BEGES MEDIAPOST 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BEGES MEDIAPOST 2011"

Transcription

1 BEGES MEDIAPOST 2011 Depuis 2008, MEDIAPOST s est engagée dans la réduction de son impact environnemental, en termes d émissions de Gaz à Effet de Serre (GES). Cette étude porte sur la réalisation du Bilan des émissions de GES de MEDIAPOST sur l année de reporting Le présent document a pour objet de présenter de manière synthétique les résultats de ce bilan et le plan d actions défini pour l ensemble des sites, conformément à l article 75 de la loi n du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement.

2 BEGES MEDIAPOST 2011 > BEGES MEDIAPOST Tabla de contenidos BEGES MEDIAPOST A Propos. Fiche d'identité de MEDIAPOST Préambule Périmètre de l'étude Personne Responsable du Bilan Le Bilan Tableau de Bord 2011 Les Emissions Directes Les Emissions Indirectes Liées à l'energie Bilan Complet Les Incertitudes Eléments d appréciation de l incertitude sur les données : Explications Plan d'actions Aviso legal

3 BEGES MEDIAPOST 2011 > A Propos > Fiche d'identité de MEDIAPOST 3 A Propos Fiche d'identité de MEDIAPOST Raison Sociale : MEDIAPOST Code NAF : 7311Z Code SIREN : Code SIRET : Siège social de Lyon : Numéro SIRET : Adresse : 19 rue de la Villette LYON Autres sites : Les numéros SIRET des autres sites rattachés à MEDIAPOST sont listés en Annexe 1. Nombre de salariés au 31/12/2011 : Nombre de salariés = Nombre d équivalents temps plein = Description de l'activité : MEDIAPOST, filiale du groupe La Poste, est l entreprise leader sur le marché de la communication ciblée en boîte aux lettres. Elle permet à ses clients de s adresser directement aux 62 millions de Français par l intermédiaire des 26 millions de boîtes aux lettres référencées dans ses bases de données. MEDIAPOST élabore des solutions globales de communication de proximité : études géomarketing, cartographies, distribution ciblée d imprimés publicitaires, diffusion de fichiers d adresses qualifiées en BtoB et BtoC, prestation de traitement de fichiers MEDIAPOST en quelques chiffres : clients (Grands Comptes, TPE/PME) 10 milliards d objets (imprimés et échantillons) distribués par an Année de création : 2004 Forme juridique : SAS Capital : ,16 Chiffre d affaires 2011 : 448 M salariés, donc distributeurs 175 commerciaux

4 BEGES MEDIAPOST 2011 > A Propos > Préambule 4 Préambule Depuis 2008, MEDIAPOST s est engagée dans la réduction de son impact environnemental, en termes d émissions de Gaz à Effet de Serre (GES). MEDIAPOST a en particulier : Réalisé depuis 2008 un reporting annuel de son activité auprès de sa maison mère, La Poste, intégrant ses émissions de GES, Mené des actions environnementales reprises dans les rapports développement durable de La Poste entre 2008 et 2011, mené le Bilan Carbone d un échantillon de sites représentatifs entre 2009 et 2011, mis en œuvre une politique globale de réduction des émissions de GES, pour atteindre les objectifs qu elle s est fixés (-20% entre 2010 et 2013). déployé un outil de management des émissions de GES et actions de réduction auprès de l ensemble de ses sites en Cette étude porte sur la réalisation du Bilan des émissions de GES de MEDIAPOST sur l année de reporting Le présent document a pour objet de présenter de manière synthétique les résultats de ce bilan et le plan d actions défini pour l ensemble des sites. En interne, les données et les résultats détaillés font l objet de rapports complémentaires directement consultables sur la plateforme de gestion en ligne des émissions de GES de MEDIAPOST (logiciel Enablon).

5 BEGES MEDIAPOST 2011 > A Propos > Périmètre de l'étude 5 Périmètre de l'étude Année de reporting : 2011 Mode de consolidation : Contrôle opérationnel Pour mémoire, la norme ISO décrit deux modes de consolidation permettant de déterminer le périmètre organisationnel : L approche «part du capital»: l organisation consolide les émissions des biens et activités à hauteur de sa prise de participation dans ces derniers. L approche «contrôle» : financier : l organisation consolide 100% des émissions des installations pour lesquelles elle exerce un contrôle financier ou opérationnel : l organisation consolide 100% des émissions des installations pour lesquelles elle exerce un contrôle opérationnel (i.e. qu'elle exploite) La méthode du MEDDTL (Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement) retient l approche «contrôle», restreinte aux seuls établissements identifiés sous le numéro SIREN de la personne morale, autre qu une collectivité, devant réaliser son bilan d émissions de gaz à effet de serre (BEGES). La consolidation par le contrôle opérationnel facilite l établissement du plan d actions en prenant en compte l intégralité des émissions générées par les biens et activités exploités par la personne morale et donc sur lesquelles il lui est possible d agir. Présentation de la Démarche de Reporting : Le bilan 2011 a été réalisé sur l ensemble du périmètre de MEDIAPOST France : 1 plateforme logistique nationale à Lognes (77) 6 régions divisées en 19 bassins 195 plateformes de distribution 40 plateformes de mécanisation Schéma du périmètre organisationnel retenu :

6 BEGES MEDIAPOST 2011 > A Propos > Périmètre de l'étude 6 La liste complète des sites géographiques compris dans le périmètre se trouve en annexe 1.

7 BEGES MEDIAPOST 2011 > A Propos > Périmètre de l'étude 7 Description du périmètre opérationnel retenu (catégories / postes / sources) : Le schéma ci-dessous représente les différents périmètres (scopes) à prendre en compte dans le Bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES) : Le périmètre opérationnel retenu pour le BEGES de MEDIAPOST est celui de l obligation réglementaire stricte (scope 1 et scope 2). Ainsi les postes d émissions qui sont pris en compte dans ce bilan sont les postes 1 à 7 du tableau ci-dessous :

8 BEGES MEDIAPOST 2011 > A Propos > Périmètre de l'étude 8 MEDIAPOST n étant pas concernée par les catégories d émissions 5 et 7, les postes et sources d émissions retenues pour le BEGES sont les suivants :

9 BEGES MEDIAPOST 2011 > A Propos > Périmètre de l'étude 9 Précision sur le périmètre opérationnel de MEDIAPOST : MEDIAPOST est locataire de tous les immeubles qu elle occupe (pas d immobilier en propre) L ensemble du Fret est sous-traité à des prestataires externes (transporteurs) : MEDIAPOST ne possède pas de camions en propre. La consommation de carburant prise en compte pour le rapport BEGES concerne donc seulement les véhicules de société/fonction et de manutention qu elle détient. Les imprimés publicitaires sont distribués pour 1/3 par les facteurs de La Poste, et pour 2/3 par les distributeurs MEDIAPOST utilisant leur propre véhicule.

10 BEGES MEDIAPOST 2011 > A Propos > Personne Responsable du Bilan 10 Personne Responsable du Bilan Personne Responsable du Bilan: Responsable du suivi : Laurence Hulin Fonction : Directrice Développement Responsable Adresse : 9 Bd du Général de Gaulle MONTROUGE CEDEX Tel : +33 (0) Mail : Validation externe du présent document: MEDIAPOST a internalisé la réalisation de ce document et a ainsi assuré par ses propres moyens la collecte des données, le calcul du bilan de gaz à effet de serre et la rédaction de ce rapport réglementaire. Afin de valider le résultat de son travail, MEDIAPOST a fait appel à la société Greenflex, expert en développement durable et en bilan carbone. La mission de la société Greenflex a ainsi été d accompagner MEDIAPOST dans l élaboration de son BEGES et de contrôler les chiffres et les documents produits par MEDIAPOST avant qu ils soient communiqués de manière officielle.

11 BEGES MEDIAPOST 2011 > Le Bilan 2011 > Tableau de Bord Le Bilan 2011 Tableau de Bord 2011 Aperçu des Emissions 2011 Emissions Directes : 3553 tco2e Emissions Indirectes : 716 tco2e Autres Emissions Indirectes : N/A de toutes les émissions 2011 : 4269 tco2e Indicateurs Clefs 2011 Performance GES par Main d'oeuvre : 0.33 tco2e par employé Nombre d'employés: Emissions totales GES : 4269 tco2e Performance GES par Activité : 9.53 tco2e par million d'euros Chiffre d'affaires : 448 millions euros Emissions totales GES : 4269 tco2e

12 BEGES MEDIAPOST 2011 > Le Bilan 2011 > Les Emissions Directes 12 Les Emissions Directes Répartition par Postes % 32% 61% Emissions directes des sources fixes de combustion Emissions directes fugitives Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique Emissions Directes 2011 N Postes d'émissions CO2 CH4 N2O Autre gaz: (TCO2e) 1 Emissions directes des sources fixes de combustion Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique Emissions directes des procédés hors énergie 4 Emissions directes fugitives Emissions issues de la biomasse (sols et forêts) Sous- Toutes Emissions Directes

13 BEGES MEDIAPOST 2011 > Le Bilan 2011 > Les Emissions Indirectes Liées à l'energie 13 Les Emissions Indirectes Liées à l'energie Emissions Indirectes 2011 N Postes d'émissions CO2 CH4 N2O Autre gaz: (TCO2e) 6 Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid Sous- Toutes Emissions Indirectes

14 BEGES MEDIAPOST 2011 > Le Bilan 2011 > Bilan Complet 14 Bilan Complet Répartition par Catégories % 83% Emissions directes Emissions indirectes Share 3 Bilan Détaillé 2011 N Postes d'émissions CO2 CH4 N2O Autre gaz: (TCO2e) 1 Emissions directes des sources fixes de combustion Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique Emissions directes des procédés hors énergie 4 Emissions directes fugitives Emissions issues de la biomasse (sols et forêts) Sous- Toutes Emissions Directes Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid Sous- Toutes Emissions Indirectes TOTAL TOUTES EMISSIONS

15 BEGES MEDIAPOST 2011 > Le Bilan 2011 > Les Incertitudes 15 Les Incertitudes Eléments d appréciation de l incertitude sur les données : L incertitude des données a été estimée de la manière suivante : % incertitude Méthode adoptée : 0% Données exactes issues de relevés de consommation directes ou d un fichier du SI (ex : relevé EDF des KWh consommés, logiciel interne) 5% Données primaires détaillées pouvant contenir des oublis à la marge 10% Données estimées par l'expérience de l entreprise (ex : données estimées par l historique des mois / années passés) 15% Données reconstituées d'une donnée primaire ou dans lesquelles les fichiers sources ont été retraités (ex : estimation des KWh à partir des m² chauffés) 20% Données extrapolées à partir d'un échantillon 30% Données extrapolées d'un autre site équivalent 50% Données non collectées, utilisation de statistiques nationales La formule utilisée pour calculer l incertitude totale est la suivante :

16 BEGES MEDIAPOST 2011 > Le Bilan 2011 > Les Incertitudes 16 Avec : A = incertitude liée à la donnée B = incertitude liée au facteur d émissions (FE) Elements d'incertitudes 2011 Postes d'émissions N Poste Emissions (TCO2e) Incertitude liée aux données (%) Incertitude liée au FE (%) Incertitude liée aux données (TCO2e) Incertitude liée aux FE (TCO2e) Incertitude totale (TCO2e) Intercitude totale (%) Emissions directes des sources fixes de combustion Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique Emissions directes fugitives % 5% % % 10% % % 30% % Toutes Emissions Directes Sous % Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité % 1% % Toutes Emissions Indirectes TOTAL TOUTES EMISSIONS Sous % % Répartition des Incertitudes par Postes 21% 16% 16% 47% Emissions directes des sources fixes de combustion Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique Emissions directes fugitives Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité

17 BEGES MEDIAPOST 2011 > Le Bilan 2011 > Explications 17 Explications Changements dans les Facteurs d'emissions (FE) et les Pouvoirs Réchauffants Globaux (PRG) Motivation pour l'exclusion des sources de GES et de poste d'émissions de GES lors de l'évaluation des émissions de GES: Aucun poste d émissions directes ou indirectes n a été exclu lors de l évaluation des émissions de GES du bilan. De même, toutes les sources associées aux postes ont été prises en compte. Si différent des facteurs par défaut de la Base Carbone, les facteurs d'émissions et les PRG utilisés selon les formats de tableau présentés ci-après: Tous les facteurs d émission ou PRG utilisés dans le présent bilan sont issus de la Base Carbone. Recalcul de l'année de référence A partir du 2ème Bilan, l'explication de tout recalcul de l'année de référence: Le bilan 2011 est le premier bilan règlementaire réalisé par MEDIAPOST.

18 BEGES MEDIAPOST 2011 > Le Bilan 2011 > Plan d'actions 18 Plan d'actions Plan d'actions Postes d'émissions N Poste 2011: (TCO2e) Actions de réduction prioritaires Potentiel de réduction des émissions entre 2011 et 2015 (en %) Emissions cibles en 2015 (en TCO2e) Coût de mise en œuvre : Facilité de mise en œuvre: Date de mise en place Emissions directes des sources fixes de combustion Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique / Déployer un plan de management de l'énergie en priorité sur les 20% des sites qui font la majorité des consommations 2/ Intégrer des critères d'optimisation d'énergie dans la sélection des nouvelles plateformes (Hypothèse : dans les 3 ans 20% des plateformes auront déménagé) / Mettre en place un outil de web-conférence pour les directeurs opérationnels et régionaux (représentant 15% des déplacements) 2/ Former les salariés disposant d un véhicule d entreprise à l'éco-conduite 3/ Remplacer les véhicules de manutention fonctionnant au gaz par des véhicules électriques 5-20 % 901 Faible Moyen < 1 an % 1890 Elevé Moyen Entre 1 et 5 ans

19 BEGES MEDIAPOST 2011 > Le Bilan 2011 > Plan d'actions 19 Emissions directes fugitives Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité Aucune action prioritaire n'est envisagée sur ce poste Déployer un plan de management de l'énergie en priorité sur les 20% des PF qui font la majorité des consommations cf. actions cidessous : 1/ Installer des Ecobox sur les 55 plateformes les plus énergivores (soit 50% des consos) 2/ Intégrer critères d'optimisation d'énergie dans la sélection des nouvelles plateformes (Hypothèse : dans les 3 ans 20% des plateformes auront déménagé) % 637 Elevé Complexe Entre 1 et 5 ans Synthèse: A la suite de cette évaluation, l ambition de MEDIAPOST est de réduire de 14% entre 2011 et 2015 ses émissions concernant les émissions directes de GES et indirectes liées à la consommation d électricité. Par ailleurs, depuis 2008 MEDIAPOST a mis en place un système de management des émissions de GES portant sur l ensemble de son activité et intégrant les émissions indirectes. Un outil de pilotage des émissions de GES a été déployé durant l année 2012 sur l ensemble des sites de MEDIAPOST afin de pouvoir évaluer au plus près l impact de ses activités. Un plan d actions global est également en cours de déploiement pour agir sur l ensemble des scopes Bilan Carbone et réduire de manière significative les émissions de GES de l entreprise. MEDIAPOST a déjà pu constater une réduction de 10% de ses émissions à fin 2011 versus 2009, ce qui est conforme aux engagements pris par la société dans le cadre de sa Charte Développement Responsable (réduire de 5% par an ses émissions de GES entre 2010 et 2013). De nombreuses actions ont été mises en place pour atteindre cet objectif : - Massification des flux de transports - Ferroutage (remplaçant une partie du fret routier) - Formation des salariés à l éco-conduite - Renouvellement du parc automobile avec des véhicules moins polluants (intégration de véhicules hybrides en 2012)

20 BEGES MEDIAPOST 2011 > Le Bilan 2011 > Plan d'actions 20 Ces actions, qui ont été engagées depuis 2009, sont toujours en cours et font partie du plan d actions à 3 ans défini par MEDIAPOST pour atteindre l objectif de réduction fixé. Elles sont également reprises dans la charte Développement Responsable de MEDIAPOST.

21 BEGES MEDIAPOST 2011 > Aviso legal 21 Aviso legal!# # #! Este documento fue elaborado y provisto usando Enablon Publisher

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 France Telecom SA Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : France Telecom SA Code NAF : 6110Z / Télécommunications filaires

Plus en détail

Bilan d'émissions de GES

Bilan d'émissions de GES 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Code NAF : Code SIREN : Adresse : Nespresso France 1, Boulevard Pasteur 75015 PARIS Bilan d'émissions de GES Nespresso France SA Nombre de

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA 1. Description de la société Fromageries Bel SA : Code NAF : 1051C Code SIREN : 542.088.067, les numéros SIRET associés sont

Plus en détail

Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS)

Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS) Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS) 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : INRS, Association loi 1901 Code NAF : 7219Z Code SIREN

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. PRESENTATION DE THALES SA... 3 2.1. Informations relatives à la personne morale... 3 2.2. Personne

Plus en détail

Drôme Service Nettoyage (DSN)

Drôme Service Nettoyage (DSN) Drôme Service Nettoyage (DSN) Bilan des émissions des Gaz 1/25 à Effet de Serre Conformément à L article 75 de la loi n -788 du 12 juillet portant engagement national pour l environnement (ENE) *** 21/12/2012

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Bilan d émissions de gaz à effet de serre Rapport de restitution et synthèse d action Décembre 2012 édito La réduction des GES est un levier essentiel de la croissance durable Acteur majeur de l économie

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES)

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES) Bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES) BEGES TABLE DES MATIÈRES 1- INTRODUCTION 2 1-1 - OBJET 2 1-2 - LE CADRE REGLEMENTAIRE 2 1-3 - CONTENU DU RAPPORT 3 1-4 - DEFINITIONS 3 2- BILAN DES EMISSIONS

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de gaz à effet de serre Banque Courtois A Description de la personne morale concernée : Raison sociale : BANQUE COURTOIS Sigle : BANQUE

Plus en détail

BILAN CARBONE 2011. avril 13. Services Technologies Industries Pour l Environnement

BILAN CARBONE 2011. avril 13. Services Technologies Industries Pour l Environnement Services Technologies Industries Pour l Environnement BILAN CARBONE 2011 avril 13 STIPE SARL SIEGE SOCIAL : 842 RUE JEAN GIONO 83600 FREJUS TEL FAX 04 94 53 55 74 AGENCE IDF : 22 RUE SADI CARNOT 92000

Plus en détail

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France Olivier Laguitton Saint Etienne, le 18 février 2013 Contenu de la présentation Le contexte du développement durable Passage en revue de la législation

Plus en détail

Evaluation des émissions

Evaluation des émissions Evaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités de la Bourse de l Immobilier 28 Avenue thiers 33100 BORDEAUX Tél : 05 57 77 17 77 - Fax : 05 56 40 58 63 www.bourse-immobilier.fr

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année 2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année 2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Année 2011 P a g e 2 Sommaire 1. Description de la personne morale concernée... 3 2. Année de reporting et année de référence... 5 3. Résultats consolidés...

Plus en détail

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP Sommaire 1/ DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNÉE 2 2/ ANNÉE DE REPORTING DE L EXERCICE ET L ANNÉE DE RÉFÉRENCE 3 Utilisation d énergie sur

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE SELON LE DECRET DU 11 JUILLET 2011

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE SELON LE DECRET DU 11 JUILLET 2011 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE SELON LE DECRET DU 11 JUILLET 2011 POLYCLINIQUE BORDEAUX NORD AQUITAINE 15 RUE CLAUDE BOUCHER 33 000 BORDEAUX REVISION 0 1 DATE 11/12/12 15/12/2012 - Révision

Plus en détail

1. CONTEXTE...4 2. AVERTISSEMENT AU LECTEUR...5 3. DÉFINITIONS...7

1. CONTEXTE...4 2. AVERTISSEMENT AU LECTEUR...5 3. DÉFINITIONS...7 Septembre 2011 Méthode pour la réalisation des bilans d émissions de Gaz à effet de serre conformément à l article 75 de la loi n 2010788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER D ALBERTVILLE ET MOUTIERS

CENTRE HOSPITALIER D ALBERTVILLE ET MOUTIERS CENTRE HOSPITALIER D ALBERTVILLE ET MOUTIERS Bilan GES de l activité Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 Rapport V2 décembre 2012 SIÈGE SOCIAL - 367, avenue du Grand Ariétaz

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE Bilan Carbone Agence de Services et de Paiement Auvergne Bureau Veritas Service Maîtrise des Risques HSE 21-23 rue des Ardennes 75 936 PARIS cedex 19 Dossier n 2355095/8 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET

Plus en détail

Bourbon Offshore Surf

Bourbon Offshore Surf Bourbon Offshore Surf 148, rue Sainte 13007 MARSEILLE Bilan réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre EKOS Ingénierie Le Myaris - 355, rue Albert Einstein 13852 Aix en Provence Cedex 3 Tél. 04.42.27.13.63

Plus en détail

SPIE Sud-Est. Restitution pour la publication du bilan des émissions de gaz à effet de serre. Déclaration Art 75 loi ENE SPIE Sud-Est 1

SPIE Sud-Est. Restitution pour la publication du bilan des émissions de gaz à effet de serre. Déclaration Art 75 loi ENE SPIE Sud-Est 1 SPIE Sud-Est Restitution pour la publication du bilan des émissions de gaz à effet de serre Déclaration Art 75 loi ENE SPIE Sud-Est 1 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Société

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Suivi des émissions de gaz à effet serre causées par l'achat d'électricité

Suivi des émissions de gaz à effet serre causées par l'achat d'électricité Suivi des émissions de gaz à effet serre causées par l'achat d'électricité Un résumé du Guide Scope 2 du Greenhouse Gas Protocol Rédigé par le Secrétariat EKOénergie, janvier 2015 Ce résumé existe en plusieurs

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Florent PERRIN Responsable région Rhône Alpes CleanTuesday Rhône-Alpes Juin 2010 CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Le GIEC a confirmé que

Plus en détail

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club.

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club. Le «baromètre CPV DEMETER» est une enquête annuelle réalisée par CPV Associés auprès des entreprises membres du Club Déméter, Environnement et Logistique. Les questions posées permettent de faire un état

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Version du

Plus en détail

L empreinte environnementale du groupe Accor Application de l approche cycle de vie au niveau d une organisation

L empreinte environnementale du groupe Accor Application de l approche cycle de vie au niveau d une organisation L empreinte environnementale du groupe Accor Application de l approche cycle de vie au niveau d une organisation Accor a mené la 1 ère empreinte environnementale dans le secteur hôtelier En 2010, suite

Plus en détail

LES CRÉDITS CARBONE, MEILLEURS AVANT JANVIER 2015 COHABITATION DU MARCHÉ VOLONTAIRE ET DU MARCHÉ RÉGLEMENTÉ DU CARBONE

LES CRÉDITS CARBONE, MEILLEURS AVANT JANVIER 2015 COHABITATION DU MARCHÉ VOLONTAIRE ET DU MARCHÉ RÉGLEMENTÉ DU CARBONE LES CRÉDITS CARBONE, MEILLEURS AVANT JANVIER 2015 COHABITATION DU MARCHÉ VOLONTAIRE ET DU MARCHÉ RÉGLEMENTÉ DU CARBONE Gontran Bage Directeur- Développement durable et gestion des GES GES dans le secteur

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2011

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2011 Bilan s Emissions Gaz à Effet Serre 2011 Synthèse s actions envisagées visant à réduire les gaz à effet serre la la Provence-Alpes-Côte d Azur 1/5 Cadre général Conformément à la loi Grenelle II, les services

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ

ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ Mieux maîtriser les enjeux de la construction et de la rénovation durables Engagé dans une démarche éco-volontaire depuis ses débuts, Raboni lance le programme R+. Son objectif

Plus en détail

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html Avis d Energie-Cités Projet de Directive Performance énergétique des bâtiments Octobre 2001 Proposition de Directive du Parlement européen et du Conseil présentée par la Commission [COM(2001) 226 final

Plus en détail

RÉDUIRE LES EFFETS DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SUR L ENVIRONNEMENT

RÉDUIRE LES EFFETS DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SUR L ENVIRONNEMENT DIRCTION D LA COMMUNICATION CORPORAT D O S S I R D PRSS Lyon / Mars 2013 RÉDUIR LS FFTS DU TRANSPORT ROUTIR D MARCHANDISS SUR L NVIRONNMNT Pour réduire les effets sur l environnement tout au long du cycle

Plus en détail

Bilan Carbone MAAF :

Bilan Carbone MAAF : Bilan Carbone MAAF MAAF ET LES GAZ À EFFET DE SERRE La loi Grenelle II, promulguée le 12 juillet 2010, a rendu obligatoire la réalisation d un Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) pour toutes

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2 Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Supply Chain Verte: Pourquoi les entreprises doivent-elles agir? Réglementation et incitations

Plus en détail

TRACEZ LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRE (GES) DE VOTRE ENTREPRISE ET IDENTIFIEZ LES POTENTIELS D ÉCONOMIE

TRACEZ LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRE (GES) DE VOTRE ENTREPRISE ET IDENTIFIEZ LES POTENTIELS D ÉCONOMIE TRACEZ LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRE (GES) DE VOTRE ENTREPRISE ET IDENTIFIEZ LES POTENTIELS D ÉCONOMIE Séance d information Jeudi 23/04/2015 Chambre des Métiers LE CYCLE «BETRIBER AN ËMWELT» Objectif

Plus en détail

L approche Casino en matière de développement durable?

L approche Casino en matière de développement durable? L approche Casino en matière de développement durable? 1 Les principaux enjeux pour Casino Optimiser la conception et la gestion des magasins (énergie, paysage, ) Environnement Maîtriser les impacts du

Plus en détail

Note de méthodologie des indicateurs sociaux

Note de méthodologie des indicateurs sociaux 2014 MÉTHODOLOGIE NOTE DE MÉTHODOLOGIE DES INDICATEURS SOCIAUX MÉTHODOLOGIE Note de méthodologie des indicateurs sociaux Les données 2012 ont été recalculées sans la branche Environnement à des fins de

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

allianceautopropane.com

allianceautopropane.com allianceautopropane.com QUI EST ALLIANCE AUTOPROPANE? LE PLUS GRAND RÉSEAU D AUTOPROPANIERS EN AMÉRIQUE Alliance AutoPropane est un réseau de propaniers qui se consacre à la distribution et à la vente

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie EDF, partenaire pour une énergie durable en Lorraine Didier Guénin, délégué regional EDF Lorraine EDF partenaire de la Lorraine, terre d énergie Au travers de son histoire, de ses hommes et de ses femmes,

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1)

LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1) Incorporées aux produits (2) LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1) TABLEAU 1 TOTAUX Émissions de gaz à effet

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Partageons le succès de nos expériences Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Pascal Lesage Directeur Commercial 06 86 68 85 92 01 41 42 33 95 14 Novembre 2014 5 domaines d intervention

Plus en détail

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production Programme Energy Action pour l industrie Un programme d économies d énergie. Les solutions Energy Action de Schneider Electric. Des économies d énergie

Plus en détail

Les indicateurs du développement durable

Les indicateurs du développement durable Les indicateurs du développement durable (extraits de la première édition) Préambule L Association française de l assurance a publié en janvier 2009 sa Charte du développement durable, formalisant ainsi

Plus en détail

Les services d efficacité énergétique et environnementale

Les services d efficacité énergétique et environnementale Les services d efficacité énergétique et environnementale Sommaire Notre organisation Page 4 Notre offre Page 6 Nos métiers Améliorer la performance énergétique et environnementale des bâtiments Page 8

Plus en détail

la force d un réseau

la force d un réseau la force d un réseau Clovis Location est certifié ISO 9001 version 2008 pour «la conception et le développement de services de location et de gestion de véhicules utilitaires et industriels par l intermédiaire

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Octobre 2012 Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Convaincu de l impérieuse nécessité pour les entreprises de prendre en compte les

Plus en détail

la Contribution Climat Energie

la Contribution Climat Energie Paris le 05/09/2009 la Contribution Climat Energie 1. Quelle assiette aura la CCE? a. Assiette : La CCE serait une contribution additionnelle aux taxes intérieures (TIPP, TICGN, TICC), assise sur l ensemble

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

Mesurer, collecter et monitorer pour agir

Mesurer, collecter et monitorer pour agir Mesurer, collecter et monitorer pour agir Services de gestion de l'énergie Lausanne, 6 novembre 2014 Antoine Hayek, Energy Management Services Eric Magnin, Energy Management Specialist Michael Grelier,

Plus en détail

la micro-cogénération au bois sort de l ombre

la micro-cogénération au bois sort de l ombre Références Biomasse : la micro-cogénération au bois sort de l ombre Le contexte énergétique actuel, favorable aux énergies renouvelables, amène un regain d intérêt pour le bois-énergie, comme en témoigne

Plus en détail

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés L empreinte carbone des banques françaises Résultats commentés Le cabinet de conseil Utopies et l association Les Amis de la Terre publient le 22 novembre 2010 l empreinte carbone des groupes bancaires

Plus en détail

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche 1 1 1 Contexte et enjeux Un engagement territorial pour le climat Objectifs du plan climat d ici 2020 : les 3x20-20% des émissions de gaz à effet

Plus en détail

International Sustainability Alliance

International Sustainability Alliance Pinnacle, Milton Keynes (Aberdeen Asset Management) EDF Tower, Paris Standard Chartered Bank, Penang International Sustainability Alliance Qui sommes-nous? L ISA est un réseau mondial regroupant les plus

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Catégorie Sécurité Routière en Entreprise

Catégorie Sécurité Routière en Entreprise Dossier de candidature au Trophée du Gestionnaire de Parc Citoyen 2015 : Critères d éligibilité pour la Sécurité Routière en Entreprise : Est éligible tout gestionnaire de parc qui aura initié et mis en

Plus en détail

La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes

La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes Yves Pothier DREAL Rhône-Alpes 21/11/2014 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale de l'environnement,

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Réseau Coursiers ACTIONS GLOBALES Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des clients aux risques de pollution liés aux

Plus en détail

par Maxime Lalonde-Filion

par Maxime Lalonde-Filion ANALYSE DES IMPACTS ÉNERGÉTIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX ASSOCIÉS À L'IMPLANTATION MASSIVE DES VÉHICULES HYBRIDES ÉLECTRIQUES RECHARGÉS PAR LE RÉSEAU (PLUG-IN HYBRID ELECTRIC VEHICLE : PHEV) AUX ÉTATS-UNIS

Plus en détail

APPEL À PROJETS POUR LA MISE EN PLACE DE PROGRAMMES D INFORMATION, DE FORMATION ET D INNOVATION EN FAVEUR DE LA MAÎTRISE DE LA DEMANDE ÉNERGÉTIQUE

APPEL À PROJETS POUR LA MISE EN PLACE DE PROGRAMMES D INFORMATION, DE FORMATION ET D INNOVATION EN FAVEUR DE LA MAÎTRISE DE LA DEMANDE ÉNERGÉTIQUE APPEL À PROJETS POUR LA MISE EN PLACE DE PROGRAMMES D INFORMATION, DE FORMATION ET D INNOVATION EN FAVEUR DE LA MAÎTRISE DE LA DEMANDE ÉNERGÉTIQUE PRÉVUS À L'ARTICLE L. 221-7 DU CODE DE L'ÉNERGIE 1/10

Plus en détail

Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON

Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON P.1/11 Sommaire Préambule... 3 1. Politique sectorielle... 4 1.1 Objectif... 4 1.2 Portée...

Plus en détail

ROULEZ ÉLECTRIQUE Cadre normatif 14 janvier 2014

ROULEZ ÉLECTRIQUE Cadre normatif 14 janvier 2014 ROULEZ ÉLECTRIQUE Cadre normatif 14 janvier 2014 Ce document a une valeur légale. Il prévaut sur les dépliants et les autres renseignements publiés sur le programme Roulez électrique. Entrée en vigueur

Plus en détail

Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB

Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB Comparaison des émissions de CO 2 par mode de transport en Région de Bruxelles-Capitale Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB 100% Papier recyclé Janvier 2008 Résumé Déplacer

Plus en détail

En souscrivant. au contrat de distribution des solutions AKANEA, vous êtes triplement gagnant :

En souscrivant. au contrat de distribution des solutions AKANEA, vous êtes triplement gagnant : Editeur de progiciels de gestion experts pour les professionnels : Agroalimentaire Transport Douane Entreposage En souscrivant au contrat de distribution des solutions AKANEA, vous êtes triplement gagnant

Plus en détail

Stratégie Carbone et Energie de la STIB à l horizon 2030

Stratégie Carbone et Energie de la STIB à l horizon 2030 Stratégie Carbone et Energie de la STIB à l horizon 2030 Mai 2014 Introduction 03 Diagnostic pour l année 2010 04 Paramètres d influence 05 Actions visant à réduire les émissions 06 Modélisation 07 Scénarios

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

Date 16/09/2013 Révision 00 Rem. Début

Date 16/09/2013 Révision 00 Rem. Début Page 1 sur 8 Date 16/09/2013 Révision 00 Rem. Début Flux d'émissions Projets de dragage BeNeLux (sans avantage) Projets de dragage hors BeNeLux (outside boundery) Bureaux Bergen-op-Zoom (outside boundery)

Plus en détail

Prévention des intoxications Entretien des chaudières

Prévention des intoxications Entretien des chaudières Journée Information «Monoxyde de Carbone» 18 juin 2012 Clermont-Ferrand Prévention des intoxications Entretien des chaudières Textes réglementaires et pratiques des professionnels Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Plan d action de réduction du Bilan GES de l entité BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT du Groupe BNP Paribas

Plan d action de réduction du Bilan GES de l entité BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT du Groupe BNP Paribas Novembre 2012 Plan d action de réduction du Bilan GES de l entité BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT du Groupe BNP Paribas 1. LA MESURE DE NOTRE BILAN D EMISSION DE GES Notre Bilan GES repose sur une conversion

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail