam Maumy-Bertrand 1 et Thomas Delzant 1 1 IRMA, Université Louis Pasteur Strasbourg, France Licence 1ère Année 16-02-2006 Sommaire Variables aléatoires. Exemple 1. (Jeu d argent) Exemple 2. Loi de

Plus en détail

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER JEAN-LUC BUCHALET CHRISTOPHE PRAT IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER Acheter ou louer? Investir? Les clés pour éviter de se faire piéger, 2014 ISBN : 978-2-212-55888-3 Introduction Ce que disent

Plus en détail

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente?

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente? Point de marché Taux européens : Plus raide sera la pente? Depuis l atteinte, le 25 avril dernier, d un rendement de 0,06% pour l obligation allemande de maturité 10 ans, les taux d intérêt à long terme

Plus en détail

Test Minute. Un guide utile pour choisir parmi plusieurs possibilités

Test Minute. Un guide utile pour choisir parmi plusieurs possibilités Test Minute Un guide utile pour choisir parmi plusieurs possibilités Pour chaque question, encerclez la réponse qui vous décrit le mieux. SECTION 1 : Situation financière Vos finances Plus votre situation

Plus en détail

S initier aux options... pour ses clients initiés

S initier aux options... pour ses clients initiés Les options sont des outils financiers admissibles à un REER. On les présente également comme étant des instruments de protection et de couverture. Pourtant, le recours aux options dans les portefeuilles

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

Risk Management: TP1

Risk Management: TP1 Risk Management: TP1 Q 1) FRA: Forward Rate Agreement Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/forward_rate_agreement C est un contrat de gré à gré sur un taux d intérêt ou sur des devises, avec un montant

Plus en détail

Question 1: Instruments dérivés et gestion de portefeuille

Question 1: Instruments dérivés et gestion de portefeuille Question 1: Instruments dérivés et gestion de portefeuille (35 points) Vous êtes cadre dans le département financier d une société financière japonaise. Cette société possède un crédit de USD 100 millions

Plus en détail

CAC, DAX ou DJ : lequel choisir?

CAC, DAX ou DJ : lequel choisir? CAC, DAX ou DJ : lequel choisir? 1. Pourquoi cette question Tout trader «travaillant 1» sur les indices s est, à un moment ou un autre, posé cette question : «je sais que la tendance est bien haussière

Plus en détail

Fonds COTE 100 Revenu

Fonds COTE 100 Revenu Un rendement RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS AU 30 JUIN 2014 Fonds COTE 100 Revenu Le présent Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds contient les

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX Définition du FOREX : FOREX est l abréviation de Foreign Exchange market et désigne le marché sur lequel sont échangées les devises l une contre l autre. C est un des marchés les plus liquides qui soient.

Plus en détail